OK Corral : Il était une fois la famille Bembom

Commentaires

Transcription

OK Corral : Il était une fois la famille Bembom
Exemplaire de Service com Cuges [Email:[email protected] - IP:77.157.14.57]
37
Vendredi 15 Juillet 2016
www.laprovence.com
OK Corral: Il était une fois
la famille Bembom
Créé en 1966, le parc d’attractions, situé à Cuges-les-Pins, célèbre cette année ses 50 ans d’existence
I
l était une fois à l’est de Marseille un parc d’attraction
où les indiens cohabitaient
dans la bonne humeur avec les
cowboys. Un parc où le petit
train sifflait trois fois pour émerveiller les enfants. Un parc où
les grands pouvaient jouer,
pour de faux, au bon, à la brute
et au truand. Un parc où les années défilent mais où la passion
des propriétaires reste intacte.
Ok Corral à Cuges-les-Pins a
50 ans.
Véritable Far West Made in
Provence, Ok Corral est
aujourd’hui une véritable entreprise. Près de 30 personnes y
travaillent toute l’année. Un
chiffre qui peut monter à 150
en période de pointe avec les
saisonniers pour accueillir près
de 400 000 visiteurs.
Une attractivité qui
s’explique par le créneau choisi
par les propriétaires. Moins
tournés sur les gros manèges à
sensation, Ok Corral fait davantage dans le familial.
"Mon père aimait
ce parc.
Il m’a tout appris.
Il reste mon plus
bel exemple.
Un chiffre d’affaires de
près de 5 millions par an
Dans le parc, la clientèle est
plus stable. Moins versatile que
les ados en quête de sensations
toujours plus fortes.Mais le pari
paye. En termes de chiffres
d’affaires avec près de 5 millions par an.
Côté dépense, le shérif local
dépense avec prudence dans
l’achat de nouveaux manèges.
Toujours à taille humaine. Il y
148017
Loin d’être démodé, le parc est le résultat d’une passion ancrée dans les gènes de la famille Bembom et notamment Mathjis (notre photo)
dont la saga n’est pas prête de s’arrêter.
en a 30 sur le site. Tous conçus
pour plaire au plus grand nombre. Mais le ranch provençal ne
se résume pas qu’aux attractions. Avec son cheptel de 60
chevaux en demeure, il multiplie les spectacles dans les al-
lées du parc. Toujours dans
l’esprit de faire vivre l’esprit
western auxclients.
Le plus grand parc du Sud
Revendiquant aujourd’hui le
titre du plus grand parc
d’attractions du sud de la France, Ok Corral doit son succès
auflair d’un homme : Henk
Bembom. Et à la ténacité de
l’un de ses fils : Mathjis Bembom.
Issu d’une famille de 9 en-
fants, il perpétue
aujourd’hui avec sa
femme, Maria, et ses
enfants latradition
des activités de loisirs des Bembom.
Une passion ancrée dans
les gênes. C’est en 1966
que Jacky Rex et sa femme
Claude ont ouvert ce site
de 40 ha niché dans la pinède, à un vol d’oiseau du
circuit Paul Ricard. À la tête de différents parcs aux
Pays-Bas, Henk Bembom
se voit proposer de récupérer l’affaire en 1978.
L’affaire conclut, son père
gère d’abord le parc.
Après une formation en Angleterre,
Mathjis débarque
avec sa femme à la frontière du Var et des Bouches-du-Rhône en 1979.
Non sans avoir puisé dans
son inspiration dans les
pas de son père. À la fin
des années 50, Henk a en
effet l’idée de faire de la location de petites maisons
dans le village de Sclageren auxPays-Bas. Pour divertir ses clients, il se dote
d’un cheptel de poney
shetland. Balade dans la campagne hollandaise, activités marchandes, les petits poneys sont utilisés pour diverses activités. Pour occuper les enfants, des manèges sont installés. Le
parc d’attraction prend forme.
Il deviendra l’un des plus fréquentés des Pays-Bas.
Heureux en affaires, Henk rachète différents parcs. Place sesfils. Toujours en leur montrant la voie à suivre.
"Je garde en mémoire ce qu’il m’a
appris. Les bases restent les même, souligne Mathjis Bembom. Le plus important c’est de faire payer
aux clients ce qu’ils méritent d’avoir. Il faut qu’il en
ait pour son argent. J’ai
toujours gardé ce principe.
C’est lui qui m’a tout appris. C’est mon grand
exemple." Pendant des années, son père suivra de
loin le parc de Cuges
les-Pins.
"Même s’il venait régulièrement en voiture depuis
les Pays-Bas, se rappelle Mathjis. Il
aimait beaucoup
Ok Corral. Je crois qu’il
était fier de ce qu’on avait
fait. C’est difficile à dire
mais je pense qu’il était
content que je travaille
dans son style. Tous les frères sont différents".
S’il devait se comparer
à lui, il dirait qu’il conçoit
son activité comme lui.
"Pour moi, le parc n’est
pas un travail, mais un
hobby".
Pour comprendre la saga
Ok Corral, il faut
donc comprendre la saga
familiale des Bembom.
Mais toujours avec le
chapeau de shérif sur la
tête !
Éric MIGUET
N°57-JUILLET - AOÛT
Le magazine de ceux qui font la Provence
Au sommaire
Le portrait
Michèle Laroque, on l’aime tant !
Terroir
Christophe Chiavola fait son cinéma dans vos assiettes
L’interview
Avec Jean-Luc Petitrenaud, instants gourmands à Gordes
Talent
Aude Lemordant, la vie vue d’en haut
Parcours
Jean-Pierre Franceschi, le chirurgien marseillais béni des sportifs
En balade avec...
Alice Dona, sur ses terres vauclusiennes
Mode
Séduction sur la plage avec les maillots de créateurs provençaux
L’anniversaire
OK Corral, 50 ans à jouer aux cow-boys et aux indiens
Portfolio
Dans les murs de la Fondation Lambert, l’art contemporain en taille XXL
Questions à...
Clap première sur Alain Piton, cinéaste marseillais burlesque
La Carte postale
Moustiers-Sainte-Marie, un village d’aventures
Passion
Bluffante Sarah Herzali... as des as du poker
Le projet
Les graffeurs mettent la rocade L2 en couleurs
Trajectoire
Loïc Corbery lève le rideau avant le Festival d’Avignon
L’événement
Fabien Gilot, chef de bande, de l’équipe de France olympique
Le mensuel à fortes personnalités
Chez votre marchand de journaux et sur boutique.laprovence.com
3.50
€

Documents pareils

sejour a ok corral - Le Relais des Enfants, à Montpellier

sejour a ok corral - Le Relais des Enfants, à Montpellier SEJOUR A OK CORRAL Du 15 au 17 Juillet 2015 6-13 ans

Plus en détail