Voyez les choix des chefs

Commentaires

Transcription

Voyez les choix des chefs
Leur choix
→ PAULINE MAROIS
1
LE DERNIER LIVRE
QU’ILS ONT LU :
Profanation de Jussi-Adler
Olson, la révélation du polar
danois qui signe ici une
deuxième enquête
de l’inspecteur Carl Mork.
Chez Albin Michel.
2
LE DERNIER FILM
QU’ILS ONT VU :
Le sens de l’humour,
comédie d’Émile Gaudreault
avec Louis-José Houde et
Michel Côté.
3
LEUR CHANSON
DE L’ÉTÉ 2012
4
DERNIER CONCERT
OU SPECTACLE
QU’ILS ONT AIMÉ
→ FRANÇOIS LEGAULT
Les mémoires d’Hadrien,
le classique de Marguerite
Yourcenar.
Monsieur Lazhar
de Philippe Falardeau
→ FRANÇOISE DAVID
Dolce Agonia
de Nancy Huston.
Laurence anyways
de Xavier Dolan
→ AMIR KHADIR
→ JEAN-MARTIN AUSSANT
→ JEAN CHAREST
Love All The People, sur
l’humoriste et critique social
américain Bill Hicks, mort d’un
cancer en 1994.
Robert Bourassa
de Georges-Hébert Germain.
Liberté du Français Tony Gatlif
avec Marie-Josée Croze.
The Avengers.
Il adore les superhéros.
To Rome With
Love, le dernier
film de Woody
Allen, et Carnage,
de Roman Polanski.
La tête haute, paroles et musique de Jean-Martin Aussant.
Il n’a pas beaucoup
écouté la radio cet
été et préfère ne
pas se prononcer.
Ru de
Kim
Thuy
Rolling In The Deep
d’Adele.
Hallelujah de Leonard Cohen
chanté par Rufus Wainwright
au FIJM.
Tenir debout de Fred Pellerin
même si ce n’est pas de cet été.
Yannick Nézet-Séguin,
Stéphane Tétreault et l’Orchestre Métropolitain lors
d’un concert bénéfice pour le
Fonds de bourse Jacqueline et
Paul Desmarais au Domaine
Forget, dans Charlevoix.
L’OSM et Marc Hervieux à la
Maison symphonique
Le pianiste Anton Kuerti
au Centre d’arts Orford.
Le lancement-spectacle du
Labeur de la fleur, le CD d’Ève
Cournoyer, quelques jours
avant sa disparition.
5
AU THÉÂTRE, ILS
ONT VU ET AIMÉ
La comédie musicale
Belles-Sœurs.
Le cycle des femmes de Wajdi
Mouawad au TNM.
6
UN FESTIVAL QU’ILS
FRÉQUENTENT
Les FrancoFolies
Le Festival de jazz
de Montréal.
7
UN TABLEAU OU UNE
SCULPTURE QUI LES
ONT MARQUÉS
8
UN ARTISTE
INSPIRANT
9
LEUR SALLE OU LIEU
CULTUREL PRÉFÉRÉ
10
Beau comme
on s’aime de
Yann Perreau.
Les bourgeois de Calais
d’Auguste Rodin.
LEUR PRIORITÉ
EN CULTURE S’ILS
SONT ÉLU (E) S
Robert Lepage
Le chanteur soul-pop Seal
à la Place des Arts.
Hommage à Rosa Luxembourg
de Jean-Paul Riopelle au
Musée national des beauxarts du Québec.
Le pianiste Alain Lefèvre, pour
son talent et son engagement
auprès des
jeunes dans les écoles.
La Maison symphonique.
La salle Françoys-Bernier
du Domaine Forget.
Soutenir les artistes et les
créateurs afin qu’ils puissent
mieux rayonner ici comme sur
la scène internationale.
Un concert de musique religieuse en avril dans la salle
Bourgie du Musée des beauxarts de Montréal.
Augmenter les activités et
les sorties culturelles des
jeunes dans les écoles.
Orphelins du Britannique
Dennis Kelly dans une mise en
scène de Maxime Denommée
à la Licorne
Les FrancoFolies
Contre le temps, avec Émilien
Néron dans une mise en scène
de René Richard Cyr, au
Théâtre d’Aujourd’hui.
Le Festival de jazz de
Montréal, mais il se promet
d’aller faire un tour un jour au
Festival western de Saint-Tite.
La Liberté guidant le peuple
d’Eugène Delacroix, l’original
bien sûr, et pour des raisons
évidentes, précise-t-il
Jocaste reine au Théâtre de la
Bordée à Québec, avec Louise
Marleau. Texte de Nancy
Huston. Mise en scène de
Lorraine Pintal.
Le Festival
Juste pour rire.
Retour d’Espagne, de
Jean-Paul Riopelle.
Elling, comédie norvégienne
présentée au Théâtre JeanDuceppe avec Guy Jodoin et
Mireille Deyglun.
Il aime tous les festivals, en
particulier ceux de la région
de Québec qui lui permettent d’aller à la rencontre des
Québécois dans un contexte
décontracté et champêtre.
Le train de midi de
Jean Paul Lemieux.
Les Van Gogh de l’expo du
Musée des beaux-arts du
Canada à Ottawa.
Fred Pellerin.
Ouanessa Younsi, une poétesse québécoise d’origine
algérienne, et le groupe
Arcade Fire pour son indépendance et son engagement.
Plusieurs
lieux, mais
plus près de
chez elle,
le cinéma
Beaubien.
Le Divan orange, un barspectacles pour artistes
émergents sur le boulevard
Saint-Laurent.
Que tous les élèves québécois aient accès à quatre
manifestations artistiques par
année pour apprendre
à aimer la culture.
Un meilleur soutien public aux
conditions de vie des artistes
depuis la création jusqu’à la
production.
Robert Lepage.
Le Monument-National.
Débloquer des budgets supplémentaires afin d’initier davantage les élèves du primaire et
du secondaire à la scène culturelle québécoise et dégager
les budgets nécessaires afin de
garder vivantes les langues et
les cultures autochtones puisque l’histoire et la culture du
Québec sont indissociables de
celles des nations autochtones.
Robert Lepage.
La salle Maurice-O’Bready à
Sherbrooke pour tous les souvenirs et bons moments qui y
sont associés et parce qu’il y a
travaillé lorsqu’il était étudiant.
Que nos spectacles et nos
films puissent rayonner davantage partout au Québec, et
pas seulement à Québec ou
Montréal. Que les talents québécois soient vus et reconnus
partout dans le monde.

Documents pareils