La MARMOTTE - Trialp Moirans

Commentaires

Transcription

La MARMOTTE - Trialp Moirans
« La MARMOTTE » 2014, par Alice
En octobre dernier, des amis me proposent de faire « la Marmotte » épreuve cyclosportive très connue des cyclistes ! (175 kilomètres, 5000m de dénivelée avec les cols du Glandon, Télégraphe, Galibier et l’alpe d’huez pour finir)
Je regarde rapidement le profil de la course sur le site et les remercie de leur proposition qui me
semble infaisable et très éloignée dans le temps ! Les inscriptions internet se clôturent rapidement et
je pense avoir échappé à ce monstre !
Finalement, j’envoie une inscription papier et je reçois juste avant noël la confirmation de mon inscription !!! Quel cadeau !!!!
Le début de saison est toujours difficile pour moi en vélo ! Malgré le stage en Espagne, je n’arrive pas
à trouver le temps de faire des grandes sorties avec de la dénivelée et la pression monte un peu !
Je pars faire un petit stage de vélo en juin ou j’accumule 400 kil et 10000 m de dénivelée avec 8 cols
à plus de 2000, mais je rentre farcie et un peu inquiète sur le fait de pouvoir finir cette épreuve !
Nous arrivons donc à l’alpe d’huez vendredi fin d’après-midi ou nous retirons nos dossards ! La météo n’est pas fameuse ! Nous assistons à un orage énorme …
Au lever, le ciel est chargé mais nous apercevons un coin de ciel bleu. Nous descendons en vélo à
bourg d’Oisans avec papier journal, goretex et sacs plastiques sur les chaussures.
Nous voilà dans le flot de 8000 cyclistes dont 90% d’étrangers qui attendons le départ dans une
longue file d’attente. Nous enfourchons le vélo vers 8h30, et c’est parti ….on se souhaite bonne
chance ….
Je récupère Thierry Fouquet à Rochetaillée à qui j’avais proposé de me rejoindre (il voulait faire la
reconnaissance du ld d’Huez mais n’avais pas trouvé d’ami !).
Nous montons le Glandon ensemble tranquillement, il faut en garder sous la pédale. Arrivés au
sommet, le ravito est « blindé »de monde. J’attends Thierry parti faire une pause technique qui dure
… bref, je mets mon coupe- vent et je me lance dans la descente magnifique …mais qu’est-ce que les
gens descendent mal ! Il faut être vigilant ...Je ne reverrai pas Thierry …mais il n’est pas seul !!!
Dans la descente, je retrouve ma copine Rachel arrêtée suite à un vol plané d’un de ses bidons …
Nous terminons la descente ensemble et nous trouvons un bon groupe de « belges « qui nous emmène jusqu’à st Michel de Maurienne !
Et c’est reparti pour le télégraphe ! Rachel m’abandonne à nouveau dans la montée mais nous nous
retrouvons une nouvelle fois au ravito tant attendu de Valloire (fromage et pain, ça fait du bien !!)
Nous repartons à l’ascension du Galibier, tout va bien jusque Plan Lachat puis viennent les 8 derniers
kilomètres beaucoup plus raides ! … les crampes arrivent, je gère tant bien que mal, je ralentis et puis
ça passe, je reprends un peu de vigueur surtout quand je vois un nombre de cycliste allongés le long
de la route, sur la route ….
Puis on voit le sommet, c’est beau, le paysage est grandiose et qd on ne monte pas vite on n’a plus
que ça à faire … essayer de profiter du paysage !!!!
Bascule pour 45 kilomètres de descente jusqu’à bourg d’Oisans, je croise Laurent C au barrage du
Chambon, nous échangeons qq mots, je vais mieux et je me motive intérieurement pour la dernière
ascension … les 21 virages de l’alpe d’huez.
Arrivée à bourg d’Oisans, j’ai encore de l’eau dans les bidons, je décide donc de ne pas m’arrêter au
ravito !! J’attaque les virages en décidant de m’arrêter à la Garde pour prendre de l’eau !
Qu’est-ce que c’est long ce 1er virage, interminable !! Les suivants aussi !
Douche de la tête à la garde, remplissage des bidons, redémarrage difficile ! Je gère comme je peux
le reste de la montée en comptant … les virages … je calcule … « au 9ieme, j’aurais fait plus de la moitié.. » bref, je fais comme je peux pour finir mais je sais que je vais finir alors même si le carburant
est à zéro, le moral est là ! Je calcule que n’arriverai pas avant 19h (petit challenge avec moi-même
…)
Je franchis la ligne d’arrivée à 19h08 ! Je suis cuite mais ravie d’avoir réussi ce challenge !
Je suis fière d’être une « Marmotte d’argent « !
Maintenant, y a plus qu’à … pour le Tri de l’alpe !

Documents pareils