Chaoswave (Giorgia, Guf, Marco, Raphael et Fabio)

Commentaires

Transcription

Chaoswave (Giorgia, Guf, Marco, Raphael et Fabio)
Chaoswave (Giorgia, Guf, Marco, Raphael et Fabio)
Écrit par Jess
Vendredi, 20 Octobre 2006 13:15
Pour commencer pouvez-vous nous éclairer sur l’origine du nom du groupe ?
Tous (excepté Guf qu’ils désignent du doigt) : C’est sa faute à lui (rires)
Fabio : J’aime ce nom mais c’est son idée
Guf : Je voulais que le nom reflète la musique que je voulais faire avec le groupe. J’ai donc
rassemblé des mots la représentant, je voulais la brutalité de la musique et des guitares mais je
voulais également la mélodie comme Strapping Young Lad ou Nevermore l’utilisent avec des
atmosphères. Voilà donc ce que je voulais représenter, j’ai donc écrit plusieurs mots sur une
feuille de papier « Chaos », « Disorder » pour le côté brutal ou encore « Wave » pour
représenter le côté mélodique… enfin plein de mots comme ça. J’ai donc mis les mots « Chaos
» et « Wave » ensemble, ça sonnait bien et cela symbolisait bien ce que je voulais faire. Pour
moi « Chaoswave » c’est quand il t’arrive quelque chose de très mal dans la vie et que tu sens
les vagues de chaos envahirent ton cœur et ton esprit. Fabio : Je pense qu’il est très dur de
trouver un bon nom de groupe, on voulait un nom agréable mais qui ne fasse pas trop Métal
donc pas de « Fire » ni de « Steel ». (rires)
Pourquoi avez-vous fait le choix d’avoir un chanteur et une chanteuse ?
Giorgia : A la base Fabio devait être le chanteur principal et je devais faire les chœurs mais
nous nous sommes rendus compte que nos voix allaient bien ensemble et nous avons alors
décidé de faire passer l’énergie de nos mélodies par le chant au lieu d’ajouter un autre
instrument.
Comment procédez vous pour écrire les lignes de chant ?
Giorgia : Généralement, nous écrivons les lignes de chant une fois que la structure du
morceau est établie. Une fois que nous avons la musique, Fabio arrive avec ses idées et moi
avec les miennes nous travaillons parfois à deux ou avec le reste du groupe. En fait nous
n’avons pas vraiment de méthode de travail prédéfinie.
Fabio : Parfois cela va tout seul et nous sommes tout de suite satisfaits mais cela peut aussi
prendre deux ou trois mois, le temps de trouver les bonnes lignes de chant car tant que nous ne
sommes pas complètement satisfaits on les fera évoluer voire on les changera complètement.
Que pensez vous des autres groupes à chanteuse ?
Giorgia : J’ai beaucoup de respect pour les groupes à chanteuse mais je pense que nous
faisons quelque chose de différent parce que quand on parle de groupe à chanteuse on fait en
général référence à un style particulier de Métal qui est le Gothique Métal et que nous avons
pris une direction tout à fait différente.
Trois d’entre vous ont un autre groupe et le tien Guf est au Danemark, est-ce difficile de
1/6
Chaoswave (Giorgia, Guf, Marco, Raphael et Fabio)
Écrit par Jess
Vendredi, 20 Octobre 2006 13:15
trouver le temps de faire les deux ?
Guf : Je pense que nous voyons tous Chaoswave comme notre seul groupe et quand nous
avons le temps, nous nous consacrons à nos autres groupes mais il est vrai qu’avec Sinphonia
je n’ai pas répété depuis longtemps.
Raphael : Moi j’aime jouer et je trouve toujours du temps pour faire ce que j’aime.
Si pouviez changer une chose sur l’album, qu’est ce que vous modifieriez ?
Guf : La pochette…
Giorgia : Non, moi je l’aime bien.
Raphael : Moi, ce serait un son différent sinon je trouve l’album très bien.
Fabio : Je crois que si tu demandes à n’importe quel artiste de revenir sur son travail précédent
il voudra le modifier car depuis il aura acquis de l’expérience et aura un autre regard sur ce qu’il
trouvait à un moment donné abouti. Je pense qu’on grandit en tant qu’artistes, on ne peut pas
rejeter ce que nous avons fait précédemment mais cet album représente ce que nous étions
l’année dernière, si je pouvais le modifier je crois donc que je remplacerais toutes les chansons
par celles que nous avons écrit depuis.
Qu’en est il de vos influences ?
Fabio : C’est difficile à dire car nous écoutons tous différents types de musique…
Dans ce cas je vous demanderai de me répondre un par un mais par galanterie nous
commencerons par Giorgia…
Giorgia : Je suis assez ouverte d’esprit, j’écoute des choses qui ne sont pas forcément Métal.
J’aime beaucoup Nevermore, je n’écoute pas beaucoup de groupes à chanteuse à part un de
mes groupes préféré, le groupe norvégien Madder Mortem. Pour ce qui n’est pas Métal, je me
suis récemment découvert une passion pour Björk.
Guf : Moi je n’écoute que du Métal (rires) surtout Nevermore et Strapping Young Lad sont la
raison pour laquelle j’ai fondé le groupe.
Marco : De mon côté je pense être celui qui est le plus dans tout ce qui est Rock Progressif,
surtout les années soixante-dix mais également des groupes plus récents comme Yes et
Genesis (rires) Raphael : Personnellement, j’aime beaucoup de choses, les groupes comme
Katatonia, Anathema, Novembre mais je suis aussi un grand fan de Métal extrême, tout ce qui
est Death Métal, Grindcore… de Hate Eternal à Nasum en passant par Nile. Enfin bref, il y en a
trop mais par contre je n’écoute pas vraiment de groupes à chanteuse à part Crisis.
Fabio : Quant à moi, je pense que je suis celui qui ai l’attitude la moins Métal. Bien sûr que
j’adore le Métal mais j’aime aussi les autres genres de musique sauf la Pop… j’écoute vraiment
de tout. J’aime David Bowie, Nervermore ou encore des groupes plus Power comme Rhapsody
(gloussements)
Guf : Tu pourras couper ça (rires) Fabio : En fait je n’attends rien de particulier, j’écoute et je
vois si j’apprécie, je me fous de l’étiquette musicale. Je sais que je n’aime pas trop tout ce qui
est Grind même si je sais qu’ils sont très bons, je ne comprends pas trop ce qu’ils font. Je
préfère tout ce qui est mélodique. Par contre je ne sais pas pourquoi mais j’aime beaucoup
Strapping Young Lad, je trouve qu’ils sont très bons et très fous même si ça s’éloigne de ce que
j’écoute usuellement. D’ailleurs j’aime beaucoup chanter dans Chaoswave parce que je me suis
toujours senti divisé entre la musique mélodique un peu gay (rires)… j’aime la voix mais je
trouve que musicalement c’est trop léger et donc la musique plus dure même si je n’aime pas
2/6
Chaoswave (Giorgia, Guf, Marco, Raphael et Fabio)
Écrit par Jess
Vendredi, 20 Octobre 2006 13:15
les voix gutturales. En bref, j’aime jouer dans ce groupe parce qu’il associe les voix claires avec
une musique plus agressive.
Selon vous qu’est ce qui fait la différence entre vous et les autres groupes ?
Giorgia : Je pense que la plus grande différence est l’association de nos deux voix à une
musique assez brutale…
Guf : Il n’y a pas très longtemps, j’ai lu une chronique venant d’Angleterre qui disait « Si
Strapping Youg Lad avait une chanteuse cela ressemblerait à ça. » J’ai beaucoup aimé car cela
veut dire qu’on ne peut pas directement nous comparer à un autre groupe, on doit toujours citer
au minimum deux groupes, par exemple « un mélange de Lacuna Coil et de Nevermore ».
Donc voilà je dirais que la différence est qu’on ne peut pas nous assimiler à un groupe et j’en
suis heureux.
Hier avait lieu votre premier concert en France donc je suis obligée de vous demander
ce que vous en avez pensé…
Guf : C’était un bon concert même si il n’y avait pas beaucoup de monde mais en même
temps on ne s’attendait pas à plus parce que c’était un dimanche et que nous sommes un petit
groupe dans une grande ville comme Paris. Mais je crois que nous avons su faire partager
notre plaisir au public.
Fabio : C’est vrai que c’est difficile pour un groupe inconnu comme le nôtre de faire rentrer le
public dans sa musique. Même si les gens aiment la musique, ils voient plein de concerts et
sont peut être un peu blasés. J’ai été satisfait du concert d’hier car au fur et à mesure ils se sont
rapprochés de la scène et je crois que nous avons réussi à les entraîner dans notre musique,
nous avons réussi à leur communiquer notre plaisir et je crois que c’est un résultat satisfaisant.
J’aimerais que Marco réponde à cette question, il ne parle pas beaucoup.
Guf : C’est normal ,c’est le timide du groupe, le penseur… ou peut être est-il tout simplement
vide (rires)
Marco : C’est vrai que je ne parle pas beaucoup. J’ai vraiment aimé le concert d’hier mais je n’ai
rien à ajouter à ce que Guf et Fabio viennent juste de dire. J’ai effectivement remarqué que peu
à peu le public s’est avancé et a rempli ce qui était au début la fosse aux photographes. (rires)
Fabio : Au début il y avait plus de photographes que de spectateurs. (rires)
Marco : C’était assez étrange…
Vous venez juste de dire que Marco était le timide du groupe donc j’aimerais que
chacun d’entre vous décrive un autre membre du groupe avec un mot. (rires)
Guf : Sérieusement ? (rires)
Giorgia : Guf est celui qui aime parler, il parle tout le temps et il veut toujours donner ton avis,
c’est le bavard.
Fabio, peux-tu me parler de Raphael ?
Fabio : Raphael est le plus extrême, il peut être extrêmement fort comme extrêmement faible,
extrêmement joyeux comme extrêmement triste. Cela se reflète par la musique qu’il écoute, il
écoute autant des trucs …(imitation de blast) comme des trucs super softs.
3/6
Chaoswave (Giorgia, Guf, Marco, Raphael et Fabio)
Écrit par Jess
Vendredi, 20 Octobre 2006 13:15
Et toi Raphael comment tu qualifierais Marco ?
Raphael : Marco est…
Tous : Un mot !
Fabio : Ca va être très difficile pour lui.
Raphael : Un mot, je vais pas y arriver
Marco : Pour un italien c’est très dur de se limiter et de ne pas partir dans des explications sans
fin.
Raphael : Je vais essayer, Marco se réinvente lui-même continuellement. C’est difficile à dire
mais il est en perpétuelle évolution, tout le monde évolue mais lui encore plus que les autres.
C’est le progressif ! Et Guf est…
Non c’est à Marco de parler de Guf (rires)
Giorgia : Et oui une fois qu’il a commencé il a du mal à s’arrêter (rires)
Marco : Le mot qui le décrit le mieux est « Danois » (rires)
Qu’est ce que cela veut dire pour toi ?
Marco : En fait c’est une private joke, pour nous la loi danoise impose d’être triste toute sa vie
et il respecte très bien les lois de son pays (rires)
C’est donc à Guf de parler de Giorgia.
Guf : Je dirais que c’est la plus incertaine, en même temps c’est la seule fille du groupe donc
on se doit en quelque sorte de la protéger.
Marco : C’est notre Big Mama. (rires)
Giorgia : Je ne sais pas si c’est vraiment un compliment.
Guf : Tu vois ce que je voulais dire par incertaine. (rires)
Que pensez vous de la scène Métal française ?
Guf : Il y en a une ? (rires)… Je rigole, je rigole !
Raphael : Je dirai deux noms avant tout, Dagoba et Gronibard. D’ailleurs si Dagoba pouvait
répondre à mon email car nous avons perdu contact… (rires) Peu importe, je connais aussi
Scarve et pleins de groupes français que je connais dont j’essaye de me rappeler le nom parce
que je suis en contact avec pas mal de monde en France. En tout cas je peux dire que vous
avez une très bonne scène Death mais parfois je me demande si vous vous en rendez compte
car il y a beaucoup de très bonnes démos mais très peu d’albums ce qui est dommage puisque
vous avez de très très bons groupes.
Guf : Je demandais si il y en avait une car je crois que la France au même titre que l’Italie ou
l’Espagne, souffre de l’importance des scènes allemandes et scandinaves qui fait que peu de
groupes de ces pays arrivent à émerger. Par contre il y a un groupe que j’aime bien, qui
s’appelle Carnival In Coal et je ne sais plus les noms.
Giorgia : Anorexia Nervosa…
Raphael : Oui, j’ai le CD, leur musique est vraiment cool.
Et qu'en est t il de la scène italienne ?
Guf : C’est un peu comme en France.
Marco : Nous avons pas mal de groupes mais qui ne sont pas au devant de la scène même
dans leur propre pays contrairement aux groupes anglais, allemands ou scandinaves.
4/6
Chaoswave (Giorgia, Guf, Marco, Raphael et Fabio)
Écrit par Jess
Vendredi, 20 Octobre 2006 13:15
Raphael : En Italie les groupes doivent signer chez des labels étrangers si ils veulent exister.
Marco : Etrangement les labels italiens préfèrent de loin signer des groupes étrangers.
Raphael : Et tout simplement les métalleux italiens dénigrent leur scène, c’est triste mais
pourtant vrai. Il y a des groupes et des albums qui tuent comme le premier Novembre par
exemple mais maintenant on connaît la chanson.
Guf : Sans parler des groupes qui réussissent mieux à l’étranger qu’en Italie, je pense par
exemple à Lacuna Coil qui a plus de succès en Allemagne qu’en Italie.
Fabio : Le principe est simple, les métalleux italiens aiment tout ce qui vient de l’étranger et si
ils arrivent quand même à apprécier Lacuna Coil c’est parce que ça marche aux Etats-Unis.
Guf : Je crois qu’un autre problème est que les italiens une fois qu’ils ont formé leur groupe et
qu’ils ont de bonnes compos ne savent pas trop comment se vendre et faire évoluer le groupe,
alors qu’au Danemark, les petits groupes voient comment cela se passe pour les plus gros et
essayent.
Fabio : Dans ces pays, ils sont plus professionnels alors qu’en Italie il y a plein de bons
musiciens avec de bons morceaux et de bonnes idées mais ils ne pensent pas aux autres
aspects de la musique, ils enregistrent et croient qu’un jour un mec va arriver chez eux…
Giorgia : Eh salut voilà un contrat…
Raphael : En plus en Italie il n’y a pas d’argent car les gens ont l’habitude d’aller gratuitement
aux concerts, il y a beaucoup de concerts gratuits donc pas d’argent pour les groupes ni pour
les organisateurs. Tout le monde plaint les musiciens et les organisateurs mais si la place était
à trois ou quatre euros 60% de ces personnes ne viendraient pas. Tous autour de cette table
nous ne gagnons pas d’argent grâce à la musique, au contraire nous le dépensons pour notre
passion et nous devons faire des sacrifices, pour enregistrer et faire des concerts, car sans
argent on ne fait rien. Par exemple Fabio qui est étudiant ne mange pas pendant des jours pour
économiser (rires).
Guf : C’est ça que je trouve génial dans ce groupe, c’est que chacun est prêt à mettre la même
quantité de travail, de sacrifice et même d’argent. Dans mon précédent groupe au Danemark, il
y avait toujours quelqu’un qui ne pouvait pas venir répéter pour telle ou telle raison plus ou
moins valable ce qui n’est pas le cas ici.
Qu’est ce que vous diriez d’inviter Zidane et Materazzi pour tourner un clip vidéo ?
Tous : (rires) C’est une super idée.
Giorgia : Je pense qu’ils sont un peu trop chers pour nous mais bon.
Raphael : Donc on va passer une annonce, si ils veulent le faire gratuitement il n’y a pas de
problème et sinon on peut toujours jouer ensemble. (rires)
Marco : On pourrait aussi tourner la vidéo de la réconciliation, la vidéo de la paix.
Guf : Ca serait un bon clip pour un groupe de Gore Death Métal. (rires)
Raphael : En plus ça nous permettrait de vendre en Italie et en France.
Fabio : En fait n’en parle à personne parce que je suis bien décidé à réaliser le clip.
Quel est votre dernier mot pour les personnes qui vont lire cette interviews ?
Raphael : Pete Sandoval, je t’aime. (rires)…
Guf : J’espère que nous reviendrons bientôt, en tout cas Underclass qui s’occupe de nous pour
la France, fait un très bon travail. Donc j’espère vous retrouver prochainement en France.
Raphael : De mon côté, j’aimerais m’adresser aux fans de Métal extrême dont je fais partie. Ne
nous jugez pas tout de suite parce que nous avons des voix claires, essayez notre musique, ça
5/6
Chaoswave (Giorgia, Guf, Marco, Raphael et Fabio)
Écrit par Jess
Vendredi, 20 Octobre 2006 13:15
pourrait vous plaire du moment que vous êtes ouverts d’esprit. En fait c’est la même chose pour
les fans de Heavy Métal traditionnel.
Fabio : Ce mélange est la raison pour laquelle on aime ou on déteste notre musique donc…
Giorgia : Jugez par vous-même !
Raphael : De toute façon, les prochains morceaux seront beaucoup plus rapides même si nous
gardons la même direction musicale nous allons faire quelque chose de plus puissant…
Fabio : Raphael, on a dépassé le temps elle va couper (rires)
Raphael : Oui je sais mais j’ai du mal à me limiter…(rires) Bon bah merci pour tout et à la
prochaine.
Personnellement ça ne me dérange pas mais vous avez d’autres interviews qui vous
attendent. Donc le tout dernier mot sera à Marco…
Marco : La bière ici est très bonne (rires)… Sinon au nom de tout le groupe je te dis merci,
merci à tout le monde, j’espère revenir très prochainement et je crois que le Métal en France
deviendra vraiment fort.
6/6

Documents pareils