du Printemps

Commentaires

Transcription

du Printemps
09
#
10 avril 10 >> eaux
ord
PSG vs b
lors de
public tre au
e
d
rivés e rencon
contre
rnièr
la de es Princes ntoine
A
d
Parc e-sur-mer,
le PSG
n
g
t
u
lo
u
to
o
t
B
ir
e
é
r
ua
recevo
Kombo issent de e Boru
c
se réjo pion de Fran e qui
d
m
le Cha dans un sta nsable
e
p
x
is
u
d
a
in
de
era son
retroe uv me”.
m
“12 ho
P
aire
SommGiuly
Ludovic tch
a
Infos M haux
c
o
PSG/S logne
ou
PSG/B n Parc
tio
Anima
3
4
6
6
7
x
ordeauit !
B
G
ez PS
r minu
Revivimanche soi
Dès d r
su
Le
du
retour
Printemps
Guillaume Hoarau et Mevlut Erding célébrant
un but : le duo d’attaquants parisiens porte
une partie des promesses d’une embellie printanière, initiée en coupe de France et peutêtre prolongée avec la venue de Bordeaux,
toujours en course pour le titre.
2 le match
Bienvenue
au Parc
des Princes
Privés de public lors de la dernière rencontre au Parc des Princes contre Boulogne-sur-mer, Antoine
Kombouaré et tout le PSG se réjouissent de recevoir le Champion de France Bordeaux dans un stade
qui retrouvera son indispensable “12e homme”.
Une courte défaite, une qualification au
forceps et une large victoire : le Paris
Saint-Germain a plutôt bien surmonté
l’épreuve douloureuse de disputer 3 rencontres successives à huis clos. A Nice en
Championnat, malgré une prestation supérieure à celle de son adversaire, le PSG
s’inclina sur la seule occasion franche des
locaux. 3 semaines plus tard, les points
perdus sur la Côte d’Azur n’étaient plus
qu’un mauvais souvenir à l’issue d’un
PSG/Boulogne disputé dans l’intimité d’un
Parc vide et remporté 3-0, grâce notamment au retour en forme de Mateja Kezman, auteur du dernier but.
Entre ces deux rencontres, la coupe de
France proposait un alléchant Auxerre /
PSG : 120 minutes d’abnégation et d’occasions parisiennes, une séance de tirs au
but irrespirable, et enfin la libération. “Capitaine” Claude Makelele, d’un tir placé,
s’est chargé lui-même de sortir le navire
Paris d’une tempête au noir dessein. Une
qualification en huis clos, mais qui redonna une raison de brandir ses couleurs à
tout le peuple Rouge et Bleu. «Les joueurs
ont été exemplaires et ont redoré le blason
du Club dans cette période de souffrance»
dira Antoine Kombouaré à l’issue de ce
quart de finale qui avait pris les contours
d’une bouée de sauvetage pour une saison de tous les malheurs.
Une éclaircie avant le grand beau temps ?
A 90 minutes du Stade de France, le Paris Saint-Germain et ses sept coupes de
France glânées au fil de ses 40 ans d’histoire a bien l’intention de repeindre son
horizon couleur victoire. Pour son honneur
et celui de tous ses supporters. Pour cette
Ville-Lumière et cette passion qui ne doivent jamais s’éteindre.
Pour maintenir la flamme, il conviendra
de franchir l’obstacle Quevilly, brillante
équipe du championnat National qui n’en
finit pas de créer l’exploit en Coupe de
France. Après Angers et Rennes, c’est
Boulogne qui baissa pavillon au tour précédent. Pour cette demi-finale disputée à
Caen le mercredi 14 avril, les Parisiens
devront faire preuve de sérieux, en alliant
rigueur défensive et efficacité offensive.
COUP D’ARRET BORDELAIS
Avec Bordeaux qui s’avance au Parc ce
samedi soir, Paris a une merveilleuse occasion de se jauger face à une formationphare de l’Hexagone. Champion de France
2008-2009, toujours en lice pour le titre
2009-2010, quart de finaliste de la Champions League et finaliste de la coupe de la
Ligue cette saison : les Bordelais de Laurent
Blanc, en freinant l’hégémonie lyonnaise,
ont pris une dimension supérieure depuis
deux saisons. Grâce notamment au redoutable “carré d’as” constitué de Yoann
Gourcuff, Marouane Chamakh, Jaroslav Plasil et Wendel, les hommes au
Scapulaire n’ont pas quitté les
premières places de la Ligue
1 depuis l’été dernier. Devant
courir plusieurs lièvres à la fois,
les Girondins ont pourtant subi en
mars un véritable coup d’arrêt en
Championnat, devant partager les
points à domicile avec Montpellier avant de s’incliner, toujours
au stade Chaban-Delmas, face à
Auxerre et de revenir de Monaco
avec un petit 0-0. Avec l’arrivée
du printemps, les Marine et Blanc
ont retrouvé des couleurs dans
cette compétition, vainqueurs
des Dogues Lillois 3-1. Le doute
a semble t’il quand même pris ses
aises en Gironde à la fin de ce mois
de tous les dangers : après avoir perdu
la finale de la coupe de la Ligue contre
Marseille, Bordeaux s’inclinait 3-1 trois
jours plus tard lors de la rencontre aller
du quart de finale de Champions League
100% français qui l’opposait à Lyon.
Battus à domicile par Nancy le week-end
dernier, les coéquipiers de Marc Planus débarquent en Capitale avec la ferme intention de retrouver la tête du Championnat.
Les Parisiens, auteurs d’un bon résultat à
Auxerre (1-1) dimanche dernier, sont prévenus.
interview 3
Giuly
ludovic
“J’essaie d’en profiter un maximum.”
15 ans qu’il promène ses 164 centimètres de talent sur tous les terrains d’Europe. Après avoir fait les beaux jours de l’Olympique Lyonnais, de l’AS Monaco, du Barça et de l’AS Roma, Ludovic Giuly est venu poser ses bagages de footballeur international au Camp des Loges en 2008. Précieux par son expérience et la justesse de son jeu sur la pelouse, l’attaquant de poche
se révèle être aussi un modèle de coéquipier en dehors du terrain. En route pour un “questions-réponses” des plus décalés.
Qu’y a-t-il de plus excitant pour toi
que de jouer un PSG/OM ?
Il faut bien comprendre que rien ne me
fera vibrer comme je vibre sur un terrain.
Quand je me prépare à entrer sur la pelouse, je suis envahi par une émotion
qui restera unique et sans égale, à tout
jamais. Beaucoup de footballeurs ont un
manque, une fois les crampons
raccrochés. Et ce manque, ils ne
le comblent ni par leur femme, ni
par le poker, ni par les voitures
de sport… On peut toujours
pratiquer des activités qui
permettent de refaire le plein
d’adrénaline mais, on ne
retrouve jamais les mêmes
sensations que celles que l’on
avait sur le rectangle vert. Ce
même rectangle qui nous
fait rêver depuis notre enfance. Aujourd’hui, j’arrive
en fin de carrière et j’y
pense souvent. J’essaie d’en profiter
un maximum car,
lorsque je tournerai la page, je
sais que je la tournerai
complètement.
Je ne resterai pas dans
le milieu, c’est décidé.
Si le foot ressemblait toujours à ce qu’il
fût avant les années 2000, pourquoi pas.
Mais maintenant, tout tourne autour du
business… Ça me “gonfle”. Je préfère me
consacrer à ma famille et à mes proches.
Tous les gens que j’aime et dont je n’ai
jamais eu le temps de profiter pleinement.
Les anniversaires, les Noëls, les voyages
en famille… Bref, une vie d’homme normal, épanoui.
As-tu gagné en maturité dans ton jeu
quand tu es devenu papa ?
Non, il n’y a pas eu d’incidence à ce niveau-
là. Dans ma vie quotidienne, oui, je me suis
senti plus mature et plus responsable. Dans
mon jeu, j’ai surtout gagné en maturité
lorsque j’ai pris conscience que j’avais les
moyens d’aller plus haut et que je devais
me donner à fond pour atteindre les sommets. Ensuite, être papa,
ça m’a fait voler !
un mot. Après ça, j’ai annulé toutes mes
vacances et je suis resté à Lyon, chez
mes parents. Je devais reprendre l’avion
et je me suis dit : laisse tomber, c’est un
signe. Au final, les plus heureux, c’étaient
bien mes parents ! Ils m’ont gardé à la
maison pendant 10 jours et ça nous a fait
du bien à tous.
foot, c’est un fait. Maintenant, est-ce pour
le jeu ou pour les joueurs ? Là est la question. Personnellement, je les sens très supportrices. Il y a dix ou quinze ans, quand j’ai
commencé, elles semblaient s’intéresser
plus aux beaux gosses des terrains qu’à
la qualité du jeu qu’ils pratiquaient. Désormais, les choses ont évolué et j’en vois pas
mal qui en connaissent un rayon sur le
ballon rond.
T’arrive-t-il de fréquenter les joueuses
de l’équipe féminine du PSG ?
On s’est rencontré une fois lors d’un
dîner, à la Mairie de Paris. A ce propos, cela me fait penser que l’on doit
absolument aller les voir jouer, car on
leur avait promis. Le problème, c’est
qu’elles jouent souvent en même temps
que nous. Je suis sincèrement impressionné par leur formidable parcours,
cette saison. Chapeau, on devrait s’inspirer de leur efficacité !
Est-il vrai que tu es passé très près
de la mort, durant tes vacances hivernales ?
C’est complètement vrai. En fait, j’avais
pris un hélicoptère pour rallier une station de ski et, durant le vol, le vent nous
a poussé en direction de la falaise.
Heureusement, le pilote avait beaucoup
d’expérience et, au dernier moment, il a
réussi à redresser l’appareil. Honnêtement, l’hélico était à deux mètres de la
paroi rocheuse et… je me suis vu mourir
! Derrière, on est resté sans voix, tous
blanc comme des linges. On a mis au
moins cinq minutes avant de décrocher
Joues-tu de ta petite taille, genre
“tout ce qui est petit est mignon” ?
En tout cas, je me sens bien dans ma peau
et je ne nourris aucun complexe. On peut
“déconner” à propos de ma taille, ça ne
me pose aucun problème. Je suis même le
premier à le faire ! En fait, j’en rigole plus
que j’en joue. Je n’ai jamais cherché à en
faire un atout ou une arme de séduction.
Penses-tu que les supportrices du
PSG sont plus fans de ton physique
que de ton jeu ?
Je ne sais pas, il faudrait leur poser la question. De plus en plus de femmes suivent le
Si tu étais une femme, pour lequel
de tes coéquipiers craquerais-tu ?
Il faut que je réfléchisse bien parce que
c’est un peu délicat (long silence). Je
pense que Jérémy (Clément) serait à
mon goût. Il n’est pas difficile à vivre
et je pense que je pourrais pas mal en
profiter, avec lui. Comme il est trop gentil,
cela me permettrait d’avoir l’ascendant
dans notre couple. (Rires) Ensuite, il y en
a un avec qui ce serait très compliqué :
c’est Stéphane (Sessegnon). Vu son caractère impulsif, on n’y arriverait pas. Parmi
les beaux gosses, Guillaume (Hoarau) est
pas mal dans son genre. Mais il est trop
grand pour moi. Pour finir, je choisirais
bien Claude (Makelele). En plus, il est de
ma taille.
>> Retrouvez l’intégralité de l’interview
dans le magazine
actuellement en kiosque.
4 Feuille de match 32ème journée
arrêt
sur
image
16.08.08
PSG 1
0 Bordeaux
Une belle première. En marquant à la 52e minute l’unique but de la partie, Guillaume Hoarau ouvrait son compteur personnel en Ligue 1 en
même temps qu’il recevait les félicitations de tous ses coéquipiers et des 42000 spectateurs présents pour ce sommet de l’été 2008. Un succès
acquis dans la crainte et la souffrance, face à un adversaire qui sera Champion de France à la fin de l’exercice.
En bref
Détections
Si vous êtes nés entre 1994 et 2001, notez bien la
date du mercredi 5 mai. Ce jour là, au Camp des
Loges, l’Association PSG organise une journée de
détection. Pour postuler, il suffit de vous inscrire dès
maintenant. Appelez le 01 39 73 34 67 pour plus
d’informations.
Lisez PSG !
Au sommaire du n° 95 de
100% PSG, le magazine
officiel du Club : Grégory
Coupet grandeur nature,
Clément Chantôme et son
onze de rêve, Alain Roche
vu de l’intérieur, Mevlut
Erding en confidence,
Stéphane Sessegnon au
féminin, Yannick Noah rubrique people. A découvrir
en kiosque.
Du grand Electronics Arts
1 Grégory COUPET
2 Marcos CEaRA
3 Mamadou SAKHO
4 Claude MAKELELE
7 Ludovic GIULY
8 Peguy LUYINDULA
9 Guillaume HOARAU
10 Stéphane SESSEGNON
11 Mevlut ERDING
13 Sammy TRAORE
14 MATEJA KEZMAN
15 Zoumana CAMARA
16 Willy GRONDIN
17 Granddi NGOYI
20 Clément CHANTôME
21 Jean-Eudes MAURICE
22 Sylvain ARMAND
23 Jérémy CLéMENT
24 Tripy MAKONDA
26 Christophe JALLET
27Younousse SANKHARé
30 Apoula EDEL
Nice 1
PSG 3
Auxerre 1
0 PSG
0 Boulogne
1 PSG
Meilleur buteur :
Mevlut Erding (12 buts)
de certaines rencontres du Paris Saint-Germain,
ceux qui sont sortis des phases éliminatoires avec
succès s’affrontent manette en mains sous les encouragements d’un public qui suit la partie sur les
écrans géants du stade. Pour tenter votre chance
à l’EA Sports Football Challenge, cliquez vite sur
easportsfc.com.
L’Academy des rêves
Repéré par un recruteur du PSG à l’occasion d’un
stage PSG Academy, Piakai Henkel vit aujourd’hui un
rêve éveillé. Non seulement il a été appelé à participer à des séances d’entraînement dédiées aux
jeunes de la préformation du Club, mais il pourrait
aussi gagner sa place la saison prochaine au centre
de formation du Paris Saint-Germain. Qu’on se le
dise : les sessions de Pâques de la PSG Academy
auront lieu du 19 au 23 avril et du 26 au 30 avril. En
plus, pendant ces 2 semaines de congés, un stage
réservé aux enfants de 12 à 18 ans est organisé en
Ecosse. Pour en savoir plus et vous inscrire, appelez
le 3275 (choix 4), le 06 33 18 91 78, ou contactez
par mail les responsables à [email protected]
Le Parc à Pâques
Depuis plusieurs saisons, le Parc des Princes est ouvert hors match, dans le cadre des visites guidées.
Profitez donc des congés du mois d’avril pour découvrir les secrets de ce monument parisien. Pour
connaître les horaires des visites : psg.fr, rubrique «
visites du Parc des Princes ».
Demi de Coupe
Barcelone/Milan, PSG/Real Madrid, ou encore
France/Brésil : ces prestigieuses affiches ont régulièrement lieu sur la pelouse du Parc des Princes
via…la console Playstation. En lever de rideau
Après avoir écarté Auxerre de la route du Stade de
France, le PSG est à 90 minutes d’une finale de
coupe de France, trophée qu’il a déjà remporté 7 fois
au fil de ses 40 ans d’histoire. Le mercredi 14 avril,
il devra se rendre à Caen pour affronter Quevilly en
demi-finale. Allez Paris !
5
Les rencontres
de la 32e journée
samedi 10 avril 2010
L’adversaire
Football Club Girondins de Bordeaux
Fondé en 1881
1 CEDRIC CARRASSO
2 MICHAEL CIANI
3 HENRIQUE
4 ALOU DIARRA
5 FERNANDO
6 FRANCK JURIETTI
7YOAN GOUFFRAN
8YOANN GOURCUFF
9 FERNANDO CAVENAGHI
10 JUSSIE
11DAVID BELLION
12 PAUL LASNE
13DIEGO PLACENTE
16 ULRICH RAME
17 WENDEL
18 JAROSLAV PLASIL
20 HENRI SAIVET
21 MATTHIEU CHALME
22 GREGORY SERTIC
24 ABDOU TRAORE
25 LUDOVIC SANE
27 MARC PLANUS
28 BENOIT TREMOULINAS
29 MAROUANE CHAMAKH
33 FABIEN FARNOLLE
Monaco 0
Bordeaux 3
Bordeaux 1
Président : Jean-Louis Triaud
Entraîneur : Laurent Blanc
57e saison en Ligue 1
Palmarès :
n Champion de France en 1950,
1984, 1985, 1987, 1999, 2009.
n Coupe de France en 1941, 1986,
1987.
n Coupe de la Ligue en 2002, 2007,
2009.
La saison passée en championnat :
n 1er de Ligue 1
Meilleurs buteurs : Cavenaghi
et Chamakh (13 buts)
Pour tout
savoir
Arbitre : M. Alexandre Castro
Ramasseurs de balle : Les U17 du PSG
0 Bordeaux
1 Lille
2 Nancy
Challenge Orange (mi-temps) :
La Salesienne (maillots noirs) /
AS Bon Conseil (maillots blancs)
Meilleur buteur :
Chamakh (9)
Ce classement ne tient pas compte du résultat du match Marseille/Sochaux disputé le 7 avril
Le classement de L1
Pts
J
GN
P
BP
BC Diff.
1
Lyon
57
31
16
9
6
51
32
19
2
Montpellier 57
31
17
6
8
41
34
7
3
Auxerre
57
31
16
9
6
31
25
6
4
Bordeaux
56
29
17
5
7
47
25
22
5
Marseille
56
29
16
8
5
51
30
21
6
Lille
54
31
16
6
9
56
33
23
7
Rennes
49
31
14
7
10
46
31
15
8
Lorient
49
31
14
7
10
46
32
14
9
Monaco
46
31
13
7
11
32
33
-1
10 Valenciennes 44
30
13
5
12
41
41
0
11 Nancy
42
31
12
6
13
40
44
-4
12 PSG
41
31
11
8
12
43
34
9
13 Toulouse
39
31
10
9
12
30
29
1
14 Sochaux
37
29
10
7
12
23
35
-12
15 Nice
36
31
10
6
15
31
45
-14
16 Lens
35
31
9
8
14
27
38
-11
17 S Etienne
32
31
8
8
15
22
38
-16
18 Boulogne
24
31
5
9
17
23
51
-28
19 Le Mans
21
30
5
6
19
26
48
-22
20 Grenoble
15
31
3
6
22
21
50
-29
t
Champions League
Europa League
Relégation
19h
Le Mans
19h
Lens
Montpellier
Boulogne
19h
Lorient
19h
Sochaux
Rennes
St Étienne
19h
Toulouse
Grenoble
19h
Monaco
21h
PSG
Valenciennes
Bordeaux
dimanche 11 avril 2010
17h
Lyon
17h
Nancy
21h
Marseille
Lille
Auxerre
Nice
Les rencontres
de la 33e journée
samedi 17 avril 2010
19h
Auxerre
19h
Nice
19h
Boulogne
Marseille
19h
Grenoble
Sochaux
19h
Rennes
19h
Valenciennes
21h
Bordeaux
Lorient
Lens
Nancy
Le Mans
Lyon
dimanche 18 avril 2010
17h
Lille
17h
Montpellier
Monaco
Toulouse
21h
St Étienne
PSG
grand
classique
un
Les rencontres Paris Saint-Germain / Girondins de
Bordeaux sont des grands classiques du Championnat
depuis toujours. Avec 16 victoires parisiennes, 10 succès bordelais et 9 matches nuls, avantage statistique
historique aux Rouge et Bleu. Depuis trois saisons, la
tendance est plutôt en faveur des joueurs portant le
scapulaire sur leur maillot. Si les coéquipiers de Claude
Makelele ont vaincu le futur Champion de France la
saison dernière (1-0), cette victoire succédait à deux
défaites concédées au Parc sur le même score de 2-0
en 2006/2007 et 2007/2008.
En remontant le temps, on se souvient de cette fameuse dernière journée de la saison 1998/1999,
quand les Girondins avaient obligation de s’imposer
au Parc des Princes pour être sacré Champion, juste
devant l’OM. Un but de Feidouno à la 89e minute
envoyait les Aquitains au paradis et crucifiait ainsi les
Marseillais.
Pedro Miguel Pauleta personnifie mieux que quiconque ce duel Paris-Aquitaine. Sous les couleurs bordelaises, le buteur des Açores ne se privait pas de scorer porte de Saint-Cloud, comme ce 29 octobre 2000
ou il en allait de son doublé pour permettre à l’équipe
alors dirigée par Elie Baup de vaincre la formation de
Philippe Bergeroo 2-1. Cinq saisons plus tard, c’est un
triplé que le Portugais réalisait, mais cette fois sous les
couleurs parisiennes, et le PSG battait Bordeaux 3-1.
Au match aller cette saison, malgré une excellente
prestation des Rouge et Bleu et des occasions à foison, les hommes de Laurent Blanc l’emportèrent d’une
courte tête de Plasil (1-0). Revanche à prendre.
6 rétro
Festival
Les Partenaires Officiels
au
Parcdesprinces
PSG 4
Les Partenaires Entreprises
1 Sochaux
En s’imposant largement face à d’inconsistants Doubistes, les Parisiens
ont retrouvé le sourire. Surtout, ils
ont offert un récital offensif à leurs
supporters, avec Mevlut Erding à la
baguette.
Le Turc a montré sa force face à son club
formateur. Sans faire de sentiments outre
mesure, Mevlut Erding a démontré contre
ses anciens coéquipiers qu’il avait retrouvé
l’ensemble de ses moyens et l’intégralité
de son efficacité. C’est pourtant Guillaume
Hoarau qui va ouvrir le bal des buteurs, en
éliminant plusieurs adversaires lors d’une
grande chevauchée ponctuée par un plat
du pied imparable. On joue depuis un quart d’heure, et les affaires sochaliennes ne vont pas s’arranger
dans la minute suivante : récupérant une “offrande” de Ludovic Giuly, Mevlut Erding entame son festival
personnel en crucifiant le portier Dreyer. La cause semble entendue, d’autant que l’apathie des Lionceaux n’a d’égale que l’opportunisme d’Erding qui marque une seconde fois à la 35e minute.
3-0 à la pause, puis 3-1 à l’entrée du dernier “quart temps” de la rencontre, Boudebouz transformant
un penalty. Le triplé de “Mev”, son premier en Ligue 1, s’amorce cinq minutes plus tard par un crochet
du buteur parisien sur le gardien sochalien, qui redresse la course du ballon pour marquer. Le duo
Hoarau-Erding a frappé.
3 buts
3 points
et
PSG 3
Rédaction : Ange et Cerise (sauf mentions)
Photos : C. Gavelle / PSG (sauf mentions)
Mis sous presse le 7 avril 2010
Maquette : 20 Minutes
Impression : CirclePrinters
Régie publicitaire : 20 Minutes
Romuald Guy 01 72 74 53 56
Jean-Marc Gillet 01 72 74 53 02
Prochaine rencontre à domicile
samedi 24 avril 2010
Paris
Germain
Saint
Stade
Rennais
FC
0 Boulogne
Les Parisiens ont su s’accommoder
de l’ambiance particulière d’un Parc
des Princes qui sonnait le creux pour
se relancer contre des Boulonnais qui
sentent la relégation en Ligue 2 pointer le bout de son nez. Paris, lui, prenait 3 points qui contribueront certainement à retrouver une place dans la
première moitié du classement.
Et de trois : après le vide des stades de Nice
et d’Auxerre, c’était autour du Parc des
Princes d’offrir ses travées silencieuses à
une rencontre du PSG. Même si on ne prend
jamais l’habitude de jouer à huis clos, ce sont pourtant les Rouge et Bleu qui partirent les plus forts. A
la 27e minute, ils ouvraient même le score suite à un tir de Stéphane Sessegnon dévié par le Boulonnais
Lecointe. Deux minutes plus tard, le joueur de l’USBCO Soumaré retenait Guillaume Hoarau et était
logiquement expulsé, condamnant son équipe à finir la partie à dix.
La tâche était d’autant plus compliquée pour les visiteurs que Mateja Kezman faisait un festival, obligeant la défense adverse à utiliser des moyens illicites pour l’arrêter. A la 35e minute, le Serbe était
déséquilibré dans la surface : penalty, transformé par Guillaume Hoarau. A dix minutes de la fin du
match, l’attaquant aux bras tatoués parachevait son œuvre d’un but inscrit suite à un centre de Clément
Chantôme. La messe était dite.
ICI
C’EST
animation parc 7
19h56 : le speaker et les supporters se rejoignent dans
un “Ici c’est Paris !” scandé comme un avertissement
aux visiteurs du jour. La musique d’entrée des joueurs
finit de faire monter l’ambiance, pendant que les écrans
géants dévoilent les 2 équipes qui pénètrent dans l’arène
du Parc. Le match peut débuter. Celui de l’équipe animation, lui, a commencé depuis longtemps.
PARIS !
16h. Le Parc sonne le creux, mais la régie vidéo bouillonne déjà. Là, dans l’intimité d’une salle
en souterrain, l’équipe dirigée depuis plus de 10 ans par Patrice Guitton, patron de la société
CapTV, s’applique à faire entrer dans les serveurs et autre Trinity la programmation des écrans
géants, faite de séances “live” reprises par une caméra HF, de diffusion de modules publicitaires
et promotionnels, d’animations sur la pelouse et de séquences musicales. Une petite dizaine de
techniciens en tout, souvent polyvalents, toujours compétents.
18h. L’heure du briefing. Michel Montana le speaker officiel du Club, Thierry Segaust le responsable son, Gilles Ducombs en charge de la maintenance des écrans géants, tous sont réunis
autour des “CapTV Boys” pour dérouler le conducteur concocté par le responsable animation du
PSG. “Attention à ne pas prendre du retard sur la finale Playstation”, “N’hésitez pas à faire des
gros plans sur les joueurs à l’échauffement”, “N’oubliez pas de lancer le chrono au début du
match”, “Pas de ralenti tant que je ne vous ai pas donné mon OK” : les consignes sont claires,
précises, et ne souffrent pas la moindre approximation. Le timing est serré, l’équipe concentrée
sur son sujet.
18h30. Ouverture des portes du stade. Lancement du programme des écrans géants. Un
“Bienvenue au Parc des Princes” scintille sur les 2 écrans, un air brésilien part du 6e étage d’
“A Donf” Segaust, pendant que le micro salue les premiers arrivants d’un “Bonjour à tous les
supporters du PSG”. L’histoire du match commence à s’écrire.

Documents pareils

N°5 -. PSG

N°5 -. PSG Makoun, aujourd’hui sous les couleurs de Lyon, qui avait ouvert la marque juste avant la mi-temps en ce jour d’été. Les Parisiens, guère à l’aise à domicile depuis le début de cette saison 2007/200...

Plus en détail

N°4 -. PSG

N°4 -. PSG victoire en terre sochalienne, les Rouge et Bleu sauveront finalement leur place en Ligue 1.

Plus en détail