Hola a Todos, Esta pequeña introducción para justificar mi trabajo

Commentaires

Transcription

Hola a Todos, Esta pequeña introducción para justificar mi trabajo
Hola a Todos,
Esta pequeña introducción para justificar mi trabajo. Como soy maestra de
francés y el inglés lo entiendo pero no soy muy buena como para hacer una
propuesta pedagogica. Busqué un documento en francés que creo que puede
ser útil para los maestros de francés. No sé si sea exactamente el tema de los
docs en inglés pero hice lo mejor que pudé.
Saludos
Elsa
Ficha pedagógica elaborada por: Elsa López del Hierro
¿Quién paga la cuenta?
Nivel B1
Objetivo : Tema relaciones hombre - mujer / Galantería / Educación
Justificación
Encontré este video en internet y me pareció un tema interesante que afecta tanto a jovenes como
a adultos. Por un lado está la educación que recibimos y por el otro refleja las relaciones hombre
mujer en las distintas sociedades y cómo éstas han evolucionado. (este tema toca por supuesto
aspectos políticos, sociales, económicos)
¿Esta costumbre se está perdiendo? ¿Debe perderderse? ¿El hombre es el único provedor y la
mujer sólo recibe? ¿Qué pasa con los jovenes?
Materiales
a. Documento video :
Choc Culturel : Ces africaines qui ne s'intègrent pas en occident
https://www.youtube.com/watch?v=E58g3J9ko8I
b. Texto de lectura
L'homme qui ne paie pas le resto est "un gros nul" : la dure réalité de la galanterie
I. Comprensión Auditiva
Resumen
Es una chica que cuenta que una noche la invita a cenar un americano y van al restaurante. Como
tiene mucha hambre pide de todo pensando en que el chico va a pagar, pues así se acostumbra en
su país. Cual no sería su sorpresa cuando el americano pide la cuenta y pide cuentas separadas. Se
levanta paga su cuenta y espera que ella haga lo mismo. Ella se pone furiosa.
Para trabajar en clase propongo trabajar el video o el audio de la manera siguiente :
(puede ser sólo con el audio pues en este caso las imágenes no son relevantes)
Compréhension globale
1. Qui parle ? Comment l’imaginez-vous ?
Una joven
2. Où est-ce qu’elle habite ? en France ? au
Québec ? en Belgique ?
3. Qu’est-ce qu’elle raconte ? un conte de son
pays ? un mauvais rêve ? une mauvaise
expérience ? une anecdote ?
4. De quel pays vient-elle ?
El documento no lo dice y no se puede inferir
5. De qui elle parle ?
De un américano
6. Ou sont-ils allés ?
Al restaurant
Es una mala experiencia y también una
anécdota
De Costa de Marfil
2
Compréhension détaillée
7. Qu’est-ce qu’elle a mangé ?
8. Que s’est-il passé ?
Pollo, refrescos. Comió mucho. Usa una
expresión en francés que quiere decir llenar el
tanque (de gasolina) faire le plein
El americano pidió cuentas separadas para que
cada quien pagara lo suyo
Aspects socioculturels
9. Pourquoi est-elle tellement fâchée?
10. Que pensez-vous de son attitude ?
Porque ella pensó que él iba a pagar todo, así se
acostumbra en su país
Podríamos decir que es una actitud abusiva
pues como pensó que él iba a pagar su parte
ella pidió mucho
11. Quelle est votre opinion ?
12. Comment cela se passe au Mexique ?
Qui Paie ?
13. Qui sait comment cela se passe chez les
américains ?
Transcription
Salut salut bon mes amis j’ai un sérieux problème il fallait vraiment que je partage ce problème avec vous
pas que j’ai un problème mais j’ai eu un problème ce soir au lieu de rester chez moi dans mon meublé j’ai
dit je m’en vais manger au restaurant avec un américain donc voilà on est parti au restaurant où on allait
manger j’ai commandé du poulet des frites assez de boissons enfin j’ai fait le plein quoi surtout que j’avais
vraiment faim j’ai fait le plein parce que moi je me gène pas je sais que ce n’est pas moi qui vais payer
parce que chez moi en Côte d’Ivoire quand un garçon t’invite à manger de l’alloco ou quelque chose
dans un restaurant tout le monde sait que c’est lui qui paie il paie pour toi il paie pour lui donc avec cette
mentalité-là je ne me suis pas gênée bof j’ai commandé ce que je voulais au moins il payera pour nous
deux. Maintenant j’ai bien mangé je suis rassasie on apporte la facture il dit au gars de faire une facture
séparée j’ai dit mais pourquoi séparée si tu vas payer pour nous deux en même temps c’est pas la peine de
séparer la facture mais bon j’ai rien dit j’ai gardé mon calme je me suis dit que peut être qu’il aime payer
de façon séparée séparée qu’on sait jamais je sais pas maintenant il est temps d’aller payer il va à la caisse
il paie pour lui seul ne paie pas pour moi donc là je le regarde je dis baby what’s wrong? You didn’t pay
for me il me dit no you have to pay je lui dis mais pourquoi c’est moi je vais payer tu m’as invitée donc tu
dois payer il m’a dit that’s the way C’est comme ça que cela se passe ici quoi si on s’est pas entendu tu
paies ta propre facture …
https://www.youtube.com/watch?v=E58g3J9ko8I
*Yo corto el video o el sonido hasta ahí pues después se vuelve muy difícil de entender para los alumnos
3
II. Comprensión de Lectura
Este texto trata de las relaciones hombre mujer actuales. Relaciones de poder, machismo,
tacañería, recursos económicos, galantería, etc.
L'homme qui ne paie pas le resto est "un gros nul" : la dure réalité de la
galanterie
Publié le 13-08-2013 à 13h31 - Modifié à 17h16
Par Benoît Raphaël
Fondateur de Trendsboard
LE PLUS. Au nom de l'égalité des sexes, faut-il mettre fin à la galanterie ? La philosophe
Laura-Maï Gaveriaux s'interrogeait ce week-end sur Le Plus. Un homme, Benoit Raphaël,
cofondateur de TrendsBoard, lui répond. Entre codes sociaux, politesse et élégance, la
frontière est parfois mince. Et si on se contentait, dans un premier temps, de moderniser
tout ça ?
Édité par Aude Baron
Soyons clairs : comme beaucoup de femmes et d'hommes, je pense que la galanterie participe de
l'élégance. J'aime être galant, je trouve que la galanterie amène cette part de rêve et de respect qui
peut enchanter une relation.
On est d'accord.
Quoique.
L'homme qui ne paie pas "est un gros nul"
Je me souviens d'une discussion avec deux amies, plutôt jeunes, sur "qui devait payer le
restaurant au premier rendez-vous". Les deux m'ont affirmé, en mode définitif/girl power, que, si
l'homme ne payait pas, c'était évidemment un "gros nul". Comprenez : pas galant. Bon. Mais il ne
leur viendrait pas à l'esprit de proposer de payer cette première fois. "Ben non, parce que c'est à
lui de payer la première fois, c'est normal".
De la même manière qu'il est "normal" que lorsque, dans un restaurant, le serveur apporte
l'addition ou la machine à carte, il l'apporte systématiquement à l'homme.
De la même manière qu'il est "normal" qu'en boîte de nuit, quand les mecs commandent une
table, tout le monde participe sauf les filles. "Oui, c'est normal les filles boivent moins et elles ont
moins d'argent. Commander une table c'est un truc de mecs". Ok ok.
D'ailleurs, il est donc normal qu'en toute occasion, ce soit l'homme qui paie puisqu'il gagne... plus
d'argent que les femmes ? C'est statistique. Ah oui, donc c'est "normal".
4
Le problème, c'est l'absence de réciprocité
Dans son billet sur la galanterie publié sur le Plus, Laura-Maï Gaveriaux, professeure de
philosophie, a cette formule, plus jolie que philosophique d'ailleurs :
"J’ai toujours trouvé radin le type qui calcule sa part de l'addition, je trouve exaspérant celui qui
cherche à payer à chaque fois, je trouve charmant celui qui vous invite la première fois et vous
laisse l’inviter la fois d’après. Le premier me parait mesquin, le second macho, le troisième
épicurien..."
Je me situe plutôt dans la troisième catégorie. Mais ce n'est pas vraiment le problème.
Ce qui me gène, ce n'est finalement pas tant l'image que cette tradition donne de la femme dans le
jeu de la séduction, c'est-à-dire "celle que l'on paie". Ce n'est finalement qu'un jeu et qu'un code.
Comme dans les jeux amoureux. Tant qu'il y a du plaisir et du respect, pourquoi pas ?
Même si on pourrait deviser longuement sur le sujet ! Sur le fait par exemple que des deux
histoires romantiques issues des contes de fées : entre celle du beau palefrenier cool et amoureux
de la princesse et celle du prince charmant chiant amoureux de la femme de ménage, les filles
n'aient retenu que le mythe du prince charmant ! Passons...
(En même temps je suis incapable de remettre la main sur ce conte de fées avec le palefrenier...)
Non, ce qui m'embête le plus dans cette histoire, c'est l'absence de réciprocité. Que les hommes
soient galants, c'est un jeu élégant, ça participe du rêve. La galanterie masculine était le code
d'élégance de l'homme de pouvoir (au XIIe siècle, ça servait aussi à, hum... éviter que les
hommes soient trop bestiaux envers les femmes). Bon, allez, disons que c'est vintage. Oublionsen les origines et remettons le jeu au goût du jour.
Le prince charmant devient lassant
Mais puisque les femmes ont aussi le pouvoir maintenant (ok : pas assez, pas partout, pas aussi
bien payées que les hommes, toussa...), je veux dire plus seulement le "pouvoir de le faire payer",
mais "le pouvoir de me payer ce que je veux", il leur faut inventer leur code de galanterie. Un
nouveau jeu. Un vrai "girl power", quoi.
Et puis, à l'heure du mariage pour tous, ça marche comment la galanterie ?
Parce que, bon, le prince charmant, ça commence à devenir un peu lassant. Il est temps que l'on
change de conte. Dans un monde moderne, il serait temps que les codes amoureux se
modernisent... Sinon on va beaucoup moins s'amuser.
http://leplus.nouvelobs.com/contribution/920539-l-homme-qui-ne-paie-pas-leresto-est-un-gros-nul-la-dure-realite-de-la-galanterie.html
5
III. Discussion
−
−
−
−
−
¿De costumbre cuando salen con un chico, una chica quien paga?
¿Podría pasarles lo mismo en un país extranjero?
¿Como se acostumbra en nuestro país?
¿Por qué este tipo de costumbres están cambiando?
¿En otro países como sucede? ¿alguien sabe?
IV. Recherche
a. Pedir a la mitad de la clase hacer una pequeña investigación con sus compañeros pero
también con sus padres, abuelos, con personas mayores para saber quien pagaba la cuenta
b. Pedir a la otra mitad de la clase hacer la misma investigación con extranjeros.
En el caso de no poder, hacer una búsqueda en internet.
6

Documents pareils