Il est parti en mars de cette année, presque dans l

Commentaires

Transcription

Il est parti en mars de cette année, presque dans l
Ju il
l
e t 2006
Tou s l
e s ans, l
e pre m ie r w e e k -e nd
d 'août, l
e s Porte s-O u ve rte s d u
M APICA accu e il
l
e nt l
e pu b l
ic afin d e
faire d écou vrir l
e s re stau rations d u
M u sée
Aéronau tiq u e
de
l
a
Pre sq u 'Îl
e . Sou h aitons q u e l
a m étéo
soit au re nd e z-vou s.(Article page 6 )
Il e st parti e n m ars d e ce tte année , pre sq u e d ans
l
'ind iffére nce général
e . Se u l
sl
e s m éd ias spécial
isés com m e
"Le Fana d e l
'aviation" ou "Info Pil
ote ", l
a ch aîne
"H istoire "e t q u e l
q u e s au tre s, se sont fait l
'éch o m arq u é d e
sa d isparition.(Article page 8)
M arce l Ch arol
l
ais ,
grand nom d e l
'aviation, l
ui
au ssi e st parti pou r d 'au tre s cie u x. Un h om m e q u i à u n
au tre titre fu t u n grand d e l
'aviation tant par son art q u e
par sa vie vou ée e ntière m e nt au d éve l
oppm e nt d e
l
'aviation d ite l
égère . (Croq uis Jacq ue s Noe tinge r)
M u sée Aéronau tiq u e Pre sq u 'îl
e Côte d 'Am ou r Aérod rom e d e La Bau l
e e scou b l
ac 44500 La Bau l
e Tél
:02.51.75.10.43
Editorialdu Préside nt
La re structuration, m e née ily a q ue l
q ue s m ois tant dans l
’age nce m e nt
de l
’e space re stre int du h angar q ue dans l
a répartition de s éq uipe s
dédiée s soit aux ch antie rs de
re stauration, soit à l
'accue il de s
visite urs, porte se s fruits. Le s travaux avance nt vite .
M APICA
M usée Aéronautiq ue Pre sq u'îl
e Côte d'Am our
Aérodrom e de La baul
e 44500 LA BAULE
Préside nt : Loic D e batisse
Vice -Préside nt Te rry Froggatt
Trésorie r : Raym ond D e l
aunay
Se crétaire : Patrick Pe rrin
Som m aire
Page 1 : Couve rture
Page 2 : Editorialdu Préside nt
Page 3 : O ù e n sont nos avions ?
Page 4 : O ù e n sont nos avions ?Suite
Page 5 : Le FLY-IN 2006
Page 6 : Porte s-O uve rte s du M APICA
Page 7 : M ote urs du M apica . Suite
Page 8 : Pie rre Cl
oste rm ann
Page 9 : Le s Ail
e s Ancie nne s de
Toul
ouse
Page 10 : H istoire du J3 C. Rave l
O nt participé à ce tte édition : Loic
D e batisse , Raym ond D e l
aunay,
D anie lD e l
aunay, Ch ristian Rave l
,
Patrick Pe rrin.
Re trouve z nous sur l
e site
Inte rne t du M APICA e t tél
éch arge r
l
e s ancie ns num éros du "Bul
l
e tin
du M apica"
h ttp://w w w .m apica.org
3 ch antie rs im portants de re stauration fure nt définis : Avion M orane ,
avion Pipe r J3, avion Bl
ériot XI.
Accue ilde s groupe s de visite urs ave c l
a participation de l
'O TS.(O ffice
du Tourism e )
Accue ilde s visite urs, de pl
us e n pl
us nom bre ux, au coup par coup.
Anim ation sur l
e te rrain de La Baul
e.
Participation à pl
usie urs m anife stations sur l
e te rrain e t à l
'e xtérie ur,
te l
l
e s q ue l
e R.S.A. de St Brie uc, rasse m bl
e m e nt e uropée n de s
constructe urs d'avions Van's.
Puis e n se pte m bre , forum de s associations de La Baul
e , e xposition à
Ch al
l
ans.
M ise e n pl
ace de s journée s FLY-IN.
M ise e n pl
ace de s journée s Porte s-O uve rte s e t accue ildu publ
ic.
Construction de l
'ate l
ie r m e nuise rie jouxtant l
e h angar actue l
.
Enrich isse m e nt du patrim oine e n récupérant m ote ur e t pièce s d'avions
ayant vol
é à La Baul
e.
Le principe de s éq uipe s organisée s e t affe ctée s à de s tâch e s bie n
précise s e st m ainte nant val
idé par ch acun d'e ntre -nous.
Notre ouve rture ve rs un l
arge publ
ic e st indiscutabl
e . Nous avons l
a
vol
onté e t l
e goût d’e xpl
iq ue r l
e se ns de notre action tant à l
a fois sur
l
e pl
an cul
ture l q ue sur l
a prése rvation d’un Patrim oine e t son
corol
l
aire l
a transm ission d’un savoir aux générations future s m ais
aussi sur l
e pl
an économ iq ue puisq ue l
e fl
ux de visite urs drainé tout
au l
ong de l
’année participe à l
’anim ation de ce coin de Pre sq u’Îl
e.
Nous continue rons de pl
ace r dél
ibérém e nt l
e M APICA dans son rôl
e
cul
ture lq ue ce soit pour l
e s pl
us je une s ou l
e s m oins je une s.
L
’été c’e st aussi l
e m om e nt de l
a re ncontre ave c nos parte naire s
nature l
s : l
e s El
us l
ocaux. Nous prése nte rons notre travaill
e s 05 e t
06 août ave c ce tte année une progre ssion spe ctacul
aire tant sur l
e
M orane 317 q ue sur l
e Pipe r j3 e t l
e Bl
ériot XI .
L
’éq uipe e st assidue sur l
e s ch antie rs. Ily a ém ul
ation e ntre tous l
es
proje ts e t l
e cap q ue nous de vons te nir e st ce l
ui de l
’e xige nce e n te rm e
de q ual
ité de travail
. Je n’ai aucun doute à ce suje t.
Ce cap m ainte nu ave c constance , pe rm e ttra de l
ongue s année s
e ncore de m ie ux val
orise r notre coin de France e t de prése rve r un
re m arq uabl
e patrim oine .
Ce sont l
e s voe ux q ue je form ul
e , e n y ajoutant une pe nsée ve rs vous
tous, sans q ui nous n'aurions jam ais pu réal
ise r tout ce l
a e t sans
oubl
ie r nos fam il
l
e s q ui supporte nt notre passion.
Je vous souh aite de passe r un bon été : Loïc D e batisse
O u e n e st l
e PIPER J3
D ébut m ai, l
’ail
e droite e st prête pour l
’e ntoil
age . El
l
e
a été prése ntée puis asse m bl
ée sur l
a ce l
l
ul
e : O uf !
Le s attach e s e t l
e s trous sont bie n e n face .
Le coffrage du contre -pl
aq ué du bord d’attaq ue s’e st
déroul
é de façon satisfaisante , y com pris l
a partie
arrondie de l
’avant du saum on.
L
’e xpérie nce du M auboussin aura au m oins se rvi à ce l
a.
Ce fut une découve rte pour André e t Xavie r, m ais
q ue l
l
e satisfaction !
La m êm e opération de vra être e ffe ctuée
gauch e par l
’éq uipe de re stauration.
Raym ond va se ch arge r de l
’e ntoil
age ,
particul
ière m e nt dél
icate puisq ue l
e cal
age
d’incide nce e n bout d’ail
e e st obte nu par l
a
sur l
’ail
e
re vête m e nt.
Après un m ontage "à bl
anc", l
’éq uipe de re stauration
va m ainte nant e ffe ctue r l
e m ontage définitif de l
’autre
ail
e.
Le s col
l
age s vont pouvoir se faire dans de bonne s
conditions de te m pérature : l
e s pl
aq ue s de contre pl
aq ué de re nfort sous l
e s fe rrure s d’attach e sur l
e
fuse l
age e t sur l
e s h aubans, l
e s ne rvure s e t "fausse s"
ne rvure s sur l
e l
onge ron avant, afin de pe rm e ttre l
e
raccorde m e nt du coffrage du bord d’attaq ue .
Le s pièce s m étal
l
iq ue s ayant toute s été préparée s l
ors
de réal
isation de l
a pre m ière ail
e , il ne s‘agit pl
us
m ainte nant q ue d’asse m bl
age e t de boul
onnage .
a re prise de se pte m bre ; l
e fuse l
age de vrait
opération D ès l
ibére r l
’ate l
ie r m écaniq ue e t re joindre l
’ate l
ie r "Pipe r".
de l
’angl
e l
te nsion du M ais ce ci e st une autre h istoire !
Le Gardan e t l
e Bul
l
dog continue nt de voler, ils Pe tit de rnie r arrivé de puis un m ois, ilporte le num éro
'im m atricul
ation F- BIEX, ile st né e n
sont inscrits pour être prése ntés au Fe stivalAérie n de de série 535 e t l
19
57.
L
e
dém
ont
age
ayant
e
nt
raîné
Saint Brévin l
e s Pins l
e s 13 e t 14 Juil
l
e t 2006. Un
q ue l
q ue s dégâts très l
ége rs, nous avons com m e ncé l
a
début de corrosion sur l
'h él
ice du Bul
l
dog a été traité.
re m ise e n état. Un pre m ière inspe ction nous ayant
Le Luciol
e
Nous avons ouve rt un orifice dans l
'e xtrados de l
'ail
e m ontré une m ach ine très saine .
a disposition de tous un avion de faibl
e
inférie ur gauch e afin de nous pe rm e ttre de voir où se Pour m e ttre à l
puissance
m
ot
e
ur
(
65
cv
),
donc
m
oins
ch
e
r
à
f
aire
produisaie nt l
e s frotte m e nts du câbl
e de com m ande
e r q ue l
e s autre s, ila été décide r de
de l
'ail
e ron. Ce câbl
e frotte anorm al
e m e nt sur l
e filde vol
l
ardage de l
a toil
e . Ilne l
e faisait pas avant, al
ors procéde r à une GV très poussée , m ais de garde r
l
'e ntoil
age dans son état, m êm e si de s réparations pas
pourq uoi l
e fait-ilainte nant ?
ie s sont visibl
e s. D és q ue l
e CD N se ra
En dém ontant l
a l
iaison m anch e - ail
e ron, nous très jol
re
nouv
e
l
e
r,
nous
l
e
t
ransf
orm
e
rons
e
n
CD NR. Une
de vrions isol
er l
e câbl
e
surve il
l
ance du vie il
l
isse m e nt se ra m ainte nue e t à l
a
incrim iné e t trouve r l
e pourq uoi du com m e nt!
m oindre al
e rte l
'avion se ra dése ntoil
é
Le N 1101
e
t
re
m
is
à
ne
uf
.
Toute s l
e s durits sont te rm inée s m ais l
e s nouve aux
raccords ne pe rm e tte nt d'obte nir une étanch éité
parfaite , nous de vons re pre ndre tous l
e s raccords e t
l
e s m odifie r.
Le Bl
ériot XI
La m e nuise rie de l
'ail
e gauch e e st te rm inée e t e l
l
e e st
prête pour l
'e ntoil
age . L'ail
e droite pre ndra l
a suite . D e
pl
us l
a construction du nouve au fuse l
age ( ce l
ui de l
a
répl
iq ue ) e st com m e ncée .
Le Pipe r e t l
e M orane Saul
nie r doive nt être vus par l
e
GSAC pour pouvoir e ntoil
él
'ail
e droite pour l
'un e t l
e
fuse l
age pour l
'autre .
Le Jode lD 112
O ù e n étions nous à fin m ars 2006 ?Ah oui, l
e m ote ur
e ntière m e nt révisé e t re m is e n pl
ace sur son bâti.
Parfait pe ut-être , m ais e ncore be aucoup de ch ose s à
faire : notam m e nt l
e s branch e m e nts de s organe s du
m ote ur e t tout ce q u'il faut pour l
e com m ande r
de puis l
a pl
ace pil
ote !
Enum ére r l
e s travaux re stants se rait fastidie ux tant il
re ste e ncore de "détail
s" im portants. Le l
e cte ur nous
pardonne ra de ne pas dre sse r un cah ie r de s ch arge s
com pl
e t.
Nous avons attaq ué 3 gros m orce aux q ue sont l
e
tabl
e au de bord e t raccorde m e nt. Là, ce l
a avance bie n
Nous avions aussi décidé q ue tant q ue nous n'aurions m ais ce ci e st un travailm inutie ux q ui ne souffre pas
pas l
e vé l
e s doute s au suje t du m ote ur , l
e s ail
e s ne l
'à-pe u-près. D e puis de s se m aine s Pie rre construit pe tit
se raie nt pas com m e ncée s à être re staurée s. En e ffe t à pe tit se s branch e m e nts.
l
'abse nce de m ote ur nous e ut posé un gros gros Le capotage du m ote ur : travaux précis d'ajustage de s
probl
èm e ...m ais nous étions confiant m al
gré tout. A ce tôl
e s , e ntre l
e s m ains de de ux am is , ancie ns d'AirBus
jour pl
us rie n ne s'oppose donc à ce q ue nous : e n cours.
e nvisagions l
e re tour du M orane 317 e n vol
.
Enfin, une ail
e com pl
ète à re construire ou pl
utôt à
construire e n partant uniq ue m e nt de s de ux l
onge rons.
Aucune ne rvure n'était récupérabl
e ni m êm e réparabl
e
. Nous de vons l
e s construire une par une , ave c l
es
pl
ans bie n sûr ! Car aucune n'e st rigoure use m e nt
ide ntiq ue . Nous avons dénom bré 24 él
ém e nts
différe nts sur ch aq ue ne rvure . A l
'époq ue M orane ne
construisait pas sim pl
e m e nt ! Nous avons construit un
gabarit, ach e té l
e bois q ui va bie n, défini l
e s m éth ode s
d'asse m bl
age e t de col
l
age e t te sté.
Récapitul
ons :
-ce l
l
ul
e te rm inée prête à e ntoil
e r.
-Train d'atte rrissage e n pl
ace .
-Com m ande s de dire ction e n pl
ace
-Siège s e n pl
ace
-M ote ur e n pl
ace
-1 Ail
e te rm inée prête à e ntoil
e r.
Que re ste -t-il?
-Re l
ie r l
e s organe s m ote ur au poste de pil
otage
-Te rm ine r l
e s branch e m e nts du tabl
e au de bord
-M e ttre e n form e l
e s capôts du m ote ur précéde m m e nt
abîm és
-1 ail
e à re construire e ntière m e nt
-M ise e n croix
-Entoil
age com pl
et
-Essais m ote ur e t roul
age
-Pe inture e t vol
s d'e ssais
A ce jour 4 ne rvure s com pl
éte s sont te rm inée s sur 18.
Nous com ptons une se m aine par ne rvure com pte te nu
de s te m ps de col
l
age e ntre l
e s différe nts él
ém e nts.
Nous attaq uons l
e s ne rvure s "caissons".
Ce travail e st très l
ong, m ais nous progre ssons
be aucoup pl
us vite q ue ce q ue nous avions e scom pté.
Ill
e faut d'ail
l
e urs, car nous de vons te rm ine r ce tte ail
e
avant l
'h ive r. Autre m e nt l
e s conditions cl
im atiq ue s de
froid e t d'h um idité nous inte rdiraie nt l
e s col
l
age s. A
suivre ....
Le Fl
y-In 2006 a e u l
ie u l
e s 17 & 18 juin. La m étéo
orage use e t ince rtaine a incité pl
usie urs participants,
ve nant du sud, à ne pas se dépl
ace r. Sécurité avant
tout ! M al
gré ce l
a, l
e GPPA d'Ange rs, ave c l
e ur M S
505, s'e st dépl
acé. Nos am is de Cae n ave c l
e urs 3
Bul
l
dog nous ont re joints. Le m agnifiq ue Stam pe de
Re nne s e st ve nu se faire adm ire r. Le Ch ipm unk de
Laure nt e st ve nu de Nante s, ainsi q ue de ux autre s
avions.
Ce rtains sont ve nus e n voiture pour être prése nts !
Nous som m e s h e ure ux d'avoir, une fois e ncore , pu
faire adm ire r au pub l
ic ce s be l
l
e s m ach ine s dont l
es
pil
ote s se sont fait un de voir de répondre à toute s l
es
q ue stions. D e notre côté, nous avons pu éch ange r ave c
l
e s éq uipage s, l
e s "trucs" d'e ntre tie n de ce s m ach ine s
etl
e s de rnière s nouve l
l
e s de s avions de col
l
e ction e n
cours de re stauration ou sauvée s de l
a de struction
donc de l
'oub l
i.
Le s re pas du sam e di e t du dim anch e réunire nt l
es
éq uipage s, l
e s éq uipe s du M apica, ainsi q ue l
e urs
épouse s, tout ce l
a dans l
a joie e t l
'am itié. Le s m e m bre s
du M apica e n ont profité pour faire découvrir l
'état
d'avance m e nt de s travaux de re stauration. M e rci à
tous de l
e ur participation e t à l
'année proch aine ...
INFO S d e d e rnière m inu te !
Le s ail
e s e t fuse l
age de s PIPER J3 e t du M O RANE
317 ont subi ave c succès l
e s contrôl
e s du GSAC.
Le rasse m bl
e m e nt de s constructe urs am ate urs d'avions
VAN'S a e u l
ie u à La baul
e l
e w e e k -e nd du 3 & 4 juin.
39 RVs'étaie nt rasse m bl
és ve nant de Suéde , Ital
ie ,
Espagne e t bie n sûr de Grande -Bre tagne e t de France .
Le M APICA avait à ce tte occasion ouve rt se s porte s
pour faire bon accue ilaux participants. Ce s de rnie rs ,
bie n q ue n'étant pas conce rnés dire cte m e nt par l
a
re stauration, ont pu faire adm ire r l
a q ual
ité supe rbe de
l
e ur
construction
et
nous,
l
es
nôtre s.
Un pe u d'h istoire :
Ch aq ue année , de puis m ainte nant six ans, l
e M APICA
organise se s Porte s-O uve rte s (e ntrée gartuite ) l
e
pre m ie r w e e k -e nd du m ois d'août. Com m e toute
"pre m ière " q ui se re spe cte , ila fal
l
u se rôde r à ce t
e xe rcice . En e ffe t , l
'obje ctif prim ordial q u'e st l
a
sécurité, tant pour l
e publ
ic q ue pour l
e s avions
e xposés, n'était pas au point.
Le s barrière s dél
im itant l
'accès du publ
ic à l
'e xposition,
n'e m pêch ère nt pas ce rtains visite urs indiscipl
inés de
l
e s écarte r, de saute r par de ssus e tc... ;
Notre "se rvice
d'ordre " se faisait m êm e insul
te r l
orsq ue nous e n
faisions l
a re m arq ue pour q ue ce s ge ns re tourne nt
de rrière l
e s barrière s !
Pour re m édie r à ce l
a, nous avons dû attach e r
e nse m bl
e l
e s barrière s ave c de l
a corde , ne l
aisse r
q u'un se ul point d'accès aux avions, n'autorise r ce
passage q u'aux pe rsonne s "badgée s", de m ande r aux
propriétaire s de ch ie ns de l
e s te nir e n l
aisse , de m ande r
aussi aux cycl
iste s de de sce ndre de l
e ur vél
o.
Nous n'e n doutions pas, tant l
a q ual
ité du travailde
nos éq uipe s e st optim um . Tout ce ci récom pe nse l
es
ce ntaine s d"h e ure s de travailaccom pl
ie s. Suite dans
notre proch ain num éro : l
'état de ce s re staurations.
h ttp://w w w .vanscl
u b d e france .org/
Le sam e di 10 juin, Le M APICA s'e st dépl
acé à St Brie uc
pour participe r, ave c l
e Bul
l
dog, au rasse m bl
e m e nt de s
constructe urs am ate urs régional
. ( Rése au d e s Sports
de l
'Air e t d e s Avions d e Col
l
e ction ) Une re ncontre
toujours très rich e d'e nse igne m e nt e t d'am itié nous fut
rése rvé. Là e ncore , nous avons pu adm ire r l
a q ual
ité
de construction de s "am ate urs" d'avions vol
ants. Le
soin apporté dans l
e s détail
s m ontre nt bie n l
'intérêt de
tous pour l
'aviation l
égère . Le M orane 505 du M usée
d'Ange rs
avait aussi
fait l
e
dépl
ace m e nt.
h ttp://w w w .rsafrance .com /
e st toujours abordé e n pre m ie r, notam m e nt l
e s accès
aux se cours dive rs, pom pie rs, am bul
ance s, l
e fl
ux du
publ
ic par de s fl
èch age s, panne aux indicate urs de s
e xpositions. Pour ce ux q ui désire raie nt faire un
baptêm e de l
'air soit e n avion ave c l
'Aérocl
ub de La
Baul
e soit e n h él
icoptère ave c l
a Société H él
iStar, un
stand e st ouve rt pour re nse igne r l
e publ
ic.
D e pl
us à l
'arrivée de s pe rsonne l
s de s différe nts
e xposants, un badge l
e ur e st re m is ave c obl
igation de
l
e porte r (Eh oui, ce rtains s'e n offusq ue nt on ne sait
pas trop bie n pourq uoi d'ail
l
e urs ?) pour avoir accès à
l
'e space rése rvé. Enfin de s gil
e ts fl
uore sce nts sont
portés par différe nts m e m bre s du M APICA pour
ide ntification par tous.
En concl
usion pour nos porte s O uve rte s 2006, ilre ste
e ncore de s él
ém e nts à am él
iore r par e xe m pl
e une
m e il
l
e ure signal
étiq ue par fl
èch age e t une discipl
ine
dans l
e s dél
ais d'inscription aux re pas.
Tout ce ci de m ande une grande m obil
isation de s
m e m bre s de toute s l
e s associations e t surtout du
M APICA, organisate ur principal
. Ce s Porte s-O uve rte s,
pour toute s l
e s contrainte s énum érée s ci-de ssus, sont
l
ourde s à gère r e t de m ande nt à ch acun un
En 2005, nous avons m is à contribution l
'Aérocl
ub de
inve stisse m e nt pl
us im portant. Ce rtains te l
s q ue D anie l
La Baul
e , toujours dans l
e but de réunir l
e s différe nte s
ou Pie rre sont "surbook és" e n pe rm ane nce e t ne
associations ayant trait à l
'aviation q ue l
q u'e l
l
e soit.
pe uve nt e n faire pl
us, d'autre s l
e sont ne tte m e nt m oins
Ainsi nous disposons de s h angars du M APICA e t de
e t pourraie nt déch arge r l
e s pre m ie rs d'une part de s
l
'Aérocl
ub pour abrite r ce s associations.
différe nte s tâch e s. Pour 2006, m obil
isons-nous un pe u
Ch aq ue année de s "brie fings" sont organisés ave c l
es
pl
us pour q ue ce s Porte s-O uve rte s soie nt une réussite
associations participante s pour toujours am él
iore r l
a
com pl
ète ....si l
e te m ps...m ais ce ci e st autre h istoire .
sécurité e t l
'accue ildu publ
ic. Le point de l
a sécurité
Le s M ote urs M ATH IS
Créé e n 189 8 à Strasbourg par Em il
e M ath is, c'e st
tout d'abord ve rs l
'autom obil
e q ue l
'activité de l
a
société débuta ave c, e ntre autre l
a production de s
voiture s H e rm e s conçue s par E. Bugatti. D ans l
es
année s q ui suivire nt, M ath is se tourna ve rs de s
sociétés com m e : D e D ie trich -Lorraine , Panh ard e t
Roch e t-Sh ne ide r. En 19 34 e t ce pour se pt année s,
M ath is s'associa ave c Ford, m ais e n 19 54 l
'usine
autom obil
e fut rach e tée par Citroë n.
L'activité aéronautiq ue com m e nce e n 19 37, l
'usine
e st instal
l
ée à Ge nne vil
l
ie rs e t sa production de
m ote urs d'avion com m e nce m al
, un gros
m ote ur m is sur l
e m arch é m ais sans succès.
M ath is pe nse al
ors aux pe tits m ote urs rése rvés à
l
'aviation privée . L'ingénie ur Raym ond Ge orge s
réal
ise e n 19 42 un 4 cyl
indre s q ui tourne au banc e n
19 43. A ce tte époq ue l
'usine e st obl
igée de travail
l
er
pour l
'industrie Al
l
e m ande , l
e s de ssinate urs, l
es
m écanicie ns se débrouil
l
e nt pour réal
ise r ce m ote ur "
e n douce "se payant l
e l
uxe d'util
ise r l
e m étalfourni
e t rése rvé pour l
e s Al
l
e m ands.
Après l
a fin de l
a gue rre e n 19 46, M ath is sort un
m ote ur étoil
e de 7 cyl
indre s d'une puissance de 175
ch à 3500 tr/m n l
e G7. Ilétait éq uipé d'un réducte ur,
une ve rsion sans réducte ur fut proposée fournissant
125 ch à 2550 tr/m n. D ans l
e m êm e te m ps e st m is
sur l
e m arch é un 4 cyl
indre s e n l
igne inve rsés l
e G4
de 100 ch à 3500 tr/m n.
Puis, sort sim ul
taném e nt l
e G 4 F un 4 cyl
indre s à
pl
at de 75 ch e t l
e 4 G R un q uatre cyl
indre s e n l
igne
inve rsés de 85 ch . En se ront éq uipés l
e s SO 7050, NC
850, LD 26, SE 3101. l
'année suivante sort l
e G8R 8
cyl
indre s e n Vinve rsé de 200 ch ce m ote ur fut m onté
sur l
e SUC Courl
is, l
e Sipa 70 e t l
e SO 7010.
Suivire nt de s m ote urs com m e l
e 14 cyl
indre s e n
étoil
e G 14 Rs de 424 ch à 3500 tr/m n e t l
e G 16,
m ote ur e n X com posé de de ux G 8 R groupés sur
de ux vil
e bre q uins.......
Le m ote ur M ath is q ue possède l
e M APICA e st l
e G4
F q ui éq uipait l
e Stark AS 57 de M onsie ur Paul
M inot. Le m anq ue de fiabil
ité de ce m ote ur fut l
a
cause de l
'accide nt m orte lde M onsie ur M inot.
Le s
m ote urs
M ath is
possédaie nt un faibl
e
e ncom bre m e nt e t un bon rapport poids / puissance .
Il
s ne connure nt pas l
e succès, l
e m anq ue de fiabil
ité
étant un de s re proch e s de s util
isate urs.
En 19 50 l
a production de m ote ur d'avion e st arrêtée .
Ce s q ue l
q ue s l
igne s sont très l
arge m e nt inspirée s du D O CAVIA N°
25, Le s m ote urs à pistons Aéronautiq ue s Français ( 19 00/19 60 )
de M e ssie urs Al
fre d Bode m e r e t Robe rt Laugie r publ
ié aux Editions
Larivère
La paix re ve nue , l
'aviation de tourism e re naît e t l
e
be soin de m ote urs de faibl
e puissance e st évide nt.
M ath is propose donc l
e G 2 q ui était un 2
cyl
indre s à pl
at de 32 ch à 2700 tr/m n. O n l
e trouve
m onté sur de s avions com m e l
e SIPA 10.
D ans l
e cadre de l
a prése rvation du patrim oine , l
a
D GAC e t l
e M usée régional de l
’Air d'Ange rs ont
conve nu de faire num érise r un ce rtain nom bre de
l
iasse s de pl
ans, couvrant e sse ntie l
l
e m e nt l
e s aérone fs
orph e l
ins.
Ce ci a été re ndu possibl
e grâce à l
’aide apportée par l
a
D GAC au M usée régionalde l
’Air q ui disposait de l
a
m ajorité de ce s docum e nts. À ce jour, sont disponibl
es
sur CD (au form at TIF), l
es l
iasse s de pl
ans de s
aérone fs suivants :
D ruine D -5 Turbi, Gardan GY-20 & 201 M inicab (y
com pris l
e M anue l de m ontage ), Gardan GY-30
Supe rcab Le de rl
in 380L M S-315/317 NC-856 Norvigie
Nord 1 200 Norécrin & dérivés Stam pe SV-4 (y
com pris l
a Nom e ncl
ature il
l
ustrée e t l
a Notice
te ch niq ue ) W assm e r CE-43 & 44 W assm e r W a-40
Supe r IVW assm e r W a-41 Bal
adou W assm e r W a-421 .
Vous trouve re z l
al
iste de s pl
ans disponibl
e s à jour sur
l
e site du M usée Régionalde l
’Air :h ttp://w w w .m u se e aviation-ange rs.com
Pie rre Cl
oste rm ann e st né l
e 28 févrie r 19 21 à Curitiba aéronaval
e de Sch l
e sw ig, Cl
oste rm ann détruit se ul2
au Brésil
. Son père était dipl
om ate e t préside nt de D ornie r 18 au m ouil
l
age e t 2 ve de tte s l
ance -torpil
l
e s.
sociétés.
Ilte rm ine l
a gue rre ave c l
e grade de capitaine e t un
Ilsuit de s étude s se condaire s à l
'Ecol
e Notre -D am e de pal
m arès im pre ssionnant : pl
us de 2 000 h e ure s de
Boul
ogne sur Se ine e t, après l
e baccal
auréat, obtie nt l
e vol
, dont près de 600 de volde gue rre , 33 victoire s
dipl
ôm e d'ingénie ur aéronautiq ue de l
a Ryan Sch ool
, aérie nne s h om ol
oguée s e t 5 probabl
e s, ce q ui fait de
aux Etats-Unis ainsi q ue se s bre ve ts de pil
ote .
l
ui l
e pre m ie r as de s ch asse urs français de l
a 2 èm e
Gue rre m ondial
e . D e pl
us, il a détruit, au cours
C'e st par l
a pre sse am éricaine q ue Cl
oste rm ann d'assauts e n volrasant, 225 cam ions, 72 l
ocom otive s,
appre nd l
'appe ldu généralde Gaul
l
e.
5 tank s, 2 ve de tte s l
ance -torpil
l
e s e t une q uantité
considérabl
e de m atérie le nne m i.
Il gagne l
'Angl
e te rre où il s'e ngage dans l
e s Force s
aérie nne s française s l
ibre s, l
e 18 m ars 19 42, pour «Le s avions b âch és, l
e s e scadril
l
e s m orte s e t l
es
se rvir au Groupe de ch asse "Al
sace ".
piste s vide s. C'était à e n h url
e r», écrira-t-ildans se s
Ilpasse h aut-l
a-m ain l
e s sél
e ctions de s écol
e s de pil
ote m ém oire s.
de l
a RAF, pour être e nvoyé à Biggin-h il
l
.
Ilse distingue très vite par sa virtuosité e t re m porte Ile ntam e une carrière d'aute ur à succès e n publ
iant
de ux victoire s l
e 27 juil
l
e t 19 43, au cours d'un com bat se s souve nirs de gue rre , "Le Grand Cirq u e ", e n
contre de s Fock e W ul
f.
19 48.(3.000.000 d'e xe m pl
aire s ve ndus dans l
e m onde
e ntie r)
Ilobtie nt une troisièm e victoire un m ois pl
us tard,
après avoir attaq ué se ulune form ation e nne m ie . Ile st Le com m andant Cl
oste rm ann e st rappe l
é e n Al
gérie
affe cté à l
a RAF, au Sq uadron 602. Le 7 janvie r 19 44, sur "Broussard" e t e st prom u l
ie ute nant-col
one l de
ilattaq ue se ulau-de ssus d'Abbe vil
l
e une form ation de l
'Arm ée de l
'Air (19 56-19 57).
3 FW 19 0 e t e ndom m age l
'un d'e ntre e ux.
Col
one l de rése rve de l
'Arm ée de l
'Air, il e st, par
Ile n abat 3 à 5 autre s e n juin 19 44, sur l
e front de ail
l
e urs, ade pte de l
a pêch e sportive e t dél
égué de l
a
Norm andie , e t m e t e n fe u 3 véh icul
e s e nne m is dont 2 Fédération m ondial
e de Pêch e e n M e r (Inte rnational
cam ions cite rne s. Prom u sous-l
ie ute nant, Pie rre Gam e Fish Association).
Cl
oste rm ann e st affe cté com m e ch e f d'e scadril
l
e dans
un groupe d'él
ite de l
a RAF éq uipé d'avions Te m pe st.
Pie rre Cl
oste rm ann e st décédé l
e 22 m ars 2006 à
M onte sq uie u de s Al
bère s dans l
e s Pyrénée s-O rie ntal
e s.
Ilse distingue tout particul
ière m e nt l
e 3 m ai 19 45 où, Ile st inh um é au Ch e snay dans l
e s Yve l
ine s.
àl
a tête de l
a 122 e m e Escadre de l
a RAF, ilattaq ue l
a
base aéronaval
e de Grosse m brode au D ane m ark , ' Grand Croix de l
a Légion d'H onne ur
m al
gré l
a couve rture de 200 ch asse urs al
l
e m ands. Il ' Com pagnon de l
a Libération 19 46
abat pe rsonne l
l
e m e nt un Junk e r 252 q ui vie nt de ' M édail
l
e M il
itaire
décol
l
e r, puis 2 D ornie r au-de ssus du détroit de ' Croix de Gue rre 39 /45 (19 citations)
Fe nh m arn. Au cours d'une nouve l
l
e passe de ' Croix de l
a Val
e ur M il
itaire (2 citations)
m itrail
l
age , ile ndom m age grave m e nt au sol2 Arados ' M édail
l
e de l
a Résistance ave c rose tte
232 e t 2 Bl
om e t Vh oss au m ouil
l
age . Il participe ' D istinguish e d Se rvice O rde r (GB)
e nsuite à l
a de struction e n com bat aérie n d'un ' D istinguish e d Fl
ying Cross and Bar (GB)
M e sse rsch m itt 109 e t d'un FW 19 0. D urant ce tte ' Sil
ve r Star (USA)
action, 14 ch asse urs e nne m is sont de sce ndus pour une ' Air M e dal(USA)
pe rte de 10 de se s coéq uipie rs.
' Ch e val
ie r de l
'O rdre du Saint-Sépul
cre de Jérusal
em
Le
l
e nde m ain, l
ors d'une
opération sur l
a base
récupérons
en
général de s
m ach ine s à bout de pote ntie l
,
donc sans val
e ur m arch ande q ui
nous sont donnée s e n tant
q u'association.
Su ite d e notre "tou r d e France " d e s associations
Nous avons aussi pu éch ange r de s appare il
s ave c
ayant pou r b u t l
a re stau ration e t l
a Prése rvation d u
d'autre s associations ou m usée s com m e ce fut l
e cas à
Patrim oine Aéronau tiq u e .
de ux re prise s ave c l
e m usée de l
'air Al
l
e m and pour l
e F104 e t l
e M ig 21.
PRESENTATIO N
L'association fut fondée e n 19 81 par notre préside nt
actue l: JF BRUNA-RO SSO , après avoir été inspiré par
l
e précéde nt de s Ail
e s Ancie nne s Paris : un groupe
d'e nth ousiaste s
q ui
travail
l
e nt
toujours
en
col
l
aboration ave c l
e M usée de l
'Air e t de l
'Espace du
Bourge t à re staure r de s m ach ine s du m usée de vant
être e xposée s.
Notre obje ctif e st l
a prése rvation du patrim oine
aéronautiq ue dans son e nse m bl
e.
Le Proje t de Parc Aéronautiq ue de Bl
agnac
D e puis pl
us de 20 ans l
e s Ail
e s Ancie nne s Toul
ouse
(via l
'Association "Te rre d'Envol
") ne ce sse nt de
pousse r e n avant l
e proje t d'un M usée Aéronautiq ue
situé à Bl
agnac.
Pour concrétise r ce proje t, l
'association a récupéré e n
25 ans d'e xiste nce , pl
us de 65 appare il
s, pl
us de
nom bre ux obje ts aéronautiq ue s (D ocum e ntations,
M ote urs, Instrum e nts, ...).
Nous n'avons e u de ce sse d'inform e r l
e publ
ic, de l
ui
faire découvrir l
e patrim oine aéronautiq ue de notre
vil
l
e
rose
: Véritabl
e
Capital
e
Aéronautiq ue
Europée nne .
Vaste suje t n'e st-ce pas ?Nous n'avons aucun a priori
e t nous e ssayons de sauve r tout m atérie laéronautiq ue
q ue nous trouvons. Tout ce travaila pour but de pl
ace r
l
a col
l
e ction à l
'abri dans un l
ocaladapté e t visitabl
e :
Ici sont nés l
e s Bre gue t, D e w oitine , Latécoe re ,
un M usée Aéronautiq ue à Toul
ouse .
Carave l
l
e e t autre s Airbus ...
Un point très im portant e t q u'il faut bie n précise r
im m édiate m e nt : nous ne faisons q ue de l
a
re stauration statiq ue . Nos m ach ine s ne vol
e nt pas e t
ne vol
e ront pas dans l
e cadre actue lde l
'association.
Nous avons pl
usie urs argum e nts pour défe ndre ce tte
m anière de faire parfois critiq uée :
* D ans l
'e nse m bl
e , nos m e m bre s n'ont pas de
q ual
ifications pour travail
l
e r sur de s m ach ine s e n état
de vol
.
* Nos re ssource s financière s sont très ne tte m e nt
insuffisante s e t nous n'avons aucun m il
l
iardaire dans
l
'association.
* Nous préférons pouvoir travail
l
e r sur tout type de
m ach ine s sach ant q ue si nous de vions l
e s re staure r
pour vol
e r nous se rions l
im ités à de s avions l
ége rs
uniq ue m e nt.
Nous possédons actue l
l
e m e nt une soixantaine de
m ach ine s différe nte s, pl
us de nom bre ux m ote urs ou
acce ssoire s dive rs. Une de s grande s q ue stions q ue l
'on
nous pose e st de savoir com m e nt nous avons pu réunir
une te l
l
e col
l
e ction vu nos m oye ns. En fait , nous
Le publ
ic q ui nous découvre tout l
e s Sam e di m atin, e st
form e l: ily a un publ
ic pour un m usée aéronautiq ue à
Toul
ouse -Bl
agnac.
Le Sal
on statiq ue organisé e n 2002 avait, sans l
a
m oindre publ
icité, rasse m bl
é pl
us de 7.000 pe rsonne s
e n de ux jours. Quant à l
'édition 2004, c'e st près de
20.000 pe rsonne s q ui se sont donnée s re nde z vous
durant un w e e k -e nd pour adm ire r de s avions.
Que dire de s 2.500 pe rsonne s q ui visite nt tous l
e s ans
notre col
l
e ction l
e sam e di m atin, e t de s 40.000 q ui
sont ve nue s découvrir l
e site de l
'A380 l
ors de son
ouve rture au publ
ic.
H istoire
du PIPER J3 par
Ch ristian R ave l - Préside nt
H onoraire du GPPA. (Suite )
Le Cub s'e n va-t-e n gue rre !
Le s pre m ie rs J-3 util
ise nt l
e s Contine ntal
, Frank l
in
e st Lycom ing 40 CV dont l
a puissance va bie ntôt
évol
ue r ve rs l
e s 45, 50, 55, 60 e t final
e m e nt 65 CV
dès 19 40. Le s trois m otoriste s se ront m is à
contribution pratiq ue m e nt égal
e par l
e constructe ur
de Lock H ave n jusq u'e n 19 41, où Contine ntal
l
'e m porte ra al
ors sur se s concurre nts, l
e J-3 ayant
re çu sa ce rtification CAA pour 65 CV l
'année
précéde nte . Ve ndu à 736 e xe m pl
aire s à 1300 $ pièce
dès 19 38, ave c 50 CV au m ote ur, l
'avion va être l
e
grand bénéficiaire de l
a ve rsion US de notre aviation
popul
aire , ce Civil
ian Pil
ot Training Program (CPTP)
q ui vise à dote r l
e s Etats-Unis de s pil
ote s q ui l
e ur
fe raie nt défaut au cas où, par e xe m pl
e, l
es
e scadril
l
e s du m ik ado vie ndraie nt h url
e r banzaï (!)
au-de ssus de Pe arl H arbor. Le dém arrage de ce
program m e , e n 19 39 , fait ve ndre 1.806 J-3, ch iffre
q ui concrétise - e n un pays où l
'on connaît toute l
a
val
e ur de s nom bre s - l
'e xtraordinaire succès de ce tte
m ach ine .
L'année suivante voit Pipe r produire 3.017 Cub e t
3.19 7 e n 19 41, principal
e m e nt du type J-3 C-65. Ce t
été-l
à, une US Arm y, q u'inq uiète nt de pl
us e n pl
us
l
e s bruits m artiaux prove nant de l
'autre rive du
Pacifiq ue , e t q ui l
orgne , e ffarée , une Europe
h itl
érisée à outrance , se l
ance à corps e t divisions
pe rdus dans de re te ntissante s grande s m anoe uvre s
pour l
e sq ue l
l
es el
l
e récl
am e de s avions l
ége rs.
L'e m pl
oi q ue l
'Arm y e nvisage d'e n faire frôl
e
l
'écl
e ctism e pur e t sim pl
e : obse rvation, l
iaison,
dire ction de s tirs de l
'artil
l
e rie , transport de VIP,
éve ntue l
l
e m e nt m êm e appui-fe u e t straffing. Bre f,
l
e s fantassins ve ul
e nt un e ngin à tout faire e t q ui
sach e m êm e vol
er !
Ilfaut ici ouvrir une pare nth èse pour rappe l
e r q ue l
e
pre sq ue im m édiat triom ph e de l
'e nfant de Tayl
or l
ui
a suscité nom bre de concurre nts, ém oustil
l
és par
l
'accroisse m e nt h ype rbol
iq ue de s ve nte s de J-3.
Parm i ce ux-ci, l
'ancêtre
dire ct de s Citabia
d'aujourd'h ui, l
'Ae ronca 65 TC D e fe nde r éq uipé du
Contine ntal65 CV fait son apparition e n 19 40 sur
un m arch é q ue dom ine l
e Cub : q ue l
q ue 2.400
se ront néanm oins ve ndus dont 1.400 acq uis par l
'US
Arm y sous l
a dénom ination de L-3. Après l
a
ce ssation de s h ostil
ités, l
e D e fe nde r (q ui re sse m bl
e
com m e un jum e au au Pipe r J-3 dont ile st l
a ve rsion
e n construction cl
assiq ue ) conse rve ra sa disposition
de bipl
ace e n tande m ave c l
'Ae ronca 7 AC
Ch am pion, puis évol
ue ra e n bipl
ace côte -à-côte ave c
l
e 11 AC Ch ie f, l
e m ote ur de m e urant l
e m êm e . Le
Ch ie f se ra construit à 3.250 e xe m pl
aire s e t l
e
Ch am pion à 8.166. Après q uoi, Ae ronca se
transm ue ra e n Be fl
anca.
L'année 19 40 voit naître un autre Cub ave c une
dérive pl
us triangul
aire pour se ul
e différe nce
notabl
e : l
e Porte rfie l
d CP-65 C Col
l
e giate , ve rsion
ave c Contine ntal 65 CV du CP-50 de 19 39 q ui
disposait de 15 CV de m oins. Exce l
l
e nte m ach ine , ce
CP-65 surcl
asse l
e Cub au pl
an de s pe rform ance s,
m ais non pas q uant au prix : ce tte déficie nce fe ra
q ue 470 e xe m pl
aire s se ul
e m e nt se ront construits, l
es
de rnie rs e n 19 41. Autre ém ul
e conçu pour s'al
igne r
contre l
e J-3 dans l
e cadre du CPTP, l
'Inte rstate S-1 A
Cade t de 19 40 re ste e ncore une copie fidèl
e du trait
de génie de G.G. Tayl
or. Ce t avion util
ise aussi l
e
Contine ntal 65 CV
. Il trouve ra q ue l
q ue 300
acq uére urs civil
s e t fe ra l
'obje t d?une com m ande de
250 e xe m pl
aire s par l
'US Arm y q ui l
e re baptise ra L6. En fait, disons q u'ilfaudra atte ndre l
a ve nue du
prototype 120/140 de Ce ssna e n 19 45 e t l
a
com m e rcial
isation du 140 ave c 85 CV
, trois ans pl
us
tard, pour détrône r un J-3 Cub q ue Pipe r vie nt du
re ste de ce sse r de fabriq ue r. A titre indicatif, l
e
Ce ssna 140 de 19 48 q ui s'était re trouvé m uni de
vol
e ts h ype rsuste ntate urs m anq uant au 120 se ra
produit à 7.724 e xe m pl
aire s avant de céde r l
a pl
ace
à notre F-150 e n passe , l
ui-m êm e , d'être
actue l
l
e m e nt assaisonné e n F-152. Rie n de nouve au
donc, sous l
e sol
e ilde W ich ita, q uant aux bas de
gam m e ch e z Ce ssna ! (A suivre ...)

Documents pareils