esplanada hotel - Biblioteca Digital da UNESP

Commentaires

Transcription

esplanada hotel - Biblioteca Digital da UNESP
25ème année N. 1079
LO. Bré*H — PRIX DU NUMERO: 200 REIS
REOA^TIOü ef AOMillISTRATiON
Ros Wínceslau Braz 7 (an Premier)
Annonces, Reclames et Faitt-diver»
s'adresser
SAO PAULO
SÍO PAULO (Brêsil)
Caixa Postal s minuscule
Sl-Central
Vente au r.uméro á S. Paulo
Statioíi de Ia Luz, Rotisserie et Ltbrairie Scafuto
PARIS
12, Boulevard de Strabourg
Correspondam littéraire.
artistique et théâtral
A. Marandet—I R. Ferdinand Duval
RESTAURANT RIO MINHO
Samedi 10 Mars 1923
Organe Républicain o\ mtérêts Français dans TAmérique du Sud et des inté."êts Brésiliens à 1'Etranger — Directeur-Propriétaire: E. HOLLENDER
mz
à 1'ADMINISTRATION
Les manuscrits non inseres
n« sont pas rendus
PttlX DE I/ABONNEMEXT
São Paulo et Brasil . . .
15$0O0
Etranger
30$000
dans le suicide qui fait pendant à celui d'
Emma:
0 (U lute i* 1* JMUM)
Et Ia mort, à mes yeux dérobant Ia clarté,
0»é»lt avaa afTIaaalté i laa «a»
Rend au Jour qu'ils souillaient toute sa pureté
JMèloai, u maaatruallté »••
l.uncli — Vins de table et fins — Champagne
Ainsi donc Ia moralité d 'un livre dépend
? bandas ta,. laa laflammaileaa
Liqueurs fines de toutes qualités
de
sa finalité et de Ia sanetion qui s'en dé«a Putôru/ 1*. aollquaa ntériLe premier de Rio pour poissons, crevettes,
Encore quelques importantes attestations
gage. Mais sanetion tirée de quoit de Ia
huitres fraiches, viandez, etc
•HlkéiMyAtfto at tautaa laa
morale conventionnelle basée sur des postu-'
sur Ia valeur et Ia supériorité du
RIO DE JANEIRO
/
lats? De celle-là, le réquisitoire du procès
wwimiâMmmMMiiiii mmm
Flaubert montre Pinanité. II faut qu'elle|
Ubratolre^^dt Oliveira » Cli,—WQ
Hotel de 1er ordre^— Cuisine française
ressorte de Ia morale vraie, c'est à dire de
celle qui resulte, á chaque époque, des eon- \
250 appartements et chambres avec baignoire
Par suite de Ia greve générale
ditions d'harmonie d'une société. Comparez \
les préjugés avoués du Second Empire, qui
des tjpographes. le present numero
ont rendu possible 1'accusation, et 1'émanciM.M. Zanotta, Lorenzi & Cia., fabricante du GUARANÁ' ESdu «Messager de São Paulo »£sort
pation relative de notre temps, qui Ia renIa grande salle des fêtes.
PUMANTE,
Ia délieieuse boisson nationale, ont eneore reçu les atLA PBEHIlBE HAIS01
drait risible. Au point de vue social, au point
avec un retard appréciable.
testations suivan)
de vue religieux, quelle évolution s'est proO
~.
-r
— mn
«n
Tous les jours THÉ CONCERT dans le Hall
duite!
sinon peut-être dans Ia réalité pratiNous nous en excusons auprès.de
DR, FOGAÇA DE ALMEIDA — '-J'atteste qu'ayant fait eontide l'Hôtel
(iue, tout au moins dans Ia conception théonuellement usage, et eonnaissanl Ia íabrication et les niaté
nos lecteurs, et regagnerons le temps
rique basée sur Ia propre observation du
riaux employés dans le GUARANÁ' ESPUMANTE, je ie eonmilieu.
.!•> rtóc
— pour—le Ia situation será norirs rival parmi les boissons simila;-es, et
Taine, dans Ia Philosophie de 1'Art, a
me pour Ia sant
manplaeé, parmi les caracteres secondaires, ce
dable &ut personnes qui ne veulent pas b.>ire ditlcool".
ENFANTS
qu'il appelle Ia bienfaisance. Comment nier
blablement tardei*.
en effet 1'influenee excitante ou déprimante
xfatxm&tmmmummÊmmammmmM&mimim
DR MORAES NETTO — "J atteste les qualités médicinales du
de lteuvre d'art sur notre sensibilité. L'art
GUARANÁ' ESPUMANTE, produit qui doit être divulgue
peut donc avoir un caractère moral, qui d' tout ce quon peut demander à un prof es- lorsqu'un député, décoré avant son entrée au
Visitez le Salon de Thé
eomme une défense eontre Tinvasion endémique de lcicool".
RUY BARBOSA
aillours n'y est pas forcément inhérent. Mais seur de rhétorique, c'est d'avoir du goüt et Parlement devient ministre, qu'il quitte son
comment? Directement, par 1'intrigue lar- de savoir apprécier, deux choses qui sont à ruban. Ainsi, pour ne eiter que ceux-là, M.
—Le Brésil vient d eprouver une perto irDlí LIVRAMENTO BARRETTO — "II suffit de dire que le
moyante ou bêtement édifiante et inventée à Ia portée de tous les lettrés
avec ou sans Delcassé fut décoré eomme rédacteur de Ia
réparable: le Conseiller Ruy Barbosa s'est
GUARANÁ' ESPUMANTE est une boissoon de combát i 1
plaisir, par le sermon, par le bon petit prix diplome.
Republique Française; M. Bourgeois, eomét-eint le ler mars, en sa résidenee de Petroálcool, pour qu'il mérite toute notre sympathie et que nous
Montyon du dénouementT II y a eomme eelà
En réclamant un Manuel officiel de litté- me préfet, et M. Cruppi, eomme substitut
polis.
dósirions que son emploi se généralist^ dans tout le BroMl atiu
pas mal dVmvres stupides, qui n'ont rien à rature, on fait non seulement faus.se route,
du procureur general. Dès qirils furent miL'impression causée sur le public par cette
déviter les torribles ravages de 1'alcoolisme .
voir avec 1'art, et qui feraient plutôt hair mais on se montre retrograde et peu liberal. nistres, ils eessèrent darbover le ruban; eomI
«. PA ULO
brasque disparitian a été dautant plus proIa vertu. L'ceuvre d'art doit être, eomme Ia Demain, on demandera un manuel d'anatobien d'autres de leurs collègues en íont auiwwwiiMiniMiiiiiiMWiiiiimimwiiwniiiiimwT foUde, que personne pe se doutait que le
DR FRANCISCO MARTIN DE CARVALHO - "Je stus oppovie olle-même, fertile en leçons, mais en le- mie, après demain un manuel d'histoire, et tant. Pourquoií
grand brésilien fut en danger.
DR. RAOUL BRIQUET
' sé à tontos les manifestations qui ne reposeut pas sur un tonas
oons d'expérience et de logique. Et il n'y alors, nous tomberons dans 1'iiivraisemblable,
Mole, qui fut président du Conseil sous
Maladies de Femmes et Accouchements
Cest, pour le Brésil, un deuil national,
de vérité. Devant oe qui s'«8t passe avec Ia doheieuse bqisson
a
pas que les contes pieux qui soient ano- dans le sectarisme pur.
Consultations: De midl à 3 heures, rua Ta- car cette mort presque subite lui arrache un
Louis-Philippe,
agissait autrement, il se donGUARANÁ' ESPUMANTE, devant son enorme chvu.gation
dins; Fêconditê, de Zola, n'a peut-être pas
batinguera 97 (Téléphone Central 705).
La littérature laisse encore placo à dos nait de Pavancement lui-même et se nomde
ses
plus
grands
enfaiits
et
niênie
le
plus
et
devant
ses
bénétioes
eugéniques,
je
mmehue
volon
.ew
en
contribuê à faire venir au monde un seu! préférences oxpliquables, mais Phistoire? On ! mait oommandeur, quoiqiPil ne fut que eheDe 3 heures à 5 heures, rua Libero Badaró
enfante des temps modem
at tostam los vertus ,hérapeufu,ues d, oe legitime prod:ut. naHo (Téléphone Central 898).
être humain, tout y étant artificiei et ten- me répoudra: il y a les faits! Tous ceux qui J valier. C'était une habitude, sou.s Ia n.yauRétidence: Rua Tabatinguera 97 (Téléphone
Cest d'ailleurs aussi un deuil pour tout
dancieuz. Bien plus effeetivement moral se- out étudié 1'histoire sur des documents, sa- , té, que, lorsqu'nn Cabinet se retirait, il aetional".
Contrai 706).
le gem-e liumain, ear eomme un Hugo, eomrait Monsieur, Madame et Rébé, de Gustave vi»iit quon peut faire dire à ceux-ci ce' cordait quelques eroix à ses amis. L'usage
me un Pasteur, Kuy Barbosa était de Ia
Droz, par Ia saine et poétique comprébension que Pon veut, et qu'on peut en tirer cent s'est perdu depois, et Mole, quand il quitta
l ;,ss
DR. LAURISTON JOB LANE
'l
surliomines qui appartiennent
dos possibilites de bouheur dans Ia vie de conclusions différentes. Alors? qui iixera Ia le ministère, le 18 mars 1839, se plaignait à
Ginécologie et chirurgie
auíant à lhumauité qu'à leur propre patrie.
famille.
vérité officielleí Ne voit-on pas déjà les con- Louis-Philippe dans une lettre inédite, réJuriseonsulte insigne, sans rival dans toute
RUA CONSOLAÇÃO, 204-A
Le vrai juge des livres, ce n'est ni le tri- flits qui s elèvent entre deux spécialistes deoriminant eontre ses deux collègues Barthe
PAmérique du Sud et peut-ôtre dans le
Téléphone: Cidade 870
bunal oorrectionnel ni le Conseil de 1'Ordre la Révolution française, MM. Aulard et Matet Montalivet, qui refusaient de tenir les
monde entier, il a rendu à soa pays les plus
de La Légion dllonneur: c'est le temps. triez, au sujet de Piiiterprétation de diftéS. PAULO
engagemente qu'il avait pris eomme présieminente serviços qui soient. Républicain figurait avec le grade de commandour. Cette
Et 1'avoeat de s eerier: "'Est-ce qu'il est Morale, immorale ou amorale, une ceuvre rontes pièeos et des oonséquences de certains dent du Conseil .eoúvaincu,
il
fut
1'iin
dos
principaux
artisans
ETUDE D-AVOCAT DU
sanetion :i été ratifiéo par monsieur Poinearé. naturel qu'une petit» filie invente de petits d'art vit par ce qu'elle contient de beauté. falte. Et eelà est três normal, car Prudhom- í
de Ia révülution de 1889, qui devait taettre
"Je me permets de conseiller à Sa
Je n'ai pas rintontion de 1'aire ici Ia eri- péchés, quand on sait que, pour un enfant, La beauté est son d ornai ne; Ia moralité nost me, qui vivait h cette époque troublée, a écrit '
DR. ASSAD BECHARA
iiu a Ia monarchie.
Majesté, éerit-il, de refuser Ia promotiqiie du volume, cette critique m'ayant ce sont les plus petits quon a le plus de qu"un aeeessoiro. I^es églogues de Virgile dans sos Hcvolutions de Paris "A voir Ia dif- j
-Mais le plus grand serviço qu'il ait peut- été demaiidée par un Journal de Rio, auquel peíne á dire ! Et puis... ees comparaisons sont éternelles, en dépit de Ia seconde, qui
tion de légionnaii-es proposée par M. de
RUA SÃO BENTO, 41
ficulté que Pon a pour eonuaitre Ia vérité
être rendu à sou pays, c'est, en s'impo.sant je collabore. 11 n'y aurait guère d'intérét à
exalte
le
plus
ignoble,
à
nos
yeux,
des
vices
tíalvandy. Je trouve <iu'il est insensé de
de
iianoé,
d
epoux,
d'amaut
celeste,
qui
lui
Téléphone 1463 Central
S. PAULO personnellement à Fadmiration universello, I
sur le présent, je me demande comment les
faire, à Poccasion de Ia retraite du Careproduire, en portugais, çe que jaurais taisaieut eprouver eomme un frisson de contre-nature. llorace, Boccace, La Fontaine, historiens de Pavenir pourront Ia décou-'
davoir du même coup fait mieux connaitre d'abord dil en français. Miis, à titre de
binet, une promotion que M. de NalvauClinique de Ia vue, ouíe, nez et gorge du
Volupté, n'est-ce pas ce qoe j'ai appelé une ne le sont pas moins, inalgré leur laseivité vrir" ...
le Brésil au monde entier: Nous voulons nous documentátion pour élaborer ce travail, j 'ai ()ointure lascive?" Quel psychologue que ce' Personne n'aura 1'idée de renverser les cady aurait à peine osé proposer aussi
L'enseignement officiel doit se bòrner á
DR. PONTUAL
rélérer au role magnifique joué par Io Con- eu Ia curiosité de roprondre le célebre pro- magistrat, qui veut en remoatrer a Flaubert, thédrales gothiques, pour anéantir les indénombreuse le jour de Ia teto du roi. La
RUA JOSÉ' BONIFÁCIO, 12
seiller, à Ia Seconde Conférence de Ia Haye, còs fait naguère à Gustave Flaubert, à pro- et qui n'a même pas l'mtuition des vagues'eentès gargouilles: moines et nonnos ac- enseigner "Part d'apprendre"; le reste est
eroix même de M. Saint-Marc (Jirardin,
affaire
personnelle
et
dépend
uniquemont
De 1 J/2 à 5 heures
Téléphone, 3040 en 1907, "ou — éerivait à 1'époque le jour- j
que jaime beaucoup, nest nullemont
ípos de Modame Bovaty. LTiistoire ne se asj)ii-ations, dos temlauces aneestrales tou- í couplés, syinlwlos immondes érigés par Ia
naliste anglais Stead — étant entre petit et ' répète jamais complètement, mais Ia trame jours prêtes à poindre si inopinément dans' fantaisio populaire à 1'extérieur du monu- ilos 1'acutés, des goüts, et des aspirations de
motivéo en ce moiiient et ne será bonne
1'individu. Le côté précísément fâeheux de
. il fallut ensuite, à Ia sortie, élargir sur laquelle olle sourdit est aussi uniforme
ment, qui lui appartenait eomme Pintérieur cet enseignement, c'ost quil prétend imposor '
ni pour Saint-Marc ni pour le ministre
lame di-s toutes jeunee filies!
los portos de Ia Conférence, pour pouvoir
qui Ia lui donne "in extremis".
que le tréfond de Ia propre nature humaine.
Et eomme il faut peu do choses pour cho- apjjpartenait à Ia divinité. Seulement, pour dos opiuions obligatoirement tendaneieusos à
laisser passar sa grandeur morale et son
qu'une
uuivre
vive,
il
ne
suffit
pas
qu'elle
Bst-il néoessairo <lo résumer 1'intrigue si quei- sa pudeur pointilleiise: "11 trouvait
1'enfant, sur les choses et les hommes, opiTrouvant qu'on avait un peu abuse dos
nierveilleux génie".
J
VAIDADE
connuef Une détraquée sentimentale; un tous les soirs des meubles souples et une aillc à 1'encontre des préjugés sociaux ou nions dont on a le plus grand mal à se dé- décorations, dont lui-même avait été prodiAFINCAMOS T
Quant à nous, français, nous ne pourrons
qu'elle s'attache aux manifestations dyonimari brave homme et borné; deux amante
jamais oublier Padmirable attitude de Ruy medíocres, faux hoinmes d'ainour, l'un bel- femme eu toilette fine, chí.rmante et sentant siaques de Ia vie. I/abus lasse vite ou dé- barrasser plus tard. Cest pourquoi je suis gue, M. Mole proposa un jour de reviseifrais,
à
ne
savoir
même
d
ou
venait
cette
pour Ia liberte absolue de Penseignement, Ia toutes les décorations; on lui fit comprendre
Barbosa aux premières heures de 1'atroco
lâtre et sans finesse, 1'autre faussouiont raf- odeur, ou si ce n'était pas 'i femme qui par- goúte tout de suite. Par eontre, celles dont eornpétejioe deineurant en dehors des diplô- Pillégalité de cette mesure, et il y reuonça.
conflit:
altitude
qui
ne
varia
iamais
uaiIa
<.
■
i
'
j
•
Ia finalité est Ia plus haute en ce qui conSECEÜTE • ESCUDO
et du mandai-inat
II est certain que, sous tous les regimes, on
suite, et qui, atteignant à son apogée lors ' jusqu
*■"""' ?** syniDole:
^^T^
^^ fumait Ia chemise." Oh cetie odeur! eomme cerne les destinées humaines: amour, amitié,
lun T**"™
le
,USqU
IVm
le pha
Ho
elle
chatouille
désagréablement
Podorat
de
fut prodigue de rubans.
<les fêtea du Centenaire de •ÍLS^SevSt, mais, "bouffi
^^
^"^^
"
de bêtise et de prétentions: Paccusateur. "La beauté de madame Bovary, dévouement, saerifice, sont aussi les plus
♦*♦
Certains, cependant, attachèrent à cet ingrace a son magistral discours sur les Pro- íli- autn
/ i- ilblu>
\i - >>
L
. J
hiâmoAc Uroit
n„ ■* International
i *
i" . entraíner
\ ' ' i > J Bournisien,
bon cure »de• cam- clame-t-il, est une beauté de provocation".— uiiivei-selleinent admirées. Quant aux sanc+signe Pimportance que justifiait Ia peine qu '
niemes de
i
J
International",
L'na
de
nos
plus
agréables
auteurs
dra
tions
de
n'importe
quel
tribunal,
ellos
n'ont
pague entre dans les ordres pour y faire son
*WMMMi<Mwiiim^iwvytr^mwm«waotwotm finalement les Etats Unis d'abord, le Brésil métier do prêtre eomme il eüt fait celui de "Le froid de Ia nuit les faisait s'étreindre; qu'un seul résultat pratique: augmenter le matiques. Alfred Capus, vient de niourir. II ils avaient ene à Pobtenir, et Dulaure cito
les soupirs de leurs lèvres leur semblaient
représentart bien la^Htératurc parisienne de le cas du sergent-fourrier Desbans, qui avait
savetier; dos situations três simples; un plus forts... il y avait des paroles dites tout tirage et rien de plus.
cos vingt dornières années, dans ce qu 'elle J^' J^ut; j™*e± la e1™^ de.,1,a &&*■&'
Rio—22—2—1923.
intérêt qui jaillit de I'observation méticu- bas, qui tombaient sur leur âme avec une
Em preza V. FERNANDEZ & C—Téléph., 1G25
fc**
a à Ia fois de spirituel, de profond, et d'ai- honneur, pur le champ de bataille, des mains
louse, du détail caractéristique, des mani- sonorité eristalliue, qui s'y multipliaient et
Adrien DELPECH.
de Napoléon: à la Restauration, il prit part
TOUS LES SOIRS
mable.
festations spontanées de caracteres prises qtli s'y répercutaient eu vibrations multiDans Ia salle des spectaclea, spectacle splendlde
Né à Bahia le 5 novembre 1849, ii fit ses
Le théutro de Capus est surtout plein d' à un complot et fut condamné á mort en
sur le vif, fixées eomme sur une plaque sen- pliées." L'avocat general n'y tient plus:
et varie — Excellent orchestre
premières études au Collège de sa ville naattrait
et de charme, et il voile son observa- 1817; on le conduisit dans la plaine de Gresible par un déclic instantané; une puissance "Connaissez-vous au monde un langage plus
JAZZ BAND CASINO
tale, et entra en 1866 à Ia Faculte de Droit
tion sagace, souvent cruelle, sous des agré- nelle, mais il refusa de rendre sa décoratiou;
d evocation des paysages et des milieux qui expressif ? Avez-vous jamais vu un tableau
Entrée libre
de Recife, qu'il quitta en 1868 pour venir
ments comiques. Les deux: Ecoles, est sous. il Parracha du revers de sa redingote, la plia
Toujours du nouveau.
n'a jamais été surpassée; un style cristallin plus lascift"
oompléter
à
S.
Paulo
ses
études
de
droit.
ce rapport une pièce typique, qui restera e.n deux et l avala- Quelques instante après,
Point de réunion des Santistas.
eomme une eau limpide et splendide eomme
bailes en criant:
Dès cette époque, sa personnalité commenToute Paccusation est de cette force; ineomme ouvrage caractéristique d'une époque. '
Avenidas Wilson et Anna Costa
cette même eau tombant en cataracte: tel
Puissant Heconstituant
"Vive
la
France!"
Ii
n
avait
pas vingtçait
déjà
à
se
dessiner
et
à
s'affirmer.
II
compréhension
complete
ou
indignation
deCapus fut aussi un romancier de talent et,
DES ORGANES DE LA RESPIRATION
SANTOS
est ce roman, considere aujourd'hui eomme
cinq
ans.
termina ses études en 1870, et, de retour á
vant
Ia
vérité,
parce
qu'elle
est
Ia
vérité.
Rhumes, Toux, Qrippes, Catarrhe*
un journaliste apprécié. Membre de PAcaun des chefs <l \ouvre de Ia pensée humaine.
De nos jours, nous avons vu, naturelleAsthme, Laryngites, Broncbites, etc.
Bahia, debuta eomme avocat en 1871, ou
La sanetion du roman par le suicide d'Emma,
démie française, il tenait une place imporFlaubert
avait,
de
sa
vocation
d'écrivain
Employó
dans
les
HôpitaiiK.
Recotnmandé
TRIANON
ment, quelques décorations dües à la faveur;
son extraordinaire don d eloquence joint à
tout lui échappe, ou il travestit tout. Et il
par Ia Majorité du Corps Medicai Français
tante
dans
le
monde
des
lettres,
et
sa
dispaAdopté par plus de 3J.000 Médeciu»
Le propriétaire du SALON TRIANON (au ses profondes connaissances, firent immé- et d'artiste, Ia ferveur et le scrupule. Nul est vraiment étonnant, quand il veut corritel ce journaliste qui arrivait à Salonique
rition est une perte réelle.
Klrangers
ne fut, plus que lui, dédaigneux des intédessus de 1'Esplanade) à 1'honneur d'o£frir aux
simple
soldat, mais la capote ornée du ruban
Mode
demplol:Une
cuillerée
à
cefé
gor
le
style
de
Flaubert
:
—
"Souillure
du
ramilles ce magnifique salon et ses dépendances, f^™* ««isation, eomme firent égale- rôts matériels que peut servir le talent. 11
niatiu ei soir
rouge, et qui était accueilli par son colou oi
atin d'y réaliser leurs fêtes, ce qui leur évitera .m íjellsatlon les articles du journaliste in- éerivait à Maxime du Camp: ''Se dépêcher, mariage... désillusion de Padultère!...
En vente teulea Pharmaoiea
Broohurea aur Demande
par ce mot bien parisien:
de désorganiser leurs résidences. A cet effet il signe qu'il fut dès ses débuts.
("est le eontraire que Pauteur aurait du
L'Odéon a represente Les fruits défendus
c'est le momeiit, il est temps, place prise,
Likiritiin. faiily. 15, rir de ftoac - PARIS
dispose d'un riche service et d'un personnel
— Enchanté de vous avoir dans mon réSa vie politique active commença en 1877,
dire." On frémit en pensant à ce que deAgent á S. Paulo J. FUIKE-Caiu Postal 101
trois actes de Gustave Téry. Enfin! il ne giment; je vois que vous avez déj;1 la eroix
choisi.
eomme député provincial. Puis, en 1878, il se pàser, sont pour moi des vocables vides viendrait Part sous les ciseaux vertueux de
Cest le salon le plus vaste et le plus luxueux
s'agit plus ici d'adultère et de petite fem- de la Légion d'Honneur. Jesuis sur que vous
de sons". II mit trente ans à écrire cinq
de Ia Capitale, spécialement installó pour ban- est élu député general, et vient siéger à Ia volumes. Albalat, étudiant les manuscrits de soniblables critiques.
me on chemise. La question évoquée par Pau- venez la gagner.
Cliambre, jusqu'à Papprobation de Ia "loi
quets, bals, confórences, etc.
("était donner beau jeu à Ia défense. Mtre
teur est plus noble et plus haute, c'est celle
Ia
collection
Franklhi-Grout,
a
trouvé
jusII y a des ministres qui considèrent les
Grande salle à manger pour deux cents per- Saraiva". II prit une part active à 1'abolide 1 'enfant et de la fille-mère.
sonnes, avec buffet, vestiaire, fumoirs, etc. Tous tion de 1'esclavage et à 1'avènement de Ia qu 'à dix rofontes du même pássage. 11 s' Sénard 11'eiit pas de peine à démontrer qu'
décorations eomme de la monnaio d 'éehange,
La
Vie
artistique
parisienne
avec: "des déooupures artistement faites, on
Bien que la conclusion manque un peu et notre confrère Eugène Lautier qui vient
imposa un "travail de galérien".
les jeudis après-midi: Five O Clock Tea.
Republique
peut aller loin en fait d'incriminations...
daudace
on a fait três bon accueil à cet! de recevoir Ia cravate de com] indêu proToute sa eorrespondance en fait foi. On
Belvédère de 1'Avenue
II fut Ministro des Finanoes et sons-ohef
S'il m 'était possible, dit-il, de prendre le l/Enscicjncment officiel — Alfred Capus. ouvrage, t.nemcnt ecnt, d une belle tênue motion à laquelle toute la presse a applauai,
Au bar de l'Esplanade, le public trouvera un du gouvernement Provisoire et le Marechal peut donc imaginer Ia surprise quil éprouva,
Les fruits défendus
littéraire, et qui nous fait espérer une re Eugène Lautier racontait, dans "Ullomme
excellent service de thé, chocolat et de boissons Deodoro lui conféra les honneurs de eénéral en voyant mettre au pilori le travail eons- nombre de ligues du livre que le ministère
public a découpées, et de le mettre en pavanche
sur tous les vaudevilles ridicules, de Libre" du 15 Mars dernier, parlant de la
fines.
de brigado. Ayant abandonné le Gouverne- ciencieux de ses journées et de ses veilles.
Les questions d'enseignement passionnent la dernière saison.
Tous les Dimanches de 4 % à 7 % concert
rallèlc avec le nombre des autres lignes qu'il
fraternité des ambassadems et de la Bourse,
ment, il fut élu sénateur pour 1'Etat de
Le roman parut dans les números de Ia a laissées de côté, nous serions dans Ia pro- de plus en plus le grand public, non sans
par Ia musique de Ia Force Publique.
Amédée MARANDET.
1 'amusante aneedote suivante:
Bahia.
lú rue de Paru, doctobre à décembre 1856. portion de un à cinq cents... Monsieur Gus- raison, puisqu'il s'agit de Pavenir intellecU fut le représentant du Brésil, dans Ia 11 produisit aussitôt une indignation enorme tavo Flaubert affirme, devant vous, qu'il tuel de Ia France. Un confrère, Mx. Fernand
"Un jour, disait M. Eugène Lautier,
DR. J. FERREIRA SANTOS
questíon des limites avec Ia Bolivie, ainsi dans cette société du Second Empire, qui a fait un livre honnête... Ia pensée est Vandérem, vient de faire Pexamen des maune plaque de grand officier de la Lé'BILLET
PARISIEN"
Chirurgie — Yoies urinaires
qu'à Ia seconde Conférence de Ia Haye.
vit les soupers du Graud-Seize, Grammont- éminement morale... pouvant se traduire nuels de littérature mis entre les mains de
gion d'honneur fut donné à un syndic
Ancien interne, par coucours, de chirurMalgré un labeur écrasant, il trouvait en- Caderousse, Cora-Pearl, Anna Deslions; par ces mote: Pexcitation à Ia vertu par nos lycéens, et il montre les príncipes ridídes agente de change, et je savais que
Les
ministres
ne
sont
pas
pressés,
cette
gie de Ia Faculte de Médecine de S. Paulo; eore le temps d 'écrire — et avec quelle maes- Mogador, à Ia suite d'un pari, traversant P
Phorreur du vice... Désire-t-on Pargument culos de critique qui président à leur concep- année, pour décorer ceux qu'ils veulent récette plaque avait été prise sur le eonde Ia Clinique de Voies Urinaires de 1'Hô- tria! Ses principales oeuvres sont les sui Avenue de 1 Opera dans le costume de Vod'autorité? Bossuet est là qui, dans un eha- tion. Je suis entièrement de son avis, notam- eompenser de leur talent, ou pour se débartingent des affaires étrangères. Je depitai Cochin de Paris. — Service du Pro- vantes:
nus sortant de 1 'onde; Moruy, si spirituelle- pitre sur 1'illusion des sens, se rencontre ment en ce qui concerne le XIXe siècle, ou rasser des importuns qui les assaillent de
mandai au ministre le motif de ce suiesseur Maurice Chevassu de Ia Faculte de
"A liberdade religiosa", "O Papa e o ment sceptique; Napoléon lui-même si facile
Pon appelle Pattention des élèves sur dos. i cíommandations. Car ici, eomme tout ce qui
exactemeut avec Flaubert.
perbe cadeau. II me répondit: "Cest
Paris. — Consultations de 14 à 17 heures. Concilio", "Centenário do marquez de Pom- aux séduetions des cotillons, et dont le earauteurs medíocres, qui n'eurent aucune in- touche aux choses de la politique ou du gouun fort galant homme, três intelligent
II
fut
acquitté;
mais
on
peut
dire
que
le
Cabinet: P. Libero Badaró, 140 — Tel. bal", "Féria política", "Eleição directa", bonarisme s'était débarbouillé dans un cafluence, et sont même complètement oubliés,
toujours prêt à rendre service. Dè* '
livre fut condamné, tant les considérants tandis que des écrivains de valeur sont omis vernement, le "piston" joue naturellement
Cent. 53
'Résidenee: Av. Angelija, 111 "Liberdade eommercial", "O desenho e a tholicisme d 'apparat.
j'ai besoin d'un conseil d'ad
sou
role.
Cela
nc
vent
pas
dire,
eertes,
que
furent sévères.
Tel. Cid .o 2836. N. B. On parle français. arte industrial", "Commemoração da lei de
ou méconnus.
Tous ces gens, qui participaient au canean
tion poiu- un uK mes agen',,, je u ai qu ,
plusieurs
qui
obtiennent
le
ruban
ne
Pont
7 de Novembro", "Abolição no Brasil", "Pri- de Ia Belle-Hélène, crièrent haro sur le roMr. Vandérem demande que le Conseil pas mérité. Quoi qu'on en dise, beaucoup
Aujourd'hui, je prends au hasard un des
le lui demander."
v «
DR. OSCAR MOREIRA
meiras lições de eousas", "Carta de Plutar- man de Flaubert attentatoire à des préjugés livres classiques de ma bibliothèque, et je lis: supérieur de PInstruction publique elabore
de
ceux
qui
portent
la
eroix
en
sont
dignes,
Agent de Change officiel
("est évidemment une conception eomme
cho e s. m. o imperador", "Relatório apre- qu 'on doit d autant plus vénérer en paroles "Le roman le plus parfait de Flaubert est un manuel officiel pour remédier à cet état
mais tous ceux qui en sont dignes ne la por- une autre des promotions dans 1'ordre na
S, charge de tous placements de fons, em- sentado pelo ministro da Fazenda, a 15 de
de
choses.
Je
ne
suis
pas
de
son
avis,
mais
Madwne Bovary... il échappe à toutes les
tent pas. II est, par exemple, un usage par- tional.
prunts, encaissements de coupons et de divi- Fevereiro de 1891", "O estado de sitio", qu 'on les respecte moins en actions.
Laurent Pichat, eomme gérant de Ia Revue critiques que peuvent mériter VEducation de 1 'avis de ceux qui déplorent au plus haut lementaire que je ne comprends pas, c'est
dendes, et de toutes affaires financières, tant
Jean-BERNARD.
1892;
"Finanças
e
política
da
Republica",
au Brésil qu'â 1'Etranger.
de Paris; Pillet, en sa qualité d'imprimeur; et Salammbô. Ici Ia coniposition est d'une point les méthodes pédagogiques officielles
1892;
"Cartas
da
Inglaterra",
"A
aposentaFlaubert, eomme auteur, comparurent, en fermeté magistrale; 1'intérêt porte exclusi- et qui considèrent que Ia liberte d'enseigneLEONIDAS MOREIRA S. A.
nu
doria forçada dos magistrados", "Os actos février 1857, devant Ia sixième chambre du vement sur le caractère et les passions de ment, n'est que le corollaire de Ia liberte d'
Rua Alvares Penteado, 27
ineonstitucionaes do Congresso e do Exe- Tribunal Correctionnel de Paris, sous Pin- personnages, semblables à ceux que nous ren- écrire et de penser.
S. PAULO
cutivo", "A posição politica do paiz", 1897; culpation de délits d'outrage à Ia morale controns chaque jour, et, quoique Pauteur
Mr. Robert de Jouvenel, — qui a ordinai"O partido republicano conservador", "Im- publique et religieuse et aux bonnes moeurs. ne se montre nulle part, Ia signification mo- rement 1 'esprit plus large, — est pour Ia resLE DERNIEr? CRI DANS SON GENREIII
A. FESSY-MOYSE
postos inter-estaduaes", "Posse de direitos
rale de son ceuvre ressort avec une pleine triction, et ne peut admettre "qu'un profesAVOCAT
J
'ai,
devant
moi,
le
réquisitoire
de
1
'Avosem-, pas même licencie, enseigne Ia rhétoMembre de 1'lnstitut de l'Ordre des Avocats pessoaes", "O jury e a responsabilidade pe- cat Imperial, Ernest Pinard, et Ia défense netteté." (1)
D
Biésiliens — Conseiller Juridique du Consuiat nal dos juizes", "Contra o militarismo",
rique dans un collège... de jésuites". La
a.
de Mtre Sénard. Pour ceux de mes lecteurs
Quelles généralisations pouvons-nous es- question religieuse ou politique demeure pour
de France, de Ia Légation Suisse, et de Ia Cham- "Amnistia inversa", etc.
09
que ce sujet interesse, je dirai qu'ils se trou- sayer de tirer de cette lointaine leçont La
4)
bre de Commerce Française
moi en dehors de Penseignement littéraire.
3
vent à Ia fin du roman, dans Pédition Char- première c'est, je croia que, dans un livre,
63 r-fL
'illustre
défunt
était
grand
officier
de
Ia
La rhétorique, e'est Part de bien dire, de
JANEIRO — Rua do Rosário N" 157
-2
a
pentier de 1896.
63
ce n 'est point Ia crudité des mote, ni le réa- bien parler et de bien écrire; or, tous les
Légion d 'Honneur et grand-croix de 1 ordre
a>
Tél. Norte 4037
Le réquisitoire est piteux et ne pouvait lisme, même obscène, de 1'evocation, qui le étudiants le savent, ce n'est ni au lycée ni
de Ia Couronne belge. II était membre de
5=
Fleurs naturelles, Ouirlandes, Couronnes, l'Instituí de France, seetion des Sciences manquei- de 1 'être. II reconnait tout d 'abord: rendent immoral; tout dépend de sa finalité. dans les Facultes que Pon apprend à bien
B
"qu'offenses à Ia morale publique et à Ia Cela, du moins, le Tribunal le comprit: écrire, et nos agrégés n'y peuvent rien. Je
morales et politiques.
Bouquets et Corbeüles
S
religion sont des expressions un peu vagues, "Attendu qu'il n'apparait pas que le livre lisais 1'autre jour, un article de Mr. Paul
HORTULANIA PAULISTA
t-t'•*>♦*♦♦*♦**#•/«
un peu élastiques, qu'il est nécessaire de pre- de Gustave Flaubert ait été, eomme certai- Gautier, haut fonctionnaire, je erois, du MiDécorations et ornementations artistiques
cisei-. . . Mais enfiu, quand on parle à des nes ceuvres, écrit dans le but unique de don- nistère de PInstruction publique, oü Pauteur
CHRONIQUE DE RIO
pour fêtes, bals, mariages, etc.
esprits droits et pratiques, il est facile de ner une satisfaction sensuelle à Pesprit de constate que de nombreux "docteurs ès-let&
8
s'entendre à cet égard, de distinguer si telle licence et de débauche, etc..." Cest bien dit tres" n'écrivent pas en français.
""~^- TRAVAUX ARTISTIQUES —
LA MORALE et LE ROM AN
page d'un livre porte atteinte à Ia Religion mais incomplètement. Ou pourrait appliquer
Rua João Briccola, 18 — Télép. Cent. 4935
La littérature et les diplomes universiPow la Trato •n KTOS dans les maisons ci-après:
ou à Ia morale." Choisissons quelques uns ce même considérant à Fhèdre, par exemple. taires n'ont aueun rapport d'équivalence;
S. PAULO
Alfredo
íueraM a Cia.
Rua José Bonifácio, 3d
Je suppose que tous mes lecteurs sont au dos passages incrimines, qu'il soumit aux La fameuse déclaration: "Oui Prince je
Barro* & cia.
Rua Florencio de Abreu, 71
courant du scandale eausé par le dernier esprits droits et pratiques: "Quand elle languis..." et Ia situation même, ne le cè- On n'a jamais demande à Vietor Hugo s'il
Costa, Moniz a Cia
Rua Florencio de Abreu.
roman de Monsieur Vietor Marguerite, inti- allait à confesse, elle inventait des petits pé- dent eertes, en rien, à tout ce qu'il peut y était licencie, pour apprécier ses ouvrages,
Edmundo
• Camillo Matzfer
Largo S. Bento, 1
et
je
préfèrerais
une
classe
de
rhétorique
faitule: La Garçonne. Le scandale est, de tous chés, afin de restei- le plus longtemps, à ge- avoir de seabreux dans le roman de FlauRua Florencio de Abreu, 49
Hugo Dornfeld a Cia.
te
par
Anatole
France
(est-il
seulement
baJoap Jorge, Figueiredo A Cia
JoSp
Travessa do Grande Hotel, 1
les appâte lances à Ia curiosité publique, de noux, dans 1 'ombre, les mains jointes, le vi- bert. Est-il donc suffisant de dire que Ia
J. Campog Leite
Rua João Briccola, 12
beaucoup le plus alléchant. On sait que ia sage à Ia grille, sous le chuchotement du pièce de Racine n 'est pas immorale ? Sa haute chelier?) à celle faite par les condisciples de
>vy Frèrc» a Cia
Rua Florencio de Abreu 18
Lintilhac,
ou
X,
Y,
Z,
docteurs
ès-lettres,
progrande Chaneellerie de Ia Légion d'Hon- prêtre. Les comparaisons de fianeé, d'époux, moralité reside aussi dans Ia sanetion finale,
JC© Wlileky
Oppeujjéin 4 Cia
Rua S. Bento, 7-B
J
fesseurs en Sorbonne, d'un savoir purement
neur
s'est
émne
du
tolle,
qu'elle
a
cite
l'auPont
toai
renselgnementí,
»'»dreg«er
aux
bureaux de la
dee ConnaUaeura
cPamant celeste et de mariage éternel, qui
livresque, et dont le style prête aux plus
teur à sa barre, et que, devant son refus de reviennent dans les sei-mons, lui soulevaient,
Kabrica
Nacional
de
ARTEFACTOS
DE BORRACHA
(1) Georges Pellissier, docteur es-lettres, sévères critiques. L'art d'écrire reste en decomparaítre, elle Pa rayé des cadres ou il au fond de Pâme, des doueeurs inattendues."
nua
joaa
Bouiraeio
M.<
7-a«br.
—
s. PAULO
í hors de Penseignement et de PUniversité;
professeur au Lycée Janson de Sailly.
10, Rua do Ouvidor — Téléphone 2855-1
PLÁCIDO, MATHEUS & CK
Salon Rio Branco pour Banqueta
ÂSAUDL DA MULHER
ESPLANADA HOTEL
"GUARANÁ ESPUMANTE
Le dimanche, Díners Dansants
Les mereredi et samedi, Thés Dansants dans
ABTICLES DE MODE
Grand Bar Américain ouvert jusqu'à une heure du matin
Esplanade du Municipal -Téléphone Central 5950
MAPPIN STORES
"^ãr^
E
tP°Oo^
COMMERCIAL -
^«•■Sca-âí*e
Thaatro Casino Parp Ealnsario SSf d'm " T*1^ de " '""*
PULMOSERUM
BAILLY
1
SOÜUERS OE CAOÜTCHOÜC "FANABOR" I
t
r
li
1
i
s
JOHN HAIG
•MM I
i
m»mmmmc»mmnmmmu
MUI
IMIW )Mlltlle«MaWW«l«a«lllllllllllllllele«
LE MESSAGER DE SÃO PAULO
i-í
;
^5
%. Dii /. Aives de Lima
de l'Umversité de Paris, chirüi^iende
Ia Santa ('asa et Professem de Ia Clinique chirurgicale de Ia Faculte de médecine de São Paulo.
Spéeialitcs : Voies urinaires, maladies
4r' ie femraes et accouchements.
Rüiitnee: 16, R. do 8.Late—T*l cidade 10M
Cakintf- 34, K. de S. Beato—Tái. central 3.461
J Henres: 13 à 16.—On parle françaia. ^
*sr~~!&Bsi
Bento Loeb
Proí. RU8ÍÂ0 MEIEA
ByOUTERIE ot QRFÈVRERIES
Cônsul tations:
CLINIQUE MEDitALt:
fiierrtê Préeiemeí —- Horiogetu
30, Rite Drouot—PAMSã
ff, Rua 13 Novembro — W. PAULO
RUA LIBERO BADARO', 140
DE 13 à 16 HEURES
;;:;:;::;:n»:;::::»n«:;:;:t;K^^^^^
BISGOÜTOS OUGHEN
SPÉCIALITÉ
DUCHEN
-:-s :-
CREAM - CRACKERS
taui dattractións romantiqfres, dont l'im- ile stí faire insçrire au registre d'immatri- eiété 11 'ayant pas donné de dividende depuis
mortel Boileau fit les louanges dans le lan- eulation ou de rei.ouveler eette inseription plqs d'un an, poser des problèmes assez dé- cripteurs, nous 1'esperons bien, seront tout mauis, en profusiou, et plus eneore que Ia
eharbon três cher, trop cher même pour eux, jia^e tles Dieux:
pour 1'année courante auprès du Consulat. iieats. 11 est entendu dailleurs que Ia sup- a abord, et pour Ia plus forte partie, les an- rivière des Garças. Les chercheurs sont
ear c'est ainsi qifils ont amené leurs ou- La Seine au pied des monts que son flot
nombreux en ce moment.
L'immaliieulation pourr% se faire par let- j)t'i ssion du earaetère cumulatif de cet in- eiens aetionnaires.
vriers mineurs á de telles exigences que le
Le même actionnaire. — II serait très *K««Wi
[vient laver Ire et eontre remise des papiers suisses d'i- térêt n'aura d'effet qu'à partir du jour de
-: - A Ia place et à nos amis -: - jour ou il a faliu les réduire Ia grande greve Voit du sein de ses eaux, vingt íles s'élever dentité, livret de service militaire, et 1'émoagréable pour les anciens aetionnaires do
votre décision.
FAITS D1VERS
conserver 1'intérêt cumulatif pour leurs anNous informons Ia place et nos amis que en est résultée. Or Ia Rulir c'est Ia patrie Qui, partageant son cours en diverses ma- lument prévu (Ia première inseription frs.
LA DISCUSSION
du
eharbon,
et
en
étant
dans
Ia
Ruhr
nous
ciens
titres.
Dans
1'hypothèse
oü
ü
s'écounous avons organisé une sociétó en nom col[nières 10.-, Ia réinseription annuelle frs| 5.-; l'éAVIS. — A tous ceux qui soufírent nous reUn actionnaire. — A quel prix avez-vous
lectif sous Ia raison sociale
achetons moins de eharbon auglais.
Dune rivière seule, y forment vingt rivières pouse et les enfants mineurs d'un citoyen 1'intention d'émettre les nouvelles actions! lerait une certaine période sans qu'il soit commandons le livre "Flore Médicale BrésilieuBARBOSA & FLORES
Mais si les Auglais ne veulent pas que
distribué de dividende, les anciens aetion- ne" du Dr. Monteiro da Silva. Noa lecteurg y
Arcueil Cacliau. Belle église du Xlíle suisse sont dispenses du paiement de l'émoafln ifexploiter le commerce de choealats surM. le président. — Ce prix n'est pas ennous allions dans Ia Ruhr, s'ils veulent que sièele, vue du côteau, acqueduc de plus de kunent; les personnes nécessiteuses pournaires retrouveraient par Ia suite une par- verrout les cures immédiates et rapides, profins, gâteaux, bonüons, etc. Dans ce but, nous nous u'allions nulle part, que nous ne'metcore fixe, et il sei-ait prématuré de 1'annonduites par 1'emploi de plantes brésiliennes.
3000 mètres de longueur.
ront également en être dispensées, soit en eer. Nous sommes malheureusement à une tie de ce qu'ils auraient abandonué.
avons aequis, libre de tous ônus. Ia bien conAdresser les demandes au "Messager de São
tions pas de cordon douanier, qu'ils nous
M. le président. — II y a éaddemment Paulo" avec mandat poste de 3$500.
luie
Aubervilliers, sans intérêt, Le Bourget, totalité, soit en partie).
époque
oü
les
cours
subissent
certaines
flucBONBONNIERE "LYRIAL"
indiquent un moyen de nous faire payer et grande station de 1'aviation, partant de Ia
Les émoluinents perçus pour rfanmatri- tuations dont nous sommes bien obligés de quelque chose de fondé dáias 1'observation
rua 15 de Novembro 53, oü nous esperons mé- qu'après 1'avoir indique ils nous aident à place de 1'Opera.
que vous présentez. Mais veuiWez remarquer
eulation reviennent entièrement à Ia Con- tenir compte dans une certame mesure.
Départ. — Monsieur André Siron,
riter Ia confiance de nos amis.
Ia réalieer.
que le plus grand intérêt dela Soeiété est bien connu à S. Paulo, surtout dans les miArgenteuil, à proximité des vignobles et fédération et sont affectés à Ia protection des
La partaite connaissance que nous avons de
Le
même
actionnaire.
—
Avez-vous
1'inMais c 'est peut-être trop demander. Quoi- tles earrières, passant par Gennevilliers, oü Suisses à 1'étranger. Les Autorités fédérales
uans le succès de 1'émission nouvelle et, lieux sportifs et particulièrement boxeurs,
cette branche commerciale, nous permet d'asqu
'il en soit Ia constatation faite par ia Com- se trouve Ia plus grande usine électrique du eomptent, par conséquent, que tout Suisse tention de les émettre au pair?
pour cela, il est bon d'assurer aux nouveaux vient de quitter S. Paulo, pour aller 'inssurer que npus maintiendrons Ia "bonbonnière"
M. le président. — Nous avons 1'intenmission des Réparations a du bon. Cest un monde d'une superfície de 11 hectares avec établi à l'étranger mettra son point d'honsouscripteurs 1'identité de traitement avec taller à Quilombo, oü il va s'occuper d'
à Ia place qu'elle a toujours occupée.
tion
de les émettre- à un prix voisin du pair.
manquement earactérisé et jusqu'ici nous ■i gigantesques cheminées en tôle de 40 m. de neur à se faire imraatriculer.
S. Paulo, 7 mars 1923.
les anciennes actions.
élevage. Nos meilleurs souhaits 1'accomLe même actionnaire. — Précédemment,
navions jamais obtenu constatation sembla- iiauteur, évasées au somment, déployant une
Plínio Gomes Barbosa.
Etant donné le droit de préférence dont pagnent.
Les
citoyens
suisses
sont
également
invités
avec
le
prix
de
575
franes
les
aetionnaires
Mario Flores.
ble. Cest le droit ouvert aux puissances énei*gie de 240.000 kilowatt, Billancourt, à vouloir bien notifier tout changement de
nous esperons que les anciens aetionnaires
Légion d'Honneur. — Mr. de Lobit
de reeourir aux sanetions. Supposer, comme Bellevue, ou se trouve Ia chapelle de N. D. leur état-civil ou de celui de leurs familles 11 'ont pas été privilegies.
f eront usage — ear très sincèrement, et sans de Monval, directeur de 1'Agence de S.
M. le président. — C 'est précisément pour
tâehent de Ia faire croire certains journaux eles Flainmes, au ler plan Ia Seine et 1'ile et de leur domicile.
vouloir préjuger de 1'avenir, ce qui est pli» Paulo du "Credit Poncier du Brésil et de
eela que nous désirons proceder á cette opéallemands,
que
nous
faisons
des
sauts
de
joie,
difficile eneore dans les circonstances que 1'Amerique du Sud", vient d'être noihmé
Empreza Constructora Rio Grande
Seguiu, à gaúche Sèvres et les hauteurs boiSão Paulo, le 15 février 1923|
ration de Ia façon Ia plus favorable aux
en criant: Enfin, j'ai mon petit manque- seés de St Cloud, en face Boulogne et une
nous traversons, je crois que les aetionnai- Chevalier de Ia Légion d'Honneur.
Le Cônsul de Suisse
do Sul
aetionnaires,
pour leur permettre d'augmenment, c'est de Ia mentalité boche. Nous ne plaine immense, à droite Paris, à proximité
res qui nous resteront fidéies n'auront pas
Achille Isella.
Raremeiit eette haute distinetion aura
ter leur intérêt dans Ia Soeiété à des condirêvons pas plaies et bosses, nous demandons Mendon, bourg admirablement situe sur une
a le regretter — étant donné, dis-je, 1'exer- été si justement décernée, aussi nous joigRAPPORT
tions
aussi
avantageuses
que
possible.
simplement qu 'on nous paie une créance qui, iiauteur d'oú l'on jouit d'une belle vue sur
CJüe de oe dx-oit de ^réfórence, nous pensons uons-nons aux nombreux amis du uouveau
M.M. lés Aetionnaires.
consulat de Suisse pour les Etats
sans
cesse
reyue
et
remaniée
par
nos
ennemis
LES
RÉSOLUTIONS
que
Ia solution que nous vous proposons titulaire pour lui adresser nos sincères féLa Direetion de Ia " Empreza Constructora
ie cours de Ia Seine; En bas Issy les Moulide Sáo Paulo et Paraná
Aucun actionnaire ne demandant Ia pa- comporte le plus grand nombre d'avantages, licitations — d'autant plus que cette décoRio Grande do Sul" conformément aux et nos amis, est dèjà plus petite de moitié. 11 eaux relié par un électrique avec BillanPar exemple il faut que le manquement court. Auteuil (Porte d'). Plus loin Boulog- Hua Barão de liapetininga, 35—São Paulo role, M. le président met aux voix les réso- en face du petit inconvénient que vous sig- ration est accordée au titre militaire. 11 ne
preseriptions de ses statuts et de Ia Loi, souait
un résultat, c'est que les délais qui limi- ne, joli bourg três anime e attrayant, suriutions.
nalez. Mais, je le répête, cet inconvénient est faut pas oublier, en effet, que Mr. de Lomet á votre approbation les aetee de sa gesLes persoimes nomimées ei-dessous sont
tent notre occupation de Ia rive gaúche du tout par Ia perspective de son Bois, à Ia liPremière résolution
bien inférieur aux avantages de Ia solution bit de Monval, bien que dégagé de toutes
tion jusqu'au 31 décembre 1921.
L 'assemblée générale, en exécution de 1 'ar- que nous présentons à votre vote.
Dans le rapport presente à Ia dernière lüiin n'ont pas commencé à courir. Nos al- sière duquel il se trouve, nous avons dit priées de communiquer leur adresse ou de
obligations, militaires, n'a pas hésité à s'
Le même actionnaire. — Je déãirais sim- engager, dès le premier jour de Ia déclaraAssemblée Générale Ordinaire du 13 mars iiés ne veulent pas que nous bougions, il vou- BOIS DE BOULOGNE qu'on peut écrire se préseuter personnellement au Consulat ticle 8 des statuts, sur Ia proposition du
,_ UWJJéíUI Conseil d'administration, autorise eelui-ci à plement avoir de votre bouche une explica1922, Ia Direetion yous a informes que les dront bien admettre que nous restions ou en double majuscule, sa dénominatiom cons- Pour;
tion de guerre.
1. Affaires persoimelles: Bertschinger Ai- augmenter le capital social — qui est actuel- tion sur ce sujet.
travaux commencés le ler juillet 1921 —■ nous sommes. Je ne crois pas que jamais les lituant une évocation! Une série de sites raTransferi.—La vieille maison franM. le président. — Je vous remereie
d'aceord avee le eontrat du 13 avril 19á0, Allemands mettent sérieusement Ia main à vissants se déroule comme Madrid, Bagatelle, oert-Heinrieh, Geissmann Fritz, Geissmann lement de 31.250.000 franes — jusqu'à conçaise,
si
bien eonnue à S. Paulo, de notre
avec terme complémentaire du 21 juin 1920, Ia poche, en tous cas pas à celle oü ils met- Armenonville, Pré Catelan, les 2 Lacs, La oiegfried, Kúhni Werner, Miarfurt Karl, currence d'une somme de 68.750.000 franes i avoir provoquée.
ami
Mr.
Henri Metzger, vient d'être traus.vieusy
Virgiie,
Pabst
Maurice,
Vincent
Aupour le porter à 100 millions de franes.
Un actionnaire. — Du moment que vous
conclu en verta du déeret N.° 14006 du 14 tent leurs devises étrangères, florins, livres Grande Cascade, Ia butte Mortemart, Longlérée
rua
Libero Badaró 132, ee dont nous
Cette augmentation aura lieu au moyen donnez aux nouvelles actions, tout au moins
janvier 1920 — suivaient leur cours avee Ia ou dollars. 11 est bien tard pour aller à Ber- ehamps, tout cela constitue Ia renommée in- guste-Joseph.
nous
empressons
d'informer nos lecteurs.
2. Retrait de correspondances ; Attenhofer de Ia création d'actions nouvelles de 250 à eelles de Ia première tranche d'augmenpi tis grande régularité, et d'accord avec le lin, restons en Rhenanie, mais restons y dans comparable et universelle de cette promenade
De
passage.—Nous
avons eu le plaiprogramme établi conformément au dit des conditions honorables et n 'ayons pas plus tant chantée par les thuriféraires du roman- Altredo, Bode Willrim, Buess Louis, Cardi- franes á souserire et à libérer en numéraire tation de capital le dividende cumulatif desir
de
voir
à
S.
Paulo,
notre
vieil ami Mr.
nal
Jean,
Freyhardt
Guilherme,
Gyger
Rose,
et
que
le
Conseil
d'administration
émettra
longtemps
une
posture
ridieule.
Les
Allepuis le premier janvier 1921 jusqu'au 19
eontrat.
tisme et de Ia nature. Sa superficie est de
Robillard
de
Marigny,
venu
iei
pour affaiilauser
Konrad,
Jeusen
Karl,
Lehmauu
Reen
une
ou
plusieurs
fois,
aux
époques
qu'il
mands
pretendent
que
nous
voulons
les
terjanvier 1923, vous allez créer de multiples
Cette même régularité a été maintenue au
86Q hectares.
res. Nous lui adressons nos bien cordiales
né,
Morbach
Adolf.
Mosimann
Rosa,
Porires
rhéuanes;
e'est
une
obsessiou;
M.
Tkéoavisera
séries
d'actions.
eours de 1'aunée 1922, malgré les lenteurs
Salut à ce charmant bois, si chanté par
II será émis immédiatement une première
M. le président. — Non, puisque ees no»- salutations.
des procedes de paiement, dues non seule- dore Wolf a cru en trouver Ia preuve dans nos contemporains en littérature, romance et mann Marie, Reir.er Karl, Schwyter A.,
Seiler
Theodor,
Steinmann
Georges,
SteiNoces d'argent. — Notre vieil ami,
tranche
de
75.000
actions
de
250
franes
qui
une
dépéche
de
M.
Isvolski
ou
sont
reprovelles actions seront entièrement assimilées
nient à lorganisation des départements inpoésie!
negger
Mareei,
Strub
Frederico,
Ullmo
Gasporteront
jouissance
à
dater
du
ler
janvier
Mr.
J.
Arthur
Wraubek, 1'actif Cônsul Gedüits
des
propôs
de
Mj.
Delcassé.
M.
Wolf
aux actions anciennes. Le but de 1'opéra
teresses, mais aussi à un retard inattendu
llyde Park, Regenfs Park de Londres, le
a commis une faute qui est d'avoir cite son Bois de Ia Cambre, de Bruxelles, ne peuvent 1011, Vogel-Piacentini Edouard, Voisin M. Z., 1921, et qui seront émises au taux que le tion est justement d'établir cette assimila neral de Roíunanie à Rio, et Madame Wraudans 1'ouverture des erédits y relatifs.
Conseil jugera convenable.
tion. Nous ne préjugeons pas maintenant bek, viennent de célèbrer, le móis dernier
Depuis le eommencemeiit des travaux, le texte; ear on a beau se frotter les yeux pour supporter aucun parallèle avec le Bois de vVidimer Aline.
Pour
les
autres
tranches,
les
actions
noulire
et
relire,
on
ne
voit
qu'une
chose,
e'est
3.
Affaires
militaires:
Anzoli
C,
Billeter
des émissions ultérieures qui pourront avoir leurs noces d'argent, en 1'église S. José, à
ler juillet 1921, les sections ci-après ont été
Boulogne qui est un Éden, oü Ia nature et
velles
seront
émises
aux
époques,
taux
et
conqu'en
1913,
M.
Deleassé
avait
conserve
l'esE.,
Blanchard
A.,
Bosiger
E.,
Bosshard
J.,
Rio de Janeiro.
lieu.
inaugurées:
lart s'allient, oü les élégances raffinées, le
Nous prions notre excellent ami d'agréer
Je profiterai de 1'occasion qui m'est oflère Section de Ia ligne de Basilio à Ja- poir que 1 'Alsace-Lorraine redeviendrait luxe éelaboussant de Ia capitale paraissent Brunner E., Bruunèr G., Buchi A., Bueii ditions que le Conseil avisera.
Les actions seront payables de Ia manière, ferte pour souligner que eette jouissance du à cette oceasion, nos meilleurs vceux, uans
irançaise et qu'en 1914 à eet espoir s'ajou- s 'adoucir et gagner en grâce et en harmonie, müller St., Cottet J., Crausaz L., Demierre
guarão, le 19 décembre 1921;
lère Section de Ia ligne de S. Sebastião á tait le désir que Ia force militaire de l'Al- dans un tableau agreste, sylvestre et sou- F., Denzler P., Ding L., Ellenberger i> aux époques et dans Ia proportion qui se- ler janvier 1921 est un avantage considéra- lattente de Ia célébration de ses noces d'or...
ront fixées par le dit Conseil.
lemagne fút brisée. Nous étions envahis, le
Visite, — Nous avons reçu celle de
ble, dont j'espere que les souscripteurs éSanfAmia, le 21 décembre 1921;
riaut, à ce rendez-vous des Coryphées de Ia uipprecht J., Evard F., .hagenlieer 11., L
Le Conseil reeueillera les souscriptions, ventuels voudront bien tenir compte.
vre
J.,
Geisser
J.,
Germann
P.,
Gisin
11.,
M.
Charles
Ossent, 1'éminent ingénieur bien
2ème Section de Ia ligne de Basilio à Ja- vosu était celui de tous les Français.
Cytlière, ou les altières Laís, les Phrynés de
autorisera toutes délibérations anticipées,
M. Wolf ajoute: Nous refusons des gages
Giger
E.,
Guggisberg
iE.,
Hobi
K.,
Kesconnu
à
S.
Paulo, venu nous saluer avant
fin
actionnaire.
—
En
somme,
ce
que
vous
g narão, le 19 juillet 1922;
chrysocale, les Hétaires modernes rivalisent
2ème Section de Ia ligne de S. Sebastião à eu Kliénanie. 11 pourrait bien s'y tromper, a 1 'envi dans le déploieinent de leurs atours! seli O., Koller K., Landi-y M., Leemann M., recevra les versements, dressera toutes lis- désirez, c'est l'unité de cote à Ia Bourse! son départ pour 1 'Europe, oü il va chercher
tes et les certifiera véritables.
Nous ne voulons pas prendre les Rhéiians;
sa famille. Nous lui souhaitons bon voyage
M. le président. — Parfaitement.
Sani 'Anna, le 2 septembre 1922;
Que dire des merveilles, des trésors de ce Lebet L., Loeffel E., Maurer E., Müller
II fera toutes déclarations des souscripet
le remereions de sa courtoisie.
lère Section de Ia ligne d'Alegrete à Qua- mais nous serions eurieux de savoir ce que Bois unique au Monde, dont 1'élégance, J. M., Mueer W., Murbach R., Pfau H.,
Quatrième résolution
tions reeueillies et des versements effectués
produirait une administration pureinent rhérahy, le 20 septembre 1922;
. Départ. — Mr. le Dr. Manuel de
ie raffinement subjuguant le plus blasé, les Piazza E., Porret E., Porret F., Porret FriL assemblée générale decide, sur Ia propo2ème Section de Ia ligne d'Alegrete à nane à l'exclusiou des fontionnaires prus- aüées si soigneusement tênues de Long- dolin, Porret J., Porret W., Recorden W., sur chacune des actions.
Abreu,
venu à S. Paulo visitei- sa chère
II consentira à toutes délégations qu'il y sition du Conseil, de réduire de 15 à 10 % famille est reparti pour Rio. Comme on le
siens. Peut-être que les Rhénaus y prenQuarahy, le 20 décembre 1922;
■hamps, des Acácias, de Ia Reine Margueri- liemy P., Ruegger P. A., Sarbach J., Schaub
aura lieu, soit sous Ia forme authentique, soit Ia part attribuée au Conseil d administra- sait Mr. le Dr. Manoel de Abreu est une
Le prix de revieut de chaque section est draient goüt.
te, tous ees sentiers sinueux, ombragés, évo- f,, Schindler H., Schira G., Schuhmacher E.,
tion dans Ia répartition des bénéfices px*évue
autrement.
Georges
REYNALD.
Senn
N.,
Sigg
J.,
Sommer
F.,
Steffen
A.,
eompris dans les limites maximum et miniquent les doux souveuirs historiques d'anà
1'article 44 des statuts, et de modifier, en des sommités du monde medicai de Rio et
Et d'une façon générale, il remplira touíiuini détermiiiées au programme de Ia cons- iminiMiiiiiiiiiiMiiiiiiiiniNiiiininiumiiKm«cwc««M tan; en un mot toute cette agglomération Stierli J., Storrer E., Strub K., Steyer frêChevalier de Ia Légion d'Honneur.
res, Stutz O., Tissot G., Ulmer J./Vaudroz tes les formalités nécessaires pour arriver à eonséquence, ainsi qu'il suit, Ia rédaction du
truetion, malgré les pliües torrentielles et
Légion d'Honneur. — M.M. Arade
variétés
si
harmonieuses
constitue
un
véANNÉE 1922
6 du dit article:
Chs., Vonlanthen J., Wagner E., Widmer Ia réalisation de 1'augmentation de capital paragraphe
exc< ptionnelles qui ralentirent les travaux et
nha
&
Monteiro,
construeteur du Pavillon
o
ritable
régal.
III
"3 10 '/o, au Conseil d "administration".
Th., Zbinden Joh., Zgraggen E., Zuend L, dont s'agit.
leur causèrent des diííicultés pendant plude
1'Exposition
Française
à Rio ont été
La
pluine
est
aussi
impuissante
à
décrire
liitpressions de voyoge en Europe
Cinquwme résolution
Deuxième résolution
sieurs móis.
nommées
chevaliers
de
cet
ordre. Toutes
que Ia palette à dépeindre Ia diversité d'as- /wahlen fròres.
Pour faire publier tout ou partie du préL 'assemblée générale decide que Ia rédacDes six sections construites et inaugurées,
São Paulo, le 15 février 1923.
nos félicitations.
pects, les sites ravissants, les horizons ensent
procès-verbal,
tous
pouvoirs
sont
donTrouville,
pendant
Ia
saison
balnéaire
tion actuelle de 1'artiele 7 será complétée
quatre ont déjá été payées par le GouverLe Cônsul de Suisse:
Départ. — Nous apprenons celui (
nés au porteur d'une copie de tout ou partie
prend une animation extraordinaire. La pla- ehantés qui forment 1'embellissement unique
eomime suit:
Achilles
Isolla
nement,
Madame
Céline Lévy et enfants par le v
a
11
Monde
de
ce
Bois
paradisiaque
auprès
"Par dérogation à 1'article 8 ci-après, le dudit procès-verbal.
\'<.:Jà, M.M. les aetionnaires, les renseig- ge aussi belJe que súrç est située sur le plus duquel l'on se retrempe à 1'ombre de ses
peur
"Pincio".
Nous leur souhaitons
(Toutes les résolutions sont adoptées à
uements que nous pouvons yous fournir. beau rivage de Ia Normandie, Ia nature y arbres, aux frais gazons ornes de corbeilles Compagnie Générale des Tabacs Conseil d'administration est autorise à augbon
voyage
et
un
proinpt retour pai
menter en une ou plusieurs fois, aux prix, l'unanimité.)
Tous autres eeteireissements et informatious offranl une riehe végétation.
tous.
de
fleurs,
égayés
par
des
châlets
pittoresques
Jusque sur le bord de Ia mer, des fourrés
charges et conditions qiril avisera, le capiM. le président. — Je vous remereie, mesqui pourraient vous être nécessaires, vous
Nos condoléances à Ia famille.
eufouis dans le feuillage touffu, puis au doux Assemblée Extraordinaire du 19 Janvier
de
bois
entourent
les
habitatious
à
1'aspect
tal
jusqu'à
Ia
somme
de
100
millions
de
sieurs
d'avoir bien voulu venir assister á
serout, sur votre demande^ fournis par Ia
Parque das Aves. — M.M. M. Ro
1923 — Compte renda sténographique —
riant, des jardins mêlent leurs parfums aux murmure des chutes d'eaux se transformam
cette assemblée. J'espere que si les évène- meiro & 0°, nous prient d'inviter les lecfranes."
Direetion d* 1' "Empreza".
Le
Conseil
est
autorisé
à
augmenter
le
caeu
tourbillons
d'écume
et
au
speetacle
des
éiuauations ãe ia mer, et ce bain d'air salin
Troisième résolution
meiits politíques ne gênent pas trop consi- teurs et lectrices du "Messager de S. PauRio de Janeiro, 25 janvier 192.'.
pital social jusqu'á concurrence d'une
es!
parfumé et suffit seul pour fortifier des eaux sillonnées de cauots, de pirogues et d'
dérablement notre action au cours de 1'an- lo" à venir visiter leur établissement, comL'assemblée
générale
decide
dabroger,
à
LADlRECTioW
samme de 68.750.000 franca, pour le porleiupéraments affaiblis. Belle plage fine sans oiseaux aquatiques qui s'engageut dans les
compter de ce jour, Ja disposition prévue au née qui s'ouvre, uous aurons des résultats posé d'un vaste jardiu de 6.000 mètres
jnultiples méandres de leurs vertes rives,
ter à 100 mülions de franes.
galets.
Cet
endroit
avec
ses
2
casinos,
ses
paragraphe 5 de 1'article 44 des statuts, satisfaisants à vous soumettre.
Opinion du Conseil de Surccillance
earrés, situe dans un endroit pittoresque,
perspective idéale dans laquelle se complaieoncernant
le earaetère cumulatif de 1'intéLe Conseil de Surveillance de 1' "Empreza rues étroites n'est pas aussi élégant que ruit un gymnosophiste, fournissant 1'illusion
Un actionnaire. — Oü en est le projet de :ü) rua Santo Antônio, et dote de vastes et
La
séauce
est
présidée
par
M.
Raphael('onstruetora Rio Grande do Sul", ayant Dcauuille, dont il n'est séparé que par un d "une étendue sans fin!
Georges Lévy, président du conseil d'admi- rêt ou premiei- dividende de 7 % et de rem- fusion avec Ia Soeiété Bastos, dont les jour- confortable installations pour l'exposition
examine soigneusemenl les comptes presen- raiaee ruisseau, La Toueque, rendez-vous de
d'oiseaux de basse-cour, de chiens — partinistration,
assiste, comme serutateurs, des placer, par suite, Ia rédaction actuelle de ce naux ont parle?
Bicêtre,
Vülejuif,
localités
interessantes,
paragraphe par Ia suivante:
tes i>ar Ia Direetion, relatifs à 1'exereiee l'arisloeratie parisienne, plage embellie par en électrique du Chãtelet.
M.
le
président.
—
Nous
n'avous
rien
à
eulièrement de Loulous — d'oiseaux chandeux
plus
forts
aetionnaires
présents,
MM.
'"2o La somme uécessaire pour fournir aux vous soumettre à ee sujet. Vous savez que teurs tels que canaris, d'oiseaux aquatiques,
1921, et ayaut vérifié 1'exactitude de tous des villes et résidenees, rémiuiscences de eelBonneuil,
avenue
de
Ia
Mairie,
encadré
Andrieux
et
Thézier.
les ouapitres du bilan y relatif, cadrant par- les de Mar dei Plata, avee esplanade de 2 tlans le charmant paysage de ia Marne,
Plus de 67.000 actions sont presentes ou actions à titre d'intérêt 7 % des sommes nous avons dexcellents rapports avee eette de paons, de faisaus, etc. etc.
dont elles sont libérées et non amorties, sans soeiété. La désir a pu naitre d'un rapprochefaitement avee les documents à 1'appui, est kiloms. de longueur.
Le "Parque das Aves" est sans eontredit
tramway
électrique
à
Ia
Place
de
Ia
Conreprésentées.
Mantes (Q-assicourt) Belle ville propre et
que,
eu cas d'insuffisance des bénéfices d'un ment plus intime, mais nous n avons rien à un établissement modele dans son genre, et
d Opinion que ees comptes doivent être pleicorde.
Bougival,
Jersey
Farm,
He
La
Loge,
ou de plusieurs exercices, les aetionnaires vous soumettre á 1'heure qu'il est. S'il en mérite réellement le déplaeement.
nement approuvés, ainsi que tous les actes eoquette, quai Payol, He aux dames, de là charmant village si cher aux canotiers, vilRapport du Conseil d'AdmvnistraUon
vers Ycthcuil, au milieu d'un paysage atpuissent
réclamer cet intérêt sur les bénéfi- était autrement, croyez bien que vous en sede Ia gestion de Ia Compagnie.
lage limitrophe, le légendaire Nanterre aussi
Messieurs,
Confeitaria Selecta. — Tout S.
ces
des
années!
subsequentes".
Rio de Janeiro, le 10 février 1923. — Dr trayant avec son sol fertile, sa riante végé- sur Ia Seine. Corbeil, jolie situation au conriez immédiatement avertis.
Lors de notre assemblée du 20 septembre
Paulo connaít cet Établissement de pretation,
son
terrain
accidenté
de
côteaux
verts
Un actionnaire. — Ceei s'appliquerait-il
Francisco de Paula Marques Bapiisla de
i luent de 2 rivières et divise en 2 parties par 1!>22, nous vous avons fait entrevoir qu'en
mier ordre, freqüente exclusivement par
Leão. — Dr. Alberto Sampaio. — Dr. Joa- nlternant avee des plaines riches dans cette Ia Seine, propriété de Waldeck Rousseau. raison de Ia reprise des affaires, nous se- seulement aux actions nouvelles!
les meilleures familles de notre capitale.
province
privilégiée,
qu'est
Ia
Normandie,
M. le président. — Ceei s'appliquera déquim Machado de Mello.
Or, cette elegante confiserie se trouvant à
passage à Ycrnon, dont les promenades »e Courbevoie, belle statue monumentale de Ia rions prochainement appelés à augmenter le sormais, après votre vote, á toutes les acNotes Financières Brésiliennes 1'étroit dans son emplacement actuel, va
eomposent d'aneiens boulevards plantes de "Défense", três industriei, ainsi que Fa- capital social. Vous nous aviez déjà donné tions.
être sous peu transférée dans un local beautilleuls et faisant le tour de Ia ville et du li aux et Levallais Ferrei, qui possède un eette faculte à 1'assemblée générale du 8
Un autre actionnaire. — En somme, c'est
Obligations 5 % Nord de São Pau- coup plus vaste: nous pouvons dès mainsplendide Hotel de Ville. Clamart, bourg im- juillet 1920, en nous autorisant á porter le
eours,
au
milieu
d'une
plaine
fertile
ar"BILLET EXTÉRIEUR"
un sacrifice que vous nous demandez!
lo. — Dans son numero du 11 février, tenant annoncer à nos lecteurs que Ia Serosée par Ia Seine; pont de 22 arehes; Ia portant avee électrique à Ia place de rilôtel capital à 200 mülions de franes, mais en
Le premier actionnaire. — A une prece- "L'Amérique Latine" reproduit une note lecta va devenir de ce chef le plus grand
raison
de
Ia
réduetion
de
capital
intervede
Ville,
de
Paris,
cet
endroit
intéressaut
est
La Commission de Réparations a constate ville en general est assez mal bàtie, formée
dente assemblée, on nous a fait remarquer du Journal J A Noite" sur le gain par laj
[e ^ {
d
établissements simile iranquement de l'AUemagne aux obliga- de rues étroites et tortueuses. Forgcs les à Ia lisière du Bois de Meudon et au pied 11 ue depuis cette époque, nous désiroiis nous qu'il y avait 7 % d'intérêt cumulatif à Sao Paulo .Northern I ailroad Company du | ^
^
M
notre
vüle
tions àu Traité, et nous savous aujourd'hui Eaux. statiori thermale renomméc pour son d'une colune. Cheitenag. La beauté de ce site faire renouveler cette autorisation, pour le payer aux actions, et que c 'était une des proces que lui firent le Conseiller Antônio 1
•.
.,.. .. ..
..„
que manquement, aux temes de rarticlc ap- lae, ses sites pittoresques, bourg agréable a- et Ia variété de ses points de vue ont fait ramener à 100 millions de franes.
Prado et 1'Association Nationale des PorNos bien sincères félicitations aux. aehls
raisons
pour
lesquelles
il
devait
s'écouler
un
En présence de lextension de nos affaires
plieable, signifie manquement voloutaire. On vec son ehateau de Gaillefontaiue, généra- construire un grand nombre de maisons de
tem-s de Valeurs Mobilières. U n'est pas et sympath.ques proprietaires, M.M. Boet
des résultats satisfaisants que nous enre- temps assez loug avant que le Conseil puisse
l>laisanee;
à
proximité,
par
1'électrique
velement
bien
bàtie,
pereée
de
belles
routes,
s'en doutait bien un peu, même sans avoir
exaet,
eomme il est dit dans cette uote, que gn«tti et Orelli.
avoir droit à une part dans les bénéfices.
le texte sous les yeux et je me. demande com- entourée de bois qui offreut de charmants itaut du bld. St Germain (Auxerre) se trou- gktrons depuis plusieurs móis, nous avons
Un geste généreux. — Mr. André
M. le président. — Cest précisément en le Tribunal de São Paulo ait donné gain '
ve le romantique hameau Bobinson, três fré- envisagé pour un avenir prochain une augment on aurait pu qualifier ce manquement paysages, de ravisantes promenades.
de
cause
à
Mr.
Prado
et
que
cette
décision
Cateysson,
éminent ingénieur ebimiste,
onsidération
de
cette
résolution
que
le
Conüieppe. Plage de galets. Parmi ses prome quente les dimauehes et jours de fête, avec mentation de 18 millions 750.000 fr., qui seil vous propose de réduire son pourcen- ait été annulée par Ia justice fédérale. Le vient de faire donation à l'Association Bre
d 'involoutaire. 11 sagissait pour 1'Allemagóafés
ne de livrer quoi? des bois qu'elle peut ex- nades, à signaler le jardin anglais qui setend ro selschaútante, des chãlets, eabarets, ear- porterait notre capital social à 50 millions. tage sur les bénéfices de 15 à 10 %. Mais procès a, en effet, été fait dès le début de- silienne de Ia Presse, d'un domaine de
"
, etc. Pavillon bleu rue Malabry. Cette augmentation nous paraít devoir suftraire de ses íorêts domaniales. Par consé- entre Ia ville et Ia plage sur une longueur de
1 'ordre prévu par les statuts pour Ia répar- vant Ia justice fédérale, et Ia São Paulo 200.000 mètres earrés, situe à Bananal,
Mamts cafés restaurants dans les châtaig- lire à nous besoins actuels, mais des affaires
quent les Irais se réduisent à une dépense de plus d'un kilomètre, les jetées, les cours mers
Ia
tition
n'est pas interverti.
Northern y a également eu gain de cause dans une région des plus salubres, dont
et daus les
o
noyers. Châtillon, Malakoff, importantes peuvent se préseuter dans un
main-da-uvre. Si 1'AUemagne en est là, il Bourbou et les falaises d'oú l'on jouit d' rd
température
varie
entre
20°
et
—
4
.
Ce
Un autre actionnaire. — Mais néanmoins, dès le début, Ia dernière décision qui vient
imtile de lui rien demander davantage, une vue admirable, sont des autant d'at- l ,(]'s 1'électrique de Ia Porte d'Orléans, loca- délai relativement court, demandant un ca- 1'intérêt cumulatif courra jusqu'à aujour- d 'être proférée déclarant que les obligations domaine est destine à rinstallation d'un
pital
plus
considérable.
Si
cette
éventualité
^' ' ititéressantes terminant à Fontenag aux
et nous pouvons prévoir ses protestatious in- traits.
,W.toi 5 % Nord de São Paulo placées en Franee sauatorium ou d'une colonie de acanees.
Hoses Ce oli bour
J
S est agréablement situe se presentait, nous serions obligés de reunir d'hui.
■""wnées ou larmoyaiites quand on lui récla- Après des voyages intermittents réalisés de sur leOfficiers d'Académie. — Le Gt
Un
autre
actionnaire.
—
II
vaudrait
peut- sont nulles, et que leurs propriétaires ne
Paris vers cet ensemble des villes précitées,
penchaiit d un côteau dans un terri- à uouveau une assemblée générale extraor'p montant d'une échéance.
Français
a déeoré les personnes srwantes
être mieux faire coíncider cette modifica- peuvent, par conséquent, faire de proeès à
est donc claire; néanmoins illeonstituant un réseau éparpillé de'oes beaux toire oül'on remarque de nombreux champs, dinaire. Or, vous savez que les délais impo- tion avec Ia fin de 1'exereiee cios le 31 dédemeuranl
au Brésil: Io) Ma.
selle
qui que ce soit. Au lendemain de Ia publisés par Ia loi pour constituer ees assemblées
M
coms
ue
Ia
Trance,
passõns
maintenant
en
justes
et
surtout
des
rosiers
qui
donnent
à
Boissavy,
institutrice,
de 1'Ambassadt ran^xoveo. a/voi." \vZ tcxi-è» J'. i S^n, surtout
cembre
dernier.
cation
de
Ia
note
en
question,
le
journal
"A
un aspect des plus nants. Cham, sont longs, et que bien souvent, en raison du
dans Ia situation pi'ésente. Nos bons amis revue rapide avec l'indulgenee bienveillãnte Fontenay
M. le président. — Cest ce que nous au- Noite" Ia rectifia d'ailleurs lui-même dans çaise de Rio; Mr. Braga de Azevedo, du
m
de
1'aimable
lecteur,
1
'interessante
série
des
VRoute
des Lions. Pare et ehateau quorum exige, plusieurs convoeations sont
Ministère des Affaires Étrangères du Bivanglais soni, .raiment terribles dès qu'il s'
rions fait si nous avions pu tenir cette as-Jjes termes oü nous venons de le faire.
La localité est agréable, son nécessaires avant que 1'assemblée puisse désil; Mr. Debize, agent eonsulaire de Frauagit des réparations. Sir John Bradbury n'a multiples et suecessives pérégrinations des «Plendides.
semblée
en
décembre
dernier,
ce
qui
etait
est
eurieux
qu'en
présence
de
cette
décicham
P de eourses est renommé, Chantilly libérer valablement. Nous vous demandons eu notre désir. Mais je ne crois pas qu'il est
ee à Porto Alegre, et Mr. Guaraná, traducpas pu aller jusqu'à reconnaitre qu'en nous nvirons de Lincomparable Ville Lumière,
sion,
les
obligations
n'aient
pas
eonsidéraee que Ia nature et 1'art peuvent pro- eonséquence d'autoriser votre Conseil á ele- au pouvoir, même de Ia major ité d'une asrefusant des bois qu'elle nous doit et qui formant Ia couronne resplendissante de ce réumt
blement baissé en bourse de Paris, comme teur jure brésilien.
(hure
brillant
diadème
de
rUnivers,
auquel
ne
rend'agréable
pour former un des plus vei- le capital social, ensine ou plusieurs fois, semblée, de modifier ce qui a existe jusqu'
Calendriers. — La S. A. Martinelli,
lans sa possession 1'Allemagne manque
il y aurait lieu de s'y attendre pour des tiendroits de Ia Franee. Les plames, les à cent millions de franes, quand il le jugera
agent
general
de Ia grande Compagnie de
engagements. La seule pensée que nous draient jamais assez d'hommages, les lio- beaux
iei
en
vertu
d'une
disposition
statutaire.
tres
qui
viennent
d'être
declares
nuls,
bols et
«ôteaux que renferme le pare y convenable.
Navigation
"Lloyd
Royal Hollandais", a eu
pouvions eutrer dans Ia Ruhr les met hors sannas si dithyrambiques qu'ils soient, de offrent '¥
les lus
En ce qui concerne Ia première tranche de C 'est pourquoi nous serons obligés d 'adopD'après certaines indiscrétions, le lamabilité de nous envoyer un magnifique
P
agréables paysages qu'il soit
deux. D'oü vient ce parti-pris violent! Sans nos llomères modernes. Procédons donc par
ter Ia date du vote de Ia résolution. II n'y groupe Matarazzo aurait offert une somme
donné de contemplei-. Les cascados, les par- L^.750.000 franes que aious comptons émetdoute d'une vieille tradition de Ia politique ordre alphabétique:
a d'ailleurs pas à cela d'autre inconvénient de 62.000 contos pour une très importante ealendrier — un des plus artistiques que
terres les iles et les
tre
dans
un
délai
très
rapproché,
nous
vous
As nières. Place Voltaire, boulevard Natio>
bosquets forment dans
britannique qui veut tenir Ia Franee éloigque eelui d'imposer le caleul peu complique industrie à Ribeirão Preto; Ia proposition nous ayons eu roecasion de voir jusqu'à
leur
Ia vue Ia plus délicieuse qui proposons de décider que les actions çorresee jour, représentant un des paquebots de
Bée du Rhiu et Ia renfermer dans les limites nal, He de Ia Jatte un des principaux ports nusseensemble
d 'une petite f raction.
s £fnr à
aurait été refusée par le Major Luiz Fer- Ia Compagnie Hollandaise recevant, au larI
'«
1'imagination. St Denw, pondantes bénéficieront d'une égalité comque Ia Grande-Bretague entend nous tracer. de eanotage parisien, de eette lère place, rellé
Un actionnaire. — Adoptez Ia date du 30
raz.
à 1'ile du même non, ville industrielle plete de traitement avee eelles dont Ia jouisge, le pilote. Cest une véritable oeuvre d'
Politique sans imagination et sans envergure parcours ravissant en tramwav électrique très active
juin.
.
tíJ.MM
E lise
sance
remonte
au
ler
janvier
1921,
ce
qui
Courbevoie, Bineau, Puteaux, Suresnes,
- S
histonque í)ü sont ensequi en est toujours à rechercher le vieil éLe trafic mutuei a été établi entre art dont nous remereions vivement Ia S. A.
M.
le
président.
—
II
vaut
mieux
supprivehes les
dépoudles royales depuis Dagobert permettra aux souscripteurs de participer
quililire européen et qui se figure que dans en face le Mont Valérien, son pont commu-.
mer le plus tôt possible cette necessite de Ia E. de F. Mogyana et le E. de F. de Martinelli.
niquaut
avec
1'entrée
du
Bois
de
Boulogne
Vsqu'à
Louis
XVIII. Abbaye constrmte en depuis cette date au dividende cumulatif de
Arrivé à S. Paulo. — Nous avons
sou ile Ia Grande-Bretague est à l'abri de
1'intérêt cumulatif. Je crois que là est votre Goyaz.
à
par un électrique jusqirà Ia Porto Maillot, P237 Par St Louls- Passage à St Ouen, á 7 % prévu par 1'article 44 de nos statuts. véritable intérêt.
eu
le
plaisir
d'y voir M. R. de Trobriand,
tout danger.
Espirito Santo 5 % 1908. — M.
aetif
et
zélè
directeur de 1'Office FranMais les Anglais sont aussi des marchands et St Cloud, vers Ia terrasse de 1 'Orangerie ' Pioximité, locahté ouvnère d'un mouvement Lassimilation complete des titres nouveaux
Un actionnaire. — Toute Ia question est Hector de Souza, député de 1'Etat d'Espiçais du Tourisme. Ministère des Travaux
de eharbon; ce sont même des marchands et de Ia Cirande Cascade, longeant ainsi les nitense. Enghisn les Barns, en électrique de- permettrait aussi de n'avoir qu'une inserip- de savoir s'ü y aura un dividende. S'il y
rito Santo au Congrès Brésilien a été
forl avises, ear ils nous ont fait payer ce bords enchauteurs de cette Seine, siège de puis Ia place de Ia Trinité, passant par Epi tion unique à Ia cote 4u marche de Paris.
chargé de venir à Paris négocier avec les Publics.
Pour les tranches ultérieures, nous vous" en a un, cela n'a pas d'importance.
tw,y, St Denis. Le Casino, Ia jetée et les
Nous le saluons bien cordielement.
Un autre actionnaire. — La situation des porteurs, au sujet de Ia reprise du service
Bords du Lac sont les principales attrac- demandons d'autoriser votre Conseil à en
De passage. .— Nous avons eu le
tions de cet Éden de résidenees elegantes, fixer en temps voulu les conditions d'émis- anciens aetionnaires, qui ont déjà supporté des obligations 5 o|o de 1'emprunt Espirito plaisir de voir à S. Paulo Mr. Georges Cojfetã banho c ícileíífc, ckre ser usado o
■■•■•■iiuiiiHUHiiiiinnHn
Ia réduetion de moitié du capital, se trouve Santo 1908.
très peuplé et coquet, situe au pied des col- sion.
lomie, représentant de l'importante manuNous vous proposons en outre une double eneore lésée du fait de Ia suppression à
unes de cet endroit ideal et charmant qui
II n'est pas eneore possible de savoir faeture française de pneumatiques et artil'avenir
de
1'intérêt
cumulatif.
Pour
cétte
modification à l'article 44 des statuts.
s 'appelle Montmorency.
quelles propositions seront faites aux por- eles en caoutchouc "Soeiété Générale des
D'une part, le Conseil, désireux d'aban- raison, je me permettrai de vous demander teurs. On sait qu'il avait été question du Établissements Bergougnan" de Clermont(à suivre).
donner au profit des aetionnaires une partie si le Conseil ne pourrait envisager Ia pos- versement d'une somme globale de 212 fr.
Henry BEAUTEMPS.
F0EMUL\D0D-a\W10Mlh
de créer deux sortes d 'actions, d 'une 50 pour le réglement des coupons arrièrés Ferrand. Après quelques jours passes dans
%mco que rraaliea com o melhor de.
de ses avantages statutatres, vous propose de sibilité
■
part
les
nouvelles et, d'autre part, les ac- (d'un montant de 237 fr. 50 or) et le rem- notre capitale, Mr. Colomic est parti pour
réduire de 15 à 10 %"sa part de bénéfices.
\ Específico do
qualquer procedência, pelae euae^
Consulat de Suisse pour les Etats D'autre part, il vous demande de suppnmer tions anciennes, qui continueraient à jouir placement des obligations actuelles de 500 Buenos Aires.
Nouveau confrère. — Enfin, "Le
qualidades anfisepflca6. aromaftcas
| — RHEÜWISMO, —
de São Paulo et Paraná
pour l'avenir le earaetère cumulatif de 1'in- de 1'intérêt cumulatif.
franes nominal, eontre des obligations 5 o|o Quotidien" est apparu, et ce, malgré l'opJe
sais
bien
qu'il
faut
allécher
les
noue modkidade de sen preço. ~~~
sob qualquer forma que
Rua Barão de liapetininga, 35—São Paulo térêt de 7 %. Cette disposition, qui se trouve
de 320 franes nominal, de l'emprunt 1920. position tenace de Ia grande presse, qui a
rarement dans les statuts des sociétés ano- veaux souscripteurs, mais il faudrait aussi
se apresente.
*~—Condicionado em elefantes
Les lits des rivières Coxim & Ta- fait tout ce qu'elle a pu pour empêcher le
Le Consulat de Suisse a 1 'honneur de rap- nymes, n'a pas Ia souplesse qui convient aux tenir compte aux anciens des sacrifices qu'
caixinhas memflicas de 3 sabonetes •
quary,
à
Coxim, Matto Grosso, produisent nouveau journal républicain de voir le
peler à tout citoyen suisse établi dans les opérations commerciales, et elle peut, dans ils ont supportés.
actuellement de grands et limpides dia- jour. Mais "Le Quotidien", a les reina soM.
le
président.
—
Les
nouveauv
sousEtate de São Paulo et Paraná, l'obligation le cas d'augmentation de capital d'une So-
wnwm
fc
™
TIM
Wistira TiUpipli CemptBj Limited
J
ComBMUÚMIiOB ilirttts ti rapicW »»•« teu»
Ut pari ás monda,
L«i UlégremmM préitaUí sux burMsx qui
*« MBt «M d» 1* Compagni* dtrroat porter 1■•■*•> "YIA WESTERN" écrits » lWre par
l'«»»é<K»ur.—Tariti et informationi dana to»»£
laa bvraaux tíléjraphiquai eu directemem de Ia j
i
Thi Wutsra Tilignph Cjmpinj Limitai,
RUA JOSÉ BONIFÁCIO, 5-A - Sobrado
— S. PAULO —
lides, eréé qu'il est par plus de 25.000
Français et Françaises associes pour deferi
d<re et perfectionner les tnstitutions républieaines. Et le résiiltat de toutes ces nianceuvres a été Ia eréation d'uri organe totalement indépendant — au point de vue
teclmique tout eomnie aux points de vue
moral, politique et financiei' — possédant
son inmeuble propre, «es maehines particulares, en un mot à 1'abri de toutes les surprises, et, en general, mieux installé et
mieux outillé (jue le reste de Ia presse parisienne.
Voilà donc Paris et Ia France dotes d'
un granel journal, au moins égal aux meilleur.s en ce qui concerne Ia partie matériel]e. Quavil au moral, nous le eonnaissons
à 1'avance, puisque nous eonnaissons \r
"Progrès Civique" dont il est issu, et qui
continue, lui aussi, de son eôté, le bon
i-mnbat.
Nous adressons, ii nòtre nouvéan confie
re parisien nos enthousiastes féficitations íi
1'oeeasion ■ de son premier numero, et lui
augurons le succès grandiose qui ne peut
manquer d'aeeueillir le journal vraiment
honnète et nettement républieain qu'est
"Le Quotiãien"'.
Transferi. — I/"Empreza Lilla Fditora Internacional", 1'importante firme
d'éditions de journaux de mode, vient de
transféiei- ses bureaux et magasins rua S.
Bento n" 55, ce que nous nous empressons
de comnumiquer à nos lecteurs et surtout
à nos leetrices.
—— Conferen.ee. — Le Comte de Lagui
M.M. drs. René Thiollier, Mareei ThiolCinc Republica,. — Toujours conilier, Luiz Pinto Serva et Ricardo Severo, ble. Films de tout premier ordre, musique
s'étaient fait exeuser.
excellente, eonfort parfait.
Le banquet s'est déroulé dans une atmosphèttv U extreme eordialité. Au ejiampagBABIOLES
ne, Ia parole fut prise par M.M, de Bojano, Bergougnoux et Salim Akel. Mx. LucEntendu sur Ia Plage du Guaruja.
ciardi remereia en une eloqüente improviUne dame à son compagnon de bain.
sation.
— Hé! Moise, v'la des Dames; veux tu
Mr. L. Emerat, ex-consul de Fran- mon ombrelle pour caeher ta religion?
ce à Rio, est arrivé à S. Paulo ou il vient
assumer les mêmes fonetions.
Entre époux.
— Et tu sais bien que tu n'étais pas une Jeanne d'Are quand je t'ai épousée...
— Bien heureusement! Avec toi je le
Théâtres, Divertissements et
serais encore.
Concerts
—o—
Au Bar.
— Et qu'est-ee qu'elle a dit, ta femme,
Apollo. — Troupe Abigail Maia.
que tu ne sois pas rentré cette nuitf
Succès continuei.
— Rien!... Elle n'est pas rentrée non
Boa
Vista. — Troupe Natiouale
plus.
"Tlieatro Sertanejo".
CORTUME FRANCO RRASILEIRO
fflVMiULTjiw sS^^retcb.'ano' 6to',pour *™>*'°h'"aoir
IIHIITAV "
> de couleur, estampe, fantalsie, blanc, etc, pour chauelflUU I lll sures, chaussons, articles de voyage. reliure, mobilier, etc.
UftYÍUllr de toutes les formes, Buffalo blanc et de couleur, spéDUAljALr
cialité pour ballons de Foot-ball. etc.
—Semellea et oroútea
ARTICLES EXCLUSIVEMENT NATIONAUX, PLUS AVANTAOEUX ET MEILLEURS
QUE LES PRODUITS ETRANOERS SIMILAIRES IMPORTES
Ne pas oublier de faire une visite aux immenses dépôts de Ia
Tannerie, afin d'examiner ses dernières nouveautés.
AVENIDA ÁGUA BRANCA, 108
- Bonds 35 et 37
Téléphone: Água Branca, 27 — Casier Postal, 575
Adresse Télègraphique "Franbra"
Codes: A li C Ôème (améliorée)— Ribeiro - AZ — Lugnega
SÂO PAULO RAILWAY COMPANY
Horaires des trains de voyageurs. en vigueur entre S. Paulo et Santos
J'informe le public que, depuis le ler juin dernier, les horaires sui-j
vants sont en vigueur pour les trains de voyageurs entre S. Panlo et Santos, |
et sont affichés dans toutes les gares.
j
L'horaire des départs et des arrivées à S. Paulo et Santos est le;
suivant:
De S&© Paulo â Santos
Départs de S.Paulo 5 45
Arrivées à Santos. 8.07
des suites d'hémorragies consécutives aux accouchements,
si l'on prend Ia
6.00
8 82
J}e
L.
Départs de Santos 6.20
Arrivées à S. Paulo 8.47
8.00
9 50
S.
R.
F.
7 45 7 50
10 00 9.40
8.00 10 00 12 10 14.10 14 30 16.12 16 36 18.40.
10.17 12.30 14 38 16.05 16.58 18.02 19.04 20.66'
Santos ã
R.
I
São
R.
1
lr*aulo
F.
L.
X.
R.
R.
F.
8.16 10.25 12.55 14.10Í 16.10 16 30 16.42 17.20 18.55 19 *5
10.25 12.50 15 27 16.361 18.25 18.20 18 54 19.48 21 06 21 45
peiroí
Désignation des letíres :- F.— Circulent seulement les dimanches etjours fériés
L.—Circulent tous les jours, excepté les dimanches et jours fériés, et seront
composés d'un wagon «Pullman» et de deux wagons de première
classe, avec places numérotées. Ils ne transporteront ni colis ni bagages. Les places de Ia voiture «Pullman» et des deux wagons de
première classe pourront être réservéesj Ia veille, sur présentation du
billet à 1'Agenee de Ia Compagnie, rua Anchieta n. 3, ou aux gares
de Ia Luz ou de Santos. Prix du supplément pour le wagon «Pullman»
Rs. 2$000 pour un voyage direct.
R. Comporteront un wagon restaurant entre S. Paulo et Alto da Serra.
S.- Oirculeront seulement le samedi, pendant les móis de Mai, Juin et Juillet,
et ne transporteront ni colis, ni bagages.
X. Ce train será composé de 6 voitures, et ne transportara ni colis, ni
bagages.
S. Paulo, 1G Mai 1922.
POUR GARDER TOUJOURS
DE BEAUX ET LONGS
CHEVEUX
Cette préparâtion universellemerlt- appréciée, offre 1'avantage de maintenir
Ia tète dans un état d'extrême propreté sans rendre les cheveux secs ni cassanís.
Sa composition complexe et minutieusement étudiée, prévient toute cliut« de
cheveux et détruit radicalement les pellicules. CEST LA LOTION QUI S'iMPOSÈ
DANS LE CAS DE CHUTE DE CHEVEUX CONSÊCUTIVE AUX MALADIES.
POUR LA FEMME, il facilite 1'ondulation, perniet les coiffures les plus
elegantes, et donne à Ia chevelure, qu'il rend souple, soyeuse, légère un
aspect de vie et de santé.
POUR L'HOMME, il prévient les chutes de cheveux causées par les faiigusi,
par les veilles, les préoccupations, le travai! intellectuel et Ia vie intense
de notre temps.
POUR L'ENFANT, il fortifie le cuir chevelu délicat et sujet à de noiTibreuses
maladies, et assure, pour 1'avenir, Ia santé parfaite des cheveux.
c
POUR TOUS, c'est un produit d'hygiène parfait.
WESTINGHOUSE
CHAMPAGNE
Byingíoíi & Cie.
"FLUXO-SEDATINA"
Largo da Misericórdia, 4 et 4-a
15 jours avant de niettre au monde.
S. PAULO
nau
UJJLLU I I 1,11 | |,J 1 iw
JE. A. JOHNSTON, surintendant.
FERSà REPASSER
On ne meurt plus
C* JP* «_*. i c
fiJÍ&mms*lM<gí-x' o.*.
X-JS&
tH VENT8 J*NS TOUTÍS CBS PHARMACIES, PARFUMEHICS. CRAND3 JiAúÂSINâ.
F. VIBEJIT, FABRICANT, LYON
VEÜVE CLICOUOT
Hanco Hypothecario do 13i*»«>il
che a donné, le móis dernier, à Paris,
Evite les douleurs des accouchements,
BILAN au 30 décembre 1922
à Ia Société d'Agrieulture, une eoiilerencoupe les hémorrhagies ante et post
ce sur le voyage qu'il vient de faire en AK::T-»»a»s»RíJM»K
ACTIF
PASSIF
partam, Ouérit les coliques utérines
mériqne du Sud, et en partieulier à Rio
en 2 heures, régularise les périodes
1. Capital à réaliser
3.053:820$608 1. Capital
16.0ÜO:000$000
de Janeiro, à 1'oceasion de FExposition
et guérit toutes les rnaladies de l'uté2. Effets escomptés
876:574*000 2. Fonds de reserve
383:751$719
Internationale du (Vntenaire. L'orateur
rus, les flueurs blanches, les inflam3. Dépôts eu comptes courants
3. Traites et effets à recevoir pour
a exj?>«é Ia situation des cheptels d'Argen
mations des ovaires, Ia suspension
c[ propre, de 1'étranger.
avec intérêts ......
903:710$780
11:670$000
tine, d'Uruguay et du Brésil, et a fait
4. Id. id. id. de 1'intérieur.
Dépôts en comptes courants lides règles et tout les maux qui atta5. Traites et effets à recevoir à 1
mites—Gaisse d'Epargne . .
182:172$040
ressortir Ia part prise par les races franquent Ta femme. La «FLUXO SEencaissement de 1'étranger .
Dépôts en comptes courants
DAT1NA» est Ia salvation des femçaises de bétail à leur composition. 11 a ter64:152$500
sans intérêts
$
6. Id. id. id. de 1'intérieur. .
mes. Est employée dans toutes les
mine en eonseillant d 'augmeuter les ex100:0005000 6. Dépôts à terme
7. Valeurs en liquidation .
$
186:5001635 7.
8. Avances en eomptee -courants
» eu compte d'encaissecmaternités du Brésil.
■ ■■l|IHMIItlllMI(ll|l|l|H(MMflllliait>ll
ortaVmns ae reprodueteurs français en
13:427$246
9. Valeurs cautionnées—Gages
ment, de 1'étranger ....
$
mériquç du Sud, et spéeialement au BréRecommandée aux médecins et aux
Cüííft qualper DOR
u
10. Valeurs déposées
627il82*800 8. Dépôts cn compte d'sncaisesages-femmes.
sil.
ment, de 1'intérieur ....
$
11. Caísse-Siège pocial. ...
$
1 ^WEVfi^CA ou
9. Titres en circulation et en dépôt
527:182$800
12. Agences et filiales à 1'étranger
$
Un bon avis. — Un bon coin à sigDans toutes les pharmacies et drogueries
13.
>
»
»
» 1'interieur
$
10. Siège Central, Caisse ...
$
naler à nos lecteurs: e'est Ia Confiserie
14. Correspondants à 1'étranger
$
11. Agences et filiales à 1'étranger
$
Viennoise, G'ò rua Barão de Itapetininga,
Dépositaires :
»
>
»
> 1'intérieur
$
15.
»
» 1'intérieur . 4.459:451$481 12.
oro potico;;ferr7po.
en faee 1 'Hotel da Paz. La Rua Barão áe
16. Titres et fouds appartenant à
13. Correspondants a 1'étranger .
744:395$436
GAIiVÃO Ac <'o.
Ia banque
7.555-.280$000 14.
»
> 1'intérieur . 4.409:329$264
Itapetininga croit eliaque jour en imporTSS^:2$5QQ
17 Hypotheques - Portefeuille hy15. Valeurs hypothécaires—Portetance. Peu à peu, 1'axe des affaires se dépothécaire
2.864:505$642
feuille Hypothécaire. . » . 1.174:170$990
Avenida
S.
João.
146
—
S.
PAULO
plaee, et s'infléchi1 nettement du eôté de
16. Effets à payer
$
18. Caísse: en espèees courantes en
5:239$403
banque
711:132$926 17. Profits et Pertes
cette belle artère, qui ne tardera pas à de18 Comptes divers
414:372$870
19. Caísse: en monnaies d'or .
$
venir une des principales de S. Paulo: c'
19. Reserveextraordinaire . . .
177:653$391
20.
>
ea nutres monnaies .
$
est ce qui explique raffluence toujours
21.
>
à Ia Banque du Brésil
$
20. Bonification de Traites Hypothéplus grande d'établissements importanls
caires
321:6241372
22.
>
dans d'autres banques
142:310$580
23. Comptea divers
3.827:933$347 21. Reserve sur participation imdans cette tue, tclle Ia Confiserie Viennoi24. Immeubles
1.829:761$300
mobilière
$
se, appelée à devenir une des meilleures du
genre, et des plus confortables. Aussi en26.243:693$065
26.24 3:693$065
Total de 1'actif
Total du passif.
gageons-nous ceux de nos lecteurs qui ne
»
Ia eonnaissent pas encore, à aller y faire
Pour le Directeur-Président, Dr. Victorino Paula Ramos.
un petit tour...
Le Chef de Ia Comptabilité: Jacques Pouzet.
—,— Un monumeni au General />iaz. —|
t
Les citoyens brésilieus résidant en [talie,
áá
ff
ont décidé de prendre une part active à 1'
APPARE1L BRISE pour augmenter le rendement du sucre en
éreetjon du monument que 1'Italie va dequantité et qualité. Facile à manier, ne nécessitant pas Ia vapeur pour
dft^iiiiiifMiiiüKiiiitiiiiifitauat i
ver à Naples au General Arniand Diaz. La
son échauffement.
(■(iiiiinission constituée à cet effet, présidée
0^
Moulins, évaporateurs, clarificateurs, turbines.
par le Dr. Laurindo Ribeiro, a commencé
R. Alíares Penteado, 6 - S. Paulo—Casier Postal 711—Téiéph. Cem. 131 et 132
à reunir les fonds et s'esi ádressée aux
Coznpa33h.ia Ziidgerwood do Brasil
compatriotes de Ia mère patrie, afin de leur
Caixa 84 — S. PAULO
demander de eontribuer, eux aussi, par
CONTIENT,
LE LEGITIME
leur obole, a ee monument. Le Niègc de Ia
Obtention de Carnetsd'identité, PasOn se charge de toutes affaires, d'
Cotinnission esl situe Via Yineenzo Monti,
seports, Naturalisations, Certificats d' achats et de ventes de terrains, per2í), ou les dons en espèees peuvearí être aâge, de Nationalité, Justifications, Pré- ceptions de loyers, d'intérèts et de didressés.
parations d'Actes de Mariage, Légali- videndes; d'acheminement et de perOpération. — L'émine»1 cônsul d'
sations en tous Consulats, Procurations ception de tous comptes en tous déparAngleterre, Mr. AJbbott, qui était entre à
pour tous pays, Pétitions et requêtes tements publies.
1'IIôpital de Ia Samaritaine, afin de se souen toutes les Juntes de Oommerce du
Obtention de certificats. Etablissemettre à une délieate opération, néeessitéc
Pays.
Enregistrements
de
toutes
marments de tous contrats, d'actes de toute
par son état de santé, a repris maintenaiii
D'accord avec 1'autorisation de Mr le Préfet Municipal, afin d'éviter les
quês industrielles et de commerce. Ser- nature. On se charge de toute besogne
le coui-s de ses oecupations, complètemenl
perturbations provoquées par les travaux de reconstruetion de Ia chaussée de Ia
vices en tous les Ministòres et Secreta se rattachant à Pindustrie et au comrétabli, grâee à sa vigoureuse constitution rua Barão de Itapetininga, à partir du 28 février, les tramways des lignes ci-après
riats
d'Etat.
merce, d'inscr iptions et de radiations
et aux soins dévoués e( éelairés du Dr.
auront leurs itinéraires modifiés de Ia façon suivante, jusqu'a ce que les travaux
hypothécaires.
Obtention
de
concessions
de
lettresBILAN
AU
31
janvier
1923
soient termines:
Lane.
Célérité et discrétion.
patentes et de brevets d'invention au
Linha ALAMEDA GLETTE (N°. 17): - Largo São Bento, Rua Libero BaNos bien sineères félieitations.
Brésil et à 1'étranger.
AOTIF
PASSIF
daró, Viaducto do Chá, rua Xavier de Toledo, Rua Consolação, Rua Maria AnMouvement consulaire. — Lactif
Pour plus amples informations s aEnregistrements à Ia Bibliothèque dresser à E. Hollender, Directeur du
7.350:OO0$O0O
1 Capital à réaliaer
1 Capital frs. 12.500.000 à 588
cônsul de France à 8. Paulo, Mr. Bugène tonia, avenida Hygienopolis, Rua Martim Francisco, alameda Olette, alameda Ba2.0t'9;350$171 2 Fonds de reserve
2 Efrets escomptés
Nationale de tous travaux littéraires, Messager de São Paulo.
Lucciardi, vient, à peine rentré d'Lurope rão de Piracicaba, rua Duque de Caxias, rua Santa Ephigenia, Viaducto Santa
3 Effets à recevoir de 1'étranger,
sciontifiques ou artistiques, livres, bro3
Dépôts
en
comptes
courants
Ephigenia
et
largo
São
Bento.
ou il était allé prendre quélques móis de
compte propre
avec intérêts
8.080:262$837 chures, travaux, compositions dramati- Travessa da Se, 7, sobrado (Wenceslau Braz)
Linha HYGIENOPOLIS (N° 25): - Largo São Bento, Rua Libero Badaró,
4 Id. id. de 1'intérieur, ei propre
repôs, de recevoir une nouvelle affeetion:
quês, musiques, peintures, sculptures, Caixa Postal s minúsculo,
4 Id. id. limites
=
5 Id.id. de 1'étranger, à Í'enenisil a été nommé titulaire du Consulat de Viaducto do Chá, rua Barão de Itapetininga, praça da Republica, rua Marquez de
Téléphone 561, Central,
5 Id. id. sans intérêts .... 3..627:180*757 gravures, lithographies, photographies
sement
Itu',
rua
Amaral
Gurgel,
rua
Major
Sertorio,
rua
Itambé,
rua
Maranhão,
rua
Rio
France à Rio, et est déjà parti prendre
6 Id. id. de 1'intérieur, à Pencaig6 Id. à terme fixe
20.420:444$'30 illustrations, etc.
QãA
de
Janeiro,
avenida
Hygienopolis,Rua
Maria
Antonia,
rua
Consolação,
rua
Xavier
OAlJ PAIIíO
rAU1J
Angleterre, Mr. Abbott, est entre à l'Hôsement
Traductions
en
toutes
langues.
'-'
7
Id.
en
compte
encaissement,
de
de
Toledo,
Viaducto
do
Chá,
rua
Direita,
rua
15
de
Novembro,
rua
João
Briecola,
7 Valeurs en liquidation . . .
possession de son nouveau poste.
1'étranger
rua Boa Vista et largo São Bento.
8 Avances en comptes courant» . 28.410:131$129
Avant son départ, les principaux mem9 Valeurs ea caution .... 81.S99:455$6!'0 8 Id. id. de 1'intérieur ....
Linha ANASTÁCIO (N° 37): — ALLER: Praça dos Correios, avenida São
bres de Ia coloriie, ainsi qu'un certain
51:<S35$3O0
»
en dépót
9 Titres en cauiion et en dépôt .
João rua São João. alameda Glette, rua Palmeiras, largo Perdizes, avenida Água 10
Caísse, siège social.
. . .
nombrè de liautes personnalités brésilien10 Siège social ...... 49.542:3401870
Branca, rua Guaycuru's, rua Trindade, rua 12 de Outubro, rua Barão de Jundiahy, 11
Pondéo ea 1863
12 Agences et filiales à l'étranger.
nes et étrangères, ont tenu, eu signe de rua 9, estrada Jundiahy, jusqu'à Ia cour de l"'Armour"; - RETOUR: Estrada
11 Agences et fiales, à 1'étranger.
13
>
»
»
» 1'intérieur.
Siège Social — 4, >Ioi-srate Street, Londres
baute estime, à organiscr un banquet en Jundiahy, rua 9, rua Barão de Jundiahy, rua 12 de Outubro, rua Trindade, rua 14 Correspondants à l'étranger
»
„
»
» 1'intérieur .
34fl:191$991 12
Succursale de S. Paulo — (Provisoirement Rua Alvares Penteado, 19)
son honueur, (jui eut lieu à ['Esplana- Quaycuru's, avenida Água Branca, largo Perdizes, rua Palmeiras, rua Lopes de
15
»
» 1'intérieur
13 Correspondants à 1'étranger
Tanital
Bonaopif
£
2 000 000
Succursales à: Manchester, Pernambuco, Ba16 Titres et fonds appartenant :i
Capital sousent
X
t """"""
da Hotel. Y a-ssistaient, outre Mr. E. Oliveira, rua Barra Funda, alameda Eduardo Prado, alameda Barão de Limeira,
hia
Rio de Janeiro, Santos, Rio Grande
•
■> 1'intérieur
19.725:983$541 14
Ia Banque
»
réahse
%
I.UOU.UUU
porto Alegre, Montevideo, Mercedes, RosaLucciardi, Mr. Mane et Mlle Frontini, Mr.
. . 64.267:6341690
rua General Osario, rua Santa Ephigenia, Viaducto Santa Ephigenia, largo São 17 Hypotheques
29.651:623$851 15 Valeurs hypothécaires
Fonds da reserve
£
1.000 000
rj0 de Santa Fé. Buenos Ayres et Pergamino
et Mme Bergougnoux, Mr. et Mane Worms,
204:194$059 16 Effes à payer
18 Caísse: en espèees courantes .
Bento, rua Libero Badaró, avenida São João et praça dos Correios.
La banque a des correspondants dans toutes les principales villes d'Europe, Etats
19
>
en
or
.....
.
|17
Profits
et
Pertes
Mr. et Mme Albert Lang, Mr. et Mme De.
Linha LARGO DAS PERDIZES (X) : - ALLER : Rua Libero Badaró,
Unis, Brésil, Rio de Ia Plata, ainsi qu'en Australie, Canadá, Nouvelle Zélande, Afnque du Sud,
»
en monnaies diverses .
2.399:400$405
Lobit de Monval, Mr. et Mime René Genin.
avenida São João. rua São João, alameda Olette, rua Palmeiras, largo Perdizes, rua 20
264:887$108'18 ComPte8 diver8
Egypte, Syrie et Japon.
.
21
>
à Ia Banque du Brésil.
Emission de cheques sur les succursales de Ia Banque et sur ses correspondants.
Mr. et Mme Legros, Mr. et Mme Pierre Cardoso de Almeida, jusqu'au coin de Ia rua Turyassu'; — RETOUR: Rua Cardo- 22
>
dans d'autres banques. 2.833:868$074|
Se charge de 1'achat et Ia vente de fonds, ainsi que du recouvrement de dividendes
Netter, Mr. et Mme Strauss, Mr. et Mme so de Almeida, largo das Perdizes, Rua Palmeiras, rua Sebastião Pereira, largo 23 Comptes divers ..... 7.837:121$970;
transferts télégraphiques, emission de lettres de crédit, encaissements de lettres de change
Arouche, rua Arouche, praça da Republica, rua Barão de Itapetininga et Viaducto
Edmond Metzger, Mr. et Mme Alexandre
!
165.738:800$584
coupous, obligations sorties aux tirages et toutes affaires bancaires legitimes.
Total du passif
155.738:800$584
Total de l'actif
do Chá.
Bloch, y
^ Mme Fernand Netter, Mr. et
Beçoit de 1'argent en compte courant et á terme, en payant les mterets a determiner
à 1'oceasion de 1'ouverlure «iu comnte.
^L^
São Paulo, 23 février 1Q23.
Mime G ;;ès Baeder, Mr. et Mme Raphae!
J. MI RI LU. chef de Ia eomptabililé.
THE S PAULO TRAMWAY, LIGHT & POWER CO., LTD.
C. VOULLEMIER, p. direoteur-general.
Levy, ivix. et Mme Vitale, Mr. et Mme René \Veill, Mr. et Mme Jean Levy, Mr. et
\ Achilles Hoenel, Mme Funcke, Mme
j hael Weill/Mme de Ia Martinière, Ml les
LLOYD ROYAL
.M-senian, Perillier, Louise Vidaud de PomAyez pitié de votre femme
meraie et Clemence Vidaud de PommeRIO
DE
JANEIRO
raie, M.M. dr. Alfredo Pujol, Dr. Yaset de vos enfants
beck, Alfred Blum, Isidore Metzger, Paul Le plus" frais et le plus confortable des Hotels de Rio
PRB3NB3Z
Am Ma-rsalll»
Franck, R. Spitalier, Emile Israel, Salomon Altitude 120 mètre» — Joli point de vue —O— R. Senador Cândido Mendes, 283
Prochains départs de Santos
Kabn, Leon Arsenian, dr. Victor da Silva
(Ancienne rue Donna Luiza — Santa Thereza)
Pour le Rio
Pour
Freire, dr. Ernesto Pujol, dr. Ramos de
A un quart dheure par tramway du ceutre de Rio — Téléphone 602 central
Sur dix naissances, 9 enfants sont
de Ia Plata
1'Europe
Ligne: Dakar—Brésil—Plata
Azevedo, Pierre Grumbach .Maurice Israel,
Adresse Télègraphique: MODERNEHOT
Stérilité — Debilite sexuelle —
morts-nés, quand les parents sont
ALBA
31 mars
Sylvain Le^-, Pochon, Arthaud Bertbet,
Epuisement nerveux — Cachexie
syphilitiques. Cette mortalité est éviASCENSEURS — Cuisine française - Eau chaude et froide à tous les étages
LiPARl
8
avril
Compagnie
de
Navigatiou
FranceFelix Loeb, Colthers, lieut. Oscar Marcontée, en prenant 1'ELIXIR «914». 95 «.'•
organique — Manque d'appétit géLUTET1A ler avrll
14 avril
Proprietaire CHAliLES DUHL1NEAU
des, Jacquey, dr. Cecil Zuffery, Hegg, Wades avortements proviennent de Ia
nésique — Neurasthénie — InsufAmérique, Espagne, Qibraltar, FORMOSA
21 avril
Luxuens transatlantiques pour
theley, Jean Mayer, René Lion, Maurice
Vue magnifique sur Ia baie de Rio
syphilis. L'ELIXIR <914» evite les TEUROPE, avec escales à
. fisanee de virilité due à des exDakar,
Bréail,
Plata
Verdier, Charles Bourgeois, Paul Maire,
les avortements. Sur 100 individus lii, lüii. Pitiiiiaic, LM Piinis, Liiiint, Leicès, se gucrissent grâee au
Passages de 3eme classe :
Auguste Espaule, Derosière, J. Arié, Josyphilitiques, 90 sont prédisposés à Ia K«.figi.UitkHr|. tosíbiiitii, it Intinlti Services réguliers des passagers France
3oo$ooo
seph Isnard, dr. Alves Lima, colonel Pedro
tuberculose. L'ELIXIR «914» est un
Portugal
2
50$oOO
FLA.VDRIA
LE
27
HARS.
.
1923
et marchtndises pour le Brésil
Dias de Campos, Jean V—dier, Victor Weil,
tonique puissant contre cette terrible
Espagne
255$ooo
(íelria
le
17
arril
.1928
maladie. Traiter Ia syphilis sans in- Zeelandia le ler Mai . .
Georges Lion, cel. Klr
ihoefer, De Boja-(
§.5
SsWWWU
non compris les impôts.
1923
7L0TTI Dl LA COlCFAGrNIl:
jections et sans attaquer 1'estomac est Orania
no, Herman Levy. Fe> nand Pierre, Hen-.
le 15 mai . . .
1923
Nous délivrons desbillets d'ALLEK
le traitement ideal. Et cela ne s'obri Metzger, dr. Ferre a Ramos, Jacques (
Pour les passages de PRE- Huitt paquebots de passagers
Préparâtion opothérapique faite
et RETOUR valides pour un an, avec
tient qu'en employant 1'ELIXIR «914». MIERE et SECO DE
Bloch, Demetrio Calfat, Gemal, José Nas
(l'après Ia méthode de Brown SeSix grands oargo-boata un escompte de 10 °[ . Uneréduction
L'EL1XIR «914» est employé dans les et INTERMEDIAIRE, nous
t
ser. dr. Scaff, Gabriel Calfat, Rachid Hat- j
quard.
Prix du tube: 10$000
consentons
les
prix
les
plus
réQuatrt
paquebots
de
passagers
de
15
olo
será
concédée
aux familles qui,
hôpitaux
et
est
prescrit
par
les
tie. Georges Calfat, Salim Akel, Choucri'
duits poesibles.
D pôt: à S. PAULO
prenant des billets simples, formeront
grands
spécialistes
de
Ia
syphilis.
II
v
et
marchandises
Prix
des
passages
en
3ème
Curi.
|
p 05 Sa
au minimum quatre passages entiers.
n'attaque pas 1'estomac, ne contient C1&A86 *
.MESSIAS, ANDREUCCI & Cia.
pas
d
iodures.
Aussi
agréable
qu'une
Portugal
250$000 Conslgnatalres i RIO DE JANEIRO
DROGARIA
INTERNACIONAL
©
255$000
liqueur. Véhicule 240,0 3 cuülerées Espagne
Pour frâts, passages et informations
Rua Quintino Bocayuva, 18
Amsterdam, Cherbourg
CompiQliii Coiuêrciil t Mirltimi
par
jour.
diverses s'adresser :
;
et Southampton.
. 300$000
RIO DE JANEIRO:
Sueeeaiora d
RET * C.
Montevideo & BuenosA S. Paulo: chez les agents des «CharDépositaires:
HARGREAVES & Cia.
Ayres. . » . .
90$000
geurs Réunis» Companhia Commercial e
11-16 Ar?ciá» Bio Branco
non compris les impôts.
e Marítima Sue. de d'Orev k Cia., Rua
Quitanda,
17
Seeleáaae Anonyma Martinelli
Alvares Penteado. 17, Sobr.
P P
Agent Oénéral
IANTOS - Na II i* Nevenbre K 196
A Santos: aux bureaux de Ia "Cia. des
Avenida Sio João, 145 — S. PAULO MO, Avenida
Rio Branco. 106
Chargeurs Réunis", R. 16 Novembro 168.
SANTOS, Rua 16 de Novcmbro,34
A Rio, aux bureaux de Ia «Cie. des
8. PAD10, R, 16 Novembro, 36 a A o »* A uto In llnm riitJiii 17. safei Chargeura Reunia», AT. Rio Branco 11 et 18.
Champagne Sec, Demi-sec, Doux
mm
GEIOLH
Plus de discussion au sujet des guaranás"
II est maintenant prouvé que
LE MEIIXEUR GUARANÁ9
GRIGIO HERMANOS
informent leurs amis et olients qu'ils ont transfere leurs
bureaux rua João Briecola, 19, au premier.
Culture de Ia Canne à Sucre
sous forme de rafraichissement de goút
sucré et des plus agréables, avec d'importantes propriétés thérapeutiques,
est le
u
GUARANÁ' CHAMPAGNE
de l'«Antarctica Paulista»
BAGGOTT & Co.
Tio São Paulo Iriwaj, Iiglii d Power GoipaDj, Limitei
Cette boisson sans álcool, confectionnée
avec les meillcurs fruits nationaux,
EFFECTIVEMENT,
GUARANÁ' de 1'AMAZONE
X INTERESSES
En vente partout
Avis au Public
CRÉDIT FONCIER DU BRÉSIL & DE LAMÉRIQUE DU SUD
The Britísh Bank of Souta America, Limited
HOTEL MODERNE
HOLLANDAIS
L4TERBEÜR
DE LHOMM
44
DERMOTONICO
PIRAJA'
Spécifique de Ia peau
Société Gênérale de
Transporte Maritimes I Vapeur
ATLMfflQUE—C
Service de Passagers
I/ELIXIR "914"
S1XO0L"
G ai vão c& Co.
y-.
JM<=»»■»«.**>* <X*5 âAo JPtti?.lo
CASA GARCIA
MflJSQN BE.LGL
ConfLserie et Glaoes
».
99
Rua Barão Itapetininga, 26
^
Téléphone 5055 — Cidade
- S. PAULO -
Elevateurs pour toutes
charges et toutes vitesses
Elevateurs de luxe
Boglietti & Orelli
Unique Établissement spéeialisé dans
cette fabrication.
300 APPAREILS
EN PONCTIONNEMENT Aü BRfiSIL
Z)et)ü sur demande. — Edifice de propriéU
AVENIDA SALVADOR DE SA' 192
RIO DE JANEIRO
&tetructorj
- S. PAULO —
A portée de toua les théatrea
Cette maison n'ouvre qu'à partir de 5 haures du soir
Gabinete particuliers magniflquement éolairés
La premiére cuisine de São Paulo par chef spécial
Sociedade Anonyma Martinelli
■
8. PAUIJO, RIO et 8ANTOB
Agence des Comp. de Navigation—Lloyd Real Hollandez et Loyd Nacional
Achat et vente de Livres Sterling, papier-monnaie, Or et argent monnayè de tous pays
Casier Postal
N. 1254
j»
Royaume de Roumanie
(MINISTÉRE DES FINANCES)
AVI»
Le Gouvernement roumain vient de déciderde
proposer suivant un plan à communiquer ultérieurement aux porteurs, lc règlement de «es
Bona du Trésor libelléa en monnaies étrangèrea
et détenua par le public en divers pays.
En conséquence, les porteurs deadits Bons
sont priés de faire connaltre dans le délai d'un
móis i partir du 10 décembre 1921 leurs nom,
prénoms, domicile, montant de Ia créance, monnaie dans laquelle elle est libellée, échéanee, lieu
de paiement, intéréts perçus et á recevoir, mottf
juridique ou origine de Ia possesaion, autorité
qui a émis Bon, etc..,, ainsi que tous les renseignements qu'ils jugeront utiles.
Leurs déclarations seront recues:
En Roumanie, à Ia Banque Nationale de Roumanie; en France, Belgique, Hollande, Suisae, ■
Ia Banque de Paris et des Pays-Bas, ou à se
sucursales; en Italie, à Ia Banca Commerciale
Italina, ou à-ses succursales; en Angleterre, à
Ia Bank of Roumania.
»*? íoa
■>;
RIO DE JANEIRO
Dépôts en comptes courants à vue et à
terme — Hypothèques
Toutes opérations bancaires en general
Adresse Téléa.
MART1NKLH
Confeitaria Viennense
(Confiserie Viennoise)
Le public y trouTera tous les jours
toutes íes spécialités yiennoises en pâtisserie. — Bombons, Pâtisserie dé choix
— Glaces. Grande salle divisée en compartiments permettant aux dames de
prendre le five o'clock tea tont à leur
aise.
Hoissons les plus fines
Rua Barão de Itapetininga, 65
(en face 1'llòtel da Paz.)
PARIS
Sièít social: 30 et 32, lia Taitaaat
(Boiliriri Hnisoiai)
Capital entièrsment yttti: 60.000.000fr.
Banque d Emisaion
Emprunts d'Btats Obligations dt Chsmins
da fer, Actians Indnstrisllss, Tantas
opérations daBanqa»
50- AVENIDA RIO BRANCO-50
Casier Postal 268—Téléphone 2320 Norte
Rio de Janeiro
Maison de Change-Casa de Cambio-Exchange Office—Goldewchster- Cambio Monete
Architeete Constructeur
Le aouaaigné, a 1'honneui de poi ter
à Ia eonnaiaaaneedeseaamiset oliauta,
qu'U a ourert sou Bureau, Palacete Jordão, Rue S.Bento 14, aalle 11, 2me Etagú oú il continua à préparer des plans e
projeta de construotioaa, d'aua;menta
tiona et de réparations d'immeubies,soi
par entreprise aoit par adminiatration.
Jogi Reiti
mCAXAMSÜ
CEÉDIT FONCIER DU BEÉSH
Téléplione Central 1239
SAO PAULO
S. Paulo-24 R. S. Bento (sobrado) Casier Postal 116
Adresse télégraphique: BR3SIF0NCI —Téléplione n. 2616
===== Opérations de Ia Société ——
CASA HEIM
Atbert Jeannet
Pain d épiees
Rissoletto
Rua Minas Geraes- s. PAULO —
Maison fondéeen 1848—Vignal & C."
Ssceuienr ái J. Ârthur Wrauhek
115 à 119, Eua da Asiembléa, — Adresse Télégr
CASA HEIM Rio de Janeiro (Code A. B. C. 4 et 5
Edition) Téléph. 800 Cent.
Grandi magasins de comeitibles — Vin» et Liqueurs
Charauterie Françaiae—Restaurant à Ia carte— Importation directe
de conserves de Rodei Fils, Amieux Frèrei, Philippe Canaud,
Veuve Garrei & Fils, Socííté Araène Saupiquet, Gronlt, Rivoire &
Carret, Curtisi Brothers k C—U. S. A. Heinz & C. — U. S. A.
Fromage de Roquefort cLe Rigal»—Vins de Lalande & C.—Barteu
ft Cuestier de Bordeaux — Guichard-Potheret de Bourgogne —
Emile Properi de Florence, etc.—Correspondant k Paris; JOSEPH
RAMELL, Rue Taitbout, 63.
Bourse de S. Paulo
Les taux du changeont
Créâit Foncier
La
R. S. Bento 24
au ler - S. PAULO
été à 8. Paulo
a 88 d|T I S •n
L»aim . . 6 13/16 5 11/16
Parli (bane)
5S2
637
Itali* ...
428
Portugal . .
406
«•pato» . .
- 1.S9J
Naw-Tork (dollar)
6 621
Hanbourg. .
- 0,38
Lur» ■torllag
431000
8. Paulo
Obligatl»! 7 •[. . 1:0631000
Compagnies
Fauliita
281*500
Mogranua. . . .
2101000
NE BUVEZ QUE LA
White Label
le roi des whiskys
Ia salle Ia pios
elegante et
Rua Maranguape n. 15 (Largo da Lapa)
ASCENSEUR
GABRIEL J^JEOÂRVALHO
Deux édifices — Orand Jardin — Restaurant
Chambres avec tout le contort—Service de ler ordre
TXIí~I,«„„ . ) Central 778-Portaria
Téléphones : j
_
i
deja Capiíale.S
Cm{rú 488
SPECIALISTE
M. CAVALHEIRO
R. JOSÉ BONIFÁCIO, 13,sobr.
S. PAULO
Taille spéciale de pierres
brésiliennes
Etablissements
Hemms sana* nez!
Terribie lnürmité
^^^^^m^m&^^m, u^sm^^&^m^^^^mm
DUB0NNET
Dt FRANCISCO «IPFOfflAC?
— RIO PC JAHCLItO.
í
Ateliera complets pour travaux en fer et en bois.—Importateurs d»
raachines, ponts, matériel flottant, etc.
Dans le quartier le plus sain et le
plus recherché, on venci un bungahw,
réceminent construir, avee toutes les
améliorations possibles, jardin fruitieri
arbres, etc; Bond à Ia porte.
Pour conditions et pour visiter s'
adresser au «Messager de S. Paulo»
8o:ooo$ — 4o:ooo$
6o:ooo$ —'■ 60:000$
80:uOO$
100:000$ -2oo:ooo$
Commissões e Consignações—Agente Geral do<£u
sei Tudo», «Leitura para Todoa», e «Para Todos»,
«Tico-Tico», «Careta», «Malho», «Revistada Semana», «Correio da Manhã», «Imparcial», «O Jornal»
«Gazeta de Noticias», e «Jornal do Brasil».— Tem
sempre en deposito os livros «Tte. Gallinha», <Dioguinho», «Nova Lyra do Capadocio», «Cantora»
«Trovador do Sul» e «Noites de Luar».
Etcriptorio- Rua Boa Vista, 5-A, Caixa Postal 821
Téléphone 13-55, Central — S, PAULO
CASA PEBRELLI
Kua Boa Vlata, 70,Mbr.-B. PAULO
O. Perrelli porte à ia conuaiaaanee du public, et a celle de aa
clientèle, qu'U vient de recevoir
un bel assortiment d'étoffes d'
"»é appropriées
à Ia aaifcon.
T
J. — 11 reconunande * ses
"'■^ite les elegante s bre...ell"" »jr*jwrifie?.
Bjk.
O. fERRELLI
de Matériaux pour Voies Ferrées, Industrie, Agriculture,
Tuyaux en fer, Ciment Portland Dynamite.
S. PAULO, Rua Alvares Penteado, 3—Casier Postal, 44
SANTOS, Praça da Republica, 4 — Casier Postal, 47
Agents et Dépositaires pour 1'Etat S. Paulo
de Ia courroie BALA.TA,
de R. & J. Dick Ltd. — GLASCOW
AdresBo tólégrap : 8. Paulo et Santos — LION
BRIQUES BEFRÁCT AIRES
z=Grand stock=z=z
RUA TYM:I3IJEI.A.íS, S.A—a-B
AM
ooin de Ia rua Santa Ephigenia
Sâo Paulo
Comp/ de Geramifó ladasirial de Osasco
Casi Prnnoeza <3L©
,.GRUaMBACH <Sc C.
IH!
Rua S. Bento, 89 et 91 - S. PAULO
Vaisselle, Cristaux, Faiences, Articles
de Ménage.
Articles de Fantaisie et Parfumorie pour
eadeaux.
Le meilleur assortiment
Prix modérés
FABRICANTS
Dfi MACHINES
pour le café et pour 1'Agriuulture, de Matériel Céramique et Sanitaire. Fabrique de Clous, Via et
Rivete—Fonderie de Fer et de Bronze, etc.—Grande Scierie a vapeur — Conatructeurs et Entrepreneura-Dépot, fabrique et garage: RUA MONSENHOR ANDRADE et AMÉRICO
BRAS1L1EN8E (Braz)—Etabliaaement Céramique: ÁGUA BRA/VCA, Téléphone 10-26-Oodea:A.B.C.
A. 1. A. Z. Western Union Liebers et Ribeiro
COMPANHIA MECHAN1CAIMPORTADOBA BE SÂO PAULO
Hio de Janeiro; iv. Rio Branco 128, Casier Postal 1534— Santos: Rna Santo Àntinio 108-110, Cas. Postal 129
LONDRES: 3road Street House-New Broad. LONDON E. C.
Importateurs de matériaux pour toutes sortes d« cor.atructiona et pour voies ferrées, loeomotives
rails, cbÃrbon, fer et acier en gtoa—Huiles, Cimenta, Ásphaite, Conduitea d'eau, Matériel électrique
Navires de Guerre—Remorqueura
36, B. 15 famhn, TíMphgnt 244, Casier Postal 51, idresse télégr.: MEMiKICl—Sli Finlt
"A.XJ3C ALLrES"
I=E2SrSIOIT
<
E.
X-AXTDZE
OUISINE FBANÇAISB DE
ler ORDRE
>
Chimbnt coafortablas toatii wr rae — Confort moderna — Eleclricité — Biias chindi et froidi
Téléphene Cidade, 835-RUA VISCONDE RIO BRANCO, 12 —S. PAULO
Hotel Terminus
250 appartements avec salle de bains
et autres commodités
Salon pour Fêtes et banquets.
American Bar — Salon de thé.
Salle de Restaurant pour 400 personnes.
Garage pour 80 automobiles
Blanchisserie et teinturerie à vapeur.
Frigorifique, Boulangerie et Pâtisserie.
Adresse télégraphique «TERMINUS»
Rua Brigadeiro Tobias et Washington Luís — SÃO PAULO
«vi
PÉDICURE-CALLISTE
A 1'honneur cPinforraer' ses amis et clients que Ia CASA HUSSON
a été transféráe Rua S. Bento, 24-A, oil ila trouveront un cabinet
monte avec tout le confort et l'hygiène désirablespour le traitement
des cors, des ongles incarnés, etc.
Se rend à domicile de 7 heures du matin à midi
CASA. HÜSSON - RUA S. BENTO. 24-A
Tél. 1937 Centrral - S. PAULO
Résidence: —RUA 7 DE ABRIL, 11—Tél. 0632 Cidade-S. PAULO
ÁO TRIANON
Grand rayon de
chapeaux de dames
Martins Corroa & Cu
Rua 15 de.Novembro, 8
S.
PAULO;
Caiser postal, 321£ *"
Téléphone Ceutral7l781
PRÉSERVATIFS
o. v.
Douzaine
5$000
.
.
$500
16-RUE T/E LA PAIX- PARIS
Parfum Un Air Embaumé
BRANCO,
- RIO DE JANEIRO
Toujours les dernières nouveautés en bronzes' legitimes
avec ou sans ivoire, porcelaines de Sèvres et de Oopenhague
et cristaux de Gallé, de Lalique et de Goupy.
Nons invitons notre distinguée clientèle à visiter, SANS
ENGAGEMENT D'ACHAT, notre RAYON D'ART FRANÇAIS, afin d'apprecier notre incomparable assortiment des articles précités, dernièrement reçus, et appropriés à des eadeaux
de bon goüt.
CASA MIOHEIL,
= Worms Irmãos -
GRAND HOTEL DE LA ROTISSEBIE SPORTSMAN
Importateurs
4o|o
5o|o
Capltaliaéa
Paye
da
En compte-courant "limi- les intéréts
6 mola an
to" jusqu'à 20 contos de
de
6 mola
réis, avec livret et carnet de cheque
Succursa.13 de S. Paulo ; Rua de S. Bento n. 33-A
Extraetion.* lundis, jeudis avec lots de
Importateurs - H33cporta.t®u.i^e
Lioivr
En compte-courant de
"mouvement"
Loteries de S. Paulo
AGENTS GÉNÊRAUX POUR LE BRÉSIL
TÉLÉPH. NORTE 4620
(Avec garaatie et soas k sarreillance da Coavernement de Minas)
Capital offaatlvemeiat v&psè et rénervam 1S.OOO oontoa
PEAÇA ANTÔNIO PRADO, 3
S. KESROUAS <& Cie.
íftsé Ptralra da SllTa, gtiérl avec
rXUzir da Nog-nalra du pbarmaden chimiste Joio da Silva Sllraira.
Tous doivent lire
Mr. lote Maria da Silva Pereira, i'tst
guerl d'nn
l'nn ehancre ijrphlllllqnt
sjrphilliinae an nsi
»'ec le Kind
pind régenerateur de I1'bnnianlIR DE NOQUEIRA do pbar■aeicn eblralstt Silveira.
Noai demandons ani personnei, qnl
liroal cette décliratlan, de vonloir bien
1'adraser aux õúnnn drogucrles et pharaiaciei de cette vllie, a!in de volr le
portrall dn dlt Mr. Josí Maria Pereira.
Daai les brochuret de 1'ELIXIR OE
TOOUEIRA qnl accompaanent ce tlaCOB, on rencontte dei mlllleri de certllioali Importants. Lisex I
On veod ce reraede dam louleJ lei
Soonea pbarnaclei et drognerlei de cell Ttllc.
Banco Hypothecario e Agrícola áo Estaio ie Minas Geraes
Parfumerie Rigaud
EXCLUSIVEMENT FRANÇAISE
CORDON ROUGE
CORDON ^
13, JÊL\7ttJSITT>A. MO
IP^C3ãV^ST>aTIElTJn.JS
76 JcL\x&. São José-Rio de «Janeiro
Fabrloants <a© rki.£i.texrlel roxUant
RUA 15 DE NOVEMBRO, 7
SOCIÉTÉ VINICOLE DE CHÂMPAGKE (Successeurs)
atroaiTo «CRAi-nuiiMeiAe DKO«ARIA air*ora
A ceux qui aiment une agréable
et confortatle résidence
Vient de recevoir les derniers modeles de Paris
CHAPEAUX DE DEUIL
T7 - XVTJTA LIBERO BADARO' - 77
ENGLISH SPOKEN
"AO B0TI0Ã0 UNIVERSAL"
G. H. MÜMM & Cie.
P0WRO50 HACILLICIDA t TONICO-RCPARAftOU.
L. MARTINIÈRE
JAUTJARIO LQTjnEino
CHAMPAGNE
•Í3fe
MADAME
TRAJANO DE MEDEIROS & O.IA
Supplément pour fraia de port
VIN TONIQUB, APBRITIIí
jmmuimmmtmte
1VX<
DAME, professant anglais et
allertiand, désire conversation ou
correspondance avec jeune filie
ou damefrançaise.
Pour leçons d'anglais ou d'allemand, s'adresser aux bureaux du
Messager de S. Paulo, Initiales
G. I. B.
Agencia de Jornaes e Livros de ANTÔNIO DE MARIA
FiIia
IKGIKfraSOTADOt^CNMAMi
RUA 1?D£ MARÇO. t7
Sooiáté Inonyme
Àfltoffloüiles. iflotocycleítes, Blcyclettes, Aviations et tons Accessoires
iCflCIgíNi
Soujfrances irtdescriptibles
A 20 heures 45 precises
Grandioses spectacles de
riiktt H ranta dana Um lei garaioi di loterias
BUA DO F1S31Z0. «3-54 -B10 DB5 JAMIIE0-Air.Ulép. *fcM[ESJBLAs»»
RIO DE JANEIRO
I»A.XJL>0
\ Rayon special de Jambons et Oharcuteries
J
Conserves de toutes provenanoes
Huile, vinaigre, beurre, fromages, sirops,
thôs.
Vins de Bordeaux et de Bourgogne.
BISOUITS et OHOCOLATS
VITTORXO FASA1TO <& C.
Afin de traiter d'affaires les intéressant,
tous les sujets de 1'actuelle Grande Boumanie, y compris les originaires de Bessarabie,
Transylvanie et Bucovine, sont priés de
se présenter au Consulat de Roumanie,Eua
Assembléa,117, 2eme étage, àRio de Janeiro.
Le Consulat est ouvert tous les jours
ouvrés, de 1 à 15 heures.
MESTRE & BLATGÉ
TOUS LES SOIRS
TOUS LES JOURS, de 14 à 18 heures—«FIVE O' CLOCK TEA».
IH#H#I
Gonsulat de Roumanie
Lapiflation ie Pierres Précieuses
SAO
78 Rua 8i0 B,nt0
près des gares de Ia Luz et Sorocabana
Spáoialités pour voitures amérioaines
àíoteurs mariai—Toura—Peroauses —Friinausea—MaohiaeB—Outila—Mátaux—
Oatillage—Peinturea et Varais
Devis et Information» par retour du eourrier
HOTEL DOS ESTADOS
Ia pias moderne
;
DUCHENÍ
mwzzw*.
Téléphone 3559, Cidade
Nous informons nos clients et le
public en general qu'à partir du
ler octobre, nous donnerons, dans le
SALON DE THÉ (ler Btoge) de 11
à 14 heures, un menu varie pour le
déjeuner, mais seulement les jours
ouvrés.
Prôts hypothécaires à long et à court terme
Ouverture de comptes courants et garantis
hypothèques
Crédsts pour construetions
5190
^9
RUA ANHANGABAHU' 67
BRASSERIE PAULISTA
ET OJE L'AMKRIQU£ DU SUO
Sociótó Anonyine Française au capital de 50.000.000 írsCapital total émis an aotions at obllgatloni 118.000.000 fra.
Siége social à PARIS : 39, Boulevard Haussmann; Siège d'exploitution
et direction générale à RIO DE JANEIRO 44, Avenida Rio Branco
Telephones.íCentral
ATTRAYAXTS hfüMÉROS DE
VARIÉTES
Créâit lotilier Français
))
íí
Traiie» lur le Portugal, les lies, IMtalie, PEapagne, Paris, New-York, Londres et sur toutes
villes d'Europe.
ENTREPRISE DE DIVERSIONS —
GRANDS MAGASINS de PRODUITS ALIMENTAIRES
Avec un programme incomparable auquel
figurent d'
Tr»ducteur asserineuté et interprete commercial. Préparation
de papiers de mariage au ciril
et au religieux. — Demandes de
natural i» a tio n =■» Obtention de
brerets et patentes—Enregistrement de Marques de commerce
et de fabrique.
RUA WENCESLAU BRAZ, 7
sobrado
Téléphone 561—Central
Rni Conselheiro Chriipiniuo, 21 et R« 24 de Maio i. 2
CASINO ANTARCTICA
CAFÉ CONCERT
Mm Hollenier
^estallrau^PIERR0T
*
mo BRANCO, íoe
Téiéphone Central, 2190 — S. PAULO
GARCIA & Cia.
,,
Marca. Registrada
AvrEsxsrixjja.
Fondeç ei» it*os
Rua Wenceslau Braz n. 9
| Importation directe de verres pour vitraux, papiers peints, tuiles de verve et briques, Miroirs,
Tableaux, Estampes, Oravures, tapis et^Articles de
: Fantaisie.
Fabrique de vitraux artistiques pour églises et
; villas. Miroirs de toutes grandeurs. Plaques da
Cristal. Tous travaux relatifs a cette branche. Oros
1
et Détail.
H.ua 15 de IVoveiial>ro, 35 — ». J^JLJJl^O
Petits BIBELOTS en bronze et ivoire, à partir de Rs. 4$000
SÃO PAULO
Proprietaire-Directeur: EMILE TOEIAS
HOTEL de premier ordre, eau courante et
téléphone dans toutes les chambres.—Appartements três confortables avec salle de bains
privée Vue splendide sur le pare Anhangabahú.
RESTAURANT à Ia carte ou au menu.--Spécialité de vins fins Français importes par Ia
Maison.de Bordeaux,Bourgogne etChampagne.
Vins du Rhin et de Ia Moselle.—Vins Italiens,
Espcignols, Portuguais et Argentins.
CÕCKTAIL-BAR. Spécialité de boissons Anglaises. -- Coktails, Whisky, Gin. — Eaux minérales, bières nationales et etrangères.
CASIER POSTAL: S71 — Adresse Télégraphiqne: ROTISSERIE
Téléphone: 2795, Central
CAÍSSE GENERALE de PRETS F0NCIERS& INDUSTRIEIS
Siège social: 5, Kue Chauohat — Paris'
Capital social: 2S.O00.O0O fra nos
4i, RUE SAO BENTO, ler ETAGE - S. PAULO
Píléphoai
!ii ■•>., >.■?•,— Adresse télégr.: FONOINDÜ—Oaisse postale 137
COMPANíliA FIAÇÃD E TECIDOS "SAO BENTO'
Bnareux :
4.3,
Kue «ao Ueiito ; ler. Htaffo - «. PAULO
Téléphone: Central, 472S--üause poatale 337
Fabrique a Villa Marianim - Rue Fontes Júnior, lS»t>
„„,..„,.._ ,
Téléphone de Ia fabrique: Ayenida, 1323
FONDERIE de cuivre et bronze-ATE^IKR de mécanique d« précision, d^tampage et
de galvanoplastie - PROCEDES de nickelage spéciaux-FABRICATION d'article6 en cuivre
et en bronze pour meablee et décoration d'appartementa—ETUDE & EXECÜTION de travaux
spéciaux et à façon - I»rix oonranU Sc oatalog-neai sinr demande.
**************•f**'****''jr***M**********,jrr*****jr**m
Point terminus des bonds du LEME
RI GAU D. l6.Rue de Ia Pdix PARIS
Les Parfums de Kigaud :
Un air embaumé, Camia, Lilás,Dolce mia,
Mary Garden.Princelgor, Cher souvenir,
Un Rêve, Des Roses, dune Violette,
L'heure Charmante, etc., etc,
E. CHARLES VAUTELET. Agent
20,
RUA DO MERCADO,
Rio de Janeiro
20
Le "Messager de S. Paulo" est
imprime avec les encres
Cl Ltfilleux à Ce.
\
do Rio Graude do Sul
Société Anouyme pour Ia Cons-
\
trilCtion de lignes stratégiques de Rio
Grande do Sul, de Basilo à Jaguarâo,
Alegrete à Quarahy, S. Sebastião à
Sant'Anna.
Siège Social
17 — Rua Theophilo Ottoni— 17
— Rio de Janeiro —
Bureaux: Aií, ltuo São Uouto; ler. Etag-o — S. PAULO
Talóplione: Uentral, U50-.A.dresse tóléçr.: 8ABENTO—Caiai* poaUle 337
FABRIQUE A JUNDIAHY
TISSUS ET SACS DE COTON DE TOUS MODELES
COMPANHIA METALLÜRGICA ULA FONTE"
Restaurante Avenida Atlântica
= J". OTERO <Sc Oie. =
Maison spéciale pour banquets, Pic-nics, déjeuners
et diners
Ouvert to-ute Ia aiait
RUA GUSTAVO SAMPAIO l — LEME
Téléphone Sul 397 — RIO DE JANEIRO
Rhumatisme — Goutte — Arthpitisme
Grippe et Bronchites
En prenant ^ttORA]!IIIN,,
en employant ce remède merveilleux et incomparable,
on guérit et on fait disparaitre en quelques heures, les
douleurs les plus violentes et les plus insupportables.
EN VENTE DANS TOUTES LES PHARMACIES et DROOUERIES
Dépositaires à Rio : M. M. SILVA, ASSUMPÇÃO & C.°
Rua General Câmara—131
Fabricants:-CHEM. FABRIK <GERMOSANWERK»
< JvrcrKrxom t>—
Bepréaentation en Europe
I
I
32=-Rue Taitbout—32
- PARIS mmmmmmmmmmmÊtmmtummmmm»
THE TIMES OF BRAZIL
Bar et Restaurant GAMBRINÜS
Restaurant à Ia carte
Ouisine internationale cie ler ordre
Uunique journal anglais
du Brésil
Prix du nu.néro Rs. 300
X
»\\\\\%\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\W\\\\\\\V
Spécialité de froids — Grande variété de sandwichs
Chops et apéritifs — Service Soigné
— On loue salon et service pour banquets =
RUA S. BENTO — 65
Téléph. Central 1430 — S. PAULO