Parfums de santé - Centre Hospitalier de Grasse

Commentaires

Transcription

Parfums de santé - Centre Hospitalier de Grasse
Parfums de santé
Juillet 2015 - N°6
www.ch-grasse.fr
EDITO :
Notre établissement est maintenant entré dans la phase opérationnelle de
sa démarche de certification V2014 notamment au travers des trois projets
majeurs ci-dessous.
Dans le cadre de la formalisation du compte qualité, 16 groupes en charge
d’un processus à risque ont été installés avec un pilote et un référent
compte qualité. Ils se réunissent régulièrement afin d’identifier par
thématique les risques a posteriori et les axes d’amélioration à mettre en
œuvre.
Dans le même temps, le déploiement de la gestion documentaire est en
cours d’achèvement (formations du personnel réalisées, documents en
cours de révision). Pour y mettre une touche finale, les documents de la
pharmacie et du laboratoire vont être intégrés dans la base de données.
Enfin, l’établissement a souhaité promouvoir, optimiser et faciliter la
déclaration des évènements indésirables de toute nature par l’ensemble
des personnels. A cet effet, cette déclaration pourra se faire par intranet au
travers du logiciel ENNOV dès le mois de juillet 2015.
Dans ce numéro :
Edito
1
Parcours physiologique
2
Déclaration des évènements
indésirables
3
Questions à : Dr Banctel,
médecin du travail
4
Déploiement d’une nouvelle
activité : l’infectiologie
5
Secrétaire médicale
6
Les soins de support à
l’honneur
7
Actualités
8
Au-delà de ces travaux, notre établissement souhaite aussi impulser une
dynamique d’évaluation des pratiques professionnelles pour améliorer
autant que de besoin les prises en charge.
Nous ne pouvons qu’être satisfait de cette dynamique institutionnelle
d'amélioration de la qualité et de la sécurité de la prise en charge au
service des patients.
Frédéric LIMOUZY
C ENTRE H OSPITALIER
Directeur de la publication : F. Limouzy
Rédacteur en chef : S. Grimaldi
Comité de rédaction : P. Bicail, P. Cardoso, V. Delmas, L. Dorne, G. Gozzerino,
S. Triballier, A. Zraib
Imprimeur : imprimerie labellisée « verte » du CHU de Nice
1
DE
G RASSE
Chemin de Clavary
B. P. 53149 - 06135 Grasse Cedex
Téléphone : 04 93 09 51 00
Télécopie : 04 93 09 51 02
[email protected]
Parcours physiologique à la maternité du Centre hospitalier de Grasse
Depuis avril 2013, a été mise en fonctionnement une salle nature, prolongement d’une prise en charge
physiologique au sein de la Maternité de type 2B du Centre hospitalier de Grasse.
Située au sein du bloc obstétrical, la salle nature
offre un équipement complet (baignoire, liane, lit
d’accouchement…) pour accueillir les futures
mamans. Mais au-delà du matériel, c’est
l’accompagnement qui est fondamental, d’où le
postulat de départ : une femme - une sage-femme.
Les 3 étapes du parcours physiologique sont :
 un entretien en « salle nature » pour
expliquer les conditions d’admissibilité,
discuter du projet de naissance et de ses
limites et écouter les souhaits de la future
mère
 une séance de préparation individuelle
spécifique en « salle nature », centrée sur l’adaptation au rythme de la naissance et avec une
présentation du matériel
 la signature d’un contrat entre la patiente et la sage-femme.
Aujourd’hui, 8% des patientes accueillies au sein de la maternité de Grasse ont recours à la salle physiologique.
L’enquête réalisée après une année de fonctionnement, auprès de 105 patientes désireuses d’accoucher en salle
nature entre le 14 avril 2013 et le 26 février 2014, fait ressortir les éléments suivants :
 les patientes accueillies avaient entre 30 et 35 ans,
 61% d’entre elles sont des multipares
 dans 43% des cas, le choix de la maternité de Grasse a été fait pour l’accès à la « salle nature »
 100% des femmes interrogées disent avoir fait ce choix pour une naissance moins médicalisée
 63% d’entre elles considèrent que ce choix les rend actrices et autonomes dans la naissance de leur enfant.
3 facteurs déterminants sont cités par les patientes pour expliquer leur démarche :
 volonté d’un accouchement le plus naturel et le moins médicalisé
 la mobilité
 être actrice de son accouchement
3 adjectifs les plus souvent cités pour représenter ce que les patientes ont ressenti :
 soutenue
 active
 sécurisée (en effet, l’installation de l’espace physiologique au sein du bloc obstétrical permet un prise
en charge en toute sécurité en cas de problème)
97% des patientes sont très satisfaites quant à la réussite et au ressenti de leur accouchement. Elles ont vécu ce
moment très intensément, remplie d’émotions et de sensations multiples et l’accueil du bébé a été conforme à
ce qu’elles souhaitaient.
Dans la continuité de cette philosophie de prise en charge et pour le « bien-être des patientes et le bien naitre des bébés », un autre axe est aujourd’hui développé au Centre
hospitalier de Grasse, il s’agit de l’hypnose pour la préparation à l'accouchement et la
mise en place de soins de développement pour le nouveau-né, suite logique du peau à
peau en salle de naissances, afin d'améliorer l'accompagnement à la parentalité.
2
Déclaration des évènements indésirables : soyons connectés !
Depuis plusieurs années, le Centre hospitalier de Grasse a mis en place des systèmes permettant de prévenir les
risques liés à la prise en charge du patient, à travers les organisations, la formation des personnels, la mise à
disposition de matériels adéquats… Mais aucun système n’est infaillible, il est donc fondamental de disposer
d’informations permettant de connaitre les risques qui se produisent, afin de pouvoir les analyser et y remédier.
C’est l’objectif même du signalement des évènements indésirables.
Actuellement ce signalement se fait via des fiches adressées au service qualité sous forme papier ou par mail. Le
traitement et le retour étant plus ou moins longs, selon l’évènement déclaré. C’est pourquoi notre établissement
s’est doté d’un logiciel de signalement des évènements indésirables « ENNOV » accessible à tous et qui permet :
 une déclaration facilitée des évènements
 une diffusion en temps réel aux différents référents risques identifiés
 une traçabilité du traitement et des actions mises en place
 un retour rapide des actions au déclarant de l’évènement indésirable
L’accès se fait par la page d’accueil de l’Intranet :
La phase de test est en cours avec le bloc opératoire afin
de finaliser le paramétrage.
La mise en production du logiciel est prévue pour le 1er
juillet.
Des formations et un accompagnement des professionnels
par le service qualité et le service informatique sont prévus
tout au long du 2ème semestre 2015.
3
Questions à : Docteur Banctel, Médecin du travail
Le service de santé au travail du Centre hospitalier de Grasse réunit le Docteur Dominique Banctel, médecin du
travail et Sandrine Valli, infirmière.
Les principales missions du service de santé au travail sont fixées par les textes, notamment l’amélioration des
conditions de travail, l’adaptation des postes, techniques et rythmes de travail à la physiologie humaine, la
protection des agents contre l’ensemble des nuisances, le suivi médical et des vaccinations des agents à
l’embauche, tous les ans et demi, avant et après une reprise du travail, si un agent le souhaite en cas de difficulté
liée à la situation de travail, etc…
Dr Banctel et S. Valli vous accueillent au 1er étage des Chênes verts,
du lundi au vendredi de 9h à 16h
Pour éclairer ces missions, très larges au sein d’un hôpital, le Dr Banctel nous apporte quelques précisions :
Quelle est la spécificité de l’activité d’un médecin du travail ?
La spécialité du médecin du travail est exclusivement préventive. La notion de santé au travail est au centre de
son action, qui s’intéresse tant à l’individuel qu’au collectif. Pour mener à bien sa mission, le médecin du travail
doit connaitre les postes de travail et les métiers présents dans l’établissement dont il s’occupe.
Suis-je obligé de voir le médecin du travail ?
Les visites sont rendues obligatoires par le Code du Travail et s’imposent à tous.
Le rôle du médecin du travail est de rechercher la compatibilité entre l’état de santé du professionnel et son
travail. Et comme tout médecin, le médecin du travail est soumis au secret médical, ce qui favorise la relation de
confiance avec les agents hospitaliers.
A quoi sert la fiche d’aptitude ?
Il s’agit d’un outil règlementaire qui permet d’indiquer les recommandations et contre-indications relatives à
l’affectation éventuelle à certains postes de travail.
Que signifie « apte avec recommandation » ?
Il s’agit d’avis et de recommandations du médecin du travail pour mettre en adéquation le poste de travail et
l’état de santé de l’agent. Mais le médecin du travail n’a pas de pouvoir sur l’affectation, c’est de la compétence
de l’employeur.
Quels sont les liens entre le médecin du travail et la direction ?
Le médecin du travail communique avec la direction dans le respect du secret médical. Toute démarche vers la
direction se fait avec l’accord de l’agent et dans la confidentialité de ce qui lui a été confié.
De plus, le médecin du travail est indépendant dans les avis qu’il émet.
4
Déploiement d’une nouvelle activité : l’infectiologie
Le Centre hospitalier de Grasse accueille depuis le 1er mai un nouveau médecin, le Docteur Cédric ETIENNE,
infectiologue.
Cette nouvelle activité permet à notre établissement de compléter son
offre de soins.
L’infectiologie est une discipline médicale clinique, spécialisée dans la prise
en charge des maladies infectieuses et tropicales, des migrants et des
pathologies liées aux voyages.
Les champs d’exercice de cette discipline sont multiples et touchent la
dimension individuelle du malade, la dimension collective (maladies
transmissibles), la prise en charge thérapeutique, la prévention, et en
terme plus global, la gestion du risque infectieux.
L’infectiologue est un médecin assurant la prise en charge des patients
atteints d’infections bactériennes (pneumonies, infections urinaires,
ostéites, méningites…), virales (grippe, infection par le VIH, les hépatites…),
fongiques ou parasitaires (paludisme…), notamment les plus complexes et
difficiles à traiter, et les maladies infectieuses émergentes.
Dr Cédric Etienne
L’activité du Dr ETIENNE s’organise à la fois autour de :
 l’infectiologie itinérante qui consiste à assurer un rôle de référent anti-infectieux de manière transversale
au sein des différents services d’hospitalisation. Son rôle est d’assurer la prise en charge diagnostique et
thérapeutique des patients infectés, de proposer les explorations complémentaires pertinentes et d’évaluer
la nécessité ou non d’un traitement anti-infectieux. Il a également un rôle dans la prévention du risque
infectieux individuel ou collectif (isolement, antibioprophylaxie, vaccination…) et dans la politique de bon
usage des anti-infectieux (antibiotiques, antifongiques, antiviraux et antiparasitaires). Il participe également
au staff infectieux de différents services de l’établissement.
Cette activité s’exerce en collaboration avec les acteurs de la cellule anti-infectieuse, à savoir le Dr LEOTARD
(bactériologue), le Dr NEGRIN (hygiéniste) et le Dr BERTRAND (pharmacien référent anti-infectieux).

des consultations depuis le 2 juin, au sein des consultations externes : 2 demi-journées de consultations
sont proposées :
 les mardis après-midi dont les objectifs sont de proposer :
 un suivi post-hospitalisation des patients sortants,
 un recours rapide auprès des patients sortants des urgences,
 le diagnostic et traitement d’infections ou syndromes inflammatoires : maladies infectieuses et
tropicales, fièvre inexpliquée, fièvre de retour de voyage, maladies sexuellement transmissibles…,
 vaccinations,
 accidents d’exposition sexuelle ou sanguine,
 le suivi de pathologies infectieuses chroniques.
 les vendredis matin sont consacrés au suivi d’infections ostéo-articulaires.
Le Dr ETIENNE est également attaché une journée par semaine (le jeudi) au service de virologie clinique du CHU
de Nice où il assure le suivi de patients infectés par le VIH ou les hépatites. Il participe également les jeudi matins
au staff du service d’infectiologie, où il peut être amené à discuter des dossiers les plus complexes.
Les rendez-vous peuvent être pris en contactant les numéros suivants :
 secrétariat du service d’hygiène : 04.93.09.56.32
 secrétariat des consultations externes : 04.93.09.55.03
5
Secrétaire médicale : un métier au cœur de la prise en charge
Maillon incontournable de la prise en charge du patient, la secrétaire médicale est souvent le premier
interlocuteur assurant le lien entre le patient et les équipes médicales et paramédicales.
64 professionnels sont répartis sur l’ensemble des secteurs d’activités au sein des différents secrétariats
médicaux. Cette fonction est caractérisée par des particularités dans les prises en charges (psychiatrie, CSAPA,
gériatrie, laboratoire) qui exigent des compétences et des connaissances spécifiques.
Le métier de secrétaire médicale, en perpétuelle évolution, a été marqué ces dernières années par des
changements majeurs, notamment au travers de l’informatisation généralisée, de l’évolution des pratiques
médicales, de la mise en place de nouvelles dispositions administratives et financières, etc… Du dictaphone au
téléphone, sans oublier l’interphone ; du classement à l’accompagnement, les secrétaires médicales doivent
répondre à de multiples sollicitations.
Il est essentiel pour elle d’instaurer une relation de confiance avec les médecins, le travail étant réalisé en étroite
collaboration avec eux.
Enfin, la secrétaire médicale est soumise au respect du secret médical et doit faire preuve d’une grande rigueur
dans l’exercice de ses missions.
Ainsi elle constitue un rouage essentiel dans la vie hospitalière.
Des missions multiples
 accueil physique et téléphonique avec prise
de rendez-vous et gestion des agendas,
 frappe des comptes-rendus opératoires, des






courriers de sorties d’hospitalisation, des
courriers faisant suite aux consultations…
tenue et gestion des dossiers médicaux : la
secrétaire médicale est responsable du
contenu du dossier (présence des éléments),
de sa tenue (dossier organisé et classé). Elle
est la « gardienne » du support et
responsable de l’archivage,
classement des dossiers, des examens…
commandes de matériel et de papèterie,
tableaux de garde des médecins,
commande des ambulances et appel des
taxis,
réponse aux interrogations des médecins,
IDE, cadres, internes…
Des compétences alliant technicité et relationnel
 maitrise





6
du vocabulaire médical, de la
terminologie médicale, du sens des termes
techniques et de l’orthographe
maitrise de l’outil informatique et capacité de
saisie rapide
connaissance des droits des patients, des règles
de tenue du dossier médical, de transmission et
d’archivage du dossier
chaleureuse, accueillante
bon sens relationnel, diplomatie et tact
attentive et rassurante pour répondre à
l’angoisse ou à l’impatience des patients et/ou
des familles
Les soins de support à l’honneur
RELOOKING : Atelier « image de soi »
Depuis plus de 10 ans, Danielle, formée à l’écoute, visite les patientes dans le service de chimiothérapie et de
gynécologie et les accompagne tout au long de leur maladie.
Il y a quelques semaines, a été organisé un atelier relooking au bénéfice des patientes, grâce aux fonds récoltés lors
de la course Odysséa.
En effet, avec le cancer, certaines choses sont difficiles à vivre, notamment le regard des autres (perte des
cheveux) à quoi s’ajoutent des traitements de plus en plus performants mais de plus en plus éprouvants également,
qui amènent certaines femmes à baisser les bras et ne plus avoir l’envie ni la force de prendre soin d’elle.
Le relooking peut alors leur donner un sursaut de courage et une bouffée d’espoir !
A travers le relooking « image de soi », elles vont se voir
différemment et surtout pouvoir s’imaginer après la maladie.
Sofia, par un jeu de foulards drapés sur leurs épaules, va
définir les couleurs qui les mettent en valeur. Elle va leur faire
un maquillage discret en leur apprenant à le refaire. Leur
donner un joli teint et estomper leurs cernes. Elle va les
surprendre en leur essayant des perruques qui, quelquefois,
sont à l’opposé de ce qu’elles ont et elles vont pouvoir se
découvrir différentes et jolies.
Le souhait aujourd’hui est de pouvoir offrir ces ateliers
chaque trimestre !
Pour les contacter :
 06.95.55.26.99
 [email protected]
Une rose une caresse - édition 2015
Belle récolte pour une rose une caresse au profit du CEW : 40 521€ !
Menée par l’atelier Femmes du Territoire du Club des Entrepreneurs
du Pays de Grasse en partenariat avec Femmes 3000 et Les jardins
du MIP (CAPG), cette journée-bénéfice a accueilli près de 600
visiteurs, qui ont pu cueillir des roses, participer à des ateliers de
gastronomie, de bougies parfumées, d’origami, de maquillage,
écouter des contes, pique-niquer, déguster les plats préparés
maison, bénéficier d’ateliers autour du bien-être (modelage,
aromathérapie, réflexologie,…) et assister à des conférences
thématiques ou des visites guidées des Jardins du MIP flamboyants.
Merci à tous ceux qui ont permis la réussite
de cette journée. L’argent récolté sera
utilisé au bénéfice des patientes du Centre
hospitalier de Grasse.
7
ACTUALITES
Actualités
Retour sur la journée « hygiène des mains »
Le 13 mai à Clavary et le 19 au Petit Paris, l’Equipe opérationnelle d’hygiène (Dr N. Négrin et A. Zraïb) a organisé
une manifestation dans le cadre de la journée mondiale sur l’hygiène des mains, qui s’est traduite par :

un audit « Mains » dans tous les services : les professionnels ont été rencontré pour évaluer l’absence de
bijoux, vernis et les ongles courts. Bravo aux 3 services qui ont atteint l’objectif « zéro bijou » : Chirurgie B,
SSR et consultations externes.
A cette occasion un badge « zéro bijou, je m’engage » a été remis à 15 soignants qui ont retiré des bijoux
(bague, bracelet ou montre) et ont été distribués des « portes bijoux » pour encourager les professionnels à
les retirer ;

la participation des enfants hospitalisés en pédiatrie, qui avec l’aide
de Sabine, éducatrice et de Patricia Meunier, cadre de santé, ont
réalisé des dessins sur le thème de l’hygiène des mains. Ces dessins
sont exposés aux consultations pédiatriques où ils peuvent être
admirés par les visiteurs et les soignants. En récompense, le
document « viens te laver les mains avec Hugo l’Escargot » a été
remis aux enfants pour coloriage ;

une sensibilisation des visiteurs à l’hygiène des mains.
Campagne d’évaluation 2015
Comme chaque année, la campagne d’évaluation des agents titulaires,
stagiaires, contractuels à durée indéterminée et CDD de plus de 1 an est
engagée, pour s’achever le 11 septembre prochain.
Après avoir reçu le guide de préparation de l’entretien et la convocation, vous
serez reçu par votre encadrement. Cet entretien se déroulera en 2 temps :
 entretien d’évaluation
 entretien de formation
Bienvenue à : AGREBI Amani, aide-soignante - ANDRES Geneviève, IDE - CARDOSO Pascale, responsable qualité CASTELLI Elodie, préparatrice en pharmacie - CHAPUIS Céline, aide-soignante - COELENBIER Marie Alix, praticien
attaché - CORNEE Jean-Philippe, IDE - DU CREST Emilie, adjoint administratif - EDMOND Margaux, aide-soignante ETIENNE Cédric, assistant - JACQUET Fanny, TSH - JERIBI Ahmed, praticien attaché - KACZMAREK Clémence, IDE MOUCHIKINE Laure, assistant - MURER Alex, technicien de laboratoire - RAMOZZI Thibaut, technicien de
laboratoire - RAVERA Sandra, IDE - RIBOTTO Magalie, ASH - SIMONOT Laurence, IDE - TIRCA Andrei, praticien
hospitalier contractuel - YOUSSEF Ahlem, ASH.
Bonne continuation à : BARDIN Danièle, IDE - DI MARTINO Marjorie, aide-soignante - GIANNACCINI Amélie, IDE GOBY Magali, aide-soignante - GUMB Marion, IDE - LOEFFLER Joyce, praticien attaché - PASCU Ioana, praticien
hospitalier contractuel - SIMONIN Patrick, cadre de santé.
Vous souhaitez proposer un article,
un sujet pour un prochain numéro,
envoyez-nous un message à :
[email protected]
8

Documents pareils