focus zanzibar - Club Export Réunion

Commentaires

Transcription

focus zanzibar - Club Export Réunion
Karibu !
Afrikasources
Afrikasources - African solutions for
Africa
SEWEN Solutions
Strategic Intelligence Solutions
www.afrikasources.com
www.groupe-latitudes-sud.com
L’Afrique… Potentiel énorme mais Continent
à risques…
L’intégration régionale
IGAD
COMESA
Egypt
Djibouti
Eritrea
Ethiopia
Sudan
SADC
Angola
DR Congo
Kenya*
Uganda*
Burundi*
Rwanda*
EAC
Malawi*
Zambia*
Tanzania*
Somalia
Zimbabwe*
Mauritius*
Seychelles*
IOC
Comoros*
Madagascar*
Reunion*
Mozambique*
Botswana
Lesotho
South Africa
SACU
Namibia*
Swaziland
COMESA: Common Market for Eastern and Southern Africa
EAC:
East African Cooperation
IGAD:
Intergovernmental Authority on Development
IOC:
Indian Ocean Commission
SACU:
Southern African Customs Union
SADC:
Southern African Development Community
*RIFF
Regional Integration Facilitation Forum
*RIFF
Observer status
FOCUS ZANZIBAR
Investir dans l’île aux épices…
Ouvrez-vous les portes de Zanzibar avec
Groupe Latitudes Sud & Afrikasources…
Fiche signalétique
• Archipel de Zanzibar composé de 3 îles : Unguja – Pemba – Mafia
• Ile principale : Unguja – Capitale : Stonetown (classée UNESCO)
• Superficie Unguja : 1 264 km2 – Pemba : 980 km 2 – Mafia : 394 km2
• Population : 1 300 000 habitants (Unguja = 900 000 habitants)
• Religion : Musulmane (Sunnite à 99 %)
• Climat : Fortes pluies de mars à mai / Sec de juin à octobre
• Point culminant : 120 m
• Langues : Swahili - Anglais
Histoire
Peuplée à l’origine d’africains Bantous, Zanzibar a été occupée dès le
VIIIème siècle par les marchands arabes et perses qui régnaient alors,
depuis leurs puissants comptoirs, sur la côte de l’Afrique de l’Est…
Le métissage de ces différents peuples est à l’origine de la civilisation
Swahili qui dura presque 1 000 ans… Jusqu’à l’arrivée des Européens...
Capitale de l’Empire d’Oman (1840), Zanzibar a été ensuite protectorat
britannique au XXème siècle avant d’être fusionné, à la décolonisation,
avec le Tanganyika pour former la République de Tanzanie (1964).
Les influences sont diverses : Africains, Arabes, Perses, Omanais,
Européens (Portugais et Britanniques), Indiens (Gujurat).
Situation Politique
Zanzibar, bien que rattaché à la Tanzanie, dispose d’une certaine
autonomie, d’un Président élu, d’un Gouvernement et d’un Parlement.
Les revendications autonomistes sont profondes et Zanzibar souhaite
développer plus de partenariats en Océan Indien et bien évidemment
attirer aussi davantage les pays du Golfe dont l’Archipel se sent très
proche historiquement. Cependant, il existe une méfiance à l’égard des
Omanais qui disposent de fonds conséquents et cherchent à s’imposer…
Toute la contradiction de Zanzibar…
50ème anniversaire de constitution de la République de Tanzanie le 26
avril 2014… Pas certain qu’il soit fêté par tous à Zanzibar…
Economie
Florissant à l’époque des Sultans, l’Archipel rayonnait sur les côtes de
l’Afrique de l’Est et entreprenait des expéditions afin d’y commercer l’ivoire,
les épices, le bois, l’or, l’argent et les esclaves… Son déclin commence à la
fin de l’esclavage imposé par le Protectorat britannique (1890)...
La « fusion » avec le Tanganyika de Julius Nyerere (tendance maoïste) a
achevé de ruiner en 1964 ce qui restait d’indépendance et d’économie…
Classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, Stonetown (la capitale) a
bénéficié de fonds conséquents publics et privés (Aga Khan) afin de retrouver
ses lustres d’antan, mais beaucoup reste à faire…
Aujourd’hui, Zanzibar tire 75 % de son PIB du tourisme et de ses cultures
d’exportation : Girofle, riz, noix de coco, algues, pêche… Pemba, de son côté
produit également girofle, café, muscade, bananes et canne à sucre…
Le Tourisme à Zanzibar (Unguja)
•
•
•
•
•
•
•
75 % du PIB de l’Archipel
175 000 visiteurs/an (coût du visa : 50 $).
128 Hôtels référencés sur Trip Advisor (+ Chambres d’Hôtes…).
Aéroports, Ports de Commerce et Pêche, Terminal Ferries & Conteneurs
Influences italiennes importantes (idem au Kenya).
Vocation à devenir une destination comparable aux Seychelles.
Activités touristiques principales : Visites historiques (Stonetown), pêche au
gros (thon, marlin, espadon, daurade), plongée (fonds marins très beaux),
plages de sable blanc, visite des plantations et cultures…
• Potentiel de développement important sur Pemba et Mafia…
Statistiques touristiques régionales
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Afrique du Sud :
Mozambique :
Kenya :
Tanzanie :
Maurice :
Réunion :
Seychelles :
Madagascar :
Zanzibar :
Mayotte :
Comores :
9 188 000 (2012)
2 113 000 (2012) – Source Immigration (?)
1 490 000 (2013)
1 043 000 (2012) – Y compris Zanzibar
993 106 (2013)
416 000 (2013)
208 000 (2012)
256 000 (2012) – Y compris Résidents
175 000 (2013)
45 800 (2012) – Y compris Affinitaires
19 000 (2011)
Le monde des affaires…
Les ambitions touristiques affichées par Zanzibar ont attiré depuis les
années 1990 les investisseurs étrangers. De nombreux investissements
hôteliers italiens et arabes ont vu le jour… Les Italiens sont présents en
Afrique de l’Est depuis de nombreuses années, mais leur réputation est
souvent « sulfureuse »… Zanzibar souhaite aujourd’hui diversifier ses
partenariats et ses investisseurs… Les Arabes de Mascate et d’Oman
veulent revenir, mais « l’ancienne puissance » n’est pas toujours la
bienvenue… Il y a donc un boulevard pour les Européens qui souhaitent
investir et/ou travailler à Zanzibar mais attention, le monde des affaires
Swahili est redoutable…
Les opportunités d’affaires…
1.ELECTRICITE :
Un nouveau câble sous-marin de 100 mégawats liant Zanzibar à la
Tanzanie et financé par les USA (coût 28 millions USD) est en cours
d’installation. Ce dernier permettra d’éviter, comme en 2009, une
coupure générale qui a duré 4 mois suite à une rupture du précédent
câble…Cependant, le coût de la production et du transport ainsi que les
aléas de la distribution pourrait se révéler un facteur de réflexion pour
les investisseurs européens et arabes qui se tourneraient alors vers des
énergies renouvelables et indépendantes du Continent...
Les opportunités d’affaires…
2. EAU
Le problème de la dégradation de l’environnement (sécheresse, salinité),
et l’accroissement de la population et des besoins touristiques obligent à
revoir totalement la production et la distribution d’eau potable. Les
besoins sont estimés à 55 millions de litres/jour et sont couverts
seulement à 60 %... Des projets de dessalement sont à l’étude mais
d’autres solutions moins coûteuses sont souhaitables et peuvent être
proposées... Tout reste à faire également dans le traitement des eaux
usées… Les entreprises de La Réunion qui disposent d’un savoir-faire
reconnu dans le domaine doivent s’y intéresser !
Les opportunités d’affaires…
3. INFRASTRUCTURES
Le réseau routier est d’assez bonne qualité et presque totalement asphalté à Unguja.
Quelques routes et pistes demeurent cependant difficilement praticables en saison
des pluies. 35 kms de route sont en rénovation à Pemba et à Mafia…
Les services portuaires sont à améliorer, les ferries sont anciens et la liaison
maritime Dar Es Salaam/Zanzibar est à risques (accidents et naufrages).
La liaison aérienne depuis les aéroports du Continent est sans problème. Plusieurs
compagnies touchent Zanzibar : Kenya Airways, Ethiopian Airlines... Air Austral et
Ewa relient DAR depuis Mayotte. Des petits appareils privés tanzaniens peuvent
ensuite être utilisés à l’aéroport pour arriver à l’aéroport de Zanzibar.
Le Port de Zanzibar (Unguja) permet l’escale de Feeders et l’approvisionnement
régulier par conteneur. CMA-CGM y accoste régulièrement et dispose d’une agence
sur place. Par ailleurs, de nombreux boutres à moteur et à voile ravitaillent les îles et
exportent leurs productions agricoles vers le Continent.
Les opportunités d’affaires…
4. ACTIVITES TOURISTIQUES & SUPPLY
Afin de satisfaire à ses objectifs de destination touristique haut de gamme,
Zanzibar aura besoin d’investir dans de nombreux domaines : Santé,
environnement, communication, alimentation, sécurité et de professionnaliser
certains secteurs « hors normes » comme la pêche et l’agriculture…
La volonté manifestée par le Gouvernement de Zanzibar et celui de Tanzanie
d’offrir à l’Océan Indien les potentiels de l’Archipel (candidature Iles Vanille)
ouvre simultanément de belles perspectives pour les entreprises de La
Réunion qui disposent d’un savoir-faire technologique inégalé dans tous les
domaines cités et de la proximité géographique… Reste à conquérir !
MERCI ET A BIENTÔT !
Afrikasources
Carte de l’Archipel de Zanzibar
Carte routière d’Unguja

Documents pareils

les littoraux à zanzibar : des espaces investis et subvertis

les littoraux à zanzibar : des espaces investis et subvertis anzibar, petit archipel côtier au nord du canal du Mozambique, composé de deux îles, Unguja et Pemba, forme, avec Mafia, la Tanzanie insulairel. Plus de 90 000 visiteurs ont séjourné à Zanzibar en ...

Plus en détail