modèle de développement de l`excellence en

Commentaires

Transcription

modèle de développement de l`excellence en
2013-2017
MODÈLE DE
DÉVELOPPEMENT
DE L’EXCELLENCE
EN TENNIS
Ce guide a été conçu et réalisé par Tennis Québec
Président de Tennis Québec : Réjean Genois
Directeur général et éditeur : Jean-François Manibal
Entraîneure / Directrice du développement des athlètes : Sylvie Giroux
Collaboration : David Marandon
Révision : Diane Arcand
Photographies : Centres canadiens multisports, Kyle Clapham, Archives de Tennis Québec
Infographie : Multiconcept graphisme inc.
La rédaction de ce document a nécessité la recherche d’une multitude d’informations.
Tennis Québec s’est inspiré de différentes sources, dont la Fédération Française de tennis
(FFT), la Fédération Internationale de tennis (FIT), des Centres Canadiens multisports, et
Tennis Psychology : 200 + practical drills and the latest research pour réaliser certaines sections
de ce document. Nous désirons remercier les différentes organisations.
2013-2017
MODÈLE DE
DÉVELOPPEMENT
DE L’EXCELLENCE
EN TENNIS
TABLE DES MATIÈRES
Introduction. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3
Tennis Québec . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3
Bilan. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4
Partie 1 : Schéma du cheminement idéal de l’athlète. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5
Activités offertes. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7
Clubs de tennis intérieurs et académies. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 8
CNE - Centre National d’Entraînement – Stade Uniprix. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 8
Tennis Québec . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 9
Services offerts par Tennis Québec . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10
Partie 2 : Exigences du sport de haut niveau. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11
1. Description du contexte de la performance sur le plan international. . . . . . . . . . . 12
Calendrier annuel des compétitions – joueuse WTA – Top 50 . . . . . . . . . . . . . . . . 12
Aleksandra Wozniak (classement décembre 2012 – 43e mondial). . . . . . . . . . . . . 12
Calendrier annuel des compétitions – joueur ATP. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13
Milos Raonic (classement décembre 2012 – 13e mondial). . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13
Bref aperçu des tournois sanctionnés par les différents organismes. . . . . . . . . . . 14
2. Portrait de l’athlète de niveau international . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 15
Âge optimal - haut niveau. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 15
Physique. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 15
Morphologie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 15
Psychologie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 16
Technico-tactique. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 16
Prise de décision . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 16
Partie 3 : Rappel des principes fondamentaux de croissance et de maturation. . . . 17
Rappel des principes fondamentaux de croissance et de maturation . . . . . . . . . . . . . 18
La règle des dix ans. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 18
Les fondements. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 18
L’entraînement physique en fonction de l’âge. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 19
Aspect. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 20
Caractéristiques. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 20
Partie 4 : Cadre de référence . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 29
Étape 1 – Enfants actifs - garçons et filles 0-5 / 6 ans. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .30
Bien commencer. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 30
Étape 2 – S’amuser filles 5-8 ans ; garçons 5-9 ans . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 31
Étape 2 –S’amuser filles 5-8 ans ; garçons 5-9 ans. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 32
Étape 2 – S’amuser filles 5-8 ans ; garçons 5-9 ans . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 33
Étape 3 – Expérimenter filles 8-11 ans ; garçons 9-12 ans . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 34
Étape 3 – Expérimenter filles 8-11 ans ; garçons 9-12 ans . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 35
Étape 3 – Expérimenter filles 8-11 ans ; garçons 9-12 ans . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 36
Étape 4 – Consolider filles 12-14 ans ; garçons 13-15 ans. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 37
Étape 4 – Consolider filles 12-14 ans ; garçons 13-15 ans. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 38
Étape 4 – Consolider filles 12-14 ans ; garçons 13-15 ans. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 39
Étape 5 – Comment être performant filles 15-16 ans ; garçons 16-18 ans. . . . . . . . . 40
Étape 5 – Comment être performant filles 15-16 ans ; garçons 16-18 ans. . . . . . . . . 41
Étape 5 – Comment être performant filles 15-16 ans ; garçons 16-18 ans. . . . . . . . . 42
Étape 6 – Comment devenir professionnel femmes 17-21 ans et + ;
hommes 19-23 ans et +. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 43
Étape 6 – Comment devenir professionnel femmes 17-21 ans et + ;
hommes 19-23 ans et +. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 44
Étape 6 – Comment devenir professionnel femmes 17-21 ans et + ;
hommes 19-23 ans et +. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 45
2
Étape 7 – Vivre en professionnel femmes 22 ans et + ; hommes 24 ans et + . . . . . .
Étape 7 – Vivre en professionnel femmes 22 ans et + ; hommes 24 ans et + . . . . . .
Étape 7 – Vivre en professionnel femmes 22 ans et + ; hommes 24 ans et + . . . . . .
Étape 8 – « le tennis pour la vie » – après l’âge de 12 ans. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Degré d’importance entre les 4 plans technique – tactique – physique –
psychologique. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Degré d’importance entre les 4 plans technique – tactique – physique –
psychologique. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Degré d’importance entre les 4 plans technique – tactique – physique –
psychologique. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Degré d’importance entre les 4 plans technique – tactique – physique –
psychologique. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Niveau requis de qualification des entraîneurs et des officiels . . . . . . . . . . . . . . . . . .
46
47
48
50
51
52
53
54
55
Partie 5 :Exigences liées aux programmes contribuant
au développement de l’excellence. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 57
5.1 Règles d’identification des athlètes. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 58
Reconnaissance élite. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .58
Reconnaissance relève. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 58
Indicateurs de performances. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 58
5.2 Politiques en matière de soutien à l’engagement d’entraîneurs. . . . . . . . . . . . . . . 60
Clubs sportifs. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 60
5.3 Soutien à l’engagement des entraîneurs. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 60
5.3.1 Clientèle. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 68
5.3.2 Admissibilité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 68
5.3.3 Justification du programme sport-études. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 68
5.3.4 Conditions d’encadrement sur le plan sportif . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 68
5.3.5 Qui gère le programme sur le plan local. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 69
5.3.6 Supervision au plan local. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 69
5.3.7 Profil des entraîneurs - formation continue. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 69
5.3.8 Moyens de communication entre la fédération, le mandataire
sur le plan local et l’école. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 69
5.4 Argumentaire du programme des jeux du Québec. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 69
6. Conclusion. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 71
7. Annexes. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 73
Annexe 1. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 74
Tennis – un sport à maturité tardive . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 74
Annexe 2. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 75
Protocole des tests (6 à 12 ans). . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 75
Annexe 3. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 82
Protocole des tests (13 ans et +) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 82
Annexe 4. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 90
Relation entre les habiletés mentales et les habiletés tennistiques. . . . . . . . . . . . 90
Annexe 5. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 91
Statistiques (service – bris d’égalité – points). . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 91
Vitesse du service. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 91
As. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 92
Bris d’égalité et pointage de 6-6. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 94
Points par match et jeux par manche. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 94
Conclusion. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 94
Modèle de développement de l’excellence en tennis
Introduction
Pour Tennis Québec, la révision du modèle de développement de l’athlète constitue une étape essentielle de son organisation. Une telle démarche permet de faire le point sur les
différentes activités réalisées durant une période de temps
déterminée et de définir un plan d’action pour les années
futures.
Plusieurs éléments doivent être mis en place afin d’obtenir
de très bons résultats aux niveaux national et international. Le modèle de développement constitue la base de nos
efforts pour atteindre notre objectif premier : développer des
joueurs et des joueuses de tennis capables de participer aux
grandes compétitions de l’ATP et de la WTA. Ce modèle, doté
d’une vision précise sur les diverses étapes du développement des joueurs, nous permet de bonifier nos planifications
en tenant compte de toutes les données pertinentes.
Pour atteindre cet objectif, nous devons :
• Améliorer le dépistage des joueurs talentueux.
• Mieux structurer tous les programmes du tennis progressif.
• Disposer de planifications et de programmes d’entraînement spécifiques - pour les différents stades du développement de l’athlète.
• Développer une communication efficace entre tous les
intervenants auprès des athlètes (Tennis Canada, Tennis
Québec, entraîneurs de clubs de tennis, préparateurs physiques, psychologues, nutritionnistes…).
• Trouver des stratégies qui améliorent notre structure de
compétitions en fonction des contraintes de disponibilités
de terrains lors de la période des tournois intérieurs.
Notre modèle de développement porte essentiellement sur
la poursuite de l’excellence tennistique. Même s’il ne touche
qu’un nombre relativement limité de joueurs, l’impact des
programmes de haute performance sur le développement
global du tennis est considérable. Le rayonnement des
joueurs talentueux et reconnus a d’énormes répercussions
sur la pratique du tennis dans notre province.
Tennis Québec
Tennis Québec met continuellement sur pied des programmes qui assurent, de façon efficace, le développement
de la pratique du tennis dans ses différentes sphères d’intervention, soit l’initiation, la récréation, la compétition et la
haute performance.
• Suite au succès qu’a connu la Tournée de tennis scolaire,
présentée par les Producteurs laitiers du Canada, nous
continuons à initier les jeunes à la pratique du tennis dès le
primaire. C’est par le programme d’initiation à l’école et par
le mini tennis que nous le faisons.
• Nous continuons également à développer le tennis chez
les adolescents et les adultes grâce au programme Tennis
Plus Banque Nationale avec Wilson.
• La Tournée Sports Experts présentée par la Banque Nationale touche des milliers de joueurs de tous les âges et de
tous les niveaux dans le cadre de séances animées où jeux,
concours et plaisir sont au rendez-vous.
• Quelques 45 communautés du Québec bénéficient d’un
encadrement soutenu afin d’améliorer leurs programmes
et de les offrir à une plus vaste clientèle grâce au programme Récré-Tennis.
Plus de 200 tournois sont sanctionnés par Tennis Québec
partout dans la province et pour toutes les catégories d’âge.
Un circuit de tournois (étapes et championnats québécois)
est également sur pied pour les catégories 12, 14, 16 et 18
ans. Ce circuit mène à la sélection des athlètes qui représenteront le Québec lors des Championnats canadiens en salle et
à l’extérieur.
Le format des compétitions réservé pour les très jeunes
joueurs, âgés entre cinq et dix ans, est naturellement adapté
(terrain, raquette, balle, pointage).
Une trentaine de camps (destinés aux Équipes du Québec,
aux délégations québécoises aux championnats canadiens, à
l’équipe du Québec pour les Jeux du Canada, à la stratégie de
double, au perfectionnement des jeunes joueurs en développement…) permettent aux athlètes les plus prometteurs
de la province d’être encadrés par une équipe d’intervenants
chevronnés (entraîneurs, préparateurs physiques, psychologues, nutritionnistes) afin de développer et de travailler les
différents aspects de leur jeu et leur permettre d’atteindre les
plus hauts sommets.
Tennis Québec s’associe également de près ou de loin à
l’organisation d’événements majeurs en sol québécois, tels
que la Coupe Rogers (les Internationaux de tennis du Canada
disputés au Stade Uniprix à Montréal), le Challenge Bell à
Québec, les Internationaux de tennis junior du Canada à
Repentigny, la Coupe Le Blanc à St-Hyacinthe, le Challenger
Banque nationale de Saguenay, le Challenger Banque nationale de Rimouski, le Challenger Banque nationale de Granby
et le Circuit Future Banque nationale.
Encore aujourd’hui, Tennis Québec possède deux outils de
communication très efficaces :
• Le magazine Tennis-mag qui publie quatre fois par année
de 12 000 à 15 000 copies.
• Son site internet visité annuellement par plus de 500 000
internautes.
Pour en connaître davantage sur Tennis Québec, ses programmes, ses activités, ses événements et ses services,
consultez les différentes sections du site internet : www.
tennis.qc.ca
2013-20173
Bilan
Voici un bref résumé des activités sur lesquels Tennis
Québec a concentré ses efforts lors des quatre dernières
années :
• Accueillir un plus grand nombre de jeunes joueurs
talentueux. Lors de la dernière année, nous avons pu
remarquer une augmentation d’environ 20 %.
• Améliorer la qualité de l’encadrement par l’emploi
d’entraîneurs d’expérience. Nous disposons maintenant
de 10 nouveaux entraîneurs certifiés de niveau 3.
• Perfectionner son système de détection et de développement du talent. Une batterie de tests est utilisée au
niveau des clubs de tennis qui recrutent les jeunes dans
les écoles et les parcs. Tennis Québec emploie une autre
batterie de tests lors de sa sélection pour l’équipe du
Québec, 8 et 10 ans et moins.
• Améliorer son système de compétitions par une augmentation du nombre de tournois. Tennis Québec a
réussi à accroître le nombre de ses tournois de niveaux
provincial et national d’environ 10 %.
Dans le modèle de développement actuel, nous avons
fait quelques petites modifications au niveau du cadre de
référence. Nous avons priorisé les objectifs des niveaux
technique, tactique, physique et psychologique.
Les critères pour déterminer le statut des athlètes (Excellence, Élite et Relève) sont restés les mêmes. Nous ne les
avons pas changés.
Nous avons aussi conservé les mêmes critères d’admissibilité au programme Sport-Études. Comme dans notre
plan de développement précédent, les critères sportifs
au niveau des écoles se sont beaucoup assouplis. L’orientation ministérielle d’une nouvelle politique relative aux
athlètes de haute performance qui se dirigent vers le programme de Sport-Études a pour conséquence de diluer
le niveau de jeu des athlètes. Par ce fait, elle peut nuire au
développement des joueurs de haute performance.
Auparavant, un athlète devait répondre à des critères très
précis à la fois au niveau académique et au niveau sportif.
Cette façon de faire favorisait un meilleur encadrement
pour mener à l’excellence.
En conséquence, nous recommandons de diviser le programme Sport-Études en deux catégories :
1. Un programme, « Excellence », pour les athlètes de très
haut niveau. Certains services leur seraient offerts pour
palier à différentes situations. Par exemple, un service
de tutorat (pour compenser les nombreuses absences
dues aux compétitions), des soins médicaux (un accès
plus rapide à un médecin, à un spécialiste…), etc.
2. Un deuxième programme, « Concentration », encadrerait des étudiants afin de développer leurs habiletés
sportives et ce, dans une atmosphère de plaisir et de
détente.
Tennis Québec diffusera de l’information et organisera des
séances de formation afin d’expliquer notre modèle de
développement de l’athlète.
Les moyens seront les suivants :
◆ Accessibilité du document sur le site web de Tennis
Québec (www.tennis.qc.ca).
◆ Rencontres avec les entraîneurs afin de leur expliquer
et de mieux comprendre le modèle de développement
(ateliers, conférence nationale des entraîneurs, commission des entraîneurs).
◆ Visites de clubs de tennis afin de promouvoir le
modèle auprès de tous les intervenants qui travaillent
avec les athlètes.
◆ Rencontres avec les parents pour les informer et leur
expliquer les priorités concernant leur enfant (ateliers
lors des camps de l’équipe du Québec, ateliers lors de
championnats québécois, ateliers lors des visites de
clubs de tennis).
4
Modèle de développement de l’excellence en tennis
1
SCHÉMA DU
CHEMINEMENT IDÉAL
DE L’ATHLÈTE
partie 1 : Schéma du
cheminement idéal
de l’athlète
6
Modèle de développement de l’excellence en tennis
4e ÉTAPE
CONSOLIDATION
3e ÉTAPE
DÉVELOPPEMENT
2e ÉTAPE
PLAISIR ET
FONDAMENTAUX
PROVINCIAL
2e ÉTAPE
PLAISIR ET
FONDAMENTAUX
1re ÉTAPE
ENFANTS ACTIFS
5e ÉTAPE
COMMENT ÊTRE
PERFORMANT
4e ÉTAPE
CONSOLIDATION
NATIONAL
RÉGIONAL
MUNICIPAL
LOCAL
7e ÉTAPE
VIVRE EN
PROFESSIONNAL
6e ÉTAPE
COMMENT DEVENIR
PROFESSIONNEL
INTERNATIONAL
8e ÉTAPE
LE TENNIS POUR LA VIE
ÉTAPES
FINALE RÉGIONALE DES
JEUX DU QUÉBEC
TOURNOIS RÉGIONAUX
TOURNOIS DE CLUBS
ETA
CHAMPIONNATS
CANADIEN EN SALLE ET
EXTÉRIEUR
JEUX DU QUÉBEC
CHAMPIONNATS
PROVINCIAUX
COUPE DES CDT
PETITS AS
JEUX DU CANADA
CHAMPIONNATS
CANADIENS EN SALLE ET
EXTÉRIEUR
ITF / ATP / WTA
JEUX OLYMPIQUES
JEUX PANAMÉRICAINS
COUPE DAVIS ET
FÉDÉRATION
ATP / WTA / ITF
COMPÉTITIONS
Schema du cheminement de l’athlète
TENNIS PROGRESSIF
Plein terrain / Balle verte
¾ terrain / Balle orange
Mi-terrain / Balle rouge
Le Petit tennis
PROGRAMME RÉCRÉATIF
PROGRAMME LE PETIT TENNIS
PROGRAMME RÉCRÉ-TENNIS
9-10 ANS
7-8 ANS 5-6 ANS
3-5 ANS 13-16 ANS Programme
Sport-études secondaires
11-12 ANS Programme 12 ans et moins
17-21 ANS Programme Alliance
Sport-études
Collège / Université
CLUBS DE TENNIS INTÉRIEURS
ET ACADÉMIES
ASSOCIATION
RÉGIONALE
CLUB SOCIAL
TENNIS QUÉBEC
Évaluation et tests
Sélection
Regroupements (camps)
Résultats
Classement
SERVICE-
LOISIR MUNICIPAL
•
•
•
•
•
UNIVERSITÉS
AMÉRICAINES
NCAA
TENNIS CANADA
CENTRE NATIONAL
D’ENTRAÎNEMENT
STADE UNIPRIX
JOUEURS
AUTONOMES
ENCADREMENT
INDIRECT
ENCADREMENT
DIRECT
SOUTIEN
RÔLE DE
TENNIS QUÉBEC
Activités offertes
Les villes offrent ces programmes en collaboration avec l’Association régionale
Service loisir-sport municipal
Association régionale
PROGRAMMES
CALENDRIER
INTERVENANTS
Camps
Adultes et juniors
6-77 ans
Mai
Juin
Juillet
Août
Mai
Juin
Juillet
Août
Mai
Juin
Juillet
Août
Mai
Juin
Juillet
Août
Mai
Juin
Juillet
Août
Septembre
Octobre
Juin
Juillet
Août
Septembre
Juillet
Août
Instructeur
Club pro 1
Cours de tennis
Ligues inter-parcs
Adultes et juniors
Ligues municipales
Juniors et adultes
10 à 77 ans
Tennis libre
Tous les âges
Tournois de clubs
Adultes et juniors
Tennis progressif
Juniors
5 à 10 ans
Instructeur
Club pro 1
Animateur
Instructeur
Club pro 1
Animateur
Instructeur
Club pro 1
Avec réservation
Sans réservation
Instructeur
Club pro 1
2013-20177
Clubs de tennis intérieurs et académies
PROGRAMMES
CALENDRIER
INTERVENANTS
Détection de talents
Petits As
5-6-7 ans
3 sélections Septembre / Janvier / Mai
Entraîneur niveau 2-3-4
Tennis progressif
Septembre à août
Entraîneur niveau 2-3-4
Mini-tennis – Balle rouge
5-6 ans
168 heures / 42 semaines 2 fois / semaine Tennis et physique
Entraîneur niveau 2-3-4
Programme ¾ terrain – Balle orange
7-8 ans
276 heures / 42 semaines
3 fois / semaine
Tennis et physique
Entraîneur niveau 2-3-4
Plein terrain – Balle verte
9-10 ans
348 heures / 42 semaines
3 fois / semaine
Tennis et physique
Entraîneur niveau 2-3-4
Programme 12 ans et moins
480 heures / 42 semaines
4 fois / semaine
Tennis et physique
Entraîneur niveau 2-3-4
Programme Sport-Études
630 heures / 42 semaines
5 fois / semaine
Tennis / physique / psycho
Entraîneur-chef niveau 3-4
Entraîneur niveau 2-3-4
Programme Alliances Sport-Études
17-22 ans
756 heures / 42 semaines
6 fois / semaine
Tennis / physique / psycho
Entraîneur-chef niveau 3-4
Entraîneur niveau 2-3-4
Programme récréatif
5 à 16 ans
3 sessions de 10 semaines
1 à 2 fois / semaine
1 à 2 heures / séance
Instructeur Club pro 1
CNE - Centre National d’Entraînement – Stade Uniprix
PROGRAMMES
CALENDRIER
INTERVENANTS
Programme national et international
Tournées
13-18 ans
Programme annuel d’entraînement
Tournée en Floride
Tournée en Amérique du Sud
Tournée en Europe
Tournée en Asie
Tournois ITF
Grands Chelems juniors
Championnats canadiens
Entraîneur niveau 4-5
Programme international
Circuit Futures
Circuit Challengers
Entraîneur niveau 4-5
18 ans et plus
Circuit ATP
Circuit WTA
8
Modèle de développement de l’excellence en tennis
Tennis Québec
PROGRAMMES
CALENDRIER
INTERVENANTS
Sélection
Équipes du Québec
Septembre de chaque année
Entraîneur niveau 4
Équipe du Québec 8 ans
6 camps d’entraînement de 2 jours
4 heures tennis / camp
2 heures physique / camp
1 entraîneur niveau 4
2 entraîneurs niveau 3
1 entraîneur physique
Équipe du Québec 10 ans
6 camps d’entraînement de 2 jours
8 heures tennis / camp
2 heures physique / camp
Atelier de psychologie
Atelier de nutrition
1 entraîneur niveau 4
2 entraîneurs niveau 3
1 entraîneur physique
1 psychologue sportif
1 nutritionniste
Équipe du Québec 12 ans
8 camps d’entraînement de 2 jours
4 heures tennis / camp
2 heures physique / camp
Atelier de psychologie
Atelier de nutrition
1 entraîneur niveau 4
2 entraîneurs niveau 3
1 entraîneur physique
1 psychologue sportif
1 nutritionniste
Camp de développement
2 camps d’entraînement de 2 jours
4 heures tennis / camp
2 heures physique / camp
Atelier de psychologie
Atelier de nutrition
2 entraîneurs niveau 3
1 entraîneur physique
1 psychologue sportif
1 nutritionniste
Camp de double
4 camps de 2 jours
4 heures tennis / camp
2 heures physique / camp
1 entraîneur niveau 3
1 entraîneur niveau 2
1 entraîneur physique
Équipe des « Jeux du Canada »
3-4 camps / année
2 entraîneurs niveau 2 à 4
Tournées et Championnats
Septembre à Août
2 à 4 entraîneurs niveau 3 ou plus
Tournée Floride 12-14 ans
Décembre de chaque année
4 tournois
3 Caseley
Orange Bowl
4 entraîneurs niveau 3 ou 4
Championnat canadien 12 ans
En salle – Mars de chaque année
Extérieur – Août de chaque année
1 entraîneur 3 ou 4
1 entraîneur 2-3 ou 4
Championnat canadien 14 ans
En salle – Avril de chaque année
Extérieur – Août de chaque année
1 entraîneur 3 ou 4
1 entraîneur 2-3 ou 4
Championnat canadien 16 ans
En salle – Mars de chaque année
Extérieur – Août de chaque année
1 entraîneur 3 ou 4
1 entraîneur 2-3 ou 4
Championnat canadien U18
En salle – Avril de chaque année
Extérieur – Août de chaque année
1 entraîneur 3 ou 4
1 entraîneur 2-3 ou 4
Interprovincial Québec – Ontario
10 ans
Québec vs Ontario – Février
Ontario vs Québec – Avril
1 entraîneur niveau 4
2 entraîneurs niveau 3
Interprovincial Québec – Ontario
12 ans
Québec vs Ontario – Novembre
Ontario vs Québec – Mai
1 entraîneur niveau 4
2 entraîneurs niveau 3
Programme de soutien pour les meilleurs joueurs au CNE (Centre national d’entraînement – Stade Uniprix)
Disposant d’un budget plus important, nous pourrions organiser un plus grand nombre de tournées à l’extérieur
du pays afin de donner l’opportunité à nos meilleurs joueurs et joueuses de participer plus régulièrement à des
compétitions contre des joueurs de niveau international.
2013-20179
SERvIcES offERTS
pAR TEnnIS QuéBEc
REGROUPEMENTS PONCTUELS D’ATHLÈTES
STAGE D’ENTRAÎNEMENT ET DE PERFECTIONNEMENT
• Équipe du Québec 8 ans (6 camps)
• Équipe du Québec 10 ans (6 camps)
• Équipe du Québec 12 ans (8 camps)
• Camp de développement (2 camps)
• Camp de double (4 camps)
• Camp Jeux du Canada (3-4 camps par année)
CAMP DE SÉLECTION
• Septembre de chaque année
ACTIvITÉS DE DÉPISTAGE
• Supervision du dépistage de talents par les clubs de
tennis intérieurs et par les académies
(septembre / janvier / mai)
PROGRAMME SPORT-ÉTUDES RECONNUS
• Tennis intérieur René Verrier Inc.
• Concept Énergie Cardio
• Club sportif Côte-de-Liesse
• Club de tennis Île des Sœurs
• Académie de tennis Momentum – Centre récréatif de
Repentigny
• Tennis 13
• Carrefour Multisports
• Montréal Excellence – Stade Uniprix
• Académie de tennis Hérisset-Bordeleau – Club Avantage
Multi-Sports
• Club de tennis intérieur Saguenay
SERvICES DE SOUTIEN SCIENTIFIQUE
• Entraînement physique David Marandon
• Psychologie sportive
Sylvie Tétreault
• Nutrition
Judith Perrault
Ces services sont offerts dans les programmes suivants :
• Équipes du Québec 8-10-12 ans
• Camp de développement / Camp de double / Camp Jeux
du Canada
• Sur une base individuelle
SOUTIEN FINANCIER AUX ATHLÈTES
• Bourses d’entraînement (Champion québécois, Gala de
reconnaissance…)
• Allocation aux athlètes participant aux Tournées organisées par Tennis Québec
• Allocation aux athlètes participant aux Championnats
canadiens 12-14-16-18 ans
• Programme « Identification des athlètes »
• Programme de bourses privé (FAT)
10
Modèle de développement de l’excellence en tennis
2
EXIGENCES DU SPORT
DE HAUT NIVEAU
partie 2 : Exigences du sport
de haut niveau
1. Description du contexte de la performance
sur le plan international
Calendrier annuel des compétitions – joueuse WTA –
Top 50
ALEKSANDRA WOZNIAK (CLASSEMENT DÉCEMBRE 2012 – 43e MONDIAL)
Calendrier des tournois
Dates
AUCKLAND, Auckland, Nouvelle Zélande
HOBART, Tasmanie, Australie
AUSTRALIAN OPEN, Melbourne, Australie
ENTRAÎNEMENT
FED CUP 2012, Brésil, Brésil
ENTRAÎNEMENT
DOHA, Doha, Qatar
DUBAI OPEN, Dubai, Émirats Arabes Unis
CONGÉ - 4 JOURS
INDIAN WELLS, Indian Wells, É-U
$100,000+H NASSAU, Nassau, Bahamas
MIAMI, Key Biscayne, É-U
ENTRAÎNEMENT
CHARLESTON, Charleston, É-U
ENTRAÎNEMENT
2 janvier 2012
9 janvier 2012
16 janvier 2012
23 janvier 2012
30 janvier 2012
6 février 2012
13 février 2012
20 février 2012
27 février 2012
5 mars 2012
12 mars 2012
19 mars 2012
26 mars 2012
2 avril 2012
9 avril 2012
16 avril 2012
23 avril 2012
30 avril 2012
7 mai 2012
14 mai 2012
21 mai 2012
28 mai 2012
4 juin 2012
11 juin 2012
18 juin 2012
25 juin 2012
2 juillet 2012
9 juillet 2012
16 juillet 2012
23 juillet 2012
30 juillet 2012
6 août 2012
13 août 2012
20 août 2012
27 août 2012
3 septembre 2012
10 septembre 2012
17 septembre 2012
24 septembre 2012
1 octobre 2012
8 octobre 2012
15 octobre 2012
22 octobre 2012
29 octobre 2012
5 novembre 2012
12 novembre 2012
19 novembre 2012
26 novembre 2012
3 décembre 2012
10 décembre 2012
17 décembre 2012
24 décembre 2012
31 décembre 2012
STUTTGART, Stuttgart, Allemagne
BUDAPEST, Budapest, Hongrie
ENTRAÎNEMENT
ITALIE OPEN, Rome, Italie
STRASBOURG, Strasbourg, France
ROLAND GARROS, Paris, France
CONGÉ - 4 JOURS
ENTRAÎNEMENT
EASTBOURNE, Sussex, Angleterre
WIMBLEDON, Wimbledon, Angleterre
CONGÉ
ENTRAÎNEMENT
OLYMPIQUES, London, Angleterre
COUPE ROGERS, Montréal, Canada
ENTRAÎNEMENT
TEXAS TENNIS OPEN, Dallas, É-U
US OPEN, New York, É-U
ENTRAÎNEMENT
CHALLENGE BELL, Québec, Canada
BLESSURE
VACANCES
ENTRAÎNEMENT FONCIER
PHYSIQUE ET TENNIS
12
Habituellement, de la
mi-septembre à la fin
d’octobre, une tournée est
planifiée en Asie pour les
femmes.
En 2012, Aleksandra n’a
pu faire cette tournée
en raison d’une grave
blessure à l’épaule.
Modèle de développement de l’excellence en tennis
Calendrier annuel des compétitions – joueur ATP
MILOS RAONIC (CLASSEMENT DÉCEMBRE 2012 – 13e MONDIAL)
Calendrier des tournois
CHENNAI, Chennai, Inde
ENTRAÎNEMENT
AUSTRALIAN OPEN, Melbourne, Australie
COUPE DAVIS
ENTRAÎNEMENT
SAN JOSE, San Jose, É-U
MEMPHIS, Memphis, É-U
4 JOURS - CONGÉ
INDIAN WELLS, Indian Wells, É-U
ENTRAÎNEMENT
MIAMI, Key Biscayne, É-U
4 JOURS - CONGÉ
ENTRAÎNEMENT - TERRE BATTUE
MONTE CARLO, Monte Carlo, Monaco
BARCELONE, Barcelone, Espagne
ENTRAÎNEMENT
MADRID, Madrid, Espagne
ROME, Rome, Italie
ENTRAÎNEMENT
ROLAND GARROS, Paris, France
ENTRAÎNEMENT
HALLE, Halle, Allemagne
ENTRAÎNEMENT
WIMBLEDON, Wimbledon, Angleterre
4 JOURS - CONGÉ
NEWPORT, Newport, É-U
ENTRAÎNEMENT - GAZON
L’année 2012 a été considérablement chargée à cause
des Jeux Olympiques.
L’année 2013 le sera un peu moins afin de donner
plus de temps de récupération à l’athlète.
OLYMPIQUES, London, Angleterre
COUPE ROGERS, Toronto, Canada
CINCINNATI, Cincinnati, É-U
ENTRAÎNEMENT
US OPEN, New York, É-U
ENTRAÎNEMENT
COUPE DAVIS, Montréal, Canada
ENTRAÎNEMENT
BANGKOK, Bangkok, Thaïlande
TOKYO OUTDOOR, Tokyo, Japon
SHANGHAI, Shanghai, Chine
ENTRAÎNEMENT
VALENCIA, Valencia, Espagne
OPEN DE PARIS, Paris, France
VACANCES
VACANCES
ENTRAÎNEMENT FONCIER
PHYSIQUE ET TENNIS
Dates
2 janvier 2012
9 janvier 2012
16 janvier 2012
23 janvier 2012
30 janvier 2012
6 février 2012
13 février 2012
20 février 2012
27 février 2012
5 mars 2012
12 mars 2012
19 mars 2012
26 mars 2012
2 avril 2012
9 avril 2012
16 avril 2012
23 avril 2012
30 avril 2012
7 mai 2012
14 mai 2012
21 mai 2012
28 mai 2012
4 juin 2012
11 juin 2012
18 juin 2012
25 juin 2012
2 juillet 2012
9 juillet 2012
16 juillet 2012
23 juillet 2012
30 juillet 2012
6 août 2012
13 août 2012
20 août 2012
27 août 2012
3 septembre 2012
10 septembre 2012
17 septembre 2012
24 septembre 2012
1 octobre 2012
8 octobre 2012
15 octobre 2012
22 octobre 2012
29 octobre 2012
5 novembre 2012
12 novembre 2012
19 novembre 2012
26 novembre 2012
3 décembre 2012
10 décembre 2012
17 décembre 2012
24 décembre 2012
31 décembre 2012
2013-201713
L’organisme FIT (Fédération Internationale de tennis)
s’occupe de la grande famille du tennis. Voici ses champs
d’activités :
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Au niveau compétitif, il encadre les juniors, les pros, les
vétérans et les joueurs en fauteuil roulant.
La FIT chapeaute l’ATP (Association Tennis Professionnal)
qui est l’association du tennis masculin et la WTA (Women
Tennis Association) qui est l’association du tennis féminin.
Les règlements du tennis
La gestion du calendrier
Les compétitions
Le classement junior international
La formation des entraîneurs
Le développement des athlètes
La recherche et la technologie
Le programme anti-dopage
Les 200 associations nationales (et plus) qui en sont
membres
Le calendrier des tournois du joueur et de la joueuse de
tennis de niveau international est assez chargé ; la saison
commençant en janvier et se terminant en octobre de
chaque année.
La plupart des tournois sont d’une durée d’une semaine à
l’exception des quatre tournois du Grand Chelem (L’Open
d’Australie, Roland Garros, Wimbledon et l’Open des
États-Unis).
BREFAPERÇUDESTOURNOISSANCTIONNÉSPARLESDIFFÉRENTSORgANISMES
FIT
Fédération Internationale de Tennis
QUATRE TOURNOIS DU GRAND CHELEM
JEUX OLYMPIQUES
COUPE DAVIS
FED CUP
CIRCUIT CHALLENGER FÉMININ
CIRCUIT FUTURES FÉMININ
CIRCUIT FUTURES MASCULIN
COMPÉTITIONS JUNIORS INTERNATIONALES
COMPÉTITIONS VÉTÉRANS INTERNATIONALES
COMPÉTITION EN FAUTEUIL ROULANT
ATP
14
WTA
L’ATP gère le circuit professionnel masculin
La WTA gère le circuit professionnel féminin
FINALE MASTERS DE TENNIS MASCULIN ATP
CIRCUITS MASTERS 1000
· Indian Wells
· Miami
· Monte Carlo
· Madrid
· Rome
· Canada
· Cincinnati
· Shanghai
· Paris
CIRCUIT ATP WORLD TOUR 500 (11 tournois)
CIRCUIT ATP WORLD TOUR 250 (37 tournois)
CIRCUIT CHALLENGER MASCULIN (151 tournois)
FINALE DU CHAMPIONNAT WTA
CIRCUIT PREMIER 4
· Indian Wells
· Miami
· Madrid
· Beijing
CIRCUIT PREMIER 5
· Doha
· Rome
· Canada
· Cincinnati
· Tokyo
CIRCUIT PREMIER (11 tournois)
CIRCUIT INTERNATIONAL (31 tournois)
Modèle de développement de l’excellence en tennis
En 2012, nous avons pu observer que chez les 50 premiers joueurs et joueuses des classements ATP et WTA en
simple, les femmes avaient joué en moyenne 23 tournois
par année et avaient pu comptabiliser de 65 à 80 matchs
en simple. Chez les hommes, ce nombre passe à 25
tournois. Ils ont joué de 70 à 90 matchs en simple en une
année. Aussi, nous avons pu remarquer que très peu de
joueurs, autant du côté masculin que féminin, jouent à la
fois en simple et en double.
Des recherches antérieures ont suggéré que le tennis était
un sport « aérobique » en raison de la durée des matchs
(de 2 à 5 heures avec des valeurs relativement modérées
de la fréquence cardiaque).
Lors d’un match, l’éventail de la fréquence cardiaque
est assez large étant donné les nombreux changements
d’intensité « stop and go ». La pratique du tennis nécessite
des mouvements explosifs répétés et rapides suivis d’une
période de repos et ce, sur une longue période de temps.
À un haut niveau, les rapports de travail / repos sont portés
de 1:2 à 1:5. La durée réelle du jeu pendant un match
représente de 20 à 30 % de la durée totale d’un match.
La durée des points peut varier considérablement en
fonction de facteurs comme la surface, le style et le niveau
de jeu.
Selon la surface, la durée des points peut varier de 3 à 15
secondes. Dans toutes les études, la durée moyenne d’un
point était de 8 secondes.
Il a été démontré que le style de jeu peut également
influencer la durée d’un point. Les athlètes offensifs
prennent moins de temps pour compter un point ou
finir un jeu alors que ceux qui préfèrent jouer en fond de
terrain voient la durée de leur jeu s’allonger.
2.Portrait de l’athlète de niveau international
Lorsque nous assistons à d’importants événements
sportifs, nous sommes souvent ébahis devant les capacités techniques, la facilité apparente des mouvements, et
l’impression de puissance que dégagent les athlètes.
Le joueur de tennis de haut niveau frappe la balle avec
force, se déplace très rapidement sur toutes les zones du
terrain et lutte contre son adversaire durant un match
qui dure parfois plusieurs heures. Un simple joueur
passionné de ce sport qui dispose d’une raquette lui
permettant d’accélérer ses coups, se rendra vite compte
que la préparation technique, l’entraînement et le travail
spécifique sont insuffisants et qu’il faut aussi se préparer
physiquement.
ÂGE OPTIMAL - HAUT NIVEAU
Selon les statistiques de 2012, le groupe d’âges dominant
chez les hommes (25-27 ans) est le même que chez les
femmes. La différence réside dans le pourcentage plus
élevé des 25-27 ans chez les hommes comparativement
aux autres catégories d’âge (voir annexe 1).
PHYSIQUE
Morphologie
Chez les hommes, la taille moyenne des athlètes se situe
entre 185 et 190 cm. Leur poids moyen est d’environ 82 kg.
Pour la plupart des femmes, leur taille moyenne atteint de
172 à 178 cm alors qu’elles pèsent environ 64 kg.
Le joueur de tennis moderne doit surtout être très fort
et rapide mais pas de la même manière qu’un haltérophile ou qu’un coureur de 100 mètres. En effet, lors d’une
compétition, l’haltérophile doit soulever, une seule fois,
le plus grand nombre possible de kilos et le sprinter doit
atteindre, une seule fois, la plus grande vitesse possible de
course sur une piste.
La force dont le joueur de tennis a besoin doit lui permettre d’accélérer le mouvement de la raquette, qui pèse
moins d’un demi-kilo, et de basculer ou de freiner les
mouvements de son corps en un rien de temps, toujours
de façon différente, et ce, un très grand nombre de fois,
car il est impossible d’anticiper la durée d’un match.
Par le passé, l’entraînement physique d’un joueur de tennis se concentrait sur la course, comme s’il s’agissait d’un
marathonien. Nous savons aujourd’hui que la distance
totale parcourue par un joueur de tennis durant un match
dépasse rarement le kilomètre.
En observant la morphologie des grands champions, nous
remarquons que leur masse musculaire ne dépasse pas
celle des joueurs de basketball ou de volleyball. Conséquemment, le joueur de tennis devra penser à augmenter
ses capacités d’endurance et ce, de manière spécifique.
Ces capacités indispensables se renforceront, sur le
terrain, par des mouvements distinctifs. Le joueur devra
s’entraîner avec assiduité en effectuant des lancers et des
réceptions de ballons, de poids ou d’objets plus ou moins
lourds, tout en reproduisant les mouvements des coups
de fond, des volées et des services.
La force, la vitesse et l’endurance, caractéristiques particulières du joueur de tennis, sont cependant liées à
la réalisation de mouvements techniques de manière
appropriée et économique. Le joueur doit se déplacer
rapidement et frapper la balle avec une fluidité exceptionnelle. À cet effet, tout exercice de renforcement de la
mobilité composée (musculaire et articulaire) se révèle
indispensable. Concrètement, nous constatons que le
tennis d’aujourd’hui nécessite un physique extrêmement
complet ; quels que soient les surfaces ou les types de jeu
pratiqués, les joueurs et les joueuses doivent posséder de
réelles qualités de vitesse de déplacement, d’endurance,
de force explosive et de coordination.
2013-201715
Pour ce qui est de la valeur des tests, il n’existe pas de
règles uniformisées au niveau international. Chaque pays
utilise sa propre batterie de tests (on y retrouve souvent
les mêmes). Mais les standards de plusieurs tests sont très
différents d’un pays à l’autre du fait que ces tests ne sont
pas administrés de la même manière. Tennis Canada a
donc décidé de concevoir sa propre batterie de tests. Par
exemple, de nouveaux tests pour les jeunes joueurs de
6-12 ans ont été créés (voir annexe 2). Ces tests évaluent
la coordination œil-main (lancer-attraper), les courses spécifiques avec raquette (1/2 spider et spider), la vitesse (20
mètres), la puissance du haut et du bas du corps (lancer de
balle et saut en longueur ou vertical) et l’endurance (beep
test). Pour les joueurs de 13 ans et plus, nous utilisons
pour le moment les tests de la Fédération française (voir
annexe 3).
Aujourd’hui, le tennis est devenu un sport extrêmement
physique. Chez les joueurs masculins, nous remarquons
qu’ils possèdent un jeu très complet. Ils sont solides et
n’ont droit à aucune faiblesse et ce, dans tous les aspects
techniques de leur jeu. Ils possèdent au moins deux coups
très performants. Ce sont à partir de ces coups, en général
le coup droit et le service, qu’ils construiront leurs points
(voir annexe 5).
Chez les femmes, le jeu est de plus en plus rapide et
puissant. Celles-ci possèdent, entre autres, un revers
foudroyant. Aussi, elles se doivent de posséder une volée
frappée (swing volley) afin de prendre l’avantage de
l’échange quand elles déstabilisent leur adversaire du fond
du terrain. Les femmes sont habituellement meilleures en
retour de service qu’en service.
Le tennis est un sport fascinant car, au-delà de toutes les
qualités physiques requises pour le pratiquer, l’issue d’un
match dépend en grande partie de l’approche psychologique de l’athlète. En général, le joueur fait face à des
situations de jeu très différentes (même si l’adversaire est
le même) et chaque rencontre est différente. En conséquence, la « bataille » se mène de bien des manières.
Quelle que soit la surface, les hommes et les femmes
conservent leur propre tactique. Les joueurs masculins
frappent la balle en y mettant beaucoup d’effet brossé
et en se positionnant pour utiliser leur coup droit. Ils
varieront leur jeu en changeant le rythme du jeu. Chez
les femmes, le jeu ressemble davantage à une bataille
de fond de terrain mais à haut régime. Selon les experts,
dans quelques années, les femmes joueront du tennis qui
ressemblera étrangement à celui des hommes.
Il faut environ dix ans ou 10 000 heures de pratique
(entraînement et compétition) pour développer un joueur
de tennis de haut niveau. Cette période de développement est appuyée par différentes étapes de l’apprentissage : des phases de croissance émotionnelle, physique
et technique. Dans le cadre de ce processus, des qualités
mentales-clés doivent être déployées (voir annexe 4).
Savoir réagir à un signal donné, être capable d’anticiper et
de s’organiser, faire les bons choix, prendre la bonne décision, est primordial pour un joueur de tennis. De même,
au niveau moteur, être capable d’actions spontanées
efficaces, de mouvements réactifs énergiques.
Au tennis, tant les entraîneurs que les joueurs sont
d’accord pour affirmer le rôle primordial de la psychologie
pour réussir dans ce sport. Ce consensus est né de leur
analyse du jeu qui reconnaît l’importance des caractéristiques psychologiques, de la force mentale et des habiletés psychologiques communes aux grands joueurs de
tennis.
Le tennis est un sport à habiletés ouvertes. Une habileté
est dite ouverte lorsque l’environnement affecte l’exécution de l’habileté. Ainsi, au tennis, le caractère changeant
de nos contextes tactiques (balles reçues) jumelés au
caractère changeant de nos objectifs tactiques (balles
envoyées) créent, en retour, une immense gamme d’habiletés diverses.
Les qualités mentales importantes requises pour le joueur
international
· Plaisir
· Gestion d’erreur positive
· Confiance en soi
· Focus / Concentration
· Motivation / Passion
· Contrôle émotionnel
· Pensée positive
· Gestion du temps
Une fois la situation perçue (identifiée et interprétée), le
joueur devra prendre une décision pour répondre à la
situation en question. Il fera son choix en fonction d’un
ensemble de situations diverses (au service, en retour de
service, les deux joueurs en fond du terrain…) et également, en fonction de variables tactiques (caractéristiques
du joueur, zones de jeu, styles de jeu…).
Psychologie
Prise de décision
Technico-tactique
Les principes techniques fondamentaux sont les éléments
techniques indispensables pour atteindre l’efficacité des
coups et qui respectent les principes biomécaniques.
Les principes tactiques fondamentaux sont les principes
que le joueur doit respecter sur le terrain pour gagner
un point. C’est son mode de conduite. La tactique est
étroitement liée à la technique. L’éventail des tactiques
d’un joueur est tributaire de sa technique. Plus le joueur
possède une technique parfaite dans tous les domaines,
plus il a le choix de ses tactiques.
16
Modèle de développement de l’excellence en tennis
3
RAPPEL DES PRINCIPES
FONDAMENTAUX DE CROISSANCE
ET DE MATURATION
pARTIE 3 : RAppEL DES pRIncIpES
fonDAMEnTAux DE cRoISSAncE ET DE
MATuRATIon
Rappel des principes fondamentaux
de croissance et de maturation
La règle des dix ans
Des études scientifiques ont démontré qu’un athlète
talentueux doit s’entraîner dix ans ou 10,000 heures pour
atteindre un niveau élite (dans la plupart des sports). Pour
les athlètes et les entraîneurs, cela représente un peu plus
de trois heures par jour d’entraînement ou de compétition
pendant ces dix années.
Cette hypothèse est corroborée par l’ouvrage « The Path to
Excellence » qui analyse de façon exhaustive le développement d’athlètes olympiques américains ayant fait de la
compétition entre 1984 et 1998. L’ouvrage révèle que :
• En moyenne, les athlètes olympiques américains avaient
commencé à pratiquer leur sport vers l’âge de 12 ans
pour les garçons, et de 11,5 ans pour les filles.
• La plupart des athlètes olympiques ont mentionné avoir
vécu une période de développement d’une durée de
12 à 13 ans entre le moment où ils avaient commencé à
pratiquer leur sport et le moment où ils étaient devenus
membres de l’équipe olympique.
• Lors de leur cheminement, durant les cinq premiers
stades de développement, les médaillés olympiques
étaient plus jeunes – entre 1,3 et 3,6 ans – que les
athlètes qui n’avaient pas remporté de médailles ; ce
qui donne à penser que les athlètes médaillés avaient
développé leurs habiletés motrices et amorcer l’entraînement à un plus jeune âge. Il faut cependant éviter
que les athlètes ne se spécialisent trop tôt dans un sport
à spécialisation tardive.
Les fondements
Les fondements du mouvement et les déterminants de la
condition motrice doivent être abordés par le jeu.
Les fondements du mouvement servent de pierre angulaire à tous les sports et sont développés dans le cadre de
trois activités :
• L’athlétisme :
courir, sauter, lancer ou rouler.
• La gymnastique : agilité, équilibre, coordination et
vitesse.
• La natation :
pour des raisons de sécurité aquatique et pour découvrir l’équilibre et
la flottabilité.
Agilité
Équilibre
Coordination
Vitesse
Sauter
Grimper
Marcher
Patiner
Bondir
Nager
Sautiller
Équilibre
Lancer
Dribbler
Botter
Lancer
Frapper
Attraper
Source : « Au Canada le sport c’est pour la vie » Centres canadiens multisports
18
Modèle de développement de l’excellence en tennis
Sans ces habiletés fondamentales du mouvement, l’enfant
éprouvera des difficultés à pratiquer plusieurs sports.
Les joueurs de tennis de haut niveau doivent avant tout
être de bons athlètes étant donné que le tennis est un
sport très exigeant. Les fondements de ces habiletés
doivent être acquis au cours des quatre premiers stades
de développement.
L’entraînement physique en fonction de l’âge
Lorsque l’on a à sa charge la formation physique d’un
joueur, il est nécessaire de comprendre les modalités de
développement des qualités physiques nécessaires mais
aussi de connaître les périodes les plus favorables pour
leur amélioration.
L’entraîneur doit tenir compte de l’évolution générale
de l’enfant jusqu’à l’âge adulte, principalement du point
de vue de la morphologie, de la physiologie et de la
psychologie.
Tout au long des différentes étapes de développement
du joueur, il faut préciser que l’entraînement de tennis
(préparation technique et physique) ne présente pas de
risques particuliers s’il est progressif et contrôlé. Il est
donc important de souligner le rôle déterminant du suivi
médical, à toutes les étapes de la formation du joueur en
vue de la prévention des blessures et des pathologies liées
à la pratique intensive du tennis.
Dans le domaine de la maturation physique, on peut distinguer quatre grandes périodes :
LES DIFFÉRENTES PÉRIODES DE MATURATION PHYSIQUE
Périodes
Garçons
Filles
6-9 ans
5-8 ans
La période pré-pubertaire
10-12 ans
9-11 ans
La période pubertaire
13-17 ans
12-16 ans
La période post-pubertaire
18-25 ans
17-25 ans
La grande enfance
Chacune de ces périodes possède ses propres caractéristiques mais les âges ne sont là qu’à titre indicatif car
on peut observer de notables différences d’un individu à
l’autre.
La grande enfance
• Elle est très favorable à l’acquisition d’une multitude
d’habiletés motrices. On peut la considérer comme la
période privilégiée de l’apprentissage car l’enfant peut
assimiler rapidement les mouvements, notamment
grâce à sa grande faculté d’imitation. En revanche, il a
du mal à garder longtemps son attention sur un exercice précis. Il faut donc privilégier une grande variété de
situations et d’exercices sous une forme simple.
Période pré-pubertaire
• L’enfant devient capable de réaliser des mouvements
d’une grande complexité qui nécessitent une parfaite
synchronisation de plusieurs groupes musculaires. De
plus, il se montre plus attentif et mieux préparé. Dans
les sports à haute exigence technique, comme le tennis,
l’essentiel des acquisitions gestuelles s’effectue durant
cette période.
Période pubertaire
• Elle se caractérise par une transformation de l’organisme
sur tous les plans (morphologique, psychologique et
physiologique) ; ce qui demande de prendre des précautions toutes particulières. Sur le plan ostéo-articulaire,
la croissance accrue s’accompagne d’une très grande
fragilité et peut provoquer des douleurs chroniques
(exemple : au niveau du genou, la maladie d’Osgood
Schlatter). Par contre, cette période n’est pas très favorable aux nouveaux apprentissages car le joueur perd
sa coordination initiale et ne maîtrise pas encore son
nouveau potentiel musculaire (particulièrement chez les
garçons). Il s’agit alors de renforcer les acquis et d’aider
le joueur à trouver progressivement de nouveaux
repères, tant physiques que comportementaux, car
cette période en est une de grande instabilité psychologique. Lorsque toutes ces précautions sont prises, les
joueurs sont capables de suivre un entraînement intensif (un plus grand volume) ; ce qui est indispensable
pour préparer l’organisme aux sollicitations physiques
de pratique de haut niveau.
Période post-pubertaire
• C’est une période favorable pour l’intensification de
l’entraînement tant sur le plan qualitatif que quantitatif.
Les joueurs arrivent à maturité entre 18 et 25 ans (plus
tôt chez les filles : entre 16 à 20 ans) grâce à la combinaison d’un haut niveau d’habiletés physiques, techniques
et tactiques mais aussi grâce à un bon équilibre sur
les plans affectif et émotionnel. La maturité physique
peut varier considérablement d’un individu à l’autre en
fonction de ses expériences sportives, de son évolution
morphologique et psychologique.
Pendant la puberté, les différences entre les deux sexes
sont clairement marquées en raison des proportions
physiques. Les caractéristiques distinctives de la femme
comprennent un certain nombre de différences anatomiques et physiologiques.
Source : « L’entraînement physique du joueur de tennis » Fédération Française de Tennis
2013-201719
ASPECT
CARACTÉRISTIQUES
Circulation du sang
Jusqu’à l’âge de 8 ans, la taille du cœur est la même chez les deux sexes. Entre 8 et 13
ans, cet organe est plus gros chez les filles, mais par la suite, devient beaucoup plus
petit par rapport aux garçons. Pendant la phase post-pubertaire, l’efficacité du cœur
est plus faible chez les filles que chez les garçons. Cela explique que les femmes ont
une fréquence cardiaque plus élevée que celle des hommes.
Système respiratoire
Le système respiratoire atteint son plein développement plus rapidement chez la
femme (à l’âge de 14-15 ans) que chez l’homme (vers l’âge de 18 ans).
Métabolisme
La masse corporelle en kilos est plus basse chez la femme que chez l’homme en raison de la plus grande quantité de dépôt graisseux.
Consommation d’oxygène
La consommation d’oxygène est moins élevée chez la femme que chez l’homme.
Oxygène dans les muscles
Les muscles de l’homme utilisent l’oxygène de façon plus efficace que ceux de la
femme.
Développement moteur
Jusqu’à l’âge de 3-4 ans, le développement moteur est plus ou moins similaire. En
revanche, à partir de 4-6 ans, les différences deviennent évidentes. En matière de
courses, de lancers ou de sauts, les filles ont des résultats inférieurs à ceux des garçons. Le même phénomène se produit en ce qui concerne la puissance. À partir de
l’âge de 8 ans, les garçons réalisent de bien meilleures performances que les filles sur
le plan de la puissance, de la vitesse, de l’endurance et des réflexes. Après la puberté
(12 à 17 ans), ces différences s’accentuent.
Les athlètes dont la maturité est tardive demeureront plus
longtemps dans la période d’apprentissage optimale des
habiletés. Par conséquent, ces derniers auront souvent
acquis de meilleures compétences pour devenir des athlètes de haut niveau à la condition d’avoir bénéficié d’un
entraînement de qualité pendant cette période.
Processus de maturation chez les filles
(Adapté de Ross et al. 1977)
Chez les filles, le pic de croissance « rapide-soudaine »
se produit vers 12 ans. La première manifestation est
habituellement le développement de la poitrine, suivi de
l’apparition des poils pubiens. L’apparition des premières
règles se produit un peu après l’atteinte de la croissance
pic. Généralement, le moment où des développements
surviennent peut précéder ou suivre de deux ans ou plus,
l’âge moyen.
Processus de maturation chez les garçons
(Adapté de Ross et al. 1977)
Chez les garçons, la poussée « rapide-soudaine » de
croissance est plus intense que chez les filles et se produit
habituellement deux ans plus tard. La croissance des testicules, des poils pubiens et du pénis est liée au processus
de maturation. Le pic de croissance de la force survient,
de façon significative, environ un an après l’atteinte du
sommet de la taille du joueur. Ainsi, les athlètes masculins
présentent des caractéristiques qui démontrent un important gain en force tardif. Comme pour les filles, le développement chez les athlètes masculins peut précéder ou
suivre l’âge moyen de deux ans ou plus. Les garçons dont
la maturation est hâtive peuvent donc bénéficier d’un
avantage physiologique pouvant aller jusqu’à quatre ans
par rapport aux garçons dont la maturité est tardive. Ces
derniers rejoindront éventuellement les premiers lorsqu’ils
connaîtront leur poussée de croissance.
10
10
GARÇONS
9
9
8
8
7
7
Grandeur (cm/année)
Grandeur (cm/année)
FILLES
6
5
4
Menstruation
6
5
4
3
3
2
2
1
1
Pic de croissance
signicative de la force
0
0
4
6
8
10
12
Âge
14
16
18
4
6
8
10
12
14
16
18
Âge
Source : « Au Canada le sport c’est pour la vie » Centres canadiens multisports et « Manuel de l’entraîneur de haut niveau » (ITF)
20
Modèle de développement de l’excellence en tennis
Nous pouvons donc en déduire que :
La force
• Les performances des femmes sont inférieures à celles
des hommes en raison des différences spécifiques sur le
plan physiologique et anatomique qui se manifestent à
partir de 7-8 ans.
Entre 9 et Les exercices de renforcement musculaire
12 ans
doivent se faire sans charge additionnelle et
utiliser le plus souvent la résistance naturelle
du poids du corps (pompes, tractions, élastiques, exercices avec un partenaire,…)
• Les femmes atteignent leur performance physique
maximum aux environ de 15-16 ans, alors que les
hommes le font vers 18-20 ans.
• Étant donné que leur capacité physique est moindre, les
femmes doivent fournir plus d’efforts que les hommes
pour exécuter une tâche identique. Il en résulte qu’elles
doivent s’améliorer davantage pour accomplir une
tâche de même nature.
Entre 13
et 16 ans
La vitesse
Même si le potentiel individuel de vitesse est fortement
déterminé génétiquement, on peut distinguer trois étapes
dans son développement.
Entre 5 et Il faut privilégier les aspects neuromusculaires
12 ans
en utilisant des exercices de vitesse de réaction (signaux de départ variés) et de vitesse
de mouvement (lancer, course très courte et
fréquence des appuis). Ces exercices associés
à une bonne attitude sont primordiaux dans
l’amélioration de la vélocité car ils doivent
se faire avant la maturation complète du
système nerveux central.
Entre 13
et 16 ans
Après
17 ans
Progressivement, ce sont les paramètres de la
force musculaire dynamique qui deviennent
primordiaux pour l’amélioration des qualités
de la vitesse. Alors que les garçons voient
leurs performances considérablement évoluer en quelques mois, les filles sont parfois
sujettes à une stagnation ou même à une
baisse de leur qualité de vitesse. Il faut donc
entretenir les qualités de vitesse de réaction,
développer la filière anaérobie alactique et
mettre en place progressivement une stratégie de renforcement musculaire adaptée.
Enfin, il est nécessaire de veiller à l’acquisition
d’une technique de course générale et spécifique s’adaptant aux changements morphologiques de chaque joueur.
Le joueur doit parvenir à bien utiliser ses
qualités générales de vélocité en situation
réelle de jeu. Parallèlement, il faut développer
l’endurance de vitesse, c’est-à-dire la capacité à répéter des efforts brefs et intenses.
Pour le reste, la vitesse générale ne peut être
sensiblement améliorée que par une intensification et une orientation particulière du
renforcement musculaire.
La fragilité des joueurs pendant cette période
exige de n’utiliser que des charges de légères
à moyennes. L’attention doit porter sur la
préparation du renforcement musculaire en
enseignant une bonne technique d’exécution
des gestes de musculation. Ces exercices
peuvent être complétés par des mouvements
plus dynamiques avec des « medecine-balls »,
des balles lestées et de petits haltères. Il faut
cependant adapter le niveau des charges au
degré de maturité physique du joueur.
À partir
L’amélioration de la force doit se faire durant
de 17 ans cette période. Le préparateur physique peut
proposer toutes les formes de musculation à
condition de respecter la logique de progression des charges.
ANAÉROBIE ALACTIQUE
Elle doit être associée aux efforts courts et intenses
(vitesse de course ou exercices de renforcement musculaire) mais l’amélioration de cette filière énergétique
intervient principalement entre 12 et 16 ans. Par la suite,
l’entraîneur devra développer la puissance puis la capacité
du système en fonction de chaque joueur.
ANAÉROBIE LACTIQUE
La période privilégiée pour son développement se situe
après le déclenchement de la puberté, soit vers l’âge de
13-14 ans pour les filles et de 14-15 ans pour les garçons.
Avant cet âge, l’organisme n’est pas physiologiquement
prêt à supporter une forte acidose. Il faut donc éviter tout
effort de cette nature avant la période pubertaire pour
préserver les jeunes joueurs d’un stress inutile. Progressivement, l’entraînement visera à retarder l’accumulation
de l’acide lactique et à augmenter le seuil de tolérance de
l’organisme.
AÉROBIE
La période la plus favorable pour le développement
aérobie se situe entre 8 et 16 ans. Pendant cette période,
l’enfant entraîné augmente sa consommation maximale
d’oxygène (VO2max) deux fois plus vite que l’enfant non
entraîné. Entre 5 et 12 ans, la part du processus aérobie,
pour un effort de 30 secondes, est de 45 % chez l’enfant
alors qu’elle est de 32 % chez l’adulte (d’après RODISON).
Après l’entraînement, les filles atteignent une valeur de
VO2max vers 15-17 ans (50-60 ml / mn / kg) et les garçons
vers 19-23 ans (60-70 ml / mn / kg).
Le développement du VO2max est lié à l’augmentation des capacités ventilatoires, circulatoires et métaboliques. Elle est aussi dépendante des paramètres
morphologiques.
Source : « L’entraînement physique du joueur de tennis » Fédération Française de Tennis
2013-201721
Avant 11-12 ans
À partir de 13
ans environ
AGILITÉ
La période cruciale pour améliorer l’agilité se situe entre
5 et 12 ans car le système nerveux central de l’enfant assimile très bien les nouveaux mouvements. Le jeune joueur
doit alors être confronté à une multitude de situations de
plus en plus complexes pour solliciter au maximum son
« intelligence motrice ».
La majeure partie des exercices
aérobie s’effectue sous la forme de
courses continues ou d’activités
sportives variées (sports collectifs, natation, vélo,…). Ils ont pour
objectif d’améliorer la technique de
course, le contrôle de la respiration,
la résistance à l’effort et la capacité
aérobie.
L’objectif est d’améliorer la puissance
et la capacité du système. Progressivement, le joueur augmente sa
résistance à l’effort et ses possibilités de récupération. L’entraîneur
oriente donc ses objectifs vers le
développement de l’endurance de
vitesse et de force. Les exercices
prendront la forme d’efforts intermittents de courtes (10 à 30 sec.)
ou de moyennes durées (30 sec. à
5 min.) et de formes continues (longs
joggings, ski de fond,…) Pour les
joueurs adultes, les exercices auront
tendance à devenir plus spécifiques
(différents types de déplacements,
exercices avec panier, patrons de jeu
avec une récupération limitée, longs
matchs,…)
L’agilité se développe également en association avec les
autres qualités physiques.
Au moment de la puberté, il est essentiel de rechercher
progressivement une stabilisation des apprentissages
pour aider le joueur à assimiler sa nouvelle morphologie.
Les exercices de coordination et d’agilité devront prendre
une forme plus spécifique au fur et à mesure que l’on
s’approche de l’âge adulte.
SOUPLESSE
Naturellement, le jeune enfant est souple mais les statistiques sur les jeunes joueurs de tennis montrent des
différences individuelles très importantes. Il est donc préférable de proposer le plus tôt possible de petits exercices
simples qui développent la souplesse, notamment lors de
l’échauffement et en fin d’entraînement dans le cadre d’un
retour au calme.
Au moment de la puberté, on constate une régression
importante des qualités de la souplesse et l’entraîneur
devra y porter une attention toute particulière.
Par la suite, il faudra obtenir le meilleur compromis possible entre une certaine raideur musculaire (favorable à
la force explosive) et un niveau de souplesse satisfaisant
(amplitude gestuelle et prévention des blessures).
PRIORITÉ DANS LE DÉVELOPPEMENT DES QUALITÉS PHYSIQUES EN FONCTION DE L’ÂGE
PUISSANCE
ENDURANCE
Vitesse
Force
Sans
charge
Charges
légères
Charges
moyennes
et lourdes
Pliométrie
Anaérobie
lactique
P
P
C
Â
G
E
Temps
Réaction
Fréquence
Gestuelle
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
30
XXXX
XX
XXXXX
XXX
X
XX
X
XXXX
XXX
XX
XXX
XX
X
XX
X
XXX
XXX
XXX
XXXX
XXX
X
XXX
X
XX
XX
XXXX
X
XX
XXX
XX
XXX
XX
XX
XX
XXXX
X
X
XXXX
XXX
XX
XX
XX
XXXXX
X
XXXX
XXX
XX
LÉGENDE
Qualité
Musculaire
Anaérobie
alactique
X
X Peu important
X X Assez important
C
COORDINATION
Aérobie
P
Agilité
Souplesse
C
X
XX
XXXX
XX
XX
XX
XXXXX
XX
X
XXX
XXXX
XXX
X
XX
XXXX
XXX
XXX
X
XX
XXXX
XXX
XXX
XXX
XX
XX
X
XXX
XX
XX
XXX
X
XX
X
XX
XX
XX
XX
X X X Important
X X X X Très important
X X X X X Primordial
Source : « L’entraînement physique du joueur de tennis » Fédération Française de Tennis
22
Modèle de développement de l’excellence en tennis
En résumé, à chaque âge correspondent des priorités dans
l’entraînement qui tiennent compte du niveau de maturation psychologique et physiologique.
L’agilité, la vitesse et la souplesse sont privilégiées dans les
premières étapes de la formation du joueur. Le renforcement musculaire s’articule, dans un premier temps, autour
de mouvements dynamiques (sans charges additionnelles) et d’exercices de gainage. L’endurance et la force
prennent progressivement une part plus importante au
moment de la puberté et deviennent déterminantes à
l’âge adulte (voir annexe 6).
Tout au long du programme de haute performance, les
principes de croissance et de maturation doivent être pris
en compte et utilisés et appliqués par les entraîneurs.
Le modèle privilégié pour le développement des athlètes
est semblable pour les filles et les garçons ; seuls les délais
sont différents.
Le rythme du développement des joueurs de tennis
tient compte de l’âge des jeunes athlètes étant donné
que les filles commencent à jouer plus tôt sur la scène
internationale.
En général, les filles entreront sur le circuit international
vers l’âge de 15-16 ans comparativement aux garçons qui
y accèdent vers l’âge de 17-18 ans.
En ce qui concerne l’entraînement comme tel, il n’y a pas
de différence entre les garçons et les filles avant qu’ils
n’atteignent l’âge de 9-10 ans. Le contenu du programme
d’apprentissage est identique mais adapté en fonction de
leurs capacités d’attention. C’est à ce moment-là que l’on
commence à tenir compte des éléments de maturation
chez les filles et les garçons.
Vers l’âge de 13-14 ans, l’entraînement est différencié en
fonction du style de jeu du joueur et devient plus individualisé. On commence à faire une différence à partir de 9 ans.
Pour ce qui est des formats de compétition, ils sont mixtes
jusqu’à l’âge de 8 ans.
L’équipement est adapté en fonction des caractéristiques
physiques des jeunes joueurs, de leurs habiletés tennistiques ainsi que de leur perception en situation de jeu.
Le terrain, la raquette et la balle sont remplacés au fur et
à mesure de leur évolution de manière à favoriser leur
apprentissage.
À partir de 10 ans, l’équipement standard est utilisé car
sur le plan physique, les jeunes joueurs sont prêts, ils ont
atteint leur maturité.
SPÉCIALISATION HÂTIVE OU TARDIVE
La spécialisation sportive peut être hâtive ou tardive. La
spécialisation hâtive comprend des sports artistiques et
acrobatiques, notamment la gymnastique, le patinage
artistique et le plongeon. Ils diffèrent des sports à spécialisation tardive en raison de la nature très complexe
des habiletés motrices avant l’atteinte de la maturité. Ces
habiletés complexes sont plus difficiles à développer et à
maîtriser dès le processus de maturation terminé.
Bien que l’initiation au tennis doive se faire hâtivement,
il est essentiel de développer progressivement toutes les
habiletés de coordination. Une période cruciale dans le
développement des habiletés de coordination chez les
enfants se situe entre 8 et 12 ans (Balyi et Hamilton, 2003).
Cette initiation hâtive (et non la spécialisation) devrait
favoriser l’acquisition des éléments de base de la coordination, lesquels permettent de prendre part à plusieurs
activités. Les athlètes ayant acquis un savoir-faire physique
avant leur maturité peuvent choisir un sport à spécialisation tardive entre l’âge de 12 et 15 ans et ainsi, avoir les
pré-requis nécessaires pour s’engager dans la poursuite de
l’excellence au rayonnement international.
La spécialisation hâtive au tennis peut contribuer à
engendrer :
• Une préparation athlétique globale à sens unique et
inadéquate
• Un manque de développement des capacités de déplacement de base et des habiletés sportives
• Des blessures fréquentes
• Un déséquilibre musculaire
• Un épuisement prématuré
• Un arrêt hâtif de l’entraînement et de la compétition
Une spécialisation hâtive au tennis ne permettra pas de
développer simultanément les capacités de coordination.
L’inclusion de différentes disciplines complémentaires permettra de développer les capacités motrices de coordination et fournira une base solide à la coordination.
Au début, le tennis ne doit pas être un sport de spécialisation précoce. Toutefois, une initiation hâtive est cruciale pour développer les habiletés de coordination, de
motricité et de déplacement. Les jeunes devraient être
encouragés à participer à des activités sportives complémentaires. La participation et le développement progressif
sont très importants dans le développement des habiletés
tennistiques.
RAPPEL DES PRINCIPES FONDAMENTAUX DE
CROISSANCE ET DE MATURATION SELON LES ÉTAPES
Étape 1– Enfants actifs (0-5-6 Ans)
À cette étape, la priorité est de promouvoir l’amour de
l’activité physique afin de jeter les bases d’un intérêt
éventuel pour un sport. Les enfants apprennent à bien se
déplacer en privilégiant la coordination. Les différentes
activités sportives serviront à mettre l’accent sur les habiletés motrices En tennis, l’équipement sera naturellement
adapté afin de favoriser l’apprentissage chez le jeune
enfant.
Environ 30 % du temps sera consacré aux habiletés tennistiques, 5 % à la psychologique et 65 % au développement
moteur de l’enfant. Pour ce faire, ils participent à une
variété d’activités physiques dans un milieu d’apprentissage sécuritaire. À cet âge, le plaisir est la clé du succès.
2013-201723
Volet moteur
Mettre l’accent sur les habiletés motrices (agilité, équilibre,
coordination) qui sont la base de l’acquisition éventuelle
d’habiletés spécifiques abordées à la prochaine étape.
Volet psychologique
Plaisir, confiance en soi, estime de soi, sentiment
d’appartenance.
Étape 2 – S’amuser
(filles 5-8 ans et garçons 5-9 ans)
Après avoir pris goût au tennis, le jeune joueur doit progressivement adopter un comportement axé sur l’apprentissage méthodique du tennis. Il apprendra les principes
fondamentaux des différents coups de base. Naturellement, il continuera de faire d’autres activités sportives qui
lui serviront à développer différentes habiletés.
Environ 45 % du temps sera consacré au tennis, 5 % aux
habiletés psychologiques et 50 % du programme sera
consacré au développement moteur. Le travail se fera sur
des phases et des zones de jeu.
Volet moteur
Acquisition de la coordination, de la vitesse et l’agilité, de
la souplesse, de la force (poids du corps) et de l’endurance.
Volet psychologique
Plaisir, confiance en soi, estime de soi, engagement,
autonomie.
Étape 3 – Expérimenter
(filles 8-11 ans et garçons 9-12 ans)
Le jeune joueur est vraiment engagé sur la route de
l’excellence. Il continuera d’améliorer ses compétences
technico-tactiques et sera plus impliqué au niveau de la
compétition. Les habiletés de coordination seront une
très grande priorité. À la fin de cette étape, le jeune joueur
joindra le programme Sport-Études de son club.
Environ 55 % du temps sera consacré au tennis, la psychologie augmentera à 10 % tandis que 35 % du temps sera
consacré au développement moteur du jeune.
Volet moteur
Coordination, vitesse de réaction et agilité, souplesse et
force-endurance seront au rendez-vous.
Volet psychologique
Avoir du plaisir, augmenter son degré de concentration,
s’entraîner à 100 %, être autonome et capable de gérer
ses erreurs seront des priorités. Développer la passion
pour la compétition et respecter les autres (entraîneurs,
adversaires, officiels, bénévoles) seront aussi des objectifs
importants.
Étape 4 – Consolider
(filles 12-14 ans et garçons 13-15 ans)
La compétition sera une partie importante de l’apprentissage du joueur. Il commencera à participer à des compé-
24
titions sur la scène nationale. Il augmentera la puissance
de ses coups tout en étant plus précis. Il commencera à
développer progressivement son style de jeu.
Le joueur augmentera le temps consacré au tennis à environ 55 %, à la psychologie à environ 15 % et au travail de
son développement moteur à 30 %.
Volet moteur
Les habiletés de coordination, la vitesse et l’agilité,
l’augmentation de l’endurance, de la souplesse et du
développement de la force (symétrie, renforcement,
force-explosive).
Volet psychologique
Conserver son enthousiasme et le plaisir de jouer, développer une attitude de combattant et de fonceur, travailler
sur des techniques de relaxation et de respiration, faire
preuve de créativité et apprendre à apprécier la pression
de la compétition.
Étape 5 – Comment être performant
(filles 15-16 ans et garçons 16-18 ans)
L’identité du joueur se précise ; il connaît mieux le style de
jeu qui lui convient. Ses compétences techniques étant en
place, il mettra beaucoup l’emphase sur le volet tactique
de son jeu. Le joueur commencera à jouer des tournois sur
la scène internationale.
Il consacrera environ 55 % de son temps au tennis, 20 %
aux habiletés psychologiques et 25 % aux habiletés
physiques.
À cette étape, l’athlète aura une grave décision à prendre.
Son programme de Sport-Études terminé, il devra fixer
son avenir (circuit international, NCAA, Sport-Études collégial, arrêt de la compétition). Le programme devient de
plus en plus spécialisé.
Volet moteur
La force explosive, l’endurance de la force- explosive,
l’endurance cardio-vasculaire, la vitesse de réaction, la
vitesse de déplacement et la souplesse seront à travailler.
Volet psychologique
Le joueur devra développer son identité comme joueur
de tennis, apprendre à contrôler la pression, accroître sa
souplesse mentale et sa capacité à trouver des solutions, à
être autonome et discipliné.
Étape 6 – Comment devenir professionnel
(femmes 17-21 ans et hommes 19-23 ans)
Le joueur consacre tout son temps au tennis. Donc, il
joue à temps plein. Il est constamment en tournée où
il se mesure à des joueurs de son niveau, de calibre
international.
En période d’entraînement, il consacrera 45 % de son
temps au tennis, 30 % aux habiletés psychologiques et
25 % à l’entraînement physique. En période compétitive,
il consacrera environ 80 % de son temps au tennis et
Modèle de développement de l’excellence en tennis
aux habiletés psychologiques et 20 % à l’entraînement
physique.
Volet moteur
La priorité est mise sur la force explosive et l’endurance de
la force explosive. Il faut maintenir l’endurance, la vitesse
et l’agilité et naturellement, la souplesse.
Volet psychologique
Prendre l’entière responsabilité de sa carrière, contrôler la
pression reliée à la compétition, développer la capacité
d’affronter l’adversité et les blessures et bien s’ajuster pour
passer des juniors aux professionnels.
Étape 7 – Vivre en professionnel
(femmes 22 ans et + et hommes 24 ans et +)
C’est la vie sur le circuit. Dans le meilleur des cas, le joueur
sera entouré d’une bonne équipe de soutien (entraîneur
de tennis, entraîneur physique, nutritionniste, gérant…).
En période d’entraînement, il consacrera 35 % au tennis,
40 % à la partie psychologique et 25 % à l’entraînement
physique. En période compétitive, il consacrera environ
80 % de son temps au tennis et aux habiletés psychologiques et 20 % à l’entraînement physique.
Volet moteur
L’athlète pourra améliorer certains aspects de son entraînement physique et il devra se maintenir comparativement aux autres.
Volet psychologique
Il devra s’assurer d’avoir une bonne équipe de soutien et
de suivre une planification annuelle appropriée prévoyant
des périodes de récupération et de remise en forme.
Étape 8 – Le tennis pour la vie (après l’âge de 12 ans)
À cette étape du Tennis pour la vie, il existe trois catégories
de participants : les nouveaux adeptes qui commencent
à n’importe quel âge, les adeptes du tennis récréatifs qui
seront actifs toute leur vie et les joueurs de compétition
(anciennement de haute performance) qui ne s’entraînent
plus comme professionnels mais qui apprécient encore la
compétition.
Le tennis est un outil efficace pour contribuer à la santé
des collectivités canadiennes.
CARACTÉRISTIQUES DES JOUEURS
ET DES JOUEUSES DE TENNIS
1. Aspects anthropométriques
Bien qu’il n’existe pas de différence entre les filles et les
garçons jusqu’à l’âge de 12 ans environ, on observe plusieurs différences dès la plus jeune enfance sur les plans
structurel, fonctionnel, mental et physique.
Les tableaux suivants montrent quelques-unes des différences liées aux caractéristiques anthropométriques qui
existent entre les hommes et les femmes.
Le tableau ci-dessous montre la façon dont le poids est
réparti chez l’homme et chez la femme :
HOMMES
FEMMES
Os
20 %
15 %
Muscles
40 %
36 %
Tissu adipeux
20 %
30 %
Organes internes
12 %
12 %
Sang
8 %
7 %
i. Os et articulations
ASPECT
HOMMES
FEMMES
Taille
Plus grande.
Plus petite (de 10 à 12 cm).
Poids
Plus important.
Moins important (environ 10-15 kg de moins).
Membres
Membres, mains et pieds plus longs.
Membres, mains et pieds environ 10 % plus courts - ce qui a une influence positive sur la souplesse et
l’adresse. Étant donné que la longueur du levier est plus courte, la puissance de frappe est réduite.
Tronc
Plus long (38 % de la taille).
Plus court (36 % de la taille). Centre de gravité plus bas.
Squelette
Surplomb apparent des membres.
Surplomb apparent du tronc.
Colonne vertébrale
La partie supérieure est moins prononcée
La partie supérieure est plus prononcée. La partie inférieure est plus longue et la courbure est plus
prononcée.
Épaules
Plus larges. Les muscles sont davantage
développés – donc, plus de puissance au service.
Moins larges. Les muscles sont moins développés – donc, moins de puissance au service.
Bras
La morphologie du bras au niveau du coude
le rend plus adapté aux gestes de lancer.
La structure du bras au niveau du coude le rend moins adapté aux gestes de lancer.
Dos
Plus large et plus robuste (environ 39 cm).
Plus étroit et plus fragile (environ 37 cm).
Bassin
Plus étroit, moins plat et plus fragile.
Plus large, plus plat et plus robuste. La disposition des os du bassin ne permet pas la même élévation
des jambes que chez les hommes. Les femmes sont par conséquent moins efficaces dans les exercices
de vitesse et de saut.
Jambes
Pas de valgus du genou.
Tendance à un valgus du genou ou « jambes en X ».
Source : « Manuel de l’entraîneur de haut niveau » (ITF)
2013-201725
ii.Muscles
ASPECT
HOMMES
FEMMES
Poids de la masse musculaire
(chez les personnes de 30 ans)
Puissance musculaire totale
Développement musculaire
Plus importante (35 kg).
Moins importante (23 kg) (50 % de moins).
20 à 35 % plus élevée.
Plus de tonus et de masse musculaire, étant donné que le développement musculaire dépend des niveaux de testostérones.
Élasticité musculaire
Type et nombre de fibres musculaires
Moins importante.
Plus de fibres, pourcentage de fibres oxydatives plus élevé et
capacité oxydative et glycolique plus importante.
20 à 35 % moins élevée.
Moins de tonus et de masse musculaire, étant donné que
le développement musculaire dépend des niveaux de
testostérones.
Plus importante.
Moins de fibres.
iii. Tissu adipeux
ASPECT
HOMMES
FEMMES
Proportion de la masse graisseuse
Généralement, le pourcentage de la masse graisseuse est moins
important. Chez les sportifs, il peut varier de 6 % à 20 %.
S’accumule au niveau de l’abdomen et de l’estomac.
Moins important (le corps est en apparence plus musculeux).
Généralement, le pourcentage de la graisse corporelle est plus
important. Chez les sportives, il peut varier de 12 % à 30 %.
S’accumule au niveau du fessier et des hanches.
Plus important (le corps est en apparence moins musculeux).
Répartition du tissu graisseux
Dépôt graisseux
Chez le nouveau-né de sexe masculin, les os sont plus
lourds que chez le nouveau-né de sexe féminin. En termes
de croissance, la proportion entre les deux sexes reste la
même jusqu’à la puberté. La puberté se manifeste plus
vite chez les filles que chez les garçons. Par conséquent, le
corps féminin atteint son plein développement plus tôt.
C’est un aspect très important à prendre en considération
lors de l’identification de jeunes talents.
2. Aspects psychologiques
Dès la plus jeune enfance, des différences peuvent être
mises en évidence entre les deux sexes quant à la motivation et à l’intérêt pour les activités physiques et le sport.
Celles-ci sont présentées dans le tableau ci-dessous :
i. Motivation et intérêt
ASPECT
HOMMES
FEMMES
Intensité préférée pour les jeux et les activités
Jeux actifs, compétition.
Types de jeux et d’activités préférés
Jeux constitués de lancers et de courses, Jeux de vitesse et
de puissance.
Plus importante.
Ils veulent impressionner par leur force physique, leurs
aptitudes et leur intelligence.
Jeux passifs ou calmes nécessitant une activité musculaire
moindre.
Sauts, exercices d’équilibre, activités rythmiques.
Quantité de l’activité physique pendant la puberté
Objectifs de l’entraînement
Moins importante.
Elles souhaitent montrer leur féminité et les caractéristiques de leur propre personnalité.
ii. Autres variables psychologiques
ASPECT
HOMMES
FEMMES
Anxiété
Les athlètes féminines éprouvent de l’anxiété plus fréquemment que les
athlètes masculins. Elles réagissent avec plus de sensibilité, d’impatience
et souvent, de nervosité.
Sur le plan intellectuel
Agressivité
Prise de décision
Les athlètes masculins éprouvent de l’anxiété moins fréquemment que les
athlètes féminines. Ils réagissent avec moins de sensibilité, d’impatience
et souvent de nervosité.
Aucune différence entre les hommes et les femmes.
Plus physique.
Plus sûrs de leurs choix.
Équilibre mental
Moins émotifs psychologiquement et moins inconstants.
Confiance en soi
Plus de confiance en soi.
Individualisme
Dépendance
Moins individualistes.
Plus indépendants, moins influençables.
Plus verbale, plus vive et intellectuelle.
Moins sûres de leurs choix (à un jeune âge). Elles recherchent souvent une
aide extérieure lorsqu’elles ont des difficultés.
Plus émotives psychologiquement. Plus inconstantes, tendent à se décourager, à être sujettes à des états d’excitation nerveuse.
Moins de confiance en soi, d’assurance. Plus soucieuses de leur santé. Ont
peur de perdre leur féminité.
Plus individualistes.
Moins indépendantes, plus influençables, plus raisonnables. S’adaptent
mieux.
Source : « Manuel de l’entraîneur de haut niveau » (ITF)
26
Modèle de développement de l’excellence en tennis
À l’entraînement, les athlètes féminines ont davantage
envie d’apprendre ; elles sont plus disciplinées et ont plus
de facilités à s’intégrer à un groupe et à faire partie d’une
équipe. Elles montrent davantage qu’elles ont besoin de
leur entraîneur et de leur entourage, sont plus ouvertes
aux avis extérieurs et témoignent davantage de reconnaissance pour les conseils qu’on leur donne. Des études ont
par ailleurs montré que les sportives étaient des élèves
plus appliquées et méticuleuses que leurs collègues
masculins.
Les informations ci-dessus sont bien évidemment fournies
à titre indicatif. Lorsqu’un entraîneur a affaire à des joueurs
et joueuses de haut niveau, il ne doit pas perdre de vue
que les différences physiques et mentales qui existent
entres les deux sexes peuvent être moins visibles.
ÉTAPES DE DÉVELOPPEMENT DES JOUEURS
ÉTAPES
OBJECTIFS DES JOUEURS
HOMME
FEMME
1re étape
Enfants actifs
Partir sur le bon pied
• Coordination / Agilité / Équilibre
• Être actif
• Apprendre à frapper la balle avec la raquette
0-5 ans
0-5 ans
2e étape
S’amuser
Apprendre les principes de base et s’amuser grâce au tennis « évolutif » et à d’autres sports
• Éducation physique
• Apprendre à acquérir les habiletés de base au tennis
5-9 ans
5-8 ans
3e étape
Expérimenter
Devenir un athlète complet et développer les habiletés requises pour jouer au tennis sur un
terrain régulier
9-12 ans
8-11 ans
4e étape
Consolider
Établir les bases de la recherche de l’excellence
13-15 ans
12-14 ans
5e étape
Comment être performant
Commencer à regrouper les habiletés acquises
16-18 ans
15-16 ans
6e étape
Apprendre à devenir professionnel
Regrouper ses habiletés
19-23 ans
17-21 ans et +
7e étape
Vivre en professionnel
Performance optimale
• Implication à temps plein
• Préparation solide et régulière pour l’entraînement et la compétition
• Programmes d’entraînement individualisés
24 ans et +
22 ans et +
8e étape
Le Tennis pour la vie
Principe de jouer et de s’amuser au tennis pour la vie
• Principe d’être un joueur actif en santé
• Accès aux terrains et aux installations
2013-201727
28
Enfantsactifs
Plaisiretfondamentaux
Apprendre toutes les habiletés fondamentales du déplacement et développer
les habiletés motrices .
Apprendre les notions de base et avoir du plaisir grâce au tennis évolutif et
à d’autres sports
C’est un départ !
Apprendre la base du déplacement et regrouper ces habiletés quand on joue .
Développement
Volet haute performance
Mise en place des fondements de la recherche de l’excellence .
Construire une base aérobique, développer la vitesse et la puissance avant la fin du stage et
consolider les habiletés spécifiques du sport .
Commencer à regrouper les qualités nécessaires
Optimiser la machine et apprendre à performer
Regrouper les qualités nécessaires
Devenir un athlète complet et développer les habiletés nécessaires sur un terrain
de tennis complet .
Objectifs
Volet tennis pour la vie
Jouer et apprécier le tennis pour la vie .
Les participants avec une formation
physique peuvent faire facilement la
transition vers le « Tennis pour la vie » .
De plus, la transition doit s’effectuer
sans heurt entre la compétition et les
activités physiques et participatives
pour le reste de la vie .
Letennispourlavie
Performances pour obtenir des podiums
Efforts pour atteindre l’apogée
Objectifs
MODÈLE DE DÉvELOPPEMENT À LONG TERME DE L’ATHLÈTE
Source : Tennis Canada
Modèle de développement de l’excellence en tennis
H : 0-5
F : 0-5
H : 5-9
F : 5-8
H : 9-12
F : 8-11
Consolidation
Commentêtreperformant
Commentdevenirprofessionnel
Vivreenprofessionnel
Blessure acquise
(Tennis en fauteuil roulant)
Sensibilisation
Premiercontact
H : 13-15
F : 12-14
H : 16-18+
F : 15-16+
H : 19-23
F : 17-21+
H : 24+
F : 22+
4
CADRE DE
RÉFÉRENCE
pARTIE 4 : cADRE DE RéféREncE
Étape 1 – Enfants actifs - garçons et filles 0-5 / 6 ans
BIEN COMMENCER
À cette étape, la priorité est de promouvoir l’amour de
l’activité physique afin de jeter les bases d’un intérêt
éventuel pour le sport. Les participants apprennent à
bien se déplacer en privilégiant la coordination, l’agilité
et l’équilibre. Pour ce faire, ils participent à une variété
d’activités physiques et, ce qui est le plus important, à du
jeu non structuré. L’activité physique crée des liens entre
les neurones du cerveau, surtout quand ces activités font
appel au rythme. (Comité d’éducation physique pour les
enfants, 2000).
Objectifs généraux :
• Instaurer l’amour de l’activité physique et du sport (en
particulier pour le tennis).
• Présenter le tennis en utilisant des balles, des raquettes
et des terrains de la dimension qui convient à des
enfants de cinq ou six ans.
• Présenter le concept de coordination œil-main (frapper
un objet).
• Présenter, mettre l’accent et promouvoir une variété
d’habiletés fondamentales durant le déplacement.
• Promouvoir la confiance en soi dans un environnement
sécuritaire et amusant.
• Présenter les habiletés de base du déplacement (marcher, courir, sauter, tourner, attraper, lancer).
• Présenter les habiletés motrices de base (coordination,
agilité, équilibre et vitesse de réaction).
Principes directeurs :
• Toute l’activité physique doit se dérouler dans un milieu
d’apprentissage sécuritaire, stimulant, amusant et
agréable.
• Les programmes doivent utiliser une variété de jeux
modifiés pour mettre l’accent sur le développement des
habiletés motrices et de déplacement.
• Les installations et l’équipement doivent être modifiés
afin d’assurer le succès et le plaisir des enfants.
• Tous les enfants doivent se montrer intéressés et participer activement aux activités.
• Les activités doivent servir à mettre l’accent sur les
habiletés motrices qui sont le fer de lance de l’acquisition éventuelle d’habiletés spécifiques abordées à la
prochaine étape du développement.
Activités variées tout au long de la saison, comme :
➦ Apprendre la natation ou d’autres activités aquatiques.
➦ Conduire un tricycle et progresser jusqu’au vélo pour développer l’équilibre dynamique.
➦ Apprendre le ski, la glissade et le patinage ; apprécier les
sports d’hiver.
Apprécier et maîtriser une variété d’activités physiques qui développent les qualités athlétiques.
Les parents et les programmes doivent :
➦ Faire en sorte que les activités physiques quotidiennes soient
amusantes et agréables.
➦ Utiliser des activités sécuritaires et remplies de défis à l’aide
de modèles structurés et non structurés.
➦ Participer à des jeux non structurés et jouer avec les enfants.
➦ Promouvoir la compétence dans les habiletés motrices et de
déplacement.
Les activités doivent comprendre :
➦ Courir / rouler avec arrêts, départs, changements de direction
avec drapeaux et poursuites.
➦ Attraper des objets mous et des balles de différentes
dimensions.
➦ Lancer de la main droite et de la main gauche des objets
d’une grosseur qui convient à la main de l’enfant.
➦ Sauter – des deux pieds, d’un pied – le plus haut et le plus
loin possible par le biais de jeux imaginatifs.
Adapté de Tennis Canada – DLTA
30
Modèle de développement de l’excellence en tennis
Psychologique
Garçons Priorité 1
et filles • Avoir du plaisir à jouer et à pratiquer.
5-6 ans • Apprendre à faire preuve d’un bon esprit sportif.
• Apprendre à collaborer avec les autres.
Priorité 2
• Apprendre à contrôler ses émotions.
Priorité 3
• Apprendre à se concentrer sur des tâches (comprendre l’exercice, compter les points, appeler les
balles).
Âge
Volet compétitif – Composantes prioritaires
Physique
Développer son physique et ses habiletés par les
mouvements de base
Priorité 1
• Mouvement par le biais d’exercices généraux de
coordination (sauter, bondir, courir, rouler, faire
preuve d’agilité…)
• Coordination œil-main, orientation spatiale
(lancer, attraper, frapper, dribbler)
Priorité 2
• Autocontrôle du corps (équilibre, latéralité, prise
de conscience du corps…)
• Affronter les obstacles (courir / rouler et jeux de
lancers, autres sports / frapper avec les pieds.)
Technique
À cette étape, les habiletés techniques doivent
s’harmoniser avec les priorités tactiques. Voici
quelques principes de base :
Coup de fond y compris le retour
• Prise de raquette, préparation, point d’impact,
zone de frappe, replacement.
Volée
• Prise de raquette, point d’impact, blocage de la
balle.
Service
• Prise de raquette, équilibre, lancer de balle.
Au début de l’apprentissage, il est important pour
les enfants d’apprendre à frapper les balles en
utilisant les prises de raquette de base. Lorsque
le joueur atteint les dernières étapes du modèle,
des variations de prises de raquette sont possibles et ce, selon différents facteurs.
Tactique
Priorité 1
• Apprendre à compter les points et à jouer en
respectant les règlements du tennis.
Priorité 2
• Apprendre à augmenter l’arc de la balle pour être
plus régulier.
Priorité 3
• Apprendre, par la trajectoire de la balle, à faire
des échanges de qualité.
• Apprendre à jouer au revers de l’adversaire.
• Apprendre à utiliser le coup droit quand on reçoit
une balle au centre du terrain.
Étape 2 – S’amuser filles 5-8 ans ; garçons 5-9 ans
Adapté de Tennis Canada – DLTA
2013-201731
32
Psychologique
Garçons Priorité 1
7-9 ans • Développer le goût de l’effort en jouant chaque
Filles
balle quoi qu’il advienne.
7-8 ans • Faire preuve de détermination pour placer toutes
les balles dans le terrain.
• Collaborer avec les partenaires de pratique.
• Apprendre à maintenir une attitude positive lors
du jeu.
• Aimer la compétition et les défis.
Priorité 2
• Développer de bonnes habitudes à
l’entraînement.
• Développer un esprit de compétition.
Priorité 3
• Développer la concentration sur une tâche
spécifique.
Âge
Volet compétitif – Composantes prioritaires
Tactique
Priorité 1
• Apprendre l’importance de la compétition en
conservant un haut niveau de régularité.
• Apprendre à utiliser le coup droit quand une
balle arrive au centre du terrain.
Priorité 2
• Apprendre à réussir des coups de qualité lors des
échanges pour garder l’adversaire au fond du
terrain (y compris au retour de service).
• Apprendre à exploiter les faiblesses de jeu de
l’adversaire (souvent le revers), y compris en
service et en retour.
Priorité 3
• Apprendre à mettre un effet sur la balle pour
changer sa trajectoire.
• Apprendre à terminer l’échange au filet.
• Apprendre à se replacer sur le terrain en fonction
de son coup (profondeur / direction).
• Apprendre à faire de bons choix lorsque l’on
retourne une balle (attaque, échange, défense)
en fonction de la balle reçue.
Physique
Priorité 1
Développer davantage les habiletés de base du
mouvement et les habiletés motrices.
Vitesse et agilité
Être capable de :
• Réagir rapidement suite à un seul signal.
• Avoir la bonne technique pour courir en ligne
droite.
Habiletés de coordination
Être capable de :
• Sauter à la corde.
• Lancer avec l’une ou l’autre main.
• Suivre le rythme.
• Conserver son équilibre.
Habiletés à prendre des décisions
• L’enfant doit développer son temps de réaction,
son évaluation spatiotemporelle et sa coordination dans des conditions difficiles.
*On développe la coordination par des jeux chronométrés ou par la compétition.
Priorité 2
Flexibilité
• Flexibilité générale des positions du corps.
Priorité 3
Force
• Introduction à des exercices de force-endurance
sans utiliser de poids additionnels (poids du
corps seulement).
Priorité 4
Endurance
• Être capable de courir de 10 à 15 minutes et
sauter à la corde de 1 à 2 minutes sans s’arrêter.
** Pratiquer d’autres sports aide à développer la
vitesse, l’agilité, la coordination, l’équilibre, la
prise de décision, la force et l’endurance.
Technique
Continuer le développement des habiletés techniques de base de l’étape précédente.
Étape 2 – S’amuser filles 5-8 ans ; garçons 5-9 ans
Adapté de Tennis Canada – DLTA
Modèle de développement de l’excellence en tennis
0
Garçons
7-9 ans
Filles
7-8 ans
7-12
0
Nombre de
tournois par
année
21-36
0
Nombre de
matchs en
tournois par
année
Tournois de mini-tennis – club.
Tournois ¾ terrain – club / provinciaux
Tournois terrain complet, balle de transition
– club / provinciaux.
Mini-tennis à l’intérieur du club.
Genre de compétition
COMPÉTITION
Si les parents sont dans l’incapacité de jouer avec leurs enfants, Tennis Canada
les encourage à faire appel à un entraîneur qualifié pour qu’une partie de
l’apprentissage se fasse dans un environnement interpersonnel.
Historiquement, les enfants qui jouent en bas âge avec leurs parents (Williams,
Hingis, Safin, Connors, Evert, Agassi, Kelesi, Bassett, Wozniak pour n’en nommer
que quelques-uns) acquièrent les habiletés de base plus rapidement, en raison de
la relation interpersonnelle qui se développe entre eux et de la qualité du temps
passé ensemble.
• Introduction aux compétitions sans élimination comme le « Circuit des recrues Rogers » et le tennis
communautaire par équipe.
• Les activités ont lieu dans les écoles, les programmes du Service des parcs et des loisirs, les centres
communautaires et les clubs.
• Système national de Méritas pour les 5-7 ans en mini-tennis.
0
Nombre de
rendements
maximaux
5-6 ans
ÂGE
GUIDE DU JEU ET DE L’ENTRAÎNEMENT (Volets Compétition et Tennis pour la vie)
4-9 h
1-4 h
Entraînement
de tennis
25-40
15-25
Autres matchs
(entraînements,
ligues, etc.) par
année
Tennis = jusqu’à 2 h / semaine
Une heure de cours ou de jeu organisé par semaine.
Une heure de jeu libre avec parents / amis par semaine.
Autres sports / activités physiques = 5 h + par semaine
4,5-5 h
(comprend
2,5-3 h d’autres
sports)
4 h (comprend
2,5 h d’autres
sports)
Entraînement
physique (fin
d’étape)
ENTRAÎNEMENT
8-12 h
5-8 h
Nombre total
d’heures par
semaine
8 semaines
S.O.
Repos et
régénérationsemaines par
année (repos
tennis)
Étape 2 – S’amuser filles 5-8 ans ; garçons 5-9 ans
Adapté de Tennis Canada – DLTA
2013-201733
34
Tactique
Apprendre à faire preuve de régularité
Priorité 1
• Apprendre à frapper de bons coups de fond
(profondeur et rythme).
• Apprendre à favoriser les coups généralement
gagnants en utilisant le bon coup au bon
moment (échange, attaque, défense) et à une
cadence élevée.
• Développer le désir d’avoir un haut pourcentage
de premier service en jeu.
• Développer et comprendre l’importance de
frapper de grosses cibles.
Priorité 2
• Apprendre les habiletés qui permettent de
frapper tôt, en général au sommet du bond de la
balle, tout en étant près de la ligne de fond.
• Apprendre à retourner les services avec régularité
et qualité.
• Apprendre à reconnaître les forces, les faiblesses
et les habitudes de l’adversaire et à le neutraliser
en exploitant ses lacunes.
Priorité 3
• Apprendre à frapper des balles à plat avec
régularité et à une cadence élevée.
• Apprendre à changer le rythme d’un échange
avec précision en utilisant les angles, les balles à
effets (coupé ou brossé), ainsi que les habiletés
nécessaires pour contrer efficacement ces
tactiques.
• Apprendre à rester dans l’échange en neutralisant les attaques de l’adversaire grâce à de
bonnes habiletés défensives.
• Apprendre à contrôler l’échange à partir du
retour de deuxième service en frappant de
l’intérieur de la ligne de fond vers une variété de
cibles (3 zones).
• Apprendre les habiletés requises pour remporter
des points grâce à des volées frappées (« swing
volley »).
Physique
Priorité 1
Habileté de coordination
• Sauter à la corde en utilisant différents jeux de
jambes.
• Lancer la balle à une ou à deux mains en utilisant
différentes sortes de lancers.
• S’adapter aux changements de rythme.
• Maintenir son équilibre dans différentes
situations.
• Exécuter plusieurs tâches en même temps.
Vitesse et agilité
Être capable de :
• Réagir rapidement à des signaux multiples.
• Avoir de bonnes techniques de course
multidirectionnelle.
Habileté à prendre des décisions
• L’enfant doit améliorer son temps de réaction,
son analyse spatiotemporelle et sa coordination dans des situations plus difficiles•
Il doit exécuter plusieurs tâches en même temps.
* On améliore la coordination par des jeux
chronométrés ou par la compétition.
Priorité 2
Flexibilité
• Améliorer la flexibilité des positions du corps.
Priorité 3
Force
• Exercices de force-endurance sans poids additionnel (poids du corps seulement).
• Introduction au gainage (stabilité du tronc).
Endurance
• Être capable de courir de 15 à 25 minutes et de
sauter à la corde de 1 à 3 minutes sans s’arrêter.
Prévention
• Prévenir les blessures.
• Principe S.A.M. tout en renforçant les muscles
profonds.
** Pratiquer d’autres sports aide à développer la
vitesse, l’agilité, la coordination, l’équilibre, la
prise de décision, la force et l’endurance.
Psychologique
Priorité 1
• Mettre beaucoup d’efforts au travail et chercher à
s’améliorer en tout temps.
• Démontrer une attitude calme et positive.
• Apprendre à gérer les erreurs d’une manière
positive.
• Favoriser le respect envers les entraîneurs, les
officiels et les autres joueurs.
Priorité 2
• Augmenter le degré de concentration et d’implication à l’entraînement.
Priorité 3
• Développer et comprendre l’amour de la
compétition.
• Développer un comportement autonome et
responsable en tout temps et en tout lieu.
Âge
Filles
8-11
ans
Volet compétitif – Composantes prioritaires
Technique
À cette étape, les habiletés techniques doivent s’harmoniser avec les priorités tactiques. Voici quelques
principes de base :
Coup de fond y compris le retour
Priorité 1
• Prise « Eastern » à « Semi-Eastern » au coup droit.
• Augmenter l’amplitude de la préparation lors des
coups.
• Maîtriser le point d’impact (synchronisme) et
la zone de frappe nécessaires pour retourner
une balle au fond du terrain avec un léger effet
brossé.
Priorité 2
• Introduction à l’effet coupé.
Priorité 3
• Adapter les coups selon les situations urgentes.
Service
Priorité 1
• Prise continentale et demi-mouvement
approprié.
• Équilibre, lancer de balle, synchronisme des bras
suivi d’une frappe appropriée (action de lancer
une balle).
Priorité 2
• Utiliser les jambes uniquement lorsque les
éléments précédents ont été maîtrisés.
Volée
Priorité 1
• Prise continentale.
• Déterminer le point d’impact idéal.
• Développer le premier pas du jeu de jambes.
Priorité 2
• L’autre main au-dessus du poignet.
• Développer les sensations dans la main.
Priorité 3
• Développer la volée frappée (« Swing »).
Smash
• Préparation adéquate et point d’impact.
• Action de lancer une balle et pronation.
Jeu de jambes
• S’assurer d’avoir une position et un replacement
adéquats afin de pouvoir exécuter toutes les
tactiques travaillées.
Étape 3 – Expérimenter filles 8-11 ans ; garçons 9-12 ans
Adapté de Tennis Canada – DLTA
Modèle de développement de l’excellence en tennis
Psychologique
Garçons Priorité 1
9-12
• Faire tous les efforts nécessaires et chercher à
ans
s’améliorer en tout temps.
• Démontrer une attitude calme et positive.
• Apprendre à gérer les erreurs d’une manière
positive.
• Favoriser le concept de respect envers les entraîneurs, les officiels et les autres joueurs.
Priorité 2
• Augmenter le degré de concentration et d’implication à l’entraînement.
Priorité 3
• Développer un comportement autonome et
responsable en tout temps et en tout lieu.
• Développer et comprendre l’amour de la
compétition.
Âge
Volet compétitif – Composantes prioritaires
Technique
À cette étape, les habiletés techniques doivent
s’harmoniser avec les priorités tactiques. Voici
quelques principes de base :
Coup de fond y compris le retour
Priorité 1
• Prise « Semi-Western » au coup droit.
• Augmenter l’amplitude de la préparation lors des
coups.
• Maîtriser le point d’impact (synchronisme) et la
zone de frappe.
• Utiliser la bonne technique pour frapper des
balles avec effets (brossé ou coupé).
Priorité 2
• Adapter les coups selon les situations urgentes.
Service
Priorité 1
• Prise continentale et pronation adéquate.
• Équilibre, lancer de balle, synchronisme des bras
suivi d’une frappe appropriée (action de lancer
une balle).
Priorité 2
• Utiliser les jambes uniquement lorsque les
éléments précédents ont été maîtrisés.
Volée
Priorité 1
• Prise continentale.
• Déterminer le point d’impact idéal.
• Développer le premier pas du jeu de jambes.
Priorité 2
• L’autre main au-dessus du poignet.
• Développer les sensations dans la main.
Smash
Préparation adéquate et point d’impact.
Action de lancer une balle et pronation.
Jeu de jambes
• S’assurer d’avoir une position et un replacement
adéquats afin de pouvoir exécuter toutes les
tactiques travaillées.
Tactique
Priorité 1
• Apprendre à jouer avec régularité (soutenir des
échanges de qualité) en visant de grosses cibles.
• Apprendre à contrôler le centre du terrain en
utilisation son coup droit.
• Apprendre à neutraliser l’adversaire en retour de
premier service avec un coup de qualité.
Priorité 2
• Apprendre à changer de rythme et les effets afin
de contrôler l’échange.
• Apprendre à augmenter ou à diminuer la vitesse
des balles grâce à une variété de volées (en
angle, en amorti, sortante).
• Apprendre à contrôler l’échange en frappant le
retour d’un deuxième service de l’intérieur du
terrain.
• Apprendre à rester dans l’échange en neutralisant les attaques de l’adversaire grâce à de
bonnes habiletés défensives.
• Apprendre à reconnaître et à exploiter / défier les
faiblesses de l’adversaire.
• Apprendre à utiliser toutes ses forces pour
prendre l’avantage.
Priorité 3
• Apprendre à bien utiliser les coups en angle et
les balles à effets prononcés et pouvoir composer
avec ces deux tactiques.
• Apprendre à reconnaître et prendre avantage des
occasions d’attaque du ¾ terrain en utilisant un
ou deux coups.
• Apprendre à provoquer des occasions
d’attaque / erreur avec le premier service (en
servant sur le côté le plus faible de l’adversaire
avec de plus en plus de précision).
• Apprendre à favoriser les coups généralement
gagnants en utilisant le bon coup au bon
moment (échange, attaque ou défense) et à une
cadence élevée.
Physique
Priorité 1
Habileté de coordination
• Sauter à la corde en utilisant différents jeux de
jambes.
• Lancer la balle à une ou à deux mains en utilisant
différentes sortes de lancers.
• S’adapter aux changements de rythme.
• Maintenir son équilibre dans différentes
situations.
• Exécuter plusieurs tâches en même temps.
Vitesse et agilité
Être capable de :
• Réagir rapidement à des signaux multiples.
• Avoir de bonnes techniques de course
multidirectionnelle.
Habileté à prendre des décisions
• L’enfant doit améliorer son temps de réaction,
son analyse spatiotemporelle et sa coordination
dans des situations plus difficiles. Il doit exécuter
plusieurs tâches en même temps.
*On améliore la coordination par des jeux chronométrés ou par la compétition.
Priorité 2
Flexibilité
• Améliorer la flexibilité des positions régulières du
corps.
Priorité 3
Force
• Exercices de force-endurance sans poids additionnel (poids du corps seulement).
• Introduction au gainage (stabilité du tronc).
Endurance
• Être capable de courir de 15 à 25 minutes et de
sauter à la corde de 1 à 3 minutes sans s’arrêter.
Prévention
• Prévenir les blessures.
• (Principe S.A.M.) tout en renforçant les muscles
profonds.
**Pratiquer d’autres sports aide à développer la
vitesse, l’agilité, la coordination, l’équilibre, la
prise de décision, la force et l’endurance.
Étape 3 – Expérimenter filles 8-11 ans ; garçons 9-12 ans
Adapté de Tennis Canada – DLTA
2013-201735
36
0
0
10
11
10-15
10-15
8-10
30-45
30-45
24-30
Simple
20-30
20-30
16-20
Double
Nombre de matchs
par année
Tournois provinciaux et nationaux 12 ans et moins.
Tournois provinciaux et nationaux 14 ans et moins.
* Les meilleures de cet âge pourraient participer aux
Championnats canadiens 14 ans et moins et aux
tournois internationaux 12 et 14 ans et moins.
Tournois provinciaux 10 ans et moins.
Tournois provinciaux et nationaux 12 ans et moins.
* Les meilleures de cet âge pourraient participer aux
Championnats canadiens 14 ans et moins et aux
tournois internationaux 12 et 14 ans et moins.
Terrain complet, balle de transition 19 ans et moins.
• Tournois club / provinciaux
Terrain complet, balle dure 12 ans et moins.
• Tournois club / provinciaux
* Les meilleurs 10 ans et moins pourraient participer
aux Championnats canadiens 12 ans et moins et aux
tournois internationaux 10 ans et moins.
Genre de compétition
COMPÉTITION
0
0
11-12
15
10-15
Nombre de Nombre de
rendements tournois par
maximaux
année
9-10
ÂGE
45-60
30-45
Simple
30
20-30
Double
Nombre de matchs
par année
Tournois provinciaux 1 et nationaux 2 et 14 ans et
moins.
Tournois internationaux 12 et 14 ans
9 ans
Tournois provinciaux 10 ans et moins. (terrain complet,
balle de transition)
Tournois provinciaux 12 ans et moins
Genre de compétition
COMPÉTITION
GUIDE D’ENTRAÎNEMENT / COMPÉTITION – GARÇONS (VOLET COMPÉTITIF)
0
Nombre de Nombre de
rendements tournois par
maximaux
année
9
ÂGE
GUIDE D’ENTRAÎNEMENT / COMPÉTITION – FILLES (VOLET COMPÉTITIF)
5,5-7 h
(comprend
3 h d’autres
sports)
5-6 h (comprend
3 h d’autres
sports)
Entraînement
physique
(fin d’étape)
5,5-7 h
(comprend
3 h d’autres
sports)
5-6 h (comprend
3 h d’autres
sports)
4,5-5 h
(comprend
3 h d’autres
sports)
Entraînement
physique
(fin d’étape)
30-40
30-40
30-40
Autres matchs
(entraînements, ligues,
etc.) par année
10-12 h
8-10 h (comprend 2-4 h de
cours)
Entraînement
de
tennis
48
30-40
Autres matchs
(entraînements, ligues,
etc.) par année
ENTRAÎNEMENT
10-12 h (comprend 2-3 h de
cours)
8-10 h (comprend 2-3 h de
cours)
6-8 h (comprend
2-3 h de cours)
Entraînement
de tennis
ENTRAÎNEMENT
16-18 h
14-16 h
Nombre total
d’heures par
semaine
15-18 h
12-17 h
10-15 h
Nombre total
d’heures par
semaine
6-8 semaines
8 semaines
Repos et
régénérationsemaines par
année (repos
tennis)
6-8 semaines
8 semaines
8 semaines
Repos et
régénérationsemaines par
année (repos
tennis)
Étape 3 – Expérimenter filles 8-11 ans ; garçons 9-12 ans
Adapté de Tennis Canada – DLTA
Modèle de développement de l’excellence en tennis
Physique
Âges : Filles 11-13 ans / Garçons 12-14 ans.
Priorité 1
Habileté de coordination
• Sauter à la corde en utilisant différents jeux de jambes.
• Lancer la balle à une ou à deux mains en utilisant
différentes sortes de lancers.
• S’adapter aux changements de rythme.
• Maintenir son équilibre dans différentes situations.
• Exécuter plusieurs tâches à la fois.
* En raison des changements morphologiques, une
diminution des habiletés de coordination affecte
les habiletés motrices fines. Il est très important
alors d’exécuter des exercices moins complexes et de
solidifier et améliorer l’exécution des mouvements déjà
appris.
Vitesse et agilité
Être capable de :
• Réagir rapidement à des signaux multiples.
• Avoir de bonnes techniques de course
multidirectionnelle.
Habileté à prendre des décisions
• L’enfant doit améliorer son temps de réaction, son
analyse spatiotemporelle et sa coordination dans les
situations plus difficiles. Il doit accomplir plusieurs
tâches en même temps.
* On améliore la coordination par des jeux chronométrés
ou par la compétition.
Priorité 2
Endurance
Être capable de :
• Courir de 20 à 30 minutes et sauter à la corde de 2 à 5
minutes sans s’arrêter.
Priorité 3
Flexibilité
• Augmenter l’amplitude des mouvements d’épaules et
de hanches.
• Améliorer la souplesse musculaire plus particulièrement des quadriceps, des ischio-jambiers, des mollets,
des adducteurs, des pectoraux et du dos.
Force
• Stabilité du tronc, tonification des muscles, symétrie
musculaire, exercices généraux de musculation,
initiation aux exercices avec poids additionnel.
Prévention
• Prévenir les blessures (principe S.A.M.) tout en renforçant les muscles profonds.
Psychologique
Priorité 1
• Conserver l’enthousiasme et le plaisir
de jouer autant à l’entraînement qu’en
compétition, quoiqu’il advienne.
• Utiliser la pensée positive ainsi qu’un bon
langage corporel.
• Savoir apprécier la pression de la
compétition.
• Développer une mentalité de batailleur et
apprendre à jouer le bon coup malgré la
pression, sans égard au pointage ou à la
situation.
• Développer une attitude de « Aucune
excuse » et trouver des solutions pour être
fort mentalement en compétition.
• Acquérir les habiletés nécessaires pour
contrôler le match grâce à une compréhension des « momentum », des moments
favorables, et grâce à l’utilisation de
routines et de rituels.
• Devenir compétent en situation de
compétition.
• Respecter les joueurs, les entraîneurs et les
officiels.
Priorité 2
• S’identifier comme joueur de tennis sert
de motivation pour l’entraînement et la
compétition.
Priorité 3
• Développer et comprendre l’effet des
facteurs primordiaux sur la performance
optimale.
• Développer la capacité de diminuer son
niveau d’activation par des techniques
de respiration et de relaxation tout en
reconnaissant que les émotions peuvent
être utilisées positivement.
Âge
Filles
12-14
ans
Volet compétitif – Composantes prioritaires
Technique
À cette étape, les habiletés techniques doivent
s’harmoniser avec les priorités tactiques. Voici
quelques principes de base :
Coup de fond
Priorité 1
• L’accent mis sur la préparation et le synchronisme devient très important à cause d’une
cadence plus élevée et d’une plus grande
couverture de terrain.
• Ainsi que la capacité de frapper au haut du bond
de la balle (toutes les habiletés de réception, de
perception et du jeu de jambes y sont associées).
• De même que la capacité de frapper un coup
« franc » avec un minimum d’effort en utilisant
le sol, la force rotative et un bon synchronisme.
Priorité 2
• Démontrer un répertoire complet d’habiletés
d’adaptation pour la contre-attaque et la
défense.
Service
Priorité 1
• Mieux utiliser la force du sol et la force rotationnelle pour augmenter la vitesse de la balle et
l’effet.
Priorité 2
• Développer les habiletés requises pour réussir
avec efficacité des services brossés et coupés.
Volée (réception de balle plus difficile)
Priorité 1
• Développer la vitesse de la main.
• Faire un meilleur usage des jambes.
• Maîtriser la technique de la volée frappée.
Retour
• Améliorer les habiletés d’adaptation entre le 1er
et le 2e service.
• Utiliser la position ouverte et le transfert de
poids dans la balle.
Jeu de jambes
• Posséder le répertoire complet du jeu de jambes
et l’utiliser correctement à la fin de cette étape.
Tactique
Priorité 1
• Développer l’habileté de longues frappes solides
jusqu’à l’autre bout du terrain.
• Développer l’habileté d’exécuter toutes les
tactiques des étapes précédentes à une cadence
plus élevée et avec plus de précision.
• Développer l’habileté de réduire le temps de
frappe en prenant la balle plus tôt grâce à une
position adéquate sur le terrain et à un replacement rapide.
• Développer une frappe en puissance du fond du
court en visant de grosses cibles.
• Développer des frappes en puissance du milieu
du terrain afin de susciter, en retour, des coups
défensifs.
• Développer l’habileté de contrôler l’échange
avec le retour de service (surtout en retour de 2e
service) en frappant le retour à l’intérieur de la
ligne de fond.
• Développer l’habileté de favoriser les coups
généralement gagnants et d’utiliser le bon coup
au bon moment (échange, attaque, défense).
• Développer l’habileté de regrouper ses forces
pour bénéficier de cet avantage en compétition.
• Développer l’aptitude à reconnaître les forces, les
faiblesses et les habitudes de l’adversaire et à les
neutraliser.
Priorité 2
• Développer l’habileté de changer le rythme
avec précision en utilisant les angles, les balles
coupées, les coups brossés et la capacité de
composer avec ces tactiques.
• Développer la capacité de rester dans l’échange
en contre-attaquant et en neutralisant
l’adversaire.
• Développer l’habileté de gagner plus de points
au service en frappant avec plus de force et en
variant davantage les services.
• Développer l’habileté de contrôler l’échange
depuis le retour de service (surtout en retour de
2e) en utilisant différentes cibles (3 zones).
• Développer l’habileté de finir l’échange au filet
(particulièrement par des volées frappées et de
grosses cibles).
Étape 4 – Consolider filles 12-14 ans ; garçons 13-15 ans
Adapté de Tennis Canada – DLTA
2013-201737
38
Psychologique
Garçons Priorité 1
13-15
• Conserver l’enthousiasme et le plaisir de jouer
ans
autant à l’entraînement qu’en compétition, quoi
qu’il advienne.
• Utiliser la pensée positive ainsi qu’un bon
langage corporel.
• Apprécier la pression de la compétition.
• Développer une mentalité de batailleur et
apprendre à jouer le bon coup malgré la pression,
sans égard au pointage ou à la situation.
• Développer une attitude de « Aucune excuse » et
trouver des solutions pour être fort mentalement
en compétition.
• Devenir compétent en situation de compétition.
• Respecter les joueurs, les entraîneurs et les
officiels.
Priorité 2
• S’identifier comme joueur de tennis sert de motivation pour l’entraînement et la compétition.
Priorité 3
• Acquérir les habiletés nécessaires pour contrôler
le match grâce à une compréhension des
« momentum », des moments favorables, dans
un match et à l’utilisation de routines et de
rituels.
• Développer et comprendre l’effet des facteurs
primordiaux sur la performance optimale.
• Développer l’habileté de diminuer son niveau
d’activation par des techniques de respiration
et de relaxation tout en reconnaissant que les
émotions peuvent être utilisées positivement.
Âge
Volet compétitif – Composantes prioritaires
Âges : Filles 14-15 ans / Garçons 15-16 ans.
Priorité 1
Habileté de coordination
• Maîtriser les habiletés sportives de base.
• Coordination spécifique.
Vitesse et agilité
• Bouger et courir rapidement dans des situations
spécifiques.
• Maîtriser les déplacements multidirectionnels.
• Avoir la capacité d’accélérer rapidement.
Endurance
• Être capable de :
• Courir de 30 à 45 minutes.
• Fournir des efforts intermittents de 10 à 30
secondes.
Flexibilité
• Maîtriser les techniques d’étirement – mettre
l’accent sur les épaules et les hanches (pouvoir
dissocier le haut et le bas du corps).
Force
• Renforcer la résistance des mouvements musculaires de base et introduire la force explosive avec
résistance.
Prévention
• Prévenir les blessures.
• (Principe S.A.M.) tout en renforçant les muscles
profonds.
Physique
Technique
À cette étape, les habiletés techniques doivent
s’harmoniser avec les priorités tactiques. Voici
quelques principes de base :
Coup de fond
Priorité 1
• Mieux utiliser la force gravitationnelle ; améliorer
la rotation du haut du corps ; renforcer les avantbras et surtout les mains qui deviennent plus
importantes à cette étape du développement.
• Mettre davantage l’accent sur la préparation et
le rythme puisqu’il est primordial de contrôler la
cadence des balles et de mieux couvrir le terrain.
Priorité 2
• Posséder un répertoire complet d’habiletés
d’adaptation pour contre-attaquer et se
défendre.
Service
Priorité 1
• Mieux utiliser la force gravitationnelle et la force
de rotation pour augmenter la vitesse de la balle
et les effets.
• Développer les habiletés requises pour réussir
avec efficacité des services brossés et coupés.
Volée (pour des réceptions de balle difficiles)
Priorité 1
• Développer une main plus rapide.
• Faire un meilleur usage des jambes.
Retour
• Améliorer les habiletés d’adaptation entre le 1er
et le 2e service.
• Utiliser la position ouverte et développer le
transfert de poids qui s’y rattache.
Jeu de jambes
• Posséder le répertoire complet du jeu de jambes
et l’utiliser correctement à la fin de cette étape.
Tactique
Priorité 1
• Degré très élevé de constance, grande capacité
de contre-attaquer, très grande variété de coups.
• Avoir le bon positionnement (devant, derrière,
latéral) devient essentiel.
• Capacité de jouer la balle en angle et de frapper
plus haut (frappe lourde et brossée) et capacité
de contrer ces deux tactiques.
• Développer 1 ou 2 armes avec un haut niveau
de régularité, de bonnes habiletés de contreattaque et une variété de coups.
• Développer l’habileté de changer le rythme et
l’effet des balles pour prendre le contrôle de
l’échange.
• Développer la capacité de reconnaître et de
prendre avantage de toutes les occasions
d’attaque (en tenant compte de son style de
jeu) – Développer le jeu de transition par le coup
d’approche.
• Capacité de neutraliser efficacement les premiers
services.
• Être opportuniste en retournant un deuxième
service.
• Développer un coup droit et un service
dominants.
Priorité 2
• Développer l’habileté de jouer des coups généralement gagnants et de jouer les bons coups au
bon moment (échange, attaque, défense) à un
rythme plus élevée.
• Développer sa défensive, l’habileté de neutraliser
et de contre-attaquer pour rester dans l’échange
(augmenter la couverture du terrain).
• Le développement d’un 2e service efficace
devient primordial.
• Développer des séquences de 3 coups en utilisant
ses forces.
• Développer les habiletés requises pour jouer
efficacement.
Priorité 3
• Au service (1er ou 2e), développer les habiletés
requises pour servir efficacement (effet, direction, puissance).
Étape 4 – Consolider filles 12-14 ans ; garçons 13-15 ans
Adapté de Tennis Canada – DLTA
Modèle de développement de l’excellence en tennis
2-3
13-14
15-20
15-20
Nombre de
tournois par
année
45-60
45-60
Simple
30
30
Double
13-15
ÂGE
2
Nombre de
rendements
maximaux
15
Nombre de
tournois par
année
45-60
Simple
30
Double
Jeux d’été de l’Ouest du Canada.
Jeux d’été de l’Atlantique.
Jeux d’été de l’Ontario.
Tournois provinciaux 14 et 16 ans et moins.
Tournois nationaux 14 et 16 ans et moins.
Tournois internationaux 14 et 16 ans et
moins.
*Les meilleurs joueurs de cet âge pourraient
commencer à participer à des tournois ITF.
Nombre de matchs par année Genre de compétition
COMPÉTITION
Jeux d’été de l’Ouest du Canada.
Jeux d’été de l’Atlantique.
Jeux d’été de l’Ontario.
Tournois provinciaux.
Tournois nationaux.
Tournois internationaux 14 ans et moins
Tournois ITF (groupe 5,4 et 3)
Tournois provinciaux.
Tournois nationaux.
Tournois internationaux 12 et 14 ans et
moins.
Nombre de matchs par année Genre de compétition
COMPÉTITION
GUIDE D’ENTRAÎNEMENT / COMPÉTITION – GARÇONS
0
Nombre de
rendements
maximaux
11-12
ÂGE
GUIDE D’ENTRAÎNEMENT / COMPÉTITION – FILLES
5-8 h
Entraînement
physique
(fin d’étape)
5-8 h
4-5 h
Entraînement
physique
(fin d’étape)
48
48
Autres matchs
(entraînements,
ligues, etc.) par
année
12-14 h
(comprend des
cours privés et
de groupe)
Entraînement
de
tennis
48
Autres matchs
(entraînements,
ligues, etc.) par
année
ENTRAÎNEMENT
12-14 h
12-14 h
Entraînement
de
tennis
ENTRAÎNEMENT
20 h
Nombre total
d’heures par
semaine
18-24 h
16-18 h
Nombre total
d’heures par
semaine
4-6
semaines
Repos et
régénération
- semaines par
année (repos
tennis)
4-6
semaines
4-6 semaines
Repos et
régénération
- semaines par
année (repos
tennis)
Étape 4 – Consolider filles 12-14 ans ; garçons 13-15 ans
Adapté de Tennis Canada – DLTA
2013-201739
40
Les habiletés techniques développées à cette
étape doivent supporter efficacement les priorités
tactiques.
Priorité 1
• Capacité de frapper jusqu’aux limites du
terrain.
• Capacité d’utiliser toutes les tactiques des
étapes précédentes à un rythme accéléré et
avec une précision plus élevée.
• Capacité de réduire l’espace et le temps en
frappant plus tôt grâce à des réflexes rapides et
à un positionnement idéal.
• Capacité de jouer de manière agressive et
constante en fond de terrain en utilisant de
grosses cibles.
• Capacité de jouer d’une façon agressive au
milieu du terrain afin de provoquer un coup
faible et de finir l’échange.
• Capacité de contrôler le jeu à partir du retour
de service, en particulier du 2e service, en
frappant de l’intérieur de la ligne de fond.
• Capacité de jouer des coups généralement
gagnants et d’exécuter les bons coups au bon
moment (échange, attaque, défensive).
• Prendre conscience des forces, des faiblesses et
des habitudes de l’adversaire pour les exploiter
et les neutraliser.
• Être capable de compléter l’échange au filet
(surtout avec la volée frappée et de grosses
cibles).
Priorité 2
• Utiliser une variété de cibles.
• Capacité de changer de rythme avec précision
en utilisant les angles, en coupant et brossant
les balles et en composant avec ces deux
tactiques.
• Capacité de rester dans l’échange grâce à de
bonnes habiletés pour contre-attaquer et
neutraliser l’adversaire.
• Capacité de gagner plus de points au service
en frappant la balle avec plus de force et en
utilisant une plus grande variété de services.
• Continuer de développer la capacité de regrouper ses forces pour en tirer des avantages.
Priorité 1
Force
• Développer davantage sa force.
• Développer la force explosive et aborder
l’endurance de la force explosive.
Priorité 2
Endurance
Être capable de réussir :
• Le niveau 12 (Luc Léger).
• 3 min. 30 s. (1 000 m).
• 1 min. 10 s. (400 m).
Prévention
• Prévenir les blessures
• (Principe S.A.M.) tout en renforçant les muscles
profonds.
Priorité 3
Vitesse et agilité
• Bouger et courir rapidement dans des situations spécifiques.
• Maîtriser les déplacements multidirectionnels.
• Être capable d’accélérer, de décélérer et de
changer de direction rapidement.
Habileté de coordination
• Tirer profit de ses qualités physiques sur le
terrain (passer du général au spécifique).
Flexibilité
• Maîtriser les techniques d’étirement – mettre
l’accent sur les épaules et les hanches (pouvoir
dissocier le haut et le bas du corps).
Priorité 1
• Développer une souplesse mentale et la
capacité de trouver des solutions.
• Développer une forte présence professionnelle
sur le terrain.
• Améliorer sa capacité d’entraînement, être
capable de faire partie d’une équipe et de
composer avec la dynamique de groupe.
Priorité 2
• S’identifier comme joueur de tennis et démontrer le désir de s’entraîner et de participer à des
compétitions.
• Avoir une bonne compréhension des facteurs
importants qui affectent la performance idéale.
Priorité 3
• Faire face efficacement à des situations de
jeu durant les entraînements d’une façon
constante.
• Développer le contrôle de sa carrière.
Filles
15-16
ans
À cette étape, pour atteindre l’excellence, la joueuse doit posséder au moins une caractéristique exceptionnelle de niveau international.
Par exemple, elle doit obtenir 10 sur 10 dans l’une de ces caractéristiques importantes : un type de coup en particulier, sa condition physique, son service, etc.
Technique
Tactique
Physique
Psychologique
Âge
Volet compétitif – Composantes prioritaires
Étape 5 – Comment être performant
filles 15-16 ans ; garçons 16-18 ans
Adapté de Tennis Canada – DLTA
Modèle de développement de l’excellence en tennis
Psychologique
Le jeu est plus complexe et les athlètes doivent
posséder les habiletés physiques pour y faire face.
Priorité 1
Force
• Développer davantage sa force.
• Développer la force explosive et aborder
l’endurance de la force explosive.
Priorité 2
Endurance
Être capable de réussir :
• Le niveau 13 (Luc Léger).
• 3 min. (1000 m).
• 1 min. (400 m).
Prévention
• Prévenir les blessures
• (Principe S.A.M.) tout en renforçant les muscles
profonds.
Priorité 3
Vitesse et agilité
• Bouger et courir rapidement dans des situations spécifiques.
• Maîtriser les déplacements multidirectionnels.
• Être capable d’accélérer, de décélérer et de
changer de direction rapidement.
Habileté de coordination
• Prendre avantage de ses qualités physiques sur
le terrain (passer du général au spécifique).
Flexibilité
• Maîtriser les techniques d’étirement – mettre
l’accent sur les épaules et les hanches (pouvoir
dissocier le haut et le bas du corps).
Physique
Priorité 1
• Capacité de jouer les coups généralement
gagnants et d’utiliser le bon coup au bon
moment (échange, attaque, défense) à une
cadence plus élevée.
• Capacité de couvrir le terrain et d’atteindre
toutes les balles.
• Le style de jeu du joueur doit être apparent à
cette étape et inclure une ou deux armes.
• Capacité de reconnaître et de profiter des
occasions d’attaque – développement du coup
d’approche dans le jeu de transition.
• Capacité de maintenir l’offensive lorsqu’elle est
initiée. Lorsqu’elle est perdue, avoir la capacité
de se défendre efficacement.
• Le début de l’échange (que ce soit le service ou
le retour) et les coups suivants deviennent plus
importants à cette étape qu’auparavant.
• Capacité de se défendre, de neutraliser ou de
contre-attaquer pour rester dans l’échange.
Priorité 2
• Continuer à développer les forces de son style
de jeu afin d’être plus compétitif.
• Capacité d’effectuer des séquences / combinaisons de 3 coups en utilisant ses forces.
• Capacité de conclure l’échange au filet (les
habiletés à la volée dépendent du style de jeu).
• Posséder les habiletés tactiques requises pour
contre-attaquer efficacement quand l’adversaire s’amène au filet.
Priorité 3
• Être capable de comprendre ou de lire les
réponses de l’adversaire et de les intégrer dans
la planification et dans l’exécution du plan de
match.
Tactique
À cette étape, pour atteindre l’excellence, le joueur doit posséder au moins une caractéristique exceptionnelle de niveau international.
Par exemple, il doit obtenir 10 sur 10 dans l’une de ces caractéristiques importantes : un type de coup en particulier, sa condition physique, son service, etc.
Garçons Priorité 1
16-18
• Développer la souplesse mentale et la capacité
ans
de trouver des solutions.
• Développer une forte présence professionnelle
sur le terrain.
• Démontrer la conviction de réaliser le bon coup
avec confiance malgré la pression.
• Prendre conscience que dans un avenir rapproché, le joueur devra composer avec la pression
associée au tennis (classement, voyages,
problèmes sociaux et scolaires, jugement des
autres).
Priorité 2
• Développer une bonne compréhension des
principes fondamentaux qui permettent de
livrer des performances optimales.
• L’identité compétitive du joueur se précise de
plus en plus.
Priorité 3
• Développer le contrôle de sa carrière.
Âge
Volet compétitif – Composantes prioritaires
À cette étape, les habiletés techniques doivent
s’harmoniser efficacement avec les priorités
tactiques.
Technique
Étape 5 – Comment être performant
filles 15-16 ans ; garçons 16-18 ans
Adapté de Tennis Canada – DLTA
2013-201741
42
3
Nombre de
rendements
maximaux
24-28
Nombre de
tournois par
année
COMPÉTITION
72-84
Simple
16-18
3
Nombre de
rendements
maximaux
27-30
Nombre de
tournois par
année
71-90
(ratio de 3 :1)
Simple
54-60
Double
Nombre de matchs par année
COMPÉTITION
GUIDE D’ENTRAÎNEMENT / COMPÉTITION – GARÇONS
ÂGE
Jeux du Canada.
Tournois nationaux.
Internationaux de tennis junior
Open d’Australie / Roland Garros
Wimbledon / US Open (tournois
juniors)
Floride (Eddie Herr / American
Cup / Orange Bowl).
Tournois ITF (groupe 4,3)
Fed Cup (vers la fin de l’étape).
* Le genre de tournoi varie selon
l’âge et le niveau du joueur.
Genre de compétition
Jeux du Canada
Âge 17
Open d’Australie / Roland Garros
Wimbledon / US Open.
Tournois ITF (groupe 2, 1 et A)
Tournois invitation
Futures et / ou Challengers
Tournois ouverts avec bourses
Âge 18
8 tournois ITF
18-20 Futures et / ou Challengers
1 ou 2 tournois ouverts
Tournois nationaux
Genre de compétition
6**-10* h
Entraînement
physique (fin
d’étape)
6**-10* h
Entraînement
physique (fin
d’étape)
** Lorsque la priorité est mise sur l’entraînement tennistique.
48-56
Double
Nombre de matchs par année
* Lorsque la priorité est mise sur l’entraînement physique.
15-16
ÂGE
GUIDE D’ENTRAÎNEMENT / COMPÉTITION – FILLES
48
Autres matchs
(entraînements,
ligues, etc.) par
année
18-20 h (pour
une semaine de
tennis)
Entraînement
de tennis
48
Autres matchs
(entraînements,
ligues, etc.) par
année
ENTRAÎNEMENT
18-22 h (pour
une semaine de
tennis)
Entraînement
de tennis
ENTRAÎNEMENT
28 h
Nombre total
d’heures par
semaine
28 h
Nombre total
d’heures par
semaine
4-5 semaines
Repos et
régénération
- semaines par
année (repos
tennis)
4-5 semaines
Repos et
régénération
- semaines par
année (repos
tennis)
Étape 5 – Comment être performant
filles 15-16 ans ; garçons 16-18 ans
Adapté de Tennis Canada – DLTA
Modèle de développement de l’excellence en tennis
Psychologique
Priorité 1
• Faire les ajustements requis pour passer des
juniors aux professionnels.
• Démontrer la capacité de faire face à la
pression reliée à la compétition (jugement
des autres, classements, voyages, problèmes
sociaux).
• Prendre l’entière responsabilité de sa carrière.
Priorité 2
• S’identifier comme joueur de tennis et démontrer le désir de s’entraîner et de participer à des
compétitions.
• Avoir une bonne compréhension des facteurs
importants qui affectent la performance
idéale.
• Se faire aider par différents intervenants.
Priorité 3
• Faire face efficacement à des situations de
jeu durant les entraînements d’une façon
constante.
• Développer le plein contrôle de sa carrière.
Âge
Femmes
17-21
ans
Volet compétitif – Composantes prioritaires
Tactique
Étape essentielle pour la préparation physique. Les • L’objectif est de solidifier son jeu, d’augmenter
la cadence et la constance, et d’imposer son
qualités physiques et les habiletés motrices sont
style de jeu lors de matchs professionnels.
fondamentales en compétition.
• S’il faut faire des changements à cette étape,
Priorité 1
c’est que le style de jeu et l’identité du joueur
Force
étaient erronés.
Être capable de réussir :
• 1 fois, la masse corporelle en développé
couché.
• 4,5 fois, la masse corporelle en flexion sur
jambes.
• 50 cm de saut vertical.
**La priorité est mise sur la force explosive et
l’endurance de la force explosive.
Prévention
• Prévenir les blessures
• (Principe S.A.M.) tout en renforçant les muscles
profonds.
Priorité 2
Endurance
Être capable de réussir :
• Le niveau 12 :30 (Luc Léger).
• 3 min. 20 s. (1 000 m).
• 1 min. 5 s. (400 m).
• Jouer 4 manches.
Vitesse et agilité
• Bouger et courir rapidement dans des situations spécifiques.
• Maîtriser les déplacements multidirectionnels.
• Être capable d’accélérer, de décélérer et de
changer de direction rapidement.
• Vitesse spécifique du bras (service et coups).
Habileté de coordination
• Profiter de ses qualités physiques sur le terrain
(passer du général à spécifique).
Priorité 3
Flexibilité
• Maîtriser les techniques d’étirement – mettre
l’accent sur les épaules et les hanches (pouvoir
dissocier le haut et le bas du corps).
Physique
À cette étape, les habiletés techniques doivent
s’harmoniser avec les priorités tactiques.
Utiliser ses habiletés à un niveau supérieur, à un
rythme plus élevé et avec une qualité accrue.
• Polir certains éléments techniques qui
s’imposent dans le développement continu
(surtout le service).
• Ici, il est important d’améliorer encore davantage la capacité de tirer profit des occasions
d’attaque tout en complétant les points au
filet.
Technique
Étape 6 – Comment devenir professionnel
femmes 17-21 ans et + ; hommes 19-23 ans et +
Adapté de Tennis Canada – DLTA
2013-201743
44
Physique
Étape essentielle pour la préparation physique.
Les qualités physiques et les habiletés motrices
sont fondamentales en compétition.
Priorité 1
Force
Être capable de réussir :
• 1,2 fois, sa masse corporelle en développé
couché.
• 5,5 fois, sa masse corporelle en flexion sur les
jambes.
• 60 cm au saut vertical.
**La priorité est mise sur la force explosive et
l’endurance de la force explosive.
Prévention
• Prévenir les blessures
• (Principe S.A.M.) tout en renforçant les
muscles profonds.
Priorité 2
Endurance
Être capable de réussir :
• Le niveau 13 :30 (Luc Léger).
• 2 min. 50s. (1 000 m).
• 58 s. (400 m).
• Jouer 5 manches.
Vitesse et agilité
• Bouger et courir rapidement dans des situations spécifiques.
• Maîtriser les déplacements multidirectionnels.
• Être capable d’accélérer, de décélérer et de
changer de direction rapidement.
Habileté de coordination
• Profiter de ses qualités physiques sur le terrain
(passer du général au spécifique).
Priorité 3
Flexibilité
• Maîtriser les techniques d’étirement – mettre
l’accent sur les épaules et les hanches (pouvoir
dissocier le haut et le bas du corps).
Psychologique
Priorité 1
• Faire les ajustements requis pour passer des
juniors aux professionnels.
• Démontrer la capacité de faire face à la
pression reliée à la compétition (jugement
des autres, classements, voyages, problèmes
sociaux).
• Se faire aider pour gérer sa carrière.
Priorité 2
• Développer la capacité d’affronter / surmonter
l’adversité et les blessures.
• Exercer le plein contrôle de sa carrière.
Âge
Hommes
19-23
ans
Volet compétitif – Composantes prioritaires
• L’objectif est de solidifier son jeu, d’augmenter
la cadence et la constance, et d’imposer son
style de jeu lors de matchs professionnels.
• S’il faut faire des changements à cette étape,
c’est que le style de jeu et l’identité de la
joueuse étaient erronés.
Tactique
À cette étape, les habiletés techniques doivent
s’harmoniser avec les priorités tactiques.
• Utiliser ses habiletés à un niveau supérieur,
à un rythme plus élevé et avec une qualité
accrue.
• Polir certains éléments techniques qui
s’imposent dans le développement continu du
joueur (19-20 ans).
• Ici, les habiletés à la volée sont encore
perfectibles tandis que les coups de fond sont
maîtrisés plus tôt. On réussit les meilleures
volées à la fin plutôt qu’au début de sa carrière.
Technique
Étape 6 – Comment devenir professionnel
femmes 17-21 ans et + ; hommes 19-23 ans et +
Adapté de Tennis Canada – DLTA
Modèle de développement de l’excellence en tennis
4 (Open d’Australie / Roland Garros
Wimbledon
US Open).
Nombre de
rendements
maximaux
22-26
Nombre de
tournois par
année
COMPÉTITION
66-84
Simple
19-23
6 (Open d’Australie / Roland Garros
Wimbledon
US Open / Coupe
David).
Nombre de
rendements
maximaux
27-30
Nombre de
tournois par
année
56-60
(ratio de 2 :1)
Simple
54-60
Double
Nombre de matchs par année
COMPÉTITION
GUIDE D’ENTRAÎNEMENT / COMPÉTITION – HOMMES
ÂGE
Challenger WTA.
Qualifications des 4 tournois du
Grand Chelem.
Coupe Fed.
Jeux Panaméricains.
Jeux Olympiques.
Genre de compétition
Futures.
Challengers.
Tournois ATP.
Coupe Davis.
Jeux Panaméricains.
Jeux Olympiques.
Genre de compétition
22 h
6**-10* h
S.O.
Autres matchs
(entraînements,
ligues, etc.) par
année
22-24 h
S.O.
Autres matchs
(entraînements,
ligues, etc.) par
année
ENTRAÎNEMENT
Entraînement
de tennis
ENTRAÎNEMENT
Entraînement Entraînement
physique (fin de tennis
d’étape)
6**-10* h
Entraînement
physique (fin
d’étape)
** Lorsque la priorité est mise sur l’entraînement tennistique.
44-56
Double
Nombre de matchs par année
* Lorsque la priorité est mise sur l’entraînement physique.
17-21
ÂGE
GUIDE D’ENTRAÎNEMENT / COMPÉTITION – FEMMES
28 h
Nombre total
d’heures par
semaine
28 h
Nombre total
d’heures par
semaine
4-5 semaines
Repos et
régénération
- semaines par
année (repos
tennis)
4-5 semaines
Repos et
régénération
- semaines par
année (repos
tennis)
Étape 6 – Comment devenir professionnel
femmes 17-21 ans et + ; hommes 19-23 ans et +
Adapté de Tennis Canada – DLTA
2013-201745
46
Psychologique
• Démontrer une entière implication.
• S’assurer d’avoir les habiletés mentales
requises pour fournir l’effort.
• Capacité d’utiliser les routines pour obtenir des
performances optimales.
• Posséder les habiletés mentales requises pour
surmonter le stress des compétitions.
• S’assurer d’avoir une bonne équipe de soutien
(ex : préparateur physique, agent, entraîneur-accompagnateur, physiothérapeute,
psychologue, conseiller financier).
Âge
Femmes
22 ans
et +
Volet compétitif – Composantes prioritaires
Tactique
• Continuer de faire évoluer son jeu et l’amener
Priorité 1
à un niveau supérieur en ajoutant de la variété
Force
et de meilleures habiletés offensives.
• Conserver ou développer davantage sa force,
surtout la force explosive et l’endurance de la
force explosive.
Prévention
• Prévenir les blessures
• (Principe S.A.M.) tout en renforçant les muscles
profonds.
Priorité 2
Endurance
Être capable de réussir :
• Le niveau 12 :30 (Luc Léger).
• 3 min. 20 s. (1000 m).
• 1 min. 5 s. (400 m).
• Jouer 4 manches.
Vitesse et agilité
• Bouger et courir rapidement dans des situations spécifiques.
• Maîtriser les déplacements multidirectionnels.
• Être capable d’accélérer, de décélérer et de
changer de direction rapidement.
• Vitesse spécifique du bras (service et coups).
Priorité 3
Habileté de coordination
• Profiter de ses qualités physiques sur le terrain
(passer du général au spécifique).
Flexibilité
• Maîtriser les techniques d’étirement – mettre
l’accent sur les épaules et les hanches.
• Savoir dissocier le haut et le bas du corps.
N.B. Utiliser plusieurs éléments dans la préparation physique complexe et harmonieuse ;
polir et améliorer le jeu.
Physique
À cette étape, les habiletés techniques doivent
s’harmoniser avec les priorités tactiques.
• Polir davantage certains détails techniques
pour assurer le développement continu du
joueur.
Technique
Étape 7 – Vivre en professionnel
femmes 22 ans et + ; hommes 24 ans et +
Adapté de Tennis Canada – DLTA
Modèle de développement de l’excellence en tennis
Psychologique
Hommes • Démontrer une entière implication.
24 ans
• Démontrer la capacité de surmonter l’adversité
et +
et les blessures.
• Suivre une planification annuelle appropriée
prévoyant des périodes de récupération et de
remise en force afin de conserver sa motivation
et son équilibre.
• S’assurer d’avoir les habiletés mentales
requises pour fournir l’effort nécessaire.
• S’assurer d’avoir une bonne équipe de soutien
(ex : préparateur physique, agent, entraîneur-accompagnateur, physiothérapeute,
psychologue, conseiller financier).
Âge
Volet compétitif – Composantes prioritaires
Tactique
• Continuer de faire évoluer le jeu et amener le
Priorité 1
joueur à un niveau supérieur en ajoutant de la
Force
variété et de meilleures habiletés offensives.
• Conserver ou développer davantage sa force,
surtout la force explosive et l’endurance de la
force explosive.
Prévention
• Prévenir les blessures
• (Principe S.A.M.) tout en renforçant les muscles
profonds.
Priorité 2
Endurance
Être capable de réussir :
• Le niveau 13 :30 (Luc Léger).
• 2 min. 50s. (1000 m).
• 58 s. (400 m).
• Pouvoir jouer 5 manches.
Vitesse et agilité
• Bouger et courir rapidement dans des situations spécifiques.
• Maîtriser les déplacements multidirectionnels.
• Être capable d’accélérer, de décélérer et de
changer de direction rapidement.
• Vitesse spécifique du bras (service et coups).
Priorité 3
Habileté de coordination
• Profiter de ses qualités physiques sur le terrain
(passer du général au spécifique).
Flexibilité
• Maîtriser les techniques d’étirement – mettre
l’accent sur les épaules et les hanches.
• Savoir dissocier le haut et le bas du corps.
N.B. Utiliser plusieurs éléments dans la préparation physique complexe et harmonieuse ;
polir et améliorer le jeu.
Physique
À cette étape, les habiletés techniques doivent
s’harmoniser avec les priorités tactiques.
• Les habiletés techniques sont exécutées à un
niveau supérieur, à une cadence plus rapide et
avec une qualité accrue.
• Polir davantage certains détails techniques
pour assurer le développement continu du
joueur.
Technique
Étape 7 – Vivre en professionnel
femmes 22 ans et + ; hommes 24 ans et +
Adapté de Tennis Canada – DLTA
2013-201747
48
Jusqu’à 6 (Open
d’Australie / Roland
Garros
Wimbledon /
US
Open / Coupe
Fed).
Nombre de
rendements
maximaux
22-26
Nombre de
tournois par
année
COMPÉTITION
66-78
(ratio de 3 :1)
Simple
24 +
6 (Open d’Australie / Roland
Garros
Wimbledon /
US
Open / Coupe
David).
Nombre de
rendements
maximaux
20-25
Nombre de
tournois par
année
40-50
(ratio de 2 :1)
Simple
50
Double
Nombre de matchs par année
COMPÉTITION
GUIDE D’ENTRAÎNEMENT / COMPÉTITION – HOMMES
ÂGE
WTA Tour.
Open d’Australie / Roland Garros
Wimbledon / US Open.
Coupe Fed.
Jeux Olympiques.
Genre de compétition
ATP Tour.
Coupe Davis.
Jeux Olympiques.
Genre de compétition
6**-10* h
Entraînement
physique (fin
d’étape)
6**-10* h
Entraînement
physique (fin
d’étape)
**Lorsque la priorité est mise sur l’entraînement tennistique.
44-56
Double
Nombre de matchs par année
*Lorsque la priorité est mise sur l’entraînement physique.
22 +
ÂGE
GUIDE D’ENTRAÎNEMENT / COMPÉTITION – FEMMES
S.O.
Autres matchs
(entraînements,
ligues, etc.) par
année
18-20 h
S.O.
Autres matchs
(entraînements,
ligues, etc.) par
année
ENTRAÎNEMENT
Entraînement
de tennis
22 h
Entraînement
de tennis
ENTRAÎNEMENT
24 h
Nombre total
d’heures par
semaine
24 h
Nombre total
d’heures par
semaine
5-6 semaines
Repos et
régénération
- semaines par
année (repos
tennis)
4-6 semaines
Repos et
régénération
- semaines par
année (repos
tennis)
Étape 7 – Vivre en professionnel
femmes 22 ans et + ; hommes 24 ans et +
Adapté de Tennis Canada – DLTA
Modèle de développement de l’excellence en tennis
Adapté de Tennis Canada – DLTA
2013-201749
Prendre part à des compétitions de divers niveaux, selon ses
habiletés personnelles et à la fréquence de son choix.
Nouvel adepte et adepte récréatif
• Tournois d’autoévaluation
• Tournois à échelle, ligues maison, tournois- invitations.
• Ligues locales et municipales
• Activités familiales et communautaires.
• Équipe d’une université canadienne.
Joueur de compétition
• Matchs normaux et non structurés en simple et en double
• Tournois locaux, provinciaux et nationaux de classe
ouverte.
• Ligues municipales et nationales.
• Matchs amicaux internationaux.
• Bourses d’études d’universités américaines.
Prendre part à des compétitions de divers niveaux, selon ses
habiletés personnelles et à la fréquence de son choix.
Nouvel adepte et adepte du tennis récréatif
• Tournois d’autoévaluation.
• Tournois à échelle, ligues maison, tournois- invitations.
• Ligues locales et municipales
• Activités familiales et communautaires.
Joueur de compétition
• Matchs normaux et non structurés en simple et en double
• Tournois locaux, provinciaux et nationaux de classe
ouverte.
• Ligue municipales, provinciales et nationales.
• Matchs amicaux internationaux.
Nouvel Adepte
• Le tennis évolutif est l’outil primordial
d’apprentissage.
Adepte du tennis récréatif
• Enseigner et renforcer les habiletés de base
du tennis (prises de raquette, profondeur,
contrôle de la balle, principes du «passing»,
déplacements, zones de jeu).
Joueur de compétition
• Maintenir et améliorer ses habiletés selon ses
aspirations personnelles.
Nouvel adepte et adepte du tennis
récréatif
• Enseigner et renforcer les habiletés de base
du tennis (prises de raquette, profondeur,
contrôle de la balle, principes du «passing»,
déplacements, zones de jeu).
Joueur de compétition
• Maintenir et améliorer ses habiletés selon ses
aspirations personnelles.
• Aider les individus à atteindre les étapes finales de la
maturation physique peu avant ou peu après l’âge de
20 ans.
• Atteindre les indicateurs de conditionnement physique
et de santé de Santé Canada, selon l’âge et le genre
(poids, IMC, cardio, tension artérielle, etc.).
• Conserver sa condition physique pour avoir une vie
saine et active.
• Conserver sa condition physique générale, la force du
tronc, la souplesse et l’équilibre.
• Respecter une grande variété d’exigences physiques
selon ses objectifs personnels, le niveau et le nombre
de compétitions.
• Atteindre les standards de base du conditionnement
physique soit 30 min/jour et 5 jours/semaine grâce au
tennis et à des activités physiques complémentaires
(yoga, pilates, jogging, hockey, etc.).
• Atteindre les indicateurs de conditionnement physique
et de santé de Santé Canada, selon l’âge et le genre
(poids, IMC, cardio, tension artérielle, etc.).
• Conserver sa condition physique pour avoir une vie
saine et active.
• Conserver sa condition physique générale, la force du
tronc, la souplesse et l’équilibre.
• Respecter une grande variété d’exigences physiques
selon ses objectifs personnels, le niveau et le nombre
de compétitions.
• Atteindre les standards de base du conditionnement
physique soit 30 min/jour et 5 jours/semaine grâce au
tennis et à des activités physiques complémentaires
(yoga, pilates, jogging, hockey, etc.).
19 à 34 • Aider à établir une identité personnelle à titre
ans
de personne active et performante.
• Se construire des relations et un réseau social.
• Améliorer les habiletés mentales essentielles
(concentration, attention, contrôle des émotions, motivation).
• Explorer les occasions de carrière du milieu
(entraîneur, officiel, directeur de compétitions,
membres des médias, administrateur sportif).
• Capacité d’utiliser des mécanismes sains
d’adaptation sociale pour affronter les défis de
la vie.
• Augmenter la conscience de ses compétences
personnelles pour améliorer l’estime de soi.
35 ans
et +
• Occasions d’interaction sociale et d’implication.
• Conserver ses habiletés mentales essentielles
(concentration, attention, contrôle des émotions, motivation).
• Satisfaction personnelle de se fixer et
d’atteindre des objectifs personnels et de
relever des défis.
• Capacité d’utiliser des mécanismes sains
d’adaptation sociale pour affronter les défis de
la vie.
• Augmenter la conscience de ses compétences
personnelles pour améliorer l’estime de soi.
• Pouvoir s’entraîner/conseiller des jeunes et
redonner au sport (arbitre, administrateur
sportif, bénévole, etc.) pour concrétiser un sentiment d’appartenance et d’accomplissement.
Prendre part à des compétitions de divers niveaux, selon ses
habiletés personnelles et à la fréquence de son choix.
Nouvel adepte et adepte récréatif
• Tournois locaux pour jeunes et tournois provinciaux.
• Tournois à échelle pour jeunes, ligues pour jeunes.
• Activités familiales et communautaires.
• Équipe de son école secondaire.
Joueur de compétition
• Matchs normaux et non structurés en simple et en double
• Tournois locaux et provinciaux pour jeunes.
• Ligues municipales, provinciales et nationales.
Nouvel Adepte
• Le tennis évolutif est l’outil primordial
d’apprentissage.
Adepte du tennis récréatif
• Enseigner et renforcer les habiletés de base
du tennis (prises de raquette, profondeur,
contrôle de la balle, principes du «passing»,
déplacements, zones de jeu).
Joueur de compétition
• Maintenir et améliorer ses habiletés selon ses
aspirations personnelles.
13 à 18 • Aborder le développement des réseaux sociaux • Développer l’endurance physique et cardiovasculaire
ainsi que la force musculaire.
ans
et des relations personnelles.
• Améliorer la souplesse, la flexibilité, la coordination et
• Sens de l’appartenance par des activités de
l’équilibre.
groupe.
• Développer les habiletés mentales essentielles • Contribuer au développement de 3 systèmes de
recharge énergétiques (énergétiques, aérobique,
(concentration, attention, contrôle des émoanaérobique, alactique).
tions, motivation).
• Développer certaines aptitudes essentielles (se
fixer des objectifs, gérer son temps, avoir un
sens critique, de la discipline, gérer le succès et
l’échec).
• Développer l’estime de soi et la confiance en soi.
Physique
Jeu/Compétition
Psychosociale
Technique/Tactique
Âge
Volet compétitif – Composantes prioritaires
Étape 8 – « Le tennis pour la vie » – Après l’âge de 12 ans
Qui joue au « Tennis pour la vie » ?
À cette étape, il existe trois catégories de participants :
• Les nouveaux adeptes, de tout âge, qui commencent à jouer.
• Les adeptes du tennis récréatif qui seront actifs toute leur vie.
• Les joueurs de compétition (anciennement de la Haute Performance) qui ne s’entraînent plus comme professionnels
mais qui apprécient la compétition.
En matière de tennis, d’autres domaines s’offrent autant aux bénévoles qu’aux professionnels : l’entraînement, l’arbitrage,
l’organisation de compétitions ou l’administration sportive. Ces domaines sont essentiels pour permettre aux amoureux
du tennis d’y rester présents leur vie durant.
Nouvel adepte
L’important est de rendre divertissante et agréable l’expérience du tennis. Un environnement accueillant attire les nouveaux adeptes de tout âge. Le tennis évolutif permet de répondre aux besoins des joueurs récréatifs en leur offrant l’occasion d’apprendre à jouer et de s’améliorer. Ces éléments essentiels qui les attirent et les retiennent respectent les besoins
de chacun et contribuent à la fidélisation de la clientèle.
Adepte du tennis récréatif
Ici, l’accent est mis sur l’équilibre entre l’apprentissage et le jeu. Les adeptes du tennis récréatif peuvent choisir leur niveau
d’implication sur le terrain et à l’extérieur du terrain par le biais du bénévolat.
Joueur de compétition / anciennement de la Haute Performance
La participation régulière à des matchs de tennis et à des séances d’entraînement est essentielle pour ces joueurs. Ils
apprécient le défi des compétitions et le style de vie qui accompagne un entraînement intensif. À cette étape, on encourage fortement les occasions de s’impliquer afin de jouer un rôle de leader dans la collectivité.
INTRODUCTION
Pourquoi jouer au tennis ?
Le tennis possède des avantages uniques. En voici quelques-uns :
• Le tennis est « le sport d’une vie ». Il offre du jeu structuré à tous les joueurs, quelque soit leur âge et leur niveau. Une
personne peut commencer à jouer quand elle le désire.
• Le tennis est un sport que l’on peut pratiquer toute l’année. Il offre aux participants une vie active, récréative, compétitive et conçue pour leur âge.
• Le tennis est un des rares sports où les joueurs avec handicap peuvent jouer avec des joueurs sans handicap.
• Le tennis est devenu un sport récréatif très abordable si on le compare à d’autres activités de loisirs.
• Le tennis est une activité familiale qui permet aux parents et aux enfants d’apprendre, de jouer ensemble et de
partager.
• Le tennis est à la fois un sport individuel et un sport d’équipe.
• Le tennis est un sport sans contact physique et sans violence. Il offre des avantages importants pour la santé cardiovasculaire, le déplacement, la force et la coordination, entre autres.
• Le tennis est un sport énergétique qui contribue au bien-être global de la personne.
• Le tennis offre un haut degré d’adaptation aux besoins et aux intérêts personnels de chacun (sociaux, physiques,
compétitifs).
• Le tennis est un outil très efficace pour contribuer à la santé des collectivités canadiennes. Il y parvient en créant une
cohésion sociale entre le club de tennis et les centres de loisirs, en améliorant l’économie de ce secteur, grâce aux
apports de capitaux générés par les tournois et les activités diverses, et en aidant les enfants et les jeunes à développer
un style de vie sain qui leur permettra de devenir des citoyens responsables.
Adapté de Tennis Canada – DLTA
50
Modèle de développement de l’excellence en tennis
DEgRé D’IMpoRTAncE EnTRE LES 4 pLAnS
TEchnIQuE – TAcTIQuE – phYSIQuE – pSYchoLogIQuE
ÉTAPE 1
Enfants actifs
0 – 5 ans
Technique
Tactique
5%
Physique
Psycho
25 %
5%
65 %
ÉTAPE 2
S’amuser
Filles 5 – 8 ans et garçons 5 – 9 ans
Technique
Tactique
Physique
Psycho
5%
35 %
50 %
10 %
2013-2017
51
DEgRé D’IMpoRTAncE EnTRE LES 4 pLAnS
TEchnIQuE – TAcTIQuE – phYSIQuE – pSYchoLogIQuE
ÉTAPE 3
Expérimenter
Filles 8 – 11 ans et garçons 9 – 12 ans
Technique
Tactique
Physique
Psycho
10 %
40 %
35 %
15 %
ÉTAPE 4
Consolider
Filles 12 – 14 ans et garçons 13 – 15 ans
Technique
Tactique
Physique
Psycho
15 %
35 %
30 %
20 %
52
Modèle de développement de l’excellence en tennis
DEgRé D’IMpoRTAncE EnTRE LES 4 pLAnS
TEchnIQuE – TAcTIQuE – phYSIQuE – pSYchoLogIQuE
ÉTAPE 5
Comment être performant
Filles 15 – 16 ans et garçons 16 – 18 ans
Technique
20 %
Tactique
Physique
Psycho
30 %
25 %
25 %
ÉTAPE6
Comment devenir pro
Filles 17 – 21 ans et garçons 19 – 23 ans
Technique
Tactique
Physique
Psycho
10 %
30 %
35 %
25 %
2013-2017
53
DEgRé D’IMpoRTAncE EnTRE LES 4 pLAnS
TEchnIQuE – TAcTIQuE – phYSIQuE – pSYchoLogIQuE
ÉTAPE 7
vivre en professionnel
Filles 22 ans et + / Garçons 24 ans et +
Technique
Tactique
Physique
Psycho
5%
40 %
30 %
25 %
ÉTAPE8
Le tennis pour la vie
Dans cette étape du Tennis pour la vie, il existe trois catégories de
participants:
– Les nouveaux adeptes qui commencent à n’importe quel âge.
– Les adeptes du tennis récréatif qui seront actifs toute leur vie.
– Les joueurs de compétition (anciennement la Haute performance)
qui ne s’entraînent plus à être professionnels mais qui apprécient
encore la compétition
Donc, les pourcentages peuvent varier d’un individu à l’autre en fonction de son niveau de jeu et de son degré d’implication.
54
Technique
Tactique
Physique
Psychologique
Modèle de développement de l’excellence en tennis
Niveau requis de qualification des entraîneurs et des officiels
ÉTAPES
DESCRIPTION
CERTIFICATION
OFFICIEL
ÉTAPE 1
ENFANTS ACTIFS
Aucune
Aucun
ÉTAPE 2
S’AMUSER Filles 5-8 ans Garçons 5-9 ans
Entraîneur 2
Un juge-arbitre est mandaté lors des championnats
québécois ¾ terrain
ÉTAPE 3
EXPÉRIMENTER Filles 8-11 ans Garçons 9-12 ans
Entraîneur 2
Un juge-arbitre est mandaté lors de tous les tournois
10 et 12 ans et moins
ÉTAPE 4
CONSOLIDER Filles 12-14 ans Garçons 13-15 ans
Entraîneur 3
Un juge-arbitre est mandaté lors de tous les tournois
14 et 16 ans et moins
ÉTAPE 5
COMMENT ÊTRE PERFORMANT Filles 15-16 ans
Garçons 16-18 ans
Entraîneur 4 ou 5
Un juge-arbitre est mandaté lors de tous les tournois
16 et 18 ans et moins
ÉTAPE 6
APPRENDRE À ÊTRE PROFESSIONNEL Femmes 17-21 ans
Hommes 19-23 ans
Entraîneur 4 ou 5
Arbitre et juge de ligne
ÉTAPE 7
VIVRE EN PROFESSIONNEL Femmes 22 ans et +
Hommes 24 ans et +
Entraîneur 4 ou 5
Arbitre et juge de ligne
ÉTAPE 8
LE «TENNIS POUR LA VIE»
Entraîneur 1 ou aucun
Un juge-arbitre est mandaté sur demande
2013-201755
5
EXIGENCES LIÉES AUX
PROGRAMMES CONTRIBUANT
AU DÉVELOPPEMENT
DE L’EXCELLENCE
pARTIE 5 : ExIgEncES LIéES Aux pRogRAMMES
conTRIBuAnT Au DévELoppEMEnT
DE L’ExcELLEncE
5.1 Règles d’identification des athlètes
Reconnaissance élite
Le Ministère de l’Éducation du loisir et du Sport (MELS)
accorde à Tennis Québec quatre places chez les garçons
et quatre places chez les filles. La commission des entraîneurs du Québec (qui regroupe un entraîneur par club),
sélectionne les athlètes en fonction des indicateurs de
performances (voir un peu plus loin). Cette liste est mise
à jour à tous les ans et elle couvre la période du 1er mars
au 28 février de chaque année. En plus de l’évaluation des
performances des athlètes, celui-ci doit toujours être actif
au niveau compétitif afin de pouvoir rester sur la liste.
ATHLÈTE ÉLITE
Nous considérons dans l’ordre les athlètes selon les classements suivants :
1. Le classement ATP ou WTA
2. Le classement ITF
3. Le classement universitaire NCAA de la division 1
GARÇONS
Classement ATP – 21 ans et moins
• 18 ans : Être parmi les 900 meilleurs en simple et 500 en double
• 19 ans : Être parmi les 800 meilleurs en simple et 375 en double
• 20 ans : Être parmi les 700 meilleurs en simple et 250 en double
• 21 ans : Être parmi les 600 meilleurs en simple et 200 en double
Classement ATP – 22 ans et plus
• Être parmi les 500 meilleurs en simple
OU
• Être parmi les 175 meilleurs en double
GARÇONS
Classement ITF – 1re année chez les 18 ans
• Être parmi les 100 meilleurs au classement combiné
Classement ITF – 2e année chez les 18 ans
• Être parmi les 60 meilleurs au classement combiné
OU
• Remporter 3 matchs contre des athlètes qui sont classés parmi
les 50 meilleurs garçons
OU
• Performer dans sa catégorie à l’échelle internationale en atteignant les quarts de finale de tournois majeurs pour les 14 ans
ou les 16 ans et moins, séries 1 ou 2 ou de tournois équivalents
OU
• Vainqueur en simple du Championnat canadien 18 ans (en salle
ou extérieur)
Ce crédit d’impôt est conditionnel à la participation aux
différentes compétitions ciblées de Tennis Québec.
GARÇONS
1re année
2e année
3e année
4e année
Classement universitaire - NCAA
• Participer au Championnat NCAA en simple ou en double
• Être parmi les 50 meilleurs en simple ou 20 en double
• Être parmi les 30 meilleurs en simple et 10 en double
• Être parmi les 20 meilleurs en simple et 5 en double
Indicateurs de performances
FILLES
Classement WTA – 21 ans et moins
• 18 ans : Être parmi les 600 meilleures en simple et 350 en
double
• 19 ans : Être parmi les 500 meilleures en simple et 275 en
double
• 20 ans : Être parmi les 400 meilleures en simple et 250 en
double
• 21 ans : Être parmi les 350 meilleures en simple et 200 en
double
Classement ATP – 22 ans et plus
• Être parmi les 300 meilleurs en simple
OU
• Être parmi les 125 meilleurs en double
Un crédit d’impôt de 4 000 $ est octroyé au joueur sélectionné sur la liste « Élite ».
Ce crédit d’impôt est conditionnel à la participation aux
différentes compétitions ciblées de Tennis Québec.
Reconnaissance relève
Le Ministère de l’Éducation du loisir et du Sport (MELS)
accorde à Tennis Québec six places chez les garçons six
places chez les filles. La commission des entraîneurs du
Québec (qui regroupe un entraîneur par club), sélectionne
les athlètes en fonction des indicateurs de performances
(voir un peu plus loin). Cette liste est mise à jour à tous
les ans et elle couvre la période du 1er mars au 28 avril de
chaque année. En plus de l’évaluation des performances
des athlètes, celui-ci doit toujours être actif au niveau
compétitif afin de pouvoir rester sur la liste.
Un crédit d’impôt de 2000$ est octroyé au joueur sélectionné sur la liste « Élite ».
LISTE DES ATHLÈTES IDENTIFIÉS PAR TENNIS QUÉBEC
ATHLÈTES CARDÉ - EXCELLENCE – ÉLITE – RELÈVE
MINISTÈRE DE L’ÉDUCATION DU LOISIR ET DU SPORT
ATHLÈTE BREVETÉ
HOMMES
FEMMES
• Déterminé par Sport-Canada et Tennis Canada
ATHLÈTE EXCELLENCE
HOMMES
• Être membre actif de l’Équipe Canadienne sénior (Coupe Davis)
• Avoir un classement comparable au 1er joueur canadien
FEMMES
• Être membre actif de l’Équipe Canadienne sénior (Coupe Fed)
• Avoir un classement comparable à la 1re joueuse canadienne
58
Modèle de développement de l’excellence en tennis
FILLES
Classement ITF – 1re année chez les 18 ans
• Être parmi les 80 meilleures au classement combiné
Classement ITF – 2e année chez les 18 ans
• Être parmi les 50 meilleures au classement combiné
OU
• Remporter 3 matchs contre des athlètes qui sont classés parmi
les 30 meilleures filles
OU
• Performer dans sa catégorie à l’échelle internationale en atteignant les quarts de finale de tournois majeurs pour les 14 ans
ou les 16 ans et moins, séries 1 ou 2 ou de tournois équivalents
OU
• Vainqueur en simple du Championnat canadien 18 ans (en salle
ou extérieur)
FILLES
1re année
2e année
3e année
4e année
Classement universitaire - NCAA
• Participer au Championnat NCAA en simple ou en double
• Être parmi les 40 meilleurs en simple
• Être parmi les 25 meilleurs en simple
• Être parmi les 10 meilleurs en simple
GARÇONS
FILLES
12 ans et moins
• Terminer parmi les 12 meilleurs en simple au Championnat
canadien 14 ans et moins
OU
• Remporter le Championnat canadien en double 14 ans et moins
et terminer parmi les 16 meilleur(e)s en simple
OU
• Être finaliste en simple au championnat canadien 12 ans et
moins
OU
• Être finaliste en simple lors d’un international d’envergure
(Auray, Orange Bowl, Coupe LeBlanc, Eddie Herr)
12 ans et moins
• Terminer parmi les 6 meilleures en simple au Championnat
canadien 14 ans et moins
OU
• Remporter le Championnat canadien en double 14 ans et moins
et terminer parmi les 12 meilleures en simple
OU
• Être finaliste en simple au championnat canadien 12 ans et
moins
OU
• Être finaliste en simple lors d’un international d’envergure
(Auray, Orange Bowl, Coupe LeBlanc, Eddie Herr)
GARÇONS
FILLES
18 ans et moins – 1re année
• Terminer parmi les 4 meilleur(e)s en simple au Championnat
canadien 18 ans et moins
OU
• Atteindre la finale d’un tournoi ITF de groupe 5
OU
• Atteindre les demi-finales d’un tournoi ITF de groupe 4 ou 3
OU
• Atteindre les quarts de finales d’un tournoi ITF groupe 2 ou 1
ATHLÈTE RELÈVE
GARÇONS
FILLES
GARÇONS
FILLES
14 ans et moins – 1re année
• Terminer parmi les 8 meilleurs en simple au Championnat
canadien 14 ans et moins
OU
• Remporter le Championnat canadien en double 14 ans et moins
et terminer parmi les 12 meilleur(e)s en simple
OU
• Terminer parmi les 12 meilleur(e)s en simple chez les 16 ans et
moins
14 ans et moins – 2e année
• Terminer parmi les 5 meilleur(e)s en simple au Championnat
canadien 14 ans et moins
OU
• Remporter le Championnat canadien en double 14 ans et moins
et terminer parmi les 8 meilleur(e)s en simple
OU
• Terminer parmi les 8 meilleur(e)s en simple chez les 16 ans et
moins
ATHLÈTE ESPOIR
GARÇONS
FILLES
• Être membre en règle de Tennis Québec
• S’entraîner au minimum 15 heures par semaines / 44 semaines
• Jouer un minimum de 10 tournois provinciaux / année
16 ans et moins – 1re année
• Terminer parmi les 8 meilleurs en simple au Championnat
canadien 16 ans et moins
OU
• Remporter le Championnat canadien en double 16 ans et moins
et terminer parmi les 12 meilleur(e)s en simple
OU
16 ans et moins – 2e année
• Terminer parmi les 5 meilleur(e)s en simple au Championnat
canadien 16 ans et moins
OU
• Remporter le Championnat canadien en double 16 ans et moins
et terminer parmi les 8 meilleur(e)s en simple
OU
• Terminer parmi les 4 meilleur(e)s dans un tournoi ITF 18 ans et
moins au Canada
2013-201759
5.2Politiques en matière de soutien à l’engagement
d’entraîneurs
La formation des entraîneurs est une priorité pour Tennis
Québec. Afin d’amener les athlètes vers le chemin de
l’excellence, ceux-ci ont besoin d’un entraîneur de qualité.
Tennis Québec s’est dotée de règles précises en ce qui
concerne l’engagement des entraîneurs associés à un
programme de développement de haute performance.
Tous les entraîneurs de tennis du programme d’excellence
doivent satisfaire les exigences suivantes :
• Être pleinement certifié au minimum entraîneur niveau
trois en tennis (certification reconnu par Tennis Québec,
Tennis Canada et par le PNCE).
• Travailler à plein temps (1 800 heures par année
d’intervention).
• Encadrer au moins un athlète de haut niveau.
• Implanter les programmes de Tennis Québec.
• Être membre de l’APT (Association des professionnels de
tennis).
L’attribution de fonds pour l’engagement des entraîneurs
s’appuie sur des critères précis qui permettent d’évaluer
le programme d’encadrement des athlètes de haut niveau
au sein d’un club de tennis. La démarche permet de
déterminer le montant alloué à chaque club de tennis afin
d’engager un entraîneur.
Clubs sportifs
Soutien à l’engagement des entraîneurs
Les points suivants seront évalués :
1. Athlètes faisant partie du programme « Équipe des
jeunes espoirs québécois »
➦ 20 % du total des points
(Complétez la section 6 du formulaire d’analyse)
2. Classement québécois
➦ 15 % du total des points
(Complétez la section 4 du formulaire d’analyse)
3. Classement des clubs - Coupe des CDT
➦ 15 % du total des points
(Complétez la section 8 du formulaire d’analyse)
4. Certification des entraîneurs
➦ 10 % du total des points
(Complétez la section 5 du formulaire d’analyse)
5. Athlètes membre de l’Équipe du Québec (8 ans, 10 ans
et 12 ans)
➦ 10 % du total des points
(Complétez la section 7 du formulaire d’analyse)
6. Athlètes faisant partie du programme « Sport-études »
➦ 10 % du total des points
(Complétez la section 9 du formulaire d’analyse)
7. Tournois provinciaux et nationaux
➦ 10 % du total des points
(Complétez la section 10 du formulaire d’analyse)
8. Identification des athlètes (Cardé – Excellence – Élite
– Relève)
➦ 10 % du total des points
(Complétez la section 3 du formulaire d’analyse)
60
1. ATHLÈTES FAISANT PARTIE DU PROGRAMME
« ÉQUIPE DES JEUNES ESPOIRS QUÉBÉCOIS »
Nombre de jeunes qui s’entraînent plus de 5 heures par
semaine :
A) Faire le total des points de tous les clubs.
Club
Nombre de jeunes espoirs
qui s’entraînent au club
Club A
8
Club B
10
Club C
15
Club D
18
B) Faire le total de tous les points de tous les clubs
(1 jeune = 1 point).
8 + 10 + 15 + 18 = 51 points
C) Faire la moyenne en la remettant sur 20
51 points ÷ 20 = 2,55
Diviser ensuite les points de chaque club par ce
nombre soit 4,8
Club A
8 ÷ 2,55 = 3,14
Club B 10 ÷ 2,55 = 3,92
Club C 15 ÷ 2,55 = 5,88
Club D 18 ÷ 2,55 = 7,06
20,00
Modèle de développement de l’excellence en tennis
2. CLASSEMENT QUÉBÉCOIS
Notez que vous devez utiliser le classement du _________
Selon l’échelle suivante, allouer le nombre de points aux
vingt premiers joueurs des catégories
Prendre en considération les huit catégories juniors (garçons et filles).
14 et 16 ans et aux dix premiers joueurs des catégories 12
et 18 ans.
Catégorie 14 ans et moins
Catégorie 16 ans et moins
Catégorie 12 ans et moins
Catégorie 18 ans et moins
Rang au classement
Nombre de points
alloués
Rang au classement
Nombre de points
alloués
Rang au classement
Nombre de points
alloués
1er
20
11e
10
1er
10
e
2
19
12
e
9
2
e
9
3e
18
13e
8
3e
8
4
e
17
14
7
4
7
5
e
16
15
e
6
5
e
6
6e
15
16e
5
6e
5
7
e
14
17
4
7
4
8
e
13
18
e
3
8
e
3
9e
12
19e
2
9e
2
10
11
20
1
10
1
e
e
e
e
Bonifier de deux points chacun des athlètes qui en est à sa
première année dans sa catégorie sauf pour les joueurs de
12 ans et moins.
Club B
Club C
Club D
Club E
e
C) Faire la moyenne en la remettant sur 15
167 points ÷ 15 = 11,133
Diviser ensuite les points de chaque club par ce nombre
soit 11,133
Exemple :
A) Faire le total des points pour chaque club.
Pour un exemple, voir la page suivante.
Club A
e
B) Faire le total de tous les points de tous les clubs
Exemple : Si un joueur est classé 4e chez les 14 ans et
moins et qu’il en est à sa première année :
17 points + 2 points = 19 points.
Club
e
Joueur
Catégorie
Rang au class.
Points
Joueur A
12 ans et –
1er
10
Joueur B
14 ans et –
1er
20
Joueur C *
16 ans et –
6
e
15
Joueur D
16 ans et –
9e
12
Joueur E
14 ans et –
14e
7
Joueur F
16 ans et –
6
15
Joueur G
e
+
Bonification
Total
+
2 points
66 points
32 points
14 ans et –
e
4
17
Joueur H
12 ans et –
1er
10
Joueur I
12 ans et –
e
7
4
Joueur J
14 ans et –
8
e
13
Joueur K *
16 ans et –
14e
7
+
2 points
Joueur L *
14 ans et –
8
13
+
2 points
e
36 points
23 points
Joueur M
16 ans et –
16
5
Joueur N *
14 ans et –
18e
3
+
2 points
Joueur O *
16 ans et –
13e
8
+
2 points
e
10 points
* Joueur qui en est à sa première année dans sa catégorie.
2013-201761
167 points ÷ 15 = 11,133
Club A 66 ÷ 11,133 = 5,92
Club B 32 ÷ 11,133 = 2,87
Club C 36 ÷ 11,133 = 3,24
Club D 23 ÷ 11,133 = 2,07
Club E 10 ÷ 11,133 = 0,90
15,00
3. CLASSEMENT DES CLUBS – COUPE DES CDT
Les équipes se mériteront des points dans les catégories
10, 12, 14, 16 et 18 ans et moins.
Voici l’allocation des points pour ces quatre catégories :
Position du club dans le tournoi
10 ans et moins
12 ans et moins /
14 ans et moins
16 ans et moins
18 ans et moins
Gagnant
40 points
40 points
40 points
40 points
Finaliste
25 points
25 points
25 points
25 points
3e position
20 points
20 points
20 points
20 points
4 position
15 points
15 points
15 points
15 points
5e à la 8e position
10 points
10 points
10 points
10 points
9 position et +
5 points
5 points
5 points
5 points
e
e
A) Faire le total des points pour chacun des clubs.
Club
Club A
Club B
Club C
Rang
Catégorie
Points
Gagnant
16-18 ans et –
40 points
Finaliste
12 ans et –
25 points
3e place
14 ans et –
20 points
Gagnant
10 ans et –
40 points
Finaliste
14 ans et –
25 points
Gagnant
14 ans et –
40 points
5e à la 8e position
12 ans et –
10 points
5 à la 8 position
18 ans et –
10 points
e
e
Club D
4
Club E
5e à la 8e position
e
Total
85 points
65 points
60 points
12 ans et –
15 points
15 points
14 ans et –
10 points /
10 points
B) Faire le total des points de tous les clubs.
85 + 65 + 60 + 15 + 10 = 235 points.
C) Faire la moyenne en la remettant sur 15
235 points ÷ 15 = 15,66
Diviser ensuite les points de chaque club par ce
nombre soit 4,8
Club A 85 ÷ 15,66 = 5,42
Club B 65 ÷ 15,66 = 4,15
Club C 60 ÷ 15,66 = 3,83
Club D 15 ÷ 15,66 = 0,96
Club E 10 ÷ 15,66 = 0,64
15,00
62
Modèle de développement de l’excellence en tennis
4. CERTIFICATION DES ENTRAÎNEURS
Veuillez noter que l’entraîneur doit être membre en règle
de l’Association des professionnels de tennis (APT).
Voici le tableau à utiliser pour l’allocation des points pour
la certification des entraîneurs qui travaillent à plein temps
(1 800 heures / année) dans les clubs sportifs.
Niveau de certification de l’entraîneur
Nombre de points attribués par entraîneur
Entraîneur 3
2 points
Entraîneur 4
6 points
Entraîneur 5
10 points
A) Faire un total des points de chaque club.
Exemple : Deux entraîneurs de niveau 4 à plein temps = 2 X 6 points = 12 points.
Trois entraîneurs de niveau 3 à plein temps = 3 X 2 points = 6 points.
Club
Club A
Club B
Club C
Nombre d’entraîneurs
Niveau
Points
2
Entraîneur 3
4 points (2 X 2 points)
1
Entraîneur 4
6 points (1 X 6 points)
4
Entraîneur 3
8 points (4 X 2 points)
2
Entraîneur 4
12 points (2 X 6 points)
1
Entraîneur 5
10 points (1 X 10 points)
1
Entraîneur 3
2 points (1 X 2 points)
4
Entraîneur 4
24 points (4 X 6 points)
2
Entraîneur 5
20 points (2 X 10 points)
Total
10 points
30 points
46 points
B) Faire le total de tous les points de tous les clubs.
10 + 30 + 46 = 86 points
C) Faire la moyenne en la remettant sur 10
86 points ÷ 10 = 8,6
Diviser ensuite les points de chaque club par ce
nombre soit 4,8
Club A 10 ÷ 8,6 = 5,42
Club B 30 ÷ 8,6 = 4,15
Club C 46 ÷ 8,6 = 3,86
10,00
5. ATHLÈTES MEMBRES DE L’ÉQUIPE DU QUÉBEC
(8 ANS – 10 ANS – 12 ANS)
Identifier le nombre d’athlètes de chacun des clubs qui
sont membres de l’Équipe du Québec 8 ans, 10 ans et 12
ans et moins.
Catégorie
Nombre de points par athlète
8 ans et moins
2 points
10 ans et moins
2 points
12 ans et moins
3 points
2013-201763
A) Additionner tous ces athlètes afin d’obtenir le nombre
total de points.
Exemple :
Club
Nombre d’athlètes
Catégorie
Points
Total
Club A
6
10 ans et moins
12 points (6 X 2 points)
21 points
3
12 ans et moins
9 points (3 X 3 points
5
8 ans et moins
10 points (5 X 2 points)
5
10 ans et moins
10 points (5 X 2 points)
2
12 ans et moins
6 points (2 X 3 points)
4
8 ans et moins
8 points ( 4 X 2 points)
4
12 ans et moins
12 points (4 X 3 points)
1
10 ans et moins
2 points (1 X 2 points)
2
12 ans et moins
6 points ( 2 X 3 points)
Club B
Club C
Club D
26 points
20 points
8 points
B) Faire le total de tous les points de tous les clubs.
21 + 26 + 20 + 8 = 75 points.
C) Faire la moyenne en la remettant sur 10
75 points ÷ 10 = 7,5
Diviser ensuite les points de chaque club par ce
nombre soit 4,8
Club A 21 ÷ 7,5 = 2,80
Club B 26 ÷ 7,5 = 3,47
Club C 20 ÷ 7,5 = 2,67
Club D
8 ÷ 7,5 = 1,06
10,00
6. ATHLÈTES FAISANT PARTIE DU PROGRAMME
SPORT-ÉTUDES
Nombre d’athlètes qui s’entraînent plus de 15 heures par
semaine sur une période de 42 semaines.
Sport-études
Nombre de points par athlète
Reconnu
4
Non-reconnu
1
A) Faire le total des points de tous les clubs.
Club
Sport-études reconnu
Sport-études Non reconnu
Points
Total
Club A
5 athlètes
3 athlètes
(5 X 4 points) + (3 X 1 point)
23 points
Club B
8 athlètes
2 athlètes
(8 X 4 points) + (2 X 1 point)
34 points
Club C
6 athlètes
9 athlètes
(6 X 4 points) + (9 X 1 point)
33 points
Club D
9 athlètes
9 athlètes
(9 X 4 points) + (9 X 1 point)
45 points
B) Faire le total de tous les points de tous les clubs.
23 + 34 + 33 + 45 = 135 points.
C) Faire la moyenne en la remettant sur 10
135 points ÷ 10 = 13,5
64
Modèle de développement de l’excellence en tennis
Diviser ensuite les points de chaque club par ce
nombre soit 4,8
Club A 23 ÷ 13,5 = 1,70
Club B 34 ÷ 13,5 = 2,52
Club C 33 ÷ 13,5 = 2,45
Club D 45 ÷ 13,5 = 3,33
10,00
7. TOURNOIS PROVINCIAUX ET NATIONAUX
Seuls les tournois juniors en salle (à l’exception des
nationaux juniors – en salle et extérieur) seront pris en
considération.
Prendre en considération la période du ____ septembre
au ____ mai 2013.
Lors d’une étape ou d’un championnat québécois, si la
qualification et le tableau principal se jouent dans 2 clubs
différents, les points attribués seront donc divisés en 2.
Les tournois doivent être approuvés par Tennis Québec.
Voici le tableau à utiliser pour l’allocation des points pour
les tournois.
Noms des tournois
Nombre de points attribués par tournoi
Nationaux en salle et extérieur
12
Étapes et championnats québécois
8
Tournois provinciaux (inscriptions illimitées)
5
Championnat québécois ¾ terrain
4
Tournois provinciaux (inscriptions limitées)
2
Tennis progressif (mini-tennis et ¾ terrain)
1
Tennis progressif (plein terrain 1 jour)
1
A) Faire le total des points de chaque club
Club
Nombre de tournois
Nombre de points par catégorie de tournoi
Total
Club A
1 National
12 points (1 X 12 points)
40 points
2 Étapes + 1 Québécois
24 points (3 X 8 points)
2 Provinciaux limités
4 points (2 X 2 points)
1 Étape + 1 Québécois
16 points (2 X 8 points)
2 Provinciaux illimités
10 points (2 X 5 points)
3 Provinciaux limités
6 points (3 X 2 points)
1 Provincial illimité
5 point (1 X 5 points)
Club B
Club C
Club D
Club E
2 Provinciaux limités
4 points (2 X 2 points)
10 Mini et ¾
10 points (10 X 1 point)
5 Provinciaux limités
10 points (5 X 2 points)
4 Mini et ¾
4 points (4 X 1 point)
3 Plein terrain – 1 jour
3 points (3 X 1 point)
5 Plein terrain – 1 jour
5 points (5 X 1 point)
32 points
19 points
17 points
5 points
2013-201765
B) Faire le total de tous les points de tous les clubs.
40 + 32 + 19 + 17 + 5 = 113 points.
C) Faire la moyenne en la remettant sur 10
113 points ÷ 10 = 11,3
Diviser ensuite les points de chaque club par ce
nombre soit 4,8
Club A 40 ÷ 11,3 = 3,54
Club B 32 ÷ 11,3 = 2,83
Club C 19 ÷ 11,3 = 1,68
Club D 17 ÷ 11,3 = 1,51
Club E
5 ÷ 11,3 = 0,44
10,00
8. IDENTIFICATION DES ATHLÈTES (Cardé – Excellence
– Élite – Relève)
Catégorie
Nombre de points attribués par athlète
Excellence et Cardé
6
Élite
4
Relève
2
A) Faire le total des points de chaque club.
Club
Nombre d’athlètes
Nombre de points par catégorie d’athlète
Total des points
Club A
1 Excellence
6 points (1 X 6 points)
20 points
2 Élite
8 points (2 X 4 points)
3 Relève
6 points (3 X 2 points)
1 Élite
4 points (1 X 4 points)
3 Relève
6 points (3 X 2 points)
Club C
5 Relève
10 points (5 X 2 points)
10 points
Club D
3 relève
6 points (3 X 2 points)
6 points
Club E
1 Relève
2 points (1 X 2 points)
2 points
Club B
10 points
B) Faire le total de tous les points de tous les clubs.
20 + 10 + 10 + 6 + 2 = 48 points.
C) Faire la moyenne en remettant tout sur 10
48 points ÷ 10 = 4,8
Diviser ensuite les points de chaque club par ce
nombre soit 4,8
Club A 20 ÷ 4,8 = 4,16
Club B 10 ÷ 4,8 = 2,09
Club C 10 ÷ 4,8 = 2,09
Club D
6 ÷ 4,8 = 1,25
Club E
2 ÷ 4,8 = 0,41
10,00
66
Modèle de développement de l’excellence en tennis
9. POINTAGE FINAL
Pour conclure, il suffit d’additionner le total des points
obtenus par chacun des clubs dans chaque secteur
d’intervention.
Exemple :
Club
Club A
TOTAL
2013-2017
Catégorie
Points
Athlètes faisant partie du programme « Équipe des jeunes espoirs québécois »
3,14 points
Classement québécois
5,92 points
Classement des clubs - Coupe des CDT
5,42 points
Certification des entraîneurs
1,16 points
Athlètes membre de l’Équipe du Québec (8 ans, 10 ans et 12 ans)
2,80 points
Athlètes faisant partir du programme Sport-études
1,70 points
Tournois provinciaux et nationaux
3,54 points
Identification des athlètes (Cardé – Excellence – Élite Relève)
4,16 points
28,47 POINTS
67
5.3 Argumentaires des programmes sport-études
au secondaire
Le Sport-Études est un programme spécialisé qui associe
le sport et les études. Il offre à des élèves-athlètes, reconnus pour leur potentiel, la possibilité d’atteindre leur plein
développement grâce à un encadrement concerté entre
les milieux sportif et scolaire.
Ce programme permet à l’élève-athlète d’atteindre un
haut niveau de performance sportive tout en lui assurant
un cheminement adéquat quant à ses études. Il a le choix
de suivre sa formation scolaire le matin ou l’après-midi,
créant ainsi des conditions favorables pour son apprentissage et son développement.
5.3.1 Clientèle
La clientèle ciblée évoluant dans le programme SportÉtudes au niveau secondaire est en très grande majorité
des athlètes de statut Espoir. Ces athlètes sont habituellement âgés entre 13 et 17 ans. Les athlètes doivent rencontrer les exigences tant au niveau académique qu’au niveau
tennistique. Au mois d’octobre de chaque année, Tennis
Québec doit approuver la liste des élèves-athlètes remise
par le MELS.
5.3.2 Admissibilité
Les athlètes sont sélectionnés en fonction de leurs performances sportives et de leurs habiletés tennistiques. La
sélection finale revient à l’entraîneur-chef du programme
Sport-Études.
Durant l’année précédant l’entrée au secondaire, un
athlète doit :
• S’être entraîné un minimum de 10 heures / semaine
(programme technico-tactique, physique et psychologique) sur une période de 44 semaines.
• Avoir joué un minimum de 10 tournois provinciaux
durant l’année.
• Posséder un classement provincial parmi les 40 meilleurs joueurs chez les garçons ou les 25 meilleures
joueuses chez les filles.
• Satisfaire aux standards des tests physiques (tests de
Tennis Canada).
• Signer le protocole d’entente avant le 31 octobre de
chaque année.
• Les athlètes qui ne satisferont pas aux critères du classement peuvent être évalués par Tennis Québec.
Lors de ses études secondaires, l’athlète doit :
• S’être entraîné un minimum de 15 heures / semaine
(programme technico-tactique, physique et psychologique) sur une période de 44 semaines.
• Avoir joué un minimum de 15 tournois durant l’année
(provincial, national et international).
• Posséder un classement provincial parmi les 40 meil-
68
leurs joueurs chez les garçons ou les 25 meilleures
joueuses chez les filles.
• Satisfaire aux standards des tests physiques (tests de
Tennis Canada).
• Signer le protocole d’entente avant le 31 octobre de
chaque année.
• Les athlètes qui ne satisferont pas aux critères du classement peuvent être évalués par Tennis Québec.
Un athlète qui ne respectera pas les exigences du programme sera suspendu du programme Sport-Études pour
une période minimale d’une année.
5.3.3 Justification du programme sport-études
Le but du programme Sport-Études est d’aider les élèvesathlètes à mieux concilier leurs études et leur sport.
En augmentant les heures d’entraînement, les athlètes
peuvent être en mesure d’atteindre leurs objectifs tout
en conservant une certaine qualité de vie nécessaire à un
développement équilibré.
Les athlètes peuvent s’entraîner cinq jours par semaine à
raison de trois heures par jour et avoir le temps de continuer le travail au niveau technico-tactique, physique et
psychologique.
Pendant la période scolaire, les athlètes de 13-14-15 ans
participent à 10 tournois en moyenne, et les joueurs de
15-16-17 ans à 18 tournois.
Ses nombreux avantages :
• Offrir aux athlètes un entraînement quotidien préparé,
structuré et encadré par des entraîneurs certifiés de
niveau 3.
• Augmenter le nombre de compétitions à l’extérieur de
la province afin de permettre aux joueurs de se mesurer plus souvent à des adversaires de haut niveau, de
calibre national et international.
• Permettre aux athlètes de poursuivre leur parcours académique malgré les absences dues aux compétitions,
aux camps d’entraînement et aux tournées.
• Assurer une préparation physique adéquate aux athlètes grâce à un programme d’entraînement spécifique.
• Assurer une préparation mentale adéquate aux athlètes
grâce à un programme d’entraînement spécifique.
• Favoriser l’accès à des centres d’entraînement de tennis
intérieur et extérieur de qualité, situés à proximité de
l’institution scolaire.
Modèle de développement de l’excellence en tennis
5.3.4 Conditions d’encadrement sur le plan sportif
Un protocole d’entente, élaboré par le MELS, a été signé
entre les partenaires scolaires (écoles et commissions
scolaires) et entre les fédérations sportives. Ce protocole
précise les différentes obligations des différentes parties.
5.3.5 Qui gère le programme sur le plan local
Le programme est géré par le club de tennis local mandaté par Tennis Québec. Un protocole est alors signé entre
chaque club et académie de tennis et Tennis Québec.
Chaque année, une entente est également signée entre
Tennis Québec et les athlètes de Sport-Études.
5.3.6 Supervision au plan local
Dans le domaine du tennis, le programme Sport-Études
est supervisé par la directrice du développement des
athlètes de Tennis Québec. À deux reprises durant l’année, la directrice rend visite à chacun des membres du
programme de Sport-Études et transmet son rapport à
l’entraîneur-chef afin d’apporter les correctifs nécessaires à
l’amélioration du programme.
5.3.7 Profil des entraîneurs - formation continue
L’entraîneur-chef de chacun des membres du programme
de Sport-Études est un entraîneur qui a obtenu sa certification complète de niveau 3 en tennis (un minimum),
et qui est reconnu par Tennis Québec, Tennis Canada et
par le PNCE. L’entraîneur-chef doit engager et encadrer
des entraîneurs-adjoints pleinement certifiés de niveau
2 (un minimum). À la fin d’octobre de chaque année, un
protocole d’entente est signé par l’entraîneur-chef et remis
à Tennis Québec. Ce protocole précise les différentes obligations que l’entraîneur-chef doit respecter.
En ce qui concerne la formation continue, les entraîneurs-chefs sont tous tenus de participer à la « Conférence nationale des entraîneurs » qui se déroule en juin
de chaque année. Plusieurs sujets y sont traités tant au
niveau technico-tactique que physique et psychologique.
Ils doivent également être présents lors des réunions de la
« Commission des entraîneurs ». Ces réunions servent aussi
à la formation continue. Naturellement, lors de la « Coupe
Rogers » de Montréal, plusieurs ateliers sont offerts aux
entraîneurs afin de parfaire leur formation.
5.3.8 Moyens de communication entre la fédération, le mandataire sur le plan local et l’école
La communication entre Tennis Québec et ses mandataires se fait sur une base régulière soit par des visites,
des courriels ou par téléphone. Une communication est
également établie entre les mandataires et les écoles.
D’ailleurs, un bulletin « sportif » est acheminé à l’école pour
chacun des athlètes et ce, trois fois par année. Pour l’instant, la communication entre Tennis Québec et les écoles
n’est pas très soutenue. Elle ne se fait que pour conclure
une entente spécifique du protocole d’entente ou pour
confirmer le statut d’un athlète.
5.4
Argumentaire du programme des jeux du Québec
Le Programme des Jeux du Québec demeure très important pour notre Fédération et nous faisons en sorte d’optimiser l’ensemble des volets qui le composent.
Voici les objectifs de notre Fédération concernant le Programme des Jeux du Québec :
1) Favoriser la participation du plus grand nombre de
joueurs aux finales régionales des Jeux du Québec.
2) Soutenir le développement du sport dans les régions.
3) Contribuer au développement des athlètes engagés
dans la poursuite de l’excellence.
4) Participer à l’évolution continuelle du personnel d’encadrement (officiels et entraîneurs).
Notre Fédération développe l’ensemble de ces quatre
volets inclus dans le Programme des Jeux du Québec
depuis plusieurs années.
La Caravane des Jeux
La Caravane des Jeux revêt une importance particulière
pour Tennis Québec car elle s’intègre parfaitement à un
autre programme que notre Fédération a mis sur pieds il y
a plus de vingt ans, soit La Tournée Sports Experts. Celleci propose des sessions de tennis d’une durée de deux
heures trente minutes. Nous ne faisons aucune discrimination. Tant les joueuses et joueurs débutants que ceux
de niveaux plus avancés, qu’ils soient enfants, adolescents
ou adultes, peuvent prendre part gratuitement à une
session. Conseils techniques, jeux, concours d’habileté et
nombreux prix de présence sont au programme. De plus,
les participants ont le privilège de faire l’essai de plusieurs
marques et modèles de raquettes de tennis (Babolat,
Wilson, Head…) L’événement consiste à présenter des
activités tennistiques animées lors d’une journée festive.
À cette occasion, l’objectif est d’offrir une occasion unique
aux enfants de bouger et de s’initier à ce sport dans un
contexte d’expériences sécuritaires et stimulantes. C’est
pourquoi, chaque année, notre Fédération agit en partenariat avec Sports Québec en vue de coordonner nos
efforts pour présenter le tennis comme une discipline
sportive captivante lors de la Caravane des Jeux.
Mes premiers Jeux
Nous développons ce volet du Programme des Jeux du
Québec en collaboration avec nos intervenants locaux
issus de nos programmes Récré-Tennis. L’objectif du
Programme Récré-Tennis est de recruter de nouveaux
adeptes et de faire en sorte qu’ils jouent au tennis toute
leur vie. Le programme est donc axé sur la croissance et la
2013-201769
fidélisation de la clientèle. Cette approche est fondée sur
la conviction que le tennis peut jouer un rôle déterminant
au sein de la collectivité. Si les décideurs sont convaincus
que le tennis contribue au bien-être de la collectivité, ils
lui apporteront un soutien durable.
Plus d’une quarantaine de ces programmes sont implantés dans les régions du Québec. Notre premier objectif
est de stimuler les jeunes du milieu scolaire et au sein
des municipalités. Les partenariats créés avec les milieux
scolaires, les Services de loisirs et les Unités régionales de
sports et de loisirs permettent aux jeunes de vivre leurs
premières expériences en matière de compétition.
Les Finales régionales des Jeux du Québec
Chaque année, les 19 régions du Québec sont tenues de
présenter une finale régionale des Jeux du Québec. Celleci est organisée par nos dirigeants des Associations régionales en coordination avec chaque Unité régionale et des
sports de chacune des régions. Notre Fédération accorde
une importance toute particulière à ces compétitions
de manière à s’assurer qu’aucun autre tournoi majeur
sanctionné ne soit présenté simultanément. Traditionnellement, la première semaine de juillet est consacrée à ces
finales régionales.
Le programme des finales régionales est à la fois intégré
et bien mis en valeur dans notre réseau des compétitions
sanctionnées. Aussi, lors des Jeux du Québec, Tennis Québec incite fortement les régions à tenir un camp préparatoire pour les six athlètes qui défendront les honneurs de
leur région au mois d’août. Ainsi, les Jeux constituent une
occasion unique de mesurer et de déterminer les meilleurs
éléments de chacune des régions.
La Finale Nationale des Jeux du Québec
La Finale Nationale des Jeux du Québec est un volet très
important du plan de développement de notre Fédération. Malgré le fait que les dates prévues pour La Finale
Nationale des Jeux du Québec et pour les Championnats
Juniors Canadiens se chevauchent depuis fort longtemps,
nous utilisons les finales régionales et la Finale Nationale
comme une période de transition importante dans le cheminement des jeunes athlètes. Le prestige lié à la Finale
et l’importance que nous y accordons fait en sorte que
plusieurs des meilleurs éléments juniors désirent y participer et remporter le tournoi des Jeux du Québec. Il s’agit
70
de la seule compétition annuelle qui regroupe de façon
statutaire des juniors de chacune des dix-neuf régions
sportives du Québec.
Notre formule de compétitions par équipe régionale,
adoptée depuis une quinzaine d’années, suscite beaucoup
de fierté locale et régionale. La Finale Nationale constitue
et demeure une compétition unique en son genre, du
même type que celle des Jeux du Canada, de la Coupe
Davis et de la Coupe Fed. Cette compétition stimule et
structure l’excellence sportive chez les jeunes partout au
Québec. Du processus de sélection régionale, seuls six athlètes méritent leur place au sein de l’équipe régionale : la
meilleure fille et le meilleur garçon 12 ans et moins, 14 ans
et moins (13-14 ans) et 16 ans et moins (15-16 ans). Ces
catégories composent les échelons qui précèdent celles
en vigueur aux Jeux du Canada.
Afin d’encadrer les athlètes lors des compétitions, notre
Fédération exige qu’au moins un des deux entraîneursaccompagnateurs soit dûment certifié du PNCE et soit
membre de l’Association des Professionnels de Tennis
(APT). Lors des dernières éditions des Jeux du Québec,
des relevés ont indiqué que plus de 85 % des 38 entraîneurs présents étaient certifiés. De plus, lors de la tenue
de la Finale Nationale, trois officiels dûment certifiés
et membres de la Commission des Officiels de Tennis
Québec, y ont été délégués pour s’assurer du bon déroulement des compétitions.
Pour souligner l’importance de ce volet particulier, Tennis
Québec organise le Grand Prix du Québec par équipes,
chaque année depuis 15 ans, au moment où la Finale
Nationale des Jeux du Québec n’est pas présentée. Nous
jugeons qu’il est primordial d’assurer, de façon constante
et régulière, la continuité de ces activités. Nous en faisons
l’une de nos priorités. Cette compétition est parfaitement
intégrée à notre Programme de développement. Nous
organisons ce Grand Prix du Québec par équipes lors
des périodes d’été où nous ne présentons pas de Finale
Nationale. Cette formule de compétitions, identique à
celle de la Finale Nationale des Jeux du Québec, réunit
toutes les équipes régionales. De cette façon, l’expérience
des athlètes régionaux issus des finales régionales ainsi
que la représentativité de chacune des régions au Grand
Prix du Québec par équipes ont une réelle incidence sur le
tournoi de la grande finale provinciale.
Modèle de développement de l’excellence en tennis
Il n’est pas facile de planifier l’entraînement et la compétition d’un joueur de tennis. À cela, il y a plusieurs raisons :
La variabilité des caractéristiques de chaque match.
L’impossibilité de prévoir le nombre de matchs.
La difficulté de programmer les compétitions.
Malgré tout, l’entraîneur doit déterminer les objectifs
relatifs à la formation et aux résultats escomptés pour
chaque joueur. Il doit les adapter selon le profil de chacun
des athlètes (potentiel, forces et faiblesses, niveau d’implication du joueur et de son environnement). Aux premières
étapes de la formation, les objectifs quant à l’amélioration
du rendement doivent être prioritaires mais la compétition reste un facteur déterminant pour la progression du
joueur et ce, dans tous les domaines : physique, technicotactique et psychologique.
Pour les joueurs de 7 à 10 ans, il s’agit de développer prioritairement, sur le plan physique, les qualités de coordination, de vitesse et de souplesse, tout en consacrant une
large part de l’entraînement aux acquisitions techniques
de base.
Pour les joueurs de 10 à 13 ans, il est indispensable de
leur proposer des entraînements physiques plus réguliers,
axés principalement sur l’amélioration de la coordination,
sur la vitesse de déplacement et sur l’apprentissage des
techniques de renforcement musculaire. Il continuera
d’améliorer ses compétences technico-tactiques et sera
plus impliqué au niveau de la compétition.
6
CONCLUSION
6 conclusion
Pour les jeunes joueurs ambitieux de 14 à 18 ans, l’amélioration de la qualité musculaire et le développement des
qualités « aérobiques » doivent être deux axes prioritaires
de l’entraînement. L’identité du joueur se précise et il mettra beaucoup l’emphase sur le volet tactique de son jeu.
Par la suite, le programme devient plus individualisé et
s’articule autour d’une stratégie gagnante, tout en préservant l’intégrité du joueur. Il sera, de préférence, entouré
d’une bonne équipe de soutien qui l’aidera à atteindre les
plus hauts sommets.
Ainsi, tout au long de la formation d’un jeune joueur,
l’entraîneur devra veiller à un bon équilibre entre la compétition, l’entraînement technico-tactique et l’amélioration cyclique de ses qualités physiques.
Tennis Québec remercie toutes les personnes qui ont
contribué de près ou de loin à l’élaboration de ce modèle
de développement 2013-2017.
2013-2017
71
7
ANNEXES
7 Annexes
2013-2017
73
Annexe 1
Tennis – Un sport à maturité tardive
Voici la répartition de l’âge des 50 meilleurs joueurs et
joueuses des circuits ATP et WTA en 2012.
Le groupe d’âge dominant chez les hommes (25-27 ans)
est le même que chez les femmes. La différence réside
dans le pourcentage plus élevé des 25-27 ans chez les
hommes comparativement aux autres catégories d’âge.
Nous pouvons également remarquer que la tranche des
19-21 ans est plus élevée chez les femmes que chez les
hommes. Cela résulte du fait que les femmes arrivent plus
tôt sur le circuit de la WTA parce qu’elles atteignent leur
maturité plus rapidement que les hommes.
Âge des athlètes féminines - TOP 50 - Année 2012
19 – 21 ans
22 – 24 ans
25 – 27 ans
28 – 30 ans
31 – 33 ans
Âge des athlètes masculins - TOP 50 - Année 2012
19 – 21 ans
22 – 24 ans
25 – 27 ans
28 – 30 ans
31 – 33 ans
74
Modèle de développement de l’excellence en tennis
ANNEXE 2
Protocole des tests (6 à 12 ans)
FORCE EXPLOSIVE
Saut en longueur sans élan – 6-10 ans
· Départ pieds parallèles derrière la ligne de départ.
· Fléchir les genoux et à l’aide d’un balancement des bras,
sauter le plus loin possible.
· Prendre la mesure du talon le plus proche jusqu’à la
ligne de départ. Si les deux talons ne sont pas à la même
hauteur, notez la distance la plus courte.
· Si la personne tombe en arrière, prendre la partie du
corps la plus proche de la ligne de départ.
· 2 essais.
Détente verticale – 11-12 ans
· Départ pieds parallèles, de profil par rapport à un mur,
le joueur saute sans élan pour atteindre le point le plus
haut possible avec sa main.
· Au préalable, un repère de base aura été effectué : les
deux pieds à plat un bras tendu vers le haut.
· La mesure s’effectue à partie de la différence entre la
hauteur bras tendu et la marque touchée lors du saut.
· 3 essais.
Lancer de balle
· Balle de tennis de 6 à 8 ans
– Pour les 6-8 ans, le lancer s’effectue debout dans une
aire d’élan de un mètre par un mètre. Départ avec le
bras armé, coude à 90 degré et main vers le ciel.
· Balle de 200 gr de 9 à 12 ans
– Le joueur est à genoux, les pieds joints. Il n’est pas
autorisé à s’asseoir mais peut utiliser une rotation du
tronc pour lancer la balle. La distance est mesurée en
mètres.
– Départ avec le bras armé, coude à 90 degré et main
vers le ciel.
· La distance est mesurée en mètres.
· 3 essais.
VITESSE
Course de 20 mètres
· Départ sans élan et pieds décalés.
· Le chronomètre est déclenché au moment où l’athlète soulève un pied. Il doit courir le plus rapidement
possible sur une distance de 20 mètres en ligne droite.
Le temps s’arrête lorsque l’athlète franchi la ligne du 20
mètres
· On note la meilleure performance sur 2 essais.
· Les 11-12 ans effectue ce test avec la raquette à la main.
Shuffle
· Le joueur doit effectuer un parcours en pas chassés
entre deux cônes tout en gardant les épaules orientées
face au filet. Les cônes sont séparés d’une distance de
quatre mètres. Une balle de tennis est placée à côté de
chaque cône.
· Description du parcours :
– Partir au centre entre les deux cônes.
– Se déplacer rapidement en pas chassés vers le cône
de droite, prendre la balle, se diriger vers le cône de
gauche en pas chassés, y déposer la balle, prendre la
deuxième balle, repartir en pas chassés vers le cône
de droite, déposer la balle sur le cône et revenir au
centre en pas chassés.
· 2 essais.
½ spider
·
Le test se fait sur ½ terrain de tennis. Le joueur
part (face à la balle #1) dans un rectangle (30 x 45 cm)
situé derrière la ligne de fond et la marque centrale. Il doit
se diriger vers la ligne de côté (côté égalité), prendre la
balle et revenir la déposer dans le rectangle. Il doit ensuite
se déplacer vers l’intersection de cette même ligne de
côté et de la ligne de service pour prendre la 2e balle et
la déposer dans le rectangle. Le joueur termine le test en
prenant la balle se trouvant à l’intersection de la ligne de
service et de la ligne centrale et venir la déposer dans le
rectangle.
· Faire le test de l’autre moitié du terrain.
· 2 essais de chaque côté.
Spider
· Départ derrière la ligne de fond et la marque centrale,
dans un rectangle de 30 x 45 cm. Le joueur doit toucher
avec sa raquette chacune des balles en revenant toujours vers le rectangle entre chaque balle. En y déposant
un pied.
· Description du parcours :
– Balle 1 : Se diriger vers l’intersection de la ligne de
fond et la ligne de côté (côté égalité) et toucher la
balle.
– Balle 2 : Se déplacer vers l’intersection de la ligne de
côté (côté égalité) et la ligne de service et toucher la
balle.
– Balle 3 : Se diriger à l’intersection de la ligne de service et de la ligne centrale et toucher la balle.
– Balle 4 : Se déplacer vers l’intersection de la ligne
de service et de la ligne de côté (côté avantage) et
toucher la balle.
– Balle 5 : Se déplacer vers l’intersection de la ligne de
côté (côté avantage) et la ligne de fond et toucher la
balle.
· Faire le test 2 fois
2013-201775
Zigzag
ENDURANCE
· Le joueur doit effectuer un parcours en respectant des
critères techniques en gardant toujours les épaules
orientées face au filet.
· Description du parcours :
– Course vers l’avant sur 3 mètres.
– Le premier cône est contourné par l’avant et le deuxième cône est contourné par l’arrière.
– Course de 4 mètres vers l’avant pour contourner 2
nouveaux cônes dans le sens inverse.
– Course finale de 3 mètres vers l’avant.
Beep test – à partir de 11 ans
· Course navette de 20 mètres en respectant le rythme de
course avec une vitesse croissante selon des paliers de 1
minute.
· Le joueur doit respecter l’allure imposée par le test (bip
sonore).
· Le joueur cherche à réaliser le plus grand nombre possible d’allers et retours, entre deux lignes espacées de 20
mètres à des vitesses progressivement accélérées.
· Avec plusieurs joueurs, prévoir un espace d’un mètre
entre chacun et recommander de courir sans s’écarter
de la trajectoire et d’alterner les côtés aux changements
de direction.
· Le test s’arrête lorsque le joueur ne peut plus suivre le
rythme imposé. En cas de retard, le joueur reçoit un
avertissement. Il doit donc compléter sa distance pour
se rendre à la ligne et arriver à la prochaine ligne en
même temps que le signal (bip) ou avant. Dans le cas de
deux retards consécutifs, le test prend donc fin.
· On mesure la distance complétée au dernier palier
réussi.
· Un seul essai.
COORDINATION
Lancer-attraper
· Placer une chaise entre le mur et le joueur de façon à ce
qu’il se trouve à un mètre de distance du mur.
· Le joueur, qui est placé derrière la chaise, doit lancer une
balle de tennis au mur avec la main droite et la rattraper
avec la main gauche. Il doit ensuite la relancer avec la
main gauche et la rattraper avec la main droite. Le but
du test est de faire le plus grand nombre de lancer-attraper en 30 secondes.
· Les deux bras sont toujours en position haute.
· La balle ne doit être attrapée qu’avec une seule main,
sans rebond au sol et avec la main en position haute.
Seules les balles prises sans rebond seront comptées.
· 2 essais
ÉLASTICITÉ MUSCULAIRE
Flexibilité
· Assis, pieds joints, le joueur doit à l’aide de ses deux
mains (l’une sur l’autre, la paume vers le bas), aller
pousser vers l’avant une petite marque tout en gardant
rigoureusement ses jambes tendues (pas de chaussures)
en maintenant sa position au moins 2 secondes.
2 essais en cm.
BARÈMES
%
100
95
90
85
80
75
70
65
60
55
50
45
40
35
30
25
20
15
10
5
76
SAUT EN LONGUEUR (CM) – GARÇONS
10 ans
9 ans
8 ans
7 ans
218
193
188
173
215
190
185
170
213
188
183
168
210
185
180
165
205
180
175
163
200
175
170
160
195
170
165
155
190
165
160
150
185
160
155
145
180
155
150
140
175
150
145
135
170
145
140
130
165
140
135
125
155
135
130
120
150
130
125
115
140
120
115
105
130
110
105
100
120
100
95
90
110
95
90
85
100
90
85
80
6 ans
168
165
163
160
158
155
150
145
140
135
130
125
120
115
110
100
95
85
80
70
%
100
95
90
85
80
75
70
65
60
55
50
45
40
35
30
25
20
15
10
5
SAUT EN LONGUEUR (CM) – FILLES
10 ans
9 ans
8 ans
7 ans
198
188
185
173
195
185
183
170
193
183
180
168
190
180
178
165
188
178
173
163
185
175
170
160
180
170
165
155
175
165
160
150
170
160
155
145
165
155
150
140
160
150
145
135
155
145
140
130
150
140
135
125
145
135
130
120
140
130
125
115
130
120
115
110
120
110
105
100
110
100
95
90
100
90
85
80
90
80
80
70
6 ans
168
165
163
160
158
155
150
145
140
135
130
125
120
115
110
105
100
90
80
70
Modèle de développement de l’excellence en tennis
DÉTENTE VERTICAL (CM) – GARÇONS
%
12 ans
11 ans
100
56
54
95
55
53
90
54
52
85
53
51
80
52
50
75
50
48
70
48
46
65
46
44
60
44
42
55
42
40
50
40
38
45
38
36
40
36
34
35
34
32
30
32
31
25
31
30
20
30
29
15
29
28
10
28
27
5
27
26
DÉTENTE VERTICAL (CM) – FILLES
%
12 ans
11 ans
100
52
50
95
51
49
90
50
48
85
49
47
80
48
46
75
46
44
70
44
42
65
42
40
60
40
38
55
38
36
50
36
34
45
34
32
40
32
30
35
30
28
30
29
27
25
28
26
20
27
25
15
26
24
10
25
23
5
24
22
20 MÈTRES – GARÇONS
20 MÈTRES - FILLES
%
12 ans
11 ans
10 ans
9 ans
8 ans
7 ans
6 ans
%
12 ans
11 ans
10 ans
9 ans
8 ans
7 ans
6 ans
100
3,29
3,39
3,49
3,59
3,69
3,79
3,89
100
3,33
3,43
3,53
3,63
3,73
3,83
3,93
95
3,31
3,41
3,51
3,61
3,71
3,81
3,91
95
3,35
3,45
3,55
3,65
3,75
3,85
3,95
90
3,33
3,43
3,53
3,63
3,73
3,83
3,93
90
3,37
3,47
3,57
3,67
3,77
3,87
3,97
85
3,35
3,45
3,55
3,65
3,75
3,85
3,95
85
3,39
3,49
3,59
3,69
3,79
3,89
3,99
80
3,37
3,47
3,57
3,67
3,77
3,87
3,97
80
3,41
3,51
3,61
3,71
3,81
3,91
4,01
75
3,39
3,49
3,59
3,69
3,79
3,89
3,99
75
3,43
3,53
3,63
3,73
3,83
3,93
4,03
70
3,41
3,51
3,61
3,71
3,81
3,91
4,01
70
3,45
3,55
3,65
3,75
3,85
3,95
4,05
65
3,43
3,53
3,63
3,73
3,83
3,93
4,03
65
3,47
3,57
3,67
3,77
3,87
3,97
4,07
60
3,45
3,55
3,65
3,75
3,85
3,95
4,05
60
3,49
3,59
3,69
3,79
3,89
3,99
4,09
55
3,47
3,57
3,67
3,77
3,87
3,97
4,07
55
3,51
3,61
3,71
3,81
3,91
4,01
4,11
50
3,49
3,59
3,69
3,79
3,89
3,99
4,09
50
3,53
3,63
3,73
3,83
3,93
4,03
4,13
45
3,51
3,61
3,71
3,81
3,91
4,01
4,11
45
3,55
3,65
3,75
3,85
3,95
4,05
4,15
40
3,53
3,63
3,73
3,83
3,93
4,03
4,13
40
3,57
3,67
3,77
3,87
3,97
4,07
4,17
35
3,55
3,65
3,75
3,85
3,95
4,05
4,15
35
3,59
3,69
3,79
3,89
3,99
4,09
4.19
30
3,60
3,70
3,80
3,90
4,00
4,10
4,20
30
3,65
3,75
3,85
3,95
4,05
4,15
4,25
25
3,65
3,75
3,85
3,95
4,05
4,15
4,25
25
3,70
3,80
3,90
4,00
4,10
4,20
4,30
20
3,70
3,80
3,90
4,00
4,10
4,20
4,30
20
3,75
3,85
3,95
4,05
4,15
4,25
4,35
15
3,75
3,85
3,95
4,05
4,15
4,25
4,35
15
3,80
3,90
4,00
4,10
4,20
4,30
4,40
10
3,80
3,90
4,00
4,10
4,20
4,30
4,40
10
3,85
3,95
4,05
4,15
4,25
4,35
4,45
5
3,85
3,95
4,05
4,15
4,25
4,35
4,45
5
3,90
4,00
4,10
4,20
4,30
4,40
4,50
2013-201777
78
SHUFFLE – GARÇONS
9 ans
8 ans
5,65
5,70
5,70
5,75
5,75
5,80
5,80
5,90
5,90
6,00
6,00
6,10
6,10
6,20
6,20
6,30
6,30
6,40
6,40
6,50
6,50
6,60
6,60
6,70
6,70
6,80
6,80
7,00
7,00
8,00
8,00
9,00
9,00
10,00
10,00
11,00
11,00
12,00
12,00
13,00
%
100
95
90
85
80
75
70
65
60
55
50
45
40
35
30
25
20
15
10
5
10 ans
5,00
5,10
5,20
7,30
5,40
5,50
5,60
5,70
5,80
5, 90
6,00
6,10
6,20
6,30
6,50
7,00
8,00
9,00
10,00
11,00
%
100
95
90
85
80
75
70
65
60
55
50
45
40
35
30
25
20
15
10
5
½ SPIDER – GARÇONS
8 ans
7 ans
20,90
22,80
21,00
22,90
21,20
23,10
21,40
23,30
21,60
23,50
21,80
23,70
22,00
23,90
22,20
24,10
22,60
24,30
23,00
24,50
23,40
24,70
23,80
25,10
24,20
25,50
24,60
26,00
25,00
26,50
25,50
27,00
26,00
27,50
26,50
28,00
27,50
28,50
28,00
29,00
6 ans
24,20
24,40
24,60
24,80
25,00
25,20
25,40
25,60
25,80
26,00
26,20
26,70
27,00
27,40
27,80
28,20
28,60
29,00
28,50
30,00
7 ans
6,00
6,10
6,20
6,30
6,40
6,50
6,60
6,70
6,80
6,90
7,00
7,20
7,50
8,00
9,00
10,00
11,00
12,00
13,00
14,00
6 ans
6,80
6,90
7,00
7,10
7,20
7,30
7,40
7,50
7,60
7,70
7,80
7,90
8,00
8,50
9,00
10,00
11,00
12,00
13,00
14,00
%
100
95
90
85
80
75
70
65
60
55
50
45
40
35
30
25
20
15
10
5
%
100
95
90
85
80
75
70
65
60
55
50
45
40
35
30
25
20
15
10
5
10 ans
5,00
5,10
5,20
7,30
5,40
5,50
5,60
5,70
5,80
5, 90
6,00
6,10
6,20
6,30
6,50
7,00
8,00
9,00
10,00
11,00
½ SPIDER – FILLES
8 ans
7 ans
21,80
23,10
22,00
23,30
22,20
23,50
22,40
23,70
22,60
23,90
22,80
24,10
23,00
24,30
23,20
24,50
23,40
24,70
23,60
24,90
23,80
25,10
24,20
25,50
24,60
25,90
25,00
26,30
25,40
26,70
25,80
27,10
26,20
27,50
26,60
27,90
27,00
28,30
27,40
28,70
6 ans
24,20
24,40
24,60
24,80
25,00
25,20
25,40
25,60
25,80
26,00
26,20
26,70
27,00
27,40
27,80
28,20
28,60
29,00
29,50
30,00
SHUFFLE – FILLES
9 ans
8 ans
5,65
5,70
5,70
5,75
5,75
5,80
5,80
5,90
5,90
6,00
6,00
6,10
6,10
6,20
6,20
6,30
6,30
6,40
6,40
6,50
6,50
6,60
6,60
6,70
6,70
6,80
6,80
7,00
7,00
8,00
8,00
9,00
9,00
10,00
10,00
11,00
11,00
12,00
12,00
13,00
7 ans
6,00
6,10
6,20
6,30
6,40
6,50
6,60
6,70
6,80
6,90
7,00
7,20
7,50
8,00
9,00
10,00
11,00
12,00
13,00
14,00
6 ans
6,80
6,90
7,00
7,10
7,20
7,30
7,40
7,50
7,60
7,70
7,80
7,90
8,00
8,50
9,00
10,00
11,00
12,00
13,00
14,00
Modèle de développement de l’excellence en tennis
%
100
95
90
85
80
75
70
65
60
55
50
45
40
35
30
25
20
15
10
5
12 ans
14,50
14,60
14,70
14,80
14,90
15,00
15,10
15,30
15,50
15,70
15,90
16,10
16,30
16,50
17,00
17,50
18,00
18,50
19,00
19,50
SPIDER – GARÇONS
11 ans
10 ans
14,80
14,90
14,90
15,00
15,00
15,10
15,10
15,20
15,20
15,40
15,30
15,60
15,40
15,90
15,60
16,20
15,80
16,50
16,00
16,80
16,20
17,10
16,60
17,40
17,00
17,70
17,50
18,00
18,00
18,50
18,50
19,00
19,00
19,50
19,50
20,00
20,00
20,50
20,50
21,00
LANCER (BALLE DE TENNIS) – GARÇONS
%
8 ans
7 ans
6 ans
100
28,5
26,5
20,0
95
28,0
26,0
19,5
90
27,5
25,5
19,0
85
27,0
25,0
18,5
80
26,5
24,5
18,0
75
26,0
24,0
17,5
70
25,5
23,0
17,0
65
25,0
22,0
16,5
60
24,5
21,0
16,0
55
24,0
20,0
15,5
50
23,5
19,0
15,0
45
23,0
18,0
14,5
40
22,5
17,0
14,0
35
22,0
16,0
13,5
30
21,5
15,0
12,5
25
21,0
14,5
12,0
20
20,5
14,0
11,5
15
20,0
13,5
11,0
10
19,5
13,0
10,5
5
19,0
12,0
10,0
9 ans
15,30
15,50
15,80
16,20
16,60
17,00
17,40
17,80
18,20
18,60
19,00
19,40
19,80
20,20
20,60
21,00
21,50
22,00
22,50
23,00
%
100
95
90
85
80
75
70
65
60
55
50
45
40
35
30
25
20
15
10
5
%
100
95
90
85
80
75
70
65
60
55
50
45
40
35
30
25
20
15
10
5
12 ans
14,70
14,80
14,90
15,00
15,10
15,30
15,50
15,70
15,90
16,10
16,30
16,50
16,80
17,20
17,60
18,00
18,50
19,00
19,50
20,00
SPIDER – FILLES
11 ans
14,90
15,00
15,10
15,20
15,30
15,40
15,70
16,00
16,30
16,50
16,80
17,00
17,20
17,40
17,90
18,40
18,90
19,40
19,90
20,40
10 ans
15,20
15,40
15,60
15,80
16,00
16,30
16,50
16,80
17,10
17,40
17,70
18,00
18,30
18,60
19,00
19,50
20,00
20,50
21,00
21,50
9 ans
15,50
15,80
16,20
16,60
17,00
17,40
17,80
18,20
18,60
19,00
19,40
19,80
20,20
20,60
21,00
21,50
22,00
22,50
23,00
23,50
LANCER (BALLE DE TENNIS) – FILLES
8 ans
7 ans
6 ans
24,0
22,0
20,0
23,5
21,5
19,5
23,0
21,0
19,0
22,5
20,5
18,5
22,0
20,0
18,0
21,5
19,5
17,5
21,0
19,0
17,0
20,5
18,5
16,5
20,0
18,0
16,0
19,5
17,5
15,5
19,0
17,0
15,0
18,5
16,5
14,5
18,0
16,0
14,0
17,5
15,5
13,5
17,0
15,0
12,5
16,5
14,5
12,0
16,0
14,0
11,5
15,5
13,5
11,0
15,0
13,0
10,5
14,0
12,5
10,0
2013-201779
80
%
100
95
90
85
80
75
70
65
60
55
50
45
40
35
30
25
20
15
10
5
LANCER (BALLE 200 gr) - GARÇONS
12 ans
11 ans
10 ans
30,0
28,0
25,0
29,5
27,5
24,5
29,0
27,0
24,0
28,5
26,5
23,5
28,0
26,0
23,0
27,5
25,5
22,5
27,0
25,0
22,0
26,5
24,5
21,5
26,0
24,0
21,0
25,5
23,5
20,5
25,0
23,0
20,0
24,5
22,5
19,5
24,0
22,0
19,0
23,5
21,5
18,5
23,0
21,0
18,0
22,5
20,5
17,5
22,0
20,0
17,0
21,5
19,5
16,5
21,0
19,0
16,0
20,5
18,5
15,5
%
100
95
90
85
80
75
70
65
60
55
50
45
40
35
30
25
20
15
10
5
LANCER-ATTRAPER — COORDINATION- GARÇONS
10 ans
9 ans
8 ans
7 ans
51
39
35
27
50
38
34
26
49
37
33
25
48
36
32
24
47
35
31
23
46
34
30
21
44
33
28
19
42
31
26
18
40
29
24
17
38
27
22
16
35
25
20
15
33
23
18
13
32
21
16
11
30
19
14
9
28
18
12
7
26
16
10
5
24
14
8
4
22
12
6
3
20
10
4
2
18
8
2
1
9 ans
21,0
20,5
20,0
19,5
19,0
18,5
18,0
17,5
17,0
16,5
16,0
15,5
15,0
14,5
14,0
13,5
13,0
12,5
12,0
11,5
%
100
95
90
85
80
75
70
65
60
55
50
45
40
35
30
25
20
15
10
5
6 ans
20
19
18
17
16
15
14
13
12
11
10
9
8
7
6
5
4
3
2
1
LANCER (BALLE 200 gr) – FILLES
12 ans
11 ans
10 ans
27,0
25,0
23,0
26,5
24,5
22,5
26,0
24,0
22,0
25,5
23,5
21,5
25,0
23,0
21,0
24,5
22,5
20,5
24,0
22,0
20,0
23,5
21,5
19,5
23,0
21,0
19,0
22,5
20,5
18,5
22,0
20,0
18,0
21,5
19,5
17,5
21,0
19,0
17,0
20,5
18,5
16,5
20,0
18,0
16,0
19,5
17,5
15,5
19,0
17,0
15,0
18,5
16,5
14,5
18,0
16,0
14,0
17,5
15,5
13,5
%
100
95
90
85
80
75
70
65
60
55
50
45
40
35
30
25
20
15
10
5
9 ans
21,0
20,5
20,0
19,5
19,0
18,5
18,0
17,5
17,0
16,5
16,0
15,5
15,0
14,5
14,0
13,5
13,0
12,5
12,0
11,5
LANCER-ATTRAPER — COORDINATION – FILLES
10 ans
9 ans
8 ans
7 ans
51
39
35
27
50
38
34
26
49
37
33
25
48
36
32
24
47
35
31
23
46
34
30
21
44
33
28
19
42
31
26
18
40
29
24
17
38
27
22
16
35
25
20
15
33
23
18
13
32
21
16
11
30
19
14
9
28
18
12
7
26
16
10
5
24
14
8
4
22
12
6
3
20
10
4
2
18
8
2
1
6 ans
20
19
18
17
16
15
14
13
12
11
10
9
8
7
6
5
4
3
2
1
Modèle de développement de l’excellence en tennis
%
100
95
90
85
80
75
70
65
60
55
50
45
40
35
30
25
20
15
10
5
BEEP TEST – GARÇONS
12 ans
11 ans
12-11
12-5
12-8
12-2
12-5
11-12
12-2
11-9
11-12
11-6
11-9
11-3
11-6
10-11
11-3
10-9
10-11
10-6
10-9
10-3
10-6
10-1
10-3
9-9
10-1
9-6
9-9
9-4
9-6
9-1
9-4
8-10
9-1
8-7
8-10
8-5
8-7
8-2
8-5
7-10
%
100
95
90
85
80
75
70
65
60
55
50
45
40
35
30
25
20
15
10
5
BEEP TEST – FILLES
12 ans
11 ans
11-6
10-11
11-3
10-9
10-11
10-6
10-9
10-3
10-6
10-1
10-3
9-9
10-1
9-6
9-9
9-4
9-6
9-1
9-4
8-10
9-1
8-7
8-10
8-5
8-7
8-2
8-5
7-10
8-2
7-8
7-10
7-5
7-8
7-3
7-5
7-1
7-3
6-8
7-1
6-6
FLEXIBILITÉ – GARÇONS ET FILLES
%
100
95
90
85
80
75
70
65
60
55
50
45
40
35
30
25
20
15
10
5
GARÇONS
20
18
16
14
12
10
8
6
4
2
1
0
– 1
– 2
– 3
– 4
– 5
– 6
– 8
– 10
FILLES
20
19
18
17
16
15
14
13
12
11
10
8
6
4
2
0
– 1
– 2
– 3
– 4
2013-201781
ANNEXE 3
Protocole des tests (13 ans et +)
FORCE EXPLOSIVE
Multibonds
• Départ sans élan et pieds décalés.
• Exécuter cinq bonds les plus longs possibles. Au 5e
bond, la réception pieds joints doit obligatoirement être
effectuée.
• La mesure s’effectue par lecture directe avec ruban à
mesurer.
• Le nombre d’essais est limité à 2.
Détente verticale
• Départ pieds joints, de profil par rapport à un mur, le
joueur saute dans élan pour atteindre le point le plus
haut possible avec sa main.
• Au préalable, un repère de base aura été effectué : les
deux pieds à plat un bras tendu vers le haut.
• La mesure s’effectue à partie de la différence entre la
hauteur bras tendu et la marque touchée lors du saut.
• Le nombre d’essais est limité à 3.
Lancer de balle
• Balle de 200 gr de 9 à 13 ans ; 500 gr à partir de 14 ans
• Le lancer à partir de la position armée est réalisé en
débutant par un élan réduit de 2 mètres.
• Le nombre d’essais est limité à 3.
VITESSE
Navette
• Départ sans élan et pieds décalés.
• Le chronomètre est déclenché au moment où le joueur
soulève un pied. Il effectue alors 5 courses en allerretour entre les lignes du terrain de simple. Le changement de direction se fait systématiquement face au filet
(changement de pied à chaque changement de direction en posant le pied dans le couloir).
• Le nombre d’essais est limité à 2.
Zigzag
• Le joueur doit effectuer un parcours en respectant des
critères techniques en gardant toujours les épaules
orientées face au filet.
• Description du parcours :
– Course vers l’avant sur 3 mètres.
– Contournement latéral de 2 cônes de 1 mètre de
haut minimum, placés sur la même ligne à 2 mètres
d’écart.
– Le premier cône est contourné par l’avant et le deuxième cône est contourné par l’arrière.
– Course de 4 mètres vers l’avant pour contourner 2
nouveaux cônes dans le sens inverse.
– Course finale de 3 mètres vers l’avant.
ENDURANCE
Luc Léger
• Course navette de 20 mètres en respectant le rythme de
course avec une vitesse croissante selon des paliers de 1
minute.
• Le joueur doit respecter l’allure imposée par le test (bip
sonore).
• Le joueur cherche à réaliser le plus grand nombre possible d’allers et retours, entre deux lignes espacées de 20
mètres à des vitesses progressivement accélérées.
• Avec plusieurs joueurs, prévoir un espace d’un mètre
entre chacun et recommander de courir sans s’écarter
de la trajectoire.
• Le test s’arrête lorsque le joueur ne peut plus suivre
le rythme imposé. Un retard de un à deux mètres est
admis à la condition de pouvoir les combler lors de
l’aller-retour suivant.
• Déclenchement du chronomètre au début de l’épreuve
et mesure du temps tenu par le joueur en minutes et en
secondes.
• Un seul essai.
ÉLASTICITÉ MUSCULAIRE
Souplesse
• Assis, pieds joints, le joueur doit à l’aide de ses deux
mains (l’une sur l’autre, la paume vers le bas), aller
pousser vers l’avant une petite marque tout en gardant
rigoureusement ses jambes tendues (pas de chaussures)
en maintenant sa position au moins 2 secondes.
• La mesure consiste dans la différence en cm entre le
bout des doigts et les pieds.
– Valeur positive lorsque le joueur dépasse ses mains
de ses pieds.
– Valeur négative lorsque le joueur n’atteint pas ses
pieds.
– Le nombre d’essais est limité à 2.
Adapté de « L’entraînement physique du joueur de tennis » Fédération Française de Tennis
82
Modèle de développement de l’excellence en tennis
2013-201783
19
18
17
16
15
14
13
12
11
10
9
8
7
6
5
4
3
2
1
10,45
10,50
10,55
10,60
10,65
10,70
10,75
10,80
10,90
11,00
11,10
11,20
11,30
11,40
11,50
11,60
11,70
11,80
11,90
5,90
5,85
5,80
5,75
5,70
5,65
5,60
5,55
5,50
5,45
5,40
5,35
5,30
5,25
5,20
5,15
5,10
5,05
5,00
4,95
0,5
1
1,5
2
2,5
3
3,5
4
4,5
5
5,5
6
6,5
7
7,5
8
8,5
9
9,5
10
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
36
38
40
42
44
46
48
50
52
54
0,5
1
1,5
2
2,5
3
3,5
4
4,5
5
5,5
6
6,5
7
7,5
8
8,5
9
9,5
10
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
41
42
43
44
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
20 points
LANCER
GARÇONS 13 ANS
DÉTENTE
VERTICALE
10 points
8 :15
8 :30
8 :45
9 :00
9 :15
9 :30
9 :45
10 :00
10 :15
10 :30
10 :45
11 :00
11 :15
11 :30
11 :45
12 :00
12 :15
12 :30
12 :45
13 :00
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
20 points
LUC LÉGER
– 10
– 8
– 6
– 4
– 2
0
2
4
5
6
7
8
10
12
14
16
18
20
22
24
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
20 points
SOUPLESSE
Adapté de « L’entraînement physique du joueur de tennis » Fédération Française de Tennis
20
10 points
20 points
10,40
ZIGZAG
NAVETTE
BARÈME
12,30
12,20
12,10
12,00
1
2
3
4
6
5
11,80
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
11,90
11,70
11,60
11,50
11,40
11,30
11,20
11,10
11,00
10,95
10.90
10,85
10,80
10,75
10,70
20 points
NAVETTE
6,35
6,30
6,25
6,20
6,15
6,10
6,05
6,00
5,95
5,90
5,85
5,80
5,75
5,70
5,65
5,60
5,55
5,50
5,45
5,40
0,5
1
1,5
2
2,5
3
3,5
4
4,5
5
5,5
6
6,5
7
7,5
8
8,5
9
9,5
10
10 points
ZIGZAG
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
0,5
1
1,5
2
2,5
3
3,5
4
4,5
5
5,5
6
6,5
7
7,5
8
8,5
9
9,5
10
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
20 points
LANCER
FILLES 13 ANS
DÉTENTE
VERTICALE
10 points
6 :45
7 :00
7 :15
7 :30
7 :45
8 :00
8 :15
8 :30
8 :45
9 :00
9 :15
9 :30
9 :45
10 :00
10 :15
10 :30
10 :45
11 :00
11 :15
11 :30
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
20 points
LUC LÉGER
– 1
0
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
13
15
17
19
21
23
25
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
20 points
SOUPLESSE
84
Modèle de développement de l’excellence en tennis
19
18
17
16
15
14
13
12
11
10
9
8
7
6
5
4
3
2
1
10,40
10,45
10,50
10,55
10,60
10,65
10,70
10,75
10,80
10,85
10,90
11,00
11,10
11,20
11,30
11,40
11,50
11,60
11,70
5,85
5,80
5,75
5,70
5,65
5,60
5,55
5,50
5,45
5,40
5,35
5,30
5,25
5,20
5,15
5,10
5,05
5,00
4,95
4,90
0,5
1
1,5
2
2,5
3
3,5
4
4,5
5
5,5
6
6,5
7
7,5
8
8,5
9
9,5
10
ZIGZAG
10 points
9,40
9,60
9,80
10,00
10,20
10,40
10,60
10,80
11,00
11,20
11,40
11,60
11,80
12,00
12,20
12,40
12,60
12,80
13,00
13,20
10
0,5
1
1,5
2
2,5
3
3,5
4
4,5
5
5,5
6
6,5
7
7,5
8
8,5
9
9,5
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
41
42
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
LANCER
20 points
GARÇONS 14 ANS
MULTI BONDS
10 points
8 :45
9 :00
9 :15
9 :30
9 :45
10 :00
10 :15
10 :30
10 :45
11 :00
11 :15
11 :30
11 :45
12 :00
12 :15
12 :30
12 :45
13 :00
13 :15
13 :30
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
LUC LÉGER
20 points
– 10
– 8
– 6
– 4
– 2
0
2
4
5
6
7
8
10
12
14
16
18
20
22
24
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
SOUPLESSE
20 points
Adapté de « L’entraînement physique du joueur de tennis » Fédération Française de Tennis
20
10,35
NAVETTE
20 points
BARÈME
11,90
11,80
11,70
11,60
11,50
11,40
11,30
11,20
11,10
11,05
11,00
10,95
10.90
10,85
10,80
10,75
10,70
10,65
10,60
10,55
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
NAVETTE
20 points
10
6,25
6,20
6,15
0,5
1
1,5
2
2,5
6,05
6,10
3
3,5
4
4,5
5
5,5
6
6,5
7
7,5
8
8,5
9
9,5
6,00
5,95
5,90
5,85
5,80
5,75
5,70
5,65
5,60
5,55
5,50
5,45
5,40
5,35
5,30
ZIGZAG
10 points
8,10
8,20
8,40
8,60
8,80
9,00
9,20
9,40
9,60
9,80
10,00
10,20
10,40
10,60
10,80
11,00
11,20
11,40
11,60
11,80
10
0,5
1
1,5
2
2,5
3
3,5
4
4,5
5
5,5
6
6,5
7
7,5
8
8,5
9
9,5
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
LANCER
20 points
FILLES 14 ANS
MULTI BONDS
10 points
7 :15
7 :30
7 :45
8 :00
8 :15
8 :30
8 :45
9 :00
9 :15
9 :30
9 :45
10 :00
10 :15
10 :30
10 :45
11 :00
11 :15
11 :30
11 :45
12 :00
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
LUC LÉGER
20 points
– 1
0
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
13
15
17
19
21
23
25
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
SOUPLESSE
20 points
2013-201785
19
18
17
16
15
14
13
12
11
10
9
8
7
6
5
4
3
2
1
10,05
10,10
10,15
10,20
10,25
10,30
10,35
10,40
10,45
10,50
10,60
10,70
10,80
10,90
11,00
11,10
11,20
11,30
11,40
5,80
5,75
5,70
5,65
5,60
5,55
5,50
5,45
5,40
5,35
5,30
5,25
5,20
5,15
5,10
5,05
5,00
4,95
4,90
4,85
0,5
1
1,5
2
2,5
3
3,5
4
4,5
5
5,5
6
6,5
7
7,5
8
8,5
9
9,5
10
ZIGZAG
10 points
9,80
10,00
10,20
10,40
10,60
10,80
11,00
11,20
11,40
11,60
11,80
12,00
12,20
12,40
12,60
12,80
13,00
13,20
13,40
13,60
10
0,5
1
1,5
2
2,5
3
3,5
4
4,5
5
5,5
6
6,5
7
7,5
8
8,5
9
9,5
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
41
42
43
44
45
46
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
LANCER
20 points
GARÇONS 15 ANS
MULTI BONDS
10 points
9 :00
9 :15
9 :30
9 :45
10 :00
10 :15
10 :30
10 :45
11 :00
11 :15
11 :30
11 :45
12 :00
12 :15
12 :30
12 :45
13 :00
13 :15
13 :30
13 :45
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
LUC LÉGER
20 points
– 10
– 8
– 6
– 4
– 2
0
2
4
5
6
7
8
10
12
14
16
18
20
22
24
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
SOUPLESSE
20 points
Adapté de « L’entraînement physique du joueur de tennis » Fédération Française de Tennis
20
10,00
NAVETTE
20 points
BARÈME
11,80
11,70
11,60
11,50
11,40
11,30
11,20
11,10
11,05
11,00
10,95
10.90
10,85
10,80
10,75
10,70
10,65
10,60
10,55
10,50
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
NAVETTE
20 points
10
6,15
6,10
6,05
0,5
1
1,5
2
2,5
5,95
6,00
3
3,5
4
4,5
5
5,5
6
6,5
7
7,5
8
8,5
9
9,5
5,90
5,85
5,80
5,75
5,70
5,65
5,60
5,55
5,50
5,45
5,40
5,35
5,30
5,25
5,20
ZIGZAG
10 points
8,20
8,40
8,60
8,80
9,00
9,20
9,40
9,60
9,80
10,00
10,20
10,40
10,60
10,80
11,00
11,20
11,40
11,60
11,80
12,00
10
0,5
1
1,5
2
2,5
3
3,5
4
4,5
5
5,5
6
6,5
7
7,5
8
8,5
9
9,5
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
LANCER
20 points
FILLES 15 ANS
MULTI BONDS
10 points
7 :30
7 :45
8 :00
8 :15
8 :30
8 :45
9 :00
9 :15
9 :30
9 :45
10 :00
10 :15
10 :30
10 :45
11 :00
11 :15
11 :30
11 :45
12 :00
12 :15
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
LUC LÉGER
20 points
– 1
0
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
13
15
17
19
21
23
25
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
SOUPLESSE
20 points
86
Modèle de développement de l’excellence en tennis
4,90
4,95
18
17
16
15
14
13
12
11
10
9
8
7
6
5
4
3
2
1
9,90
9,95
10,00
10,05
10,10
10,15
10,20
10,25
10,30
10,35
10,40
10,45
10,50
10,60
10,70
10,80
10,90
11,00
10
0,5
1
1,5
2
2,5
3
3,5
4
4,5
5
5,5
6
6,5
7
7,5
8
8,5
9
9,5
10,00
10,20
10,40
10,60
10,80
11,00
11,20
11,40
11,60
11,80
12,00
12,20
12,40
12,60
12,80
13,00
13,20
13,40
13,60
13,80
10
0,5
1
1,5
2
2,5
3
3,5
4
4,5
5
5,5
6
6,5
7
7,5
8
8,5
9
9,5
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
41
42
43
44
45
46
47
48
49
50
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
LANCER
20 points
GARÇONS 16 ANS
MULTI BONDS
10 points
9 :15
9 :30
9 :45
10 :00
10 :15
10 :30
10 :45
11 :00
11 :15
11 :30
11 :45
12 :00
12 :15
12 :30
12 :45
13 :00
13 :15
13 :30
13 :45
14 :00
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
LUC LÉGER
20 points
– 10
– 8
– 6
– 4
– 2
0
2
4
5
6
7
8
10
12
14
16
18
20
22
24
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
SOUPLESSE
20 points
11,70
11,60
11,50
11,40
11,30
11,20
11,10
11,05
11,00
10,95
10.90
10,85
10,80
10,75
10,70
10,65
10,60
10,55
10,50
10,45
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
NAVETTE
20 points
Adapté de « L’entraînement physique du joueur de tennis » Fédération Française de Tennis
NAVETTE : 5 courses en aller-retour sur la largeur du terrain de simple en alternant la pose du pied droit et du pied gauche derrière la ligne.
5,75
5,70
5,65
5,60
5,55
5,50
5,45
5,40
5,35
5,30
5,25
5,20
5,15
5,10
5,05
5,00
4,85
19
4,80
20
9,85
ZIGZAG
10 points
9,80
NAVETTE
20 points
BARÈME
10
6,05
6,00
5,95
0,5
1
1,5
2
2,5
5,85
5,90
3
3,5
4
4,5
5
5,5
6
6,5
7
7,5
8
8,5
9
9,5
5,80
5,75
5,70
5,65
5,60
5,55
5,50
5,45
5,40
5,35
5,30
5,25
5,20
5,15
5,10
ZIGZAG
10 points
8,40
8,60
8,80
9,00
9,20
9,40
9,60
9,80
10,00
10,20
10,40
10,60
10,80
11,00
11,20
11,40
11,60
11,80
12,00
12,20
10
0,5
1
1,5
2
2,5
3
3,5
4
4,5
5
5,5
6
6,5
7
7,5
8
8,5
9
9,5
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
LANCER
20 points
FILLES 16 ANS
MULTI BONDS
10 points
7 :45
8 :00
8 :15
8 :30
8 :45
9 :00
9 :15
9 :30
9 :45
10 :00
10 :15
10 :30
10 :45
11 :00
11 :15
11 :30
11 :45
12 :00
12 :15
12 :30
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
LUC LÉGER
20 points
– 1
0
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
13
15
17
19
21
23
25
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
SOUPLESSE
20 points
2013-201787
19
18
17
16
15
14
13
12
11
10
9
8
7
6
5
4
3
2
1
9,60
9,70
9,75
9,80
9,85
9,90
9,95
10,00
10,05
10,10
10,15
10,20
10,25
10,30
10,35
10,40
10,45
10,50
10,60
5,70
5,65
5,60
5,55
5,50
5,45
5,40
5,35
5,30
5,25
5,20
5,15
5,10
5,05
5,00
4,95
4,90
4,85
4,80
4,75
0,5
1
1,5
2
2,5
3
3,5
4
4,5
5
5,5
6
6,5
7
7,5
8
8,5
9
9,5
10
ZIGZAG
10 points
10,30
10,50
10,70
10,90
11,10
11,30
11,50
11,70
11,90
12,10
12,30
12,50
12,70
12,90
13,10
13,30
13,50
13,70
13,90
14,10
10
0,5
1
1,5
2
2,5
3
3,5
4
4,5
5
5,5
6
6,5
7
7,5
8
8,5
9
9,5
35
36
37
38
39
40
41
42
43
44
45
46
47
48
49
50
51
52
53
54
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
LANCER
20 points
GARÇONS 17 ANS
MULTI BONDS
10 points
9 :30
9 :45
10 :00
10 :15
10 :30
10 :45
11 :00
11 :15
11 :30
11 :45
12 :00
12 :15
12 :30
12 :45
13 :00
13 :15
13 :30
13 :45
14 :00
14 :15
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
LUC LÉGER
20 points
– 10
– 8
– 6
– 4
– 2
0
2
4
5
6
7
8
10
12
14
16
18
20
22
24
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
SOUPLESSE
20 points
Adapté de « L’entraînement physique du joueur de tennis » Fédération Française de Tennis
20
9,50
NAVETTE
20 points
BARÈME
11,60
11,50
11,40
11,30
11,20
11,10
11,05
11,00
10,95
10.90
10,85
10,80
10,75
10,70
10,65
10,60
10,55
10,50
10,45
10,40
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
NAVETTE
20 points
10
5,95
5,90
5,85
0,5
1
1,5
2
2,5
5,75
5,80
3
3,5
4
4,5
5
5,5
6
6,5
7
7,5
8
8,5
9
9,5
5,70
5,65
5,60
5,55
5,50
5,45
5,40
5,35
5,30
5,25
5,20
5,15
5,10
5,05
5,00
ZIGZAG
10 points
8,60
8,80
9,00
9,20
9,40
9,60
9,80
10,00
10,20
10,40
10,60
10,80
11,00
11,20
11,40
11,60
11,80
12,00
12,20
12,40
10
0,5
1
1,5
2
2,5
3
3,5
4
4,5
5
5,5
6
6,5
7
7,5
8
8,5
9
9,5
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
LANCER
20 points
FILLES 17 ANS
MULTI BONDS
10 points
8 :00
8 :15
8 :30
8 :45
9 :00
9 :15
9 :30
9 :45
10 :00
10 :15
10 :30
10 :45
11 :00
11 :15
11 :30
11 :45
12 :00
12 :15
12 :30
12 :45
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
LUC LÉGER
20 points
– 1
0
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
13
15
17
19
21
23
25
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
SOUPLESSE
20 points
88
Modèle de développement de l’excellence en tennis
5,10
5,15
18
17
16
15
14
13
12
11
10
9
8
7
6
5
4
3
2
1
9,55
9,65
9,70
9,75
9,80
9,85
9,90
9,95
10,00
10,05
10,10
10,15
10,20
10,25
10,30
10,35
10,40
10,45
10
0,5
1
1,5
2
2,5
3
3,5
4
4,5
5
5,5
6
6,5
7
7,5
8
8,5
9
9,5
10,50
10,70
10,90
11,10
11,30
11,50
11,70
11,90
12,10
12,30
12,50
12,70
12,90
13,10
13,30
13,50
13,70
13,90
14,10
14,30
10
0,5
1
1,5
2
2,5
3
3,5
4
4,5
5
5,5
6
6,5
7
7,5
8
8,5
9
9,5
37
38
39
40
41
42
43
44
45
46
47
48
49
50
51
52
53
54
55
56
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
LANCER
20 points
GARÇONS 18 ANS
MULTI BONDS
10 points
9 :30
9 :45
10 :00
10 :15
10 :30
10 :45
11 :00
11 :15
11 :30
11 :45
12 :00
12 :15
12 :30
12 :45
13 :00
13 :15
13 :30
13 :45
14 :00
14 :15
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
LUC LÉGER
20 points
– 10
– 8
– 6
– 4
– 2
0
2
4
5
6
7
8
10
12
14
16
18
20
22
24
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
SOUPLESSE
20 points
Adapté de « L’entraînement physique du joueur de tennis » Fédération Française de Tennis
5,65
5,60
5,55
5,50
5,45
5,40
5,35
5,30
5,25
5,20
5,05
5,00
4,95
4,90
4,85
4,80
4,75
19
4,70
20
9,45
ZIGZAG
10 points
9,35
NAVETTE
20 points
BARÈME
11,50
11,40
11,30
11,20
11,10
11,05
11,00
10,95
10.90
10,85
10,80
10,75
10,70
10,65
10,60
10,55
10,50
10,45
10,40
10,35
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
NAVETTE
20 points
10
5,85
5,80
5,75
0,5
1
1,5
2
2,5
5,65
5,70
3
3,5
4
4,5
5
5,5
6
6,5
7
7,5
8
8,5
9
9,5
5,60
5,55
5,50
5,45
5,40
5,35
5,30
5,25
5,20
5,15
5,10
5,05
5,00
4,95
4,90
ZIGZAG
10 points
8,80
9,00
9,20
9,40
9,60
9,80
10,00
10,20
10,40
10,60
10,80
11,00
11,20
11,40
11,60
11,80
12,00
12,20
12,40
12,60
10
0,5
1
1,5
2
2,5
3
3,5
4
4,5
5
5,5
6
6,5
7
7,5
8
8,5
9
9,5
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
39
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
LANCER
20 points
FILLES 18 ANS
MULTI BONDS
10 points
8 :15
8 :30
8 :45
9 :00
9 :15
9 :30
9 :45
10 :00
10 :15
10 :30
10 :45
11 :00
11 :15
11 :30
11 :45
12 :00
12 :15
12 :30
12 :45
13 :00
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
LUC LÉGER
20 points
– 1
0
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
13
15
17
19
21
23
25
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
SOUPLESSE
20 points
2013-201789
19
18
17
16
15
14
13
12
11
10
9
8
7
6
5
4
3
2
1
9,35
9,45
9,55
9,65
9,70
9,75
9,80
9,85
9,90
9,95
10,00
10,05
10,10
10,15
10,20
10,25
10,30
10,35
10,40
5,60
5,55
5,50
5,45
5,40
5,35
5,30
5,25
5,20
5,15
5,10
5,05
5,00
4,95
4,90
4,85
4,80
4,75
4,70
4,65
0,5
1
1,5
2
2,5
3
3,5
4
4,5
5
5,5
6
6,5
7
7,5
8
8,5
9
9,5
10
ZIGZAG
10 points
10,60
10,80
11,00
11,20
11,40
11,60
11,80
12,00
12,20
12,40
12,60
12,80
13,00
13,20
13,40
13,60
13,80
14,00
14,20
14,34
10
0,5
1
1,5
2
2,5
3
3,5
4
4,5
5
5,5
6
6,5
7
7,5
8
8,5
9
9,5
39
40
41
42
43
44
45
46
47
48
49
50
51
52
53
54
55
56
57
58
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
LANCER
20 points
GARÇONS 19 ANS ET +
MULTI BONDS
10 points
9 :30
9 :45
10 :00
10 :15
10 :30
10 :45
11 :00
11 :15
11 :30
11 :45
12 :00
12 :15
12 :30
12 :45
13 :00
13 :15
13 :30
13 :45
14 :00
14 :15
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
LUC LÉGER
20 points
– 10
– 8
– 6
– 4
– 2
0
2
4
5
6
7
8
10
12
14
16
18
20
22
24
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
SOUPLESSE
20 points
Adapté de « L’entraînement physique du joueur de tennis » Fédération Française de Tennis
20
9,25
NAVETTE
20 points
BARÈME
11,40
11,30
11,20
11,10
11,05
11,00
10,95
10.90
10,85
10,80
10,75
10,70
10,65
10,60
10,55
10,50
10,45
10,40
10,35
10,30
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
NAVETTE
20 points
10
5,75
5,70
5,65
0,5
1
1,5
2
2,5
5,55
5,60
3
3,5
4
4,5
5
5,5
6
6,5
7
7,5
8
8,5
9
9,5
5,50
5,45
5,40
5,35
5,30
5,25
5,20
5,15
5,10
5,05
5,00
4,95
4,90
4,85
4,80
ZIGZAG
10 points
10,60
10,80
11,00
11,20
11,40
11,60
11,80
12,00
12,20
12,40
12,60
12,80
13,00
13,20
13,40
13,60
13,80
14,00
14,20
14,40
10
0,5
1
1,5
2
2,5
3
3,5
4
4,5
5
5,5
6
6,5
7
7,5
8
8,5
9
9,5
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
LANCER
20 points
FILLES 19 ANS ET +
MULTI BONDS
10 points
8 :15
8 :30
8 :45
9 :00
9 :15
9 :30
9 :45
10 :00
10 :15
10 :30
10 :45
11 :00
11 :15
11 :30
11 :45
12 :00
12 :15
12 :30
12 :45
13 :00
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
LUC LÉGER
20 points
– 1
0
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
13
15
17
19
21
23
25
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
SOUPLESSE
20 points
AnnExE 4
RELATIONENTRELESHABILETÉSMENTALESETLESHABILETÉSTENNISTIQUES
PSYCHOLOGIE
CONFIANCE
CONCENTRATION
MOTIVATION
CONTRÔLE
ÉMOTIONNEL
PLAN DE MATCH
CONTRÔLE
100 % D’EFFORTS
LE PRÉSENT
TACTIQUE
TECHNIQUE
PHYSIQUE
PSYCHOLOGIE
Adapté de « Tennis Psychology »
90
Modèle de développement de l’excellence en tennis
Annexe 5
Statistiques (service – bris d’égalité – points)
Vitesse du service
On peut analyser l‘évolution du tennis au plus haut niveau
par les données statistiques de chacun des quatre tournois du Grand Chelem qui se tiennent, chaque année,
à Melbourne (L’Open d’Australie), à Paris (Roland Garros), à Londres (Wimbledon) et à New York (L’Open des
États-Unis).
Dans le tennis masculin en simple, la vitesse moyenne du
premier et du deuxième service, depuis 1999, est illustrée
au Tableau 1. Des statistiques ont été enregistrées pour
les années 1999-2001, pour l’année 2004 et ensuite pour
les années 2007-2009. Lors des tournois, la vitesse du
service de chacun des matchs n’a pas toujours été prise
en compte du fait qu’il n’y avait pas de radar sur tous les
terrains pour prendre la mesure de la vitesse de balle. Les
statistiques de 1999-2001 révèlent les données de chacun
des tournois sur un échantillon de 38 à 136 joueurs (19
à 68 matchs de simple, du premier tour à la finale). Les
statistiques de 2007-2009 reflètent un échantillonnage de
28 à 30 joueurs ; en 2008, de 60 à 156 joueurs ; en 2009, de
150 à 196 joueurs. Les joueurs qui avançaient d’un tour
à chacune de leurs victoires ont été comptabilisés plus
d’une fois dans l’échantillonnage.
Plusieurs études (1,2 et 3) font état des tendances du
jeu autant chez les hommes que chez les femmes et ce,
jusqu’en 2000. Par la suite, très peu de données ont été
publiées. Ces études antérieures indiquent que la vitesse
du jeu avait augmenté à un rythme régulier, en particulier
chez les hommes, et on suggérait de prendre certaines
mesures afin de lutter contre cette tendance. Durant
une courte période, une plus grosse balle de tennis a été
testée par l’ITF afin de tenter de réduire la vitesse du jeu
mais les joueurs professionnels n’ont pas apprécié cette
nouvelle balle. Elle n’a pas été utilisée lors des quatre
tournois du Grand Chelem. Depuis 2000, dans les quatre
importants tournois, la vitesse moyenne du jeu a continué
d’augmenter mais aujourd’hui, elle semble avoir atteint
un certain plateau. Malgré l’augmentation de la vitesse du
service et la diminution du nombre de doubles fautes, la
probabilité que le serveur gagne le point avec son service
est demeurée relativement stable au cours des années
(excepté pour Roland Garros). Les relanceurs ont également amélioré leurs retours de services « grande vitesse ».
Figure 1 Vitesse moyenne du 1er et du 2e service – simple masculin –
1999 à 2009
(a) Hommes – Vitesse du 1er service
200
Vitesse moyenne du 1er service (km/hr)
Nous avons recueilli un grand nombre de données, en
simple masculin, pour la période allant de 1991 à 2009.
Nous présentons, dans ce document, les tendances apparues au cours de ces années, ainsi que des paramètres
particuliers tels la vitesse du service, le nombre d’as, le
nombre de doubles fautes, le pourcentage de manches au
pointage de 6-6, le nombre de parties par manche et ainsi
de suite. Certaines données montrent de nettes distinctions entre les quatre tournois. Par exemple, la vitesse de
la balle diffère selon la surface de jeu. À Roland Garros,
les joueurs jouent sur une surface d’argile (terre battue)
relativement lente. À Wimbledon, ils s’affrontent sur une
surface plus rapide, le gazon, alors qu’aux États-Unis et en
Australie, ils le font sur une surface à vitesse moyenne, soit
une surface dure.
190
Wimbledon
180
US Open
170
Australie Open
Roland Garros
160
150
1998
2000
2002
2004
Année
2006
2008
2010
(b) Hommes – Vitesse du 2e service
170
Vitesse moyenne du 2e service (km/hr)
Ces données statistiques sont disponibles pour les 127
matchs joués par les hommes et les femmes. Elles sont
temporairement mises à la disposition de tous sur le
site web de ces mêmes tournois peu après la tenue de
l’événement. Ces statistiques peuvent être différentes d’un
tournoi à l’autre ; elles peuvent inclurent, par exemple,
la vitesse moyenne du service pour chacun des matchs
ou des manches, le nombre d’as et de doubles fautes, le
nombre de points gagnés par l’adversaire…
160
Wimbledon
150
US Open
140
Australie Open
Roland Garros
130
120
1998
2000
2002
2004
Année
2006
2008
2010
Le changement le plus important a été l’augmentation de la vitesse moyenne du premier et du deuxième
service lors du tournoi de Roland Garros au cours de la
période 2000 -2009. Vers l’année 2000, la plupart des
joueurs participant au tournoi de Roland Garros avaient
diminué la vitesse de balle de leur service afin d’y ajouter plus d’effet (effet brossé). Naturellement, il y avait
Source : « Manuel de l’entraîneur de haut niveau » (ITF)
2013-201791
quelques exceptions. En 1999, Safin a servi à une vitesse
moyenne de 191 km / heure. Le serveur le plus puissant
suivant a servi à 177 km / heure, en moyenne. Safin a aussi
réalisé le plus grand nombre d’as du tournoi. En 2000,
la vitesse moyenne du service de Philipoussis était de
197 km / heure et ce, toujours à Roland Garros. Depuis
2006, les joueurs servent à une vitesse semblable lors
des quatre tournois du Grand Chelem. Certains joueurs
peuvent atteindre une moyenne de 200 km / heure lors
de leur premier service. Par exemple, la vitesse moyenne
du service de Roddick à été de 204 km / heure à l’Open
des États-Unis en 2008, de 197 km / heure à Roland Garros
en 2009 et de 200 km / heure à Wimbledon en 2009
(statistiques établies sur un minimum de quatre rondes à
chacun des tournois).
Tableau 1 Vitesse moyenne du 1er service (V1), hauteur moyenne (H),
matchs gagnés et matchs perdus (N) dans chacun des tournois
du Grand Chelem.
Tournois
N
V1 km/hr
SD (V1)
H (cm)
SD (H)
Australie
Roland
2009
2009 Wimbledon 2009 US Open 2008
Open
Garros
W
82
184,1
8,9
187,1
5,7
L
82
180,6
10,9
185,1
7,2
W
98
186,7
9,3
186,1
6,6
L
98
183,3
10,3
185,1
6,7
W
75
187,7
9,5
186,8
6,9
L
75
185,5
8,8
185,4
6,6
W
73
184,0
10,0
187,5
5,8
L
73
181,1
10,2
185,6
7,3
Figure 2 Vitesse moyenne du 1er service en relation avec la taille du joueur
– Wimbledon 2009.
Wimbledon 2009 – Vitesse du 1er service – Hommes
joueur et la vitesse de son premier service est évidente
pour tous les tournois du Grand Chelem. Conséquemment, la vitesse du premier service (en km / heure) se rapproche de la valeur numérique de la taille du joueur (en
centimètre). La taille moyenne du joueur de tennis n’a pas
beaucoup changé depuis 1999. À cette époque, la taille
moyenne, chez les hommes, était de 185,5 cm à Wimbledon (N = 60) et 186,4 cm à l’Open d’Australie (N = 78).
Dix ans plus tard, la grandeur moyenne des meilleurs serveurs qui gagnaient leurs matchs était de 186,3 cm
(N = 4 x 127 = 508 joueurs, incluant les 4 tournois). Les
joueurs perdants mesuraient 185 cm (N = 495 joueurs).
Les données sur les tailles moyennes indiquées au
Tableau 1 proviennent du plus petit sous-groupe de
joueurs les mieux classés et dont la vitesse du service fut
mesurée.
As
Le nombre total d’as répertoriés dans les 127 matchs
lors des quatre tournois du Grand Chelem est démontré
au Tableau 3, et ce, pour la période 1991-2009. Chaque
année, on compte environ 28 000 points joués lors de
chacun de ces tournois. Dans ce lot, on y trouve 2 000 as,
ce qui correspond à un as par quatorze points. Par ailleurs,
environ 17,000 premiers services sont réussis à chacun
des tournois En moyenne, un bon premier service sur huit
se transforme en as. Toutefois, le pourcentage de bons
premiers services entraînant un as est assez variable selon
les joueurs et les matchs.
Figure 3 Nombre total d’As à chacun des tournois du Grand Chelem
210
Nombre d’As 1991-2009 (hommes)
Total de 127 matchs
par tournoi
200
Nombre d’As (simple masculin)
Vitesse moyenne du 1er service (km/hr)
3000
190
180
75 matchs –
150 joueurs
2500
2000
Wimbledon
US Open
Australie Open
1500
Roland Garros
170
V1 = 186,6 km/hre
H = 186,1 cm
160
170
175
180
185
190
195
200
205
1000
1990
1995
2000
Année
2005
2010
210
Taille du joueur (cm)
La vitesse du premier service était sensiblement la même
lors des quatre tournois du Grand Chelem en 2008-2009,
comme il est indiqué au Tableau 1. On a constaté que les
meilleurs serveurs sont généralement un ou deux centimètres plus grands que leurs adversaires et que leurs services sont en moyenne de 2 à 4 km / heure plus puissants.
La vitesse du service a été directement reliée à la taille
du joueur, comme l’indique le Tableau 2, lors du tournoi
de Wimbledon en 2009. La corrélation entre la taille du
On compte plus souvent des as au tournoi de Wimbledon
qu’à celui de Roland Garros - ce qui reflète le lien entre
vitesse de service et surface de jeu.
Depuis 2005, l’augmentation du nombre d’as à Roland
Garros peut être attribuée à la hausse de la vitesse du
service, mais ce nombre est toujours inférieur au nombre
d’as réalisés au tournoi de Wimbledon. Étant donné que,
lors de ces deux tournois, la vitesse du service des joueurs
était sensiblement la même en 2008 et en 2009, il paraît
clair que la surface rapide du terrain a pour effet d’engen-
Source : « Manuel de l’entraîneur de haut niveau » (ITF)
92
Modèle de développement de l’excellence en tennis
Figure 5 Pourcentage de manches qui atteignent le pointage de 6-6 –
1995 à 2009.
Incluant 9-7, 10-8 etc
Doubles fautes
1600
2000
2002
18
16
14
Roland Garros
12
2010
2004
2006
2008
Année
10
1994 1996 1998 2000 2002 2004 2006 2008 2010
Année
Grand Chelem, le nombre
% de manches
bris d’égalité
% de manches
en brisen
d’égalité
Pour chacun des tournois du
(a) Open d’Australie 1995-2009 – Hommes
total de doubles fautes dénombré
22 sur 127 matches, est
(c) Wimbledon
1995-2009
Hommes
illustré au Tableau 4, et ce, pour la période
2001-2009.
La–9-7,
Incluant
10-8 etc
22
diminution des doubles fautes durant
cette période est
20
remarquable. Elle indique probablement que les joueurs
20
18
ont amélioré leur capacité de servir
avec plus de précision
même à une vitesse élevée. À cet
égard,
Federer est l’un
18
des meilleurs serveurs. Dans un16match à l’Open d’Australie en 2008, Federer a marqué 39
16 as et une seule double
14
faute. Aujourd’hui, il est courant de voir les meilleurs
14
joueurs servir de nombreux as et
12 faire moins de doubles
fautes.
12
10
etc 2010
1994 1996 1998 2000 2002Incluant
2004 9-7,
200610-8
2008
Année
10
1994 de
19966-6
1998indique
2000 2002géné2004 2006 2008 2010
pointage
Année
Bris d’égalité et pointage de 6-6
% de manches en bris d’égalité
16
14
12
20
18
16
14
12
10
1994 1996 1998 2000 2002 2004 2006 2008 2010
Année
10
1994 1996 1998
22 (b) Roland Garros 1995-2009 – Hommes
(c) Wimbledon 1995-2009 – Hommes
22
Incluant 9-7, 10-8 etc
22
Incluant 9-7, 10-8 etc
20
20
20
18
18
18
16
16
16
14
14
14
12
12
12
10
Incluant 9-7, 10-8 etc
101994 1996 1998 2000 2002 2004 2006 2008 2010
2002 2004 2006 2008 2010
101994 1996 1998 2000 Année
1994 1996 1998 2000 Année
2002 2004 2006 2008 2010
(b) Roland GarrosAnnée
1995-2009 – Hommes
(c) Wimbledon 1995-2009 – Hommes
22
– Hommes
22(d) Open des États-Unis1995-2008
Incluant 9-7, 10-8
etc
22
20
20
Incluant les manches incomplètes
20
18
18
18
16
16
16
14
14
14
12
12
Incluant 9-7, 10-8 etc
12
10
Bris d’égalité à la 5e manche
101994 1996 1998 2000 2002 2004 2006 2008 2010
2002 2004 2006 2008 2010
101994 1996 1998 2000 Année
1994 1996 1998 2000 Année
2002 2004 2006 2008 2010
Année
22
(b) Roland G
(d) Open des Ét
22
20
20
18
16
14
14
12
12
10
1994 1996 1998
10
1994 1996 1998
(d) Open des Ét
22
20
Incluant
18
16
14
12
10
1994 1996 1998
(d) Open des États-Unis1995-2008 – Hommes
20
Incluant
18
16
22
% de manches en bris d’égalité
% de manches en bris d’égalité
Une manche qui atteint le
ralement que les joueurs sont de même
calibre. 1995-2009
Le résultat
(c) Wimbledon
– Hommes
22
final de la manche se décide habituellement
par un bris
d’égalité, sauf si ce résultat de 6-6 se produit dans la cin20
quième manche. Le joueur qui obtient
deux jeux de plus
que son adversaire (8-6, 9-7, etc.) gagne la manche. Ce
18
procédé n’est pas mis en vigueur
à l’Open des États-Unis ;
la cinquième manche est décidée
par un bris d’égalité
16
final. En simple masculin, le pourcentage des matchs
atteignant le pointage de 6-6 dans
14 les tournois du Grand
Chelem est indiqué au Tableau 5, et ce, pour la période
12
1995-2009. Comme on peut le constater,
le pourcentage
Incluant 9-7, 10-8 etc
des 6-6 est supérieur à Wimbledon ; ce qui indique que
le
10
joueur a plus de mal à briser le service
de
son
adversaire
1994 1996 1998 2000 2002 2004 2006 2008 2010
lorsque les joueurs s’affrontent sur une surface rapide.
Année
18
% de manches
bris d’égalité
% de manches
en brisend’égalité
800
US Open
% de
manches
bris
d’égalité
% de
manches
bris
d’égalité
% de
manches
enen
brisen
d’égalité
Australie Open
1000
20
% manches
de manches
en
bris
d’égalité
% de
manches
en en
brisbris
d’égalité
% de
d’égalité
1200
600
1998
par tournoi
Incluant 9-7, 10-8 etc
20
(a) Open d’Australie 1995-2009 – Hommes
Total de
127 matchs 1995-2009 – Hommes
(a) Open
d’Australie
22
1400
% de manches en bris d’égalité
Double fautes (simple masculin)
Wimbledon
(b) Roland G
22
% de manches en bris d’égalité
Figure 4 Nombre total de double fautes à chacun des 4 tournois
du Grand Chelem 2001 à 2009 – Hommes
(a) Open d’Australie 1995-2009 – Hommes
22
% de manches en bris d’égalité
drer un nombre grandissant d’as. Si la vitesse du service
à chaque tournoi est sensiblement la même, le nombre
d’as peut être interprété comme une simple indication de
la vitesse du terrain. À cet égard, la surface du terrain de
l’Open d’Australie est plus lente que la surface de l’Open
des États-Unis. Celle-ci est aujourd’hui presque aussi
rapide que la surface en gazon de Wimbledon. Les fluctuations relativement importantes du nombre d’as à l’Open
d’Australie chaque année, sont dues au fait que les surfaces sont refaites tous les ans. On les enduit alors d’une
peinture acrylique mêlée à de fines particules abrasives.
Incluant les manches incomplètes
18
16
14
12
Bris d’égalité à la 5e manche
10
1994 1996 1998 2000 2002 2004 2006 2008 2010
Année
Source : « Manuel de l’entraîneur de haut niveau » (ITF)
2013-201793
La Fédération internationale
de Tennis
(1) a analysé
les
(a) Parties
par manches
– Hommes
résultats de 55,000
10,5 matchs joués par les hommes, de 1968
à 1998, et a constaté une augmentation progressive du
nombre de bris d’égalité durant cette période de 30 ans.
Leur conclusion démontre une Wimbledon
domination croissante
du serveur au fil du temps et ce, sur toutes les surfaces 10,0
même si la nature du jeu a changé de manière significative
depuis l’époque de la raquette en bois. Depuis
US Open l’année
2000, le pourcentage de matchs atteignant le pointage de
6-6 est demeuré relativement stable, à l’exception d’une
augmentation9,5
progressive au tournoi de Roland Garros.
Australie Open
Cette hausse est probablement due à l’augmentation de la
vitesse du service pendant cette période.
Roland Garros
(b) Points par partie – Hommes
6,5
Points par partie
Parties par manches
Australie Open
6,3
6,2
Points par match et jeux par manche
Le Tableau 6 démontre, pour les matchs en simple masculin au cours de la période 2001-2009, que le nombre
de jeux par manche et le nombre de points par jeu sont
déterminés à partir du nombre total de manches, de jeux
et de points joués lors des 127 matchs disputés durant les
quatre tournois du Grand Chelem.
(a) Parties par manches – Hommes
10,5
6,0
2000
2002
2004
2006
Année
2008
2010
De ce fait, on constate qu’il est plus difficile de briser un
serveur à Wimbledon. Le nombre moyen de jeux dans une
manche est plus élevé à Wimbledon que dans les trois
autres tournois alors que la moyenne de points par jeu est
moins élevée. À chacun des tournois du Grand Chelem,
le nombre de jeux par manche est demeuré relativement constant au cours de la période 2001-2009, mais le
nombre de points par jeu a diminué d’environ 3 % durant
cette même période.
CONCLUSION
Roland Garros
6,4
L’analyse des données sur les épreuves en simple mascu-
Wimbledon
Parties par manches
US Open
Dans ces mêmes tournois, le nombre moyen de manches
dans un match varie de 3,55 à 3,85 sans distinction
nette entre les tournois et sans tendance claire au fil des
années. Généralement, à chaque tournoi, 60 à 70 matchs
sont joués en trois manches, 30 à 40 matchs sont joués
en quatre manches et 20 à 28 matchs sont joués en cinq
manches. Le nombre de manches dans un match semble
dépendre(b)davantage
tirage
au sort que de la surface
Points pardu
partie
– Hommes
du terrain.
6,5
Figure 6 Nombre de parties par manche et nombre de points par partie –
Hommes 2001-2009
Points par partie
10,0
US Open
9,5
Australie Open
Roland Garros
2002
Wimbledon
6,1
Certains des pointages de 6-6 se produisent lorsque les
9,0
deux joueurs gagnent
six jeux de suite sans perdre une
2000
2002
2004
2006
2008
2010
seule partie lors de leur service. D’autres pointages de 6-6
Année
se produisent quand les deux joueurs perdent un nombre
identique de jeux lorsqu’ils sont au service. À Wimbledon,
environ 75 % des pointages de 6-6 sont le résultat du fait
qu’aucun des deux joueurs ne perd son service. À l’Open
d’Australie, à Roland Garros et à l’Open des États-Unis, près
de la moitié des pointages de 6-6 sont dus au fait que les
deux joueurs perdent leur service un nombre égal de fois.
9,0
2000
Roland Garros
6,4
2004
2006
Année
2008
2010
lin lors des quatre tournois
Australiedu
OpenGrand Chelem démontre
que le tennis ne cesse de changer. La vitesse du service
6,3
est maintenant plus élevée que jamais et le nombre d’as
continue d’augmenter. Fait remarquable, le nombre de
6,2
doubles fautes a diminué au cours des dix dernières
Wimbledon
années. Le nombre de bris d’égalité est plus élevé sur le
gazon de Wimbledon, mais ilUSest
Opendemeuré relativement
6,1
constant dans les trois autres tournois au cours des dix
dernières années, à l’exception d’une légère augmentation
progressive à Roland Garros. De même, le nombre de jeux
6,0
par
manche
à Wimbledon
raison de la
2000
2002est plus
2004élevé2006
2008 en2010
Année
surface du terrain plus
rapide, mais il est demeuré relativement constant dans les trois autres tournois au cours des
dix dernières années.
Source : « Manuel de l’entraîneur de haut niveau » (ITF)
94
Modèle de développement de l’excellence en tennis
285, rue Faillon Ouest, Montréal, Québec H2R 2W1 — Téléphone : 514 270-6060 • Télécopieur : 514 270-2700
www.tennis.qc.ca

Documents pareils