Télécharger le PDF9.58 Mo - Colmar Fête le Printemps

Commentaires

Transcription

Télécharger le PDF9.58 Mo - Colmar Fête le Printemps
Colmar fête le printemps
FESTIVAL
MUSIQUE
&
13
concerts
29 mars - 10 avril 2016
CULTURE
Eglise Saint Matthieu
Salle des Catherinettes
www.printemps-colmar.com
Colmar tourisme : +33 (0)3 89 20 68 92
Festival Musique et Culture de Colmar
Caisses Crédit Mutuel de Colmar
Conception graphique : www.yurga.fr - Photographies : J. Schmitt, B. Fruhinsholz, T. Tibolla, C. Cantin, M. Francois, J. Lehmann, M. Borggreve, Jumi’s Photography, Modelvoor1dag,
OPRL/G.Vivien, D. Duchon-Doris, E. Larrayadieu, J.-B. Millot, Lyodoh Kaneko, Uwe-Arens - Programme sous réserve de modifications - Textes de B. Fruhinsholz et Christophe Ghristi - Ne pas jeter sur la voie
publique.
Colmar fête le printemps !
Et la musique n’est-elle pas la meilleure manière d’exprimer
notre joie et de célébrer la saison où tout renaît et
s’illumine ? Une fois les fêtes de Pâques passées, la musique
va envahir la ville pour quinze jours d’allégresse. Comme
chaque année, le Festival Musique et Culture de Colmar vous
a préparé un programme éclectique, surprenant et festif.
Classique et jazz se retrouvent et se mêlent, et les meilleurs
instrumentistes sont heureux de passer de l’un à l’autre.
Trompettes, flûtes et mandolines dialoguent avec guitares,
bandonéons et accordéons. Du concerto baroque au jazz
manouche, de la suite pour orchestre au tango, le Festival
Musique et Culture est fier d’avoir l’esprit ouvert et de faire
dialoguer les époques et les genres musicaux. Vivaldi serre
la main de Piazzolla et Bach tutoie Django Reinhardt !
Tout au long de cette grande communication musicale, nous
sommes heureux de vous présenter de magnifiques talents
musicaux, jeunes ou confirmés. Citons, entre autres, les
trompettistes Bernard Soustrot, Guy Touvron, Thierry Caens
et Gábor Boldoczki, les accordéonistes Richard Galliano et
Marcel Loeffler, les mandolinistes Julien Martineau et Avi
Avital, la flûtiste Juliette Hurel, la harpiste Isabelle Moretti,
la violoniste Deborah Nemtanu… Vous pourrez également
découvrir de jeunes chefs de talents comme Quentin Hindley
ou Frank Braley, par ailleurs pianiste exceptionnel. Ajoutons
à cela d’excellents orchestres de chambre, ensembles de
cuivres, trios de jazz… Et c’est la Cappella Sacra, sous la
direction de Cyril Pallaud, qui clôturera ces deux semaines
de concerts avec la musique sacrée de Mozart et Haydn.
L’Eglise Saint Matthieu et la salle des Catherinettes vous
attendent pour sacrer le printemps !
Renseignements
Office de Tourisme de Colmar
Tél. : 03 89 20 68 92 (aucune réservation ne sera faite à ce numéro)
E-mail : [email protected]
Site internet : www.printemps-colmar.com
Page Facebook : Festival Musique et Culture de Colmar
Mardi 29 mars
20 h 30
Eglise Saint Matthieu
3 Grand’Rue
A
B
C
D
ORCHESTRE DE CHAMBRE OCCITANIA
Deborah Nemtanu, direction, violon et alto
Juliette Hurel & Joséphine Poncelin, flûtes
Tarifs
Cat. 1
Plein tarif : 30 ¤
Tarif réduit : 27 ¤
Cat. 2
Plein tarif : 20 ¤
Tarif réduit : 18 ¤
Tarif jeunes : 15 ¤
A
Deborah
Nemtanu
B
Juliette
Hurel
C
Joséphine
Poncelin
D
Orchestre
de Chambre
Occitania
J.S. Bach : Suite n°3 en ut majeur BWV 1009
J.G. Graun : Sinfonia pour cordes, en si bémol majeur
J.S. Bach : Concerto Brandebourgeois N°4 en sol majeur BWV 1049
A. Vivaldi : Les 4 Saisons
Le Festival Musique et Culture s’ouvre par un hommage à deux
géants de la musique : Vivaldi et Bach. Tous deux sont nés à la fin
du XVIIe siècle, l’Italien sept ans avant l’Allemand, et ils eurent tous
deux une influence gigantesque sur l’histoire de leur art. Trois jeunes
musiciennes de grand talent sont réunies pour interpréter leurs œuvres,
accompagnées par l’excellent Orchestre de chambre Occitania. Deborah
Nemtanu jouera d’abord à l’alto la magnifique troisième suite de Bach
et sera rejointe par Juliette Hurel et Joséphine Poncelin pour le 4e des
Concertos brandebourgeois, musique d’une virtuosité redoutable et
d’un éclat incomparable. Vivaldi relèvera le défi avec ses Quatre saisons,
quatre concertos pour violon qui sont devenus les plus célèbres de
tout le répertoire, exaltant toutes les ressources de l’instrument. Chacun
est accompagné d’un sonnet écrit par Vivaldi lui-même et qui célèbre
les beautés de chaque saison – le chant joyeux des oiseaux, le soleil
ardent, les joies du vin ou des journées au coin du feu – mais aussi
les orages, la chasse ou les bourrasques du vent… Sur ce sujet éternel,
Vivaldi a composé une musique merveilleusement évocatrice, tour à
tour poétique et trépidante.
Mercredi 30 mars
20 h 30
Eglise Saint Matthieu
3 Grand’Rue
A
B
C
D
ORCHESTRE DE CHAMBRE OCCITANIA
Direction : Quentin Hindley
Tarifs
Cat. 1
Plein tarif : 30 ¤
Tarif réduit : 27 ¤
Cat. 2
Plein tarif : 20 ¤
Tarif réduit : 18 ¤
Tarif jeunes : 15 ¤
A
Marcel
Loeffler
B
Marie-Andrée
Joegger
C
Engé
Helmstet
D
Franck
Wolf
Marcel Loeffler & Marie-Andrée Joegger, accordéons
Cedric Loeffler & Engé Helmstetter, guitares
Franck Wolf, saxophone / Gilles Coquard, contrebasse
D. Reinhardt : What kind of friend / Black Night (Ex-Diminishing) /
Troublant Boléro (version orchestrale) / Impromptu / Anouman /
Rythm future
M. Loeffler : Fugue tempérer
J.S. Bach : Concerto pour violon en la mineur BWV 1041
A. Piazzolla : Invierno Porteño / Muerte del Angel extrait de la
suite Angel / Imágenes 676 / Fuga y Misterio extrait de Maria
de Buenos Aires / Oblivion du film Enrico IV
J.S. Bach : Concerto deux violons en ré mineur BWV 1043
Incontestable tête d’affiche du jazz régional il y a quelques années,
l’accordéoniste Marcel Loeffler, qui se produit avec son sextet et l’orchestre
de chambre Occitania, a acquis durant la dernière décennie une stature
nationale, puis internationale parfaitement méritée. Comme a su le faire
avec brio il y a plus de 60 ans son idole Django Reinhardt, il ose s’attaquer
à la référence absolue en musique, Johann Sebastian Bach, qu’il associe lors
de ce concert à un autre de ses maîtres à penser musical, l’Argentin Astor
Piazzolla. Considéré de son vivant comme l’un des compositeurs essentiels
d’une époque que l’on dit aujourd’hui « baroque », tombé dans l’oubli durant
deux générations jusqu’à sa redécouverte par Felix Mendelssohn-Bartholdy,
le Kantor est depuis LA référence absolue pour tous les musiciens, à la fois
maître insurpassable, modèle, défricheur, désinhibiteur… Pour les jazzmen,
il incarne la révolution tonale, l’invention de sonorités inhabituelles mais
également, la liberté d’improvisation, qui est la base même du jazz.
Le concerto pour deux violons en ré majeur BWV 1043, ainsi que celui pour
violon en la mineur BWV 1041 sont des exemples parfaits de ce qu’était/
où allait être la musique à la fin de la période baroque, les instruments
solistes s’affranchissant de l’ensemble, dialoguant entre eux en toute liberté.
Le compositeur a transcrit lui-même la première de ces pièces pour deux
clavecins, Django l’a jazzifié au milieu des années 30 et le cinéma n’a pas
manqué de l’utiliser, à l’exemple de Woody Allen pour « Hannah et ses
sœurs ». Quelques pièces d’Astor Piazzolla et de Django Reinhardt (Troublant
boléro, Impromptu, Rythm future… ) complètent à la perfection ce programme.
Jeudi 31 mars
20 h 30
Eglise Saint Matthieu
3 Grand’Rue
A
B
C
D
ORCHESTRE DE CHAMBRE OCCITANIA
Direction : Quentin Hindley
Philippe Mouratoglou, guitare / Juliette Hurel, flûte
Ariane Wohlhuter, soprano / Isabelle Moretti, harpe
Tarifs
Cat. 1
Plein tarif : 35 ¤
Tarif réduit : 31 ¤
Cat. 2
Plein tarif : 25 ¤
Tarif réduit : 22 ¤
Tarif jeunes : 15 ¤
A
Quentin
Hindley
B
Juliette
Hurel
C
Ariane
Wohlhuter
D
Isabelle
Moretti
J. Haydn : Symphonie n°49 en fa mineur, La Passione
M. Giuliani : Concerto pour guitare n°1 opus 30
W.A. Mozart : Exultate, Jubilate K165
W.A. Mozart : Concerto pour Flûte, Harpe et orchestre en ut majeur
K299
Un magnifique programme qui nous fait voyager dans la Vienne des
Habsbourg ! La symphonie en fa mineur de Haydn est l’une de ses plus
intenses et émouvantes. Son titre de Passione reste un mystère, mais
la symphonie était peut-être destinée aux temps de Pâques, ce qui
expliquerait son atmosphère de deuil avant le retour de la lumière.
C’est un tout autre univers que déploie le concerto pour guitare de
Mauro Giuliani. Né dans les Pouilles, mort à Naples, il fut un célèbre
virtuose de la guitare et composa beaucoup pour son instrument. Il
exerça d’ailleurs un temps à Vienne, où il rencontra Haydn, et où il créa
en 1808 son premier concerto, d’une exquise veine lyrique. Le Exultate
Jubilate de Mozart aussi nous vient d’Italie : il a été composé pour
le castrat Rauzzini par un compositeur de 17 ans. Comme son titre
le fait entendre, c’est une musique radieuse et brillante, célébrant les
bonheurs du ciel. Sa dernière partie est une grande vocalise sur un seul
mot : alleluia ! Enfin, le concerto pour flûte et harpe est l’une des œuvres
françaises de Mozart, composée lors de son dernier et triste séjour à
Paris. C’est une œuvre d’une délicatesse ineffable, ici interprétée par
deux grandes solistes, Juliette Hurel et Isabelle Moretti.
Vendredi 1er avril
20 h 30
Salle des Catherinettes
8 rue Kléber
A
B
C
DJANGO DELUXE TRIO
FEAT. JERMAINE LANDSBERGER
& STOCHELO ROSENBERG
Tarifs
Plein tarif : 30 ¤
Tarif réduit : 27 ¤
Tarif jeunes : 25 ¤
A
Jermaine
Landsberger
B
Stochelo
Rosenberg
C
Django
Deluxe
Trio : Giovanni Weiss, guitare solo
Marcel Weiss, guitare rythmique
Jeffrey Weiss, contrebasse
Jermaine Landsberger, piano
Stochelo Rosenberg, guitare
Complices musicaux de longue date, le guitariste Stochelo Rosenberg et le
pianiste Jermaine Landsberger unissent leurs enthousiasmes pour rendre un
hommage circonstancié au plus connu des fils du vent, Django Reinhardt.
Jazzmen sinti de la troisième génération, le guitariste batave et le pianiste
germain ont su prendre le temps d’apprendre l’héritage, de le digérer
puis d’oublier l’héritage avant d’y revenir après s’être confrontés au
monde contemporain, aux rythmes de bossa comme au funk, au jazzrock tout autant qu’au style west-coast. De leurs rencontres multiples,
de leurs tours du monde et défis sonores protéiformes est né l’amour
de l’improvisation et celui du mélange des genres, sans que jamais le
respect de leurs racines ne soit jeté aux oubliettes… Django peut-être un
peu bousculé, mais Django vénéré.
Instrumentistes parfaits, lyriques quand besoin et inventifs à tout instant,
les deux compères ne dédaignent jamais se lancer, comme un défi à
la tradition manouche, dans des joutes et des improvisations de haut
vol à quatre mains, 88 touches et six cordes… ce qui devrait conduire à
quelques moments parfaits, enthousiasmants pour l’auditeur-spectateur.
Sans préjuger d’une programmation qui ne sera dévoilée qu’en direct,
dont quelques bijoux de l’univers reinhardtien qui auront fait l’objet d’une
rénovation stylistique salutaire où le contemporain et l’immuable font
bon ménage.
Ces deux grands messieurs du jazz, et pas seulement de son
compartiment manouche, jouent aux côtés du trio Django Deluxe dont
le leader est le guitariste Giovanni Weiss, élu par le magasine allemand
Echo Jazz « meilleur guitariste de l’année 2013 » ; son frère Jeffrey Weiss
à la contrebasse, et son cousin Marcel Weiss à la guitare rythmique
complètent la formation.
Samedi 2 avril
20 h 30
Eglise Saint Matthieu
3 Grand’Rue
A
B
C
D
E
ORCHESTRE DE CHAMBRE
DU WURTEMBERG DE HEILBRONN
Tarifs
Cat. 1
Plein tarif : 35 ¤
Tarif réduit : 31 ¤
Cat. 2
Plein tarif : 25 ¤
Tarif réduit : 22 ¤
Tarif jeunes : 15 ¤
A
Julien
Martineau
B
David
Bismuth
C
Gábor
Boldoczki
D
Jean-Marc
Foltz
E
Orchestre
de Chambre
du Würtemberg
de Heilbronn
Julien Martineau, mandoline / David Bismuth, piano
Gábor Boldoczki, trompette / Jean-Marc Foltz,
clarinette
L. van Beethoven : Sonate pour mandoline et piano WoO44b
W.A. Mozart : Concerto pour clarinette, en la majeur K622
B. Marcello : Concerto pour trompette en do mineur
R. Calacce : Concerto pour mandoline n°2 op. 144
J. Neruda : Concerto pour trompette en mi bémol majeur
Qui sait que le sérieux Beethoven a composé pour la mandoline,
l’instrument napolitain par excellence ? Le Festival Musique et culture
vous propose de découvrir ces œuvres rares et charmantes ! De surprise
en surprise, ce programme vous fera découvrir le concerto de Raffaele
Calace, joueur de mandoline et compositeur, et napolitain bien sûr !
Bien après Beethoven, Calace a consacré plus de 200 œuvres à son
instrument fétiche et a illustré son art dans toute l’Europe et jusqu’au
Japon ! Son 2e concerto, tour à tour charmeur et poétique, est un rayon
de soleil. La trompette sera elle aussi à l’honneur avec deux concertos,
très différents l’un de l’autre. Dans celui de Benedetto Marcello,
contemporain de Vivaldi et vénitien comme lui, c’est surtout le lyrisme
qui prévaut. Celui du compositeur tchèque Neruda, musicien à la cour
de Dresde, renvoie davantage à la tradition classique germanique et
demande une virtuosité de tous les instants.
Enfin, la clarinette de Mozart nous mènera aux sommets de l’émotion.
Son concerto pour clarinette est l’une de ses dernières œuvres et fait
pleuvoir sur nous sa lumière et sa grâce. Aux cinéphiles, elle évoquera
aussi une des plus belles scènes de Out of Africa. Accompagnés de
l’orchestre de chambre du Wurtemberg, les meilleurs instrumentistes
feront revivre pour vous ces pages magnifiques.
Dimanche 3 avril
20 h 30
Eglise Saint Matthieu
3 Grand’Rue
A
B
ORCHESTRE DE CHAMBRE
DU WURTEMBERG DE HEILBRONN
Fabrice Millischer, trombone
Tarifs
Cat. 1
Plein tarif : 25 ¤
Tarif réduit : 22 ¤
Cat. 2
Plein tarif : 15 ¤
Tarif réduit : 13 ¤
Tarif jeunes : 10 ¤
A
Fabrice
Millischer
B
Orchestre
de Chambre
du Würtemberg
de Heilbronn
G. Holst : Brook Grenn suite
T. Albinoni : Concerto en ré mineur
L-E. Larsson : Concertino
J. Ireland : A Downland Suite
G. Gershwin : Suite et Lullaby pour cordes
De Albinoni à Gershwin, l’orchestre de chambre du Wurtemberg de
Heilbronn joue l’éclectisme ! Du premier, on connaît surtout un célèbre
Adagio, qui d’ailleurs n’est pas de lui ! Mais la musique de ce Vénitien
du XVIIIe siècle est toujours élégante et brillante, comme en témoigne le
concerto joué par le tromboniste Fabrice Millischer. Celui-ci interprètera
également le concertino de Lars-Erik Larsson, compositeur suédois dont
l’art néoclassique évoque à la fois Stravinsky et Poulenc. Les cordes
seront à la fête avec deux belles œuvres bucoliques et… anglaises ! La
Brook Green Suite est un hommage de Gustav Holst – le compositeur
des géniales Planètes ! – à un lieu cher et, avec A Downland Suite,
John Ireland évoque les paysages du Sud de l’Angleterre. Tous deux
furent des figures essentielles de l’histoire de la musique anglaise et
influencèrent Benjamin Britten. Nous traverserons ensuite l’océan pour
retrouver le génial créateur que fut George Gershwin, né à Brooklin dans
une famille d’immigrés russe, et créateur du jazz symphonique. Ami de
Ravel et d’Alban Berg, il a triomphé à Broadway et ses standards ont été
une source d’inspiration pour les plus grands jazzmen. Quelques-unes
de ses plus belles mélodies seront interprétées ici de même que son
émouvante Berceuse.
Lundi 44 avril
avril
Lundi
20hh30
30
20
Salle des
des Catherinettes
Catherinettes
Salle
rue Kléber
Kléber
88 rue
AA
BOSSARENOVA TRIO
TRIO
BOSSARENOVA
Joo Kraus,
Kraus, trompette
trompette
Joo
Paula Morelenbaum,
Morelenbaum, chant
chant
Paula
Ralf Schmid,
Schmid, piano
piano
Ralf
Tarifs
Tarifs
Plein tarif
tarif :: 25
25¤¤
Plein
Tarif réduit
réduit :: 22
22¤¤
Tarif
Tarif jeunes
jeunes :: 20
20¤¤
Tarif
AA
Bossarenova trio
trio
Bossarenova
Samba Prelùdio
Prelùdio
Samba
Le trio
trio qui
qui se
se produit
produit àà l’occasion
l’occasion de
de ce
ce concert
concert aux
aux saveurs
saveurs brésiliennes
brésiliennes
Le
vu le
le jour
jour ilil yy aa quelques
quelques années
années sur
sur une
une idée
idée un
un peu
peu folle
folle portée
portée par
par
aa vu
un surdoué
surdoué du
du piano
piano sous
sous toutes
toutes ses
ses nuances,
nuances, Ralf
Ralf Schmid.
Schmid.
un
Parfaitementààl’aise
l’aisetant
tantdans
dansle
lerépertoire
répertoirele
leplus
pluscontemporain
contemporainpour
pourpiano
piano
Parfaitement
que dans
dans les
les expérimentations
expérimentations jazzistiques
jazzistiques aux
aux côtés
côtés de
de grands
grands noms
noms du
du
que
jazz actuel
actuel (notamment
(notamment Herbie
Herbie Hancock,
Hancock, les
les frères
frères Brecker
Brecker et
et Ivan
Ivan Lins)
Lins) ou
ou
jazz
au sein
sein de
de son
son Tales
Tales of
of tones
tones trio,
trio, Ralf
Ralf Schmid
Schmid est
est également
également en
en charge
charge du
du
au
big band
band de
de la
la SWR
SWR àà Stuttgart
Stuttgart quand
quand ilil aa eu,
eu, ilil yy aa quelques
quelques années,
années, l’idée
l’idée
big
d’un opus
opus discographique
discographique autour
autour de
de la
la bossa-nova.
bossa-nova. Projet
Projet somme
somme toute
toute
d’un
quelconque, en
en ceci
ceci que
que depuis
depuis Stan
Stan Getz,
Getz, au
au cœur
cœur des
des années
années 60,
60, bien
bien
quelconque,
des musiciens
musiciens de
de jazz
jazz se
se sont
sont confrontés
confrontés aux
aux atmosphères
atmosphères brésiliennes…
brésiliennes…
des
sauf que
que le
le projet
projet concernait
concernait une
une formation
formation instrumentale
instrumentale inhabituelle
inhabituelle de
de
sauf
près d’une
d’une vingtaine
vingtaine de
de musiciens
musiciens en
en lieu
lieu et
et place
place du
du traditionnel
traditionnel quartet
quartet
près
intimiste. Séduite
Séduite par
par le
le projet,
projet, Paula
Paula Morelenbaum
Morelenbaum s’est
s’est glissé
glissé devant
devant le
le
intimiste.
micro pour
pour une
une collaboration
collaboration qui
qui se
se voulait
voulait éphémère
éphémère et
et qui,
qui, en
en changeant
changeant
micro
de format
format comme
comme d’objet,
d’objet, dure
dure depuis
depuis bientôt
bientôt une
une décennie!
décennie!
de
Après avoir
avoir un
un temps
temps chanté
chanté au
au sein
sein du
du groupe
groupe vocal
vocal Céu
Céu da
da Boca,
Boca, Paula
Paula
Après
Morelenbaum aa rejoint
rejoint en
en 1984
1984 lala formation
formation Banda
Banda Nova
Nova du
du compositeur
compositeur et
et
Morelenbaum
pianisteTom
Tom(Antonio
(AntonioCarlos)
Carlos)Jobim
Jobimqu’elle
qu’ellene
nequittera
quitteraqu’à
qu’àlalamort
mortde
decelui-ci.
celui-ci.
pianiste
Trompettiste, Joo
Joo Kraus
Kraus est
est membre
membre du
du trio
trio Ton
Ton of
of Tales
Tales et
et fidèle
fidèle compagnon
compagnon
Trompettiste,
musical de
de Ralf
Ralf Schmid
Schmid pour
pour nombre
nombre d’expérimentations
d’expérimentations sonores.
sonores.
musical
Enregistré ilil yy aa deux
deux ans,
ans, l’album
l’album « Samba
« Samba Prelùdio »
Prelùdio » (Skip
(Skip records)
records) sert
sert de
de
Enregistré
canevas pour
pour ce
ce concert
concert du
du Bossarenova
Bossarenova Trio
Trio autour
autour d’une
d’une musique
musique de
de la
la
canevas
tradition mais
mais « actualisée »
« actualisée » (cf.
(cf. le
le « re »
« re » qui
qui sous-entend
sous-entend la
la « rénovation »).
« rénovation »).
tradition
La figure
figure tutélaire
tutélaire des
des maîtres
maîtres du
du genre
genre est
est présente
présente avec
avec Caetano
Caetano Veloso
Veloso
La
(Samba de
de verao),
verao), Tom
Tom Jobim
Jobim (O
(O morro
morro nao
nao tem
tem vez,
vez, AA felicidade
felicidade et
et Aguas
Aguas
(Samba
de Março),
Março), Joao
Joao Gilberto
Gilberto (Samba
(Samba da
da minha
minha terra,
terra, écrit
écrit avec
avec Stan
Stan Getz),
Getz), mais
mais
de
également Vinicius
Vinicius de
de Moraes
Moraes et
et Baden
Baden Powell
Powell ainsi
ainsi qu’un
qu’un inattendu
inattendu « Ich
« Ich
également
grolle nicht »
nicht » de
de Robert
Robert Schumann
Schumann sur
sur un
un texte
texte de
de Heinrich
Heinrich Heine
Heine et
et devenu
devenu
grolle
« Pra che
che chorar »
chorar » dans
dans un
un arrangement
arrangement envoûtant.
envoûtant.
« Pra
Mardi 5 avril
20 h 30
Eglise Saint Matthieu
3 Grand’Rue
A
B
C
D
ENSEMBLE DE CUIVRES
DU CONSERVATOIRE DE COLMAR
Direction : Philippe Spannagel
Gratuit
Bastien Baumet, euphonium / Alexis Demailly, cornet
Jean Raffard, trombone avec la participation
exceptionnelle de Bernard Soustrot, trompette
J. Van der Root : Mercury / B. Appermont : Colors
S. Roberts : Carrickfergus / K. Houben : Broken Sword
P. Graham : Portrait de Paris / L. Anderson : Trumpeter’s Lullaby
L. Gistel : Rock da House
avec la participation des classes de trompette, trombone,
euphonium et tuba du CRD de Colmar
A
Philippe
Spannagel
B
Alexis
Demailly
C
Jean
Raffard
D
Ensemble
de cuivres
du Conservatoire
de Colmar
Dirigé par Philippe Spannagel, tromboniste de l’orchestre symphonique de
Mulhouse et enseignant au CRD colmarien, le Brass-band du conservatoire de
Colmar a depuis des années acquis ses (belles) lettres de noblesse, tant par
ses qualités purement instrumentales que pour l’éclectisme de son répertoire.
Fidèle du festival colmarien, qui lui avait confié la saison dernière, en
partage avec le grand orchestre d’harmonie du conservatoire, le concert
de clôture, l’ensemble de cuivre est formé à quasi parité de professeurs et
d’élèves des ses grandes classes ; directeur artistique du festival et l’un des
plus fameux élèves de feu Maurice André, le trompettiste Bernard Soustrot
sera l’un des solistes de la formation, au même titre que Bastien Baumet
(euphonium), Alexis Demailly (cornet) et Jean Raffard (trombone).
Le programme est constitué de pièces spécialement écrites pour ensemble de
cuivre par quelques-uns des plus brillants compositeurs du genre. « Colors »
pour trombone et ensemble du Belge Bert Appermont est une pièces en
quatre mouvements, illustration sonore sublimée de quatre couleurs,
successivement le jaune, le rouge, le bleu et le vert ; « Carrickfergus » est une
adaptation contemporaine d’un air traditionnel irlandais, « Brocken sword »
de Kevin Houben a des allures de musique de film, « Trumpeter’s lullaby »
est une courte pièce audacieuse écrite par le compositeur Leroy Anderson,
tandis que « Rock da house » du compositeur helvétique Luc Gistel a des
accents rock prononcé. « Portrait of Paris », certainement l’œuvre-phare du
concert, a été commandé en 2014 au compositeur Peter Graham par Bastien
Baumet et Alexis Demailly, membres du Paris Brass Band, à l’occasion d’une
compétition mondiale d’ensembles de cuivres, à l’image de celle relatée
dans le film « Les virtuoses » ; les deux dédicataires en seront les solistes.
Mercredi 6 avril
20 h 30
Salle des Catherinettes
8 rue Kléber
A
VIRACOCHAS
Tarifs
Plein tarif : 25 ¤
Tarif réduit : 22 ¤
Tarif jeunes : 20 ¤
A
Viracochas
Jean-Marc Foltz, clarinette
Philippe Mouratoglou, guitare
Claude Tchamitchian, contrebasse
Christophe Marguet, batterie
C’est à un concert-concept que convie le quartet de jazz Viracochas,
un périple initiatique contemporain à la rencontre d’une civilisation
holocaustée il y cinq siècles par des bandes de conquistadors sanguinaires
commandées par Hernan Cortés et Francisco Pizzaro, les Incas.
Ce n’est pas sans raison que la formation, parfaitement hexagonale si l’on
s’en tient au passeport de ses composants, a pris comme nom Viracochas, qui
au singulier est celui du plus important des dieux incas, fils du soleil, roi de
la foudre et des tempêtes, créateur de la lune et des étoiles et naturellement
fondateur de toutes les civilisations andines, de l’Equateur à la Terre de feu.
C’est donc bien à un périple, ou du moins l’idée d’un périple, autour de
quelques lieux emblématiques et personnages mythiques des civilisations
précolombiennes que nous convie le quartet. Les lieux sont physiquement
et architecturalement magnifiques, les paysages grandioses, propices aux
interprétations et aux constructions intellectuelles les plus audacieuses…
entre les « Tintin et le temple du soleil » et « Aguirre et la colère des dieux ».
En quartet, mais en formation rarement usitée (clarinette, guitare,
contrebasse et batterie), Viracochas va emmener ses auditeurs, en
suivant le « Qhapaq Nan » (route royale longue de 30 milliers de
kilomètres reliant tous les sites incas) du temple de « Kalasasaya »
en Bolivie, au « Machu Picchu » péruvien puis en Equateur à « El
Chura », évoquera le condor (« Aguila »), oiseau-roi, rendra hommage
à « Pachamama », la déesse terre-mère qui dans la cosmogonie andine
est liée à la fertilité… en d’étranges évocations du soleil, des pierres, des
esprits, de la nuit, des chamans et des animaux.
Clarinettiste à la fois de répertoire classique (il est l’un des solistes
du concert du 2 avril) et de jazz (il a longtemps été membre de l’Orja
de Bernard Struber), Jean-Martin Foltz est le compositeur de cette
saga andine pour laquelle il s’est entouré de trois de ses complices
réguliers, le guitariste Philippe Mouratoglu (en concert avec l’orchestre
de chambre Occitania le 31 mars), le batteur Christophe Marguet et le
contrebassiste Claude Tchamitchian.
Cette suite andine a été enregistrée récemment sur le label « Vision
fugitive », distribution Harmonia Mundi.
Jeudi 7 avril
20 h 30
Salle des Catherinettes
8 rue Kléber
A
B
RICHARD GALLIANO & AVI AVITAL
Richard Galliano, accordéon
Avi Avital, mandoline
Tarifs
Plein tarif : 35 ¤
Tarif réduit : 31 ¤
Tarif jeunes : 25 ¤
A
Avi
Avital
B
Richard
Galliano
A. Piazzolla : Oblivion
A. Piazzolla : Libertango
V. Monti : Csardas
J.S. Bach : Sicilienne
B. Bartok : 6 Romanian Folk dances
N. Rota : Il padrino
R. Galliano : Aria - Spleen - Laurita
Peu de concerts illustrent aussi bien la perméabilité existant entre différents
genres musicaux, pour qui aime catégoriser ses enthousiasmes, que celui
proposé par le mandoliniste Avi Avital et le bandonéoniste/accordéoniste
Richard Galliano. Alors, jazz ou classique ?
Nul ne conteste que dans leur segment instrumental, chacun d’eux
est une référence incontournable. Né en Israël en 1978, Avi Avital a été
formé à l’académie musicale de Jérusalem avant de rejoindre le graal de
tout mandoliniste, le conservatoire Cesare Pollini de Padoue. Lauréat de
nombreux concours internationaux, il est le premier joueur de mandoline à
être récompensé, en 2010, d’un Grammy Award dans la catégorie « meilleur
soliste instrumental »… signant peu après un contrat avec le prestigieux
label Deutsche Grammophon.
Richard Galliano, né à Cannes en 1950, a suivi un brillant cursus pianotrombone-accordéon au conservatoire de Nice. Très vite son esthétique
musicale lui fait rencontrer quelques-uns des plus brillants interprètes de la
planète jazz (Martial Solal, Ron Carter, Chet Baker, Michel Petrucciani, Michel
Portal…) mais également Claude Nougaro, Brigitte Fontaine ou Juliette Greco.
En 1992 il est récompensé du prix Django Reinhardt, décerné au musicien
de l’année par l’académie du jazz.
Pour tous, Johann Sebastian Bach est l’incarnation même du classique, mais
quand ces deux compères s’emparent de sa « Sicilienne » le folklore pointe
son nez… comme il le fait avec les « Six danses roumaines » de Béla Bartók ;
l’ambiance est résolument slave avec les célèbres Csardas de Vittorio
Monti, le soleil (mais également la nostalgie) accompagnent Oblivion et
Libertango de Astor Piazzolla ainsi que Il padrino de Nino Rota et quelques
compositions personnelles de Richard Galliano.
Alors, classique ou jazz ? Simplement envoûtant !
Vendredi 8 avril
20 h 30
Eglise Saint Matthieu
3 Grand’Rue
A
B
C
D
ORCHESTRE ROYAL DE CHAMBRE
DE WALLONIE
Direction : Frank Braley
Tarifs
Cat. 1
Plein tarif : 40 ¤
Tarif réduit : 36 ¤
Cat. 2
Plein tarif : 30 ¤
Tarif réduit : 27 ¤
Tarif jeunes : 15 ¤
A
Bernard
Soustrot
B
Guy
Touvron
C
Nicolas
André
D
Thierry
Caens
Bernard Soustrot, Guy Touvron, Nicolas André,
Florian Varmenot & Gabriel Diaz Huerta, trompettes
Thierry Caens, trompette et bugle
A. Vivaldi / J.S. Bach : Concerto pour 4 trompettes en la mineur
G.P. Telemann : Sonate en ré majeur
H. Biber : Sonata à 6 trompettes
M. Colombier : Emmanuel
G.F. Haendel : Concerto pour orchestre de chambre et trompette
en si bémol majeur
G.H. Stölzel : Concerto pour 4 choeurs en ré majeur
Sonnez trompettes ! Six formidables trompettistes d’aujourd’hui seront
réunis pour ce concert festif, consacré à quelques-unes des pages les plus
brillantes du répertoire baroque ! Autour de Bernard Soustrot et de Guy
Touvron, tous deux disciples de Maurice André, et sous la direction de
Frank Braley, voici réunis les maîtres du concerto : le Vénitien Vivaldi et
l’Européen Haendel bien sûr, qui ont écrit pour les cuivres comme pour la
voix humaine, l’Allemand Telemann ou l’Autrichien Biber… Chacun d’eux a
su exalter la virtuosité comme le lyrisme d’un instrument naturellement fait
pour la célébration et la solennité. Ce concert permettra aussi d’entendre le
spectaculaire concerto de Gottfried Heinrich Stölzel, musicien de la cour de
Saxe-Gotha, souvent comparé à son contemporain Bach, et dont la majorité
des œuvres est perdue. Son concerto en ré majeur fait se répondre les
groupes d’instruments en un dialogue jubilatoire. Au milieu de ces sons
éclatants, Thierry Caens interprètera la musique nostalgique et magique
de Michel Colombier, Emmanuel, qui a pendant de longues années, avec
les images de Jean-Michel Folon, annoncé la fin des programmes de la
télévision publique. Voilà le printemps dignement acclamé !
Samedi 9 avril
20 h 30
Eglise Saint Matthieu
3 Grand’Rue
A
B
C
D
ORCHESTRE ROYAL DE CHAMBRE
DE WALLONIE
Direction, piano : Frank Braley
Tarifs
Cat. 1
Plein tarif : 30 ¤
Tarif réduit : 27 ¤
Cat. 2
Plein tarif : 20 ¤
Tarif réduit : 18 ¤
Tarif jeunes : 15 ¤
A
Frank
Braley
B
Manu
Comté
C
Sylvain
Cremers
D
Ensemble
« B-Strings »
Manu Comté, bandonéon / Sylvain Cremers, hautbois
l’Ensemble « B-Strings » :
Jean-Frédéric Molard & Red Gjeci, violons
Pascal Schmid, alto / Hans Vandaele, violoncelle
Philippe Cormann, contrebasse
A. Piazzolla : La Muerte del Angel / Tres minutos con la realidad /
La despareja (arrangements de Alejandro Schwarz)
G. Jerez Le Cam : Los Pibes
G. Jerez Le Cam : Jugada intima
A. Piazzolla : Aconcagua (1er mouvement), concerto pour Bandoneon
M. Arnold : Concerto pour hautbois et cordes
S. Barber : Canzonetta pour hautbois et cordes, op. 48 posthume
N. Rota : Concerto per archi
Astor Piazzolla a révolutionné le tango, mais il est avant tout un immense
musicien. Enfant, il se passionne pour Bach comme pour le jazz et c’est
grâce aux conseils de Nadia Boulanger qu’il trouva sa voie d’artiste. Trois de
ses danses fantastiques, âpres et sensuelles, préluderont au 1er mouvement
de son concerto pour bandonéon (dont il jouait avec génie). Entre ces
œuvres se glissent deux morceaux de Gerardo Jerez Le Cam, sans doute l’un
de ses héritiers les plus originaux. Face au tango-roi, trois grands créateurs
du XXe siècle seront à la fête. Malcolm Arnold est, aux côtés de Benjamin
Britten, l’un des compositeurs anglais les plus importants de l’après-guerre.
S’il a beaucoup travaillé pour le cinéma et si la musique du Pont de la rivière
Kwaï est célébrissime, c’est son beau concerto pour hautbois que nous
entendrons. Le hautbois nous mènera ensuite à l’Américain Samuel Barber,
musicien toujours émouvant. Nino Rota est lui aussi associé au cinéma,
ayant travaillé pour Fellini comme pour Visconti, mais son catalogue de
compositeur est immense, de la musique de chambre à l’opéra. Son
Concerto per archi est un brillant chef-d’œuvre. Aux côtés de Frank Braley,
un des pianistes les plus recherchés de sa génération, des musiciens de
tous horizons vous feront découvrir ces facettes irrésistibles de la musique
du XXe siècle.
Dimanche 10 avril
20 h 30
Eglise Saint Matthieu
3 Grand’Rue
A
B
CAPELLA SACRA
Direction : Cyril Pallaud
Tarifs
Cat. 1
Plein tarif : 25 ¤
Tarif réduit : 22 ¤
Cat. 2
Plein tarif : 15 ¤
Tarif réduit : 13 ¤
Tarif jeunes : 10 ¤
A
Cyril
Pallaud
B
Capella Sacra,
chœur et orchestre
professionnel de
musique sacrée
d’Alsace
Chœur et orchestre professionnel
de musique sacrée d’Alsace
Aude Rothenburger, Anna Miklashevich
& Anne-Sophie Schweiger, sopranos
Aurélie Estatico, alto
Daniela Florencia Menconi, mezzo soprano
Laurent Roos & Akinobu Ono, ténors
Pierre-Emmanuel Lephay, basse
C.P.E. Bach : Magnificat
W.A. Mozart : Et Incarnatus Est, extrait de la Grande Messe inachevée
en ut mineur KV 427
J. Haydn : Missa in Angustiis dite Lord Nelson Mass
Un nouvel ensemble professionnel alsacien pour un programme scintillant !
Pour ce concert de prestige, deux chefs d’œuvre de la musique sacrée - dont
la magnificence n’a d’égal que la difficulté redoutable - seront servis par un
nouvel ensemble alsacien d’exception, la Capella Sacra. Fondée en 2014 et
composée de 50 chanteurs et 25 musiciens de 10 nationalités distinctes, la
Capella s’est spécialisée dans le répertoire sacré du 18e siècle. Favorisant
la carrière des jeunes artistes issus des meilleures écoles européennes
(CNSM de Paris & Lyon, Schola Cantorum Basiliensis), elle propose des
interprétations d’une grande vivacité, finesse et musicalité.
Son chef, Cyril Pallaud, formé à la Schola, musicologue spécialisé en musique
sacrée, prix Talent d’Avenir de la Fond’Action Alsace mène aujourd’hui
une carrière internationale et dirige, depuis 2008, la Saison de Musique
Sacrée d’Alsace. Ses derniers enregistrements consacrés aux compositeurs
alsaciens ont été salués par les critiques.
Pour cette production, il s’est entouré de solistes de grande qualité, connus
des scènes d’opéra (Laurent Roos, Anne-Sophie Schweiger) ou encore
jeunes prodiges à la fulgurance étonnante dans le répertoire ancien (Anna
Miklashevich et Akinobu Ono).
Toutes les conditions sont réunies pour faire de ce concert un moment
magique à ne rater sous aucun prétexte.
Partenaires
-
Ville de Colmar
Spedidam
Région Alsace Champagne-Ardenne Lorraine
Conseil Départemental du Haut-Rhin
Caisses Crédit Mutuel de Colmar
Crédit Mutuel Bartholdi
Guitare Plus
UMIH 68
Vialis
SCCU
Société Colmarienne de Chauffage Urbain
- Hôteliers et restaurateurs colmariens
- Les Vitrines de Colmar
- DNA
- Accent 4
Eglise Saint Matthieu
3 Grand’Rue
Cette ancienne église des Franciscains datant du XIVe siècle est un
remarquable exemple de l’architecture gothique des ordres mendiants.
Plusieurs restaurations de 1982 à 1997 permirent à l’église de retrouver
son état primitif, en rehaussant notamment les plafonds baissés en
1862 pour des économies de chauffage. Sa remarquable acoustique lui
permet notamment d’accueillir chaque année des concerts du Festival
International de musique classique de Colmar.
Salle des Catherinettes
8 rue Kléber
Bâti par les sœurs dominicaines de Sainte-Catherine entre 1371 et 1436,
ce bâtiment a subi de nombreuses transformations. Le chevet du chœur
a notament été amputé au XIXe siècle dans le cadre de l’alignement
de la rue Kléber. A partir de 1792, le couvent servit d’hôpital militaire.
Aujourd’hui, les bâtiments abritent une école, une salle des fêtes et le
siège administratif de l’Office de Tourisme. Seul le très élégant clocheton,
judicieusement restauré, témoigne encore de l’affectation d’origine.
La musique
s’invite dans les rues
Le printemps à Colmar, c’est aussi une série de concerts sur les places
et rues de la ville, donnée par une pléiade de talents provenant des
meilleurs Sociétés de Musique, Orchestres d’Harmonie ou Ensembles
d’Alsace. Chaque week-end, des représentations gratuites vous seront
proposées en plein air et vos balades seront agréablement rythmées
au gré des différents concerts au programme. Cette initiative est
organisée en partenariat avec le CDMC 68 (Conseil Départemental pour
la Musique et la Culture de Haute-Alsace) avec le soutien du Conseil
Départemental du Haut-Rhin.
Le programme complet est disponible sur le site internet :
www.printemps-colmar.com
Dates,
& heures
Mar.
29
mars
20 h 30
Mer.
30
mars
20 h 30
Jeu.
31
mars
20 h 30
Ven.
1er
avril
20 h 30
Sam.
2
avril
20 h 30
Dim.
3
avril
Lieux, orchestres, directions, ensembles & solistes
Eglise Saint Matthieu
ORCHESTRE DE CHAMBRE OCCITANIA
Deborah Nemtanu, direction, violon et alto
Juliette Hurel, Joséphine Poncelin, flûtes
Eglise Saint Matthieu
ORCHESTRE DE CHAMBRE OCCITANIA
Quentin Hindley, direction
Marcel Loeffler, Marie-Andrée Joegger, accordéons
Cedric Loeffler, Engé Helmstetter, guitares
Franck Wolf, saxophone
Gilles Coquard, contrebasse
Eglise Saint Matthieu
ORCHESTRE DE CHAMBRE OCCITANIA
Quentin Hindley, direction
Philippe Mouratoglou, guitare
Ariane Wohlhuter, soprano
Juliette Hurel, flûte
Isabelle Moretti, harpe
Salle des Catherinettes
DJANGO DELUXE TRIO
FEAT. JERMAINE LANDSBERGER & STOCHELO ROSENBERG
Trio : Giovanni Weiss, guitare solo
Marcel Weiss, guitare rythmique
Jeffrey Weiss, contrebasse
Jermaine Landsberger, piano
Stochelo Rosenberg, guitare
Eglise Saint Matthieu
ORCHESTRE DE CHAMBRE DU WURTEMBERG DE HEILBRONN
Julien Martineau, mandoline
David Bismuth, piano
Gábor Boldoczki, trompette
Jean-Marc Foltz, clarinette
Eglise Saint Matthieu
ORCHESTRE DE CHAMBRE DU WURTEMBERG DE HEILBRONN
Fabrice Millischer, trombone
20 h 30
Lun.
4
avril
20 h 30
Salle des Catherinettes
BOSSARENOVA TRIO
Joo Kraus, trompette
Paula Morelenbaum, chant
Ralf Schmid, piano
Mar.
5
avril
20 h 30
Mer.
6
avril
20 h 30
Jeu.
7
avril
20 h 30
Ven.
8
avril
20 h 30
Sam.
9
avril
20 h 30
Dim.
10
avril
20 h 30
Eglise Saint Matthieu
ENSEMBLE DE CUIVRES DU CONSERVATOIRE DE COLMAR
(BRASS BAND)
Philippe Spannagel, direction
Bastien Baumet, euphonium
Alexis Demailly, cornet
Jean Raffard, trombone
avec la participation exceptionnelle de
Bernard Soustrot, trompette
Salle des Catherinettes
VIRACOCHAS
Jean-Marc Foltz, clarinette
Philippe Mouratoglou, guitare
Claude Tchamitchian, contrebasse
Christophe Marguet, batterie
Salle des Catherinettes
RICHARD GALLIANO & AVI AVITAL
Richard Galliano, accordéon
Avi Avital, mandoline
Eglise Saint Matthieu
ORCHESTRE ROYAL DE CHAMBRE DE WALLONIE
Frank Braley, direction
Bernard Soustrot, Guy Touvron, Nicolas André,
Florian Varmenot, Gabriel Diaz Huerta, trompettes
Thierry Caens, trompette et bugle
Eglise Saint Matthieu
ORCHESTRE ROYAL DE CHAMBRE DE WALLONIE
Frank Braley, direction, piano
Manu Comté, bandonéon
Sylvain Cremers, hautbois
l’Ensemble « B-Strings » :
Jean-Frédéric Molard, Red Gjeci, violons
Pascal Schmid, alto
Hans Vandaele, violoncelle
Philippe Cormann, contrebasse
Eglise Saint Matthieu
CAPELLA SACRA
Cyril Pallaud, direction
Chœur et orchestre professionnel de musique sacrée d’Alsace
Aude Rothenburger, Anna Miklashevich,
Anne-Sophie Schweiger, sopranos
Aurélie Estatico, alto
Daniela Florencia Menconi, mezzo soprano
Laurent Roos, Akinobu Ono, ténors
Pierre-Emmanuel Lephay, basse
Coordonnées et mode de paiement
Nom : ........................... . . . . . . Prénom : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ......................
Adresse : .... ................... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ......................
Code postal : ................... . . . . . . Ville : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Pays : ........................... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ......................
Tél. : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . E-mail : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Paiement :
Chèque joint
Virement
Carte VISA
Mastercard
Type de carte : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Numéro de carte : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Date de validité : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
N° cryptogramme (3 chiffres figurant au dos de la carte) : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Signature obligatoire :
Billetterie
En ligne : www.printemps-colmar.com (paiement sécurisé, impression du ticket par vos soins)
En vente-caisse : Office de Tourisme de Colmar – Place Unterlinden
Du lundi au samedi de 9h à 18h - Les dimanches de 10h à 13h sauf le 25 mars de 10h à 13h et 14h à 17h
Sur les lieux de concerts : Caisse ouverte 1 heure avant le début des concerts
Informations importantes :
- Les billets commandés par internet seront envoyés par mail et devront être imprimés
dans leur intégralité pour pouvoir accéder au spectacle.
- Les concerts commencent à l’heure. Les portes seront fermées dès le début du concert.
Nous ne garantissons pas les places réservées une fois les portes closes.
- Les billets ne sont ni remboursables, ni échangeables.
- Les personnes à mobilité réduite doivent se faire connaître au moment de la réservation
pour l’attribution des places.
- Tarif Jeunes : ce tarif s’applique aux jeunes de moins de 25 ans. Une pièce d’identité sera exigée à l’entrée.
- Tarif réduit : aux détenteurs de la carte CEZAM, membres du FIC, de CFP, Accent4, Cercle Richard
Wagner et de ASMEO. Professeurs du conservatoire à rayonnement départemental, élèves et
professeurs de l’EUTERPE, Marque Hansi. Amicale des Hôpitaux Civils de Colmar, membre du GHCA.
- Les places ne sont pas numérotées. Le placement se fait selon l’ordre d’arrivée des spectateurs.
La salle sera ouverte aux spectateurs 30 minutes avant le début du concert.
Paiement
Chèque : libellé à l’ordre du Festival Musique et Culture
Virement : les frais de virement sont à la charge exclusive du donneur d’ordre et le Festival doit
être crédité du montant exact de la facture. Le dernier délai pour payer par virement est 10 jours avant
votre 1er concert. L’attestation du virement, valant paiement, est à joindre à la commande, à défaut
celle-ci ne sera pas validée.
Compte :
BIC : CMCIFR2A
IBAN : FR7610278032000002120220163
Carte bancaire :
- par courrier : remplir la partie du bon de commande correspondante
- par internet sur : www.printemps-colmar.com (paiement sécurisé)
Mardi 29 mars
Un décor bucolique éclot
en plein cœur de la vieille ville
20 h 30
Eglise Saint Matthieu
3Les
Grand’Rue
fleurs s’épanouissent en massifs colorés et les animaux de la ferme
A
B
C
s’invitent en ville, faisant le bonheur des petits et des plus grands.
Pigeons, canards, poussins, lapins, moutons ou chèvres : ca va plutôt
gazouiller à Colmar ! En plein centre historique, retrouvez deux marchés
de Pâques et de Printemps, ornant à merveille les emblématiques Place
de l’Ancienne Douane et Place des Dominicains. Les exposants, installés
D
dans leurs maisonnettes colorées, vous proposeront des produits
originaux et authentiques, dans l’esprit frais et créatif du printemps :
ORCHESTRE
DE
CHAMBRE
OCCITANIA
plantes, décorations
florales, bijoux,
arts
de la table, objets
décoratifs
et bien d’autres. Nombreuses
seront
aussi
les
spécialités
gourmandes
Deborah Nemtanu, direction, violon et alto
locales - vins fins,
bières de saison, charcuteries, fromages… - qui
Juliette Hurel & Joséphine Poncelin, flûtes
affoleront vos papilles.
week-end
pascal,
impossible de faire
J.S. BachPour
: Suitelen°3
en ut majeur
BWV 1009
J.G. Graun : Sinfonia lapins
pour cordes,
en sien
bémol
majeur ainsi que
l’impasse sur les incontournables
et œufs
chocolat,
Tarifs
Bach : Concerto Brandebourgeois N°4 en sol majeur BWV 1049
sur le traditionnelJ.S.
«
Lamala
»,
gâteau
typiquement
alsacien
en forme
A. Vivaldi : Les 4 Saisons
Cat.
1
d’agneau. A Colmar, le retour de la belle saison sera vraiment célébré
Festival Musique et Culture s’ouvre par un hommage à deux
Plein tarif : 30 ¤
comme il se doit !Le
Tarif réduit : 27 ¤
géants de la musique : Vivaldi et Bach. Tous deux sont nés à la fin
du XVIIe siècle, l’Italien sept ans avant l’Allemand, et ils eurent tous
deux une influence gigantesque sur l’histoire de leur art. Trois jeunes
musiciennes de grand talent sont réunies pour interpréter leurs œuvres,
accompagnées par l’excellent Orchestre de chambre Occitania. Deborah
Nemtanu jouera d’abord à l’alto la magnifique troisième suite de Bach
et sera rejointe par Juliette Hurel et Joséphine Poncelin pour le 4e des
Concertos brandebourgeois, musique d’une virtuosité redoutable et
Vivaldi
défi
Coquilles d’Art -d’un
Duéclat
25 incomparable.
au 28 mars
- relèvera
10 h àle19
havec ses Quatre saisons,
quatre concertos pour violon qui sont devenus les plus célèbres de
L’oeuf est ici au centre
d’une activité
artistique
foisonnante.
Peinture,
tout le répertoire,
exaltant toutes
les ressources
de l’instrument.
Chacun
calligraphie, perforation...
il
devient
support
et
invite
à
la
création.
est accompagné d’un sonnet écrit par Vivaldi lui-même et qui Entrez
célèbre
les beautés
saison – le chant
joyeux des oiseaux,
le soleil
dans l’univers fascinant
de de
30chaque
ovominiaturistes
passionnés
!
ardent, les joies du vin ou des journées au coin du feu – mais aussi
les orages, la chasse ou les bourrasques du vent… Sur ce sujet éternel,
a composé
merveilleusement
évocatrice, tour à
Eclats de terre -Vivaldi
Du 31
Mars une
au musique
03 avril
- 10 h à 19 h
tour poétique et trépidante.
A Deborah
Cat. 2
Plein tarif : 20 ¤
Tarif réduit : 18 ¤
Tarif jeunes : 15 ¤
3 expos-ventes gratuites
à ne pas manquer au Koïfhus
L’art de la céramique, de la poterie et du verre s’exposent et s’expriment
duNemtanu
matériau brut à la conception d’objets décoratifs tout à fait originaux.
B
LesJuliette
secrets de fabrication vous seront enfin révélés !
Hurel
C
Joséphine
Poncelin
Déclinaisons
Textiles - Du 7 au 10 avril - 10 h à 19 h
D Orchestre
Le tissu est décliné sous toutes ses formes par une vingtaine d’artistes
de Chambre
inspirées
Occitania : accessoires et objets décalés, prêt-à-porter, quilts et créations
étoffées… Faites place aux dernières tendances mode !

Documents pareils

Télécharger - Hagondange

Télécharger - Hagondange SAMEDI 27 ET DIMANCHE 28 FEVRIER 11e Salon du livre féminin. Samedi et dimanche de 10h à 18h. Salle des Fêtes, entrée libre.

Plus en détail