65641 Repair Bags

Commentaires

Transcription

65641 Repair Bags
La ville de Stony Plain
Guide
des murales
stonyplain.com
L’art public de Stony Plain
Murales et statues
La ville de Stony Plain a commencé sa collection de
murales en 1989 afin de préserver et de célébrer le riche
patrimoine de la communauté.
Les 33 murales et statues varient en taille, touchent
différents domaines et sont créées par des artistes
de partout au Canada.
Chaque année, plus de 100 visites guidées des
murales sont organisées par le Multicultural Heritage
Centre (www.multicentre.org). Joignez-vous à nous
pour célébrer l’héritage de notre communauté.
CELEBRATE
ROTARY
(Célébrons le Rotary)
Karen Blanchet
– Legal, Alb. • 19 m2, 2005
l
1
L’année 2005 a marqué le centième
anniversaire de Rotary
International, qui a été fondé à
Chicago par Paul Harris en 1905.
Portant la devise « Servir d’abord »,
le Rotary encourage les projets de
services communautaires et
l’éthique en affaires. Aujourd’hui,
on compte plus de 1,2 million de
membres dans plus de 33 000
clubs Rotary dans 200 pays. Le club
Rotary de Stony Plain se consacre
aux programmes et aux
changements à Stony Plain et dans
le monde.
DRIVE THRU TIME
(Au volant du temps)
l
2
James Mackay – Carvel, Alb. • 22,3 m2, 2007
La rue principale de Stony Plain était un endroit animé dans les années 50. Le Wing’s
Café était un endroit populaire pour déguster hamburger ou lait frappé le dimanche
après-midi. Quelques-uns des propriétaires d’entreprises importants représentés dans la
murale sont : J.H. « Decker » Kulak et Val Kotch (D & V General Store); Garnie et Ruth
Yost, sous le logo John Deere; et Viktor Hochdorfer, propriétaire de Bud’s Men’s Wear
de 1954 à 2007, représenté mangeant un repas au Wing’s Café.
l
4
BRIDGING THE GAP FOR PEACE (Pour la paix)
Keith Holmes – Galiano Island, C-B. • 29,7 m2, 2006
De la Grande Guerre à nos jours, de la crête de Vimy à Kandahar, la Légion royale
canadienne honore ceux qui servent ou qui ont servi notre pays. Que ce soit les
soldats, les matelots, les membres d’une force aérienne, les policiers, les gardiens
de la paix, nous nous souvenons de ces gens comme des héros qui ont collaboré
à instaurer la paix.
l
3
ALONG THE FIFTH
(Le long du cinquième)
Wei Luan – Edmonton, Alb. • 102,2 m2, 1997
Depuis 1900, le cinquième méridien est un lien de
transport important pour la communauté. Le
chemin de fer a eu plusieurs effets sur la
communauté. Il a forcé le déménagement de la ville,
il a amélioré les communications et a favorisé le
développement d’entreprises locales et du
commerce. Cette murale représente certains des
nombreux moments et personnages qui ont enrichi
le patrimoine de la communauté.
Le déplacement vers un nouvel emplacement en 2014
l
5
A CHILD’S CHRISTMAS,
EARLY 1900S
(Un Noël d’enfant, début des années
1900)
David Kieller – Bruderheim, Alb. • 49 m2, 1992
Dorothy (Willie) Rippell se rappelle être allée à la messe la
veille de Noël lorsqu’elle était jeune. Le temps était froid et il y
avait beaucoup de neige. La carriole était équipée de paille, de
couvertures chaudes, de coussins et de chaises. La famille
retournait à la maison à cheval au son des clochettes qui
tintaient après le concert des enfants pour faire l’échange de
cadeaux et de bonbons. L’aurore boréale illuminait le ciel
nocturne, et la famille comptait les étoiles filantes et cherchait la
Grande et la Petite Ourse.
l
6
MILLING ON MAIN
(Mouture sur la rue principale)
Gordon E. Johnston – Stony Plain, Alb. • 48,8 m2, 1999
La rue principale grouille d’agriculteurs qui apportent divers produits aux élévateurs à
grains et à la provenderie. Les familles passent le temps en visitant leurs amis et en
faisant les magasins, ce qui est encore une tradition de nos jours. La partie inférieure de
la murale représente le côté est de la rue principale entre 1911 et 1920. La partie
supérieure montre la vie sur la partie ouest de la rue principale entre 1940 et 1950. Plus
de 50 citoyens figurent dans la murale. Reconnaissez-vous quelqu’un?
EVOLUTION OF ELECTRICITY
(L’évolution de l’électricité)
Brian Romagnoli – Vineland, Ont.
130 m2, recommandée en 2008
THE FIRST PEOPLE (Les Premières Nations)
l
7
2
John Langeveld – Calgary, Alb. • 100,3 m , 1992
Pendant au moins 10 000 ans, les peuples des Premières Nations ont vécu sur les
terres qu’occupe aujourd’hui l’Alberta. Le camp des Amérindiens de Stony était situé
dans Glory Hills. Leurs tipis étaient face à l’est pour accueillir le lever du soleil chaque
matin. Les couleurs symbolisent les choses importantes : le rouge symbolise
l’honnêteté, le vert représente mère Nature, le blanc signifie la sagesse et le jaune
représente le soleil. Le bleu symbolise la foi et le noir représente la puissance. Il est
inscrit « Bienvenue à Stony Plain » en langue crie. Le pygargue à tête blanche sacré
est un messager symbolique qui donne force et liberté à son peuple. Le pygargue
s’envole et se rapproche du Créateur. La nature est représentée, car il s’agissait d’une
ressource essentielle pour le peuple. Un sentiment de paix émane de la murale, qui
expose le mode de vie des « Premières Nations ».
l
8
Cette murale présente près d’un siècle d’alimentation électrique
en Alberta et met l’accent sur le fournisseur local TransAlta. Les
gens qui y figurent sont Annie Wilken, le premier enfant blanc
de la région, et John Armbuster, le premier fournisseur
d’électricité de Stony Plain. Des images de la mine Whitewood et
de la centrale Keephills sont disposées entre ces citoyens.
TransAlta soutient la communauté en commanditant de
nombreux programmes locaux et murales dont celle-ci.
l
9
TOWN ON THE MOVE (La ville en mouvement)
Stan Phelps & la communauté • 17,8 m2, 2008
Le chemin de fer Canadien du Nord (CN) a créé une ligne de 30 km entre Edmonton et
Stony Plain. Cette ligne a été terminée en 1907, toutefois elle passait à plus d’un km de
la ville. Les premiers colons ont donc déplacé la petite communauté afin de s’établir sur
un nouveau site plus près du chemin de fer. Avec l’aide de 20 attelages de chevaux, ils
ont fait rouler tous les bâtiments sur des rondins jusqu’à son emplacement actuel. Les
frères Millas, Jacob Schram et John McDonald sont présents sur la représentation
historique de La ville en mouvement.
l
10
STRONG ARM OF THE LAW (La force de la loi)
Doug Driediger – Calgary, Alb. • 73,8 m2, 1990
Israel Umbach a été le premier nommé shérif, gardien et percepteur de Stony Plain. En
1907, le CN a refusé de payer ses taxes. Le shérif Umbach a décidé de saisir la
locomotive et de l’enchaîner à la voie ferrée lorsqu’elle s’est arrêtée en ville la fois
suivante pour forcer la compagnie à payer. Le CN a payé ses taxes en souffrance, et le
shérif Umbach a libéré le train. La murale représente M. Umbach avec la chaîne et le
cadenas utilisés, qu’il a achetés au Oppertshauser and Sons’s Hardware Store.
PRESS RELIEF
(La presse mise
en relief)
David Ripley – Carvel,
Alb. • 12,3 m2, 1991
l
11
THE LIFE AND TIMES OF MURRAY & ESME
BYERS (La vie de Murray et Esme Byers)
Bill Dixon – Sooke, C-B. • 17,7 m2, 2000
Entre 1939 et 1969, M. Murray Byers a exploité la Byers’ Drug sur la rue principale.
Les Byers étaient très impliqués dans la communauté, que ce soit en donnant des
lapins pour Pâques ou en fournissant d’onctueux laits frappés aux adolescents. Les
Byers ont touché la vie de tous dans la communauté.
Un regard à l’intérieur du
Stony Plain Advertiser
(1907) permet de voir la
vieille presse et d’avoir un
aperçu d’une des premières
publications du premier
journal de la communauté.
La murale représente le
bâtiment tel qu’il était dans
les années 20. Celui-ci a été
utilisé jusqu’en 1965, où il a
été remplacé et est devenu
le nouveau siège du Stony
Plain Reporter.
l
12
MORNING LIGHT (La lumière du matin)
Stan Phelps – Calgary, Alb. • 29 m2, 2003
l
13
THE GENERAL STORE (Le magasin général)
David More – Red Deer, Alb. • 134,9 m2, 1990
Le magasin général et bureau de poste de Jacob Miller a été un point d’intérêt
important de Stony Plain pendant de nombreuses années. Jacob Miller (grand portrait
au centre) était un éminent homme d’affaires, un maître de poste et le deuxième maire
de la ville (1909-1912). La murale représente le bureau de poste en 1928. Le système de
caisse nécessitait plusieurs poulies. À l’aide des poulies, les commis devaient hisser
l’argent à l’étage supérieur, où le comptable calculait la monnaie et la faisait redescendre
par les poulies.
M. Jacob Schram opérait une forge sur l’ancien emplacement de la ville à la fin des
années 1800 et a déménagé son entreprise au nouvel emplacement en 1906. M.
Schram, à gauche, a été le forgeron de la ville de 1906 à 1915. La murale illustre un
point de vue de la forge au début des années 1900, où l’on peut aussi voir un coin du
Hardware Store et les marches du bâtiment en bois de la Banque Canadienne Impériale
de Commerce (CIBC).
l
14
FOR HOME AND COUNTRY
(Pour la maison et la patrie)
Brian Romagnoli – Lincoln (Beamsville), Ont. • 18,1 m2, 2000
28 YEARS OF FRIENDSHIP
l
15
(Vingt-huit ans d’amitié)
James Mackay – Carvel, Alb. • 12,1 m2, 2005
Cette murale a été créée en 2005 en l’honneur des 28 ans d’amitié internationale entre
Stony Plain et Shakaoi, Japon. L’ancienne mairesse de Stony Plain, Donna Cowan, et le
maire Yoshida de Shikaoi, en partenariat avec des divisions scolaires publiques et privées,
ont joué un rôle important dans l’élaboration et le développement de ce programme de
jumelage municipal. Plusieurs étudiants et délégations d’adultes ont voyagé entre Shikaoi
et Stony Plain depuis son implantation en 1985. La murale représente différents aspects
de la culture, des gens et du mode de vie de Shikaoi.
Cette murale représente la Women’s Intitute de Stony Plain de sa création à aujourd’hui.
Son emblème porte fièrement la devise « For Home and Country », et la murale met en
valeur le dévouement de ses membres à l’engagement communautaire. Depuis sa
fondation par Adelaide Hoodless en Ontario en 1897 jusqu’à aujourd’hui, la Women’s
Institute a offert des services communautaires de diverses façons.
l
16
MAKING A
FRIEND
(Se faire un ami)
Windi Scott-Hansen
– Stony Plain, Alb.
3,6 m2, 1991
M. Joe Zucht a construit la
première écurie de louage de
Stony Plain en 1905, un peu à
l’est de la rue principale. Une
écurie de louage était un
endroit où l’on nourrissait et
s’occupait des chevaux. C’était
aussi l’endroit où l’on pouvait
louer un cheval et une
voiture.atmosphere.
l
17
THE CONNECTION 1906-1963
l
18
(La connexion)
1906-1963 • Windi Scott-Hansen – Stony Plain, Alb. • 11,9 m2, 1991
Peu après la fondation de l’Alberta Government Telephones en 1906, la compagnie a
installé un central téléphonique à Stony Plain. Mme Ottilia (Tilly) Zucht (près du
standard) avait 13 ans lorsqu’elle est devenue téléphoniste. Les liaisons se faisaient alors
dans le bureau du journal local sur la rue principale. Mme Ida Smith a été téléphoniste
en chef de 1923 à 1943. Elle est représentée avec sa fille Charlotte à l’extérieur du
central. En août 1963, Stony Plain s’est joint au central d’Edmonton et n’avait donc plus
besoin de téléphonistes locaux.exchange and no longer required a local operator.
EARLY TRADE & COMMERCE
(Le début des échanges et du
commerce)
Jeanine Brod – Leduc, Alb. • 74.3 m2, 2003
À Stony Plain, la Banque Canadienne Impériale de
Commerce (CIBC) a été au centre des échanges et
du commerce pendant plus de 100 ans. La CIBC a
commencé à servir des clients à l’extérieur d’une
tente en 1906. Au fil du temps, les besoins des
clients sont passés de l’échange de fourrure et d’or
aux services et aux conseils financiers. La murale
représente l’évolution des services bancaires dans la
communauté et présente quelques-uns des visages
les plus marquants de la CIBC de Stony Plain..
l
19
l
STONY PLAIN - THE FIRST 100 YEARS
MOSAIC OF THE PAST
(Stony Plain : les cent premières
années)
20
(Le passé en mosaïque)
Parkland Potters Guild • 7,2 m2, 1991
Vous êtes-vous déjà demandé ce qu’une famille de pionniers
aurait eu dans sa cabane en bois rond? Regardez bien cette
murale d’argile pour le savoir. Après sa conception originale
en 1990, on a attribué une section chacun à plusieurs
artistes. Puis, la murale a été assemblée et érigée en août
1991.
HARNESSING OUR PAST
(Exploitons notre passé)
2
Parkland Potters Guild • 6,5 m , 1993
La population agricole a toujours joué un rôle important
dans le développement de Stony Plain et de ses environs.
Cette murale rend hommage à ces pionniers et représente le
travail d’équipe des premiers colons, qui ont contribué à
cette croissance.
Parkland Potters Guild • 7,4 m2, 2008
Cette murale a été fièrement présentée à la ville de Stony
Plain par le Parkland Potters’ Guild à l’occasion des
célébrations du centenaire de la ville. La murale représente
l’évolution de la ville au cours de ses 100 premières années.
Faite d’argile teintée avec des oxydes, la murale a été
chauffée deux fois à une température de 1315 °C. Des
membres bénévoles de la guilde ont passé un an à
concevoir cette murale pour la communauté.
31
l
1
l
A
4815 - 44 Avenue
(Rotary Park)
4201 Southpark Drive
(McDonalds Restaurant)
2
l
29
l
4
l
3
l
5
l
7
6
l
l
8
12
l l
11
15
14 B l
13 l
l l
30
l
17 l
20
19 l
10 l
9 l
l
18
16 l
l
24
l
21
l
22 l
23
l
25
l
26
l
5801 - 51 Avenue
(John Paul II School)
www.stonyplain.com
28
l
27
l
18
Fairway
Drive
(Stony Plain Golf Course)
MANY FACES, ONE HEART
(Plusieurs visages, un seul coeur)
Tim Heimdal – Grande Prairie, Alb.
149,8 m2, recommandée en 2004
Les gens représentés dans cette murale sont d’anciens
citoyens et des citoyens actuels de Stony Plain et de ses
environs. Les drapeaux colorés symbolisent leurs origines
ethniques, car la murale fait honneur au
multiculturalisme de la ville tout en reflétant la relation
entre Stony Town et sa ville jumelle Shikaoi, au Japon. De
gauche à droite : Andrew Anderson (Suède); Alexis
Wabamun (Kees-keechee-chi), un chef amérindien de
Stony; Philippine Strassburger (Allemagne); Ross Newell
(É.-U.); Stephen Harry Kettle (Angleterre); Otto Wilken
(région de Stony Plain); Hughie MacKinnon (Écosse);
Julia Kotcherofsky-Kulak (Ukraine/Russie); Jackie
Gregorwich (représente les « pionniers de demain »);
Wong York (le premier citoyen d’origine chinoise à Stony
Plain); Eva Armbuster (Autriche/Hongrie); Henry
Oppertshauser père (Allemagne).
l
21
THE COUNTRY
DOCTOR
l
23
(Le médecin de campagne)
Tag Kim – Edmonton, Alb.
33,4 m2, 1992
l
22
GOODS IN KIND (Des biens en nature)
Windi Scott-Hansen – Stony Plain, Alb. • 10,6 m2, 1991
Au temps des pionniers, les affaires étaient souvent payées avec des biens pour services
rendus plutôt qu’avec de l’argent. Le premier avocat de Stony Plain, M. F.W. Lundy (avec
la pipe), ne faisait pas exception. M. Lundy exerçait sa profession tout en étant très actif
au sein de la communauté. Il a été le premier secrétaire-trésorier de la ville (1909-1929)
et le premier citoyen de la ville à être élu membre de l’Assemblée législative du
gouvernement de l’Alberta. (1917-1921)
Cette murale présente Dr et Mme Oatway
(au centre) ainsi que l’assistante du
médecin, l’infirmière Mme Deans (bulle).
Cette équipe médicale s’est occupée de
l’accouchement sûr de milliers de bébés
dans la région. Dr Richard MacRae Oatway
est né en 1877. En 1908, Dr Oatway et sa
femme, née Grace Gillrie, se sont installés à
Stony Plain, où ils ont élevé trois enfants. Dr
Oatway a pratiqué la médecine pendant plus
de 45 ans. L’exercice de la médecine dans les
prairies était parfois très difficile, et Dr
Oatway a gagné le respect de la
communauté grâce à ses loyaux et dévoués
services.
l
24
“MR. GOALIE”
Tag Kim – Edmonton, Alb. • 79 m2, 2008
La légende du temple de la renommée de la Ligue nationale de hockey (LNH), Glenn Hall, est
représentée dans cette murale en raison de ses exploits remarquables, que ce soit sur glace ou
hors glace. Durant sa carrière, M. Hall n’a que rarement manqué des parties et il était un
performeur constant. Il a gagné plusieurs trophées, y compris la Coupe Stanley. Stony Plain a
été le chez soi de M. Hall et de sa femme Pauline pendant plus de 50 ans. Leurs contributions
ne se limitent pas à la patinoire, ce qui est caractéristique de toute la famille, qui perpétue
l’héritage de M. Hall par le bénévolat et la promotion de la communauté. Les quatre enfants
de la famille, Pat, Leslie, Tammy et Lindsay, se trouvent aussi dans la murale.
EARLY STONY PLAIN
POSTAL SERVICE
(Les débuts du service postal
de Stony Plain)
Terry Gregoraschuk – Calgary, Alb.
46,8 m2, 1991
Les timbres représentés dans la murale
illustrent l’histoire du service postal de
Stony Plain. L’homme à l’extrême gauche
est John L. McDonald, le premier maître de
poste de la communauté, qui a postulé
l’emploi au bureau de poste en 1892 et a
obtenu le nom de « Stony Plain ». M.
George Sutherland a été le premier facteur
officiel et il allait à cheval jusqu’à
Edmonton pour récupérer le courrier.
l
25
PRIDE IN
AGRICULTURE
(La fierté de
l’agriculture)
Romolo Fantini – Edmonton, Alb.
35,3 m2, 1999
La ferme de démonstration de
Stony Plain a été en activité entre
1922 et 1924 afin d’enseigner les
bonnes techniques agricoles aux
agriculteurs locaux et aux étudiants
des écoles d’agriculture des
environs. Cette murale rend
hommage à certaines familles de
la région et à leurs réussites
respectives en agriculture et en
horticulture.
l
26
EVOLUTION OF JUNIOR GOLF
l
27
(L’évolution du golf junior)
Germán Jaramillo-McKenzie – Regina, Sask. • 33,4 m2, 2002
En 1977, M. Don « Grandpa » Walls a lancé un programme de golf junior au vieux terrain de golf
de Stony Plain afin d’enseigner tous les aspects de ce jeu aux jeunes. Au fil des ans, le
programme est devenu l’un des plus remarquables en son genre au pays.
COMPANIONS ON THE JOURNEY
(Des compagnons sur le chemin)
Germán Jaramillo-McKenzie – Regina, Sask. • 22,3 m2, 2006
Depuis 1982, l’enseignement catholique est le plus important à Stony Plain. Le père
Willie O’Farrell a aidé à fonder la première école catholique dans le sous sol d’une
église. Depuis, l’école Jean-Paul II s’est agrandie et a changé de bâtiments, toutefois
le cœur de la Croisade eucharistique est resté inchangé depuis plus de 25 ans.
l
28
l
29
WINTER REFLECTION
(Le reflet de l’hiver)
James Mackay – Carvel, Alb. • 11,9 m2, 2010
Dans la région, patiner sur l’étang (Dog Rump) est un passetemps depuis des décennies. Des patineurs de différentes
époques sont représentés dans cette œuvre d’art. L’arrière-plan
est composé de la vieille gare de train de Stony Plain, du
premier hôtel, de la première école et du premier élévateur à
grains de la communauté.
THE BOOK
(Le livre)
James Mackay – Carvel, Alb.
11,9 m2, 2012
l
30
Imaginez si l’histoire de notre
bibliothèque était conservée
dans un livre. Lorsque le livre
s’ouvre, l’histoire prend vie par
magie. Les dates, les bâtiments
et les visages importants
représentent la bibliothèque à
travers les années.
l
31
2012 INTERNATIONAL YEAR
OF THE COOPERATIVES
(2012 : année internationale des
coopératives)
James Mackay – Carvel, Alb. • 453,9 m2, 2012
Cette murale témoigne du rôle important qu’ont joué les coopératives
dans la promotion de la croissance économique et de la
responsabilité sociale. Les coopératives partagent des principes
reconnus à l’international et agissent de concert pour bâtir un monde
meilleur grâce à la coopération.
STATUES
STRONG ARM OF THE LAW
SHERIFF ISRAEL UMBACH
l
B
(La force de la loi, le shérif Israel
Umbach)
Shane Repka – Spruce Grove, Alb., 1997
Il s’agit de la première sculpture de Stony Plain. Elle est composée de
ferraille et de bronze, elle mesure 1,8 m et pèse environ 180 kg. M.
Israel Umbach, le premier shérif et gardien de Stony Plain, a créé un
précédent au Canada lorsqu’il a forcé le CN à payer ses taxes en
souffrance en enchaînant une locomotive à la voie ferrée. Cet incident
est représenté sur la murale La force de la loi.
l
A
REMEMBERING & CELEBRATING THE PAST
(Se rappeler et célébrer le passé)
Statues du centennaire, 2008 • Mairie, 4905 51 Avenue
VISITES DES MURALES
780.963.2777
5411 - 51 Street
multicentre.org
[email protected]
CENTRE
D’INFORMATION
TOURISTIQUE
780.963.4545
4815 - 44 Avenue
stonyplainchamber.ca
[email protected]
4905 - 51 Avenue, Stony Plain, AB T7Z 1Y1 780.963.2151 [email protected]
stonyplain.com
06/13

Documents pareils