Pornic Magazine 91

Commentaires

Transcription

Pornic Magazine 91
ENCART BILAN 2009 ET PERSPECTIVES 2010
Pornic
magazine
Dossier
Lancement de
l’agenda 21
Challenge 2009 de la commune
la plus sportive des Pays de la Loire
Pornic championne!
informations municipales
janvier 2010
n° 91
Sommaire
Éditorial
p3
6
Agenda 21:
la Ville lance une
démarche pour
planifier en
concertation ses futures
actions de développement
durable… Le
développement durable,
une seconde nature à
Pornic! Dossier.
Cela s’est passé cet automne… p 4 à 5
Protection des océans – Pornic fait école
Challenge de la commune la plus sportive des
Pays de la Loire – Pornic “sporte” bien!
Dossier
p6à9
Développement durable – L’agenda 21 en
marche
Interview: Monique Douillard, adjointe au
cadre de vie – “L’esprit de l’Agenda 21 nous va
bien!”
La ville déjà en action(s)
Vivre à Pornic
p 9 à 15
Travaux en ville – Quoi de neuf?
Étude sur le commerce – Pornic a du potentiel!
Aménagement des quais – Expérimentation
douce au printemps
Pornic va avoir son timbre-poste – Lettres de
noblesse
Portrait : Philippe Mérabet – Toujours la
pêche…
Portage de repas à domicile – Pour tous et à
tout âge
13
Timbre-poste : pour
la première fois,
Pornic va figurer
sur un timbre. Un
événement qui va rester… gravé
dans les mémoires !
Les rendez-vous du printemps p 16 à 17
La Gazette des Sages
p 18 à 19
L’agriculture à Pornic – D’un monde à l’autre
Tribune
p 20
État civil
p 21
Pornic et les jeunes
p 22 à 23
Maxime et Jérémy, apprentis à Pornic –
L’alternance leur réussit
Pornic
magazine
Pornic Magazine - janvier 2010 - n°91
INFORMATIONS MUNICIPALES
Trimestriel
Hôtel de Ville – 44210 Pornic – Tél. 0240823111 / Fax 0240825791 / www.pornic.fr
Directeur de la publication : Philippe Boënnec.
Rédacteur en chef : Pascal Chalopin.
Conception et réalisation: Édito communication écrite - Nantes – Tél. 0240204949.
Imprimé à Nantes.
Photos: couverture: Valery Joncheray, services municipaux et DR.
Distribution : La Poste Principale – Pornic. Dépôt légal : 1er trimestre 2010
2
Éditorial
Bonne année à Pornic
En mon nom et en celui de toute l’équipe
municipale, je souhaite à chacun d’entre vous, à
vos enfants, à vos familles, une belle année
2010.
Alors que le développement durable est au cœur
des préoccupations actuelles, ce Pornic Magazine
nous rappelle que la prise de conscience ne date
pas d’hier dans notre commune. Était-ce déjà une
démarche de type Agenda 21 au sens où on
l’entend aujourd’hui ? Je ne suis pas loin de le
penser. Je veux rendre hommage aux générations
d’élus qui se sont succédé et qui, très tôt, ont
compris qu’ils n’héritaient pas seulement de la
terre de leurs ancêtres, mais qu’ils l’empruntaient
aussi aux générations futures !
Naturellement, et sans relâche, nous poursuivons
cette démarche, attentifs au cadre de vie, à la
mixité sociale, au développement durable et
cohérent de la ville. Nous comptons même
l’amplifier en 2010 avec l’élaboration d’un
Agenda 21 local, au terme d’une large
concertation avec les habitants. Car, seule, une
collectivité ne peut rien. Il lui faut la force de tous
les acteurs locaux. Le dialogue et l’écoute seront
donc plus que jamais les piliers de notre travail
dans les mois qui viennent.
De récentes distinctions – Marianne d’or de l’environnement et du développement
durable, Challenge de la commune la plus sportive des Pays de la Loire, premier prix
d’entrée de ville – sont venues récompenser en fin d’année le travail que nous faisons
ensemble avec tous les acteurs, personnel communal, socioprofessionnels. La bonne
santé économique et de l’emploi à Pornic en 2009 malgré la crise économique, la
maîtrise de la fiscalité locale, la qualité des échanges avec les nouveaux habitants, la
solidarité entre les générations dans une ville à dimension humaine, tracent les grandes
lignes du Pornic de demain.
Je vous renouvelle mes meilleurs vœux pour l’année 2010 pour vous et votre famille.
Philippe Boënnec
Maire de Pornic
Député du Pays de Retz
3
Pornic Magazine - janvier 2010 - n°91
Cela s’est passé cet automne…
Concours des maisons
et jardins fleuris
Le concours des maisons et jardins
fleuris organisé par la Ville de Pornic a récompensé 55 personnes
cette année. Bravo à tous.
Médiathèque Armel-de-Wismes
Nouveau baptême
Le Conseil municipal a rendu
hommage le 4 décembre dernier à
l’historien, romancier et peintre
Armel de Wismes, disparu en juillet,
et qui vécut une grande partie de
son enfance à Pornic. En accord
avec sa famille, la médiathèque de
Pornic portera désormais le nom de
celui qui se plaisait à répéter: “C’est
ici, à Pornic, qu’est née ma vocation
d’écrivain”. L’inauguration de la
médiathèque Armel-de-Wismes
aura lieu début 2010.
Minibus
Associatif tout neuf
La Ville de
Pornic
s’est
dotée cet
hiver d’un
minibus
de 9
places
flambant
neuf. Son
prédécesseur aura
parcouru
la bagatelle de
110000 km en trois ans et demi!
Sponsorisé par des partenaires locaux, il est mis gratuitement à la
disposition des associations pornicaises pour éviter l’utilisation de
véhicules personnels. La réservation doit s’effectuer un mois à
l’avance auprès du service LTA à
l’accueil de la Maison des associations. Il est livré avec le plein et
doit être rendu… avec le plein et
en bon état!
Pornic Magazine - janvier 2010 - n°91
Protection des océans
Pornic fait école
Près de 80 volontaires ont participé à l’opération
citoyenne de nettoyage de la plage du Portmain
organisée le 26 septembre par la Maud Fontenoy
Fondation et l’Association nationale des élus du littoral
(Anel). La veille, élus et services de la mairie étaient
intervenus auprès d’écoliers.
“80 % de la
pollution marine vient de la
terre! Il faut
donc continuer
sans relâche à
sensibiliser le
public et spécialement les
jeunes générations à la protection
des
océans et à la
préservation du
littoral”, martèle Monique Douillard et Jacques Gheerbrant sont
Valérie Fourrier, intervenus devant des élèves de CM2.
directrice de la Maud Fontenoy Fondation. “Le littoral, les plages, l’océan,
font partie du patrimoine pornicais auquel nous sommes tous sensibles.
C’est pourquoi j’ai répondu favorablement à cette invitation de la Maud
Fontenoy Fondation d’organiser une grande opération de nettoyage citoyen et de sensibilisation aux macrodéchets sur l’une de nos plages”, complète Philippe Boënnec. Cette opération, première du genre, a valeur de
test pour la jeune fondation qui espère mobiliser plus de communes en
2010. L’été dernier, dans le cadre des Journées de la mer placées sous le
haut patronage du ministère de l’Écologie, le Conservatoire du littoral et des
rivages de France avait déjà choisi Pornic pour sensibiliser le public au ramassage sélectif des déchets sur la plage. Il s’agissait de faire comprendre
qu’une plage propre n’est pas une plage aseptisée: la présence de bois
flottés ou d’algues est un choix délibéré pour la préservation de la biodiversité. Le 26 septembre, sur la plage du Portmain, 80 volontaires ont donc
montré leur attachement à la protection du littoral. Plusieurs agents municipaux en charge de la propreté publique les ont aidés à distinguer macrodéchets issus des activités humaines, non biodégradables, et laisses de mer
naturelles. La veille, les élus pornicais étaient intervenus auprès d’une classe
de CM2 de l’école l’Ange-Gardien. “Car ce sont les enfants, nouveaux
consommateurs avertis et plus respectueux, qui donneront une chance à
notre planète!”
4
Cela s’est passé cet automne…
Challenge de la commune la plus sportive des Pays de la Loire
Handivoile
Pornic “sporte” bien !
Le 3 octobre dernier
a eu lieu à
Pornic le
lancement
officiel du
T’io, un
voilier de
6,50 m qui
accueille à
son bord
un valide
et deux
personnes
à mobilité
réduite
dans le cadre de baptêmes nautiques ou d’une pratique plus régulière. “Le T’io est conçu pour que
valides et handicapés partagent
des différences”, explique JeanYves Mindren, président de l’association Promotion Différence qui a
porté le projet. Cet été, le T’io a
déjà fait naviguer des pensionnaires de centres de rééducation,
des particuliers en fauteuil et répondu à plusieurs demandes de
clubs nautiques et offices de
tourisme de la Communauté de
communes de Pornic. Renseignements: 0662046924
Pornic a reçu le 4 décembre dernier le trophée 2009
de la commune la plus sportive des Pays de la Loire
dans la catégorie villes de plus de 10 000 habitants.
Une distinction qui vient récompenser la politique
sportive de la municipalité et le dynamisme
associatif.
“C’est une belle récompense et un encouragement formidable pour tous
les acteurs du sport à Pornic: les clubs, leurs dirigeants, les sportifs bien
sûr, mais aussi les services de la Ville, les élus… C’est une victoire
d’équipe”, remercient d’une seule voix Philippe Boënnec et Christiane
Van Goethem, adjointe au maire de Pornic, en charge de la jeunesse,
des sports, de la vie associative et des jumelages. Le président du Comité
régional olympique et sportif (Cros), Marcel Retailleau, vient de leur remettre le trophée 2009 de la commune la plus sportive des Pays de la
Loire, catégorie villes de plus de 10000 habitants, attribué pour la première fois à Pornic. Il y a trois ans, la commune s’était classée deuxième.
Le jury, venu en
novembre dernier visiter les
installations
sportives de la
commune et
rencontrer les
associations
locales, avait
alors pu mesurer les progrès
réalisés, tant du
point de vue
des résultats
sportifs que des
équipements. Il
est vrai que les
chiffres parlent d’eux-mêmes: 5000 licenciés, 26 disciplines, 35000 m2
de surface sportive dont le complexe du Val Saint-Martin, les deux bases
nautiques, le golf… “On a ressenti ce jour-là l’impact du sport dans la
ville, le dynamisme des bénévoles. Et la qualité des équipements mis en
place par la Ville permet au plus grand nombre de pratiquer sa discipline
dans de très bonnes conditions. C’est une juste récompense”, confie un
membre du Cros. Nul doute que les performances de haut niveau de certains champions pornicais, notamment les titres mondiaux de Loïc Biron et
Régis Raitif en aviron, auront également pesé dans la décision finale…
5
Course au large
Le voile est levé
Les contours
de la course
au large
entre Pornic
et Baiona
qui se
déroulera du
25 juillet au
6 août 2010
ont été
dévoilés au
Salon nautique international de
Paris le 10
décembre:
deux courses de 460 milles
nautiques chacune à travers le
golfe de Gascogne avec le passage
du cap Finisterre pour rejoindre les
deux villes jumelles. Inscrite au
calendrier national de la Fédération
française de voile, l’épreuve est
ouverte cette année pour la
première fois aux solos (skipper
seul à bord de son voilier) en sus
des équipages en double.
Inscriptions et informations:
[email protected]
Pornic Magazine - janvier 2010 - n°91
Dossier
Développement durable Pas un jour, ou presque, sans que les médias ne parlent
du réchauffement climatique et de la disparition progressive de la biodiversité dus à
l’action humaine et à notre mode de vie. Humblement, après avoir déjà engagé des
actions fortes de développement durable, Pornic veut continuer à prendre sa part
dans cette dynamique et lancer, en concertation, l’élaboration d’un Agenda 21 local.
En 2010, les habitants seront invités à participer à cette “révolution” tranquille mais
réelle. Objectif: définir un plan d’actions concrètes.
L’agenda 21
en marche
Le développement durable
concilie protection de
l’environnement, équité sociale
et efficacité économique.
Le développement durable,
qu’est-ce que c’est?
Le développement durable, c’est répondre aux besoins
des populations tout en préservant la capacité des générations futures à répondre à leurs propres besoins.
Cette définition a été donnée pour la première fois en
1987, à l’occasion d’un sommet international de
l’ONU. Elle rappelle le propos prêté à Saint-Exupéry:
“Nous n’héritons pas de la Terre de nos ancêtres, nous
l’empruntons à nos enfants”. C’est quelques années
plus tard, en 1992, lors du Sommet de la Terre de Rio
que le concept d’Agenda 21 est né – voir ci-dessous.
En 2003, la France adopte sa stratégie nationale de
développement durable. En 2005, la Charte de l’environnement est pleinement intégrée au préambule de
la Constitution, comme l’est la Déclaration des droits
de l’homme. L’article 6 de la Charte de l’environnement donne une orientation incontournable: “les politiques publiques doivent promouvoir le développement
durable”.
“21” pour… XXIe siècle, et “agenda” pour se fixer un
calendrier et un programme d’actions à mener. Le Programme commun pour le XXIe siècle adopté en 1992
à la Conférence de Rio par 178 pays listait une série
d’actions devant être intégrées aux législations nationales de manière prioritaire pour progresser vers un
développement durable: équité sociale, efficacité économique, viabilité écologique. C’est ainsi qu’à chaque
niveau de collectivité revient la possibilité d’élaborer
pour son territoire et de mettre en œuvre un programme d’actions répondant aux principes de
l’Agenda 21. À l’échelle de Pornic, il s’agit d’un plan
d’actions qui vise à penser un développement harmonieux de la ville.
Pornic Magazine - janvier 2010 - n°91
6
©Valery Joncheray
Un agenda 21,
qu’est-ce que c’est?
Dossier
Interview: Monique Douillard, adjointe au cadre de vie
“L’esprit de l’Agenda 21
nous va bien!”
oublier, bien sûr, la modernisation de
notre station d’épuration, le plus gros
investissement de cette mandature
(15 millions d’euros). Les exemples
de notre écoresponsabilité ne
manquent pas.
Le développement durable à
Pornic, est-ce vraiment une
nouveauté?
Nous faisons du développement
durable à Pornic depuis longtemps!
Les générations d’élus qui se sont
succédé sont toujours restées
attentives à l’environnement
préservé qu’elles ont reçu en
héritage. Grâce à elles, le cadre de
vie et le charme de la station, classée
depuis 1956, sont demeurés intacts.
Ce n’est pas un hasard. Par contre, il
ne faut pas relâcher ces efforts.
Quels exemples récents
illustrent le mieux cette
volonté municipale?
Les travaux importants entrepris pour
protéger l’eau – qui a façonné
l’histoire de notre ville et qui en
préserve aussi l’avenir – sont peutêtre les plus parlants. De l’attribution
du Pavillon bleu dans les années 90
à la certification nationale que Pornic
a obtenue cet été pour son dispositif
de suivi de la qualité des eaux de
baignade, en passant par la
réutilisation des eaux usées traitées
pour l’arrosage du golf – c’était une
première en France en 2003… Sans
Mais le développement
durable, ce n’est pas
seulement l’environnement…
C’est exact. Un projet de
développement durable implique
également une dimension
économique et sociale, au sens
implication citoyenne ou solidarité.
Mais là encore, je ne crois pas que
nous soyons en retard à Pornic.
L’entretien des espaces verts que
nous confions aux entreprises
d’insertion, la participation de
toutes les générations de Pornicais à
l’opération de reboisement de la
Sainte-Catherine, la sensibilisation
de nos écoliers au nettoyage des
plages et à la protection des
océans, c’est tout à fait l’esprit de
l’Agenda 21.
À quoi va servir un Agenda 21
à Pornic?
Il s’agit de formaliser toutes ces
initiatives concrètes. De les rendre
ainsi plus lisibles et sans doute plus
efficaces encore. L’Agenda 21 sera
un peu le fil conducteur qui, demain,
va guider les changements de
comportement et de mentalité de
chacun. Nous allons commencer en
2010 à recenser les forces et les
faiblesses du territoire, en
concertation avec la population. La
réussite de l’Agenda 21 reposera
sur la participation d’un maximum
d’acteurs locaux. C’est un beau
projet de démocratie participative,
qui va dans le sens des
engagements que nous avons pris.
Écouter, échanger nos idées, vivre
ensemble!
7
Marianne d’or
de l’environnement et du
développement durable
Pornic lauréate
Philippe
Boënnec s’est
vu remettre le
16 décembre
dernier au
Conseil économique et social à Paris, la
Marianne
d’or 2009 de
l’environnement et du
développement durable.
Ce prix récompense les
efforts menés par la Ville depuis de
nombreuses années pour la qualité
et la préservation de l’eau, la restauration et la mise en valeur du
littoral, et la sensibilisation des
habitants à l’environnement. Le député-maire de Pornic a remercié le
jury pour cette belle reconnaissance
en précisant: “C’est aussi une
marque de confiance pour poursuivre nos actions dans ce domaine”.
Station d’épuration
Faisons eaux mieux!
Il s’agit du plus gros investissement
de cette mandature: l’extension de
la station d’épuration double sa
capacité afin de répondre à
l’évolution démographique et
l’afflux de population en période
estivale. Avec pour enjeu un
traitement des eaux encore
amélioré, essentiel pour la santé
publique, mais aussi pour les
activités économiques liées à l’eau:
tourisme, pêche, agriculture…
“Mais le vrai défi, c’est bien la
préservation durable de notre
environnement naturel”, disent
d’une seule voix les élus pornicais.
Pornic Magazine - janvier 2010 - n°91
Dossier
La ville déjà en action(s)
L’actualité ne cesse de nous le rappeler : il est urgent d’agir pour un
développement plus durable de nos activités. À Pornic, la prise de conscience ne
date pas d’hier, les réalisations non plus. Zoom sur quelques-unes d’entre elles
qui participent d’une démarche de type Agenda 21.
©Valery Joncheray
Vers une ria
durable
Avis favorable du
commissaire enquêteur
Le 6 octobre dernier, une nouvelle
étape importante a été franchie
dans le projet d’aménagement de
la ria. Au terme de l’enquête
publique, qui s’est déroulée du
10 août au 11 septembre et a
suscité un très grand intérêt de la
part des habitants, le commissaire
enquêteur a émis un avis
favorable au projet de révision
simplifiée de la ZAC. Il a en effet
estimé qu’il aménage avec un
souci paysager l’ensemble du site,
favorise l’activité économique
publique ou privée et concourt au
développement de l’habitat intramuros avec l’installation de
nouvelles familles dont des primo
accédants ou des locataires.
À bien y réfléchir, la
conduite du projet d’aménagement de la ria n’est
pas éloignée d’une démarche de type Agenda
21. Avec, pour commencer une très large concertation, souhaitée par les
élus, pour définir le parti
d’aménagement de ce
nouveau quartier au cœur
de la ville : “Cette concertation était essentielle à
nos yeux, assume Philippe
Boënnec. La ria est un patrimoine commun à tous
les Pornicais. Sur tous les dossiers majeurs, la population est consultée. Ce qui nous a d’ailleurs valu un prix*. Le projet répond également
aux grands enjeux du développement durable que sont l’environnement, l’économie locale et l’emploi, le logement et la mixité sociale.”
Le parc paysager qui s’étendra sur 12 hectares contribuera à la reconquête de l’espace naturel et d’une biodiversité actuellement menacée. Les modes de déplacement alternatifs symbolisés par la gare
et son pôle multimodal – mais aussi les 2 km de cheminements doux
dans le parc qui seront connectés avec le centre-ville – ont une large
place dans le projet. “Cela permettra également d’apaiser la circulation automobile dans le centre de Pornic, en recomposant l’offre de
stationnement”, ajoute l’urbaniste Yves Steff. Mais la ria, c’est aussi la
construction de près de 500 logements dont 90 à vocation sociale. Ils
vont notamment favoriser le maintien de la main-d’œuvre qualifiée nécessaire au fonctionnement de l’ensemble des services et des entreprises qui concourent à l’économie de la station. “Ce sont à terme
près de 150 millions d’euros qui seront injectés dans l’économie et
l’emploi du Pays de Retz dont Pornic est aujourd’hui la ville centre”,
rappelle Philippe Boënnec.
* Le Prix de la communication participative en 2007, décerné par La Poste.
Pornic Magazine - janvier 2010 - n°91
8
©Valery Joncheray
Boënnec. C’est également un nouveau quartier vert qui
voit le jour sur la commune, comme Gourmalon et la
Noëveillard en leurs temps! Les espaces verts occuperont en effet une place prépondérante dans le projet:
les déplacements des piétons et deux-roues seront privilégiés; une attention particulière sera portée aux
déperditions d’éclairage et à l’écoulement des eaux…
Vous avez dit écoquartier?
Handicap et accessibilité
Avec l’Agenda 21, les élus pornicais souhaitent faire
participer un maximum d’acteurs locaux au développement de leur territoire. Il y a quelques mois, des personnes en situation de handicap sur la commune ont
par exemple été associées avec les services municipaux
à l’établissement d’un diagnostic sur l’accessibilité des
bâtiments publics et de la voirie communale. La prise en
compte du handicap est l’un des engagements forts sur
lesquels les collectivités peuvent s’appuyer dans le
cadre d’un Agenda 21 local. À Pornic, la concertation
a commencé dans ce domaine: “L’accessibilité des personnes en situation de handicap est l’exemple même
d’action qui participe au vivre durablement ensemble”,
explique Martine Bernier, adjointe aux affaires sociales.
Trottoirs surbaissés, bandes podotactiles, platelage
d’accès aux plages, tiralo, existent déjà. “Mais au-delà
de ces aménagements nécessaires, notre travail
consiste aussi à sensibiliser les habitants au respect de
règles élémentaires comme ne pas se stationner sur les
trottoirs et sur les places réservées…”
Échanges de pratiques
On ne présente
plus l’opération de
la Sainte-Catherine… Plus de
1100 d’habitants
se sont encore rendus le 21 novembre dernier aux
ateliers techniques
municipaux pour
cette distribution
d’arbustes unique
en son genre organisée chaque
année par la Ville.
Au total, 11000 végétaux ont ainsi été plantés aux quatre coins de la commune depuis 16 ans que la SainteCatherine existe à Pornic. “Toutes générations
confondues, les gens sont de plus en plus intéressés par
l’environnement, remarquent les agents des espaces
verts. La Sainte-Catherine, c’est aussi cela… Ce jour-là,
ils nous posent des questions, on échange sur nos pratiques. Cette année, par exemple, on a beaucoup parlé
de désherbage.” La Ville s’est en effet engagée à limiter l’utilisation des produits phytosanitaires. Désormais,
le désherbage se fait le plus souvent manuellement et les
habitants doivent s’habituer à voir quelques herbes
folles au pied des arbres ou devant chez eux…
Combiner habitat
et environnement
La réalisation du nouveau quartier du Clos du Bocage
à l’entrée du bourg de Sainte-Marie illustre bien la politique de la Ville en matière d’urbanisme: poursuivre le
développement harmonieux et durable de la commune.
Pour cela, il va combiner habitat et qualité de l’environnement, une volonté forte des élus. Toutes les catégories
de logements vont être présentes: locatifs sociaux, accession sociale, lots libres, logements individuels clefs
en main en location ou à l’achat, appartements… “La
Ville souhaitait proposer un éventail de produits immobiliers adaptés aux besoins et aux ressources de chacun, ainsi que nous en avons pris l’engagement avec
notre Plan local de l’habitat”, rappelle Philippe
9
Pornic Magazine - janvier 2010 - n°91
Vivre à Pornic
Concours des entrées de ville
Premier prix!
Travaux en ville
Quoi de neuf ?
La lauréate du 9e concours national
des entrées de ville* est… Pornic!
Le prix 2009, doté de 5000 euros
a été remis le 15 décembre à
Philippe Boënnec pour le schéma
d’entrée de ville à l’est de la
commune, entre l’échangeur du
Chaudron et le rond-point GilbertPollono. Le jury a salué le soin
apporté à l’amélioration de la
sécurité et la reconstitution
paysagère en cours. Il a également
été sensible aux liens entre les
quartiers et avec le futur le projet
de la ria, ainsi qu’à la charte
architecturale alliant identité locale
et modernisme – hôpital du pays
de Retz, bureaux, futurs locaux de
la communauté de commune, de la
gendarmerie…
*Ce concours, organisé par la Ligue urbaine et rurale,
récompense depuis quelques années les collectivités
ayant entrepris une rénovation de leurs entrées de ville.
Toute la lumière
À l’automne, de nouveaux candélabres ont été mis en service rue du
Golf, sur un tronçon non urbanisé
jusqu’à présent, mais néanmoins
très fréquenté par les riverains et
les promeneurs en été. Ces travaux
s’intègrent au projet d’aménagement du quartier commencé il y
a quelques années avec la mise en
place de chicanes et d’une zone 30.
De la place
dans le bourg du Clion
Tout au long de
l’année, des travaux
d’aménagement, de
rénovation et de
réfection sont effectués dans la ville
pour améliorer le
cadre de vie des
Pornicais. Visite
de chantiers.
Enrobé noir
Îlot franchissable en
enrobé bombé 10 cm
Trottoir enrobé brun
Accotement bicouche
Dans la continuité des
beige
aménagements réalisés
Espace vert
ces dernières années rue
Foch et rue de Verdun, l’embellisseAménagement du carrefour
entre les rues du Moulin-Neuf
ment du centre-ville se poursuit en ce début
et du Colonel-Bézier
2010. En partenariat avec l’hôpital, qui rétrocède douze places de son parking privé au domaine public, la Ville va aménager un nouvel espace de stationnement, à quelques encablures de la
médiathèque. Pratique! La chaussée de la rue Tartifume va également être refaite – en enrobé rouge, comme la rue Sainte-Anne. Un cheminement piéton
sécurisé, éclairé et accessible aux personnes à mobilité réduite fera la liaison
avec la chapelle de l’ancien hôpital, rue Foch. Ces travaux devraient durer
un mois et demi. Autre chantier qui démarre ces jours-ci: la sécurisation du
carrefour entre la rue du Colonel-Bézier, qui conduit à la salle polyvalente de
Sainte-Marie, et la rue du Moulin-Neuf, à l’entrée du bourg. Un giratoire va
voir le jour, qui obligera les automobilistes à ralentir… Un trottoir sera également aménagé afin que les enfants se rendent à pied jusqu’à l’école des Sablons en toute sécurité. Enfin, les limites de la zone 30, dans laquelle piétons
et vélos sont prioritaires, seront repoussées jusqu’au rond-point des Terres-Nobles. Les travaux doivent s’achever fin mars.
Côté courts
À la demande des personnes âgées
se rendant au cimetière notamment, un parking de proximité a
été réalisé dans le bourg du Clion:
sept nouveaux emplacements, ainsi
qu’un cheminement piéton, ont été
créés, en lieu et place des places en
épi le long de la route…
Pornic Magazine - janvier 2010 - n°91
De nouvelles constructions sortent également de terre. Ainsi, les travaux de terrassement des deux nouveaux courts de tennis couverts au Clion – créés dans
le prolongement de la structure existante – sont terminés. La structure sera
montée ce mois-ci et sa couverture en février. Livraison prévue de cet équipement sportif en juin 2010. Au Val Saint-Martin, c’est un local de rangement
de 25 m2 près du terrain en synthétique qui est bâti pour le club d’athlétisme
local et les écoles. En contrebas, derrière le terrain de football en herbe, la
salle de convivialité prend forme également: 90 m2, deux bureaux, des sanitaires… Ces travaux devraient être achevés avant l’été.
10
Fin 2009, du neuf
côté commerces !
Hôtel Best
Western
Best Western
Hôtel - rue Jean-Monnet
Le Carré Gourmand
Restaurant - rue Jean Monnet
Le Riad
Restaurant marocain - 1 rue Capitaine Yves-Allais (Terres-Jarries)
Épicerie du Clion
Presse, dépôt de pain, relais postal, réservation tennis du
Clion, livraison à domicile en projet (changement de propriétaire) - 3 rue de Verdun (bourg du Clion)
Interv’Halles
Restaurant (changement de propriétaire) - 6 rue de la Terrasse
Capsule
La Bergerie, brocante et pause
gourmande
Fleuriste - 7 rue du Maréchal-Leclerc (bourg de Sainte-Marie)
Game Zone
Jeux vidéo et espace jeux en réseaux - 17 rue de la Marine
Au Tour du Chocolat
Bar à chocolat et ventes de chocolats - 62 rue des Sables
Étude sur le commerce
Pornic a du potentiel!
Les premiers éléments de l’étude sur la redynamisation du
commerce dans la commune ont été restitués en fin d’année
au groupe de travail d’élus et de commerçants. Avant la réunion de concertation avec l’ensemble des professionnels en
février.
“Il nous faut trouver, à l’intérieur de la ville, les équilibres entre les
commerces qui sont à la périphérie et ceux du centre-ville et des centres bourgs. C’est notre rôle en tant que collectivité territoriale”, rappelle Philippe Boënnec. Pour cela, les élus pornicais ont confié à un
cabinet spécialisé une mission d’étude portant sur la redynamisation
du commerce, via une enquête menée auprès de l’ensemble des 270
professionnels de la commune – voir Pornic Magazine n° 89. “Nous
souhaitions avoir un état des lieux le plus objectif possible de l’activité commerciale de la commune, explique Jean-Michel Brard, premier adjoint au maire et lui-même commerçant. C’est chose faite à
présent. L’étude est très instructive: elle montre sans surprise des fragilités en centre-ville, mais aussi la marge de progression de nos commerces de proximité. Car le potentiel existe!” La progression de la
population sur la zone de chalandise – Pornic et les communes alentours – est en nette progression depuis 10 ans (+ 20 %). Les comportements d’achat de la clientèle ont été passés à la loupe cet été et sont
plutôt rassurants. Dans les rues commerçantes, l’ambiance d’achat
est qualifiée d‘agréable et incite à la flânerie, le niveau d’équipement
est jugé satisfaisant, et les marchés jouent de toute évidence un rôle
moteur. À l’inverse, sont pointés du doigt une méconnaissance du
tissu commercial existant (« un problème de communication »), le
manque d’enseignes pour les jeunes, vestimentaires notamment, le
vieillissement de certaines vitrines, l’esthétique des quais ou encore les
difficultés à se stationner… “L’étude confirme toutefois que c’est autant un problème d’optimisation et de gestion de nos déplacements
qu’un manque réel de places. Nous allons y travailler avec la population tout au long de l’année 2010”, ajoute Michel Barbereau, adjoint au développement économique. Un compte rendu complet de
l’étude sera fait auprès de l’ensemble des commerçants courant février. La concertation continue…
11
Terre Breizh
Produits du terroir et de Bretagne - 70 rue des Sables
Pornic Pépinières
Les Gobinières, rue de Nantes
Domi’Pointure
Chaussures hommes/femmes - 19 bis rue Jean-Monnet
Librairie du port
(changement de propriétaire) 17 rue Foch
La Bergerie
Brocante avec pause gourmande - 29 rue de la Douve
(parking de Verdun)
Épicerie du Clion
Capsule, fleuriste
Pornic Magazine - janvier 2010 - n°91
Vivre à Pornic
Zones de rencontre
Aménagement des quais
Expérimentation douce
au printemps
L’aménagement des quais fait l’objet d’une large
concertation depuis deux ans. Commerçants, riverains,
représentants des pêcheurs, associations de quartier et
élus proposent une expérimentation douce au printemps. Explications.
Les quais de Pornic en zone 20 ?
L’idée fait son chemin et la “zone
de rencontre” – le terme exact
retenu par le législateur et
introduit dans Code de la route
par un décret de 2008 – pourrait
également être expérimentée au
printemps. Dans une zone de
rencontre, la priorité est donnée
aux piétons qui n’ont pas
obligation de circuler sur les
trottoirs. Une idée que cherche à
exprimer l’idée de rencontre
issue des réglementations suisse
et belge : celle d’un espace
partagé où les conflits se gèrent
non pas par un rapport de force
mais par une relation de
convivialité au bénéfice du
piéton ! Et la vitesse des véhicules
est bien sûr limitée à 20 km/h.
“Mais l’indication de la vitesse
est moins importante que l’esprit
de la zone, explique Jacques
Gheerbrant. C’est surtout un vrai
changement d’attitude. La zone
30 est déjà une première
approche, même si on s’aperçoit
que beaucoup de conducteurs en
ignorent aussi le principe…” À
savoir, la mixité des véhicules sur
la chaussée par une
homogénéisation des vitesses
pratiquées : c’est-à-dire moins de
30 km/h pour tout le monde. Ce
qui fait dire à certains pour
frapper plus encore les esprits
que la zone 30 est en soi un
aménagement cyclable. À
méditer…
Pornic Magazine - janvier 2010 - n°91
Réuni le 9 novembre dernier au salon Concorde, le groupe de concertation sur l’aménagement des quais prend connaissance de la synthèse
des contributions écrites formulées par les uns et des autres pour renforcer l’attractivité des abords du vieux port. Surprise ! Ce jour-là, la
quasi-unanimité des commerçants, riverains, représentants des pêcheurs, associations de quartiers et élus se dit favorable à la suppression des stationnements en épi sur le quai Leray, au maintien du
parking du Môle, à la priorité donnée aux piétons et aux cycles – voir
encadré – et à l’expérimentation d’arrêts minute pour acheter son pain
ou son journal… Chiche ! Une nouvelle réunion du groupe de concertation a lieu ce mois-ci. “Elle présentera dans le détail les aménagements provisoires et simples qui pourraient aller dans ce sens, dès ce
printemps”, propose Jean-Michel Brard, premier adjoint. Jacques
Gheerbrant, adjoint à la circulation et à la sécurité, se prend à rêver :
“Un jour, peut-être, arriverons-nous à persuader les automobilistes
qu’une fois passés le pont du 8-Mai ou les arches, ils entrent dans une
zone de totale relaxation et de courtoisie absolue !”
12
Recensement de la population
On compte sur vous!
Pornic va avoir son timbre-poste
Lettres de noblesse
L’émission d’un timbre à l’effigie de Pornic est une première. Précédant sa date de mise en vente dans tous les
bureaux de poste de France, il sera disponible en
avant-première dans la ville les 22 et 23 mai 2010.
Avis aux collectionneurs…
“L’émission d’un timbre-poste consacré à Pornic est une occasion exceptionnelle de faire connaître et de valoriser encore un peu plus la ville, en
France et au-delà…”, a précisé Philippe Boënnec le 7 décembre, découvrant la maquette réalisée par l’artiste et graveur de timbres Elsa Catelin.
Une vue panoramique du port avec en arrière-plan le château et la ville
haute, bien sûr! “C’est l’image que nous avons tous de Pornic, s’enthousiasme Michel Brossy, directeur territorial de la Poste Loire-AtlantiqueVendée. L’émission d’un timbre-poste sur Pornic est d’abord une première.
Il sera imprimé en taille-douce, le procédé technique d’impression le plus
noble et particulièrement apprécié par les philatélistes. Il donne un relief
au timbre, alliant le plaisir du toucher à celui de la vue, et le rend aussi infalsifiable!”
Le recensement est une
photographie de la population qui
permet de mesurer les évolutions
démographiques utiles à la mise
en œuvre de projets d’intérêt
commun: écoles, équipements
sportifs ou culturels… En 2004,
l’Institut national de la statistique
et des études économiques (Insee)
a modifié les modalités du
recensement de la population
française pour permettre une mise
à jour annuelle. Depuis cette date,
le recensement a lieu tous les ans
auprès d’un échantillon de 8 % de
la population dans les communes
de plus de 10000 habitants…
comme Pornic. En cinq ans, 40 %
de la population communale ont
ainsi été enquêtés. Les résultats du
recensement sont alors calculés à
partir de cet échantillon.
“Premier jour“ les 22 et 23 mai
Sa date de mise en vente générale dans tous les bureaux de poste est fixée
au mardi 25 mai 2010. C’est donc une vente anticipée, avec une oblitération “premier jour” d’émission, qui aura lieu à Pornic les 22 et 23 mai,
dans un bureau de poste temporaire. L’important volume de courrier posté
à Pornic aussi bien pendant la saison estivale qu’en dehors de celle-ci suffit en tous les cas à s’en convaincre: quel meilleur support de communication pour présenter Pornic au monde entier? “Ce timbre est perçu comme
un grand privilège dont chacun est très fier, qu’il soit passionné de philatélie ou non. C’est un aboutissement heureux que nous attendions depuis
de très nombreuses années”, souligne le député-maire, dont l’intervention
en haut lieu aura sans doute été décisive pour faire aboutir ce dossier.
“C’est une grande nouvelle”, confirme l’association philatélique de Pornic,
entièrement acquise au projet depuis plus de vingt ans. “La notoriété conférée à Pornic par des artistes de renom comme Auguste Renoir, Gustave
Flaubert ou encore Jules Michelet méritait bien une reconnaissance philatélique nationale!”
13
Cette année, la collecte
d’information se déroulera du
21 janvier au 27 février auprès
de 925 logements pornicais. Si
vous êtes parmi ceux-là, un agent
recenseur de la Ville de Pornic,
identifiable par une carte officielle
tricolore comportant sa
photographie et la signature du
maire, se rendra à votre domicile
pour y déposer le questionnaire
de l’Insee relatif aux
caractéristiques de votre
logement et à la composition de
votre famille. Merci donc de
réserver le meilleur accueil à
Alexandra Olivet, Françoise
Marais, Magalie Saliou et Yves
Peter !
Pornic Magazine - janvier 2010 - n°91
Vivre à Pornic
Portrait Philippe Mérabet
Toujours la pêche…
Un jour à Paris, le lendemain à
Bruxelles… Depuis quelques années,
Philippe Mérabet embarque vers de nouvelles destinations. La pêche a changé.
Pas lui.
“J’ai commencé la pêche à 14 ans et demi sur les thoniers à l’île d’Yeu, se souvient Philippe Mérabet. Un mois
en mer! J’en rêvais depuis tout gamin.” L’école est alors
obligatoire jusqu’à 16 ans mais l’appel du large est trop
fort. Le mousse obtient une dérogation: à 15 ans, il embarque définitivement. “Apprendre sur le tas, ça forge
le caractère… Mais avec le recul, j’aurais aimé faire
une école maritime: c’est ce que je conseillerais à un
jeune qui veut faire ce métier.” Il passe novice, puis matelot, et achète son premier bateau, L’Iroise, “pour pouvoir patronner”. À 19 ans et demi, juste avant d’être
appelé dans la Marine nationale, il fait sa première
campagne de civelles. À son retour, Philippe achète un
bateau plus gros, La Maraîchine, basé à Mindin. “Pendant 30 ans, j’ai fait le chalut: les crevettes grises et, l’hiver, les civelles…” En 1990, il décide de construire son
propre bateau, L’Ophélie. “C’est important dans la carrière d’un marin, précise-t-il. C’est à cette époque que
j’ai rencontré Dominique Adam, le directeur de la Coopérative maritime de Pornic. On a appris à se connaître en travaillant sur ce projet. J’ai commencé aussi à
prendre des responsabilités…” D’abord sociétaire, il devient administrateur, puis président de la Coopérative
pornicaise. En décembre 2000, le voilà à la tête de la
Cecomer, une centrale d’achat qui regroupe plus de
trente coopératives adhérentes et près de soixante
Comptoirs de la mer sur tout le littoral français.
de prévention des aléas pêche (FPAP). Les contacts avec
les ministres sont réguliers. “Le message passe mieux
quand c’est un professionnel qui parle de son métier.”
En septembre 2006, sortant de réunion, il apprend que
son bateau a coulé, fracassé sur la jetée par le mauvais
temps. “C’est comme ça que j’ai décidé d’arrêter ma
carrière. À 52 ans, je ne me voyais pas en racheter un
autre, alors que j’étais de moins en moins disponible.”
Il décide alors de briguer la présidence de la Confédération de la coopération où il est élu en 2007. “Depuis,
je n’ai eu de cesse de batailler pour que les coopératives
continuent d’apporter le même service aux pêcheurs, et
de défendre un savoir-faire qui se perd. On a sans doute
notre part de responsabilité, faute peut-être de ne pas
avoir assez valorisé notre métier”, concède-t-il volontiers.
Hier à Paris aux côtés de Philippe Boënnec – voir encadré –, demain à Bruxelles, au conseil des ministres, il
n’a rien oublié de l’époque où, enfant, il venait à Pornic:
“On traversait le port en enjambant les bateaux de
pêche tellement il y en avait!” D’un naturel optimiste, il
veut y croire. “Malgré les énormes contraintes réglementaires, les environnementalistes qui tirent à boulets
rouges sur notre profession, les scientifiques qui ne nous
entendent pas… Il faut que l’on apprenne à travailler
ensemble. Et arrêter de laisser croire que les pêcheurs
sont contre la gestion de la ressource. Bien au contraire,
c’est notre gagne-pain!”
Pêche profonde
“Le message passe mieux
quand c’est un professionnel”
Philippe Boënnec a été nommé en octobre président de la nouvelle mission sur l’évaluation de la
pêche des espèces profondes, par Jean-Louis
Borloo et Chantal Jouanau, ministre et secrétaire
d’État en charge de l’Écologie, et Bruno Le Maire,
ministre en charge de la pêche. Constitué dans le
prolongement du Grenelle de la mer, ce groupe
d’experts – élus, employeurs, salariés, ONG et
l’État – doit apporter ses conclusions au cours du
premier semestre.
“Du coup, je suis devenu le président de la branche ravitaillement et de la commission sociale à la Confédération de la coopération au niveau national. Tout en
navigant! C’était parfois compliqué, mais tellement enrichissant. La pêche, on vit un peu en vase clos…” Au
moment de la crise du gazole, il préside aussi le Fonds
Pornic Magazine - janvier 2010 - n°91
14
Vivre à Pornic
Portage de repas à domicile
Pour tous et à tout âge
Depuis sa création en 1991, l’association a livré plus de 300000 repas, à Pornic, mais
aussi à Préfailles, Saint-Michel-Chef-Chef, La Plaine-sur-Mer. Nous avons suivi Laurie,
un matin, dans sa tournée porte… bonheur!
Il est 7 heures. Pornic s’éveille. À l’arrière
de l’hôpital intercommunal, Laurie (24
ans) charge le véhicule loué par l’association Portage de repas à domicile. Élaborés à la cuisine centrale de l’hôpital de
Paimbœuf, les repas sont livrés ensuite sur
le site de la Chaussée, puis conditionnés
en barquettes individuelles, mis en sachets et soigneusement rangés dans des
caisses par le personnel de l’hôpital de
Pornic. Michel Prou, le président de l’association, leur rend hommage: “Ils sont
pour beaucoup dans l’amélioration de la
qualité du service depuis que nous avons
réorganisé l’association il y a un an. Les
délais de livraison sont à présent racLaurie et Michel Prou, président de l’association Portage de
courcis, les produits sont plus frais. C’est
repas à domicile.
une démarche de développement durable! L’embauche de deux hôtesses pour accompagner
repas pendant quinze jours. En ce moment, j’apporte
les bénéficiaires au quotidien nous permet également
des repas à une dame qui s’est cassé le poignet et qui
de jouer pleinement notre rôle social.” Par son sourire
ne peut pas cuisiner. C’est en fait ouvert à tous et à tout
et sa gentillesse, Laurie sait qu’elle apporte plus qu’un
âge!” Au total, ce vendredi matin, elle rendra visite à
simple repas… Un dernier coup d’œil à la feuille de
33 personnes. “Ma collègue Michelle prendra le relais
route et la camionnette démarre, direction le bourg du
cet après-midi. D’une semaine à l’autre, on tourne”, exClion. “Il y a des personnes âgées, mais pas seulement,
plique Laurie. Au domicile de chacune des personnes
confie la jeune femme. On a eu récemment une maman
qu’elle visite, l’accueil est le même: chaleureux, reconqui venait d’accoucher et à qui nous avons livré des
naissant… Beaucoup de repas hypocaloriques, sans sel
ou sans sucre, mixés, sont également livrés sur prescription médicale. L’association travaille aussi en étroite
relation avec les assistantes sociales de l’hôpital et avec
le CCAS de la Ville de Pornic. “C’est à la demande du
maire de l’époque, Gilbert Pollono, que le service a vu
le jour”, se souvient Michel Prou. Au total, 300000
repas ont déjà été servis depuis 1991.
Pour s’inscrire ou se renseigner sur
l’association Portage de repas à domicile :
02 40 82 55 72. Secrétariat ouvert de
10 h 00 à 12 h 30, 18 rue Tartifume à
Pornic.
15
Pornic Magazine - janvier 2010 - n°91
Les rendez-v
Retour sur
SAMEDI 10 OCTOBRE. Le temps de quelques
battements d’aile, L’INSTANT – Vie et mort
d’un papillon a pris son envol dans l’espace
Val Saint-Martin et les spectateurs, grands
scénaristes de la soirée, en redemandent ! À
son entrée dans la
salle, le public est
invité à griffonner
ses pensées sur un
papier, donnant le
thème des courtes
interventions
improvisées
quelques minutes
plus tard par les
quatre comédiens
de la Lina, accompagnés d’un pianiste sans
partition. Le spectacle est bluffant. Leurs minis
sketches sont éphémères et spontanés. On en
oublie presque qu’il s’agit d’improvisation.
Bravo les artistes !
VENDREDI 13 NOVEMBRE. Changement de
décor. Les amoureux de la clarinette et de la
musique romantique ont rendez-vous avec
Slava Kazykin, professeur de l’École de
musique de Pornic, et Ludmila Zaitseva.
Cette
rencontre
musicale
(amoureuse
aussi) – ils
sont premiers
prix de
clarinette et
de piano du
conservatoire
national Tchaïkovski de Kiev – a engendré
un duo d’exception venu présenter ce soirlà son dernier opus Quasi une Fantasia.
Les deux virtuoses rejoints par trois élèves
de l’École de musique de Pornic, ont
enchanté les nombreux mélomanes
présents à l’espace Val Saint-Martin.
La Mort du roi Tsongor
Théâtre C’est le jour heureux où
Tsongor marie sa fille. Le jour où il
croit enterrer à jamais le roi de sang
qu’il a été. C’est le jour tragique où la
guerre éclate. Et déchire son clan
encore, encore… Encore. Le jour où le
plus jeune des Tsongor, Souba, part
Concert orchestral
Avec l’Orchestre symphonique universitaire de Brest et le Chœur alternance de
Challans.
Organisé par l’Acap, église Saint-Gilles,
15h00, places à 10 et 6 €, gratuit pour les
moins de 12 ans.
Vendredi 29 janvier
Festival Amplitude 44
Musique Avec Popplin Jam, Tribeqa et
Dajla
Organisé par la Communauté de communes de Pornic, amphithéâtre éducatif et
culturel, 21h00, places à 10 et 6 € (- 25 ans)
en exil voir s’il peut exister un
homme qui ne soit pas un barbare…
Olivier Letellier s’empare à bras-lecorps de cette grande épopée de
Laurent Gaudé. Il poursuit son
exploration d’un théâtre de récits,
pétri d’images fortes et qui fait jeu de
tout. Sa voix se mêle au violoncelle
de Julie Laderäch pour entraîner dans
cette antiquité imaginaire, troublant
reflet de la folie des hommes
d’aujourd’hui. Une parole simple et
cruelle, terriblement humaine,
urgente…
Vendredi 22 janvier - amphithéâtre
éducatif et culturel, 21h00.
Samedi 30 janvier
La Bretagne par le sentier des
douaniers
Connaissance du monde Film de Jérôme Delcourt.
Cinéma Saint-Gilles, 15h00, 6 €.
Le Pestac à Gary
Du 4 janvier au 13 février
Comment un livre vient au monde?
DIMANCHE 6 DÉCEMBRE. La Soul Gospel
Academy porte bien son nom : une heure et
demie de voyage à travers l’âme de la
culture musicale afro-américaine. Sur la
scène de
l’espace Val
SaintMartin, en
ce
dimanche
après-midi,
joie de
vivre et
timbres de
voix tout en
nuances s’entremêlent. Ces artistes
confirmés dans le milieu du gospel ont
aussi fait leur preuve dans le jazz, la soul,
le R’n’B. Cela se voit et s’entend. Un
véritable hymne à l’amour auquel le public
de Pornic n’est pas resté insensible. “Nous
étions venus uniquement pour les voix,
mais cela nous a apporté beaucoup plus”,
avouent plusieurs spectateurs, à la fin du
concert. Certains parlent de communion.
C’est aussi cela la magie du gospel !
Pornic Magazine - janvier 2010 - n°91
Dimanche 24 janvier
Théâtre Par la Compagnie Gary Circus.
Organisé par La Bulle à parents, salle de la
Marine, 16h00, gratuit.
Exposition
Médiathèque de Pornic, entrée libre aux
horaires d’ouverture de la médiathèque.
Mercredi 3 février
16, 22, 23, 24, 29, 30 janvier
5 et 6 février
Conférence de Judith Labarthe.
Organisé par l’Université permanente, cinéma Saint-Gilles, 15h00.
Appelle-moi Papa
Théâtre Pièce en trois actes de JeanChristophe Gruaud.
Organisé par l’association Union fraternelle
Les Comédiens de l’estran, cinéma Saint-Joseph, 21h00 (15h00 le 24 janvier), 8 € et 5 €
(- 12 ans).
Dimanche 17 janvier
Chopin et ses amis
Vendredi 5 février
Soirée hip-hop
Danse Avec la Compagnie S’poart. Première partie: Pornic street session. Voir
zoom
Organisé par la Ville de Pornic, espace Val
Saint-Martin, 20h30, places à 9, 6 et 3 €.
Fest-Deiz
Danse traditionnelle Avec Bernard Loffet, Tosser tab na mab, Jad’hisse
et le Quadrille de Pornic.
Organisé par l’Atelier de danses celtiques et traditionnelles, grande
salle de Sainte-Marie, entrée 6 €
avec une part de galette.
Vendredi 22 janvier
La Mort du roi Tsongor
16
Théâtre Récit d’après le roman
de Laurent Gaudé par Olivier Letellier et Julie Läderach. Voir
zoom
Organisé par la Ville de Pornic, amphithéâtre éducatif et culturel,
21h00, places à 12, 9 et 6 €.
Tous les matins qui chantent
i
n
r
t
e
p
m
p
s
u
d
vous
Programme sous réserve de modifications.
Samedi 6 mars
Soirée spectacle
Danses, percussions Avec groupe africain, dégustation de cuisines du
monde.
Organisé par l’association Afrik a déclik,
salle polyvalente de Sainte-Marie, 19h30,
tarif non communiqué.
Samedi 6 février
Soirée musiques brésiliennes
Concert Avec la classe de percussion de
l’École municipale de musique
Amphithéâtre éducatif et culturel, 21h00,
gratuit.
Samedi 13 février
Portrait de famille
Théâtre Par la troupe La Belle rouge.
Organisé par l’Acap, amphithéâtre éducatif
et culturel, 20h30, places à 10 et 6 €, gratuit
pour les moins de 12 ans.
Samedi 20 mars
Soupolet Roi des livres
Du 8 au 21 mars
Théâtre enfants Par la compagnie Hippotamtam.
Organisé par La Bulle à parents, salle de la
Marine, 16h00, gratuit.
Printemps de poètes
Fest-noz de la Saint-Patrick
Animations Sur le thème : Couleur
femme. Médiathèque
Mardi 9 mars
Tous les matins qui chantent
Spectacle Clown poésie de la compagnie À Vue de nez avec Marie-Laure
Cloarec et Sandrine Pitarque, pour tous
publics à partir de 12 ans. Voir zoom
Organisée par la Médiathèque de Pornic,
amphithéâtre éducatif et culturel,
20 h 30, places à 9, 6 et 3 €.
Concert danse 15h30 Initiation aux
danses celtiques animée par les Gwerzillons et Sant Yann l’après-midi, fest-noz
le soir avec l’École de musique de Pornic,
Penn Bihan, Les Gwerzillons, Sant Yann et
Sans Soucis.
Organisé par le Cercle celtique, espace Val
Saint-Martin, initiations danses à 15h30,
3€; fest-noz à 20h30, 6€, billet combiné 7€.
La Bande des six
Du 27 février au 7 mars
Les loups de Port-Saint-Père
Exposition photos
Organisé par l’Acap, chapelle de l’hôpital,
tous les jours de 10h00 à 18h00, entrée
libre.
Samedi 6 mars
Bouskidou
Concertino Clarinettes, cors et bassons.
Organisé par Musica Pornic, chapelle de
l’hôpital, 19h15, places à 15 €.
Concert enfants
Organisé par la Communauté de communes de Pornic, amphithéâtre éducatif
Samedi 27 mars
Festival de
la chanson de café
La classe de piano fait son cinéma
Concerts Depuis 2004, le Festival
de la chanson de café sert de tremplin à des auteurs compositeurs interprètes de chansons françaises. Ils
peuvent ainsi défendre leur projet artistique… Et se révéler au public! Dans
chaque café partenaire du festival, les artistes sélectionnés se produisent seuls
ou accompagnés d’un instrumentiste. Le public des cafés et jury de professionnels votent pour leur artiste préféré…
Du 12 au 14 mars Cafés de Pornic les 12 et 13 mars à partir de 18h30, espace Val
Saint-Martin le 14 mars, 15h30, entrée libre.
et culturel, 15 h 30, places à 6 et 4 €, gratuit pour les moins de 12 ans.
Élection et couronnement
des Reines
Organisé par le Comité mi-carême, espace
Val Saint-Martin, 20h30.
Dimanche 28 mars
3e rencontres d’orchestres à vent
des écoles de musique
de l’estuaire
Concert
Espace Val Saint-Martin, 17h 00, gratuit.
Samedi 13 mars
Les Dictéefolies
Viet-Nam : pays des dix mille
printemps
Concours de dictées C’est reparti pour
la 14e édition des Dictéefolies. À l’honneur
cette année: les déserts d’Afrique.
Lycée du Pays de Retz, 12, 7 et 5 €.
Film de Patrick Moreau.
Organisé par Connaissance du monde,
cinéma Saint-Gilles, 15 h 00, 6 €.
Du 12 au 14 mars
Festival de la chanson de café
Spectacle À quoi peut bien ressembler un clown poète… un jongleur
de mots? À un amuseur amarré aux
rimes? Et pourquoi pas à une femme
livrant sa peau de clown? Seule dans
la plénitude du geste, elle s’empare
de la poésie pour rejoindre l’homme,
l’ancêtre, le public. Rencontre entre
une écriture poétique et le jeu clownesque, ce spectacle met en scène
l’intimité d’une femme d’aujourd’hui
qui cherche sa place dans la relation
à l’autre.
Mardi 9 mars Amphithéâtre éducatif et
culturel, 20h30
Concert Classe de piano de l’École municipale de musique.
Espace Val Saint-Martin, gratuit.
Concerts Musique française. Voir zoom
Organisé par la Ville de Pornic, cafés de
Pornic les 12 et 13 mars, espace Val SaintMartin le 14 mars, entrée libre.
Mercredi 17 mars
La Chine au miroir de l’Occident
Mercredi 31 mars
Éveil musical
Concert
Organisé par la Communauté de communes de Pornic, espace Val Saint-Martin,
18h00.
Soirée hip-hop
Toi et moi et moi et toi Scène de rue
entre la danse et le mime. Scénario et
mouvements scandés à la Chaplin,
souplesse rythmée du hip-hop: un impromptu à l’univers singulier qui semble mêler l’hier et l’aujourd’hui. Les
deux interprètes nous emmènent
dans leur univers: une complicité dans
laquelle s’expriment leurs burlesqueries et leurs poésies. Comédie et tendresse se succèdent: un spectacle
pour les petits et les grands.
Vibration Nous produisons sans cesse
une longueur d’ondes… Et celle-ci
vibre avec toutes les longueurs
d’ondes de notre environnement. Que
celles-ci soient émises dans l’espace,
les autres corps, le métal, la musique…
C’est à partir de ce constat que huit
danseurs se proposent de faire vibrer
l’espace Val Saint-Martin.
Vendredi 5 février Espace Val SaintMartin, 20h30, places à 9, 6 et 3 €
Dimanche 11 avril
Vent d’est
Concert Musique des Balkans avec l’Harmonie municipale et Le Spectre d’autocar.
Espace Val Saint-Martin, 17h00, places à 6€
gratuit pour les moins de 18 ans.
Du 10 au 25 avril
Talents du Pays de Retz
Exposition peintures et sculptures
Organisé par l’Acap, salle Macé, mardi, mercredi, vendredi et samedi de 15h00 à
18h00; jeudis et dimanche de 10h30 à
12h30 et de 15h00 à 18h00, entrée libre.
Samedi 17 avril
Babar
Concertino Piano et récit avec Tadrina
Hopkin et Patrick Nebbula.
Organisé par Musica Pornic, chapelle de
l’hôpital, 19h00, places à 15 €.
Dimanche 18 avril
Carnaval
Samedi 3 avril
Orchestre de l’armée de l’air
de Bordeaux
Conférence de Roland Depierre.
Organisé par Université permanente, cinéma Saint-Gilles, 15h00.
Concert
Organisé par l’Acap, espace Val SaintMartin.
Zoom
Samedi 10 avril
Théâtre En partenariat avec le Fanal.
Organisé par la Communauté de communes de Pornic, amphithéâtre éducatif et
culturel, 20h30, places à 15 et 8 €.
Film d’Alain Saint-Hilaire.
Organisé par Connaissance du monde, cinéma Saint-Gilles, 15h00, 6 €.
Yémen: 30 ans plus tard
Pornic Magazine - janvier 2010 - n°91
La Gazette des Sages
D’un monde à l’autre
L’agriculture à Pornic
Cité maritime, Pornic a accédé au rang de commune rurale en s’associant avec Le Clion et SainteMarie, ce qui a porté sa surface agricole à 6 500 ha. En 1965, on ne comptait pas moins de 365
exploitations. Aujourd’hui que ce chiffre a été divisé par cinq, Pornic n’oublie pas ce qu’elle doit à
la terre. Le Conseil des sages nous le rappelle au fil d’une chronique en deux parties.
Le blé coupé à la faucille
Nous sommes à la veille de la Seconde Guerre mondiale.
La campagne pornicaise est une mosaïque de prairies naturelles et de champs, morcelée en de multiples propriétés. Bœufs et chevaux font résonner les chemins de terre
de leurs pas pesants. Chaque exploitation abrite une fa-
La charrette de foin "élevé au carré" : tout un art !
mille au sens élargi. Les maisons sont modestes, on s’y
éclaire encore à la lampe à huile. Les bâtiments sont
construits avec les matériaux du cru, à l’image des “loges”
couvertes de roseau.
Le monde ancien
Organisée autour de l’élevage bovin, la polyculture
est la règle. Les céréales
(blé, orge, avoine…) fournissent la farine et la nourriture pour les animaux. Les
futaies offrent le bois pour
la construction, le chauffage et la vente. La vigne
est omniprésente jusque
sur le littoral. À la ferme, on
fait pousser pommes de Le moulin à vendanges
terre, choux, betteraves et en action
Pornic Magazine - janvier 2010 - n°91
18
tracteur annonce la disparition des animaux de travail. “Ça
ne s’est pas fait d’un coup. Au début on n’avait pas beaucoup de matériel à accrocher derrière le tracteur.” Puis viennent les moissonneuses-batteuses. Ce que le monde
agricole perd en solidarité, il le gagne en productivité. “Autrefois, pour 3 ha il fallait compter une demi-journée de travail à trente personnes. Aujourd’hui, ça se fait en une heure
à trois personnes”, constate Patrick Prin, exploitant agricole
au Clion et enfant de ces révolutions. Les années 50 voient
apparaître les premières laiteries et s’effacer la vente directe.
Voici venir le règne de l’élevage bovin. “Un tiers du temps
était consacré à l’élevage. Aujourd’hui, c’est 70 %”, reprend
Constant Maillard. La spécialisation des cultures modèle le
paysage. Les vignes, non rentables, disparaissent en une décennie. Le maïs occupe le terrain. C’est aussi l’apparition des
produits phytosanitaires qui vont profondément modifier
les pratiques agricoles. Des cultures d’autrefois il ne restera
bientôt plus que le blé…
Un attelage de bœufs nantais
tractant une machine à vapeur
navets. On élève de la volaille et quelques porcs. Tout le
monde participe à la tâche. “Même les enfants, se souvient
Jean Picot, un agriculteur clionnais aujourd’hui retraité. Dès
le retour de l’école, les aînés avaient à faire: rentrer les animaux, sarcler ou curer les écuries.” Tandis que les grandsmères assuraient les travaux ménagers. “Les femmes
s’occupaient surtout de la traite. Elles faisaient le beurre et
la crème.” Elles allaient aussi sur les marchés vendre les produits de la ferme. Pour les travaux des champs, il y avait l’armée des travailleurs sans terre dans leur hiérarchie de
valets, journaliers et ouvriers. Quant aux grands rendezvous des moissons et des
battages, ils réunissaient voisins et amis, dans un monde
paysan où la solidarité palliait l’absence de structures
sociales.
Les bœufs normands paradent !
Dans le prochain numéro :
L’agriculture à Pornic, les défis du troisième millénaire
Les révolutions
techniques
En trois décennies tout va
changer. Dès le lendemain
de la guerre, l’électricité bouleverse la vie des paysans.
Dans le bon sens. “L’écrémeuse, le coupe-choux, la
scie… Tout est devenu électrique. Et puis on a pu écouter la radio”, se souvient
Constant Maillard. Au début
des années 50, l’arrivée du
Jour de
battage : après
le travail, la
fête
19
Pornic Magazine - janvier 2010 - n°91
Tribune
En application de l’article 9 de la loi n° 2002-276 du 27 février 2002 relative à la démocratie de proximité, un espace est réservé à l’expression des conseillers municipaux.
Groupe
Ensemble
et autrement
Groupe
Rassembler,
dialoguer, agir
Des politiques municipales sociales, pas la charité!
Un grand merci à tous!
Le budget 2010 de Pornic est construit pour partie en fonction des tarifs des prestations municipales. Or, même en temps de crise économique et sociale, la politique de la majorité municipale ne change
pas.
C’est grâce à nous tous, aux bénévoles, aux associations, aux sportifs,
aux personnels municipaux et aux élus que Pornic a reçu le titre de la
Ville la plus sportive des pays de la Loire. Cette distinction méritée salue
les efforts accomplis depuis de nombreuses années tant sur les équipements, que sur les aides matérielles et financières en direction de nos
plus jeunes sportifs. En France, en moyenne, moins de 2 % du budget
sont alloués au sport, à Pornic c’est 5,7 % ce qui permet aux jeunes et
aux moins jeunes la pratique d’un sport à de faibles tarifs.
L’augmentation dramatique du chômage touche de plus en plus de familles, de jeunes. Les associations d’aides font face à un afflux sans
précédent de personnes en difficultés, touchées par cette crise.
La presse relate les récits de tous ceux qui se retrouvent parfois brutalement dans une profonde détresse sociale. La France connaît une
crise économique et sociale terrible.
C’est plus largement la politique associative pornicaise qui est mise à
l’honneur!
La période des fêtes de fin d’année comme celle des vœux est propice
pour rencontrer et écouter. Notre équipe municipale, forte de ses valeurs fraternelles et solidaires est allée à la rencontre de nos anciens
comme de nos plus jeunes. Elle mesure au quotidien les efforts de chacun pour améliorer et embellir la vie de tous. Un grand merci pour tous
ces exemples d’entraide. De son côté, la municipalité vient de voter
son budget 2010 en maintenant les aides sociales et diminuant les
taux de l’impôt, avec un seul objectif toujours adapter la pression fiscale au strict besoin de notre collectivité.
Mais à Pornic le temps et l’espace ne doivent pas être les mêmes.
Nous ne devons pas recevoir les mêmes informations. La politique tarifaire de la municipalité continue son cours, tel un long fleuve tranquille.
La cantine scolaire? Le camp ski? Les tarifs de l’école de musique? Le
même prix pour tous! Les tarifs de la nouvelle piscine augmentent de
28 à 40 %.
C’est une politique tarifaire d’exclusion: exclusion de ceux qui ne peuvent pas, de ceux qui ne peuvent plus, de ceux qui demain pourraient
ne plus pouvoir.
Notre commune a été citée comme la bonne élève pour sa gestion par
le quotidien Presse Océan!
La solidarité c’est faire en sorte de n’exclure personne, que tous, quels
que soient leurs revenus, leur composition familiale, puissent avoir
accès à la cantine, aux activités pour la jeunesse, à la culture.
Par ailleurs, le travail de concertation sur les principaux dossiers de la
ville continue. La démocratie locale, valeur de notre équipe, a permis
de retenir un programme d’expérimentation de circulation sur les quais
validé par une grande majorité.
Le quotient familial est l’outil qui permet cela. Tout le monde le sait. De
nombreuses villes de gauche comme de droite l’ont mis en place,
même en Pays de Retz.
Faire participer l’ensemble de la population aux grandes orientations
d’évolution de notre cité est aussi notre engagement!
Le quotient familial, c’est une façon de redonner du sens à nos valeurs
de justice sociale et de fraternité, c’est une façon d’aider, au quotidien, nos concitoyens les plus fragiles, ceux pour qui la vie sociale
n’est pas un long fleuve tranquille.
Aujourd’hui, soyons tous conscients que Pornic avance sereinement
grâce à nous tous! MERCI!
Nous vous offrons tous nos meilleurs vœux de bonne et heureuse
année 2010.
Ce quotient familial que nous réclamons est indispensable.
Malheureusement, il n’apparaît pas dans les tarifs municipaux 2010.
C’est une des raisons pour lesquelles nous avons voté contre les tarifs
2010 et contre le budget 2010.
Groupe Rassembler, dialoguer, agir: P. Boënnec, J.-M. Brard, M. Douillard,
C. Sibiril, C. Van Goethem, C. Leroux, V. Potier, J. Gheerbrant,
M. Bernier, M. Barbereau, P. Prin, B. Morice, N. Babin, L. Bainvel,
H. Clenet, F. Ferlay, V. Godefroy, J. Herbin, C. Hugues, A. Milsant,
J. Penn, I. Rondineau, Y. Vallée, M. Vilain, R. de Vogüé.
[email protected]
Groupe Ensemble et autrement: B. Dumesnil, S. de Saint-Amour, P. de Keukelaere, S. Fernandez, J.-P. Gilet, N. Rolland, J. Puybareau.
[email protected] – 4 La Devairie, 44210 Pornic
Pornic Magazine - janvier 2010 - n°91
20
État civil
Naissances
BLONDEAU François,
le 26-09-09
BUISINE Ruben,
le 21-11-09
CHEFDOR Evan,
le 26-10-09
COMBLEZ Adeline,
le 08-09-09
DANTAS LIMA Ethan,
le 26-09-09
DOUSSET Soann,
le 03-11-09
GUILBAUD Céleste,
le 14-11-09
LA COMBE Amaury,
le 24-11-09
Mariages
ARNOUX Alain et ROBARD Florence, le 07-11-09
AUDREN Vincent et IBALA TSINGUI Save, le 12-09-09
BILLARD Stéphane et SÉLÉNINA Irina, le 06-11-09
BOUCHER Alexis et SELO Anne-Cécile, le 19-09-09
LE GUYADER Oscar,
le 04-09-09
LERAY-LAROCHE Lily,
le 13-09-09
PASQUEREAU Nathan,
le 10-10-09
PETEIL Timothé,
e 24-09-09
PICAUD-DENION Cassandra,
le11-11-09
PIFFETEAU-DUPONT Léa,
le 19-10-09
PINSON Clément,
le 25-08-09
RABACAL Yllan,
le 02-10-09
Décès
ANDRE veuve BLANCHARD
Paulette, le 25-09-09
AUBERTIN Michel,
le 04-10-09
BARBO veuve LERAY Annick,
le 16-09-09
BIARNAIS épouse BELLION
Georgette, le 02-10-09
BOULET Raymond,
le 06-12-09
BUIRETTE Marcelle,
le 03-09-09
CHARDON Marie-Renée,
le 23-10-09
CHARPENTIER Fernand,
le 17-11-09
CHARTIER Luc,
le 06-11-09
COLONNA de GIOVELLINA
Thierry, le 19-09-09
CROCHET Henri,
le 10-11-09
DELQUIGNIE veuve DETREZ
Simonne, le 23-09-09
DOUSSET Lucie veuve FERRÉ,
le 19-10-09
DUPONT Jean Luc,
le 01-10-09
DURAND Pierre,
le 12-10-09
FAGRIS Jean,
le 27-11-09
GARNAUD Veuve GAUTIER
Aline, le 16-10-09
GARNIER Christian,
le 22-11-09
GIFFARD veuve LACOMME
Eveline, le 03-10-09
GRANDFILS veuve BROQUAIRE
Suzanne, le 31-10-09
GUILLET épouse PAILLARD
Madeleine, le 24-10-09
GUILLOU veuve GRASSET
Marie, le 16-09-09
Youenn Rousse
nous a quittés
C’est avec une
profonde émotion que
nous avons appris le
21 septembre dernier
le décès de Youenn
Rousse, président de la
Ligue de voile de Pays
de la Loire, licencié au
Club nautique de Pornic
et collaborateur dévoué
dans l’organisation de la course au large
entre Pornic et Baiona depuis 2002. Sa
sagesse et son dynamisme forçaient le
respect : avec lui, le vieil adage selon lequel il
n’y a jamais de problèmes mais seulement
des solutions se vérifiait constamment ! Sa
loyauté, son dévouement n’avaient d’égal
que son sens de l’humour et sa joie
communicative, et ses jeux de mots
résonnent encore dans nos cœurs. Youenn
était reconnu pour toutes ces qualités, et pour
beaucoup d’autres. Féru de football qu’il
pratiqua jusqu’en vétéran, c’est en voile qu’il
poursuivit sa carrière sportive en
commençant avec le club de la Cormorane à
Tharon. À quelques mois de son 73e
anniversaire, il nourrissait encore
énormément de projets et il n’avait sans
doute pas fini de nous étonner. Le monde de
la voile a perdu un immense professionnel et
nombre d’entre nous, un ami. Youenn a
largué les amarres pour le grand voyage :
nous ne le verrons plus sur nos départs de
course mais il sera pour toujours à nos côtés.
21
HARDY Yves,
le 26-10-09
HAYER Isabelle,
le 28-10-09
JAKUBIK Miroslav,
le 05-11-09
JARRIER André, le 15-10-09
KAMINSKA ROINSARD
Héléna, le 21-11-09
LE PODRAS Jean-Yves,
le 22-10-09
LEHOURS Willy,
le 04-12-09
LÉRON Jean,
le 24-10-09
LOEUIL Mathilde veuve
MORTIER, le 18-09-09
MILLION Michèle veuve
DEMANET, le 22-09-09
MOINARD Jean,
le 28-09-09
PELLOQUIN Jean,
le 11-11-09
PERROT Denise,
le 24-10-09
PERSYN André,
le 08-10-09
RENAUD BICHON Paulette,
le 21-11-09
RENAUDIN Roger,
le 06-10-09
RICHARD Robert,
le 20-09-09
RIOU Henriette veuve PERRAIS,
le 16-09-09
ROUSSEAU Claude,
le 16-10-09
SCHWARZ épouse BARBIER
Anne, le 20-11-09
VIDIANI Georges,
le 30-09-09
Pornic Magazine - janvier 2010 - n°91
La mairie se découvre
Fin septembre, près de 150 élèves
de 6e du collège Jean-Mounès ont
visité l’hôtel de ville de Pornic et
ses différents services municipaux, dans le cadre des nouveaux programmes d’éducation
civique. Ce rendez-vous citoyen a
d’autant plus éveillé la curiosité
des collégiens que Philippe
Boënnec et son adjoint aux
affaires scolaires, Charles Sibiril,
se sont prêtés au jeu des questions/réponses sans aucun tabou.
L’attraction principale de cette visite a d’ailleurs été la découverte,
au premier étage de la mairie…
du bureau du maire!
Carte d’identité ou passeport
Anticipez!
N’attendez pas le dernier
moment si vous avez besoin
d’une carte d’identité ou d’un
passeport dans la perspective
d’un examen – bac, concours
administratif… – ou d’un voyage
scolaire à l’étranger. En effet, la
mairie reçoit beaucoup de ces
demandes entre mars et juillet,
entraînant une augmentation des
délais en sous-préfecture. Il est
donc conseillé d’anticiper ces
démarches…
Saisonniers
Logements solidaires
Vous êtes travailleur saisonnier
ou stagiaire à la recherche d’un
logement? Contactez la
Communauté de communes de
Pornic au 0251740716: Sylvette
Jeanneau vous mettra en relation
avec des propriétaires de
chambres ou studios meublés. En
2009, 94 personnes ont été
logées dans ce cadre auprès de
55 propriétaires répartis sur tout
le territoire communautaire. Ce
dispositif est une alternative
nouvelle et solidaire pour le
logement des saisonniers et des
stagiaires.
Pornic Magazine - janvier 2010 - n°91
Maxime et Jérémy, apprentis à Pornic
L’alternance
leur réussit
Maxime, apprenti boulanger, complète sa formation chez un pâtissier-chocolatier.
Ils préparent respectivement un CAP de pâtissier et un BTS
d’opticien lunetier. Rencontre avec Maxime et Jérémy,
deux jeunes qui ont choisi la voie de l’alternance pour apprendre un métier.
À 18 ans seulement, Maxime a déjà quatre ans d’expérience dans la boulangerie. Après ses années collège à Jean-Mounès, il décide en effet d’apprendre le métier qu’il a envie de faire depuis qu’il est tout petit. “J’ai
commencé mon apprentissage à 14 ans et demi, se souvient-il, chez Monsieur
Hardat, place du Marchix.” Les premiers mois sont forcément un peu difficiles:
“En boulangerie, on commence tôt le matin. Alors, l’après-midi, à l’école,
c’était parfois compliqué de rester éveillé!” Mais le travail lui plaît. Une fois
son BEP en poche, Maxime choisit même de continuer: “J’ai passé en deux
ans un BP boulanger, pour un jour, peut-être, m’installer à mon compte…” Aujourd’hui, c’est chez un autre maître d’apprentissage qu’il complète sa formation: depuis le mois de septembre, l’apprenti boulanger a en effet rejoint
la pâtisserie-chocolaterie Gavet, sur le quai Leray. L’établissement est réputé,
il le sait, et sa motivation n’en est que plus grande. Dans le laboratoire, rue
de la Marine, l’ambiance est à la fois potache et travailleuse. “Ici, les
deuxièmes années forment les premières années. Ce qui leur sera peut-être
utile plus tard, s’ils ont à gérer des hommes”, explique Bertrand Gavet.
Maxime écoute, observe, met la main à la pâte sans crainte. L’apprentissage
lui a fait gagner de l’assurance. De la maturité aussi: “Je le vois avec les
jeunes qui sortent tout juste de 3e et que je retrouve au Cifam à Saint-Nazaire
toutes les trois semaines. Je ne suis déjà plus tout à fait dans le même monde
qu’eux. Même les copains ont parfois du mal à comprendre tous ces sacrifices. Je traîne moins le week-end. J’ai dû vieillir!”
22
Pornic et les
jeunes
Commencer à travailler… en préparant un diplôme?
Martine
Angelvy,
conseillère
d’orientation-psychologue
au
collège Jean-Mounès et au lycée
du Pays de Retz: “L’alternance est
un mode de formation très attractif
pour de nombreux jeunes. Elle
permet en effet de se préparer à
des diplômes variés à finalité
professionnelle – CAP, bac pro, BTS,
DUT, diplômes d’école d’ingénieurs
ou de commerce… – en partageant
son temps entre un centre de
formation et une entreprise. C’est
aussi une entrée dans le monde
des adultes: un premier salaire –
fonction de l’âge, du niveau de
formation,
des
accords
de
branche… – mais aussi, comme les
autres salariés, 35 heures de
travail par semaine, 5 semaines de
congés payés. Adieu donc les
congés
de
Toussaint,
hiver,
printemps! Le rythme peut être
particulièrement soutenu… Mais
l’avantage majeur de l’alternance
est l’expérience professionnelle de
deux ans qui est souvent valorisée
lors de la recherche d’un emploi.”
Auto suggestions
Dans le cadre de sa politique
environnementale et jeunes
adultes, la Ville de Pornic
aménage en ce début d’année
un espace réservé au
covoiturage à l’entrée du Val
Saint-Martin avec 25 places de
stationnement et un
abri à
Pour plus d’informations: CIO
(Centre d’information et d’orientation)
29, boulevard Victor-Hugo – 44600
Saint-Nazaire. Tél.: 0240220485. Les
conseillers d’orientation psychologues
reçoivent tous les jours y compris
pendant les congés scolaires.
Vision de carrière
Dans la ville haute, Jérémy (21 ans) a également choisi la voie de l’alternance.
Il prépare un BTS d’opticien lunetier. “Le lundi et le mardi, je suis en cours à
l’ISO (Institut supérieur d’optique) à Nantes, et du jeudi au samedi, je suis au
magasin Optique 2000 à Pornic. Le programme est le même qu’en formation
initiale, explique le jeune homme. Du coup, c’est dense car on est trois jours
en situation réelle. Mais cette qualification professionnelle sera un avantage
dans deux ans, au moment de chercher du travail. D’ailleurs, je ne me considère pas comme étudiant mais déjà comme salarié!” Jérémy accueille les
clients, les conseille… Cette facette commerciale du métier n’est pas pour lui
déplaire non plus. Il aimerait plus tard ouvrir un magasin. Mais en attendant,
il lorgne vers le nouveau diplôme européen en optométrie et en contactologie.
“Mettre un pied dans le monde du travail m’a redonné envie d’apprendre.
Cela peut sembler paradoxal…” À bien y réfléchir, pas si sûr. Et la relation de
confiance qui s’établit souvent entre un jeune et son maître d’apprentissage n’y
est sans doute pas non plus étrangère.
vélos. Un site Internet
www.covoiturage-pornic.fr voit
le jour également qui va
permettre de mettre en relation
conducteurs et passagers pour
effectuer tout ou partie d’un
trajet en commun vers son lieu
de travail, sa fac… Simple, facile,
économique, le covoiturage est
en route à Pornic!
Les souhaits du CME
À quelques heures de la séance
plénière au cours de laquelle
seront présentés au maire et à
ses adjoints les projets du
Conseil municipal d’enfants
pour l’année 2010, la tension
monte chez les jeunes élus.
Sauront-ils convaincre leurs
aînés ? Quelques indiscrétions
ont filtré sur leurs envies… Une
action écocitoyenne autour de
la propreté publique,
l’organisation d’une grande
chasse aux trésors, une
exposition photographique sur
un équipement touristique de
Pornic… Verdict le 11 janvier,
salle Macé.
Jérémy prépare un BTS d’opticien
lunetier en alternance.
23
Pornic Magazine - janvier 2010 - n°91

Documents pareils