Bulletin 30_février 2012 - Ville de Saint-Jean

Commentaires

Transcription

Bulletin 30_février 2012 - Ville de Saint-Jean
CIAS
PROPRETE
VŒUX
Action sociale,
des élus solidaires
Bien trier
pour mieux jeter
Trois personnalités
récompensées
INFO FLASH N° 30 - Février 2012
www.angely.net
La propreté : tous responsables, tous gagnants !
Réussir ensemble
N
EDITO
on, la grande CDC n’est
pas morte ! Certes,
le projet présenté
par l’Etat, que, élus de toutes
tendances, nous avons été
nombreux à soutenir, a été
refusé. Faute d’avoir su
apaiser les craintes, d’avoir
réussi à faire taire les intérêts
particuliers.
Aujourd’hui, il faut remettre
l’ouvrage sur le métier,
écouter les uns et les autres,
comprendre et tenir compte de
leurs motivations. J’y suis prêt.
Naturellement, sans jamais
perdre de vue l’intérêt général.
Celui-ci est limpide : le Pays
des Vals de Saintonge, pour
construire son avenir, a
l’obligation de se rassembler,
d’unir toutes ses forces. L’heure
n’est plus au repli sur soi, au
regard vers je ne sais quel
eldorado extérieur. L’heure est
à l’intercommunalité, parce
que, pour notre territoire, elle
est la seule voie vers son essor.
Paul-Henri Denieuil
Maire de Saint-Jean d'Angély
Rendre Saint-Jean d’Angély plus propre est un enjeu majeur. Face aux dérives constatées, les élus en ont fait une
priorité pour 2012. Un budget important y sera consacré (nouveaux containers enterrés, nouveaux matériels de
nettoyage, renforts au sein de la police municipale,…). La « force de frappe » de la Ville (notre photo) est impressionnante… mais restera sans véritable efficacité sans l’aide de tous les Angériens.
Le "oui" des Angériens à "l'Agenda 21"
Q
u’il s’agisse des avis exprimés
lors des réunions publiques ou
des réponses au questionnaire
distribué en novembre, les Angériens se
sentent concernés par la décision des
élus d’élaborer, puis de mettre en œuvre
dans toutes les activités de la Ville -voirie, urbanisme, projets sociaux, économies, culture,…- un "Agenda 21", tenant
compte bien sûr des spécificités de notre
cité.
Cette charte du "bien vivre et se développer", une forte majorité la considère comme "très importante" pour
la qualité de vie, même si, pour
beaucoup, son contenu est "compliqué" à définir et peut "coûter
cher". D’une manière générale, les
Angériens pensent que l’Agenda 21
doit d’abord être lié à l’environnement, sans tomber dans l’excès.
La Ville, estiment-ils, doit orienter
ses actions vers le développement économique, tout en conduisant une politique
en faveur des économies d’énergies, de la
préservation des ressources, du respect et
des espaces naturels.
Ces premières réactions, encourageantes,
démontrent aussi qu’ils doivent, pour mobiliser toute la population, encore mieux
l’informer. Trois nouvelles réunions sont
déjà programmées à l’automne 2012, mais,
avant cela, le lundi
5 mars à l’Abbaye
Royale, puis le
lundi 2 avril à
19h, salle Aliénord’Aquitaine,
les
Angériens pourront
à nouveau se familiariser avec cet
outil au service
de leur avenir.
INFO FLASH N° 30 - Février 2012
UNE VILLE SOLIDAIRE...
Sylvie Salade
LA VILLE MAINTIENT
SA CONTRIBUTION
« Le CIAS met notre expertise au service de tous »
Ce sont toutes les communes de
la CDC qui, selon une règle en
cours de validation, financeront
le CIAS. Pour sa part, sur son
budget 2012, Saint-Jean
d’Angély a prévu de verser
230 000 euros, dont 42 000
euros attribués aux aides
d’urgence. Une somme plus
importante que dans d’autres
villes de même taille, ce qui
démontre la priorité accordée
par la municipalité à l’effort de
solidarité. Le budget 2012 du
CIAS prend en compte l’arrivée
aux côtés des six personnes
qui animaient le CCAS de deux
autres travailleurs sociaux.
Il s’agit d’un agent de la CDC
chargé de l’accompagnement
social des gens du voyage, muté
depuis le 1er janvier, l’autre
recrutement devant se faire à
brève échéance.
Adjointe au maire en charge des affaires sociales
Pourquoi transférer la compétence sociale de la Ville à la Communauté de
Communes ?
La misère ne se préoccupe pas des limites
de territoire. Dans la CDC, seule Saint-Jean
d’Angély disposait d’une expertise grâce
à son Centre Communal d’Action Sociale.
Ailleurs, les maires manquaient du support technique nécessaire… En ligne avec
notre volonté d’ouverture, nous avons
proposé d’étendre les compétences de la
CDC à l’action sociale afin que, grâce au
Centre Intercommunal d’Action Sociale,
nos savoir-faire profitent à toute la population du canton. Avec notre directrice,
Sylvie Montaut-Lopez, nous avons travaillé sur ce dossier pendant plus de deux
ans. Les maires seront nos interlocuteurs.
Ils ne perdront pas le contact avec ce qui
se passe dans leur commune.
Concrètement, qu’apporte le CIAS à la
population ?
Il est ouvert à tous, et non pas aux seules
familles en difficulté. Son rôle est d’informer, de renseigner sur les droits en
matière sociale, d’aider à établir un dossier complexe, d’améliorer les conditions
de vie. Sans jamais se substituer aux
autres organismes sociaux qui assurent
des prestations, il n’intervient financièrement qu’en cas d’urgence, après épuisement des aides légales. Ce guichet de
proximité est la première porte à pousser, notamment en cas de difficultés
après un accident de la vie, Par ailleurs,
dès les prochaines semaines, un projet
qui nous tient à cœur se concrétisera :
un centre d’hébergement d’urgence va
ouvrir sur Saint-Jean d’Angély, grâce aux
efforts conjugués du Conseil Général, de
la Sous-Préfecture, de la Direction Départementale de la Cohésion Sociale (DDCS),
de la CDC, la Ville et du CCAS.
Ce nouveau service ne va-t-il pas provoquer une augmentation des demandes ?
Le CIAS ne créera pas de besoins. Il va
les révéler ! Dans un village, il est difficile
d’aller à la mairie demander une aide. De
plus, chacun savait qu’il n’y avait pas vraiment de service social… La demande va
probablement croître, mais elle existait
déjà, sans s’exprimer. Ce qui ne veut pas
dire que, financièrement, le budget urgence du CIAS va exploser… Il augmentera forcément. Il s’agira surtout de mieux
accompagner les familles, grâce à un personnel compétent et efficace.
CIAS
Square de la libération
(Prochainement rue de Dampierre)
Horaires d'ouverture
Lundi : de 9h à 12h30
du mardi au vendredi
de 9h à 12h30
et de 13h30 à 16h30
Tél : 05 46 59 18 33
Fax : 05 46 59 18 28
Mail : [email protected]
Sylvie Montaut-Lopez (à droite) directrice du CIAS aux
côtés de son équipe.
Un centre d'hébergement d'urgence rue de Dampierre
D
ès ce début d’année, un centre d’hébergement d’urgence sera ouvert dans les anciens locaux de la compagnie de gendarmerie, rue de Dampierre. Une douzaine
de lits seront disponibles, répartis entre plusieurs appartements. Géré par Tremplin 17, il recevra, pour de courtes périodes, des familles en grande difficulté, des personnes brutalement sans domicile ou victimes de différends familiaux. Active
dans le domaine de l’accueil
des « routards » depuis plus
de vingt ans, l’association
Aide et Soutien sera associée à ce centre. Les locaux de l’ancienne caserne devraient aussi, dans les prochains mois, abriter le CIAS lui-même, à l’étroit dans ses locaux du square de la
Libération.
INFO FLASH N° 30 - Février 2012
UNE VILLE PROPRE
Déchets verts : un composteur gratuit
A
fin de réduire la quantité de déchets verts qu’il collecte,
le SMICTOM Val d’Aunis a entrepris l’opération "Magicien Composteur". Il s’agit d’équiper gratuitement de
bacs de compostage toutes les familles qui le souhaitent. Le
compostage consiste à mélanger déchets de cuisine (épluchures,
fruits abîmés, coquilles d’oeufs, fruits secs, marc de café avec
filtre, restes de repas...), déchets de jardin (gazon, feuilles, fleurs
et plantes fanées, écorces, paille et foin) et déchets de maison
(serviettes en papier, cendres, sciure et copeaux non traités,
papier journal), d’aérer régulièrement le tout et d’en surveiller
l’humidité. En quelques semaines, le mélange se transforme en
e
onne conduit
b
a
l
e
d
e
id
u
g
Petit
inutiles
les emballages
achats : j’évite
réuJe choisis mes
les, je préfère le
ab
cl
cy
re
s
ge
lla
ba
les
et choisis les em ’évite la vaisselle en plastique,
(j
e
bl
ta
je
tilisable au
chargeables.
lise des piles re
ti
j’u
),
...
es
tt
ge
lin
pages, le verre et le
lla
ba
em
s
le
ie
: je tr
grais pour
J’adopte le tri
fabrique mon en
je
,
és
cl
cy
re
nt
services
pier... ils sero
e, je profite des
ag
st
po
m
co
au
clés.
le jardin, grâce
chets sont recy
dé
s
de
3
2/
s
le
,
ie
de la déchetter
r, vendre
réparer, rénove
:
n
o
ti
sa
li
ti
u
uvelle
J’imagine la ré
ent avoir une no
uv
pe
ts
je
ob
es
verre,
ou donner… M
s, bocaux en
ge
lla
ba
em
es
m
er imprimé en
vie, je réutilise
j’utilise le papi
..,
e.
qu
ti
as
pl
pense au
boîtes en
s des enfants, je
in
ss
de
s
le
ur
brouillon ou po
courses.
ansporter mes
tr
ur
po
e
bl
ra
sac du
engrais naturel, utilisable dans le
jardin…
Aujourd’hui, plus de 15 000
foyers desservis par le SMICTOM possèdent ce bac, dont
540 à Saint-Jean d’Angély. Une
nouvelle campagne de distribution gratuite est prévue en 2012,
mais chacun peut dès maintenant se
procurer un bac au SMICTOM à Surgères
(près de la gare), le vendredi de 13h30 à 16h.
Petit guide d
u sans-gêne
Je jette le
contenu du
cendrier de
publique 35
ma voiture su
€ d'amende
r la voie
Je nourris les
pigeons 450
€ (art. 120 du règl
Je ne ramass
ement sanitaire
e pa
Départementa
Je ne débarra s les crottes de mon chie
l)
n 35 €
sse pas mon
trottoir en ca
J’abandonne
s de neige 38
une cannette
€
de bière sur
Je crée ou j’u
le
trottoir 35 €
tilise un dépô
t sauvage 35
Je bois de l’a
à 1500 €
lcool sur la vo
ie publique 3
Je dépose de
8€
s cartons n’im
port
… et, dans to
us les cas, j’o e où, n’importe quand 35
€
blige les serv
intervenir, ce
ices municip
qui ne peut q
aux à
ue provoque
taire pour la
r un coût sup
Ville.
plémen-
TRIER POUR JETER OU RECYCLER
J'apporte
les encombrants, les
grands cartons et les déchets ménagers toxiques...
dans ma déchetterie.
(Fontorbe, Mazeray,
Saint-Julien de l'Escap,
Asnières-la-Giraud,
Antezant-la-Chapelle)
Bidons, aérosols, barquettes, Bouteilles en plastique d'eau, jus de fruits, huile, flacons en plasboîtes en métal
tique de produits ménagers, briques de lait, boîtes en carton..
Papiers, journaux,
magazines, enveloppes...
Bouteilles en verre, bocaux et
pots en verre divers
Emballages en plastique, barquettes en polystyrène, couches, vaisselle jetable,
pots de fleurs et godets en plastique
Un doute ?
Une question ?
demandez conseil
avec le N°Vert
du SMICTOM
0 800 505 469
de 8h30 à 12h30
INFO FLASH N° 30 - Février 2012
UNE VILLE ACTIVE
La lecture, un lien
entre les générations
Un nouveau responsable
au centre technique municipal
association "Lire et faire lire" a été initiée en 1999 par
l’écrivain Alexandre Jardin. Son but est de transmettre le
plaisir de la lecture aux enfants. Cette tâche est confiée
à des adultes de plus de 50 ans, ce qui permet de tisser des liens
entre les générations à travers le plaisir de lire ensemble. Parrainée par 170 écrivains et soutenue par les ministères concernés,
la Caisse Nationale d'Allocation Familiale et des mécènes privés, elle compte 12 000 bénévoles au niveau national, touchant
300 000 enfants dans 6 000 structures (écoles, bibliothèques,
…) A Saint-Jean d’Angély, les dix bénévoles interviennent
chaque semaine depuis un an à Sainte-Sophie, à l’école du
Manoir et au centre socio-culturel auprès d’enfants volontaires, de la maternelle au CM2. Leur objectif est de renforcer leurs actions auprès des autres communes du canton.
"Lire et faire lire" est toujours en recherche de nouveaux bénévoles qui souhaitent partager leur plaisir lors de séances
de lecture avec des groupes de 2 à 6 enfants. Si vous aussi,
vous pensez que les échanges entre générations constituent
une richesse, contactez Elodie Gallochat au 05 46 41 00 05.
riginaire de Chalons-en-Champagne où il a commencé sa carrière dans la fonction publique territoriale
en mars 1990, Philippe Maigret est, depuis la mi-janvier, le nouveau responsable du centre technique municipal. Il
occupait un poste similaire à Vic-le-Comte, près de ClermontFerrand depuis juillet 2006. Il aura à mettre en œuvre les différents projets de la municipalité, avec une première priorité : la
réorganisation du centre technique.
L'
O
+ Mail : [email protected] - www.lireetfairelire.org
Philippe Maigret (à gauche) à pied d'oeuvre pour son premier jour le 16 janvier dernier
De l'eau de pluie pour le stade
U
ne citerne de 60 000 litres est en cours d’installation à
l’entrée du stade, côté Faubourg d’Aunis. Elle recueillera
l’eau de pluie du toit des tribunes, qui, l’été, sera utilisée
pour arroser les 6 825m2 de pelouse. Coût de l’opération, classée
"Agenda 21" : 65 000 euros. Une deuxième citerne est prévue au
budget 2012.
Un concours des maisons, jardins et balcons fleuris ouvert à tous
Q
ue vous possédiez un jardin, un balcon, une terrasse
ou une simple fenêtre, il vous suffit de le fleurir pour
participer au concours des maisons fleuries lancé par
la Ville ! Pour s’inscrire -avant le 15 mars dernier délai-, il faut
retourner le bon ci-contre en mairie ou se rendre à l’accueil
de l’hôtel de ville. L’objectif est de récompenser ceux qui, en
fleurissant leurs maisons, embellissent la cité, la rendent plus
accueillante, plus agréable, plus belle encore. Inutile d’avoir
"la main verte"… Juste un peu d’imagination ! Mais, surtout,
pas de fleurs artificielles !
Un jury, composé d’élus et de professionnels, désignera les
lauréats durant la deuxième quinzaine de juin, après une présélection établie par les membres de la commission Environnement. Une remise des prix est prévue à la mairie, avec bons
d’achat, plantes et diplômes ! Nul doute que, dès le printemps,
Saint-Jean comptera quelques jardiniers amateurs de plus !
+ Le règlement complet du concours est disponible à la mairie
et sur www.angely.net.
Concours des maisons fleuries de Saint-Jean d’Angély
Bulletin d’inscription (avant le 15 mars 2012)
Nom :………………………………………..................................
Prénom :…………………………………...................................
Adresse :…………………………………...................................
……………………………………………......................................
……………………………………………......................................
Catégorie : (cocher la catégorie choisie)
Avec jardin visible de la voie publique
Sans jardin (balcon, terrasse, fenêtre,…)
J’accepte sans réserve le règlement du concours
Date : le …………………………….
Signature :
INFO FLASH N° 30 - Février 2012
UNE VILLE QUI BOUGE
Social, économie, sports... la Ville distingue trois personnalités
Cette année encore, la cérémonie des vœux du maire, à laquelle ont participé plus de 250 représentants des forces
économiques et responsables d’associations, a été l’occasion pour Paul-Henri Denieuil de mettre en valeur trois
personnalités qui ont reçu la Médaille de la Ville pour leur
action dans le cadre professionnel ou associatif.
sabelle Daumesnil, présidente de la
Croix-Rouge, en a profité pour lancer un
appel aux bénévoles afin qu’ils rejoignent
la délégation locale. En ces temps de crise,
elle a donné priorité à son action sociale :
dons de vêtements, chèques d’accompagnement personnalisé et ouverture d’une boutique
de vêtements à prix réduits. Cette année, outre les formations
au secourisme, la Croix rouge, qui compte sur la générosité des
Angériens, ouvrira une permanence "écoute maman bébé"
pour soutenir les jeunes mères de famille.
J
temps son nom associé au redémarrage économique de Saint-Jean d’Angély.
Cet ingénieur agronome, qui possède
aussi une formation commerciale, est directeur général de la Corab Centr’Atlantic depuis 2006. Dès
son arrivée, il a fait le pari que notre territoire avait le potentiel pour devenir un pôle industriel de développement agrobiologique. Une filière qu’il connaît bien puisqu’il a fait carrière à travers le monde dans ce secteur pour les plus grandes
compagnies. C’est entre autres à sa ténacité que l’on doit la
construction, sur la zone Arcadys, du silo Grand Ouest, inauguré en novembre dernier.
ean-Marie Boissonnot, tout le
monde le connaît. Président depuis
onze ans du Moto Club Angérien, il fêtera cette année les 80 ans d’une des
plus anciennes associations sportives.
Grâce à lui, l’an dernier, Saint-Jean
d’Angély s’est parée du titre de "Capitale mondiale du moto-cross". Sur son circuit du Puy
de Poursay, le MCA a organisé deux compétitions mondiales,
dont le Grand Prix des Nations qui a attiré plus de 45 000 fans.
Tout cela n’aurait pas été possible sans les 600 bénévoles venus
volontiers prêter main forte à Jean-Marie !
O
ean-Louis Stenger laissera long-
Jeunes, professionnels, parents...
Rendez-vous à la JME 2012
rganisée, le vendredi 10 février, par la Maison de
l’Entreprise et de l’Emploi, le Lion's Club, le Rotary
Club, le Centre d’Information et d’Orientation et
de nombreux partenaires la Journée des Métiers et de
l’Entreprise sera un temps fort pour les jeunes et l’occasion de démontrer la volonté des élus et des forces économiques du territoire de lui donner un nouvel élan.
Au programme : des rencontres personnalisées entre
1 500 collégiens et lycéens et plus de 150 professionnels
et responsables de centres de formation. A quelques jours
des conseils d’orientation, cette manifestation permettra
aussi aux parents d’élèves d’aborder sous un angle concret
un sujet qui les préoccupe tous : l’avenir professionnel de
leurs enfants et leurs futures études.
+ www.jeunes-angely.fr - Entrée gratuite
Gymnase du Coi et Lycée Louis-Audouin Dubreuil
De 9h à 12h et de 13h30 à 18h
10 ans de rock à Saint-Jean
D
e l'extérieur, c'est un bloc de béton impressionnant. A l'intérieur, le regard est tout autre.
L'ancien château d'eau du Faubourg de Niort,
propriété de la Ville, abrite depuis dix ans deux salles
de répétition toutes équipées (matériel de sonorisation, locaux chauffés, toilettes, stockage). L'association
BlockHouse y propose aux jeunes - de 16 à 40 ans... la pratique de la musique d'aujourd'hui. Une dizaine
de groupes locaux (environ 50 musiciens amateurs)
peuvent ainsi répéter dans de bonnes conditions matérielles. Si l’année écoulée a été riche en événements,
2012 est, elle aussi, porteuse de projets : matériel à renouveler, mise en place d’une "rock school", participation à divers événements…
Vous avez besoin d’un local pour répéter une heure ou
plus, ou bien à l’année ? Contactez l’association qui se
fera un plaisir de vous trouver un créneau horaire.
+ http://www.blockhousemusique.org
Agenda du Maire
I
J
Le Maire reçoit les Angériens sur rendez-vous
tous les mardis de 10 h à 11 h
07/02 : Réunion Agenda 21 avec les partenaires institutionnels
08/02 : Réunion sur la prison de Fontenet au Conseil Général
09/02 : Conseil municipal
10/02 : Journée des Métiers et de l'Entreprise
14/02 : Comité de pilotage Agenda 21
20/02 : Commémoration de la bataille de Verdun
23/02 : Inauguration de la 3ème tranche des travaux de la
plateforme du Service Départemental d'Incendie
INFO FLASH N° 30 - Février 2012
agenda
Spectacles
4 février
Théâtre - Cie de l'Eperon
Salle Aliénor-d'Aquitaine
(20h30)
26 février
Théâtre familial
"Zélie les histoires"
Salle Aliénor-d'Aquitaine
(15h30)
Sports
3 février
Volley-ball (Reg. M.)
SJVB - La Rochelle
Gymnase du Coi (21h)
7 février
Théâtre - Cie de l'Eperon
L'Ours de Tchekhov
Médiathèque (20h30)
13 février
Audition de clarinette
Musée municipal (18h30)
14 février
Cirque Rock a Lili Cabaret
Gymnase du Coi (20h30)
Expositions
8 au 22 février
Exposition du lycée
Blaise Pascal "Images de
saltimbanques"
Médiathèque
Jusqu'au 2 sept. 2012
Exposition "Chacun
sa part : patrimoine
industriel et commercial
du Pays des Vals de
Saintonge" entrée gratuite
Musée municipal
15 février
Audition de piano
Hôtel-de-Ville (18h30)
16 février
Audition de cuivres
Hôtel-de-Ville (18h30)
17 février
Concert du Caveau
Paris Paname
Abbaye Royale (20h30)
Cérémonies
11 février
Water-polo (Nat. 1 G)
NCA - Valenciennes
Centre Atlantys (21h)
Animations
12 février
Rencontre indoor
d'aéromodélisme
Gymnase du Coi (9h à 18h)
3, 10 février
Atelier mosaïque
Abbaye Royale (14h à 17h)
ournée
des
Métiers
et de l'
Entreprise
21 février
Théâtre - Cie Clair de Lune
Salle Aliénor-d'Aquitaine
(21h)
23 février
Concert Jeunesse
Musicale de France
Salle Aliénor-d'Aquitaine
5 février
Volley-ball (Départ. F.)
SJVB - Rochefort
Gymnase du Coi (15h)
20 février
Commémoration de la
bataille de Verdun
Monument aux morts (11h)
10 février
Journée des Métiers et
de l'Entreprise
Gymnase du Coi (9h à 18h)
Lycée
L.A. Dubreuil
VENDREDI 10 FÉVRIER 2012
18 février
5 concerts gratuits
avec le BlockHouse
Gymnase du Coi (21h)
4 février
Water-polo (Nat. 1 F)
NCA - Nancy
Centre Atlantys (21h)
ss
eur
reneur
repren
entrep
0 ent
100
tt
de 15
Pluss de
Plu
ten
senten
rs pré
présen
teuurs
maate
form
et
et for
métier
leu
leurr métier
SAINT-JEAN-D’ANGÉLY
9 h-18 h
Entrée gratuite
Complexe du Coi
Lycée Audouin-Dubreuil
POITOU-CHARENTES
toute l’info
sur les métiers
et les formations
20www.jeunes-angely.fr
février
Présentation de "Zélie les
histoires"
Médiathèque (18h)
Impression Brisson
17400 St-Jean-d’Angély
(10h et 14h)
21 février
Rencontre avec l'auteur
Rachel Hausfater
Médiathèque (20h30)
23 février
Audition de saxophone
Hôtel-de-Ville (18h30)
29 février
Loto du RACA
Gymnase du Coi (19h)
17 février
Volley-ball (Reg. M.)
SJVB - Poitiers
Gymnase du Coi (21h)
18 février
Football (DHR)
SCA - Thouars
Stade municipal (20h)
18 février
Regroupement
départemental de kayak
slalom
Ecluses de Bernouët
(10h / 12h - 14h / 16h30)
19 février
Rugby (Fed 2)
RACA - Parthenay
Stade municipal (15h30)
19 février
Football (3ème div)
AFA - Aigrefeuille
Stade municipal (15h)
Expression des groupes politiques
A chacun son "triple A"
Malgré la crise, notre équipe conserve son "triple A" grâce à
l'énergie qu'elle développe dans la gestion quotidienne de la Ville :
Ambition, Action et Avenir.
Ceci se traduit dans les faits par l'équipement de nouvelles zones
industrielles afin d'accueillir de nouvelles entreprises pour créer
de nouveaux emplois. Les premiers résultats verront le jour en
2012. Ainsi, trois entreprises vont s'installer sur la zone de la
Grenoblerie créant une soixantaine d'emplois.
Ajoutons à ces installations la création du centre pénitentiaire de
Fontenet qui créera au bas mot quelque 300 emplois directs ou
indirects.
Le pari des 500 emplois annoncés pendant la campagne des
élections municipales est donc en voie d'être gagné. Désormais
les investisseurs regardent Saint-Jean d'Angély avec d'autres
yeux. Notre cité apparaît enfin sur les écrans radars de l'économie
locale et nationale.
Devant ces réalisations, l'opposition municipale confirme aussi
son "triple A" : Agitation, Aigreur et Agression verbale lorsqu'elle
s'exprime.
Les élus de la liste majoritaire
Quand le Maire mène une politique économique désastreuse
Est-il normal que des chefs d’entreprise angériens souhaitant
développer leur activité ou s’installer à Saint-Jean d’Angely se
voient refuser par le Maire la vente d’un terrain à la Grenoblerie
au motif que leur activité n’est pas « assez valorisante » ?
Non, car le rôle d’un Maire est d’accompagner, de faciliter,
de soutenir toutes les entreprises angériennes car le
développement économique local est avant tout affaire de
coopération et d’entraide.
Est-il normal que l’impression de ce Bulletin Municipal soit
confiée à une entreprise rochelaise et non à une imprimerie
angérienne ?
Non, car le rôle d’une Mairie est aussi de soutenir les commerces
et les entreprises locales par ses achats quand le rapport
qualité/prix est équivalent.
Quelques exemples parmi d’autres qui expliquent pourquoi le
développement économique de la Ville est dramatiquement
en panne.
Les élus d'opposition
Directeur de publication : Paul-Henri Denieuil
Photos : Ville de Saint-Jean d’Angély, BlockHouse, JB Allart, I Bruyère, F. Bonnenfant
Impression IRO - Tirage : 8 579 ex. Distribution La Poste - ISSN N°3450-9419 Dépôt légal à parution