Tableau Server – Guide de l`administrateur

Commentaires

Transcription

Tableau Server – Guide de l`administrateur
Tableau Server – Guide de l'administrateur
Version 8.0.x
Last updated: July 19, 2013
Avant l'installation...
Assurez-vous que l'ordinateur sur lequel vous installez Tableau Server respecte la
configuration système suivante :
l
l
l
l
l
Systèmes d’exploitation pris en charge : vous pouvez installer Tableau Server sur
Windows Server 2003 (SP1 ou version ultérieure), Windows Server 2008,
Windows Server 2008 R2, Windows Server 2012, Windows Vista, Windows 7 ou
Windows 8. Bien que Tableau Server fonctionne bien sur des systèmes d’exploitation
32 bits, il est recommandé d’utiliser un système d'exploitation 64 bits. Il est possible
d'installer Tableau Server sur des plates-formes virtuelles ou physiques.
Mémoire, cœurs et espace disque : la configuration requise pour Tableau Server
dépend de nombreux facteurs. Voici des recommandations en fonction du nombre
d'utilisateurs sur le serveur :
Type de déploiement
# Utilisateurs du
serveur>
Processeur
RAM
Évaluation
1-2
2 cœurs
4 Go
Petit
<25
4 cœurs
8 Go
Moyen
<100
8 cœurs
32 Go
Entreprise
>100
16 cœurs
32 Go ou plus
Compte d'administration : le compte sous lequel vous installez Tableau Server doit
disposer des autorisations nécessaires pour installer des logiciels et des services.
Facultatif : Compte d'exécution : un compte d'exécution en tant qu'utilisateur pour
l'exécution du service Tableau Server est utile si vous utilisez l'authentification NT avec
des sources de données ou si vous prévoyez d'effectuer une simulation de SQL Server.
Pour plus d'informations, reportez-vous à Exécuter en tant qu'utilisateur et Simulation
de SQL Server.
IIS et port 80 : la passerelle de Tableau Server écoute sur le port 80, également utilisé
par les services IIS (Internet Information Services) par défaut. Si vous installez Tableau
Server sur un ordinateur qui exécute également IIS, vous devez modifier le numéro du
port de la passerelle de Tableau pour éviter tout conflit avec IIS. Consultez Ports TCP/IP
et Modifier les ports par défaut pour en savoir plus.
Informations sur la configuration
Lors de l'installation et de la configuration de Tableau Server, les informations suivantes vous
seront peut être demandées :
Option
Compte
Description
Vos
informations
Le serveur doit disposer d'un compte utilisateur pouvant être Nom
Option
Description
Vos
informations
du
serveur
utilisé par le service. Le paramètre par défaut est le compte d'utilisateur :
Windows Network Service intégré. Si vous utilisez un compte Mot de passe :
utilisateur spécifique, vous aurez besoin du nom de domaine,
Domaine :
du nom d'utilisateur et du mot de passe.
Active
Au lieu d'utiliser le système de gestion des utilisateurs intégré Domaine
Directory de Tableau, vous pouvez vous authentifier via
Active
Active Directory. Dans ce cas, vous aurez besoin du nom de Directory :
domaine qualifié complet.
Ouverture Lorsqu'il est sélectionné, Tableau Server ouvrira le port
__ - Oui
du port
utilisé pour les requêtes http dans le logiciel de pare-feu de __ - Non
dans le Windows afin de permettre aux autres ordinateurs de votre
pare-feu réseau d'accéder au serveur.
Windows
Ports
Par défaut, Tableau Server requiert la disponibilité de plusieurs ports TCP/IP pour le serveur.
Consultez la rubrique Ports TCP/IP pour la liste complète, y compris les ports qui doivent être
disponibles pour toutes les installations par rapport aux installations distribuées ou aux
installations qui prennent en charge le basculement. Les ports par défaut peuvent être modifiés
en cas de conflit. Reportez-vous à Modifier les ports par défaut pour plus d'informations.
Pilotes
Vous devrez peut-être installer des pilotes de base de données supplémentaires. Téléchargez
les pilotes à l'adresse www.tableausoftware.com/support/drivers.
Installation et configuration
Voici les principales étapes que vous devez suivre pour installer et configurer Tableau Server :
Exécution de l’installation du serveur
Une fois que vous avez téléchargé le fichier d'installation de Tableau Server, suivez les
instructions ci-dessous pour procéder à l'installation du serveur.
1. Double-cliquez sur le fichier d'installation.
2. Suivez les instructions à l’écran pour effectuer la configuration et installer l'application.
3. Une fois l'installation terminée, cliquez sur Suivant pour ouvrir la fenêtre du gestionnaire
de clés de produit.
Si vous avez besoin de la prise en charge de caractères qui ne sont pas dans l'ensemble
Latin-1, installez les packs de langues de Windows via Panneau de configuration >
Options régionales et linguistiques. Les packs de langues devront être installés sur
le serveur principal ainsi que sur les ordinateurs des utilisateurs.
Activer Tableau
Tableau Server nécessite au moins une clé de produit qui permet d'activer le serveur et qui
indique le nombre de niveaux de licence que vous pouvez attribuer aux utilisateurs. Vous
pouvez accéder à vos clés de produit à partir du Centre de compte client Tableau. Une fois le
serveur installé et configuré, le gestionnaire des clés de produit s'ouvre automatiquement pour
que vous puissiez saisir votre clé de produit et enregistrer le produit. Si vous avez besoin
d'activer le produit sur un ordinateur qui est hors ligne, consultez Activation de Tableau hors
ligne.
1. Sélectionnez Activer et collez votre clé produit :
2. Reportez-vous à la page d'aide pour le téléchargementsur le site Web pour obtenir des
instructions détaillées.
Activation de Tableau hors ligne
Si vous travaillez hors ligne, vous pouvez suivre les étapes ci-dessous pour effectuer
l'activation hors ligne.
1. Lorsque le gestionnaire de clés de produit s'ouvre, cliquez sur Activer le produit.
Collez la clé de produit de votre serveur dans la zone de texte correspondante et cliquez
sur Activer. Vous pouvez obtenir votre clé de produit à partir du Centre de compte client
sur le site Web de Tableau.
2. Lorsque vous êtes hors ligne, l'activation va échouer et il vous est proposé d’enregistrer
un fichier utilisable pour l'activation hors ligne. Cliquez sur Enregistrer.
3. Sélectionnez l'emplacement du fichier, puis cliquez sur Enregistrer. Le fichier est
enregistré sous le nom offline.tlq.
4. Retournez dans Tableau et cliquez sur Quitter pour fermer la boîte de dialogue
Activation.
5. Déplacez le fichier sur un ordinateur qui est en ligne et ouvrez un client de messagerie.
Créez un nouveau message électronique pour [email protected]
Joignez le fichier au message et cliquez sur Envoyer.
6. Tableau vous enverra un message électronique contenant un fichier nommé
activation.tlf. Déplacez ce fichier sur l'ordinateur sur lequel vous installez
Tableau Server. Si Tableau Desktop est installé sur l'ordinateur, vous pouvez doublecliquer sur le nouveau fichier pour terminer l'activation. Si vous n'avez pas encore
installé Tableau Desktop, passez directement aux étapes 7 et 8.
7. Sur l'ordinateur sur lequel vous installez Tableau Server, ouvrez une invite de
commande en tant qu'administrateur et exécutez la commande suivante :
cd "C:\Program Files (x86)\Tableau\Tableau Server\8.0\bin"
8. Tapez ensuite tabadmin activate --tlf <path>\activation.tlf, où
<path> correspond à l'emplacement du fichier de réponse que Tableau vous a
envoyé. Par exemple :
tabadmin activate --tlf \Desktop\activation.tlf
Si vous avez besoin d'une aide supplémentaire, contactez Tableau à l'adresse suivante :
[email protected]
Configuration de Tableau Server
La boîte de dialogue de configuration s’affiche lors de l’installation. Vous pouvez également
l’ouvrir après l’installation en sélectionnant Tous les programmes > Tableau Server 8.0 >
Configurer Tableau Server dans le menu Démarrer de Windows. Avant de modifier la
configuration, vous devez arrêter le serveur. Pour connaître les différentes étapes, reportezvous à Reconfiguration de Tableau Server.
Il y a deux éléments que vous devez garder à l’esprit concernant les paramètres spécifiés dans
la boîte de dialogue de configuration :
l
l
Il s’agit de paramètres système : les paramètres entrés s’appliquent à l’ensemble du
serveur. Si le serveur exécute plusieurs sites, ces paramètres affectent chaque site.
L’authentification utilisateur est « définitive » : tous les paramètres peuvent être
modifiés après l’installation. Il suffit d’arrêter le serveur et de le reconfigurer. La seule
exception concerne le paramètre Authentification utilisateur (onglet Général). Il est
« définitif » au sens où, pour changer l’option Utiliser l’authentification locale en
Utiliser Active Directory, vous devez désinstaller puis réinstaller le serveur.
Consultez les rubriques ci-dessous pour en savoir plus sur les différents onglets de la boîte de
dialogue de configuration :
Général
Suivez les étapes ci-dessous pour configurer les options de l’onglet Général :
1. Par défaut, Tableau Server s'exécute sous le compte Network Service (Service
réseau). Pour utiliser un compte qui adaptera l'authentification NT aux sources de
données, indiquez un nom d'utilisateur et un mot de passe. Le nom d'utilisateur doit
inclure le nom de domaine. Reportez-vous à Exécuter en tant qu'utilisateur pour en
savoir plus sur l'utilisation d'un compte utilisateur spécifique.
2. Définissez si Active Directory doit être utilisé pour l'authentification des utilisateurs sur
le serveur. Sélectionnez Utiliser l'authentification locale pour créer des utilisateurs et
attribuer des mots de passe à l'aide du système de gestion des utilisateurs intégré de
Tableau Server. Vous ne pourrez pas par la suite basculer entre Active Directory et
l'authentification locale.
3. Si vous utilisez Active Directory :
l
l
Vous pouvez éventuellement utiliser l'option Activer la connexion
automatique, qui utilise Microsoft SSPI pour connecter automatiquement les
utilisateurs en fonction de leur nom d'utilisateur et de leur mot de passe Windows.
Si vous sélectionnez ce paramètre, vous ne pourrez pas également sélectionner
Activer Invité par la suite. De même, vous ne devez pas sélectionner Activer la
connexion automatique si vous prévoyez de configurer Tableau Server pour
une authentification de confiance.
Assurez-vous de saisir le surnom ou nom de domaine qualifié complet (FQDN).
Pour déterminer le FQDN : Sélectionnez Démarrer > Exécuter puis saisissez
sysdm.cpl dans la zone de texte Exécuter. Dans la boîte de dialogue
Propriétés système, sélectionnez l'onglet Nom de l'ordinateur. Le FQDN est
affiché au milieu de la boîte de dialogue. Lors de la première connexion de vos
utilisateurs, ils devront utiliser le nom de domaine qualifié complet (par exemple,
myco.lan\jsmith). Pour les connexions suivantes, ils pourront utiliser le
surnom (myco\jsmith).
4. Le port par défaut pour l'accès Web à Tableau Server (via HTTP) est le port 80. Vous
devrez peut-être modifier le numéro de port si un autre serveur est exécuté sur le port 80
ou pour d'autres besoins liés au réseau. Par exemple, vous pouvez disposer d'un parefeu ou d'un proxy matériel à l'avant de l'hôte Tableau Server, ce qui peut rendre
l'exécution d'un logiciel d'exécution sur le port 80 non souhaitable.
5. Sélectionnez si vous souhaitez ouvrir un port dans le Pare-feu Windows. Si vous
n'ouvrez pas ce port, les utilisateurs sur les autres ordinateurs ne pourront pas accéder
au serveur.
6. Sélectionnez si vous souhaitez inclure les exemples de données et d'utilisateurs. Les
exemples de données peuvent vous aider à vous familiariser avec Tableau Server, en
particulier lorsque vous installez une version d'essai du produit. À l'origine, l'exemple
d'utilisateur utilise une licence « Interactor ». Vous pouvez modifier cet utilisateur pour
qu'il ne dispose pas de licence afin de récupérer les niveaux de licence. Reportez-vous à
Licences et droits utilisateur pour plus d'informations. Si vous choisissez d'inclure
l'exemple d'utilisateur, un seul utilisateur est installé. Le nom d'utilisateur et le mot de
passe sont affichés ci-dessous :
Nom d'utilisateur Mot de passe
Tableau Software test
7. Vous pouvez éventuellement passer à la page suivante pour configurer les options Mise
en cache et SQL initial. Si vous ne souhaitez pas configurer ces options, cliquez sur OK.
À propos des paramètres Activer Invité & Activer la connexion automatique
Cette rubrique présente les paramètres Activer la connexion automatique et Activer
Invité et explique pourquoi ils ne doivent pas être utilisés simultanément.
L'option Activer la connexion automatique peut être sélectionnée lors de la configuration.
Elle permet aux utilisateurs Tableau Server de s'authentifier par Active Directory et NTLM et
de se connecter automatiquement au serveur en cliquant sur un lien vers une vue.
Le paramètre Activer Invité est accessible depuis la page Maintenance si vous disposez
d'une licence serveur concernant les principaux composants de l'application. À l'instar de
l'option Activer la connexion automatique, l'utilisateur clique sur un lien pour accéder à une
vue sans qu'il soit nécessaire de se connecter. En revanche, aucune authentification n'est
effectuée. L'utilisateur accède au serveur grâce au compte utilisateur invité Tableau Server.
Cependant, tant que l'option Activer Invité est sélectionnée, ce compte peut être utilisé par
tout le monde. Les fonctionnalités accessibles depuis le compte utilisateur invité sont souvent
limitées par les administrateurs. Par exemple, l'accès à certaines vues peut être refusé à
l'utilisateur invité.
L'utilisation simultanée des options Activer la connexion automatique et Activer Invité
n'est pas prise en charge et est déconseillée. Si vous activez la connexion automatique au
cours de la configuration, l'autre sera option sera grisée. Dans de rares cas, les deux options
peuvent être activées en même temps. Par exemple, si vous ne sélectionnez pas l'option
Activer la connexion automatique pendant la configuration, vous pouvez alors choisir
Activer Invité, puis retourner à l'utilitaire de configuration et sélectionner Activer la
connexion automatique.
Le cas échéant, il est possible que les utilisateurs du serveur aient un accès complet à une vue
puis, une fois leur session expirée, se voient refuser l'accès. Cela est dû au fait que, lors de la
première connexion automatique, le niveau d'accès est défini par les informations de
connexion Active Directory de l'utilisateur du serveur. Une fois la session expirée, l'utilisateur
est connecté automatiquement en tant qu'utilisateur invité, son niveau d'accès est donc moins
élevé.
Pour plus d'informations sur cette rubrique, y compris la résolution de la situation décrite cidessus, reportez-vous à la Base de connaissances Tableau.
Domaines
Lorsque vous utilisez l'authentification Active Directory pour le serveur, vous pouvez afficher la
liste des domaines actuellement utilisés et modifier leurs noms et surnoms de domaines. Cette
opération est utile, par exemple, pour s'assurer que Tableau Server utilise le surnom approprié
pour l'authentification SSPI ou le nom de domaine correct.
Modification de noms de domaines
Pour modifier un nom de domaine :
1. Sélectionnez le lien Utilisateurs dans la zone Administration sur le côté gauche de la
page.
2. Cliquez sur le lien Domaines en bas de la liste des utilisateurs. La liste de domaines
indique le nombre d'utilisateurs et de groupes ayant été ajoutés au serveur à partir de
chaque domaine.
3. Pour afficher la liste des utilisateurs appartenant à un domaine donné, cliquez sur le nom
de ce dernier.
4. Pour modifier le nom ou le surnom du domaine, cliquez sur le lien Edition, entrez un
nouveau nom ou surnom de domaine qualifié complet, puis cliquez sur Modifier.
5.
Vous pouvez modifier le surnom de tous les domaines que le serveur utilise. En
règle générale, vous pouvez modifier le nom de domaine complet de tous les
domaines (à l'exception de celui auquel vous vous connectiez). Cependant, si le
nom d'utilisateur que vous utilisez pour vous connecter existe à la fois dans le
domaine actuel et dans le nouveau, vous pouvez modifier le nom complet du
domaine actuel.
Connexion de données
Utilisez les options de l’onglet Connexion de données pour configurer la mise en cache et
spécifier comment gérer les instructions SQL initiales à partir des sources de données.
Mise en cache
Les vues publiées sur Tableau Server sont interactives et disposent parfois d'une connexion
directe à une base de données. Lorsque les utilisateurs interagissent avec les vues dans un
navigateur Web, les données qui sont demandées sont stockées dans une mémoire cache.
Lors des visites suivantes, les données seront récupérées à partir de cette mémoire cache si
elles sont disponibles. L'onglet Connexions de données vous permet de configurer les aspects
de la mise en cache qui seront appliqués à l'ensemble des connexions de données :
Pour configurer la mise en cache, sélectionnez l'une des options suivantes : :
l
Actualiser moins souvent : les données sont placées dans la mémoire cache et sont
réutilisées à chaque fois qu'elles sont disponibles, quelle que soit la date de leur ajout
dans la mémoire cache. Cette option permet de réduire le nombre des demandes
envoyées à la base de données. Sélectionnez cette option lorsque les données ne
changent pas souvent. Une actualisation moins fréquente permet souvent d'améliorer
les performances.
l
l
Équilibré : les données sont supprimées de la mémoire cache après un nombre défini
de minutes. Si les données ont été ajoutées à la mémoire cache dans l'intervalle indiqué,
les données mises en cache seront utilisées. Dans le cas contraire, de nouvelles
données seront demandées à la base de données.
Actualiser plus souvent : la base de données est interrogée à chaque fois que la page
est chargée. Les données sont tout de même placées dans la mémoire cache et seront
utilisées tant que l'utilisateur ne rechargera pas la page. Cette option permet aux
utilisateurs de s'assurer que les données les plus récentes sont affichées, mais elle peut
dégrader les performances.
Quelle que soit la méthode de mise en cache configurée, l'utilisateur peut cliquer
sur le bouton Actualiser les données de la barre d'outils pour forcer le serveur à
envoyer une requête et à récupérer les nouvelles données.
SQL initial
Pour les vues qui se connectent à des sources de données Teradata, les créateurs de classeur
peuvent indiquer une commande SQL qui sera exécutée une fois, lors du chargement du
classeur dans le navigateur. Cette commande est appelée une instruction SQL initiale. Pour
des raisons liées aux performances ou à la sécurité, certains administrateurs peuvent vouloir
désactiver cette fonctionnalité. Pour ce faire, utilisez l'onglet Connexions de données : Pour désactiver la fonctionnalité SQL initiale, cochez la case Ignorer les déclarations SQL
initiales pour toutes les sources de données. Les classeurs créés avec des instructions
SQL initiales s'ouvriront tout de même mais les commandes SQL initiales ne seront pas
envoyées.
Alertes/abonnements d’adresse de messagerie
Tableau Server peut envoyer une alerte par e-mail en cas de panne du système et envoyer
des abonnements par e-mail aux utilisateurs de Tableau Server, sous forme d’instantanés de
leurs vues favorites. L’onglet Alertes/abonnements d’adresse de messagerie permet de
spécifier le serveur SMTP utilisé par Tableau Server pour l’envoi des e-mails.
Que ce soit pour les alertes ou les abonnements, les connexions SMTP cryptées ne sont
pas prises en charge.
Configuration des alertes de messagerie
Lorsque vous configurez des alertes, Tableau Server envoie un e-mail aux destinataires sous
Envoyez un e-mail chaque fois que les processus du moteur de données ou du serveur du
référentiel s'arrêtent ou redémarrent. Si vous exécutez une installation sur un seul serveur
(tous les processus sur le même ordinateur), les alertes DOWN signifient que le serveur entier
s'est arrêté et les alertes UP qui suivent indiquent que le serveur est à nouveau en exécution.
Si vous exécutez une installation distribuée configurée pour le basculement (consultez la
rubrique Configurer le basculement), une alerte DOWN signifie que l'instance active du
référentiel ou du moteur de données a échoué et les alertes UP qui suivent indiquent que
l'instance inactive de ce processus a pris le relai et est désormais active.
Pour configurer une alerte par e-mail :
1. Sélectionnez Envoyer des alertes de messagerie pour les problèmes de santé
du serveur.
2. Sous Serveur SMTP, entrez le nom de votre serveur SMTP. Entrez un nom
d'utilisateur et un mot de passe pour votre compte serveur SMTP uniquement si
celui-ci demande ces informations (dépend des configurations). La valeur par défaut du
port SMTP est de 25. Sous Envoyer e-mail depuis, entrez l’adresse de messagerie
qui enverra une alerte en cas de panne du système. Si l’adresse de messagerie entrée
doit avoir une syntaxe valide (par exemple [email protected] or [email protected]), elle
ne doit pas nécessairement correspondre à une adresse de messagerie existante sur
Tableau Server.
3. Sous Envoyer un e-mail à, entrez au moins une adresse de messagerie qui recevra
les alertes. Si vous entrez plusieurs adresses e-mail, séparez-les par des virgules (pas
de points-virgules).
4. Cliquez sur OK. Au démarrage du serveur, une alerte de messagerie est déclenchée,
confirmant que vous avez correctement configuré les alertes.
Configuration des abonnements par e-mail
Pour configurer un serveur SMTP pour l’envoi des abonnements :
1. Sélectionnez Permettre les abonnements par messagerie électronique.
2. Sous Serveur SMTP, entrez le nom de votre serveur SMTP. Entrez un nom
d'utilisateur et un mot de passe pour votre compte serveur SMTP uniquement si
celui-ci demande ces informations (dépend des configurations).La valeur par défaut du
port SMTP est de 25. Sous Envoyer e-mail depuis, entrez l’adresse de messagerie
qui enverra les abonnements aux utilisateurs de Tableau Server.
Si l’adresse de messagerie entrée doit avoir une syntaxe valide (comme
<text>@<text>, par exemple [email protected] ou [email protected]), elle
ne doit pas nécessairement correspondre à une adresse de messagerie existante pour
Tableau Server (certains serveurs SMTP peuvent néanmoins exiger qu’elle
corresponde à une adresse de messagerie réelle). Vous pouvez également ignorer le
paramètre système Envoyer e-mail depuis pour les abonnements, au niveau de
chaque site. Consultez Ajout ou modification de sites pour en savoir plus.
3. Sous URL de Tableau Server, entrez http:// ou https://, suivi du nom de
Tableau Server. Ce nom sera utilisé pour le pied de page de l’e-mail d’abonnement.
4. Cliquez sur OK.
SSL
Vous pouvez configurer Tableau Server pour qu'il utilise les communications SSL (Secure
Sockets Layer) sur l'ensemble du trafic HTTP. Le paramétrage de SSL permet de garantir que
l'accès à l'application Web est sûr et que les informations sensibles passées entre le
navigateur Web et le serveur ou entre Tableau Desktop et le serveur sont protégées. Les
étapes permettant de configurer le serveur pour SSL sont décrites dans la rubrique cidessous ; toutefois, vous devez tout d'abord acquérir un certificat provenant d'une autorité de
confiance et importer les fichiers du certificat dans Tableau Server.
Pour configurer Tableau Server en vue de l’utilisation de SSL :
1. Obtenez un certificat Apache SSL provenant d'une autorité de confiance (par exemple,
Verisign, Thawte, Comodo, GoDaddy, etc.). Vous pouvez également utiliser un certificat
interne émis par votre société. Les certificats des caractères génériques, qui vous
permettent d'utiliser SSL avec de nombreux noms d'hôtes dans le même domaine, sont
pris en charge.
Certains navigateurs nécessiteront qu'une configuration supplémentaire soit effectuée
afin d'accepter des certificats provenant de certains fournisseurs. Reportez-vous à la
documentation fournie par votre autorité de certification.
2. Placez les fichiers du certificat dans un dossier nommé SSL, situé au même niveau que
le dossier Tableau Server 8.0. Par exemple :
C:\Program Files (x86)\Tableau\Tableau Server\SSL
Cet emplacement accorde au compte qui exécute Tableau Server les autorisations
nécessaires pour les fichiers.
3. Ouvrez l’utilitaire de configuration de Tableau Server en sélectionnant Démarrer
>Tous les programmes > Tableau Server 8.0 > Configurer Tableau Server dans
le menu Démarrer.
4. Dans la boîte de dialogue de configuration de Tableau Server, sélectionnez l'onglet
SSL.
5. Sélectionnez Utiliser le SSL pour la communication serveur et fournissez
l'emplacement de chacun des fichiers du certificat suivants :
Fichier de certificat SSL : doit être un certificat x509 PEM valide dont l'extension est
.crt
Fichier de clé de certificat SSL : doit être une clé RSA ou DSA valide non protégée
par un mot de passe dont l'extension de fichier est .key
Fichier de chaîne de certificat SSL (facultatif) : certains fournisseurs de certificats
émettent deux certificats pour Apache. Le deuxième certificat est un fichier de chaîne,
une concaténation de tous les certificats constituant la chaîne de certificats du certificat
du serveur. Tous les certificats présents dans le fichier doivent être de type x509 PEM et
l'extension du fichier doit être .crt (et non .pem).
6. Cliquez sur OK.. Les modifications prendront effet lors du prochain redémarrage du
serveur.
Lorsque le serveur est configuré pour SSL, il accepte les requêtes vers le port non SSL
(la valeur par défaut est le port 80) et les redirige automatiquement vers le port SSL 443.
Les erreurs SSL sont consignées dans le répertoire d'installation à l'emplacement
suivant. Utilisez ce journal pour dépanner les problèmes de validation et de cryptage.
C:\ProgramData\Tableau\Tableau
Server\data\tabsvc\logs\httpd\error.log
Tableau Server prend uniquement en charge le port 443 en tant que port
sécurisé. Il n'est pas possible de l'exécuter sur un ordinateur sur lequel une autre
application utilise le port 443.
Ajout d’un compte Administrateur
La dernière étape pour activer Tableau Server consiste à ajouter un compte Administrateur.
L'administrateur pourra accéder librement au serveur ; il pourra notamment gérer les
utilisateurs, les groupes et les projets. L'ajout d’un compte Administrateur peut différer selon
que vous utilisez Active Directory ou l'authentification locale.
Active Directory
Si vous utilisez Active Directory, entrez un nom d'utilisateur et un mot de passe pour l'utilisateur
Active Directory existant qui occupera le rôle d'administrateur. Cliquez ensuite sur Ajouter un
utilisateur.
Remarque :
Si le compte Administrateur se trouve dans le même domaine que le serveur, entrez
simplement le nom d'utilisateur sans le domaine. Sinon, vous devez inclure le nom de domaine
qualifié complet. Par exemple, test.lan\username.
Authentification locale
Si vous utilisez l'authentification locale, créez un compte Administrateur en entrant un nom
d'utilisateur, un nom d'affichage et un mot de passe (deux fois) de votre choix. Cliquez ensuite
sur Ajouter un utilisateur.
Reconfiguration de Tableau Server
La configuration de Tableau Server se fait en cours d'installation, mais vous pouvez ouvrir la
boîte de dialogue Configuration après l'installation pour procéder à des modifications.
Consultez les étapes ci-dessous pour en savoir plus. Vous pouvez également utiliser l'outil de
ligne de commande tabadmin pour modifier la configuration. Quelle que soit la procédure
suivie, les nouveaux paramètres sont consignés dans le fichier tabsvc.yml, situé dans le
répertoire config.
Remarque : Vous ne pouvez pas basculer entre Active Directory et l'authentification locale.
Ces options peuvent uniquement être configurées lors de l'installation.
Pour modifier un paramètre dans la boîte de dialogue Configuration de Tableau Server,
procédez comme suit :
1. Arrêtez le serveur en sélectionnant Tous les programmes > Tableau Server 8.0 >
Arrêter Tableau Server dans le menu Démarrer de Windows.
2. Sélectionnez ensuite Configurer Tableau Server dans le menu Démarrer de
Windows.
3. Si votre compte Exécuter en tant qu'utilisateur du serveur est un compte Active
Directory, entrez le mot de passe dans l'onglet Général.
4. Procédez aux modifications de configuration voulues.
5. Cliquez sur OK.
6. Démarrez le serveur en sélectionnant Tous les programmes > Tableau Server 8.0 >
Démarrer Tableau Server dans le menu Démarrer de Windows.
Reconfiguration des processus
Suivez les étapes ci-dessous pour modifier la façon dont les processus sont configurés pour
une installation sur un seul serveur. Si vous modifiez la façon dont les processus sont
configurés pour un serveur Worker, reportez-vous à Installer et configure des serveurs
Worker.
1. Ouvrez la boîte de dialogue de configuration de Tableau Server dans le menu Démarrer
en sélectionnant Tous les programmes > Tableau Server 8.0 > Configurer
Tableau Server.
2. Saisissez votre mot de passe, si nécessaire, dans l'onglet Général, puis sélectionnez
l'onglet Serveurs.
3. Surlignez This Machine et cliquez sur Modifier :
4. La boîte de dialogue Modifier Tableau Server vous permet de modifier le nombre de
processus :
5. Vous pouvez exécuter jusqu'à 8 instances des processus VizQL, serveur d'applications,
serveur de données ou d'arrière-plan ; il est toutefois possible de modifier cette limite si
nécessaire. Reportez-vous à À propos de la limite des processus du serveur pour
obtenir plus d'informations. En outre, pour que Tableau Server fonctionne, il est
indispensable qu'une instance du moteur de données et du référentiel soit active. Pour
connaître les étapes permettant de les déplacer vers un autre ordinateur, consultez
Déplacer les processus du moteur de données et du référentiel. Pour connaître les
étapes permettant de configurer les instances inactives, reportez-vous à Disponibilité
élevée.
Après avoir effectué les modifications, cliquez sur OK, puis cliquez de nouveau sur OK
pour quitter la boîte de dialogue de configuration.
Les processus Tableau Server
Vous pouvez modifier la configuration par défaut de six processus Tableau Server afin
d'obtenir différents résultats. Les rubriques Amélioration des performances du serveur et
Disponibilité élevée décrivent quelques approches à suivre. La page Maintenance du serveur
affiche l'état de chaque processus et la rubrique Vues d'administration donne des informations
supplémentaires sur quelques processus, tels que le processus d'arrière-plan.
CaractéristiquMultithread- ArchitecturProcessus Nom de fichier Objectif
e des
?
e
performances
serveur
wgserver.exe
Gère
Oui
32 bits
Consomme
d'applicationl'application
uniquement des
s
Web, prend
ressources
en charge la
visibles lors
navigation et
d'opérations
la recherche.
occasionnelles
comme la
publication d'un
classeur avec un
extrait ou la
génération d'une
image statique
pour une vue.
Son chargement
peut être créé
par une
interaction basée
sur un navigateur
et par tabcmd.
arrière-plan backgrounder.ex- Exécute des Non
32 bits
Processus d'un
e
tâches du
seul thread où les
serveur, y
différents
compris les
processus
actualisationpeuvent
s d'extraits,
s'exécuter sur
les tâches
n'importe quel
« Exécuter
ordinateur ou sur
maintenant »
tous les
et les tâches
ordinateurs du
lancées
cluster afin
depuis
d'accroître la
tabcmd.
capacité. En
temps normal, le
Processus Nom de fichier Objectif
moteur de
données
tdeserver64.exe Stocke des
extraits de
tdeserver.exe
données et
répond aux
requêtes.
CaractéristiquMultithread- Architecture des
?
e
performances
backgrounder
consomme peu
de mémoire de
traitement mais il
peut consommer
des ressources
processeur, E/S
ou réseau, en
fonction de la
nature de la
charge de travail
qui lui est
présentée. Par
exemple,
l'actualisation
d'un extrait
volumineux peut
utiliser la bande
passante réseau
pour récupérer
des données.
Les ressources
processeur
peuvent être
consommées par
la récupération
des données ou
des tâches
tabcmd
complexes.
Oui
64 bits
La charge de
travail du moteur
32 bits
de données est
générée par des
requêtes du
processus VizQL
Server. Le
composant
charge les
Processus Nom de fichier Objectif
CaractéristiquMultithread- Architecture des
?
e
performances
extraits dans la
mémoire et
effectue des
requêtes sur ces
derniers. La
consommation
de mémoire est
principalement
basée sur la taille
des extraits de
données
chargés. Le
binaire 64 bits est
utilisé par défaut
sur les systèmes
d'exploitation
64 bits. Le
moteur de
données est
multithread, car il
gère plusieurs
requêtes à la fois.
En cas de charge
élevée, il peut
consommer des
ressources
processeur, E/S
et réseau. En
charge, ces
ressources
peuvent
constituer un
goulot
d'étranglement
au niveau des
performances.
En charge
élevée, une seule
instance du
moteur de
données peut
consommer
Processus Nom de fichier Objectif
CaractéristiquMultithread- Architecture des
?
e
performances
serveur de
données
dataserver.exe
Gère les
Oui
connexions
aux sources
de données
Tableau
Server.
32 bits
référentiel
postgres.exe
Base de
données de
Tableau
Server,
stocke les
métadonnées classeur et
utilisateur.
-
En tant que
proxy, il est
normalement lié
par le réseau,
mais il peut être
lié par le
processeur avec
un nombre
suffisant de
sessions
utilisateurs
simultanées. Son
chargement est
généré par
l'interaction
basée sur le
navigateur et sur
Tableau
Desktop, ainsi
que par
l'actualisation
d'extraits pour les
sources de
données Tableau
Server.
Consomme
généralement
peu de
ressources. Il
peut devenir un
goulot
d'étranglement,
dans de rares
cas, pour les
déploiements
très importants
(des milliers
d'utilisateurs) au
cours
d'opérations
CaractéristiquMultithread- ArchitecturProcessus Nom de fichier Objectif
e des
?
e
performances
telles que
l'affichage de
tous les
classeurs par
utilisateur ou la
modification des
autorisations.
VizQL Serve- vizqlserver.exe Charge et
Oui
32 bits
Consomme des
r
affiche des
ressources
vues, calcule
significatives
et exécute
pendant le
des
chargement des
requêtes.
vues et
l'utilisation
interactive à
partir d'un
navigateur Web.
Peut utiliser le
processeur, l'E/S
ou le réseau de
manière
intensive. Le
chargement du
processus peut
être créé
uniquement par
l'interaction
basée sur le
navigateur. La
mémoire de
traitement peut
devenir
insuffisante.
À propos de la limite des processus du serveur
Les processus serveur wgserver, vizqlserver et backgrounder sont conçus pour être
multithreads et traiter plusieurs processus. Il est possible d’exécuter une seule instance de
processus sur 16 threads. Par défaut, Tableau Server s’installe avec au maximum deux
instances de chaque processus serveur. Si les paramètres par défaut ne sont pas
satisfaisants, vous pouvez configurer jusqu'à huit instances soit au cours de l'installation
(uniquement lors de mises à niveau), soit après celle-ci, à l'aide de la boîte de dialogue
Configuration. Huit instances de processus est la limite maximale par défaut. Si votre machine
est dotée d'une mémoire RAM ou de cœurs de processeur en suffisance, vous pouvez
modifier cette limite maximale à l'aide du paramètre tabadmin service.max_procs. Dans
Tableau, il est recommandé que, pour chaque instance de processus, la machine exécutant le
processus dispose d'au moins 1 Go de RAM et un cœur de processeur logique.
Pour modifier le nombre maximal de processus autorisés :
1. Au terme de l'installation, arrêtez le serveur.
2. Toujours dans le répertoire de compartiment de Tableau Server, entrez la commande
suivante, où number est le nombre maximal d'instances de processus à autoriser :
tabadmin set service.max_procs number
Par exemple :
tabadmin set service.max_procs 16
3. Démarrez le serveur pour que les modifications prennent effet.
Mise à niveau vers 8.0
Utilisez les rubriques suivantes pour mettre à niveau votre logiciel Tableau Server vers la
version 8.0. Si vous effectuez une mise à niveau d’une version antérieure à la version 7.0,
reportez-vous à la Base de connaissances Tableau.
Liste de contrôle avant mise à niveau
Voici les éléments que vous devez localiser et les étapes que vous devez effectuer avant de
mettre à niveau Tableau Server vers la version 8.0.x.
Données d'identification, fichiers d'installation et personnalisations
Avant d'effectuer la mise à niveau, vérifiez que vous disposez des éléments suivants :
l
l
l
Données d'identification du compte utilisateur : Pour chaque machine que vous
mettez à niveau, vous avez besoin des données d'identification d'un compte utilisateur
disposant de droits d'administration locaux.
Informations d'identification du compte Exécuter en tant que : Confirmez que
vous disposez du nom d'utilisateur et du mot de passe pour le compte Exécuter en tant
que de Tableau Server. Si vous utilisez NT AUTHORITY\NetworkService (valeur par
défaut), aucun mot de passe n'est requis.
Fichiers d'installation : En plus de disposer du fichier .exe pour la mise à niveau que
vous allez effectuer, vous devez localiser ou retélécharger le fichier .exe d'installation de
la version serveur que vous utilisez actuellement (consultez Downloading Tableau
Products (Téléchargement des produits Tableau)). Si un événement inattendu se
produit au cours de la mise à niveau, cette procédure peut vous aider à récupérer plus
rapidement.
Bien que Tableau conserve les paramètres de configuration au cours d'une mise à niveau, il
est également conseillé de noter toutes les personnalisations que vous avez effectuées de
façon à pouvoir les vérifier par la suite. Celles-ci comprennent la configuration de SSL, la
modification des valeurs de port et de délai d'attente par défaut de Tableau, de même que
l'utilisation des logos personnalisés. De plus, si vous avez ajouté votre session Tableau Server
actuelle à votre environnement de variable PATH Windows, vous devrez mettre cette entrée à
jour après la mise à niveau pour qu'elle renvoie à la version la plus récente de Tableau Server.
Vérifier l'état de maintenance du produit
Si vous tentez de mettre à niveau Tableau Server à partir d'un serveur dont le contrat de
maintenance a expiré, vous disposerez d'une instance sans licence de Tableau Server.
Pour vérifier si le contrat de maintenance de votre serveur a expiré :
l
Sélectionnez Démarrer > Tous les programmes > Tableau Server > Gérer les clés
de produits et regardez sous la colonne Expiration du contrat de maintenance.
Si votre contrat de maintenance a expiré, contactez le service d'assistance à la clientèle
Tableau. La réactivation de la clé du produit fait partie intégrante de la procédure d'installation.
Consultez Activer Tableau pour en savoir plus. Si votre serveur n'a pas accès à Internet,
reportez-vous à Activation de Tableau hors ligne.
Créer un fichier de sauvegarde « sain »
En plus de vos sauvegardes habituelles de Tableau Server, il est conseillé de créer une copie
de sauvegarde juste avant d'effectuer la mise à niveau. Avant de créer cette copie de
sauvegarde, exécutez la commande tabadmin cleanup pour supprimer les fichiers non
essentiels à votre sauvegarde. Consultez Exécution de Cleanup et Sauvegarder les données
Tableau pour connaître les différentes étapes.
Installations distribuées uniquement : Il est possible de supprimer des utilisateurs
avant de créer la sauvegarde.
Le fichier de sauvegarde de Tableau (.tsbak) comprend les informations de configuration ainsi
que les données. Ainsi, la sauvegarde d'une installation distribuée de Tableau Server
contiendra des informations de configuration sur les travailleurs, y compris leurs adresses IP.
Si vous ne souhaitez pas que cette information figure dans votre sauvegarde (par exemple,
parce que vous faites passer des travailleurs sur un nouveau matériel dans le cadre de votre
mise à niveau), vous pouvez faire l'une des deux choses suivantes : retirer les travailleurs de la
configuration de Tableau Server avant de créer la sauvegarde, ou utiliser l'option --noconfig lorsque vous restaurez le fichier de sauvegarde sur votre nouvelle installation. Notez
qu’avec la dernière option, aucune information de configuration n’est restaurée – y compris le
Tableau Server principal.
Si vous exécutez une installation distribuée de Tableau Server et qu'un poste utilisateur
s'exécute sous Windows XP, vous devez la supprimer de la configuration avant de procéder à
la mise à niveau. Windows XP n’est pas pris en charge dans la version 8.0.
Pour supprimer un poste utilisateur de votre configuration Tableau Server :
1. Arrêtez le serveur sur le Tableau Server principal.
2. Sur le serveur principal, ouvrez l'utilitaire de configuration en sélectionnant Tableau
Server <version> > Configurer Tableau Server sur le menu Démarrer.
3. Dans la boîte de dialogue de configuration, sélectionnez l'onglet Serveurs.
4. Si l’utilisateur héberge des extraits et/ou le référentiel, déplacez ces services vers une
autre machine. Consultez Déplacer les processus du moteur de données et du
référentiel pour connaître les différentes étapes.
5. Ensuite, surlignez l’utilisateur et cliquez sur Supprimer.
6. Cliquez sur OK.
7. Démarrez le serveur.
Exécution de Cleanup
L'exécution de la commande tabadmin cleanup permet de supprimer de votre système
Tableau Server les fichiers dont vous n'avez pas besoin dans votre fichier de sauvegarde.
Vous devez exécuter la commande cleanup pendant l'exécution du serveur, ce qui lui permet
d'agir sur la base de données Tableau, et une fois le serveur arrêté, ce qui lui permet de
supprimer les fichiers journaux.
Pour exécuter tabadmin cleanup :
1. Ouvrez une invite de commande en tant qu'administrateur :
2. Accédez au répertoire bin de Tableau Server. Par exemple :
cd “C:\Program Files (x86)\Tableau\Tableau Server\7.0\bin”
3. Confirmez que le serveur est en cours d'exécution.
tabadmin status
4. Exécutez cleanup en entrant la commande suivante :
tabadmin cleanup
5. Arrêtez le serveur :
tabadmin stop
6. Réexécutez cleanup :
tabadmin cleanup
Laissez le serveur à l'arrêt pour créer une sauvegarde (suivante).
Créer le fichier de sauvegarde
La commande tabadmin backup crée un fichier .tsbak contenant les données de votre
référentiel, les extraits de données et la configuration du serveur. Une fois le fichier créé,
stockez-le sur un ordinateur distinct. Consultez Sauvegarder les données Tableau pour
connaître les différentes étapes.
Installations distribuées uniquement : Si vous avez supprimé des utilisateurs de la
configuration de votre serveur avant de créer la sauvegarde et que vous effectuez la
mise à niveau d’une version 8.0.x vers 8.0.x, vous pouvez maintenant ajouter les
utilisateurs à votre configuration. Mettre à niveau le Tableau Server principal permettra
aux utilisateurs de disposer des mises à jour. Dans le cas où vous effectuez la mise à
niveau d’une version 7.0 vers 8.0.x, laissez les utilisateurs hors de la configuration.
Consultez Mise à niveau 8.0 pour en savoir plus.
Mise à niveau 8.0
Une fois que vous avez terminé les étapes décrites dans la Liste de contrôle avant mise à
niveau, mettez à niveau votre version existante de Tableau Server vers la version 8.0 en
suivant la procédure ci-dessous. Si, dans le cadre de votre mise à niveau, vous migrez vers un
nouveau matériel, reportez-vous à Migration vers un nouveau matériel, à la place.
1. Utilisez Ajout/Suppression de programmes dans votre Tableau Server (ou le Tableau
Server principal, si vous avez une installation distribuée) pour désinstaller la version
précédente.
Le programme de désinstallation supprime le logiciel serveur mais laisse vos
paramètres de données et de configuration intacts.
2. Installez Tableau Server. Si vous avez une installation distribuée, cette étape s'effectue
sur votre Tableau Server principal.
Le programme d'installation de Tableau Server gère l'importation des paramètres de
données et de configuration de votre version antérieure.
Déplacer les processus du moteur de données et du référentiel
Si vous avez besoin de supprimer un utilisateur de la configuration de Tableau Server et que
cet utilisateur héberge la seule instance du référentiel ou du moteur de données (qui héberge
les extraits), vous devez tout d’abord déplacer le processus vers une autre machine. Cela est
dû au fait qu’une instance des processus du référentiel et du moteur de données doit être
active en permanence.
Pour déplacer les processus du moteur de données ou du référentiel, procédez comme suit :
1. Si cela n’a pas déjà été fait, arrêtez le Tableau Server principal et ouvrez la boîte de
dialogue de configuration de Tableau Server (Démarrer > Tableau Server 8.0 >
Configurer Tableau Server) dans le Tableau Server principal.
2. Dans l’onglet Serveurs, surlignez l’adresse IP de la machine sur laquelle vous voulez
déplacer le processus. Cela peut être un autre utilisateur ou le serveur principal (This
Machine).
3. Cliquez sur Modifier.
4. Dans la boîte de dialogue Modifier Tableau Server, sélectionnez la case à cocher du
processus que vous déplacez : Moteur de données, Référentiel ou les deux, et
cliquez sur OK.
5. Cliquez sur OK dans la boîte de dialogue de configuration de Tableau Server.
6. Démarrez le Tableau Server principal pour que les modifications prennent effet.
7. Arrêtez le serveur et ouvrez la boîte de dialogue de configuration de Tableau Server.
8. Dans l’onglet Serveurs, surlignez l’adresse IP de l’utilisateur duquel vous supprimez le
processus et cliquez sur Modifier.
9. Décochez la case du processus que vous avez déplacé et cliquez sur OK.
10. Cliquez à nouveau sur OK et démarrez le serveur principal pour que les modifications
prennent effet.
Si vous effectuez cette procédure dans le cadre de la suppression d’un utilisateur de la
configuration de Tableau Server (comme décrit dans Liste de contrôle avant mise à niveau),
arrêtez le serveur à nouveau avant de continuer.
À propos de la limite des processus du serveur
Les processus serveur wgserver, vizqlserver et backgrounder sont conçus pour être
multithreads et traiter plusieurs processus. Il est possible d’exécuter une seule instance de
processus sur 16 threads. Par défaut, Tableau Server s’installe avec au maximum deux
instances de chaque processus serveur. Si les paramètres par défaut ne sont pas
satisfaisants, vous pouvez configurer jusqu'à huit instances soit au cours de l'installation
(uniquement lors de mises à niveau), soit après celle-ci, à l'aide de la boîte de dialogue
Configuration. Huit instances de processus est la limite maximale par défaut. Si votre machine
est dotée d'une mémoire RAM ou de cœurs de processeur en suffisance, vous pouvez
modifier cette limite maximale à l'aide du paramètre tabadmin service.max_procs. Dans
Tableau, il est recommandé que, pour chaque instance de processus, la machine exécutant le
processus dispose d'au moins 1 Go de RAM et un cœur de processeur logique.
Pour modifier le nombre maximal de processus autorisés :
1. Au terme de l'installation, arrêtez le serveur.
2. Toujours dans le répertoire de compartiment de Tableau Server, entrez la commande
suivante, où number est le nombre maximal d'instances de processus à autoriser :
tabadmin set service.max_procs number
Par exemple :
tabadmin set service.max_procs 16
3. Démarrez le serveur pour que les modifications prennent effet.
Migration vers un nouveau matériel
Utilisez la procédure suivante pour migrer Tableau Server d'une machine à une autre. Plus
particulièrement, ces étapes décrivent comment déplacer les paramètres de données et de
configuration de Tableau Server de votre machine en production vers une nouvelle machine
sur laquelle la version 8.0 de Tableau Server est installée. Avant de commencer, assurez-vous
d'avoir suivi les étapes décrites dans la Liste de contrôle avant mise à niveau, notamment la
création d'un fichier .tsbak.
1. Installez Tableau Server sur la nouvelle machine.
2. Copiez votre fichier .tsbak dans le dossier bin sur votre nouveau Tableau Server (par
exemple C:\Program Files (x86)\Tableau\Tableau Server\8.0\bin).
3. Ensuite, arrêtez Tableau Server.
4. Restaurez les informations de données et de configuration en production vers la
nouvelle installation Tableau Server en entrant tabadmin restore <filename>,
où <filename>est le nom du fichier .tsbak. Par exemple :
tabadmin restore mybackup.tsbak
Pour restaurer uniquement vos données en production de Tableau Server, et non les
informations de configuration, entrez la commande suivante :
tabadmin restore --no-config mybackup.tsbak
5. Démarrez le serveur.
6. Installations distribuées uniquement : Exécutez le programme d'installation de
Tableau Worker sur tous les ordinateurs supplémentaires que vous souhaitez ajouter à
votre cluster Tableau Server. Pour connaître la procédure, consultez la section Installer
et configure des serveurs Worker.
7. Une fois la nouvelle installation testée, vous devez désactiver la version précédente de
Tableau Server avant de la désinstaller. Pour désactiver la version précédente :
- Sélectionnez Démarrer > Tous les programmes > Tableau Server > Gérer les
clés produit.
- Sélectionnez une clé produit et cliquez sur Désactiver. Faites de même pour chaque
clé produit.
Si vous ne disposez pas d'une connexion Internet, vous êtes invité à créer un
fichier de retour hors-ligne pour terminer le processus de désactivation. Pour
connaître la procédure, consultez la section Activation de Tableau hors ligne. Une
fois le fichier de retour créé, envoyez-le par e-mail à
[email protected] Une fois le fichier de retour hors-ligne traité,
vous recevez un autre fichier. Exécutez-le sur votre ordinateur pour supprimer la
clé produit du serveur et terminer le processus de désactivation.
Environnements distribués
La rubrique ci-dessous vous permet d'en apprendre davantage sur l'exécution d'une
installation distribuée de Tableau Server :
Installer et configure des serveurs Worker
Après avoir procédé à la configuration initiale, vous pouvez définir Tableau Server de sorte
qu'il s'exécute sur plusieurs ordinateurs. On parle alors d'une installation distribuée, ou cluster.
L'exécution d'une installation distribuée utilise des ports supplémentaires sur le Tableau
Server principal et nécessite la disponibilité de certains ports pour les liaisons pendant
l'installation sur le serveur Worker Tableau. Reportez-vous à Ports TCP/IP pour obtenir plus
d'informations.
Tous les ordinateurs d'un environnement réparti doivent appartenir au même domaine.
Le compte Exécuter en tant qu'utilisateur du serveur, spécifié sur le Tableau Server
principal, doit également être un compte de domaine dans ce même domaine.
1. Assurez-vous d'avoir installé Tableau Server sur l'ordinateur principal.
2. Arrêtez le serveur sur l'ordinateur principal (voir Tableau Server Monitorpour plus
d'informations).
3. Téléchargez le logiciel Tableau Server Worker à partir du Centre de compte client
Tableau.
4. Exécutez le programme d'installation du logiciel Tableau Server Worker sur tous les
ordinateurs supplémentaires que vous souhaitez ajouter au cluster Tableau Server. Au
cours de l'installation, il vous sera demandé de fournir l'adresse IP du serveur principal.
Si un poste d'utilisateur s'exécute sous Windows 7 lorsque le pare-feu Windows est
activé, reportez-vous à la Base de connaissances Tableau avant de continuer.
5. Une fois que le logiciel de l’employé est installé sur la machine de l’employé et que le
Tableau Server principal est arrêté, revenez au serveur principal et ouvrez l’utilitaire de
configuration en sélectionnant Tableau Server 8.0 > Configurer Tableau Server
dans le menu Démarrer.
6. Dans l'utilitaire de configuration, saisissez votre mot de passe dans l’onglet Général,
puis sélectionnez l'onglet Serveurs et cliquez sur Ajouter.
7. Dans la boîte de dialogue suivante, entrez l'adresse IP pour l'un des ordinateurs
utilisateur et indiquez le nombre de processus VizQL, de serveur d'applications, de
serveur de données et d'arrière-plan à allouer à l'ordinateur. Il est possible d'attribuer
jusqu'à huit instances d'un processus à un serveur utilisateur (ou principal).
Par défaut, le référentiel et le moteur de données sont hébergés sur le serveur principal.
Toutefois, vous pouvez sélectionner les cases Moteur de données et Référentiel afin
d'utiliser ce serveur pour le stockage de l'extrait (moteur de données) et le référentiel. La
même opération est possible sur le serveur inactif. Reportez-vous à Disponibilité élevée
pour obtenir plus d'informations.
8. Cliquez sur OK. Les mises à jour peuvent prendre plusieurs minutes.
9. Répétez ces étapes pour tous les ordinateurs que vous souhaitez ajouter à
l'environnement réparti. Après avoir ajouté des utilisateurs, cliquez une nouvelle fois sur
OK pour enregistrer les modifications, puis démarrez le serveur sur l'ordinateur
principal.
Pilotes de base de données
Les programmes d'installation de Tableau Server et de Tableau Server Worker installent
automatiquement des pilotes pour des bases de données Oracle et Oracle Essbase. Si vous
envisagez de publier des classeurs et sources de données qui se connectent à d'autres bases
de données, vous devrez vous assurer que les ordinateurs principaux et utilisateur disposent
des pilotes correspondants.
Les utilisateurs exécutant des processus VizQL, de serveur d'application, de serveur de
données ou d'arrière-plan ont besoin de ces pilotes de base de données. Par exemple, si un
utilisateur est dédié à un serveur VizQL et qu'un autre l'est au stockage de l'extrait, il vous suffit
d'installer des pilotes sur le serveur VizQL.
Processus serveur
VizQL
Serveur d'application
Serveur de données
Arrière-plan
Moteur de données (stockage
des extraits)
Référentiel
Requiert un
pilote de base de
données ?
oui
oui
oui
oui
non
non
Maintenance d'un environnement réparti
Après avoir configuré un ordinateur principal et un ou plusieurs ordinateurs utilisateur pour une
installation distribuée, vous pouvez effectuer toutes les configurations et mises à jour suivantes
à partir du serveur principal. Pour cela, utilisez les outils de ligne de commande et l'utilitaire de
configuration sur l'ordinateur du serveur principal. Les mises à jour seront automatiquement
portées à la connaissance des utilisateurs.
Si le serveur principal modifie son adresse IP, vous devrez alors réinstaller tous les ordinateurs
utilisateur.
Vous pouvez contrôler l'état des ordinateurs distribués à partir de la page Maintenance du
serveur. Consultez Maintenance du serveur pour en savoir plus sur la gestion du serveur.
Disponibilité élevée
La rubrique ci-dessous vous permet d'en apprendre davantage sur la prise en charge de la
disponibilité élevée de Tableau Server :
Présentation de la disponibilité élevée
Si vous configurez un système Tableau Server avec une disponibilité élevé (réduisant ainsi les
temps morts potentiels de votre serveur), les étapes que vous effectuez consistent à créer de
la redondance. Les trois éléments qui nécessitent la redondance sont le processus du moteur
de données, le processus de référentiel et le Tableau Server principal (passerelle). Il doit
toujours exister une instance active de chacun d'entre eux, configurer un cluster est une
procédure à plusieurs phases qui nécessite l'arrêt et le redémarrage de Tableau Server à
certains moments, afin que les modifications prennent effet. Consultez Configurer le
basculement et Configurer une passerelle à disponibilité élevée pour connaître les étapes
exactes. Consultez également Pré-requis pour la disponibilité élevée.
Les rubriques ci-dessous résument la façon dont la topologie de votre serveur évolue quand
vous le configurez en disponibilité élevée. Il faut au minimum un système à trois nœuds pour la
disponibilité élevée. Ce système inclue une passerelle légère qui achemine les requêtes et
deux serveurs Worker qui hébergent les processus principaux. Vous pouvez encore améliorer
la fiabilité du système en ajoutant une quatrième machine servant de passerelle de
sauvegarde.
Un système disposant d'un seul serveur
Après avoir installé le Tableau Server principal, il exécute au moins une instance pour chaque
processus. C'est l'outil de configuration de Tableau Server le plus basique. Il n'est pas
redondant.
Pour un système disposant d'un seul serveur, la table des états sur la page Maintenance
devrait ressembler à ce qui suit :
Pour créer de la redondance, vous avez besoin d'ajouter des serveurs supplémentaires pour
héberger les processus actifs et en attente du moteur de données et de référentiel. De plus,
pour réduire la vulnérabilité du système, la passerelle doit être isolée sur son propre nœud,
exécutant le moins le processus possible dans l'idéal.
Système à trois nœuds
La prochaine étape de la configuration du support du basculement et de la disponibilité élevée
est l'installation de Tableau Server sur deux serveurs Worker et de les ajouter à la
configuration du serveur principal l'un après l'autre. L'attribution des processus du moteur de
données et du référentiel nécessite deux étapes, car : 1) il doit toujours y avoir une instance
active pour chaque processus et 2) il ne peut pas y en avoir plus de deux au total. Il faut
également supprimer les processus du Tableau Server principal.
Configurer le basculement décrit comment ajouter les serveurs Worker et supprimer les
processus du serveur principal. Après avoir suivi ces étapes, vous disposez d'un système à
trois nœuds :
La table des états sur la page Maintenance ressemble à ce qui suit :
Comme vous pouvez le remarquer, le nœud qui exécute le principal uniquement dispose du
serveur Web. Son objectif est d'acheminer des requêtes vers les deux serveurs Worker. Avec
cette configuration, si votre serveur Worker actif tombe en panne, le serveur en attente prend
le relai automatiquement et s'occupe de toutes les requêtes de la passerelle.
Il reste toutefois un seul point faible dans un système à trois nœuds : la passerelle Il est
possible de réduire les risques en créant une passerelle de sauvegarde. À l'aide de quelques
étapes manuelles, il est possible d'activer la passerelle de sauvegarde si la principale tombe en
panne.
Ajout d'une passerelle de sauvegarde
Ajouter une passerelle de sauvegarde permet d'apporter une sécurité supplémentaire à votre
système. La passerelle de sauvegarde est un serveur supplémentaire dans le système, prêt à
prendre la main en cas de panne de la passerelle principale. Bien qu'il ne soit pas un serveur
actif, après avoir suivi ces étapes Configurer une passerelle à disponibilité élevée, il est prêt à
être activé.
Voici à quoi ressemble le système avec une passerelle de sauvegarde :
La table des états de la configuration ci-dessus ressemble exactement à celle d'un système à
trois nœuds. Si la passerelle principale tombe en panne et que vous effectuez les étapes pour
activer la passerelle de sauvegarde, votre système est de nouveau en ligne, utilisant la
nouvelle passerelle.
Pré-requis pour la disponibilité élevée
Avant de commencer la configuration d'un cluster prenant en charge le basculement et la
disponibilité élevée, assurez-vous de satisfaire les exigences suivantes.
Matériel
À l'exception de la passerelle, les systèmes utilisés pour le basculement et la disponibilité
élevée doivent satisfaire les exigences décrites dans Avant l'installation... sans toutefois être
obligatoirement identiques :
l
l
l
Basculement - trois ordinateurs : Pour configurer un cluster prenant en charge le
basculement pour les processus du moteur de données et du référentiel, trois
ordinateurs ou machines virtuelles sont nécessaires : un pour le Tableau Server
principal et les deux autres pour les postes utilisateurs de Tableau.
Disponibilité élevée – quatre ordinateurs : Pour configurer la disponibilité élevée,
vous avez besoin des trois ordinateurs ou machines virtuelles décrits ci-dessus ainsi que
d'une machine supplémentaire pour la passerelle de sauvegarde de votre passerelle
Tableau Server principale.
Ordinateurs passerelles : Si vous configurez la disponibilité élevée, la passerelle
Tableau Server principale et la passerelle de sauvegarde peuvent ne pas exécuter de
processus Tableau Server ou n'en exécuter que peu. Toutefois, les ordinateurs
exécutant la passerelle ne nécessitent pas autant de cœurs que ceux exécutant vos
serveurs utilisateur. Cependant, vous aurez besoin de l’espace disque nécessaire pour
les sauvegardes. La passerelle est temporairement utilisée lors de la sauvegarde de la
base de données et de la restauration des processus.
Réseau et ports
Comme dans tout système distribué, les ordinateurs ou machines virtuelles utilisés doivent
pouvoir communiquer entre eux. Consultez Ports TCP/IP pour obtenir une liste des ports
devant être disponibles sur les passerelles et postes utilisateurs.
Meilleures pratiques
Voici quelques informations à garder à l'esprit avant de commencer l'installation et la
configuration :
l
l
Adresse IP : Notez les adresses IP de chaque ordinateur ou machine virtuelle dont
vous aurez besoin. Elles vous seront utiles lors de l'installation et la configuration de
Tableau Worker.
Enregistrement CNAME : Si vous configurez la disponibilité élevée, vérifiez que votre
passerelle Tableau Server principale et la passerelle de sauvegarde ont le même
enregistrement CNAME pour que les utilisateurs de Tableau Server n'aient pas de
problèmes si une passerelle tombe en panne et que l'autre prend le relais.
l
l
Données d'identification du compte utilisateur : Pour chaque machine que vous
mettez à niveau, vous avez besoin des données d'identification d'un compte utilisateur
disposant de droits d'administration locaux. Si vous configurez la disponibilité élevée, le
compte Exécuter en tant que utilisé pour votre passerelle Tableau Server principale et
celui utilisé pour votre passerelle Tableau Server de sauvegarde doivent être les
mêmes.
Sauvegarde : Il est conseillé de créer une sauvegarde avant d'apporter toute
modification importante au système. Consultez Sauvegarder les données Tableau pour
connaître les différentes étapes.
Configurer le basculement
Pour configurer un cluster de trois ordinateurs avec basculement, procédez comme suit :
1. Installez Tableau Serveur sur votre ordinateur principal.
2. Une fois l'installation terminée, vérifiez la table des états sur la page Maintenance. Tous
les processus doivent avoir l'état « en attente d'une requête » indiqué en vert :
3. Arrêtez le serveur sur le principal.
4. Exécutez ensuite le programme d'installation de Tableau Worker sur les deux
ordinateurs ou machines virtuelles supplémentaires qui permettent le basculement. Au
cours de l'installation, il vous sera demandé de fournir l'adresse IPv4 du serveur
principal de Tableau Server :
5. Pendant que le serveur principal est à l'arrêt, ouvrez sa boîte de dialogue de
configuration : Démarrer > Tous les programmes > Tableau Server > Configurer
Tableau Server. Sur l'onglet Général, entrez le mot de passe Exécutez en tant que.
6. Sur l'onglet Serveurs, cliquez sur Ajouter pour ajouter un utilisateur.
7. Entrez l'adresse IPv4 du poste utilisateur, saisissez 1 pour Moteur de données et
cochez la case Référentiel.
Si vous voulez voir le poste utilisateur exécuter d'autres processus serveur, entrez le
nombre d'instances que vous voulez exécuter (1 ou 2, par exemple). Le nombre
maximum est de huit sur chaque poste.
8. Cliquez sur OK pour fermer la boîte de dialogue Ajouter un utilisateur, puis cliquez à
nouveau sur OK pour fermer la boîte de dialogue de configuration.
9. Démarrez le serveur sur le principal. Les processus du référentiel et du moteur de
données auront l’icône « service inactif » indiquée en rouge pendant la copie des
données vers le nouveau référentiel et/ou le moteur de données. Le temps nécessaire à
la copie des données varie en fonction de la taille des données :
Une fois les données répliquées, la table des états sur la page Maintenance devrait
ressembler à ce qui suit :
Le poste utilisateur que vous venez d'ajouter exécute des instances inactives des
processus de référentiel et du moteur de données.
Vous allez maintenant supprimer des processus du poste principal et ajouter un second
poste utilisateur pour les exécuter.
10. Arrêter le serveur sur le poste principal et ouvrez à nouveau sa boîte de dialogue de
configuration. Sur l'onglet Général, entrez votre mot de passe.
11. Sélectionnez l'onglet Serveurs et surlignez Cette machine (qui est le Tableau Server
principal) et cliquez sur Éditer.
12. Dans la boîte de dialogue Modifier Tableau Server, définissez Moteur de données sur
0 et décochez la case Référentiel. Si vous voulez que le Tableau Serveur principal
n'exécute que Apache (donc pas de processus Tableau Server), vous pouvez
supprimer les processus restants en entrant 0 dans chaque zone de texte :
13. Cliquez sur OK.
14. Dans la boîte de dialogue de configuration de Tableau Server, cliquez sur Ajouter pour
ajouter un second poste utilisateur.
15. Dans la boîte de dialogue Ajouter Tableau Server, entrez l'adresse IP du second poste
utilisateur, définissez Moteur de données sur 1, cochez la case Référentiel et entrez
le nombre d'instances que vous souhaitez exécuter, par exemple 1 ou 2. Le nombre
maximum est de huit sur chaque poste.
Il n'est pas nécessaire de spécifier quel poste utilisateur est actif ou inactif pour le moteur
de données et le référentiel.
16. Cliquez sur OK. La boîte de dialogue de configuration de Tableau Server devrait
maintenant ressembler à ça :
17. Vous pouvez également paramétrer des Alertes de messagerie afin d'être mis au
courant lors de pannes de serveur ou de changements d'état des processus de votre
moteur de données et de votre référentiel. Pour ce faire, cliquez sur l’onglet
Alertes/abonnements d’adresse de messagerie dans la boîte de dialogue de
configuration et suivez les étapes de la rubrique Configuration des alertes de
messagerie.
18. Cliquez sur OK.
19. Démarrez le serveur sur le poste principal (les modifications peuvent mettre quelques
minutes pour prendre effet). Votre serveur est maintenant configuré pour prendre en
charge le basculement pour les processus du moteur de données et du référentiel. La
table des états sur la page Maintenance devrait ressembler à ce qui suit :
Une marque de validation verte clair indique qu'un processus est en attente, prêt à
prendre le relai si le processus actif (marque de validation vert foncé) venait à tomber en
panne.
Configurer une passerelle à disponibilité élevée
Avant de suivre les procédures de cette rubrique, suivez les étapes de Configurer le
basculement. Après avoir suivi ces étapes, vous avez deux serveurs Worker prenant en
charge le basculement et une passerelle (votre Tableau Server principal). Votre passerelle
peut aussi bien être dédiée à l'exécution d'Apache (pas de processus serveur), qu'exécuter
n'importe quel processus serveur, exceptés les processus de moteur de données et de
référentiel. Leur exécution nécessite un poste utilisateur.
La première procédure ci-dessous explique comment créer une sauvegarde pour votre
passerelle. La seconde procédure permet de vous guider si votre passerelle actuelle tombe en
panne.
Création d'une passerelle de sauvegarde
Pour créer une passerelle de sauvegarde, procédez comme suit :
1. Arrêtez le serveur sur votre Tableau Server principal (ci-après appelé passerelle).
2. Sur la passerelle, ouvrez une invite de commande en tant qu'administrateur et accédez
au répertoire de compartiment Tableau Server :
32 bits :C:\Program Files\Tableau\Tableau Server\8.0\bin
64 bits :C:\Program Files (x86)\Tableau\Tableau Server\8.0\bin
3. Entrez la commande suivante, où IP_address1 est l'adresse IP actuelle de votre
passerelle et IP_address2 est l'adresse IP de la passerelle de sauvegarde :
tabadmin failovergateway --primary IP_address1 --secondary
IP_address2
4. Créez ensuite une copie du fichier tabsvc.yml de la passerelle (situé dans
ProgramData\Tableau\Tableau Server\config) et placez-la dans un emplacement
temporaire sur votre passerelle de sauvegarde.
Le fichier tabsvc.yml contient les paramètres de configuration du serveur. Il est édité
lorsque vous modifiez vos paramètres de configuration dans la boîte de dialogue de
configuration Tableau Server ou via tabadmin. Si tabsvc.yml est modifié, vous devrez
mettre à jour sa copie sur votre passerelle de sauvegarde.
5. Sur votre passerelle de sauvegarde, ouvrez le fichier tabsvc.yml et remplacez
l'adresse IP de la passerelle sur la ligne worker.hosts par l'adresse IP de la
passerelle de sauvegarde (l'ordinateur sur lequel vous êtes actuellement) :
6. Installez Tableau Serveur sur votre passerelle de sauvegarde. Utilisez les mêmes
paramètres et compte Exécuter en tant, que ceux utilisés lors de l'installation de
Tableau Server sur votre passerelle.
7. Une fois l'installation terminée, arrêtez le serveur sur votre passerelle de sauvegarde.
8. Toujours sur votre passerelle de sauvegarde, entrez la commande suivant pour
désactiver son service Tableau Server :
sc config tabsvc start= disabled
La création de votre passerelle de sauvegarde est terminée. Suivez les étapes suivantes
pour savoir quelle est la procédure en cas de panne de votre passerelle actuelle. Si vous
travaillez en environnement de test, c'est peut être l'occasion de tester votre
configuration en mettant hors tension votre passerelle actuelle, afin de simuler une
panne système.
Configuration d'une passerelle de sauvegarde
Suivez les étapes suivantes en cas de panne de la passerelle. Toutes les étapes suivantes
sont à effectuer sur votre passerelle de sauvegarde.
1. Sur votre passerelle de sauvegarde, utilisez le fichier tabsvc.yml modifié au cours de
l'étape 5 de la procédure précédente pour remplacer la version installée en local dans
ProgramData\Tableau\Tableau Server\config.
2. Ouvrez une invite de commande en tant qu'administrateur et accédez au répertoire de
compartiment Tableau Server :
32 bits :C:\Program Files\Tableau\Tableau Server\8.0\bin
64 bits :C:\Program Files (x86)\Tableau\Tableau Server\8.0\bin
3. Entrez la commande suivante, où IP_address2 est l'adresse IP de votre passerelle
de sauvegarde (qui va devenir votre nouvelle passerelle) et IP_address1 est
l'adresse IP de votre ancienne passerelle (bientôt celle de sauvegarde) :
tabadmin failovergateway --primary IP_address2 --secondary
IP_address1
4. Entrez la commande suivante :
sc config tabsvc start= auto
5. Démarrez le serveur. Votre passerelle de sauvegarde est maintenant votre passerelle
principale. En visualisant la table des états sur la page Maintenance, vous devez
remarquer que l'adresse IP de la passerelle a changé :
6. Pour que votre ancienne passerelle principale prenne le rôle de la passerelle de
sauvegarde, procédez comme suit :
l
l
l
Utilisez Ajout/Suppression de programmes pour supprimer Tableau Server de
votre ancienne passerelle principale. Vous recevrez une erreur de sauvegarde à
la fin du programme de désinstallation, ignorez-là.
Supprimez les dossiers Tableau sous Program Files (x86) et ProgramData sur
votre ancienne passerelle principale.
Répétez les étapes de cette rubrique en commençant par l'étape 4 de la
« Création d'une passerelle de sauvegarde ».”
Utiliser des autorisations
Votre marge de manœuvre sur les vues, les classeurs, les projets et les sources de données
de Tableau Online dépend à la fois de votre niveau de licence (attribué par un administrateur)
et des autorisations qui ont été définies par l'auteur de la vue ou de la source de données.
Vous pouvez modifier les autorisations pour un élément si vous disposez du niveau de licence
« Interactor » et qu'au moins l'une des conditions suivantes est vérifiée :
l
Vous êtes le propriétaire du classeur ou de la source de données (vous l'avez publié(e)
sur le serveur).
l
Vous disposez de l'autorisation Définir des autorisations.
l
Vous disposez de l'autorisation Chef de projet sur le projet contenant l'élément.
l
Vous disposez des droits administrateur.
Consultez les rubriques suivantes pour en savoir plus :
Définition des autorisations
La figure ci-dessous illustre le mode d'évaluation des autorisations.
Si un classeur est configuré pour afficher les feuilles sous forme d'onglets, toutes les
vues héritent des autorisations du classeur concerné même si des autorisations
différentes sont spécifiées chaque vue.
Définir les autorisations pour les classeurs et les vues
Procédez comme suit pour définir les autorisations affectées à un classeur ou à une vue :
1. Sur une page affichant un ou plusieurs classeurs ou une ou plusieurs vues, sélectionnez
des classeurs ou des vues, puis cliquez sur Autorisations :
2. Dans Autorisations, cliquez sur Ajouter/Modifier des autorisations. Classeur ou
autorisations : Page Vue :
L'option Attribuer des autorisations au contenu est affiché pour les classeurs
mais pas pour les vues.
3. Dans la fenêtre Ajouter/Modifier des autorisations, sélectionnez un utilisateur ou un
groupe dans la liste de gauche :
Il est possible de configurer cette liste de sorte qu'elle répertorie les utilisateurs, les
groupes ou les deux.
4. Dans le menu déroulant Rôle, sélectionnez un rôle prédéfini ou spécifiez chaque
autorisation dans la zone ci-dessous. La liste des autorisations et les rôles prédéfinis
varient légèrement selon que la configuration des autorisations concerne un classeur ou
une vue. Pour voir un tableau qui définit les différentes autorisations et les éléments
auxquels elles s'appliquent, consultez la rubrique Autorisations.
Les rôles disponibles pour les classeurs et les vues sont les suivants :
Rôle
Visualiseur
Interaction
Editeur
Connecteur de
source de données
Editeur de source
de données
S'applique
Description
à…
classeurs
vues
classeurs
vues
classeurs
vues
Permet à l'utilisateur ou au groupe de voir le
classeur ou la vue sur le serveur.
Permet à l'utilisateur ou au groupe de consulter le
classeur ou la vue sur le serveur, d'appliquer des
filtres, de consulter les données sous-jacentes,
d'exporter l'image et d'exporter les données. Les
autres autorisations proviennent des
autorisations du projet de l'utilisateur ou du
groupe.
Permet à l'utilisateur ou au groupe de disposer de
toutes les autorisations.
vues
Permet à l'utilisateur ou au groupe de se
connecter à la source de données du serveur.
Cette autorisation est pertinente pour des vues
qui accèdent à une vue qui se connecte à une
source de données.
vues
Permet à l'utilisateur ou au groupe de se
connecter aux sources de données du serveur.
Permet également de publier, modifier,
télécharger, supprimer et définir des
autorisations pour une source de données, ainsi
que de programmer des actualisations pour les
sources de données à publier. Cette autorisation
est pertinente pour des vues qui accèdent à une
vue qui se connecte à une source de données.
5. Il est possible de configurer des autorisations pour un ou plusieurs utilisateurs ou
groupes. Lorsque vous avez terminé, cliquez sur Envoyer.
Définir des autorisations pour une source de données
Procédez comme suit pour définir les autorisations affectées à une source de données :
1. Sur la page Sources de données, sélectionnez une ou plusieurs sources de données,
puis cliquez sur Autorisations.
2. Dans Autorisations, cliquez sur Ajouter/Modifier des autorisations. Page Source de
données :
3. Dans la fenêtre Ajouter/Modifier des autorisations, sélectionnez un utilisateur ou un
groupe dans la liste de gauche :
4. Dans le menu déroulant Rôle, sélectionnez un rôle prédéfini ou spécifiez chaque
autorisation dans la zone ci-dessous. Pour voir un tableau qui définit les différentes
autorisations et les éléments auxquels elles s'appliquent, consultez la rubrique
Autorisations.
Pour les sources de données, les rôles disponibles sont les suivants :
Rôle
Description
Connecteur de
source de données
Permet à l'utilisateur ou au groupe de se connecter à la
source de données du serveur.
Editeur de source de
données
Permet à l'utilisateur ou au groupe de se connecter aux
sources de données du serveur. Permet également de
publier, modifier, télécharger, supprimer et définir des
autorisations pour une source de données, ainsi que de
programmer des actualisations pour les sources de données
à publier.
5. Il est possible de configurer des autorisations pour un ou plusieurs utilisateurs ou
groupes. Lorsque vous avez terminé, cliquez sur Envoyer.
Définir les autorisations pour un projet
Les administrateurs et les chefs de projet peuvent définir des autorisations pour un projet.
Lorsque vous créez un projet, il dispose des mêmes autorisations que le projet Par défaut.
Vous pouvez définir des autorisations pour le projet afin de permettre ou de refuser à des
groupes ou à des utilisateurs l'accès au projet. Pour définir des autorisations de projets :
1. Cliquez sur Admin >Projets.
2. Sélectionnez un ou plusieurs projets, puis cliquez sur Autorisations :
3. Dans Autorisations, cliquez sur Ajouter/Modifier des autorisations. Page Projet :
4. Dans la fenêtre Ajouter/Modifier des autorisations, sélectionnez un utilisateur ou un
groupe dans la liste de gauche :
Il est possible de configurer cette liste de sorte qu'elle répertorie les utilisateurs, les
groupes ou les deux.
5. Dans le menu déroulant Rôle, sélectionnez un rôle prédéfini ou spécifiez chaque
autorisation dans la zone ci-dessous. Pour voir un tableau qui définit les différentes
autorisations et les éléments auxquels elles s'appliquent, consultez la rubrique
Autorisations.
Pour les projets, les rôles disponibles sont les suivants :
Rôle
Description
Visualiseur
Permet à l'utilisateur ou au groupe de voir les classeurs et les
vues dans le projet.
Interaction
Permet à l'utilisateur ou au groupe de consulter les classeurs
et les vues dans le projet, d'appliquer des filtres, de consulter
les données sous-jacentes, d'exporter l'image et d'exporter
les données.
Editeur
Permet à l'utilisateur ou au groupe de disposer de toutes les
autorisations.
Connecteur de
source de données
Permet à l'utilisateur ou au groupe de se connecter aux
sources de données dans le projet.
Editeur de source de
données
Permet à l'utilisateur ou au groupe de se connecter aux
sources de données dans le projet. Permet également de
publier, modifier, télécharger, supprimer et définir des
autorisations pour une source de données, ainsi que de
programmer des actualisations pour les sources de données à
publier. Cette autorisation est pertinente pour des vues qui
accèdent à une vue qui se connecte à une source de données.
Responsable du
projet
Permet à l'utilisateur ou au groupe de définir des autorisations
pour tous les éléments dans un projet.
Editeur
Permet à l'utilisateur ou au groupe de disposer de toutes les
autorisations nécessaires à la publication de classeurs sur le
serveur.
Les autorisations que vous définissez s'appliquent au projet lui-même. Les autorisations
explicites définies sur les classeurs, les vues et les sources de données contenus dans le projet
ne sont pas affectées. Toutefois, vous avez la possibilité d'affecter des autorisations du projet à
l'ensemble des classeurs, des vues et des sources de données contenus dans le projet. Dans
ce cas, ces autorisations remplacent les autorisations existantes au niveau des classeurs et
des vues. Par exemple, supposons que vous disposez de plusieurs classeurs qui ont été
publiés avec des autorisations personnalisées et que vous regroupez ces classeurs dans un
nouveau projet avec un nouvel ensemble d'autorisations. Vous pouvez appliquer les nouvelles
autorisations à chacun des classeurs en cliquant sur Affecter des autorisations au
contenu. sur la page Autorisations.
Vérifier les autorisations actuelles
Vous pouvez à tout moment consulter les autorisations affectées à un utilisateur pour un
classeur, projet, vue ou source de données spécifique. À partir de n'importe quelle page
permettant de définir des autorisations, sélectionnez un utilisateur dans la liste déroulante
Vérifier les autorisations de l'utilisateur.
Les autorisations affichées sont spécifiques à la vue, au classeur, à la source de données ou
au projet que vous avez sélectionné.
Autorisations
Les administrateurs et les autres utilisateurs autorisés peuvent accorder ou refuser
l'autorisation d'effectuer certaines actions aux utilisateurs dans Tableau Online. Les
autorisations peuvent également être définies au moment de la publication d'un classeur ou
d'une source de données sur Tableau Online.
Les administrateurs ont toujours un contrôle total de tous les actifs sur Tableau Server. Il en est
de même pour les administrateurs de sites sur les actifs d'un site. Si vous publiez un classeur
ou une source de données sur Tableau Online, vous êtes l'éditeur de cet actif et vous avez sur
lui un contrôle complet.
Le tableau suivant présente les autorisations qui s'appliquent à chaque élément de Tableau
Online et décrit les actions que les utilisateurs sont autorisés à effectuer.
Autorisation
Effets…
classeurs
Afficher
sources de
données
vues
projets
Les utilisateurs autorisés peuvent...
Consulter l'élément sur Tableau Online.Un
utilisateur ayant accès à une vue qui se connecte
à une source de données doit disposer à la fois
des autorisations Vue pour le classeur et
Connexion pour la source de données.
Modifier des vues dans des classeurs. Consultez
la rubrique Utilisateurs autorisés à modifier et à
créer des vues.
classeurs
Modification sur le Web
vues
projets
Les autorisations pour les feuilles de calcul (vues)
dans un classeur sont copiées (remplacées) à
partir des autorisations du classeur lorsque vous
le publiez à partir de Tableau Desktop. Elles sont
également copiées lorsque vous cliquez sur
Affecter des autorisations au contenu sur la
page Autorisations : Classeur. Si vous
sélectionnez Afficher les feuilles sous forme
d'onglets lors de l'enregistrement d'un classeur,
les autorisations pour toutes les feuilles de calcul
(vues) du classeur sont remplacées par celles du
classeur, mais uniquement jusqu'à la prochaine
désactivation des onglets.
Attention particulière sur le groupe Tous les
utilisateurs : Afin d'éviter que le contenu d'un
rédacteur soit écrasé par un autre utilisateur (que
ce soit en générant une publication depuis
Tableau Desktop ou en enregistrant un classeur
Autorisation
Effets…
Les utilisateurs autorisés peuvent...
modifié sur le Web viaTableau Online), chaque
fois que l'utilisateur génère une publication dans
un projet pour lequel le groupe Tous les
utilisateurs est autorisé en édition, l'autorisation
Ecrire/Enregistrer sur le Web sous pour le
groupe Tous les utilisateurs est modifiée de
Autoriser à Hériter par défaut. Vous pouvez
modifier manuellement cette autorisation de
Hériter à Autoriser en suivant les instructions de
la rubrique Définir les autorisations pour les
classeurs et les vues.
classeurs
Écrire/Enregistrer sur le
Web
sources de
données
vues
projets
classeurs
Télécharger/Enregistrer sources de
sur le Web sous
données
projets
Remplacer l'élément sur le serveur. Lorsqu'il y
est autorisé, l'utilisateur peut republier un
classeur ou une source de données à partir de
Tableau Desktop, devenant ainsi l'éditeur et
obtenant toutes les autorisations. De même,
l'accès au classeur de l'éditeur d'origine est
déterminé par les autorisations de groupe de cet
utilisateur (ainsi que toute autorisation ultérieure
que le nouvel éditeur décide de définir).
Cette autorisation détermine également si
l'utilisateur ou le groupe peut remplacer un
classeur après l'avoir modifié sur le serveur.
Consultez la rubrique Utilisateurs autorisés à
modifier et à créer des vues.
Lorsqu'il y est autorisé, un utilisateur peut
télécharger l'élément à partir du serveur, ainsi
qu'enregistrer un classeur modifié en tant que
nouveau classeur sur le serveur. Consultez les
sections Télécharger des classeurs et Utilisateur
autorisés à modifier et créer des vues.
classeurs
Supprimer
sources de
données
Supprimer l'élément.
vues
projets
classeurs
Filtre
vues
projets
Modifier les filtres rapides, conserver uniquement
les filtres et exclure des données. Consultez la
rubrique Commentaires sur les vues.
Autorisation
Effets…
Les utilisateurs autorisés peuvent...
classeurs
Ajouter des
commentaires
vues
Ajouter des commentaires à des vues dans un
classeur.
projets
classeurs
Afficher les
commentaires
vues
Afficher les commentaires associés aux vues
dans un classeur.
projets
classeurs
Afficher les données
récapitulatives
vues
projets
classeurs
Afficher les données
sous-jacentes
vues
projets
Affichez les données agrégées dans la vue ou
dans la sélection de l’utilisateur au sein de la vue,
et téléchargez ces données sous forme de fichier
texte.
Affichez toutes les données brutes derrière
chaque ligne dans une vue, limitée par n’importe
quel repère sélectionné par l’utilisateur, puis
téléchargez les données sous forme de fichier
texte.
classeurs
Exporter image
vues
Exporter chaque vue en tant qu'image.
Consultez la rubrique Exporter des vues.
projets
classeurs
Partager une vue
personnalisée
vues
projets
Permettre aux autres de voir les
personnalisations d'une vue enregistrées. Les
utilisateurs peuvent personnaliser leurs classeurs
grâce à l'option Se souvenir de mes
modifications dans Tableau Online. Consultez
la rubrique Vues personnalisées.
classeurs
Déplacer
vues
Déplacer les classeurs dans d'autres projets.
projets
classeurs
Définir les autorisations
sources de
données
vues
Spécifier des autorisations pour l'élément. Pour
les classeurs, cette autorisation s'étend aux vues
présentes dans un classeur.
projets
Connexion
sources de
données
vues
Se connecter à la source de données. Un
utilisateur ayant accès à une vue qui se connecte
à une source de données doit disposer à la fois
Autorisation
Responsable du projet
Effets…
Les utilisateurs autorisés peuvent...
projets
des autorisations Vue pour la vue et Connexion
pour la source de données.
projets
Définir des autorisations pour tous les éléments
dans un projet.
Utilisation du serveur
Les rubriques suivantes vous guident lors de l'installation à l'aide de l'interface utilisateur
Tableau Server.
Utilisateurs et licences
Toutes les personnes qui souhaitent accéder à Tableau Server, que ce soit pour publier,
parcourir ou administrer, doivent être ajoutées en tant qu'utilisateurs. De plus, un niveau de
licence doit être affecté à tous les utilisateurs.
Utilisateurs
Tous ceux qui doivent disposer d'un accès à Tableau Online—que ce soit pour publier,
naviguer ou administrer—doivent être ajoutés en tant qu'utilisateurs. Si Tableau Server
exécute plusieurs sites, les administrateurs système effectuent cette opération sur la page
Tous les utilisateurs. . Dans le cas contraire, si Tableau Server exécute un seul site, les
administrateurs système et les administrateurs de site peuvent ajouter des utilisateurs sur la
page Utilisateurs.
Une fois les utilisateurs ajoutés, vous pouvez les modifier et les supprimer, les ajouter ou les
supprimer des sites, et leur attribuer des niveaux de licence et des droits utilisateur. Consultez
les rubriques ci-dessous pour en savoir plus.
Ajout d’utilisateurs
Tant les administrateurs système que les administrateurs de site, à condition qu'ils disposent
des autorisations adéquates, peuvent ajouter des utilisateurs à partir de la page Utilisateurs :
Il existe deux manières différentes d'ajouter des utilisateurs à partir de la page Utilisateurs : De
manière interactive (comme présenté ci-dessous), ou par lots en utilisant la commande
Importer, qui s'appuie sur un fichier CSV (expliqué dans Importation d’utilisateurs depuis un
fichier CSV).
Pour ajouter un utilisateur :
Dans la page Utilisateurs, cliquez sur le lien Ajouter au-dessus de la liste des
utilisateurs :
1.
2. Entrez un Nom d'utilisateur.
l
l
Authentification locale : Si le serveur est configuré pour l'authentification locale,
spécifier une adresse de messagerie en guise de Nom d'utilisateur est le
meilleur moyen d'éviter les conflits de noms d'utilisateurs (par exemple,
[email protected] au lieu de jsmith). Après avoir saisi le Nom d’utilisateur,
cliquez sur Ajouter un utilisateur.
Active Directory : Si vous ajoutez un utilisateur provenant du même domaine
Active Directory dans lequel s'exécute le serveur, il vous suffit d'entrer le Nom de
l'utilisateur concerné sans le domaine. Le domaine du serveur sera supposé.
En cas de définition de confiance réciproque entre le domaine du serveur et un
autre domaine, vous pouvez ajouter des utilisateurs provenant de ces deux
domaines. Lors du premier ajout d’un utilisateur à partir du domaine
n’appartenant pas au serveur, utilisez le nom de domaine qualifié complet avec le
nom d’utilisateur. Les utilisateurs suivants peuvent être ajoutés à l’aide du surnom
de domaine. Par exemple, si mybiz.lan est un domaine n’appartenant pas au
serveur, nommez le premier utilisateur de ce domaine [email protected] ou
mybiz.lan\user1 L’utilisateur suivant pourra également être saisi en utilisant le
surnom de domaine, tel que [email protected] ou mybiz\user2.
Remarque : Assurez-vous de ne pas saisir le Nom complet de l’utilisateur dans
ce champ, cela peut générer des erreurs lors du processus d’importation.
3. Pour l’authentification locale uniquement, renseignez ce qui suit :
l
Nom complet—Entrez un nom d'affichage pour l'utilisateur (par exemple, John
Smith).
l
Mot de passe—Entrez un mot de passe pour l'utilisateur.
l
Confirmer—Ressaisissez le mot de passe.
4. Niveau de licence : Sélectionnez un niveau de licence. Consultez Licences et droits
utilisateur et Autorisations pour en savoir plus.
5. Droits utilisateur : Choisissez si l'utilisateur peut publier des classeurs et affecter des
droits administrateur. Pour en savoir plus, reportez-vous à la rubrique Autorisation ou
refus de droits utilisateur.
6. Cliquez sur Ajouter.
Remarque relative aux serveurs multisite :
Un administrateur de site peut modifier le compte d'un utilisateur existant à condition que ce
dernier appartienne uniquement à des sites que l'administrateur contrôle. Prenons par
exemple l'utilisateur Joe qui fait partie des sites A et B. Si l'administrateur de site n'administre
que le site B, il ne peut ni modifier le nom complet de Joe ni réinitialiser son mot de passe.
Ajout d'utilisateurs à un site
Lorsque vous ajoutez un site à Tableau Server, le système devient multisite. Vous ne disposez
plus d’une page Utilisateurs mais de deux pages : Tous les utilisateurs et Utilisateurs du
site. En tant qu’administrateur système, vous seul pouvez accéder à la page Tous les
utilisateurs, qui s’applique à l’ensemble du système serveur. C’est uniquement à partir de
celle-ci qu’il est possible d’ajouter des utilisateurs simultanément à plusieurs sites, de
supprimer des utilisateurs et, si le serveur utilise l’authentification locale, de réinitialiser les
mots de passe des utilisateurs.
La page Utilisateurs du site vous permet de voir rapidement quels sont les utilisateurs
présents sur le site auquel vous êtes actuellement connecté. Vous pouvez ajouter des
utilisateurs depuis cette page, mais ils seront uniquement ajoutés à ce site.
La procédure suivante décrit comment ajouter des utilisateurs depuis la page Tous les
utilisateurs. Il existe deux manières de procéder : Un par un (voir la procédure décrite cidessous) ou par lots au moyen de la commande Importer, qui s’appuie sur un fichier CSV
(voir la procédure décrite dans Importation d’utilisateurs depuis un fichier CSV)..
Pour ajouter un utilisateur :
1. Dans la page Tous les utilisateurs, cliquez sur le lien Ajouter en haut de la liste des
utilisateurs.
2. Entrez un nom d'utilisateur :
l
l
Authentification locale — Si le serveur utilise l'authentification locale, spécifier
une adresse de messagerie en guise de nom d'utilisateur est le meilleur moyen
d'éviter les conflits de noms d'utilisateurs (par exemple, [email protected] au lieu
de jsmith).
Active Directory—Si vous ajoutez un utilisateur provenant du même domaine
Active Directory que celui dans lequel s’exécute le serveur, il vous suffit d’entrer le
Nom de l’utilisateur concerné sans le domaine. Le domaine du serveur sera
supposé.
En cas de définition de confiance réciproque entre le domaine du serveur et un
autre domaine, vous pouvez ajouter des utilisateurs provenant de ces deux
domaines. Lors du premier ajout d’un utilisateur à partir du domaine
n’appartenant pas au serveur, utilisez le nom de domaine qualifié complet avec le
nom d’utilisateur. Les utilisateurs suivants peuvent être ajoutés à l’aide du surnom
de domaine. Par exemple, si mybiz.lan est un domaine n’appartenant pas au
serveur, nommez le premier utilisateur de ce domaine par [email protected] ou
mybiz.lan\user1 L’utilisateur suivant pourra également être saisi en utilisant le
surnom de domaine, tel que [email protected] ou mybiz\user2.
Remarque : Assurez-vous de ne pas saisir le Nom complet de l’utilisateur dans
ce champ, cela peut générer des erreurs lors du processus d’importation.
3. Si le serveur utilise l'authentification locale, indiquez les informations suivantes :
l
Nom complet—Entrez un nom d'affichage pour l'utilisateur (par exemple, John
Smith).
l
Mot de passe—Entrez un mot de passe pour l'utilisateur.
l
Confirmer—Ressaisissez le mot de passe.
4. Adhésion au site — Sélectionnez le ou les sites dont l'utilisateur doit faire partie. Par
défaut, le site auquel vous êtes connecté est sélectionné.
5. Niveau de licence et droits utilisateur — Choisissez un niveau de licence, un rôle
d'administration et si l'utilisateur peut publier des classeurs et des sources de données.
Un utilisateur qui appartient à plusieurs sites peut avoir différents niveaux de licence et
droits utilisateur sur chaque site. Consultez À propos des niveaux de licence,
Autorisations et À propos des droits utilisateur pour en savoir plus.
6. Cliquez sur Ajouter un utilisateur.
Importation d’utilisateurs depuis un fichier CSV
Vous pouvez automatiser le processus d'ajout d'utilisateurs au moyen d'un fichier CSV.
Exigences
l
l
l
l
Le fichier CSV doit être enregistré au format UTF-8.
Les encodages de caractères autres que UTF-8, tels que BIG-5, doivent être convertis.
Pour ce faire, cliquez sur « Enregistrer sous ».
N’utilisez pas d’en-têtes de colonne. Si vous utilisez des en-têtes de colonne (Nom
d'utilisateur, Mot de passe, etc.), Tableau Online essaiera de les importer
comme informations de connexion littérales pour le premier utilisateur dans le fichier.
Les deux colonnes ci-dessous doivent toujours être remplies :
l
l
l
l
Username
Mot de passe: Si Tableau Server est configuré pour utiliser l’authentification
utilisateur Active Directory, il doit y avoir une colonne Password, mais la colonne
elle-même doit être vide. Si le serveur utilise l'authentification locale, vous devez
fournir des mots de passe pour les nouveaux utilisateurs. Pour plus
d'informations, reportez-vous également à « Mode multisite et sources de
l'importation ».
Le fichier CSV peut également comporter les colonnes supplémentaires suivantes, dans
l'ordre affiché ci-dessous (après les colonnes Username et Password) :
l
Full Name
l
License Level (Interactor, Viewer ou Unlicensed)
l
Administrateur (Système, Site, ou Aucun)
l
Publisher (yes/true/1 ou no/false/0)
L'ordre des colonnes est pertinent.La première colonne est traitée comme Username,
la seconde comme Password, la troisième comme Full Name, etc.,
indépendamment du contenu des colonnes.
Mode multisite et sources de l'importation
Si le serveur exécute plusieurs sites et que vous êtes un administrateur système, vous pouvez
effectuer une importation d’utilisateurs depuis un fichier CSV à partir de deux pages. À chaque
page sont associées des fonctionnalités différentes concernant des comptes utilisateur du
serveur existants.
l
Page Tous les utilisateurs : Cette page indique si un serveur exécute plusieurs sites.
Seuls les administrateurs système peuvent y accéder.
Les importations à partir d'un fichier CSV effectuées depuis cette page vous permettent
de mettre à jour des comptes utilisateur du serveur et d'en ajouter de nouveaux. Par
exemple, si vous effectuez une importation depuis un fichier CSV où chaque utilisateur
existant possède un nouveau mot de passe, les mots de passe existants seront
réinitialisés.
La page Utilisateurs du site :
l
Si un administrateur système utilise cette page, il a accès aux mêmes fonctionnalités
qu’un administrateur de site. En d'autres termes, lors de l'importation à partir d'un fichier
CSV, il peut ajouter de nouveaux comptes utilisateur et, si celle-ci inclut des utilisateurs
existants, les champs Mot de passe et Nom complet doivent soit correspondre, soit
être vides. Si de nouveaux mots de passe ou noms complets sont utilisés, l'importation
échouera.
Si vous êtes un administrateur de site d’un serveur exécutant plusieurs sites, vous devez
effectuer une importation d’utilisateurs depuis un fichier CSV à partir de la page Utilisateurs.
Un utilisateur peut appartenir à plus d'un site sur le même serveur, mais il doit utiliser les
mêmes informations de connexion sur chaque site. Cette condition est importante si vous
ajoutez des utilisateurs qui n'existaient pas dans votre site mais qui étaient peut-être présents
sur votre serveur (c'est-à-dire s'ils appartenaient à un autre site du serveur). Si vous pensez
que ce peut être le cas, essayez de laisser la colonne Password vide (tout en conservant l'entête de colonne Password, qui est requis). Si le serveur est configuré pour utiliser
l'authentification locale et qu'un nouvel utilisateur de site n'était pas présent sur le serveur, la
fenêtre d'importation à partir d'un fichier CSV affiche un message vous invitant à fournir un mot
de passe pour cet utilisateur.
Ajout d'utilisateurs à partir d'un fichier CSV
Pour ajouter des utilisateurs à partir d'un fichier CSV :
1. À partir de la page Utilisateurs ou Tous les utilisateurs, cliquez sur le lien Importer :
2. Cliquez sur Parcourir, accédez au fichier et cliquez sur Vérifier fichier :
3. Affichage des résultats préliminaires. Pour afficher des informations propres aux
comptes, sélectionnez Afficher les détails :
4. Pour continuer, cliquez sur Importer les utilisateurs puis cliquez sur Quitter dans la boîte
de dialogue finale.
Ajout d’utilisateurs à un groupe
Assigner des utilisateurs à des groupes est une manière de les gérer plus simplement. De
cette manière, vous pouvez affecter des autorisations à l'ensemble d'un groupe, et non à
chaque utilisateur individuellement. Pour ajouter un utilisateur à un groupe, ce dernier doit déjà
exister. Pour plus d'informations, reportez-vous à Création de groupes.
Pour ajouter un utilisateur à un groupe :
1. Dans l’onglet Admin, sélectionnez la page Utilisateurs :
Si vous êtes un administrateur système d’un serveur multisite, vous devez effectuer
cette action en fonction de chaque site, à partir de la page Utilisateurs du site :
2. Sélectionnez un ou plusieurs utilisateurs.
3. Cliquez sur le lien Groupe + au-dessus de la liste des utilisateurs, puis sélectionnez un
groupe auquel vous souhaitez ajouter les utilisateurs :
Affichage, modification et suppression d'utilisateurs
Utilisez cette rubrique pour apprendre à afficher, modifier, et supprimer des utilisateurs
Tableau Online.
Affichage des utilisateurs
Si Tableau Server exécute plusieurs sites, le lien Tous les utilisateurs répertorie tous les
utilisateurs du serveur et le lien Utilisateurs du site affiche tous les utilisateurs du site auquel
vous êtes actuellement connecté :
Remarque :
Par défaut, cette liste d'utilisateurs est privée et peut uniquement être consultée par les
administrateurs. Vous pouvez rendre la liste d'utilisateurs publique en sélectionnant Liste des
utilisateurs publique, dans la zone Paramètres de la page Maintenance. Si le serveur exécute
plusieurs sites, l'activation de ce paramètre permettra uniquement de montrer aux utilisateurs
le nom des utilisateurs de leur site.
La liste des utilisateurs peut s'étendre sur plusieurs pages. Lorsque vous sélectionnez des
utilisateurs dans la liste, ils sont ajoutés à une liste rapide dans l’angle supérieur gauche. La
liste rapide vous permet de savoir combien d’utilisateurs vous avez sélectionné et de les
supprimer facilement de la sélection. Dans la liste rapide, cliquez sur le bouton « x » en regard
du nom de l'utilisateur pour supprimer une personne de la sélection.
Vous pouvez également utiliser Rechercher sous Filtres à gauche pour trouver rapidement
un utilisateur spécifique dans la liste.
Saisissez une partie ou l’intégralité du nom de l’utilisateur et appuyez sur la touche Entrée.
Vous pouvez utiliser l'astérisque comme caractère générique pour votre recherche. Par
exemple, si vous entrez John*, tous les noms commençant par John s'afficheront.
Modification des utilisateurs
Si le serveur est configuré pour utiliser le système interne de gestion des utilisateurs
(Authentification locale), vous pouvez modifier le nom d'affichage et le mot de passe pour
les utilisateurs après leur ajout. Si vous apportez beaucoup de modifications, il est plus simple
de les importer à partir d'un fichier CSV. Pour en savoir plus, reportez-vous à Ajout
d’utilisateurs.
Pour modifier les informations relatives aux utilisateurs :
1. Sélectionnez un utilisateur dans la liste des utilisateurs.
2. Cliquez sur le lien Modifier situé en haut de la liste.
3. Saisissez un nouveau Nom d'affichage et un nouveau Mot de passe dans les zones
de texte correspondantes.
4. Cliquez sur Envoyer.
Remarque relative aux serveurs multisite :
Un administrateur de site peut modifier le compte d'un utilisateur existant à condition que ce
dernier appartienne uniquement à des sites que l'administrateur contrôle. Prenons par
exemple l'utilisateur Joe qui fait partie des sites A et B. Si l'administrateur de site n'administre
que le site B, il ne peut ni modifier le nom complet de Joe ni réinitialiser son mot de passe.
Suppression des utilisateurs
Vous pouvez uniquement supprimer un utilisateur Tableau Online si celui-ci ne possède aucun
contenu (classeurs, sources de données, etc.). Si vous utilisez la procédure suivante pour
supprimer un utilisateur qui possède du contenu, l'utilisateur en question sera configuré
comme Sans licence, mais ne sera pas supprimé.Pour supprimer des utilisateurs :
1. Sélectionnez un ou plusieurs utilisateurs à supprimer.
2. Cliquez sur Supprimer en haut de la liste.
3. Cliquez sur Oui dans la boîte de dialogue de confirmation.
Licences et droits utilisateur
Le niveau de licence et les droits que vous attribuez aux utilisateurs déterminent leurs marges
de manœuvre dans Tableau Online.
À propos des niveaux de licence
Pour ouvrir la page Licences, cliquez sur le lien Licences dans l’onglet Admin :
Tous les utilisateurs de Tableau Online bénéficient d'un niveau de licence, même si le niveau
en question est Sans licence.Les niveaux de licence Tableau Server ne correspondent pas aux
licences utilisateur Tableau Server que vous avez achetées auprès de Tableau (si vous utilisez
une licence serveur basée sur l’utilisateur au lieu d’une licence basée sur les principaux
composants). Ces licences vous permettent d’autoriser un certain nombre d’utilisateurs à
utiliser le serveur. Les niveaux de licence permettent aux administrateurs d'avoir le contrôle sur
les restrictions des utilisateurs sur le serveur.
Voici les niveaux de licence disponibles :
Niveau de licence
Description
Sans licence
L'utilisateur ne peut pas se
connecter au serveur. Par
défaut, tous les utilisateurs
sont ajoutés comme étant
sans licence.
Visualiseur
L'utilisateur peut se
Niveau de licence
Description
connecter et voir les vues
publiées sur le serveur,
mais ne peut pas interagir
avec les vues. Les
utilisateurs disposant de
ce niveau ne peuvent être
autorisés qu'à procéder à
un affichage, ainsi qu'à
ajouter et afficher des
commentaires. Ils ne
peuvent ni utiliser de filtres
rapides, ni trier de
données pour un
affichage.
Interaction
L'utilisateur peut se
connecter, naviguer sur le
serveur et interagir avec
les vues publiées. Il est
important de noter que
des vues, des classeurs et
des projets spécifiques
peuvent avoir été ajoutés
avec des autorisations
limitant les fonctionnalités
d’un utilisateur. Les
paramètres d’autorisation
peuvent être modifiés par
l’auteur du classeur ou un
administrateur.
Invité
Le niveau de licence Invité
permet aux utilisateurs ne
disposant d'aucun compte
sur le serveur de voir et
d'interagir avec une vue
intégrée. En cas
d'activation, l'utilisateur
peut charger une
page Web contenant une
visualisation intégrée sans
devoir se connecter. Cette
option est uniquement
disponible avec un serveur
basé sur les principaux
Niveau de licence
Description
composants.
La page Licences vous permet d'examiner la manière dont ces niveaux ont été distribués :
Changement des niveaux de licence
Lorsque vous créez un nouvel utilisateur, vous devez généralement lui attribuer un niveau de
licence.Afin de changer le niveau de licence d'un ou plusieurs utilisateurs, veuillez suivre les
étapes suivantes :
1. Dans l’onglet Admin, cliquez sur Utilisateurs.
2. Sélectionnez un ou plusieurs utilisateurs.
3. Cliquez sur Utilisateur de la licence en haut de la liste.
4. Pour ces utilisateurs, sélectionnez Sans licence, Visualiseur, ou Interaction.
La colonne Niveau de licence de la liste des utilisateurs est mise à jour pour afficher les
modifications.
À propos des droits utilisateur
Outre les niveaux de licence, les privilèges des utilisateurs de Tableau Online sont également
affectés en fonction des droits dont ils bénéficient :
Droit utilisateur
Publier
Admin
Description
Permet aux utilisateurs de se connecter
à Tableau Online depuis le Tableau
Professional afin de publier et de
télécharger des sources de données et
de classeurs.
Transforme l'utilisateur en
administrateur.
Il existe deux types d'administrateurs
:les administrateurs de site et les
administrateurs système.
Droit utilisateur
Description
l
l
Les administrateurs de site
peuvent gérer des groupes, des
projets, des classeurs et des
connexions de données. Par
défaut, les administrateurs de
site sont également autorisés à
ajouter des utilisateurs et à
attribuer des droits utilisateur
ainsi que des niveaux de licence,
mais l’administrateur système
peut désactiver cette autorisation
(reportez-vous à sites_edit.htm).
Les administrateurs système
possèdent tous les droits d’un
administrateur de site. En plus
de cela, ils peuvent ajouter une
licence aux utilisateurs sans
licence, déterminer si les
administrateurs de site sont
autorisés ou non à ajouter des
utilisateurs, créer d’autres
administrateurs système et
administrer le serveur. Cela
inclut la gestion de la
maintenance, des paramètres,
des programmations et de l'index
de recherche.
Le droit Admin peut uniquement
être attribué aux utilisateurs qui
bénéficient du niveau de licence
Interaction et du droit de
publication.
Autorisation ou refus de droits utilisateur
Lorsque vous créez un utilisateur, vous devez généralement lui attribuer des droits utilisateur.
Afin de changer les droits d'un ou plusieurs utilisateurs existants, veuillez suivre les étapes
suivantes :
1. Dans l’onglet Admin, cliquez sur Utilisateurs.
2. Sélectionnez un ou plusieurs utilisateurs.
3. En haut de la liste, cliquez sur Publication ou sur Admin.
4. Sélectionnez Autoriser ou Refuser pour modifier le droit Publication pour le ou les
utilisateurs sélectionnés.
5. Dans Admin, sélectionnez Système, Site ou Aucun pour modifier le droit Admin pour
les utilisateurs sélectionnés. Les colonnes Admin et Publier de la liste des utilisateurs
sont mises à jour pour afficher les modifications.
Votre page de préférences utilisateur
Les options figurant sur votre page de préférences de l'utilisateur ont un impact sur vos
sessions Web Tableau Online individuelles. Utilisez-les pour gérer vos paramètres
d'abonnement, spécifier votre page de démarrage, changer la langue et les paramètres
régionaux que vous voyez dans Tableau Online, effacer les cookies pour les mots de passe de
connexion aux données ou changer votre mot de passe Tableau Online. Vous pouvez
également utiliser cette page pour parcourir rapidement les éléments que vous avez publiés.
Pour accéder à votre page de préférences utilisateur, cliquez sur votre nom d’utilisateur en
haut de la page et sélectionnez Préférences utilisateur dans le menu déroulant :
Modification de votre adresse de messagerie
Si vous disposez d'un abonnement pour une vue ou un classeur Tableau Online, le compte email qui a reçu l'abonnement est mentionné dans la page des préférences de l'utilisateur :
Pour saisir ou modifier l'adresse e-mail à laquelle Tableau Online envoie les abonnements,
saisissez la nouvelle adresse e-mail dans la zone de texte E-mail, saisissez-la une seconde
fois dans la zone Confirmer l'e-mail, puis sélectionnez Configurer :
Gestion de vos paramètres d’abonnement
Utilisez les options d’abonnement pour modifier la programmation de vos abonnements. C’est
également avec ces options que vous pouvez résilier l’abonnement à une vue. Pour connaître
les étapes à suivre, consultez Résiliation de l’abonnement à une vue et Modification des
paramètres d’abonnement.
Personnalisation de votre page de démarrage
Tableau OnlineTableau Server s'installe par défaut avec des Vues en tant que page de
démarrage pour tous les utilisateurs. Cependant, l'administrateur peut spécifier une page de
démarrage différente. Pour trouver quelle est votre page de démarrage, cliquez sur Accéder
à la page d'accueil :
Vous pouvez choisir une page de démarrage différente. Il vous suffit de naviguer jusqu’à la
page de serveur de votre choix, par exemple Classeurs, puis de sélectionner la commande
Faire de cette page ma page de démarrage dans le menu déroulant situé dans l’angle
supérieur droit :
Pour rétablir la page de démarrage désignée par votre administrateur, cliquez sur
Réinitialiser la valeur par défaut sur votre page de préférences utilisateur :
Paramètres de langue et locaux
Les contrôles du réglage de la langue qui concernent l'interface utilisateur Tableau Online et
les paramètres régionaux ont un impact sur les éléments des vues, comme le format des
nombres ou la devise utilisée. Votre administrateur peut configurer ces paramètres pour
l’ensemble des utilisateurs du serveur, mais il vous est possible de les modifier pour votre
propre utilisation. Si vous modifiez les paramètres, notez que ces changements prendront effet
uniquement s'il s'agit d'une langue prise en charge. Pour plus d’informations, consultez
Paramètres de langue et locaux.
Après avoir effectué les sélections Langue et Paramètres locaux, cliquez sur Définir.
La prochaine fois que vous vous connecterez, les réglages s'appliqueront à vos sessions
serveur.
Modifier votre mot de passe Tableau Online
Si le serveur est configuré pour utiliser le système de gestion de l'utilisateur interne
(Authentification locale) au lieu d'Active Directory, vous pouvez modifier votre mot de passe
Tableau Online en cliquant sur Modifier mot de passe. Lorsque vous cliquez sur ce lien, vous
devez entrer votre Mot de passe actuel et le Nouveau mot de passe (deux fois). Après
avoir entré les informations requises, cliquez sur Modifier pour enregistrer les changements.
Suppression de vos mots de passe de connexion de données enregistrés
Si vous accédez à une vue ou un classeur qui dispose d’une connexion à une base de données
en direct et requiert votre authentification, Tableau propose d’enregistrer votre mot de passe
pour vous. Si vous acceptez, Tableau stocke vos informations de connexion dans un cookie.
Cliquez sur Tout supprimer sous Mots de passe de connexion de données enregistrés pour
supprimer le cookie de Tableau Server :
Accès à vos éléments publiés
Votre page de compte utilisateur répertorie tous les classeurs, balises et commentaires que
vous avez publiés. Utilisez cette page pour accéder rapidement à vos propres activités sur le
serveur.
Groupes et projets
Les Groupes et les Projets vous aident à organiser vos classeurs et vos utilisateurs sur
Tableau Online.
Groupes
Vous pouvez classer les utilisateurs de Tableau Online en groupes afin de faciliter la gestion de
plusieurs utilisateurs. Vous pouvez créer des groupes en local sur le serveur ou procéder à une
importation à partir d'Active Directory. Vous pouvez créer et gérer des groupes sur la page
Groupes, qui recense l'ensemble des groupes sur le serveur ou le site, si le serveur héberge
plusieurs sites.
Créer des groupes
Selon la configuration du serveur, vous pouvez ajouter des groupes à l'aide du système interne
de gestion des utilisateurs (authentification locale) ou encore procéder à une importation à
partir d'Active Directory.
Création d’un groupe local
Un groupe local désigne un groupe créé dans Tableau Server à l'aide du système interne de
gestion des utilisateurs. Une fois que vous avez créé un groupe, vous pouvez ajouter et
supprimer des utilisateurs. Pour créer un groupe local :
1. Cliquez sur Nouveau en haut de la liste des groupes.
2. Entrez le nom du groupe, puis cliquez sur Ajouter le groupe :
3. Cliquez sur Revenir aux groupes pour revenir à la liste des groupes.
Création d’un groupe via Active Directory
Les groupes peuvent également être importés à partir d'Active Directory. Lorsque vous
importez des groupes Active Directory, un groupe correspondant est créé sur le serveur et un
utilisateur l'est également pour chaque membre du groupe. Aucun utilisateur ne dispose d'une
licence et n'est autorisé à procéder à une publication. Si l'utilisateur existe déjà sur le serveur, il
est ajouté au nouveau groupe et ses autorisations restent inchangées. Consultez Licences et
droits utilisateur pour en savoir plus sur les niveaux de licence et les droits utilisateur
1. Cliquez sur Importer un groupe Active Directory au bas de la liste de groupes.
2. Entrez le nom du groupe Active Directory à importer, puis cliquez sur Importer
3. Si vous ne connaissez pas le nom exact de ce groupe, vous pouvez le rechercher en
entrant la totalité ou une partie du nom dans la zone de texte Rechercher. Cliquez
ensuite sur Rechercher. Vous pouvez utiliser l'astérisque (*) comme caractère
générique.
4. Sélectionnez le groupe de votre choix dans la liste des résultats de la recherche.
5. Le nom du groupe est automatiquement ajouté à la zone de texte Importer. Cliquez sur
Importer pour ajouter le groupe dans Tableau Server.
Vous ne pouvez pas modifier le nom des groupes importés à partir d'Active Directory.
En effet, vous ne pouvez effectuer cette opération que dans Active Directory.
Synchronisation d'un groupe Active Directory
Vous pouvez à tout moment synchroniser un groupe Active Directory via Tableau Server de
sorte que tous les nouveaux utilisateurs d'Active Directory soient également ajoutés au
serveur. Vous pouvez synchroniser des groupes individuels ou plusieurs groupes
simultanément.
1. Dans la page Groupes, sélectionnez un ou plusieurs groupes.
2. Cliquez sur Synchroniser.
Si vous ajoutez un groupe provenant du même domaine Active Directory dans lequel
s'exécute le serveur, il vous suffit d'entrer le nom du groupe concerné. De plus, en cas
de définition de confiance réciproque entre le domaine qu'utilise le serveur et un autre
domaine, vous pouvez ajouter des groupes provenant de ces deux domaines. Lorsque
vous ajoutez pour la première fois un groupe provenant d'un domaine différent de celui
qu'utilise le serveur, vous devez inclure le nom de domaine qualifié complet avec le nom
du groupe. Par exemple, domain.lan\group ou [email protected] Tous les groupes
suivants peuvent être ajoutés à l'aide du surnom du domaine. Reportez-vous à
Modification de noms de domaines pour en savoir plus sur la gestion des noms de
domaines.
Suppression de groupes
Vous pouvez supprimer n'importe quel groupe du serveur. Lorsque vous supprimez un
groupe, les utilisateurs sont supprimés de celui-ci mais pas du serveur.
1. Dans la page Groupes, sélectionnez un ou plusieurs groupes à supprimer.
2. Cliquez sur Supprimer au-dessus de la liste des groupes :
Projets
Un projet est constitué d’une liste de classeurs associés. En tant qu’administrateur, vous
pouvez voir la liste des Projets à deux emplacements : dans l’onglet Contenu et dans l’onglet
Admin. Si vous voulez créer de nouveaux projets, attribuer des autorisations ou supprimer
des projets, utilisez la page Projets dans l’onglet Admin :
Seuls les administrateurs peuvent créer des projets, mais il est possible d'affecter l'autorisation
Chef de projet aux utilisateurs et aux groupes. Cette autorisation permet à un utilisateur ou un
groupe de spécifier des autorisations de projet et de déplacer des classeurs dans des projets.
Consultez les rubriques suivantes pour obtenir des procédures et des informations
supplémentaires sur l'utilisation des projets :
Ajout de projets
Pour ajouter un ou plusieurs projets :
1. Cliquez sur le lien Ajouter un projet situé en bas de la liste des projets.
2. Saisissez un nom et une description pour le projet et cliquez sur Ajouter. Vous pouvez
inclure des mises en forme et des hyperliens dans la description du projet.
Déplacement de classeurs dans des projets
Tous les classeurs doivent faire partie d'un projet.Par défaut, les classeurs sont ajoutés au
projet Default. Une fois que vous avez créé vos propres projets, vous pouvez y déplacer les
classeurs à partir de la liste des classeurs. Vous pouvez déplacer des classeurs dans des
projets si vous disposez du niveau de licence « Interactor » et que l'une des conditions
suivantes au moins est vérifiée :
l
L'autorisation nécessaire pour écrire dans le projet vous a été accordée.
l
L'autorisation Chef de projet vous a été accordée.
l
Vous disposez des droits administrateur.
Pour déplacer un classeur dans un projet :
1. Sélectionnez un ou plusieurs classeurs et cliquez sur le lien Déplacer en haut de la liste
des classeurs.
2. Sélectionnez un projet dans lequel déplacer le classeur.
Tous les classeurs doivent appartenir à un projet. Ainsi, si vous souhaitez supprimer le
classeur d'un projet, vous pouvez le déplacer dans le projet Default. Chaque classeur ne
peut appartenir qu'à un seul projet.
Suppression de projets
Seuls les administrateurs peuvent supprimer des projets. Lorsque vous supprimez un projet,
l'ensemble des classeurs et des vues qui appartiennent au projet sont également supprimés du
serveur. Pour supprimer un projet :
1. Sélectionnez le projet dans la liste des projets.
2. Cliquez sur Supprimer au-dessus de la liste des projets.
3. Cliquez sur Oui dans la boîte de dialogue de confirmation.
Impossible de supprimer le projet Défaut.
Programmation des actualisations et des abonnements
L'actualisation des extraits et les enregistrements des abonnements sont des tâches
exécutées par Tableau Online, et les programmations permettent de contrôler le moment de
leur exécution.
En tant qu'administrateur du serveur, vous bénéficiez du plus haut niveau de contrôle sur les
tâches et les programmations du serveur. Toutefois, il existe deux types de tâches que les
utilisateurs Tableau Online peuvent programmer. Les auteurs des classeurs peuvent
programmer les actualisations des extraits au moment où ils publient un classeur ou une
source de données, et les utilisateurs de Tableau Online peuvent s'abonner à des vues qui
leurs sont livrées en fonction d'un programme défini. En tant qu’administrateur, vous pouvez
modifier la programmation d’un extrait ou d’un abonnement, créer des programmations et
tâches d’actualisation et les supprimer. Vous pouvez également contrôler si les auteurs de
classeur sont autorisés à programmer (consultez Activation de la programmation) et si le
serveur est configuré pour envoyer des abonnements (consultez Gestion des abonnements).
Toutes les modifications apportées à la programmation d'un extrait apparaîtront dans la boîte
de dialogue Programmation de Tableau Desktop la prochaine fois qu'un auteur effectuera une
publication. De même, si vous créez une programmation d’abonnement ou si vous en
supprimez une, cette action se reflète dans les choix de programmation qu’un utilisateur de
Tableau Server peut voir lorsqu’il s’abonne à une vue.
Consultez les rubriques ci-dessous pour en savoir plus :
À propos des extraits et des programmations
Tableau Desktop permet aux auteurs de créer un extrait de données, lequel est une copie ou
un sous-ensemble de données issu de la source de données d'origine. Les classeurs utilisant
des extraits de données sont généralement plus rapides que ceux utilisant des connexions de
base de données en direct car les données extraites sont importées dans le moteur de
données rapide et intégré de Tableau. Les extraits peuvent également améliorer la
fonctionnalité. Uns fois qu'un classeur a été publié avec un extrait, cet extrait fait partie de
Tableau Online. Il existe plusieurs façons d'actualiser les extraits avec Tableau Online. Ils
peuvent l'être directement depuis Tableau Online ou à partir de Tableau Desktop.
Actualiser Tableau Online directement les extraits avec Tableau Online :
l
l
Interface utilisateur : En tant qu'administrateur, vous pouvezutiliser les options
présentes sur l'interface utilisateur Tableau Online afin de modifier ou de réattribuer des
programmations d'actualisation des extraits ; même si une programmation
d'actualisation avait été définie au moment de la publication du classeur ou de la source
de donnée qui contient l'extrait. Toutes les modifications qui sont effectuées par
l'administrateur dans Tableau Online apparaissent dans la boîte de dialogue
Programmation de Tableau Desktop lorsque le classeur ou la source de données est
publié(e) une nouvelle fois. Vous pouvez également actualiser immédiatement un extrait
grâce à l'option Exécuter maintenant. Pour en savoir plus, consultez les rubriques
Gestion des tâches d'actualisationet Création ou modification d’une programmation.
Notez que vous devez activer la programmation sur le serveur avant de pouvoir créer
des actualisations programmées. Consultez Activation de la programmation pour en
savoir plus.
Utilitaire de ligne de commande tabcmd : L'utilitaire de ligne de commande tabcmd
propose une commande refreshextracts que vous pouvez utiliser à partir de la
ligne de commande ou incorporer dans votre propre script. Consultez la rubrique
Automatiser les tâches d'actualisation pour en savoir plus.
Actualiser des extraits Tableau Online avec Tableau Desktop :
l
Au moment de la publication : Lorsqu'un auteur publie un classeur ou une source de
données qui utilise un extrait, il peut lui attribuer une programmation d'actualisation dans
Tableau Server. Ln fonction de l'intervalle choisi par l'auteur, Tableau Online actualise
toutes les données du classeur. Les auteurs peuvent également définir une mise à jour
incrémentielle pour un extrait, où ils identifient une colonne de l'extrait comportant une
valeur numérique, telle qu'un horodatage. (Plus précisément, la valeur doit être un
entier, comportant jusqu'à 18 chiffres. Les dates et les horaires sont valides.) Tableau se
sert de cette colonne afin d'identifier les nouvelles lignes à ajouter à votre extrait. Il s'agit
d'une actualisation incrémentielle qui peut également être programmée. Pour plus
d'informations, consultez la rubrique Programmations dans l'aide de Tableau Desktop.
l
l
Interface utilisateur : Afin de télécharger un complément d'extrait ou pour l'actualiser
dans Tableau Online, vous pouvez utiliser les options Actualiser depuis la source de
données et Ajouter à partir du fichier de Tableau Desktop. Procédez ainsi si
Tableau Server ne dispose pas des informations d'identification suffisantes pour
actualiser les données à partir de la source de données d’origine. Consultez Mise à jour
d’extraits dans Tableau Server dans l’aide en ligne de Tableau Desktop pour en savoir
plus sur le téléchargement.
Utilitaire de ligne de commande Extrait de données : L'utilitaire de ligne de
commande Extrait de données s'installe avec Tableau Desktop. Vous pouvez l'utiliser
afin de télécharger un complément d'extrait dans Tableau Online ou pour l'actualiser.
Pour en savoir plus sur les téléchargements, consultez la rubrique Utilitaire de ligne de
commande d’extrait de données Tableau dans l'aide en ligne de Tableau Desktop. C
Activation de la programmation
Vous devez activer la programmation sur le serveur avant de pouvoir planifier l'actualisation
d'un extrait. Une fois que vous avez activé la planification, vous pouvez ajouter des classeurs et
des sources de données aux programmations, créer et modifier des programmations, gérer
des tâches planifiées et modifier des paramètres de programmation afin de permettre aux
éditeurs d'affecter des classeurs à des programmations. Ce paramètre n’affecte pas la
programmation pour les abonnements.
Pour activer la planification, cochez la case Planification sous Paramètres sur la page
Maintenance du serveur :
Étant donné que les mots de passe de base de données peuvent être nécessaires pour
actualiser l'extrait, vous devez activer les Informations de connexion intégrées afin
de permettre la planification.
Création ou modification d’une programmation
La page Programmations affiche une liste des programmations, notamment leur nom, type,
but (objet), nombre de tâches, comportement (traitement simultané ou en série), ainsi que le
moment planifié de leur exécution.
1. Pour créer une programmation, cliquez sur Nouveau :
2. Pour modifier une programmation existante, sélectionnez-la puis cliquez sur Modifier :
3. Indiquez un Nom descriptif pour la programmation (par exemple, Tous les samedis
matin, Fin du mois).
4. Choisissez un Objet de programmation, c’est-à-dire ce que la programmation va
traiter : une actualisation d’extrait ou un envoi d’abonnements.
5. Vous pouvez également définir une Priorité par défaut allant de 0 à 100. Il s'agit de la
priorité qui sera affectée aux tâches par défaut. Lorsque deux tâches se trouvent dans la
file d'attente, celle ayant la priorité la plus élevée sera exécutée en premier. Reportezvous à Gestion des tâches d'actualisation pour en savoir plus sur la modification de la
priorité d'une tâche.
6. Choisissez si les tâches de la programmation seront exécutées au même moment
(simultanément, valeur par défaut) ou l'une après l'autre (consécutivement).
7. Terminez la définition ou la modification de la programmation. Vous pouvez définir une
programmation horaire, quotidienne, hebdomadaire ou mensuelle.
8. Cliquez sur Créer la programmation s’il s’agit d’une nouvelle programmation ou sur
Enregistrer la programmation si vous en avez modifié une.
Ajout d’une source de données ou d’un classeur à une programmation
Une fois que vous avez activé la programmation vous pouvez ajouter un classeur à une
programmation à partir de la liste des classeurs. Vous pouvez aussi ajouter une source de
données à une programmation à partir de la liste des sources de données. Par défaut, Tableau
Online dispose de trois programmations prédéfinies pour l'actualisation des extraits. Vous
pouvez également créer la vôtre. Consultez Création ou modification d’une programmation
pour en savoir plus.
1. Si vous programmez un classeur pour une actualisation d’extrait, sélectionnez-en un ou
plusieurs dans la page Classeurs et cliquez sur Tâches programmées :
Si vous programmez une source de données pour une actualisation d’extrait,
sélectionnez-en une ou plusieurs dans la page Sources de données et cliquez sur
Tâches programmées :
2. Sélectionnez Ajouter une actualisation complète ou Ajouter une actualisation
incrémentielle, puis choisissez une programmation dans la liste :
L'option Ajouter une actualisation complète est disponible uniquement lorsque la
source de données sélectionnée se connecte à un extrait. Ajouter une actualisation
incrémentielle est disponible uniquement si la source de données sélectionnée se
connecte à la source d'extraits de données pour laquelle vous avez défini une
actualisation incrémentielle. Tableau Online ne peut pas actualiser les sources de
données qui se connectent à un fichier de source de données local sur un lecteur
mappé. Mettez à jour la connexion afin d'utiliser le chemin complet de la source de
données.
Gestion des tâches d'actualisation
La page Tâches contient toutes les tâches d’actualisation d’extrait complète et incrémentielle
gérées par le serveur. Administrateurs système et de site peuvent utiliser cette page pour
modifier la priorité d'une tâche, la déplacer dans une autre programmation, l'exécuter ou la
supprimer. Vous pouvez ouvrir la page Tâches en cliquant sur Tâches dans l’onglet Admin :
Modification d’une programmation de tâche
Pour déplacer une tâche d’actualisation d’extrait d’une programmation vers une autre,
procédez comme suit :
1. Sur la page Tâches, sélectionnez une ou plusieurs tâches à modifier.
2. Cliquez sur Modifier la programmation. Sélectionnez une nouvelle programmation
dans la liste des programmations :
Vous pouvez supprimer et exécuter des tâches en sélectionnant une ou plusieurs tâches dans
la liste et en choisissant une option dans la barre d'outils.
Exécuter une tâche maintenant
Il est possible de forcer l'actualisation immédiate d'une tâche, comme une tâche d'actualisation
d'extrait, à l'aide de l'option Exécuter maintenant.
1. Sur la page Tâches, sélectionnez-en une à exécuter.
2. Cliquez sur Exécuter maintenant.
Modification de la priorité d’une tâche
Pour modifier la priorité d’une tâche d’actualisation d’extrait :
1. Sur la page Tâches, sélectionnez une ou plusieurs tâches à modifier.
2. Cliquez sur Modifier la priorité.
3. Indiquez une nouvelle priorité, comprise entre 0 et 100, puis cliquez sur Envoyer.
Automatiser les tâches d'actualisation
Vous pouvez associer des tâches d'actualisation d'extraits avec des tâches de
programmations dans Tableau Online afin d'automatiser l'actualisation des extraits de
données. Vous pouvez également automatiser les actualisations d'extraits en utilisant tabcmd,
un utilitaire de ligne de commande livré avec Tableau Server et qui peut être installé sur un
ordinateur différent de Tableau Server. En particulier, vous pouvez utiliser la commande
refreshextracts en association avec d'autres commandes dans votre propre script. Par
exemple :
tabcmd login - http://mytabserver -u jsmith -p [email protected]!
refreshextracts --datasource salesq4
Gestion des abonnements
Un abonnement est une vue ou un classeur de Tableau Online que les utilisateurs peuvent
recevoir sous forme d'instantané via e-mail. Lorsqu'ils cliquent sur l'instantané reçu par
courrier électronique, la vue ou le classeur s'ouvre dans Tableau Online. Pour gérer vos
abonnements, cliquez sur Abonnements dans l'onglet Admin.
Exigences
Les éléments ci-après doivent être en place pour que les utilisateurs de Tableau Server
reçoivent leurs abonnements :
l
l
l
Configuration des paramètres de messagerie électronique : En tant
qu'administrateur système, vous pouvez configurer les paramètres SMTP de base du
serveur en matière d'abonnements en accédant à l'onglet Alertes/abonnements
d’adresse de messagerie dans la boîte de dialogue Configuration. Il s'agit du compte
"de" que Tableau Server utilise pour envoyer les abonnements par courrier électronique
aux utilisateurs du serveur. Vous pouvez accéder à cet onglet après l'installation.
Consultez Reconfiguration de Tableau Server et Configuration des abonnements par email pour connaître les différentes étapes.
Informations de connexion intégrées ou non requises : En ce qui concerne
Tableau Server, un abonnement inclut un classeur, des données et une programmation.
Afin d'être en mesure d'expédier des données, Tableau Server doit pouvoir accéder aux
données sans avoir à passer par l'utilisateur final. Il est possible d'y parvenir en utilisant
un classeur avec des informations de connexion intégrées à la base de données ou une
source de données Tableau Server, ou encore en utilisant des données qui ne
nécessitent pas d'informations de connexion, comme un fichier inclus avec le classeur
au moment de sa publication. Il est impossible de s'abonner aux classeurs qui vous
demandent vos informations de connexion afin de vous connecter à une base de
données en direct.
Conditions requises pour les utilisateurs : Si un utilisateur peut voir une vue ou un
classeur sur Tableau Server et que cet élément est lié à une icône d'abonnement ( ) en
haut à droite, il peut s'y abonner.La possibilité de voir ou non une vue ou un classeur
dépend des autorisations de Vue. Tout utilisateur doit également disposer d'une
adresse de messagerie électronique. Si Tableau Server ne connait pas déjà l'adresse
de messagerie électronique de l'utilisateur qui souhaite souscrire à un abonnement, ce
dernier est invité à fournir cette information au moment de sa demande. Depuis la page
Préférences utilisateur, les utilisateurs peuvent modifier leurs options de livraison, se
désabonner ou mettre à jour leur adresse de messagerie électronique.
l
Bloquer l'authentification fiable : Les abonnements sont désactivés si Tableau
Server est configuré en authentification fiable. En ce qui concerne l'Authentification
locale de Tableau, l'authentification fiable permet à l'utilisateur final de se connecter
automatiquement sans avoir à retenir ses informations de connexion. Pour que les
abonnements soient possibles tout en profitant de cet avantage, utilisez Active Directory
(avec l'option Activer la connexion automatique ) comme type d'authentification
utilisateur. Vous pouvez choisir le type d'authentification utilisateur au moment de
l'installation. Consultez la rubrique Configuration de Tableau Server pour en savoir plus.
Paramètres d'abonnement supplémentaires
Dans la mesure où les abonnements sont configurés dans l’onglet Alertes/Abonnements
d’adresse de messagerie et où Tableau Server utilise ses paramètres par défaut, les
utilisateurs peuvent s’abonner aux vues et aux classeurs qui sont affichés. Pour empêcher les
utilisateurs de s'abonner ou de personnaliser leurs modalités d'abonnement, vous trouverez
les informations nécessaires ci-après :
l
l
l
page Sites : Les abonnements sont activés par défaut pour tous les sites. Vous pouvez
toutefois désactiver les abonnements ou les personnaliser site par site en allant sur la
Page des sites. Entrez par exemple une adresse personnalisée pour l’option Depuis
l’adresse pour les abonnements, au lieu de celle que vous avez spécifiée dans la boîte
de dialogue de configuration. Vous pouvez également créer votre propre pied de page
pour les e-mails d’abonnement adressés à vos utilisateurs.
Page des programmations : Vos utilisateurs devront choisir au moins un type de
programmation au moment de leur abonnement. Tableau en propose deux par défaut.
En tant qu’administrateur système, vous pouvez créer des programmations
supplémentaires ou supprimer celles par défaut. Consultez Création ou modification
d’une programmation pour en savoir plus.
page Abonnements : Cette page répertorie tous les abonnements existants sur le
serveur ou, si vous êtes un administrateur de site, sur le site. Les administrateurs
système peuvent utiliser cette page pour supprimer l'abonnement d'un utilisateur du
serveur ou pour modifier la programmation relative à son abonnement. Consultez les
rubriques ci-dessous pour en savoir plus.
Si vous souhaitez connaître la procédure à suivre afin de tester la qualité de la configuration de
vos abonnements, consultez la rubrique Testez la configuration de votre abonnement. Si vous
rencontrez des problèmes au moment de la souscription à un abonnement, consultez la
rubrique Résolution des problèmes liés aux abonnements.
Suppression d’un abonnement
Pour supprimer un abonnement, sélectionnez l’abonnement concerné puis cliquez sur
Supprimer :
Modification d’une programmation d’abonnement
Pour modifier la programmation d’un abonnement, sélectionnez ce dernier, puis cliquez sur
Modifier la programmation et sélectionnez une programmation.
Testez la configuration de votre abonnement
En tant qu'administrateur, vous pouvez tester la qualité de la configuration de vos
abonnements comme suit :
1. Abonnez-vous à une vue.
2. Depuis la page Programmations, sélectionnez la programmation de votre abonnement.
3. Cliquez sur Exécuter maintenant :
4. Vous devez recevoir rapidement un courrier électronique dans la boîte de réception de
votre messagerie.
Résolution des problèmes liés aux abonnements
"L'instantané de la vue reçu dans ce courrier électronique ne fonctionne pas normalement".
Plusieurs raisons peuvent expliquer la réception d'un abonnement avec ce message d'erreur :
l
l
l
Données d'identification manquantes : Certaines vues sont publiés avec des
données d'identification intégrées. Le message d'erreur ci-dessus peut vous être
envoyé si les données d'identification intégrées sont obsolètes ou si la vue a été publiée
sans les données d'identification.
Base de données temporairement inactive : Si la vue dispose d'une connexion à la
base de données en direct et que cette dernière était temporairement inactive lors de la
génération de l'abonnement, il est possible que vous receviez l'erreur ci-dessus.
Expiration du processus d'arrière-plan : Par défaut, le processus d'arrière-plan qui
gère les abonnements expire après 30 minutes. Dans la plupart des cas, cette durée est
largement suffisante. Toutefois, si le processus d'arrière-plan gère un tableau de bord
particulièrement grand et complexe, cela peut ne pas être suffisant. Pour vérifier si c'est
le cas, vérifiez la vue d'administrateur Tâches d'arrière-plan. Pour augmenter la
temporisation d'expiration, utilisez l'option tabadmin subscriptions.timeout.
Impossible de s'abonner
Si vous visualisez une vue sur Tableau Server et que celle-ci dispose d'une icône
d'abonnement ( ) dans le coin supérieur droit, vous pouvez vous y abonner.
Deux éléments doivent être en place avant que vous puissiez vous abonner à une vue :
Tableau Server doit être configuré correctement (voir Gestion des abonnements) et la vue à
laquelle vous souhaitez vous abonner doit disposer de données d'identification intégrées pour
sa source de données, ou ne pas avoir de données d'identification du tout. Un classeur qui se
connecte à un extrait qui n'a pas été actualisé, par exemple, ou un classeur dont les données
sont dans un fichier qui lui a été incorporé au moment de sa publication. L'intégration des
données se passe au niveau de Tableau Desktop (consultez l'aide de Tableau Desktop pour
en savoir plus).
Aucune icône d'abonnement
Il est possible de voir une vue dans Tableau Server sans pouvoir s'y abonner. C'est le cas des
vues avec connexions aux bases de données en direct, où vos informations d'identification
vous sont demandées lorsque vous cliquez sur la vue. Tout abonnement inclut une vue (ou un
classeur), des données et une programmation. Afin d'être en mesure d'expédier des données,
Tableau Server doit disposer de leurs données d'identification , sauf si elles n'en exigent
pas.Tableau Server ne dispose pas de données d'identification pour les connexions de base
de données en direct, seuls les utilisateurs en ont. C'est pour cette raison que vous pouvez
vous abonner uniquement aux vues qui ne demandent pas de données d'identification ou qui
les ont intégrées.
Si Tableau Server est configuré en authentification fiable, il est également possible qu'une vue
soit visible sans que vous puissiez vous y abonner (pas d'icône d'abonnement). Pour plus
d'informations, consultez la rubrique Exigences d'abonnement.
Réception d'abonnements Invalides ou "Brisés"
Si vous avez configuré des abonnements sur des instances de test ou de développement de
Tableau Server en plus de votre instance en cours de production, désactivez les abonnements
sur vos instances de non production. Le fait de conserver des abonnements activés sur toutes
les instances peut entraîner la réception d'abonnements en apparence valides, mais qui ne
fonctionnent pas, ou la réception d'un abonnement même si l'utilisateur s'est désabonné de la
vue ou du classeur.
Abonnements non remis ("Erreur d'envoi de l'e-mail. Impossible d'envoyer la commande à l'hôte
SMTP.")
L'Observateur d'événements Windows peut afficher le message ci-dessus si vous avez bien
envoyé votre demande d'abonnement (selon la vue d'administrateur Tâches d'arrière-plan),
que vos abonnements n'arrivent pas, et que votre serveur SMTP utilise des sessions cryptées
(SSL). Les abonnements sont uniquement pris en charge par les connexions SMTP non
cryptées. La solution est d'utiliser un serveur SMTP non crypté.
Abonnement à des vues
Si vous pouvez voir une vue dans Tableau Online et que cette vue a une icône d'abonnement (
) en haut à droite, cela signifie que votre administrateur a configuré les abonnements de
votre site de telle sorte que vous pouvez vous abonner à cette vue. En d'autres termes, vous
recevrez un instantané de cette vue dans votre messagerie électronique, automatiquement et
à intervalles réguliers, sans avoir à vous connecter à Tableau Online. Vous pouvez aussi vous
abonner à des classeurs. Au lieu de recevoir une seule vue, vous recevez toutes les vue dans
un classeur, dans un seul e-mail. Vous pouvez modifier la programmation d’abonnement
utilisée, ou vous désabonner. Voir ci-dessous pour en savoir plus.
Abonnement à une vue
Pour s’abonner à une vue ou un classeur :
1. Sélectionnez la page Vues ou Classeurs :
2. Cliquez sur une vue ou un classeur.
3. Cliquez sur l’icône d’abonnement dans l’angle supérieur droit :
4. Si vous n’avez pas encore d’adresse de messagerie associée à votre compte Tableau
Server, vous êtes invité à en fournir une. Entrez votre adresse de messagerie et cliquez
sur Suivant.
5. Dans la boîte de dialogue suivante, sélectionnez une programmation d’abonnement.
Par défaut, Tableau Server propose une programmation pour tous les matins de la
semaine et une pour les lundis matin. L’administrateur Tableau Server peut également
créer des programmations d’abonnement personnalisées.
6. Choisissez ensuite un abonnement à une vue unique (Cette feuille) ou un classeur
entier (Feuilles du classeur), puis cliquez sur S’abonner.
7. Ensuite, lorsque vous recevez votre abonnement par courrier électronique, cliquez sur
l'instantané pour qu'il s'ouvre dans Tableau Online:
Résiliation de l’abonnement à une vue
Pour résilier l’abonnement à une vue ou un classeur :
1. Cliquez sur le lien qui se trouve à la fin de votre e-mail d'abonnement pour accéder à
votre page Préférences utilisateur de Tableau Online :
Vous pouvez également accéder à cette page via le menu déroulant de Tableau Online :
2. Sélectionnez l’option Désabonner en regard de la vue concernée.
3. Cliquez sur Mettre à jour.
Modification des paramètres d’abonnement
Pour modifier votre programmation d’abonnement :
1. Ouvrez votre page de préférences utilisateur :
2. Sous Programmation, sélectionnez une programmation différente :
3. Cliquez sur Mettre à jour.
Sites
Utilisez la page Sites pour créer des sites indépendants pour différents groupes ou entreprises
sur un système disposant d'un seul serveur. Les classeurs, données et listes utilisateur de
chaque site sont isolés de ceux des autres sites. En tant qu'administrateur système, vous êtes
le seul à pouvoir voir tous les sites et réaliser des actions telles que la création de sites ou les
modifications à l'échelle du système. Consultez les rubriques ci-dessous pour en savoir plus :
Utilisation des sites
Les rubriques ci-dessous décrivent les aspects de l'utilisation multisite, tels que le type
d'authentification utilisé, mais également les informations que vous devriez connaître sur les
licences utilisateur et les rôles administrateur.
Authentification et informations de connexion
Tous les sites d'un serveur utilisent les mêmes compte Serveur exécuté en tant que et mode
d'authentification utilisateur. La sélection de ces deux paramètres se fait lors de l'installation de
Tableau Server. Pour plus d’informations, reportez-vous à Général.
Les utilisateurs appartenant à plus d'un site sur le même serveur utilisent les mêmes
informations de connexion sur chaque site. Par exemple, si le nom d'utilisateur de Jane Smith
est jsmith et si son mot de passe est « MonMotdepasse » sur le site A, elle utilise ces mêmes
informations de connexion sur le site B. Lorsqu'elle se connecte à Tableau Server, elle peut
choisir le site auquel elle souhaite accéder.
Le site par défaut
Pour vous aider à passer en douceur d'un serveur à site unique à un serveur multisite, Tableau
Server est installé avec un site nommé Par défaut. Si vous êtes en mode site unique, il n'est
pas nécessaire d'utiliser de manière explicite le site Par défaut ; cela se fait automatiquement.
En revanche, si vous ajoutez un ou plusieurs sites, le site Par défaut devient l'un des sites
auxquels vous pouvez vous connecter lorsque vous vous connectez à Tableau Server. Le site
Par défaut diffère des sites que vous ajoutez au système, et ce, de la manière suivante :
l
l
l
Il n'est pas possible de le supprimer. Il est toutefois possible de le renommer, à l'instar
des sites que vous ajoutez.
Il enregistre les exemples et connexions de données fournis avec Tableau Server.
L'URL utilisée pour le site Par défaut ne possède pas de dossier Web correspondant
nommé « par défaut ». Par exemple, l'URL d'une vue nommée Profits sur un site appelé
Sales est http://localhost/t/sales/views/profits. L'URL pour cette
même vue sur le site Par défaut serait http://localhost/views/profits.
Rôles des administrateurs de site et des administrateurs système
Il existe deux types d’administrateurs dans Tableau Server : les administrateurs système et les
administrateurs de site. Les administrateurs système peuvent décider si les administrateurs de
site sont autorisés à ajouter ou à supprimer des utilisateurs à l’aide de la boîte de dialogue
Ajouter un nouveau site (ou Modifier le site) :
Si l’option Administrateurs système uniquement est sélectionnée, les administrateurs de
site ne peuvent ni ajouter ni supprimer des utilisateurs. Toutefois, ils ont toujours la possibilité
de gérer des groupes, des projets, des classeurs et des connexions de données au sein de leur
site. Si l’option Administrateurs système et de site est sélectionnée (paramètre par défaut),
ils peuvent effectuer toutes les opérations précitées, ainsi qu’ajouter et supprimer des
utilisateurs.
Licence et limites en termes d'utilisateurs
Les utilisateurs peuvent appartenir à plusieurs sites, avec différents droits utilisateur et niveaux
de licence sur chaque site. Toutefois, un utilisateur appartenant à plusieurs sites n'a pas besoin
de licence pour chaque site. Chaque utilisateur a besoin d'une licence uniquement.
Les administrateurs système peuvent recourir au paramètre Nombre maximum
d’utilisateurs du site<n> pour spécifier le nombre limite d’utilisateurs pour un site. Seuls les
utilisateurs avec licence sont pris en compte ; les administrateurs système sont exclus. Ainsi, si
un site compte 90 utilisateurs avec licence, 20 utilisateurs sans licence et un administrateur
système, le nombre d'utilisateurs est de 90. Si Nombre maximum d'utilisateurs du site a
pour valeur 100, il est possible d'ajouter 10 autres utilisateurs avec licence.
Ajout ou modification de sites
Si vous êtes un administrateur système, vous pouvez ajouter un site à Tableau Server ou en
modifier un, en procédant comme suit :
1. Ouvrez la page Sites en cliquant sur Sites sous Admin, puis cliquez sur Ajouter :
Si vous modifiez un site, sélectionnez celui de votre choix et cliquez sur Modifier. Si
vous n’avez pas ajouté de site à Tableau Server, un seul site est disponible pour la
sélection : Default (le site par défaut).
2. Entrez un Nom de site et un ID de site pour le site (si vous modifiez le site par défaut,
vous ne pouvez pas modifier l’ID de site) :
Le « t » dans l'URL (par exemple, http://localhost/t/wsales) ne peut pas être modifié. Sur
les serveurs multisite, il apparaît dans les URL des sites différents du site par défaut.
3. Les classeurs, extraits et sources de données consomment tous de l’espace de
stockage sur le serveur. Sélectionnez Aucune limite ou Quota, et entrez le nombre de
Go de votre choix. Si vous définissez un quota et que le site dépasse ce quota, les
éditeurs ne pourront pas télécharger de nouveau contenu tant que le site ne sera pas
repassé sous cette limite. Les administrateurs système peuvent contrôler où en est le
site par rapport au quota fixé, en utilisant les colonnes Quota de stockage et % du
quota utilisé sur la page Sites
4. Indiquez si vous seul, en tant qu’administrateur système, pouvez ajouter ou supprimer
des utilisateurs (Administrateurs système uniquement) ou si les deux types
d'administrateurs (Administrateurs système et de site) y sont autorisés.
Si vous autorisez les administrateurs de site à ajouter des utilisateurs, précisez le
nombre d’utilisateurs qu’ils peuvent ajouter au site en sélectionnant l’une des options
suivantes :
l
l
Jusqu'au maximum de la capacité du serveur : Pour un serveur utilisant un
modèle de licence basée sur l'utilisateur, la limite correspond au nombre de
licences serveur disponibles.Pour un serveur utilisant un modèle de licence
concernant les principaux composants, le nombre d'utilisateurs pouvant être
ajoutés n'est pas limité.
Nombre maximum d'utilisateurs du site <n> : Cette option permet d’autoriser
les administrateurs de site à ajouter des utilisateurs jusqu’à la limite que vous
spécifiez. Pour plus d’informations sur le mode de licence et le nombre limite
d’utilisateurs, reportez-vous à Utilisation de sites.
5. Sélectionnez Autoriser l’enregistrement des performances pour permettre aux
utilisateurs du site de collecter des mesures sur la performance des classeurs, par
exemple la rapidité de chargement, etc.
Outre la sélection de cette option pour le site, les utilisateurs doivent ajouter un
paramètre à l’URL du classeur pour lancer l’enregistrement. Consultez Création d’un
enregistrement de performances pour plus d’informations.
6. Dans les paramètres d’abonnement au site, l’option Permettre les abonnements doit
être cochée pour permettre aux utilisateurs du site de s’abonner à des vues. Cette
option est visible uniquement si vous avez également des paramètres d’abonnement
configurés dans la boîte de dialogue Configuration.
Vous pouvez également entrer une adresse personnalisée pour l’option Depuis
l’adresse, pour l’envoi des abonnements. Si l’adresse de messagerie que vous entrez
doit avoir une syntaxe valide (comme [email protected] ou [email protected]),
elle ne doit pas nécessairement correspondre à une adresse de messagerie existante
pour Tableau Server (certains serveurs SMTP peuvent néanmoins exiger qu’elle
corresponde à une adresse de messagerie existante).
7. Pour Pied de page de l’email, sélectionnez Personnalisé et entrez le texte que vous
souhaitez voir apparaître au-dessus de l’URL de Tableau Server dans les pieds de page
de l’abonnement. Par exemple, si vous entrez ce texte :
Le pied de page l’e-mail qui s'affiche est similaire à celui-ci :
8. Cliquez sur OK.
Si vous ajoutez votre premier site à Tableau Server, l’onglet Admin est modifié. Utilisateurs
devient Tous les utilisateurs, car la page concerne tous les utilisateurs du serveur, et une
catégorie Utilisateurs du site apparaît.
Ajout d'utilisateurs à un site
Lorsque vous ajoutez un site à Tableau Server, le système devient multisite. Vous ne disposez
plus d’une page Utilisateurs mais de deux pages : Tous les utilisateurs et Utilisateurs du
site. En tant qu’administrateur système, vous seul pouvez accéder à la page Tous les
utilisateurs, qui s’applique à l’ensemble du système serveur. C’est uniquement à partir de
celle-ci qu’il est possible d’ajouter des utilisateurs simultanément à plusieurs sites, de
supprimer des utilisateurs et, si le serveur utilise l’authentification locale, de réinitialiser les
mots de passe des utilisateurs.
La page Utilisateurs du site vous permet de voir rapidement quels sont les utilisateurs
présents sur le site auquel vous êtes actuellement connecté. Vous pouvez ajouter des
utilisateurs depuis cette page, mais ils seront uniquement ajoutés à ce site.
La procédure suivante décrit comment ajouter des utilisateurs depuis la page Tous les
utilisateurs. Il existe deux manières de procéder : Un par un (voir la procédure décrite cidessous) ou par lots au moyen de la commande Importer, qui s’appuie sur un fichier CSV
(voir la procédure décrite dans Importation d’utilisateurs depuis un fichier CSV)..
Pour ajouter un utilisateur :
1. Dans la page Tous les utilisateurs, cliquez sur le lien Ajouter en haut de la liste des
utilisateurs.
2. Entrez un nom d'utilisateur :
l
l
Authentification locale — Si le serveur utilise l'authentification locale, spécifier
une adresse de messagerie en guise de nom d'utilisateur est le meilleur moyen
d'éviter les conflits de noms d'utilisateurs (par exemple, [email protected] au lieu
de jsmith).
Active Directory—Si vous ajoutez un utilisateur provenant du même domaine
Active Directory que celui dans lequel s’exécute le serveur, il vous suffit d’entrer le
Nom de l’utilisateur concerné sans le domaine. Le domaine du serveur sera
supposé.
En cas de définition de confiance réciproque entre le domaine du serveur et un
autre domaine, vous pouvez ajouter des utilisateurs provenant de ces deux
domaines. Lors du premier ajout d’un utilisateur à partir du domaine
n’appartenant pas au serveur, utilisez le nom de domaine qualifié complet avec le
nom d’utilisateur. Les utilisateurs suivants peuvent être ajoutés à l’aide du surnom
de domaine. Par exemple, si mybiz.lan est un domaine n’appartenant pas au
serveur, nommez le premier utilisateur de ce domaine par [email protected] ou
mybiz.lan\user1 L’utilisateur suivant pourra également être saisi en utilisant le
surnom de domaine, tel que [email protected] ou mybiz\user2.
Remarque : Assurez-vous de ne pas saisir le Nom complet de l’utilisateur dans
ce champ, cela peut générer des erreurs lors du processus d’importation.
3. Si le serveur utilise l'authentification locale, indiquez les informations suivantes :
l
Nom complet—Entrez un nom d'affichage pour l'utilisateur (par exemple, John
Smith).
l
Mot de passe—Entrez un mot de passe pour l'utilisateur.
l
Confirmer—Ressaisissez le mot de passe.
4. Adhésion au site — Sélectionnez le ou les sites dont l'utilisateur doit faire partie. Par
défaut, le site auquel vous êtes connecté est sélectionné.
5. Niveau de licence et droits utilisateur — Choisissez un niveau de licence, un rôle
d'administration et si l'utilisateur peut publier des classeurs et des sources de données.
Un utilisateur qui appartient à plusieurs sites peut avoir différents niveaux de licence et
droits utilisateur sur chaque site. Consultez À propos des niveaux de licence,
Autorisations et À propos des droits utilisateur pour en savoir plus.
6. Cliquez sur Ajouter un utilisateur.
Suppression de sites
Les administrateurs système peuvent supprimer des sites ajoutés à Tableau Server. La
suppression d'un site supprime également les classeurs et sources de données publiés sur le
site, ainsi que les utilisateurs. Si un utilisateur appartient à d'autres sites, il n'est pas supprimé.
Afin de supprimer définitivement un utilisateur, vous devez utiliser la page Tous les utilisateurs.
Pour supprimer un site :
1. Ouvrez la page Sites située sous Serveur :
2. Sélectionnez le site que vous souhaitez supprimer et cliquez sur Supprimer :
3. Cliquez sur Oui dans la boîte de dialogue de confirmation qui s’affiche.
Navigation multisite
Voici quelques conseils sur la façon de naviguer d’un site à l’autre et d’identifier le site que vous
utilisez.
Connexion au site
Si vous êtes membre de plusieurs sites, vous êtes invité à en sélectionner un lors de la
connexion au serveur :
Navigation sur d'autres sites
Si vous appartenez à plusieurs sites, un menu Site s’affiche en haut de la page :
Pour vous connecter à un autre site, cliquez sur le menu Site et sélectionnez le site de votre
choix :
Identification du site auquel vous êtes connecté
Si le serveur exécute plusieurs sites mais que vous n’appartenez qu’à un seul site, vous n’êtes
pas invité à choisir votre site lors de la connexion au serveur. Après la connexion, vous ne
voyez pas le menu Site s’afficher en haut de la page :
Toutefois, l’URL de votre navigateur Web affiche un t suivi de l’ID de site de votre site :
Si le serveur n’exécute pas plusieurs sites, l’URL de votre navigateur Web ressemble à ce qui
suit (pas de t ni d’ID de site). Dans ce cas là, vous utilisez le site intégré de Tableau, nommé
« Default ».
Maintenance du serveur
En tant qu'administrateur système, vous souhaiterez vérifier l'état du serveur, analyser et
contrôler l'activité sur le serveur, gérer les tâches planifiées ou effectuer certaines activités de
maintenance, telles que la reconstitution de l'index de recherche. En outre, il existe de
nombreux paramètres que vous souhaiterez définir afin de personnaliser l'expérience des
utilisateurs du serveur. Vous pouvez effectuer l'ensemble de ces tâches sur la page
Maintenance.
Afficher l'état des processus du serveur
Vous pouvez utiliser la table des états sur la page Maintenance pour afficher l'état des
processus Tableau sur chaque serveur Tableau :
Pour plus d'informations sur l’état sans licence d’un processus serveur VizQL, reportezvous à Gérer un processus VizQL Server sans licence.
Pour afficher une version lisible par les ordinateurs des informations ci-dessus, accédez à la
page Maintenance, remplacez le mot « status » dans votre adresse URL par « systeminfo »
(par exemple, http://jsmith/admin/systeminfo). Une page Web identique à la page suivante
s'affiche :
Les états possibles pour le service Tableau sont OK, Occupé, Eteint et Veille.
Accès aux états à distance
En tant qu'administrateur Tableau, vous seul pouvez voir les outils sur la page Maintenance,
notamment la table des états. Vous pouvez toutefois rendre disponible la version lisible par les
ordinateurs de la table des états pour les utilisateurs non administrateurs et les ordinateurs
autres que celui qui héberge Tableau Server, par exemple dans le cadre du processus de
surveillance à distance. Pour accorder l'accès distant aux états de Tableau Service :
1. Depuis l'ordinateur qui héberge Tableau Server, ouvrez le fichier de configuration
Tableau Server :
ProgramData\Tableau\Tableau Server\config\tabsvc.yml
2. Ajoutez la ligne wgserver.systeminfo.allow_referrer_ips: <IP
address> au fichier tabsvc. yml, où <IP address> représente l'adresse IP de
l'ordinateur que vous souhaitez ajouter. Si vous accordez l'accès à l'état du service à
plusieurs ordinateurs, utilisez des virgules (sans espaces) pour séparer chacune des
adresses IP. Par exemple :
3. Enregistrez et fermez le fichier tabsvc.yml.
4. Ouvrez une invite de commande en tant qu'administrateur et tapez :
32 bits :cd "C:\Program Files\Tableau\Tableau Server\8.0\bin"
64 bits :cd "C:\Program Files (x86)\Tableau\Tableau
Server\8.0\bin"
5. Utilisez ensuite la commande suivante pour redémarrer les processus de
Tableau Server :
tabadmin restart
Désormais, les utilisateurs des ordinateurs dont les adresses IP sont ajoutées à
tabsvc.yml peuvent afficher les états de processus de Tableau en entrant l'adresse URL
http://<server>/admin/systeminfo dans un navigateur ou à partir d'une ligne
de commande (par exemple, curl http://jsmith/admin/systeminfo). Cette
fonctionnalité peut également être utilisée dans le cadre d'un processus de surveillance
à distance automatisé.
Reconstituer l'index de recherche
Si, pour une raison quelconque, l'index de recherche cesse de renvoyer des résultats corrects
ou que des résultats sont absents, il est possible que vous deviez reconstituer l'index de
recherche. Vous devriez également reconstituer l'index de recherche si l'indexeur reste inactif
sur une longue période.
1. Pour reconstituer l'index de recherche, cliquez sur le lien Maintenance sur l'onglet
Admin.
2. Cliquez sur Reconstituer l'index de recherche pour lancer le processus.
Suppression de mots de passe de connexion de données enregistrés
En tant qu'administrateur, si vous activez le paramètre Mots de passe enregistrés, les
utilisateurs du serveur peuvent enregistrer les mots de passe des sources de données pour les
prochaines visites et sur différents navigateurs. Vous pouvez réinitialiser tous les mots de
passe pour l'ensemble des utilisateurs de Tableau Server, ce qui les obligera à se connecter
aux sources de données la prochaine fois qu'ils visiteront une vue nécessitant l'authentification
de la base de données. Les utilisateurs du serveur peuvent également supprimer leurs mots de
passe de connexion de données enregistrés à l'aide de leur page Préférences utilisateurs.
Pour supprimer les mots de passe de connexion de données enregistrés de tous les
utilisateurs du serveur :
1. Cliquez sur le lien Maintenance dans la section Administration sur le côté gauche de la
page :
2. Sous Activités, cliquez sur Supprimer tous les mots de passe de connexion de
données enregistrés de tous les utilisateurs.
Paramètres de maintenance
Les paramètres suivants sont disponibles dans la section Paramètres de la page Maintenance
du serveur :
Paramètre
Description
Informations
de connexion
intégrées
Permet aux éditeurs de joindre les mots de passe aux classeurs publiés
de sorte que les utilisateurs Web soient automatiquement authentifiés
lors de la connexion aux sources de données. Les mots de passe sont
attachés aux classeurs et il est uniquement possible d'y accéder sur le
serveur. Cela signifie que les utilisateurs devront toujours entrer un nom
d'utilisateur et un mot de passe afin de se connecter à la source de
données lors de l'ouverture du classeur dans Tableau Desktop. Lorsque
ce paramètre est désactivé, tous les mots de passe intégrés existants
sont enregistrés, mais ils ne sont pas utilisés pour l'authentification. De
cette manière, si vous activez à nouveau ce paramètre, les utilisateurs
n'auront pas à réintégrer les mots de passe.
Permet aux éditeurs d'affecter des classeurs à des programmations.
Cette option est uniquement disponible si l'option Informations de
Programmation connexion intégrées est activée. Lorsque ce paramètre est activé, les
éditeurs pourront accéder aux options de programmation dans la boîte
de dialogue Publication.
Mots de passe
enregistrés
Permet aux utilisateurs d'enregistrer des mots de passe de sources de
données pour plusieurs visites et navigateurs. Par défaut, les utilisateurs
peuvent choisir de « Mémoriser mon mot de passe jusqu'à
déconnexion », ce qui leur permet d'enregistrer leur mot de passe lors
d'une session unique du navigateur. Lorsque le paramètre Mots de
passe enregistrés est sélectionné, un utilisateur peut choisir de
mémoriser le mot de passe, ce qui permet d'enregistrer le mot de passe
pour les prochaines visites et sur différents navigateurs de sorte que les
utilisateurs seront automatiquement authentifiés quel que soit
l'ordinateur utilisé. En tant qu'administrateur, vous pouvez à tout moment
supprimer tous les mots de passe enregistrés. De plus, les utilisateurs
peuvent supprimer leurs propres mots de passe enregistrés.
Activer Invité
Permet aux utilisateurs d'afficher et d'interagir avec des vues intégrées
sans devoir se connecter à un compte Tableau Server. Des autorisations
peuvent être attribuées au compte utilisateur Invité afin de contrôler
l'interactivité autorisée pour chaque vue. Cette option est uniquement
disponible si vous disposez d'une licence serveur concernant les
principaux composants de l'application. En outre, elle ne peut pas être
utilisée avec l'option Activer la connexion automatique, que vous
pouvez sélectionner lors de la configuration (en savoir plus). Si l'option
Activer la connexion automatique est sélectionnée, l'option Activer
Invité est grisée.
Page de
démarrage par
défaut
Affiche la page de démarrage par défaut actuelle du serveur pour tous
les utilisateurs. Pour connaître la procédure de modification, consultez la
rubrique Définir la page de démarrage par défaut pour tous les
utilisateurs. Chaque utilisateur pourra remplacer ce paramètre (pour
plus d'informations, consultez la rubrique Votre page de préférences
utilisateur).
Paramètres de
langue et
locaux par
défaut
Contrôle le choix de la langue utilisée pour l'interface utilisateur du
serveur, et les paramètres locaux utilisés pour les vues. Chaque
utilisateur peut ignorer ce paramètre sur sa page Préférences utilisateur.
De plus, les paramètres du navigateur Web sont les premiers éléments
utilisés pour déterminer quelle langue et quels paramètres locaux sont
utilisés. Reportez-vous à Paramètres de langue et locaux pour obtenir
plus d'informations.
Rétablir la
valeur par
défaut de tous
les paramètres
Tous les paramètres du serveur qui ont été modifiés depuis l'installation
retrouvent leur état initial.
Définir la page de démarrage par défaut pour tous les utilisateurs
Par défaut, Tableau Server s’installe avec Vues comme page de démarrage par défaut pour
tous les utilisateurs. En tant qu’administrateur système, vous pouvez la modifier et choisir une
autre page à laquelle tous les utilisateurs ont accès, comme la page Classeurs. Chaque
utilisateur pourra remplacer votre paramètre (pour plus d'informations, consultez la rubrique
Votre page de préférences utilisateur).
Pour définir la page de démarrage par défaut pour tous les utilisateurs, procédez comme suit :
1. Accédez à la page que vous souhaitez définir comme page par défaut.
2. Cliquez sur votre nom dans le coin supérieur droit de la page.
3. Sélectionnez Définir comme page de démarrage pour tous les utilisateurs.
Tableau Server Monitor
Tableau Server Monitor est installé en même temps que Tableau Server. Vous pouvez y
accéder à partir de la barre d'état système de Windows.
Grâce à cet outil, vous pouvez démarrer et arrêter le serveur, ouvrir Tableau Server et afficher
l'état du serveur.
Ouvrir le serveur
Cette commande permet de lancer Tableau Server dans votre navigateur Web. Vous pouvez
ainsi facilement accéder à l'application Web et aux outils de maintenance associés.
Démarrer/Arrêter le serveur
Ces commandes vous permettent de démarrer et d'arrêter le serveur. Lorsque vous arrêtez le
serveur, il devient indisponible pour l'ensemble des utilisateurs et les sessions en cours sont
arrêtées. Si un utilisateur est en train de publier un classeur lors de l'arrêt du serveur, le
processus est abandonné. C'est pourquoi, il est possible que seules certaines feuilles de calcul
du classeur soient publiées sur le serveur. Il est possible que l'arrêt du serveur perturbe vos
utilisateurs, c'est pourquoi vous devez vous assurer de les prévenir avant cette opération ou
planifier la maintenance pendant les heures de fermeture.
Redémarrer le serveur
Cette commande permet de redémarrer le serveur. Aucun utilisateur n'a accès au serveur
pendant son redémarrage. Assurez-vous de prévenir vos utilisateurs de l'arrêt du
fonctionnement avant d'effectuer cette opération. Vous devrez redémarrer le serveur si vous
apportez des modifications à la configuration de Tableau Server.
Afficher l'état
Cette commande permet d'ouvrir une info-bulle contenant l'état de chaque processus. Pour
obtenir des états plus détaillés, utilisez la page Maintenance.
Gérer les clés de produits
Cette commande ouvre le gestionnaire des clés de produits, qui vous permet d'ajouter et de
supprimer des clés de produits.
Quitter
Cette commande ferme Tableau Server Monitor. Elle n'arrête pas Tableau Server. Vous
pouvez rouvrir l’application en sélectionnant Tous les programmes > Tableau Server 8.0 >
Tableau Server Monitor dans le menu Démarrer de Windows.
Sources de données
Une source de données Tableau Online consiste en une connexion de données réutilisable.
Elle peut inclure un extrait de données ou des informations pour un passage direct à une base
de données directe et relationnelle.Elle inclut également une couche de personnalisations,
comme des calculs, des groupes ou des ensembles. Tableau Online les utilisateurs disposant
des autorisations appropriées peuvent utiliser une source de données pour créer un classeur à
partir de rien, sur le serveur. Consultez Création d’un classeur pour en savoir plus. Les
administrateurs peuvent effectuer les tâches suivantes sur la page Sources de données :
l
l
Modifier et consulter les autorisations des sources de données : Utilisez les
autorisations pour spécifier quels utilisateurs ou quels groupes peuvent se connecter
aux sources de données, les modifier et les télécharger.Reportez-vous à la rubrique
Définition d'autorisations pour une source de données pour en savoir plus.
Programmer l'actualisation des extraits de sources de données : Si une source
de données inclut un extrait, vous pouvez attribuer l'extrait à une actualisation
programmée. Reportez-vous à la rubrique Programmation de tâches pour en savoir
plus.
Bien que la personne ayant publié la source de données puisse effectuer ces tâches dans
Tableau Desktop, les administrateurs peuvent également modifier ces paramètres. Vous
pouvez également utiliser la page Sources de données pour supprimer une source de
données ou lui ajouter des balises. Consultez les rubriques ci-dessous pour en savoir plus.
Gestion des sources de données
Pour que les utilisateurs puissent travailler avec des sources de données Tableau Online, ils
doivent disposer des autorisations appropriées pour la source de données. Les sources de
données utilisées comme connexions proxy requièrent une méthode d'authentification
spécifique auprès de la base de données ainsi que l'installation des pilotes appropriés sur
Tableau Server. Pour obtenir plus d'informations, consultez ce qui suit.
Définir des autorisations pour une source de données
Pilotes de base de données
Sécurité des données
À propos du serveur de données Tableau
Le serveur de données de Tableau est un composant du serveur qui vous permet de gérer et
stocker de manière centralisée vos sources de données Tableau Online.Une source de
données consiste en une connexion de données réutilisable. Les données sont disponibles
dans le moteur de données Tableau, sous forme d'extrait, ou dans une base de données
relationnelle directe (les cubes ne sont pas pris en charge). Dans ce cas, les informations
stockées dans la source de données sont accessibles via une connexion directe. La source de
données peut également comporter des personnalisations effectuées au niveau des champs
de Tableau Desktop, telles que des calculs, des alias de dimensions, des groupes ou des
ensembles.
Pour les administrateurs, il existe de nombreux avantages à utiliser des sources de données
Tableau Online.Parce que vous pouvez utiliser un extrait de source de données avec plusieurs
classeurs, vous pouvez faire des économies en termes d'espace serveur et de temps de
traitement. Les actualisations d'extrait peuvent être programmées par extrait plutôt que par
classeur et lorsqu'un classeur utilisant une source de données Tableau Online est téléchargé,
l'extrait de données reste sur le serveur, ce qui permet de réduire le trafic réseau. Enfin, si une
connexion requiert un pilote de base de données, il vous suffit alors d'installer ce dernier une
seule et unique fois sur Tableau Server, au lieu de plusieurs sur tous les Bureaux de
l'utilisateur.
Pour utiliser le serveur de données, les auteurs n'ont qu'à se connecter aux données dans
Tableau Desktop, soit en créant un extrait ou une connexion à une base relationnelle en direct
et en la publiant dans Tableau Online.Une fois publiées, ces sources de données réutilisables
ainsi que le serveur contiennent tout ce dont les auteurs de classeur ont besoin pour se
connecter rapidement aux données et commencer à créer des éléments.
Si vous exécutez une installation distribuée de Tableau Server et pensez utiliser fréquemment
les sources de données, vous pouvez optimiser le déploiement de votre serveur de différentes
façons. Reportez-vous à la rubrique Environnements distribués pour en savoir plus.
Utilisation des sources de données
Si vous êtes un auteur de classeur, l'utilisation d'une source de données Tableau Online
représente simplement un moyen de s'y connecter depuis Tableau Desktop.Dans Tableau
Desktop, sur la page Se connecter aux données, cliquez sur Tableau Server, puis entrez vos
informations de connexion :
Une fois que vous êtes connecté à Tableau Online, les sources de données disponibles sont
répertoriées sur la droite. La personne ayant publié la source de données doit définir
l'autorisation Connexion pour vous Autoriser à y accéder en tant qu'utilisateur. Par défaut,
tous les utilisateurs disposent de cette autorisation.
Sélectionnez une source de données pour qu'elle soit chargée dans la fenêtre Données du
classeur. Tableau Online les sources de données possèdent une icône Tableau au lieu d'une
icône base de données :
Pour en savoir plus sur la création et l'utilisation des sources de données, consultez l'aide en
ligne de Tableau Desktop.
Résolution des problèmes liés aux sources de données
Jusqu'à trois conditions sont nécessaires pour pouvoir travailler avec une source de données
Tableau Server.
l
l
l
Autorisations affectées à une source de données : Tout utilisateur se connectant à
une source de données doit obtenir les autorisations Connexion et Afficher
correspondantes. Cela s'applique également aux utilisateurs accédant à des vues qui se
connectent à des sources de données. Toute personne publiant et modifiant des
sources de données doit être en possession d'une licence de publication et des
autorisations Écrire/Enregistrer sous et Télécharger/Enregistrer sur le Web
sous. Reportez-vous aux rubriques Utiliser des autorisations et Définir des
autorisations pour une source de données pour en savoir plus.
Authentification à la base de données : il existe différentes façons de se connecter
aux données Tableau et d'en contrôler l'accès. Toute entité qui se connecte à la base de
données doit pouvoir s'authentifier. L'entité Tableau Server peut par exemple procéder
à l'actualisation d'un extrait. Ou un utilisateur Tableau Desktop peut se connecter à une
source de données qui à son tour se connecte à une base de données en direct. Ou
encore, un utilisateur Tableau Server peut accéder à une vue qui elle se connecte à une
base de données en direct. Reportez-vous à la rubrique Sécurité des données pour en
savoir plus sur les options disponibles.
Pilotes de base de données : si la création et la publication de la source de données
dans Tableau Desktop requièrent l'installation de pilotes de base de données
supplémentaires, il se peut que vous deviez également les installer sur Tableau Server.
Si vous exécutez une installation distribuée de Tableau Server sur laquelle le processus
de serveur de données est en cours d'exécution sur un serveur Worker, vous devrez
alors installer les pilotes de base de données requis sur ce serveur ainsi que sur le
serveur principal. D'autres processus requièrent également l'installation de pilotes.
Reportez-vous à la rubrique Pilotes de base de données pour en savoir plus.
Messages d'erreur liés aux sources de données
Les auteurs de classeur et autres utilisateurs peuvent être confrontés à ces erreurs lorsqu'ils
utilisent des sources de données et des vues :
Vous n'êtes pas autorisé à accéder à cette source de données Tableau Server : toute
connexion à une source de données requiert l'autorisation Connexion correspondante.
Reportez-vous aux rubriques Utiliser des autorisations et Définir des autorisations pour une
source de données pour en savoir plus.
Source de données introuvable : toute personne utilisant une vue peut voir cette erreur si
une source de données est supprimée de Tableau Server ou si la page Se connecter aux
données nécessite une mise à jour. Pour mettre à jour la page Se connecter aux données dans
Tableau Desktop, cliquez sur l'icône Actualiser :
Impossible de se connecter à cette source de données Tableau Server : cette erreur
peut s'afficher en cas de modification des informations de connexion à la source de données,
comme c'est le cas par exemple lorsque le nom du serveur de base de données est modifié.
Vérifiez les informations de connexion de données associées à la source de données et
confirmez les paramètres.
Impossible de répertorier les sources de données Tableau Server : cette erreur se
produit lorsqu'un utilisateur tente d'accéder aux sources de données Tableau Server et en cas
de problèmes de connectivité entre Tableau Server et Tableau Desktop.
Impossible de se connecter à une source de données de type cube : Les connexions à
des sources de données de type cube (telles que MSAS) ne sont pas prises en charge. Les
données doivent consister en un extrait ou en une connexion à une base de données
relationnelle directe.
Connexion de données
Chaque classeur publié dans Tableau Online contient une ou plusieurs connexions.Ces
connexions sont répertoriées sur la page Connexions de données de l’onglet Admin :
Différence entre connexions de données et sources de données
Les connexions de données sont différentes des sources de données dans la mesure où
chaque connexion est associée à un classeur unique et décrit les attributs requis pour la
connexion à une source de données (c'est-à-dire, le nom du serveur, le nom de la base de
données, etc.). Cela signifie que si vous disposez de trois classeurs qui se connectent à la
même source de données, trois connexions seront tout de même répertoriées sur la page des
connexions.
Recherche des connexions de données
La zone de recherche, située en haut de la page Connexions de données, vous permet de
trouver des connexions par nom de serveur de base de données, nom d’utilisateur, port, type
de connexion général et en fonction de l’intégration ou non des informations de connexion de la
base de données. Pour utiliser cette zone afin de rechercher une connexion, renseignez une
ou plusieurs zones, puis cliquez sur Rechercher :
Quelles connexions puis-je modifier ?
Vous pouvez modifier les informations de connexion pour les connexions à la base de données
en direct et pour les extraits qui n'ont pas besoin d'être actualisés par Tableau Online. Par
exemple, vous disposez peut-être d’un grand nombre de classeurs qui se connectent à une
base de données sur un serveur de base de données spécifique. Si le nom du serveur change,
vous pouvez mettre à jour l'ensemble des classeurs en une seule fois pour qu'ils fassent
référence au nouveau nom du serveur. Un autre exemple est la connexion d’un classeur à une
base de données à l’aide d’un nom d’utilisateur et d’un mot de passe spécifiques. Vous pouvez
rapidement mettre à jour tous les classeurs pour qu'ils utilisent un ensemble différent
d'informations d'authentification. Pour obtenir des informations supplémentaires sur la
modification des connexions de données, consultez la rubrique ci-dessous.
Modification des connexions de données
Utilisez la page Connexions de données pour gérer les informations de connexion pour tous
les classeurs publiés sur le serveur ou sur un site. Pour modifier les attributs de connexion :
1. Si vous exécutez plusieurs sites sur le serveur, connectez-vous au site présentant les
connexions de données que vous souhaitez modifier.
Accédez à la page Connexions de données.
2. Utilisez la zone de recherche située en haut de la liste des connexions pour rechercher
les connexions à modifier. Vous pouvez lancer des recherches par Serveur, Type de
connexion, Port du serveur, Nom d'utilisateur de la base de données, mais
également en indiquant si elles possèdent un Mot de passe intégré.
Les valeurs que vous saisissez dans les champs Serveur et Nom d'utilisateur
de la base de données sont traitées comme des expressions régulières.
3. Sélectionnez les connexions à modifier dans la liste des résultats de la recherche :
4. Saisissez une nouvelle valeur pour un ou plusieurs des attributs de connexion. Si une
base de données ou un pilote de base de données ne prend pas en charge la connexion
par adresse IP, vous devez saisir le nom de la base de données dans le champ Server.
Tous les attributs sélectionnés sous la colonne Modifier ? seront mis à jour. Si vous
cochez la case Modifier ? et que vous laissez vide le champ Nouvelle valeur, l'attribut
sera également défini sur une valeur vide.
5. Cliquez sur Envoyer.
6. Actualisez la page du serveur (appuyez sur la touche F5) pour que les modifications
soient prises en compte.
Contrôler l'avancement
Une boîte de dialogue de contrôle s'ouvre automatiquement et vous permet de surveiller
l'avancement des modifications. Si vous fermez la boîte de dialogue de contrôle, les
modifications seront effectuées en arrière-plan jusqu'à ce qu'elles soient toutes terminées.
Tableau Onlineeffectuera autant de changements que possible.Les erreurs seront ignorées,
mais cela n'empêchera pas les autres modifications d'être effectuées. Par exemple, si vous
essayez de modifier le nom du serveur et que vous ajoutez un mot de passe à plusieurs
connexions, les noms de serveur et les mots de passe sur les classeurs seront modifiés, mais
les mots de passe pour les sources de données ne seront pas modifiés étant donné qu'il n'est
pas possible d'ajouter un mot de passe à une source de données.
Il existe une vue d'administration qui vous permet d'examiner les détails des tâches terminées
et en attente. Pour plus d’informations, consultez Tâches d'arrière-plan.
Personnalisation de Tableau Server
Vous pouvez personnaliser l'apparence de Tableau Server afin de l'adapter à votre société ou
groupe. Vous pouvez, par exemple, modifier le nom qui apparaît dans les messages et les
infobulles, ainsi que le logo qui apparaît sur la plupart des pages du serveur.
Vous pouvez également personnaliser l'interaction des utilisateurs avec le serveur. Vous
pouvez, par exemple, autoriser les éditeurs de classeur à intégrer les informations
d'authentification de leurs sources de données de sorte que les utilisateurs qui cliquent sur une
vue publiée et qui disposent d'une connexion à une source de données en direct accèdent
immédiatement à la vue sans avoir besoin de fournir au préalable les informations
d'authentification de leur base de données.
Vous pouvez également contrôler quelle langue est utilisée pour l'interface utilisateur du
serveur, et quels paramètres locaux sont utilisés pour les vues.
Consultez les rubriques suivantes pour obtenir des informations supplémentaires relatives à la
personnalisation de Tableau Server :
Modification du nom ou du logo
Vous pouvez personnaliser les aspects suivants de l'apparence et de la convivialité de
Tableau Server :
Modification du nom
Vous pouvez personnaliser l'expérience utilisateur de Tableau Server en personnalisant le
nom qui apparaît dans les infobulles et les messages.Par exemple, si vous modifiez le nom en
MyCo, le texte qui apparaît sur la page Connexion du serveur devient « Entrez votre nom
d'utilisateur et votre mot de passe MyCo pour vous connecter » et l'infobulle de l'icône de
navigation d'accueil indique Accueil MyCo en lieu et place d'Accueil Tableau Server :
Les informations de copyright en bas de chaque page du serveur incluront toujours Tableau
(par exemple, ©2013, Tableau Software, Incorporated et ses concédants. Tous droits
réservés.)
Pour modifier le nom qui apparaît dans les infobulles et les messages, procédez comme suit :
1. Ouvrez une invite de commande en tant qu'administrateur et entrez les éléments
suivants :
32 bits : cd "C:\Program Files\Tableau\Tableau Server\8.0\bin"
64 bits : cd "C:\Program Files (x86)\Tableau\Tableau
Server\8.0\bin"
2. Modifiez le nom en entrant la commande suivante :
tabadmin customize name "new_name"
Dans la ligne ci-dessus, remplacez "new_name" par le texte que vous souhaitez voir
apparaître en tant que nom sur le serveur. Exemple : tabadmin customize name
"Company Server"
3. Redémarrez le serveur pour appliquer les modifications en entrant la commande
suivante :
tabadmin restart
Modification du logo
Vous pouvez personnaliser l'expérience utilisateur de Tableau Server en personnalisant le
grand logo qui apparaît sur la page de connexion Tableau Server et dans la colonne de gauche
des principales pages du serveur (comme la page Projets, la page Classeurs, la page
Maintenance, etc.). La taille maximale supportée du grand logo est de 160 x 160 px. Ce dernier
peut être appliqué en exécutant la commande tabadmin customize logo. Vous pouvez
également personnaliser le petit logo qui apparaît dans la partie supérieure gauche de chaque
classeur et chaque vue. La taille maximale supportée du petit logo est de 32 x 32 px. Ce dernier
peut être appliqué en exécutant la commande tabadmin customize smalllogo.
Si une image est supérieure à 160 x 160 px (grand logo) ou 32 x 32 px (petit logo), elle
apparaîtra déformée. Le fichier image que vous utilisez doit être au format GIF, JPEG, ou
PNG. Il est impossible de modifier le logo Tableau qui apparaît sur l'onglet du navigateur Web
du serveur et à gauche de l'adresse URL.
Pour modifier le logo :
1. Ouvrez une invite de commande en tant qu'administrateur et entrez les éléments
suivants :
32 bits : cd "C:\Program Files\Tableau\Tableau Server\8.0\bin"
64 bits : cd "C:\Program Files (x86)\Tableau\Tableau
Server\8.0\bin"
2. Pour afficher le logo de grande taille (jusqu'à 160 x 160 px, mais plus grand que
32 x 32 px), saisissez la commande suivante :
tabadmin customize logo "C:\My Pictures\logo.png"
Si la dimension de votre logo est de 32 x 32 px maximum, utilisez la commande
suivante :
tabadmin customize smalllogo "C:\My Pictures\logo.png"
3. Redémarrez le serveur pour appliquer les modifications en entrant la commande
suivante :
tabadmin restart
Restauration du nom ou logo par défaut
Pour restaurer l'apparence et la convivialité par défaut de Tableau Server, procédez comme
suit :
1. Ouvrez une invite de commande en tant qu'administrateur et entrez les éléments
suivants :
32 bits :cd "C:\Program Files\Tableau\Tableau Server\8.0\bin"
64 bits :cd "C:\Program Files (x86)\Tableau\Tableau
Server\8.0\bin"
2. Modifiez le logo en entrant la commande suivante :
tabadmin customize <parameter> -d
Dans la ligne ci-dessus, remplacez <parameter> par l'élément que vous souhaitez
restaurer (name ou logo).
3. Redémarrez le serveur pour appliquer les modifications en entrant la commande
suivante :
tabadmin restart
Paramètres de langue et locaux
Tableau Server est localisé dans plusieurs langues et comporte des paramètres locaux et de
langue que vous pouvez configurer selon l’utilisateur (consultez Votre page de préférences
utilisateur) et les exigences du système (consultez Paramètres de maintenance). Le
paramètre Langue commande les éléments de l'interface utilisateur tels que les menus et les
messages. Le paramètre Local commande les éléments des vues tels que la mise en forme
des nombres et la devise.
Paramètres par défaut
Tableau Server reçoit son paramètre de langue par défaut lors de l'installation. Si l'ordinateur
hôte est défini sur une langue prise en charge par Tableau Server, l'installation s'effectue dans
cette langue. Dans le cas contraire, l'installation s'effectue en anglais.
Mode de détermination des paramètres locaux et de langue
Le navigateur Web influence également l'affichage de ces paramètres lorsque l'utilisateur
clique sur une vue. Si l'utilisateur d'un serveur n'a pas spécifié de paramètre Langue sur sa
page de compte utilisateur et que son navigateur Web est défini sur une langue prise en
charge par Tableau Server, c'est la langue du navigateur qui est utilisée, même si Tableau
Server est lui-même défini sur une langue différente.
En voici un exemple : supposez que Tableau Server soit paramétré sur l'anglais à l'échelle du
système, qui sera alors utilisé comme la langue de tous les utilisateurs. Claude, utilisateur du
serveur, n'a pas spécifié de langue sur sa page de compte utilisateur Tableau Server. Le
navigateur de Claude utilise l'allemand (Allemagne) comme paramètre de langue/local.
Lorsque Claude se connecte à Tableau Server, l'interface utilisateur du serveur s'affiche en
allemand, et lorsqu'il clique sur la vue A, elle utilise les paramètres locaux allemands pour les
nombres et la devise. Si Claude avait défini la langue et les paramètres locaux de son
compte utilisateur sur Français (France ), l'interface utilisateur et la vue se seraient affichées
en français. Le paramètre de son compte utilisateur est prioritaire sur celui de son navigateur,
et ces deux paramètres l'emportent sur le paramètre système de Tableau Server.
Il faut également prendre en compte les paramètres locaux dans Tableau Desktop (Fichier
> Paramètres locaux du classeur). Ce paramètre permet de déterminer les paramètres
locaux des données de la vue, tels que la nature de la devise ou la mise en forme des nombres.
Par défaut, les paramètres locaux de Tableau Desktop sont définis sur Automatique.
Cependant, un auteur peut ignorer ce paramètre et sélectionner un paramètre local spécifique.
En reprenant l'exemple ci-dessus, si l'auteur de la vue A définit les paramètres locaux sur
Grec (Grèce), certains aspects des données de la vue A vont s'afficher avec les paramètres
locaux grecs (Grèce).
Les paramètres utilisés par Tableau pour déterminer la langue et les paramètres locaux sont
les suivants, par ordre de priorité :
1. Paramètres locaux du classeur (définis dans Tableau Desktop)
2. Paramètres locaux/de langue de l'utilisateur de Tableau Server
3. Paramètres locaux/de langue du navigateur Web
4. Paramètres locaux/de langue de la page Maintenance de Tableau Server
5. Paramètres locaux/de langue de l'ordinateur hôte
Vues d'administration
Tableau Server est équipé de plusieurs vues destinées aux administrateurs, afin de les aider à
surveiller l'activité sur Tableau Server.Les vues administratives sont situées dans le tableau
Analyse de la page Maintenance :
Pour obtenir davantage d'informations, consultez ce qui suit :
Activité du site du
La vue administrative Activité du site du donne un instantané de l'activité de Tableau Online au
cours des 30 derniers jours.
Dans Total des vues sur la période, vous pouvez déplacer votre souris sur n'importe quel
point de la ligne et consulter une infobulle qui indique le nombre de vues ouvertes ce jour là,
ainsi que d'autres informations.
Cliquez sur un point de la ligne pour mettre à jour les graphiques à barres en dessous et
afficher les classeurs consultés ce jour-là, ainsi que les utilisateurs qui les ont le plus consultés :
Le fait de sélectionner un repère dans Total des vues sur la période permet également de
filtrer le Modèle de visualisation total sur 24 heures afin d'afficher le modèle de
visualisation pour un jour particulier. Si aucun repère n'est sélectionné dans Total des vues
sur la période, le Modèle de visualisation total sur 24 heures additionne les données
dans le Total des vues sur la période et affiche le résultat sur une période de 24 heures.
Vous pouvez ainsi voir des modèles typiques sur une journée :
Activité de l'utilisateur
La vue Activité de l'utilisateur peut vous aider à déterminer le degré d'exploitation de votre
installation Tableau Online et s'il est préférable que vous achetiez des licences
supplémentaires. Plus précisément, cette vue indique les utilisateurs connectés à Tableau
Online, leur position, ainsi que la date de leur dernière interaction avec le serveur.
Cette vue permet également d'afficher les utilisateurs connectés depuis plusieurs
navigateurs.Par exemple, si un utilisateur se connecte à la fois depuis Internet Explorer et
depuis Mozilla Firefox, son nom apparaîtra deux fois.Mais si un utilisateur se connecte deux
fois depuis Mozilla Firefox, son nom n'apparaîtra qu'une seule fois.
Actuellement actif signifie que l'utilisateur a interagi avec le serveur au cours des cinq
dernières minutes. Récemment actif indique que l'utilisateur était actif lors des dernières 515 minutes, tandis qu'Inactif signifie qu'aucune activité n'a été recensée de la part de
l'utilisateur au cours des 15 dernières minutes.Par défaut, les utilisateurs sont déconnectés de
Tableau Online après quatre heures d'inactivité. Définir les options avec tabadminVous
pouvez modifier ce paramètre à l'aide de l'option tabadmin Définir les options avec tabadmin.
Dans la vue Activité détaillée de l'utilisateur, les cercles indiquent une action, comme une
connexion ou le filtrage d'une vue. Les barres s'étendent sur la période totale au cours de
laquelle une activité a été détectée. Pour en savoir plus, il vous suffit de passer la souris sur
une zone afin d'afficher une infobulle :
Historique des performances
Utilisez Afficher l'historique des performances pour afficher les vues qui sont les plus
gourmandes en termes de performances du serveur.
Deux types de demandes différentes sont associés aux vues :les demandes de chargement
initial, en orange, et les demandes de calcul, en bleu.Ces dernières ont pour conséquence de
Tableau Online recalculer ce que voit l'utilisateur.Ces éléments incluent les requêtes
d'actualisation, ainsi que la sélection et le filtrage des éléments dans une vue. Les repères des
données atypiques représentent les requêtes ayant le plus grand impact sur les performances
du serveur Tâches d'arrière-plan
La vue Tâches d'arrière-plan affiche les tâches exécutées par le serveur. Les tâches les plus
courantes sont celles associées aux actions de l'utilisateur. Celles-ci sont sélectionnées par
défaut sous Type de tâche :
Les statuts des tâches peuvent être terminée avec succès, erreur, en cours et en attente :
Icône Description
Erreur : le serveur n'a pas réussi à terminer la tâche.
Réussite : le serveur a terminé la tâche.
En cours : le serveur exécute actuellement la tâche.
En attente : tâche que le serveur n'a pas encore commencée.
Pour en savoir plus sur une tâche, pointez la souris sur son icône :
Tableau Online peut exécuter plusieurs processus d'arrière-plan en parallèle.Les adresses IP
sous ID d'arrière-plan dans la vue Tâches d'arrière-plan vous indiquent les ordinateurs qui
sont chargés d'exécuter les processus d'arrière-plan :
Un ordinateur multicœur exécutant plusieurs processus d'arrière-plan est répertorié avec <IP
address>:0 pour le premier processus, <IP address>:1 pour le deuxième, etc.
Utilisation de l'espace
La vue Utilisation de l'espace peut vous aider à identifier quels sont les classeurs et les sources
de données qui requièrent le plus d'espace disque sur le serveur.Les données relatives à
l'utilisation de l'espace disque sont affichées par utilisateur, projet et taille du classeur ou de la
source de données. Le chiffre est arrondi :
Déplacez votre curseur sur une barre de taille pour afficher les détails d'utilisation :
Vous pouvez également naviguer entre les liens dans l'infobulle. Par exemple, vous pouvez
accéder aux détails de l'utilisateur ou voir le classeur.
Vues personnalisées
Les personnes travaillant avec des vues peuvent utiliser l'option Se souvenir de mes
modifications pour enregistrer leurs vues personnalisées et les éditeurs peuvent autoriser ou
empêcher le partage des vues personnalisées.
La vue d'administration Vues personnalisées répertorie toutes les vues sur le serveur qui ont
été personnalisées avec l'option Se souvenir de mes modifications. Elle peut être utilisée
comme un indicateur de la popularité ou de l'importance d'une vue :
Création de vues administratives personnalisées
Outre les vues d'administration intégrées disponibles sur la page Maintenance du serveur,
vous pouvez également utiliser Tableau Desktop pour interroger ou créer vos propres
analyses de l'activité du serveur. Le référentiel Tableau Server dispose de plusieurs vues de
base de données définies auxquelles vous pouvez vous connecter et que vous pouvez
interroger. L'option tabadmin auditing.enabled contrôle la collecte de l'activité historique de
l'utilisateur et d'autres informations dans le référentiel par Tableau Server. Elle est activée par
défaut. L'option tabadmin wgserver.audit_history_expiration_days contrôle le nombre de jours
pendant lesquels l'historique des événements est conservé dans le référentiel. Par défaut, elle
est définir sur 183 jours. Il faut noter que la collecte des événements de l'historique n'a pas de
conséquences sur la taille du fichier de sauvegarde de Tableau Server (.tsbak).
Pour accéder à ces vues, vous devez tout d'abord utiliser l'outil de ligne de commande pour
activer l'accès externe à la base de données Tableau Server. Ensuite, vous devez vous
connecter à la base de données Tableau Server et l'interroger.
Activation de l'accès externe à la base de données Tableau Server
Le référentiel Tableau Server dispose de plusieurs vues de base de données définies
auxquelles vous pouvez vous connecter et que vous pouvez interroger dans le cadre de la
création de vos propres analyses de l'activité de Tableau Server. Pour accéder à ces vues,
vous devez tout d'abord utiliser l'utilitaire de ligne de commande tabadmin pour activer l'accès
externe à la base de données.
1. Ouvrez une invite de commande en tant qu'administrateur et tapez :
32 bits : cd "C:\Program Files\Tableau\Tableau Server\8.0\bin"
64 bits : cd "C:\Program Files (x86)\Tableau\Tableau
Server\8.0\bin"
2. Utilisez ensuite la commande suivante pour activer l'accès externe à la base de données
pour l'utilisateur « tableau » avec un mot de passe que vous indiquez.
tabadmin dbpass [password]
Remplacer l'option [password] par votre propre mot de passe.Par exemple :
tabadmin dbpass [email protected]!
3. Redémarrer Tableau Server.
Après que vous avez activé l'accès externe à la base de données, Tableau autorise toutes les
adresses IP à accéder à la base de données, sous réserve que le bon mot de passe soit fourni.
Suivez les étapes de la rubrique Connexion à la base de données Tableau Server pour vous
connecter.
Pour désactiver ultérieurement l'accès externe à la base de données, exécutez tabadmin
dbpass --disable, puis redémarrez le serveur.
Connexion à la base de données Tableau Server
Une fois que vous avez activé l'accès externe à la base de données Tableau Server, suivez les
étapes ci-dessous pour vous y connecter et l'interroger.
1. Dans Tableau Desktop, sélectionnez Données > Se connecter aux données, puis
PostgreSQL comme base de données à laquelle se connecter. Vous devrez peut-être
installer les pilotes de la base de données PostgreSQL.Vous pouvez télécharger les
pilotes à l'adresse www.tableausoftware.com/drivers.
2. Dans la boîte de dialogue Connexion PostgreSQL, tapez le nom ou l'URL de
Tableau Server. Si vous disposez d'une installation de serveur distribuée et qu'un poste
utilisateur héberge le référentiel, entrez le nom du poste à la place.
Vous devez vous connecter à l'aide du port que vous avez défini pour pgsql.port, qui est
8060 par défaut. Pour plus d’informations sur les ports, consultez Ports TCP/IP.
3. Saisissez workgroup comme base de données à laquelle vous connecter.
4. Connectez-vous à l'aide du nom d'utilisateur et du mot de passe suivants :
Nom d'utilisateur : tableau
Mot de passe : Le mot de passe que vous avez spécifié au moment d'activer l'accès à
la base de données Tableau Server.
5. Cliquez sur Se connecter.
6. Sélectionnez une ou plusieurs tables auxquelles vous connecter.L'utilisateur "tableau" a
accès à l'ensemble des tables qui commencent par un tiret bas.Par exemple, vous
pouvez vous connecter à _background_tasks et _datasources. Les tables qui
commencent par historical_ pointent vers les tables hist_. Les tables hist_ incluent
des informations sur les utilisateurs du serveur qui ne sont actuellement pas présentées
dans la vue Activité de l'utilisateur.
7. Cliquez sur OK.
Sécurité
Dans Tableau Server, il existe quatre composants de sécurité principaux :
Authentification
L'authentification établit l'identité d'un utilisateur. Cela permet d'empêcher tout accès non
autorisé à Tableau Server ainsi que la mise en place d'une expérience utilisateur
personnalisée. Tableau Server prend en charge trois types d'authentification :
l
l
l
Active Directory : authentifie les utilisateurs de Tableau Server grâce à leurs
informations de connexion Windows.
Authentification locale : utilise le mécanisme d'authentification interne fourni avec
Tableau Server.
Authentification de confiance : gère l'authentification à travers une relation de
confiance entre Tableau Server et un ou plusieurs serveurs Web.
Le choix entre une authentification Active Directory ou locale se fait lors de la configuration
Tableau Server. Une fois la configuration effectuée, vous ne pouvez pas basculer entre les
deux. Pour changer de type d'authentification, désinstallez Tableau Server (vos données
seront conservées) et relancez l'installation.
Active Directory
En cas d'authentification Active Directory, tous les noms d'utilisateurs et mots de passe sont
gérés par Active Directory. Lorsqu'un utilisateur saisit ses informations de connexion sur la
page de connexion à Tableau Server, Tableau les transmet au serveur Active Directory.
Tableau ne participe pas au processus d'authentification, bien qu'il enregistre les noms
d'utilisateurs (et non les mots de passe) dans son référentiel.
Lors d'une authentification Active Directory, les administrateurs peuvent également connecter
automatiquement les utilisateurs grâce à leurs informations de connexion Windows actuelles
(Activer la connexion automatique). En d'autres termes, les informations de connexion de
l'utilisateur sont transférées à partir de son ordinateur local, et non d'un autre système ou
portail sur lequel il a pu se connecter.
Par exemple, si un utilisateur se connecte à son ordinateur local en tant que « MSmith », puis
se connecte sur un portail SharePoint sous le nom de « Mary », les informations de connexion
transmises à Tableau Server seront celles de « MSmith ». Afin de pouvoir utiliser les
informations de connexion automatique du site SharePoint (« Mary »), le portail SharePoint
doit utiliser la partie Web de Tableau avec une authentification de confiance.
Les administrateurs peuvent synchroniser manuellement ou informatiquement des groupes
avec Active Directory, et ce, à l'aide de tabcmd. Reportez-vous à Synchronisation d'un groupe
Active Directory et syncgroup. group-name dans Commandes de tabcmd pour plus
d'informations.
Authentification locale
En cas d'authentification locale, Tableau Server gère les utilisateurs, les groupes, les mots de
passe et tout le processus d'authentification. Les listes utilisateur peuvent facilement être
importées dans Tableau Server, et il est possible d'effectuer de manière informatique la plupart
des fonctions de gestion des utilisateurs via tabcmd. Les utilisateurs peuvent se connecter
manuellement en entrant leurs informations de connexion lorsqu'ils sont invités à le faire, ou
lorsqu'ils accèdent à du contenu sur un portail, et ce, via une authentification de confiance
transparente.
Authentification de confiance
L'authentification de confiance signifie que vous avez établi une relation de confiance entre
Tableau Server et un ou plusieurs serveurs Web. Par exemple, la page Wikipédia de votre
entreprise peut utiliser une authentification de confiance afin de montrer des tableaux de bord
aux employés déjà inscrits sur la page, et ce, sans qu'une autre connexion ne soit nécessaire.
Lorsque Tableau Server reçoit des demandes d'un serveur Web de confiance, il suppose que
le serveur Web a vérifié toutes les authentifications nécessaires. Tableau Server reçoit la
demande avec un jeton ou ticket échangeable, et offre à l'utilisateur une vue personnalisée qui
prend en compte son rôle et ses autorisations.
Pour plus d'informations sur la configuration d'une authentification de confiance pour votre site,
reportez-vous à Authentification fiable.
Autorisation
Une autorisation correspond à ce à quoi un utilisateur peut avoir accès et à ce qu'il peut faire
une fois authentifié. Dans Tableau, l'autorisation est gérée par ce qui suit :
l
l
Rôles et autorisations : définit les fonctionnalités spécifiques que les utilisateurs
peuvent effectuer ou non sur certains objets dans Tableau. Un rôle correspond à un
ensemble d'autorisations que les administrateurs peuvent personnaliser ou utiliser telles
quelles. Consultez Utiliser des autorisations pour en savoir plus.
Licence et droits d'utilisateur : contrôle le nombre maximal d'autorisations qu'un
utilisateur peut posséder. Consultez Licences et droits utilisateurLicences et droits
utilisateur et Autorisation ou refus de droits utilisateur.
Bien que les éléments ci-dessus contrôlent les actions qu'un utilisateur peut réaliser et à quel
niveau, ils ne contrôlent pas les données qui s'afficheront dans une vue. Les données visibles
par un utilisateur sont contrôlées par vos choix en matière de sécurité des données.
Autorisations initiales
Les autorisations initiales d'un projet sont copiées à partir du projet par défaut. Les
autorisations initiales d'un classeur sont copiées à partir des autorisations de son projet. Les
autorisations initiales d'une vue sont copiées à partir des autorisations de son classeur. Il s'agit
d'une copie unique des autorisations du parent. Les modifications apportées aux autorisations
du parent ne sont pas automatiquement appliquées aux enfants, sauf si les nouvelles
autorisations sont attribuées de manière active aux contenus.
Un élément peut avoir des autorisations qui diffèrent de celles du parent. Par exemple, un
groupe peut ne pas être autorisé à voir le projet X, mais peut être autorisé à voir une vue
publiée dans ce projet. Tableau Server ne prend pas en charge les autorisations d'objets
hiérarchiques. Toutefois, il offre un modèle d'héritage aux utilisateurs et groupes. Si un
utilisateur n'a pas d'autorisation définie de manière explicite sur Autoriser ou Refuser, le
paramètre proviendra des groupes de l'utilisateur.
Autorisations et projet par défaut
Si Tableau Server est déployé dans un environnement ouvert dans lequel les connaissances
et le partage d'informations sont essentiels, envisagez de configurer les autorisations du projet
par défaut de manière à inclure le groupe Tous les utilisateurs et de définir son rôle sur
Interactor. Les utilisateurs pourront automatiquement publier et utiliser le contenu de
nouveaux projets.
Si Tableau Server est déployé dans un environnement contraignant dans lequel la sécurité des
données et le contrôle de l'accès sont essentiels, envisagez de supprimer les autorisations du
projet par défaut : supprimez les autorisations de tous les utilisateurs et groupes. Il sera
nécessaire d'accorder de manière explicite une autorisation aux utilisateurs et groupes afin
qu'ils puissent publier et utiliser le contenu de nouveaux projets.
Sécurité des données
Il existe plusieurs façons de contrôler la visibilité des données dans Tableau. Vous pouvez
contrôler, dans le cadre des sources de données qui se connectent à des bases de données
directes, si les utilisateurs sont invités à spécifier leurs informations de connexion à la base de
données lorsqu'ils cliquent sur une vue publiée. Les trois éléments suivants fonctionnent
conjointement et permettent d'obtenir différents résultats :
l
l
l
Compte de connexion à la base de données : lors de la création d'une source de
données qui se connecte à une base de données directe, vous devez choisir entre
l'authentification auprès de la base de données via Windows NT et l'authentification via
le mécanisme de sécurité intégré de la base de données.
Mode d'authentification : lors de la publication d'une source de données ou d'un
classeur avec une connexion à une base de données directe, vous pouvez choisir le
mode d'authentification. La disponibilité de tel ou tel mode dépend de votre sélection
(voir ci-dessus).
Filtres utilisateur : il est possible de définir des filtres dans un classeur ou une source
de données contrôlant les données visibles à une personne dans une vue publiée, en
fonction du compte de connexion Tableau Server.
Le tableau ci-dessous décrit certaines des dépendances inhérentes aux options ci-dessus :
Options de connexion à la base de
données
Est-il
possible
de garantir
la sécurité
des bases
de
données
par
utilisateur
Tableau
Server ?
Les filtres
utilisateur
sont-ils le
seul
moyen de
limiter
l'accès
aux
données ?
Les
utilisateurs
partagentils les
caches
Web ?
Serveur exécuté en tant
Non
que compte
Oui
Oui
Simulation par serveur
exécuté en tant que
compte
Oui
Non*
Non
Inviter l'utilisateur : les
utilisateurs sont invités
Oui
Non
Non
Le compte de
connexion à la
Mode
base de
d'authentification
données
utilise...
Sécurité
intégrée de
Windows NT
(authentification
Windows)
Questions liées à la sécurité des
données
Options de connexion à la base de
données
Questions liées à la sécurité des
données
Est-il
possible
de garantir
la sécurité
des bases
de
données
par
utilisateur
Tableau
Server ?
Les filtres
utilisateur
sont-ils le
seul
moyen de
limiter
l'accès
aux
données ?
Les
utilisateurs
partagentils les
caches
Web ?
Informations de
connexion intégrées :
l'éditeur du classeur ou
de la source de
données peut intégrer
ses informations de
connexion à la base de
données.
Non
Oui
Oui
Simulation par mot de
passe intégré : les
informations de
connexion à la base de
données avec
autorisation de
simulation sont
intégrées.
Oui
Non*
Non
Le compte de
connexion à la
Mode
base de
d'authentification
données
utilise...
à spécifier leurs
informations de
connexion à la base de
données lorsqu'ils
cliquent sur une vue.
Celles-ci peuvent être
gardées en mémoire.
Nom
d’utilisateur et
mot de passe
* L'utilisation de ce mode d'authentification pouvant entraîner des résultats inattendus,
Tableau recommande de ne pas l'utiliser avec les filtres utilisateur.
Les filtres utilisateur, l'option de connexions intégrées et les modes de simulation ont des effets
similaires : lorsque l'utilisateur clique sur une vue, il ne lui est pas demandé de spécifier ses
informations de connexion à la base de données et il ne voit que les seules données qui lui sont
propres. Toutefois, les filtres utilisateur sont appliqués dans le classeur par les auteurs, et les
modes d'authentification par simulation dépendent des stratégies de sécurité définies par les
administrateurs au sein même de la base de données.
Pour certaines des options décrites ci-dessus, il est nécessaire de procéder à la configuration
au cours de la configuration Tableau Server ou préalablement à la publication d'un classeur ou
d'une source de données. Consultez les rubriques suivantes pour en savoir plus :
l
Exécuter en tant qu'utilisateur
l
Simulation de SQL Server
l
Informations de connexion intégrées
l
Mots de passe enregistrés
Sécurité du réseau
Il existe trois interfaces réseau principales dans Tableau Server :
l
l
l
Client vers Tableau Server : le client peut être un navigateur Web, Tableau Desktop,
ou l'utilitaire tabcmd.
Tableau Server vers votre ou vos bases de données : pour actualiser les extraits
de données ou gérer les connexions aux bases de données en direct, Tableau Server
doit communiquer avec votre ou vos bases de données.
Communication du composant serveur : cela ne s'applique qu'aux déploiements
distribués.
Client vers Tableau Server
Un client Tableau Server peut être un navigateur Web, Tableau Desktop, ou tabcmd. Les
communications entre Tableau Server et ses clients utilisent des requêtes et réponses HTTP
standard. Il est également possible de configurer Tableau Server pour les protocoles HTTPS
(reportez-vous à SSL). Lorsque Tableau Server est configuré pour SSL, tout le contenu et les
communications entre les clients sont cryptés et utilisent le protocole HTTPS.
Les mots de passe sont communiqués à partir des navigateurs et de tabcmd à Tableau Server,
à l'aide d'un cryptage à clé publique/privée. Tableau Server envoie une clé publique au
navigateur, qui utilise cette dernière afin de crypter le mot de passe pour la transmission.
Chaque transmission cryptée utilise une clé une fois avant d'être effacée. Cela signifie que les
mots de passe sont toujours sécurisés, et ce, que le SSL soit utilisé ou non.
Tableau Server vers votre base de données
Tableau Server effectue des connexions dynamiques vers les bases de données pour traiter
des ensembles de résultats et actualiser les extraits. Il utilise des pilotes natifs pour se
connecter aux bases de données dès que cela est possible, et s'appuie sur un adaptateur
ODBC générique lorsque les pilotes natifs sont indisponibles. Toutes les communications vers
la base de données sont acheminées via ces pilotes. Ainsi, la configuration du pilote pour
communiquer sur des ports non standard ou pour fournir un cryptage transport fait partie de
l'installation du pilote natif. Ce type de configuration est transparent au niveau de Tableau.
Communication du composant serveur
La communication entre les composants Tableau Server dans l'installation d'un serveur
distribué comprend deux aspects : la confiance et la transmission. Chaque serveur dans un
cluster Tableau utilise un modèle de confiance rigoureux afin de s'assurer qu'il reçoit des
requêtes valides des autres serveurs du cluster. Le serveur principal est la seule machine du
cluster qui accepte des requêtes émanant de tiers (clients). En effet, toutes les autres
machines du cluster acceptent uniquement les requêtes d'autres membres de confiance du
cluster. La confiance est établie par une liste blanche d'adresse IP, de port et de protocole. Si
l'un des éléments précédents est invalide, la requête est ignorée. Tous les membres du cluster
peuvent communiquer entre eux. A l'exception de la validation de licence et de l'accès au
référentiel, la transmission de l'ensemble des communications internes se fait via HTTP.
Lors de la transmission des mots de passe au sein du cluster, une clé est utilisée pour crypter
les mots de passe transmis entre les composants Tableau Server (par exemple, entre le
serveur d'applications et les processus du serveur VizQL). Chaque transmission cryptée utilise
une clé une fois avant d'être effacée.
Performances
Chaque environnement de serveur est unique et de nombreuses variables affectent les
performances. Les variables incluent les informations sur le matériel (vitesse du disque,
mémoire, cœurs), le nombre de serveurs dans votre déploiement, le trafic réseau, les facteurs
d'utilisation (complexité du classeur, activité utilisateur simultanée, mise en cache des
données), les paramètres de configuration de Tableau Server (nombre d’exécutions de
chaque processus serveur) et les informations de données (volume de données, type et
configuration de bases de données). Ces variables sont si complexes qu'il n'existe pas de
formule universelle pour améliorer les performances du serveur. En revanche, vous pouvez
suivre quelques directives de base. Consultez les rubriques ci-dessous pour en savoir plus :
Directives générales de performances
Matériel et logiciel
Utiliser un système d'exploitation de 64 bits : Bien que Tableau Server fonctionne sur des
systèmes d'exploitation Microsoft 32 bits, utilisez un système d'exploitation 64 bits pour obtenir
des performances optimales. Cela permet de s'assurer que la version 64 bits du moteur de
données Tableau est utilisée. Cela augmente également la capacité des processus 32 bits, car
ils peuvent accéder à plus de mémoire principale.
Ajouter plus de cœurs et de la mémoire : En règle générale, vous obtiendrez de
meilleures performances avec davantage de cœurs de processeurs et une mémoire RAM plus
importante, que vous exécutiez Tableau Server sur un ou plusieurs ordinateurs. Assurez-vous
de satisfaire les exigences matérielles et logicielles recommandées pour Tableau Server et
consultez Quand ajouter des postes utilisateurs et reconfigurer pour savoir si vous devez
ajouter des ordinateurs supplémentaires. Si vous exécutez Tableau Server dans un
environnement virtuel, utilisez les meilleures pratiques des machines virtuelles pour l'allocation
de vCPU in relation avec le nombre de cœurs de processeurs physiques sur l'hôte de la
machine virtuelle.
Configuration
La programmation est actualisée pendant les heures creuses : Les tâches de
sauvegarde ont tendance à bloquer les autres tâches d'arrière-plan jusqu'à la fin de la
sauvegarde. Pour consulter vos programmations d'actualisation et de sauvegarde, utilisez la
vue administrative Tâches d'arrière-plan. Vos tâches d'actualisation doivent être
programmées durant les heures creuses qui ne se chevauchent pas avec votre sauvegarde
Windows.
Vérifier la mise en cache : La mise en cache permet à Tableau Server de répondre
rapidement aux requêtes client, principalement dans le cadre des vues qui se connectent à des
bases de données en direct. Confirmez que l'option Actualiser moins souvent sur l'onglet
Connexions de données de la boîte de dialogue Configuration est sélectionnée.
Envisager de modifier deux paramètres de mémoire de session :
l
l
Durée limite de la session VizQL : La durée limite par défaut de la session VizQL est
30 minutes. La session VizQL consomme des cycles mémoire et processeur même si
elle est inactive. Si une limite inférieure suffit, utilisez tabadmin pour modifier le
paramètre vizqlserver.session.expiry.timeout.
Effacer session VizQL : Par défaut, les sessions VizQL sont stockées en mémoire
même lorsqu’un utilisateur quitte une vue. Cela consomme une grande quantité de
mémoire de session. Lorsque les utilisateurs quittent une vue, vous pouvez arrêter la
session en définissant la valeur du paramètre vizqlserver.clear_session_on_
unload sur true (la valeur par défaut est false).
Évaluer la configuration du processus : Tableau Server est divisé en six composants
différents appelés processus serveur. Leur configuration par défaut est conçue pour
fonctionner avec de nombreux scénarios mais vous pouvez également les reconfigurer pour
atteindre différents objectifs de performances. Vous pouvez notamment savoir sur quels
ordinateurs les processus s'exécutent et le nombre de processus qui sont exécutés. Consultez
Amélioration des performances du serveur pour les directives concernant les déploiements sur
un, deux ou trois ordinateurs.
Quand ajouter des postes utilisateurs et reconfigurer
Vous pouvez augmenter la puissance et améliorer la capacité de Tableau Server en fonction
de vos besoins et de vos exigences. Voici quelques directives qui vous permettront de
déterminer si vous pouvez désormais ajouter des nœuds à votre système, reconfigurer le
serveur, ou les deux :
l
l
l
l
l
Plus de 100 utilisateurs simultanés : Si votre déploiement est utilisateur intensif
(>100 utilisateurs simultanés), les processus VizQL doivent être suffisamment
nombreux mais ils ne doivent pas dépasser la capacité de votre matériel pour que ce
dernier puisse les gérer. En outre, l'activation du compte Utilisateur invité Tableau
Server peut augmenter le nombre d'utilisateurs simultanés potentiels qui se trouvent
dans la liste des utilisateurs. La vue administrative Activité de l'utilisateur peut vous aider
à évaluer cela. Pour obtenir des conseils sur la façon de configurer ou d'optimiser votre
déploiement, consultez Amélioration des performances du serveur.
Usage intensif des extraits : Les extraits peuvent consommer beaucoup de
ressources mémoire et processeur. Aucune mesure ne peut qualifier un site comme
étant extrait intensif. Si vous avez simplement quelques extraits très volumineux ou de
très nombreux petits extraits, votre site peut entrer dans cette catégorie. Les sites qui
utilisent les extraits de façon intensive ont tout intérêt à isoler le processus du moteur de
données sur un ordinateur spécifique. Reportez-vous à Amélioration des performances
du serveur pour les directives.
Actualisations d'extraits fréquentes : L'actualisation d'un extrait sollicite
énormément le processeur. En général, le processus d'arrière-plan gère les tâches
d'actualisation pour les sites dont les extraits sont fréquemment actualisés (par exemple
plusieurs fois par jour). Utilisez la vue d’administration Tâches d'arrière-plan pour
afficher votre taux d'actualisation actuel, puis consultez Amélioration des performances
du serveur pour en savoir plus sur l'optimisation.
Résolution des problèmes de performances : Si le chargement des vues est lent ou
si les performances du serveur sont souvent faibles, il peut y avoir plusieurs raisons à
cela. Consultez Directives générales de performances et Amélioration des
performances du serveur.
Potentiels temps morts : Si votre serveur est essentiel et qu'il nécessite un niveau
élevé de disponibilité, vous pouvez le configurer afin qu'il y ait redondance pour les
processus serveur qui gèrent les extraits et le référentiel. Reportez-vous à Disponibilité
élevée pour en savoir plus.
Amélioration des performances du serveur
Consultez les rubriques ci-dessous pour savoir comment améliorer les performances des
déploiements intensivement exploités par les utilisateurs, par les extraits ou par les deux :
Quel est votre objectif ?
Combien de processus à exécuter
Où configurer les processus
Optimisation des extraits et des classeurs
Exemple sur un
ordinateur :
Extraits
Exemple sur
deux ordinateurs :
Extraits
Exemple sur
deux ordinateurs :
Affichage
Exemple sur
trois ordinateurs :
Extraits et
affichage
Évaluation du degré de réponse d'une vue
Quel est votre objectif ?
Optimisation pour les extraits
Le processus du moteur de données stocke les extraits et répond aux requêtes ; le processus
d'arrière-plan actualise les extraits. Ces deux processus sont exigeants en termes de
ressources processeur. Par conséquent, si vous souhaitez améliorer les performances d'un
déploiement exploitant énormément les extraits, la meilleure solution consiste à isoler ces deux
processus l'un de l'autre et également des autres processus serveur. Trois ordinateurs
peuvent être nécessaires pour réaliser cette opération. Si vous ne disposez pas de
trois ordinateurs, vous pouvez utiliser quelques stratégies (consultez les exemples de
déploiement ci-dessous).
Optimisation pour les utilisateurs et l'affichage
Le processus VizQL Server gère le chargement et le rendu des vues pour les utilisateurs de
Tableau Server. Si vous essayez d'optimiser votre déploiement pour un grand nombre
d'utilisateurs et d'interaction de vues, vous devez vous concentrer sur ce processus. Si vous
pouvez exécuter des processus VizQL Server supplémentaires sur des ordinateurs différents,
procédez ainsi. Les processus VizQL Server sollicitant les ressources système seront moins
nombreux et les performances seront améliorées.
Combien de processus à exécuter
En règle générale, les performances sont meilleures et la puissance de traitement est plus
importante lorsque les processus sont nombreux. Cependant, si leur quantité est trop élevée,
ils risquent de submerger votre système, voire de diminuer les performances du serveur. Vous
pouvez exécuter jusqu'à 8 instances de chacun des processus VizQL Server, serveur
d'applications, serveur de données ou d'arrière-plan sur un même ordinateur. Toutefois, il n'est
sûrement pas nécessaire d'en exécuter 8 (en savoir plus). Vous devez veiller tout
particulièrement au processus VizQL Server et au processus d'arrière-plan lorsque vous
examinez le nombre d'instances à exécuter pour chaque processus.
Processus VizQL Server
Le processus VizQL Server est multithread et traite plusieurs processus sur un ordinateur. Il
est possible d'exécuter plus de 16 threads sur un seul ordinateur.
Vous devez penser à la mise en cache avec le processus VizQL Server. Chaque instance
possède son propre cache et la mise en cache influe sur les performances du serveur. Cela est
dû au fait que le chargement d'une vue mise en cache est plus rapide que celui d'une vue
affichée pour la première fois. Si les caches sont trop nombreux, il est peu probable qu'une
requête soit traitée par un processus dont le résultat se trouve déjà dans son cache. Lorsque
vous examinez les plages VizQL proposées dans cette rubrique, consultez d'abord l'extrémité
inférieure de la plage et observez les résultats avant d'augmenter jusqu'au nombre maximal.
Voici quelques directives générales et classiques qui vous permettront de déterminer le
nombre maximal et minimal de processus VizQL Server à exécuter :
l
l
Nombre minimal par déploiement : 1 processus VizQL Server pour 100 utilisateurs
simultanés utilisant votre déploiement.
Nombre maximal par ordinateur : la mémoire RAM de l'ordinateur est divisée par 4
(64 bits) ou par 2 (32 bits), avec une limite maximale de 8 par ordinateur.
Remarque : Les exemples de déploiement présentés plus loin dans cette rubrique
peuvent utiliser des formules légèrement différentes pour répondre à des objectifs de
performances spécifiques.
Par exemple, un ordinateur de 64 bits avec une mémoire RAM de 32 Go gérant
300 utilisateurs simultanés doit exécuter entre 3 et 8 processus VizQL Server. Si vous
possédez deux ordinateurs comme celui-ci, vous devez avoir au moins 3 processus VizQL
Server sur les deux ordinateurs, chacun pouvant exécuter jusqu'à 8 processus VizQL Server.
Un ordinateur de 32 bits avec une mémoire RAM de 8 Go gérant 200 utilisateurs simultanés
peut exécuter entre 2 et 4 processus VizQL Server. Si cet ordinateur gère 500 utilisateurs
simultanés, il est sans doute temps d'ajouter du matériel supplémentaire.
Processus d'arrière-plan
Un processus d'arrière-plan peut consommer jusqu'à 100 % d'un cœur de processeur, voire
davantage parfois selon les tâches exécutées. Par conséquent, le nombre total d'instances à
exécuter dépend des cœurs disponibles de l'ordinateur ainsi que des améliorations que vous
essayez d'y apporter. Les exemples de déploiement ci-dessous utilisent N pour représenter le
nombre total de cœurs de l'ordinateur, et proposent une stratégie différente en fonction du
processus d'arrière-plan. En cas de doute, commencez par l'extrémité inférieure de la plage
proposée et évaluez les performances avant d'augmenter le nombre.
Processus du moteur de données et du référentiel
Pour certains scénarios, le processus de moteur de données doit être isolé de son propre
nœud. C'est le cas lorsque vous essayez d'améliorer un déploiement qui utilise intensivement
les extraits et que vous souhaitez mettre l'accent davantage sur les requêtes plutôt que sur
l'actualisation des extraits. Les exemples de déploiement fournissent des spécificités. Le
transfert de données est une procédure à plusieurs phases, car le moteur de données stocke
les données en temps réel. Déplacer les processus du moteur de données et du référentiel
décrit la procédure à suivre.
Le moteur de données (et/ou le référentiel) doit également être isolé afin de minimiser le
potentiel de votre déploiement pendant les temps morts. Consultez Disponibilité élevée pour
en savoir plus. Le référentiel peut généralement rester sur le Tableau Server principal sauf si
vous configurez la disponibilité élevée.
Où configurer les processus
Vous configurez le type et le nombre de processus qui s'exécutent sur l'ordinateur à l'aide de la
boîte de dialogue Configuration de Tableau Server. Si vous ajoutez des ordinateurs
supplémentaires dans le cadre de votre reconfiguration, ceux-ci doivent être équipés du
logiciel Tableau Worker. Reportez-vous à Installer et configure des serveurs Worker pour
connaître les différentes étapes.
Si vous reconfigurez les processus sur votre Tableau Server principal ou autonome, consultez
Reconfiguration des processus.
Optimisation des extraits et des classeurs
Les performances du serveur avec des extraits dépendent en partie des extraits et des
classeurs. Les auteurs de classeurs peuvent participer à l'amélioration des performances du
serveur en réduisant l'ensemble des données de l'extrait, grâce au filtrage ou à l'agrégation, ou
encore au masquage des champs inutilisés. Pour ce faire, utilisez les options de Tableau
Desktop Masquer tous les champs inutilisés et Agréger les données pour les
dimensions visibles. Pour connaître les différentes étapes, consultez Création d'un extrait
(aide de Tableau Desktop). Pour obtenir des conseils sur la création de classeur fonctionnant
correctement, recherchez « performance » dans l'aide de Tableau Desktop. Pour savoir
comment un classeur fonctionne après sa publication sur Tableau Server, vous pouvez créer
un enregistrement des performances. Consultez Création d’un enregistrement de
performances pour plus d’informations.
Évaluation du degré de réponse d'une vue
Lorsqu'un utilisateur ouvre une vue, les composants de celle-ci sont d'abord récupérés et
interprétés, puis affichées dans le navigateur Web de l'utilisateur. Pour la plupart des vues, la
phase de rendu d'affichage se produit dans le navigateur Web de l'utilisateur et, dans la plupart
des cas, cela donne les résultats les plus rapides et le niveau de degré de réponse interactive
le plus élevé. La gestion de la plupart des interactions dans le navigateur Web du client réduit la
bande passante et élimine les latences de requêtes. Si un vue est très complexe, Tableau
Server gère la phase de rendu sur le serveur au lieu de le faire dans le navigateur Web du
client (car cela permet généralement d'atteindre de meilleures performances). Si vous vous
rendez compte que le degré de réponse des vues n'est pas aussi élevé que vous le souhaitez,
vous pouvez tester et modifier le seuil qui entraîne le rendu des vues par le serveur au lieu que
cela soit fait dans le navigateur Web du client. Pour plus d'informations, consultez la section À
propos du rendu côté client.
Exemple sur un ordinateur : Extraits
Une installation de Tableau Server avec une utilisation intensive des extraits peut s'exécuter
sur un ordinateur de 64 bits configuré comme suit :
La configuration ci-dessus devrait ressembler à ce qui suit sur la page Maintenance de
Tableau Server :
Remarques sur la configuration :
l
l
l
l
l
Exécutez au moins 2 processus VizQL Server et déterminez le nombre maximal à
exécuter en divisant par 4 la mémoire RAM de l'ordinateur.
Calculez le nombre minimal de processus d'arrière-plan à exécuter en divisant par 4 le
nombre total de cœurs de l'ordinateur. Pour déterminer le nombre maximal, divisez
par 2.
Les processus du moteur de données et d'arrière-plan sollicitent énormément le
processeur. La configuration ci-dessus permet de les équilibrer.
Si vous planifiez des actualisations d'extraits pendant les heures creuses, les processus
d'arrière-plan et de moteur de données auront chacun suffisamment de ressources
système.
Étant donné que l'optimisation ne concerne pas un grand nombre d'utilisateurs
simultanés, commencez par 2 processus VizQL Server et observez les résultats avant
d'augmenter le nombre.
Exemple sur deux ordinateurs : Extraits
Voici comment vous pouvez configurer un déploiement de Tableau Server sur
deux ordinateurs pour gérer l'utilisation intensive des extraits. Il est important de souligner que
dans cet exemple le processus de moteur de données est isolé des processus d'arrière-plan.
Les deux serveurs s'exécutent sur des systèmes d'exploitation de 64 bits :
Avec la configuration ci-dessus, la table des états sur la page Maintenance devrait ressembler
à ce qui suit :
Remarques sur la configuration :
l
l
l
Votre premier serveur devient le Tableau Server principal dès que vous passez à un
déploiement de un à deux ordinateurs. La table des états donne une valeur de
passerelle.
Exécutez au moins 2 processus VizQL Server sur chaque ordinateur et déterminez le
nombre maximal à exécuter en divisant par 4 la mémoire RAM de l'ordinateur.
Pour déterminer le nombre minimal de processus d'arrière-plan à exécuter sur le
Tableau Server principal, divisez par 4 le nombre total de cœurs de l'ordinateur. Pour
déterminer le nombre maximal, divisez par 2.
l
Le déplacement du moteur de données depuis le Tableau Server principal vers le poste
utilisateur est une procédure à plusieurs phases. Consultez Déplacer les processus du
moteur de données et du référentiel pour connaître les différentes étapes.
Exemple sur deux ordinateurs : Affichage
Le déploiement sur deux ordinateurs avec une utilisation faible des extraits et des affichages
plus importants peut être configuré comme suit :
La table des états pour la configuration ci-dessus devrait ressembler à ce qui suit :
Remarques sur la configuration :
l
l
l
l
l
Exécutez au moins 2 processus VizQL Server sur chaque ordinateur et déterminez le
nombre maximal à exécuter en divisant par 4 la mémoire RAM de l'ordinateur.
Au moins 2 processus d'arrière-plan doivent s'exécuter sur le Tableau Server principal.
Le nombre maximal à exécuter est égal au nombre total de cœurs de l'ordinateur.
Les processus d'arrière-plan et du moteur de données peuvent être sur le même
ordinateur que les autres processus dans un déploiement où les extraits ne sont pas
fréquemment actualisés.
Si les extraits sont actualisés uniquement pendant les heures creuses, de nombreux
processus d'arrière-plan peuvent être placés sur chaque ordinateur pour maximiser leur
parallélisme.
Le nombre d'ordinateurs du cluster détermine le nombre de processus VizQL Server
nécessaires pour prendre en charge le nombre d'utilisateurs simultanés.
Chaque ordinateur supplémentaire ajouté pour prendre en charge l'affichage peut être
configuré comme le deuxième ordinateur (le serveur utilisateur) ci-dessus.
Exemple sur trois ordinateurs : Extraits et affichage
Si vous actualisez et utilisez énormément les extraits, et si le nombre d'utilisateurs simultanés
est élevé, vous devez effectuer une configuration au moins sur trois ordinateurs afin d'atteindre
les meilleures performances. Chaque ordinateur exécute un système d'exploitation de 64 bits.
Voici la table des états correspondant à la configuration ci-dessus :
Remarques sur la configuration :
l
l
l
l
l
Calculez le nombre de processus VizQL Server à exécuter sur le Tableau Server
principal en divisant par 4 la mémoire RAM de l'ordinateur.
Les processus d'arrière-plan disposent d'un ordinateur spécifique afin qu'ils puissent
fonctionner sans interférer avec les autres processus. L'extrémité inférieure de la plage
proposée est égale au nombre total de cœurs, car l'ordinateur est dédié aux processus
d'arrière-plan qui peuvent consommer 100 % des ressources processeur. Selon la taille
des données en cours d'actualisation, certains déploiements peuvent exécuter jusqu'à
deux fois plus de processus d'arrière-plan que de cœurs et obtenir une vitesse
comparable.
Le processus du moteur de données est isolé sur un ordinateur, car il peut consommer
toutes les ressources processeur d'un ordinateur.
Les chargements de l'utilisateur concernant les processus de serveur d'applications et
de serveur de données peuvent être chacun gérés par 1 processus mais ils sont définis
sur 2 pour fournir de la redondance.
Le Tableau Server principal et le moteur de données ne diminuent généralement pas la
capacité du système tant que les cycles processeur sont suffisants. Pour augmenter la
capacité d'affichage, ajoutez des ordinateurs dédiés au processus VizQL Server. Pour
augmenter la capacité pour l'actualisation d'extraits, ajoutez des ordinateurs dédiés au
processus d'arrière-plan.
En cas de problème lié à la mémoire lorsque vous augmentez le nombre d'instances VizQL,
vous pouvez modifier un paramètre. Pour plus d'informations, reportez-vous à Erreur
« Mémoire insuffisante » de VizQL.
À propos du rendu côté client
Avant leur affichage dans le navigateur Web d'un client, les repères et les données d'une vue
sont récupérés, interprétés et rendus. Tableau Server peut effectuer ce processus dans le
navigateur Web du client ou sur le serveur. Le rendu côté client est le mode par défaut, car la
gestion du rendu et de toutes les interactions sur le serveur peut entraîner plus de transfert de
données réseau et des retards. Grâce au rendu côté client, la plupart des interactions de vues
sont plus rapides, car elles sont interprétées et rendues directement dans le client.
Toutefois, certaines vues sont rendues plus efficacement sur le serveur disposant de plus de
puissance de calcul. Le rendu côté client est pertinent pour une vue complexe, dans la mesure
où des fichiers images occupent beaucoup moins de bande passante que les données utilisées
pour créer les images. Les performances des tablettes étant habituellement beaucoup plus
faibles que celles des PC, celles-ci peuvent gérer moins de complexité au niveau des vues.
Dans certains cas, une même vue peut être rendue côté client si elle est ouverte sur le
navigateur Web d'un PC et côté serveur si elle est ouverte sur une tablette.
Tableau Server est configuré de manière à gérer automatiquement ces situations à l'aide d'un
Calcul du seuil comme déclencheur du rendu d'une vue sur le serveur au lieu du navigateur
Web. En tant qu'administrateur, vous pouvez tester ou régler finement ce paramètre pour les
PC et les tablettes. Consultez les rubriques ci-dessous pour en savoir plus.
Exigences
l
l
Navigateurs pris en charge : Le rendu côté client est pris en charge dans Internet
Explorer version 9.0 ou ultérieures, Firefox, Chrome et Safari. Tous ces navigateurs
Web intègre l'élément <canvas> de HTML 5, qui est utilisé par le rendu côté client.
Les polygones, les formes personnalisées et la fonctionnalité historique de
page : Si une vue utilise des polygones, des formes personnalisées ou la fonctionnalité
historique de page, le rendu côté serveur est réalisé, même s'il est désactivé.
Calcul du seuil
Lorsque le rendu côté client est activé, Tableau Server utilise un calcul pour déterminer la
complexité de la vue. Si la valeur de la complexité dépasse 100 (pour les navigateurs des PC)
ou 20 (pour ceux des tablettes), la vue est rendue sur le serveur au lieu de l'être sur le
navigateur Web. Voici le calcul :
(# of marks) + 3(# of headers) + 3(# of annotations) + 3(# of
reference lines) = view complexity
Par exemple, si votre vue présente 2 000 repères, 150 en-têtes (il est parfois possible de
déterminer ceci en ajoutant le nombre de lignes et de colonnes dans une vue), 1 annotation et
1 ligne de référence, l'équation est la suivante :
2,000 + 3(150) + 3(1) + 3(1) = 2,456
Prenez maintenant la valeur du seuil actuel, divisez-la par 100, puis multipliez le résultat par
5 000 (le fait de diviser le seuil par 100 est une normalisation et 5 000 est le facteur de mise à
l'échelle de Tableau). En imaginant que la valeur du seuil actuel est de 100, l'équation est la
suivante :
100/100 * 5,000 = 5,000
Comparez les deux sommes. Sachant que 5 000 représente une complexité de 100, vous
pouvez voir que 2 456 représente environ la moitié de la complexité (49). Par conséquent, pour
forcer un rendu côté serveur pour cette vue en particulier sur le navigateur d'un PC, il faut
définir ce seuil sur 48. Gardez à l'esprit que des interactions telles que le filtrage peuvent
modifier la complexité de la vue et qu'une session peut basculer d'un mode de rendu à l'autre
lorsque des modifications sont appliquées à la complexité de la vue.
Consultez les rubriques ci-dessous pour en savoir plus sur le test et la configuration du rendu
côté client.
Tester avec le paramètre URL
Par défaut, Tableau Server est configuré pour effectuer des rendus côté client, du moment que
les exigences sont respectées. Pour tester un rendu côté serveur sur une session, tapez
?:render=false à la fin de l'URL de la vue. Par exemple :
http://localhost/views/Supplies/MyView?:render=false
Si le rendu côté client est désactivé sur Tableau Server, saisissez ?:render=true pour
l'activer pour la session :
http://localhost/views/Supplies/MyView?:render=true
Il est également possible de tester des seuils de complexité particulière sur chaque vue pour
voir s'il convient d'ajuster le seuil du serveur en fonction des conditions d'utilisation de votre
serveur et de votre réseau. Par exemple, vous pouvez vous rendre compte que des points de
basculement de complexité plus faible (comme 80) ou plus élevée (comme 120) entraînent un
degré de réponse plus important envers les interactions de l'utilisateur. Pour tester un seuil,
vous pouvez conserver la configuration par défaut du serveur (compatible rendu côté client) et
saisir le numéro du seuil de test à la fin de l'URL de la vue. Par exemple :
http://localhost/views/Supplies/MyView?:render=80
Configuration à l'aide de Définir les options avec tabadmin
Vous pouvez utiliser les options vizqlserver.browser.render de tabadmin pour
désactiver ou activer le rendu côté client et vizqlserver.browser.render_
threshold_mobile et vizqlserver.browser.render_threshold pour modifier
les seuils du rendu côté client. Pour plus d'informations, consultez la section Définir les options
avec tabadmin.
Les processus Tableau Server
Vous pouvez modifier la configuration par défaut de six processus Tableau Server afin
d'obtenir différents résultats. Les rubriques Amélioration des performances du serveur et
Disponibilité élevée décrivent quelques approches à suivre. La page Maintenance du serveur
affiche l'état de chaque processus et la rubrique Vues d'administration donne des informations
supplémentaires sur quelques processus, tels que le processus d'arrière-plan.
CaractéristiquMultithread- Architecture des
?
e
performances
serveur
wgserver.exe
Gère
Oui
32 bits
Consomme
d'applicationl'application
uniquement des
s
Web, prend
ressources
en charge la
visibles lors
navigation et
d'opérations
la recherche.
occasionnelles
comme la
publication d'un
classeur avec un
extrait ou la
génération d'une
image statique
pour une vue.
Son chargement
peut être créé
par une
interaction basée
sur un navigateur
et par tabcmd.
arrière-plan backgrounder.ex- Exécute des Non
32 bits
Processus d'un
e
tâches du
seul thread où les
serveur, y
différents
compris les
processus
actualisationpeuvent
s d'extraits,
s'exécuter sur
les tâches
n'importe quel
« Exécuter
ordinateur ou sur
maintenant »
tous les
et les tâches
ordinateurs du
lancées
cluster afin
depuis
d'accroître la
tabcmd.
capacité. En
Processus Nom de fichier Objectif
Processus Nom de fichier Objectif
moteur de
données
tdeserver64.exe Stocke des
extraits de
tdeserver.exe
données et
répond aux
requêtes.
CaractéristiquMultithread- Architecture des
?
e
performances
temps normal, le
backgrounder
consomme peu
de mémoire de
traitement mais il
peut consommer
des ressources
processeur, E/S
ou réseau, en
fonction de la
nature de la
charge de travail
qui lui est
présentée. Par
exemple,
l'actualisation
d'un extrait
volumineux peut
utiliser la bande
passante réseau
pour récupérer
des données.
Les ressources
processeur
peuvent être
consommées par
la récupération
des données ou
des tâches
tabcmd
complexes.
Oui
64 bits
La charge de
travail du moteur
32 bits
de données est
générée par des
requêtes du
processus VizQL
Server. Le
composant
Processus Nom de fichier Objectif
CaractéristiquMultithread- Architecture des
?
e
performances
charge les
extraits dans la
mémoire et
effectue des
requêtes sur ces
derniers. La
consommation
de mémoire est
principalement
basée sur la taille
des extraits de
données
chargés. Le
binaire 64 bits est
utilisé par défaut
sur les systèmes
d'exploitation
64 bits. Le
moteur de
données est
multithread, car il
gère plusieurs
requêtes à la fois.
En cas de charge
élevée, il peut
consommer des
ressources
processeur, E/S
et réseau. En
charge, ces
ressources
peuvent
constituer un
goulot
d'étranglement
au niveau des
performances.
En charge
élevée, une seule
instance du
moteur de
données peut
Processus Nom de fichier Objectif
CaractéristiquMultithread- Architecture des
?
e
performances
serveur de
données
dataserver.exe
Gère les
Oui
connexions
aux sources
de données
Tableau
Server.
32 bits
référentiel
postgres.exe
Base de
données de
Tableau
Server,
stocke les
métadonnées classeur et
utilisateur.
-
En tant que
proxy, il est
normalement lié
par le réseau,
mais il peut être
lié par le
processeur avec
un nombre
suffisant de
sessions
utilisateurs
simultanées. Son
chargement est
généré par
l'interaction
basée sur le
navigateur et sur
Tableau
Desktop, ainsi
que par
l'actualisation
d'extraits pour les
sources de
données Tableau
Server.
Consomme
généralement
peu de
ressources. Il
peut devenir un
goulot
d'étranglement,
dans de rares
cas, pour les
déploiements
très importants
(des milliers
d'utilisateurs) au
cours
d'opérations
CaractéristiquMultithread- ArchitecturProcessus Nom de fichier Objectif
e des
?
e
performances
telles que
l'affichage de
tous les
classeurs par
utilisateur ou la
modification des
autorisations.
VizQL Serve- vizqlserver.exe Charge et
Oui
32 bits
Consomme des
r
affiche des
ressources
vues, calcule
significatives
et exécute
pendant le
des
chargement des
requêtes.
vues et
l'utilisation
interactive à
partir d'un
navigateur Web.
Peut utiliser le
processeur, l'E/S
ou le réseau de
manière
intensive. Le
chargement du
processus peut
être créé
uniquement par
l'interaction
basée sur le
navigateur. La
mémoire de
traitement peut
devenir
insuffisante.
Création d’un enregistrement de performances
Lorsque la fonction d’enregistrement des performances est activée dans Tableau, vous
pouvez enregistrer les informations de performances concernant des événements clés tout en
manipulant vos classeurs. Vous pouvez ensuite afficher des mesures de performance dans un
classeur dédié que Tableau crée automatiquement. Les étapes à suivre pour créer et consulter
les enregistrements de performance varient quelque peu entre Tableau Desktop et Tableau
Server. Cependant, les classeurs de performance obtenus possèdent le même format dans
Tableau Desktop et Tableau Server.
Utilisez les classeurs de performance pour analyser et résoudre les problèmes de
performance associés à différents événements identifiés comme étant perturbateurs,
notamment :
l
l
l
l
l
l
l
Exécution de requête
Géocodage
Connexion aux sources de données
Calcul des dispositions
Génération d'extrait
Fusion de données
Rendu du serveur
L’équipe d’assistance Tableau peut vous demander de générer des classeurs de
performances pour vous aider à diagnostiquer des problèmes de performances.
Pour créer un enregistrement de performances dans Tableau Server
L’administrateur serveur détermine si l’enregistrement des performances doit être activé au
niveau du site. Par défaut, l’enregistrement des performances n’est pas activé pour le site par
défaut ou le site que vous créez. Pour activer l’enregistrement des performances pour un site,
procédez comme suit :
1. Cliquez sur le bouton Admin dans Tableau Server.
2. Sélectionnez Site.
3. Choisissez un site.
4. Sélectionnez Modifier.
5. Dans la boîte de dialogue Modifier le site, sélectionnez Autoriser l’enregistrement des
performances.
6. Cliquez sur OK.
Si vous voulez démarrer l’enregistrement des performances pour une vue spécifique, ajoutez
?:record_performance=yes à l’URL. Par exemple :
http://localhost/views/Variety/BaseballStatistics?:record_performance=yes
La commande Afficher l’enregistrement des performances qui apparaît dans la barre
d’outils confirme que l’enregistrement a démarré :
Pour ouvrir un classeur de performances, qui est un instantané pris à chaque minute des
données de performances, choisissez Afficher l'enregistrement des performances. Vous
pouvez réaliser d’autres instantanés pendant que vous travaillez sur la vue, les données de
performances étant cumulées. L’enregistrement s’arrête dès que vous quittez la vue ou
supprimez ?:record_performance=yes de l’url.
Interprétation d’un enregistrement de performances
Un classeur d’enregistrement des performances est un tableau de bord Tableau contenant
trois vues : Chronologie, Événements et Requête.
Consultez Création d’un enregistrement de performances pour en savoir plus sur la création
d’un enregistrement de performances dans Tableau Server.
Chronologie
La vue supérieure d’un tableau de bord d’enregistrement des performances affiche les
événements qui se sont produits au cours de l’enregistrement, triés chronologiquement de
gauche à droite. L’axe inférieur affiche le temps écoulé depuis le début de l’enregistrement.
Dans la vue Chronologie, les colonnes Classeur, Tableau de bord et Feuille de calcul
identifient le contexte des événements. La colonne Événement identifie la nature de
l’événement, et la dernière colonne affiche la durée de chaque événement ainsi que sa
comparaison chronologique par rapport aux autres événements enregistrés :
Événements
La vue intermédiaire d’un classeur d’enregistrement de performance affiche les événements,
triés par durée (ordre décroissant). Elle vous permet d’identifier les premiers éléments à
considérer pour accélérer votre classeur.
Les différents types d’événements sont identifiés au moyen de diverses couleurs. La plage des
événements qu'il est possible d'enregistrer est la suivante :
l
Calcul des dispositions.
Si les dispositions prennent trop de temps, envisagez de simplifier votre classeur.
l
Connexion à la source de données.
La lenteur des connexions peut être imputable à des incidents réseau ou à des
problèmes au niveau du serveur de la base de données.
l
Exécution de la requête en cours.
Si les requêtes prennent trop de temps, consultez la documentation de votre serveur de
base de données.
l
Génération d'extrait.
Pour accélérer la génération de l’extrait, importez uniquement un volume limité de
données depuis la source de données originale. Vous pouvez, par exemple, effectuer un
filtrage sur des champs de données spécifiques, ou créer un échantillon établi sur un
nombre donné de lignes ou un pourcentage des données.
l
Géocoder.
Pour accélérer les performances du géocodage, utilisez moins de données ou filtrez-les.
l
Fusion de données.
Pour accélérer la fusion de données, utilisez moins de données ou filtrez-les.
l
Rendu du serveur.
Vous pouvez accélérer le rendu du serveur en exécutant des processus VizQL Server
supplémentaires sur d'autres ordinateurs.
Requête
Si vous cliquez sur un événement Exécution de la requête dans la section Chronologie ou
Événements d’un tableau de bord d’enregistrement des performances, le texte de la requête
s’affiche dans la section Requête. Par exemple :
Il arrive parfois que la requête soit tronquée. Le cas échéant, consultez le fichier journal
Tableau pour trouver la requête complète. Les serveurs de base de données, pour la plupart,
peuvent donner des conseils quant à la façon d’optimiser une requête via l’ajout d’index ou au
moyen d’autres techniques. Pour plus d’informations, reportez-vous à la documentation de
votre serveur de base de données.
Vues intégrées
Depuis Tableau Online, vous pouvez intégrer des vues dans des pages Web, des blogs, des
wikis, des applications Web et des portails intranet.Les vues intégrées fusionnent de manière
transparente dans vos pages Web et sont interactives. Les vues sont mises à jour au fur et à
mesure que les données sous-jacentes sont modifiées ou que les classeurs sont mis à jour sur
le serveur. Les vues intégrées suivent les mêmes restrictions de licences et d'autorisations
utilisées sur le serveur. Généralement, les personnes qui chargent une page Web avec une
vue intégrée doivent également posséder un compte sur Tableau Online. Si vous disposez
d'une licence concernant les principaux composants de l'application, vous pouvez également
sélectionner Activer Invité pour permettre aux utilisateurs de charger la vue sans devoir se
connecter. Il existe trois façons d'intégrer des vues :
l
l
l
Utiliser le code intégré Partager tel quel : Le lien Partager situé dans l'angle
supérieur gauche de chaque vue fournit un code intégré automatiquement généré. Il
vous suffit de copier le code et de le coller dans votre page Web.
Écrire son propre code intégré : Vous pouvez améliorer le code intégré par défaut
fourni par Tableau ou créer votre propre code. Dans tous les cas, vous pouvez ajouter
des paramètres permettant de contrôler la barre d'outils, les onglets, etc.
Utiliser l'API JavaScript Tableau : Vous pouvez utiliser les objets JavaScript Tableau
dans votre propre code d'application Web. Pour plus d'informations, consultez la
rubrique JavaScript API.
Pour que les utilisateurs puissent être correctement authentifiés lorsqu'ils cliquent sur
une vue intégrée, leurs navigateurs doivent être configurés de manière à autoriser les
cookies tiers.
Consultez les rubriques suivantes pour en savoir plus sur l'intégration de vues :
Écriture du code intégré
Si vous écrivez votre propre code intégré, vous pouvez suivre l’une des deux approches
suivantes :
l
l
Utiliser JavaScript Tableau : Il s'agit de l'approche à privilégier. Utilisez le code
intégré Partager comme point de départ pour votre propre code, tout en ajoutant ou
modifiant les paramètres d'objets permettant de contrôler les barres d'outils, les onglets,
etc. Le code intégré par défaut, qui repose sur un fichier JavaScript Tableau, constitue
également l'unique manière de contrôler l'ordre de charge de plusieurs vues intégrées.
Spécifier l'URL de la vue : À l'instar des versions antérieures de Tableau, vous
pouvez intégrer une vue à l'aide d’une balise Iframe ou Image, où la source est l'URL
brute de la vue. Cette opération est utile si vous ne pouvez pas utiliser JavaScript sur
votre site Web. Il peut également exister des cas où vous pouvez spécifier uniquement
une URL (comme si vous intégriez une vue à l'aide du visualiseur WebPart de la page
de SharePoint).
Quelle que soit l'approche que vous avez retenue, vous devez définir une largeur et une
hauteur si vous intégrez une vue.
JavaScript Tableau
Voici un exemple du code intégré que vous obtenez par défaut après avoir cliqué sur Partager :
<script type="text/javascript"
src="http://myserver/javascripts/api/viz_v1.js"></script>
<div class="tableauPlaceholder" style="width:800; height:600;">
<object class="tableauViz" width="800" height="600"
style="display:none;">
<param name="host_url" value="http://myserver/" />
<param name="site_root" value="/t/Sales" />
<param name="name"
value="MyCoSales/SalesScoreCard/[email protected]/EastCoastSales"
/>
<param name="tabs" value="yes" />
<param name="toolbar" value="yes" /></object></div>
La source de la balise <script> correspond à l'URL du fichier JavaScript Tableau Online,
viz_v1.js. Le fichier JavaScript gère l'assemblage de l'URL entière de la vue affichée à
l'intention de vos utilisateurs. Les paramètres d'objets name et site_root constituent les
seuls paramètres requis. En effet, tous les autres sont facultatifs. Pour obtenir des exemples,
voir Liste de paramètres intégrés et « Exemples de balises Script » dans la section Exemples.
URL de la vue en tant que source
Voici un exemple d'intégration de la même vue à l’aide d’une balise IFrame, où la source
correspond à l'URL de la vue :
<iframe
src="http://myserver/t/Sales/MyCoSales/SalesScoreCard?:embed=yes&:tabs=yes&:toolbar=yes" width="800" height="600"></iframe>
Vous devez spécifier le paramètre d'URL embed et pouvez éventuellement inclure des
paramètres permettant de contrôler, entre autres, les options de rétablissement et de la barre
d'outils. Vous pouvez également ajouter des filtres à l'URL permettant de contrôler l'affichage
des données spécifiques lors du chargement d'une vue. Pour obtenir des exemples, voir Liste
de paramètres intégrés et « Exemples de balises Iframe » dans la section Exemples.
Liste de paramètres intégrés
Vous pouvez intégrer une vue au moyen soit d'une balise Iframe, qui utilise les paramètres de
l'URL, soit d'une balise Javascript, qui utilise les paramètres de l'objet.Le tableau suivant
répertorie à la fois des ensembles de paramètres et leur mode de fonctionnement :
Param- Para- ValDescriptètre
mètre eurExemples
ion
d'objet d'URL s
custo- :cusmView- tomV- no
s
iews
-
filter
Masque
l'option
« Se
souvenir
de mes
modifications ».
<param name="customViews"
value="no"/>
http://tabserver/views/DateTime/DateCalcs?:embed=yes&:customViews=no
Requis
pour le
paramètre d'URL.
Masque
la zone
supérieure de
navigatio:emb- yehttp://tabserver/views/Daten, ce qui
ed
s
Time/DateCalcs?:embed=yes
permet
de
fusionner
encore
mieux la
vue dans
votre
page
Web.
-
Personnalise les
éléments
la
affichés à <param name="filter"
cha- l'ouverturvalue="Team=Blue"/>
îne e de la
vue. Il est
Param- Para- ValDescriptètre
mètre eurExemples
ion
d'objet d'URL s
également
possible
de filtrer
par
paramètres
d'URL.
Reportez-vous
aux
exemples
de
balises
Iframe
dans
Ajouter
des filtres
et
Application d'un
filtre sur
plusieurs
champs.
Affiche
pdune vue
:for- f;
http://tabserver/views/Sales/Q2?:formaau format
pnmat
t=pdf
PDF ou
g
.png.
host_
url
-
Nom du
serveur
la
tel qu'il
chaapparaît
îne
dans
l'URL.
Nom de
:lin- la
fenêtre
linktktar- cha- cible pour
arget
get
îne hyperliens
<param name="host_url"
value="http://myserver.bigco.com/">
<param name="host_url"
value="http://localhost/">
<param name="linktarget" value="_
blank"/>
http://tabserver/views/DateTime/DateCalcs?:embed=yes&:linktarget=_blank
Param- Para- ValDescriptètre
mètre eurExemples
ion
d'objet d'URL s
externes.
loadorder
name
-
Lorsque
plusieurs
vues sont
intégrées, l'ordre
de
charge
par
défaut
est
l'ordre
dans
lequel les
le
no- vues sont
<param name="load-order" value="2"/>
mbr- répertorie
ées.
Utilisez
ce
paramètre pour
ignorer
cet ordre.
Les
nombres
négatifs
sont
autorisés.
-
Requis
pour le
paramètre d'objet.
Nom du
la
cha- classeur
îne et de la
feuille
ainsi
qu'une
vue
<param name="name"
value="MyCoSales/Sales"/>
<param name="name"
value="MyCoSales/Sales/[email protected]/EastCoastSales"/>
Param- Para- ValDescriptètre
mètre eurExemples
ion
d'objet d'URL s
personnalisée
éventuellement
(nom
d'[email protected]/
[nom de
la vue
personnalisée]).
path
-
Pour
l'authentification
fiable
uniquement, ne
peut pas
être
utilisé
avec le
paramètre
« ticket ».
Ignore la
la
cha- valeur du
îne paramètre
« name »
et est
utilisé en
tant
qu'URL.
Consultez
Exemples
d'authentifications
de
<param name="path"
value="trusted/123456789/views/workbookQ4/SalesQ4"/>
http://tableauserver/trusted/123456789/views/workbookQ4/SalesQ4?:embed=yes&:tabs=yes
Param- Para- ValDescriptètre
mètre eurExemples
ion
d'objet d'URL s
confiance
.
-
:refresh
Réactualise la
page.
Pour plus
de
http://tabserver/views/Datedétails,
consultez Time/DateCalcs?:embed=yes&:refresh
la
rubrique
Actualiser des
données.
-
all;
filters;
so:rev- rtert
s;
axes;
shelves
Rétablit
http://tabserver/views/Datel'état
Time/DateCalcs?:embed=yes&:revert=all
initial de
l'élément.
site_
root
-
Requis.
Le nom
du site.
La valeur
la
du site
chapar
îne
défaut
est null (
value-
<param name="site_root"
value="/t/Sales"/>
<param name="site_root" value=""/>
Param- Para- ValDescriptètre
mètre eurExemples
ion
d'objet d'URL s
=""). Si
vous
disposez
d'un
serveur
multisite
et que
vous
souhaitez
utiliser
une
authentification
fiable,
reportezvous à
Exemples
d'authentifications
de
confiance
.
tabs
ticket
Affiche
ye- ou
:tabs;
masque
s
no
les
onglets.
-
Pour
l'authentification
fiable
uniquemle
ent, ne
nopeut pas
mbrêtre
e
utilisé
avec le
paramètre d'objet
<param name="tabs" value="yes"/>
<param name="ticket"
value="123456789"/>
http://tableauserver/trusted/123456789/views/workbookQ4/SalesQ4?:embed=yes&:tabs=yes
Param- Para- ValDescriptètre
mètre eurExemples
ion
d'objet d'URL s
« path ».
Doit être
utilisé
avec
l'objet
« name »
pour
créer
l'URL de
rédemption de
tickets de
confiance.
Consultez
Exemples
d'authentifications
de
confiance
.
Par
défaut, la
barre
d'outils
est
affichée
ye- en bas
s;
lorsque
<param name="toolbar" value="top"/>
toolb- :too- nce
http://tabserver/views/Datear
lbar o;
paramètrTime/DateCalcs?:embed=yes&:toolbar=no
to- e n'est
p
pas
défini.
Lorsque
no est
défini, la
barre
Param- Para- ValDescriptètre
mètre eurExemples
ion
d'objet d'URL s
d'outils
est
exclue à
la vue
intégrée.
Lorsque
top est
défini, la
barre
d'outils
est
placée
audessus
de la vue.
Exemples
Voici quelques exemples de méthodes de personnalisation ou d'utilisation de votre code
intégré :
Ajouter des filtres
Vous pouvez inclure des valeurs de filtre afin que la vue s'ouvre pour n'indiquer que les
données souhaitées. Par exemple, il se peut que vous souhaitiez inclure l'hyperlien d'une autre
partie de votre application Web dans une vue intégrée de performances de vente ne
présentant les résultats que d'une région spécifique.
Exemple de balise Script
<script type="text/javascript"
src="http://myserver/javascripts/api/viz_v1.js">
</script>
<object class="tableauViz" width="800" height="600"
style="display:none;">
<param name="host_url" value="http://myserver/" />
<param name="site_root" value="" />
<param name="name" value="Sales/Sales-Performance" />
<param name="filter" value="Region=East" />
</object>
Pour appliquer plusieurs filtres, séparez chaque valeur à l'aide d’une virgule. Par exemple :
<param name="filter" value="Region=East,West" />
Exemples de balises Iframe
<iframe
src="http://myserver/views/CalculatedFields?:embed=yes&Region=East"width="800" height="600"></iframe>
<iframe src="http://myserver/views/Sales/SalesPerformance?:embed=yes&Region=East,West" width="900px"
height="700px"></iframe>
Application d'un filtre sur plusieurs champs
Vous pouvez appliquer des filtres sur autant de champs que vous le souhaitez, y compris ceux
qui ne figurent pas dans la vue d'origine.
Exemple de balise Script
<script type="text/javascript"
src="http://myserver/javascripts/api/viz_v1.js">
</script>
<object class="tableauViz" width="800" height="600"
style="display:none;">
<param name="host_url" value="http://myserver/" />
<param name="site_root" value="" />
<param name="name" value="Sales/Sales-Performance" />
<param name="filter" value="Region=East,West&Customer
Segment=Consumer,HomeOffice" />
</object>
Exemple de balise Iframe
<iframe
src="http://myserver/views/CalculatedFields?:embed=yes&Region=East,West&Customer Segment=Consumer,Home Office" width="800"
height="600"></iframe>
Si une valeur de filtre contient un caractère spécial, comme une virgule, remplacez-le
par la séquence d'encodage de l'URL pour \ (barre oblique inverse, %5c) suivie de la
séquence d'encodage de l'URL pour le caractère spécial. La barre oblique inverse est
nécessaire pour l'échappement du caractère spécial. Par exemple, la séquence
d'encodage de l'URL pour \, (barre oblique, virgule) est %5c%2c.
Filtrer des dates et des heures
Si vous souhaitez appliquer un filtre sur un champ Date/heure, insérez la valeur à l'aide du
format Tableau par défaut présenté ci-dessous :
yyyy-mm-dd hh:mm:ss
La partie concernant l'heure utilise le format 24 heures. De nombreuses bases de données
stockent toutes les valeurs de dates sous la forme de champs Date et heure. Il est donc
possible que vous deviez inclure une valeur d'heure en même temps que votre date.
Exemple de balise Script
<script type="text/javascript"
src="http://myserver/javascripts/api/viz_v1.js"></script>
<object class="tableauViz" width="800" height="600"
style="display:none;">
<param name="host_url" value="http://myserver/" />
<param name="site_root" value="" />
<param name="name" value="Sales/Sales-Performance" />
<param name="filter" value="Date=2012-12-01" />
</object>
Cet exemple applique un filtre sur un champ de date et un champ de date/heure :
<param name="filter" value="2012-12-01%2022:18:00" />
Exemple de balise Iframe
<iframe src="http://myserver/Sales/SalesPerformance?:embed=yes&Date=2008-12-01%2022:18:00" width="800"
height="600"></iframe>
Pour appliquer un filtre sur plusieurs dates, séparez-les à l'aide d’une virgule.
Filtrer des mesures
Pour filtrer des mesures, vous pouvez inclure une ou plusieurs valeurs. Les plages greater
than, less than et or ne sont pas prises en charge. L'exemple ci-dessous applique un filtre pour
n'afficher que les ventes d'un montant de 100 et 200 dollars.
Exemple de balise Script
<script type="text/javascript"
src="http://myserver/javascripts/api/viz_v1.js">
</script>
<object class="tableauViz" width="800" height="600
"style="display:none;">
<param name="host_url" value="http://myserver/" />
<param name="site_root" value="" />
<param name="name" value="Sales/Sales-Performance" />
<param name="filter" value="Profit=100, 200" />
</object>
Exemple de balise Iframe
<iframe src="http://myserver/Sales/SalesPerformance?:embed=yes&Profit=100,200" width="800"
height="600"></iframe>
Contrôler l'ordre de chargement de plusieurs vues
Vous pouvez contrôler l'ordre dans lequel plusieurs vues sont chargées à l'intention des
utilisateurs de vos vues. Pour accéder à cette fonctionnalité, il convient d'utiliser un code
intégré reposant sur un fichier JavaScript Tableau.
Dans l'exemple suivant, deux vues sont intégrées. La seconde vue est chargée en premier,
suivie par la vue supérieure. Si vous intégrez plusieurs vues et que vous leur attribuez à toutes
la même valeur d'ordre de charge, ou encore si vous ne spécifiez aucun paramètre d'ordre de
charge, ces vues sont chargées dans l'ordre dans lequel elles apparaissent dans la page.
Exemple de balise Script
<script type="text/javascript"
src="http://myserver/javascripts/api/viz_v1.js">
</script>
<object class="tableauViz" width="600" height="400"
style="display:none;">
<param name="host_url" value="http://myserver/" />
<param name="site_root" value="" />
<param name ="name" value="MyCoSales/TopPerformers" />
<param name="tabs" value="yes" />
<param name="toolbar" value="yes" />
<param name="filter" value="Salesperson=Top 5" />
<param name="load-order" value="0" />
</object>
<script type="text/javascript"
src="http://myserver/javascripts/api/viz_v1.js">
</script>
<object class="tableauViz" width="600" height="400"
style="display:none;">
<param name="host_url" value="http://myserver/" />
<param name="site_root" value="" />
<param name="name" value="MyCoSales/SalesScoreCard" />
<param name="tabs" value="yes" />
<param name="toolbar" value="yes" />
<param name="load-order" value="-1" />
</object>
Intégrer des vues dans SharePoint (Microsoft SSPI)
Vous pouvez intégrer une vue Tableau Server dans une page SharePoint.Pour authentifier
automatiquement les utilisateurs Tableau Server qui accèdent à la vue intégrée, deux choix
s'offrent à vous, en fonction de la méthode d'authentification de l'utilisateur sélectionnée lors de
la Configuration Tableau Server. Pour authentifier les utilisateurs de Tableau Server, vous
pouvez utiliser soit Active Directory avec l'option Activer la connexion automatique (ou
utiliser Microsoft SSPI), soit l'Authentification locale— puis configurer également Tableau
Server pour une authentification fiable.
Cette rubrique s'applique à la première option, dans laquelle Tableau Server et SharePoint
utilisent Microsoft SSPI. Si votre Tableau Server utilise l'Authentification locale, consultez
Vues intégrées dans SharePoint (Authentification locale) pour connaître les différentes
étapes.
Suivez les étapes ci-dessous pour utiliser la page Intégrer une vue dans une page SharePoint
de la WebPart du visualiseur de la page SharePoint.
1. Accédez à la page SharePoint dans laquelle vous souhaitez intégrer une vue (le type de
page doit être Page WebPart).
2. Dans le menu Actions du site, en haut à gauche de l'écran, sélectionnez Modifier la
page.
3. Cliquez sur Ajouter une WebPart dans la section de la page dans laquelle vous
souhaitez intégrer la vue.
4. Dans Catégories, sélectionnez TableauEmbeddedView situé dans le dossier Divers
ou Personnalisé et cliquez sur Ajouter.
5. De retour sur la page SharePoint, sélectionnez Modifier WebPart dans le menu
Modifier de la nouvelle WebPart.
6. Dans la partie droite de la page, vous pouvez spécifier les attributs de la partie Web de la
Visionneuse de pages. Entrez lURL de la vue à intégrer. Utilisez le format spécifié dans
Vues intégrées. Par exemple, vous pouvez entrer :
http://tableauserver/views/DateTime/DateCalcs?:embed=yes&:toolbar=no
7. Dans la section Apparence, vous pouvez spécifier le titre, la hauteur et la largeur de la
WebPart. En règle générale, vous devez spécifier une hauteur fixe (par exemple,
700 pixels) et ajuster la largeur pour s'adapter à la zone.
8. Cliquez sur OK pour appliquer les modifications et quitter le mode d'édition.
La vue sera intégrée dans la partie Web que vous venez de créer. Vos utilisateurs
n'auront pas à se connecter à Tableau Server pour voir la vue intégrée. De plus, ils
seront automatiquement authentifiés via Microsoft SSPI.
Intégrer des vues dans des wikis
Vous pouvez facilement intégrer une vue dans un wiki ou une autre page Web. Pour ce faire, il
vous suffit d'insérer la vue dans une balise <iframe>.
1. Accédez à la page wiki dans laquelle vous souhaitez intégrer une vue.
2. Modifiez la page et ajoutez une balise <iframe> où la source correspond à l'URL de la
vue. Par exemple :
<iframe src="http://tableauserver/views/DateTime/DateCalcs?:embed=yes&:toolbar=no" width="800"
height="600"></iframe>
3. Enregistrez vos modifications.
La vue est ainsi intégrée dans la page Wikipédia.
Si Tableau Server et l'article Wikipédia sont configurés pour utiliser Microsoft SSPI, les
utilisateurs accédant à une vue intégrée dans la page Wikipédia seront
automatiquement connectés afin de pouvoir voir la vue.
Si le serveur et l'article Wikipédia n'utilisent pas la même méthode d'authentification, les
utilisateurs se verront d'abord demander de se connecter au serveur avant de pouvoir
voir la vue.
Intégrer des images
En plus d'intégrer une vue dans une balise <script> ou <iframe>, vous pouvez intégrer la
vue en tant qu'image. Lorsque vous intégrez une image, la vue n'est pas interactive. Toutefois,
elle est mise à jour lors de chaque rechargement intégral de la page. De cette manière, l'image
affiche les dernières données même si les données sous-jacentes sont modifiées.
1. Accédez à la page dans laquelle vous souhaitez intégrer l'image.
2. Modifiez la page et ajoutez une balise <img> où la source correspond à l'URL de la vue,
en plus de l'extension de fichier .png. Par exemple :
<img src="http://tableauserver/views/Date-Time/DateCalcs.png"
width="900" height="700">
Remarque :
Si la page Web et Tableau Server utilisent Microsoft SSPI pour l'authentification, tous les
utilisateurs accédant à l'image intégrée seront automatiquement connectés à Tableau Server
et pourront voir la vue. Cependant, si le serveur et la page Web n'utilisent pas la même
méthode d’authentification, l'image ne s'affiche pas.
Vues intégrées dans SharePoint (Authentification locale)
Vous pouvez intégrer une vue Tableau Server dans une page SharePoint. Si Authentification
locale est la méthode d'authentification de l'utilisateur de Tableau Server, vous devez
respecter quelques étapes supplémentaires avant de commencer à intégrer des vues.Les
étapes permettent, entre autres, d'identifier les utilisateurs Tableau Server sur SharePoint.
Tableau propose cette fonctionnalité par l'intermédiaire des fichiers supplémentaires
TableauEmbeddedView.dll et TableauEmbeddedView.wsp. Cette rubrique indique comment
installer et fournir ces fichiers, tester votre configuration, puis intégrer une vue en utilisant une
WebPart SharePoint.Si votre méthode d'authentification de l'utilisateur est Active Directory,
vous n'avez pas besoin de respecter ces étapes supplémentaires, car Active Directory et
SharePoint utilisent tous les deux Microsoft SSPI. Vous pouvez commencer l'intégration dès
maintenant. Pour connaître ces étapes, consultez la rubrique Intégrer des vues dans
SharePoint (Microsoft SSPI).
Exigences
Toutes les personnes qui accèdent à une vue intégrée doivent disposer d'une licence
Tableau Server et leur nom d'utilisateur SharePoint doit être identique à leur nom d'utilisateur
Tableau Server.
Modifier les autorisations de sécurité pour le DLL
La première étape est de modifier les autorisations de sécurité du fichier .dll afin de la rendre
utilisable par tous les utilisateurs du système d'exploitation.
1. Repérez l'emplacement des fichiers TableauEmbeddedView.dll et
TableauEmbeddedView.wsp qui sont installés en même temps que Tableau Server :
32 bits : C:\Program Files\Tableau\Tableau
Server\8.0\extras\embedding\sharepoint\
64 bits : C:\Program Files (x86)\Tableau\Tableau
Server\8.0\extras\embedding\sharepoint\
2. Copiez les fichiers dans le répertoire racine de votre serveur SharePoint.Le répertoire
racine est généralement situé à l'emplacement
C:\Inetpub\wwwroot\wss\VirtualDirectories\<port>\bin, par
exemple :
C:\Inetpub\wwwroot\wss\VirtualDirectories\80\bin
Le reste de cette procédure et de ce qui suit se concentre uniquement sur le fichier .dll.
3. Modifiez les autorisations de sécurité sur TableauEmbeddedView.dll en cliquant dessus
avec le bouton droit de la souris, puis en sélectionnant Propriétés > Sécurité.
4. Dans Noms de groupe ou d'utilisateur, sélectionnez Tout le monde, puis cliquez
sur Modifier.
5. Dans Autorisations pour tous, sélectionnez Autoriser pour une autorisation
Contrôle total.
6. Cliquez sur OK.
Installer et déployer le fichier WSP
La procédure ci-dessus permet à tous les utilisateurs du système d'exploitation d'utiliser le
fichier .dll. Dans la procédure suivante, vous donnerez davantage d'informations à SharePoint
à propos de l'utilisation du fichier .dll. Cette procédure est gérée par le fichier
TableauEmbeddedView.wsp. Vous avez copié ce fichier dans le cadre de l'étape 2 de Modifier
les autorisations de sécurité pour le DLL. Pour installer et déployer le fichier .wsp :
1. Ouvrez une invite de commande en tant qu'administrateur.
2. Accédez au dossier suivant :
C:\Program Files (x86)\Common Files\Microsoft Shared\Web
Server Extensions\14\BIN
3. Exécutez la commande suivante pour ajouter le fichier .wsp :
stsadm -o addsolution -filename
"C:\Inetpub\wwwroot\wss\VirtualDirectories\80\bin\TableauEmbeddedView.wsp"
4. Ensuite, exécutez la commande suivante pour le déployer.Dans la commande,
http://<your SharePoint site>/ doit être le répertoire racine de votre site
SharePoint, comme http://mySharePoint/.
stsadm -o deploysolution -name TableauEmbeddedView.wsp
http://<your SharePoint Site>/ -local -force allowgacdeployment
-url
5. Enfin, activez la fonction WebPart en exécutant la commande suivante :
stsadm -o activatefeature -name TableauEmbeddedView_Feature1
-url http://<your SharePoint Site>/
Vérifier le déploiement de la WebPart
Après avoir installé et déployé le fichier TableauEmbeddedView.wsp, procédez comme suit
pour vérifier vos paramètres :
1. Ouvrez votre site SharePoint dans un navigateur Web. Le site peut prendre un peu de
temps pour apparaître.
2. Dans la liste Actions du site, sélectionnez Paramètres du site.
3. Dans Galeries, sélectionnez WebParts.
4. Confirmez que TableauEmbeddedView se trouve dans la liste.
5. Retournez aux Paramètres du site et dans Administration de collection du site,
sélectionnez Fonctions de collection du site.
Confirmez que l'état de la Fonction TableauEmbeddedView est Actif.
Intégrer une vue en utilisant la WebPart
Vous êtes désormais prêt à intégrer une vue dans une page SharePoint :
1. Accédez à la page SharePoint dans laquelle vous souhaitez intégrer une vue (le type de
page doit être Page WebPart).
2. Dans le menu Actions du site, en haut à gauche de l'écran, sélectionnez Modifier page.
3. Cliquez sur Ajouter une WebPart dans la section de la page dans laquelle vous
souhaitez intégrer la vue.
4. Dans Catégories, sélectionnez TableauEmbeddedView situé dans le dossier Divers
ou Personnalisé et cliquez sur Ajouter.
5. De retour sur la page SharePoint, sélectionnez Modifier WebPart dans le menu
Modifier de la nouvelle WebPart.
6. Dans la partie droite de la page, vous pouvez spécifier les attributs de la partie Web
TableauEmbeddedView. Entrez le nom de votre serveur Tableau, puis le chemin vers la
vue que vous souhaitez intégrer. Par exemple, vous pouvez entrer /views/DateTime/DateCalcs.
7. Spécifiez d'autres attributs indiquant si vous souhaitez afficher la barre d'outils, ou
encore si vous voulez intégrer la vue en tant qu'image (et non comme vue interactive).
8. Dans la section Apparence, vous pouvez spécifier le titre, la hauteur et la largeur de
la WebPart. En règle générale, vous devez spécifier une hauteur fixe (par exemple,
700 pixels) et ajuster la largeur pour s'adapter à la zone.
9. Cliquez sur OK pour appliquer les modifications et quitter le mode d'édition.
La vue est à présent intégrée dans la page et les utilisateurs autorisés à y accéder seront
automatiquement connectés en fonction de leurs noms d'utilisateur et mot de passe
SharePoint. Tous les utilisateurs accédant à une vue intégrée doivent disposer d'une
licence Tableau Server et leur nom d'utilisateur SharePoint doit être identique à leur
nom d'utilisateur Tableau Server.
Il s’agit d'un exemple d'intégration de vues dans SharePoint à l'aide du fichier .dll
fourni. Vous pouvez également intégrer des vues dans d'autres types
d'applications Web.Reportez-vous à JavaScript API pour obtenir plus
d'informations.
Serveurs proxy
Il est possible de configurer Tableau Server pour qu'il utilise un serveur proxy. Dans ce type
d'environnement, le serveur proxy joue le rôle d'intermédiaire entre Tableau Server et les
clients qui envoient des demandes de ressources à Tableau Server. Les serveurs proxy
peuvent être configurés de plusieurs façons, par exemple en tant que proxy direct ou proxy
inverse. Ces rubriques supposent que vous avez déjà configuré votre serveur proxy et que
vous devez à présent l'identifier auprès de Tableau Server.
Consultez les rubriques ci-dessous pour en savoir plus :
Préparer la configuration pour environnement de proxy
Pour configurer Tableau Server afin qu'il utilise un serveur proxy, vous aurez besoin des
informations suivantes au sujet du serveur proxy :
l
l
l
l
Adresse IP : adresse IP de l'ordinateur hébergeant le serveur proxy. Cette adresse doit
être au format IPv4, par exemple 123.45.67.89.
FQDN : nom de domaine qualifié complet du serveur proxy. Par exemple,
bigbox.myco.com.
Non-FQDN : éventuels noms qui ne représentent pas le nom de domaine qualifié
complet du serveur proxy. Dans l'exemple ci-dessus, il pourrait s'agir de bigbox.
Alias : éventuels alias du serveur proxy. Les alias sont désignés à l'aide
d'enregistrements CNAME (Canonical Name). Un serveur proxy peut par exemple
avoir pour CNAME bigbox.myco.com et pour alias ftp.myco.com et www.myco.com.
Configurer Tableau pour qu'il utilise un serveur proxy
Après avoir collecté les informations décrites dans Préparer la configuration pour
environnement de proxy, vous pouvez configurer Tableau Server afin qu'il utilise un serveur
proxy. Pour cela, vous devez effectuer les procédures suivantes. Pour plus d'informations sur
les paramètres ci-dessous, reportez-vous à Définir les options avec tabadmin.
1. Arrêtez le serveur.
2. Toujours dans le répertoire de compartiment de Tableau Server, entrez la commande
suivante, où name est le nom canonique (visible en externe) du serveur proxy.
tabadmin set gateway.public.host "name"
3. Tableau considère par défaut que le serveur proxy écoute les communications externes
sur le port 80. Pour spécifier un autre port, entrez la commande suivante, où port_
number est le numéro de port :
tabadmin set gateway.public.port "port_number"
4. Ensuite, entrez la commande suivante, où IP_address est l'adresse IP du serveur
proxy.
tabadmin set gateway.trusted "IP_address"
La valeur de l'adresse IP peut être une liste séparée par des virgules, comme dans :
tabadmin set gateway.trusted "123.45.67.89, 123.45.67.88,
123.45.67.87"
5. Dans la commande suivante, d'éventuels noms alternatifs sont fournis pour le serveur
proxy, par exemple son nom de domaine qualifié complet, des noms qui ne sont pas un
nom de domaine qualifié complet et des alias. Il s'agit des noms qu'un utilisateur peut
saisir dans un navigateur. Séparez les différents noms par une virgule :
tabadmin set gateway.trusted_hosts "name1, name2, name3"
Par exemple :
tabadmin set gateway.trusted_hosts "bigbox.myco.com, bigbox,
ftp.myco.com, www.myco.com"
6. Démarrez le serveur pour que les modifications prennent effet.
Authentification fiable
Lorsque vous intégrez des vues Tableau Server à des pages Web, toutes les personnes qui
consultent la page doivent posséder une licence Tableau Server. Lorsque des utilisateurs
visitent la page, ils sont invités à se connecter à Tableau Server avant de pouvoir afficher la
vue. Si vous possédez déjà un moyen d'authentifier les utilisateurs sur la page Web ou dans
votre application Web, vous pouvez ignorer cette invite et éviter à vos utilisateurs de se
connecter deux fois en configurant l'authentification fiable.
L'authentification fiable signifie simplement que vous avez établi une relation de confiance
entre Tableau Server et un ou plusieurs serveurs Web. Lorsque Tableau Server reçoit des
demandes de ces serveurs Web de confiance, il suppose que votre serveur Web a vérifié
toutes les authentifications nécessaires.
Si votre serveur Web utilise SSPI (Security Support Provider Interface), vous n'avez pas
besoin de configurer une authentification fiable. Vous pouvez intégrer des vues et vos
utilisateurs y auront accès sécurisé, car ils possèdent une licence Tableau Server et sont
membres de votre Active Directory. L'utilisation de Activer la connexion automatique (option
configurée lors de l'installation qui utilise Microsoft SSPI) et de l'authentification fiable n'est pas
prise en charge. Si vous n'utilisez pas SSPI avec Active Directory et que vous souhaitez que
vos utilisateurs puissent avoir accès aux vues de Tableau Server sans avoir à fournir
d'informations d'identification, vous pouvez configurer l'authentification fiable.
Pour que les utilisateurs puissent être authentifiés lorsqu'ils cliquent sur une vue
incorporée, leurs navigateurs doivent également être configurés de sorte à autoriser les
cookies tiers.
Fonctionnement de l'authentification de confiance
La figure ci-dessous décrit le fonctionnement de l'authentification de confiance entre le
navigateur Web du client, vos serveurs Web et Tableau Server.
L'utilisateur visite la page
Web : Lorsqu'un utilisateur
visite la page Web avec la vue
Tableau Server intégrée, il
envoie une requête GET à
votre serveur Web pour le
HTML de cette page.
Le serveur Web transmet l'URL au navigateur :
Le serveur Web définit une URL pour la vue en
utilisant soit l'URL de la vue, soit sa balise objet (si la
vue est intégrée) et l'insère dans le HTML de la
page. L'URL inclut le ticket (par exemple,
http://tabserver/trusted/<ticket>/views/requestedviewname). Le serveur Web transmet tout le HTML de
la page au navigateur Web du client.
Le serveur Web envoie des
requêtes POST à Tableau
Server : Le serveur Web
envoie une requête POST au
serveur de confiance de
Tableau Server (par exemple,
http://tabaserver/trusted et non
http://tabserver). Cette
requête POST doit posséder
un paramètre username. La
valeur username doit
correspondre au nom d'un
utilisateur détenant une
Le navigateur demande la vue à Tableau
Server : Le navigateur Web du client envoie une
requête GET à Tableau Server, en incluant l'URL
avec le ticket.
licence Tableau Server. Si le
serveur exécute plusieurs
sites et que la vue est publiée
sur un site autre que le site Par
défaut, la requête POST doit
également contenir un
paramètre target_site.
Tableau Server crée un
ticket : Tableau Server vérifie
l'adresse IP du serveur Web
(192.168.1.XXX dans la figure
ci-dessus) qui a envoyé la
requête POST. Si elle est
définie comme hôte de
confiance, Tableau Server
crée alors un ticket sous forme
d'une chaîne unique à
neuf chiffres. Tableau Server
répond à la requête POST
avec ce ticket. S'il y a une
erreur et que le ticket ne peut
être créé, Tableau Server
répond avec la valeur -1.
Tableau Server échange le ticket : Tableau
Server voit que le navigateur Web a requis une URL
avec un ticket et échange ce ticket. Les tickets
doivent être échangés dans les trois minutes suivant
leur émission. Une fois que le ticket est échangé,
Tableau Server connecte l'utilisateur, supprime le
ticket de l'URL et envoie l'URL finale pour la vue
intégrée.
Ajouter des adresses IP de confiance à Tableau Server
Pour configurer l'authentification de confiance, vous devez d'abord configurer Tableau Server
pour qu'il reconnaisse et qu'il fasse confiance aux requêtes provenant d'un ou de plusieurs
serveurs Web :
1. Ouvrez une invite de commande en tant qu'administrateur et accédez au répertoire bin
de Tableau Server (par exemple C:\Program Files (x86)\Tableau\Tableau
Server\8.0\bin).
2. Entrez ensuite la commande suivante :
tabadmin set wgserver.trusted_hosts "<Trusted IP Addresses>"
Dans la commande ci-dessus, <Trusted IP Addresses> doit correspondre à une
liste séparée par des virgules des adresses IP de vos serveurs Web. Par exemple :
tabadmin set wgserver.trusted_hosts "192.168.1.101,
192.168.1.102, 192.168.1.103"
Remarque :
La liste séparée par des virgules doit être indiquée entre guillemets avec un espace
après chaque virgule. Les noms d'hôtes ne sont pas autorisés.
3. Si vous avez un ou plusieurs serveurs proxy entre la machine qui crée le ticket de
confiance (étape 2, ci-dessus) et Tableau Server, vous devrez aussi les ajouter en tant
que passerelles de confiance. Consultez Configurer Tableau pour qu'il utilise un serveur
proxy pour connaître les différentes étapes.
4. Enfin, entrez la commande suivante pour redémarrer le serveur :
tabadmin restart
Vous devez ensuite configurer votre serveur Web pour qu'il reçoive les tickets de Tableau
Server.
Obtenir un ticket de Tableau Server
Après avoir ajouté des adresses IP de confiance à Tableau Server, vous êtes prêt à configurer
votre serveur Web pour obtenir des tickets de Tableau Server via les requêtes POST (étape 3
de la figure). La requête POST doit être envoyée à http://<server name>/trusted
(par exemple http://tabserv/trusted et non http://tabserv).
Pour obtenir des exemples de codes que vous pouvez utiliser pour créer la requête POST
dans Java, Ruby et PHP, reportez-vous à :
32 bits :C:\Program Files\Tableau\Tableau Server\8.0\extras\embedding
64 bits :C:\Program Files (x86)\Tableau\Tableau
Server\8.0\extras\embedding
Voici les données que vous pouvez utiliser dans une requête POST à Tableau Server.
l
l
l
username=<username> (requis) : nom de l'utilisateur possédant une licence
Tableau Server. Si vous utilisez l'authentification locale, le nom d'utilisateur peut être
une chaîne simple (par exemple, username=jsmith). Si vous utilisez Active Directory
avec plusieurs domaines, vous devez inclure le nom de domaine en plus du nom
d'utilisateur (par exemple, username=MyCo\jsmith).
target_site=<site id> (requis si la vue n'est pas sur le site par défaut) : Spécifie
le site contenant la vue si Tableau Server exécute plusieurs sites et que la vue se trouve
sur un site autre que le site Par défaut (par exemple, target_site=Sales). La
valeur que vous utilisez pour <site id> doit être le nom du dossier Web du site.
client_ip=<IP address> (facultatif) : utilisé pour spécifier l'adresse IP de
l'ordinateur dont le navigateur Web accède à la vue (par exemple, client_
ip=123.45.67.891). Il ne s'agit pas de l'adresse IP du serveur Web effectuant la
requête POST de Tableau Server. Si vous décidez d'utiliser ce paramètre, reportezvous à Facultatif : Configurer la mise en correspondance des adresses IP client pour
plus d'informations.
La réponse de Tableau Server à la requête POST est une chaîne unique à neuf chiffres (le
ticket). Si Tableau Server n'est pas capable de traiter la requête, la valeur renvoyée est -1.
Reportez-vous à Renvoi de la valeur de ticket -1 depuis Tableau Server pour obtenir des
conseils sur la façon de corriger ce problème. Pour que les utilisateurs réussissent à
s'authentifier lorsqu'ils cliquent sur une vue incorporée, leurs navigateurs doivent également
être configurés de sorte à autoriser les cookies tiers.
Vous devez ensuite ajouter le code qui permet au serveur Web de créer une URL pour la vue
incluant l'emplacement de la vue et le ticket.
Afficher la vue à l'aide du ticket
Une fois que vous avez créé la requête POST, vous devez écrire le code fournissant au
serveur Web l'emplacement de la vue et le ticket à partir de Tableau Server. Ces informations
sont utilisées pour afficher la vue. La façon dont vous spécifiez ces informations varie si la vue
est intégrée et si Tableau Server exécute plusieurs sites.
Exemples de vues de Tableau Server
Voici un exemple illustrant la façon de spécifier une vue accessible aux utilisateurs seulement
via Tableau Server (la vue n'est pas intégrée) :
http://tabserver/trusted/<ticket>/views/<workbook>/<view>
Si Tableau Server exécute plusieurs sites et que la vue se trouve sur un site autre que le site
Par défaut, vous devez ajouter t/<site name> au chemin d'accès. Par exemple :
http://tabserver/trusted/<ticket>/t/Sales/views/<workbook>/<view>
Exemples de vues intégrées
Voici quelques exemples illustrant la façon de spécifier des vues intégrées. Étant donné que
vous pouvez suivre deux approches différentes en matière de code intégré, celles-ci sont
décrites ci-dessous. Quelle que soit celle que vous reteniez, vous devez fournir des
informations propres à l'authentification de confiance.
Exemples de balises Script
Cet exemple utilise le paramètre d'objet ticket :
<script type="text/javascript"
src="http://myserver/javascripts/api/viz_v1.js"></script>
<object class="tableauViz" width="800" height="600"
style="display:none;">
<param name="name" value="MyCoSales/SalesScoreCard" />
<param name="ticket" value="123456789" />
</object>
Voici à quoi ressemble l'exemple ci-dessus lorsque Tableau Server exécute plusieurs sites et
que la vue est publiée sur le site Sales :
<script type="text/javascript"
src="http://myserver/javascripts/api/viz_v1.js"></script>
<object class="tableauViz" width="800" height="600"
style="display:none;">
<param name="site_root" value="/t/Sales" />
<param name="name" value="MyCoSales/SalesScoreCard" />
<param name="ticket" value="123456789" />
</object>
Au lieu d'utiliser ticket, vous pouvez utiliser le paramètre path pour indiquer explicitement le
chemin complet de la vue. Lorsque path est utilisé, vous n'avez pas besoin du paramètre
name, qui est généralement obligatoire dans le code intégré JavaScript Tableau.
<script type="text/javascript"
src="http://myserver/javascripts/api/viz_v1.js"></script>
<object class="tableauViz" width="900" height="700"
style="display:none;">
<param name="path"
value="trusted/123456789/views/MyCoSales/SalesScoreCard" />
</object>
Voici le même exemple, mais pour un serveur multi-site. Notez que /t/<site name> est
utilisé ici :
<script type="text/javascript"
src="http://myserver/javascripts/api/viz_v1.js"></script>
<object class="tableauViz" width="900" height="700"
style="display:none;">
<param name="path"
value="trusted/123456789/t/Sales/views/MyCoSales/SalesScoreCard"
/>
</object>
Exemple de balise Iframe
<iframe
src="http://tabserver/trusted/123456789/views/workbookQ4/SalesQ4?:embed=yes" width="800" height="600"></iframe>
Facultatif : Configurer la mise en correspondance des adresses IP
client
Par défaut, Tableau Server ne prend pas en compte l'adresse IP du navigateur Web du client
lorsqu'il crée ou échange des tickets. Pour modifier cela, vous devez effectuer deux
opérations : spécifier une adresse IP en utilisant le paramètre client_ip dans la requête
POST qui obtient le ticket, et suivre les étapes ci-dessous pour configurer Tableau Server de
sorte à appliquer la mise en correspondance des adresses IP client.
1. Ouvrez une invite de commande et modifiez les répertoires vers l'emplacement du
répertoire de compartiment de Tableau Server. L'emplacement par défaut est
C:\Program Files (x86)\Tableau\Tableau Server\8.0\bin.
2. Ouvrez une invite de commande en tant qu'administrateur et entrez la commande
suivante :
tabadmin set wgserver.extended_trusted_ip_checking true
3. Entrez ensuite la commande suivante :
tabadmin configure
4. Enfin, redémarrez le serveur en entrant la commande suivante :
tabadmin restart
Dépannage de l'authentification fiable
Ci-dessous, vous trouverez une liste des erreurs et des problèmes courants que vous pourriez
rencontrer lors de la configuration de l'authentification fiable. Les informations
d'authentification fiable sont enregistrées dans ProgramData\Tableau\Tableau
Server\data\tabsvc\logs\vizqlserver\vizql-*.log. Pour augmenter le
niveau d'enregistrement de info à debug, utilisez le paramètre tabadmin
vizqlserver.trustedticket.log_level.
Pour obtenir des astuces sur le test de l'authentification fiable, reportez-vous à la Base de
connaissances Tableau.
Renvoi de la valeur de ticket -1 depuis Tableau Server
Tableau Server renvoie une valeur de ticket de -1 s'il ne parvient pas à émettre le ticket lors du
processus d'authentification de confiance. La raison exacte de ce message est enregistrée
dans le fichier production*.log qui se trouve dans le dossier suivant :
ProgramData\Tableau\Tableau Server\data\tabsvc\logs\wgserver
Voici quelques informations à confirmer :
l
Toutes les adresses IP du serveur Web sont ajoutées aux hôtes de confiance
L'adresse IP de l'ordinateur qui envoie la requête POST doit se trouver dans la liste des
hôtes de confiance de Tableau Server. Reportez-vous à Ajouter des adresses IP de
confiance à Tableau Server pour en savoir plus sur l'ajout d'adresses IP à cette liste.
l
La liste des hôtes de confiance est correctement mise en forme
La liste des hôtes de confiance de Tableau Server doit être séparée par des virgules,
avec un espace après chaque virgule. Par exemple, la liste doit ressembler à la
suivante : 192.168.1.101, 192.168.1.102, 192.168.1.103, etc.
l
Les adresses IP sont au format IPv4
La liste des adresses IP doit être au format Internet Protocol version 4 (IPv4). Voici à
quoi ressemble une adresse IPv4 : 123.456.7.890. Les adresses IPv6 (par exemple,
fe12::3c4a:5eab:6789:01c%34) ne sont pas prises en charge.
l
Le nom d'utilisateur dans la requête POST est un utilisateur Tableau Server
valide
Le nom d'utilisateur que vous envoyez dans la requête POST doit correspondre à un
utilisateur possédant une licence Tableau Server avec un niveau de licence Viewer ou
Interactor. Vous pouvez afficher une liste des utilisateurs et de leurs niveaux de licence
en vous connectant à Tableau Server en tant qu'administrateur et en cliquant sur le lien
Licence dans la partie gauche de la page.
l
Le nom d’utilisateur dans la requête POST inclut le domaine
Si Tableau Server est configuré de sorte à utiliser l'authentification locale, le nom
d'utilisateur que vous envoyez dans la requête POST peut être une chaîne simple.
Toutefois, si le serveur est configuré pour Active Directory, vous devez inclure le nom de
domaine en plus du nom d'utilisateur (domain\username). Par exemple, le paramètre
username peut être : username=dev\jsmith
HTTP 401 - Non autorisé
Si vous recevez une erreur 401 - Non autorisé, il se peut que vous ayez configuré Tableau
Server pour utiliser Active Directory avec SSPI. (voir Activer la connexion automatique). Si
votre serveur Web utilise SSPI, vous n'avez pas besoin de configurer une authentification de
confiance. Vous pouvez intégrer des vues et vos utilisateurs y auront accès car ils possèdent
une licence Tableau Server et sont membres de votre Active Directory.
L'utilisation simultanée de Activer la connexion automatique et de l'authentification de
confiance n'est pas prise en charge.
HTTP 404 - Fichier introuvable
Vous pouvez recevoir cette erreur si votre code de programme référence une URL Tableau
Server qui n'existe pas. Par exemple, votre serveur Web peut créer une URL non valide qui est
introuvable lorsque la page Web tente de la récupérer.
Utilisateur incorrect (SharePoint ou C#)
Vous pouvez rencontrer cette erreur si vous avez configuré Tableau Server pour
l'authentification de confiance.
L'exemple de code pour le fichier .dll SharePoint référence la requête GET suivante :
SPContext.Current.Web.CurrentUser.Name
La requête ci-dessus renvoie le nom d'affichage de l'utilisateur Windows Active Directory
actuel. Si vous souhaitez utiliser l'identifiant de connexion, vous devez modifier le code comme
suit :
SPContext.Current.Web.CurrentUser.LoginName
Après avoir effectué la modification, recompilez le fichier .dll SharePoint.
Tentative de récupération du ticket par une adresse IP incorrecte
Vous pouvez rencontrer cette erreur si vous avez configuré Tableau Server pour
l'authentification de confiance.
L'adresse IP du navigateur Web du client n'est pas définie par défaut lors de l'échange du
ticket. Si Tableau Server est configuré de sorte à exiger la correspondance de l'adresse IP du
client, assurez-vous que l'adresse IP du navigateur Web du client envoyée à Tableau Server
via la requête POST est identique à celle définie lorsque le navigateur tente de récupérer la
vue intégrée. Par exemple, dans la figure de l'authentification fiable, si la requête POST de
l’étape 3 envoie le paramètre client_ip=74.125.19.147, alors la requête GET de l'étape 5 doit
provenir de la même adresse IP.
Reportez-vous à Facultatif : Configurer la mise en correspondance des adresses IP client pour
en savoir plus sur la configuration de Tableau Server de sorte à appliquer la correspondance
de l'adresse IP du client.
Erreur de restriction de cookie
Lorsqu'un utilisateur se connecte à Tableau Server, un cookie de session est stocké dans son
navigateur local. Le cookie stocké concerne la façon dont Tableau Server conserve
l'authentification de l'utilisateur connecté et son accès au serveur. Le cookie étant défini à l'aide
du même domaine ou sous-domaine que la barre d'adresse du navigateur, il est considéré
comme un cookie non tiers. Si le navigateur d'un utilisateur est configuré de manière à bloquer
les cookies non tiers, il ne pourra pas se connecter à Tableau Server.
Lorsqu'un utilisateur se connecte à Tableau Server par l'intermédiaire d'une vue intégrée ou
dans un environnement dans lequel l'authentification fiable a été configurée, la même chose se
produit : un cookie est stocké. Toutefois, dans ce cas, le navigateur traite le cookie comme un
cookie tiers. Cela s'explique par le fait que le cookie est défini à l'aide d'un domaine différent de
celui affiché dans la barre d'adresse du navigateur. Si le navigateur Web d'un utilisateur est
configuré de manière à bloquer les cookies tiers, l'authentification à Tableau Server échoue.
Pour éviter pareille situation, il est nécessaire de configurer les navigateurs Web de manière à
autoriser les cookies tiers.
Une erreur est survenue lors de la communication avec le serveur (403)
Si Tableau Server est configuré en protocole d'authentification fiable, vous pouvez recevoir
cette erreur après avoir ouvert une nouvelle vue dans un navigateur et avoir essayé de revenir
aux vues que vous aviez ouvertes plus tôt. A partir de la version 8.0, Tableau Server fournit
une protection contre la réutilisation non autorisée de sessions VizQL à travers l'option
configurée de tabadmin vizqlserver.protect_sessions, qui est configurée sur true par défaut.
Parce que Tableau Server est configuré en protocole d'authentification fiable, vous n'avez
peut-être pas besoin d'activer vizqlserver.protect_sessions. Pour la désactiver,
utilisez tabadmin set pour changer la valeur en false.
Exécuter en tant qu'utilisateur
Vous pouvez utiliser un compte utilisateur Active Directory (AD) dédié pour l'exécution du
service Tableau Server ; il s’agit d'un « compte Exécuter en tant qu'utilisateur ». Certains
administrateurs choisissent de le faire lorsque des classeurs publiés dans Tableau Server se
connectent à des sources de données en direct. Le compte Network Service (Service réseau)
par défaut du serveur (NT AUTHORITY\NetworkService) ne dispose pas des autorisations
appropriées pour se connecter à des sources de données d'autres ordinateurs. Ce qui est, en
revanche, le cas d’un compte AD correctement configuré.
Pour les sources de données nécessitant une authentification NT, le compte AD peut aussi
gérer automatiquement le processus d'authentification, évitant ainsi aux utilisateurs de devoir
préciser des informations d'authentification lors de la connexion du classeur à la source de
données en direct. Enfin, un compte AD Exécuter en tant qu'utilisateur dédié à une ressource
spécifique est souvent plus facile à gérer qu’un compte AD associé à une personne.
Pour configurer Tableau Server afin qu'il utilise un compte Exécuter en tant qu'utilisateur,
procédez comme suit. Si vous exécutez une installation distribuée de Tableau Server, ces
étapes doivent être effectuées à la fois sur les postes utilisateurs et sur le serveur principal. À
noter également que les étapes décrites à la rubrique Paramètres du compte Exécuter en tant
que à vérifier peuvent être différentes d'un site à l'autre.
Remarque :
Si vous installez Tableau Server en possession de votre compte Exécuter en tant
qu'utilisateur, avant de lancer le programme d'installation, vérifiez que le service Connexion
secondaire de Windows dispose des valeurs correctes pour Connexion et Démarrage.
Reportez-vous à Vérifier les paramètres de Tableau Service pour obtenir plus d'informations.
Identifier le compte
La première étape consiste à identifier ou à créer un compte Active Directory pour l'exécution
du service Tableau Server. Il s'agit du compte Exécuter en tant qu'utilisateur de
Tableau Server. Il doit disposer des éléments suivants :
l
l
l
Autorisations de connexion à la source de données avec au moins un accès en lecture.
Informations d'authentification permettant à Tableau Server de satisfaire le processus
d'authentification NT avec la source de données. Les sources de données Microsoft
exécutant l'authentification NT incluent Microsoft SQL Server et Microsoft Analytical
Services (MSAS), mais pas Access ni Excel.
Autorisations de requête du contrôleur de domaine de votre Active Directory pour les
utilisateurs et les groupes. Un compte utilisateur créé sur l'ordinateur local sur lequel
Tableau Server s'exécute ne disposera probablement pas de ces autorisations.
Vérifier l'existence d'une confiance réciproque entre les domaines
Vérifiez l'existence d'une confiance réciproque entre les domaines si l'une des affirmations
suivantes est vraie :
l
l
Les ordinateurs hébergeant Tableau Server et la source de données se trouvent dans
des domaines distincts.
Les utilisateurs Tableau Server se trouvent dans un domaine distinct de Tableau Server
ou de la source de données.
Vérifier les paramètres de Tableau Service
Permet de vérifier si les bonnes valeurs de Connexion et de Démarrage ont été attribuées aux
services de Tableau. Si vous exécutez une installation distribuée de Tableau Server, appliquez
ces étapes sur les postes utilisateurs et sur le serveur principal.
1. Connectez-vous en tant qu'administrateur à l'ordinateur exécutant Tableau Server.
2. Depuis l'ordinateur qui héberge Tableau Server, sélectionnez Démarre > Panneau de
configuration > Outils d'administration > Gestion de l'ordinateur > Services et
applications > Services.
3. Ouvrez Services et applications, puis cliquez sur Services. Vérifiez que les services
suivants sont définis sur les paramètres appropriés :
Nom de
service
FLEXnet
Licensing
Service
Connexion
secondaire
Tableau Server
(tabsvc)
Tablicsrv
Valeur Connexion
Système local
Valeur
Démarrage
&Manuel
Système local
Automatique
<domain>\<username> Il s'agit du compte Automatique
Exécuter en tant qu'utilisateur. Voir cidessous.
Système local
Automatique
Modification de la valeur Connexion
Pour remplacer la valeur Connexion pour Tableau Server (tabsvc) par le compte Exécuter en
tant qu’utilisateur :
1. Dans la fenêtre Services, arrêtez le service Tableau Server en cliquant avec le bouton
droit de la souris sur Tableau Server (tabsvc) et en sélectionnant Arrêter.
2. Sélectionnez Démarrer > Tous les programmes > Tableau Server > Configurer
Tableau Server.
3. Dans l'onglet Général, entrez le domaine, le nom d'utilisateur et le mot de passe pour le
compte Exécuter en tant qu'utilisateur de Tableau Server.
4. Cliquez sur OK, puis redémarrez Tableau Server (tabsvc).
Préparer la stratégie de sécurité locale
Si votre compte Exécuter en tant qu'utilisateur n'est pas administrateur sur la machine Tableau
Server (serveur principal et utilisateur si vous exécutez une installation distribuée), vous devez
élaborer la stratégie de sécurité de votre machine de façon à ce que le compte Exécuter en
tant qu'utilisateur Tableau Server puisse se connecter à la machine en tant que service et
puisse apporter des modifications de configuration. Pour ce faire, procédez comme suit :
1. Sélectionnez Démarrer > Panneau de configuration > Outils d'administration >
Stratégie de sécurité locale.
2. Dans la fenêtre Paramètres de sécurité locaux, ouvrez Stratégies locales, surlignez
Attribution des droits utilisateur, cliquez avec le bouton droit de la souris sur Ouvrir une
session en tant que service, puis sélectionnez Propriétés.
3. Dans la fenêtre Propriétés d'ouverture de session en tant que service, cliquez sur
Ajouter un utilisateur ou un groupe.
4. Entrez <domain>\<username> pour le compte Exécuter en tant qu'utilisateur de
Tableau Server (par exemple : MYCO\tableau_server), puis cliquez sur Vérifier
les noms.
5. Une fois correctement résolu, le compte est souligné. Cliquez sur OK.
6. Répétez ces étapes afin d'ajouter le compte Exécuter en tant que à la stratégie
Connexion locale.
7. Répétez ces étapes afin de supprimer le compte Exécuter en tant que de la stratégie
Refuser l'ouverture de session.
8. Cliquez sur OK pour fermer les fenêtres Paramètres de sécurité locaux.
Configurer des paramètres de connexion à des sources de données
Pour authentifier automatiquement vos utilisateurs lorsque le classeur auquel ils accèdent se
connecte à une source de données en direct authentifiée par NT, configurez votre connexion
de données Tableau avec l'option Utiliser la sécurité intégrée de Windows NT
sélectionnée :
Sécurité intégrée de Windows NT
S'authentifie à l'aide du compte Exécuter en
tant qu'utilisateur du serveur.
Nom d’utilisateur et mot de passe
Tous les utilisateurs Tableau Server sont
invités à spécifier des informations
d'authentification de base de données.
Paramètres du compte Exécuter en tant que à vérifier
Le compte Exécuter en tant qu'utilisateur nécessite des autorisations lui permettant de lire,
d'exécuter et, parfois, de modifier des fichiers. En fonction du compte que vous avez utilisé
comme point de départ, il est possible qu'il dispose déjà des autorisations appropriées.
Chaque fois que vous changez le compte "Exécuter en tant que" du serveur, vous devez vous
assurer qu'il est conforme aux exigences suivantes. Si vous exécutez une installation
distribuée, cela s'applique aux postes utilisateurs ainsi qu'au serveur principal.
Attribuer des autorisations Lire et Exécuter
Le compte sur lequel s'exécute le service Tableau Server doit disposer d'autorisations pour lire
et exécuter des fichiers. Lors de chaque modification du compte Exécuter en tant qu'utilisateur
du serveur, vérifiez ou configurez ce qui suit :
1. Depuis la machine qui héberge Tableau Server (et Tableau Worker, en cas d'installation
distribuée), cliquez avec le bouton droit de la souris sur Disque local (C:) dans
l'explorateur Windows, puis sélectionnez Propriétés.
2. Dans la fenêtre Propriétés du disque local (C:), sélectionnez l'onglet Sécurité.
3. Cliquez sur Edition, puis sur Ajouter.
4. Dans la boîte de dialogue Sélectionner les utilisateurs, Ordinateurs, Comptes de service
ou Groupes, saisissez le <domain>\<username> pour le compte Exécuter en tant
qu'utilisateur Tableau Server.N'utilisez pas le compte d'un groupe.
5. Cliquez sur Vérifier les noms pour résoudre le compte, puis sur OK pour confirmer.
6. Une fois le compte Exécuter en tant qu'utilisateur de Tableau Server surligné, vérifiez
qu'il dispose d'autorisations Lire & exécuter. La sélection de Lire & exécuter entraîne
automatiquement celle de Répertorier le contenu des dossiers et de Lire.
7. Cliquez sur OK pour quitter.
Attribuer des autorisations Modifier
Le compte doit également pouvoir effectuer des opérations telles que la création de fichiers
journaux. Vérifiez ou configurez ce qui suit :
1. Accédez aux dossiers suivants :
Windows Server 2003 32 bits : C:\Program Files\Tableau
Windows Server 2003 64 bits : C:\Program Files (x86)\Tableau\
Windows Server 2012, Windows Server 2008, Windows Vista, Windows 7, Windows 8 :
C:\ProgramData\Tableau\
2. Cliquez avec le bouton droit de la souris sur le dossier, sélectionnez Propriétés, puis
cliquez sur l’onglet Sécurité :
l
l
l
l
Cliquez sur Edition, puis sur Ajouter.
Entrez <domain>\<username> pour le compte Exécuter en tant qu'utilisateur
de Tableau Server.
Cliquez sur Vérifier les noms pour résoudre le compte, puis sur OK pour
confirmer.
Une fois le compte Exécuter en tant qu'utilisateur de Tableau Server surligné,
vérifiez qu'il dispose d'autorisations Modifier. La sélection de Modifier entraîne
l'attribution automatique de toutes les autorisations, à l'exception de Contrôle
total et de Autorisations spéciales :
3. Pour chaque dossier, dans l'onglet Sécurité des propriétés Tableau, cliquez sur Avancé
:
4. Dans la fenêtre Paramètres de sécurité avancés pour Tableau, cliquez sur Modifier les
autorisations.
5. Dans la boîte de dialogue Paramètres de sécurité avancés pour Tableau, surlignez le
compte Exécuter en tant qu'utilisateur et cochez la case Remplacer toutes les
autorisations d'objets enfants par des autorisations héritables de cet objet :
6. Cliquez sur OK pour appliquer les modifications à l'ensemble des sous-dossiers et des
fichiers. Cette opération peut prendre quelques minutes.
7. Cliquez sur OK pour confirmer les modifications, puis cliquez sur OK dans la boîte de
dialogue Tableau Properties.
Modifier les paramètres de registre
Les étapes suivantes sont optionnelles et ne se retrouvent pas dans la plupart des
environnements.Si le niveau de sécurité du registre est trop restrictif, accordez au compte
Exécuter en tant qu'utilisateur Tableau Server les droits en lecture et en écriture sur les
branches de registre suivantes :
l
HKEY_CURRENT_USER\Software\Tableau
and
l
machine 32-bit : HKEY_LOCAL_MACHINE\Software\Tableau
l
machine 64-bit : HKEY_LOCAL_MACHINE\Software\Wow6432Node\Tableau
Simulation de SQL Server
Il y a « simulation » lorsqu'un compte utilisateur agit au nom d'un autre. Vous pouvez configurer
Tableau et Microsoft SQL Server pour qu'ils effectuent une simulation pour les utilisateurs de
base de données, de sorte que le compte de base de données SQL Server utilisé par
Tableau Server effectue des requêtes au nom des utilisateurs de base de données
SQL Server, lesquels sont également des utilisateurs Tableau.
Le principal avantage de cette fonctionnalité est qu'elle permet aux administrateurs de mettre
en place et de contrôler leur stratégie de sécurité des données dans un endroit spécifique :
leurs bases de données. Lorsque les utilisateurs de Tableau accèdent à une vue avec une
connexion en direct à une base de données SQL Server, la vue affiche uniquement ce que les
utilisateurs sont autorisés à voir. Autre avantage : les utilisateurs n'ont plus besoin de passer
par l'invite de connexion pour accéder à la vue. De plus, les éditeurs de classeur n'ont plus
besoin de dépendre de filtres spécifiques à l'utilisateur pour limiter le contenu affiché dans les
vues.
Utilisez les rubriques suivantes pour obtenir plus d'informations sur les éléments dont vous
devez disposer pour utiliser cette fonctionnalité.
Exigences de simulation
Pour utiliser la fonctionnalité, vous devez disposer des éléments suivants :
l
l
l
l
l
Connexions en direct à SQL Server uniquement : La simulation ne peut être
utilisée que pour des vues disposant d'une connexion en direct à une base de données
SQL Server (version 2005 ou ultérieure).
Comptes de base de données individuels : Toutes les personnes appelées à
accéder à la vue doivent disposer d'un compte individuel explicite dans la base de
données SQL Server à laquelle la vue est connectée. Les membres d'un groupe
Active Directory (AD) ne peuvent pas être simulés. Par exemple, si Jane Smith est
membre du groupe AD Ventes et que son administrateur de base de données ajoute ce
groupe à la base de données SQL Server, Jane ne peut faire l'objet d’une simulation.
Informations d'identification et type d'authentification correspondants : Les
informations d'authentification de tous les comptes d'utilisateurs de Tableau ainsi que
leur type d'authentification doivent correspondre aux éléments présents dans la base de
données SQL Server. En d’autres termes, si le compte utilisateur Tableau Server de
Jane Smith est associé à un nom d'utilisateur MyCo\jsmith et que Tableau Server utilise
Active Directory pour authentifier les utilisateurs, son nom d'utilisateur dans la base de
données SQL Server doit également être MyCo\jsmith. De plus, SQL Server doit utiliser
Windows Integrated Authentication.
Prérequis SQL Server : Dans SQL Server, vous devez disposer d’une table de
sécurité de données (vue appliquant la sécurité des données) et exiger que vos
utilisateurs de base de données utilisent la vue.
Compte SQL SIMULATION : Vous devez disposer d’un compte de base de données
SQL Server associé à une autorisation SIMULATION pour les utilisateurs de base de
données ci-dessus. Il s'agit d’un compte associé au rôle sysadmin ou d'un compte
disposant d’une autorisation SIMULATION pour chaque compte utilisateur individuel
(voir l'article MSDN sur EXECUTE AS). Ce compte SQL Server doit également être l'un
des deux comptes concernant Tableau :
l
l
Compte Exécuter en tant qu'utilisateur de Tableau Server (consultez Simulation
avec un compte Exécuter en tant qu'utilisateur).
Compte de l'éditeur de classeurs (consultez Simulation avec des informations
d'identification SQL intégrées).
Fonctionnement de la simulation
Voici une illustration du fonctionnement de la simulation pour les utilisateurs de base de
données :
Dans l'illustration ci-dessus, Jane Smith (MyCo\jsmith) est une représentante commerciale de
la côte ouest et Henry Wilson (MyCo\hwilson) est chargé de la zone est. Dans la base de
données SQL Server, les autorisations concernant le compte de Jane (MyCo\jsmith) ne lui
permettent d'accéder qu'aux données de la côte ouest. Le compte d'Henry (MyCo\hwilson) ne
permet d'accéder qu'aux données de la côte est.
Une vue affichant des données concernant l'ensemble du pays a été créée. Elle dispose d'une
connexion en direct à une base de données SQL Server. Les utilisateurs se connectent à
Tableau Server et cliquent sur la vue. Tableau Server se connecte à SQL Server via un
compte de base de données avec une autorisation SIMULATION pour le compte de base de
données de chaque utilisateur. Ce compte agit au nom du compte de base de données de
chaque utilisateur.
Lorsque la vue s'affiche, elle est régie par les autorisations de bases de données individuelles
de chacun des utilisateurs : Jane ne visualise que les données de vente de la côte ouest alors
qu'Henry ne voit que celles de la côte est.
Simulation avec un compte Exécuter en tant qu'utilisateur
La simulation via un compte Exécuter en tant qu'utilisateur correspond à la méthode
recommandée pour effectuer une simulation. Le compte Exécuter en tant qu'utilisateur est un
compte AD que le service Tableau Server peut exécuter sur l'ordinateur hébergeant
Tableau Server (consultez Exécuter en tant qu'utilisateur). Ce même compte doit être associé
à une autorisation SIMULATION pour les comptes utilisateur de base de données de
SQL Server. Du point de vue de la sécurité des données, l'utilisation du compte Exécuter en
tant que de Tableau Server pour la simulation confère à l'administrateur la majeure partie du
contrôle.
Pour définir la simulation avec un compte Exécuter en tant qu'utilisateur :
1. Lorsque vous configurez Tableau Server dans le cadre de l'installation, sous Serveur
exécuté en tant qu'utilisateur, entrez le compte AD Exécuter en tant qu'utilisateur
associé à l'autorisation SIMULATION pour les comptes utilisateur. Sous Authentification
utilisateur, sélectionnez Utiliser Active Directory :
2. Cliquez sur OK pour terminer la configuration.
3. Créez un classeur dans Tableau Desktop. Lors de la création de la connexion de
données, sélectionnez Utiliser la sécurité intégrée de Windows NT pour la
connexion en direct du classeur à une base de données SQL Server :
4. Dans Tableau Desktop, publiez le classeur dans Tableau Server (Serveur > Publier
un classeur).
5. Dans la boîte de dialogue Publier, cliquez sur Authentification puis, dans la boîte de
dialogue Authentification, sélectionnez Simulation par compte Exécuter en tant que
du serveur dans la liste déroulante :
6. Cliquez sur OK.
7. Pour tester la connexion, connectez-vous à Tableau Server en tant qu'utilisateur.
Lorsque vous cliquez sur une vue, vous ne devez pas être invité à spécifier
d'informations d'authentification de base de données et ne devez voir que les données
que l'utilisateur est autorisé à visualiser.
Simulation avec des informations d'identification SQL intégrées
Vous pouvez également effectuer une simulation en invitant la personne publiant une vue à
intégrer les informations d'authentification de son compte SQL Server dans cette vue.
Tableau Server peut s'exécuter sous n'importe quel type de compte. Cependant, il utilise ces
informations de connexion fournies par l'éditeur pour se connecter à la base de données.
Cela peut se révéler être un choix approprié pour votre site si le compte gérant la simulation ne
peut pas être un compte AD et si vous êtes enclin à octroyer aux éditeurs de classeur un
compte associé à un niveau d'autorisation potentiellement élevé sur SQL Server.
Remarque :
Pour utiliser cette approche, Informations de connexion intégrées doit être activé dans
Tableau Server :
Pour effectuer une simulation avec le compte SQL d'un éditeur de classeur :
1. Dans Tableau Desktop, créez un classeur. Lors de la création de la connexion de
données, sélectionnez Utiliser un nom d'utilisateur et un mot de passe spécifiques pour
la connexion en direct du classeur à une base de données SQL Server :
2. Publiez le classeur dans Tableau Server (Serveur > Publier un classeur).
3. Dans la boîte de dialogue Publier, cliquez sur Authentification puis, dans la boîte de
dialogue Authentification, sélectionnez Simulation par mot de passe intégré dans la
liste déroulante :
4. Cliquez sur OK.
5. Pour tester la connexion, connectez-vous à Tableau Server en tant qu'utilisateur.
Lorsque vous cliquez sur une vue, vous ne devez pas être invité à spécifier
d'informations d'authentification de base de données et ne devez voir que les données
que l'utilisateur est autorisé à visualiser.
Ports TCP/IP
Le tableau suivant répertorie les ports utilisés par défaut par Tableau Server et ceux qui
doivent être disponibles pour la liaison. Si le pare-feu Windows est activé, Tableau Server
ouvre les ports nécessaires à votre place (pour les installations distribuées avec un poste
utilisateur s'exécutant sous Windows 7, reportez-vous à la Base de connaissances Tableau).
TYPE D'INSTALLATION
Port
Utilisé par ce
processus serveur...
80
Serveur d'applications.
X
gateway.public.port,
worker0.gateway.port
443
SSL Lorsque Tableau
Server est configuré
pour SSL, le serveur
d'applications redirige
les requêtes directement
sur ce port.
X
--
3729
Installation de Tableau
Server.
X
--
Tout Distribuée
Les serveurs Worker
Tableau dans des
environnements
3730- distribués et à
3731 disponibilité élevée (le
Tableau Server principal
n'écoute pas sur ces
ports).
X
Disponibilité
élevée
Paramètre
X
--
Serveur d'applications
(port de base 8000). Les
ports successifs
après 8000, jusqu'au
8000 - nombre de processus,
8059 sont utilisés. Par défaut,
Tableau Server s'installe
avec deux processus de
serveur d'applications
(ports 8000 et 8001).
X
wgserver.port
8060
Base de données
PostgreSQL.
X
pgsql.port
8061
Firebird.
X
firebird.port
TYPE D'INSTALLATION
Port
Utilisé par ce
processus serveur...
8062
Processus qui effectue
une exploration dans un
environnement réparti
configuré pour une
disponibilité élevée.
8080
Solr et Tomcat HTTP.
9090
Processus qui effectue
une réplication dans un
environnement réparti
configuré pour une
disponibilité élevée.
Tout Distribuée
Disponibilité
élevée
Paramètre
X
pgsql.initport
solr.port,
tomcat.http.port1
X
X
rsync.port
Serveur VizQL (port de
base 9100). Les ports
successifs après 9100,
jusqu'au nombre de
processus, sont
9100 également utilisés. Par
9199
défaut, Tableau Server
s'installe avec
deux processus VizQL
Server (ports 9100
et 9101).
X
vizqlserver.port
Serveur de données
(port de base 9700). Les
ports successifs après
9700, jusqu'au nombre
de processus, sont
9700 également utilisés. Par
9899
défaut, Tableau Server
s'installe avec
deux processus serveur
de données (ports 9700
et 9701).
X
dataserver.port
27000 Communication des
informations de licence
27009
X
1Ces paramètres doivent être définis sur la même valeur.
X
--
TYPE D'INSTALLATION
Port
Utilisé par ce
processus serveur...
Tout Distribuée
Disponibilité
élevée
Paramètre
entre le serveur
utilisateur et principal
dans des
environnements
distribués et à
disponibilité élevée.
Un port supplémentaire
est choisi de manière
dynamique pour la
communication des
informations de licence
entre le serveur
utilisateur et le serveur
principal dans des
environnements
distribués et à
disponibilité élevée.
Vous pouvez également
spécifier un port fixe
(27010 recommandé).
Consultez la Base de
connaissances Tableau
pour en savoir plus.
Moteur de données.
Tableau Server s'installe
avec un processus
27042 serveur de données. Il
ne peut y avoir qu'un
seul moteur de données
actif par déploiement.
Initialisation du moteur
de données dans un
27043 environnement réparti
configuré pour une
disponibilité élevée.
X
X
X
--
dataengine.port
X
Modifier les ports par défaut
Vous pouvez modifier les ports par défaut utilisés par les processus Tableau Server à l'aide de
l'outil d'administration en ligne de commande, tabadmin. Par exemple, le port par défaut pour
le processus de serveur d'applications (wgserver) est 8000. Vous pouvez utiliser le
paramètre tabadmin workerX.wgserver.port pour le remplacer par un autre port. Suivez
les étapes ci-dessous pour modifier la configuration des ports Tableau Server. Si vous activez
les ports JMX du serveur, consultez Activer les ports JMX
1. Ouvrez une invite de commande en tant qu'administrateur et entrez les éléments
suivants :
cd “C:\Program Files (x86)\Tableau\Tableau Server\8.0\bin”
2. Modifiez une valeur de port en entrant la commande suivante :
tabadmin set <workerX>.<parameter> <new port value>
Dans la commande ci-dessus, <workerX> fait référence à la machine dont vous voulez
modifier le port, <parameter> est l'une des valeurs figurant dans le tableau ci-dessous
(le port d'un processus de serveur, comme wgserver.port) et <new port
value> est le nouveau numéro de port que vous souhaitez voir utiliser par le processus
de serveur. Si Tableau Server s'exécute sur une machine, <workerX> est worker0.
Si vous exécutez un cluster, worker0 est le serveur principal, worker1 est votre
premier serveur utilisateur, worker2 est votre deuxième, et ainsi de suite. Dans ce
dernier cas, il vous faudrait exécuter la commande (à partir d'une invite de commande
sur le serveur principal) une fois pour chaque machine du cluster.
Voici un exemple qui définit le port sur le serveur principal ou un serveur autonome sur
8020 pour le processus de serveur d'applications (wgserver) :
tabadmin set worker0.wgserver.port 8020
L'exemple suivant définit le port pour un cluster de 3 machines (un serveur principal et
deux postes utilisateur) sur 9200 pour le processus de serveur VizQL.
tabadmin set worker0.vizqlserver.port 9200
tabadmin set worker1.vizqlserver.port 9200
tabadmin set worker2.vizqlserver.port 9200
Vous pouvez utiliser les paramètres suivants pour modifier les ports correspondants.
Reportez-vous à Ports TCP/IP pour obtenir une liste complète des paramètres
tabadmin pouvant être définis :
Port à modifier Paramètre
80
gateway.public.port, worker0.gateway.port
8000
wgserver.port
8060
pgsql.port
8080
solr.port, tomcat.http.port1
9100
vizqlserver.port
9700
dataserver.port
3. Une fois que vous avez apporté les modifications nécessaires à la configuration du port,
redémarrez Tableau Server en entrant la commande suivante :
tabadmin restart
1Ces paramètres doivent être définis sur la même valeur.
Aucun utilisateur n'a accès au serveur pendant son redémarrage. Assurez-vous de
prévenir vos utilisateurs de l'arrêt de fonctionnement avant d'effectuer cette opération ou
planifiez la maintenance pendant les heures de fermeture.
Activer les ports JMX
Pour vous aider à résoudre un problème sur Tableau Server, le support technique Tableau
peut vous demander d’activer les ports JMX. Ces ports peuvent être utiles pour la surveillance
et la résolution des problèmes, généralement avec un outil comme JConsole.
Pour activer les ports JMX sur Tableau Server :
1. Arrêtez le serveur.
2. Entrez la commande suivante :
tabadmin set service.jmx_enabled true
3. Entrez la commande configure :
tabadmin configure
4. Démarrez le serveur.
Liste des ports JMX
Voici la liste des ports JMX. Par défaut, ils sont tous désactivés. Une fois activés, ces ports
peuvent être utilisés pour tout type d’installation : un seul serveur, environnement distribué,
disponibilité élevée :
Port
Utilisé par ce processus serveur...
8300 8359
Serveur d’applications JMX. Déterminé par le(s) port(s) du
-serveur d'applications + 300.
8550
Moniteur du backgrounder JMX. Déterminé par le port du
backgrounder inutilisé de 8250 + 300.
--
9095
Moniteur de service JMX.
svcmonitor.jmx.port
9400 9499
Serveur VizQL JMX. Déterminé par le(s) port(s) du
serveur VizQL + 300.
--
10000 - Serveur de données JMX. Déterminé par le(s) port(s) du
10299 serveur de données + 300.
Paramètre
--
Détermination des ports JMX
Les ports JMX pour le serveur d’applications (8300 - 8359), le backgrounder (8550), le serveur
VizQL (9400 - 9599) et le serveur de données (10000 - 10299) sont attribués à l’aide de la
formule « port de base + 300 » (consultez Ports TCP/IP pour obtenir la liste des ports de base
par défaut). En outre, s'il existe plusieurs instances d'un même processus, chacune aura un
port JMX. Par exemple, si vous configurez Tableau Server pour qu'il exécute quatre instances
du processus de serveur d'applications, les ports 8000 (port de base par défaut), 8001, 8002
et 8003 sont utilisés. Les ports JMX du serveur d'applications 8300 (port de base + 300), 8301,
8302 et 8303 sont alors liés à leurs instances de processus respectives.
Même s'ils ne sont pas directement utilisés par Tableau Server, si un port JMX est en cours
d'utilisation par une autre application, les processus Tableau Server ne fonctionneront pas. De
plus, il n'est pas possible de modifier directement les ports JMX à l'aide de tabadmin. Pour
modifier un port JMX, il faut modifier le port de base correspondant à son processus. En
d'autres termes, si le port 10000 n'est pas disponible pour le processus JMX du serveur de
données, utilisez la commande tabadmin (comme décrite dans Modifier les ports par défaut)
pour modifier le port de base du serveur de données de 9700 à 9800. Cela déplacera le port
JMX du serveur de données sur 11000.
Le processus du backgrounder est unique en ce sens qu'il n'utilise pas son port de base de
8250, mais que ce numéro de port sert à déterminer son port JMX de 8550 (8250 + 300).
Pour réduire les risques de sécurité, il est conseillé de configurer votre pare-feu pour bloquer le
trafic extérieur vers les ports JMX.
Restaurer la valeur par défaut d'un port
Pour restaurer la valeur par défaut d'un port, suivez la procédure suivante :
1. Ouvrez une invite de commande en tant qu'administrateur et entrez les éléments
suivants :
cd “C:\Program Files (x86)\Tableau\Tableau Server\8.0\bin”
2. Restaurez la valeur de port par défaut en entrant la commande suivante :
tabadmin set <workerX>.<parameter> --default
Si Tableau Server s'exécute sur une machine, <workerX> est worker0. Si vous
exécutez un cluster, worker0 est le serveur principal, worker1 est votre premier
serveur utilisateur, worker2 est votre deuxième, et ainsi de suite.
En voici un exemple :
tabadmin set worker0.wgserver.port --default
3. Redémarrez Tableau Server en entrant la commande :
tabadmin restart
tabcmd
L'utilitaire tabcmd est l'un des deux outils de ligne de commande qui s'installent avec Tableau
Server (l'autre est tabadmin). Les commandes fournies avec tabcmd peuvent vous aider à
automatiser les tâches récurrentes, telles que la publication de classeurs en lots ou
l'administration des utilisateurs et des groupes. L'utilitaire tabcmd s'installe dans le dossier Bin
de Tableau Server (C:\Program Files\Tableau Server\8.0\bin), mais vous pouvez également
installer et utiliser tabcmd depuis une autre machine. Consultez les rubriques ci-dessous pour
en savoir plus :
Installation de tabcmd
L'utilitaire de ligne de commande de tabcmd s'installe par défaut avec Tableau Server et peut
être exécuté à partir du répertoire bin du serveur (par exemple, C:\Program Files (x86)
\Tableau\Tableau Server\8.0\bin). Pour une meilleure flexibilité d'administration, le
programme peut également être installé sur une autre machine.
Pour installer tabcmd :
1. Accédez au répertoire extras dans Tableau Server :
32 bits : C:\Program Files\Tableau\Tableau Server\8.0\extras\TabcmdInstaller.exe
64 bits : C:\Program Files (x86)\Tableau\Tableau
Server\8.0\extras\TabcmdInstaller.exe
2. Copiez TabcmdInstaller.exe sur votre ordinateur, à l'emplacement où vous souhaitez
l'installer.
3. Double-cliquez sur le fichier TabcmdInstaller.exe pour l'exécuter.
4. Suivez les instructions pour installer tabcmd. Parce que tabmd est un outil de ligne de
commande, et en raison de certaines restrictions posées par le système d'exploitation
Windows, Tableau recommande d'installer tabcmd dans son propre répertoire tabcmd à
la racine du disque C:\ (C:\tabcmd).
Le fait d'exécuter le programme d'installation de tabmd n'ajoute pas automatiquement celui-ci
à la variable PATH de Windows. Vous devez soit appeler explicitement tabcmd en utilisant son
chemin complet, soit ajouter son répertoire à la variable PATH.
Utilisation de tabcmd
La première étape pour utiliser tabcmd est d'ouvrir l'invite de commande en tant
qu'administrateur. Ensuite, vous devez accéder au répertoire bin de Tableau Server (par
exemple, C:\Program Files (x86)\Tableau\Tableau Server\8.0\bin) ou inclure cet emplacement
dans vos commandes.
Pour utiliser tabcmd afin de réaliser des tâches dans Tableau Server, vous devez établir une
session serveur authentifiée. La session identifie le serveur Tableau et l'utilisateur Tableau
Server qui exécute la session. Vous pouvez tout d'abord démarrer une session, puis spécifier
votre commande, ou vous pouvez démarrer une session et exécuter une commande en même
temps. L'exemple suivant présente le démarrage d'une session avec une instance de Tableau
Server nommée tabserver.myco.com :
tabcmd login -s http://tabserver.myco.com -u admin -p [email protected]!
Voici maintenant une commande pour supprimer un classeur nommé Sales_Workbook :
tabcmd delete "Sales_Workbook"
Voici comment réussir toute la procédure expliquée ci-dessus en une seule commande-notez
que vous n'aurez pas besoin de login :
tabcmd delete "Sales_Workbook" -s http://tabserver.myco.com -u
admin -p [email protected]!
Une instance Tableau Server peut héberger plusieurs sites. Lorsqu'un classeur se trouve sur
le site par défaut d'un serveur multisite, vous n'avez pas besoin de préciser qu'il s'agit du site
par défaut, la commande ci-dessus est suffisante. Cependant, si la commande s'applique à un
élément d'un site autre que celui par défaut, vous devez spécifier l'ID du site concerné
(reportez-vous à la rubrique login). Voici la même commande pour un classeur se trouvant sur
le site des ventes de la côte Ouest (ID du site wsales) :
tabcmd delete "Sales_Workbook" -s http://tabserver.myco.com -t
wsales -u admin -p [email protected]!
Les options -s, -t, -u et -p figurent parmi les variables globales de tabcmd, ce qui signifie
qu'elles peuvent être employées avec n'importe quelle commande.
Lorsque la commande s'exécute correctement, tabcmd renvoie un code d'état égal à zéro. Un
message d'erreur complet pour les codes d'état non égaux à zéro est imprimé sur stderr. De
plus, des messages informatifs ou de progression peuvent être imprimés sur stdout. Un journal
complet nommé tabcmd.log (incluant les messages de débogage, de progression et d'erreur)
est enregistré dans :
l
Windows Server 2012, Windows Server 2008 R2, Windows Vista, Windows 7,
Windows 8 : C:\Users\<username>\AppData\Roaming\Tableau
l
Windows Server 2003 : C:\Documents and Settings\<username>\Application
Data\Tableau
Options générales de tabcmd
Certaines options sont communes à toutes les commandes. Le tableau ci-dessous répertorie
les options utilisées par toutes les commandes. Les options --server, --user et -password sont requises au moins une fois pour démarrer une session. Un jeton
d’authentification est enregistré de sorte que les commandes suivantes puissent être
exécutées sans inclure ces options. Ce jeton reste valide pendant cinq minutes après la
dernière commande qui l'utilise.
Option Option
(forme (forme
courte) longue)
Argument
Description
Affiche l'aide de la commande.
-h
--help
-s
--server
Tableau
Online URL
Requis au moins une fois pour
démarrer une session.
-u
--user
Tableau
Online nom
d'utilisateur
Requis au moins une fois pour
démarrer une session.
-p
-password
Tableau
Online mot
de passe
Requis au moins une fois pour
démarrer une session. Vous pouvez
également utiliser l'option -P.
-P
Permet d'enregistrer le mot de passe
-dans le fichier donné au lieu de la ligne
password- nomfichier.txt
de commande pour une plus grande
file
sécurité.
-t
--site
Nom de site
Tableau
Server
-x
--proxy
Hôte:Port
Utilisez le site Tableau Server spécifié.
Si vous ne spécifiez aucun site, le site
Par défaut est utilisé. Cela ne
s'applique qu'aux serveurs multisites.
Utilise le proxy HTTP spécifié.
--noprompt
Lorsque cette option est spécifiée, la
commande ne demande pas de mot de
passe. Si aucun mot de passe valide
n'est fourni, la commande échoue.
--noproxy
Lorsque cette option est spécifiée,
aucun proxy HTTP n'est utilisé.
--nocertcheck
Lorsque cette option est spécifiée, le
certificat SSL n'est pas validé.
--[no-]
Lorsque cette option est spécifiée,
Option Option
(forme (forme
courte) longue)
Argument
Description
cookie
l'identifiant de la session est enregistré
lors de la connexion afin que les
commandes suivantes n'aient pas à se
connecter. Utilisez le préfixe no- pour
ne pas enregistrer l'identifiant de
session. Par défaut, la session est
enregistrée.
--timeout secondes
Permet d'attendre le nombre spécifié
de secondes afin que le serveur
termine le traitement de la commande.
Par défaut, le processus s'interrompt
au bout de 30 secondes.
Commandes de tabcmd
Cette section présente les différentes commandes pouvant être utilisées par l'outil de ligne de
commande tabcmd :
addusers nom-groupe
creategroup nom-groupe
createproject nom-projet
createsite nom-site
createsiteusers nomfichier.csv
createusers nomfichier.csv
delete nom-classeur ou nom-sourcedonnées
deletegroup nom-groupe
deletesite nom-site
deleteusers nomfichier.csv
editsite nom site
export
get url
listsites
login
logout
publier
nomfichier.twb
(x),
nomfichier.tds
(x) ou
nomfichier.tde
refreshextracts
nom-classeur
ou nomsourcedonnées
removeusers
nom-groupe
runschedule
nomprogrammation
set paramètre
syncgroup
nom-groupe
version
addusers nom-groupe
Ajoute les utilisateurs répertoriés dans l'argument --users au groupe portant le nom-groupe
donné.
Exemple
tabcmd addusers "Development" --users "users.csv"
Option
Option (forme
(forme
longue)
courte)
--users
Argument
Description
Ajoute les utilisateurs du fichier
donné au groupe spécifié. Le
fichier doit se composer d'une
simple liste avec un nom
d'utilisateur par ligne. Les
nomfichier.csv
utilisateurs devraient déjà avoir
été créés sur Tableau Online.
Voir également Importation
d’utilisateurs depuis un fichier
CSV.
--[no-]complete
Lorsqu'elle est définie sur
complete, cette option
requiert que toutes les lignes
soient valides pour que les
modifications prennent effet.
Sinon, --complete est
utilisé.
creategroup nom-groupe
Crée un groupe portant le nom donné. Utilisez les commandes addusers (groupes locaux) et
syncgroup (groupes Active Directory) pour ajouter des utilisateurs après la création du
groupe.
Exemple
tabcmd creategroup "Development"
createproject nom-projet
Crée un projet portant le nom donné.
Exemple
tabcmd createproject -n "Quarterly_Reports" -d "Workbooks showing
quarterly sales reports."
Option
(forme
courte)
Option (forme
longue)
Argument Description
-n
--name
nom
-d
-Indiquez une description pour
description
description
le projet.
Spécifiez le nom du projet que
vous souhaitez créer.
createsite nom-site
Crée un site portant le nom donné.
Exemples
Créez un site nommé Ventes de la côte ouest. Cela entraîne la création automatique d'un ID
de site de WestCoastSales, un espace de stockage illimité pour le site, et la possibilité pour
les administrateurs d'ajouter et de supprimer des utilisateurs :
tabcmd createsite "West Coast Sales"
Créez un site nommé West Coast Sales avec un ID de site de wsales :
tabcmd createsite "West Coast Sales" -r "wcoast"
Empêchez les administrateurs du site d'y ajouter des utilisateurs :
tabcmd createsite "West Coast Sales" --no-site-mode
Définissez un espace de stockage, en Mo :
tabcmd createsite "West Coast Sales" --storage-quota 100
Option
Option
(for(forme
me
longue)
courte)
Argument
Description
-r
--url
ID du site
Utilisé dans les URL pour spécifier le site. Différent du
nom du site.
-userquota
nombre
d'utilisateurs
Nombre maximum d'utilisateurs pouvant être ajoutés au
site.
-[no-]
Autorise ou refuse le droit aux administrateurs de site
d'ajouter des utilisateurs au site ou d'en supprimer.
Option
Option
(for(forme
me
longue)
courte)
Argument
Description
sitemode
-storag- nombre de
eMo
quota
En Mo, le volume de classeurs, extraits et sources de
données pouvant être stockés sur le site.
createsiteusers nomfichier.csv
Cette commande permet d’autoriser les administrateurs de site à ajouter des utilisateurs à un
site. Cela permet de créer des utilisateurs pour le site actuel en utilisant le fichier CSV (valeurs
séparées par des virgules) donné. Le fichier peut contenir les colonnes suivantes, dans l'ordre
indiqué ci-dessous :
1. Username
2. Password
3. Full Name
4. License Level (interactor/viewer/unlicensed)
5. Administrator (site/none)
6. Publisher (yes/true/1 ou no/false/0)
Le fichier peut contenir moins de colonnes. Par exemple, il peut se composer d'une simple liste
avec un nom d'utilisateur par ligne. Lorsque le serveur utilise l'authentification Active Directory,
la colonne Password est ignorée. Des guillemets droits peuvent être utilisés si une valeur
contient des virgules. Pour plus d'informations, reportez-vous à Importation d’utilisateurs
depuis un fichier CSV.
Exemple
tabcmd createsiteusers "users.csv" --license "Interactor" -publishers
Option Option
(forme (forme
courte) longue)
Argument
Description
--nowait
Permet de ne pas attendre que les
tâches asynchrones soient
terminées.
--silentprogress
Permet de ne pas afficher les
messages de progression pour les
tâches asynchrones.
--license
--admintype
Définit le niveau de licence par
Interactor
défaut pour tous les utilisateurs. Ce
, Viewer ou
paramètre peut être remplacé par la
Unlicensed
valeur du fichier CSV.
Site ou
None
Attribue ou retire les droits
d'administration du site à tous les
utilisateurs dans le fichier CSV. Ce
paramètre peut être outrepassé par
la valeur contenue dans le fichier
CSV. Pour les nouveaux
utilisateurs, la valeur par défaut est
None et pour les utilisateurs
existants, elle reste inchangée. Vous
ne pouvez pas créer un
administrateur système ou modifier
les droits d'un administrateur
système avec la commande
createsiteusers (utilisez plutôt
createusers).
--[no-]
publishers
Affecte ou supprime le droit de
publication pour tous les utilisateurs
du fichier CSV par défaut. Ce
paramètre peut être outrepassé par
la valeur contenue dans le fichier
CSV. Pour les nouveaux
utilisateurs, la valeur par défaut est
no et pour les utilisateurs existants,
elle reste inchangée.
--[no-]
complete
Ce paramètre définit si toutes les
lignes doivent être valides pour que
les modifications prennent effet.
L'option --complete est utilisée
par défaut.
createusers nomfichier.csv
Crée les utilisateurs répertoriés dans le fichier CSV (valeurs séparées par des virgules) donné.
Seuls les administrateurs système peuvent utiliser cette commande. Le fichier peut contenir les
colonnes suivantes, dans l'ordre indiqué ci-dessous :
1. Username
2. Password
3. Full Name
4. License Level (interactor/viewer/unlicensed)
5. Administrator (system/site/none)
6. Publisher (yes/true/1 ou no/false/0)
Le fichier peut contenir moins de colonnes. Par exemple, il peut se composer d'une simple liste
avec un nom d'utilisateur par ligne. Lorsque le serveur utilise l'authentification Active Directory,
la colonne Password doit être vide. Des guillemets droits peuvent être utilisés si une valeur
contient des virgules. Consultez Importation d’utilisateurs depuis un fichier CSV pour plus
d'informations.
Exemple
tabcmd createusers "users.csv" --license "Interactor" -publishers
Option Option
(forme (forme
courte) longue)
Argument
Description
--nowait
Permet de ne pas attendre que les
tâches asynchrones soient
terminées.
--silentprogress
Permet de ne pas afficher les
messages de progression pour les
tâches asynchrones.
--license
Définit le niveau de licence par défaut
Interactor
pour tous les utilisateurs. Ce
, Viewer ou
paramètre peut être remplacé par la
Unlicensed
valeur du fichier CSV.
--admintype
System,
Site ou
None
Affecte ou supprime le droit Admin
pour tous les utilisateurs du fichier
CSV par défaut. Ce paramètre peut
Option Option
(forme (forme
courte) longue)
Argument
Description
être outrepassé par la valeur
contenue dans le fichier CSV. Pour
les nouveaux utilisateurs, la valeur
par défaut est None et pour les
utilisateurs existants, elle reste
inchangée.
--[no-]
publishers
Affecte le droit de publication à tous
les utilisateurs du fichier CSV par
défaut. Ce paramètre peut être
outrepassé par la valeur contenue
dans le fichier CSV. Pour les
nouveaux utilisateurs, la valeur par
défaut est no et pour les utilisateurs
existants, elle reste inchangée.
--[no-]
complete
Requiert que toutes les lignes soient
valides pour que les modifications
prennent effet. L'option -complete est utilisée par défaut.
delete nom-classeur ou nom-sourcedonnées
Supprime le classeur ou la source de données spécifié du serveur. Cette commande utilise le
nom du classeur ou de la source de données tel qu'il est spécifié sur le serveur, et non le nom
du fichier lors de sa publication.
Exemple
tabcmd delete "Sales_Analysis"
Option Option
(forme (forme
courte) longue)
-r
--project
Argument Description
Nom du
projet
--workbook Nom de
Nom du projet contenant le classeur ou
la source de données que vous
souhaitez supprimer. Si aucun nom
n'est spécifié, le projet « Par défaut »
est utilisé.
Nom du classeur que vous souhaitez
Option Option
(forme (forme
courte) longue)
Argument Description
classeur
Nom de la
-source de
datasource
données
supprimer.
Nom de la source de données que vous
souhaitez supprimer.
deletegroup nom-groupe
Supprime le groupe portant le nom-groupe donné sur le serveur.
Exemple
tabcmd deletegroup "Development"
deletesite nom-site
Supprime le site portant le nom de site donné sur le serveur.
Exemple
tabcmd deletesite "Development"
deleteusers nomfichier.csv
Supprime les utilisateurs répertoriés dans le fichier CSV (valeurs séparées par des virgules)
donné. Le fichier doit se composer d'une simple liste avec un nom d'utilisateur par ligne.
Exemple
tabcmd deleteusers "users.csv"
Option Option
(forme (forme
courte) longue)
--[no-]
complete
Argument Description
Lorsqu'elle est définie sur --complete,
cette option requiert que toutes les lignes
soient valides pour que les modifications
prennent effet. Sinon, --complete est
utilisé.
editsite nom site
Cette commande permet de changer le nom d'un site ou le nom de son dossier Web. Elle
permet également d'autoriser ou de refuser le droit aux administrateurs de site d'ajouter et
supprimer des utilisateurs. Si les administrateurs de site disposent des droits de gestion des
utilisateurs, vous pouvez définir le nombre d'utilisateurs qu'ils peuvent ajouter à un site.
Exemples
tabcmd editsite wc_sales --site-name "West Coast Sales"
tabcmd editsite wc_sales --site-id "wsales"
tabcmd editsite wsales --status ACTIVE
tabcmd editsite wsales --user-quota 50
Option
(forme
longue)
Argument
Description
--sitename
Nouveau nom du
site
Le nom du site qui s'affiche.
--siteid
L'ID de site vers
lequel modifier le
site
Utilisé dans l'URL pour identifier le site de
manière unique.
--userquota
Nombre
d'utilisateurs
Nombre maximum d'utilisateurs pouvant être
membres du site.
--[no-]
sitemode
--status
Autorisez ou empêchez les administrateurs
du site d'y ajouter des utilisateurs.
ACTIF ou
SUSPENDU
-storage- Nombre de Mo
quota
Active ou suspend un site.
En Mo, le volume de classeurs, extraits et
sources de données pouvant être stockés sur
le site.
export
Exporte une vue ou un classeur à partir de Tableau Online et l'enregistre dans un fichier. Lisez
les points suivants avant d'utiliser cette commande :
l
l
Autorisations : Pour pouvoir exporter, vous devez bénéficier de l'autorisation
d'Exportation d'une image. Par défaut, la valeur de cette autorisation est définie sur
Autorisée ou Héritée pour tous les rôles, mais elle peut être définie par classeur ou par
vue.
La vue, le classeur ou les données à exporter : Vous pouvez les définir avec la
chaîne "workbook/view" telle qu'elle apparaît dans l'URL du classeur ou de la vue.
Le seul nom du fichier ne suffit cependant pas. Par exemple, pour exporter l'exemple de
vue Tableau intitulé Investment Growth du classeur Finance, vous devez utiliser la
chaîne Finance/InvestmentGrowth. Utilisez l'option -t <site_id> si le
serveur exécute plusieurs sites et que la vue ou le classeur se trouve sur un site autre
que le site par défaut.
Pour exporter un classeur, vous devez également inclure un nom de vue valide à la
chaîne. Pour exporter le classeur Finance de l'exemple précédent, vous devez utiliser la
chaîne Finance/InvestmentGrowth. Enfin, pour exporter un classeur, l'option
Afficher les feuilles sous forme d'onglets doit être sélectionnée dans la boîte de
dialogue Publier de Tableau Desktop au moment de sa publication.
l
l
l
Format du fichier sauvegardé: Les formats proposés dépendent du contenu exporté.
Un classeur ne peut être exporté qu'en PDF, en utilisant l'argument --fullpdf . Une
vue peut être exportée au format PDF (--pdf) et PNG (--png). Vous pouvez
également exporter les données qu'elle contient dans un fichier CVS (--csv).
Nom et emplacement du fichier sauvegardé (facultatif) : Si vous ne définissez pas
de nom pour le fichier, celui-ci sera nommé automatiquement à partir du nom de la vue
ou du classeur. Si vous ne définissez pas d'emplacement, le fichier sera sauvegardé
dans le répertoire de travail courant. Vous pouvez également spécifier un chemin absolu
ou relatif au répertoire de travail courant.
Objets de page Web du tableau de bord non inclus dans les exports PDF : Un
tableau de bord peut inclure, au choix, un objet de page Web. Si vous réalisez l'export en
PDF d'un tableau de bord qui contient un objet de page Web, celui-ci ne sera pas inclus
dans le fichier PDF.
Effacement du cache pour utiliser des données en temps réel
Vous pouvez éventuellement ajouter le paramètre URL ?:refresh=yes pour forcer une
requête de rafraîchissement des données au lieu de demander les résultats du cache. Si vous
utilisez tabcmd avec votre propre script et que la commande de rafraîchissement de
l'URL est très utilisée, cela peut avoir un impact négatif sur les performances. Il est
recommandé d'utiliser uniquement la commande de rafraîchissement lorsque vous avez
besoin des données en temps réel—par exemple, sur un tableau de bord unique au lieu d'un
classeur entier.
Exemples
Vues
tabcmd export "Q1Sales/Sales_Report" --csv -f "Weekly-Report"
tabcmd export -t Sales "Sales/Sales_Analysis" --pdf -f
"C:\Tableau_Workbooks\Weekly-Reports"
tabcmd export "Finance/InvestmentGrowth" --png
tabcmd export "Finance/InvestmentGrowth?:refresh=yes" --png
Classeurs
tabcmd export "Q1Sales/Sales_Report" --fullpdf
tabcmd export -t Sales "Sales/Sales_Analysis" --fullpdf -pagesize tabloid -f "C:\Tableau_Workbooks\Weekly-Reports"
Option Option
(forme (forme
courte) longue)
Argument
Description
-f
Nom du fichier
enregistré
Enregistre le fichier avec le
nom donné.
--filename
--csv
Disponible pour les vues
uniquement. Exportez les
données de la vue au
format CSV.
--pdf
Disponible pour les vues
uniquement. Permet
d'exporter au format PDF.
--png
Disponible pour les vues
uniquement. Permet
d'exporter en tant qu'image
au format PNG.
--fullpdf
Disponible pour les
classeurs uniquement.
Permet d'exporter au
format PDF. L'option
Afficher les feuilles sous
forme d'onglets doit être
activée au moment de la
publication du classeur.
-landscape,
pagelayout portrait
Définit l'orientation de page
du PDF exporté. Si cette
option n'est pas définie, les
paramètres Tableau
Desktop seront utilisés.
Option Option
(forme (forme
courte) longue)
Argument
Description
unspecified,
letter, legal,
note folio,
tabloid,
Définit la taille de page du
--pagesize ledger,
PDF exporté. La valeur par
statement,
défaut est letter.
executive, a3,
a4, a5, b4, b5,
quatro
--width
Nombre de pixels
Définit la largeur. La valeur
par défaut est 800 px.
--height
Nombre de pixels
Définit la hauteur. La valeur
par défaut est 600 px.
get url
Le fait d'utiliser une chaîne URL en tant qu'un de ses paramètres crée une requête HTTP de
type "GET" pour Tableau Online. Un fichier contenant le résultat de la requête est généré.
Lisez les points suivants avant d'utiliser cette commande :
l
l
l
Autorisations : Pour récupérer un fichier, vous devez disposer de l'autorisation
Télécharger/Enregistrer sur le Web sous. Par défaut, la valeur de cette autorisation
est définie sur Autorisée ou Héritée pour tous les rôles, mais elle peut être définie par
classeur ou par vue.
Extension du fichier : La chaîne URL du fichier que vous souhaitez récupérer doit
préciser l'extension du fichier ("/views/Finance/InvestmentGrowth.pdf", par
exemple). L'extension (par exemple, .pdf) détermine la nature du fichier généré. Pour
une vue, vous pouvez utiliser les formats PDF, PNG, CSV (données uniquement), ou
XML (informations uniquement). Un classeur peut être enregistré au format TWB ou
TWBX. Pour trouver quelle extension utiliser, vous pouvez ouvrir un navigateur Web
pour chercher l'élément qui vous intéresse sur Tableau Online et ajouter l'extension du
fichier à la fin de l'URL.
Nom et emplacement du fichier sauvegardé (facultatif) : Le nom spécifié pour
l'option --filename doit inclure une extension. Si vous ne fournissez pas de nom ni
d'extension de fichier, ceux-ci seront obtenus à partir de la chaîne URL. Si vous ne
définissez pas d'emplacement, le fichier sera sauvegardé dans le répertoire de travail
courant. Vous pouvez également spécifier un chemin absolu ou relatif au répertoire de
travail courant.
l
taille PNG (facultatif) : Si le fichier enregistré est au format PNG, vous pouvez en
spécifier la taille, en pixels, dans l'URL.
Effacement du cache pour utiliser des données en temps réel
Vous pouvez éventuellement ajouter le paramètre URL ?:refresh=yes pour forcer une
requête de rafraîchissement des données au lieu de demander les résultats du cache. Si vous
utilisez tabcmd avec votre propre script et que la commande de rafraîchissement de
l'URL est très utilisée, cela peut avoir un impact négatif sur les performances. Il est
recommandé d'utiliser uniquement la commande de rafraîchissement lorsque vous avez
besoin des données en temps réel—par exemple, sur un tableau de bord unique au lieu d'un
classeur entier.
Exemples
Vues
tabcmd get "/views/Sales_Analysis/Sales_Report.png" --filename
"Weekly-Report.png"
tabcmd get "/views/Finance/InvestmentGrowth.pdf" -f
"Q1Growth.pdf"
tabcmd get "/views/Finance/InvestmentGrowth.csv"
tabcmd get "/views/Finance/InvestmentGrowth.png?:size=640,480" -f
growth.png
tabcmd get "/views/Finance/InvestmentGrowth.png?:refresh=yes" -f
growth.png
Classeurs
tabcmd get "/workbooks/Sales_Analysis.twb" -f "C:\Tableau_
Workbooks\Weekly-Reports.twb"
tabcmd get "/workbooks/Sales.xml"
Autre
tabcmd get "/users.xml" --filename "UserList.xml"
Option
(forme
courte)
Option
(forme
longue)
Argument
Description
-f
--filename
Nom du fichier
enregistré
Enregistre le fichier avec
le nom donné.
listsites
Renvoie une liste des sites auxquels appartient l'utilisateur connecté.
Exemple
tabcmd listsites -u corman -pw [email protected]!
login
Connecte un utilisateur Tableau Online. Utilisez les options générales --server, --site, -username et --password pour créer une session. Si vous souhaitez vous connecter à
l'aide des mêmes informations que celles utilisées pour créer une session, spécifiez
simplement l'option --password. Le serveur et le nom d'utilisateur stockés dans le cookie
seront utilisés.
Si le serveur utilise un port autre qu'un port 80 (par défaut), il faudra l'indiquer.
Vous n'avez besoin de l'option --site (-t) que si le serveur exécute plusieurs sites et que
vous êtes connecté à un site autre que le site par défaut. Si vous n'en fournissez pas, un mot
de passe vous sera demandé. Si l'option --no-prompt est spécifiée et qu'aucun mot de
passe n'est fourni, la commande échoue.
Une fois connecté, la session reste ouverte jusqu'à son expiration sur le serveur ou jusqu'à
l'émission de la commande logout.
Exemple
Permet de vous connecter à Tableau Online en cours d'exécution sur votre machine en local :
tabcmd login -s http://localhost -u jsmith -p [email protected]!
Permet de vous connecter au site Sales sur un serveur "sales-server" :
tabcmd login -s http://sales-server -t Sales -u administrator -p
[email protected]!
tabcmd login -s http://sales-server:8000 -t Sales -u
administrator -p [email protected]!
Permet de vous connecter au site Sales sur un serveur "sales-server" au moyen de SSL :
tabcmd login -s https://sales-server -t Sales -u administrator -p
[email protected]!
Établit un proxy ou un port direct pour localhost :
tabcmd login --proxy myfwdproxyserver:8888 -s http://localhost -u
jsmith -p [email protected]!
Vous connecte au proxy inverse à l'aide de SSL :
tabcmd login -s https://myreverseproxy -u jsmith -p [email protected]!
Option Option
(forme (forme
courte) longue)
-s
Argument
URL de
--server Tableau
Online
ID de site
du site
Tableau
Server
Description
Si vous exécutez la commande
depuis l’ordinateur Tableau Server,
vous pouvez utiliser http://localhost.
Dans le cas contraire, spécifiez l'URL
de l'ordinateur, telle que
http://bigbox.myco.com ou
http://bigbox.
L'ID de site pour le site. Il est utilisé
dans l'URL pour identifier le site de
manière unique. Par exemple, un
site nommé Ventes de la côte ouest
peut disposer d'un ID de site de
VentesCôteOuest. Utilisez cette
option si le serveur exécute plusieurs
sites et que vous êtes connecté à un
site autre que le site par défaut.
-t
--site
-u
Tableau
-Nom d'utilisateur de l'utilisateur
Online nom
username
Tableau Online.
d'utilisateur
-p
Tableau
-Online mot
password
de passe
-x
--proxy
Hôte:Port
Mot de passe de l'utilisateur Tableau
Online. Si vous n'en fournissez pas,
un mot de passe vous sera
demandé.
Utilisez-le pour spécifier le serveur et
le port du proxy HTTP pour la
requête tabcmd.
--noprompt
Pas de demande de mot de passe. Si
aucun mot de passe n’est spécifié, la
commande login échoue.
--noproxy
N'utilisez pas de serveur proxy
HTTP.
--[no-]
cookie
Enregistre l’ID de session lors de la
connexion. Les commandes
Option Option
(forme (forme
courte) longue)
Argument
Description
suivantes ne requièrent pas de
connexion. Les cookies sont activés
(--cookie) par défaut.
-timeout
SECONDS
Le nombre de secondes d’attente du
Nombre de serveur avant le traitement de la
secondes
commande login. Par défaut : 30
secondes.
logout
Permet de se déconnecter du serveur.
Exemple
tabcmd logout
publication de nomfichier.twb(x), de nomfichier.tds(x), ou de nomfichier.tde
Publie le classeur donné (.twb(x)), la source de données (.tds(x)), ou l'extrait de données (.tde)
dans Tableau Online. Par défaut, toutes les feuilles du classeur sont publiées sans nom
d'utilisateur ou mot de passe de base de données.
Exemple
tabcmd publish "analysis.twbx" -n "Sales_Analysis" --db-user
"jsmith" --db-password "[email protected]"
Option
Option (forme
(forme
longue)
courte)
Argument Description
-n
Nom du
classeur
ou de la
source de
données
sur le
serveur.
--name
Par défaut, le classeur, la source
de données ou l'extrait de
données portera le même nom
que le fichier dont il est tiré.
Option
Option (forme
(forme
longue)
courte)
-o
-r
Argument Description
--overwrite
Ecrase le classeur, la source de
données, ou l'extrait de données
si ceux-ci existent déjà sur le
serveur.
--project
Publie le classeur, la source de
données, ou l'extrait de données
dans le projet spécifié. Si aucun
projet n'est spécifié, le classeur
est publié dans le projet « Par
défaut ».
Nom du
projet
--dbusername
Utilisez cette option pour publier
un nom d'utilisateur de base de
données avec le classeur, la
source de données ou l'extrait
de données.
--dbpassword
Utilisez cette option pour publier
un mot de passe de base de
données avec le classeur, la
source de données ou l'extrait
de données.
--save-dbpassword
Enregistre le mot de passe de
base de données fourni sur le
serveur.
-thumbnailusername
Si le classeur contient des filtres
utilisateur, les miniatures seront
générées en fonction de ce que
peut voir l'utilisateur spécifié. Ne
peut être spécifié lorsque l'option
--thumbnail-group est
définie.
-thumbnailgroup
Si le classeur contient des filtres
utilisateur, les miniatures seront
générées en fonction de ce que
peut voir le groupe spécifié. Ne
peut être spécifié lorsque l'option
--thumbnail-username
est définie.
--tabbed
Lorsqu'un classeur avec des
Option
Option (forme
(forme
longue)
courte)
Argument Description
vues présentant des onglets est
publié, chaque feuille devient un
onglet dont les utilisateurs
peuvent se servir pour naviguer
dans le classeur. Notez que ce
paramètre remplace la sécurité
au niveau des feuilles.
--append
Ajoutez le fichier de l'extrait à la
source de données existante.
--replace
Utilisez le fichier de l'extrait pour
remplacer la source de données
existante.
--disableuploader
Désactivez l'outil de
téléchargement de fichier
incrémentiel.
--disabletdecompression
Arrêtez la compression du fichier
de l'extrait avant son
téléchargement.
--restart
Redémarrez le téléchargement
du fichier.
Si le classeur contient des filtres utilisateur, l'une des options de miniatures doit être spécifiée.
refreshextracts nom-classeur ou nom-sourcedonnées
Effectue une actualisation complète ou incrémentielle d'extraits appartenant au classeur ou à
la source de données spécifié. Cette commande utilise le nom du classeur ou de la source de
données tel qu'il est apparaît sur le serveur, et non le nom du fichier lors de sa publication.
Exemples
tabcmd refreshextracts --datasource sales_ds
tabcmd refreshextracts --workbook "My Workbook"
tabcmd refreshextracts --url SalesAnalysis
Option
Option (forme
(forme
longue)
courte)
Argument Description
-incremental
Exécute l'opération d'actualisation
incrémentielle.
-synchronous
Effectue immédiatement une
actualisation complète au premier
plan.
--workbook
Nom du
classeur
Nom du classeur contenant les extraits
à actualiser. Si le nom du classeur
comporte des espaces, placez-le entre
guillemets.
-datasource
Nom d'une
Nom de la source de données
source de
contenant les extraits à actualiser.
données
--project
Nom du
projet
Utilisez cette option avec -workbook ou --datasource afin
d'identifier un classeur ou une source
de données dans un projet autre que
Par défaut. Si aucun nom n'est
spécifié, le projet Par défaut est utilisé.
--url
Nom URL
d'un
classeur
Nom du classeur tel qu'il apparaît dans
l'URL. Le nom URL d'un classeur
publié en tant que « Sales Analysis »
est « SalesAnalysis ».
removeusers nom-groupe
Supprime les utilisateurs répertoriés dans l'argument --users du groupe portant le nomgroupe donné.
Exemple
tabcmd removeusers "Development" --users "users.csv"
Option Option
(forme (forme
courte) longue)
--users
Argument
Description
nomfichier.csv
Supprime les utilisateurs du fichier
donné du groupe spécifié. Le fichier doit
Option Option
(forme (forme
courte) longue)
Argument
Description
se composer d'une simple liste avec un
nom d'utilisateur par ligne.
--[no-]
complete
Requiert que toutes les lignes soient
valides pour que les modifications
prennent effet. Sinon, --complete est
utilisé.
runschedule nom-programmation
Exécute la programmation spécifiée. Cette commande utilise le nom de la programmation tel
qu'il est spécifié sur le serveur.
Exemple
tabcmd runschedule "5AM Sales Refresh"
set paramètre
Active le paramètre spécifié sur le serveur. Vous trouverez des détails sur chaque paramètre
sur la page Maintenance du serveur. Pour désactiver un paramètre, placez un point
d'exclamation devant son nom. Vous pouvez activer ou désactiver les paramètres suivants :
l
embedded_credentials
l
public_users_list
l
remember_passwords_forever
Exemple
tabcmd set embedded_credentials
syncgroup nom-groupe
Synchronise le groupe portant le nom-groupe donné avec Active Directory. Cette commande
peut également permettre de créer un autre groupe sur le serveur, basé sur un groupe Active
Directory existant.
Exemple
tabcmd syncgroup "Development"
Option
Option (forme
(forme
longue)
courte)
--license
Argument
Description
viewer
Définit le niveau de licence pour
interactor
tous les utilisateurs du groupe.
unlicensed
-system
administrator site none
Affecte ou supprime les droits
Administrateur de tous les
utilisateurs du groupe. Il existe
plusieurs types d’administrateur :
les administrateurs système, les
administrateurs de site ou les
non administrateurs. La valeur
par défaut est non administrateur
(les nouveaux utilisateurs ne
disposent d'aucun droit
administrateur) et les droits des
utilisateurs existants sont
inchangés.
--[no-]
publisher
Attribue ou retire les droits de
publication à tous les utilisateurs
du groupe. Si rien n'est spécifié,
ce droit n'est pas affecté aux
nouveaux utilisateurs et les
utilisateurs existants restent
inchangés.
--[no-]
complete
Requiert que toutes les lignes
soient valides pour que les
modifications prennent effet.
Sinon, --complete est utilisé.
--silentprogress
Supprime les messages de
progression.
version
Imprime les informations de version pour l'installation actuelle de l'utilitaire tabcmd.
Exemple
tabcmd version
tabadmin
Vous pouvez effectuer certaines tâches administratives et modifier les paramètres de
configuration de Tableau Server à l'aide de l'outil de ligne de commande tabadmin. Pour y
accéder, ouvrez l'invite de commande en tant qu'administrateur et naviguez entre les
répertoires grâce à la commande ci-dessous :
32 bits : cd "C:\Program Files\Tableau\Tableau Server\8.0\bin"
64 bits : cd "C:\Program Files (x86)\Tableau\Tableau Server\8.0\bin"
Pour obtenir la liste de toutes les commandes tabadmin disponibles, entrez la commande
suivante :
tabadmin help commands
Consultez les rubriques ci-dessous pour en savoir plus :
tabadmin set
La commande tabadmin tabadmin set est l'une des commandes les plus utilisées. Elle
vous permet de modifier la valeur des options de configuration de Tableau Server. La syntaxe
est la suivante :
tabadmin set nom-option valeur
Pour utiliser cette commande :
1. Arrêtez le serveur.
2. Entrez tabadmin set suivi du nom de l'option et de la valeur.
Par exemple, pour modifier la valeur par défaut de l'option tabadmin
backgrounder.querylimit de 7 200 secondes (2 heures, la valeur par défaut) à
9 000 secondes, entrez :
tabadmin set backgrounder.querylimit 9000
Si vous définissez une option dont la valeur commence par un trait d'union, utilisez des
guillemets imbriqués :
tabadmin set option-name "'-value'"
tabadmin set option-name "'-value1 -value2'"
3. Après avoir utilisé tabadmin set, entrez la commande configure :
tabadmin configure
4. Pour finir, démarrez Tableau Server.
Définir les options avec tabadmin
La table ci-dessous vous donne des informations sur les options de Tableau Server que vous
pouvez configurer avec la commande tabadmin set. Reportez-vous à Ports TCP/IP pour
consulter la liste complète des ports.
Valeur par
défaut
Description
auditing.enabled
true
Autorise l'accès aux tables d'audit de
l'historique de PostgreSQL (la propre base de
données de Tableau Server). Pour plus
d'informations, consultez la rubrique Création
de vues administratives personnalisées.
backgrounder.querylimit
7200
Plus longue durée autorisée pour
l'actualisation d'un extrait, en secondes
(7 200 secondes = 2 heures).
dataengine.port
27042
Port sur lequel s'exécute le moteur de
données.
dataserver.port
9700
Port sur lequel s'exécute le serveur de
données.
gateway.public.host
Nom de
l'ordinateur
Nom canonique du serveur, utilisé pour
obtenir un accès externe à Tableau Server. Si
Tableau Server est configuré pour utiliser un
serveur proxy, il s'agit du nom canonique du
serveur proxy (et non de Tableau Server).
gateway.public.port
80 (443 si SSL)
S'applique aux environnements de serveur
proxy uniquement. Port externe utilisé pour
l'écoute par le serveur proxy.
gateway.timeout
1800
Temps d'attente maximal, en secondes, au
terme duquel la passerelle, après avoir
attendu certains événements, affiche une
erreur (1800 secondes = 30 minutes).
gateway.trusted
Adresse IP de
l'ordinateur
hébergeant le
serveur proxy.
S'applique aux environnements de serveur
proxy uniquement. Adresse(s) IP du serveur
proxy.
gateway.trusted_hosts
Nom(s) alternatif S'applique aux environnements de serveur
(s) du serveur
proxy uniquement. Nom(s) d'hôte alternatif(s)
proxy.
pour le serveur proxy.
java.heap.size
128m
Option
Taille de la pile pour Tomcat (référentiel et
Option
Valeur par
défaut
Description
solr). En général, cette option n'a pas besoin
d’être modifiée, sauf indication contraire de la
part de Tableau.
pgsql.port
8060
Port sur lequel PostgreSQL écoute.
600
Plus longue durée autorisée pour la
synchronisation de fichiers, en secondes (600
secondes = 10 minutes). La synchronisation
des fichiers se déroule dans le cadre d'une
configuration en haute disponibilité, ou lors de
la modification des processus afférents au
référentiel et au moteur de données.
service.jmx_enabled
faux
En choisissant la valeur true, vous activez
les ports JMX en option pour la surveillance et
la résolution des problèmes. Consultez
Activer les ports JMX pour en savoir plus.
service.max_procs
Nombre de
processus
Nombre maximal de processus serveur.
subscriptions.enabled
faux
Contrôle le caractère configurable ou non des
abonnements à l'échelle du système.
Consultez la rubrique Gestion des
abonnements.
subscriptions.timeout
1800
Nombre de secondes avant expiration du
processus d'arrière-plan gérant un
abonnement.
solr.port
8080
Port sur lequel solr écoute. Cette valeur doit
être identique à celle de tomcat.http.port.
tomcat.http.port
8080
Port sur lequel s'exécute Tomcat.
tomcat.https.port
8443
Port SSL pour Tomcat (non utilisé).
tomcat.server.port
8085
Port sur lequel Tomcat écoute pour les
messages de fermeture.
rsync.timeout
vizqlserver.browser.rendetrue
r
Les vues se situant sous le seuil défini par
vizqlserver.browser.render_
threshold ou
vizqlserver.browser.render_
threshold_mobile sont rendues par le
navigateur Web du client au lieu du serveur.
Pour plus d'informations, consultez la
rubrique À propos du rendu côté client.
Option
Valeur par
défaut
Description
vizqlserver.browser.rende100
r_threshold
La valeur par défaut (100) représente un
niveau de complexité élevé pour une vue
affichée sur un PC. Les facteurs de
complexité intègrent le nombre de repères,
d'en-têtes, de lignes de référence et
d'annotations. Les vues qui dépassent ce
niveau de complexité sont rendues par le
serveur au lieu du navigateur Web du PC.
vizqlserver.browser.rende20
r_threshold_mobile
La valeur par défaut (20) représente un
niveau de complexité élevé pour une vue
affichée sur une tablette. Les facteurs de
complexité intègrent le nombre de repères,
d'en-têtes, de lignes de référence et
d'annotations. Les vues qui dépassent ce
niveau de complexité sont rendues par le
serveur au lieu du navigateur Web de la
tablette.
vizqlserver.port
9100
Port de base pour les serveurs VizQL.
vizqlserver.protect_
sessions
true
Lorsque la valeur true est affectée (par
défaut), elle empêche la réutilisation de
sessions VizQL après que l'utilisateur
d'origine s'est déconnecté.
vizqlserver.querylimit
1800
Plus longue durée autorisée pour la mise à
jour d'une vue (en secondes).
vizqlserver.session.expiry.5
minimum
Nombre de minutes d'inactivité avant la
possible suppression d'une session VizQL si
la mémoire du processus VizQL devient
insuffisante.
vizqlserver.session.expiry.30
timeout
Nombre de minutes d'inactivité après la
suppression d'une session VizQL.
vizqlserver.showdownload true
Contrôle l'affichage du bouton Télécharger
au-dessus des vues.
vizqlserver.showshare
Contrôle l'affichage du bouton Partager audessus des vues.
true
vizqlserver.trustedticket.loinfo
g_level
Le niveau de connexion nécessaire à une
authentification fiable, spécifié dans le fichier
ProgramData\Tableau\Tableau
Server\data\tabsvc\logs\vizqlserver\vizql-*.log. Pour plus
Option
Valeur par
défaut
Description
d'informations, reportez-vous à debug.
Nombre de jours avant suppression des
enregistrements des événements de
l'historique de la base de données
PostgreSQL (la propre base de données de
Tableau Server). Pour plus d'informations,
consultez la rubrique Création de vues
administratives personnalisées.
wgserver.audit_history_
expiration_days
183
wgserver.domain.fqdn
valeur
Nom de domaine qualifié complet du serveur
de%USERDOMActive Directory à utiliser.
AIN%
wgserver.password_
autocomplete.enabled
faux
Contrôle l'autorisation ou non des
navigateurs Web à remplir automatiquement
les champs de mots de passe.
240
Nombre de minutes d'inactivité avant
l'expiration de la connexion à l'application
Web.
vrai
Cette option est uniquement disponible avec
la version 7.0. La valeur true permet de
conserver le comportement antérieur et incite
Tableau Server à afficher les titres des vues
en tant qu'identifiants (par exemple, dans les
résultats de recherche) ; la valeur false
engage le serveur à afficher les noms des
vues en tant qu'identifiants.
wgserver.session.idle_
limit
wgserver.show_view_
titles_not_names
wgserver.trusted_hosts
Cette option génère une liste séparée par des
virgules d'adresses IP de confiance (sans
nom d’hôte) pour l'ordinateur duquel vous
souhaitez accepter les requêtes. La valeur
recommandée est 127.0.0.1 si vous
souhaitez placer le serveur Web et Tableau
Server sur le même ordinateur. Cette option
est utilisée lors de la configuration d'une
relation de confiance entre le serveur Web et
Tableau Server pour l'intégration des vues.
workerX.gateway.port
Le port externe utilisé pour l'écoute par
Apache pour workerX. worker0.gateway.port
est le port externe de Tableau Server. Dans
un environnement réparti, worker0 est le
Tableau Server principal.
80 (443 si SSL)
Option
Valeur par
défaut
Description
workerX.vizqlserver.procs
Nombre de
processus
Nombre de serveurs VizQL.
workerX.vizqlserver.port
9100
Port de base pour le serveur VizQL sur
workerX.
workerX.wgserver.port
8000
Port de base pour le serveur d'applications
Web sur workerX.
workerX.wgserver.procs
Nombre de
processeurs
Nombre de processus serveur de l'application
Web.
Restaurer la valeur par défaut d'un paramètre
Pour restaurer la valeur par défaut d'un paramètre de configuration Tableau Server, suivez la
procédure suivante :
1. Arrêtez le serveur.
2. Toujours dans le répertoire de compartiment, restaurez la valeur par défaut d'un
paramètre spécifique en entrant la commande suivante :
tabadmin set option-name --default
Par exemple, pour restaurer la valeur par défaut de 30 minutes de l'option tabadmin
vizqlserver.session.expiry.timeout, saisissez la commande suivante :
tabadmin set vizqlserver.session.expiry.timeout --default
Vous pouvez également utiliser la commande -d, qui est plus courte. Par exemple :
tabadmin set vizqlserver.querylimit -d
3. Exécutez ensuite la commande suivante :
tabadmin configure
4. Démarrez le serveur.
Arrêt avec tabadmin
Pour utiliser la commande tabadmin afin d’arrêter Tableau Server :
1. Ouvrez une invite de commande en tant qu'administrateur :
2. Entrez la commande suivante :
64 bits : cd "C:\Program Files (x86)\Tableau\Tableau
Server\8.0\bin"
32 bits : cd "C:\Program Files\Tableau\Tableau Server\8.0\bin"
3. Arrêtez le serveur en entrant la commande suivante :
tabadmin stop
Démarrage avec tabadmin
Pour utiliser la commande tabadmin afin de démarrer Tableau Server :
1. Ouvrez une invite de commande en tant qu'administrateur :
2. Entrez la commande suivante :
64 bits : cd "C:\Program Files (x86)\Tableau\Tableau
Server\8.0\bin"
32 bits : cd "C:\Program Files\Tableau\Tableau Server\8.0\bin"
3. Démarrez le serveur en entrant la commande suivante :
tabadmin start
Maintenance de la base de données
Vous pouvez utiliser l'outil de ligne de commande tabadmin pour enregistrer une copie de
sauvegarde et restaurer vos données Tableau.Les données Tableau incluent la propre base
de données PostgreSQL de Tableau Server, qui stocke les métadonnées du classeur et de
l'utilisateur, les fichiers d'extraits de données (.tde) et les données de configuration du serveur.
Pour automatiser la sauvegarde de ces données, vous pouvez utiliser les commandes décrites
dans les rubriques ci-après, ainsi que le planificateur de tâches intégré à Windows.
Sauvegarder les données Tableau
Il est important de sauvegarder vos données Tableau de manière à pouvoir restaurer les vues
publiées et les autres informations en cas de défaillance du système. Les données gérées par
Tableau Server sont constituées de la propre base de données PostgreSQL de Tableau, qui
contient les métadonnées du classeur et de l'utilisateur, des fichiers d'extraits de données
(.tde) et des données de configuration.Lorsque vous créez une sauvegarde, tous ces éléments
sont placés dans un fichier unique portant une extension .tsbak.Si vous exécutez une
installation distribuée de Tableau Server, cette étape est effectuée sur le serveur principal,
même si le moteur de données, qui prend en charge les fichiers .tde, se trouve sur un poste
utilisateur. Pour que cette sauvegarde vous soit utile, assurez-vous de stocker le fichier .tsbak
sur un ordinateur autre que votre ordinateur Tableau Server.
Vous pouvez créer un fichier .tsbak en suivant la procédure ci-dessous.Tableau Uninstall,
première étape de la mise à niveau vers la nouvelle version, permet également de créer un
fichier .tsbak.Ce même fichier.tsbak est utilisé pour migrer automatiquement vos données vers
votre version la plus récente.
L'exécution de la commande backup permet également de supprimer les fichiers
journaux de Tableau Server antérieurs à sept jours ainsi que certaines informations
affichées dans certains Vues d'administration de Tableau Server.
1. Ouvrez une invite de commande en tant qu'administrateur et entrez les éléments
suivants :
32 bits :cd "C:\Program Files\Tableau\Tableau Server\8.0\bin"
64 bits :cd "C:\Program Files (x86)\Tableau\Tableau
Server\8.0\bin"
2. Pour créer un fichier de sauvegarde, entrez tabadmin backup <filename> -stop-server où <filename> correspond au nom ou à l’emplacement et au nom de
votre fichier de sauvegarde. Par exemple :
tabadmin backup tabserver --stop-server
ou
tabadmin backup C:\backups\tableau\tabserver --stop-server
L’option --stop-server arrête le serveur pour effectuer la sauvegarde et le
redémarre une fois celle-ci effectuée. Si vous procédez à une simple sauvegarde, vous
devez disposer de cette option ou de l'option --unsafe pour effectuer une sauvegarde
pendant l'exécution du serveur. Ces options ne sont pas nécessaires pour les
sauvegardes s'inscrivant dans le cadre d'une opération par lots.
Vous pouvez également utiliser -d pour ajouter la date du jour au nom de fichier et -t,
suivi d’un chemin, pour spécifier un emplacement pour les fichiers temporaires qui sont
créés au cours du processus de sauvegarde. Par exemple :
tabadmin backup tabserver --stop-server -d -t
C:\mytemp\tableau
Restaurer à partir d'une sauvegarde
Lorsque vous procédez à la restauration, les contenus de la base de données PostgreSQL
Tableau, les extraits de données et les fichiers de configuration sont remplacés par le contenu
du fichier de sauvegarde (.tsbak).Si vous exécutez une installation distribuée de Tableau
Server, cette étape est réalisée sur le serveur principal.
Pour effectuer une restauration à partir d'un fichier de sauvegarde de base de données :
1. Arrêtez le serveur en entrant la commande :
tabadmin stop
2. Restaurez la base de données à partir d’un fichier de sauvegarde en entrant la
commande :
tabadmin restore <filename>
Dans la ligne ci-dessus, remplacez <filename> par le nom du fichier de sauvegarde à
partir duquel vous souhaitez effectuer la restauration.
Pour restaurer uniquement les données et non les paramètres de configuration, entrez
la commande suivante :
tabadmin restore --no-config <filename>
3.
Redémarrez les processus Tableau Server en entrant :
tabadmin start
Restaurer des extraits à partir d'une sauvegarde
Le fichier uninstall-<version>.tsbak (par exemple, uninstall-7.0.tsbak) est créé dans le cadre
du processus de désinstallation. Suite à la mise à niveau vers la version 8.0, ce fichier vous
permet de restaurer des extraits de données, par exemple lorsque vous avez
malencontreusement supprimé le dossier dataengine lors de la mise à niveau. Pour utiliser la
commande uninstall-<version>.tsbak afin de restaurer des extraits de données :
1. Arrêtez le serveur.
2. Accédez au répertoire de compartiment Tableau Server 8.0 et entrez la commande
suivante :
Windows Server 2012, Windows Server 2008, Windows Vista, Windows 7, Windows 8 :
tabadmin restore \ProgramData\Tableau\Tableau
Server\uninstall-7.0.tsbak
Windows Server 2003 64 bits : tabadmin restore \Program Files (x86)
\Tableau\Tableau Server\uninstall-7.0.tsbak
Windows Server 2003 32 bits : tabadmin restore \Program
Files\Tableau\Tableau Server\uninstall-7.0.tsbak
Résolution des problèmes
Reportez-vous aux rubriques suivantes pour résoudre les éventuels problèmes rencontrés
avec Tableau Server. Pour obtenir des astuces sur la résolution de problèmes
d'authentification fiable, reportez-vous à la Dépannage de l'authentification fiable :
Journaux et fichiers temporaires
Tableau Service génère plusieurs journaux et fichiers temporaires pouvant vous permettre de
comprendre et de suivre l'activité récente, de même que de déboguer les problèmes
susceptibles de survenir. Si vous devez économiser de l'espace sur le disque dur, vous pouvez
de temps en temps supprimer ces fichiers.
Utilisez les rubriques suivantes pour connaître l'emplacement des fichiers journaux et en savoir
plus sur leur utilité, leur mode d'archivage et les méthodes d'économie d’espace en exécutant
la commande de nettoyage.
Emplacements des fichiers journaux
Les fichiers journaux de Tableau Server peuvent se trouver dans les dossiers suivants :
Journaux de service Tableau
Les fichiers journaux suivants suivent les activités relatives à l'application Web, à la base de
données et à l'index :
C:\ProgramData\Tableau\Tableau Server\data\tabsvc
Journaux VizQL
Ces fichiers journaux suivent les activités relatives à l'affichage des vues, telles que
l'interrogation de la base de données et la génération d'images.
C:\ProgramData\Tableau\Tableau
Server\data\tabsvc\vizqlserver\Logs
Fichiers temporaires
Tous les fichiers commençant par exe_ dans le dossier ci-dessous sont des fichiers Tableau
Server et peuvent être supprimés.
C:\ProgramData\Tableau\Tableau Server\temp
Archiver les fichiers journaux
Vous pouvez archiver des fichiers journaux Tableau Server à l'aide de la commande ziplogs.
Cette commande crée un fichier compressé contenant tous les fichiers journaux et se révèle
particulièrement utile lorsque vous utilisez le support technique Tableau. La commande ziplogs
ne supprime pas les fichiers journaux, mais les copie dans un fichier compressé. Si vous
exécutez une installation distribuée de Tableau Server, cette étape est réalisée à partir du
serveur principal. Tous les journaux de l'utilisateur seront inclus au fichier zip.
1. Ouvrez une invite de commande en tant qu'administrateur et accédez au répertoire de
compartiment Tableau Server. Par exemple :
32 bits : cd "C:\Program Files\Tableau\Tableau Server\8.0\bin"
64 bits : cd "C:\Program Files (x86)\Tableau\Tableau
Server\8.0\bin"
2. Pour arrêter Tableau Server, entrez ce qui suit :
tabadmin stop
3. Pour créer le fichier compressé, entrez tabadmin ziplogs -l -n <filename>
où <filename> correspond au nom du fichier compressé que vous souhaitez créer.
Choisissez un nom unique ne contenant pas d'espace. Tableau ne remplace pas de
fichier existant. Par exemple :
tabadmin ziplogs -l -n my_logs
Si vous ne spécifiez aucun nom de fichier, le fichier en question est nommé logs.zip.
Vous pouvez également utiliser -d mm/dd/yyyy pour n'inclure que les journaux
générés depuis une date précise. Par exemple :
tabadmin ziplogs -l -n -d 02/14/2013
La commande ci-dessus crée un fichier compressé nommé logs.zip incluant les
journaux dont la date est comprise entre le 14 février 2013 et aujourd'hui ; les journaux
antérieurs sont quant à eux exclus. L'option -n récupère des informations sur
l'environnement du serveur, dont les ports utilisés. Pour obtenir la liste de toutes les
options ziplogs, entrez tabadmin ziplogs -h.
4. Pour redémarrer Tableau Server, entrez ce qui suit :
tabadmin restart
Vous pouvez rechercher le fichier journal compressé dans le répertoire de compartiment
Tableau Server.
Supprimer des fichiers journaux
La commande cleanup permet de supprimer les journaux de processus de et les entrées de
table HTTP de Tableau Server antérieurs à sept jours afin d'économiser de l’espace. Ceci
aura des conséquences sur certaines informations présentées dans le Vues d'administration
de Tableau Server.
l
À l'invite de commande, entrez :
tabadmin cleanup --restart
En général, vous devez fermer le serveur avant d'exécuter cette commande.
Toutefois, si le serveur est en cours d’exécution, vous devez inclure l'option -restart afin de garantir un nettoyage et une restauration optimum.
Gérer un serveur sans licence
Tableau propose deux modèles de licences : l'une basée sur l'utilisateur et l'autre sur les
principaux composants. Les licences basées sur l'utilisateur exigent que tous les comptes
utilisateur actifs soient couverts par une licence. Les licences basées sur l'utilisateur présentent
une capacité ou un nombre d'utilisateurs défini qu'elles sont à même de contenir. Chaque
utilisateur dispose d'un nom d'utilisateur unique qui lui est attribué sur le serveur. De plus, il doit
s'identifier lors de la connexion au serveur. Le logiciel peut être installé sur un ordinateur
unique ou distribué sur un nombre infini d'ordinateurs dans un environnement serveur
distribué.
Les licences concernant les principaux composants ne présentent pas de contrainte quant au
nombre de comptes utilisateur dans le système. Elles déterminent cependant une restriction
concernant le nombre maximal de composants principaux de processeurs que Tableau Server
peut utiliser. Vous pouvez installer le serveur sur un ou plusieurs ordinateurs pour créer un
cluster, dans le respect des restrictions suivantes : le nombre total de composants principaux
sur tous les ordinateurs ne doit pas dépasser le nombre de composants principaux auxquels
vous avez accordé une licence ET tous les composants principaux d'un ordinateur spécifique
doivent être couverts par la licence.
Serveur sans licence basé sur l'utilisateur
Le plus souvent, si un serveur possédant une licence basée sur l'utilisateur devient un serveur
sans licence, c’est qu'une clé produit ou un contrat de maintenance est arrivé à expiration.
Vous pouvez consulter vos clés produits et en ajouter de nouvelles en sélectionnant Démarrer
> Tous les programmes > Tableau Server > Gérer les clés de produits.
Serveur sans licence basé sur les principaux composants
Un serveur basé sur les principaux composants peut devenir un serveur sans licence pour un
certain nombre de raisons. L'un des problèmes récurrents est que l'ordinateur principal ou
l'ordinateur d'un utilisateur possède plus de composants principaux que la licence ne le
permet. Lorsque le serveur perd sa licence, vous ne pouvez plus le démarrer ou l'administrer.
Vous pouvez toutefois gérer vos licences à l'aide de l'outil de ligne de commande tabadmin.
Pour obtenir une liste de vos licences et du nombre de composants principaux par ordinateur,
procédez comme suit :
1. Ouvrez une invite de commande et entrez : cd C:\Program Files (x86)
\Tableau\Tableau Server\8.0\bin
2. Entrez la commande suivante : tabadmin licenses.
Gérer un processus VizQL Server sans licence
La page Maintenance de Tableau Server comporte plusieurs indicateurs d'état qui vous
permettent de comprendre l'état des processus de Tableau Server. Une zone en orange,
« sans licence », indique que l'un des processus du serveur VizQL ne peut pas récupérer les
informations de licence Tableau Server.
Plusieurs raisons peuvent expliquer le fait que le processus ne parvienne pas à accéder à ces
informations. Il peut, par exemple, s'agir de problèmes réseau qui empêchent un processus
VizQL, s'exécutant sur une machine utilisateur, de communiquer avec la machine principale.
Ou bien, le processus envoie plus de demandes qu'il ne peut en être accepté à ce moment-là
et la demande de licence ne peut pas être gérée. En conséquence, il est possible que certains
utilisateurs soient en mesure d'accéder à des vues tandis que d'autres ne le peuvent pas.
Pour résoudre le problème, arrêtez, puis démarrez Tableau Server.
Erreur « Mémoire insuffisante » de VizQL
Si un processus de VizQL atteint ses limites en termes de sessions d'affichage simultanées, il
est possible qu'une erreur « Mémoire insuffisante » s'affiche et s'inscrive vizqlserver*.txt dans
les journaux ici :
C:\ProgramData\Tableau\Tableau
Server\data\tabsvc\vizqlserver\Logs
Lorsque cette erreur se produit, le processus VizQL ne se termine pas, mais il n'acceptera
aucune connexion supplémentaire. Il est possible de gérer ce problème comme suit :
l
l
en augmentant le nombre de processus VizQL : ceci peut signifier qu'il est
nécessaire d'ajouter un ou plusieurs postes. Reportez-vous à Installer et configure des
serveurs Worker pour obtenir des conseils sur la marche à suivre.
Modifier vizqlserver.session.expiry.timeout : Utilisez tabadmin pour réduire le
paramètre vizqlserver.session.expiry.timeout par défaut (30 minutes) sur une période
plus courte telle que 10 ou 5 minutes. Cette démarche permettra aux sessions inactives
d'expirer plus tôt et, ce faisant, de libérer de la mémoire pour de nouvelles sessions.
Erreur de restriction de cookie
Lorsqu'un utilisateur se connecte à Tableau Server, un cookie de session est stocké dans son
navigateur local. Le cookie stocké concerne la façon dont Tableau Server conserve
l'authentification de l'utilisateur connecté et son accès au serveur. Le cookie étant défini à l'aide
du même domaine ou sous-domaine que la barre d'adresse du navigateur, il est considéré
comme un cookie non tiers. Si le navigateur d'un utilisateur est configuré de manière à bloquer
les cookies non tiers, il ne pourra pas se connecter à Tableau Server.
Lorsqu'un utilisateur se connecte à Tableau Server par l'intermédiaire d'une vue intégrée ou
dans un environnement dans lequel l'authentification fiable a été configurée, la même chose se
produit : un cookie est stocké. Toutefois, dans ce cas, le navigateur traite le cookie comme un
cookie tiers. Cela s'explique par le fait que le cookie est défini à l'aide d'un domaine différent de
celui affiché dans la barre d'adresse du navigateur. Si le navigateur Web d'un utilisateur est
configuré de manière à bloquer les cookies tiers, l'authentification à Tableau Server échoue.
Pour éviter pareille situation, il est nécessaire de configurer les navigateurs Web de manière à
autoriser les cookies tiers.
Résolution des problèmes liés aux sources de données
Jusqu'à trois conditions sont nécessaires pour pouvoir travailler avec une source de données
Tableau Server.
l
l
l
Autorisations affectées à une source de données : Tout utilisateur se connectant à
une source de données doit obtenir les autorisations Connexion et Afficher
correspondantes. Cela s'applique également aux utilisateurs accédant à des vues qui se
connectent à des sources de données. Toute personne publiant et modifiant des
sources de données doit être en possession d'une licence de publication et des
autorisations Écrire/Enregistrer sous et Télécharger/Enregistrer sur le Web
sous. Reportez-vous aux rubriques Utiliser des autorisations et Définir des
autorisations pour une source de données pour en savoir plus.
Authentification à la base de données : il existe différentes façons de se connecter
aux données Tableau et d'en contrôler l'accès. Toute entité qui se connecte à la base de
données doit pouvoir s'authentifier. L'entité Tableau Server peut par exemple procéder
à l'actualisation d'un extrait. Ou un utilisateur Tableau Desktop peut se connecter à une
source de données qui à son tour se connecte à une base de données en direct. Ou
encore, un utilisateur Tableau Server peut accéder à une vue qui elle se connecte à une
base de données en direct. Reportez-vous à la rubrique Sécurité des données pour en
savoir plus sur les options disponibles.
Pilotes de base de données : si la création et la publication de la source de données
dans Tableau Desktop requièrent l'installation de pilotes de base de données
supplémentaires, il se peut que vous deviez également les installer sur Tableau Server.
Si vous exécutez une installation distribuée de Tableau Server sur laquelle le processus
de serveur de données est en cours d'exécution sur un serveur Worker, vous devrez
alors installer les pilotes de base de données requis sur ce serveur ainsi que sur le
serveur principal. D'autres processus requièrent également l'installation de pilotes.
Reportez-vous à la rubrique Pilotes de base de données pour en savoir plus.
Messages d'erreur liés aux sources de données
Les auteurs de classeur et autres utilisateurs peuvent être confrontés à ces erreurs lorsqu'ils
utilisent des sources de données et des vues :
Vous n'êtes pas autorisé à accéder à cette source de données Tableau Server : toute
connexion à une source de données requiert l'autorisation Connexion correspondante.
Reportez-vous aux rubriques Utiliser des autorisations et Définir des autorisations pour une
source de données pour en savoir plus.
Source de données introuvable : toute personne utilisant une vue peut voir cette erreur si
une source de données est supprimée de Tableau Server ou si la page Se connecter aux
données nécessite une mise à jour. Pour mettre à jour la page Se connecter aux données dans
Tableau Desktop, cliquez sur l'icône Actualiser :
Impossible de se connecter à cette source de données Tableau Server : cette erreur
peut s'afficher en cas de modification des informations de connexion à la source de données,
comme c'est le cas par exemple lorsque le nom du serveur de base de données est modifié.
Vérifiez les informations de connexion de données associées à la source de données et
confirmez les paramètres.
Impossible de répertorier les sources de données Tableau Server : cette erreur se
produit lorsqu'un utilisateur tente d'accéder aux sources de données Tableau Server et en cas
de problèmes de connectivité entre Tableau Server et Tableau Desktop.
Impossible de se connecter à une source de données de type cube : Les connexions à
des sources de données de type cube (telles que MSAS) ne sont pas prises en charge. Les
données doivent consister en un extrait ou en une connexion à une base de données
relationnelle directe.
Résolution des problèmes liés aux abonnements
"L'instantané de la vue reçu dans ce courrier électronique ne fonctionne pas
normalement".
Plusieurs raisons peuvent expliquer la réception d'un abonnement avec ce message d'erreur :
l
l
l
Données d'identification manquantes : Certaines vues sont publiés avec des
données d'identification intégrées. Le message d'erreur ci-dessus peut vous être
envoyé si les données d'identification intégrées sont obsolètes ou si la vue a été publiée
sans les données d'identification.
Base de données temporairement inactive : Si la vue dispose d'une connexion à la
base de données en direct et que cette dernière était temporairement inactive lors de la
génération de l'abonnement, il est possible que vous receviez l'erreur ci-dessus.
Expiration du processus d'arrière-plan : Par défaut, le processus d'arrière-plan qui
gère les abonnements expire après 30 minutes. Dans la plupart des cas, cette durée est
largement suffisante. Toutefois, si le processus d'arrière-plan gère un tableau de bord
particulièrement grand et complexe, cela peut ne pas être suffisant. Pour vérifier si c'est
le cas, vérifiez la vue d'administrateur Tâches d'arrière-plan. Pour augmenter la
temporisation d'expiration, utilisez l'option tabadmin subscriptions.timeout.
Impossible de s'abonner
Si vous visualisez une vue sur Tableau Server et que celle-ci dispose d'une icône
d'abonnement ( ) dans le coin supérieur droit, vous pouvez vous y abonner.
Deux éléments doivent être en place avant que vous puissiez vous abonner à une vue :
Tableau Server doit être configuré correctement (voir Gestion des abonnements) et la vue à
laquelle vous souhaitez vous abonner doit disposer de données d'identification intégrées pour
sa source de données, ou ne pas avoir de données d'identification du tout. Un classeur qui se
connecte à un extrait qui n'a pas été actualisé, par exemple, ou un classeur dont les données
sont dans un fichier qui lui a été incorporé au moment de sa publication. L'intégration des
données se passe au niveau de Tableau Desktop (consultez l'aide de Tableau Desktop pour
en savoir plus).
Aucune icône d'abonnement
Il est possible de voir une vue dans Tableau Server sans pouvoir s'y abonner. C'est le cas des
vues avec connexions aux bases de données en direct, où vos informations d'identification
vous sont demandées lorsque vous cliquez sur la vue. Tout abonnement inclut une vue (ou un
classeur), des données et une programmation. Afin d'être en mesure d'expédier des données,
Tableau Server doit disposer de leurs données d'identification , sauf si elles n'en exigent
pas.Tableau Server ne dispose pas de données d'identification pour les connexions de base
de données en direct, seuls les utilisateurs en ont. C'est pour cette raison que vous pouvez
vous abonner uniquement aux vues qui ne demandent pas de données d'identification ou qui
les ont intégrées.
Si Tableau Server est configuré en authentification fiable, il est également possible qu'une vue
soit visible sans que vous puissiez vous y abonner (pas d'icône d'abonnement). Pour plus
d'informations, consultez la rubrique Exigences d'abonnement.
Réception d'abonnements Invalides ou "Brisés"
Si vous avez configuré des abonnements sur des instances de test ou de développement de
Tableau Server en plus de votre instance en cours de production, désactivez les abonnements
sur vos instances de non production. Le fait de conserver des abonnements activés sur toutes
les instances peut entraîner la réception d'abonnements en apparence valides, mais qui ne
fonctionnent pas, ou la réception d'un abonnement même si l'utilisateur s'est désabonné de la
vue ou du classeur.
Abonnements non remis ("Erreur d'envoi de l'e-mail. Impossible d'envoyer la
commande à l'hôte SMTP.")
L'Observateur d'événements Windows peut afficher le message ci-dessus si vous avez bien
envoyé votre demande d'abonnement (selon la vue d'administrateur Tâches d'arrière-plan),
que vos abonnements n'arrivent pas, et que votre serveur SMTP utilise des sessions cryptées
(SSL). Les abonnements sont uniquement pris en charge par les connexions SMTP non
cryptées. La solution est d'utiliser un serveur SMTP non crypté.
JavaScript API
With Tableau's JavaScript API you can integrate Tableau visualizations into your own web
applications. The API lets you tightly control your users' interactions and combine functionality
that otherwise couldn't be combined. For example, you can code a single control that filters a
group of marks, selects some of those marks, and presents their data for download. See the
topics below for details:
l
Requirements
l
Concepts
l
Tutorial
l
API Reference
Requirements
The requirements for Tableau's JavaScript API are as follows:
Tableau Server: To program with Tableau's JavaScript API you need Tableau Server,
version 8.0 or higher. The API is powered by the file tableau_v8.js, which is located in the
following folder: Program Files (x86)\Tableau\Tableau
Server\8.0\wgserver\public\javascripts\api. Your web application shouldn't
be on the same computer as Tableau Server, but it needs to be able to access it.
Supported browsers: Your end-users can experience the web application you create in most
supported web browsers, specifically: Chrome, Firefox, Safari 3.2.1 and higher, and Internet
Explorer 8.0 and higher. If you are using Internet Explorer 8.0, it must have compatability mode
disabled.
Concepts
This topic is designed for people familiar with JavaScript and object-oriented programming
concepts. You should also be familiar with Tableau visualizations from a user's point of view. If
you are just getting started, a good place to begin is the Tutorial.
Programming Approach
Tableau's JavaScript API uses an object model. The entry point into the object model is to
instantiate a new Viz object as follows:
var viz = new tableauSoftware.Viz(/* params omitted */);
Nearly every Tableau object allows you to navigate back to its parent Viz object by way of
"parent" properties on the object.
Accessing the API
The API is about programmatically controlling views embedded from Tableau Server. To use
it, you need access to a Tableau server running version 8.0 or higher, and a published
workbook on that server. The API is provided through the file tableau_v8.js (minimized) or
tableau_v8.debug.js, which install in the following folder on Tableau Server:
Program Files (x86)\Tableau\Tableau
Server\8.0\wgserver\public\javascripts\api
If you don't have a Tableau Server on-premise, Tableau Public is a free Tableau Server
implementation that you can also use to access the JavaScript API. The workbooks published
to Tableau Public must be packaged .twbx workbooks (data extract and workbook bundled
together). Worbooks published to Tableau Public can't use live database connections or rely
on extract refresh schedules (Tableau can't connect to databases behind your firewall). The
Tutorial uses a workbook published to Tableau Public for its example.
Bootstrapping
There is only one entry point into the API: instantiating a new Viz object, which creates the
HTML necessary to embed a Tableau visualization. To instantiate a new Viz object, simply
call the Viz constructor via new, passing the required parentElement and URL parameters
and an optional set of options. The URL parameter is where you specify the name of the
Tableau server:
var placeholderDiv = document.getElementById("tableauViz");
var url = "http://tabserver/views/workbookname/viewname";
var options = {
hideTabs: true,
width: "800px",
height: "700px"
};
var viz = new tableauSoftware.Viz(placeholderDiv, url, options);
Trusted Authentication
If Tableau Server is using trusted authentication and the trusted ticket server is configured to
return the ticket value itself, add a ticket option. For example:
var placeholderDiv = document.getElementById("tableauViz");
var url = "http://tabserver/views/workbookname/viewname";
var options = {
hideTabs: true,
width: "800px",
height: "700px",
ticket: "123456789"
};
var viz = new tableauSoftware.Viz(placeholderDiv, url, options);
If the trusted ticket server is configured to return a full URL, specify the ticket in the URL by first
adding trusted after the server name, followed by the ticket. For example:
var placeholderDiv = document.getElementById("tableauViz");
var url =
"http://tabserver/trusted/123456789/views/workbookname/viewname";
var options = {
hideTabs: true,
width: "800px",
height: "700px",
};
var viz = new tableauSoftware.Viz(placeholderDiv, url, options);
Property Getters and Setters
Getters and setters are always functions that start with get or set. They can be called
multiple times with little performance impact (in other words, they should simply return cached
fields or do very simple calculations). Properties are always synchronous and return
immediately with the value, rather than having a callback function.
Call Behavior - Asynchronous
By default, calls are asynchronous since many of them may require a roundtrip to the server.
Methods use the following naming convention:
l
l
Asynchronous calls are indicated by an Async suffix on the method name, for example,
Worksheet.applyFilterAsync().
Asynchronous calls return a Promise object, allowing chaining.
The Tableau JavaScript API uses the CommonJS Promises/A standard. The premise behind
Tableau's implementation is that asynchronous methods return an object that has a then
method in the following form:
then(fulfilledHandler, errorHandler)
The fulfilledHandler is called when the promise is fulfilled (on success). The
errorHandler is called when a promise fails. All arguments are optional and non-function
values are ignored.
Chaining Promises
The promised result of an asynchronous method is passed as the parameter to the next then
() method. For example:
var activeSheet;
viz.getWorkbook().activateSheetAsync("Sheet 1")
.then(selectLemon).then(filterToLemonAndMint);
function selectLemon(sheet) {
activeSheet = sheet;
return sheet.selectMarksAsync("Product", "Lemon", "replace");
}
function filterToLemonAndMint() {
return activeSheet.applyFilterAsync("Product", ["Lemon",
"Mint"], "replace");
}
The result of activateSheetAsync() is a promise to eventually return the Sheet object
that was activated, which is passed as the first parameter to the selectLemon() method.
Notice that the selectLemon() method returns a Promise object (the return value of the
selectMarksAsync() method), not the result after the marks have been selected.
However, since it’s a Promise object, the next then() method is not called until that promise
is fulfilled.
If a link in the chain is added after the promise has been fulfilled, the callback will be
immediately called with the value that was previously returned. As the programmer, this means
you don't need to determine if the response has already been received from the server. The
asynchronous methods will always be called, whether it's now or later.
var promise = viz.getWorkbook().activateSheetAsync("Sheet 1");
// Pretend that activatSheeteAsync() has already returned from
the server.
promise.then(callback);
// callback will be called immediately using the Sheet object
// returned from activateSheetAsync()
Return Values of Then() Methods
Whatever is returned in a then() method will get passed as the first parameter to the next
then() method. It can be a scalar value (Number, Boolean, String, etc.), an object, or
another Promise. The infrastructure will automatically wrap non-Promise values into a
Promise value so that they can be chained.
viz.getWorkbook().activateSheetAsync("Sheet 1")
.then(function (sheet) {
return "First link";
})
.then(function (message) {
if (message === "First link") { alert("Expected"); }
// no return value here means nothing is passed to the next
link
})
.then(function () {
});
Breaking Out of a Chain
Technically, there’s no way to break out of a chain since that would invalidate the guarantee
that subsequent links in the chain will be called. If there is an exception thrown in part of the
chain, the rest of the chain is run but the errorHandler is called instead of the
fulfilledHandler.
If a link in the chain depends on the results of earlier links, then you should write an if
statement to check your condition. Here's an example:
viz.getWorkbook().activateSheetAsync("Sheet 1")
.then(function (sheet) {
// I’m returning a Promise
return sheet.selectMarksAsync("Product", "NoProduct",
"replace");
})
.then(function () {
return viz.getWorkbook().getActiveSheet().getSelectedMarksAsync
();
})
.then(function (marks) {
// The getSelectedMarksAsync call succeeded, but no marks were
selected
// because there are not any marks corresponding to
"NoProduct".
if (marks.length === 0) {
throw new Error("No marks selected");
}
var firstMarkValue = marks[0].getPairs().get("Product").value;
return sheet.applyFilterAsync("Product", firstMarkValue,
"replace");
})
.then(function (filterName) {
// applyFilterAsync succeeded
}, function(err) {
if (err.message === "No marks selected") {
alert("This was caused by the first link above");
}
})
.otherwise(function (err) {
alert("We handled the error above, so it’s not propagated to
this handler.");
});
If a callback is not provided (or is null or undefined), then the results are passed to the next link
in the chain:
viz.getWorkbook().activateSheetAsync("Sheet 1")
.then()
.then(function (sheet) {
// this is called
});
In this way, you can specify a single otherwise function to handle all errors in the chain. The
always function works the same way, but it is called regardless of success or failure. The
then/otherwise/always functions work similarly to a try/catch/finally block.
viz.getWorkbook().activateSheetAsync("Sheet 1")
.then(function () {
return sheet.selectMarksAsync(...);
})
.then(function (marks) {
// Do something with the marks.
})
.otherwise(function (err) {
// I’m handling all errors in one place.
console.log(err.message);
})
.always(function () {
// Do some cleanup or logging
});
Collections
Many classes have collections of items, where each item has a key (typically an ID or a name).
Examples include a collection of sheets keyed by name or the list of parameters on a sheet
keyed by name. Collections are publicly immutable, exposing read-only functionality. Each
Collection array is keyed with its elements’ identifiers. For example, the result of
Workbook.getPublishedSheetsInfo() is an array with the index corresponding to
the position of the sheet in the workbook. It is also keyed by the sheet name so that you can
access it like this:
var sheet = workbook.getPublishedSheetsInfo()[0];
var sameSheet = workbook.getPublishedSheetsInfo().get("Sheet 1");
Collection Interface
Name
Return
Type
get(key : Collection
string)
item type
has(key bool
: string)
Description
Gets the element in the collection associated with the key, or
undefined if there is nothing associated with it.
Returns true if there is an element in the collection associated
with the key; otherwise, false.
Events
The Viz class acts as the central event hub. This way you only have to go to one place for all
events. It also means that events can be raised on an object that may not have been created
yet. For example, the marksselection event can be raised for a particular sheet even
though the Sheet object hasn't been created yet. Each event contains an anonymous object
with information pertaining to that event, such as the sheet the event occurred on.
Listening to an event is done by calling Viz.addEventListener(type, callback)
and passing in a function callback. Here's an example of listening to an event:
viz.addEventListener("marksSelection", function (marks) {
changeMySelectionUI(marks);
});
Removing a listener is done by calling Viz.removeEventListener(type, listener)
and passing in the same callback function that was passed into Viz.addEventListener
(). For example:
function changeMySelectionUI(marks) {
viz.removeEventListener("marksSelection",
changeMySelectionUI);
}
viz.addEventListener("marksSelection", changeMySelectionUI);
Events are multicast delegates, meaning that multiple listeners are supported. The order in
which notifications are called is not specified. Every event callback takes a single object
containing a pointer to the Viz that raised the event. Each event also adds additional fields to
the event, as specified in the API Reference.
Filtering
When you program filtering you are mimicking the user behavior of clicking a filter in a view to
narrow down the data that is displayed. Here's an example of filtering on a single value:
worksheet.applyFilterAsync("Container", "Jumbo Box",
tableauSoftware.FilterUpdateType.REPLACE);
There is a difference between querying existing filter state and setting new or existing filters.
Querying filters is done via Worksheet.getFiltersAsync() which returns a collection
of Filter classes. Setting filters is done via Worksheet.applyFilterAsync (and its
variants) and is a function call that doesn't require you to instantiate a Filter class.
When you specify fields in a filter, you should use the caption as shown in the user interface,
not the database field name. For example, you should use Container (the caption) instead of
Product Container (the actual field name). In some cases, Tableau Desktop renames fields
after they've been dragged to a shelf. For example the Date field might be renamed to YEAR
(Date) after being dragged to the rows shelf. In this case, you should use YEAR(Date) as the
parameter. The exception is hierarchical filters, which use the full hierarchical name (for
example, [Product].[All Product].[Espresso]). Captions can use the optional []
delimiters around names.
Here are samples for many types of filtering:
var worksheet;
viz.getWorkbook().activateSheetAsync("Sheet 4").then(function
(sheet) {
worksheet = sheet;
})
// Single value
.then(function () {
return worksheet.applyFilterAsync("Product Type", "Coffee",
tableauSoftware.FilterUpdateType.REPLACE);
})
// Multiple values
.then(function () {
return worksheet.applyFilterAsync(
"Product Type", ["Coffee", "Tea"],
tableauSoftware.FilterUpdateType.REPLACE);
})
// Multiple Values - adding and removing
.then(function () {
return worksheet.applyFilterAsync("Product", ["Lemon", "Mint"],
tableauSoftware.FilterUpdateType.ADD);
})
.then(function () {
return worksheet.applyFilterAsync("Product", ["Caffe Latte",
"Green Tea"],
tableauSoftware.FilterUpdateType.REMOVE);
})
// All values
.then(function () {
return worksheet.applyFilterAsync("Product Type", "",
tableauSoftware.FilterUpdateType.ALL);
})
// Date Range
.then(function () {
return; worksheet.applyRangeFilterAsync("Date", {
min: new Date(Date.UTC(2010, 3, 1)),
max: new Date(Date.UTC(2010, 12, 31))
});
})
// Clearing a Filter
.then(function () {
return worksheet.clearFilterAsync("Date");
})
// Relative Date
.then(function () {
return worksheet.applyRelativeDateFilterAsync("Date", {
anchorDate: new Date(Date.UTC(2011, 5, 1)),
periodType: tableauSoftware.PeriodType.YEAR,
rangeType: tableauSoftware.DateRangeType.LASTN,
rangeN: 1
});
})
// Quantitative Filters
// SUM(Sales) > 2000 and SUM(Sales) < 4000
.then(function () {
return worksheet.applyRangeFilterAsync("SUM(Sales)", {
min: 2000,
max: 4000
});
})
// SUM(Sales) > 1000
.then(function () {
return worksheet.applyRangeFilterAsync("SUM(Sales)", {
min: 1000
});
})
// Hierarchical Filters - selecting all on a level
.then(function () {
return worksheet.applyHierarchicalFilterAsync("[Product].
[Product Categories]", {
levels: [0, 1]
}, tableauSoftware.FilterUpdateType.ADD);
}, function (err) { /* ignore errors */ })
// Hierarchical Filters - adding one item
.then(function () {
return worksheet.applyHierarchicalFilterAsync(
"[Product].[Product Categories].[Product Name]",
"Accessories.Bike Racks.Hitch Rack - 4-Bike",
tableauSoftware.FilterUpdateType.REPLACE);
}, function (err) { /* ignore errors */ })
// Hierarchical Filters - adding multiple items
.then(function () {
return worksheet.applyHierarchicalFilterAsync(
"[Product].[Product Categories].[Product Name]",
[
"Accessories.Bike Racks.Hitch Rack - 4-Bike",
"Accessories.Bike Stands.All-Purpose Bike Stand"
],
tableauSoftware.FilterUpdateType.REPLACE);
}, function (err) { /* ignore errors */ })
.otherwise(function (err) {
console.log(err);
});
Selecting Marks
Selecting marks is almost identical to filtering. For filtering,you use one of the
Worksheet.applyFilterAsync() methods. For selecting marks, you use
Worksheet.selectMarksAsync(). The parameters for mark selection are almost
identical to those used for filtering.
worksheet.selectMarksAsync("Product", "Caffe Latte",
tableauSoftware.SelectionUpdateType.REPLACE);
Here are samples of other types of selecting you can use:
var worksheet;
viz.getWorkbook().activateSheetAsync("Sheet 4").then(function
(sheet) {
worksheet = sheet;
})
// Single dimensions work just like filtering
// Single dimension - single value
.then(function () {
return worksheet.selectMarksAsync("Product", "Mint",
tableauSoftware.SelectionUpdateType.REPLACE);
})
// Single dimension - Multiple values
.then(function () {
return worksheet.selectMarksAsync(
"Product", ["Chamomile", "Mint"],
tableauSoftware.SelectionUpdateType.REPLACE);
})
// Single dimension - Multiple values (delta)
.then(function () {
return worksheet.selectMarksAsync("Product", ["Lemon", "Earl
Grey"],
tableauSoftware.SelectionUpdateType.ADD);
})
.then(function () {
return worksheet.selectMarksAsync(
"Product", ["Chamomile", "Earl Grey"],
tableauSoftware.SelectionUpdateType.REMOVE);
})
// Quantitative selection
.then(function () {
return worksheet.selectMarksAsync({
"State": ["Florida", "Missouri"],
"SUM(Sales)": { min: 3000, max: 4000 }
}, tableauSoftware.SelectionUpdateType.REPLACE);
})
// Hierarchical dimensions
.then(function () {
return worksheet.selectMarksAsync(
"[Product].[Product Categories].[Category]",
"Bikes",
tableauSoftware.SelectionUpdateType.REPLACE);
}, function (err) { /* ignore errors */ })
// Multiple dimensions - multiple values
// ((State = Washington OR Oregon) AND Product = Lemon)
// OR
// (State = Oregon AND Product = Chamomile)
.then(function () {
return worksheet.selectMarksAsync({
"State": ["Washington", "Oregon"],
"Product": "Lemon"
}, tableauSoftware.SelectionUpdateType.REPLACE);
})
.then(function () {
return worksheet.selectMarksAsync({
"State": "Oregon",
"Product": "Chamomile"
}, tableauSoftware.SelectionUpdateType.ADD);
})
// Round-tripping selection
.then(function () {
return worksheet.selectMarksAsync(
"Product",
"Lemon",
tableauSoftware.SelectionUpdateType.REPLACE);
})
.then(function () {
return worksheet.getSelectedMarksAsync();
}).then(function (marks) {
// filter out only the Washington and Oregon marks
var onlyWashingtonAndOregon = [];
for (var i = 0, len = marks.length; i < len; i++) {
var m = marks[i];
var pair = m.getPairs().get("State");
if (pair &&
(pair.value === "Washington" || pair.value === "Oregon")) {
onlyWashingtonAndOregon.push(m);
}
}
return worksheet.selectMarksAsync(
onlyWashingtonAndOregon,
tableauSoftware.SelectionUpdateType.REPLACE);
})
.otherwise(function (err) {
console.log(err);
});
API Reference
Style and Conventions
Tableau's JavaScript API follows these JavaScript standards:
l
l
l
l
Classes are PascalCase (initial capital letter, with each subsequent word capitalized)
Namespaces, methods, parameters, and variables are camelCase (initial lowercase letter, with each subsequent word capitalized)
Constants and enum values are UPPERCASE_UNDERSCORE_DELIMITED
Protected variables or methods start with an initial underscore '_' character,
indicating that it should not be referenced by the programmer.
Top-Level Class Diagram
The following class diagram shows the relationships between the top-level classes, as well as
the inheritance hierarchy for the Sheet, Dashboard, and Worksheet classes. Note that
there's always a way to traverse back up the containment hierarchy with parent pointers, with
the exception of VizManager, as it's a static class and always accessible.
Asynchronous and Error Classes
Promise Class
Represents a promise to return a value from an asynchronous method in the future. The
Tableau JavaScript API implements the Promises/A specification.
Methods
Name
Return Description
Type
then(callback: Promise Creates a link in the asynchronous callable chain. The
Function,
callback function is called on success. The errback
errback:
function is called when there is an error. Both parameters
Function)
are optional.
always
Promise Registers a callback that will be called when a promise is
(callback:
resolved or rejected. Shortcut for then(callback,
Function)
callback).
otherwise
Promise Registers a rejection handler. Shortcut for then(null,
(errback:
errback).
Function)
TableauException Class
The TableauException class is not a real class, but simply adds an id field to the standard
JavaScript Error object when an exception is thrown from within the API. As the
programmer, this allows you to uniquely identify the error without having to parse the error
string. It also allows you to add localized messages.
Constructor
There is no public constructor. The only way to get a reference to a TableauException is within
a catch block.
Fields
Name
Type
Description
tableauSoftwareErrorCode ErrorCode Represents an ErrorCode enum
value.
message
string
This is already defined on the standard
Error object, but the message will
contain a description of the exception
that the API code specifies.
ErrorCode Enum
Here's a list of the different exceptions that the API can throw:
Name
BROWSER_
Return Type
browserNotCapable
Description
The browser is not capable of
NOT_
CAPABLE
DOWNLOAD_ downloadWorkbookNotAllowed
WORKBOOK_
NOT_
ALLOWED
FILTER_
filterCannotBePerformed
CANNOT_BE_
PERFORMED
INDEX_OUT_ indexOutOfRange
OF_RANGE
INTERNAL_
ERROR
internalError
INVALID_
CUSTOM_
VIEW_NAME
INVALID_
DATE_
PARAMETER
INVALID_
FILTER_
FIELDNAME
INVALID_
FILTER_
FIELDNAME_
OR_VALUE
invalidCustomViewName
INVALID_
FILTER_
FIELDVALUE
INVALID_
PARAMETER
invalidFilterFieldValue
INVALID_
SELECTION_
DATE
invalidSelectionDate
INVALID_
SELECTION_
FIELDNAME
invalidSelectionFieldName
invalidDateParameter
invalidFilterFieldName
invalidFilterFieldNameOrValue
invalidParameter
supporting the Tableau
JavaScript API.
The permissions on a workbook
or a view do not allow
downloading the workbook.
An error occurred while
attempting to perform a filter
operation.
Attempted to switch to a sheet
by index that does not exist in
the workbook.
An error occurred within the
Tableau JavaScript API.
Contact Tableau Support.
An operation was attempted on
a custom view that does not
exist.
An invalid date was specified in
a method that required a date
parameter.
A filter operation was attempted
on a field that does not exist in
the data source.
Either a filter operation was
attempted on a field that does
not exist in the data source, or
the value supplied in the filter
operation is the wrong data type
or format.
A filter operation was attempted
using a value that is the wrong
data type or format.
A parameter is not the correct
data type or format. The name
of the parameter is specified in
the Error.message field.
An invalid date value was
specified in a
Sheet.selectMarksAsync
() call for a date field.
A field was specified in a
Sheet.selectMarksAsync
() call that does not exist in the
data source.
INVALID_
SELECTION_
VALUE
invalidSelectionValue
An invalid value was specified in
a
Sheet.selectMarksAsync
() call.
INVALID_SIZE invalidSize
A negative size was specified or
the maxSize value is less than
minSize in
Sheet.changeSizeAsync().
INVALID_
invalidSizeBehaviorOnWorkshe- A behavior other than
SheetSizeBehavior.AUTOSIZE_
et
MATIC was specified in
BEHAVIOR_
Sheet.changeSizeAsync
ON_
() when the sheet is a
WORKSHEET
Worksheet instance.
INVALID_URL invalidUrl
The URL specified in the Viz
class constructor is not valid.
MISSING_
missingMaxSize
The maxSize field is missing in
Sheet.changeSizeAsync
MAX_SIZE
() when specifying
SheetSizeBehavior.ATMOST.
MISSING_
missingMinSize
The minSize field is missing in
Sheet.changeSizeAsync
MIN_SIZE
() when specifying
SheetSizeBehavior.ATLEAST.
MISSING_
missingMinMaxSize
Either or both of the minSize
MINMAX_SIZE
or maxSize fields is missing in
Sheet.changeSizeAsync
() when specifying
SheetSizeBehavior.RANGE.
MISSING_
missingRangeNForRelativeDat- The rangeN field is missing for
RANGEN_
eFilters
a relative date filter of type
FOR_
LASTN or NEXTN.
RELATIVE_
DATE_
FILTERS
NO_URL_
noUrlForHiddenWorksheet
An attempt was made to access
FOR_
Sheet.getUrl() on a hidden
HIDDEN_
sheet. Hidden sheets do not
WORKSHEET
have URLs.
NO_URL_OR_ noUrlOrParentElementNotFoun- One or both of the
PARENT_
d
parentElement or the URL
ELEMENT_
parameters is not specified in
NOT_FOUND
NOT_
ACTIVE_
SHEET
notActiveSheet
NULL_OR_
EMPTY_
PARAMETER
SERVER_
ERROR
nullOrEmptyParameter
SHEET_NOT_
IN_
WORKBOOK
STALE_
DATA_
REFERENCE
sheetNotInWorkbook
UNSUPPORTED_EVENT_
NAME
unsupportedEventName
VIZ_
ALREADY_
IN_MANAGER
vizAlreadyInManager
serverError
staleDataReference
the Viz constructor.
An operation was attempted on
a sheet that is not active or
embedded within the active
dashboard.
A required parameter was not
specified, null, or an empty
string/array.
A general-purpose server error
occurred. Details are contained
in the Error object.
An operation was attempted on
a sheet that does not exist in the
workbook.
An operation is performed on a
CustomView object that is no
longer valid (it has been
removed).
An unknown event name was
specified in the call to
Viz.addEventListener or
Viz.removeEventListener.
A Viz object has already been
created as a child of the
parentElement specified in
the Viz constructor.
Viz Classes
Class Diagram
VizManager Class
Manages all of the Viz instances on the page, but does not manage vizzes (views) earlier than
version 8.0. This is a static class, meaning that all properties and methods are static and there
is only a single instance of the class.
Properties
Name
getVizs()
Type
Viz[]
Description
Collection of version 8.0 views on the hosting page.
Viz Class
Wraps an <iframe> showing one or more sheets in a Tableau workbook. Contains all of the
chrome surrounding the view.
Constructor
Signature
Viz
(parentElement:
domNode, url:
string, options:
VizCreateOptions
)
Description
Creates a new Tableau Viz inside of the given HTML container,
which is typically a <div> element. Each option as well as the
options parameter is optional. If there is already a Viz
associated with the parentElement, an exception is thrown.
Before reusing the parentElement you must first call
dispose().
Properties
Name
getAreTabsHidden()
Type
bool
Description
Indicates whether the tabs are
displayed in the UI. It does not
actually hide individual tabs.
getIsToolbarHidden()
bool
Indicates whether the toolbar is
displayed.
getIsHidden()
bool
Indicates whether the viz is
displayed on the hosting page.
getParentElement()
domNode Returns the node that was
specified in the constructor.
getUrl()
string
The URL of the viz, as specified in
the constructor
getWorkbook()
Workbook One Workbook is supported per
viz.
getAreAutomaticUpdatesPaused bool
Indicates whether automatic
()
updates are currently paused.
Events
Events are added or removed via the following two calls.
Name
addEventListener(
type:
TableauEventName,
listener: Function)
removeEventListener(
type:
TableauEventName,
listener: Function)
Return
Type
None
Description
None
Removes an event listener from the
specified event.
Adds an event listener to the specified event.
Methods
Name
show()
hide()
dispose()
Type
None
None
Description
Shows or hides the <iframe>
hosting the viz.
Cleans up any resources associated
with the viz, removes the viz from the
VizManager, and removes any DOM
elements from parentElement.
Basically, it restores the page to
what it was before instantiating a
new Viz object.
Pauses or resumes layout updates.
This is useful if you are resizing the
viz or performing multiple calls that
could affect the layout.
pauseAutomaticUpdatesAsync() None
resumeAutomaticUpdatesAsync
()
toggleAutomaticUpdatesAsync
()
revertAllAsync()
Promise Equivalent to clicking on the Revert
refreshData()
None
showDownloadWorkbookDialog
()
None
showExportImageDialog()
None
showExportPDFDialog()
None
showExportDataDialog( worksheetInDashboard: Sheet
or SheetInfo or string)
None
showExportCrossTabDialog( worksheetInDashboard: Sheet
or SheetInfo or string)
None
showShareDialog()
None
setFrameSize(width: int, height:
int)
None
All toolbar button, which restores the
workbook to its starting state.
Equivalent to clicking on the Refresh
Data toolbar button.
Equivalent to clicking on the
Download toolbar button, which
downloads a copy of the original
workbook.
Equivalent to clicking on the Export
Image toolbar button, which creates
a PNG file of the current viz.
Equivalent to clicking on the Export
PDF toolbar button, which shows a
dialog allowing the user to select
options for the export.
Shows the Export Data dialog, which
is currently a popup window. The
worksheetInDashboard
parameter is optional. If not
specified, the currently active
Worksheet is used.
Shows the Export CrossTab dialog.
The worksheetInDashboard
parameter is optional. If not
specified, the currently active
Worksheet is used.
Equivalent to clicking on the Share
toolbar button, which displays a
dialog allowing the user to share the
viz by email or by embedding its
HTML in a web page.
Sets the size of the iFrame, which
causes the viz to expand or collapse
to fit the iFrame if the viz’s current
sheet’s size is set to AUTOMATIC.
VizCreateOptions Record
These are the options that are specified in the Viz constructor.
Fields
Name
hideTabs
hideToolbar
toolbarPosition
Type
bool
bool
Description
Indicates whether tabs are hidden or shown.
Indicates whether the toolbar is hidden or
shown.
ToolbarPosition Indicates where the toolbar should be placed
height
string
width
string
onFirstInteractive callback(viz:
Viz)
if hideToolbar is false.
Can be any valid CSS size specifier. If not
specified, defaults to 600px.
Can be any valid CSS size specifier. If not
specified, defaults to 800px.
Callback when the viz first becomes
interactive. This is only called once, but it’s
guaranteed to be called. If the viz is already
interactive, it will be called immediately.
ToolbarPosition Enum
Enumeration
Name
TOP
BOTTOM
Description
Positions the toolbar along the top of the viz.
Positions the toolbar along the bottom of the viz.
Viz Event Classes
TableauEventName Enum
These are strings passed to Viz.addEventListener/removeEventListener. Note that the value
of the enums are all lowercase strings with no underscores. For example, CUSTOM_VIEW_
LOAD is customviewload. Either the fully-qualified enum
(tableauSoftware.TableauEventName.FILTER_CHANGE) or the raw string
(filterchange) is acceptable.
Name
CUSTOM_VIEW_
LOAD
CUSTOM_VIEW_
REMOVE
CUSTOM_VIEW_
SAVE
CUSTOM_VIEW_
SET_DEFAULT
FILTER_
CHANGE
MARKS_
SELECTION
PARAMETER_
VALUE_
CHANGE
TAB_SWITCH
Event Class
Passed in the
Callback
CustomViewEvent
CustomViewEvent
CustomViewEvent
CustomViewEvent
FilterEvent
MarksEvent
ParameterEvent
TabSwitchEvent
Description
Raised when a custom view has finished
loading.
Raised when the user removes a custom
view.
Raised when the user saves a new or
existing custom view.
Raised when a custom view has been
made the default view for this viz.
Raised when any filter has changed
state. The viz may not be interactive yet.
Raised when marks are selected or
deselected.
Raised when any parameter has
changed state.
Raised after the tab switched, but the viz
may not yet be interactive.
TableauEvent Class
Properties
Name
getViz()
Type
Viz
Description
Gets the Viz object associated with the
event.
getEventName TableauEventName Gets the name of the event which is a string,
()
but is also one of the items in the
TableauEventName enum.
CustomViewEvent Class
Properties
Name
getViz()
Type
Viz
Description
Gets the Viz object associated with the
event.
getEventName TableauEventName Gets the name of the event which is a string,
()
but is also one of the items in the
TableauEventName enum.
Methods
Name
Return Type
getCustomViewAsync Promise<
()
CustomView>
Description
Gets the CustomView object
associated with the event.
FilterEvent Class
Properties
Name
getViz()
Type
Viz
Description
Gets the Viz object associated with the
event.
getWorksheet Worksheet
Gets the Worksheet object associated with
()
the event.
getEventName TableauEventName Gets the name of the event which is a string,
()
but is also one of the items in the
TableauEventName enum.
getFieldName string
Gets the name of the field.
()
Methods
Name
Return Type
getFilterAsync() Promise<Field>
Description
Gets the Field object associated with the event.
MarksEvent Class
Properties
Name
getViz()
Type
Viz
Description
Gets the Viz object associated with the
event.
getWorksheet Worksheet
Gets the Worksheet object associated with
()
the event.
getEventName TableauEventName Gets the name of the event which is a string,
()
but is also one of the items in the
TableauEventName enum.
Methods
Name
Return Type Description
getMarksAsync Promise<Mark Gets the selected marks on the Worksheet that
()
[]>
triggered the event.
ParameterEvent Class
Properties
Name
getViz()
Type
Viz
Description
Gets the Viz object associated with the
event.
getEventName()
TableauEventName Gets the name of the event which is a
string, but is also one of the items in the
TableauEventName enum.
getParameterName string
Gets the name of the parameter that
()
changed.
Methods
Name
Return Type
Description
getParameterAsync Promise<Parameter> Gets the Parameter object that
()
triggered the event.
TabSwitchEvent Class
Properties
Name
getViz()
getEventName()
getOldSheetName
()
Type
Viz
Description
Gets the Viz object associated with the
event.
TableauEventName Gets the name of the event which is a
string, but is also one of the items in the
TableauEventName enum.
string
Gets the name of the sheet that was
active before the tab switch event
occurred.
getNewSheetName string
()
Gets the name of the sheet that is
currently active.
Workbook Classes
Class Diagram
Workbook Class
A Workbook has a collection of Sheets represented as tabs. It also has associated objects like
DataSources and CustomViews.
Properties
Name
getViz()
Type
Viz
Description
Gets the Viz object that contains the
workbook.
getActiveSheet()
Sheet
Gets the currently active sheet (the active
tab)
getActiveCustomView() CustomView Gets the currently active custom view, or
null if no custom view is active.
getPublishedSheetsInfo SheetInfo[]
Note that this is synchronous, meaning
()
that all of the sheets are expected when
loaded.
getName()
string
Gets the name of the workbook saved to
the server. Note that this is not
necessarily the file name.
Methods
Name
revertAllAsync()
Return Type
Promise
Description
Reverts the
workbook to
its last saved
state.
getParametersAsync()
Promise<Parameter[]> Fetches the
parameters
for this
workbook.
changeParameterValueAsync(
Promise<Parameter>
Changes the
name: string,
value of the
value: object)
Parameter
with the given
name and
returns the
new
Parameter.
getCustomViewsAsync()
Promise<CustomView[] Gets the
>
collection of
CustomView
objects
associated
with the
workbook.
showCustomViewAsync(
Promise<CustomView> Changes the
customViewName: string)
viz to show
the named
saved state.
removeCustomViewAsync(
Promise<CustomView> Removes the
customViewName: string)
named
custom view.
rememberCustomViewAsync(
Promise<CustomView> Remembers
customViewName: string)
the current
state of the
workbook by
assigning a
custom view
name.
setActiveCustomViewAsDefaultAsync None
Sets the
()
active custom
view as the
default.
DataSource Class
The Workbook contains one or more data sources. Each Worksheet will have a primary
data source and can have multiple secondary data sources.
Properties
Name
getName()
getIsPrimary
()
getFields()
Type Description
string The name of the DataSource as seen in the UI.
bool Indicates whether this DataSource is a primary or a
secondary data source.
Field Gets an array of Fields associated with the DataSource.
[]
Field Class
A field contains information about what data source it belongs to, its role, and the ability to fetch
the domain values.
Properties
Name
Type
getName()
string
getAggregation FieldAggregationType
()
getDataSource
()
getRole()
DataSource
FieldRoleType
Description
Gets the field name (i.e. caption).
Gets the type of aggregation, which is
one of the following values: SUM, AVG,
MIN, MAX, STDEV, STDEVP, VAR,
VARP, COUNT, COUNTD, MEDIAN,
ATTR, NONE, YEAR, QTR, MONTH, DAY,
HOUR, MINUTE, SECOND, WEEK,
WEEKDAY, MONTHYEAR, MDY, END,
TRUNC_YEAR, TRUNC_QTR, TRUNC_
MONTH, TRUNC_WEEK, TRUNC_DAY,
TRUNC_HOUR, TRUNC_MINUTE,
TRUNC_SECOND, QUART1, QUART3,
SKEWNESS, KURTOSIS, INOUT, USER
Gets the data source to which this field
belongs.
One of the following values: DIMENSION,
MEASURE, UKNOWN
CustomView Class
Represents a named snapshot of the workbook at a specific moment.
Properties
Name
getName()
setName()
getAdvertised()
setAdvertised()
Type
string
Description
User-friendly name for the custom view
bool
Indicates whether the custom view is public or private.
getDefault()
getOwnerName
()
getUrl()
getWorkbook()
bool
string
Gets or sets whether this is the default custom view.
Gets the user that created the custom view.
string
Unique URL to load this view again.
Workbook Gets the Workbook to which this CustomView
belongs.
Methods
Name
Return Type
Description
saveAsync Promise<CustomView> After saveAsync() is called, the result of
()
the getUrl method is no longer blank.
Sheet Classes
Class Diagram
SheetInfo Class
Contains information about a Worksheet or a Dashboard and no methods. Returned as
part of Workbook.getPublishedSheetsInfo().
Constructor
There is no public constructor. You can only get instances of this class from
Workbook.getPublishedSheetsInfo().
Properties
Name
Type
Description
getName()
getIndex()
string
int
Gets the name of the sheet.
Gets the index of the sheet within the published tabs.
Note that hidden tabs are still counted in the ordering,
as long as they are published.
getIsActive()
bool
Gets a value indicating whether the sheet is the
currently active sheet.Due to a technical limitation in
version 8.0, this will always return false if the object is a
Worksheet instance that is part of a Dashboard.
getIsHidden() bool
Gets a value indicating whether the sheet is hidden in
the UI. Note that if the entire tab control is hidden, it
does not affect the state of this flag. This sheet may still
report that it is visible even when the tabs control is
hidden.
getSheetType SheetType Gets the type of the sheet. SheetType is an enum
()
with the following values: WORKSHEET and
DASHBOARD.
getSize()
SheetSize Gets the size information that the author specified
when publishing the workbook.
getUrl()
string
Gets the URL for this sheet.
getWorkbook Workbook Gets the Workbook to which this Sheet belongs.
()
Sheet Class
Constructor
There is no public constructor. You can only get instances of this class from
Workbook.getActiveSheet()or Dashboard.getObjects().
Properties
Name
getName()
getIndex()
Type
string
int
Description
Gets the name of the sheet.
Gets the index of the sheet within the published tabs.
Note that hidden tabs are still counted in the ordering,
as long as they are published.
getIsActive()
bool
Gets a value indicating whether the sheet is the
currently active sheet.
getIsHidden() bool
Gets a value indicating whether the sheet is hidden in
the UI. Note that if the entire tab control is hidden, it
does not affect the state of this flag. This sheet may still
report that it is visible even when the tabs control is
hidden.
getSheetType SheetType Gets the type of the sheet. SheetType is an enum
()
with the following values: WORKSHEET and
DASHBOARD.
getSize()
SheetSize Gets the size information that the author specified
when publishing the workbook.
getUrl()
getWorkbook
()
string
Workbook
Gets the URL for this sheet.
Gets the Workbook to which this Sheet belongs.
Methods
Name
Return
Description
Type
changeSizeAsync Promise< Sets the size information on a sheet. Note that if the
(size: SheetSize)
SheetSize sheet is a Worksheet, only
>
SheetSizeBehavior.AUTOMATIC is allowed
since you can’t actually set a Worksheet to a fixed
size.
SheetSize Record
Describes the way a Sheet should be sized.
Fields
Name
Type
Description
behavior SheetSizeBehavior Contains an enumeration value of one of the
following: AUTOMATIC, EXACTLY, RANGE,
ATLEAST, and ATMOST.
maxSize int
This is only defined when behavior is EXACTLY,
RANGE or ATMOST.
int
This is only defined when behavior is EXACTLY,
minSize
RANGE, or ATLEAST.
Worksheet Class
Represents a worksheet tab in the workbook or a dashboard object. These are two separate
concepts: a worksheet and a worksheet instance. However, for simplicity in the API, they are
both combined into the Worksheet class.
Constructor
There is no public constructor. You can only get instances of this class from
Workbook.getPublishedSheets() or Dashboard.getObjects().
Properties
Name
Type
Description
getParentDashboard Dashboard Returns the Dashboard object to which this
()
Worksheet belongs (if it’s on a dashboard).
Otherwise, it returns null.
Methods
Name
Return Type
Description
getDataSourcesAsync Promise<DataSource Gets the primary and all of the
()
[]>
secondary data sources for this
worksheet. Note that by
convention the primary data
source should always be the first
element.
Filtering methods are described in Worksheet Class (Filtering). Marks selection methods are
described in Worksheet Class (Selecting Marks).
Dashboard Class
Contains a collection of DashboardObject instances and a notion of the active object.
Constructor
There is no constructor. You get an instance of this from
Workbook.getPublishedSheets().
Properties
Name
Type
getObjects() DashboardObject[]
getWorkshe- Worksheet[]
ets()
Description
Gets the collection of objects.
Gets the collection of worksheets contained in the
dashboard. Note that this is a helper method and is
equivalent to looping through getObjects() and
collecting all of the
DashboardObject.Worksheet pointers when
DashboardObject.getType() ===
tableauSoftware.DashboardObjectType.WORKSHEET.
DashboardObject Class
Represents one of a series of different areas of the dashboard.
Constructor
There is no constructor. You get an instance of this from Dashboard.getObjects().
Properties
Name
Type
Description
getObjectType DashboardObjectType Gets what the object represents, which is
()
an enum with the following values:
BLANK, WORKSHEET, QUICK_FILTER,
PARAMETER_CONTROL, PAGE_
FILTER, LEGEND, TITLE, TEXT,
IMAGE, WEB_PAGE.
getDashboard Dashboard
Gets the Dashboard object that contains
()
this object.
getWorksheet Worksheet
If getType() returns WORKSHEET, this
()
contains a pointer to the Worksheet
object.
getPosition()
Point
getSize()
Size
Gets the coordinates relative to the top-left
corner of the dashboard of the object.
Gets the size of the object.
Parameter Classes
Class Diagram
Parameter Class
Contains information about a workbook parameter. To actually set a parameter’s value, call
workbook.changeParameterValueAsync().
Properties
Name
getName()
Type
string
getCurrentValue()
DataValue
getDataType()
ParameterDataType
getAllowableValuesT- ParameterAllowableValuesype()
Type
getAllowableValues()
DataValue[]
Description
A unique identifier for the
parameter, as specified by
the user.
The current value of the
parameter.
The data type of the
parameter can be one of the
following: FLOAT,
INTEGER, STRING,
BOOLEAN, DATE,
DATETIME.
The type of allowable
values that the parameter
can accept. It can be one of
the following enumeration
items: ALL, LIST, RANGE.
If the parameter is restricted
to a list of allowable values,
this property contains the
array of those values. Note
that this is not a standard
collection, but a JavaScript
getMinValue()
DataValue
getMaxValue()
DataValue
getStepSize()
Number
getDateStepPeriod()
PeriodType
array.
If
getAllowableValuesType is RANGE, this defines
the minimum allowable
value, inclusive. Otherwise
it’s undefined/null.
If
getAllowableValuesType is RANGE, this defines
the maximum allowable
value, inclusive. Otherwise
it’s undefined/null.
If
getAllowableValuesType is RANGE, this defines
the step size used in the
parameter UI control slider.
Otherwise it’s
undefined/null.
If
getAllowableValuesType is RANGE and
getDataType is DATE or
DATETIME, this defines the
step date period used in the
Parameter UI control slider.
Otherwise it’s
undefined/null.
Filtering
There is a difference between querying existing filter state and setting new or existing filters.
Querying filters is done via Worksheet.getFiltersAsync() which returns a collection of
Filter classes. Setting filters is done via Worksheet.applyFilterAsync (and its
variants) and is a function call that doesn't require you to instantiate a Filter class.
When you specify fields in a filter, you should use the caption as shown in the UI, not the
database field name. For example, use Container (the caption) instead of Product
Container (the actual field name). The exception is hierarchical filters, which use the full
hierarchical name (for example, [Product].[All Product].[Espresso]). Captions
can use the optional [] delimiters around names.
Class Diagram
Worksheet Class (Filtering)
These methods are on the Worksheet class, but are listed here for convenience.
Methods
Name
getFiltersAsync()
applyFilterAsync(
fieldName: string,
values: object[] or object,
updateType: FilterUpdateType,
options?: FilterOptions)
applyRangeFilterAsync(
fieldName: string,
range: RangeFilterOptions)
applyRelativeDateFilterAsync(
fieldName: string,
options:
RelativeDateFilterOptions)
applyHierarchicalFilterAsync(
fieldName: string,
values: object,
options:
HierarchicalFilterOptions)
clearFilterAsync(fieldName:
string)
Return Type
Promise<Filter
[]>
Promise<string>
Promise<string>
Description
Fetches the collection of
filters used on the sheet.
Applies a simple categorical
filter (non-date). See the
filtering examples for more
details on these functions.
Returns the fieldName that
was filtered.
Applies a quantitative filter.
Promise<string>
Applies a relative date filter.
Promise<string>
Applies a hierarchical filter.
The values parameter is
either a single value, an array
of values, or an object { levels:
["1", "2"] }.
Clears the filter, no matter
what kind of filter it is. Note
that the filter is removed as
long as no associated quick
Promise<string>
filter is showing for the field. If
there is a quick filter showing,
then the filter is kept, but it’s
reset to the “All” state
(effectually canceling the
filter). For relative date filters,
however, an error is returned
since there is no “All” state for
a relative date filter. To clear a
relative date filter with a quick
filter showing, you can call
applyRelativeDateFilter() instead using a range
that makes sense for the
specific field.
FilterOptions Record
Passed into the applyFilter methods to control advanced filtering options.
Fields
Name
isExcludeMode
Type
bool
Description
Determines whether the
filter will apply in exclude
mode or include mode. The
default is include, which
means that you use the
fields as part of a filter.
Exclude mode means that
you include everything else
except the specified fields.
RangeFilterOptions Record
Passed into the applyRangeFilterAsync method to control advanced filtering options.
Fields
Name
min
Type
int
max
int
nullOption
NullOption
Description
Minimum value for the range
(inclusive). Optional. Leave
blank if you want a <= filter.
Maximum value for the
range (inclusive). Optional.
Leave blank if you want a >=
filter.
The null values to include.
RelativeDateFilterOptions Record
Passed into the applyRelativeDateFilterAsync method to control advanced filtering
options.
Fields
Name
anchorDate
periodType
rangeType
rangeN
Type
Date
PeriodType
DateRangeType
int
Description
The UTC date from which to filter.
Year, quarter, month, etc.
LAST, LASTN, NEXT, etc.
The number used when the rangeType is LASTN
or NEXTN.
Filter Class
An abstract base class for all of the various filter types.
Properties
Name
getWorksheet
()
getFilterType
()
getFieldName
()
Type
Description
Worksheet Gets the parent worksheet
FilterType
string
Gets the type of the filter. See FilterType Enum for the
values in the enum.
Gets the name of the field being filtered. Note that this
is the caption as shown in the UI and not the actual
database field name.
Methods
Name
getFieldAsync()
Return Type
Promise<Field>
Description
Gets the field that is currently being filtered.
NullOption Enum
An enumeration that indicates what to do with null values for a given filter or mark selection call.
Enumeration
Name
NULL_VALUES
NON_NULL_VALUES
ALL_VALUES
Description
Only include null values in the filter.
Only include non-null values in the filter.
Include null and non-null values in the filter.
CategoricalFilter Class
Properties
Name
Type
getIsExcludeMode bool
()
getAppliedValues DataValue
Description
Gets a value indicating whether the filter is exclude
or include (default).
Gets the collection of values that are currently set
()
[]
on the filter. Note that this is a native JavaScript
array and not a keyed collection.
QuantitativeFilter Class
Properties
Name
getDomainMinValue
()
getDomainMaxValue
()
getMinValue()
Type
Description
DataValue Gets the minimum value as specified in the
domain.
DataValue Gets the maximum value as specified in the
domain.
DataValue Gets the minimum value, inclusive, applied to
the filter.
getMaxValue()
DataValue Gets the maximum value, inclusive, applied to
the filter.
getIncludeNullValues bool
Indicates whether null values are included in
()
the filter.
RelativeDataFilter Class
Properties
Name
Type
getPeriod() PeriodType
Description
The date period of the filter. See PeriodType Enum
for the values in the enum.
getRange() DateRangeType The range of the date filter (years, months, etc.).
See DateRangeType Enum for the values in the
enum.
getRangeN int
When getRange returns LASTN or NEXTN, this is
()
the N value (how many years, months, etc.).
DataValue Record
A DataValue contains both the raw and formatted value for a filter or parameter. Date values
are always expressed in UTC dates.
Properties
Name
value
Type Description
object Contains the raw native value as a JavaScript type, which is
one of String, Number, Boolean, or Date
formattedValue string The value formatted according to the locale and the
formatting applied to the field or parameter.
FilterType Enum
An enumeration of the valid types of filters that can be applied.
Enumeration
Name
CATEGORICAL
Description
Categorical filters are used to filter to a set of values within the
domain.
QUANTITATIVE Quantitative filters are used to filter to a range of values from a
continuous domain.
HIERARCHICAL Hierarchical filters are used to filter to a set of values organized
into a hierarchy within the domain.
RELATIVE_
Relative date filters are used to filter a date/time domain to a
DATE
range of values relative to a fixed point in time.
FilterUpdateType Enum
An enumeration of the valid types of filtering that can be done.
Enumeration
Name
ALL
Description
Adds all values to the filter. Equivalent to checking the (All) value in a
quick filter.
REPLACE Replaces the current filter values with new ones specified in the call.
ADD
Adds the filter values as specified in the call to the current filter values.
Equivalent to checking a value in a quick filter.
REMOVE
Removes the filter values as specified in the call from the current filter
values. Equivalent to unchecking a value in a quick filter.
PeriodType Enum
An enumeration of a date period used in filters and in parameters.
Enumeration
Name
YEARS
QUARTERS
MONTHS
WEEKS
DAYS
HOURS
MINUTES
SECONDS
DateRangeType Enum
An enumeration of the valid date ranges for a relative date filter.
Enumeration
Name
Description
LAST
LASTN
NEXT
NEXTN
CURRENT
TODATE
Refers to the last day, week, month, etc. of the date period.
Refers to the last N days, weeks, months, etc. of the date period.
Refers to the next day, week, month, etc. of the date period.
Refers to the next N days, weeks, months, etc. of the date period.
Refers to the current day, week, month, etc. of the date period.
Refers to everything up to and including the current day, week, month,
etc. of the date period.
Marks Selection
Selecting marks is almost identical to filtering. For filtering, you use one of the
Worksheet.applyFilterAsync() methods. For selecting marks, you use
Worksheet.selectMarksAsync(). The parameters for marks selection are almost
identical to those used for filtering.This provides a very simple, easy to learn, and consistent
way to accomplish the two most common use cases for the API: filtering and selection.
Worksheet Class (Selecting Marks)
These methods are on the Worksheet class, but are shown here for convenience.
Methods
Name
Return Type
clearSelectedMarksAsync void
()
getSelectedMarksAsync() Promise<Mark
[]>
selectMarksAsync(
void
fieldName: string,
value: object or object[],
updateType:
SelectionUpdateType)
selectMarksAsync(
void
fieldValuesMap: object,
updateType:
SelectionUpdateType)
selectMarksAsync(
marks: Mark[],
updateType:
SelectionUpdateType)
Description
Clears the selection for this
worksheet.
Gets the collection of marks that are
currently selected.
Selects the marks and returns them.
Allows selection based on this syntax
for the first parameter:
{
"Field1": value,
"Field2": [1, 2, 3]
}
void
Mark Class
A mark represents a single data point on the viz. It is independent of the type of viz (bar, line,
pie, etc.).
Constructor
Signature
Pair(fieldName: string, value:
object)
Description
Creates a new Pair with the specified field
name/value pairing
Properties
Name
getPairs
()
Type Description
Pair[] Gets a collection of field name/value pairs associated with the
mark.
Pair Class
A pair contains a field name and a value (both the raw and formatted values).
Constructor
Signature
Mark(pairs: Pair[])
Description
Creates a new Mark with the specified pairs.
Fields
Name
fieldName
value
Type Description
string The field name to which the value is applied.
object Contains the raw native value for the field as a JavaScript
type, which is one of String, Number, Boolean, or Date.
formattedValue string The value formatted according to the locale and the
formatting applied to the field.
SelectionUpdateType Enum
An enumeration of the valid types of marks selection that can be done.
Enumeration
Name
Description
REPLACE Replaces the current marks values with new ones specified in the call.
ADD
Adds the values as specified in the call to the current selection.
Equivalent to control-clicking in desktop.
REMOVE
Removes the values as specified in the call from the current selection.
Equivalent to control-clicking an already selected mark in desktop.
Other Classes
Size Record
Represents a width and height in pixels. This is implemented as a plain JavaScript object (it’s
not a class).
Fields
Name
Type
Description
width
height
int
int
Expressed in pixel units.
Expressed in pixel units.
Point Record
Represents an x/y coordinate in pixels. This is implemented as a plain JavaScript object (it’s not
a class).
Fields
Name
x
y
Type
int
int
Description
Expressed in pixel units.
Expressed in pixel units.
Contact
Pour toute demande relative à la vente, veuillez contacter [email protected]
Pour toute demande d'assistance à la clientèle, veuillez contacter
[email protected]
Pour toutes les autres demandes, veuillez contacter [email protected]
Copyright
©2013 Tableau Software, Incorporated and its licensors. All rights reserved.
Brevet - http://www.tableausoftware.com/ip
Parties du code copyright ©2002 The Board of Trustees of the Leland Stanford Junior
University. All rights reserved.
Pour consulter la liste des avis de copyright tiers, veuillez consulter le fichier suivant, installé
avec Tableau Server :
32 bits : C:\Program Files\Tableau\Tableau Server\8.0\COPYRIGHTS.rtf
64 bits : C:\Program Files (x86)\Tableau\Tableau Server\8.0\COPYRIGHTS.rtf
Ce produit inclut les logiciels développés par Andy Clark.
Ce produit inclut les logiciels développés par l’Apache Software Foundation
(http://www.apache.org/).

Documents pareils