Pour lire la suite du communiqué de presse…

Commentaires

Transcription

Pour lire la suite du communiqué de presse…
LE MUSÉE DES BEAUX-ARTS DE MONTRÉAL PRÉSENTE
OBJETS DE PERFORMANCE : LE DESIGN QUÉBÉCOIS SUR LE PODIUM
Montréal, le 4 juin 2015 – Le Musée des beaux-arts de
Montréal présente dans le Lab Design, jusqu’au 29
novembre, Objets de performance : le design québécois sur
le podium. Les objets réunis dans cette exposition
proposent un survol des dix dernières années du design
sportif, un secteur méconnu du design industriel. Ils
démontrent le génie créateur des designers québécois qui
en ont fait leur spécialité.
Le design d’équipements sportifs est un exercice astreignant axé non seulement sur l’anthropométrie et
l’ergonomie, mais aussi sur les besoins et attentes des utilisateurs. Il demande une maîtrise absolue de la
géométrie et des volumes, des matériaux de pointe légers et robustes et des procédés de mise en forme.
Légèreté, solidité, absorption d’énergie, isolation et hydrophobie comptent parmi les critères de
performance des matériaux. Les conséquences d’un échec sont sans appel, et même le design le plus
évocateur sera rapidement délaissé par les consommateurs. Certains produits se démarquent,
l’équipement de hockey bien entendu, mais aussi des articles pour le baseball, le football nord-américain
et la crosse. Les designers réalisent toute une gamme de produits pour de nombreuses activités de plein
air ou de compétition, y compris le cyclisme, la randonnée, les sports de glace ou de glisse et les sports
nautiques. Bouteilles d’eau, casques, chaussures, gants, patins, raquettes, canot et vélo sont ici présentés
comme autant d’exemples de création et d’innovation.
Ces designers travaillent au sein d’équipes intégrées dans des entreprises locales
comme Cycles Devinci, Esquif, CCM et DR Hockey. Parmi les sociétés internationales
qui font appel à leur expertise, mentionnons le spécialiste américain de la chaussure
de plein air Merrell, dont le centre de recherche et de développement est à Montréal.
Si les designers à l’emploi de Bauer ou Maverik Lacrosse occupent un créneau
particulier, les créateurs indépendants multiplient les commandes et réalisent des
projets répondant aux exigences de leurs clients. Les designers doivent composer avec
un cahier des charges qui exige une excellente connaissance des avancées
technologiques, des grandes tendances et des conditions du marché.
Depuis plusieurs années, le design s’impose dans notre vie quotidienne. Le grand
public, cible d’une couverture médiatique sans pareille, associe généralement le design
au mobilier et aux accessoires pour la maison, qui ne représentent cependant qu’une
infime partie de la production. Le design englobe un éventail d’objets incluant divers moyens de
communication (ordinateur, radio, téléphone et téléviseur), des électroménagers (aspirateur, cafetière,
fer à repasser, pour n’en nommer que quelques-uns) et même des articles de sport.
Michel Giroux, né à Jonquière (Québec) en 1971, en collaboration avec Valentin Benzi et Bruno Gauthier
Vélo Troy RR, 2014, Aluminium, carbone. Édité par Cycles Devinci, Chicoutimi (Québec). Prêt de Devinci
Alain Cong Son Kieu, né à Saint-Eustache (Québec) en 1980, Martin Laberge, né à Drummondville
(Québec) en 1970, Bouteille d'eau Flip-Stream, 2012, Tritan (copolyester). Éditée par
Nathan Sports, Sharon Hill (Pennsylvanie). Prêt de TACTIX
-30Un choix de visuels est disponible sur le site web du Musée à l’adresse mbam.qc.ca/media
Consignes à respecter pour les visuels : L’œuvre d’art doit être reproduite en entier sans recadrage, ni
fond perdu, ni pliage, sans surimpression, ni autre modification d’aucune sorte, et la légende ainsi que le
crédit photo doivent accompagner l’œuvre.
Source et demande de renseignements :
Elisabeth-Anne Butikofer
Attachée de presse
Musée des beaux-arts de Montréal
514-285-1600, poste 205
[email protected]
À propos du Musée des beaux-arts de Montréal
Le Musée des beaux-arts de Montréal connaît actuellement une croissance prodigieuse. Il est le musée le
plus fréquenté au Canada. Annuellement, plus d’un million de personnes visitent sa collection
encyclopédique, unique au pays. Avec leurs scénographies originales, ses expositions temporaires croisent
les disciplines artistiques (beaux-arts, musique, cinéma, mode, design), mises en tournée en Europe et en
Amérique. Le MBAM est l’un des plus importants éditeurs canadiens de livres d’art en français et en
anglais, diffusés à l’international. L’année 2011 a marqué l’ouverture d’un quatrième pavillon consacré à
l’art québécois et canadien – le pavillon Claire et Marc Bourgie – pourvu d’une salle de concert
professionnelle de 444 places intégrant une rare collection de vitraux Tiffany – la salle Bourgie. Le Musée
intègre la musique pour que ses visiteurs puissent découvrir autrement les arts visuels grâce à des
promenades musicales et autres activités. Les Studios Art & Éducation Michel de la Chenelière, inaugurés
en 2012, ont doublé les espaces destinés aux écoles, aux familles et aux groupes communautaires,
fréquentés par près de 200 000 personnes chaque année. Un cinquième bâtiment, le Pavillon pour la Paix
Michal et Renata Hornstein, consacré à l’art international et à l’éducation, ouvrira ses portes fin 2016 pour
le 375e anniversaire de Montréal.

Documents pareils