La Ronde

Commentaires

Transcription

La Ronde
La Ronde
La Ronde
d’Arthur Schnitzler
Adaptation et mise en scène de Marion Bierry
Assistant à la mise en scène : Denis Lemaître
Avec :
Vincent Heden, Sandrine Molaro,
Serge Noël, Marie Reache, Aline Salajan,
Alexandre Martin, Eric Verdin
Décor : Nicolas Sire
Lumières : André Diot
Costumes : Virginie Houdinière
2
La Ronde
La demoiselle de petite vertu, le soldat, la soubrette, le fils de
famille, la femme du monde et son mari, ce mari et la grisette le second quittant la première pour la troisième qui sourit au
quatrième et ainsi de suite jusqu'au comte qui passe de la
comédienne à la demoiselle de petite vertu, bouclant la boucle
de la ronde - qu'est-ce qui les entraîne tous ? Les diverses
nuances de ce qu'on appelle l'amour et qui n'est parfois que
l'attirance des corps modulée par les règles du jeu social selon
ce que l'on est, riche ou pauvre, homme ou femme, libre ou
non.
En dix scènes brèves La Ronde dit, avec pittoresque et
acuité, l'essentiel sur cette magie du coeur ou des sens qui
mène le monde.
Loin de nous mettre en garde contre l'aventure du désir, les
personnages de La Ronde se risquent à dire oui à la vie ! Près
du volcan de la première guerre mondiale, ils dansent. Ils
badinent avec la mort et plaisantent avec l'amour. Dans la
frivolité, le jeu, l'ivresse, leur engagement sans réserve vers
l'autre et son corps tout entier s'amuse de notre morose
frilosité…
photo Laurencine Lot
3
La Ronde
BIOGRAPHIES
L’AUTEUR :
Arthur Schnitzler
Fils d’un professeur de médecine, Schnitzler est né en 1862 dans la
Leopoldstadt, le quartier juif de Vienne. Très jeune il écrit déjà du théâtre. Il
passe son baccalauréat brillamment en 1879 et finit ses études de médecine en
1885. Il se spécialise dans la psychiatrie (suggestion et hypnose), devient
assistant à la Policlinique et, après la mort de son père (1893), travaille pour
une clientèle privée.
Il se manifeste comme auteur dramatique avec le cycle d’Anatole (1889-1891).
Il connaît son premier grand succès avec Amourette au Burgtheater de Vienne
en 1895. En 1920, à Berlin, La Ronde provoque un grand scandale suivi
immédiatement d’un procès ; de même en 1921, à Vienne, où une
représentation dans les Kammerspiele, assortie dun véritable pugilat dans la
salle, fut interdite (on ne reprend La Ronde qu’en 1982).
Le nazisme montant et l’antisémitisme font taire Schnitzler et imposent le
silence sur son nom jusqu’à sa mort à Vienne en 1931.
Il est également l’auteur de Anatol (pièce, 1893) - Mourir (nouvelle, 1895) Liebelei (pièce, 1895) - Paracelsus (pièce, 1899) - Leutnant Gustl (roman court,
1901) - Der einsame Weg (pièce, 1904) - Vienne au crépuscule (Der Weg ins
Freie) (roman, 1908) - Komtesse Mizzi oder Der Familientag (pièce, 1909) - Der
junge Medardus (pièce, 1910) - Das weite Land (tragicomedie, 1911) - Le
Professeur Bernhardi (pièce, 1912) - Le Retour de Casanova (nouvelle, 1918) Komödie der Verführung (pièce, 1924) - Mademoiselle Else (roman court, 1924)
- La Nouvelle rêvée (nouvelle, 1926) - Spiel im Morgengrauen (roman court,
1926/7) - Therèse roman, 1928) - Flucht in die Finsternis (roman court, 1931).
4
La Ronde
LE METTEUR EN SCENE :
Marion Bierry
Formation
Elle a été élève au Max Reinhardt Seminar à Vienne.
Metteur en scène
24 heures de la vie d’une femme d’après Stefan Zweig, adaptation et m.e.s.
La Seconde Surprise de l’Amour de Marivaux L’Ecornifleur de Jules
Renard - Nomination aux Molières 1998 en tant que meilleur metteur en
scène Horace de Corneille - 4 nominations aux Molières 1998 : Meilleur
spectacle du répertoire, meilleur décor, meilleurs costumes, révélation théâtrale
(Elisabeth Vitali) Après la pluie de Sergi Belbel - Molière 1999 de la meilleure
pièce comique, 2 nominations (meilleur spectacle de création et révélation
théâtrale pour Sarah Haxaire) L’Aiglon d'Edmond Rostand La tectonique des
nuages de José Rivera La cuisine d’Elvis de Lee Hall Portrait de famille de
Denise Bonal - Molière 2004 du meilleur auteur et 3 nominations Le butin de
Joe Orton L'Illusion comique de Pierre Corneille Les Peintres au Charbon
de Lee Hall d'après le livre de William Feaver
Comédienne
Ils d'I. Witkiewicz, m.e.s. A. Wajda Usinage de D. Lemahieu, m.e.s. C.
Yersin Un fil à la patte de Georges Feydeau, m.e.s. Jean Rougerie Belle
Famille de Victor Haïm, m.e.s. Etienne Bierry Le Vallon d'Agatha Christie,
m.e.s. Simone Benmussa Le Journal d’une petite fille d'Hermine von HughHellmuth, adapt. Marion Bierry, m.e.s. Pierre Tabard - Nomination Molière 1989
de la Révélation théâtrale, Prix du Syndicat de la Critique Dramatique et
Musicale (Révélation théâtrale de l’année), Prix Jean-Jacques Gautier, le Prix
Charles Oulmont de la Fondation de France L’Architecte de Jean Verdun,
m.e.s. René Loyon Les Grandes Personnes d'Olivier Dutaillis, m.e.s. JeanMichel Vanson Le Faiseur d'Honoré de Balzac, m.e.s. Françoise Petit Après la
pluie deSergi Belbel, m.e.s. Marion Bierry - Molière 1999 de la meilleure pièce
comique Les Directeurs de Daniel Besse, m.e.s. Etienne Bierry
5
La Ronde
LES INTERPRETES :
Vincent Heden
Il est tout à la fois comédien, musicien, chanteur et danseur.
Formation
Il suit des cours de chant avec Yaël Benzaquem pendant huit ans, et une
formation en théâtre, musique et danse classique, moderne, contemporaine...
depuis l'âge de cinq ans (École Supérieure de Spectacle de Paris).
Musicien
Il joue du piano, de l' accordéon classique (il obtient le1er prix au championnat
de France de l’UFFA en 1993) et de l'orgue électronique. Il est musicien au sein
de l’OPASM (Orchestre Philharmonique d’Accordéons). Il réalise les
arrangements vocaux pour Débloc’notes (quatuor a capela) et Musical
Suspects (6 voix), ainsi que de nombreux travaux de composition et écriture.
Comédien
2009 Lady in the Dark, comédie musicale de Kurt Weill, m.e.s Jean
Lacornerie 2007 Panique à bord m.e.s Agnès Boury 2006 L'Illusion comique
de Corneille, m.e.s. Marion Bierry Un Violon sur le toit de Jerry Bock et
Joseph Stein, m.e.s. Olivier Bénézech, Jeanne Deschaux 2005 Camille C. de
Jonathan Kerr, m.e.s. Jean-Luc Moreau 2004 Jésus-Christ Superstar de
Webber/Rice,
m.e.s.
Jean-Mark
Favrin Musical
Suspect
de
Baptiste/Magellan 2003 Azize & Mamadou, m.e.s. Alain Marcel 2002 Concha
Bonita, m.e.s. Alfredo Arias Tintin et le Temple du soleil, adaptation Didier
Van Cauwelaert, m.e.s. Franck Van Laecke Anges et Démons de
Hollier/Couson, m.e.s. Dorine Hollier 2001 Titanic, m.e.s. Jean-Louis
Grinda 2000 Chantons sous la pluie, m.e.s. Jean Louis Grinda 1999 Winnie
the Pooh & Friends too, m.e.s. Serge Kypriotti 1998 Les Débloc’notes,
m.e.s. Yaël Benzaquen Jolly Holiday, m.e.s. Cat de Blois. Disneyland
Paris 1997 Les Playboys, m.e.s. Thierry Saïd Les Années Twist, m.e.s.
Roger Louret La Vie Parisienne, m.e.s. Rhéda et Louret 1996 Les Rencontres
d’Astaffort, organisées par Francis Cabrel Les Jours Heureux, m.e.s.
Françoise Cardinet La Malle à mémoire de Brigitte Michalon
Il a été nommé Meilleur interprète masculin 2005 au Festival de Béziers.
Acteur
Sur les planches, court métrage, réal. Sylvie Descamps
6
La Ronde
Eric Verdin
Formation
Eric Verdin a suivi les cours de l’Ecole Supérieure d’Art Dramatique de la Ville
de Paris de 1992 à 1995.
Comédien
2007-2009 Nekrassov comédie de Jean-Paul Sartre, m.e.s. Jean-Paul Tribout
Cinna de Corneille, m.e.s. Daniel Mesguich Boulevard du Boulevard du
Boulevard de Daniel Mesguich Musée Haut, Musée bas de Jean-Michel
Ribes Portrait de Famille de Denise Bonal, m.e.s. Marion Bierry La cuisine
d'Elvis de Lee Hall, m.e.s. Marion Bierry Moi de Labiche, m.e.s. Michel
Galabru Macbeth de Shakespeare, m.e.s. Elio Suhamy Bourrage de pub,
création de Jaka Maré Heureusement que vous êtes là de Roland Dubillard,
m.e.s. Isabelle Andreani Folies concertantes d’après Alfred Jarry, m.e.s.
Isabelle Andreani Le Killer de J.-C. Dollé L’île des esclaves de Marivaux,
m.e.s. Christophe Boudé Le Bourgeois Gentilhomme de Molière, m.e.s. Marie
Sylvia Manuel Les Joyeuses Commères de Windsor de Shakespeare, m.e.s.
Marie Sylvia Manuel Heureusement que vous êtes là de Dubillard, m.e.s.
Jacques Seiler Après la pluie de Sergi Belbel, m.e.s. Marion Bierry Turcaret
de Lesage, m.e.s. Michel Galabru La pétillante soubrette de Goldoni, m.e.s.
Isabelle Andreani Vous me demandez un texte... (création poésie et musique
contemporaine, Rouen) L’Avare de Molière, m.e.s. Marie Sylvia Manuel Folies
concertantes de Jarry, Radiguet, Vian, m.e.s. Jacques Seiler Le médecin
malgré lui de Molière, m.e.s. P. Delevingne Les guerriers de Minyana, m.e.s.
M. Steen, Gentilly On ne badine pas avec l’amour de Musset, m.e.s. J.
Darnel Les fourberies de Scapin de Molière, m.e.s. C. Rio Les fausses
confidences de Marivaux, m.e.s. J.-P. Hané Vernissage de V. Havel, m.e.s. E.
Rouquette Cucurbitapepo ou la Migraine du siècle de Dollé, Valet, Verdin,
m.e.s. L. Collombert Les Fâcheux de Molière, m.e.s. J.-C. Dollé La dispute de
Marivaux, m.e.s. A. Bourrelier George Dandin de Molière, m.e.s. Christophe
Boudé Les précieuses ridicules de Molière, m.e.s. P. Giroud Naïves
hirondelles de Dubillard, m.e.s. Jacques Seiler Le mariage de Figaro de
Beaumarchais, m.e.s. Isabelle Andreani Roberto Zucco de Koltès, m.e.s. E.
Verdin La peau des autres de Jordan Plevnes, m.e.s. Jacques Seiler En
attendant Godot de Beckett, m.e.s. E. Verdin La Cuisine d’Elvis de Lee Hall,
m.e.s. Marion Bierry Portrait de famille de Denise Bonal, m.e.s. Marion Bierry,
nomination aux Molières 2004 dans la catégorie “Révélation théâtrale
masculine” Musée haut, musée bas de et m.e.s. Jean-Michel Ribes Laisse
moi te dire une chose de Rémi De Vos, m.e.s. Stéphane Fiévet Fallait rester
chez vous, tête de noeud de Rodrigo Garcia, m.e.s. Pascal Antonini Farces
sur tréteaux de Molière et Courteline, m.e.s. Jean-Pierre Andréani Boulevard
du boulevard du boulevard de et m.e.s. Daniel Mesguich
7
La Ronde
Metteur en scène
Fibra Austral, opéra de Jorge Radic, 1998 King Arthur, opéra de Purcell,
Espace Luxembourg de Meaux et tournée, 1995 Roberto Zucco de Koltès
T.G.P. de Meaux, 1994 En attendant Godot de Beckett, T.G.P. de Meaux,
1993 Les bâtisseurs d’empire ou le schmürtz de Boris Vian, T.G.P. de
Meaux, 1991
Au cinéma
Il a tourné dans plusieurs courts-métrages : Amour d’Eric Louis La mouche de
Bertrand Di Cesare La lettre de Christophe Dorgebray Mangez car ceci est
ma cigogne de Sidney Goyvaetz Trois petits points de Clotilde Morgiève
A la télévision
Dalida, réal. Joyce Bunuel. Turcaret de Lesage, réal. Georges Folgoas
Disques
Les nouvelles révélations de l’être (textes d’Artaud et Haïku japonais dits sur
des musiques de G. Finzi et C. Chaynes - Trio A Piacere - Harmonia Mundi 2000
Pour la radio, il a travaillé avec France culture (Sens interdit d’Armand
Salacrou) et France Inter (Nuit Blanche/ Nuit Noire et Questions pour
l’histoire).
Auteur
Cucurbitapepo ou la Migraine du siècle (théâtre, 1995, avec M. Valet et J.-C.
Dollé) Les clowns meurent(ris !) (Théâtre, 2003)
Il a fondé le Théâtre Gérard Philippe de Meaux en 1992, qu’il a codirigé
jusqu’en 1995.
8
La Ronde
Sandrine Molaro
Théâtre
Au théâtre, après avoir obtenu en 1994 le Prix Louis Jouvet, Sandrine Molaro a
joué régulièrement sous la direction de Ch. Luthringer (Quoi de neuf ? Sacha
Guitry ; Je t’avais dit, tu m’avais dit, J. Tardieu, Lucernaire), sous celle de B.
Lavigne (Doit-on le dire, E. Labiche, Lucernaire ; Les mille pattes, Th. Daunou)
et celle de G. Bourgue (Gentil n’a qu’unœil, Th. Paris-Villette ; La Carpe et le
lapin, Th. de la Commune).
Elle a également été dirigée par J.-C. Barc (Cinq minutes pas plus, Th. RiveGauche), Ch. Bujeau (On choisit passa famille !, Splendid), R. Sand
(Célibataires de D. Talbot, Splendid). X. Letourneur l’ a mise en scène dans
J’aime beaucoup ce que vous faites (C. Greep, Café de la Gare et Palais des
Glaces) et B. Lienard dans J’ai laissé pour vivre (ciné-troupe). Elle vient de
jouer dans Ex-voto de X. Durringer (m. en sc. Ch. Luthringer, Lucernaire).
Cinéma
Elle a tourné dans L’Amour c’est mieux à deux (réal. D. Farrugia), On choisit
passa famille ! (réal. J.-C. Barc), Les Gaous (réal. I. Sekulic), Frogz (réal. G.
Tunzini), La Vache et le président (réal. P. Muyl), Briefing (réal. E. Assous). Elle
a également participé à des moyens-métrages (Le Roman d’automne, réal.C.
Brottes, lutin du meilleur film ; Eternelle rencontre, réal. M. Donio) ainsi qu’à des
courts-métrages (Ca arrive, réal. D. Le Glanic).
Télévision
A la télévision, elle a tourné sous la direction de S. Karmann (Les Bougon), J.
Bunuel (Marieet Madeleine), G. Vergez (P.J.), J.-C. Barc (Têtes de gondoles),
D. Baron (Joséphine ange gardien).
Alexandre Martin
Théâtre
La Ronde d'Arthur Schnitzler mise en scène par Marion Bierry marque ses
débuts sur scène.
9
La Ronde
Serge Noël
Au théâtre
Mademoiselle Jaire, m.e.s.. Tsilla Chelton Leonce et Lena de Büchner, m.e.s.
Pascal Rambert, Th. de la Bastille Irma la Douce, m.e.s. Gisèle Graut Le
Chariot de terre cuite, m.e.s. Pierre Santini, au Th. des Boucles de Marne Ami
entends-tu..., m.e.s. Pierre Santini Brecht Opéra, m.e.s. Zorau Tasic,
T.B.M. Chat en poche de Feydeau, m.e.s. J.-M. Broucaret Hamlet de
Shakespeare, m.e.s. Daniel Mesguich Marat Sade de P. Weiss, m.e.s. Gérard
Gélas Vision du monde, m.e.s. Catherine Boskowitz Monsieur de
Pourceaugnac de Molière, me.s. Ivan Moranz Le Mémorial de SainteHélène, m.e.s.Yves Gourvil Le Roi Jean de Shakespeare, m.e.s. Hélène
Ninerolla Naître victime naître coupable, m.e.s. Stéphanie Loik Au but, m.e.s.
Stéphanie Loik Noël chez les Cupiello d'E. de Filippo, m.e.s. Jacques
Mauclair Sik-Sik d'E. de Filippo, m.e.s. Jacques Mauclair Petites Pièces de
Tchékhov, m.e.s.Jacques Mauclair 4ème Tournant de J. Boulva et M. Gatard,
m.e.s.Etienne Bierry La Main passe de Feydeau, m.e.s. Gildas Bourdet
Au cinéma
Il a tourné sous la direction de A. Cavalier et de Fr. Caillat.
A la télévision
Il a été dirigé par J. Kerchbron, P. Cavassilas, Ch. Spiero, D. Albert, L.
Dussaux, J.-M. Vervoort.
Aline Salajan
Théâtre
Après une formation d'art dramatique au conservatoire du 18ème
arrondissement de Paris, elle débute dans L'Illusion comique de Corneille au
Théâtre de Poche-Montparnasse dans la mise en scène de Marion Bierry. En
2010, elle joue également dans la mise en scène de Marion Bierry pour la pièce
La Ronde d'Arthur Schnitzler.
Télévision
Dernièrement elle a été dirigée par Jérôme Navarro dans R.I.S. Police
Scientifique (TF1).
10
La Ronde
Marie Reache
Théâtre
Elle a joué récemment dans La Valse des Pingouins (P. Haudecœur, m. en sc.
Jacques Decombe), Les Riches reprennent confiance (L.-Ch. Sirjacq, m. en sc.
Etienne Bierry), Cœur de vache (A. Avrane, m. en sc. Marido Freval, Th. de la
Tempête), Débrayage (R. De Vos, m. en sc. Gilles Guillot), Le Suicidé (N
.Herdmann, m. en sc. Anouch Pare, Th. de l’Athénée), Le Nouvel ordre mondial
(H. Pinter, m. en sc. Roger Planchon). Elle a été à l’affiche de Les Pas Perdus
(D. Bonal, m. en sc. Gilles Guillot, Th. du Rond-Point), Portrait de famille (D.
Bonal, m. en sc. Marion Bierry, th. de Poche, Molière 2004 du meilleur auteur),
Quartiers (m. en sc. Laurence Février, Th. de la Tempête). Etienne Bierry l’a
également dirigée dans Les Directeurs (D. Besse, Molière 2001 du meilleur
spectacle de création et meilleur auteur), Marion Bierry dans Après la pluie (S.
Belbel, Molière 1999 du meilleur spectacle comique), Grégori Baquet dans Les
Insolistes (spectacle musical), Jean-Pierre Hané dans La Maison Tellier (G. de
Maupassant, Th. Mouffetard), Daniel Soulier dans Gulliver (de J. Swift, Th.
National de Chaillot)…
Cinéma
Elle a tourné sous la direction de Michel Deville, Etienne Chatilliez, Jean-Marie
Poiré, Nacho Carranza, Jean-Louis Benoist, Yvan Calberac, Patrice Leconte,
Pierre Richard/Marco Pico, Yann Ficher-Lester …
Télévision
A la télévision, elle a été dirigée par C. Taillefer, G. Galiot, D. Granier-Deferre,
Marco Pico, Luc Berault, Claude Vajda, Michel Boisrond, Roger Guillot, Marc
Boyer, J. Debbouze… Elle est la directrice dans la série StExupéry (sur France
2, réal. L. Di Rosa), et a également tourné sous la direction de St. Kopecky, A.
Munch, P. Touzot.
11
La Ronde
ATELIER THEATRE ACTUEL
DEPARTEMENT CLASSIQUES
103, rue la Boétie – 75008 Paris
01 53 83 94 94 – télécopie : 01 43 59 04 48
www.atelier-theatre-actuel.com
12

Documents pareils

Marion Bierry

Marion Bierry Espace Luxembourg de Meaux et tournée, 1995 - Roberto Zucco de Koltès T.G.P. de Meaux, 1994 - En attendant Godot de Beckett, T.G.P. de Meaux, 1993 - Les bâtisseurs d’empire ou le schmürtz de Boris ...

Plus en détail

Arthur Schnitlzer

Arthur Schnitlzer Arthur Schnitzler naît à Vienne en 1862, au moment même où les parents du petit Sigmund, cinq ans, se fixent dans la capitale impériale. Ils y habiteront tous deux pendant près de sept décennies pu...

Plus en détail