théâtre chevilly-larue

Commentaires

Transcription

théâtre chevilly-larue
2009~2010
théâtre
André Malraux
chevilly-larue
la saison en un clin d’œil
Ouvert
u
du 18 au 26 septembre de sais res
on
Et le Centre culturel André Malraux devient le Théâtre André Malraux de Chevilly‑Larue !
Un nom doit désigner un lieu, donner de la visibilité à un bâtiment, à une fonction locale précise.
C’est le sens de la décision de la ville de rebaptiser notre établissement.
clown, conte, etc. › page 6
Guillaume Cantillon + Berry
Chanson › page 8
Jeudi 1er octobre
Ridan (1 partie : Luciole et Koumekiam)
re
Le cabaret des utopies
Théâtre › page 8
Vendredi 5 février
Théâtre › page 9
Vendredi 16 octobre
Toi tu serais une fleur
et moi à cheval
n
ille
Théâtre › page 17
e
Somewhere la Mancha
fa m
a voi r
Vendredi 9 octobre
L’hiver quatre chiens
mordent mes pieds et mes mains
chanson réaliste › page 17
Dimanche 7 février
Caratini Chevilly Tour : De l’amour et du réel
Caratini Chevilly Tour : Latinades
Mardi 9 mars
Vendredi 20 et samedi 21 novembre
› page 11
Théâtre du Fust, Émilie Valantin
marionnettes
guignol
Les Embiernes commencent…
clown / mime › page 12
Vendredi 9 et samedi 10 avril
musique › page 12
Jean-François Vrodt
Cirque › page 14
mardi 5 janvier
théâtre › page 28
marionnettes › page 14
Une Antigone de papier
Vendredi 15 et samedi 16 janvier
Blanche-Neige
n
fa m
ille
Danse › page 21
week-end conte › page 22
Contes de printemps : M. Barthélémy, G. Potier,
J. Combes, S. Wilhelm, C. Pimenta, M. Tillet
conte › page 23
Lundi 10 et mardi 11 mai
du Mardi 18 au jeudi 20 mai
Laurent Barboux
Magali Léris et les jeunes
Vendredi 8 et samedi 9 janvier
Théâtre › page 21
Faits divers
Circus Klezmer
n
fa m
ille
vendredi 28 mai
Caratini Chevilly Tour : Jazz à Chevilly
Théâtre › page 15
Créatio
n
10 ans que s’est bâtie la Maison du Conte, maison-mère, port d’attache, camp de base, repère
essentiel pour le monde des conteurs.
Mais tout cela ne serait rien sans une envie furieuse de poursuivre cette route, cette belle
navigation, à la rencontre de tous les arts, des poètes, du public, des gens, adultes, enfants…
Sans doute contre vents et marées, mais tous nos frêles esquifs ont de fameux marins, de
fameux équipages, toujours batailleurs face à l’adversité, et tellement avides d’aventures
nouvelles. Nous nous sentons soutenus, et c’est essentiel, par notre armateur principal, la ville de
Chevilly‑Larue, partenaire indéfectible depuis 30 ans.
Michel Jolivet, directeur du Théâtre André Malraux et codirecteur de la Maison du Conte.
À l’ombre
Zig Zag
30 ans que les conteurs ont pointé leurs langues originales à Chevilly-Larue. 30 ans d’une
complicité qui a permis à de nombreux artistes de trouver dans ce théâtre un soutien constant.
30 ans que ces artistes nous entraînent sur des chemins improbables, vers des richesses
insoupçonnées.
danse hip hop › page 20
Roméos et Juliettes
Vendredi 2 avril
Julien Cottereau
Vendredi 11 décembre
théâtre › page 20
Vendredi 26 mars
Samedi 21 novembre
Vendredi 4 et samedi 5 décembre
ille
Vendredi 19 mars
Les Fourberies de Scapin
Vendredi 27 novembre
fa m
e
Vendredi 20 novembre
Le monde point à la ligne
n
e
Grand Dire de la petite enfance
conte › page 18
Abbi Patrix, Cabaret du Cercle
a voi r
autour du conte › page 10
a voi r
Du 9 au 15 novembre
Du mardi 10 au dimanche 14 février Création
30 ans que l’association du Centre culturel a été créée, 30 ans d’une histoire singulière, qui
ressemble à celle de nombreux théâtres de ville. Ils tissent aujourd’hui une formidable toile
de centaines de maisons d’artistes sur le territoire hexagonal. Pourvu que ce patient travail de
milliers d’acteurs artistiques et culturels se poursuive pour le bien public !
Quelle histoire !
Jazz › page 9
Samedi 7 novembre
e
2
Théâtre › page 16
Vendredi 29 janvier
a voi r
---
chanson › page 16
Vendredi 22 janvier
cirque › page 24
Créatio
n
jazz › page 24
---3
portraits d’artistes
portraits d’artistes
Lucien Gourong
---
4
Il y a trente ans, Lucien Gourong posa ici ses valises d’histoires, emballa la ville par sa ferveur
narrative, et Chevilly-Larue devint la capitale des conteurs… Sur l’île de Groix, enfant, il regardait ses père, grand-père, oncle… partir en mer. Parfois ils partaient loin, longtemps, alors sans
doute le petit Lucien, en les attendant, imaginait-il des voyages extraordinaires, des épopées
fantastiques… Un grand conteur était né. Plus tard, ce conteur (mais aussi écrivain, photographe, voyageur, artiste multiple, chercheur impénitent, curieux insatiable) nous fit tomber dans
la grande marmite des histoires et, depuis, les murs de la ville résonnent des histoires du monde.
Pendant trois jours, en septembre, il revient, toujours fougueux et passionné, raconter ses voyages, son
pays, les mets… en épicurien notoire.
Un artiste définitivement attaché à l’histoire de la ville.
̑̑ Le 22 septembre à 20h, association des Corons : Gourong, l’explorateur de mémoire
̑̑ Le 23 septembre à 19h30, Théâtre André Malraux : Gourong, le gastronome
̑̑ Le 24 septembre à 20h, Médiathèque Boris Vian : Gourong, le voyageur
Attention, jauge limitée pour ces rendez-vous.
Patrice Caratini
Accueillir Patrice Caratini et ses complices pour une série de concerts avec le concours de lieux
culturels de la ville* est une manière pour nous de fêter les cent ans du jazz. Contrebassiste,
compositeur, chef d’orchestre, il est une des figures emblématiques de la scène jazz depuis
quatre décennies. Citons le fameux trio Azzola/Caratini/Fosset et le Caratini Jazz Ensemble,
grand orchestre majeur rassemblant en son sein certains des meilleurs musiciens actuels.
Quatre rendez-vous différents permettront d’apprécier la riche palette musicale de ce chercheur curieux, de ce musicien connu et reconnu qui aime le contact, le lien avec le public, la relation aux gens, les aventures artistiques avec des lieux culturels. Il aime jouer, raconter, faire vivre le jazz
d’aujourd’hui.
* Pour cette résidence, le Théâtre collabore avec le Conservatoire de musique, de danse et d’arts plastiques, Jazz à Chevilly
et la Médiathèque Boris Vian.
̑̑ Le Caratini Chevilly Tour !
Le 7 novembre, Théâtre André Malraux : Caratini Jazz Ensemble.
Le 7 février, église Sainte-Colombe : Short songs trio (Caratini, Hilegarde Wanzlawe, Rémi Sciuto).
Le 12 mars, Médiathèque Boris Vian : rencontre musicale Caratini, Alain Jean-Marie et un percussionniste.
Le 28 mai, salle Léo Ferré , Jazz à Chevilly : Caratini et ses invités.
Attention, jauge limitée pour ces rendez-vous.
Nicolas Liautard
Nous poursuivons notre collaboration avec Nicolas Liautard. Elle est née la saison dernière sur une
simple intuition. Nous ne le connaissions pas ou peu, mais son approche simple, claire et directe
du théâtre, son rapport aux comédiens, à la troupe, suscitèrent rapidement en nous l’envie d’un
engagement durable auprès de ce véritable artisan du théâtre. Le Nez, d’après Gogol, et son
Avare, de Molière, confirmèrent notre propre nez ! Et puis un metteur en scène qui s’intéresse à
Blanche-Neige, aux contes merveilleux, attire immanquablement l’attention de notre théâtre, de
la Maison du Conte, de la Médiathèque, tous ensemble plongés depuis longtemps dans l’océan de
ce patrimoine universel. Blanche-Neige : notre grande aventure de la saison !
̑̑ Création de Blanche-Neige du 14 au 16 janvier
Abbi Patrix
Chez Abbi Patrix, sans la musique le conte ne serait rien. Enfin presque. Depuis toujours la musique
est présente dans son art du conteur. Il cherche dans chaque conte sa petite musique. Celle qui lui
donne tout son souffle. Il va, cette saison, poursuivre ce travail, peut-être même faire aboutir une
quête, être vraiment avec ses récits au cœur de la musique, des musiques, près des musiciens,
professionnels ou amateurs. Tel un troubadour, il se faufilera avec jubilation dans les orchestres, les
chœurs locaux, il interpellera les musiciens artistes, amis de longue date ou de passage. Toutes les
aventures musicales l’attireront. Cette saison, le conte et la musique danseront comme des diables.
̑̑ Création du 10 au 14 février
Laurent Barboux
Enfant de Chevilly-Larue mais pas enfant de la balle ! Et pourtant, lorsqu’on rencontre Laurent, tout
respire le cirque, les chapiteaux, les caravanes, mais aussi le travail dur et la sueur et les larmes
parfois… la poésie toujours. Comment, depuis les premières fiches de paye comme jeune jardinier
à la ville, devient-on fil-de-fériste reconnu, enseignant au Centre National des Arts du Cirque et à
l’école du cirque de Rosny mais aussi, par amour des enfants, enseignant sur ses terres à l’école de
cirque de Chevilly-Larue ? La passion, mesdames et messieurs, la passion, et beaucoup de travail !
Sur son fil de fer, Laurent Barboux a parcouru le monde. Pour sa nouvelle création, il revient sur
cette terre d’enfance pour affronter le mythe du Minautore. Il a la stature pour ce nouveau défi.
̑̑ Création de Ma cage pour une prairie du 17 au 21 mai
---5
ture
r
e
v
Ou aison
de s malraux
Ouvert
de sais ure
la mais
on
on du c
s
30 an
ndré
tre a
Théâ
Vendredi 18 septembre à 19h30 durée 50mn
onte
Clown
8 ans +
Antigone
C ie Pochéros
--6
Monologue clownesque pour une Antigone,
cheveux hirsutes, nez écarlate, regard poignant.
Toujours insoumise, rebelle et touchante.
« Un enterrement c’est pas drôle, mais j’y peux rien.
Il faut
bien se retrousser les manches et faire c’ qu’il y a à faire.
Y
a déjà plus grand chose à faire…
C’est pas ma sœur qui
va m’aider, elle est trop belle, ça risquerait de lui casser
un ongle…
Ni mon oncle, le roi Créon… Il a dit : “Peine
de mort pour celui qui enterrera Polynice !” T’imagines la
tragédie…
Dans ma famille c’est comme ça… ça se termine
toujours en jus d’boudin…
Mais, tu verras, le cercueil je l’ai
fabriqué moi-même ! Et si y m’reste du chocolat, t’en auras
peut-être un bout. »
10 ans
Samedi 26 Septembre à partir de 16h
En disant,
dix ans !
Un après-midi particulier. Un parcours-installation pour
raconter dix ans de la Maison du Conte à la Villa Lipsi. Et, à
20 heures, une étonnante soirée, jubilatoire, extravagante,
loufoque et farfelue, avec La taverne Münchausen par la
Compagnie des Femmes à barbe.
̑̑ Entrée libre sur réservation
(La Maison du Conte, 01 49 08 50 85)
De et par Adèll Nodé-Langlois.
̑̑ Entrée libre sur réservation
au T
andré héâtre
malrau
x
mercredi 23 Septembre à 19h30
Lucien Gourong
invité d’honneur
Conteur, écrivain, il est le premier personnage du grand
récit du conte à Chevilly-Larue. Il revient pour trois soirées.
Juste pour humer à nouveau quelques souvenirs de cette
histoire singulière entre une ville et un art.
Au théâtre, une
soirée entre mets et mots. Les histoires sont la nourriture
de nos âmes et les aliments le terreau de nos mémoires…
̑̑ Attention, soirée sur invitation, places limitées !
̑̑ Voir portrait de l’artiste page 4…
automne 2009
ille
fa m
Jeudi 1er octobre à 20h
Chanson
durée 1h30 | tarif Festi’Val de Marne
Vendredi 16 octobre à 20h30
Théâtre 7 ans +
durée 50mn | tarif b
Ridan
Toi tu serais
une fleur et
moi à cheval
1re partie : Luciole
et Koumekiam
̑̑ Ouverture du Festi’ Val de Marne
Théâtre à cru
Poésie et chant, âpreté et romantisme,
sucre et poivre, rêves et confidences…
--8
Ridan. Après une Victoire de la musique, cet « intranquille » de nature se fait chantre de la chanson française
vindicative, des mélodies douces et des mots « rêches »,
comme il aime à le dire. D’un côté, une musique dépouillée,
des pianos, des violons, seuls, joyeux ou bucoliques. Et puis
sa voix, grave, qui surprend, quand elle crache la réalité de
son quotidien. Il apporte un souffle nouveau à la nouvelle
scène française avec l’ironie d’un Brassens ou la révolte d’un
Renaud. Poète citoyen pour qui la liberté n’a pas de prix,
par des mots simples mais justes, Ridan arrive à faire pousser des fleurs sur le bitume.
Une initiative du Conseil général du Val-de-Marne.
----
Théâtre, danse et images pour raconter
une histoire d’amour incongrue.
Luciole. Des flots de mots qui dévalent à la première
personne et des refrains qui collent à la mémoire, des cascades poétiques et des envols romantiques, des chansons aux
sentiments doux et des phrases qui vont chercher très loin
dans la conscience… Une luciole sort de la nuit.
Koumekiam, c’est beaucoup d’énergie, de rires et de grincements de dents, une guitare et une rafale de paroles
déchirées entre tendresse et gravité.
a voir
e
n
Vendredi 9 octobre à 20h30
durée 1h45 | tarif a
Théâtre
Somewhere
la Mancha
Depuis sa création, la compagnie Théâtre à cru tente
d’entre­tenir un rapport direct avec le public. Elle cherche
un nouveau langage où les corps se parlent, et la vidéo
filmée en direct détourne les codes de la réalité. Lui, il
regarde la télé chez lui et l’écoute chanter à l’écran. Elle lui
plaît beaucoup ! Il l’appelle et elle débarque par la porte du
frigo… Une rencontre amoureuse et ludique visant à rendre
palpables de multiples sensations. Une jeune compagnie
inventive à découvrir !
Irina Brook
Mise en scène et conception vidéo : Alexis Armengol. Avec : Laurent Seron
et Camille Trophème. Scénographie : James Bouquard. Costumes : Audrey
Gendre. Musiques originales : Sébastien Rouiller. Conception et réalisation
vidéo : Frank Ternier.
Un road-movie déjanté qui touche à l’essence
même du mythe de Don Quichotte.
> Représentation scolaire
Vendredi 16 octobre à 14h30
Après Shakespeare, Irina Brook a choisi de faire un saut
dans l’utopie grandiose et dérisoire de Cervantès. Une
errance comme voyage, où les rencontres et les impromptus sont au rendez-vous avec le fidèle Sancho. Sa mise en
scène, d’une grande liberté, donne à voir et entendre, entre
cinéma hollywoodien et ambiance flamenco, toute la fragilité de ces petites vies bercées par de grands rêves. Entre
ses mains, Don Quichotte devient ce SDF new-yorkais en
lutte avec le capitalisme et l’inégalité sociale. Un spectacle
humaniste et tendre, mené avec talent !
Mise en scène : Irina Brook, assistée de Marie-Paule Ramo. Avec : Lorie
Baghdasarian, Jerry Di Giacomo, Gérald Papasian, Christian Pélissier,
Augustin Ruhabura, Bartlomiej Soroczynski. Costumes : Daisy Dover.
Scénographie : Noëlle Ginefri.
rr ciné Résonance(s)
Mardi 6 octobre, 20h30 : Lost in la Mancha (Terry Gilliam)
9
Samedi 7 novembre à 20h30
durée 1h30 | tarif a
Jazz
Latinades
Caratini Jazz
Ensemble
Le Caratini Jazz Ensemble associe à son big band
trois percussionnistes argentins pour une rencontre miraculeuse.
Orchestre unique en son genre, fondé par Patrice Caratini,
il rassemble quelques-uns des meilleurs jazzmen français,
toutes générations confondues. Avec Latinades, Patrice
Caratini nous offre une plongée en apnée dans les eaux de
la Caraïbe. À travers ce voyage aux origines du latin jazz, le
contrebassiste éclaire sous un jour nouveau la naissance de
l’un des répertoires les plus métissés du monde, ce point de
rencontre miraculeux entre danses de cour européennes et
chants d’esclaves africains.
̑̑ Voir portrait de l’artiste page 4…
Une coréalisation du Théâtre André Malraux et du Conservatoire de musique
de Chevilly-Larue.
du lundi 9 au dimanche 15 novembre
--10
autour du conte
Vendredi 20 et samedi 21 novembre à 20h30 théâtre de marionnettes
Grand Dire de la petite enfance
Théâtre du Fust
Une proposition de La Maison du Conte, de la Médiathèque Boris Vian et du Théâtre André Malraux.
Un Grand Dire pour faire le plein d’histoires et continuer à échanger ces comptines et ces jeux de doigts
qui ont construit chacun d’entre nous.
Deux soirées, deux spectacles pour exposer le travail d’une des compagnies les plus inventives de ces trois
dernières décennies, et qui a œuvré de manière essentielle au renouveau du théâtre de marionnettes.
Samedi 21 novembre à 20h30 durée 1h20 | tarif a*
Samedi 14 novembre à partir de 14h
conférences rencontres
Grand Dire
pour Grandir
14h Des histoires sur le bout des doigts
Qui connaît vraiment Guignol ?
Ce personnage frondeur, irrévérencieux
et au franc-parler, fête ses deux cents ans.
Présentation du projet de La Maison du Conte et de la
Médiathèque Boris Vian de Chevilly-Larue et projection
du film réalisé par le Conseil général du Val-de-Marne.
14h30 Du babil au langage
De 16h30 à 18h30 Cultivons nos petits
Conférence avec Abbi Patrix, Florence Desnouveaux et
Praline Gay-Para (conteurs) ; Evelio Cabrejo Parra (psycholinguiste) ; Valérie Joly (mezzo soprano) ; Brigitte Lallier
Maisonneuve (directrice de l’Athénor à Saint-Nazaire) ;
Hervé Tullet et Évelyne Resmond-Venz (écrivains) ; Laurent
Barbier (directeur d’école maternelle).
Du spectacle au livre, la thématique est large et la rencontre
originale entre des spécialistes de tout bord. Ils échangeront
leurs expériences singulières, artistiques et pédagogiques
avec les tout-petits et ils nous transmettront leur passion
pour l’imaginaire et l’univers des enfants.
̑̑ Entrée libre sur réservation
11 ans +
Les Embiernes
commencent…
au Thé
âtre
andré m
alraux
Conférence avec Praline Gay-Para (conteuse) et Evelio
Cabrejo Parra (psycho-linguiste et vice-président de l’asso­
ciation ACCES). Un duo passionnant avec deux intervenants émérites qui se partageront la parole sur la question
essentielle de la transmission au tout-petit et de l’acquisition du langage.
émilie valantin
Dimanche 15 Novembre
à 10h30, 14h30 et 16h30
À
Salvadl’école
or Alle
nde
conte 2 ans +
Vendredi 20 novembre à 20h30 durée 1h20 | tarif a*
11 ans +
Vivement dimanche !
Les Fourberies
de Scapin
Les conteurs investissent l’école Salvador Allende tout un
dimanche pour offrir contes, comptines, jeux de doigts.
d’après Molière
̑̑ Entrée libre sur invitation des écoles maternelles
de Chevilly-Larue
̑̑ Le programme définitif sera disponible à partir du
15 octobre.
Huit marionnettes et un comédien pour une étonnante et magnifique adaptation de ce classique.
Cette pièce importante de notre patrimoine théâtral a
connu d’innombrables mises en scène, et pourtant cette
proposition du Théâtre du Fust est d’une formidable justesse
dans son approche du sens de l’œuvre. Quelle belle idée
originale de filer jusqu’au bout la métaphore d’un Scapin
manipulateur et d’un seul marionnettiste comédien (Jean
Sclavis) manipulant l’ensemble des personnages. Ils sont de
bois ou presque, et Jean Sclavis les fait tous vivre avec une
force suggestive étonnante. Cela tient du prodige théâtral.
Jeu et adaptation du texte : Jean Sclavis. Mise en scène : Émilie Valantin
assistée de Jean Sclavis. Lumières : Gilles Richard. Décors : Émilie Valantin
assistée de Jean-Luc Maire. Composition et arrangements musicaux du
rôle de Hyacinthe : Vincent De Meester. Marionnettes : Émilie Valantin
et l’atelier du Théâtre du Fust. Costumes : Mathilde Brette, Coline Privat
et Laura Kerouredan.
̑̑ Tarif spécial pour les 2 spectacles
Il a certainement fallu la notoriété du Théâtre du Fust pour
donner du crédit au Guignol et le mettre en scène dans nos
théâtres. Personnage connu de tous, mais aussi méconnu
tant cette image populaire d’ami des enfants, frondeur et
gentil, n’a pas de relation avec le Guignol originel. Feydeau,
Labiche et d’autres ont traité les thèmes proposés dans
le théâtre de Guignol. La force d’Émilie Valantin et de sa
troupe est de redonner la juste place historique au personnage, avec les traditionnelles marionnettes à gaine. Il y a
tout ce qu’il faut de décalage et d’actualisation pour nous
ouvrir les portes de ce monde libertaire, impertinent et
terriblement divertissant.
Manipulations : Jean Sclavis, Franck Adrien, Pierre Saphores, Émilie
Valantin. Piano : Élie Granger. Mise en lumière : Gilles Richard. Réalisation
marionnettes et accessoires : Émilie Valantin et l’atelier du Théâtre du Fust.
Réalisation décor : Jean-Luc et Élodie Maire et les équipes techniques des
Célestins, Théâtre de Lyon.
̑̑ Rencontre avec la compagnie après le spectacle
----
11
Vendredi 4 décembre à 20h30 durée 1h
musique
La soustraction
des fleurs
Jean-François Vrodt
Des répertoires traditionnels revisités
pour nous offrir un beau virage rare et captivant
vers les musiques contemporaines.
--12
̑̑ Jean-François Vrodt est invité durant la saison à la
Maison du Conte et au Théâtre André Malraux.
Vendredi 27 novembre à 20h30 clown/mime
durée 1h15 | tarif a
8 ans +
Imagine-Toi
Julien Cottereau
Dans la lignée du mime Marceau, ce jeune artiste,
clown, bruiteur et poète, soutient aussi la comparaison avec Buster Keaton et Chaplin.
D’abord une goutte d’eau qui tombe, d’inquiétants sifflements, des pas qui s’approchent, et ça commence ! Un
personnage au physique incertain est propulsé sur scène.
Absurde, tendre et naïf, ce garçon à tout faire commence
à balayer la scène quand il découvre qu’il est observé…
Aucun décor, aucun artifice, aucun accessoire ! Juste
son talent de mime bruiteur qui fait naître un monde
de monstres et de princesses, un monde de tendresse et
­d’émotion avec simplicité et grâce. Un spectacle universel qui s’adresse à ce que nous avons de plus beau, de plus
rare, de plus cher : notre enfance, qu’il nous fait retrouver
avec émerveillement.
Mise en scène : Erwan Daouphars. Collaboration : Fane Desrues. Lumières :
Idalio Guerreiro. Son : Morgan Marchand. Costumes : Renato Bianchi.
Jean-François Vrodt est un chercheur curieux, insatiable, comme nous en trouvons peu dans l’art vivant. Sans
tellement de fracas, il trace un chemin musical de grande
qualité. Il collecte des musiques traditionnelles, il les mène
à la rencontre des musiques actuelles. Avec elles, il part à
l’aventure, convie auprès de lui d’autres musiciens, des
conteurs mais aussi des poètes et un jour, sans tambour ni
trompette, dans un village peu connu ou au cœur de Paris,
il nous offre un bijou précieux et rare qu’on ne se lasse pas
d’écouter tant il est pétri d’intelligence. Au plaisir de partager cette richesse !
Frédéric Aurier : violon. Sylvain Lemêtre : zarb. Jean-François Vrod :
violon, voix. Sam Mary : lumières. Laurence Garcia : regard extérieur. Une coréalisation du Théâtre André Malraux et de la Maison du Conte.
> mais aussi…
à la Ma
ison du
Conte
Le Roi des corbeaux, Jean-François Vrodt
et Sophie Wilhem, le 3 décembre à 14h30
l’avant de l’après, Jean-François Vrodt,
le 5 décembre
hiver 2009-2010
Vendredi 11 décembre à 20h30 Cirque
durée 1h15 | tarif b
5 ans +
ille
fa m
14
Théâtre 6 ans +
Conception et mise en scène : Adriàn Scharzstein. Avec : Maite Sanjuen
(Lola) : trapèze et tissu. Emiliano S. Alessi : jongleur. Cristina Solé : acrobate.
Joan Català : acrobate. Adriàn Schwarzstein : idiot du village. Musiciens :
Petra Rochau : accordéon, Rebecca Macauley : viole, Nigel Haywood :
clarinette. Dramaturgie : Irma Borges. Scénographie : Miri Yeffet, Tzabar
Amit. Costumes : Paulette.
Après Le Nez et L’Avare la saison dernière, Nicolas Liautard revisite dans un flot d’images poétiques
le célèbre conte de Grimm.
Vendredi 8 janvier à 20h30 marionnettes
samedi 9 janvier à 20h30
12 ans +
durée 1h25 | tarif a
Une Antigone
de papier
C ie Les Anges
au plafond
Une histoire de famille où des personnages
de papier vont se froisser, des murs se monter
puis s’effondrer, des armées s’entrechoquer
au son des violoncelles.
Il ne s’agit ni de la version d’Anouilh, ni de celle de Sophocle,
mais d’un défroissage du mythe sous forme de théâtre
de marionnettes. Faire revivre Antigone aujourd’hui, c’est
réentendre un cri, une révolte brute. Antigone est butée,
quasi-muette. Elle refuse, c’est tout. Pas facile de manipuler un tel personnage… La jeune princesse est une marionnette en papier, portée à bras le corps par la stupéfiante
Camille Trouvé, qui construit, manipule, prête sa voix et
sa grâce aux marionnettes. Sous le regard de deux jeunes
femmes violoncellistes, Antigone court en tous sens sur le
plateau, de part et d’autre d’un mur en papier que le tyran
Créon reconstruit chaque jour… On en ressort ébloui.
Sous le regard et sous la plume de Brice Berthoud. Avec Sandrine Lefebvre,
en alternance avec Véronica Votti, Martina Rodriguez, Dorothée Ruge et
Camille Trouvé. Construction marionnettes : Camille Trouvé. Composition
musicale : Sandrine Lefebvre et Martina Rodriguez. Création lumière :
Gerdi Nehlig. Décors : Olivier Benoît, Saleme ben Del Kacem. Costumes :
Séverine Thiébault.
rr ciné Résonance(s)
Lundi 7 décembre, 20h30 : Le Cirque (Charlie Chaplin)
a voir
Nicolas Liautard
Cette joyeuse et surprenante famille de cirque
nous invite à un mariage de haute voltige.
Cette nouvelle tendance de cirque, qui émerge dans les
années 70, va bien au-delà des spectacles avec fauves et
tentures rouges ! Ici, ils construisent une histoire formidable
à partir de quelques boîtes en carton, des numéros d’acrobatie, de funambulisme et de jonglage. Dans un village
d’Europe de l’Est, un grand banquet se prépare. Les gens
du village sont enthousiastes, absorbés par mille préparatifs car le grand jour approche. Au marché, les musiciens
s’accordent et on commence à entendre de la musique
Klezmer dans tous les coins. Pour quel événement ? Mais
pour la noce bien sûr…
ille
fa m
e
e
Blanche-Neige
Adriàn
Schvarzstein
---
Créatio
n
n
a voir
Circus
Klezmer
n
Vendredi 15 janvier à 20h30 samedi 16 janvier à 20h30
durée 1h | tarif b
> Représentation scolaire
vendredi 8 janvier à 14h30
Quelle histoire, quelle merveille ! Et dire que certains
parlent encore de « contes pour enfants » à propos de ces
littératures inouïes. Elles sont emplies de tous nos questionnements existentiels, elles sont au cœur de nos êtres.
Elles seront encore présentes quand d’autres littératures
auront depuis longtemps disparu. Comment ces littératures orales ont-elles échappé au naufrage du temps ? Parce
qu’elles sont essentielles.
Écriture scénique : Nicolas Liautard. Scénographie : Damien Caille-Perret
et Nicolas Liautard. Ombres et lumières : Bruno Rudtmann. Musiques,
bruitages, illustration sonore, harmonies, disharmonies : Jacques Cassard.
Vidéo : Damien Caille-Perret. Dressage des animaux : Georges Poirier et
Christophe Corvin. Avec : Pauline Acquart, Marion Suzanne, distribution
en cours.
« Je fais ce Blanche-Neige pour toutes les petites filles qui
sont un jour ou l’autre l’objet de la jalousie de leur mère.
Pour toutes les mères qui un jour, ont laissé échapper un
geste, une parole de cruauté à l’égard de leur petite fille.
Et, plus encore, pour toutes les mères qui comprennent
qu’un jour les jeunes filles deviennent des mères, mais
que jamais les mères ne redeviennent des jeunes filles. »
Nicolas Liautard
̑̑ Voir portrait de l’artiste page 5…
> représentations scolaires
jeudi 14 janvier à 10h et 14h30
et vendredi 15 janvier à 14h30
̑̑ Blanche-Neige est un projet entre le Théâtre, La Maison du Conte et la Médiathèque Boris Vian.
Diverses manifestations seront proposées à partir du mois de novembre.
> Chantier à domicile Conte et objet avec Olivier
Letellier et Valérie Briffod les 8 et 9 janvier
> Blanche-neige et ses sœurs : Conférence
contée par Praline Gay-Para le 16 janvier à 18h au
Théâtre André Malraux (réservations au 01 41 80 69 69)
> Création de la Malle de Blanche-Neige
par Frédéric Magnin, plasticien, à la Médiathèque Boris Vian
> Conférence-rencontre et présentation de
la malle pédagogique par Praline Gay-Para à la
Médiathèque Boris Vian, aux enseignants le 9 décembre,
aux bibliothécaires du Val-de-Marne le 14 janvier
rr ciné Résonance(s)
Dimanche 17 janvier, 14h30 : Blanche-Neige revisitée
----
15
Vendredi 22 janvier à 20h30 durée 2h | tarif a
chanson
Vendredi 5 février à 20h30 Théâtre 8 ans +
durée 1h | tarif b
Guillaume
Cantillon
+ Berry
L’hiver quatre
chiens mordent
mes pieds et
mes mains
a voir
Deux bijoux pop-folk entre grâce et légèreté.
--16
Guillaume Cantillon. Chanteur et bassiste au sein du
groupe Kaolin, Guillaume Cantillon s’offre ici une petite
escapade en solo et nous propose sa face B, la plus personnelle de son inspiration. Il obéit ainsi à cette loi qui fait dire
des choses graves ou parfois simplement très intimes avec
légèreté. Un album folk, aux sonorités encrées par le tanin
d’un vieux chai du Bordelais. Le spleen de l’enfance et le
côté épicurien de la pop sont ici les grappes d’un même
raisin dont le viticulteur Guillaume est le créateur libre.
Berry. Elle s’appelle Berry, drôle de nom pour une drôle
de fille discrète qui se coule tout naturellement dans la
nouvelle scène française. Affichant une singularité évidente
et un art consommé pour jongler avec les mots, les doubles
sens, les sentiments, elle dessine, au fil de son spectacle, un
univers très personnel, où le noir côtoie le pastel, où la légèreté transcende la mélancolie. Une alchimie surprenante qui
combine mille et une pudeurs, mille et une contradictions.
ille
fa m
e
n
Cie Pour ainsi dire
----
̑̑ Molière 2008
Vendredi 29 janvier à 20h30
durée 1h15 | tarif a
Théâtre
Le cabaret
des utopies
Groupe Incognito
Soliloques, chansons, bouffonneries… délirant,
sérieux, cruel, mi-lard mi-cochon, un cabaret des
utopies gai, gag, joliment gigotant.
S’asseoir dans un théâtre face à des conférenciers… Une
conférence qui tourne mal, laissant la place à des êtres
chargés d’une énergie de conquête. Les paroles jaillissent, se
coupent, s’affrontent. Le cabaret surgit. Le rideau se lève. La
nappe s’envole : un théâtre de foire. Ils dessinent dans l’air
les choses dont ils ont besoin pour leur monde idéal et les
font entrer tels de grands invités de marque. Entre la fin de
la culpabilité judéo-chrétienne, entre l’homme de gauche,
entre l’immortalité des parents…
« Ce Cabaret des utopies est une véritable célébration
joyeuse, en musique, en chanson et en pétards, du bonheur
et de tous les moyens d’y aspirer. » Fluctuat.net
Avec : Olivia Côte, Guillaume Durieux, Maud Le Grévellec, Jean-Baptiste
Verquin, Hélène Viaux, Judith Siboni. Plasticienne : Alice Laloy. Musiciens :
Christophe Imbs, Jérémy Lirola. Scénographie : Jane Joyet. Lumières : Kélig
Le Bars. Costumes : Alice Laloy. Regards : Gaël Chaillat.
Ici les enfants ne sont pas seulement spectateurs,
ils font mieux, ils sont réellement sur scène.
C’est l’hiver. Un homme et une femme. Le printemps leur
apporte des enfants, mais ils ne savent pas comment s’y
prendre avec les enfants. À l’automne une vieille dame se
présente…
Les saisons défilent en quatre tableaux. L’écriture est au
centre du spectacle et on y entre comme dans un livre aux
ambiances plastiques et aux couleurs très épurées. Sur le
plateau, la simple présence des enfants donne une responsabilité à un couple en manque de repères. Il est question
de la famille, de la transmission aux enfants. Une fable
contemporaine que l’on savoure sans modération.
Texte : Philippe Dorin. Mise en scène : Sylviane Fortuny. Avec : JeanLouis Fayollet, Elena Taraimovitch-Le Gal, Mireille Franchino et deux
enfants en alternance. Scénographie : Violaine Burgard, Sylviane Fortuny,
Sabine Siegwalt. Costumes : Sabine Siegwalt. Lumière : Violaine Burgard.
Musique : Catherine Pavet.
> Représentation scolaire à 14h30
17
Dimanche 7 février à 16h chanson réaliste
durée 1h30 | tarif b
à
l’É
Sainte- glise
Colom
be
De l’amour
et du réel
Caratini
chevilly tour
Deuxième escale pour notre
Caratini Chevilly Tour : jazz et chanson.
De la chanson réaliste au jazz, il n’y a qu’un pas. L’univers
chanté par Fréhel, Damia ou Piaf n’est pas si loin du blues de
Bessie Smith ou du Love for sale de Billie Holiday. L’amour
sans lendemain, la rue, la pauvreté, les ports et les gares, les
anonymes ballottés par le destin, l’espoir et le désenchantement… ces thèmes universels, repris par la chanson réaliste
au début du XXe siècle, marquent la culture populaire française. Ils n’ont rien perdu de leur actualité.
Mon homme, Du gris, Les goélands, Le train fatal, Mon
légionnaire, Les petits pavés, c’est de ces chansons et des
êtres qu’elles font surgir de notre mémoire qu’il est ici question, de Bruant à Prévert, d’Arletty à Marie Dubas. Tragique
ou légère, sensuelle ou cocasse, portée par une voix de
femme, la musique transcende le quotidien l’espace d’un
instant.
Une proposition du Conservatoire de musique, en association avec le Théâtre
André Malraux.
̑̑ Voir portrait de l’artiste page 4…
Créatio
n
Du mercredi 10 au samedi 13 février à 19h30 Dimanche 14 février à 16h
tarif a
conte
le cabaret du cercle
Abbi Patrix, C ie du Cercle
La salle de spectacle se métamorphose. Entrent les conteurs, les musiciens, le chœur… Le Cabaret du Cercle
est ouvert. Quand le conte retrouve la musique… deux langues de la nuit des temps faites pour s’entendre.
--18
L’art du troubadour d’aujourd’hui, avec en chef de file Abbi Patrix, est le cœur de la recherche artistique de la Compagnie du
Cercle, compagnie en résidence à la Maison du Conte. Le Cabaret du Cercle, c’est l’envie du conteur de donner vie, à partir de son
travail créatif personnel et de rencontres musicales de passage, à une fête des mots et des sons.
Ce premier cabaret est élaboré à partir de Pas de Deux, conte à deux voix avec Linda Edsjö, d’une rencontre singulière élaborée
avec le chœur du conservatoire de musique de Chevilly-Larue et de l’Orchestre des conteurs musiciens (Linda Edsjö, Delphine
Noly, Abbi Patrix, Marien Tillet, Jean-François Vrodt).
̑̑ Voir portrait de l’artiste page 5…
Pas de deux
Abbi Patrix
& linda esdjö
Qui de l’homme ou de la femme va faire le premier pas ?
Mais d’ailleurs, l’homme et la femme sont-ils faits pour se
rencontrer ? Linda Edsjö et Abbi Patrix font danser les mots
et les notes, racontent des histoires venues d’ailleurs (contes
chinois, inuits, indiens…) pour nous parler de la rencontre,
du destin, mais aussi de l’origine de l’amour et de la création. Malice, humour et métamorphose sont les quelques
ingrédients de cette recette ancestralement inconnue,
préparée au son du marimba, de la sanza, des percussions
et des ustensiles de cuisine !
Abbi Patrix : conteur. Linda Esdjö : percussionniste.
La petite sirène
Abbi Patrix, chœur
du conservatoire
& Jean-Paul Mallet
Pour ce cabaret, Abbi Patrix a sollicité le chœur du conservatoire de musique dirigé par Michel Souleillet et Jean-Paul
Mallet, compositeur, saxophoniste et directeur du conservatoire. Le projet pour cette création locale est de faire
chanter la petite sirène, étrange femme-poisson, qui navigue entre les eaux troubles de Copenhague et le bleu de la
piscine de Chevilly-Larue…
L’os à vœux
Abbi Patrix
& l’Orchestre des
conteurs musiciens
Après deux années de recherches et d’expérimentations,
Abbi Patrix réunit à nouveau l’Orchestre des conteurs musiciens (Delphine Noly, Abbi Patrix, Jean-François Vrodt, Linda
Edsjö, Marien Tillet). Ils vous dévoileront les mystères poétiques de l’Os à vœux des Indiens Cree d’Amérique du Nord.
printemps 2010
Mardi 9 mars à 19h30
durée 45mn | tarif b
théâtre 5 ans +
Vendredi 2 avril à 19h30
durée 30mn | tarif b
Danse 2 ans +
ille
fa m
Le monde point
à la ligne
Zig Zag
C ie Étant donné
Cie Pour ainsi dire
--20
e
n
Une ode à l’imagination, où la douceur laisse
poindre l’inquiétude de l’inconnu.
ille
fa m
a voir
Songes ou mensonges… trois naissances
du monde sont jouées avec des mots,
des images d’une beauté rare.
a voir
e
n
C’est la première création de la compagnie. Dans chacun
de leurs spectacles, il a toujours été question du temps qui
passe et de la Terre qui tourne. Le public est sur le plateau,
deux jeunes femmes sont assises au bord d’un cercle. L’une
va nous raconter comment le monde est né. Mais dès
qu’elle commence à parler, elle perd le langage. Alors l’autre
propose de traduire ce que la première dit. Puis 220 feuilles
de papier blanc sont posées en damier sur le sol car, plus
que la naissance du monde, ce qu’il importe de raconter
c’est la naissance de l’écriture, celle qui permettra d’inventer comment le monde est né.
Texte : Philippe Dorin. Mise en scène : Sylviane Fortuny. Avec : Alexandra
David, Laure Duqué. Lumières : Violaine Burgard. Costumes : Sabine
Siegwalt. Régie : Raphaël Hornung.
Vendredi 19 mars à 20h30
durée 1h20 | tarif a
danse hip hop
Roméos et
Juliettes
Cie Trafic de styles
Une énergie incroyable pour une première version
hip hop de l’œuvre de William Shakespeare.
Sébastien Lefrançois revisite une série de scènes emblématiques de cette pièce comme le bal, le balcon, la bataille
des Capulet et des Montaigu. Il fait vivre Shakespeare à
travers la danse des cités avec neuf jeunes artistes. De cette
confrontation entre l’œuvre et la danse surgit une difficulté : investir les rapports charnels comme les baisers et
les combats dans un milieu hip hop où prime la pudeur des
corps. Au final, une troupe formidable qui nous fait partager avec l’énergie de la danse d’aujourd’hui cette histoire
d’amour mythique.
« Le spectateur est pris dans un tourbillon dansant et acrobatique plein de virtuosité : marche sur les mains, pivots,
sauts périlleux… le comique, les marivaudages et le tragique des personnages font merveille. Ce Roméos et Juliettes,
romantique et époustouflant, rend à la pièce de Shakespeare
une éclatante modernité. » Ouest-France, 29 sept. 2008.
Chorégraphie : Sébastien Lefrançois. Musique originale : Laurent Couson.
Danseurs : Jann Gallois, Giovanni Léocadie, John Degois, Hakim Hachouche,
Céline Lefèvre, Otuawan Nyong, Julian Rouyre. Comédien : Laurent
Paolini. Circassien : Cyrille Musy. Assistante chorégraphique : Céline Lefèvre.
Scénographie : Giulio Lichtner. Dramaturgie : Magali Léris. Costumes : Mario
Faundez. Lumières : Tom Klefstad. Création électronique : Vincent Artaud.
rr ciné Résonance(s)
Mardi 16 mars, 20h30 : Romeo + Juliet (Baz Lhurmann)
Vendredi 26 mars à 20h30
durée 1h | tarif a
Théâtre
À l’ombre
Pauline Sales,
Philippe
Delaigue
Quel a été le rôle des femmes dans la vie de
Brecht, comment l’ont-elles accompagné dans
son écriture ? Une fiction à partir des identités
multiples de ce grand homme…
Une pièce entre théâtre et tour de chant, traitant de la
place des femmes dans la création artistique, ou de la place
des femmes dans le travail des hommes, ou de la place des
hommes dans le cœur des femmes, ou de la place de ceux
qui ne trouvent pas de place dans le cœur de ceux qui prennent toute la place.
Cette commande d’écriture de Philippe Delaigue à Pauline
Sales nous permet de retrouver un metteur en scène qui
a marqué par quelques œuvres notre histoire et une jeune
auteur qui prend, pièce après pièce, une place méritée dans
le théâtre contemporain.
Auteur : Pauline Sales. Mise en scène : Philippe Delaigue. Avec : Sabrina
Perret, Vincent Garanger, Sylvain Stawski, distribution en cours.
Cette jeune compagnie s’attache à tisser des liens entre arts
plastiques, cinéma et danse. Zig Zag est une exploration du
corps et de la motricité. Tracer son chemin, tenir le cap et
contourner les obstacles, c’est aussi faire face aux impasses,
trébucher, reculer pour mieux sauter. Cette promenade
chorégraphique fait appel à toutes les ressources de l’imagination pour pouvoir simplement aller de l’avant.
Le public est installé sur le plateau. Un univers pictural, des
musiques traditionnelles japonaises et coréennes offrent
une porte d’entrée à la poésie. Une invitation au voyage
pour les tout petits et les plus grands…
Chorégraphie : Frédérike Unger et Jérôme Ferron. Interprétation : Alzbeta
Majova et Emily Mézières en alternance. Vidéo et animation : Nicolas
Diologent. Lumières : Frank Guérard. Construction décor : Étienne David.
Réalisation costumes : Jennifer Lebrun.
> Représentations scolaires
jeudi 1er avril à 9h15, 10h30 et 14h30
et vendredi 2 avril à 9h15 et 10h30
----
21
du jeudi 8 au samedi 10 avril
Contes de printemps
Samedi 10 avril à 18h
durée 1h15 | tarif b
Six voix, cinq spectacles pour un panorama rapide de l’art du conteur aujourd’hui. Deux paroles, Mimi
Barthélémy et Gérard Potier, qui ont largement contribué à son essor, et quatre nouvelles venues, étonnantes, originales, issues de notre Labo.
jeudi 8 avril à 20h30
durée 1h15 | tarif b
--22
à la Ma
ison du
Corpus Mater(s)
Jacques Combe
Vendredi 9 avril à 19h durée 1h | tarif b
à la Ma
ison du
Conte
J’ai tant rêvé de toi
Sophie Wilhelm
Accueilli la saison dernière, ce spectacle a séduit par sa
sensibilité, l’originalité et la finesse de son écriture. Sophie
Wilhelm réenchante le quotidien, nous offrant des histoires
qui, mine de rien, font aussi basculer des vies. Elle s’empare
à bras le corps de rencontres récoltées ici et là — rencontres insolites, fulgurantes ou éphémères — les décortique,
leur donne mouvement et rythme. Lumineuse et rayonnante, elle éclaire ces parcours anonymes par de grands
récits, mythiques, merveilleux et truculents, de ceux qui
posent et reposent les grandes questions des hommes, de
ceux qui expliquent la couleur des choses. J’ai tant rêvé de
toi, une narration à fleur de peau.
au T
andré héâtre
malrau
x
Le Fulgurant
Mimi Barthélémy
Au cœur de l’ouragan de pluie et de sang qui ravage les
Caraïbes depuis la nuit des temps naissent des histoires, des
langues, des musiques. Au milieu de ce chaos émergent des
figures emblématiques, porte-parole des dieux, de la nature
et des esclaves n’aspirant qu’à voir enfin la lumière.
Conte
Comment appréhender ce monde incertain qui nous
entoure si ce n’est, comme Œdipe, en revenant à son lien
d’origine pour examiner les empreintes de notre petit chaos
familial ? Corpus Mater(s) parle de ce fils parti à la recherche
de la sépulture de sa mère. Une quête des origines placée
au carrefour de mythes, de contes traditionnels et de
récits de vie personnels. Comme un funambule, il célébre
ses deux mères, la Sublimée et la Vaillante, en assumant le
fragile équilibre entre deux histoires de famille. Une histoire
du corps et de ses attachements, de liens endommagés ou
rompus, pour laisser surgir un murmure laissé en héritage…
Une mémoire d’enfance revisitée par des mots d’adulte, où il
choisit de montrer le passé plus riche d’humanité qu’il n’est
en apparence, afin d’en gommer les aspérités. Une façon en
quelque sorte d’envisager le monde, de le dévisager même !
week-end conte
Depuis de nombreuses années, Mimi Barthélémy se consacre à transmettre une infime partie de cette parole, à la
fois patrimoine éternel et expression d’un monde contemporain malmené. En écho aux aspirations pour construire
un monde meilleur, le Fulgurant est un héros qui menace,
combat toutes formes d’arbitraire et d’injustice. Il traduit la
volonté de redonner à l’être humain sa dignité et son intégrité, de recréer les conditions d’une vie respectueuse de
notre environnement et d’une relation harmonieuse avec
les anciens, les descendants et les congénères, proches et
différents.
Vendredi 9 avril à 21h
durée 1h | tarif b
au T
andré héâtre
malrau
x
Je suis pas seul
C ie Naforo-Ba
Deux voix tissées comme si elles n’en faisaient qu’une.
Christèle et Marien se sont trouvés en 2003 au Labo des
conteurs, dirigé par Abbi Patrix, à la Maison du Conte.
Rapidement, une complicité naturelle s’installe. De cette
rencontre émergera spontanément Je suis pas seul. C’est
l’histoire en paroles et musique d’un enfant qui traverse les
tempêtes de la vie, accompagné de son ami imaginaire. Des
délires ludiques sans limites aux conversations philosophiques, ce lien intense parle surtout de la solitude d’un enfant
qui a pour seul ami quelqu’un qui n’existe pas. Qui a dit que
les enfants étaient insouciants ? Certainement pas Eliot, qui
du haut de ses sept ans proclame : « Ma vie est un enfer ».
Avec Christèle Pimenta et Marien Tillet.
> Représentation scolaire à 14h30
Samedi 10 avril à 20h30
durée 1h15 | tarif b
au T
andré héâtre
malrau
x
S’il pleut, vous
ramasserez mon linge
Gérard Potier
« Ça commence comme une fête. “À table tout le monde !”
claironne le comédien, en entrant sur le plateau quasi-vide.
Une seule chaise, drapée de blanc, habille cet espace, où il
va convoquer, dans un tourbillon et en musique, les vrais
héros de son spectacle : ses parents. Et le voyage commence.
C’est un album familial, intime, que l’on va parcourir avec lui
pendant plus d’une heure. Sans fausse pudeur ni complaisance, il nous propose d’entendre les mots qu’il a entendus et récoltés au fil des années. L’humour, la tendresse et
l’émotion se mêlent en permanence dans ce spectacle d’une
rare générosité. La nudité des mots et l’humilité de leur
interprète sont telles que cette intimité-là résonne d’échos
universels et nous bouleverse profondément. »
Les Trois coups, journal quotidien à Avignon.
rr ciné Résonance(s)
Mercredi 7 avril, 20h30 : Conte de printemps (Éric Rohmer)
Mardi 13 avril, 20h30 : Donnie Darko (Richard Kelly)
Contes de printemps est une réalisation de la Maison du Conte,
en collaboration avec le Théâtre André Malraux.
----
23
Lundi 10 et mardi 11 mai à 20h30 conte
Faits divers
Faits divers est un projet artistique du Groupe des Vingt
Théâtres en Île-de-France, association rassemblant des
directeurs de théâtres cherchant à construire des aventures communes. Cette saison, nous interrogerons la place du
fait divers dans la création artistique. Chaque théâtre prend
l’initiative d’interpeller des artistes qui se nourrissent de ces
chroniques. Ensemble nous avons commandé une pièce
à Jacques Dor, dramaturge, comédien : il sera question de
l’affaire Patrick Dils. Cette pièce volontairement de petit
format ira à la rencontre des publics. Le Théâtre de ChevillyLarue a, pour sa part, proposé aux conteurs du Labo de la
Maison du Conte de mettre le sujet au cœur de leur recherche de cette saison. En mai, le fruit de ce travail…
Avec la Maison du Conte.
̑̑ Entrée libre sur réservation
rr ciné Résonance(s)
Mardi 4 mai, 20h30 : Fait divers (Raymond Depardon)
à la sa
lle Léo
Ferré
vendredi 28 mai à 20h30
tarif Jazz à Chevilly
jazz
Jazz à Chevilly
Caratini
chevilly tour
Dernière escale pour notre
Caratini Chevilly Tour : Caratini et ses invités…
--24
cirque 7 ans +
Créatio
n
ille
fa m
e
n
a voir
Mardi 18 mai à 20h30
mercredi 19 mai à 15h
jeudi 20 mai à 20h30
durée 1h | tarif b
Ma cage pour
une prairie
Laurent Barboux
C ie Mirkat
To od ming et, commolesed et accum quam vel ulput ut
lan utet, quat ad eugait nullut eu feu feu feum velit utpat
iril ut laortisim dit exerilit amet do essenim vel utpatue
eum aut la consed minciliquam venibh exerost ionsequat
faux texte !!
la atue tio ex et laore feuguercing etummy nostin vendrem
verosto odigna acin henissisisi.
Putpate ming eugueriusto et adio odolore veros ad dolor
ilit vullummy numsan vulput amet, vulput non utpatue
dipis atem ea feu feuguer iriure feugue modiam, consequat
venim niam do enim augait ad modolum incilit, consenim
autat.
̑̑ Voir portrait de l’artiste page 4…
Le Minotaure est un monstre fabuleux à corps
d’homme et tête de taureau.
Depuis l’âge de cinq ans je veux être clown, proclame
Laurent Barboux. Alexis Gruss, le Cirque Moralès… et des
années de tournée avec son chapiteau personnel. Professeur
au Centre National des Arts du Cirque et à Chevilly-Larue, il
nous présente aujourd’hui son dernier travail. Seul en piste
dans Ma cage pour une prairie, il va évoluer sur fil souple,
incarnant le personnage du Minotaure. Le décor s’installe
entre des câbles en métal, des fils de fer suspendus comme
des arbres enracinés en plein ciel où l’on devine une forêt
debout, la tête à l’envers. Pour l’occasion, le théâtre va se
transformer en cirque…
Avec Laurent Barboux. Metteur en piste : Olivier Thang Thong. En collaboration avec le Service Municipal de la Jeunesse de Chevilly-Larue.
̑̑ Voir portrait de l’artiste page 5…
> Représentations scolaires lundi 17 mai
à 14h30 et vendredi 21 mai à 14h30
le théâtre,
ce n’est pas
que du théâtre
cinéma
Être une salle de cinéma publique, au cœur d’une ville
comme Chevilly-Larue, c’est avant tout être coûte que
coûte à l’image de sa population, dans sa disparité et sa
richesse d’horizons. S’il n’est jamais facile de contenter
chacun, nous nous devons de répliquer à notre petite
échelle le large éventail des intérêts d’un public en
mutation permanente. Épaulés en cela par les services
municipaux et associations chevillaises, nous proposons
avec envie une saison 2009-2010 foisonnante, exigeante
mais accessible, et parsemée de rendez-vous aux mille
facettes.
Il y aura, bien sûr, une programmation courante
construite autour de trois axes : le jeune public, les
films attendus et des découvertes à vous faire partager,
souvent en VO. En parallèle, les occasions ne manqueront
pas de prendre les chemins de traverse, autant de portes
ouvertes sur le film documentaire, l’histoire du cinéma,
le court-métrage, les festivals départementaux et les
rencontres-débats…
---
26
cinéma
L’œil vers l’Allemagne
Cinergie
Ce rendez-vous tout neuf affiche une volonté
de tisser des liens avec les partenaires locaux.
Vingt ans après la chute du mur de Berlin, où en
Cinergie, comme une tribune ouverte à diverses
est
l’Allemagne
Le la
festival
Voici
un aperçuréunifiée ?
du menu de
saison,L’œil vers…
où chacun, nous l’espérons,
se reconnaîtra
en partie.
associations
pour présenter
leurs actions autour
s’intéresse cette année à l’Allemagne et à sa
d’un film qui leur tient à cœur. Et pour en essuyer
production récente. Vous jetterez un œil curieux
les plâtres, l’association franco-péruvienne de
sur une cinématographie méconnue, pour
Chevilly-Larue Huaman Poma.
interroger l’inconscient collectif d’une nation au
Mardi 29 septembre, 20h30 : Fausta
XXe siècle mouvementé…
Du mardi 17 novembre au mardi 24 décembre
(VO, Claudia Llosa, Ours d’or, Berlin 2009)
Résonance(s)
Ciné-doc
En partenariat étroit avec la Médiathèque Boris
Vian de Chevilly-Larue, c’est une véritable saison
de documentaires qui vous est offerte par nos
deux lieux, et en entrée libre !
Dix rendez-vous jalonnés de rencontres
(réalisateurs, intervenants spécialisés) et
d’émotions fortes, entre passion et âpreté.
Au théâtre
Mardi 20 octobre, 20h30 : Les Plages d’Agnès
Au rayon des nouveautés, Résonance(s) vous
propose de prolonger le plaisir du spectacle vivant
par une expérience cinématographique, où les
liens se tissent entre les disciplines, où les histoires
résonnent et les thèmes se font écho. Quelques
indices pour passer le pont :
Mardi 6 octobre, 20h30 : Lost in la Mancha (Terry Gilliam)
Lundi 7 décembre, 20h30 : Le Cirque (Charlie Chaplin)
Lundi 4 janvier, 20h30 : L’Esquive (Abdelatiff Kechiche)
Dimanche 17 janvier, 14h30 : Blanche-Neige revisitée
Mardi 16 mars, 20h30 : Romeo + Juliet (Baz Lhurmann)
Mercredi 7 avril, 20h30 : Conte de printemps (Éric Rohmer)
Mardi 13 avril, 20h30 : Donnie Darko (Richard Kelly)
Mardi 4 mai, 20h30 : Fait divers (Raymond Depardon)
rr ciné Résonance(s) Retrouvez ce picto en pages spectacles.
Mardi 10 novembre, 20h30 : À côté
Mardi 26 janvier, 20h30 : Irène
Mardi 23 février, 20h30 : Let’s Get lost
Festival Ciné-junior 94
Mardi 30 mars, 20h30 : Une Histoire du Tango
Du 3 au 16 février
Mardi 1 juin, 20h30 : Soul in the Hole
Une 20e édition, ça se fête ! Placée sous le signe
du cirque, cette édition sera riche d’une sélection
de longs et courts-métrages en compétition, mais
aussi de films du répertoire. L’occasion idéale de
partir en festival… à deux pas de chez vous.
er
À la médiathèque
Samedi 21 novembre, 17h : Au fin Moka
Samedi 28 novembre, 17h : Alimentation générale
Samedi 20 mars, 17h : Son Cubano
Jeudi 20 mai, 20h30 : Louise Bourgeois
Ciné-club
Si vous avez la nostalgie d’un cinéma qui ne se fait
plus, de beaux souvenirs en noir et blanc ou l’envie
de redécouvrir les grands classiques du 7e art, ce
cycle annuel est fait pour vous.
Lundi 26 octobre, 20h30 : Chantons sous la pluie
(VO, Stanley Donen)
Lundi 16 novembre, 20h30 : Peau d’âne (Jacques Demy)
Lundi 7 décembre, 20h30 : Le Cirque (Charlie Chaplin)
Lundi 26 janvier, 20h30 : La Croisière du Navigator
(Buster Keaton)
Lundi 31 mai, 20h30 : Bonjour (VO, Yasujiro Ozu)
---27
le théâtre, ce n’est pas que du théâtre !
---
28
C’est aussi tout ce qui se passe autour du spectacle, les moments de répétition, les rencontres avec les
artistes avant ou après le spectacle, les conférences, les ateliers de sensibilisation et de pratiques artistiques,
les visites du théâtre et plein d’autres choses à inventer avec les différents partenaires scolaires, associatifs ou
familles.
Cette saison, nous proposons un Parcours Regard, une école du spectateur pour les collégiens et les
lycéens. Ces classes seront accompagnées sur l’année par un artiste associé au théâtre qui va leur permettre
de découvrir l’envers du décor : la scénographie, le jeu, l’écriture, le regard critique, l’argumentation.
Enfin, cet apprentissage pourra se faire avec la confrontation au spectacle, ces élèves assisteront à trois
représentations.
Autour de Blanche-Neige, différentes propositions d’accompagnement auprès du public
Une classe de collège va vivre au rythme du théâtre pendant trois jours (jeu, technique, arts plastiques) avec
le metteur en scène Nicolas Liautard et la plasticienne Aurélie Yvin, professeur à l’école d’arts plastiques de
Chevilly-Larue, mais aussi illustratrice et graphiste de notre plaquette À voir en famille. � Voir page 15.
Le spectacle va se promener dans la ville
Nous irons à la rencontre du public pour présenter des petites formes artistiques qui permettront
d’établir un dialogue de proximité (collèges, Maison pour Tous, foyer de retraités…) avec deux spectacles :
La machine à coudre, de Bernard Sultan, et Des Bêtises de rien du tout, d’après Toute la misère du monde de
Pierre Bourdieu, mis en scène par Stella Serfati.
Des ateliers enfants parents autour du spectacle … Du Vent
Le spectacle est passé mais le vent souffle toujours sur Chevilly-Larue… Pour tous ceux qui désirent partager
un moment de poésie bousculée par le vent, avec les artistes Bernard Sultan et Geneviève Grabowski, nous
vous accueillerons pendant trois samedis matins, pour des ateliers découverte en famille.
Entrée libre sur réservation auprès de Hayett Snoussi (01 41 80 69 60).
Un atelier théâtre pour les adolescents avec Magali Léris
Après l’enthousiasme partagé autour du spectacle Peanuts la saison dernière avec les jeunes Chevillais et
Choisyens, nous poursuivons notre chemin de la création artistique pour les adolescents, avec Magali Léris,
metteur en scène. Cette saison, nous leur proposons un travail autour de Roméo et Juliette. Cet atelier
s’adressera aux jeunes désireux de vivre intensément un travail théâtral, avec l’exigence insatiable d’une
metteur en scène pendant une période de vacances scolaires (en décembre).
Il se trouve que Magali Léris a travaillé sur la dramaturgie du Roméos et Juliettes, spectacle hip hop de
Sébastien Lefrançois que nous accueillons en mars. Le fil est tendu entre le théâtre et le hip hop.
Magali Léris et les jeunes, mardi 5 janvier à 20h30 (renseignements et inscriptions au 01 41 80 69 69)
rr ciné Résonance(s)
Lundi 4 janvier, 20h30 : L’Esquive (Abdelatiff Kechiche)
pratique
côté pratique
---
30
l’équipe du théâtre
Réservations et information
Pour mieux vous accueillir
Michel Jolivet • Directeur • 01 41 80 69 60 • [email protected]
01 41 80 69 69 (mardi et mercredi de 14h à 19h,
jeudi et vendredi de 14h à 17h30)
ou en ligne sur www.theatrechevillylarue.fr
et aussi sur www.fnac.com et www.tickart.fr
Par respect pour les artistes et le public, les retardataires
prennent le risque de se voir refuser l’entrée de la salle,
nous vous remercions de votre compréhension.
Yoann Lavabre • Administrateur • 01 41 80 69 63 • [email protected]
Horaires d’ouverture
Le bar ouvre une heure avant le début de chaque représentation. Nous vous y proposons une restauration
légère.
Ouverture des locations
À tout moment de la saison pour les abonnés.
Un mois avant la date du spectacle pour les non-abonnés.
Modes de règlement
Par courrier, en joignant un chèque à l’ordre de l’association du Centre culturel de Chevilly-Larue.
Paiement par carte bancaire ou en espèces sur place.
À noter
Aucun billet ne pourra être remboursé, seul l’échange est
possible jusqu’au soir même de la représentation initialement prévue, dans la limite des places disponibles.
Les places ne sont pas numérotées.
Personnes à mobilité réduite
Le théâtre est accessible aux personnes handicapées.
N’hésitez pas à nous informer de votre venue pour vous
accueillir dans les meilleures conditions.
Éric Leite • Attaché à la communication et aux relations publiques • 01 41 80 69 44 • [email protected]
Nicolas Chemin • Responsable cinéma • 01 41 80 69 57 • [email protected]
Hayett Snoussi • Secrétariat, billetterie • 01 41 80 69 60 • [email protected]
Marie Delfini • Assistante administrative • 01 41 80 69 63 • [email protected]
À partir du mardi 1 septembre à 14h.
er
Les jours de spectacle : en semaine, ouverture sans interruption à partir de 14h ; les samedis et dimanches à partir
de 15h.
Christel Penin • Secrétaire générale, programmation jeune public • 01 41 80 69 68 • [email protected]
Lieux des représentations
Etienne Kaci • Régisseur général • 01 41 80 69 67 • [email protected]
Théâtre André Malraux de Chevilly-Larue
102 av. du Général-de-Gaulle
94550 Chevilly-Larue
Philippe Vichery • Régisseur adjoint • [email protected]
Georges Vestry • Projectionniste
Tahar Aoudia • Billetterie cinéma
La Maison du Conte
Villa Lipsi
8 rue Albert Thuret
94550 Chevilly-Larue
01 49 08 50 85
… et l’ensemble des techniciens intermittents du spectacle, et du personnel d’accueil.
Pour venir au théâtre
Geneviève Grabowski • Dessins, coréalisation de l’installation-parcours Oh, l’écarlate !
En voiture, de Paris. Suivre la N7 en direction d’Orly.
À 5 km environ, au carrefour avec un Bricorama sur la
gauche, prendre à droite direction Chevilly-Larue. Au 5e
feu à gauche, parking Théâtre de Chevilly-Larue.
Bertrand Sampeur [Ernesto Timor] • Coréalisation et photographies de l’installation-parcours Oh, l’écarlate !
création et réalisation graphique
En RER. Ligne B jusqu’à la station Croix-de-Berny. Bus TVM
(Trans-Val-de-Marne) direction Saint-Maur, arrêt Mairie de
Chevilly + 1 mn à pied.
Fernande Casterot • Entretien
Le Théâtre André Malraux est géré par l’association Centre culturel de Chevilly-Larue, présidée par Elisabeth Lazon.
Photos de spectacles : Laetitia Mesch : page 5 milieu. Alain Julien : p 6. gauche. Patrick Bosc : p. 6 droite. Fabrice Doat : p. 9 gauche. Didier Gaillard :
p. 9 droite, p. 17 droite et p. 24 droite. Frédéric Jean : p. 11. Vincent Muteau : p. 14 droite. Éric Vernazobres : p. 8 gauche et p. 16 haut. Famille Sultan :
p. 17 gauche. Joanna Mouly : p. 18. Gilles Guerre : p. 20 gauche. Dan Aucante : p. 20 droite. Manichon : p. 22.
En métro. Ligne 7 jusqu’à la station Porte d’Italie ou
Kremlin-Bicêtre. Bus 131 direction RER La Fraternelle.
Arrêt Mairie de Chevilly-Larue + 3 mn à pied.
Site Internet et newsletter
Oh, l’écarlate ! Un parcours photographique dans la ville
Pour avoir plus d’informations sur les spectacles et les
films, n’hésitez pas à consulter notre site Internet où vous
pouvez retrouver dossiers, images, vidéos, sons de la saison
et toutes les bandes annonces des films à l’affiche. Le site
vous permet également de réserver en ligne à n’importe
quelle heure. Le théâtre publie une newsletter mensuelle,
que vous pouvez recevoir en vous inscrivant sur notre site.
www.theatrechevillylarue.fr
Un rideau ? Une bâche ? Une flaque ? Une nappe ? Un lampion géant ? Un drapeau ? Un tapis volant ?
Quelle est donc cette insaisissable créature toute rouge qui s’est posée un peu partout sur Chevilly-Larue ?
À chacun de projeter ce qu’il voudra dans cette toile cirée non identifiée, venue annoncer dans la ville
l’irruption d’une nouvelle saison d’arts vivants… Aux commandes de l’Écarlate, la plasticienne Geneviève
Grabowski et le photographe Ernesto Timor. Cette plaquette de saison est rythmée par une sélection de
photos issues de cette résidence du 3e type, et vous pourrez découvrir l’intégralité du projet accrochée
aux murs du Théâtre.
̑̑ Exposition dans le hall du Théâtre André Malraux à partir de la soirée d’ouverture.
---31
théâtre
André Malraux
2009
2010
bulletin d’abonnement
chevilly-larue
tarifs
Choisissez votre abonnement en cochant la case appropriée, remplissez la fiche signalétique
puis sélectionnez vos spectacles au verso. Si vous êtes d’une même famille, une seule adresse suffit !
les tarifs à la loupe
Catégorie de spectacles
Tarif réduit – 25 ans
Nom : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Prénom : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Date de naissance : . . . . . . . . . . . . . . . . A
17 €
13 €
8€
Adresse : ���������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������
B
10 €
7,5 €
5€
Code postal : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Ville : ���������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������
Cinéma
6€
4,5 €
4€
Abonnement n°1
Festi’Val de Marne : les billets achetés hors abonnement doivent être réglés séparément à l’ordre du Festi’Val de Marne.
Tarif plein 18 € / Tarif réduit 10 €.
❍
❍
Tarif réduit : retraité + de 60 ans, famille nombreuse, demandeur d’emploi, carte d’invalidité, carte cinéma, adhérent de la
Maison du Conte. (Sur présentation d’un justificatif.)
n
fa m
Carte Éclat 90 €
❍
❍
Carte Côté Cour : 15 € + nb spectacles . . . . x 5 € Pour les spectacles À voir en famille, les adultes accompagnateurs bénéficient d’un tarif à 5 € (deux adultes maxi).
Carte Côté Jardin (moins de 25 ans*) : 5 € + nb spectacles . . . . x 5 €
Parcours Regard (moins de 18 ans*, 3 spectacles minimum) : nb spectacles … x 3 €
Sous-total : . . . . . . . . €
ille
Pass marionnettes 2 spectacles des 20 et 21 novembre
(Les Fourberies de Scapin + Les Embiernes commençent) : 20,50 € et 13 € (tarif réduit*).
Nom : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Prénom : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Date de naissance : . . . . . . . . . . . . . . . . Pass Contes de printemps, pour les 5 spectacles des 9 et 10 avril : Christèle Pimenta et Marien Tillet + Jacques Combes +
Sophie Wilhelm + Mimi Barthélémy + Gérard Potier : 2 spectacles 15 €, les suivants à 5 €.
Adresse : ���������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������
Code postal : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Ville : ���������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������
Abonnement n°2
Tél. : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . E-mail : �����������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������
toutes les formules d’ABONNEMENT
Côté Cour ou Côté Jardin !
❍
❍
Il vous suffit d’acheter votre carte à 15 € ou 5 € (moins de 25 ans) et, chaque fois que vous viendrez au théâtre, vous paierez
5 € votre place de spectacle et 3,5 € votre place de cinéma.
Carte Éclat 90 €
❍
❍
Carte Côté Cour : 15 € + nb spectacles . . . . x 5 € Carte Côté Jardin (moins de 25 ans*) : 5 € + nb spectacles . . . . x 5 €
Parcours Regard (moins de 18 ans*, 3 spectacles minimum) : nb spectacles … x 3 €
Sous-total : . . . . . . . . €
La carte Parcours Regard est offerte aux jeunes de moins de 18 ans. Ils paieront 3 € leur billet avec un minimum de 3 spectacles dans la saison.
Et puis… vous avez la priorité à la réservation dès le 1er septembre ! Vous recevez les informations à domicile !
N’hésitez plus et composez votre abonnement à la carte…
CARTES ABONNEMENT
Tarif cartes
Nom : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Prénom : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Date de naissance : . . . . . . . . . . . . . . . . Adresse : ���������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������
Coût d’1 place spectacle
Coût d’1 place cinéma
Carte Éclat (tous les spectacles de la saison)
90 €
-
3,5 €
Carte Côté Cour
15 €
5€
3,5 €
5€
5€
3,5 €
Offert
3€
3€
Carte Côté Jardin (– 25 ans)
Carte Parcours Regard (–18 ans)
3 spectacles minimum
Carte cinéma 10 séances :
Code postal : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Ville : ���������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������
Abonnement n°3
Tél. : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . E-mail : �����������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������
❍
❍
Carte Éclat 90 €
❍
❍
Carte Côté Cour : 15 € + nb spectacles . . . . x 5 € Carte Côté Jardin (moins de 25 ans*) : 5 € + nb spectacles . . . . x 5 €
Parcours Regard (moins de 18 ans*, 3 spectacles minimum) : nb spectacles … x 3 €
40 €
Sous-total : . . . . . . . . €
NB : Si vous prenez la carte Éclat (90 € tous les spectacles de la saison), vous pouvez faire découvrir à un proche les spectacles à tarif réduit.
* Sur présentation d’un justificatif.
À l’accueil du théâtre dès le mardi 1er septembre, par courrier, où en téléchargeant le bulletin d’abonnement sur notre site
Internet : www.theatrechevillylarue.fr.
L’abonnement est nominatif, une seule place par spectacle au tarif abonné.
Vous pourrez retirer votre abonnement à l’accueil du théâtre le jour de votre premier spectacle, ou avant si vous le souhaitez.
Facilités de paiement (nous consulter).
À détacher selon les pointillés
Total : . . . . . . . . . . . €
L’abonnement mode d’emploi
Mode de règlement
❍
❍
❍
---33
Tél. : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . E-mail : �����������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������
e
32
Tarif réduit*
a voi r
---
Plein tarif
Chèque (à l’ordre de l’association du Centre culturel de Chevilly-Larue)
Espèces (uniquement sur place)
Carte de crédit (uniquement sur place)
Ce bulletin d’abonnement est à envoyer ou déposer au
THÉÂTRE ANDRÉ MALRAUX DE CHEVILLY-LARUE, 102 avenue du Général de Gaulle, 94550 Chevilly-Larue
André Malraux
bulletin d’abonnement
❍
❍
❍
❍
productions
❍
❍
❍
❍
❍
❍
❍
❍
❍
❍
❍
❍
❍
❍
❍
❍
❍
❍
❍
❍
❍
❍
❍
❍
❍
❍
❍
❍
Antigone [Cie Pochéros]
Le cabaret des utopies [Groupe Incognito]
Production déléguée : Le Manège de Reims, scène nationale. Avec
l’aide du Ministère de la Culture et de la Communication / DRAC
Bourgogne et du Conseil régional de Bourgogne. Avec le soutien du
Cirque Trottola.
Production déléguée : La Comète – Scène Nationale de Châlons-enChampagne, Le Groupe Incognito avec le soutien de la Maison du
Comédien – Maria Casarès à Alloue.
Production : Maison de la culture de Nevers et de la Nièvre.
Coproduction : Théâtre du Vésinet, Villeneuve en Scène – Villeneuvelès-Avignon.
Jeudi 20 mai à 20h30
Mardi 18 mai à 20h30 Mercredi 19 mai à 15h Mardi 11 mai à 20h30
Lundi 10 mai à 20h30
Samedi 10 avril à 20h30
Samedi 10 avril à 18h Vendredi 9 avril à 21h
Jeudi 8 avril à 16h
Vendredi 9 avril à 19h
Somewhere la Mancha [Irina Brook]
Vendredi 2 avril à 19h30
Vendredi 26 mars à 20h30
❍
❍
❍
Vendredi 19 mars à 20h30 ❍
❍
❍
Mardi 9 mars à 19h30
❍
❍
❍
❍
❍
❍
❍
❍
❍
❍
Dimanche 14 février à 16h
Samedi 13 février à 19h30
❍
❍
Jeudi 11 février à 19h30
Vendredi 12 février à 19h30
❍
❍
❍
❍
Mercredi 10 février à 19h30
Abo n°1 Abo n°2 Abo n°3
chevilly-larue
Dates/Horaires
2009
2010
théâtre
Toi tu serais une fleur et moi à cheval [Théâtre à cru]
Coproduction : Théâtre à Cru et Théâtre de l’Agora, scène nationale
d’Evry et de l’Essonne (91).
À détacher selon les pointillés
❍
❍
Vendredi 5 février à 20h30 ❍
❍
❍
Vendredi 29 janvier à 20h30
❍
❍
❍
Production La Maison du Conte.
Les Fourberies de Scapin [Théâtre du Fust]
Coproduction : Théâtre du Fust, L’Esplanade, Opéra-théâtre de SaintEtienne et le théâtre de la Renaissance à Oullins.
Les Embiernes commencent… [Théâtre du Fust]
Production : Théâtre du Fust avec le soutien de la ville de Lyon dans le
cadre du bicentenaire de Guignol.
Imagine-Toi [Julien Cottereau]
Production : Little One. Coréalisation : Théâtre des Bouffes Parisiens.
Production exécutive : MCR Productions.
La soustraction des fleurs [Jean-François Vrodt]
Production : Maison pour Tous de Chatou (78). Soutien : ADIAM 78,
DRAC Ile-de-France, Conseil régional Ile-de-France.
L’hiver quatre chiens…
Coproduction : Théâtre Nouvelle Génération (Lyon) ; La Comédie de
Picardie – Amiens ; Fontenay-en-Scènes (Fontenay-sous-Bois) ; Le
Préau – CDR de Vire ; L’Equinoxe – SN de Châteauroux ; Théâtre de
Cavaillon ; Les semaines de la marionnette de Neuchatel ; ARCADI.
Coréalisation : Théâtre de l’Est Parisien. Avec le soutien du Vélo Théâtre
et le service culturel APT ; Théâtre Massalia (Marseille) ; Théâtre Paul
Éluard (Choisy-le-Roi) ; Les Rencontres de Haute Romanche. Avec le
soutien de la DRAC Ile-de-France – Ministère de la Culture et de la
Communication. Avec l’aide à la production du CG94, ADAMI, et la
Ville de Paris.
Cabaret du Cercle [Abbi Patrix]
Production Compagnie du Cercle. Coproduction La Maison du Conte
de Chevilly-Larue, Théâtre Le Nickel de Rambouillet. Avec le soutien
du Théâtre André Malraux de Chevilly-Larue. Avec l’aide à la permanence artistique et culturelle de la Région Ile-de-France.
Le monde point à la ligne [Cie Pour ainsi dire]
Coproduction : Fontenay-en-scènes, Arcadi avec l’aide du théâtre
Dunois – Paris 13e et du fonds SACD.
Roméos et Juliettes [Cie Trafic de styles]
Circus Klezmer [Adriàn Schvarzstein]
Production : Cités Danse Connexions, Suresnes Cités Danse 2008.
Coproduction : Théâtre Anne de Bretagne – Vannes, Espace Jacques
Prévert d’Aulnay-sous-Bois, La Comète – Scène nationale de Châlons-enChampagne.
Production : Poisson Pilote Production.
À l’ombre [Pauline Sales, Philippe Delaigue]
Une Antigone de papier [Cie Les Anges au plafond]
Coproduction : Les anges au plafond, Théâtre 71 scène nationale de
Malakoff, Théâtre jeune public de Strasbourg, Espace Jean Vilar de
IFS, Centre Marcel Pagnol de Bures-sur-Yvette, Théâtre de CorbeilEssonnes, Théâtre du Chaudron – Cartoucherie de Vincennes.
Coproduction : Théâtre du Préau – Centre dramatique régional de
Vire, La Fédération (théâtre).
Blanche-Neige [Nicolas Liautard]
Zig Zag [Cie Étant donné]
Coproduction : Très Tôt Théâtre – Quimper, Ville du Havre, le Rayon
Vert – Scène conventionnée – Saint-Valéry-en-Caux, Compagnie
Commédiamuse – Petit-Couronne.
Production : La Nouvelle Compagnie, Théâtre-Cinéma Paul Eluard
– Scène conventionnée de Choisy-Le-Roi, Théâtre André Malraux
de Chevilly-Larue, Théâtre Alexandre Dumas à Saint-Germain-enLaye, La ferme de Bel Ebat à Guyancourt, La Scène Watteau – Scène
conventionnée de Nogent-sur-Marne. Avec le soutien du Conseil général du Val-de-Marne.
Contes de printemps
Guillaume Cantillon + Berry
Production Compagnie Mirkat. Avec le soutien du Théâtre André
Malraux de Chevilly-Larue.
Production : Caramba spectacle.
Le cabaret des utopies
Guillaume Cantillon + Berry
Vendredi 22 janvier à 20h30
❍
❍
Ma cage pour une prairie
❍
Samedi 16 janvier à 20h30
❍
❍
Blanche-Neige
Vendredi 15 janvier à 20h30
❍
❍
Faits divers
❍
❍
Samedi 9 janvier à 20h30
❍
❍
Une Antigone de papier
Vendredi 8 janvier à 20h30
❍
❍
S’il pleut vous ramasserez …
❍
Magali Léris et les jeunes
Mardi 5 janvier à 20h30
❍
❍
Le fulgurant
❍
Circus Klezmer
Vendredi 11 décembre à 20h30
❍
❍
Je suis pas seul
❍
❍
❍
Samedi 5 décembre à 20h30
L’avant de l’après
J’ai tant rêvé de toi
1 spectacle La soustraction des fleurs = 1 invitation L’avant de l’après (création de J.-F. Vrodt)
❍
La soustraction des fleurs
Vendredi 4 décembre à 20h30
❍
❍
Corpus Mater(s)
Contes de printemps 5 spectacles
❍
Julien Cottereau
Vendredi 27 novembre à 20h30
❍
❍
Zig Zag
❍
Les Embiernes commencent
Samedi 21 novembre à 20h30
❍
❍
À L’ombre
❍
❍
Les Fourberies de Scapin
Vendredi 20 novembre à 20h30 ❍
❍
Caratini, Latinades
Samedi 7 novembre à 20h30
❍
❍
Roméos et Juliettes
Le monde point à la ligne
❍
❍
Toi tu serais une fleur…
Vendredi 16 octobre à 20h30
❍
❍
❍
Somewhere la Mancha
Vendredi 9 octobre à 20h30
❍
❍
Ridan (Festi’Val de Marne)
Jeudi 1er octobre à 20h
❍
❍
Le Cabaret du Cercle
Création Abbi Patrix
❍
❍
❍
Vendredi 18 septembre à 19h30
Ouverture de saison
Spectacles
Dates/Horaires
Abo n°1 Abo n°2 Abo n°3
Spectacles
Grand Dire de la petite enfance
L’hiver quatre chiens mordent mes pieds et mes mains
[Cie Pour ainsi dire]
Événement produit par La Maison du Conte.
Faits divers [Le Labo de La Maison du Conte et Abbi Patrix]
Production La Maison du Conte.
Ma cage pour une prairie [Laurent Barboux]
Licence 2 n°941974 et licence 3 n°941975.
Autorisation d’exploitation cinéma : n°2-110.761.
Le Théâtre André Malraux est membre du Groupe des Vingt Théâtres en Île-de-France.
---35
www.theatrechevillylarue.fr
Oh, l’écarlate ! Installation-parcours Geneviève Grabowski + Ernesto Timor. Photo et réalisation www.timor-rocks.com. Impression : Stipa
01 41 80 69 69