Fascicule - Chrystel Rieder. - Vies Antérieures Chrystel Rieder

Commentaires

Transcription

Fascicule - Chrystel Rieder. - Vies Antérieures Chrystel Rieder
L'influence des
mémoires du passé
dans le présent
Chrystel Rieder
2
Chrystel Rieder©
Table des matières
Qu'est-ce que la thérapie par les vies antérieures, par les mémoires
prénatales et par les mémoires d'enfance ?...........................................4
Pourquoi aller chercher dans un passé aussi lointain ?.......................6
Qui suis-je ?.........................................................................................8
Méthode Chrystel Rieder©................................................................12
Déroulement de mes séances..............................................................15
Invention ou don ?............................................................................18
Est-ce une technique accessible à tous ?............................................19
Résultats escomptés...........................................................................20
Exemple d'un cas traité : culpabilité (ma toute première vision).......23
Exemple d'un cas traité : oser dire non (régression dans l'enfance)....26
Exemple d'un cas traité : difficultés à trouver l'amour......................30
Exemple d'un cas traité : eczéma - enfant.........................................32
Exemple d'un cas traité : manque de confiance en soi.......................35
Technique de renforcement des chakras et de l'aura©.......................41
Technique de reprogrammation©.......................................................42
Secrets................................................................................................46
Formations - ateliers - conférences....................................................49
Questions & réponses........................................................................50
3
Chrystel Rieder©
Qu'est-ce que la thérapie par les vies antérieures, par les
mémoires prénatales et par les mémoires d'enfance ?
Les dossiers akashiques sont les mémoires de l'âme. Il s'agit en quelque
sorte d'une bibliothèque où tous les événements vécus, toutes nos
pensées, paroles et actions, provenant de notre passé, sont conservés et
accessibles à tout moment et à tout un chacun, partout dans le monde.
La thérapie par la régression dans les vies antérieures, dans les mémoires
prénatales ou dans les mémoires d'enfance consiste à aller consulter les
dossiers akashiques du patient afin de trouver dans son passé les clés lui
permettant de dénouer ses blocages karmiques qui l'empêchent de
s'épanouir dans sa vie actuelle.
Cette méthode permet de lever concrètement les blocages qui nous
empêchent d'avancer librement dans notre vie, contribuant ainsi à
améliorer nos conditions de vie. Certes, on ne peut pas changer ce qui s'est
produit, mais cette approche propose de corriger et de mieux comprendre
le regard que l'on a posé sur des situations conflictuelles ou sur des
événements douloureux vécus dans le passé, afin de ne plus avoir à porter
leur lourd bagage karmique.
C'est en fait remonter à la racine pour soigner les causes plutôt que les
symptômes. Et pour ce faire, il est essentiel de toucher les émotions
responsables des nœuds karmiques.
En effet, il peut arriver qu'une personne termine l'une de ses existences
en pensant : « Je me sens inutile ». Cette âme, une fois réincarnée,
s'attirera alors beaucoup d'événements la confrontant justement à la notion
d'utilité, soit en reproduisant des situations dans lesquelles elle se sentira à
nouveau inutile, ou alors au contraire, en vivant des événements où elle se
trouvera utile, mais en souffrira parce qu'elle aura trop de responsabilités
(par exemple).
En modifiant ses programmations enregistrées dans ses vies antérieures,
dans sa période prénatale, dans son enfance, ou même dans les trois à la
fois, l'individu puise dans ses ressources psychiques et émotionnelles et
4
Chrystel Rieder©
dessine un nouveau schéma de vie, en meilleur accord avec ses aspirations
actuelles. Il prend alors conscience des vraies émotions qui l'empêchent
d'avancer.
Par exemple, une personne qui ne parvient pas à trouver du travail peut
avoir une peur cachée (inconsciente) de délaisser sa famille.
Ce genre de situation n'est pas rare, raison pour laquelle je demande
expressément de ne rien savoir à l'avance de mes patients, afin d'aller
rechercher les véritables émotions à l'origine du blocage actuel, sans courir
le risque d'être influencée par les informations que la personne pourrait me
donner. Cela ne serait en effet pas objectif, car la personne n'est pas
toujours consciente de la véritable source de son malaise. Elle pourrait
donc me donner des informations qu'elle considère comme pertinentes,
mais qui ne sont en réalité qu'un masque dissimulant une raison bien plus
subtile et profonde. C'est pourquoi il est essentiel d'aller interroger son
inconscient, qui, lui, sait exactement quelle est la racine du problème.
5
Chrystel Rieder©
Pourquoi aller chercher dans un passé aussi lointain ?
Il est aisé de remarquer, au quotidien, à quel point certains schémas se
répètent. Une même personne revivra peut-être encore et encore les
mêmes échecs affectifs. Une autre constatera à l'âge adulte qu'elle a
reproduit la même histoire que ses parents, ou alors retombera toujours
dans les mêmes travers que lorsqu'elle était enfant. Les exemples sont
nombreux, et même infinis.
La réincarnation suggère qu'il y a des antécédents insoupçonnés même
avant la naissance, mais nous ne nous en souvenons pas.
Le voyage intérieur permet donc d'avoir accès à ce passé, certes oublié,
mais pourtant encore présent dans notre inconscient, provoquant des
comportements, des schémas répétitifs, des peurs, des phobies, des
maladies, ou tout autre symptôme incompréhensible dans le présent.
Les blocages imprimés dans des vies passées ou durant la période
prénatale incluent également le désaccord entre ce que nous voulons et ce
que nous pouvons, entre ce que nous aimerions être et ce que les gens
aimeraient que nous soyons. Ceci déclenche des dettes relationnelles, qui
sont inconscientes, certes, mais très tenaces.
Explorer l'inconscient représente une voie extrêmement puissante de
guérison, car l'inconscient ne réfléchit pas et n'analyse pas ; il exécute.
Les événements que nous attirons à nous peuvent revêtir des formes
extrêmement variées, et la plupart du temps, cela donne l'impression que
« ce n'était pas nous », que nous étions comme « contrôlés » par
quelqu'un d'autre. En réalité, ce « quelqu'un d'autre » s'avère être tout
simplement notre inconscient qui nous conditionne à revivre ce que luimême a vécu et n'a pas digéré, et à prendre des décisions selon ce que
nous avons vécu. D'ailleurs, la science considère aujourd'hui que nous ne
sommes que des marionnettes dans les mains de notre inconscient. Celui-ci
enregistre tout ce qui se présente à nous.
Toutes les influences de la vie auxquelles nous nous confrontons au
quotidien (film, odeur, paysage, idée, repas, rencontre de certaines
personnes, etc.) sont susceptibles de déclencher l'ouverture de ces
6
Chrystel Rieder©
mémoires. Et avec leurs ouvertures s'ensuivent les accidents, chocs,
phobies, malchances et autres, relatifs aux mémoires ouvertes.
Par exemple, il suffira peut-être à un individu de voir un arbre tombé à
terre pour lui remémorer inconsciemment une vie où il avait perdu son
épouse dans une tempête. Si cette personne n'a pas accepté ni fait le deuil
de cet événement-là, alors la tristesse éprouvée à l'époque surgira dans le
présent de cet individu sans qu'il en comprenne la cause, et encore moins
la manière de la surmonter. Cela va même plus loin. Il pourrait par exemple
déclencher une peur de perdre son épouse (puisqu'il avait perdu son
épouse dans la vie passée), ou alors même déclencher une peur de perdre
son père (si l'épouse de la vie passée est son père actuel). Ou alors tout
simplement s'attirer une vie de solitude pour ne plus avoir à revivre le
déchirement de perdre l'être aimé.
Il faut apprendre à considérer toutes les influences possibles du passé.
La question se pose alors de savoir pourquoi nous répétons sans
arrêt les mêmes schémas...
Notre âme expérimente toute une palette d'émotions, de sensations, etc.
Selon le vécu de chaque individu, certaines difficultés sont plus ardues à
surmonter que d'autres. Il arrive par exemple que l'on passe une vie
entière à ne jamais parvenir à digérer une injustice. Cette injustice vécue
reste alors incrustée dans l'âme, d'une manière imperméable à la mort.
Ceci implique que l'individu en question renaîtra en emportant ce sentiment
d'injustice avec lui. Par la suite, afin de se débarrasser de ce fardeau
pesant, il s'attirera inconsciemment des difficultés et/ou des personnes le
mettant en relation avec ce sentiment d'injustice, jusqu'à ce qu'il l'affronte
pour de bon afin de le vaincre et ainsi de s'en libérer.
Étant donné que chaque personne a à son actif des centaines, voire des
milliers de vies passées, cette thérapie permet de briser les cycles
dévastateurs pour l'évolution de la conscience.
Ce n'est qu'en se replongeant dans le passé que l'on peut trouver des
réponses en prenant conscience de la véritable source d'un malaise.
« Ce que je veux savoir avant tout, ce n'est pas si vous avez échoué,
mais si vous avez su accepter votre échec. » Abraham Lincoln
7
Chrystel Rieder©
Qui suis-je ?
Je suis née immergée dans le monde spirituel, et depuis mon plus jeune
âge, je vis des expériences considérées comme « pas tout à fait
normales ».
Ayant vécu durant mon enfance au Brésil avec ma grand-mère, qui
pratiquait le secret et les prières guérisseuses, j'ai eu la chance, grâce à
elle et au contexte, de pouvoir développer mon chemin spirituel. Mon
grand-père médecin, quant à lui, m'a transmis mon côté cartésien. C'est
pour cette raison que j'ai besoin d'allier le mystique au rationnel, afin
d'identifier en toute logique le conflit intérieur que le patient vit, de
manière à proposer un soin encore plus complet et lucide.
Mes premières expériences se sont produites lorsque j'ai commencé mon
école primaire. À peine arrivée en classe et sitôt assise sur ma chaise, mon
corps devenait lourd et je sentais mon énergie sortir de mon corps, se lever
au-dessus de la classe que je voyais alors un peu d'en-haut... Cela était
assez amusant, et je pensais que c'était normal, que cela arrivait à tout le
monde. Je me rappelle encore de l'enseignante qui me disait : « Chrystel,
copie ce que est écrit sur le tableau ! ». Je lui répondais alors : « Non, je
n'ai pas envie de voler... ». En effet, je tenais fort la chaise à ces momentslà, et n'avais donc pas de main disponible pour copier ! (Pas de main, pas
de copie ! Hihihi !)
Vers l'âge de 6 - 7 ans également, j'ai vu pour la première fois des
défunts, ce qui m'a fait terriblement peur à l'époque, d'autant plus qu'en
ces temps au Brésil, les défunts étaient considérés comme des âmes
errantes, voire nuisibles.
Ensuite, entre 13 et 28 ans, j'avais des visions assez précises du futur. J'ai
toutefois fini par réussir à les bloquer, car très souvent il s'agissait de
prédictions douloureuses.
Par la suite, j'ai commencé à ressentir la douleur des gens dans mon
propre corps. Cela a été une période très difficile, car j'allais souvent
consulter les médecins pour des douleurs qui ne m'appartenaient pas… Ils
8
Chrystel Rieder©
ne trouvaient donc rien.
Je ne voulais pas travailler dans le domaine spirituel, d'une part parce que
je doutais sans doute de moi, mais aussi parce que je doutais de tout cela.
Bien sûr, j'avais eu beaucoup d'expériences de sorties de mon corps, de
rêves prémonitoires, de visions, etc., mais mon cartésianisme était plus
fort.
Un jour, à mon ancien cabinet d'esthétique, pendant un soin de Cellu M6,
j'ai touché le genou d'une patiente. La séance d'après, elle m'a demandé si
j'étais consciente que j'avais du magnétisme dans mes mains. Je lui ai dit
que j'étais ouverte à tout cela, mais que cela n'était pas pour moi, car je
pensais que c'était une énorme responsabilité d'embrasser ce chemin-là,
étant donné que les thérapeutes sont constamment en contact avec des
personnes présentant toutes sortes de maladies et malaises, mais aussi
que ces patients leur font confiance et qu'ils doivent par conséquent être
très, très vigilants sur les mots qu'ils utilisent, et très conscients également
de l'impact sur les vies de leurs patients... J'ai ajouté que je ne me voyais
pas devenir sérieuse alors que j'aime tant rire !...
Nous avons alors fait quelques petits traitements suivis. Suite de quoi, à
ses dires, la douleur avait complètement disparu.
Après les différents événements et situations étranges qui se sont
présentés à moi, j'ai fini par embrasser mon destin et m'adonner avec
passion aux séances de thérapies énergétiques, en commençant par des
séances de magnétisme.
J'ai eu la chance de trouver une manière de faire mes séances qui
n'empêche pas des pointes d'humour par moments, afin de détendre
l'atmosphère, mais tout en maintenant un côté extrêmement sérieux et
concentré le reste du temps.
Par la suite, durant une séance de soins énergétiques, je me suis
retrouvée propulsée dans une autre époque. J'ai immédiatement compris
qu'il s'agissait d'une vie antérieure. J'ai alors demandé à mon patient si ce
que je voyais correspondait à son vécu ou à son problème, et, aussi
étonnant que cela puisse paraître, ma vision correspondait effectivement
exactement à ce qu'il vivait dans sa vie privée.
Plus loin dans ce fascicule, dans les exemples de cas traités, vous
9
Chrystel Rieder©
trouverez le récit détaillé de cet épisode.
C'est ainsi que petit à petit, je me suis spécialisée en développant ma
propre technique de lecture et de guérison des vies antérieures.
Mes visions peuvent se dérouler de trois manières, selon ce que l'âme du
patient a envie de me montrer ou pas : la fusion, l'observation (en tant que
spectatrice) et l'immersion.
La manière la plus fascinante est celle de l'immersion totale : je deviens la
personne dans cette autre époque, je ressens, je vois et j'entends ce qui se
passe là-bas, y compris la température du lieu, parfois même la pensé des
gens autour, la date, le pays, et même la ville (plus rare), ou alors la région
où l'histoire se déroule. En fait, toutes les informations sont à disposition, il
suffit d'utiliser tous ses sens pour pouvoir les percevoir.
L'immersion est de loin ma manière préférée de visiter les vies passées,
car ma conscience se trouve aux deux endroits en même temps, et cela me
fascine à chaque fois, comme si c'était la première fois.
Au fur et à mesure que je récolte toutes ces informations, je les transmets
aux patients.
Il m'était arrivé par exemple, grâce à une vision, de décrire à un patient
son lien de parenté avec une célébrité du 19 e siècle. Je connaissais
vaguement le nom de cette célébrité, mais je ne savais pas en quelle année
elle avait vécu, et encore moins dans quelle région...
Toutefois, ces informations parlaient au patient, car la célébrité en
question était connue dans le domaine de la musique, discipline pour
laquelle le patient avait une affection toute particulière, et dans ce cas-là, le
patient avait également une affection tout aussi marquée pour la région
indiquée (souvenirs de la vie passée).
Une fois la séance terminée, j'ai décidé de vérifier ces informations sur
internet. En effet, les détails que j'avais perçus durant la vision étaient
tellement précis que j'avais peur d'avoir raconté n'importe quoi
historiquement parlant... Toutefois, à ma grande stupéfaction, j'ai constaté
que la date que j'avais transmise à mon patient était tout à fait exacte par
rapport au vécu de la célébrité en question, ainsi que la région que je lui
avais indiquée.
Au fil des années, j'ai pu remarquer qu'environ 90% de mes patients
constataient des changements dans leurs vies actuelles, même si ceux-ci
10
Chrystel Rieder©
prenaient parfois un peu de temps pour apparaître.
J'ai toujours été passionnée par l'inexplicable et par l'influence des
mémoires du passé dans le présent, ainsi que par la réincarnation.
Toutefois, durant mon enfance, je n'ai jamais lu de livres ou suivi de cours
sur ce sujet. Tout ceci était naturel pour moi, et lorsque j'ai eu ma première
vision, je n'ai éprouvé aucune difficulté à savoir comment la gérer. Par la
suite, les visions et le « mode d'emploi » de la guérison me venaient
spontanément, sans avoir besoin d'étudier ce sujet.
Je n'ai toutefois jamais considéré que j'avais un don. Je me considère
plutôt comme une aventurière ou une découvreuse dans des dimensions
peu connues.
Mes méthodes se fondent sur la conviction que mes patients sont de la
plus haute importance. Je m'applique à rechercher dans leur âme, leur
conscience, leur inconscient, leur corps physique, énergétique et mental, la
source de leurs malaises afin de leur permettre de s'en libérer d'une
manière adaptée aux besoins et aux vécus de chacun. Toute information
inconsciente reçue est bonne à prendre, pour autant que cela puisse aider
à la guérison du patient.
Mon travail est ma passion.
On ne peut pas tout guérir malheureusement, mais on peut toujours
trouver des outils qui rendent nos douleurs un peu plus supportables et nos
échecs personnels un peu plus acceptables.
Une grande partie de mon activité provient d'une clientèle régulière et ma
réputation se fait le plus souvent de bouche à oreille.
« Si vous pensez toujours comme vous avez pensé,
Vous obtiendrez toujours ce que vous avez obtenu.
Pour atteindre de nouveaux résultats,
Il faut apprendre à penser autrement. »
Albert Einstein
11
Chrystel Rieder©
Méthode Chrystel Rieder©
Au fil des ans, j'ai développé ma propre méthode, que je ne cesse
d'optimiser en permanence, alliant la lecture à l'aveugle (sans rien
connaître à l'avance de la problématique du patient) des vies
antérieures, de la période prénatale et de l'enfance, ainsi que l'analyse par
la psychologie cognitive comportementale, et la guérison des émotions non
digérées par le passé.
Ces émotions, imprimées dans l'inconscient, sont répétées aveuglément
(et, bien entendu, inconsciemment) tout au long de notre vie, et même, le
plus souvent, d'une vie à l'autre.
Dans le cadre de mes thérapies, je propose non seulement de lire moimême quelques vies antérieures pour le patient, mais je le guide aussi à
aller lui-même à la rencontre de son inconscient.
Ceci peut se produire de plusieurs manières. Il m'arrive de voir la scène
devant moi, comme si je regardais un écran en tant que spectatrice, mais il
peut également m'arriver de vivre la scène depuis l'intérieur (fusion) et de
ressentir les douleurs physiques et/ou les émotions des personnes
impliquées. Les approches sont différentes, mais complémentaires dans le
but de glaner le maximum d'informations utiles dans le cadre de la
thérapie.
Il s'agit d'une approche thérapeutique extrêmement puissante visant à
amener le patient à affronter son passé pour comprendre son histoire et ce
envers quoi il reste loyal malgré lui.
En effet, chaque individu se souvient inconsciemment de chacune de ses
vies antérieures, et fait en sorte de rester fidèle aux rôles qu'il avait pu
jouer par le passé.
Par exemple, prenons le cas d'une mère et d'une fille qui étaient un mari
et une femme dans une vie passée. Par fidélité, ou respect de leur
engagement conjugal, il s'est avéré que ni la mère ni la fille ne parvenaient
à construire une vie de couple durable dans leurs vies actuelles. En effet, la
mère s'est retrouvée veuve prématurément, suite de quoi la fille a divorcé.
Les deux se retrouvaient dès lors seules, et ont décidé d'emménager
ensemble et de faire toutes sortes d'activités ensemble, reproduisant ainsi
12
Chrystel Rieder©
les conditions dans lesquelles elles étaient en tant que mari et femme. Il
n'y avait bien sûr pas de dimension sexuelle dans leur relation, mais tout le
reste y était (manger ensemble, aller au cinéma, s'organiser pour les
tâches ménagères, élever l'enfant de la fille ensemble, et ainsi de suite).
Le but de cette thérapie consiste donc à mettre en lumière les processus
qui gouvernent nos faits et gestes, afin de les reconnaître, de les
comprendre, et ultimement, de s'en débarrasser. Ceci permet d'éviter de
s'attirer encore et encore des situations douloureuses. Car pour reprend
l'exemple énoncé précédemment, il n'est pas exclu que ce soit à cause de
la programmation inconsciente de la fille (« Je dois rester fidèle à mon
époux (qui est ma mère actuelle) ».) que se sont mis en place les
événements ayant finalement mené à son divorce. De cette manière, elle
redevenait disponible pour être aux côtés de sa mère (son ancien époux) et
ainsi honorer ses vœux de fidélité.
Il s'agit donc dans ce cas d'une sorte de dette relationnelle qui rend ses
victimes prisonnières d'un cycle répétitif, imperméable à la mort, jusqu'à ce
qu'elles parviennent à s'en défaire. En effectuant ce travail, il devient
possible de s'affranchir de ces événements, comportements, attitudes,
accidents, malchances, etc., a priori inexplicables.
Dans ce cas, il s'agissait de libérer non seulement la fille de ses
programmations, mais également la mère, afin que toutes deux puissent
s'épanouir sans nécessairement avoir besoin de l'autre à ses côtés pour
être heureuse.
Il ne s'agit pas de rejeter notre passé, mais de corriger les émotions qui
nous conditionnent à vivre ces situations pénibles.
Diverses croyances nous expliquent que l'âme choisit par elle-même
d'expérimenter diverses situations ou difficultés. J'ai, de mon côté, choisi
de croire que nous sommes en quelque sorte pris au piège, malgré nous,
de nos émotions non résolues, créant ainsi les schémas répétitifs d'une vie
à l'autre. En effet, à ce jour, je n'ai jamais entendu une âme me dire : « Je
vis dans la précarité pour expérimenter la précarité. » Par contre,
nombreuses sont celles qui se plaignent d'être restées prisonnières d'un
concept, d'une idée, d'une problématique. Certaines personnes qui vivent le
manque d'argent ont déclenché un processus de précarité, notamment par
culpabilité (par exemple en ayant été riche et en ayant commis des actes
injustes) et ils se privent aujourd'hui d'avoir de l'argent pour éviter de
13
Chrystel Rieder©
devenir à nouveau injuste et de ressentir à nouveau de la culpabilité.
Ou alors, pour reprendre un cas traité, il peut arriver qu'une personne qui
ne parvient pas à réussir financièrement réalise qu'elle est restée
prisonnière de sa vie d'esclave et garde imprimé dans son âme : « Un
esclave ne gagne pas d'argent. Donc comme je suis un esclave, je n'ai pas
le droit de gagner de l'argent. ».
Cette thérapie vise avant tout à libérer les patients de leurs croyances
limitantes et du processus qui les a engendrées. Il ne s'agit pas du tout de
faire du « tourisme karmique » simplement pour savoir qui a été qui et
ainsi dresser une sorte d'arbre généalogique.
Par contre, dans certains cas, il est important d'aller rechercher un lien
entre les personnes pour mieux comprendre un conflit actuel.
Mais ceci ne doit pas être l'unique but de la séance. Et d'ailleurs, par
conscience professionnelle, je refuse de faire des séances basées
exclusivement sur du tourisme karmique.
14
Chrystel Rieder©
Déroulement de mes séances
Le déroulement standard d'une de mes séances procède comme suit.
Lorsque le patient arrive au cabinet, je ne connais rien de lui. Je lui donne
le résumé des visions de vies antérieures que son âme m'a montrées et qui
répondent en principe à la problématique que le patient a besoin de traiter.
Une discussion s'engage ensuite autour des vies passées en question et
de leurs corrélations avec la vie actuelle du patient. Les liens subtils lui sont
expliqués de manière à ce qu'il prenne conscience de ce que son âme a
imprimé et comment elle a vécu telle ou telle situation survenue dans des
vies antérieures. Il arrive que cette analyse permette au patient de prendre
conscience de certains aspects qu'il n'avait peut-être pas encore identifiés
comme étant des entraves dans son évolution actuelle.
Ensuite commence le travail de régression pour le patient. Étendu au
calme, il est guidé pour rechercher d'autres moments difficiles de son passé
et pour les régler selon diverses techniques mises en place par moi-même.
Cette pratique ne vise pas à créer une amnésie, mais à parvenir à porter un
autre regard sur les mémoires douloureuses, afin de ne plus se laisser
ronger inconsciemment par les malaises vécus par le passé. Il ne s'agit
donc pas de cacher la poussière sous le tapis, mais de la neutraliser pour
qu'elle ne réapparaisse plus.
Ainsi, le patient est guidé à travers son enfance, sa période prénatale, et
ses vies antérieures. Le fait de guider le patient à aller lui-même à la
rencontre de son passé permet un traitement encore plus complet et
profond, extrêmement puissant, car la prise de conscience est encore plus
frappante que si les événements étaient seulement narrés par quelqu'un
d'autre. D'ailleurs, je suggère à mes patients de laisser venir à eux d' autres
vies passées (différentes de celles racontées par moi en début de séance),
afin qu'ils ne soient pas conditionnés par rapport à ce que j'ai dit. Étant
donné que je refuse d'être influencée, je ne souhaite pas qu'eux-mêmes
soient influencés.
Dans la majorité des cas, et dans la mesure du possible, je peux voir et
ressentir les événements en même temps que le patient, afin d'éviter que
15
Chrystel Rieder©
celui-ci ne parte dans une dérive imaginaire. Il s'agit là d'un travail de
synergie thérapeutique.
Une guérison profonde des chakras (en passant par une vie antérieure ou
par le fœtus) a également lieu en même temps que le travail de libération
des mémoires karmiques. Cette étape est tout aussi importante, car les
chakras sont des points sensibles susceptibles de se déséquilibrer à tout
moment, sous l'effet de chocs émotionnels par exemple. Il ne suffit donc
malheureusement pas de se réaligner une fois dans sa vie pour que les
chakras restent en place pour toujours.
Une des bases de mes techniques consiste aussi à faire prendre
conscience aux patients des sources psychologiques de leurs maux. Lors de
la première séance, un diagnostic pathologique karmique et émotionnel est
mis en place, afin de pouvoir se concentrer davantage sur les sources
profondes, enfouies dans l'inconscient.
Étant donné l'importance d'aller rechercher la source des émotions et de
les explorer en profondeur à travers toutes les étapes précitées (discussion
et prise de conscience, questions, régressions à la fois dans l'enfance, mais
également dans la période prénatale et dans les vies antérieures, libération
des blocages), il faut compter un minimum de 3h pour une première
séance. D'autant plus que j'ai pu constater à de très nombreuses reprises
que les séances, puisqu'elles vont chercher la racine du problème, font
parfois remonter à la surface des difficultés sensiblement plus ardues à
dépasser que ce que le patient prévoyait initialement lors de sa venue, ce
qui implique parfois plus de temps qu'escompté…
Il est recommandé de prévoir 3-4h pour les personnes souhaitant traiter 1
domaine de leur vie (affectif, OU professionnel, OU familial, OU financier,
etc.), et 4-5h pour les personnes désireuses de traiter plusieurs aspects
durant la même séance ou alors 1 problème particulièrement lourd. Car
plus on a de temps devant soi pour creuser, analyser, corriger, plus on a de
chances d'obtenir des résultats inespérés.
Bien entendu, même si le patient décide de réserver par exemple 4h, mais
que la séance se termine après 3h (s'il parvient à lâcher ses nœuds
karmiques particulièrement rapidement par exemple), alors seul le tarif
relatif au temps effectivement passé au cabinet reste dû.
Les tarifs sont à consulter sur mon site (www.vies-passees.com).
16
Chrystel Rieder©
La deuxième séance se passe généralement entre un mois et demi et
deux mois après la première, afin de donner à la personne le temps de
faire une solide « digestion mentale » du travail effectué.
Cette séance est très ciblée sur un sujet en particulier que le patient
souhaite traiter, car elle ne débute pas par une vision de vie passée (même
si des vies passées sont également traitées durant la séance).
Cette nouvelle rencontre est fortement recommandée, car elle permet
d'aller explorer davantage en profondeur les blocages qui résistent encore,
ou alors de traiter une autre problématique. Cette séance permet
également de comprendre, traiter, renforcer et réaligner les chakras par
rapport aux nouvelles programmations assimilées suite au travail intense et
puissant réalisé dans les dossiers akashiques. Un travail très profond dans
la période prénatale est également effectué.
La deuxième séance et les suivantes sont plus courtes que la première (il
est recommandé de prévoir 2h).
Dans le but de soigner durablement, et afin de maximiser le succès de la
thérapie, je préconise 3 séances. Bien entendu, il n'est pas rare que des
patients continuent le traitement, une à deux fois par année, pour
débloquer à chaque fois des émotions différentes.
En effet, il faut bien garder en tête que nos âmes répètent les mêmes
travers depuis plusieurs centaines d'années… Il faut du temps et des efforts
pour que les nouvelles programmations puissent être solidement
assimilées.
Toutefois certains patients ressentent des changements dès la première
séance.
Plus loin dans ce fascicule, vous pourrez lire quelques exemples de cas
traités, afin de vous faire une meilleure idée de ce que cette thérapie peut
vous apporter. Vous pourrez également en trouver d'autres mon site
(www.vies-passees.com).
« Aucun problème ne peut être résolu sans changer
le niveau de conscience qui l'a engendré. »
Albert Einstein
17
Chrystel Rieder©
Invention ou don ?
L'imaginaire humain recèle un pouvoir d'une puissance inouïe. Ceci peut
représenter une force autant qu'un handicap...
Je m'efforce constamment d'offrir l'éclairage le plus lucide, le plus neutre
et le plus constructif possible concernant les vies antérieures, ainsi que les
blocages inhérents. C'est pour cette raison que j'insiste pour ne pas être
informée des problématiques de mes patients avant la séance, afin de
pouvoir justement procéder à une lecture à l'aveugle sans courir le risque
d'être influencée par les informations que le patient pourrait me donner. De
cette manière, son inconscient peut s'exprimer librement pour indiquer la
problématique à traiter en séance. Un diagnostic est ensuite posé avec le
patient, durant lequel il peut exprimer ses préoccupations et le domaine sur
lequel il souhaite mettre une priorité.
18
Chrystel Rieder©
Est-ce une technique accessible à tous ?
L'expérience akashique et la guérison sont accessibles à tous, c'est-à-dire
qu'il n'y a pas de frontière (cette méthode fonctionne partout dans le
monde), et il n'y a pas d'âge pour l'expérimenter (enfants comme
personnes âgées). Il n'y a pas non plus besoin de rituels ou autres. Nous
sommes tous suffisamment évolués et au-delà de tout cela. La
connaissance de la conscience n'est pas limitée au temps. Cela signifie qu'il
est possible d'avoir accès à des informations aussi bien du passé que du
présent et même du futur.
Certaines personnes craignent de ne pas réussir à voir elles-mêmes leur
propres vies antérieures.
Ces cas sont extrêmement rares, car le patient est guidé pas à pas pour
remonter dans son passé, et se trouve dans des conditions propices pour
procéder à une régression.
Par ailleurs, diverses méthodes sont mises en place pour éviter que les
personnes ayant des difficultés à visualiser soient privées d'une telle
thérapie.
C'est pour cela notamment que j'ai créé une technique pour ce genre de
cas. Cette technique fait appel à Nathalie, mon assistante. Cette dernière a
été entraînée depuis trois ans à développer une aptitude à acquérir des
informations de manière non locale appartenant au patient. Elle peut ainsi
participer à la séance (ou à une partie de la séance) pour faire le voyage à
sa place. Cela implique que tout ce qu'elle ressent, voit et dénoue durant
ce temps n'appartient pas à elle mais au patient. Une discussion s'engage
alors en direct pour qu'elle transmette les informations au fur et à mesure.
Quoi qu'étant dans un état modifié de conscience, le patient peut à tout
moment en sortir et se lever pour boire quelque chose ou se dégourdir les
jambes.
19
Chrystel Rieder©
Résultats escomptés
Une régression, que ce soit dans les vies antérieures, dans la période
prénatale ou dans l'enfance, représente un véritable voyage intérieur qui
consiste à aller explorer son passé pour y trouver des réponses permettant
d'expliquer les situations survenant au quotidien, et également de résoudre
les conflits intérieurs.
Généralement, plus on remonte loin pour rechercher la source d'un
problème, et plus son traitement devient durable et puissant.
Concrètement, cette méthode vise à :
• retrouver les causes des maladies, des blocages et des schémas
répétitifs, et de les soigner durablement,
• traiter la source des malaises afin de guérir la racine et pas seulement
les symptômes réapparaissant à chaque rechute,
• intervenir directement au niveau des émotions afin de comprendre son
propre cheminement et son évolution,
• améliorer la confiance en soi, et redécouvrir la joie de vivre,
• modifier, corriger ou arrêter des schémas répétitifs,
• laisser naître de nouveaux désirs,
• mieux comprendre certains événements de sa vie,
• accéder à une meilleure capacité à exprimer et à reconnaître ses
émotions et à s'accepter soi-même,
• résoudre des conflits intérieurs,
• se désensibiliser de souvenirs traumatisants,
• avoir des attitudes positives plus adaptées aux situations présentes,
• soulager rapidement, durablement et efficacement la souffrance,
• connaître sa mission de vie,
• apprendre à travailler avec la visualisation créative.
20
Chrystel Rieder©
Ainsi, il devient possible de surmonter des situations telles que :
• difficultés à trouver l'amour,
• émotions destructrices (colère, solitude, sentiment de rejet, abandon,
tristesse, etc.)
• échecs professionnels,
• manque de réalisation personnelle,
• difficultés financières,
• schéma familial douloureux,
• conflits relationnels,
• incapacité à trouver un sens à sa vie,
• maladies physiques,
• troubles psychologiques,
• incompréhension de certains événements de sa vie, etc.
Bien sûr, comme dans toute thérapie, les résultats dépendent d'un individu
à l'autre. Certains auront besoin de plus de temps que d'autres avant de
voir de réels changements s'établir en eux et dans leur entourage, car cela
dépend de leur vécu, de ce qu'ils ont réglé ou pas par le passé. Il convient
de garder en tête que l'âme répète les mêmes schémas depuis des
centaines d'années... Cela ne se guérit donc pas toujours aussi rapidement
qu'on le souhaiterait, même si une guérison rapide n'est pas exclue. J'ai en
effet vu des miracles s'accomplir. Certains patients m'ont confié avoir vu
survenir des changements inespérés dans la semaine qui suivait, voire
même déjà en sortant du cabinet.
Ceci ne remplace en aucun cas une consultation chez le médecin et n'est
pas un outil de diagnostic médical.
« Le changement est la loi de la vie.
Et ceux qui regardent seulement le passé ou le présent
sont certains de manquer l'avenir... »
John F. Kennedy
21
Chrystel Rieder©
Renaître pour vivre...
22
Chrystel Rieder©
Exemple d'un cas traité :
culpabilité
(ma toute première vision)
Il s'agit là de ma toute première expérience akashique concernant les vies
antérieures.
Dans ce récit, ainsi que dans les suivants, certaines données ont été
modifiées, ainsi que les prénoms, afin de garantir l'anonymat de ces
personnes. Toutefois, le sens de l'histoire et les liens entre les vies passées
et les vies actuelles restent véridiques.
Vision de la vie antérieure
Environ vingt minutes après le début d'une séance d'énergies pour
Nathan, j'ai eu ce que l'on peut appeler un déplacement de conscience : le
décor s'est mis à changer… Abasourdie, je regarde autour de moi et prends
conscience que je me trouve dans une autre époque…
Ce qui m'a particulièrement impressionnée, c'est que je pouvais non
seulement voir la scène, mais également entendre ce que les gens se
disaient, et même entendre leurs pensées !
Une femme vient alors à moi et me confie que son frère est parti à la
guerre et qu'elle s'est suicidée pendant son absence.
Elle ajoute que son frère ne s'est jamais remis de ce drame et a
développé une culpabilité dont il est toujours prisonnier.
Elle clôt la discussion en indiquant que Nathan, mon patient, n'est autre
que la réincarnation de son frère, et qu'elle-même est revenue en tant que
son épouse…
Corrélations avec la vie actuelle
Une fois la vision dissipée, je reste un moment perplexe… Puis je prends
mon courage à deux mains et demande timidement à mon patient s'il est
ouvert à la théorie de la réincarnation.
23
Chrystel Rieder©
Il me répond qu'il n'y croit pas vraiment, mais, intrigué par ma question, il
me demande si j'ai vu quelque chose…
Je lui réponds que oui, mais que cela n'était certainement rien d'autre que
mon imagination et que je ne veux pas le déranger étant donné qu'il ne
croit pas à la réincarnation…
Puisqu'il insiste pour entendre ma vision, je finis par la lui exposer.
Sitôt mon récit terminé, Nathan se dresse sur la table et me demande si je
connais son épouse.
Je lui réponds que non. (À vrai dire, je ne connaissais même pas son nom
de famille… Et je ne pose aucune question pendant les soins. Je ne pouvais
donc pas savoir qui était sa femme.)
Il est sidéré, me disant qu'en lui racontant ma vision, je venais de
dépeindre sa situation à la maison…
Il me révèle alors que le climat est très lourd chez lui et qu'il a envisagé à
plusieurs reprises de quitter sa femme. Mais il ne l'a jamais fait parce qu'à
chaque fois, celle-ci menaçait de se suicider…
Nathan est affligé. Il n'est pas heureux à la maison mais ne peut pas s'en
aller car il ne veut pas porter la mort de sa femme sur ses épaules.
Une fois Nathan parti, je me demande ce qui a bien pu m'arriver, parce
que je n'avais jamais vu de vies antérieures auparavant !
Il est revenu deux mois après pour une deuxième séance. Nous avons
reparlé longuement de tout cela, ce qui l'a aidé à prendre conscience de
certaines choses.
Le temps a passé et je n'ai pas revu Nathan pendant un assez long
moment…
24
Chrystel Rieder©
Puis un beau jour, il a repris rendez-vous et m'a confié qu'il avait
finalement pris la décision de divorcer pour de bon et que la procédure
était entamée.
Quelque peu inquiète, je lui ai alors demandé d'une petite voix si sa
femme avait mis ses menaces à exécution…
Il m'a répondu que non, elle ne s'était pas suicidée.
Résultats obtenus
Le temps est passé, le couple a donc fini par divorcer.
Toutefois, quelques années plus tard, ils se sont remariés et ont ainsi
redonné une chance à leur couple en le fondant sur des bases beaucoup
plus solides, sans chantage ni culpabilité.
Nathan a beaucoup repris confiance en lui, et sa femme a appris à guérir
de ses tendances à vouloir manipuler et contrôler l'autre.
En prenant conscience de ce bagage qu'ils transportaient, les deux ont
réussi à lâcher prise de leurs passés et à franchir le pas de vivre leurs
nouvelles vies sans s'encombrer de leurs fardeaux.
Remarques
Ils ont tous les deux été confrontés à une situation similaire dans cette vie
actuelle, mais contrairement à la vie antérieure, ils ont décidé de surmonter
cette situation pour ne pas en rester prisonniers.
C'est seulement grâce à cette prise en main qu'ils ont pu trouver
l'harmonie.
Même pour ceux qui n'y croient pas, il ne faut pas sous-estimer la
puissance des influences des vies antérieures.
25
Chrystel Rieder©
Exemple d'un cas traité :
oser dire non
(régression dans l'enfance)
Remarque
Ma patiente Claudine avait fait le choix de ne pas aller explorer ses vies
antérieures. Nous avons donc axé la séance sur une régression dans
l'enfance.
Vision de l'enfance
Je me suis connectée à son âme pour lui demander de me montrer un
épisode de son enfance qui l'empêchait de s'épanouir aujourd'hui.
Dans le cas de Claudine, j'ai vu une petite fille de 3-4 ans qui se trouvait
devant une femme très bien habillée, très distinguée et hautaine. L'âme de
la fillette disait : « Je suis inexistante et je me sens inférieure face à cette
femme. ».
Après avoir raconté ma vision à Claudine, cette dernière m'a répondu que
cela ne lui parlait pas, qu'elle ne se souvenait pas avoir vécu une situation
similaire...
Corrélations avec la problématique
Aujourd'hui, Claudine est une femme de 53 ans qui se sent étouffée par
sa famille car elle n'ose jamais dire non, ni à sa mère, ni à son père, ni aux
autres membres de sa famille, et pas même à son entourage en général.
Son passé la conditionne à accepter des invitations auxquelles elle n'a
aucun plaisir à aller, ou à attirer constamment (et bien entendu,
inconsciemment) à elle des amis qui lui demandent rarement son avis (par
exemple en lui imposant tel ou tel restaurant pour se rencontrer), ou
encore à s'entourer de connaissances qui ont besoin d'aides de toutes
sortes et se reposent sur Claudine pour les assister.
En venant me voir au cabinet, elle était épuisée de se sentir toujours
coupable à l'idée de dire non.
26
Chrystel Rieder©
Traitement
En faisant la régression, nous avons pu constater qu'à l'âge de 3 ans,
Claudine était effectivement allée voir une femme distinguée : la demisœur de son père.
La famille de Claudine était très simple, contrairement à la demi-sœur, que
le père de Claudine n'avait d'ailleurs vue qu'une seule fois. Cette différence
de classes sociales avait occasionné que durant tout le trajet, le père de
Claudine n'avait cessé de lui répéter : « Sois gentille avec la dame. Elle est
distinguée, riche et élégante. Comporte-toi bien. Fais bonne impression. »,
etc. Cette situation avait mis une pression énorme sur Claudine qui, comme
le disait la petite fille de la vision, s'était sentie inexistante et pas à sa
place. Elle a en conséquence déclenché une peur d'être invisible, pas
reconnue, et également une peur de décevoir autrui, ce qui l'a conditionnée
à se rendre esclave des demandes qu'on lui faisait (conditionnement qui la
poursuivait jusqu'à l'âge adulte).
Claudine ne se souvenait plus consciemment de cet épisode de son
enfance, mais celui-ci continuait malgré tout de la pourchasser en lui
faisant revivre en permanence des situations similaires qui la faisaient
souffrir dans sa vie d'adulte. La régression a donc permis à Claudine d'avoir
à nouveau accès à ces informations qui étaient essentielles à dénouer pour
lui permettre de s'épanouir dans le présent.
Bien sûr, le voyage ne s'est pas arrêté à une seule vision. La patiente a été
guidée dans plusieurs événements douloureux de sa vie et a exécuté des
techniques et des exercices afin d'intégrer de nouvelles programmations et
de modifier ses habitudes qui entravaient son épanouissement.
Elle n'a pas changé le passé, mais elle a changé le regard qu'elle posait
sur ces événements bouleversants.
En se détachant petit à petit de l'importance du regard des autres sur elle,
elle s'est affranchie de son schéma répétitif qui la conditionnait à toujours
s'attirer des gens qui risquaient de la juger si elle osait dire non, car cela lui
faisait revivre la peur de ne pas être « gentille », comme la petite fille de 3
ans.
27
Chrystel Rieder©
Résultats obtenus
En traitant cet événement-là, ainsi que les autres événementsconséquences, Claudine a pu obtenir gain de cause face à son mal-être en
reprenant confiance en elle et en osant de plus en plus dire non.
Avec 1 séance, elle parvenait déjà à s'affirmer auprès de sa famille.
Au bout de 3 séances, elle osait assumer le fait qu'elle pouvait vivre sans
plaire à tout le monde et sans se rendre malheureuse de ne pas répondre à
chacune de leurs attentes.
Cette patiente à su se prendre en charge et a osé faire le pas de dire non.
« Je suis reconnaissant envers ceux qui m'ont dit NON,
car c'est grâce à eux que je l'ai fait par moi-même. »
Albert Einstein
28
Chrystel Rieder©
Vivre et non survivre...
29
Chrystel Rieder©
Exemple d'un cas traité :
difficultés à trouver l'amour
Sandrine, une jeune femme de 34 ans, vient me voir pour une question
d'impossibilité à trouver quelqu'un pour construire une vie de couple stable.
Bien entendu, je ne suis pas informée de ceci et commence donc par lui
raconter les vies passées que je vois la concernant.
La vision m'emmène en Italie en 1772. Je me trouve dans une très belle
maison. Je vois trois enfants devant moi ainsi que leur mère et leur
gouvernante, tous habillés en noir et en train de prier. La tristesse règne.
Je laisse la scène défiler devant mes yeux et je vois que la mère
(Sandrine) se dirige vers une chambre, seule, en laissant ses enfants avec
leur gouvernante. À l'intérieur de la chambre, elle s'agenouille devant le lit
tout en pleurant. Devant elle se trouve son mari qui est alité et mourant.
Mon cœur se serre, car je ressens sa tristesse, son désarroi et son
impuissance face au destin tragique de son époux. Je l'entends murmurer à
l'oreille de celui-ci une promesse de fidélité à tout jamais.
Le jour-même, son mari s'éteint. (J'ai l'information que ce mari est le père
actuel de Sandrine.)
Cette femme, malgré son jeune âge, s'enferme dans une solitude
extrême. Elle ne refait jamais sa vie avec un autre homme. Je ne vois que
très peu de monde autour d'elle et pour elle. Avec l'aide de la gouvernante,
très proche d'elle, elle élève ses enfants.
Elle ne cesse de prier et de s'accrocher à des amulettes et autres
charmes, mais rien ne semble apaiser sa peine.
Elle décède épuisée, triste, vide.
Durant la séance, j'ai également une vision du futur me montrant
Sandrine rencontrant quelqu'un dans les 10 mois. Mais elle doit absolument
guérir de ses schémas répétitifs pour avoir accès à ce futur-là.
Dans sa vie actuelle, Sandrine est une jeune femme très intelligente et
issue d'une famille aisée, mais elle n'arrive pas à s'ouvrir et à s'épanouir, et
encore moins à rencontrer l'amour de sa vie. Ce qui est intéressant, c'est
qu'elle est très, très proche de son père. Sa mère n'a pas beaucoup
30
Chrystel Rieder©
d'importance à ses yeux, mais son père, elle l'idéalise. Elle fait d'ailleurs
beaucoup de sorties et d'activités avec lui.
Je lui explique que tant qu'elle vouera une loyauté sans faille à son père,
cela l'empêchera de laisser une place à un conjoint. Cela ne veut pas dire
qu'elle doive tourner le dos à son père, mais qu'elle doive s'ouvrir à autre
chose que son père.
D'autre part, elle m'avoue aussi qu'elle est très dépendante des grigris
pour toutes sortes de choses. Elle ajoute qu'elle n'a pas eu de copain
depuis 10 ans, et qu'elle a très peu d'amis.
Une bataille sans merci s'engage alors entre elle et son désir de fonder
une famille, car elle a promis fidélité à son père (son ancien époux), mais
aujourd'hui, elle ne peut pas l'épouser.
Même si je n'ai pas la prétention de détenir la vérité, je pensais au fond
de moi qu'elle devait absolument commencer à exister autrement que via
son père, sinon les chances de retrouver l'amour seraient minces...
Nous avons passé 6h ce jour-là à travailler sur trois ou quatre autres
mémoires de vies passées, ainsi que sur des mémoires prénatales et sur
des mémoires d'enfance, en touchant à peu près toutes les émotions
basiques, telles que la peur, l'abandon, la tristesse, etc.
Lors de la deuxième rencontre, 45 jours plus tard, Sandrine m'annonce
qu'elle commence petit à petit à retrouver confiance en elle et à lâcher peu
à peu ses grigris. Elle ajoute qu'elle va partir en week-end avec une amie,
chose qu'elle n'avait pas goût à faire auparavant.
Une troisième séance est faite, 60 jours après la deuxième, où nous avons
beaucoup travaillé sur sa mendicité affective et sur sa peur, et nous avons
compris quelque chose que son âme ne voulait pas montrer auparavant :
elle avait peur de retrouver l'amour mais de le perdre à nouveau. Elle avait
travaillé sur sa promesse de fidélité et avait fait tomber ce filtre, mais il lui
en restait d'autres. Dans le cas de Sandrine, il a fallu 5 séances pour en
venir à bout.
Elle s'est accrochée à cette bataille jusqu'à la gagner. Et 9 mois plus tard,
elle a rencontré la bonne personne, et les choses sont allées très, très vite.
Aujourd'hui, elle est maman d'une petite fille et très heureuse.
31
Chrystel Rieder©
Exemple d'un cas traité :
eczéma - enfant
Séance pour un enfant
Lors d'une séance pour un enfant, la présence d'un parent est obligatoire.
C'est pourquoi Sarah, une fillette de 5 ans, était accompagnée de sa mère.
Vision de la vie passée
La vision qui m'était apparue datait de 1636 et me montrait Sarah sous les
traits d'une fille qui se faisait violer par son demi-frère à l'âge de 14 ans.
Suite à cet événement, elle s'était sentie terriblement sale par rapport à
ce viol, car elle avait essayé d'en parler à ses parents, mais tous les deux
l'avaient traitée de menteuse, l'obligeant ainsi à prendre sur elle.
Par la suite, ce demi-frère ne s'était pas arrêté là, même s'il s'était alors
contenté de lui faire subir des attouchements, sans viol à proprement
parler.
La jeune fille n'avait plus osé en parler à sa famille, de peur d'être
critiquée par eux.
Cette jeune fille avait enregistré : « Je ne peux par faire confiance aux
hommes. ».
Elle était morte à l'âge de 15 ans, car elle avait cru qu'elle était enceinte,
avait eu recours à un avortement, et en était morte car l'intervention s'était
mal passée.
Son âme me disait : « J'ai besoin de me protéger de l'extérieur, car je ne
fais plus confiance à personne, j'ai peur de mourir. »
Diagnostic
Il est plus difficile de faire un diagnostic pour une enfant, car l'enfant ne
peut pas me dire si les visions lui parlent ou pas. D'ailleurs, je ne donne
jamais les visions aux enfants directement, car certaines scènes
risqueraient de les traumatiser. J'en parle donc au parent en privé.
Toutefois, concernant Sarah, je supposais que sa venue au cabinet était
due à un problème de renfermement sur soi, de douleurs abdominales, et
32
Chrystel Rieder©
de problèmes relationnels face aux hommes.
Corrélations avec la vie actuelle
J'ai donc demandé à la mère de Sarah si la vision lui parlait pour sa fille.
La mère m'a répondu que oui, elle la reconnaissait totalement dans cette
histoire, et ce pour plusieurs raisons. D'abord, Sarah n'aimait pas du tout
jouer avec ses deux cousins habitant de l'autre côté de la rue, elle les
fuyait. Elle n'aimait pas non plus que son père la tienne dans ses bras.
D'autre part, elle se plaignait souvent de maux de ventre. Et finalement,
elle était couverte d'eczéma sur tout le corps.
J'ai alors expliqué à la mère que la peau représentait justement le
relationnel. Le fait que Sarah ait déclenché des problèmes de peau
indiquaient justement ses blocages, et tout particulièrement face aux
hommes. En effet, l'eczéma représentait inconsciemment pour Sarah une
sorte de muraille, de carapace, qui la protégeait d'éventuelles agressions
d'hommes de son entourage. Car de par le caractère plutôt repoussant de
l'eczéma, elle ne devenait pas attirante, et ne risquait donc pas d'être à
nouveau victime d'un viol.
Par ailleurs, en allant rechercher davantage d'informations dans la vie
antérieure précédemment explorée, il s'est avéré que le demi-frère qui
avait violé Sarah dans la vie antérieure était en fait le plus jeune de ses
deux cousins actuels. Ceci expliquait d'autant plus pourquoi Sarah le fuyait
autant. Son inconscient ne le voyait pas comme un cousin, mais comme un
violeur.
L'ouverture de cette mémoire s'est faite lorsque la famille à emménagé
dans le village où habitait le cousin. La mère de Sarah m'a d'ailleurs
confirmé que l'eczéma était apparu juste après l'emménagement.
Résultats obtenus
Nous avons fait deux séances pour la fillette, et à leur terme, l'eczéma
avait disparu complètement.
Sarah ne fuyait plus ses cousins, et elle acceptait même d'être tenue dans
les bras de son père sans rouspéter.
Ses maux de ventre se sont aussi espacés, puis calmés jusqu'à disparaître
à leur tour.
33
Chrystel Rieder©
34
Chrystel Rieder©
Exemple d'un cas traité :
manque de confiance en soi
Je vois arriver au cabinet un homme d'une quarantaine d'années, très
réservé, très timide.
Vision de la première vie passée
En me connectant à sa conscience, je me trouve projetée en 1876 au nord
de l'Angleterre. Je vois Nicolas, mon patient, sous les traits d'un homme
d'une trentaine d'années, très imbu de lui-même, qui regarde ses employés
avec dénigrement. Avec un sourire narquois, il se dit dans sa tête : « C'est
normal qu'ils restent des employés, ils ne savent rien faire ! ».
Je reviens alors en arrière pour chercher, dans l'enfance et dans
l'adolescence de cet homme de cette vie là-bas, pourquoi il avait déclenché
ce besoin de se sentir supérieur aux autres. Je me trouve alors face à un
petit garçon d'une dizaine d'années, terriblement sensible, qui pleurait pour
un oui ou pour un non.
Son père (qui est la mère actuelle de Nicolas) ne supportait guère de voir
une « mauviette » pareille, parce que pour ce père, « un homme ne doit
pas montrer ses émotions, un homme doit être dur, et surtout, un homme
doit être supérieur aux femmes ». Le père le frappait fort en l'obligeant à
refaire ce qu'il avait fait faux (ou tout du moins, faux au regard du père).
Ce jeune enfant souffrait en silence, et tout particulièrement à cause du
regard accusateur de son père. Chose logique, l'enfant s'est mis un masque
en grandissant pour ne plus montrer ses émotions et devenir un homme
parfait aux yeux paternels.
Lorsqu'il a hérité de l'usine familiale, il est devenu très dur avec ses
employés et il les regardait avec le même regard accusateur que celui qu'il
recevait de son père. (Il répétait donc ce qu'il avait vécu étant enfant.) Par
ailleurs, il se sentait supérieur à tout le monde et avait la forte conviction
que lui seul savait faire les choses en devenant très perfectionniste.
Bien entendu, il s'est marié et son ménage était rempli de désillusions de
35
Chrystel Rieder©
part et d'autre, parce qu'il n'était absolument pas ouvert à la discussion
avec sa femme. Au moindre reproche, il explosait de colère et la discussion
(ou plutôt, la non-discussion) était close. Son couple a très vite connu
l'échec et les deux ont alors décidé de faire chambre à part dans leur
grande maison de maîtres.
Il a vécu ainsi jusqu'à la fin de sa vie, apprécié pour ses qualités
professionnelles, mais aucunement par ses employés, et encore moins par
son épouse.
Il est mort de la tuberculose à l'âge de 46 ans.
Lors de la vision, j'ai vu qu'il avait ouvert cette mémoire quand il avait 4
ans, et que cela impliquait le regard que sa mère (de sa vie actuelle) lui
portait à cet âge-là. Et il a imprimé : « Je n'ai pas ma place. ».
Résumé de la vision de la deuxième vie passée
L'autre vie passée m'apparaissant me montre Nicolas sous les traits d'une
femme. Celle-ci n'a absolument aucune joie de vivre, aucun goût pour la
vie, aucune motivation à faire quoi que ce soit.
Elle reste assise pendant des heures sur une chaise dans sa cuisine, à
attendre sans rien faire. Tout lui semble gris et fade. Lorsqu'elle se rend au
marché, elle dit bonjour aux gens parce qu'il faut bien le faire, mais elle n'a
aucune flamme en elle.
Elle est toujours lasse de tout et fatiguée de vivre. Rien ne
l'enthousiasme, pas même son mari ni ses enfants.
Diagnostic
Après avoir raconté mes visions à Nicolas, je lui dis que d'après ce que j'ai
vu, je pense qu'il vient pour une question de manque de confiance en soi,
beaucoup de colère enfouie, beaucoup de manque de joie de vivre, une
grande fatigue, et surtout pour des problèmes relationnels dans le domaine
privé et professionnel, et l'impression de ne pas trouver sa place. J'ajoute
qu'il y a aussi chez lui à traiter le regard qu'il pose sur la femme, car selon
ma première vision, je suppose qu'il se sent supérieur aux femmes et qu'il
a une légère conviction qu'elles sont bêtes et qu'elles ne savent rien faire.
36
Chrystel Rieder©
(Étant une femme moi-même, je n'ai pas pu m'empêcher de lui
demander : « Êtes-vous sûr de vouloir faire la séance avec moi ? », histoire
de détendre un peu l'atmosphère...)
Je lui demande alors si ces visions lui parlent et/ou si elles expliquent la
raison de sa venue au cabinet.
Et là, je vois tout un autre personnage apparaître devant moi. Je vois son
regard dédaigneux se réveiller et me toiser d'en-haut avec une assurance
royale (comme l'homme de la première vie passée)... Il me répond d'un air
arrogant et hautain : « Non, cela ne me parle pas du tout. Je suis marié,
j'aime ma femme. J'ai deux filles, j'aime mes filles. J'ai ma place, je suis
heureux dans ma place... Je viens vous voir parce que je suis très fatigué
en ce moment. Mais c'est tout. »
Alors je lui demande s'il est d'accord de me parler un peu de lui, de sa vie
affective, de sa vie professionnelle. Lorsqu'il m'en parle, il me dit qu'il a
souvent eu des problèmes relationnels avec ses anciennes conjointes, et
que son ex-épouse l'avait quitté parce qu'elle le trouvait trop macho. Au fur
et à mesure qu'il me parle de sa vie, je lui fais remarquer les liens directs et
indirects entre ses vies passées et sa vie actuelle.
Plus le dialogue avance, plus il s'ouvre à accepter de se voir en
profondeur, de voir qui il est vraiment, et quels sont les mécanismes de
défense qu'il a mis en place par peur du regard de l'autre et par peur de
l'abandon.
Régression dans l'enfance
Lors de la régression dans cette vie actuelle, il se rend compte que
lorsqu'il avait 4 ans, il avait effectivement déclenché une peur de ne plus
être à la hauteur de ce que sa mère attendait de lui (comme son père dans
la vie antérieure), et par conséquent de perdre sa place à ses yeux, car un
petit frère venait de naître.
Il se rend compte qu'à ce même âge, il a imprimé : « Je ne dois pas
montrer mes émotions pour ne pas ressembler à une fillette. ». Il s'agit là
de la même manière de penser que son propre père actuel qui avait quitté
sa mère parce qu'il pensait que les femmes n'avaient aucune valeur.
Ce petit garçon avait peur à la fois de perdre sa mère et de ne plus
pouvoir compter sur son père puisque le couple s'était séparé. Et le
37
Chrystel Rieder©
masque était mis.
Grâce à la régression, Nicolas a constaté que c'est à partir de là qu'il a
commencé à regarder la femme comme inférieure, car pour lui dans sa tête
d'enfant, son père avait raison : sa mère était inférieure, y compris à luimême.
Nicolas a été obligé, au fur et à mesure que la régression progressait, de
reconnaître par lui-même (car à ce stade, c'était lui-même qui voyait sa vie)
qu'il se sentait supérieur à toutes les femmes qu'il rencontrait, y compris
son épouse, et surtout ses filles.
Avec peine, il a compris son lien très difficile avec sa cheffe (une
femme !), parce que malgré tout, cette cheffe représentait à ses yeux sa
mère. Nicolas a éclaté en sanglots car il prenait conscience qu'elles se
ressemblaient dans beaucoup de traits psychiques et même physiques.
Suite du traitement
La séance avance et nous allons ensemble à la recherche d'autres vies
passées responsables de ses échecs actuels.
La séance arrive à son terme après 5h de travail. Nicolas a pu ainsi
prendre conscience des émotions-racines, des décisions-clés qu'il avait
prises par le passé et qui l'entravaient aujourd'hui et l'empêchaient de se
réaliser, autant professionnellement que personnellement.
Nicolas est revenu, à mon grand étonnement, pour une deuxième séance,
et une troisième.
En une année, nous avons fait trois séances.
Résultats obtenus
Le premier résultat qu'il a obtenu a été le lâcher prise de son besoin de se
sentir supérieur aux autres, car il a compris qu'il n'y a que celui qui se sent
inférieur qui a besoin de prouver extérieurement qu'il est supérieur.
Nicolas est en paix avec le fait qu'il peut avoir des qualités et des défauts
et qu'il n'a besoin de prouver à personne d'autre que lui-même qu'il a ses
qualités et ses défauts.
38
Chrystel Rieder©
Le deuxième résultat obtenu a été que Nicolas s'est ouvert au dialogue
avec sa famille, car là aussi, il a compris qu'il ne savait pas parler à son
épouse ni à ses enfants, mais qu'il se mettait en colère rapidement, donc
répétait son comportement de la vie passée.
Le troisième résultat consistait en une meilleure entente avec sa cheffe.
Ceci a été possible parce qu'ils n'étaient plus dans une relation de rapports
de forces.
Le quatrième résultat a été que Nicolas a ressenti une certaine légèreté
dans sa vie, un retour de la joie de vivre, de l'enthousiasme à vivre et à se
lever le matin pour aller travailler. Il n'avait donc plus de fatigue, car il vivait
sa vie, et non la subissait.
Ainsi, Nicolas venait pour traiter la fatigue, et ceci est le dernier résultat
qu'il a obtenu. Il a d'abord fallu traiter d'autres problématiques (qu'il n'avait
pas soupçonnées comme étant des entraves) pour qu'il parvienne à son
but. En effet, il s'agissait là d'une fatigue profonde de se battre
inconsciemment contre lui-même. Or, comme j'aime le dire, l'on peut se
séparer d'un conjoint, d'un travail, d'une famille, d'un lieu... Mais l'on ne
peut pas se séparer de soi-même, ni de nos facettes cachées.
Il reste encore des choses à traiter chez Nicolas, et il en est conscient.
Toutefois, à mon avis, il est presque impossible de pouvoir enlever toutes
les émotions néfastes en une seule vie, car une émotion ou une
programmation peut en cacher une autre !
Remarque
Il arrive bien souvent que nous répétions les mêmes situations.
Mais dans ce cas, l'âme de Nicolas est passée d'un extrême à l'autre (de
l'arrogance au manque de confiance en soi), et ce par peur d'être à
nouveau mal jugé.
39
Chrystel Rieder©
40
Chrystel Rieder©
Technique de renforcement des chakras et de l'aura ©
Le concept de cette technique est d'utiliser les couleurs pour vous aider et
vous soigner. Elle est très simple mais a déjà fais ses preuves.
Vous pouvez l'utiliser par exemple pour les douleurs, la fatigue, les
angoisses, ou toute autre maladie ou malaise. Cette technique a été utilisée
avec succès également pour des personnes avant des examens.
Par ailleurs, cette technique peut s'utiliser pour tous les âges (enfants,
adolescents, adultes, personnes âgées).
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Installez-vous confortablement et fermez les yeux.
Faites le vide autour de vous.
Prenez conscience de votre corps ainsi que de votre respiration.
Imaginez que devant vous, il y a une petite fenêtre blanche.
Derrière cette fenêtre blanche, il y a une couleur dont vous ou votre
chakra avez besoin en ce moment.
Quelle est cette couleur ?
Placez vos deux mains sur cette couleur et absorbez-la dans chaque
cellule de votre corps.
Ressentez le transfert et observez si une quelconque partie de votre
corps résiste.
◦ Si tel est le cas, prenez conscience de cette partie.
◦ Ensuite, vous pouvez regarder dans un livre à quoi correspond
cet endroit de votre corps. Cela vous aidera à prendre
conscience de l'émotion à travailler en ce moment. *
Laissez le soin agir. Vous ressentirez lorsque le transfert sera
terminé et vous pourrez alors ouvrir les yeux.
* Je vous recommande le livre de Jacques Martel,
Le grand dictionnaire des malaises et des
maladies. Il explique à quelle émotion est liée
chaque partie du corps.
41
Chrystel Rieder©
Technique de reprogrammation©
Cette technique permet de s'aligner par rapport aux nouveaux projets,
aux nouvelles demandes. D'autre part, elle permet de mettre sur votre
route les événements, les situations, et même les personnes qui peuvent
vous aider à concrétiser vos projets.
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Installez-vous confortablement et fermez les yeux.
Visualisez une énorme porte blanche.
Prenez conscience que derrière cette porte se trouve votre énergie
du futur. En général, cette énergie sait déjà comment vous avez
surmonté le problème que vous souhaitez régler.
Ouvrez la porte et observez cette énergie. Est-elle lumineuse ou
terne ?
◦ Si l'énergie n'est pas lumineuse, utilisez la technique de
renforcement de l'aura pour améliorer la qualité de l'énergie en
question.
Lorsque l'énergie est lumineuse, allez à l'intérieur de la porte.
Fusionnez avec cette énergie et ce faisant, ressentez la fusion dans
chaque cellule de votre corps.
◦ Plus vous donnerez du réel à votre imagination, plus vous
reprogrammerez votre inconscient, et plus vous obtiendrez de
résultats.
Lorsque vous ressentez cette fusion complète, vous pouvez dire la
phrase suivante : « Je me connecte à toutes les consciences
susceptibles de me venir en aide, afin que je puisse m'épanouir
dans ma vie actuelle, sur le plan professionnel. » Faites alors la
demande de ce que vous souhaitez accomplir ou obtenir.
Ensuite, imaginez que vous parlez à toutes les personnes qui
pourraient être concernées par votre activité professionnelle.
◦ Par exemple : si vous êtes esthéticienne, parlez aux conscience
des gens alentour qui pourraient devenir votre clientèle. Parlezleur de vos qualités, des raisons pour lesquelles vous faites ce
travail. Parlez-leur surtout avec votre cœur. Une fois votre
discours terminé, remerciez-les.
S'il s'agit d'un cas affectif, suivez le même procédé, mais adressez42
Chrystel Rieder©
•
•
vous à toutes les consciences (hommes ou femmes, selon vos
souhaits) susceptibles de vous rendre heureux/se. Parlez-leur de
vous, de ce que vous aimez, de vos loisirs, de ce que vous
souhaiteriez accomplir en étant en couple. Et demandez surtout que
l'univers vous envoie la personne qui est juste pour vous. (Voir la
remarque ci-après.)
Dans le cas de l'abondance financière, de la santé, ou du
relationnel, procédez de la même manière qu'indiqué ci-dessus, en
formulant non pas ce que vous voulez, mais ce qui est le mieux
pour vous. Plus vous ferez confiance aux énergies, plus les portes
s'ouvriront en grand, car petit à petit vous lâcherez les filtres
inconscients qui vous empêchent de vous réaliser.
Répétez l'opération autant de fois que nécessaire, tout en évitant de
changer d'avis à chaque fois, car vous devez être au clair avec ce
que vous voulez avant toute autre chose.
Remarque
Je comprends que certains souhaitent attirer un type particulier de
personne. Mais avez-vous songé que si vous demandez la personne juste
pour vous, il se pourrait que cette personne ne soit pas tout à fait comme
vous l'avez rêvée ? Toutefois, certainement que cette personne juste pour
vous saura vous combler.
Dans ce genre de demande, il faut vraiment savoir faire confiance à votre
âme, car elle sait ce qui est mieux pour vous.
Une petite anecdote...
Une patiente demandait toujours un homme blond aux yeux bleus, qui
voyageait beaucoup, qui n'avait pas d'enfants, qui était aisé financièrement,
fidèle, avec une belle apparence vestimentaire.
Après plusieurs années d'échecs en rencontrant ce genre de personne
qu'elle demandait, elle s'est rendu compte que cela ne lui convenait
absolument pas. L'un était peut-être blond, mais il était infidèle. L'autre
avait telle qualité, mais pas une autre tout aussi essentielle aux yeux de la
patiente...
En faisant un voyage intérieur dans ses vies passées, elle a aussi compris
que lors d'une vie, elle avait été mariée effectivement à un homme blond
43
Chrystel Rieder©
aux yeux bleus, et qu'elle avait été très heureuse avec lui. À mon avis, elle
cherchait à revivre ce bonheur-là, raison pour laquelle elle s'était arrêtée
dans une telle programmation.
Cette patiente a appris à enlever les filtres qui l'enchaînaient à cela. Et elle
a commencé à demander uniquement la personne qui était juste pour elle
pour l'aider à accomplir ou à cultiver ce qu'elle aimait, c'est-à-dire les
voyages, la fidélité. Elle a formulé sa demande selon ce qui la comblait elle,
et non selon ce qu'elle souhaitait que l'autre soit.
Huit mois plus tard, elle a rencontré la personne qui était parfaite pour
elle, même si cette personne n'avait pas les cheveux blonds, ni les yeux
bleus.
Ceci est un exemple parmi tant d'autres, parmi tant de domaines de la
vie. Nous demandons des choses, mais avec nos filtres, nous annulons
inconsciemment la commande juste après...
Souhaitez-vous des résultats ? Alors alignez-vous avec vous-même et osez
être vous-même.
Petite question qui pourra vous aider à vous trouver : « Est-ce que mes
pensées, mes paroles et mes actions vont dans le même sens ? »
Reposez-vous cette question à chaque fois que vous aurez besoin de
comprendre pourquoi vous n'obtenez pas ce que vous souhaitez.
Commencez dès maintenant à prendre conscience de quelles émotions
vous empêchent de vous réaliser.
Sur le plan affectif :
44
Chrystel Rieder©
Sur le plan professionnel :
Sur le plan financier :
Sur le plan relationnel/familial et autre
45
Chrystel Rieder©
Secrets
Les secrets (du feu, du sang, etc.) sont certes un don, car on les reçoit
bien de quelqu'un, ou alors on les lit quelque part.
J'ai entendu beaucoup de croyances limitantes à ce sujet, par exemple le
fait qu'il ne fallait pas donner les secrets à des personnes plus âgées, ou
alors qu'on perdait le don si l'on transmettait la prière à autrui, etc.
Toutefois, selon moi et selon les préceptes inculqués par ma grand-mère
ainsi que des discussions avec feu Mme Pâquerette Lièvre de Porrentruy
(guérisseuse) qui m'a beaucoup enseigné, notamment la générosité, ce
n'est pas un don à usage unique. Elle disait : « Il n'y a pas de dons. Nous
sommes tous égaux devant Dieu. »
Les secrets devraient à mon avis, plutôt être considérés comme une
richesse à partager, et non comme un mystère réservé à certains élus. En
effet, je n'ai pas constaté de diminution de leur pouvoir, même en les
transmettant ailleurs.
Il existe d'ailleurs des livres regroupant les secrets et en vente dans le
commerce.
Je transmets volontiers les secrets que j'ai reçus par ma grand-mère et
certaines prières de Mme Pâquerette à toutes les personnes intéressées.
N'hésitez pas à me contacter si vous désirez recevoir le document par mail.
Une petit anecdote...
J'avais donné une conférence durant laquelle j'avais exposé mon point de
vue et proposé à mes auditeurs de leur transmettre le document des
secrets.
Un monsieur présent dans la pièce m'a dit très ouvertement et très
humblement qu'il était étonné d'entendre cela, car depuis son plus jeune
âge, il entendait qu'un secret se transmettait de famille en famille, et pas
vraiment en conférence, et encore moins par internet...
Je lui ai répondu que j'avais déjà transmis les secrets à de nombreuses
personnes et que beaucoup d'entre elles m'avaient déjà donné des retours
très favorables. J'ai ajouté que je ne lui demandais pas de me croire, mais
que je lui suggérais toutefois de faire l'expérience et de me tenir informée
46
Chrystel Rieder©
de la tournure des événements.
Deux ou trois semaines plus tard, j'ai reçu un mail de ce monsieur qui
m'annonçait une très bonne nouvelle. Il avait pratiqué le secret pour son
fils qui avait beaucoup de verrues sur son pied, et avait pu constater que le
pied en question était devenu lisse et ne présentait plus de traces des
verrues tenaces...
Don ou connaissance à partager ?
Je pense que nous devons tous travailler ensemble pour rendre chaque
personne libre de sa propre guérison, et lui donner des outils sans la rendre
dépendante des croyances limitantes.
« Le vrai don est celui d'un cœur, généreux et simple, et non d'une
connaissance gardée. »
Chrystel Rieder
47
Chrystel Rieder©
« L'imagination est plus importante que le savoir.
Le savoir est limité alors que l'imagination englobe le monde entier,
stimule le progrès, suscite l'évolution. »
Albert Einstein
48
Chrystel Rieder©
Formations - ateliers - conférences
Afin de partager mon savoir et ma passion, j'organise et je participe
régulièrement à différents événements, tels que formations, ateliers et
conférences.
Je propose notamment des formations sur la lecture et la guérison des
vies antérieures. Le programme est constamment revu afin de l'améliorer
toujours davantage.
Il faut avoir fait au moins une séance au cabinet pour pouvoir s'inscrire
aux formations.
Le descriptif ainsi que les dates des formations sont à consulter sur mon
site internet (voir ci-dessous).
Je donne également fréquemment des conférences sur divers sujets, et
notamment sur l'influence des vies antérieures dans le présent.
Les conférences sont une bonne occasion d'entendre davantage
d'informations, d'exemples et d'explications sur le fonctionnement de la
thérapie par les vies antérieures.
Les horaires et lieux sont consultables sur mon site internet (voir cidessous).
J'organise en outre des ateliers. Ceux-ci comptent des groupes plus
importants que les formations, et sont d'une durée plus courte également,
mais permettent de se focaliser sur un sujet en particulier, comme par
exemple l'entraînement à une technique spécifique.
Les horaires et les dates sont également visibles sur mon site internet
(voir ci-dessous).
www.vies-passees.com
49
Chrystel Rieder©
Questions & réponses
Voici quelques questions fréquemment posées, tout en sachant que vous
pouvez trouver une liste plus complète sur mon site, et trouver nombre
d'autres informations à travers les pages de ce fascicule.
Cette thérapie est-elle agréée par les assurances maladies ?
Non, malheureusement pas.
Combien de séances dois-je faire ?
Chaque cas est différent. Il est conseillé de commencer par une séance de
minimum trois ou quatre heures, afin d'avoir le temps nécessaire d'ouvrir
certaines vies passées, de procéder à un diagnostic, puis de traiter les vies
passées en corrélation directe avec le moment présent.
Toutefois, il est recommandé de faire une deuxième séance environ
quarante-cinq jours après, afin de renforcer le traitement, et ainsi d'éviter
des rechutes.
En principe, je préconise de faire 3 à 4 séances réparties sur une année
afin de vraiment consolider les effets du traitement.
Ceci dit, certaines personnes, selon leurs besoins, apprécient de venir
régulièrement, à une fréquence, par exemple, de deux fois par année, ou
même une fois par mois.
Ainsi, il est possible de traiter à chaque fois une nouvelle facette de la
personnalité.
Mais à nouveau, chaque cas est unique et est susceptible de nécessiter un
traitement différent. Cela dépend aussi des attentes et des besoins de
chacun.
Est-il dangereux d'aller explorer des mémoires du passé ?
Non, pour autant que le/la thérapeute ait une parfaite conscience et
50
Chrystel Rieder©
maîtrise de cet outil de travail et du traitement à effectuer.
Travaillez-vous sur les enfants ? Quel est l'âge minimum ?
Oui, je propose des séances pour les enfants. Dans ce cas, un parent doit
impérativement être présent. Il n'y a pas d'âge minimum.
Proposez-vous des thérapies de couples ?
Je ne propose pas aux couples de venir ensemble. Par contre, ils peuvent
très bien venir séparément.
Je demande toutefois de ne pas être avertie de leur lien affectif, car
comme évoqué précédemment, il est impératif que je ne connaisse rien de
mes patients, afin de pouvoir rechercher la véritable source inconsciente de
leurs malaises actuels, et dans le cas de conjoints, pourquoi ils se sont
attirés tel(le) ou tel(le) partenaire.
Puis-je payer par facture ou en plusieurs versements ?
Non. Le paiement s'effectue lors de la séance et dans son intégralité. Les
cartes de crédit et de débit sont acceptées.
Puis-je interrompre la séance ?
Oui. Le patient est maître de sa séance. Toutefois, le paiement reste dû.
Puis-je enregistrer la séance ?
Non. Nous sommes dans un contexte spirituel intense extrêmement
puissant. Tout ce que votre conscience aura besoin d'intégrer sera intégré.
Faites-vous confiance.
Nous ne sommes pas là pour prouver ou non ce qui a été discuté en
séance.
Par contre, vous pouvez prendre des notes durant la première partie de la
séance si vous le désirez.
51
Chrystel Rieder©
Chrystel Rieder
Thérapeute et guérisseuse
Vies antérieures
Régressions prénatales
Mémoires d'enfance
Téléphone :
+41 (0)79 315 05 11
E-mail :
[email protected]
Site internet :
www.vies-passees.com
52
Chrystel Rieder©

Documents pareils