81-page 01 [Converti]. - Ville de Divonne les Bains

Commentaires

Transcription

81-page 01 [Converti]. - Ville de Divonne les Bains
Sommaire
Le magazine d'informations municipales
Dossier
13-16
Le " regain de santé " de l'établissement thermal
Le nouveau visage du quartier des Voirons :
la nouvelle crèche et le futur Établissement
d'Hébergement pour les Personnes Âgées
Dépendantes (EHPAD)…
Divonne, la vie
Alzheimer, Grande Cause Nationale 2007
Une rentrée sereine, calme et engagée !
Les honneurs du sport
Théâtrales du Lac - Acte 3
Les Fêtes de Noël : spectacles,
animations et patinoire
Divonne, la ville
Les espoirs du Tennis-club
Les travaux
La vie commerçante
Expressions politiques
Divonne, l'ouverture
Hippodrome : le public, revient aux courses
Etienne De Prez, le Général républicain
Flyers
Agenda & Numéros utiles
Version anglaise
4
6
8-9
10
18-19
20
21
22-23
24-25
27
28
Je vis à
Divonne
Divonne
les
les Bains
Divonne-les-Bains…
entre renouveau et mutation
n°
ww
81
w .d
4 ème
tr
ivon imestre 2007
n e l e s b a i n s .f r
État civil
Un nouveau gardien de police municipale
Naissances
Emilie HEIM
le 26 mai 2007 à Meyrin
Félix GRANDJEAN-DALLA TORRE
le 2 juin 2007 à Meyrin
Jessica CRETIN
le 10 juin 2007 à Paris
Julie COITE-BRANCHE
le 19 juin 2007 à Saint Julien
Tom DUBOUT
le 10 juillet 2007 à Saint Julien
Gaspard DAGOMMER
le14 juillet 2007 à Meyrin
Lola POSTEL
le 17 août 2007 à Annemasse
Régis LOYAUTÉ et Sabrina
PRIMICERI le 09 juillet 2007
Grégory DEBALLE et Céline
MANTIN le 28 juillet 2007
Benjamin EVANS et Alice
MOORE le 28 juillet 2007
Numa BEN HAMOU et Galith
DAYAN le 29 juillet 2007
Youssef BELLAMMOU et Angélique
CHIVOT e 04 août 2007
Nicolas CAMPART et Elzbieta
BOJARUN le 25 août 2007
Briag BOUQUOT et Nathalie
PRUDENTINO le 25 août 2007
Mariages
Ali TARRAF et Houda
BEN HASSEN le 01 septembre
2007
Yannick SIBUT-BOURDE et Maryse
LOECKX le 30 juin 2007
Décès
Nabil EL AZKI et Yasmine
PERRAUD le 30 juin 2007
Claude MERCIER
le 16 juillet 2007, 51 ans
Frédéric BAUD et Julie
ROSENBAUM le 30 juin 2007
Erratum n°80
Couverture :
le sommaire mentionnait la vie scolaire au collège. Bien entendu il n'y a qu'un
collège à Divonne donc sans " s " !
P24 : Fleurissement … : la Gendarmerie a été pourvue (avec un " e ") d'un dôme
fleuri (sans " t ")
Ces erreurs, ainsi sûrement que quelques répétitions et fautes de ponctuation,
sont passées au travers de nos relectures malgré notre vigilance…
merci de votre compréhension.
Ours :
Directeur de Publication : Guy Michel
Rédacteur en chef : Laurent Védie
Rédaction : Christel Coquilleau, Gérard Dous,
Mado Erhenborg, Christelle Floquet, Jacqueline Jouvanceau,
Hélène Oyer-Leroy, Laurent Védie
Comité de relecture :
Bénévoles : Hélène Bidaud, Catherine Riondel Cadoux (sauf p.13)
Elus : Marie-Fée Champagne, Josette Lamielle, Marie-France Martin,
Carole Radal
Services : Nicolas Campart, Dominique Chenillot, Olivier Granger,
Murielle Madrona, Laurence Maréchal, Daniel Masson,
Adeline Montoro, Gérard Tedeschi
Traduction en langue anglaise : École de Langues de Divonne
Crédit photos : Cap images, service communication, Sipa Press FFE,
Véronique Nusbaum
Hôtel de Ville
[email protected]
www.divonnelesbains.fr
tel. 04 50 20 03 49 - fax 04 50 20 47 87
2 JvD
N° 81
Création graphique et réalisation :
Graphem - 03 84 60 45 78 - [email protected]
Impression :
Delta Imprimerie - 04 78 90 48 40 - [email protected]
édité à 6 500 exemplaires
distribué par la commune
Avec l'arrivée de Christophe
Flauraud, la police municipale de
Divonne compte désormais 6
membres titulaires.
Ce nouvel agent a déjà plusieurs
années d'expérience dans cette
fonction. Il a en effet appartenu à
la police municipale de Puteaux La Défense durant 2 années puis sa
carrière s'est poursuivie à Meythet
en Haute Savoie où il est resté 3 ans.
" Les dimensions humaines d'une
ville comme Divonne me conviennent
parfaitement car j'aime la proximité
et le service à la population " dit-il.
Et, pour son bonheur, ce sportif
accompli trouvera ici toutes les
possibilités de pratique de ses
disciplines favorites : en première
place la moto mais aussi le vélo, le
taekwondo, la natation, la planche à
voile, le kayak, le ski…
Souhaitons-leur la bienvenue !
Murielle Madrona
Après son diplôme de l'ESSEC, Murielle Madrona
a commencé sa carrière dans l'audit légal
pendant 6 années. Installée à Divonne-les-Bains
depuis 2000, elle a exercé ses compétences
financières auprès de petites et moyennes
sociétés : Christofle puis NewWorks et
dernièrement, le groupe d'horlogerie-bijouterie
haut de gamme Christian Bernard. Souhaitant
donner à sa vie professionnelle une nouvelle
orientation et mettre son savoir-faire au profit
du service public, elle a accepté le poste de Directrice des Finances et de
l'Economie à la mairie de Divonne. Son expertise financière et ses
compétences en matière d'économie et de management vont lui permettre
de conduire sereinement la préparation du budget 2008 et d'accompagner
la gestion des nombreux projets communaux à venir.
Corinne Golomer
A la suite de ses études (MST " Banque et
Entreprises " et DES de " Gestion du Patrimoine "),
Corinne Golomer a d'abord trouvé sa place dans
le privé, au CIC Paris et à la BNP. Divonnaise
depuis plusieurs années, elle a rejoint, le 1er
septembre, les services de la commune pour
s'occuper de la gestion du domaine public.
Elle aura également la responsabilité de mener
à bien tous les dossiers " Foncier " : acquisitions,
cessions, évaluations, traitement des D.I.A., etc.
Une nouvelle vie commence pour Christian PICARD
Le 1er décembre, c'est une partie de la mémoire des services techniques de Divonne
qui s'en ira avec le départ en retraite de Christian Picard, agent de maîtrise
principal, après 17 ans de services. Arrivé en 1990 à Divonne-les-Bains, au service
des eaux, il s'occupe alors de l'entretien et du fonctionnement de la station de
pompage, des divers réseaux et des fontaines
de la commune. En 1993, il devient
responsable de ce service jusqu'à la reprise
de la compétence " eau " par la Communauté
de Communes du Pays de Gex. C'est à ce
moment-là qu'il devient adjoint puis
responsable du service voirie, en 2001. Grâce
à son expérience et à sa connaissance de la
commune, il se voit confier, en 2006, la
responsabilité de lancer le service " numéro
vert : Interventions rapides ".
Il laissera désormais aux autres les " petits
bobos " de la commune pour se consacrer
pleinement à ses loisirs. Une 2ème vie débute !
La solidarité est un mot que toutes les formations politiques
placent au cœur de leurs programmes électoraux et qui
concerne tant les programmes nationaux que régionaux,
départementaux ou communaux.
Sous l'actuelle mandature, le conseil municipal s'est lancé
dans un dossier lourd et compliqué pour concrétiser cette
solidarité en faveur des personnes âgées. Dès 2003, sous
l'autorité du maire adjoint en charge des affaires sociales, les
élus et les services se sont mobilisés pour la construction d'un
nouvel établissement d'accueil à destination des personnes
âgées.
Le vieillissement de la population, le nombre croissant de
personnes dépendantes et l'obsolescence de l'actuel
établissement, construit il y a plus de 30 ans, ont amené le
conseil municipal à donner priorité à ce dossier essentiel.
En 2007, de bonnes nouvelles ont permis de hâter ce beau
projet. Ce fut tout d'abord l'engagement pris par le Ministre de
la santé d'apporter un financement à hauteur de 3 000 000
d'euros, soit environ 30% du projet, au titre d'une participation
de la Caisse Nationale de Solidarité et d'Autonomie (CNSA).
Cette caisse est, rappelons-le, financée par le travail des
Françaises et des Français le jour de la Pentecôte.
Puis, dans un second temps, ce fut l'engagement pris par le
Conseil Général de l'Ain d'apporter un financement
complémentaire. En acceptant ce principe, le Conseil Général
permet d'assurer le financement du dossier mais surtout de
maintenir le prix de journée payé par les résidents à un niveau
raisonnable.
A l'heure où de nombreuses familles sont dans la peine face à
la dépendance de leurs parents, alors que les maladies neurodégénératives inquiètent et interrogent l'Etat et les
collectivités territoriales, on peut affirmer que le conseil
municipal a déployé des efforts considérables pour que cette
solidarité, dont on parle tant, prenne forme et corps chez nous,
à Divonne-les-Bains.
Merci à celles et ceux, élus, services techniques et services
administratifs qui ont porté ce beau projet.
Le Député-maire de Divonne-les-Bains
Initiatives Jeunes : Prenez la parole !
L'inscription sur les listes électorales
La municipalité mène une réflexion sur les équipements qui pourraient être
aménagés sur la commune, à destination de l'ensemble des jeunes.
Un espace multisports, un bike mountain : telles pourraient être ces
installations qui n'existent pas encore à Divonne. Qu'en pensez-vous ? Quels
sont vos besoins exacts ? Où voyiez-vous l'installation de telles structures ?
Dans les prochaines semaines, il est essentiel que vous vous exprimiez sur
ces idées. C'est à vous de nous dire comment vous voulez vivre Divonne
demain !
Lorsqu'une personne change de commune, il
lui appartient de se faire inscrire sur les listes
électorales de son nouveau lieu de domicile.
La radiation sera ensuite effectuée par l'INSEE
et transmise à son ancienne commune.
nne !
JEUX…vis à Divo
Divonne pour les curieux !
Les fans de la série " Harry Potter " connaissent le chemin
de Traverse… mais savent-ils également que Divonne possède
le sien ? Les plus curieux pourront se rendre sur place et vérifier
s'il leur arrive les mêmes péripéties… Plus qu'une véritable info,
c'est un clin d'œil à la parution, ce mois, du dernier tome
des aventures du petit sorcier !
A B C D E F G H I J K L
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
Les mots
croisés
de Philippe
Imbert
Lucie
AUBRAC
Contact :
04 50 20 47 70 ou [email protected]
Le Saviez-vous ?
1. Combien de repas sont préparés par l'équipe de la cantine
de Divonne pour le collège et l'ensemble des écoles ?
2. Que signifient les armoiries de la ville
et de quand datent-elles ?
3. Connaissez-vous le nombre de visiteurs moyen
qui parcourent les pages du site Internet de la ville
www.divonnelesbains.fr ?
HORIZONTALEMENT :
1- Grande Dame engagée pour la liberté -2- Préfixe urinaire - En début de
spectacle - Plante urticacée -3- Précède Sud pour un mouvement de Résistance
fondé avec Lucie Aubrac -4- Terme de chimie - Passée près -5- Lucie Aubrac en
a organisé deux pour son mari - Suit une Libération pour un réseau de
Résistance de la zone libre -6- Tête de bétail - Union de chez nous - Gaz anglais
- Sans effet -7- Lucie Aubrac y entra très tôt -8- Vallée disparue - Est enceinte 9- Grand ami de Lucie Aubrac -10- Oiseau-trompette - Ex-cité - Démonstratif 11- Ce que fut avant tout Lucie Aubrac -12- Décilitre - Personnel - Lucie Aubrac
en fut un vivant pour plusieurs générations VERTICALEMENT :
A- Le vrai nom de jeune fille de Lucie Aubrac -B- Demi-tour à droite - La dame
du premier - Coupure de courant -C- Blanc en haute montagne ou au bureau Princes de l’Inde -D- Fait une sortie - Publiés -E- La variante humaine de la vache
folle - Fin de participe passé - Riche -F- Verre de contacts - Atome -G- Bien en lignes
- Changeât -H- Remuât ensemble - Donne de bons motifs -I- Manque - Travaille dans
l’urgence - Thulium -J- Prêtes à faire des confidences - Ne vaut rien - Points opposés
-K- Organise des Jeux - Pour un soulèvement des masses (avec un article) -LPronom - Impayée - S’est fait entuber même s’il est bien éclairé ! -
3 JvD
Solution des jeux page 25
Deux moyens : déposer votre avis sur le registre réservé à l'accueil de la
mairie ou nous écrire à [email protected]
De même, lorsqu'un électeur divonnais
change d'adresse au sein de la commune, il
convient également de le signaler au service
population de la mairie qui fera le nécessaire
sur la liste électorale.
Nous vous rappelons aussi que les jeunes
français, dès l'âge de 16 ans, doivent
obligatoirement se faire recenser auprès
de leur mairie de domicile, munis d'une
pièce d'identité, du livret de famille et d'un
justificatif de domicile.
N° 81
Édito
La maladie d'Alzheimer,
Grande Cause Nationale 2007
Sous l'impulsion déterminante de l'Union nationale des associations France Alzheimer, le
gouvernement a désigné la maladie d'Alzheimer " grande cause nationale " pour 2007. C'est un appel
à la mobilisation et au soutien de toutes les composantes de la société française. Il s'agit de réunir
tous les efforts et les compétences pour améliorer la vie des personnes malades et de leurs aidants
et de répondre aux enjeux de ce fléau majeur.
France Alzheimer, seule association nationale reconnue d'utilité publique dans le domaine de la
maladie d'Alzheimer et des maladies apparentées, œuvre depuis 1985, date de sa création, pour
soutenir les malades et leurs familles, informer l'opinion et les pouvoirs publics, contribuer à la
recherche et former des bénévoles et les professionnels de santé par le biais de son réseau composé
de 105 associations départementales.
Aujourd'hui, près d'un million de personnes sont atteintes de la maladie d'Alzheimer et 225 000
nouveaux cas surviennent chaque année en France (dans notre département, la maladie concerne
environ 7 000 personnes). Elles sont à la charge de trois millions d'aidants familiaux qui souffrent tout
autant des conséquences humaines et affectives que financières liées à cette pathologie. La maladie
d'Alzheimer déstabilise l'ensemble du groupe familial et fragilise les plus proches.
L'existence d'associations comme " Ain Alzheimer " à l'échelon départemental et de France
Alzheimer au plan national est la conséquence du caractère inguérissable de la maladie. Les familles
de malades s'impliquent aux côtés du corps médical. Le développement de la recherche est leur
objectif prioritaire. Mais les personnes atteintes à l'heure actuelle ne peuvent attendre. Leur
accompagnement ainsi que celui de leurs aidants reste la préoccupation constante des associations
départementales comme la nôtre. Ne restez pas seul, osez rompre le silence.
Que cette année 2007 soit, non seulement l'occasion de développer l'aide à la recherche, mais aussi
celle de fortifier les liens avec les associations locales dont le rôle est d'aider à mieux supporter le
lourd fardeau du long accompagnement d'un malade Alzheimer.
Le rôle de l'association
départementale AIN ALZHEIMER
Notre association départementale, composée
de bénévoles, soignants et aidants qui sont,
ou ont été en charge de l'accompagnement de
longue durée de malades Alzheimer,
intervient dans plusieurs domaines avec les
différents acteurs des réseaux d'action
gérontologique, le corps médical et les
pouvoirs publics. Ainsi, elle s'appuie sur
les CLIC (Centres Locaux d'Information et
de Coordination Gérontologique) en matière
d'information médico-sociale. Elle intervient
auprès des pouvoirs publics pour développer
la recherche et proposer des réponses aux
besoins.
4 JvD
N° 81
Ses actions les plus courantes, fruits de sa
collaboration avec les professionnels de santé
et de l'expérience propre de ses militants
concernent l'accueil, l'écoute et l'information
des aidants de malades. Elles se traduisent
par l'organisation de diverses formes de
soutien : entretiens personnalisés, groupes
de parole, cycles de rencontres,
manifestations publiques, édition et diffusion
d'un bulletin périodique ainsi que de divers
documents.
Il s'agit de faire connaître cette maladie, non
seulement sur le plan physiologique, mais
dans toutes ses dimensions, notamment
comportementales.
Dès lors que les caractéristiques communes
de la psychologie des malades sont mieux
connues, les motivations de leurs attitudes
sont plus aisées à comprendre,
principalement :
z leur grand besoin affectif,
z leur angoisse d'abandon,
z leur incapacité à faire des choix,
z leur évocation obsessive de la mort,
Dès lors que l'on sait qu'il est inutile et irritant
pour le malade d'être ramené à la réalité,
d'être contrarié, de se voir souligner ses
erreurs, le risque de déclenchement de
diverses formes d'agressivité défensive
est réduit.
Il est plus aisé pour les aidants et soignants
de prendre la distance nécessaire pour éviter
la réprimande et les conflits toujours inutiles
et générateurs de souffrance dès lors
qu'ils ont bien intégré :
z le fait que le malade oublie, parfois
instantanément,
z qu'il peut être désorienté dans l'espace
et le temps,
z qu'il perd le sens des règles de vie
en société (desinhibition),
Enfin, il est essentiel de savoir que la mémoire
émotionnelle, à la différence des autres
mémoires (épisodique, sémantique,
procédurale) dure presque jusqu'au bout,
éloigne d'un certain nombre d'idées
préconçues nées d'une interprétation
superficielle des apparences.
Ces quelques éléments peuvent permettre
d'entrevoir l'étendue du champ d'intervention
de notre association dans le domaine d'aide
aux familles concernées par la maladie d'un
de leurs proches.
Info : 04 74 52 10 90
ou [email protected]
Divonne, la vie
Innovation : un transport
à la demande!
C'est avec beaucoup de patience que Marie-Fée
Champagne, maire-adjointe en charge des
affaires sociales, a conduit cet épineux dossier.
La réflexion a été longue : rien moins que quatre
ans pour mettre sur pied une solution viable !
Mais au final, la commune de Divonne-les-Bains
devrait bientôt disposer d'un service de
transports à la demande pour les personnes
dépourvues de moyens de transport. Une
vingtaine sont intéressées, en attendant
d'autres bénéficiaires.
Infos : CCAS 04 50 20 47 60
Un nouveau
service à personne
Depuis début octobre, vous pouvez faire appel à
Frédérique Janin-Smaghe qui vient de créer une
entreprise individuelle de livraison de courses à
domicile le lundi, jeudi et vendredi (tarif à
l'heure). Domiciliée sur Divonne, elle se charge
de faire vos diverses courses en supermarché,
au marché du vendredi matin, ou à la Poste et de
les livrer : alimentation, pain, pressing,
médicaments, cadeaux, colis…. Comptable de
formation sur Ferney, elle s'est vite aperçue
d'une absence de services pour les personnes
âgées, les familles ou tous ceux qui souhaitent se
dégager du temps pour le passer en famille.
Infos :
joignez Frédérique Janin au 06 83 32 59 62
ou [email protected]
Handicap International :
la beauté comme symbole de l'action humanitaire
Cette campagne marque le coup d'envoi des opérations entreprises dans le
cadre des 25 ans de l'association. De juillet 2007 à juin 2008, des actions seront
mises en œuvre à destination des différents publics de Handicap International
afin d'illustrer la diversité des champs d'action de l'association. Sont prévus,
notamment, un colloque dédié à la place des ONG sur la scène internationale
organisé à Lyon début 2008, un supplément spécial Handicap International
réalisé avec " Les Clés de l'actualité junior " et un hors série " La Vie " dédié
à l'association, ces derniers seront publiés à l'automne, et une exposition
itinérante aura lieu.
Connaissez-vous vraiment Handicap International ?
Relevant le défi de révéler un autre visage d'elle-même, Handicap
International a choisi de communiquer sur ses actions encore méconnues du
public. Bien au-delà des mines antipersonnel et des bombes à sousmunitions contre lesquelles elle se bat depuis 2004, elle souhaite faire plus
largement découvrir ses champs d'action, " parce que les causes de handicap
sont multiples et qu'il est de son mandat, depuis 25 ans, d'agir partout où
il le faut ".
Elégance, sensualité et fragilité des corps exposés
Elégants, sensuels, deux corps, celui d'une femme sur un visuel, d'un homme
sur un autre, sont exposés, nus, encore vierges de traumatismes. Deux corps
fragiles cependant, sur lesquels viennent se tracer les 6 " zones à risques ",
les six facteurs sources de handicap : grande pauvreté, conflits armés,
maladies invalidantes, exclusion, camps de réfugiés, tremblement de terre.
Ces six maux correspondent également aux principaux champs d'action de
l'association qui intervient dans près de 60 pays pour prévenir, soigner ou
contribuer à la réintégration (économique, sociale…) des personnes
handicapées.
Mémo :
z 1996 : Handicap International reçoit le Prix et la médaille Nansen par le
Haut Commissariat aux Réfugiés des Nations Unies.
z 1997 : l'association devient d'Utilité Publique et, en tant que cofondatrice
et membre du Comité de pilotage de la Campagne Internationale pour
l'interdiction des Mines (ICBL), Handicap International est co-lauréate du
Prix Nobel de la Paix.
Contact presse :
Sophie Couturier - 01 43 14 87 02
ou [email protected]
5 JvD
N° 81
Sept chauffeurs bénévoles sont prêts à assurer
ce transport en utilisant leur voiture particulière.
Ce service permettra aux personnes âgées
dépourvues de véhicule de se rendre chez un
médecin ou un spécialiste, à l'hôpital de SaintJulien-en-Genevois ou d'Annemasse pour un
rendez-vous. La Fondation pour le bénévolat, à
Paris, après avoir pris connaissance de ce projet,
a accepté d'assurer les chauffeurs bénévoles,
de façon complémentaire. Très concrètement,
les frais seront couverts de la manière suivante :
les bénéficiaires s'acquitteront d'une
participation réduite, selon le principe du prix au
kilomètre, et le CCAS paiera le complément.
Le CCAS n'attend plus que l'aval du Conseil
Général pour démarrer.
Une rentrée 2007 à la fois sereine, calme et engagée !
Tour d'horizon des affaires scolaires avec Carole Radal, maire-adjointe
en charge des affaires scolaires et de la jeunesse.
Je vis à Divonne : Quelle a été la position de la commune sur la demande
d'ouverture de classes à Arbère et à la maternelle centre ?
Carole Radal : La municipalité a suivi ce dossier de très près avec
l'ensemble de l'équipe pédagogique, en relayant et en soutenant les
demandes des associations de parents d'élèves auprès de l'Inspection
Académique. Dans le même temps, nous nous sommes préparés à une
éventuelle ouverture de classe, que ce soit en termes de matériel ou de
prévision de locaux.
Le jour de la rentrée, l'inspectrice d'académie a effectué un comptage
dans les classes et malheureusement, nous n'avons pas obtenu
d'ouverture de classe ; Divonne n'ayant pas été jugée prioritaire au regard
d'autres situations dans le Pays de Gex bien que les effectifs des deux
écoles concernées soient très chargés.
JvD : On entend souvent dire " est-ce si difficile de prévoir les effectifs de
l'année suivante au regard des permis de construire " ? Quelle est la
marge d'anticipation de la commune ?
CR : Au début de la mandature, notre premier travail a été de lancer une
étude auprès d'un cabinet spécialisé pour évaluer l'impact des
constructions sur les effectifs scolaires. A Divonne, deux éléments sont à
prendre en compte :
z la ZAC des Longs Prés était encore au stade des plans,
z la population est plus mobile qu'ailleurs, nous accueillons beaucoup de
fonctionnaires internationaux et de frontaliers.
Dans ces conditions, il s'avérait difficile d'évaluer le nombre exact
d'enfants probables et leur âge, ce que l'on a pu faire plus facilement dans
le cas des logements sociaux qui accueillent des familles avec enfants.
Pourtant durant cette période, nous avons continué à investir pour
répondre à la réalité des demandes scolaires : agrandissement de l'école
du centre en 2002 et de celle d'Arbère en 2003, construction d'un nouveau
centre de loisirs et d'un réfectoire en 2005, et actuellement construction
de la nouvelle école d'Arbère pour la rentrée 2008.
JvD : Quelle est la situation à la cantine ?
CR : La hausse des effectifs à la cantine va de pair avec celle observée dans
les écoles : nous sommes en sureffectif dans les petites sections et nous
sommes obligés de remplir le restaurant du centre de loisirs. Toutes les
demandes d'inscription des enfants dont les deux parents sont en activité
ou des familles monoparentales ont été honorées, et celles des
demandeurs d'emploi l'ont été occasionnellement. Entre 2006 et 2007, il
y a presque 100 enfants de plus en moyenne à la cantine et c'est vrai que
l'ouverture du restaurant d'Arbère en 2008 permettra de libérer de
nouvelles places… Encore quelques mois de patience et nous
retrouverons des effectifs raisonnables !
Quelques chiffres :
Le coût de revient moyen d'un élève à Divonne-les-Bains s'élève à 769 €,
toutes classes confondues. Il correspond aux :
z dépenses de fonctionnement (eau, électricité, fournitures
administratives, affranchissement, téléphone, personnel atsem
et entretien) à hauteur de 72%,
z dépenses d'entretien : 8%
z prestations proposées aux élèves (sorties ski, fournitures scolaires,
documentation, fêtes, sport, transport et voyages scolaires) : 20%.
Pour un élève de maternelle, le coût de revient moyen s'établit à 1 130 €
(fonctionnement 87% en raison de la présence des atsem notamment,
entretien 7%, prestations 6%)
Pour un élève de primaire, le coût de revient moyen s'établit à 649 €
(fonctionnement 57%, entretien 11%, prestations 32%)
Le tarif des repas est pour chaque élève de 5,29 € en maternelle
(accompagement plus important), 2,86 € en primaire et 2,62 € au collège.
EFFECTIFS SCOLAIRES 2007-2008 (au 11 oct. 2007)
Petits
Arbère
10 classes
Aujourd'hui, le profil des nouveaux Divonnais a évolué : de nombreuses
familles choisissent Divonne pour sa qualité de vie, ses infrastructures et
son dynamisme associatif et culturel. L'impact sur les écoles est réel et
nous allons sans aucun doute prévoir une marge de manœuvre plus
importante dans les années à venir ; récemment, beaucoup de familles se
sont installées dans notre commune.
Mat centre
7 classes
MATERNELLES
Moyens
Grands
34
38
42
73
66
77
Villard
2 classes
Vésenex
2 classes
Prim. centre
10 classes
CP
PRIMAIRES
CE1 CE2 CM1
34
28
33
33
CM2
TOTAL
44
286
216
6
9
8
10
10
43
10
8
7
8
8
41
45
51
62
44
66
268
854
L'ère numérique dans les écoles de Divonne
6 JvD
N° 80
Pendant l'été, le service informatique a procédé
au remplacement de 38 postes informatiques
avec écrans plats et imprimantes dans les
écoles d'Arbère, de Vésenex et de la maternelle
du centre, faisant suite aux changements opérés
à Villard en 2004.
Tous les postes récupérés ont été proposés aux
associations pouvant en avoir besoin et tous ont
trouvé preneur !
Cette année, ce sont environ 45 000 € qui ont été
investis dans l'équipement informatique des
écoles. Une salle spéciale a également été créée
à la maternelle du centre.
Divonne, la vie
Devenez nounou !
Une vocation au service des tout petits !
L'assistante maternelle accueille des enfants à son domicile, c'est une
professionnelle de la petite enfance employée soit directement par les
parents, soit par l'intermédiaire d'une structure communale ou
associative, après agrément du Conseil Général.
visite de la puéricultrice, réponse de la commission départementale).
L'association encourage toutes les personnes exerçant sans agrément
à la rejoindre. " Travailler sans agrément, c'est travailler dans
l'insécurité ".
Pour en savoir plus sur ce métier (ses avantages, ses conditions), et
peut-être créer des vocations parmi vous, nous avons rencontré
Sandrine Fereyrolles, présidente de l'association " Nous les nounous ".
L'agrément en main, 60 heures de formation sont obligatoires pour
débuter son activité. L'assistante maternelle agréée bénéficie alors
d'une couverture sociale (maladie, maternité, vieillesse, retraite…) ainsi
que de congés payés. C'est également la seule activité professionnelle
que vous pourrez exercer lorsque vous percevez l'Allocation Parentale
d'Éducation (APE) ou la Prestation d'Accueil pour Jeune Enfant (PAJE).
JvD : Est-ce que l'agrément est un obstacle ?
S.F. : Pour offrir un service personnalisé et de qualité, l'obtention d'un
agrément est indispensable ; la procédure est simple et rapide (dossier,
Une nouvelle principale
Après cinq ans à Divonne, Jean-Paul Tafani a quitté le collège
Marcel Anthonioz pour celui de Belley. Sa remplaçante Nathalie
Kerbeci a pris ses fonctions à la rentrée scolaire. Elle vient d'un
collège de la Plaine de l'Ain, à Leyment (610 élèves) où elle
exerçait la fonction de principal adjoint. Elle avoue que Divonne
l'a séduite au premier coup d'œil : "La ville est très fleurie, les
gens sont agréables et ouverts." Et elle affirme sa
détermination à poursuivre les efforts en matière d'aide aux
devoirs et souhaite monter, dès la 6ème, des classes bi-langues
anglais et allemand.
Mère de trois enfants (19, 16 et 12 ans - le petit dernier a fait sa
rentrée au collège -) la nouvelle principale a été professeur de
mathématiques et de sciences. Elle a effectué une partie de sa
carrière dans des établissements français à l'étranger, en
Arabie Saoudite (au collège français de Ryad puis à Al Khoubar)
pendant deux ans. Elle a vécu la guerre du Golfe et une
évacuation en catastrophe. Ensuite ce fut Rabat (Maroc) et le
grand Lycée Descartes, pendant six ans. Après avoir passé le
Concours de personnel de direction, elle a rejoint Leyment, puis
Divonne.
JvD : Et l'association " Nous les nounous " dans tout cela ?
S.F. : L'association a été créée voilà bientôt cinq ans par Sylvie Abry - qui
l'a présidée 4 années - pour accompagner toutes les personnes
qui s'interrogent sur ce métier ou qui souhaitent rejoindre un réseau.
Nous nous réunissons régulièrement afin de partager expériences
et informations, d'harmoniser les tarifs et les contrats de travail.
Dans quelques mois, nous bénéficierons d'une salle pour organiser des
activités manuelles ou motrices avec les enfants.
Tous les mois, des parents restent sans solution pour la garde de leurs
enfants : pas de place en crèche ni de nourrice libre…alors n'hésitez pas :
Rejoignez-nous et devenez assistantes maternelles !
info : Sandrine Fereyrolles 04 50 20 58 09
ou [email protected]
Le sou des écoles mijote
un recueil de recettes !
Après presque deux ans de travail, le
livre de recettes du sou des écoles
paraîtra pour Noël 2007. Les recettes
illustrées en couleur proviennent des
carnets de cuisine de parents des
élèves des écoles, de restaurateurs ou
de chefs étoilés. Un chef en culotte
courte, des personnes âgées
divonnaises, et des chefs ayant
raccroché leurs toques, nous ont
également dévoilé leurs secrets.
Soyez au rendez-vous pour découvrir
des recettes locales traditionnelles (les
beignets de Divonne et les rissoles aux
poires) ou celles du bout du monde
(Chili, Canada, Grèce, Portugal,
Espagne…). Les points de vente vous
seront dévoilés. " Gourmandement "
vôtre…
7 JvD
N° 81
JvD : Quels mots choisiriez-vous pour convaincre une personne
d'exercer ce métier ?
Sandrine Fereyrolles : C'est un véritable métier qui répond à une
situation de pénurie, les familles étant toujours en demande
grandissante à Divonne particulièrement et dans le Pays de Gex
globalement. Cette activité professionnelle est un choix de vie, elle
permet sur le long terme d'évoluer vers les métiers de la petite enfance
avec une validation des acquis et une formation continue de 120 heures
sur cinq ans, dispensée par le Conseil Général. Enfin, on peut mettre en
avant quelques avantages : la disponibilité pour l'éducation de ses
propres enfants, le travail à domicile, les revenus nets d'impôts
(approximativement 3,20 €/heure/enfant), le rôle éducatif et social, la
dimension humaine, les joies données par les enfants et l'attachement
qui se crée pour chacun.
Sports de haut niveau à Divonne.
Un bilan très positif
Eté 2007. Durant deux mois dans le monde
sportif, la presse spécialisée, la radio et la
télévision, le nom de Divonne a été associé à
celui de trois équipes prestigieuses :
l'Olympique de Marseille, l'Equipe de France
de Basket et l'Equipe de France Féminine
d'Epée. Aucune fausse note, bilan positif en
tous points.
8 JvD
N° 80
Les réactions
" Nous avons trouvé à Divonne tout ce qui nous
convient ". Cette appréciation d'Albert Emon,
entraîneur de l'Olympique de Marseille,
prouve sans la moindre réserve qu'est atteint
l'objectif pour lequel la commune a beaucoup
investi.
La vocation et les capacités de Divonne en
matière d'accueil d'équipes sportives de haut
niveau ne font aucun doute ; les entraîneurs et
les sportifs, qui ont séjourné dans la cité
thermale l'expriment parfaitement.
A la veille du départ de l'Equipe de France de
Basket, l'entraîneur Claude Bergeaud déclare
" Divonne est un endroit idéal pour une
préparation, nous y avons trouvé plénitude,
tranquillité, sérénité… ".
Dans le camp des escrimeuses, Laura Flessel,
évoquant dix années " auréolées de médailles "
de fidélité à Divonne, ajoute " nous savourons
sereinement notre séjour ".
Saluons au passage le personnel du service
des sports et du gymnase pour sa
mobilisation, son accueil et son écoute à
l'égard de nos visiteurs ; sans cela, la réussite
ne serait qu'incomplète.
Des événements chaque jour
Ce sont des moments exceptionnels que
Divonne a offerts aux amateurs de football en
leur permettant d'assister de très près, en
bordure du terrain, aux entraînements d'une
équipe aussi prestigieuse que celle de
l'Olympique de Marseille avec en prime, à la fin
des séances, la possibilité de recueillir les
signatures des vedettes. Beaucoup de
supporters étaient venus de loin.
Pour le basket, les entraînements en salle ne
permettent pas la présence de public. Une seule
exception à la fin du stage : une ouverture suivie
d'une séance de dédicaces qui a rempli de
bonheur nombre d'admirateurs de tous âges.
Cependant, ce jour-là, Tony Parker, la grande
vedette que tous rêvaient de rencontrer, était
absent, rappelé aux USA par son club pour une
petite blessure à la cheville. A ce souci s'en
ajoutait un second, celui de l'impossibilité de
participer à l'entraînement pour le capitaine de
l'équipe Boris Diaw en raison de problèmes
d'assurances.
Avec l'arrivée, pour la dixième année
consécutive, de l'Equipe de France d'Epée
Féminine et de sa championne Laura Flessel,
c'est une tout autre ambiance ! Entraînements
au gymnase ouverts au public en permanence,
démonstrations, initiation des enfants et
signatures en plein centre ville…
Ces stages ont permis à deux très grandes
équipes, en cours de préparation avant
d'importantes épreuves internationales, de se
rencontrer et de sympathiser.
Au gymnase, après les entraînements c'est
dans une ambiance des plus amicale que
basketteurs et championnes d'escrime ont
posé ensemble pour les photographes
présents.
Il y a 25 ans, déjà…
L'attrait de la cité thermale pour des stages de
préparation en vue d'épreuves sportives de
haut niveau n'est pas récent.
En 1982 et 1983, Divonne était " la retraite verte "
du Servette Football Club de Genève. Avant
leurs matchs importants, les vedettes du club
Suisse venaient y refaire le plein d'énergie.
Le 16 juillet 1983, le stade municipal accueillait
1 500 spectateurs pour un match ServetteMetz. Celui-ci sera suivi d'autres rencontres
dans le cadre de la Coupe des Alpes et Divonne
rêve de devenir un nouveau Font Romeu…!
En 1983, 1984, 1985, grandes manifestations
à l'hippodrome :
z concours hippiques avec les vedettes de
l'époque, D'Inzéo, D'Orgeix, D'Oriola,
z meetings internationaux de Polo,
z équipes de Cricket, sport populaire dans les
pays du Commonwealth mais complètement
inconnu à Divonne.
En 1985 c'est le judo qui a beaucoup fait parler
de lui et ouvert la première porte aux stages
sportifs. A cette époque le Club de Divonne
présidé par Alain Gavaret était champion de
l'Ain. En accord avec la municipalité et avec
l'aide de la STTH, il a organisé le premier stage
de préparation de l'Equipe de France de Judo
avec un futur grand champion, David Douillet,
qui recevra sa première médaille aux J.O. de
Barcelone en 1992.
Ces stages se poursuivront durant 12 années
avec en point d'orgue l'organisation en 1993
d'un très grand gala animé par Gérard Holtz,
où tous les Arts Martiaux étaient représentés.
Plus de 2 000 spectateurs au gymnase !
Divonne, la vie
MBD Team,
vice-champion du trophée de France d'endurance 2007 !
Vous les connaissez sans doute, nous vous en avions parlé lors d'une précédente édition : Bruno
Bocus, Divonnais, et Didier Burdet, son coéquipier suisse. Ils participent depuis deux ans à la
finale B du Championnat de France de moto d'endurance avec le soutien de plusieurs
partenaires, dont la mairie. Cette compétition se compose de quatre courses annuelles, sur le
modèle du Bol d'or ou des 24 heures du Mans. Elles durent cinq heures sur un week-end et se
déroulent sous forme de relais. Lors de la dernière course, les 1er et 2 septembre sur le circuit
Carole en Seine-Saint-Denis, l'équipe est parvenue à se hisser à la deuxième place du podium
après avoir occupé la troisième place le reste de la saison. Une belle performance pour cette
jeune équipe (cinq à dix personnes au total) qui, à chaque course, déploie endurance et qualité
technique. Bravo à toute l'équipe qui souhaite également remercier tous ceux qui l'ont soutenue
et aidée de quelque manière que ce soit pendant cette saison.
Le repas annuel de soutien à l'association se déroulera le 24 novembre 2007 à 19h à la salle des
fêtes de Divonne-les-Bains afin de fêter avec eux ce titre tant attendu !
D'autres infos sur http://mbdteam.spaces.live.com
Des Divonnais au 35ème Tour du Léman à l'Aviron
Le samedi 22 septembre dernier, le Club Nautique de Divonne participait pour la première fois à cette
épreuve d'endurance unique au monde : 160 kilomètres sans escale ni assistance dans des
embarcations à 4 rameurs et un barreur. Le Club Nautique de Divonne alignait un équipage francoaméricain mixte, expérimenté et composé de 3 hommes et 2 femmes : Jacques Levasseur, 2 fois
Champion de France à l'Aviron et entraîneur fédéral, Michelle Guiliano, ancienne entraîneuse
professionnelle de l'équipe junior féminine de l'Université de Columbia, Monica Dunford, ancienne
rameuse universitaire américaine à San Diego, Olivier Villain, traversée de l'Atlantique à la rame en
2001, 64 jours des Canaries aux Barbades en double, et Vincent Dagommer, médaillé de bronze aux
championnats de France universitaires, président du Club Nautique de Divonne. L'équipage, qui
visait les 15 heures avant le départ a atteint son objectif en franchissant la ligne d'arrivée 10ème sur
14 (16 au départ) avec un temps de 15 heures 33 minutes et 15 secondes. Divonne peut être fière de
son équipage, bravo !
" De l'or pour les braves ! "
La récolte des épéistes dames aux Championnats du Monde à Saint Petersbourg est encore meilleure
que l'an passé à Turin : une médaille de bronze pour Maureen Nisima et un titre mondial pour l'équipe.
En battant en finale la Russie (45-37), Maureen Nisima, Audrey Descouts, Hajnalka Kiraly-Picot et Laura
Flessel ont tout donné dans cette compétition et ont montré la force du collectif face à de rugueuses
estoniennes en demi-finale et à d'accrocheuses russes en finale.
Quelques jours auparavant, c'est Maureen Nisima, après deux années marquées par des blessures à
répétition, qui s'imposait dans la petite finale pour monter sur la troisième marche du podium de ces
mondiaux. Bravo !
Coup de chapeau à Corinne Faure
De l'avis de tous, le " North Face Ultratrail du Mont Blanc " (www.ultratrailmb.com) n'est pas à la portée du
sportif de salon ! Il faut reconnaître à sa juste valeur la performance réalisée par Corinne Faure le 24 août
dernier, pour sa première participation à cette épreuve. Cette divonnaise au tempérament de feu, très investie
dans la vie associative et présidente du ski-club, s'est lancée seule dans l'aventure pour un ½ tour du Mont
Blanc au départ de Courmayeur avec arrivée à Chamonix via Champex. Elle a traversé 3 pays, couru sans arrêt
pendant 86 km avec un dénivelé positif de 4500 m. D'ordinaire plus coutumière des exercices raid multisports
et marathon (Divonne, Lausanne), elle s'est surpassée pour franchir la ligne d'arrivée à 5h50 du matin après
17 heures 19 minutes et 5 secondes. Classée au final 393ème sur 1 500 participants et terminant, au-delà de
ses espérances, 23ème dans sa catégorie, elle envisage de renouveler cet exploit lors d'une prochaine édition.
Bravo !
Téléthon 2007, Divonne ville ambassadrice
Le Téléthon se déroulera en partie à L'Esplanade du Lac,
et le samedi 9 au soir, dans la salle de spectacle, les
Divonnais pourront participer à une soirée-cabaret et
à un repas. Le dimanche soir, un spectacle composé d'une
partie des prestations des associations est également
prévu.
Appel aux bénévoles
Comme chaque année, les organisateurs lancent un
appel aux bénévoles pour encadrer la manifestation.
Inscriptions en mairie : 04 50 20 47 45.
Marion Bartoli à Divonne
On sait que la joueuse a noué des liens particuliers avec le
Tennis Club où elle vient s'entraîner de temps à autre.
Cette année encore, Marion Bartoli (n°1 du tennis féminin
français, finaliste à Wimbledon en 2007) a confirmé sa
présence.
9 JvD
N° 81
Du côté de la mairie et des associations, on prépare
activement la prochaine édition du Téléthon pour laquelle
la ville de Divonne-les-Bains sera ville ambassadrice
pour la Région Rhône Alpes-Auvergne. "Nous
bénéficierons d'une heure d'émission sur FR3 RhôneAlpes-Auvergne, le samedi 8 décembre entre 15h30 et
16h30 " explique Guy Michel, premier adjoint au maire.
" On demande aux associations de préparer des
interventions courtes, mais de qualité. Elles auront ainsi
l'occasion de présenter leurs activités, le tout étant
entrecoupé d'interventions de scientifiques, de vedettes
du sport ou du showbiz. "
Théâtrales du Lac - Acte 3
La troisième édition des Théâtrales du Lac
sera lancée les vendredi 16, samedi 17 et
dimanche 18 novembre par l'association de
Théâtre de Divonne, sur deux lieux privilégiés :
à L'Esplanade du Lac, dont la technique pour les
pièces professionnelles est très performante,
et au Théâtre André Dussolier, que la direction
du Domaine de Divonne a bien voulu mettre à
disposition pour les pièces amateur.
Dominique Kuss, la présidente de l'association
et son équipe ont ainsi œuvré afin que le
programme puisse satisfaire un public très
large. Des troupes locales (les Pièces
Rapportées de Danielle Seigneur, la Compagnie
du Bord'Eau, la troupe Léaz'art de Pascale
Matthewson et la Compagnie Arlequin) ou
des troupes professionnelles (Théâtre de l'Iris
de Villeurbanne de Philippe Clément, la
Compagnie du Passage de Adel Hakim),
donneront des spectacles d'une grande
diversité.
Les enfants ne seront pas oubliés puisqu'ils
pourront assister à quatre spectacles différents
de Guignol les samedi et dimanche à
L'Esplanade du Lac, ainsi que du maquillage sur
visage pour transformer nos chérubins en
animaux domestiques ou sauvages, selon les
souhaits. Les élèves des Collèges Marcel
Anthonioz et du Léman (Versoix) assisteront
le vendredi après-midi à la première des
" Fourberies de Scapin " de Molière, un
incontournable classique merveilleusement
interprété par la troupe du théâtre de l'Iris
de Villeurbanne.
Le village du Théâtre Amateur accueillera une
dizaine de tentes sous la halle couverte de
l'Esplanade, sous laquelle se joueront des
extraits de pièces ou des saynètes par des
troupes de théâtre amateur. À l'issue de ce
week-end chargé, le Prix " Coup de cœur des
Théâtrales " sera remis à la troupe amateur
élue par le public et se verra offrir l'opportunité
de jouer l'intégralité d'une pièce l'année
prochaine, lors de la quatrième édition.
Des rendez-vous à ne pas manquer :
" Les Fourberies de Scapin " de Molière, " Une
erreur quelque part " de P. Louki, " François
d'Assise " d'après Joseph Delteil, " Le Libertin "
d'Eric-Emmanuel Schmitt et un one man show,
" Je suis un saumon " de et avec Philippe Avron,
comédien complet et exceptionnel qui en 1999
avait obtenu un Molière.
Comme chaque fois, un pays sera à l'honneur.
Cette année : Madagascar avec la pièce de
Nicolas Fargues, " Serie B Tropicale ", suivie
d'un repas malgache.
Des ateliers permettront aux adultes de se
familiariser avec le monde enchanteur du
théâtre. Ainsi, des formations sur les contes, les
masques, le travail du clown, le maquillage
théâtral, l'écriture et le théâtre en mouvement
seront proposées en matinée.
Une perspective de festival qui semble
fascinante et qui, comme le commente
joyeusement Dominique Kuss, peut être
résumée par la célèbre phrase de Louis Jouvet
" Les gens ne viennent pas te voir jouer, ils
viennent pour jouer avec toi ". C'est ce que
souhaite à son public l'Association de Théâtre
de Divonne !
Infos : www.lestheatralesdulac.fr
Cette année encore, la médiathèque participe
au Prix des incorruptibles !
10 JvD
N° 81
Les livres sélectionnés par le comité de lecture de
l'association sont regroupés en 7 niveaux scolaires :
maternelles, CP, CE1, CE2-CM1, CM2-6ème, 5ème4 ème et 3 ème -2nde. Le panorama est large ! L'objectif
de cette sélection " jeunesse " est de refléter la
diversité des formes et des genres littéraires.
Tous les livres sélectionnés sont déjà disponibles à
la médiathèque, en présentation sur des grilles
spécifiques.
Le principe de participation au Prix des
Incorruptibles est simple : vous avez jusqu'au mois
d'avril 2008 pour lire l'intégralité d'une sélection
de votre choix (soit 5 à 6 livres). Ensuite, vous élirez
votre livre préféré par l'intermédiaire de bulletins
que vous glisserez dans les urnes mises à votre
disposition à la médiathèque. Les parents sont
invités à participer au prix et à voter ; cela permettra
un échange autour des livres entre lecteurs de tous
âges. Et afin de vous remercier de votre
participation au prix, un livre sera offert à chaque
" Incorruptible ".
En janvier ou février 2008, la médiathèque invitera
une journaliste, critique littéraire, qui aidera les
" Incorruptibles " à se forger une opinion
argumentée sur leurs lectures. Puis au printemps,
un des auteurs sélectionnés sera invité à la
médiathèque. Les " Incorruptibles " seront
prioritaires pour participer à ces rencontres.
En outre, il faut savoir que l'emprunt d'un livre de la
sélection vous permet toujours d'emprunter
vos 4 documents habituels. Un " Incorruptible " peut
donc emprunter 5 livres.
Infos : Franck Crestey au 04 50 99 02 91
Divonne, la vie
Prochainement dans le Pays de Gex…
la comédie musicale LES MISERABLES
Publié en 1862, le roman fut immédiatement un immense succès
populaire. De grands dessins de Cosette, Fantine, Marius et Jean Valjean
ornaient les murs de Paris. Le jour de la mise en vente des premiers 48 000
exemplaires, des files de lecteurs impatients se massèrent devant les
librairies, créant des embouteillages dans les rues.
Une comédie musicale mondialement connue
C'est grâce au talent de deux autres créateurs français : Alain Boublil
(paroles) et Claude-Michel Schönberg (musique) que l'œuvre, déjà très
célèbre de Victor Hugo, a poursuivi sa route pour toucher un public plus
large encore. La comédie musicale "Les Misérables" a été traduite
en 21 langues et jouée dans 38 pays : 52 millions de spectateurs l'ont déjà
vue à ce jour.
La production originale est créée au Palais des Sports de Paris, dans une
mise en scène de Robert Hossein. Le producteur Cameron Mackintosh en
fait alors adapter le texte à Londres. C'est un succès considérable : depuis
22 ans à l'affiche du Queens de Londres, elle vient de fêter ses 9 000èmes
représentations. Elle est aussi la doyenne de Broadway ; avec 15 ans de
présence ininterrompue, elle est devenue la propriété des anglo-saxons,
qui l'ont rebaptisée "Les Mis". En effet, depuis la version canadienne
de 1991 au théâtre Mogador, la comédie musicale n'a jamais été rejouée
en France.
L'Aventure des "Misérables Gessiens"
Mais voilà que Michel Liotta, directeur musical et président de
l'association " Vivre et Chanter ", décide de remonter cette œuvre
monumentale, sans autre moyen au départ que son enthousiasme pour se
lancer dans cette folie. Et ça marche ! Son énergie et sa conviction vont
rassembler autour de son projet une solide troupe d'acteurs, tous
bénévoles, qui se lancent avec passion dans l'aventure.
C'est une occasion unique de se replonger dans les malheurs de Fantine,
l'esclavage de Cosette par les Thénardier, la poursuite implacable
de Valjean par Javert et en pleine révolution, les amours romantiques
de Marius et de Cosette.
Dominique Chenillot, directrice de L'Esplanade du Lac, soutient le projet
par un vrai partenariat, Mady Liotta assume l'énorme travail de
production et réunit une équipe d'encadrement professionnelle : lumière,
sonorisation, costumes, maquillage, mise en scène.
Et dans la troupe, chacun se mobilise : on joue, on coud, on peint, on
transporte, on fabrique des chapeaux, des tabourets, on achète et répare
un camion pour transporter les décors et les costumes - et toujours, on
répète dans une formidable atmosphère de bonne humeur et de plaisir à
être ensemble, toutes générations confondues. Car c'est cela l'aventure
des " Misérables Gessiens " : une création artistique menée avec exigence
pour servir toute la puissance d'émotion de cette grande œuvre, grâce
à Eva David, et en même temps, une formidable aventure humaine, où
chacun donne le meilleur de lui-même.
Dans le final, Valjean, Fantine et Eponine chantent : "Qui aime son
prochain est plus près de Dieu sur la terre". Espérons que " Papa Victor "
apprécie le travail réalisé par " Vivre et Chanter " pour redonner vie à ses
personnages avec autant de talent et d'amour !
Dates de la tournée
du 23 au 28 novembre 2007 à L'Esplanade du Lac de Divonne-les-Bains
18-19 janvier 2008 à l' Aula du Collège Marens de Nyon
du 1er au 3 février 2008 au Théâtre du Bordeau de St-Genis-Pouilly
Location en cours
Infos : www.vivre-et-chanter.com ou 04 50 20 78 99
11 JvD
N° 80
Une œuvre monumentale
L'œuvre monumentale de Victor Hugo ne se présente plus : l'aventure
de Jean Valjean et le roman, traduit dans presque toutes les langues, ont
su toucher des millions de lecteurs dans le monde entier.
LEC-ELD : une rentrée tous azimuts
"Ouf", dit Rose-Noëlle Lamontre, présidente de
l'association Loisirs & Culture (LEC), en
rangeant les dernières fiches dans des
enveloppes bien remplies : " encore une
journée sur les chapeaux de roues ! Mais le
résultat a été très satisfaisant : quelques 550
inscriptions. " Pour la première fois, sous un
beau soleil, le LEC et l'Ecole de Langues (ELD)
ont présenté leur programme conjoint le
8 septembre au forum des associations.
La fusion de ces deux associations permet de
vous proposer une gamme d'activités encore
plus riche et variée.
Le chinois, langue d'avenir : initiation aux
jeunes dès 9 ans le mercredi de 13h30 à 14h30
au Collège de Divonne,
z Musical playgroup - Eveil à l'anglais par la
musique : enfants de 18 mois à 5 ans, mercredi
9h15 à 10h et 17h-17h45, LEC,
z Spielgruppe : enfants germanophones de 3 à
5 ans, mercredi 15h-16h30, LEC,
z English literacy : enfants de 7 à 8 ans et de 9 à
11 ans, mercredi 15h-16h30 et 16h30 à 18h,
Collège,
z
Français langue étrangère, Anglais et
Allemand.
A Divonne on bouge !
De la salsa au hip-hop et à la danse orientale, de
la capoeira au yoga, de la gym douce au total
body cardio - il n'y a aucune excuse de ne pas se
maintenir en forme ! Il y a également des cours
pour les amateurs de peinture et d'art plastique
à tout âge. Au total, plus de 20 activités pour
jeunes et adultes sont conçues et réalisées
par 13 professeurs pleins d'élan et d'idées.
Le programme peut être consulté dans le local
du LEC (à gauche de la mairie) ou sur le site web.
Recherche: bénévoles dynamiques
Du côté des langues
L'ELD vient renforcer l'équipe du LEC avec
7 professeurs. En plus de l'anglais, l'École de
Langues souhaite vivement développer
d'autres activités cette année :
z
L'équipe du LEC-ELD comprend une quinzaine
de bénévoles dévoués et enthousiastes. Si vous
avez envie de vous changer les idées, dans une
ambiance sympathique, un coup de main est
toujours le bienvenu car le LEC participe à
de nombreux événements locaux et régionaux.
Si vous souhaitez proposer votre aide,
occasionnelle ou de façon durable, contactez
Nicolas Paillard : [email protected]
Contacts :
LEC : http://perso.orange.fr/lec.divonne
ou 04 50 20 29 61
[email protected]
Permanences : mardi et jeudi 18h30 - 20h30
ELD : www.ecolelangue.net ou 04 50 20 35 54.
Il y a plus de 3 ans, au cours d'un atelier pour les " juniors " du Club astronomique de Divonne, un des enfants a réalisé un beau dessin sur le thème du
jeu de l'oie. Tout en serait resté là si quelques personnes n'avaient pas eu l'idée d'en faire un réel jeu de société ! Aidé d'un graphiste de la Rippe, l'éditeur
potentiel a décidé d'aller de l'avant : c'est ainsi qu'est né " Jonas et le Trou Noir ". Il a semblé opportun de lancer cette nouveauté destinée au grand public
alors que l'année 2009 a été déclarée année mondiale de l'Astronomie par l'UNESCO. Il s'agit dans un premier temps d'une édition française, mais qui
devrait être suivie d'éditions en Allemand, Anglais, Italien et Espagnol. Facile à jouer, ce jeu ludique et éducatif, entièrement produit en Europe et imprimé
à Divonne, est destiné à tous les âges (dès 5/6 ans), il suffit de respecter les deux règles du jeu différentes selon les âges : une pour les enfants de 6 à 10
ans et une pour les enfants dès 10 ans et les adultes.
un nouveau jeu de société !
La boîte de jeu se compose d'un plateau tout en couleur, de 6 pions et d'un dé à jouer ainsi que de 150 cartesquestions scientifiques, littéraires, linguistiques ou décalées avec réponses à choix multiple (d'autres
jeux de questions seront disponibles ultérieurement) et d'un feuillet "Règles du jeu" (en français,
allemand, anglais, italien, espagnol). La durée moyenne d'une partie est de 15 à 40 minutes selon le nombre
de joueurs et la règle choisie. Le jeu a reçu l'aimable soutien de la commune de Divonne-les-Bains et
de la Communauté de Communes du Pays de Gex ainsi que de l'AFA (Association Française
d'Astronomie).
Un expert en astronomie, le professeur Gilbert Burki, directeur de l'Observatoire de l'Université de
Genève, nous confie à propos de ce jeu : " Avec "Jonas et le Trou Noir", c'est un vrai plaisir que de jouer
entre amis ou en famille, tout en parcourant notre environnement céleste. Arriver dans une autre
galaxie, en évitant de tomber dans un trou noir, serait un programme scientifique et astronautique
ambitieux et dangereux. Mais, dans le cadre de ce jeu, c'est un rêve qui devient une réalité ludique
alliant originalité, culture et esprit de compétition. "
Pour offrir ou s'offrir le jeu, contactez les Editions Espace (+ 41 22 345 73 75 ou
[email protected]) : 23 € (34 CHF) en pré lancement et 28 € (40 CHF) dès janvier 2008.
Infos : www.editionsespace.com
N° 81
12 JvD
Graphisme : Javier Garcia Nombela (www.art-eres.net).
Page 14
B. Riac : Il existe un potentiel de progression
Dr. J. Constant : Quel avenir pour le thermalisme ?
Page 15
Le Maire : Pour la ville, c'est une chance…
Une crèche de 46 places pour 2009
Page 16
Le futur Etablissement d'Hébergement
pour les Personnes Âgées Dépendantes (EHPAD)
Divonne-les-Bains,
entre renouveau
et mutation
Le " regain de santé " de l'établissement thermal
Le nouveau visage du quartier des Voirons :
la nouvelle crèche et le futur Etablissement
d'Hébergement pour les Personnes Âgées
Dépendantes (EHPAD)…
Du nouveau à
l'établissement thermal
Une décision du Conseil municipal du
9 juillet, par le biais d'un bail emphytéotique
de 65 ans, a confié l'exploitation du Centre
thermal Paul Vidart, à la Compagnie
Européenne des Bains (CEB), qui est l'actuel
exploitant des installations depuis 2000.
Retour sur les faits
Construit en 1987, le centre thermal a
rapidement présenté à la municipalité de
Divonne-les-Bains toute une série
d'insuffisances. Mal adapté aux besoins
spécifiques et rapidement dégradé, le
bâtiment a réclamé d'incessants et coûteux
travaux d'adaptation, d'entretien et de
réparation ; la commune tentant d'y
répondre en permanence.
Les élus se sont interrogés : faut-il continuer
à investir des sommes considérables dans
l'établissement thermal ou tenter de
rechercher un partenaire privé qui prendra
en charges les investissements nécessaires,
soulageant ainsi les contribuables
divonnais.
Sachant que l'établissement, implanté sur
une parcelle de 10 100 m², produit 100 000 €
de loyer annuel, les alternatives suivantes
étaient posées aux élus :
z entreprendre de coûteux travaux,
z vendre l'établissement,
z consentir un bail emphytéotique.
Tenant compte de l'attachement de la
population et des élus à cette activité,
caractéristique de l'identité de la ville, les
élus ont opté pour une solution qui permette
à la commune de rester propriétaire de
l'immeuble, tout en transmettant la charge
des travaux à une société privée à laquelle
est consenti un bail emphytéotique
administratif d'une durée de 65 ans.
Suite à un appel d'offres national, la
Compagnie Européenne des Bains, seule
candidate, assurera la maîtrise et
l'organisation du service. La commune,
quant à elle, ne se désintéressera
absolument pas du thermalisme divonnais
puisqu'elle continuera d'être un acteur
privilégié du par l'intermédiaire du Conseil
de Développement du Thermalisme qu'elle
vient de créer avec l'exploitant des thermes,
les médecins, les hôteliers et l'Office de
Tourisme. Il aura pour mission de mener des
actions de relance et de promotion du
thermalisme.
Des obligations
Le bail emphytéotique comporte aussi un
certain nombre d'obligations. C'est le gérant
qui réalisera les aménagements et les
travaux ; il s'y est engagé , selon un planning
précis : rénovation du système de traitement
de l'air des piscines, de la toiture de la piscine
et du bâtiment, relookage et séparation des
vestiaires en séparant la partie " cure " de la
partie " remise en forme ", enfin,
modernisation du hall d'accueil, de l'espace
esthétique, de la zone repos, de la salle de
yoga, et de toutes les façades. Il s'agit
également d'améliorer l'aspect esthétique
de l'ensemble. Coût de ces travaux :
1,7 million d'euros.
L'éventuelle réalisation de nouveaux
aménagements, en fonction de l'évolution de
l'orientation psy (avec la construction d'une
piscine thermale pour curistes) est chiffrée à
500 000 €. Le bail prévoit un prévisionnel de
réalisation en trois tranches, jusqu'en 2010.
L'exploitant, la Compagnie Européenne des
Bains, devra aussi pérenniser et développer
l'activité thermale à Divonne. Cette
obligation étant une condition première du
bail, en cas de non-respect, la société
encourt une résiliation du bail.
Enfin, chaque année, le bailleur est
redevable d'un loyer et d'une redevance pour
la fourniture de l'eau et l'entretien du forage
de la source " Harmonie ".
13 JvD
N° 81
Dossier
Sommaire
" Il existe un potentiel
de progression "
Bernard Riac, Pdg de la Compagnie Européenne des Bains (CEB) qui gère les
Thermes, évoque les projets de rénovation du bâtiment et ses installations, les
faiblesses et les atouts de l'établissement.
"Non ce n'est surtout pas un cadeau !" réfute Bernard Riac. Sa volonté c'est de faire
progresser l'établissement, tout en sachant " que ce n'est pas facile ". Ce fin
connaisseur de la branche (cf. encadré ci-contre) a détecté "un potentiel de
progression sur les cures thermales et la remise en forme ". Or tout cela passe par des
investissements, en matière de rénovation et d'embellissement. Des travaux
immédiatement visibles et significatifs vont être entrepris : façades, vestiaires, hall
d'accueil, salles de repos et cabines d'esthétique. "Ces améliorations tiennent
davantage du "relooking" que de la rénovation. Elles permettront de toucher une
clientèle plus exigeante " explique B. Riac qui, répondant à certaines critiques, contreattaque : "Aurait-on tenu huit ans, en acquittant notre loyer, si on avait été des amateurs " ?
D'ores et déjà, face aux objectifs, le Pdg de la CEB affirme : "En 2008, je vise 15%
d'augmentation de notre chiffre d'affaires qui est actuellement de 1,8 million d'euros.
Soit un peu moins de 10% du CA du groupe ".
Faiblesses et atouts
Les faiblesses de l'établissement thermal ? Son vieillissement précoce. Ses atouts ?
Bien sûr, la situation géographique de la ville, la qualité de l'eau, l'architecture même
du bâtiment et, enfin, la surface de 6 000 m² d'installations ouvertes au public, une
clientèle à fort pouvoir d'achat à proximité. "Je suis convaincu que nous devons
travailler davantage avec les médecins thermaux " commente B. Riac.
Pour l'heure, un travail a été entrepris avec l'architecte, pour un rechiffrage des
travaux, qui s'échelonneront sur trois ans. 1,2 million d'euros seront engagés sur cette
période, plus 500 000 € pour créer, dans l'établissement - qui ne fermera pas durant
cette période - une seconde piscine thermale, dans la mesure où la Sécurité Sociale
a accordé un quatrième soin. Les appels d'offres sont lancés, les travaux débuteront
à l'automne et seront exécutés durant l'hiver. Bernard Riac ajoute : " Avec des moyens
comparables à ceux de la commune, on fera mieux et mieux adapté aux besoins de
la clientèle ".
Un groupe en expansion
Le groupe Valvital (siège social à Paris, staff administratif
à Lons-le-Saulnier), emploie 350 personnes et son CA
atteint 16 millions d'euros. Bernard Riac est l'actionnaire
principal (85%) et vient de faire entrer dans le capital le
Groupe Crédit Agricole (15%) . Au centre de Lyon, Valvital
vient d'ouvrir un centre de remise en forme de 1 500 m²,
dernier cri du modernisme en la matière. Il est aussi
propriétaire d'un autre centre à Besançon. Voilà quelques
mois, le groupe est devenu le partenaire financier et
exploitant du centre thermoludique de la station thermale
de Val d'Illiez, dans le canton du Valais. Une vingtaine de
millions de Francs suisses seront investis dans la
construction d'un centre thermo-ludique.
Enfin, le groupe gère dix entreprises thermales dans le
quart sud-est de la France : Barthemont-les-Bains,
Bourbonne-les-Bains, Châteauneuf-les-Bains, Divonneles-Bains, Fumades-les-Bains, Lons-le-Saunier,
Montbrun-les-Bains, Montrond-les-Bains et Thonon-lesBains. Depuis peu, il a repris l'exploitation de
l'établissement thermal de Monnetier-les-Bains.
À Divonne-les-Bains, Valvital emploie l'équivalent
plein temps de 37 personnes et occupe 50 personnes en
saison.
Quel avenir pour le thermalisme ?
Constat sans appel pour le Dr James Constant, psychiatre à Divonne, fervent défenseur du
thermalisme et médecin thermal. " Nous accueillons entre 1 500 et 1 700 curistes à l'année.
Au-dessous de 1 500, nous perdrons l'image de ville thermale, ne restant qu'une station
dotée d'une activité thermale ". Or, la station a perdu 500 curistes par an en dix ans, avance
Bernard Riac, patron de Valvital et repreneur des Thermes.
Pour le Dr Constant, le maillon faible ce sont la qualité des soins proposés à l'établissement
thermal et son positionnement médical : " Il faut entreprendre une démarche de qualité, en
redéfinissant le parcours de soins pour le curiste avec de gros efforts sur l'accueil, l'hygiène
et la planification des soins... Si l'on ne fait pas cela, le Conseil pour le Développement du
Thermalisme (CDT) n'a pas de raison d'être ", martèle t-il.
14 JvD
N° 81
Cellule d'urgence
Le constat établi, plusieurs partenaires (mairie, office du tourisme, établissement thermal,
médecins, etc.) ont créé le Conseil pour le Développement du Thermalisme. Sa Mission ?
Se pencher au chevet du thermalisme, relancer les cures traditionnelles et promouvoir des
séjours courts de prévention dans le domaine du " traumatisme psychique ". Cette structure
se propose d'être un relais et un suivi, après le travail des cellules d'urgence
psychologiques, maintenant répandues.
L'autre piste suivie, serait de soigner la fibromyalgie, qui affecte des milliers de personnes.
Elle se traduit par des douleurs musculaires évolutives, dont l'origine est mal connue.
L'originalité du traitement proposé serait l'étroite relation hydrothérapie-psychothérapie
"domaine dans lequel Divonne a des compétences reconnues" souligne le Dr Constant.
Dossier
" Pour la ville c'est une chance… "
Le maire explique les raisons qui ont présidé
au choix de la formule d'un bail emphytéotique
pour la future gestion de l'établissement
thermal de la ville.
Je vis à Divonne : Pourquoi avoir choisi une
telle formule ?
Le Maire : Il existait plusieurs solutions. Soit la
ville restait propriétaire avec une délégation de
service public et continuait à investir
continuellement. Je rappelle que le bâtiment
date d'une vingtaine d'années et requiert des
travaux constants. Jusqu'alors, les
investissements profitaient à une société
privée et pas à l'intérêt général. Nous pouvions
aussi vendre, mais on touche à un aspect
émotionnel : les Divonnais sont attachés à cet
établissement. Nous avons alors opté pour le
bail emphytéotique d'une durée de soixantecinq ans.
Je vis à Divonne : Certains disent que c'est un
cadeau fait à la CEB…
Le Maire : En France, beaucoup d'établissements
thermaux sont gérés par des Sociétés privées.
Mais on peut toujours dire que lorsque le
secteur public traite avec le privé, il y a un
parfum de cadeau. Sachez que le montant du
loyer a été défini par les Domaines.
La commune va percevoir un loyer - qui existait
déjà -, une taxe professionnelle sur le foncier
bâti et une redevance sur l'eau utilisée. Soit au
total environ 90 000 €, qui pourront être
affectés à la promotion du thermalisme.
Aujourd'hui, le montant du loyer acquitté par la
CEB ne couvrait pas les investissements de la
ville. Désormais c'est la société qui va investir
dans les travaux, par le biais d'un bail très
précis avec des clauses relativement
pesantes.
Je vis à Divonne : La commune ne pouvait-elle
plus investir ?
Le Maire : La charge n'est pas insupportable,
mais les investissements à venir seront
lourds. L'argent investi là, vous ne l'investissez
pas ailleurs. Et Divonne a encore des
investissements à faire. La CEB et son Pdg
Bernard Riac ont un plan de relance du
thermalisme ; nous verrons rapidement les
améliorations.
Mon objectif a toujours été de favoriser
l'implantation d'un nouveau groupe thermal,
possédant plusieurs établissements, pour
répartir les risques. Il y a place, à Divonne, pour
un groupe thermal, pratiquant aussi la remise
en forme.
Une crèche de 46 places pour 2009
Le futur bâtiment de la crèche, construit avenue des Voirons (l'entrée
se fera par l'allée Saint-Exupéry) d'une surface bâtie de 611 m² au sol
n'aura qu'un seul niveau et comprendra deux parties ; l'une consacrée
aux bébés et l'autre aux plus grands, la limite d'âge étant de trois ans.
Des locaux prévus sont affectés à la partie administrative, aux
services (buanderie, vestiaires, etc.) et à la cuisine.
Une surface est dévolue à la petite enfance, avec salles de jeux,
sanitaires, salle de repos.
Le bâtiment conçu selon les normes HQE (Haute Qualité
Environnementale) sera totalement construit en bois, favorisant
une consommation énergétique minorée. Le chauffage sera
assuré par une chaudière à gaz, mais il est envisagé ultérieurement
de le raccorder à une chaufferie collective à bois. La commune
participera à hauteur de 50 % du montant global des travaux.
Huit structures
Dans le Pays de Gex, la CCPG va construire huit structures pour la petite
enfance. Gex-Cessy-Echenevex (35 places) ; Divonne-Grilly (46) ;
Versonnex, Segny, Sauverny (30) ; Collonges, Léaz, Pougny, Farges (24),
Ferney-Voltaire, Ornex, Prévessin-Moëns (36), St-Genis (45), Thoiry
(24), Mijoux-Lélex (10).
Soit un total de 250 places.
15 JvD
N° 81
Le calendrier des travaux est fixé : les travaux de construction de la
nouvelle crèche commune à Divonne et Grilly débuteront en novembre,
si le temps le permet, affirme-t-on du côté de la CCPG. C'est en effet la
communauté de communes qui est désormais responsable de la
compétence " petite enfance ", soit la prise en charge des enfants de
0 à 4 ans.
La structure divonnaise, qui se substituera à celle de l'école du Centre,
sera construite sur une surface de 3 000 m².
Dans le prolongement de cette parcelle se situeront une trentaine de
logements aidés ainsi que le futur Etablissement d'Hébergement pour
les Personnes Âgées Dépendantes (EHPAD).
Le futur Etablissement d'Hébergement
pour les Personnes Âgées Dépendantes
(EHPAD) en quelques mots
Le nouvel EHPAD, installé à proximité de la future crèche et de logements sociaux,
comprendra 70 lits et 5 places d'accueil de jour. Il sera construit en retrait de l'avenue des
Voirons, au milieu des arbres, par l'architecte Jean-François Wolff, sur un terrain permettant
des extensions futures. L'accès au site se fera depuis l'allée Saint-Exupéry, par une nouvelle
voie, permettant ainsi de ne pas perturber la circulation sur l'avenue des Voirons.
Cet établissement permettra d'accueillir les personnes souffrant de la maladie d'Alzheimer
grâce à des locaux qui leur seront spécialement dédiés. Toutes les chambres seront équipées
de fluides médicaux.
La conception du bâtiment a mis l'accent sur le confort des usagers par des espaces
bénéficiant de vue sur la nature et profitant de la lumière naturelle. L'EHPAD utilisera
l'arborisation présente au nord et à l'ouest de la parcelle pour s'organiser autour de 3 patios
centraux : un jardin " sauvage ", un patio " zen " avec un bassin central et des bancs, et un
second jardin plus symétrique.
16 JvD
N° 81
La partie hébergement, située au 1er étage, est traitée en façade par un bardage en tasseaux
de bois et chaque chambre possédera un balcon sur lequel s'accrocheront des plantes
grimpantes. Les chambres, d'une surface de 20 m², bénéficieront toutes d'un bon
ensoleillement et d'une vue sur la nature, côté jardin ou côté extérieur. À l'intérieur,
l'aménagement a été optimisé pour garantir le maximum d'espace libre.
Calendrier prévisionnel
Février 2007-mai 2008 : Phase études
(concours, jury, lancement des marchés,
permis de construire, préparation
des travaux…)
Mai 2008 à octobre 2009 : Travaux
Début 2010 : Ouverture
Budget prévisionnel :
Le coût global, comprenant les études, les
honoraires, la maîtrise d'œuvre, les travaux
et les raccordements, s'élève à 9 532 260 €.
Les participations se répartissent ainsi :
Caisse Nationale d'Allocation Solidarité
(CNSA) : 3 000 000 €,
z Conseil Général : 1 050 000 € au titre de ses
participations classiques,
z Commune : 5 482 260 € dont 642 544 € en fonds
propres et 4 839 716 € en emprunts.
z
B
C
A - 26 juillet : entraînement de l'Olympique de Marseille et séance de dédicaces à
la sortie du vestiaire : du 23 au 29 juillet, la ville a vécu au rythme de l'OM. Chaque
jour une foule de supporters passionnés et de curieux était présente pour
encourager ou approcher de plus près les joueurs de cette équipe star.
C - 2 août : séance de dédicaces des joueurs de l'équipe de France de Basket : Diaw,
Weiss, Gomis, Pietrus et toute l'équipe ont participé pendant près d'une heure,
dans la bonne humeur, aux sollicitations de nombreux fans.
D - 18 août : démonstration publique et rencontre avec l'ensemble de l'équipe de
France d'épée dames : Laura Flessel, Honi Kiraly, Maureen Nisima, Audrey
Descouts et Jean-François Di Martino, leur entraîneur…Toutes et tous ont répondu
aux questions des fans et des curieux. Les enfants ont pu s'initier à ce sport exigeant
en présence de la Championne d'Europe et de l'équipe Championne du Monde.
B - 27 juillet : inauguration de la vitrine Tony Parker au gymnase de Divonne, en
présence de la star venue pour le stage d'entraînement de l'équipe de France
de Basket.
E
F
G
E - 24 août : 1ère Full Moon à la piscine : avant de clore une saison estivale difficile,
la piscine a proposé une soirée pleine lune aux quelques 50 " baigneurs kamikazes "
jusqu'à 23h, sous un ciel clément avant de continuer au Nautique par une soirée
Chili-Latino. A suivre l'an prochain…
J
H - 27 août : l'association Sambalaloek et des membres de l'Espace Jeunes
profitent des beaux jours pour vibrer au son de la musique dans le parc de la Villa
Roland.
K
I - 8 septembre : forum des associations : plus de 50 exposants sont venus
présenter leurs activités sportives, culturelles ou artistiques. Succès garanti pour
cette première édition sous la halle couverte de L'Esplanade du Lac qui a attiré
de nombreux divonnais et gessiens jusqu'à 19h.
J - 9 septembre : arrivée du 31ème tour cycliste du Pays de Gex à la gare en présence
du 1er adjoint et de passionnés de la petite reine.
M
M - 5 octobre : Election Miss Rhône-Alpes 2007 à
l'Espace Charles Aznavour. Du haut de ses 21 ans,
Cloé Biessy, originaire de Prévessin-Moëns et
étudiante en 3ème année HEC Lausanne, a remporté
la couronne régionale. Elle sera une des
prétendantes au titre de Miss France 2008 le
8 décembre prochain à Dunkerque.
H
G - 25-26 août : braderie des commerçants et vide-greniers dans le centre ville :
près de 70 participants et une foule nombreuse pour cette deuxième édition
réussie.
F - 25 août : la Médiathèque organise sa braderie : 4/5ème des livres, revues ou BD
mis en vente ont trouvé preneur, en attendant la prochaine édition, probablement
dans 2 ans.
I
D
L
K - 9 septembre : L'Esplanade du Lac lance sa troisième saison ! Découverte des
spectacles, rencontres avec l'équipe du centre culturel et abonnements à la clé.
Une recette bien rôdée pour une vie culturelle animée tout au long de l'année.
L - 19 septembre : clôture de l'exposition urbaine 2007 en présence de Nicolas
Lavarenne venu accueillir ses admirateurs à L'Esplanade du Lac 10 ans après
sa première exposition à Divonne.
N
N - 7 octobre : un public nombreux pour les régates
internationales d'Aviron, traditionnel rendez-vous
d'automne organisé par le club de Nyon au lac de
Divonne.
O
O - 10 octobre : Séance de contes à la Médiathèque
Correspondances dans le cadre de la fête de la
science : " Par tous les temps " avec Jean-Michel
Galopin de la compagnie Apatam.
17 JvD
N° 81
A
En décembre,
L'Esplanade du Lac aux couleurs du cirque !
En fin d'année, L'Esplanade du Lac proposera
un spectacle de cirque contemporain et un
spectacle clownesque en direction du jeune
public (mercredi 12 décembre Circus Klezmer
et vendredi 21 décembre, Hahaha de la
Compagnie Okidok). Afin de faire écho à
cette programmation, la médiathèque
Correspondances se mettra également aux
couleurs du cirque en décembre !
Durant tout ce mois, vous pourrez visiter
l'exposition " Le petit monde du cirque pêlemêle " qui comprend plus de 30 peintures
originales de Martine Favier, accompagnées
des poèmes de Claude Fournie. Les toiles
représentent différents personnages du
cirque : le dompteur, l'hercule, l'écuyère,
Monsieur Loyal, le charmeur de serpents, le
magicien, l'acrobate, le dresseur de puces
savantes, le clown, la ménagerie et le jongleur.
En se promenant de toile en toile, de texte en
texte, le spectateur suit un étrange itinéraire
d'images à lire, à regarder, à rêver. Cette
exposition, qui séduit les petits et les grands,
peut se visiter en famille, permettant ainsi
d'agréables moments de partage et de
complicité.
À travers des questionnaires ludiques les
enfants s'initieront aux arts plastiques et à la
construction poétique : jeux d'observation
autour de la composition d'un tableau, des
harmonies colorées, du travail de l'ombre et
de la lumière … Jeux " oulipiens " permettant
de s'amuser et de prendre du plaisir avec les
mots.
Une sélection de livres sur le thème du cirque,
avec mise à disposition des ouvrages,
complètera cette exposition. Une séance de
contes intitulée " Sous le chapiteau, que
d'histoires ! " est également programmée
pour les enfants de 3 à 6 ans, le mercredi
12 décembre de 15h30 à 16h15. Plein de
promesses …
Du 5 au 9 décembre :
Noël à la Blanchisserie au profit d'enfants haïtiens et russes
18 JvD
N° 81
Pour ce Noël à la Blanchisserie, Haïti Écoles
rassemblera des tableaux d'artistes de rue
haïtiens. Ces tableaux touchants, aux couleurs
vives, représentant des scènes de marché, des
oiseaux tropicaux, des fleurs éclatantes, ne
laissent en rien transparaître les difficultés à
vivre des Haïtiens. Haïti Écoles exposera
également des "bosmétals" : des bas-reliefs
réalisés ingénieusement à partir de bidons
récupérés. Grâce à ses ventes, l'association
Haïti Écoles, basée à Cessy, permet non
seulement à ces artistes de vivre de leur art,
mais de plus, finance des écoles en Haïti.
En scolarisant les enfants de villages de
montagnes, Haïti Écoles apporte l'espoir d'un
avenir meilleur à beaucoup de familles
démunies.
De son côté, Autour de la Russie, soutient
depuis une dizaine d'années des orphelinats en
Russie, dans les villes de Biejetsk, Sapojok,
Mzensk, etc. en organisant des activités
culturelles deux fois par an à Divonne.
La présidente de l'association, la Divonnaise
Kira Ruchti, visite elle-même personnellement
ces orphelinats, afin de vérifier l'utilisation des
fonds que l'association leur a procurés. Les
deux associations sont en contact permanent
avec les établissements qu'elles aident. Nous
savons ainsi que les bénéfices de leurs ventes
sont intégralement versés à leurs protégés.
Grâce à l'action de " Haïti Écoles" et " Autour de
la Russie ", les enfants divonnais participent
ainsi, sans le savoir, à embellir le Noël
d'enfants en Haïti et en Russie.
Infos : flyer agenda
Noël en cirque
à L'Esplanade du Lac
Le mois de décembre à L'Esplanade du Lac sera
placé sous le signe du nouveau cirque puisque
nous vous présenterons deux spectacles et une
exposition, en écho aux animations proposées
par la médiathèque Correspondances.
Le premier spectacle " Circus Klezmer " se fait
l'intermédiaire entre tradition yiddish et
nouveau cirque catalan. Les situations
délirantes et cocasses se succèdent au rythme
trépidant de la musique Klezmer, jouée en
direct. C'est un spectacle très rythmé où l'action
est incessante.
Le second spectacle présenté par la compagnie
belge Okidok s'intitule " Hahaha ", un titre
simple et efficace qui en dit long ! Construit
comme un dialogue entre deux personnages
sortis d'un livre de contes, il n'est pas sans
rappeler les clowns des pays de l'Est. Mais ce
clin d'œil à la tradition se double d'un goût
prononcé pour l'imaginaire, allié à un sens inné
du comique, et à une technique d'acrobates hors
pair. Deux spectacles qui donnent autant de
plaisir aux parents qu'aux enfants…
À voir en famille !
Patinoire outdoor de Noël :
ambiance givrée à L'Esplanade du Lac !
Offrir aux habitants une fin d'année festive ! C'est l'objectif de bien des
villes et, depuis quelques années, la tendance est d'ouvrir des espaces
de patinage. Coppet, la voisine vaudoise, l'a fait l'an dernier, en créant
une patinoire artificielle dans le parc du Château. Depuis plusieurs
années, à Genève, la place du Rhône est transformée en patinoire
éphémère.
Cette année, Divonne innovera dans le Pays de Gex. Plusieurs villes de
France ont pérennisé l'installation d'une patinoire pour les fêtes : Nice
depuis 1998, Levallois-Perret depuis 2001, Chalon-sur-Saône depuis
2002. Bergerac a mis à disposition un espace et a confié l'exploitation
à un privé. " C'est cette option que nous avons choisie " explique Josette
Lamielle, conseillère municipale, qui travaille sur ce projet depuis
le mois de mai.
Divonne, la vie
Initiation au patinage
De la Saint Nicolas, le 6 décembre, au 6 janvier, date de la cérémonie
des vœux de la municipalité, la patinoire sera ouverte 7 jours sur 7 sous
la halle couverte de L'Esplanade du Lac. Il s'agit d'offrir, avec le
concours de la commune, du Centre Culturel, de la Médiathèque et des
commerçants, une distraction hivernale pendant les fêtes de Noël
et d'animer le bord du lac. L'Esplanade du Lac permet de disposer d'un
espace couvert relié par des liaisons piétonnières depuis le parking
de la Poste, l'école primaire du Centre et le bord du lac.
L'an dernier, le Service des sports avait organisé, pour les élèves des
écoles, une sensibilisation au hockey avec le concours du " Genève
Servette Hockey Club " au gymnase de Divonne. Cette année,
le partenariat ira plus loin. Grâce à cet équipement, une initiation à la
glisse sera organisée pour les 500 élèves des 21 classes divonnaises,
soit 32 heures de patinage dans les quinze premiers jours de
l'ouverture de la patinoire artificielle, et ce pendant les horaires
scolaires.
Pour en savoir plus
La patinoire de 15 m. sur 20 m. offrira 300 m² de glace. Des vestiaires
sont prévus et le prix d'entrée comprendra les prestations annexes :
patins, matériel pour débutants, casques, patinettes pour les plus
petits. Dans cet espace " canadien " sont également inclus buvettes,
petites restaurations et boutiques (attribuées en priorité aux
commerçants locaux intéressés).
Sous réserve des heures d'initiation scolaire, de spectacles ou de
démonstrations tant artistiques que de hockey, la patinoire outdoor
sera ouverte 7 jours sur 7, avec probablement quelques nocturnes.
Les jours scolaires, ouverture tout public de 17h à 22h (dernière
entrée) et les autres jours, ouverture de 10h à 22h sans interruption.
Divonnais, à vos patins !
Le Noël
des commerçants
Les plus jeunes pourront aussi croiser
des Pères-Noël et des Mères-Noël,
tandis que deux groupes de jazz se
produiront en divers endroits du
centre-ville.
Toujours le même jour, dès 10h30, devant
l'Office de tourisme, on retrouvera
comme l'an dernier des attelages de
chiens de traîneaux avec leurs
mushers, pour des démonstrations,
non loin d'un tipi qui sera dressé sur
place. Une distribution de vin chaud est
aussi prévue pour réchauffer les
visiteurs. Cette manifestation a pu être
mise sur pied grâce à la participation de
la ville (animation musicale) et du
Casino (affiches).
19 JvD
N° 81
Grâce au dynamisme du Groupement
Economique Divonnais (GED), la fin de
l'année s'annonce animée, prédit
Corinne Crassard, sa présidente.
Le samedi 15 décembre a été choisi
pour développer au centre-ville une
animation populaire dans les rues.
Elle sera à la fois musicale (durant tout
le mois de décembre) et l'on tendra sur
les trottoirs des tapis rouges, alors que
les sapins reverdiront à tous les coins
de rue.
Le samedi 15 décembre, des
personnages costumés déambuleront
dans les rues, ainsi que sept peluches
géantes chargées de distribuer des
friandises et des ballons aux bambins,
évidemment les plus sages !
Divonne, la ville
Les espoirs du Tennis-Club
Didier Kieffer, le président du Tennis-Club de
Divonne y croit fermement. Le TCD va pouvoir
répondre à la demande croissante.
Actuellement, 200 jeunes fréquentent l'école de
tennis, contre une centaine voilà encore
quelques années. Sans parler de la liste d'attente
qui s'allonge.
"Nous manquons cruellement de courts
couverts, pour assurer l'enseignement aux
enfants. Sans oublier les quelques 200 membres
adultes du club " ajoute le président en charge du
club depuis une douzaine d'années. Aujourd'hui,
le tennis est enseigné par deux moniteurs
(dont un à mi-temps) avec Brevet d'Etat, ainsi
que deux éducateurs bénévoles. " En ouvrant un
secrétariat à plein temps, nous avons peut-être
gagné cinquante nouveaux joueurs. Je ne
regrette pas d'avoir franchi le pas. Sinon on
aurait stagné " ajoute le dirigeant.
Pour faire face à l'engouement que rencontre le
tennis et à la demande croissante, le club passe
à la vitesse supérieure. La mairie va construire
deux courts de tennis couverts, qui s'ajouteront
aux deux existants, et aux quatre extérieurs.
La facture se monte à 780 000 €. " Oui, mais
tempère Didier Kieffer, le TCD apportera environ
20% de la somme, grâce à des subventions, à un
prêt de la Fédération. Nous assumerons en outre
le paiement des intérêts."
Mais quels avantages le club peut-il escompter
d'une telle opération ? Les nouveaux courts
permetteront d'envisager une initiation des
adultes, inexistante actuellement et
d'embaucher un troisième moniteur. " L'hiver
nous pourrions organiser un grand tournoi,
capable de concurrencer celui de Genève. Avec
nos quatre courts couverts et les trois de FerneyVoltaire, nous serions en mesure de nous
associer pour organiser un grand tournoi
hivernal. "
Enfin, Didier Kieffer pourrait concrétiser son
rêve : mettre sur orbite un tournoi international
handisport. L'espoir des dirigeants du club est de
pouvoir disposer des deux courts
supplémentaires au début 2009. "C'est
important en terme d'image pour Divonne, dans
la mesure où nous présenterions notre
candidature pour devenir base départementale
d'entraînement des jeunes, ce qu'est
Bellegarde actuellement. Ces nouvelles
installations nous permettraient d'aspirer à
l'organisation des finales de championnat de
l'Ain dont Bourg-en-Bresse est aujourd'hui le
cadre habituel " conclut Didier Kieffer.
Gens du voyage :
Un million d'euros pour une aire
20 JvD
N° 81
L'accueil des nomades a fait l'objet d'une loi obligeant les communes à
construire des aires d'accueil. Le schéma départemental a pris le relais
et quatre installations vont être réalisées par la Communauté de
Communes du Pays de Gex (CCPG). Celles de Gex et de Ferney-Voltaire
sont déjà en fonction, celle de Prévessin-Moëns/St-Genis-Pouilly est en
projet. À Divonne, les travaux débutent cet automne et l'aire devrait être
opérationnelle début 2008. Plus d'un million d'euros seront investis dans
cet ouvrage.
L'actuelle aire sera entièrement démolie, dans la mesure où elle a été
souvent dégradée et vandalisée. Elle se divisera ensuite en deux parties :
une dizaine de places pour les personnes sédentarisées, d'une surface de
150 m² par place et six emplacements d'une surface identique pour les
" gens de passage ". Dans cette nouvelle formule, les sédentaires seront
locataires de leur emplacement et l'entretiendront. Une convention sera
passée avec la CCPG et un loyer sera fixé en fonction de l'indexation sur
le prix de l'amortissement. Chaque emplacement sera équipé d'un
compteur d'eau et d'électricité, le montant de la consommation étant
facturé.
Chaque parcelle sera délimitée par du gravier, une séparation entre
sédentaires et non-sédentarisés sera matérialisée. Un bloc sanitaire
comprenant quatre w.-c. et quatre douches est prévu au centre de
l'espace réservé aux sédentaires, alors que pour les autres w.c./douches
et point d'eau sont prévus pour chacun des six emplacements.
Pour éviter le plus possible la dégradation des installations, les
constructeurs ont prévu des matériaux solides : béton préfabriqué, rien
d'apparent, tout sera ancré. L'aire divonnaise sera placée sous la
surveillance d'un gardien, disposant d'un local et assurant l'entretien et
la surveillance des lieux. Une fonction délicate, s'il en est, faisant appel
au dialogue et à la fermeté.
La présence de parasites, détectés dans les aérosols, transportés par les
vents, en raison de la présence de la station d'épuration de la ville, a
déclenché une étude réalisée par un cabinet spécialisé. Celle-ci, validée
par la DDASS, n'a révélé aucune incidence pour la santé.
50 places au total
Au total, le Pays de Gex disposera de 50 places d'accueil et la durée
maximum du séjour est fixée à 45 jours. L'aire de grand passage de
Prévessin-Moëns offrira, elle, de l'espace pour 70 à 80 caravanes,
mais avec un équipement réduit. En cas de grande affluence, il est
prévu que les nomades se déplacent sur l'aire la plus proche et, dans
l'hypothèse où tous les emplacements sont occupés ils ont
l'obligation de quitter la région.
A - Promenade de la Divonne
La réalisation de ce cheminement piéton, entre la rue de Lausanne et la rue Marcel Anthonioz,
vient compléter la promenade que l'on peut effectuer le long de la Divonne depuis la grande
source jusqu'au canal de Cran. L'éclairage a été posé cet été, et au printemps prochain, les
aménagements paysagers le long de la rivière seront réalisés. Il est également question
d'installer au cours de l'eau, comme décoration urbaine, quelques turbines de l'ancienne usine
électrique mettant à l'honneur le patrimoine hydroélectrique de la ville.
Le coût des travaux est de 75 000 € TTC.
B - Grande Rue
Ce fut un chantier difficile et long mais aujourd'hui, le résultat est visible et exprime bien les
objectifs fixés au départ : redonner au bas de la Grande Rue son cachet et son attractivité, pour
les commerçants et pour les passants. Le chantier a été long et il reste aujourd'hui encore
quelques finitions à apporter : pavage près de la poste, filtre de protection au sol,
remplacement de certains pavés trop irréguliers.
C - Avenue de Genève
A
Après plusieurs mois de chantier sur les réseaux, les travaux se sont achevés par la réalisation
de l'ensemble de l'enrobé et de la signalétique au sol par le Conseil Général. L'entrée de
Divonne via Genève et la douane a également retrouvé une allure plus agréable avec la refonte
complète du rond-point de l'Europe : aménagement et fleurissement.
Les travaux ont été réalisés par l'entreprise Appia pour la voirie et l'entreprise Pélichet pour
les réseaux. Le coût des travaux est de 400 000 € TTC.
D - Rue de Lausanne
En liaison avec l'urbanisation de la ZAC des Longs Prés, d'importants travaux de réseaux et de
voirie étaient à effectuer dans cette partie de Divonne. Au printemps dernier, une première
étape a été réalisée dans la portion du pont des îles. Cet été, et jusqu'à ces derniers jours,
l'entreprise Desbiolles a achevé les travaux dans la rue de Lausanne avant de rond-point de la
rue Pallud.
Désormais, les travaux de voirie vont commencer et permettre de mettre en valeur cette autre
entrée de Divonne depuis Crassy : rétrécissement de la route, réalisation de trottoirs et de
pistes cyclables, éclairage, aménagements paysagers…
Les travaux seront réalisés par les entreprises Eurovia pour la voirie, Salendre pour l'éclairage
et Millet pour les plantations. Le coût total du chantier d'aménagement de la chaussée est de
455 000 € TTC et s'ajoute aux travaux de réseaux en cours d'un montant de 1 300 000 € TTC.
G
E - Carrefour de Saint Gix
Avant Noël, le Conseil Général va modifier l'entrée de Divonne depuis Gex pour sécuriser le
carrefour de Saint Gix avec l'installation de " tourne à gauche " avec bordure. Les entreprises
Pélichet et Appia Savoie Léman ont débuté le chantier le 15 octobre. La commune mettra à
profit ces travaux pour prolonger l'éclairage public en direction de Gex.
Le coût global du chantier est de 300 000 €.
F - École d'Arbère :
Les travaux de gros œuvre se poursuivent, celui du local abritant la future chaufferie bois est
terminé. Les travaux de charpente démarreront en novembre.
G - Globe du Téléthon :
Les services techniques (service patrimoine bâti) ont entrepris la rénovation du globe conçu
lors du Téléthon de l'an 2000 : ponçage et vernis de protection. Une protection du moteur sera
également mise en place.
D
F
E
C
21 JvD
N° 81
B
EuropTours : compétence et sécurité
comme ligne de conduite
Originaire de Belley, Marcel Curteley est arrivé à Divonne, il y
a exactement 20 ans et est engagé comme chauffeur
d'autobus par l'entreprise Voyages Gonnet. En 1990, la
société change de propriétaire. Elle est alors vendue à
l'important groupe Transdev. A l'étroit dans l'espace Voltaire,
la nouvelle société déménage avec armes et bagages à la zone
artisanale en 1997. Quand Transdev trouve le site de Divonne
non rentable, Marcel Curteley montre son désaccord et quitte
l'entreprise. La suite lui prouvera qu'il a agi avec bon sens. En
avril 2001, cet homme de conviction crée sa propre
entreprise, devient gérant et propriétaire d'EuropTours. Très
vite, la société prend de l'ampleur. Aujourd'hui, elle
représente 22 salariés et un chiffre d'affaires de 2,5 millions
d'euros. Entretemps, Marcel Curteley rachète le bâtiment
cautionné par la Mairie et agrandit le site sur lequel se
Rubrique élaborée
en partenariat
avec les commerçants
et le Groupement
Économique Divonnais
Contact :
Corinne Crassard
06 85 42 69 52
Le Petit Casino met les bouchées doubles
pour faire les choses en grand !
22 JvD
N° 81
" J'exerce un métier peu classique, je suis gérant mandataire dans
le groupe Casino ", déclare avec fierté Gilles Bernard, homme
proche du terroir et originaire de la Saône et Loire, tout comme son
épouse Annie qui le seconde avec courage. Personnage connu et
apprécié par une clientèle fidèle à qui il offre même les livraisons
gratuites à domicile dans le périmètre Divonne-Grilly, Gilles
Bernard a créé le Petit Casino le 16 mai 1994. Le fond de commerce
avait été racheté à la famille Bizet par le groupe Casino. " Notre
groupe gère plus de 5 000 petits magasins, dont les enseignes de
proximité Spar et Vival, et les Petit Casino, dont les gérants sont
uniquement payés au pourcentage de leur chiffre d'affaires ",
explique avec entrain le commerçant. En d'autres termes, deux
conditions doivent absolument être réunies pour perdurer : ne pas
être fainéant et avoir la bosse du commerce ! Deux qualités que
Gilles et Annie Bernard, après un démarrage un peu difficile,
possèdent sans aucun doute. Après être passé par Monchanin
et Meximieux avant de s'installer à Divonne, le couple se réjouit
de s'être installé dans la région. Ce que leurs filles Marion et
Bérangère, qui parfois donnent la main en caisse ou en coulisses,
ne dénient pas. Une belle affaire de famille exemplaire à plus d'un
titre, d'autant que ni la passion du commerce, ni celle des contacts
humains ne se sont altérées au fil des années. " Bien au contraire,
levé tous les jours à 5h même le dimanche pour être au cœur du
marché, je suis un commerçant dans l'âme ", conclut Gilles
Bernard, avec un grand sourire… irrésistible !
Le Petit Casino : 186, Grande-Rue Tél. : 04 50 20 33 16
trouvent un bâtiment administratif, un appartement privé,
l'atelier-réparation, la partie gasoil, lavage et pneumatique,
une salle de repos équipée de WC pour les conducteurs,
douches et télévision et parkings extérieurs.
On ne chôme pas chez EuropTours. Répondant présent
chaque jour de l'année, la société réalise la moitié de son
chiffre d'affaires grâce au ramassage régulier scolaire et
périscolaire, l'autre moitié étant réalisée grâce au
développement des trajets touristiques ou d'affaires et de la
clientèle suisse. La plupart des bus sont dotés de la
climatisation, d'un système de vidéo et de ceintures de
sécurité. En matière de sécurité, Marcel Curteley est
intraitable. Les conducteurs ne peuvent pas dépasser
9 heures de conduite en journée et 12 heures d'amplitude, les
voyages touristiques sont relayés par deux, voire trois
chauffeurs, la formation est obligatoire dans le cadre de la
Formation Initiale Minimale Obligatoire (FIMO, soit
4 semaines de formation) et la Formation Continue
Obligatoire de Sécurité (FCOS, soir 4 jours tous les 5 ans), ainsi
qu'une visite médicale tous les 5 ans et tous les 2 ans à partir
de 60 ans. La réglementation européenne est draconienne,
mais l'ouverture de l'Europe laisse entrer des conducteurs
négligents et peu compétents, ce qui accroît sans cesse les
risques d'accident. " Ce qui est absolument inadmissible ! ",
déplore Marcel Curteley. " En France, il manque quelques
25 000 conducteurs. Notre profession n'est pas assez
valorisée auprès des jeunes. Un jeune qui obtient un CAP de
transport est apte à conduire dès l'âge de 18 ans, les autres
doivent avoir 21 ans révolus. " Etre conducteur de bus est un
vrai métier, passionnant. Toutes les sociétés de transport
recherchent du personnel compétent, motivé et surtout
bilingue français/anglais. " Et pas des tourne-volant ! ",
commente avec humour Marcel Curteley. Sur le plan privé,
Marcel a épousé Andrée au mois de juin dernier, secrétaire et
conductrice depuis 4 ans. Comme quoi, il est juste de dire que
le bonheur se trouve toujours au détour d'un chemin…
Divonne, la ville
Coup de vent à Créa coiffure
Pour Catherine Hubac, mai 2007 aura été le mois du renouveau et
la concrétisation d'une nouvelle étape : le rachat de l'ancien salon
de coiffure Imaginatif, très vite suivi par des travaux de rénovation
délégués à des artisans divonnais. Le 28 mai, la nouvelle
propriétaire lançait l'ouverture. Pour cette jeune gessienne
dynamique, rien ne valait mieux qu'un petit coup de neuf. Repensés
dans un style frais et moderne, le mobilier et la décoration de Créa
Coiffure laissent présager des coupes " dans le vent ", comme les
coupes " tribales " pour enfants et adolescents, les couleurs ou " les
mèches " pour ensoleiller le cheveu ou plus classiques et pour tous
les âges, hommes ou femmes. Après 14 années d'ancienneté sur
Divonne, Catherine décide de se lancer dans l'aventure. Le salon
remis à neuf, elle engage Nadia Laghmiche, une sympathique
coiffeuse dont les 11 ans de métier sont un atout d'importance.
Outre le savoir-faire de ces professionnelles du ciseau, la clientèle
suisse et locale semble apprécier l'accueil, l'espace lecture et
dessins pour les enfants, et la proximité avec les établissements
scolaires, la crèche et le centre de loisirs. Une petite détente que les
jeunes mamans ne devraient pas hésiter à s'offrir !
Créa Coiffure : 58, rue du Mont-Blanc Tél : 04 50 99 08 76
La face cachée
de l'Esplanade
En décidant de se lancer dans la construction de ce nouvel équipement
culturel, la commune de Divonne-les-Bains s'est offert un nouvel
espace de vie venant agrémenter les abords du Lac. L'Esplanade du Lac
permet désormais aux Divonnais, aux Gessiens et à nos voisins suisses
de disposer d'un centre culturel de proximité, avec au programme une
saison culturelle riche en découvertes et de nombreux projets
associatifs. Après deux saisons, L'Esplanade du Lac a su se positionner
dans le Pays de Gex et le Bassin Lémanique comme un lieu de référence
en matière de spectacle vivant.
Répartition des utilisateurs
entre septembre 2006 et juin 2007
60,0%
52,6%
50,0%
40,0%
33,3%
30,0%
20,0%
6,4%
10,0%
7,7%
0,0%
Sociétés privées
Associations
Particuliers
Organismes,
institutions et
collectivités.
Pourtant L'Esplanade du Lac n'est pas uniquement une salle de
spectacle. Elle propose une activité beaucoup moins visible et tout aussi
foisonnante. Divonne-les-Bains bénéficie, en effet, d'un environnement
multiculturel exceptionnel et privilégié, d'une nature préservée,
d'infrastructures de qualité et de loisirs variés, le tout niché dans un
écrin de verdure à 15km de l'aéroport de Genève. Depuis l'ouverture de
L'Esplanade et de plusieurs hôtels résidences destinés au tourisme
d'affaires, Divonne-les-Bains est ainsi devenue le site idéal pour des
rencontres professionnelles allant de 30 à 500 personnes. L'Esplanade
du Lac abrite un amphithéâtre modulable de 498 places, un espace
réunion de 236 m², une halle couverte de 1 000 m² et un vaste hall
d'accueil de 440 m².
Ce sont de nombreuses sociétés, institutions et associations françaises
et suisses qui ont trouvé, avec L'Esplanade du Lac, un site idéal pour
l'organisation de séminaires, de conférences, d'assemblées générales,
de manifestations commerciales, de réunion de copropriété, de projets
associatifs et d'événements divers. Ces rencontres ont généralement
lieu en semaine ce qui permet de laisser les week-ends disponibles
pour les associations divonnaises.
Procter & Gamble, Ernst & Young, Crédit Mutuel, Cern, Bureau
International du Travail, Groupement Transfrontalier, Fondation EDF…
quelques exemples de sociétés qui ont choisi L'Esplanade du Lac pour
l'organisation de leurs manifestations.
23 JvD
N° 80
Vous souhaitez plus d'informations concernant la location des espaces,
n'hésitez pas à contacter le service location au 04 50 99 00 73 ou par
courriel : [email protected] / www.esplanadedulac.fr
Expressions politiques
Ce n'est plus une mairie,
c'est la maison du cadeau !
Financement du Centre d'animation oblige,
E. Blanc décide en 2002 de vendre la résidence
hôtelière, dont le financement a été négocié en
1989 par son prédécesseur : une subvention
de 16 millions de francs couvrait le coût de la
construction.
L'acheteur sera la " RÉSID'HÔTEL dont le directeur,
Thierry MULKO, est présenté comme un professionnel
de la gestion des résidences de tourisme ".
Le maire affirme que le statut hôtelier sera
conservé : il s'agit " de laisser à un exploitant privé le
soin de valoriser l'activité hôtelière ".
Le prix est ridiculement bas car " le marché des
immeubles hôteliers est très réduit ". L'immeuble
sera vendu 5,5 millions de francs, soit 466 € le m²
habitable. L'acquéreur achètera de plus pour
5,5 millions de francs un terrain de 7 337 m².
RÉSID'HÔTEL sera bientôt mis en règlement
judiciaire, ce qu'il vaut mieux cacher aux élus.
Aussi le conseil autorise-t-il le maire à signer une
promesse de vente au bénéfice de " la sarl ISIS
(exploitant de la société RÉSID'HÔTEL) " au capital
de… 8 000 €!
JC Pruvost demande au Tribunal administratif,
sans l'assistance d'un avocat, d'annuler cette
décision. Le maire réplique en demandant que JC
Pruvost soit condamné à verser 1 500 € à la
commune. Lui qui, dans le passé (avant qu'il ne
devienne maire) a souvent été rémunéré par la
commune pour la défendre, est désormais trop
occupé par tous les mandats qu'il cumule et
choisit un confrère lyonnais pour le remplacer.
Malgré la menace d'annulation, il signe l'acte de
vente sans même attendre la décision du
Tribunal. En janvier 2004, l'acquéreur verse les
fonds et, un mois plus tard, a déjà revendu 51
appartements pour un montant total égal à six fois
le prix d'achat, dégageant une plus value de
l'ordre de 4 millions d'€. Ces appartements sont
livrés en avril 2004 après quelques travaux de
rafraîchissement et la fermeture des coursives.
Les travaux indispensables avaient été chiffrés
en 1999 à 88 000 €.
Ce que le maire n'a jamais avoué, c'est qu'au
spécialiste de la gestion de résidences hôtelières
s'est substitué un autre acheteur, M. Jean-Luc
FAURE, promoteur immobilier de la région
stéphanoise.
prédécesseurs étaient annoncés comme un
boulet quasi insurmontable, malgré des
recettes en hausse, que dire des 90 millions de
francs (13 millions d'euros et ce n'est pas fini)
hors cautionnements divers, cadeau aux
suivants !
2. EHPAD maison de retraite
LES BREVES DE LA RENTRÉE
1. Les chiffres et la rhétorique.
Ce pourrait être une fable sans fin…
24 JvD
N° 81
Les chiffres sont les outils des bâtisseurs,
qu'ils soient maçons, physiciens,
constructeurs de bateaux ou de fusées
i n t e r p l a n é t a i r e s . La rhétorique c'est
l'instrument du poète, de l'artiste mais aussi du
bonimenteur et du charlatan. Ces deux entités,
chiffres et rhétorique, n'ont jamais fait bon
ménage.
Pour en revenir à notre dette communale, point
n'est besoin d'être agrégé es finances
publiques pour la reconnaître et en mesurer
l'ampleur. Les 36 000 maires de France ne sont
pas tous avocats experts financiers et les
Divonnais n'ont pas besoin d'un monsieur
trésor public ou ministère des finances pour les
convaincre. Si les 20 millions de francs de passif
(construction du Thermal) laissés par les
Document adressé aux conseillers municipaux
(n'était pas publié dans le dernier JvD). Coût
total : 9 millions 500.000 €. Financement :
DIPAS : 1 million 50.000 € - CNSA (Pentecôte) :
3 millions € - commune : 5 millions 400.000 €
dont 4 millions 750.000 € d'emprunt. Cet
emprunt serait remboursé partie par une
hausse du prix de journée (on ne sait pas
combien) partie par une aide de la
compensation genevoise (on ne nous a pas
communiqué plus d'infos) et on n'est pas sûrs
de la pérennité de cette institution. Envisager
que cet emprunt bancaire s'ajoute à la dette ne
serait donc pas une erreur complète… On
comprend mieux les réserves de l'hôpital de
Gex.
Le Tribunal administratif prononce enfin son
jugement en janvier 2005 et annule la décision de
vendre. Le maire s'assied sur la décision du
Tribunal et fait aussitôt reprendre au conseil la
même décision de vendre à la même sarl ISIS, en
cachant aux élus que la vente a déjà été réalisée…
au profit d'un promoteur immobilier.
Le Tribunal annule à nouveau cette décision.
Le maire fait appel. La commune peut se
permettre de payer un avocat 1 500 € pour rédiger
le mémoire d'introduction en appel. Nous, pas !
Et la juridiction d'appel exige que nous passions
nous aussi par un avocat. Aussi allons-nous devoir
jeter l'éponge, renonçant ainsi à une possible
négociation avec le promoteur qui pourrait
rapporter à la commune plus que le montant
de vos impôts locaux d'une année. À moins que de
nombreux Divonnais décident que nous devons
continuer et qu'ils nous en donnent les moyens
d'ici le 1er novembre…
Les élus de la minorité
"Vivre à Divonne"
Isabelle Coulon, Jean Dubout,
Jean-Claude Pruvost, Jean-Philippe Verger
avenir, participer à la gestion de ce qui le
concerne. La ligne de notre maire n'a rien à voir
avec cette pensée là. Serait-ce qu'il méprise
son entourage (rappelons-nous tous ceux qui
furent saqués), ses conseillers, pourtant
choisis par lui et rapidement considérés
incompétents ou nuls ? Il faut se poser la
question. Ne sont plus traitées par les
Divonnais des questions aussi essentielles que :
le thermalisme, la gestion de l'eau et de
l'assainissement, les ordures ménagères et
leur coût gigantesque qui ne fait que croître, le
tourisme local à travers la neige et l'OTSI en
déclin, la gestion des crèches, les secours
passés au SDIS, le scolaire, l'éclairage public.
Tout désengagement dans quel domaine que ce
soit est bon à prendre, se débarrasser d'une
nouvelle responsabilité semble être la
direction dominante et les dépenses de
fonctionnement continuent à s'envoler !!!
4. Travaux de la Grand rue
Un succès selon jvd ; tout autre chose selon les
Divonnais ou les passants, mal fini, dangereux,
on chercherait des remèdes…………… (à suivre !)
3. Un conseil municipal pour quoi faire ?
La philosophie actuelle tend à enseigner que le
peuple devrait maîtriser son destin, peser sur
les décisions publiques, prendre en mains son
Les élus de la liste
" Divonne bon sens " :
Roger Martin, Nicolas Seinturier, Jacques Tavier
La tribune
de la majorité
Dans toute démocratie, il faut une opposition. C'est un
gage de bon fonctionnement des institutions puisque
l'opposition a en charge de surveiller l'action de la
majorité.
À Divonne comme ailleurs, l'opposition exerce cette
fonction. Mais pour qu'une commune fonctionne bien,
il faut que l'opposition, outre sa mission de contrôle,
ne soit pas systématiquement aveugle ou emportée.
À Divonne, par excès ou emportement, l'opposition
commet deux erreurs :
z Une première sur la dette : fin 2007, le capital restant
à rembourser par la commune s'élève à une somme de
9 205 839,67 € soit 1 309,50 € par habitant. Cette dette
est inférieure à la moyenne nationale, mais aussi à la
moyenne régionale pour les villes touristiques d'une
population identique à Divonne-les-Bains. Mais
surtout, en 17 ans, sous la responsabilité de l'actuelle
majorité, le remboursement annuel de la dette (capital
et intérêts compris), par habitant, est passé de 253,53 €
à 158,50 €.
z La seconde erreur consiste à vilipender la
construction de la nouvelle maison de retraite. Qui peut
nier la nécessité d'une telle structure au service des
Divonne, la ville
personnes âgées, notamment les personnes
dépendantes? Qui peut raisonnablement s'opposer
à une médicalisation plus poussée de cet
établissement ? Comment peut-on marquer aussi peu
d'intérêt pour nos anciens à qui nous devons tout ?
La majorité a déployé des efforts considérables pour
trouver des financements : une aide exceptionnelle de
la Caisse Nationale de Solidarité et de l'Autonomie
(CNSA) à hauteur de 3 000 000 d'euros et un
financement du département.
C'est un dossier compliqué qui appelle la mobilisation
de tous, une présence auprès des ministères, des
collectivités territoriales, mais aussi des
administrations départementales. Grâce à ces efforts,
le financement est aujourd'hui assuré et il sera allégé
pour les finances communales en raison des
subventions exceptionnelles qui ont été obtenues de
nos partenaires.
L'emportement et l'excès génèrent l'aveuglement.
Espérons qu'à Divonne, ce ne soit qu'une posture et
que bien vite la raison l'emporte !
Le Conseil municipal en bref !
Réunis le 13 septembre dernier en séance
publique, les conseillers municipaux ont décidé
de (extraits) :
1. Lancer une délégation de service public pour
la création d'un centre équestre et d'un poneyclub avec une activité de pension sur le site de
l'hippodrome.
2. Prendre acte du rapport d'activités et le
compte administratif de la Communauté de
Communes du Pays de Gex (ces documents
sont consultables sur le site Internet).
3. Construire une mezzanine à la médiathèque
afin de créer un secteur médias, notamment CD
et DVD.
4. Lancer une étude sur l'installation d'une
chaufferie bois aux serres municipales. Elle
sera réalisée par AC Consultant pour 3 250 € HT.
Des demandes de subventions sont en cours
auprès de la Région Rhône-Alpes et de l'Agence
de l'Environnement et de la Maitrise de
l'Energie (ADEME).
5. Réfléchir à la stratégie énergétique sur le
système de chauffage des nouvelles
constructions du quartier des Voirons en
favorisant les énergies renouvelables :
géothermie, type biomasse, etc. Elle sera
réalisée par la même entreprise (AC
Consultant) pour 6 850 € HT et permettra de
vérifier s'il est opportun de mener une telle
stratégie dans le quartier des Voirons
comprenant le complexe sportif, le collège, les
logements sociaux, la future crèche et le nouvel
EHPAD.
6. Accorder une subvention de :
z1 000 € à l'Association Française de Prévention
des Catastrophes Naturelles (AFPCN) pour
l'organisation d'un colloque à L'Esplanade du
Lac, les 5 et 6 décembre, sur l'apport de la
recherche aux décideurs publics en matière de
risques.
z 3 500 € à l'association Divonne Electro afin de
financer l'étude sur la viabilité de l'utilisation
hydroélectrique de l'eau de la Divonne.
Date du conseil
municipal
Jeudi 8 novembre à 20h30
La séance est publique et ouverte à tous
Ordre du jour sur
http://www.divonnelesbains.fr/3-170Les-seances-publiques.php
1. Le restaurant scolaire municipal a atteint cette année son record et ses
limites. Il conçoit en moyenne chaque jour 895 repas (contre 801 en moyenne
l'an passé) pour les cantines du collège, de la maternelle centre et de la
primaire centre : 875 le lundi, 898 les mardis et vendredis et 906 le jeudi.
Les élèves du collège représentent environ 50 % de ces repas, les primaires
33% en moyenne et les maternelles 17 %.
2. Les Armoiries de Divonne portent les armes des familles Gingins et
Joinville. Elles datent probablement de 1425 mais c'est après 1809 que l'écu
fut sommé d'une couronne murale à 3 tours or et sable, rappelant les
murailles qui entouraient le château-fort au XV-XVIIème siècle ; la pointe en
accolade date du XVII-XVIIIème siècle. Symboliquement, le blason de Divonne
signifie que la force domine (présence du Lion) rappelant en cela la famille
Gingins qui s'illustra dans de nombreux tournois et assauts. Bâtisseurs, ils
construisirent également de fiers châteaux ainsi que la muraille d'une
douzaine de tours donnant au château-fort un aspect de forteresse.
3. Sur les 3 derniers mois, le site de la ville www.divonnelesbains.fr a reçu
la visite de 18 000 internautes en moyenne par mois (dont 80 % de
francophones) avec un pic important en juillet (24 551 visiteurs) en raison des
nombreux événements sportifs. Depuis janvier 2007, la fréquentation est en
hausse de 60% et en septembre, la durée moyenne de connexion est de
4 minutes 59 par individu. Saviez-vous également qu'une lettre d'information
existe ? Vous pouvez vous y inscrire en ligne ; à bientôt parmi nos abonnés !
Divonne
pour les curieux !
Quelque part entre L'Esplanade du Lac
et l'école du centre, se trouve la rue de
Traverse…
Mots croisés
HORIZONTALEMENT :
1- LUCIE AUBRAC -2- URO - SP RAMIE -3- LIBERATION (Sud) -4- IE RASEE -5- EVASIONS - (Libération)
SUD -6- BE - U.E. - GAS - NU -7RESISTANCE -8- RIA - MUR -9- JEAN
MOULIN -10- AGAMI - UR - CE -11RESISTANTE -12- DL - SE - TEMOIN -
VERTICALEMENT :
A- LUCIE BERNARD -B- UR - EVE GEL -C- COL - RAJAS -D- ISSUE - EMIS
-E- E.S.B. - IES - AISE -F- APERO - ION
-G- RANGS - MUÂT -H- BRASSÂT ORNE -I- RATE - SAMU - TM -J- AMIES
- NUL - E.O. -K- C.I.O. - UN CRIC -L- EN
- DUE - NEON
25 JvD
N° 81
Solution des jeux
Le saviez-vous ?
L'EPFL pour lutter contre
la spéculation foncière
Depuis le début 2007, un outil facilite la mise en place d'une politique foncière
d'acquisition. La Communauté de Communes du Pays de Gex (CCPG) a adhéré à l'EPFL
de l'Ain (Etablissement Public Foncier Local). Le rôle de cet organisme est de négocier,
puis d'acquérir du foncier pour la construction de logements sociaux. Il peut compter sur
des ressources financières, venues de la Région, du département et également d'une
Taxe Spéciale d'Equipement (TSE) de 4 € par an et par foyer fiscal.
A Bourg, l'EPFL s'est installé auprès du Conseil général ; son directeur est chargé, en
toute neutralité, de la négociation avec les propriétaires fonciers. Sur la base d'un
Programme Pluriannuel d'Intervention (PPI) établi sur cinq ans par les adhérents, l'EPFL
pourra acquérir des terrains, après agrément du dossier. La commune aura alors 4, 6 ou
8 ans pour en rembourser le prix. A terme échu, elle aura l'obligation de racheter le bien
foncier au prix acquis, que l'opération immobilière ait été concrétisée ou non.
En parallèle, la CCPG travaille à la mise en place d'un Observatoire foncier, chargé de
recenser les disponibilités foncières de chaque commune dans l'optique de créer, à
terme, un "fond d'intervention foncier intercommunal". Il aurait pour vocation de
constituer des réserves foncières, à très court terme, accélérant ainsi la construction de
logements sociaux.
Ressources : 4,9 millions d'euros pour l'année 2007
Actuellement, l'EPFL de l'Ain regroupe plus de 340 000 habitants et d'autres adhésions
sont en cours. Deux communes du Pays de Gex, Challex et Gex, ont monté des dossiers
pour l'année 2007. Cette année, l'EPFL de l'Ain dispose de 4,9 millions d'euros, sachant
que toutes les demandes d'achat de terrains ne pourront être satisfaites.
Hélianthe : Espace Info énergie
Vous souhaitez limiter vos dépenses énergétiques, vous avez en projet un
changement de votre mode de chauffage, vous construisez, vous
aimeriez savoir si le chauffage solaire ou au bois sont possibles ou non
dans le Pays de Gex, si vous pouvez bénéficier d'aides…
L'Espace Info énergie est un service proposé par le Parc naturel régional
du Haut Jura, avec le soutien financier de la Région Rhône-Alpes et de la
Communauté de Communes du Pays de Gex qui apporte des aides aux
équipements utilisant l'énergie solaire (chauffe-eau et chauffage solaire)
et aux chaudières à bois (infos : 04 50 42 65 13 [email protected]).
À Divonne le jeudi 15 novembre 2007 de 14 h à 17 h
Chaque mois, l'Espace Info énergie accueille les particuliers dans une
commune du Pays de Gex. Un conseiller en énergie de l'association sera
à votre disposition pour vous apporter gratuitement toutes informations
et recommandations sur :
z Les façons d'économiser l'énergie et de faire baisser vos factures
d'électricité, de gaz, de fioul, mais aussi d'eau,
z Les énergies renouvelables et leur utilisation possible dans le Pays
de Gex.
Le Medibus…à votre service
De par leur caractère dangereux, les seringues usagées ne
doivent pas être jetées avec les ordures ménagères. C'est
pourquoi la CCPG met en place une collecte spécifique des
aiguilles, des seringues et stylos pour diabétiques. La collecte
se fera au MEDIBUS qui stationnera trimestriellement aux cinq
points de collecte définis : Divonne-les-Bains, Ferney-Voltaire,
Gex, Saint-Genis-Pouilly et Péron.
Ce service gratuit est réservé aux patients en auto-traitement,
habitant le Pays de Gex. L'inscription se fera lors de leur
première venue au Médibus (prévoir une pièce d'identité et un
justificatif de domicile). Les patients qui auraient déjà stocké
des aiguilles dans un contenant divers peuvent l'apporter.
Par la suite, une boîte à aiguille normalisée sera à demander en
pharmacie ou au Médibus. Les proches sont aussi acceptés si
le patient ne peut pas se déplacer le jour de la collecte.
Afin de limiter l'attente, il est préférable de prendre rendez-vous au
préalable en téléphonant à
Hélianthe : 04 74 45 16 46 ou [email protected]
Prochaines dates :
8 novembre : Saint-Genis-Pouilly, salle de l'Allondon de 10h30
à 12h30 et Ferney-Voltaire, parking Calas de 14h30 et 16h30
7 décembre : Péron, place St Antoine de 10h30 à 12h30
26 JvD
N° 81
NB : la tournée à Divonne-les-Bains et Gex s'est déroulée
le 8 octobre… prochain rendez-vous probablement en janvier
Plus d'infos : 04 50 99 12 01 ou [email protected]
Divonne, l’ouverture
Le public
revient aux courses
de sensibilisation vers les enfants (avec des
cadeaux offerts), Fête du cheval et journée de
galop ". L'ensemble a attiré une nouvelle
clientèle, surtout divonnaise, ce qui a ravi les
organisateurs, d'autant que certains avouaient
découvrir l'hippodrome.
Les deux manèges, venus proposer des balades
à poneys pour les enfants, en ont effectué 450 et
auraient pu en faire davantage, s'ils avaient eu
les montures nécessaires. Du côté de la Société
des courses, l'an prochain, on espère pouvoir
multiplier ces animations, simultanément avec
les courses : "Les gens ne s'ennuient pas entre
Patricia Favre, secrétaire
de la Société des courses
On la voit déplacer des barrières, commander des copeaux,
s'occuper de la publicité et de mille autres détails. Elle assure
aussi le secrétariat de la Société des courses.
Femme de cheval, la Divonnaise Patricia Favre est en quelque
sorte " la femme à tout faire " de la société, comme elle se
définit avec humour. Ouverte, chaleureuse et dynamique en
diable, elle est là parce qu'elle monte des chevaux
d'obstacles et par dessus tout aime ces lieux. "On a tout pour
réussir et bien faire" dit-elle.
Son engagement auprès de Fernand Grin se traduit par
quatre à cinq heures quotidiennes durant le meeting des
courses, et par une douzaine d'heures hebdomadaires, la
saison achevée.
La Société des courses c'est aussi un peu une affaire de
famille : sa fille, Elodie, travaille au secrétariat, et son fils
s'investit bénévolement selon les besoins. "Avec une poignée
de volontaires, enthousiastes nous portons la boutique"
reconnaît cette informaticienne de profession et cavalière par
passion, tout en regrettant d'être si peu nombreux aux
manettes. Mais elle souligne " qu'ici trotteurs, galopeurs,
cavaliers d'obstacles, de balade et de polo, cohabitent
harmonieusement. Ce qui était inimaginable il y a quelques
années ".
les courses…" constate Fernand Grin, qui espère
pouvoir organiser un concours hippique la saison
prochaine.
Regardons maintenant vers les paris : le Pari
Mutuel sur l'Hippodrome (PMH) est globalement
en augmentation de 26% par rapport à l'an
dernier. Le Pari Mutuel Urbain (PMU), a doublé
(la dernière réunion d'août, il a été encaissé
9 800 € contre 3 000 € l'an passé) avec une
augmentation moyenne de 50%. La saison
hippique 2007 a fait renaître une certaine fièvre
chez les Divonnais, signe de renouveau pour
l'hippodrome !
Golf : 72 joueurs de 18 nationalités
sur les greens divonnais
En accueillant un évènement aussi
important que l'Open de France de Golf
Senior, compétition inscrite au calendrier
de l'European Senior Tour, le Président
Directeur Général du Domaine de
Divonne, a souhaité faire revivre le passé
prestigieux du Golf de Divonne, l'un des
plus beaux de France.
Durant trois jours, du 12 au 14 juillet,
72 golfeurs, parmi les plus titrés au
monde, venus de tous les continents avec
leurs accompagnateurs, ont séjourné
dans les différents hôtels de la ville. Tous
ont apprécié le parfait état du parcours,
l'organisation et l'accueil.
Souhaitons que cette réussite encourage
l'organisation d'autres compétitions de
haut niveau, renforçant la réputation
internationale de la cité thermale et de
son magnifique golf.
À l'issue des 3 jours de compétition, c'est
l'espagnol Juan Quiros qui a remporté le
tournoi doté d'un premier prix de 48 750 €.
Parmi les participants à cette importante
compétition, figuraient Robert Guignet et
Gino Prudentino, professeurs de golf
originaires de Divonne.
de l'Eau,
Divonne au fil du
temps
Quatre itinéraires, quatre hameaux et la forêt
de Divonne-les-Bains présentés par les
" REBIOLES ", groupe formé d'anciens
Divonnaises et Divonnais. Guide à la main,
chacun d'entre vous pourra suivre le cours
de la rivière et du temps, en suivant les
itinéraires proposés et en sollicitant les
Divonnais rencontrés sur le parcours
pour compléter cette présentation par
de savoureuses et belles histoires.
Procurez-vous le livret en vente
à l'office de tourisme (2 euros)
27 JvD
N° 81
La saison hippique (16 réunions en tout) vient de
s'achever et le bilan est globalement positif,
affirme la Société des courses. "Du fait qu'il n'y a
pas d'entrée payante - ce qui a contribué à élargir
la fréquentation - le contrôle des spectateurs est
difficile" explique Fernand Grin, le consultant de
l'hippodrome. En août, la deuxième réunion de
trot avait aussi attiré la foule (plus d'un millier de
personnes) autour du champ de courses.
" Certes il y a eu des jours meilleurs que d'autres,
mais le " Week-end du cheval " a attiré plus de
1 500 personnes. Il faut dire que cette journée
était triplement attractive, réunissant opération
Divonne, l’ouverture
Le destin hors du commun de
Jean Etienne Philibert De PrezCrassier
Un homme qui a marqué de son empreinte
l'histoire de la région et celle de la France.
À une ancienne demeure seigneuriale en
bordure de la frontière, aujourd'hui propriété
privée, est attaché le souvenir de la famille
De Prez originaire de Fribourg, qui l'acheta
en 1630.
L'histoire de France retiendra le nom de l'un
de ses membres, Etienne De Prez, et Divonne
donnera son nom à la rue qui s'étend du
carrefour des chemins de Pain Loup et des
Etangs, près de la frontière.
Un homme à la droiture
et au courage exemplaire
Jean Etienne Philibert est né à Crassy le
18 janvier 1733. Général en chef, décoré de
l'ordre de Saint Louis, il était l'époux de Marie
Etiennette Sédillot de Saint Genis.
Lors de la révolution de 1789, il fut élu député
par la noblesse du Pays de Gex aux Etats
Généraux où il se fit remarquer pour ses idées
républicaines ; ce fut l'un des premiers à
signer le serment du Jeu de Paume !
Ses paroles sont éloquentes : " L'indignation
profonde que m'inspiraient les déprédations
de la cour et le despotisme du ministère
dirigèrent ma conduite. Je sentis dès lors
la nécessité d'une grande réforme dans le
gouvernement pour assurer au peuple ses
droits et sa liberté. Je fus l'un des cinquante
qui se détachèrent de la noblesse pour se
rendre dans le sein des députés des
communes. Je fus le seul qui osait déclarer
avec franchise que je ne voyais l'Assemblée
Nationale que dans la réunion de ceux
auxquels j'allais me joindre. Il fallait être
dominé par le sentiment des vrais principes
pour me prononcer aussi fortement contre
ces hommes incapables de vues élevées qui
croyaient que le salut de l'Etat tenait au
respect imbécile ou feint qu'ils affichaient
pour toutes les opinions et les erreurs
reçues. Fier de la haute destinée de la France,
je travaillai avec énergie à son bonheur.
J'ai donné constamment, pendant toute la
session de l'Assemblée Constituante, mon
suffrage aux décrets qui assuraient les
droits du peuple ".
Une conduite aussi opposée aux intérêts
d'une cour corrompue lui valut l'exclusion par
le ministère royal de la liste des officiers
généraux.
Il protesta contre cette injustice à la barre
de l'Assemblée Législative qui l'écouta.
Le représentant Aubry prit la parole
demandant que la convention lui témoigne sa
reconnaissance, décrète sa réintégration
et la restitution de ses biens.
Le Général De Prez Crassier poursuivit une
carrière militaire mouvementée. En 1794 il se
retira dans ses terres à Divonne où il était très
aimé. Il n'eut pas de descendance et lorsqu'il
mourut le 17 mai 1803, les honneurs
militaires lui furent rendus. Les terres
d'Ornex où il fut inhumé avaient été restituées
à sa famille grâce à Voltaire en 1760.
Tout savoir sur la vie des abeilles..
Un apiculteur de la région vient de faire paraître un
livre d'informations extrêmement complet sur ce
sujet : " Les abeilles et les 7 merveilles de
l'apiculture ".
La présentation, sous forme de dessins légendés,
est originale. Mais au-delà de son aspect ludique
avec par exemple une reine des abeilles
représentée avec un sceptre et une couronne, le
livre est non seulement un instrument
d'information des plus sérieux mais aussi une
incitation à une prise de conscience du rôle,
souvent insoupçonné, que jouent pour l'humanité
ces minuscules insectes infatigables en assurant
la pollinisation des plantes.
Cet ouvrage est l'aboutissement d'un rêve de
jeunesse, devenir apiculteur, qu'a poursuivi Jean
Pierre Delprée, conducteur d'engins de chantiers,
jusqu'à l'âge de la retraite où il a enfin pu non
seulement le réaliser mais aussi faire partager sa
passion avec des présentations dans les écoles
et les collectivités.
Tous les dessins ont été réalisés par Christophe,
neveu plein de talent de l'auteur. Pour la mise en
forme des textes ont collaboré Jacqueline Navarro,
correspondante de presse, et Odile WagnerPeeters, technicienne vétérinaire.
En vente à l'office de tourisme de Divonne et
prochainement en librairie.
Fête de l'Escalade - 30ème anniversaire
Thème n° 82
L'avenir du bâtiment
des 4 vents et retour
sur les fêtes de Noël
Parution janvier 2008
À l'occasion de cet événement, le 1er décembre prochain, les organisateurs offriront aux
participants qui auront terminé une des courses ainsi qu'aux communes partenaires un
ouvrage spécial anniversaire. Ce livre incitera les gens à la pratique de la course à pied ou de
la marche en proposant des parcours dans différents endroits bucoliques de 45 communes
du bassin genevois franco-suisse. Une deuxième partie présentera différents exercices
physiques et des plans d'entraînement ainsi qu'une information sur les différents
composants nutritionnels et des conseils pour une alimentation saine et équilibrée.
Dès sa parution, le 1er décembre, les plans seront également disponibles sur notre site
www.escalade.ch ainsi que d'autres informations.
I live in
Divonne
Divonne
les
es Bains
Editorial
Solidarity is a word that all political groups
like to place at the heart of their electoral
campaigns, and which applies to both
national and regional programmes, to both
departments and communes.
The town council has set itself a demanding
and complicated workload for its current
term of office in order to demonstrate
solidarity with the elderly. In 2003, under the
responsibility of the deputy mayor
responsible for social affairs, the elected
council and local services had already set
about the task of getting a new
accommodation centre built for the elderly.
In view of the ageing of our population, the
growing numbers of dependent persons,
and the fact that the existing centre built
more than 30 years ago is becoming
obsolete, the town council decided to give
priority to this project, which has now
become a necessity. In 2007 good news
arrived to propel the project forward. First,
the Minister of Health made a commitment
to provide € 3 million towards its financing which will cover 30 per cent of the cost by means of an allocation from the National
Solidarity and Autonomy Fund (CNSA). This
is the Fund financed by French men and
women by working on what was previously
the Pentecost public holiday (the day
following Whit Sunday).
Then came the news that the Ain General
Council had undertaken to provide additional
funds. In this way the General Council has not
only guaranteed funding for the project, but
also ensured that the daily rate paid by
residents is kept at a reasonable level.
Many families today face particular
difficulties with dependent parents, and the
diseases of old age that involve mental decay
are a source of concern to the State and to
local authorities as they search for solutions.
The town council has hence made
considerable efforts to ensure that the much
vaunted principle of solidarity finds concrete
expression here in Divonne-les-Bains.
Our thanks go to all those - elected
councillors, technical services and
administrative workers, men and women
alike - who have successfully brought this
project to life.
Christmas outdoor skating :
frosty festivities at the Esplanade du Lac
Making year's end a fun time is the goal of many towns, and the trend of recent years has been
to open outdoor skating rinks. Coppet, in neighbouring Vaud, set up an artificial rink last year
in the grounds of the chateau. For several years now Geneva has transformed the Place
du Rhône into a seasonal skating rink.
This year it is Divonne's turn to make news in the Pays de Gex. "Several towns in France now
regularly set up skating rinks for the holiday period: Nice has done so since 1998, LevalloisPerret since 2001, and Chalon-sur-Saône since 2002. Bergerac has made an area available and
assigned the task to a private operator. This is the solution we have chosen," explains Josette
Lamielle, town councillor, who has been working on the project since May.
First steps on ice
From 6 December to 6 January, the day when the town offers its wishes for the new year, the
rink will be open daily under the covered hall at the Esplanade du Lac. "The idea is, with help
from the cultural centre, the mediathèque and Divonne's shopkeepers, to provide some winter
fun during the Christmas holidays and to liven up the lakeside, whose summer events are now
over. The Esplanade du Lac provides us with an ideal covered area that is easily accessible
on foot from the post office car park, the Ecole du Centre and the lakeside.
Last year in the Divonne gymnasium the Sports Service organized hockey for school-age
beginners with assistance from the Geneva Servette Hockey Club. This year the partnership will
go further, with beginners' classes on the rink during school hours for 500 pupils from
21 classes in Divonne - 32 hours of skating in the artificial rink's first two weeks.
All about the skating rink …
The skating rink measures 15 x 20 metres, some 300 square metres of ice. Changing rooms will
be available, and admission charges will include hire of skates, equipment for beginners,
helmets and mini-skates for smaller children. This Canadian-style facility will also have a small
bar and sales stands (priority will be given to local shopkeepers interested in participating).
Except during the times set aside for school classes, shows and demonstrations ranging from
figure skating to hockey, the outdoor rink will be open seven days a week from 10 am to 10 pm,
and there will probably be some late-night sessions.
So get on your skates!
I live in Divonne les Bains
- n° 81 - 4 edition 2007
th
Shopkeepers round off
the year in style
LEC-ELD : Back to school with a bang
"Phew", says Rose-Noëlle Lamontre,
President of the Association Loisirs &
Culture (LEC) as she stuffs the last forms into
the fat envelopes : "Another non-stop day.
But it's a good show: 550 have signed up".
The LEC and the Divonne Language School
(ELD) presented their first joint programme
in the sunshine of 8 September at the Forum
des Associations. The merger of the two now
makes a richer and more varied menu
available.
Shake a leg in Divonne !
From salsa to hip-hop and oriental dance,
from capoeira to yoga, and from gym douce to
total body cardio - no more excuses for not
keeping fit! There are also courses for the
plastic arts and painting for all ages. Over 20
different activities are available for young
and old alike, led by 13 enthusiastic teachers
full of ideas. The programme is available
in the LEC building (to the left of the mairie)
and on the website [http://perso.orange.fr/
lec.divonne/]
Languages
ELD brings seven new teachers to the LEC. In
addition to English, the Divonne Language
School plans to expand its work this year with
some new classes :
z Chinese, language of the future : beginners'
class for children aged 9 and above,
Wednesdays, 13:30 to 14:30 at the Collège de
Divonne,
z Musical playgroup - English initiation
through music : children from 18 months
to 5 years, Wednesdays, 09:15 to 10:00
and 17:15 to 17:45, LEC,
z Spielgruppe : German playgroup for
children aged 3 to 5, Wednesdays, 15:00
to 16:30, LEC,
z English literacy : children aged 7 to 8, and
9 to 11 years, Wednesdays, 15:00-16:30
and 16:30 to 18:00, Collège de Divonne,
z French, English and German for adults.
Wanted : volunteers with energy!
The LEC-ELD team includes 15 devoted and
enthusiastic volunteers. If you want to try
something new in a friendly setting, a helping
hand is always welcome at the many events
involving the LEC, both local and elsewhere
in the region. To volunteer your skills on an
occasional or regular basis, contact Nicolas
Paillard : [email protected]
Contacts :
LEC : loisirsetcultu[email protected]
& 04 50 20 29 61
Office open :
Tuesday and Thursday 18:30 - 20:30
ELD : www.ecolelangue.net, [email protected] & 04 50 20 35 54.
Crèche with 46 places by 2009
The work schedule is now finalized : work on
the new joint Divonne-Grilly crèche will
begin in November, weather permitting,
according to the CCPG (Communauté des
Communes du Pays de Gex). The CCPG is
now responsible for services for the
youngest children (0 to 4 years).
The Divonne centre, which will replace that
at the Ecole du Centre, will be built on a site
of 3 000 square metres bordering the new
accommodation centre for elderly
dependent persons (EHPAD).
The new single-storey building on the
avenue des Voirons (the entrance will be
through the Allée Saint-Exupéry) will have a
surface area of 611 m², divided into two
parts, one for babies, and the other for older
children up to 3 years old. Other parts will
house the administration, services (laundry,
changing rooms, etc.) and a kitchen.
Thanks to Divonne's dynamic shopkeepers'
association (GED), the town should see a lively end
to the year, according to GED president Corinne
Crassard.
On Saturday 15 December a festive atmosphere is
planned for the town centre, involving music
(throughout December), red carpets on the
pavements, and Christmas trees on every corner.
The streets will see people in Christmas costumes,
and seven giant cuddly characters will give out
sweets and balloons to children, well, at least to the
good ones! Younger children will have the
opportunity to meet Father Christmases (and
Mother Christmases!), and two jazz bands will be
performing at various sites in the town centre,
bringing a live element to the musical offerings.
Like last year, dogsled teams with their drivers will
be giving demonstrations in front of the Office de
Tourisme starting at 10:30, and a tepee will be set
up nearby. Mulled wine will be available to warm
visitors in the December chill. The event is made
possible by additional contributions from the town
(music) and the casino (publicity).
The section for the children will comprise
playrooms, sanitary facilities and a rest
area.
The building will meet HQE standards (High
Environmental Quality) and will be made
entirely of wood to reduce energy
consumption. Heating will be by a gas boiler,
with plans to connect it at a later stage to a
collective wood-fired system when the
EHPAD and an apartment block are built.
Eight buildings
In the Pays de Gex, the CCPG plans to build
eight daycare centres : Gex-CessyEchenevex (35 places); Divonne-Grilly (46);
Versonnex, Segny, Sauverny (30); Collonges,
Léaz, Pougny, Farges (24); Ferney-Voltaire,
Ornex, Prévessin-Moëns (36); St-Génis (45);
Thoiry (24); Mijoux-Lélex (10).
Total : 250 places.
New personalized shopping service
As from October you can now call Frédérique
Janin-Smaghe, who has set up a private business
to buy and deliver your shopping on Mondays,
Thursdays and Fridays (hourly rates), Based in
Divonne, Frédérique will shop for you in
supermarkets, at the Friday market and the post
office and deliver to your home : food, bread,
laundry, medication, presents, parcels … A trained
accountant working in Ferney, she quickly
became aware of the lack of services for the
elderly, families or simply those who want to
spend more time with their families.
For further information, contact Frédérique Janin
on 06 83 32 59 62 or [email protected]
Numéros utiles
Mairie
de Divonne-les-Bains
Horaires d'ouverture au public :
du lundi au jeudi : 8h00 à 12h00
et 15h00 à 17h30
vendredi : 8h00 à 12h00
Permanences spécifiques
État Civil
vendredi : 15h00 à 17h00
samedi (en mairie) : 9h30 à 12h00
Permanences Urbanisme-ScolaireSocial et Association
du lundi au vendredi : 8h à 12h
Standard : 04 50 20 03 49
Fax accueil : 04 50 20 47 87
Courriel : [email protected]
Numéro Vert : 08000 01 220
Cabinet du Maire :
04 50 20 47 00 / Fax 04 50 20 01 40
Communication : 04 50 20 47 05
Secrétariat général : 04 50 20 47 12
Domaine : 04 50 20 47 01
Finances-budget : 04 50 20 47 40
Urbanisme-cadastre : 04 50 20 47 20
Services techniques : 04 50 20 47 30
Scolaire-inscriptions : 04 50 20 47 11
Social : 04 50 20 47 60
Accueil-population : 04 50 20 47 81
Sports - associations : 04 50 20 47 45
Floral : 04 50 99 02 80
Bâtiment : 04 50 20 47 74
Police municipale : 04 50 20 02 76
du lundi au vendredi : 9h à 12h
Gymnase : 04 50 20 27 75
Esplanade du Lac :
Médiathèque Correspondances :
04 50 99 02 91
Horaires d'ouverture :
Mardi, Mercredi : de 14h à 18h
Vendredi : de 15h à 19h
Samedi : 10h à 12h et 14h à 18h
Centre Culturel et d'Animation :
04 50 99 00 75
Billetterie et renseignements :
mardi, jeudi et vendredi de 14h à 18h
et le mercredi de 15h à 19h
Office de Tourisme : 04 50 20 01 22
[email protected]
Espace jeunes : 04 50 20 29 15
Centre de loisirs : 04 50 20 30 93
Crèche/Halte-garderie :
04 50 20 28 82
École d'Arbère : 04 50 20 29 57
École maternelle du Centre :
04 50 99 17 40
École primaire du Centre :
04 50 20 02 65
École de Vésenex : 04 50 20 76 70
École de Villard : 04 50 20 04 39
Collège Marcel Anthonioz :
04 50 20 10 52
Services publics
Sous-Préfecture de Gex :
04 50 41 51 51 & fax 04 50 41 42 87
Préfecture : 04 74 32 30 00
Trésor Public de Gex : 04 50 41 51 03
Hôtel des Impôts de Bellegarde :
04 50 56 69 40 au 11, rue Ampère
Communauté de Communes
du Pays de Gex : 04 50 42 65 00
Inspection de l'enseignement Primaire
(Technoparc Saint-Genis-Pouilly) :
Pascale Matera - 04 50 40 76 60
Environnement
Social - Santé
Numéros d'urgence
Les déchets à Divonne :
l centre ville et immeubles :
mardi et vendredi
l hameaux tout habitat : lundi
et immeubles seulement : vendredi
l collecte sélective : mardi
Permanences tenues en mairie :
l ADAPA
Jeudi de 10h à 12h
04 50 42 38 30 ou 04 50 20 03 49
l Assistante sociale :
sur rendez-vous
au 04 50 41 54 62
tous les mardi et jeudi : 9h00 à 12h00
l Infirmière puéricultrice :
jeudi (semaines impaires) de 9h à 12h
(Renseignements 04 50 41 54 62)
l Centre Médico-social de Gex
04 50 41 54 62
l CRAM (caisse retraite) :
4ème jeudi du mois : 9h30 à 12h00
L'après-midi sur rendez-vous
au 06 80 67 78 55
l OR.GE.CO. (consommateurs) :
vendredi : 9h30 à 12h00
Pompiers (centre de secours) :
04 50 20 13 61 ou composez le 18
Gendarmerie : 04 50 20 00 20
ou composez le 17
EDF : dépannage 0 810 333 074
GDF : dépannage 0 810 433 074
Urgences médicales
et paramédicales : composez le 15
Contact Déchets :
Pour les particuliers : Laurent
Fournier au numéro vert gratuit :
0 800 800 215 (infos tri, problème
de collecte, commande poubelles
et composteurs)
Pour les commerçants et artisans :
Carine Dornier au 04 50 42 26 41
(commande de bacs, facturation de la
redevance spéciale, TEOM, problème
de collecte)
Pour les Déchetteries :
(ouverture 7 jours /7, sauf les jours
fériés) : Ludovic Bruston 04 50 99 12 08
l Versonnex - 04 50 42 74 74
l Péron - 04 50 59 14 64
l Saint-Genis-Pouilly - 04 50 42 09 41
" Allô encombrants " : AGCR
(structure d'insertion) au 04 50 20 65 86
(collecte des encombrants ménagers à
domicile, sur simple appel téléphonique,
pour les personnes ne pouvant se rendre
en déchetterie)
Autre contact CCPG :
Jocelyne Samyn au 04 50 99 12 01
ou [email protected]
Sogedo (eau potable) : 04 50 41 55 19
SDEI (assainissement) : 04 74 28 78 28
CCPG eau et assainissement :
04 50 40 84 48
Accueil Gessien : 04 50 41 61 82
Centre médico social à Gex :
04 50 42 12 53
Maison de retraite "Résidence
des Anciens" : 04 50 20 12 35
Le CLIC (Centre Local d'Insertion
et de Coordination gérontologique) :
04 50 41 04 04
Infirmière, soins à domicile :
Madame Mougey - 04 50 20 79 94
Service de soins infirmiers à domicile
(S.S.I.A.D.) : 04 50 41 47 12
lundi au vendredi : 8h30 à 12h
Nous, les Nounous :
Sandrine Fereyrolles - 04 50 20 58 09
Météo France :
08 92 68 02 01 ou le 32 50
Qualité de l'air - Indice ATMO :
http://www.atmo-rhonealpes.org
Sécurité sociale "C.P.A.M."
de Bellegarde :
8 rue Zéphirin Jeantet,
01200 Bellegarde
Permanence tenue à la mairie de Gex
le 1er lundi sur rendez-vous
uniquement au 0820 904 122
Transports
Groupement Transfrontalier
Européen : 0892 701 074
Aéroport de Genève : information
sur les vols : 0041 900 57 15 00
Aéroport de Lyon Saint-Exupéry :
0 826 800 826
SNCF Divonne : 04 50 20 07 27
Bus TPN "Nyon-Divonne-Coppet" :
horaires des bus mis à la disposition
du public à l'accueil de la mairie
Téléphone des TPN : (004122) 994 28 40
Taxis :
Aubert-Taxi : 06 75 77 55 86
www.taxi-aubert.com
Jacques Debaud : 06 07 66 54 47
www.taxidebaud.com
Thierry Favre : 06 09 43 75 19
G'1 Taxi : 06 80 16 52 01
[email protected]
Hervé Janin : 06 07 29 22 66
Laurent Lemaire : 06 07 05 56 03
Emploi
Service emploi jeunes de la
Communauté de Communes
à Divonne : 04 50 20 32 27
1er étage bâtiment de La Poste
(place de l'église)
ANPE St-Genis-Pouilly :
04 50 28 24 14
S.O.S. Animaux : 04 50 41 74 80
A.G.C.R. (Atelier Gessien de Collecte
et de Recyclage) : 04 50 28 20 50
Le Vestiaire (vente et collecte de
vêtements, derrière l'Hôtel de Ville) :
Ouvert le mardi de 14h00 à 16h00 et
le 1er samedi du mois de 9h30 à 11h30
Dépôt de vêtements : uniquement
le jeudi de 14h00 à 16h00
Collecte de Sang :
Sylvie Laracine - 06 85 02 41 02
Hôpital de Saint Julien :
04 50 49 65 65
Hôpital de Annemasse/Bonneville :
04 50 87 47 47
Hôpital d'Annecy : 04 50 88 33 33
Ambulances :
l Gex : 04 50 41 52 53
ou 04 50 41 53 20
l St-Julien-en-Genevois :
04 50 49 39 20
Médecins de garde : appelez le 15
Calendrier des pharmacies de garde
Attention, la garde se déroule
désormais du vendredi au vendredi,
dès 19h. Téléphoner après 21h
Octobre
26 au 02 nov. : Ferney
pharmacie Lotz-Mattern : 04 50 40 97 44
Novembre :
02 au 09 : Thoiry
pharmacie Arbez : 04 50 41 20 31
09 au 16 : Gex
pharmacie Savariau : 04 50 41 54 04
16 au 23 : Ferney
pharmacie Bouquet : 04 50 40 68 97
23 au 30 : St-Genis
pharmacie Barbotin : 04 50 42 11 49
Décembre :
30 novembre au 07 : Gex
pharmacie Drai : 04 50 41 47 95
07 au 14 : Divonne
pharmacie Fernoux : 04 50 20 00 93
14 au 21 : Divonne
pharmacie Maissa : 04 50 20 00 57
21 au 28 : Gex
pharmacie Bendahou : 04 50 41 52 75
28 au 04 janvier 08 : St-Genis
pharmacie Lartaud : 04 50 42 02 21
Agenda
L'Esplanade du Lac
Infos et résa : 04 50 99 00 75
[email protected]
Le mardi, jeudi et vendredi de 14h à 18h,
le mercredi de 15h à 19h
Saison 2007-2008
Vendredi 9 novembre à 20h30
MUSIQUE DU MONDE
NATACHA ATLAS
Dans le cadre de la saison Voltaire à Tanis
Un retour aux sources orientales avec
un nouvel album aux sonorités plus
traditionnelles
Mardi 4 decembre à 20h30
DANSE CONTEMPORAINE
LE ROI SE MEURT ET LA BASSE
COURT
Compagnie Pascoli
Mercredi 12 decembre à 20h
CIRQUE CONTEMPORAIN DE
BARCELONE
CIRCUS KLEZMER
Situations délirantes et cocasses qui
se succèdent au rythme de la musique
Klezmer. Malzeltov !
Vendredi 21 decembre à 20h
SPECTACLE CLOWNESQUE
HAHAHA
Compagnie OKIDOK
Deux drôles de personnages qui
s'amusent tout en poésie et en
simplicité
Jeudi 31 janvier à 20h30
THEATRE CONTEMPORAIN
COMMENT JE SUIS DEVENU STUPIDE
Nième Compagnie
Prenez un acteur, une table, une
chaise, une bouilloire et un sachet
de thé, et laissez infuser pendant
une heure…
Dimanche 3 fevrier à 18h30
OPERA-BALLET BAROQUE
PYGMALION
Avec l'Orchestre du Conservatoire
de Genève
Dirigé par Florence Magloire,
directrice du département baroque
du Conservatoire de Genève
Jeudi 7 fevrier à 20h30
CHANSON FRANCAISE
AMELIE-LES-CRAYONS
Elle sillonne les salles de concert et
distribue ses chansons avec tendresse
et espièglerie
Mardi 12 fevrier à 20h30
THEATRE CONTEMPORAIN
MOITIE-MOITIE
Les compagnies Lézards Qui Bougent,
Théâtre Complice et Les Célébrants
Partenariats culturels
Partenariats Culturels
Les 16,17 et 18 novembre
LES THEATRALES DU LAC
Organisées par l'Association Théâtre
de Divonne
Du 23 au 28 novembre
LES MISERABLES
Comédie musicale présentée par la
Cie Vivre et Chanter
Samedi 1er decembre à 21h
CONCERT DU BIG BAND
Organisé par l'Ensemble Jazz de
Divonne
Retrouvez les informations complètes sur notre site : www.divonnelesbains.fr
Dimanche 16 decembre à 17h
RECITAL DE PIANO GUSTAVO
MARTINEZ PRICOLO
Organisé par ARPADI
Samedi 19 janvier à 20h30
PARFUM DE BAL
Organisé par la Troupe " Chansons à
voir " d'Oyonnax
La Médiathèque
Correspondances
Toutes les animations de la
médiathèque sont gratuites et
ouvertes à tous.
Le nombre de places aux séances de
conte est limité ; pensez à réserver vos
places.
Samedi 20 octobre de 16h30 à 17h30
Séance de conte
" Descente de vents polaires "
Animée par les Voix du conte
Enfants à partir de 6 ans
Mercredi 14 novembre
de 15h30 à 16h et de 16h30 à 17h
Séance de conte
" Le petit chasseur de bruits "
Animée par les Voix du conte
Enfants de moins de 3 ans
Décembre
Exposition " Le petit monde du cirque
pêle-mêle " accompagnée d'une
sélection de livres sur le cirque
Mercredi 12 décembre de 15h30 à 16h15
Séance de conte
" Sous le chapiteau, que d'histoires ! "
par les Voix du conte
Enfants de 3 à 6 ans
Fermetures de la médiathèque
Mardi 25 décembre 2007
Mercredi 26 décembre 2007
Samedi 5 janvier 2008
Janvier et février 2008
Un pays mis à l'honneur,
exposition et /ou sélection thématique.
Conférences ou Spectacles
du Lundi à 20h30 - L'Esplanade du Lac
19 novembre 2007 : Les femmes
célèbres de Genève
17 décembre 2007 : Contes de Noêl
pour petits et grands
21 janvier 2008 : La Pérouse,
un navigateur porteur des lumières
par Antoine Frasseto
18 février 2008 : L'affaire Seznec et
ses conséquences par Guillaume Seznec
Animations
& Fêtes locales
Vendredi 26 octobre
l à 18h30 : Accueil des nouveaux
arrivants à L'Esplanade du Lac
Inscription et info au Cabinet du Maire
04 50 20 47 00
à partir de 17h30 au collège :
Remise des diplômes du Brevet
des Collèges, suivie d'un apéritif.
l
Mardi 6 novembre
Don du sang à la salle des fêtes
10h-12h30 / 16h30-19h30
Dimanche 11 novembre
Journée commémorative " Armistice "
avec messe à 10h - 11h monument aux
morts
Vendredi 16 et samedi 17 novembre
Bourse aux jouets par l'Amicale du
personnel à la salle du conseil en
mairie (dépôt vendredi - vente le samedi)
Samedi 24 novembre -19h
Soirée de soutien à " MBD TEAM "
à la salle des fêtes
Repas, animations sur écran géant et DJ
er
Samedi 1 et dimanche 2 décembre
LOTO de l'USD à la salle des fêtes
Mercredi 5 décembre
Hommage aux Anciens combattants
d'Afrique du Nord au monument aux
morts
Université pour Tous
Vendredi 7 et samedi 8 décembre
Téléthon à L'Esplanade du Lac (cf. p.9)
Divonne-les-Bains, ville ambassadrice
Inscriptions à AEDES - 04 50 41 94 93
ou [email protected] /
www.universitepourtous.net
Vendredi 14 décembre
Vente de clémentines par le Sou des
Écoles à la sortie des écoles
Cycle Littérature " les Classiques
revisités : Amour et Durée "
par Anne-Marie Tremeaud et Michèle
Bailly à L'ARCHIPEL DES MOTS
(81 rue du commerce - GEX)
(petite restauration possible à 19h30
sur réservation au 0450204024)
Rencontres d'Automne
Le XXème siècle autour
de " Belle du Seigneur " d'Albert Cohen
l Mardi 23 octobre
l Mardi 20 novembre
l Mardi 11 décembre
Rencontres d'Hiver
Le XIXème siècle autour de " Madame
Bovary " de Gustave Flaubert
l Mardi 15 janvier
l Mardi 12 ou 19 février
l Mardi 11 mars
Les fêtes de Noël
(p.18-19)
Du 6 décembre au 6 janvier
Patinoire outdoor à L'Esplanade du Lac
Ouverture 7 jours sur 7, les jours
scolaires, de 17h à 22h (tout public,
dernière entrée) et les autres jours,
de10h à 22h sans interruption.
Quelques nocturnes
(programme à venir)
Du 5 au 9 décembre
Noël à la Blanchisserie
l Vente de décorations de Noël,
crèches, objets artisanaux, tableaux
et petits jouets, fabriqués en Haïti et en
Russie. Buffet russe (bortsch, pirojkis,
thé russe) à consommer sur place ou
à emporter.
Ateliers de Noël pour enfants, avec
friandises et animations, visite du Père
Noël, chants et contes de Noël...
Samedi 8-dimanche 9 décembre,
à partir de 16h :
Jours de semaine : 10h-12h et 14h19h. Week-end : 10h-19h.
l
l Samedi 8 décembre à 18h :
conférence d'Oxanna Mouromtseva
sur une tradition populaire russe : la
coutume, autrefois, de dire la bonne
aventure la veille de Noël.
Samedi 15 décembre
Animations de Noël dans le centre ville :
distribution de cadeaux, jazz, vin chaud
10h30 : démonstrations de mushers
place de OT
Genève Servette
Hockey Club…
Accrochez-vous !
Infos & Billetterie
www.gshc.ch
Centres commerciaux La Praille et Balexert
Guichets de la patinoire :
ouverture 1h30 avant le coup d'envoi
Infos : 022 338 30 00
Billets à partir de CHF 15.Offre famille : 3 tickets + 3 hot-dogs
+ 3 boissons = CHF 75.Patinoire des Vernets : rue HansWilsdorf 4-6 1227 Les Acacias, Genève
Calendrier des rencontres
Dimanche 16 décembre
Spectacle de Noël du Sou des Écoles
au gymnase
Samedi 26 et dimanche 27 janvier
Loto du Ski club à la salle des fêtes
Samedi 9 février
Repas dansant du Sou des Écoles
à l'Esplanade
Tournoi des jeunes en salle par l'USD
au gymnase
Samedi 23 et dimanche 24 février
Loto de l'USD à la salle des fêtes
Vendredi 7 mars 2008
Journée de la femme " Quand les
femmes gagnent du terrain dans la vie
professionnelle ? "
Visite de la Remise - musée des
pompiers à Gex suivi d'un café-débat
En partenariat avec la ville de Gex
Infos : CCAS 04 50 20 47 60
(programme définitif à venir)
Octobre
Jeudi 25 - 19h45 / Genève - Berne
Mardi 30 - 19h45 / Genève - Zoug
Novembre
Jeudi 01 - 19h45 / Genève - Kloten
Samedi 17 - 19h45 / Genève- Rapperswil
Mardi 20 - 20h15 / Genève - Fribourg
Mercredi 28 - 19h45 / Genève - Lugano
Décembre
Samedi 01 - 19h45 / Genève - Langnau
Vendredi 07 - 19h45 / Genève - Ambri-Piotta
Vendredi 21 - 19h45 / Genève - Zoug
Janvier
Mercredi 02 - 19h45 / Genève - Bâle
Dimanche 06 - 19h45 / Genève - Berne
Jeudi 17 - 19h45 / Genève - Rapperswill
Mardi 22 - 20h15 / Genève - Fribourg
Samedi 26 - 19h45 / Genève - Zurich
Février
Samedi 02 - 19h45 / Genève - Kloten
Vendredi 15 - 19h45 / Genève - Davos
Samedi 23 - 19h45 / Genève - Rapperswil

Documents pareils

Je vis à - Ville de Divonne les Bains

Je vis à - Ville de Divonne les Bains d’adresse au sein de la même commune, il convient également de le signaler au service élections de la mairie qui fera le nécessaire sur la liste électorale. Nous vous rappelons aussi que les jeunes...

Plus en détail