Drôleries... Une approche de l`humour en classe de FL2

Commentaires

Transcription

Drôleries... Une approche de l`humour en classe de FL2
15
Drôleries...
Une approche de l’humour en classe de FL2
Françoise Vanhemelryck
Katholieke Hogeschool Brussel
Aggregatie Letteren K.U.Leuven
Dans les pages qui suivent, je vous propose une série d’exercices de compréhension et d’expression écrites et orales, qui s’adressent à un public de 5e et/ou 6e année d’enseignement
général, FL2 (français langue seconde) ou FLE (français langue étrangère).
L’ensemble se compose de deux parties, qui peuvent être vues et exploitées séparément et
indépendamment. Et, il va de soi que vous sélectionnerez vous-même(s), dans la batterie des
exercices d’exploitation, ceux qui conviennent (le mieux) aux élèves à qui vous les destinez.
I
L’humour, un art de vivre!
A
B
II
Avant le texte: création d’un horizon d’attente
Exploitation du texte
Caricatures
Texte et Exploitation
Vous trouverez la solution des exercices à la fin de la contribution.
16
I. L’humour: un art de vivre!
A
Avant le texte: création d’un horizon d’attente
1.
Lisez chacune des affirmations suivantes et indiquez si vous êtes d’accord (+) ou
pas d’accord (-) avec elles ou si vous êtes incapable de prendre position.
Expliquez / explicitez votre point de vue / réaction.
1
2
3
4
5
6
7
Le rire est un phénomène purement physique.
Tout le monde rit des mêmes blagues, histoires drôles.
Il est facile d’expliquer pourquoi on rit.
Le rire est un phénomène (exclusivement) humain.
Il est plus facile de rire quand on est seul que de rire quand on est en groupe.
On rit facilement de quelqu’un dont on a pitié.
Pour apprécier le comique d’une situation, il faut (surtout) ne pas y participer,
mais plutôt y assister en spectateur.
L’humour est un sentiment.
“Le Rire est un chant de triomphe; c’est l’expression d’une supériorité momentanée,
mais brusquement découverte, du Rieur sur le Moqué.” (Pagnol, Notes sur le rire).
Certaines blagues sont difficiles à comprendre parce qu’elles sous-entendent des
connaissances particulières de la part du rieur.
L’humour, le rire, est une arme à double tranchant qui sert à attaquer et à se défendre
(quand on est attaqué).
“L’une des choses qui console de nos maux, ce sont nos mots; les bons de préférence.”
(Georges Elgozy, De l’humour)
Les hommes politiques devraient avoir le sens de l’humour.
Le rire est thérapeutique. Il aide à rester en bonne santé.
L’humour est le contraire de l’intolérance. L’humour protège de l’intolérance.
La publicité n’est jamais humoristique.
L’humour est une des qualités les plus appréciées de l’être humain.
Celui qui a le sens de l’humour est apprécié par ses proches, ses profs, ses supérieurs
(au travail), etc.
Les artistes qui nous font rire, sont des gens gais qui s’amusent en travaillant.
Les enfants rient autrement que les adultes.
L’humour est un art de vivre.
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
2.
Racontez une situation / des situations qui vous a / ont fait rire.
Essayez chaque fois de déterminer et d’expliquer ce qui a vraiment déclenché le
rire.
3.
Le titre du texte que vous allez lire est L’humour, un art de vivre!
Comment interprétez-vous ce titre? Qu’est-ce que vous aimeriez / pensez trouver
dans le texte (en matière d’informations concernant le rire)?
17
Texte:
1
5
10
15
20
25
30
35
40
45
L’humour, un art de vivre!
L’humour est un de ces phénomènes “évidents” de la vie humaine, une de ces choses
que nous subissons, qui nous arrivent subitement, sans que nous puissions en expliquer
le pourquoi, ni le comment.
En général, nous appelons comique l’objet ou la personne qui déclenchent notre rire,
qui nous amusent, nous divertissent.
Un élément typique de ces situations, est l’effet de surprise: ce qui arrive au mauvais
moment ou au mauvais endroit, ce qui étonne ou dérange l’ordre de nos routines quotidiennes, nous fait rire. Le rire est un espèce de défoulement, une libération des
contraintes. Nous rions et nous en ressentons un étrange et inexplicable bien-être.
Ce qui ne “pouvait” pas arriver, arrive, se produit quand même. La règle connaît une
exception, la loi est transgressée, l’ordre perturbé.
C’est le prof qui glisse sur une peau de banane et qui s’aplatit au milieu de la cour de
récréation. C’est le gentleman anglais, tiré aux quatre épingles, qui se promène avec
son parapluie, sous un soleil radieux, et qui voit son chapeau melon s’envoler, emporté
par une bourrasque. C’est l’enfant prodige qui fait dans sa culotte, lors de son premier
concert public.
A y regarder de plus près, ces histoires dites drôles ne le sont pas tellement pour ceux
qui y sont directement impliqués. Dans la plupart des cas, notre rire s’explique par le
malin plaisir que nous prenons à rire de ce qui arrive aux autres. Tout en nous
réjouissant (plus ou moins consciemment) de ne pas nous trouver à leur place!
Le ridicule des autres nous procure un sentiment de supériorité et de soulagement.
Nous rions aussi des personnages de BD, de dessins animés, de films comiques, de
comédies et de vaudevilles...
Nous rions ou nous sourions de remarques spirituelles, de boutades bien tournées, de
répliques bien trouvées, de traits d’esprit, de jeux de mots et d’allusions humoristiques.
Ce sont des manifestations de l’humour innocent.
Qui s’en offenserait, manque de maturité d’esprit. Car, le sens de l’humour véritable,
est le résultat de sagesse, de tendresse, de sympathie, d’amour.
“Was sie liebt, neckt sich.” “Ce qui s’aime, se taquine.”
L’humus de l’humour innocent, c’est le sens de la relativité de toute expérience
humaine, de la précarité des vérités terrestres.
L’humour innocent est un tonique à usage interne et externe.
Il nous rend invulnérables, nous immunise contre l’aveuglement, les préjugés, le
fanatisme. Le véritable humour “rit à travers les larmes” (Homère). Il nous rend
sensibles à ce qu’il y a de beau dans la vie et nous guérit de nos inhibitions, de nos
angoisses, de nos phobies. Le véritable humour est comme un visage de clown:
un large sourire sous des yeux tristes et profonds. L’humour nous protège contre
les maux psychologiques (la dépression, la mélancolie, la folie).
L’humour nous guérit de nos désillusions et nous permet de les minimaliser.
C’est aussi un art de vivre et de se comporter socialement.
L’homme qui a le don du rire facile, est un être agréable à fréquenter.
C’est un être sociable, qui se fait facilement des amis.
Si tous les hommes ne possèdent pas au même degré le sens de l’humour, ils sont
néanmoins les seules créatures à pouvoir rire. Les animaux, les objets, les paysages
sont incapables de rire. S’ils se prêtent parfois au rire, c’est par une ressemblance avec
l’homme, par la marque que l’homme y imprime ou par l’usage que l’homme en fait.
18
50
55
60
65
70
Tout comme l’intelligence, l’humour est le signe qui distingue l’homme de l’animal.
Ces deux qualités se révèlent d’ailleurs très souvent proportionnelles: un être qui a le
sens développé de l’humour, est (très souvent) un être intelligent et vice versa.
L’humour permet d’apprécier la spiritualité des autres, de comprendre des
calembours poétiques, de neutraliser des paradoxes, de repérer les inventions
saugrenues, les néologismes, les pastiches, les aphorismes.
La meilleure maîtrise de cet art de vivre qu’est l’humour, c’est de pouvoir rire de
soi-même. La meilleure façon de se rendre ridicule, c’est de (trop) se prendre au
sérieux. C’est ce que les hommes politiques, les économistes, les publicistes ont
bien compris et exploitent le mieux possible.
Aux manifestations de l’humour innocent, s’opposent celles de l’humour offensif,
voire blessant. Aux frontières des genres innocents et des genres blessants,
se situe l’ironie. Il arrive que nous riions de personnes, d’objets, de situations qui
ne sont pas drôles ou risibles en soi, et qui ne se prêtent, à strictement parler, nullement
au rire. Nous les rendons volontairement, consciemment ridicules, pour échapper à
l’oppression, pour exprimer notre mépris ou notre aversion à leur égard. Ainsi, les
hommes politiques sont-ils souvent caricaturés par le parti opposé; le prof est parodié
par ses élèves; le chef de bureau fait l’objet de blagues de la part de son personnel.
L’humour devient ironie et cette ironie est une arme à la fois défensive et agressive.
Nous nous défendons de nos propres insuffisances en nous moquant des imperfections
d’autrui. Nous attaquons les autres dans leurs traits physiques ou psychologiques
frappants, dans leurs attitudes, dans les idées qu’ils avancent, dans les opinions qu’ils
affichent, dans les idéaux qu’ils servent, dans les buts qu’ils poursuivent.
Par l’ironie, nous démasquons l’hypocrisie sociale, nous dévoilons les dessous
crapuleux de certaines des (trans)actions de nos semblables.
80
Bien plus graves que l’ironie, sont le sarcasme et le cynisme.
Par sarcasme, nous entendons la moquerie outrageuse, odieuse, ayant pour (seul)
but de blesser, de faire mal.
De même, le cynisme est-il impitoyable, ne respectant rien ni personne, bafouant les
valeurs et les normes morales, les sentiments humains, piétinant ce qu’il y a de beau
dans la vie et faisant du malheur humain sa délectation et l’objet de la risée.
L’humour noir en est une forme extrême: l’individu tourne l’arme contre lui-même.
C’est l’humour du condamné à mort, qui s’adresse au bourreau et lui dit:
“ça, mon vieux, je te promets que tu ne me le feras pas une deuxième fois!”
85
Un dernier type d’humour pourrait être désigné comme humour absurde.
C’est le fait de rire de situations impossibles dans la réalité.
Mais qu’importe: il suffit d’avoir ri! Car, qu’il soit innocent, cruel ou absurde,
le rire permet à l’homme de survivre.
Sans humour, la vie se condamne à mort.
75
19
B
Exploitation du texte
1.
Parcourez le texte. Délimitez les parties essentielles.
Introduction et
approche générale:
L’humour innocent:
L’humour blessant:
L’humour absurde:
2.
lignes 1-29
lignes 30-56
lignes 57-80
lignes 81-85
Identifiez dans la colonne de droite les synonymes ou explications des mots de la
colonne de gauche.
A
B
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
un phénomène
déclencher le rire
le défoulement
une contrainte
être tiré aux quatre épingles
être impliqué (dans)
un vaudeville
une péripétie
un enfant prodige
consciemment
une boutade
s’offenser de
l’humus
se taquiner
la précarité
tonique
invulnérable
l’aveuglement
une inhibition
minimaliser
a
b
c
d
e
f
g
h
i
j
k
l
m
n
o
p
q
r
s
un enfant surdoué
un devoir, une discipline, une loi
un fait qui se produit
être enrôlé (dans)
provoquer le rire
une comédie burlesque
la libération des pulsions intérieures
être très bien habillé
une plaisanterie, un trait d’esprit
se montrer choqué par
se moquer gentiment de
une aventure spectaculaire
d’une façon consciente
le sol, le terreau
intouchable, qu’on ne peut pas blesser
relativiser à l’extrême
qui stimule, donne de l’énergie
la fragilité, l’instabilité
le fait d’être aveuglé, de ne plus (rien) voir
t
une hésitation instinctive, apeurée
3.
Employez dix mots de l’exercice 2A dans les phrases suivantes.
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Certaines boissons sont appelées ... parce qu’elles stimulent, donnent de l’énergie.
Il n’ose pas entrer dans ce lieu suspect. Il ressent une certaine ..., une peur inexplicable.
Personne n’est complètement libre d’agir à sa guise. Il y a toujours des ... à respecter.
Entre frères et soeurs, on aime bien ..., se moquer gentiment l’un de l’autre.
Il a dit ça ... ou inconsciemment?
Cette terre est riche en matières végétales. C’est un excellent ... pour la culture céréale.
J’aime bien parler avec elle. Elle a toujours le mot pour rire et ses ... sont spirituelles!
Nous avons fait un voyage aventureux. Quelles ... nous sont arrivées!
D’étranges ... se produisent dans cette ville. On croirait une ville hantée!
Elle parvient toujours à ... de ses amis en racontant des blagues.
20
4.
Choisissez dans l’exercice 2A les mots qui expriment le contraire des mots
suivants.
1
2
3
4
5
une contrainte
négligé
une tragédie
la lucidité
dramatiser
5.
Lisez le texte du début jusqu’à la ligne 29.
Lisez ensuite les affirmations suivantes et indiquez pour chacune si elle est vraie
(V) ou fausse (F). Justifiez vos réponses en recourant au texte.
1
2
3
4
5
Il est facile d’expliquer pourquoi on rit.
Nous rions (plus) facilement quand nous sommes surpris.
Les histoires drôles ne le sont pas (au même degré) pour tout le monde.
L’humour n’a rien à voir avec les côtés sérieux de la vie humaine.
L’humour est beaucoup plus qu’une réaction spontanée.
6.
Comparez vos réponses à 5 à celles de vos ami(e)s de classe.
Discutez-en (éventuellement).
7.
Répondez aux questions suivantes.
1
2
3
5
Qu’est-ce que nous appelons en général “comique”?
Pourquoi le rire est-il une espèce de défoulement?
Donnez trois exemples de situations dites “drôles”.
a)
Expliquez pour chacune d’elles comment l’effet de surprise a joué / joue.
b)
Mesurez l’écart entre la réaction (probable) de celui qui rit et de celui de qui
on rit. Expliquez cet écart.
Pourquoi rions-nous plus facilement de personnages (fictifs) de BD, de dessins animés,
de films comiques que de personnes (réelles) que nous connaissons?
Quand, pourquoi et de qui rions-nous dans la vie quotidienne?
8.
Lisez les histoires drôles suivantes et regardez le cartoon.
1
2
3
4
Quelle blague est inspirée par la naïveté?
Quelle blague est basée sur une interprétation erronée?
Quelle blague joue sur la surprise du lecteur / de l’auditeur?
Démontrez (par le contenu des blagues et par celui du dessin)
4
->
->
6
7
8
9
10
se rire de
n’avoir aucun rapport avec
la constance, la permanence
fragile
un cancre
que les 3 premières blagues et le cartoon relèvent de l’humour vraiment innocent;
que la quatrième blague est moins innocente.
a) Une institutrice demande à un écolier pourquoi on dit “rapide comme un éclair”.
Le petit répond: - Parce qu’on le mange en deux secondes.
b) Deux amis se trouvent au zoo, devant la cage des lions. Un des lions ouvre tout grand
la gueule et grogne bruyamment. Un des amis dit: - Viens, on s’en va?
L’autre répond: - Non, je veux voir le film!
21
c) Un homme entre chez un maroquinier et
demande un porte-monnaie imperméable.
- Pourquoi imperméable?
- Parce que je compte y mettre de l’argent
liquide!
e) Dans un cinéma où l’on joue un suspense
policier, un spectateur entre au moment où le
film vient de commencer. Sa lampe-torche
à la main, l’ouvreuse le guide, éclaire chaque
marche et l’amène jusqu’à un fauteuil libre.
- C’est trop près. Vous n’auriez pas une autre
place?
L’ouvreuse repart dans l’autre sens et guide le
monsieur jusqu’à un nouveau siège.
- C’est trop de côté! Vous n’auriez rien de plus
central?
L’ouvreuse parcourt toute l’allée et repère enfin
une place en plein centre. Elle y conduit le
monsieur. Celui-ci s’installe.
- Vous n’oubliez pas le pourboire, Monsieur?
- Oh, je n’ai plus rien en poche, Mademoiselle...
Alors l’ouvreuse se penche et dit à l’oreille du
monsieur: - C’est le juge, l’assassin!
9.
Complétez la grille de lecture.
Vous trouverez les informations dans le texte (lignes 30-56).
Définitions de l’humour innocent:
1
2
Usage interne
Usage externe
l’humour innocent est un art de vivre
l’humour innocent est un art de se comporter
l’humour innocent agit:
l’humour innocent agit:
1
2
3
4
5
6
7
1 il distingue l’homme
des ...
des ...
des ...
2 il permet à l’homme
- ...
- ...
- ...
22
la meilleure maîtrise de cet art de vivre,
c’est
...
l’homme qui a le sens de l’humour est
1 un être ...
(qui se fait facilement des amis)
2 un être ...
(autre qualité humaine!)
Citation d’Homère à propos du rire innocent:
Comparaison originale:
L’humour innocent est comme ... : ...
Exemples de l’application concrète de cette conception de l’humour innocent:
...
...
...
10.
- dans leurs campagnes électorales, ils se moquent l’un de l’autre, mais ils relativisent
facilement les “attaques” de leurs adversaires
- ils ont bien compris qu’il vaut mieux rire des difficultés passagères et qu’il ne faut
surtout pas dramatiser certaines situations économiques.
- ils font appel à des créateurs spirituels et utilisent des slogans humoristiques.
Cherchez les mots qui correspondent aux définitions données.
Notez le mot à côté de sa définition.
un double sens - un non-sens - un calembour - un aphorisme - un paradoxe un pastiche - un néo-illogisme
..........
..........
..........
..........
..........
..........
=
=
=
=
=
=
..........
=
11.
un jeu de mots sur une similitude de sons, recouvrant une différence de sens
une opinion qui va à l’encontre de l’opinion communément admise
un mot qui peut être compris de deux façons différentes
un mot, une phrase dépourvu(e) de sens
un nouveau mot ou une nouvelle tournure illogique
une oeuvre littéraire ou artistique dans laquelle l’auteur imite le style d’un
autre
une maxime, une pensée, une image résumant un point de morale
Complétez le tableau par des mots de la même famille que ceux qui y figurent déjà.
Le texte peut vous aider.
VERBES
SUBSTANTIFS
Chose/Action
Personne
ADJECTIFS
manifester
...
...
...
...
...
une offense
...
...
une blague
...
...
ironique
...
...
...
...
...
un moqueur
...
23
mépriser
...
...
afficher
...
...
...
...
une morale
...
...
...
...
...
...
...
un oppresseur
...
...
agressif
...
...
...
outrageux
12.
Lisez le texte de la ligne 57 à la fin.
13.
Lisez les blagues suivantes et regardez le dessin de Plantu.
Expliquez (à l’aide du texte) pourquoi ces histoires sont ironiques.
a)
Un médecin demande à un patient:
- Vous bégayez toujours comme ça?
- N... Non, doc... doc... doc... teur. Seu... seule...seulement... quand... quand... je... par...
parle.
b)
Un homme dit à son associé d’usine, qui aurait dû lui succéder à la tête de l’entreprise:
- Cela me fait de la peine de te dire ça, mais j’ai vendu l’usine!
- Ne t’en fais pas, dit l’associé. Ce n’est rien!
C’est réparé: j’ai mis du poison dans le café que tu viens de boire!
c)
14.
Indiquez de quelle(s) personne(s) vous aimez bien vous moquer.
Expliquez pourquoi et comment vous le faites.
Quelqu’un O
O
O
O
O
O
O
O
15.
que vous admirez
que vous plaignez
que vous méprisez
que vous aimez
qui vous fait peur
qui vous a fait du mal
qui vous veut du bien
qui peut vous procurer un avantage
O
...
Expliquez le sarcasme de a) et le cynisme de b). Le texte peut vous aider.
24
a)
Une femme demande à son mari:
- Qu’est-ce que tu préfères: les femmes belles ou les femmes intelligentes?
Le mari répond:
- Mais voyons, aucune des deux espèces! Puisque je t’ai épousée!
b)
Un convoi de Juifs arrivent au camp de concentration de Dachau.
Il leur reste une semaine à vivre, durant laquelle ils auront à creuser leur propre tombe,
fosse commune. Au-dessus de la grille d’entrée, ils lisent: “ ARBEIT MACHT FREI!”
16.
Relisez les affirmations A, “Avant le texte”.
Indiquez celles qui sont confirmées et celles qui sont infirmées par le texte.
17.
Concentrez-vous sur les éléments (textes et image) suivants.
1
2
Commentez chaque élément.
Mettez chaque élément en rapport avec un ou plusieurs passage(s) du texte.
a)
b)
Xénophobie
On en lit des choses sur les murs!
Récemment, j’ai lu sur un mur:
“Le Portugal aux Portugais!”
C’est comme si l’on mettait:
“La Suisse aux Suisses!” ou
“La France aux Français!”
Le racisme, on vous fait une tête
comme ça, avec le racisme!
Écoutez... J’ai un ami qui est xénophobe.
Il ne peut pas supporter les étrangers!
Il déteste les étrangers!
Il déteste à tel point les étrangers que,
lorsqu’il va dans leur pays,
il ne peut plus se supporter!
R. Devos, Sens dessus dessous.
c)
Lu quelque part...
*
*
*
*
*
d)
Après la conférence sur la constipation, il y aura un pot amical.
Sur 30 000 participants, 295 000 ont franchi la ligne d’arrivée, ce qui est plutôt rare!
Plus on aide le fou, plus il rit.
On a beau avoir une santé de fer, on finit toujours par la rouiller!
Pourquoi les profs posent-ils tant de questions, puisqu’ils connaissent toutes les
réponses?
Mots d’auteurs
*
Elles sont bien noires, les pensées des nuits blanches! (Les Goncourt)
25
*
Si ceux qui disent du mal de moi, savaient ce que je pense d’eux, ils en diraient bien
davantage! (Sacha Guitry)
Humor is verdriet in geschenkverpakking. (Louis Verbeeck)
Het gevoel voor humor begint bij het gevoel voor verdriet. (Toon Hermans)
*
*
II. Caricatures
1
5
10
A
15
20
B
25
les
30
35
C
La caricature est par définition une représentation
graphique outrancièrement expressive d’un individu
déterminé. Nécessairement ressemblante, la carica
ture déforme et charge les traits essentiels d’un
visage, d’une attitude, d’un caractère.
Le terme vient de l’italien caricare (charger) et fit
son apparition au 13e siècle. La caricature existait
cependant longtemps avant de recevoir ce nom de
baptême!
Il est difficile de déterminer exactement l’origine de
la caricature. C’est un mode d’expression qui ne peut
se manifester que dans un contexte culturel élevé,
dégagé de sujétion superstitieuse ou fétichiste.
La caricature exige une pensée rationnellement
organisée capable d’introspection perspicace, de
synthèse critique et, sur le plan graphique, d’une
maîtrise affirmée du portrait.
Dans les civilisations égyptienne et mésopotane, la
caricature n’aurait pu se manifester: toutes les
réalisations artistiques y étaient conditionnées par des
motifs d’ordre religieux ou dynastique. En revanche,
dans la Grèce antique, aux environs du 5e siècle, la
conscience critique conduit à la satire d’hommes
illustres et à la satire de la mythologie.
Durant le Moyen Âge, les préoccupations des artistes
graphiques sont essentiellement religieuses et ce que
l’on pourrait confondre avec la caricature - comme
par exemple, les innombrables sujets représentés sur
chapiteaux romans - tient davantage du fantastique, du grotesque et du symbole.
Il faut attendre la fin du 16e siècle pour retrouver la
caricature dans son sens initial, qui implique les
notions de ressemblance, d’exagération et de charge.
Annibal Carrache (1560-1609) est l’auteur des
premiers portraits-charges, exécutés dans le but de
divertir, de faire rire. Ils représentent des
personnages
de la rue.
26
D
E
On ne peut cependant pas tout à fait
parler de caricatures, car Carrache se
40 contente de saisir et de reproduire
fidèlement le ridicule de certains traits.
Le Bernin sera le premier à introduire
dans ses dessins la déformation des traits
d’un individu. Grâce à lui, le genre sera
45 diffusé en France. Ses caricatures sont
remarquables de concision.
A la fin du 18e siècle et au début du 19e
siècle, la caricature devient une arme de
choix de la satire politique et sociale dans
50 les pays où s’épanouit un climat libéral et
démocratique, notamment en Angleterre.
Très influencée par son homologue
anglaise, la caricature française trouve
son meilleur représentant en Charles
55 Philippon (1806-1862), fondateur de
deux journaux humoristiques, La
Caricature (1830) et Le Charivari
(1832), auxquels collaborèrent de grands
peintres.
60 Mais les charges politiques ne sont guère
alors appréciées du pouvoir et la censure
intervient sous forme de procès, de saisie,
d’amendes et même D’emprisonnements.
En 1835, Louis-Philippe interdit la satire
65 politique.
Les dessinateurs se tournent alors vers la satire des mœurs. Schématiquement, on peut
dire que la caricature connaît tout au long du 19e siècle des éclipses. Inexistante en
période de régime fort, elle retrouve sa virulence en régime libéral ou dans les époques
de crise. De grands peintres comme Claude Monet, Toulouse-Lautrec ont laissé
70 d’excellentes caricatures.
De nos jours, la caricature est toujours présente dans les journaux et les revues. Elle
s’attaque aux hommes politiques, aux vedettes du cinéma et de la chanson, aux
écrivains, aux journalistes, etc. Il existe même des recueils de caricatures, regroupant les
meilleures productions du genre.
75 Influencé par des phénomènes de mode, par les sujets sélectionnés, par sa formation
graphique, par ses goûts et talents personnels, chaque caricaturiste a son style et
se fait reconnaître à des traits récurrents. La caricature est drôle et cruelle à la fois. Elle
devrait nous faire réfléchir sur les rapports entre l’être et le paraître et nous faire
comprendre qu’il est bon de relativiser certaines vérités trop évidentes, à nous mettre
80 perpétuellement en question.
Pourquoi donc ne pas commencer par faire, chacun pour soi, notre propre caricature?
d’après La Grande Encyclopédie Larousse
27
Exploitation du texte
1.
Lisez le texte en silence et répondez oralement aux questions.
1
2
3
4
Comment pourriez-vous définir la caricature?
D’où vient le mot caricature et que signifie-t-il?
Pourquoi est-il difficile de déterminer l’origine de la caricature?
Quelle était la situation de la caricature
5
6
7
8
9
10
11
a) au cours de l’Antiquité
- en Égypte, en Mésopotamie?
- en Grèce?
b) au cours du Moyen Âge
- en France?
- dans les pays nordiques?
- en Angleterre?
Quelles conditions doivent être remplies pour qu’une société développe l’art de la
caricature?
A la fin du 16e siècle, on retrouve des caricatures “au sens initial”, original du mot.
Quelles notions de base la caricature implique-t-elle?
Quelle est l’importance dans l’histoire de la caricature
a)
d’Annibal Carrache?
b)
de Bernini (Le Bernin)?
Quelle fonction remplit la caricature à partir du 18e siècle?
Pourquoi a-t-elle exercé cette fonction à partir du 18e siècle? Surtout en France?
Pourquoi est-il question (dans le texte) de Charles Philippon?
De quoi est-il le fondateur?
Quelles deux voies la caricature du 19e siècle prend-elle en France?
Pourquoi a-t-elle dû opter pour l’une de ces voies plutôt que pour l’autre à certains
moments de ce siècle?
Montrez que la caricature
a) est à la fois indépendante et dépendante des critères “espace” et “temps”.
b) a une double nature.
c) est pour chacun de nous un défi à relever - face à notre environnement social
- face à nous-mêmes
2.
Observez les caricatures reproduites à côté du texte. Lisez les informations
suivantes et identifiez la caricature qui correspond à chacune de ces informations.
1
2
Caricature à la plume, rehaussée à l’aquarelle de J.B. Tiepolo (1696-1770).
Caricatures françaises: Louis-Philippe, roi de France, par Charles Philippon (18061862). La forme du visage et de la tête se modèle progressivement.
Caricatures françaises: deux écrivains français célèbres.
-> à gauche: Honoré de Balzac, par Honoré Daumier (1808-1879)
-> à droite: Edmond Rostand, par Sem (alias Georges Goursat, 1863-1931)
Caricature anglaise de Gillray: l’Assemblée nationale pétrifiée.
La caricature devint en Angleterre, à la fin du 18e siècle et au début du 19e siècle,
une arme politique.
Caricature d’un personnage de l’entourage du pape Urbain VIII, par Le Bernin.
Décrivez le mieux possible les traits qui ont été “chargés”.
3
4
5
3.
28
Essayez de donner une explication à cette caricaturisation volontaire de l’un ou
l’autre trait.
4.
Quatre “grosses têtes” caricaturées.
a)
Regardez les quatre caricatures représentées ci-après.
Lisez les descriptions de ces personnages à la page suivante.
Indiquez quelle caricature vous colleriez à côté de quelle description.
Lisez les données biographiques concernant ces personnages.
b)
29
N° de la caricature + nom du personnage
Description des traits chargés
Informations biographiques
No ..
Hector ...
expression pathétique
cheveux longs en désordre
vêtements de gala
front ridé
né à la Côte-Saint-André (Isère) en 1803
prénom: Hector
profession: auteur-compositeur d’oeuvres
musicales comme entre autres La Symphonie
Fantastique, Roméo et Juliette,...
No ..
George ...
yeux saillants
narines écartées
chevelure noire, épaisse
col en farfeluche
née en 1804 et morte en 1876
vrai nom: Aurore Dupin
baronne Dudevant George
pseudonyme formé du prénom George + nom
de 4 lettres, dont la première est un S
a connu beaucoup d’amants, dont les plus
connus sont l’écrivain français Musset et le
compositeur polonais Chopin
profession: auteur de romans sentimentaux,
sociaux, champêtres
No ..
François ...
nez pointu
calvitie
visage allongé
petits yeux
né en 1916 et mort en 1996
prénom: François
carrière politique, parti socialiste
plusieurs fois ministre et président de la
République française
No ..
Michel ...
vu de profil
sourcils épais
calvitie
né le 17 décembre 1926
prénom: Michel
profession: acteur de cinéma
nom de famille italien
30
Corrigés
I
L’humour, un art de vivre
1
2
/
AB: 1c - 2e - 3g - 4b - 5h - 6a - 7f - 8l - 9a - 10m - 11i - 12j
13n - 14k, 15r, 16q, 17o, 18s- 19t - 20p
3
1 toniques - 2 une inhibition - 3 contraintes - 4 se taquiner - 5 consciemment 6 humus - 7 boutades - 8 péripéties - 9 phénomènes - 10 déclencher le rire
4
1 un défoulement - 2 tiré aux quatre épingles - 3 un vaudeville - 4 l’aveuglement
5 minimaliser - 6 s’offenser de - 7 être impliqué (dans) - 8 la précarité 9 invulnérable - 10 un enfant prodige
5
Vrai: 2 & 5
6
/
7
1
Faux: 1 & 3 & 4
En général, nous appelons comique ce qui provoque le rire, déclenche le rire ou
divertit.
2
Le rire est une libération des contraintes. Nous rions et nous ressentons un étrange
et inexplicable bien-être.
3
Trois exemples de situations drôles:
* le prof qui glisse sur une peau de banane et s’aplatit au milieu de la cour
de récréation
* le gentleman anglais, tiré aux quatre épingles, qui se promène avec son
parapluie,
sous un soleil radieux et qui voit son chapeau s’envoler, emporté par une
bourrasque
* l’enfant prodige qui fait dans sa culotte lors de son premier concert public
des
4
Nous rions facilement de ces personnages parce qu’ils font partie du monde de la
fiction. Nous pouvons rire sans nous sentir coupables.
5
Dans la vie quotidienne, nous rions des remarques spirituelles, des boutades bien
tournées, des répliques bien trouvées, des traits d’esprit, des jeux de mots et
allusions humoristiques de nos amis.
Nous rions aussi de ce qui arrive aux autres, tout en nous réjouissant de ne pas
nous trouver à leur place!
8
1a - 2b - 3c
Il s’agit de formes d’humour innocent: on se rit des autres, mais sans méchanceté.
9
Grille de lecture
définitions de l’humour innocent: 1° c’est un tonique à usage interne et externe
2° c’est un art de vivre et de se comporter
usage interne
usage externe
31
l’humour innocent agit:
l’humour innocent agit:
1) il nous rend invulnérables
2) il nous immunise contre
l’aveuglement, les préjugés,
le fanatisme
3) il nous rend sensibles à ce
qui est beau dans la vie
4) il nous guérit de nos
inhibitions, de nos angoisses,
autres
de nos phobies
5) il nous protège contre les
maux psychologiques
1) il distingue l’homme
des animaux
des objets
des choses
2) il permet à l’homme
d’apprécier la spiritualité des
de comprendre les calembours
de neutraliser les paradoxes, …
de repérer les inventions
saugrenues, …
6) il nous guérit de nos
désillusions et nous permet
de les minimaliser
La meillleure maîtrise de cet art
l’humour
de vivre, c’est de pouvoir rire de
soi-même.
L’homme qui a le sens de
est
un être sociable
un être intelligent
La meilleure façon de se rendre
ridicule, c’est de se prendre
(trop) au sérieux.
***
Homère: “ Le véritable humour rit à travers les larmes.”
Comparaison:
L’humour innocent est comme un visage de clown: un large sourire
sous des yeux tristes et profonds.
Exemples de l’application de cette conception de l’humour innocent:
les hommes politiques
les économistes
les publicistes
10
un calembour - un paradoxe - un double sens - un non-sens - un néo-illogisme
un pastiche - un aphorisme
11
manifester
offenser
ironiser
se moquer de
une manifestation
une offense
l’ironie
une moquerie
un manifestant
un offenseur
un ironiseur
un moqueur
manifeste
offensif / offensé
ironique
moqueur
32
blaguer
mépriser
agresser
moraliser
afficher
opprimer
outrager
*
une blague
le mépris
une agression
une morale
une affiche
une oppression
un outrage
un blagueur
un mépriseur
un agresseur
un moralisateur
un afficheur
un oppresseur
un outragé
blagueur
mépriseur / méprisé
agressif
moralisant
affiché
opprimant / opprimé
outrageux / outragé
Pour les adjectifs, nous avons repris ceux qui sont les plus courants.
12/13/14/15/16/17
interprétations personnelles des élèves
II
Caricatures
1
1
La caricature est une représentation graphique outrancièrement expressive d’un
individu déterminé. Nécessairement ressemblante, elle déforme ou/et charge
traits essentiels du visage ou d’une attitude.
2
Le mot vient de l’italien caricare et signifie “qui charge”.
3
La caricature existait longtemps avant de recevoir son nom de baptême.
4
a
Dans les civilisations égyptienne et mésopotane, la caricature n’existait pas:
toutes les réalisations artistiques y étaient conditionnées par des
religieux ou dynastiques.
b
Au cours du Moyen Âge, les préoccupations des artistes graphiques étaient
essentiellement religieuses et moins portées vers la caricature.
les
motifs
5
C’est un mode d’expression qui ne peut se manifester que dans un contexte
culturel élevé, dégagé de sujétion superstitieuse ou fétichiste.
6
La caricature implique des notions de ressemblance, d’exagération et de charge.
7
a
b
Annibal Carrache est l’auteur des premiers portraits-charges, exécutés dans
le but de divertir, de faire rire.
Le Bernin (Bernini) a été le premier à introduire dans ses dessins la
déformation des traits d’un individu.
8
La caricature devient une arme de choix de la satire politique et sociale dans les
sociétés où s’épanouit un climat libéral et démocratique.
On ironise les régimes politiques. La révolte se manifeste. En 1789 a lieu la
Révolution.
9
Charles Philippon est le meilleur représentant de l’art de la caricature française au
cours du 19e siècle. Il a fondé deux journaux humoristiques: La Caricature
et Le Charivari (1832).
(1830)
10
Les deux voies sont
la caricature politique
33
la caricature sociale
Sous des régimes forts, la caricature est sujette à des mesures de censure.
11
La caricature est
a
indépendante des critères “espace” et “temps” dans la mesure qu’elle existe
depuis longtemps et dans des pays différents
b
dépendante des critères “espace” et “temps” dans la mesure qu’elle est
conditionnée historiquement et géographiquement
2
1c - 2b - 3d - 4e - 5a
3
réponses plurielles & interprétations des élèves
4
n°1 Hector Berlioz - n°2 George Sand - n°3 François Mitterand - n°4 Michel Piccoli