Glossaire « Technique de réseau

Commentaires

Transcription

Glossaire « Technique de réseau
Glossaire
« Technique de réseau »
Présentation rapide des termes principaux
de la communication Ethernet et de la
communication sans fil
FR_FR_Glossar_Netzwerktechnik_01.indd 1
11.12.12 10:58
Glossaire
Technique de réseau
Phoenix Contact vous offre
une solution complète correspondant à un réseau Ethernet
performant et adapté aux utilisations industrielles. Les différents composants du réseau
sont conçus pour être utilisés
dans des environnements
industriels difficiles. Ils garantissent donc une circulation parfaite des données dans
l'installation, qui conserve ainsi
sa flexibilité intrinsèque car les
standards utilisés ont tous été
spécialement développés pour
les applications TI. Le glossaire
« Technique de réseau » met à
votre disposition une explication des termes principaux
relatifs à Ethernet.
2 Phoenix CONTACT
FR_FR_Glossar_Netzwerktechnik_01.indd 2
11.12.12 10:58
FR_FR_Glossar_Netzwerktechnik_01.indd 3
Sommaire
Glossaire
Pages 04 – 31
IEEE
Pages 32 – 33
Notes
Pages 34 – 35
Phoenix CONTACT 3
11.12.12 10:58
Glossaire
« Technique de réseau »
10Base-T
Spécification technique de la transmission de données Ethernet
10 MBit/s sur des câbles non blindés à paire torsadée (catégorie 3, 4 ou 5).
100BASE-FX
Spécification technique de la transmission de données Ethernet 100 MBit/s sur des câbles à fibre optique.
100Base-TX
Spécification technique de transmission des données Ethernet
100 MBit/s sur des câbles à paire torsadée (catégorie 5). Chaque liaison est établie via 2 paires de fils, l'une étant chargée de
l'envoi des données et l'autre de la réception des données.
100Base-X
Fast Ethernet ; la spécification 100Base-T a été officiellement
désignée comme étant la norme IEEE ITU 802.3u. Cette
norme s'appuie dans son principe sur la technologie de
10Base-T, variante Ethernet pour les câbles à paire torsadée.
100Base-T présente plusieurs variantes qui se distinguent par
la couche physique, et ainsi par le moyen de transmission :
100Base-Tx, 100Base-T2, 100Base-T4 et 100Base-Fx. Une
vitesse de transmission de 100 MBit/s, avec cette méthode,
permet de conserver le niveau MAC et donc la méthode
classique d'accès CSMA/CD. Par conséquent, le format
100Base-T permet uniquement de surmonter des distances
très réduites ; avec des câbles à paire torsadée (UTP, STP) de
catégorie 5, la couverture maximum possible est de 100 m.
1000BASE-LX Spécification technique de la transmission de données Ethernet
1000 MBit/s sur des câbles à fibre optique, avec une longueur
d'onde de 1 300 nm.
1000Base-SX
Spécification technique de la transmission de données Ethernet
1000 MBit/s sur des câbles à fibre optique, avec une longueur
d'onde de 850 nm.
1000Base-T
Spécification technique de transmission des données Ethernet 1000 MBit/s sur des câbles à paire torsadée (catégorie
5 ou 6). L'émission et la réception sont simultanées sur 4
paires de fils.
4 Phoenix CONTACT
FR_FR_Glossar_Netzwerktechnik_01.indd 4
11.12.12 10:58
A
ADSL
Asymetrical Digital Subscriber Line (ADSL) – Il s'agit d'une
technique de type DSL qui permet de répondre aux besoins
en débit de données des personnes privées sans pénaliser le
système de téléphonie fixe.
AFH
Adaptive Frequeny Hopping (AFH) – Il s'agit d'une fonction
qui détecte les canaux occupés et modifie automatiquement
la liste des canaux utilisés en conséquence.
Aging
Aging (maintien) est une méthode utilisée pour actualiser des
données, en particulier dans des tableaux d'adresses. Voir
Aging Time.
Spanning Tree est une méthode permettant d'éliminer les
Algorithme
Spanning Tree boucles (Loops) dans des réseaux (redondants) couplés. Les
structures de réseau physiques redondantes sont déterminées puis transmises dans une structure sans boucle via une
déconnexion ciblée de ports. Cette mesure réduit les trajets
actifs de connexion d'une structure à trame quelconque. La
structure arborescente créée a deux propriétés décisives :
tous les points (ports) mis en réseau sont reliés en une seule
trajectoire. L'algorithme est implémenté dans les équipements correspondants, alors que chaque switch calcule le trajet vers le Root-Switch à partir de critères de qualité définis.
Il est possible de considérer les distances, les capacités, les
coûts, les charges, ou autres, comme des critères de qualité.
API
Automate programmable industriel – Il s'agit de modules
électroniques utilisés en technique d'automatisation et qui
prennent en charge des tâches de commande et de régulation dans le domaine industriel.
ARP
Address Resolution Protocol, protocole de résolution
d'adresse. Ce protocole permet de déterminer l'adresse MAC
correspondant à l'adresse IP d'un équipement du réseau.
L'ordinateur concerné gère les affectations déterminées dans
le tableau ARP.
Auto Polarity
Auto Polarity est une fonction de l'appareil qui corrige
automatiquement les inversions de polarité éventuelles
d'une paire de fils, en présence des interfaces 10Base-T ou
100Base-TX, puis qui inverse la polarité des signaux de
données.
FR_FR_Glossar_Netzwerktechnik_01.indd 5
Phoenix CONTACT 5
11.12.12 10:58
Autocrossing
Un appareil à fonction autocrossing détecte par lui-même
avec quel type d'appareil (DTE ou DCE) une communication
doit être établie. Ce mécanisme rend inutile une différenciation entre les câbles de raccordement linéaires et croisés.
Autonégociation
En mode de fonctionnement avec autonégociation, deux
abonnés Ethernet négocient automatiquement leur vitesse de
transmission (10, 100 ou 1000 MBit/s) ainsi que le mode de
transmission utilisé (semi-duplex ou duplex intégral).
Auto-MDI(X)
La fonction Auto-MDI(X) décrit la détection automatique
de la puissance d'émission et de la puissance de réception
des appareils raccordés ainsi que le réglage automatique sur
ces valeurs de puissance. Tout appareil gigabit doit supporter
cette fonction.
Auto-sensing
En mode de fonctionnement auto-sensing, un appareil Ethernet se règle automatiquement sur la vitesse de transmission
(10 MBit/s ou 100 MBit/s) de l'appareil auquel il est relié.
B
Bande ISM
Industrial Scientific Medical – Les bandes ISM sont des
bandes de fréquences permettant d'utiliser des applications
dans ces plages. Il existe des bandes ISM par ex. dans la plage
de fréquence 433, 868, 2 400 MHz. La bande 5 GHz n'est
pas une bande ISM, les applications WLAN ont ici un statut
secondaire. Ceci est pris en compte par le mécanisme DFS
conformément à IEEE 802.11h.
BFOC
Bayonet Fiber Optic Connector (connecteur BFOC) –
Connecteur fibre optique standard destiné aux fibres multimode et monomode pour une vitesse de 10 MBit/s, appelé
également connecteur ST. La fixation est réalisée par une
fermeture à baïonnette.
Bluetooth
Bluetooth est une norme industrielle de 1990 concernant la
mise en réseau d'appareils sur des distances réduites. Bluetooth offre une interface sans fil qui remplace les connexions
câblées entre les appareils.
Bluetooth 1.2
Débit de données jusqu'à 1MBit/s. Supporte la fonction AFH.
Bluetooth
2.1 + EDR
Débit de données jusqu'à 1,2 MBit/s. Lorsque la fonction
Enhanced Data Rate (EDR) est utilisée, la fonction Forward
Error Correction (FEC) n'est pas supportée. Bluetooth 2.1
est compatible vers le bas.
6 Phoenix CONTACT
FR_FR_Glossar_Netzwerktechnik_01.indd 6
11.12.12 10:58
BootP
En tant qu'application, le protocole Bootstrap s'applique directement sur le protocole datagramme utilisateur (User-Datagramm-Protocol, UDP). La communication a lieu à l'aide d'un
paquet de données unique, selon le principe client-serveur. Le
client peut interroger le serveur afin d'obtenir non seulement
sa propre adresse IP, mais également l'adresse IP du routeur suivant, l'adresse IP d'un certain serveur ou le nom de son fichier
de redémarrage. Il est possible de transférer des informations
supplémentaires définies spécialement dans la section spécifique
au constructeur.
BPDU
Bridge Protocol Data Unit – Ce protocole désigne des
paquets de signalisation entre des switchs utilisés dans le
Spanning Tree.
Bridge
Le bridge (pont) est un appareil permettant de relier deux
réseaux séparés. Les paquets de données entrants sont filtrés à l'aide de l'adresse cible pour être ensuite transmis au
deuxième réseau ou éliminés. Conformément au modèle de
référence OSI, les ponts relient des sous-réseaux entre eux
au niveau de la couche 2.
Broadcast
Broadcast désigne la diffusion à tous les équipements du
réseau, qui n'est pas transmise via un routeur ou des ponts.
Bus
Un bus, appelé également bus de terrain, est un système
industriel de communication dans lequel différents appareils,
capteurs, actionneurs et entraînements sont reliés à une
commande. Développée dans les années 80, la technique
des bus de terrain était destinée à remplacer le câblage
de signaux binaires ainsi que la transmission analogique de
signaux par une technique de transmission numérique.
C
Câble
Crossover
Un câble Crossover est une configuration de câble précise
reliant deux appareils similaires entre eux (DTE/DTE et DCE/
DCE). L'affectation des connecteurs diffère selon l'extrémité
afin de permettre le raccordement de câbles d'émission et des
câbles de réception.
Câble fibre
optique
Il s'agit d'un support de transmission qui dispose d'un
conducteur intérieur en verre ou en plastique et de plusieurs
enveloppes qui assurent la protection des contraintes mécaniques.
FR_FR_Glossar_Netzwerktechnik_01.indd 7
Phoenix CONTACT 7
11.12.12 10:58
CAN
CAN est un système de bus asynchrone sériel qui a été développé en 1983 pour mettre en réseau des unités de
commande dans des véhicules automobiles.
CANopen
CANopen est un protocole de communication basé sur CAN
utilisé principalement dans la technique d'automatisation ainsi
que dans l'interconnexion au sein d'appareils de complexité
croissante. CANopen est surtout utilisé en Europe.
Carte SD
Une carte SD (Secure Digital Memory Card) est un support
de mémoire numérique qui fonctionne selon le principe de la
mémoire Flash.
CAT 5
Spécification EIA/TIA pour les câbles, connecteurs et prises
de raccordement Ethernet. Concerne les réseaux 10 et
100 MBit, la transmission via 2 paires de fils.
CAT 5e
Spécification CAT 5 étendue à des propriétés électriques plus
strictes. Fonctionnement en duplex intégral via 4 paires de fils.
Adaptée aux réseaux 1000 MBit.
CAT 6
Spécification EIA/TIA pour les câbles, connecteurs et prises
de raccordement Ethernet. Elle résulte d'un besoin accru de
bande passante, de 10 Gigabit.
CAT 7
Spécification EIA/TIA pour les câbles, connecteurs et prises
de raccordement Ethernet. Elle résulte d'un besoin accru de
bande passante, de 10 Gigabit. Les câbles Cat 7 sont composés de quatre paires de fils blindées les unes par rapport aux
autres et disposant d'un blindage commun. Le commutateur
RJ45 ne répondant pas aux exigences de la norme 802.3an,
un nouveau connecteur a été développé.
CEI
Commission électrotechnique internationale
CEM
Compatibilité électromagnétique – CEM indique l'absence de
perturbations des équipements électriques et électroniques
dans l'environnement concerné.
Champ TAG
Champ optionnel du télégramme Ethernet qui contient des
informations relatives à la priorité des données utiles et leur
appartenance à un VLAN.
CIFS
CIFS Integrity Monitoring (CIM) – Il s'agit d'un anti-virus
compatible avec les applications industrielles – en clair, un
capteur anti-virus – qui reconnaît, sans qu'il faille charger de
nouveaux schémas de virus, si un système basé sur Windows
(contrôleur, terminal de commande, PC) a été contaminé par
un logiciel nocif. CIFS offre ainsi une surveillance dynamique
des systèmes Windows, une première dans ce domaine.
8 Phoenix CONTACT
FR_FR_Glossar_Netzwerktechnik_01.indd 8
11.12.12 10:58
CIFS integrity Le contrôle d'intégrité CIFS vérifie à intervalle régulier si
certains fichiers des lecteurs réseau Windows (par ex. *.exe,
checking
*.dll) ont été modifiés par rapport à un état de référence.
CLI
Command Line Interface – Il s'agit d'un langage de commande
répandu dans l'environnement IT utilisé dans le paramétrage
et la configuration de composants réseau.
Client
Un client est un composant matériel ou logiciel qui fait appel
aux services d'un serveur. Le client est toujours le demandeur de services.
Collision
Une collision se produit lorsque deux équipements émettent
simultanément sur le même support. La méthode CSMA/CD
permet d'éliminer une collision.
Collision
Domain
Un domaine de collision est une région d'un réseau dans
laquelle deux équipements tentent simultanément d'émettre
sur un seul et même moyen de communication. Si cela se
produit, une collision a lieu.
Commutation La commutation cut through décrit la retransmission de
cut through
paquets de données entrants dès que l'adresse du destinataire est connue. Elle présente l'avantage d'un temps de
latence réduit et l'inconvénient que les paquets de données
défectueux sont transmis eux aussi.
Commutation Technique de commutation dans laquelle le paquet de données complet est lu et soumis à la recherche d'erreurs avant
Store-andd'être transmis.
forward
Connecteur
antivirus-scan
Le connecteur antivirus-scan est une fonction de scan antivirus disponible sur des lecteurs en aval du pare-feu qui ne
sont normalement pas accessibles depuis l'extérieur. Cette
fonction regroupe tous les lecteurs réseau puis les reflète
sous forme d'un lecteur unique, qui est alors soumis au scan
antivirus effectué par un scanner externe.
Connecteur
mâle ST
Marque déposée de la société AT&T, voir Connecteur
B-FOC.
Contact de
signalisation/
d'alarme
Un contact d'alarme sert à déclencher l'alarme en cas
d'erreur survenant dans l'appareil, comme par ex. une interruption de liaison ou une défaillance de l'alimentation redondante en tension.
Contrôle de
courant
Limitation de largeur de bande de broadcast, multicast et
unicast.
FR_FR_Glossar_Netzwerktechnik_01.indd 9
Phoenix CONTACT 9
11.12.12 10:58
La couche application est la couche 7 du modèle ISO/OSI
de référence ; elle comporte des services spécifiques aux
différentes applications de communication, comme par ex. au
transfert des fichiers.
La couche 2 du modèle OSI – Les protocoles de cette
Couche de
couche indiquent la manière dont les trames sont envoyées
protection
via le réseau ; d'autre part, la communication entre les
switchs a lieu dans cette couche via le protocole Ethernet.
Couche 3 du modèle OSI – L'adressage a lieu sur cette
Couche de
couche, c'est-à-dire la recherche d'un chemin d'accès dans le
transmission
réseau. Cette couche assure, sur le trajet entre l'émetteur
et le récepteur, la transmission des messages d'un nœud au
nœud suivant.
Couche 4 du modèle OSI – Cette couche assure une transCouche de
mission fiable des données dans le réseau. Elle permet une
transport
liaison logique entre les deux dispositifs terminaux du réseau,
et par conséquent un transport sans aucune perturbation.
La couche physique est la couche 1 du modèle de référence
Couche
ISO/OSI et définit les paramètres mécaniques, électriques et
physique
fonctionnels de l'interface physique : vitesse de transmission,
longueur des caractères, niveau de tension, support de transmission etc.
Couche repré- La couche représentation est la couche 6 du modèle de référence ISO/OSI ; elle définit les procédures de conversion et
sentation
d'adaptation des formats, permettant ainsi une interprétation
correcte des données.
Couche 5 du modèle OSI – Cette couche fournit la strucCouche
ture de commande des sessions entre deux applications via
session
le réseau, comme par ex. l'ouverture et la fermeture d'une
session.
Carrier Sense Multiple Access/Collision Avoidance – Il s'agit
CSMA/CA
d'une procédure d'accès aux canaux radio des réseaux IEEE
802.11.
Carrier Sense-Multiple Access with Collision Detection – Il
CSMA/CD
s'agit d'une procédure utilisée dans les réseaux câblés pour
traiter les collisions de données. Une station prête à émettre
détecte si le médium de transmission est disponible (Carrier
Sense). Elle commence ensuite à émettre tout en contrôlant
si d'autres stations (Multiple Access) ont elles aussi commencé à envoyer des données. Si 2 stations ou plus émettent
simultanément, une collision se produit. Les stations interrompent alors l'émission de données (détection de collision)
et essaient de reprendre l'émission après écoulement d'une
durée définie au hasard.
Couche
application
10 Phoenix CONTACT
FR_FR_Glossar_Netzwerktechnik_01.indd 10
11.12.12 10:58
cUL 1604
cUL 1604 est une norme de sécurité américaine qui
s'applique à l'utilisation d'équipements électriques dans des
environnements explosibles.
cUL 508
cUL 508 est une norme de sécurité américaine qui s'applique
aux équipements de commande industriels (Industrial
Control Equipment).
D
DALI
Digital Addressable Lighting Interface – Il s'agit d'un protocole de contrôle destiné à l'outillage numérique concernant
la lumière dans les systèmes d'immotique. DALI fait appel à
un protocole de données série et asynchrone dont la vitesse
de transmission atteint 1200 Bit/s. Le câble de commande est
isolé galvaniquement et non polarisé, donc protégé contre
toute inversion de polarité.
Data Communication Equipment – Un équipement de transmission de données est un composant de l'infrastructure d'un
chemin de communication, comme par ex. un modem, un hub,
ou un switch. Les appareils DCE peuvent être connectés directement à des appareils DTE, c'est-à-dire avec des câbles 1:1. Une
liaison directe entre deux appareils DTE est réalisable uniquement à l'aide de câbles croisés.
Device Control Protocol – Il s'agit d'un protocole de conDCP
trôle d'appareil dans l'environnement Profinet qui permet aux
équipements du réseau d'être lus via leur nom et d'affecter
des noms et des adresses IP.
Définition des Certains paquets de données sont transmis plus vite que
d'autres grâce à certains critères définis au préalable.
priorités
DCE
DeviceNet
TM
DHCP
DNS
DeviceNet est un réseau industriel à bas coûts qui utilise la
technologie CAN. Il assure la liaison entre des composants
industriels E/S et le contrôleur, ou les PC.
Dynamic Host Configuration Protocol – Il s'agit d'une
procédure automatique, dynamique et normalement limitée
dans le temps d'affectation d'adresses IP issues d'un espace
d'adressage déterminé.
Domain Name System – DNS est la désignation d'un système
qui affecte les noms d'hôte et les adresses Internet, en clair, à
des adresses IP. Lors de la conversion, la source de données
utilisée est par ex. le serveur DNS ou des fichiers désignés
comme « Hôtes ».
FR_FR_Glossar_Netzwerktechnik_01.indd 11
Phoenix CONTACT 11
11.12.12 10:58
DNV
Domaine de
collision
DSL
DTE
Duplex
intégral
Det Norske Veritas – DNV est une société de classification
norvégienne en construction navale.
Un domaine de collision est une région d'un réseau dans
laquelle deux équipements tentent simultanément d'émettre
sur un seul et même moyen de communication. Si cela se
produit, une collision a lieu.
Digital Subscriber Line – DSL est une norme de transmission
de la couche transport par bit. Vitesses de transmission élevées pouvant atteindre 500 MBit/s sur un câble en cuivre.
Data Terminal Equipment – Il s'agit d'un équipement terminal qui est toujours installé en début et en fin d'un chemin
de communication, par ex. API, PC etc. Une liaison directe
entre deux équipements DTE est réalisable uniquement via
des câbles croisés.
Voir Full Duplex
L'adresse MAC d'un équipement (adresse source) est supprimée d'un tableau d'adresses d'un switch si aucun télégramme
de données en provenance de cette adresse n'a été reçu au
cours de cette durée de maintien. Le switch considère alors
que l'équipement correspondant à l'adresse source ne se
trouve plus dans le réseau.
Dynamic DNS DNS dynamique, attribue le même nom lorsque l'adresse IP
varie.
Durée de
maintien
E
EIA
En-tête
Ethernet
Electronics Industry Association – Il s'agit d'un organisme
américain de normalisation des interfaces destinées aux applications de communication.
Le début du paquet de données est désigné comme étant
l'en-tête. Il est suivi d'informations relatives à la taille du
paquet, au type de transmission ainsi qu'aux adresses de
l'émetteur et du récepteur.
Norme développée à partir de 1976 par les sociétés Intel,
DEC et Xerox pour les réseaux, particulièrement répandue
dans le domaine des LAN. La norme Ethernet contient des
prescriptions concernant l'architecture réseau (topologie bus
ou en étoile), le matériel (par ex. le câblage réalisé avec des
câbles coaxiaux ou à paire torsadée), les méthodes de transmission et d'accès utilisées.
12 Phoenix CONTACT
FR_FR_Glossar_Netzwerktechnik_01.indd 12
11.12.12 10:58
Ethernet/IP
Ethernet Industrial Protocol – Il s'agit d'un bus de terrain
basé sur Ethernet et d'une norme ouverte de l'ODVA.
F
Fast Ethernet
Fast Ethernet est exploité avec des câbles de cuivre de
catégorie 5 ou avec des fibres optiques, avec une vitesse de
transmission de 100 MBit/s. Fast Ethernet a été normé en
1995 via la norme IEEE 802.3.
FCC
Federal Communications Commission - Il s'agit d'une administration américaine qui gère l'éventail de fréquences aux
niveaux local, régional et national et les attribue.
FCC CFR47
Partie 15
Norme relative aux émissions de bruit des équipements
informatiques. Federal Communications Commission of
Federal Regulations (Bureau fédéral des communications,
code des règlements fédéraux).
FCS
Frame Check Sequence – Il s'agit de la désignation d'un
champ binaire destiné à la sécurisation des données utiles
pour les protocoles binaires. L'émetteur et le récepteur forment une somme de contrôle, avec un algorithme déterminé,
puis comparent celle-ci. Cette procédure permet de détecter
les erreurs survenant lors de la transmission des données.
FDCML
Field Device Configuration Markup Language – Il s'agit
d'un langage descriptif flexible basé sur XML et servant à
décrire des appareils de terrain. Des informations relatives
au constructeur, au type d'appareil, à la configuration et aux
paramètres de l'appareil sont décrits dans la langue utilisée.
Fibre GI-HCS
Fibre à gradient d'indice HCS – Fibre HCS à cœur en verre
spécial. Avec ce cœur en verre, les passages entre les indices
de réfraction des fibres de verre sont continus, ce qui permet
d'obtenir des caractéristiques de transmission très bonnes et
des longueurs de transmission très importantes.
Fibre HCS
Hard Clad Silica (partant également le nom de fibre Hard
Clad Silica, HCSF) – Il s'agit d'un câble fibre optique à cœur
en verre de quartz enrobé d'une gaine en plastique spécial.
Voir fibres GI-HCS
Fibre
polymère
FO, 100 % plastique, assemblage léger avec connecteurs autodénudants F-SMA, section 980/1000µm.
FR_FR_Glossar_Netzwerktechnik_01.indd 13
Phoenix CONTACT 13
11.12.12 10:58
Fibre optique
Voir Câble fibre optique
FO
Fibre optique. Voir Câble fibre optique.
FRD
Fast Ring Detection – Il s'agit d'une extension du protocole
RSTP (Rapid Spanning Tree Protocol) de Phoenix Contact,
dans laquelle il est possible d'atteindre des temps de commutation de 100 à 500 ms pour un maximum de 56 équipements en anneau ; ce protocole est utilisable uniquement sur
une base de 10/100 MBit.
Commutateur FO pour fibres POF et HCS, fixation via
écrou-chapeau, raccordement simple par technique de
raccordement autodénudant.
Foiled Shielded Twisted Pair – Il s'agit d'un câble à paire
torsadée, avec blindage par paire sous forme de tresse
métallique et film de blindage commun.
File Transfer Protocol – Il s'agit d'un protocole TCP/IP de
transmission des fichiers. Afin de transmettre des fichiers via
FTP, il est indispensable d'établir une liaison entre le client et
un serveur FTP. Lors de l'inscription sur ce serveur, un code
d'accès et le mot de passe correspondant doivent être saisis.
Duplex intégral est un mode de transmission à deux voies,
utilisant les deux directions, simultané et indépendant ; il
s'agit d'une émission et d'une réception simultanées.
F-SMA
F/STP
FTP
Full Duplex
G
GBIC
Generic Attribute Registration Protocol – Il s'agit de la
désignation d'une famille de protocoles qui sert à échanger
des paramètres entre des switchs situés dans la couche 2
du modèle de référence ISO/OSI. Les protocoles GMRP et
GVRP sont disponibles actuellement.
Gigabit Interface Converter. Voir SFP.
Gbps
Gigabit par seconde
Gestionnaire
de redondance
Composant du mécanisme de redondance propriétaire
Hiper-Ring.
Gestion
réseau
La gestion de réseau est effectuée par l'administrateur à l'aide
d'un logiciel (par ex. Factory Manager de Phoenix Contact). Le
réseau peut ainsi être configuré, optimisé et surveillé. En cas
d'erreur, il est également possible d'en déterminer la cause.
GARP
14 Phoenix CONTACT
FR_FR_Glossar_Netzwerktechnik_01.indd 14
11.12.12 10:58
GigabitEthernet
Gigabit-Ethernet est une désignation correspondant à un
réseau de données Ethernet très rapide et normé IEEE 802.3.
Il est basé sur une vitesse de transmission de 1 000 MBit/s
pour des paquets de données de longueur comprise entre 64
à au moins 1 518 octets (1 522 octets avec tag VLAN).
GL
Germanischer Lloyd – Il s'agit d'une société de classification
allemande en construction navale.
GMRP
GARP Multicast Registration Protocol
GSD
General Station Description – Afin d'intégrer des composants dans une solution d'automatisation, des informations
diverses relatives à l'appareil doivent être mises à disposition
au cours de différentes phases de l'ingénierie. Le système
Profinet importe la description de l'appareil au format XML
dans le système d'ingénierie. Le langage utilisé est le langage
de balisage GSD (Markup Language) GSDML. Le fichier GSD
sert de base au système d'ingénierie pour planifier la configuration d'un système d'E/S PROFINET.
GSDML
GSD Markup Language – Langage de balisage pour fichiers
GSD – un langage basé sur XML.
GVRP
GARP VLAM Registration Protocol – GVRP est un protocole
que les switchs peuvent utiliser pour échanger des informations relatives aux VLAN. Si un VLAN est configuré sur un
switch, le switch envoie cette information à tous les switchs
raccordés directement. D'autres switchs peuvent par conséquent devenir des équipements de ce VLAN, par ex. le port
qui a reçu l'information.
H
HASH
HASH est un total de contrôle qui sert à vérifier l'intégrité
d'une information.
HLI
L'interface HLI met à disposition de l'utilisateur INTERBUS
une interface de programmation avec laquelle il peut développer des applications de commande, en langage évolué, destinées aux cartes de couplage de PC INTERBUS.
Hop
On appelle Hop le saut d'un nœud du réseau à un autre.
FR_FR_Glossar_Netzwerktechnik_01.indd 15
Phoenix CONTACT 15
11.12.12 10:58
HSR
High-availability, Seamless Redundancy – Il s'agit d'un protocole de redondance sans rupture (haute disponibilité sans
rupture).
HSR-Redbox
La « Case de redondance (Redbox) » lie des nœuds à
connexion simple (Single Attached Nodes, SAN) de manière
redondante dans un anneau HSR ; 2 ports en anneau compatibles HSR sont nécessaires à cette opération.
HSR-Quadbox La QuadBox est un élément de l'infrastructure qui couple
2 anneaux HSR. 4 ports en anneau compatibles HSR sont
nécessaires à cette opération.
HTML
Hypertext Markup Language – HTML n'est pas un langage
de programmation, mais au contraire un langage standardisé
de description des pages internet. Pour que les documents
HTML puissent être affichés par tous les ordinateurs, systèmes d'exploitation et navigateurs les plus courants, ils sont
constitués uniquement de texte ASCII. Les « formatages »
et les « instructions » sont placés entre crochets pointus
afin que les navigateurs les distinguent du contenu véritable.
Le standard HTML a été adopté par le World Wide Web
Consortium (W3C), à Genève.
HTTP
Hypertext Transfer Protocol – HTTP est un protocole (standard de transmission) qui règle l'échange de données entre
un serveur WWW et un client WWW. HTTP est basé sur
TCP/IP.
HTTPS
Hyper Text Transfer Protocol Secure – HTTPS est un protocole d'échange de données ayant lieu avec des informations
chiffrées par paquets.
Hub
Un hub est le centre d'une topologie en étoile. Il transmet
des données reçues à tous les ports et garantit, à l'aide de
CSMA/CD, que la transmission des données sera exempte de
collisions. Un hub est toujours utilisé en mode semi-duplex.
I
ICMP
Internet Control Message Protocol – Il s'agit d'un protocole
d'échange de messages d'information et d'erreur utilisé lors
de la transmission de paquets de données IP. L'instruction la
plus connue est sans aucun doute la commande ping.
16 Phoenix CONTACT
FR_FR_Glossar_Netzwerktechnik_01.indd 16
11.12.12 10:58
IE
Industrial Ethernet – En matière d'automatisation, IE
représente des exigences élevées pour ce qui est de la
disponibilité réseau, de la sécurité réseau et des conditions
d'environnement des composants Ethernet.
IEEE
Institude of Electrical and Electronics Engineers – IEEE est
une association professionnelle américaine qui élabore des
normes portant en particulier sur les techniques d'information.
IGMP
Internet Group Management Protocol – IGMP est un protocole destiné à organiser des groupes multicast à l'intérieur
d'un réseau.
IGMPSnooping
Internet Group Management Protocol Snooping – Il s'agit
d'une fonction dans laquelle des switchs de couche 2
inspectent les paquets IGMP, créent des groupes multicast et
transmettent les paquets de données multicast entrants en
fonction de l'appartenance aux groupes.
Interbus
Interbus est un système de bus de terrain utilisé dans de
nombreux domaines d'une entreprise, qui regroupe par
exemple le niveau capteur/actionneur, l'automatisation et la
surveillance des PC. L'Interbus est un système qui a été
développé par Phoenix Contact.
Interface
RS-232
L'interface RS-232 est définie dans la norme américaine EIA
232 et dans la norme internationale CCITT V.24. Cette
interface série réalise l'échange de données en mode duplex
intégral entre deux appareils (liaison point à point). La vitesse
de transmission peut atteindre 115,2 KBit/s, la distance de
transmission au plus 15 m. Voir DCE, DTE
Interface
RS-485
L'interface RS-485 est définie dans la norme américaine
EIA 485. Cette interface série permet d'établir une liaison
multipoint avec jusqu'à 32 équipements. La vitesse de transmission peut atteindre 12 MBit/s, la distance de transmission
1 200 m. L'interface RS-485 existe en version 2 fils et en
version 4 fils. Dans la technique à 2 fils, la transmission des
données a lieu en mode semi-duplex et en technique à 4 fils,
en mode duplex intégral.
IP
Cet Internet Protocol permet de relier entre eux des équipements positionnés dans différents réseaux. Ce protocole agit
dans la couche 3 du modèle OSI.
FR_FR_Glossar_Netzwerktechnik_01.indd 17
Phoenix CONTACT 17
11.12.12 10:58
IP address
Une adresse IP est une adresse univoque d'un équipement du
réseau Ethernet. Il s'agit d'un code à quatre nombres compris
entre 0 et 255 (32 bit) séparés par un point (Decimal Dotted
Notation). L'adresse IP est attribuée par l'administrateur
réseau et se compose de deux parties : l'adresse réseau et
l'adresse hôte.
IPVoir NAT.
Masquerading
IPSpoofing
IP-Spoofing (usurpation d'adresses) représente l'envoi de
paquets IP dans un réseau, avec une adresse IP falsifiée.
IPsec
Internet Protocol-Security Standard – IPsec permet de
conserver l'authenticité de l'expéditeur, l'intégrité et la confidentialité des données grâce au chiffrement, lors de l'envoi
de télégrammes IP. Les éléments constitutifs d'IPsec sont
Authentication Header, Encapsulating Security Payload,
Security Association ainsi que Internet Key Exchange.
IPv4
Internet Protocol Version 4 – iPv4 dispose d'un espace
d'adressage de 4 octets.
IPv6
Internet Protocol Version 6 – IPv6 représente une évolution
continue de la version 4 (IPv4) ; les possibilités d'adressage
sont considérablement élargies et les aspects de sécurité ont
été nettement améliorés.
ISO
International Standards Organisation – Groupement
d'organismes nationaux de standardisation.
ISP
Internet Service Provider – L'ISP (fournisseur d'accès Internet) met à disposition la liaison avec Internet, donc l'échange
de paquets IP. Appelé aussi communément provider.
J
Jabber
Il s'agit de télégrammes envoyés dans le réseau par une station à CRC invalide et/ou dont la longueur dépasse 1 518
octets, dans la plupart des cas à cause d'une carte réseau ou
d'un pilote défectueux.
Jitter
On appelle Jitter une déformation du signal et une divergence
de durée d'exécution du signal reçu par rapport aux valeurs
du signal émis.
18 Phoenix CONTACT
FR_FR_Glossar_Netzwerktechnik_01.indd 18
11.12.12 10:58
K
Kbps
Kilo bit par seconde (Kbit/s)
L
L2TP
Layer 2 Tunneling Protocol – L2TP sert à établir un tunnel
VPN sur la couche 2. Voir IPsec.
LACP
Link Aggregation Control Protocol – Il s'agit d'un protocole
destiné au regroupement dynamique de différents réseaux
physiques et homologué IEEE 802.3ad.
LAN
Local Area Network – LAN est un réseau constitué d'ordinateurs qui ont en commun des applications, des données,
des imprimantes ou autres services. La portée physique est
limitée localement à un bâtiment et/ou à un groupe de bâtiments.
Large Tree
Support
Large Tree Support est une extension du protocole
RTSP créé par Phoenix Contact ; cette extension permet
d'élaborer des structures en anneau disposant de jusqu'à
57 switchs.
Link
Aggregation
Fonction qui permet de regrouper les ports de switch en
un port virtuel. Ceci permet d'obtenir un débit de données
nettement supérieur ainsi que la redondance, conformément
à la norme IEEE 802.3ad.
Link Status
L'envoi à intervalle régulier d'impulsions lien/statut aux ports
des appareils partenaires raccordés permet à l'appareil de
surveiller la validité de la liaison avec ces appareils. La validité
de la liaison est indiquée par une LED verte sur les appareils
de Phoenix Contact.
LLDP
Link Layer Discovery Protocol – Il s'agit d'une reconnaissance
automatique de topologie destinée à reconnaître le voisin
immédiat. Pour ce faire, les appareils du réseau échangent
des paquets LLDP et les enregistrent dans des tables de
voisinage.
M
MAC
Media Access Control – Il s'agit d'un terme général décrivant
l'accès aux supports de transmission utilisés.
FR_FR_Glossar_Netzwerktechnik_01.indd 19
Phoenix CONTACT 19
11.12.12 10:58
Identifiant unique au monde et invariable d'un composant
réseau, composé de six octets et comprenant un code
constructeur.
Tableau d'adresses d'un switch dans lequel il enregistre à quel
MAC
Address Table port un paquet de données doit être envoyé. Dans le tableau
d'adresses, une adresse MAC est affectée au port par le biais
duquel l'appareil correspondant est atteint. Le tableau est
actualisé régulièrement.
Metropolitan Area Network – Il s'agit d'une connexion entre
MAN
plusieurs LAN, réalisée le plus souvent par fibre optique. La
portée dans l'espace peut atteindre 100 km.
Le masque de sous-réseau définit quelle partie de l'adresse IP
Masque de
est utilisée comme adresse de sous-réseau. Exemple : dans
sous-réseau
un réseau de catégorie A (masque de sous-réseau 255.0.0.0),
le premier champ de l'adresse IP représente le sous-réseau.
L'adresse IP est 207.142.2.1, par conséquent, l'adresse
de sous-réseau est 207.0.0.0 et l'adresse de l'équipement
142.2.1.
Megabit par seconde (MBit/s)
Mbps
MAC
Address
MDI
MDI-X
MIB
MIMO
Miroitage de
connexions
Mirroring
Media Dependent Interface – Il s'agit d'un raccord Ethernet
qui peut être raccordé directement à d'autres composants
d'infrastructure sans qu'il soit nécessaire de faire appel à des
câbles croisés. De tels raccordements sont souvent désignés
par « Uplink ».
Media Dependent Interface Crossover – Il s'agit d'un raccordement Ethernet sur lequel des équipements terminaux de
type PC ou commande API peuvent être raccordés directement.
Management Information Base – Il s'agit d'une base de données contenant les objets et les variables relatifs aux composants du réseau requis pour la gestion du réseau via SNMP.
Multiple Input Multiple Output – Il s'agit de la description
d'un type d'émission et de réception sur plusieurs antennes
simultanément. Combiné avec le standard WLAN 802.11n, le
débit de données peut être augmenté en établissant des flux
de données parallèles (par ex. Spatial Multiplexing). La technique MIMO est supportée par un environnement réflecteur.
Dans la pratique, trois antennes sont souvent utilisées.
Voir Port Mirroring.
Voir Port Mirroring.
20 Phoenix CONTACT
FR_FR_Glossar_Netzwerktechnik_01.indd 20
11.12.12 10:58
Modèle de référence pour Open System Interconnection
Modèle de
référence OSI – Modèle à sept couches d'architecture pour un réseau de
communication de données. Chaque couche définit des services qu'elle met ensuite à disposition des couches de niveau
supérieur.
Appelé aussi module LX-LH ; il s'agit d'un transceiver optique
Module
utilisé avec des fibres de verre monomode et destiné à la
Longhaul
transmission sur des distances très importantes.
Appelé aussi module LX. Il s'agit d'un transceiver optique
Module
utilisé avec des fibre de verre monomode et destiné à des
monomode
distances de transmission très importantes.
SX SFP
Module SX
MRP
MTBF
Multi Mode
Module
Multicast
Multicast
Address
Media Redundancy Protocol – Il s'agit d'un protocole de
redondance faisant partie de la norme PROFINET CEI 61158,
qui garantit des temps de commutation de 200 ms dans une
topologie en anneau.
Mean Time Between Failure – Il s'agit de la durée moyenne
de service d'un système sans erreur.
Appelé aussi module SX. Transceiver optique utilisé avec
des fibres multimode et permettant la transmission sur des
distances moyennes.
Multicast décrit l'émission de paquets de données d'un émetteur vers un groupe déterminé de récepteurs. Composé via
la logique, ce groupe se voit attribuer une adresse de groupe
issue de la plage réservée pour multicast.
Les télégrammes à adresse multicast peuvent être réceptionnés par plusieurs équipements prêts à réceptionner cette
adresse.
N
NAT
Network Adress Translation – Désignée également par IPMasquerading ; le routeur NAT établit une connexion entre
Internet (l'extérieur) et des réseaux entiers (intérieur).
Seul le routeur NAT et sa propre adresse IP apparaissent
à l'extérieur, toutes les connexions de l'intérieur vers
l'extérieur et inversement se déroulent via le routeur NAT,
qui manipule les entrées correspondantes des télégrammes
de données. Des routeurs NAT permettent de garantir une
certaine protection au réseau intérieur.
FR_FR_Glossar_Netzwerktechnik_01.indd 21
Phoenix CONTACT 21
11.12.12 10:58
Navigateur
Le navigateur est un programme informatique qui permet
d'afficher des pages Internet (textes, illustrations) à l'écran.
NIC
Network Interface Card – Il s'agit d'une carte d'adaptateur
intégrée au PC qui met à disposition le logiciel et le matériel
requis pour la communication via un réseau.
NTP
Network Time Protocol – Ce protocole sert à synchroniser
des systèmes informatiques dans le temps. Le protocole
suivant est le SNTP.
O
ODVA
Open Device Vendor Association – L'ODVA est une organisation qui œuvre dans le monde entier à la diffusion des
technologies et standards relatifs aux réseaux DeviceNet et
EtherNet/IP dans le domaine de l'automatisation industrielle.
OID
Object ID – Dans le contexte du protocole SNMP, l'OID est
une information contenue dans la MIB.
OLE
Object Linking and Embedding – Il s'agit d'un principe central
de l'architecture sous Windows.
OPC
Open System Interconnection – Il s'agit d'une structure
ouverte qui permet de mettre en réseau différents appareils
de différents constructeurs.
OSPF
Open Shortest Path First – Il s'agit d'un protocole de routage
dynamique qui choisit le parcours le plus favorable, au sein
d'un réseau, pour transmettre des données à un équipement
situé dans un autre sous-réseau. Ce protocole suit le protocole RIP.
P
PAN
Personal Area Network – Il s'agit d'un réseau qui, selon les
circonstances, peut être élaboré ou décomposé à l'aide d'appareils personnels de type PDA ou téléphones mobiles. Un
PAN peut être élaboré avec une technique de transmission
par câble, de type USB ou FireWire, ou alors sans fil, par ex.
via Bluetooth. La portée du réseau ne dépasse normalement
pas quelques mètres, il s'agit d'assurer la communication
entre les appareils.
22 Phoenix CONTACT
FR_FR_Glossar_Netzwerktechnik_01.indd 22
11.12.12 10:58
Paire torsadée Câble de données dans lequel les fils de données sont torsadés par deux. Torsader le « câble aller et retour » permet
d'obtenir une diaphonie considérablement réduite. Il existe
deux catégories distinctes de paires torsadées : STP (Shielded
Twisted Pair, paire torsadée blindée) et UTP (Unshielded
Twisted Pair, paire torsadée non blindée).
Pare-feu
On entend par pare-feu des composants du réseau qui, à
l'aide de services demandés via des protocoles spécifiques,
surveillent et délimitent globalement les données contenues
dans le réseau et le sens de circulation de l'information. Il
est possible, dans ce cadre, de définir des droits d'accès en
fonction de l'authentification et de l'identification. Mais un
pare-feu peut également prendre en charge le cryptage des
données.
Passerelle
On appelle passerelle le dispositif technique qui permet la
transition entre différents réseaux (par ex. entre Ethernet
et INTERBUS). Les passerelles sont des convertisseurs de
protocoles, les données reçues sont toujours converties dans
l'autre protocole.
Performance
Dans l'environnement TI, décrit le comportement du
temps et les performances de programmes (logiciels) et des
appareils (matériel).
Physical Layer Couche physique – il s'agit de la couche 1 du modèle de
référence OSI. Elle détermine le type de câblage et la technique de transmission utilisés, ainsi que la régulation du flux
de bits via un câble.
Ping
Un Ping (Packet Internet Groper) est utilisé pour mesurer
la fiabilité d'une liaison réseau et le temps de réaction d'un
serveur. Pour ce faire, un serveur est contacté via un client
sur son port Ping. Dès que celui-ci répond, le client calcule
le temps écoulé en millisecondes. Le système détermine également si des Pings (ce sont de petits paquets de données)
ont été perdus. Afin d'obtenir des résultats réalistes, il est
possible d'envoyer des Pings de taille différente (nombre
d'octets) (Factory Manager : de 1 à 32 octets).
PLC
Programmable Logic Controler, voir API.
PoE
Power over Ethernet – Il s'agit d'une possibilité de transmission de données et d'énergie via un câble commun, voire des
fils communs, homologuée 802.3af.
FR_FR_Glossar_Netzwerktechnik_01.indd 23
Phoenix CONTACT 23
11.12.12 10:58
POF
Polymer Optical Fiber, voir fibre polymères.
Point d'accès
Le point d'accès est un élément qui assure le transfert des
données entre un réseau câblé et un réseau sans fil. Un point
d'accès représente la possible liaison des clients d'accès au
réseau câblé. Il est en relation avec tous les clients d'accès
situé dans les limites du réseau sans fil et il assure des tâches
centrales, comme par exemple l'itinérance ou les fonctions
de sécurité.
Port
Interface, ou emplacement Ethernet destiné au transfert de
données aux composants d'infrastructure ou équipements
terminaux.
Port
Forwarding
Transmission de port ; décrit la transmission de données
arrivées dans le système
informatique via un port particulier, dans un autre système
informatique.
Port
Mirroring
Fonction qui copie des données transmises d'un port vers un
autre port (par symétrie), par ex. à des fins de diagnostic.
Port Security
Fonction destinée à empêcher un accès non autorisé au
réseau. En présence de switches appropriés, il est possible de
définir des adresses MAC depuis lesquelles l'accès au réseau
est autorisé. L'accès est refusé à toutes les autres.
Port Trunking Voir Link Aggregation.
Powerlink
Powerlink est une extension de protocole ajoutée au standard Ethernet selon IEEE 802.3 permettant la transmission
de données en temps réel en un temps de l'ordre de millisecondes. Elle est utilisée principalement pour transmettre des
données de process dans la technique d'automatisation.
PPP
Point-to-Point-Protocol – Il s'agit du successeur du protocole SLIP. PPP permet la transmission de données via une
communication dédiée ou non dans des réseaux de télécommunication fixes ou mobiles, analogiques et numériques. Ce
protocole est nécessaire lorsque le PC est relié à Internet
par une liaison téléphonique.
PPPoE
Point-to-Point-Protocol over Ethernet
PROFIBUS
PROFIBUS est un bus de terrain ouvert conforme à la norme
EN 50 170.
24 Phoenix CONTACT
FR_FR_Glossar_Netzwerktechnik_01.indd 24
11.12.12 10:58
PROFINET
Il s'agit d'un modèle de communication Ethernet existant
entre le niveau du terrain et le niveau de la commande.
Profinet IO
Un système PROFINET IO est composé des appareils
suivants :
• IO-Controller, une commande qui contrôle la tâche
d'automatisation
• IO-Device, un appareil de terrain commandé par un
contrôleur E/S (IO-Controller)
• un logiciel avec lequel les différents appareils E/S sont
paramétrés et leur diagnostic établi
Profinet
Diagnostics
Profinet offre des possibilités de diagnostic particulières,
par ex. la détection de topologie ou le diagnostic FO.
Programmes
malveillants
Il s'agit de programmes qui ne sont pas souhaités par
l'utilisateur et sont installés le plus souvent à son insu. Ils
exécutent des fonctions dommageables au système.
PSE
Power Sourcing Equipment – Il s'agit d'appareils fournissant
de l'électricité (par ex. des switchs) dans le projet de norme
IEEE P802.3af. Cette norme définit l'alimentation en tension
via un câble Ethernet à paire torsadée.
PSU (PS)
Power Supply, alimentation en tension
PTP
Precise Time Protocol – Il s'agit d'un protocole de synchronisation des réglages d'horloge de plusieurs appareils d'un
même réseau. Défini par la norme IEEE 1588, il peut réaliser
une précision de l'ordre de la nanoseconde, à l'aide d'une
application matérielle, et de l'ordre de quelques microsecondes avec une application logicielle.
PTP –
Boundary
Clock
Ces horloges transportent des informations relatives au
temps dans d'autres réseaux. Elles sont réceptrices de l'heure
dans un réseau et sources dans l'autre.
PTP –
Ordinary
Clock
Ces horloges sont intégrées dans les équipements terminaux
et fonctionnent soit en tant que source, soit en tant que
récepteur de l'heure.
PTP –
Transparent
Clock
Ce type d'horloge reçoit des informations PTP relatives au
temps, calcule le temps de propagation du signal et transmet
le temps corrigé (information de temps – temps de propagation du signal) ; il est utilisé le plus souvent dans des composants d'infrastructure comme des switchs (disponible à partir
de PTP v2 seulement).
FR_FR_Glossar_Netzwerktechnik_01.indd 25
Phoenix CONTACT 25
11.12.12 10:58
Q
QoS
Quality of Service – Il s'agit d'un terme générique décrivant
la qualité des services réseau. Tient compte par ex. de la
vitesse, de la bande spectrale, du retard, de la sécurité ou de
la priorité.
R
RADIUS
Remote Authentication Dial-In User Service – Il s'agit d'un
service destiné à protéger l'authentification dans les réseaux
sans fil.
Rapid
Il s'agit d'un mécanisme de redondance conforme à IEEE
Spanning Tree 802.1D-2004, qui supporte tout type de topologie.
Redondance
Augmentation de la disponibilité des données dans un réseau
par le biais de différents mécanismes de redondance.
Réseau ad hoc Un réseau ad hoc est un réseau sans fil qui établit spontanément une liaison sans fil entre des appareils isolés sans point
d'accès, une liaison point à point.
RFC
Request for Comment – Il s'agit d'un document de standardisation du groupe Recherche et Développement d'Internet,
permettant par ex. de définir des protocoles ou des services.
RIP
Routing Information Protocol – Il s'agit d'un protocole permettant de créer automatiquement des tables de routage
dans un réseau ; pour ce faire, chacune des tables de routage
est envoyée au routeur suivant du réseau, puis complétée.
RJ45
Le raccord enfichable RJ45 a été développé en 1980 par
AT&T, au départ pour 3 MHz, avant d'être intégré dans les
normes EN 50173-1 et FSO 11801 relatives au câblage.
RMON
Remote Monitoring – Il s'agit d'un sous-ensemble de SNMP
MIB II, qui sert à surveiller et à gérer des appareils inclus
dans des réseaux à l'aide de dix groupes d'informations
différents.
RNIS
(ISDN)
Integrated Services Digital Network – ISDN est un standard
de communication dans un réseau numérique.
Roaming
Roaming est une fonction dans laquelle un appareil sans fil
reconnaît par lui-même un réseau sans fil étranger comme
étant le réseau local.
26 Phoenix CONTACT
FR_FR_Glossar_Netzwerktechnik_01.indd 26
11.12.12 10:58
Router
Un routeur est un élément de liaison agissant sur la couche
3 du modèle de référence OSI entre différents réseaux.
L'adresse IP cible permet de décider dans quel réseau le
paquet doit être dirigé.
Routing
Détermination du parcours optimal de transport des
données, parmi les réseaux.
Routing
Table
Les informations concernant le trajet en direction des
appareils sont mémorisées dans la table de routage. Ces
informations servent de base à la décision concernant la
manière dont le paquet concerné doit être transmis.
S
SCADA
Supervisory Control and Data Acquisition – Il s'agit d'une
désignation de systèmes de commande et de visualisation de
process.
SCRJ
Module interface utilisé sur le switch Modular Managed, à
possibilité de diagnostic et raccordement possible de fibres
polymères ou HCS.
Semi-duplex
Le semi-duplex est une méthode de transmission des données qui fonctionne dans les deux sens, mais de manière
alternée.
Serveur COM Un serveur COM est un équipement final d'un réseau TCP/
IP, qui met à disposition des interfaces pour appareils en série
par le biais du réseau.
SFP
Small Form Pluggable – Il s'agit d'une interface optique permettant une utilisation souple de différents modules fibre
optique. Les interfaces standardisées destinées aux applications Gigabit peuvent être remplacées au cours du fonctionnement.
Smart Mode
Les switchs Phoenix Contact mettent à disposition, afin de
faciliter la configuration, un mode dans lequel une modification du mode de fonctionnement est possible sans outil supplémentaire ni interface utilisateur, de type CLI, Webbased
Management ou SNMP.
SMTP
Simple Mail Transfer Protocol – Il s'agit d'un type de protocole permettant de transmettre des courriels, principalement
d'amener et de transmettre les courriels dans des réseaux
informatiques.
FR_FR_Glossar_Netzwerktechnik_01.indd 27
Phoenix CONTACT 27
11.12.12 10:58
SNMP
Simple Network Management Protocol – Il s'agit d'une
norme indépendante du constructeur qui régit la gestion
Ethernet. SNMP est composée de trois éléments constitutifs : le protocole lui-même, la structure des informations
relatives à l'administration (SMI) et la base d'informations
relatives à la gestion (MIB). Le protocole transporte les données définies et rassemblées par SMI et MIB.
SNTP
Simple Network Time Protocol – Il s'agit d'un protocole de
synchronisation du temps avec une précision de 1 à 50 ms.
SOHO
Solutions réseau et technologies d'accès à Internet destinées
au petits bureaux ou au travail à domicile.
SSH
Secure Shell – Il s'agit d'un programme ou protocole réseau
permettent d'établir une liaison réseau chiffrée avec des
appareils éloignés.
S/STP
Screened Shielded Twisted Pair – Câble à paire torsadée avec
blindage par paire et blindage commun en forme de tresse
métallique.
STP
Shielded Twisted Pair – Il s'agit d'un câble à paire torsadée
avec blindage.
Switch
Les switchs relient les zones d'un réseau qui fonctionnent à
des vitesses différentes, par exemple (10 ou 100 MBit/s), ou
bien isolent des zones de circulation très intense (quantité
de données dans le temps) des autres zones du réseau. Le
switch détecte à quelle zone du réseau les paquets de données sont destinés et les transmet si nécessaire dans l'autre
segment. Ceci augmente la largeur de bande utile du réseau.
T
TCP
Transmission Control Protocol – TCP s'appuie sur IP et
garantit que les données sont correctes et que les paquets
de données sont transmis dans l'ordre correct.
TCP/IP Stack
Section d'un système d'exploitation ou pilote qui met à disposition tous les pilotes et toutes les fonctions nécessaires
pour supporter le protocole IP.
Telnet
Terminal over Network – Il s'agit d'un protocole standard
utilisé pour établir une liaison interactive vers d'autres
appareils via Ethernet. Telnet s'appuie sur TCP/IP pour les
protocoles de transmission et de sauvegarde.
28 Phoenix CONTACT
FR_FR_Glossar_Netzwerktechnik_01.indd 28
11.12.12 10:58
Temps de
latence
Temporisation entre la réception de données et leur transmission lors de la circulation dans un appareil.
TFTP
Trivial File Transfer Protocol – Il s'agit d'un protocole qui
permet de transmettre des fichiers complets et utilise un
minimum de commandes, comme lire ou écrire. TFTP sert
principalement à configurer des réseaux ou à charger des
systèmes d'exploitation.
TIA/EIA
Telecommunications Industry Organisation / Electronic
Industries Association – Association de l'industrie électronique / association de l'industrie des télécommunications,
organisation américaine de normalisation à caractère privé.
TP
Voir Twisted Pair (paire torsadée)
Trap
On appelle trap un message d'alarme SNMP ou d'événement
transmis avec la priorité maximum à différentes adresses, si
nécessaire, puis représenté en clair par la station de gestion.
Trap Targets
On appelle Trap Targets les cibles qui analysent les traps
(messages d'alarme ou d'événement).
Trunking
Voir Link Aggregation.
Tunneling
Tunneling, appelé également Encapsulation, décrit le conditionnement de données dans un paquet de données d'un
autre protocole de la même couche OSI.
TX
Abréviation de transmetteur – désignation des ports
émetteurs.
Type de
modulation /
méthode
du code
d'étalement
La transmission des données par radio fait appel à différents
types de modulation numériques et méthodes du code
d'étalement selon les standards WLAN utilisés (par ex.
PSK, QAM, CCK, DSSS, OFDM). Dans le principe, plus la
méthode est complexe, plus le débit de données transmissible est élevé et plus la stabilité de la transmission est faible.
U
UDP
User Datagram Protocol – Il s'agit d'un protocole sans
connexion qui s'appuie sur IP mais ne dispose d'aucune
mesure de sécurité. UDP permet d'obtenir des vitesses de
transmission élevées.
FR_FR_Glossar_Netzwerktechnik_01.indd 29
Phoenix CONTACT 29
11.12.12 10:58
UNICAST
UNICAST est un message destiné à un destinataire
spécifique du réseau.
USB
Universal Serial Bus – Il s'agit d'une interface série destinée à
connecter des périphériques extérieurs, comme par ex. des
disques durs, claviers, souris ou clés USB, avec un ordinateur.
USV
Alimentation secourue
UTP
Unshielded Twisted Pair – Il s'agit d'un câble à paire torsadée
non blindée.
V
Vitesse de
transmission
La vitesse de transmission décrit le nombre de bits transmis
par unité de temps (bit/s). Pour Ethernet, les vitesse de
transmission disponibles actuellement sont : 10, 100, 1 000
et 10 000 MBit/s.
VLAN
Virtual Local Area Network – Il s'agit d'un réseau virtuel
destiné à élaborer des réseaux isolés entre eux sur le plan
logique et reliés physiquement l'un à l'autre.
VPN
Virtual Private Network – Un VPN relie entre eux plusieurs
réseaux isolés les uns des autres par le biais d'un réseau
public, par ex. via Internet. La confidentialité et l'authenticité
sont garantis par l'utilisation de protocoles cryptographiques.
W
WAN
Wide Area Network – Il s'agit d'un réseau d'ordinateurs non
limité dans dans l'espace, qui peut s'étendre sur plusieurs
pays, voire continents.
WEP
Wired Equivalent Privacy – Il s'agit d'une méthode de chiffrement basée sur RC4 dans les réseaux LAN sans fil (attention : WEP est divulguée dans son intégralité).
WEP 64 Bit
Wired Equivalent Privacy – Méthode de chiffrement reposant
sur RC4 dans les réseaux LAN sans fil (attention : WEP est
divulguée dans son intégralité). La clé utilisée a une longueur
de 64 bits.
30 Phoenix CONTACT
FR_FR_Glossar_Netzwerktechnik_01.indd 30
11.12.12 10:58
WEP 128 Bit
Wired Equivalent Privacy – Méthode de chiffrement basée
sur RC4 dans les réseaux LAN sans fil (attention : WEP est
divulguée dans son intégralité). La clé utilisée a une longueur
de 128 bits.
WiFi
Le consortium WiFi est un regroupement de sociétés dont
l'objectif consiste à améliorer l'interopérabilité entre différents appareils par le biais d'interfaces radio. Dans de nombreux pays, WiFi est utilisé comme synonyme de WLAN.
Wireshark
Outil d'analyse (logiciel gratuit) destiné aux réseaux, qui permet d'enregistrer et d'analyser le trafic d'un réseau.
WLAN
Wireless Local Area Network – Il s'agit d'un réseau qui
fonctionne dans câble/sans conducteur conformément aux
normes IEEE.
WPA
WiFi Protected Access – Il s'agit d'un procédé
d'authentification WPA avec échange dynamique de clé.
WPA1 repose sur RSA RC4 et WPA2 sur AES.
WPA2
Wi-Fi Protected Access 2 – WPA2 est la mise en œuvre
d'une norme de sécurité des réseaux sans fil selon les
normes WLAN IEEE 802.11a, b, g et n, et repose sur la
norme avancée de chiffrement Advanced Encryption Standard (AES). Ce procédé succède au WPA, basé pour sa part
sur le standard Wired Equivalent Privacy (WEP), considéré
aujourd'hui comme non sécurisé. WPA2 met en œuvre les
fonctions de base de la dernière norme de sécurité en date
IEEE 802.11i.
WPAN
Wireless Personal Area Network – Il s'agit d'une catégorie
spéciale de PAN, qui utilise la communication sur des parcours radio restreints afin d'éviter la nécessité d'un câblage
sur de courts trajets.
X
XML
Extensible Markup Language – XML est un métalangage
permettant de représenter des données structurées sur le
plan hiérarchique sous la forme de fichiers de texte. XML est
utilisé de préférence pour échanger des données entre différents systèmes TI.
FR_FR_Glossar_Netzwerktechnik_01.indd 31
Phoenix CONTACT 31
11.12.12 10:58
IEEE
Les normes IEEE 802 sont émises par l'Institute of Electrical
Engineers afin de normaliser la technique des réseaux
indépendamment de leurs fabricants. Les principales normes
relatives aux réseaux Ethernet sont présentées ci-dessous.
IEEE 802.1 – LAN
802.1D
Protocole Spanning Tree
802.1p
Expédition de classe de trafic (Traffic Class Expediting) et
filtrage dynamique de multidiffusion (Dynamic Multicast Filtering) (publié dans 802.1D, en 1998)
802.1q
LANs à pont virtuel (Virtual Bridge LANs)
802.1s
Multiple Spanning Tree Protocol
802.1w
Rapid Spanning Tree Protocol
802.1X
Port Based Network Access Control (contrôle d'accès au
réseau basé sur les ports)
802.1AB
Link Layer Discovery Protocol (protocole de reconnaissance
automatique de couche de liaison)
IEEE 802.3 – CSMA/CD
802.3a
10Base2
802.3i
10Base-T
802.3j
10Base-F
802.3u
Fast Ethernet
32 Phoenix CONTACT
FR_FR_Glossar_Netzwerktechnik_01.indd 32
11.12.12 10:58
802.3x
Full Duplex and flow control (duplex intégral et contrôle de
débit)
802.3z
Ethernet gigabit via fibre de verre
802.3ab
Gigabit via UTP
802.3ad
Link Aggregation (agrégation de lien)
802.3ae
Ethernet 10 gigabit
802.3an
10GBase-T
802.3af
Power over Ethernet
IEEE 802.11 – LAN sans fil
802.11a
Extension (débit jusqu'à 54 MBit/s, fréquence 5 GHz, OFDM)
802.11b
Extension (débit jusqu'à 11 MBit/s, fréquence ISM 2,4 GHz,
DSSS/CCK)
802.11g
Extension (débit jusqu'à 54 MBit/s, fréquence ISM 2,4 GHz,
OFDM, DSSS)
802.11h
Adaptation avec puissance d'émission (TCP) et gestion de
fréquence (DFS) afin de correspondre aux réglementations
contrôlant la bande de fréquences 5 GHz.
802.11n
Permet d'augmenter le débit jusqu'à 300 MBit/s, 600 MBit/s
étant possibles en présence de faisceaux de câbles (bande de
fréquence 2,4 GHz ou 5 GHz).
802.11i
Ce standard permet le chiffrement des données en toute
sécurité en utilisant WPA2 avec des « preshared keys » (clés
symétriques).
AES (Advanced Encryption Standard, standard de chiffrement
avancé) fait aussi partie intégrante du standard, et permet un
chiffrement plus poussé des données.
802.11d
Roaming international (pays à pays). Adaptation aux réglementations de différents pays.
802.11e
Prise en charge de QoS
802.11f
Inter Access Point Protocol d'assistance de l'interopérabilité
entre des stations de base.
FR_FR_Glossar_Netzwerktechnik_01.indd 33
Phoenix CONTACT 33
11.12.12 10:58
Notes
34 Phoenix CONTACT
FR_FR_Glossar_Netzwerktechnik_01.indd 34
11.12.12 10:58
FR_FR_Glossar_Netzwerktechnik_01.indd 35
Phoenix CONTACT 35
11.12.12 10:58
© Phoenix Contact 2012
Printed in Germany
FR_FR_Glossar_Netzwerktechnik_01.indd 36
MNR 52001460/20/12/2012-01
PHOENIX CONTACT SAS
52 Bd de Beaubourg · Émerainville
77436 Marne la Vallée Cedex 2
Tél. : 01 60 17 98 98
Fax : 01 60 17 37 97
www.phoenixcontact.fr
11.12.12 10:58