La protéine tau - Université de Montréal

Commentaires

Transcription

La protéine tau - Université de Montréal
La protéine tau: une nouvelle cible
thérapeutique pour la maladie
d’Alzheimer
Nicole Leclerc
Université de Montréal
Luc Buée www.lille.inserm.fr/u422/TauLuc.html
STATISTIQUES
1- La maladie neurodégénérative la plus fréquente: 65% des
cas de démence
2- Le nombre de nouveaux cas par année qui développeront
une démence passera de 103,700 (un nouveau cas aux 5
minutes) à 257,800 (un nouveau cas aux 2 minutes) en 2028.
3- Au Canada, les coûts de soins de santé liés aux démences
passeront de $15 milliards par année à 231 milliards en 2038.
4- Le nombre d’heures de soins requis pour les patients qui
souffrent d’une démence passera de 231 millions par année à
756 millions.
Deux principales
lésions dans le
cerveau Alzheimer
- Plaques Abeta
- Enchevêtrements
neurofibrillaires:
protéine tau
Les causes de la maladie d’Alzheimer demeurent
inconnues
-Plus grand facteur de risque:
vieillissement
-la majorité des cas sont
sporadiques
-~5% des cas sont familiaux
et liés à des mutations dans 3
gènes: précurseur de la
protéine amyloïde (APP),
préséniline-1(PS1) et
préséniline-2 (PS2)
Séquence d’apparition des enchevêtrements neurofibrillaires
Nouveau concept: Transmission de la pathologie de tau
d’un neurone à l’autre
Nouvelles approches thérapeutiques pour empêcher le
passage inter-neuronal de la tau pathologique

Documents pareils