P R O J E T - Choeur Dom Pérignon

Commentaires

Transcription

P R O J E T - Choeur Dom Pérignon
Week-end romantique à St Remi
16 et 17 mai 2009
Deux Chœurs de Reims ont pris l’initiative de présenter sur un même week-end
et dans un même lieu, deux œuvres majeures du répertoire sacré du 19 ème siècle :
La Messe en mi bémol majeur de Franz SCHUBERT
pour chœur , cinq chanteurs solistes et orchestre
par le Chœur de chambre Ars Vocalis de Reims
et l’orchestre Gradus Ad Musicam de Nancy
La messe en mi bémol majeur, souvent appelée simplement la Grande Messe,
est la dernière, et pour beaucoup la plus belle messe de Schubert.
C’est une ardente fontaine d‘émotions qui est à l’apogée de la musique
romantique.
Le Requiem allemand de Johannes BRAHMS
pour chœur et solistes, en version à deux pianos
par le Chœur Dom Pérignon de Reims ,
Marion Aubert soprano et William Michaut baryton
Élodie Raimond et Françoise Perpète, pianistes
En dépassant le strict sens liturgique, le Requiem de Brahms se veut une
consolation amère et douce à la fois ; amère de la constatation de la vanité du
monde et douce de cette lumière d'après la douleur. « Plutôt qu’un Requiem
Allemand, j’aurais dû le titrer Requiem humain » dira Brahms
C’est dans le cadre prestigieux de la Basilique Saint Remi de Reims que seront
présentés ces deux concerts à un public le plus large possible . A cet effet, un
Pass Week-End permettra d’assister aux 2 concerts à un tarif privilégié .
Des animations seront proposées autour de ce Week-End :
Conférence sur les deux œuvres
Ouverture au public de répétitions pour présenter le travail des chœurs
Visite de la Basilique St Remi et de l’orgue Cattiaux .
Choeur DOM PERIGNON
Siège Social : 7 rue Cardinal Suhard
Reims tél. 03 26 82 71 62
http://chorale.dom.perignon.free.fr
Chœur DOM PERIGNON
REQUIEM ALLEMAND DE BRAHMS
17 MAI 2009
Sommaire
1. Présentation de l’œuvre
2. Le chœur Dom Pérignon
Yves Peudon , chef de Chœur
3. Le projet « Requiem allemand »
1. Présentation de l’œuvre
« UN REQUIEM ALLEMAND » :
LA MORT CONSOLÉE
Johannes BRAHMS , né le 7 mai 1833 à Hambourg, mort le 3 avril 1897 à
Vienne, est un compositeur, pianiste et chef d'orchestre allemand. Il est
considéré par beaucoup comme le « successeur » de Ludwig van Beethoven et
sa première symphonie a été décrite comme étant la 10e de Beethoven.
Ein deutsches Requiem, op. 45 est une œuvre pour chœur, orchestre et solistes
créée par Brahms entre 1865 et 1868. Sacrée mais non liturgique, elle est
composée de 7 mouvements et dure 70-80 minutes ce qui en fait la plus longue
composition de Brahms. Ce requiem lui assura la célébrité.
La mère de Brahms est morte en février 1865, une perte qui l’a profondément
peiné et qui pourrait lui avoir inspiré Ein deutsches Requiem. La mort de Robert
Schumann en juillet 1865 pourrait aussi avoir été une motivation.
Brahms a créé le livret de Ein deutsches Requiem lui-même. Contrairement à la
messe de requiem catholique traditionnelle qui utilise un texte standard en latin,
Ein deutsches Requiem tire son texte de la bible protestante de Martin Luther.
La première circonstance connue où Brahms utilisa le titre « Un Requiem
allemand » fut une lettre à Clara Schumann dans laquelle il écrivait qu’il voulait
que la pièce soit « une sorte de requiem allemand ». Brahms fut très ému
lorsqu’il découvrit des années plus tard que Robert Schumann avait pensé à une
œuvre similaire. « Allemand » fait d’abord référence à la langue plutôt qu’au
public. Brahms confia à Karl Reinthaler, le chef d’orchestre de la cathédrale de
Brême, qu’il aurait volontiers appelé cette œuvre « Un Requiem humain ».
Bien que la messe de requiem de la liturgie catholique commence avec la prière
des morts (« Seigneur, donnez-leur le repos éternel »), Ein deutsches Requiem
met l’accent sur les vivants avec le texte « Béni soit leur chagrin : qu’ils en
soient soulagés ». Cette vision humaniste et sacrée est visible tout au long de
l’œuvre.
2 . Le Chœur DOM PERIGNON
Chef de chœur : Yves PEUDON
Présidente : Maryse ODET
Effectif : 64 choristes amateurs
Le chœur A CŒUR JOIE DOM PERIGNON voit le jour en 1968. Dès l’origine,
il s’attache à faire évoluer musicalement un groupe où chaque semaine se
côtoient plus de 50 choristes amateurs.
DOM PERIGNON s’est produit, pendant 30 années, sous la direction de son
créateur Daniel WILMOTTE. Le chœur est dirigé depuis 1998 par Yves
PEUDON. Professeur d’enseignement musical à REIMS
Au fil des années, à l’initiative d’Yves PEUDON, le registre musical a évolué
vers des œuvres plus longues, avec un répertoire et des langages nouveaux, des
techniques et des situations inédites. Le chœur a notamment acquis l’expérience
de l’accompagnement orchestral, sous la direction de Ferdinand KOCH.
Principaux concerts :
Oratorio celtique
(A cheval vers la mer) en 1999.
WAR VARC’H D’AR MOR
Requiem de John Rutter en 2002 interprété au Conservatoire de Région de
Reims, avec l’orchestre du 2ème cycle, sous la direction de Ferdinand KOCH.
Liebeslieder de Brahms en 2003
Missa Décantabat de Giovanni CROCE
Motets d’Anton Bruckner en 2004.
L’année 2005 a été celle de motets de John Rutter et d’une messe brève de
Haydn.
En 2006, DOM PERIGNON a produit un concert spectacle de chœurs d’opéras,
avec mise en espace, au Lycée Saint Jean Baptiste de la Salle à Reims. Cette
réalisation a permis aux choristes de se familiariser avec des étudiants
cameramen et preneurs de son, placés en situation de travail. Elle a débouché
sur la production d’un CD et d’un DVD Ŕ souvenir.
En juin 2007, dans le cadre de A CŒUR JOIE régional, concerts à Châlons-enChampagne et à Reims, sur le thème « UN CHEMIN MUSICAL DANS
L’EUROPE du XXe siècle ». Repris en concert par DOM PERIGNON seul en
juin 2008 à Auménancourt et décembre 2008 dans la cadre des chemins de
crèches .
http://chorale.dom.perignon.free.fr
Yves PEUDON , chef de chœur
Après des études de piano, il se tourne vers la musicologie et obtient le CAPES
d’éducation musicale.
Il enseigne aujourd’hui au collège Robert Schumann de Reims.
Il s’intéresse au chant choral dès 1981 en intégrant, en tant que ténor, le chœur
des Alouettes de Champagne dirigé par Arsène Muzerelle.
Il entre ensuite dans un petit chœur, Mezza Voce. Il s’intéresse plus
particulièrement à la direction de chœurs contemporains, pour laquelle il prend
des cours et suit des stages avec différents professeurs parmi lesquels Ferdinand
KOCH et Guy MANEVEAU
Il reprend le chœur Dom Pérignon en 1998, et assure également la direction
musicale de La Campanella à Soissons.
3 . Le Projet du Requiem Allemand
Le projet de mettre à notre répertoire le Requiem allemand est né en 2006 et
depuis décembre 2006 , le chœur travaille sur cette œuvre, en alternance avec
d'autres projets musicaux.
Afin de répondre aux exigences liées au projet, le chœur a mis en place une
formation des choristes sur le plan vocal et choral, assurée par l'ORCCA en la
personne de Thierry Fouré. Il s’agit de perfectionnement sur le chant dans la
musique romantique.
Un de nos choriste, soliste baryton dans cette oeuvre, bénéficie également de
cours de chant de la part de Thierry Fouré.
Pour l'occasion, l’association régionale A Cœur Joie de Champagne Ardenne a
accordé une subvention pour chacun de ces types de formation. Dom Pérignon
assure le reste de cette formation sur ses fonds propres.
La partie instrumentale sera assurée par deux pianistes enseignant au CCR de
Reims.
Rencontre amateurs-professionnels, appel aux institutionnels tels l'ORCCA ou le
CRR, souci d'élever la compétence des choristes: en donnant le Requiem
Allemand en concert, Dom Pérignon montre sa volonté d'agir dans le tissu
culturel local en relation avec les acteurs institutionnels ou professionnels, dans
un souci de constante progression de la qualité de ce tissu.
Aussi sollicitons-nous les partenaires institutionnels ou privés car, si cette
perspective de progrès en matière culturelle passe par une interaction des forces
évoquées ci-dessus, elle a un coût.
Le conseil général nous a déjà subventionné pour l'achat du matériel, les
partitions entre autres.
Le Requiem Allemand de Brahms sera donné en concert à la basilique Saint
Remi à Reims le 17 mai, et à Soissons le 13 juin 2009 .
Manuscrit du Requiem Allemand

Documents pareils

LA MAITRISE DE REIMS : une tradition vivante ! Fondée en 1285, la

LA MAITRISE DE REIMS : une tradition vivante ! Fondée en 1285, la maîtrisiens de 4 et de 3 (basses et ténors) renforce les effectifs. La Maîtrise propose un enseignement musical complet permettant aux élèves d'aborder tous les répertoires du chant choral, tant da...

Plus en détail