Le sinus pilonidal ou kyste sacro

Commentaires

Transcription

Le sinus pilonidal ou kyste sacro
INFORMATIONS AUX PATIENTS
LE SINUS PILONIDAL OU KYSTE SACRO-COCCYGIEN
Dr Lionel Charbit
Madame, Monsieur,
Cette brochure est destinée à répondre aux questions fréquentes concernant la chirurgie du sinus
pilonidal. Il s’agit d’un document n’abordant que des principes généraux, sans être exhaustif, ni
normatif.
De quoi s'agit-il ?
Le sinus ou kyste pilonidal correspond à l’inclusion de poils sous la peau, dans la graisse souscutanée, siégeant à la partie haute du pli inter-fessier dans la grande majorité des cas. Cette
formation kystique évolue par poussées inflammatoires, parfois vers l’infection, sous la forme
d’un abcès qui peut s’ouvrir spontanément à la peau. Pour ces raisons, il est recommandé de
traiter tous les sinus pilonidaux, qu'ils soient ou non compliqués d'abcès.
L’opération
Le seul traitement efficace à long terme est chirurgical. Il consiste à pratiquer l'excision
complète du kyste et de toutes ses ramifications. L'opération se déroule sous anesthésie
générale.
En cas de volumineux abcès, il est parfois préférable de l’évacuer dans un premier temps, de
façon à ne pas réaliser d’emblée une exérèse trop large et prolonger ainsi de plusieurs semaines le
temps de cicatrisation (la plaie est laissée ouverte et méchée quotidiennement). L’excision
secondaire du kyste sera alors plus limitée et la reprise d’activité plus rapide.
Quand il n’y a pas d’infection, le kyste est réséqué et la peau refermée par suture directe ou après
plastie.
©Copyright 2008 - Lionel Charbit - Dernière modification le 25/03/2008
Complications post-opératoires
Les complications du traitement sont exceptionnelles. Un saignement peut s'observer durant 24
heures. L’infection locale après fermeture de la plaie nécessite parfois une "mise à
plat" (réouverture par retrait des points de suture) et un méchage. Quant aux récidives, elles sont
rares (moins de 5%) si l'excision a été complète.
En pratique
Soit vous êtes opéré en urgence, soit vous entrez la veille au soir. Une hospitalisation courte de
24 heures est la règle. Les suites sont souvent marquées par des méchages quotidiens réalisés par
une infirmière à domicile. Les berges de la plaie doivent être rasées une fois par semaine pour
éviter l'inclusion itérative de poils. La reprise d’activité a lieu entre le 7e et le 15e jour postopératoire selon les cas.
Toutes les ordonnances vous seront remises avant votre sortie, ainsi qu’un rendez-vous de
consultation à 1 mois.
N’hésitez pas à poser toutes les questions à votre chirurgien, qui y répondra de façon spécifique,
en tenant compte de votre cas particulier.
©Copyright 2008 - Lionel Charbit - Dernière modification le 25/03/2008

Documents pareils

sinus pilonidal - Groupe Hospitalier Diaconesses Croix Saint

sinus pilonidal - Groupe Hospitalier Diaconesses Croix Saint médiane, se vidant parfois d'un liquide peu abondant par un orifice strictement médian, se fait habituellement vers l'infection, souvent abcès franc, très douloureux. Des poussées infectieuses succ...

Plus en détail

Le sinus pilonidal

Le sinus pilonidal Doll, D., J. Friederichs, et al. (2008). "Time and rate of sinus formation in pilonidal sinus disease." Int J Colorectal Dis 23(4): 359-364. Petersen, S., R. Koch, et al. (2002). "Primary closure t...

Plus en détail

Sinus pilonidal

Sinus pilonidal Une hémorragie au niveau de la plaie est rare et survient dans les 15 jours qui suivent l’intervention. Les infections de la plaie sont exceptionnelles si les soins sont faits de façon attentive. A...

Plus en détail

Sinus pilonidal - e

Sinus pilonidal - e localisation préférentielle au niveau du sillon inter fessier aucune relation avec le sacrum et le coccyx pas non plus de membrane propre cavité pseudo-kystique

Plus en détail