RUPTURE DE LA COIFFE DES ROTATEURS

Commentaires

Transcription

RUPTURE DE LA COIFFE DES ROTATEURS
RUPTURE DE LA COIFFE DES
ROTATEURS
Solution de continuité partielle ou totale d’un ou
de plusieurs tendons de la coiffe
 Origine traumatique, micro traumatique ou
dégénérative
INTERET
 Fréquence
 Causes multifactorielles
 Pronostic fonctionnel engagé
RAPPELS
PHYSIOPATHOLOGIE
 Microtraumatismes sous la
voute acromiale,
principalement en
abduction rotation externe.
 Morphotype de l’acromion.
 Hypovascularisation : zone
critique avasculaire à 15
mm de l’insertion
trochantérienne des supra
et infra tendineux.
RAPPELS
PHYSIOPATOLOGIE
 Lésions du supra -épineux
– Ruptures transfixiantes: traversent le tendon (perforantes)
– Clivages (prolongeant une RT ou isolés)
– Ruptures non transfixiantes de la face profonde ou
superficielle
 Lésions du sous-épineux
– Clivage, rupture transfixiante
 Lésions du sub-scapulaire:
– Désinsertions (svt associées a une luxation du long chef du
biceps brachial )
ECHOGRAPHIE
 TECHNIQUE
 Sonde linéaire (7,5 à 10 Mhz)
 Voies d’abords :
 Versant antérieur
 Versant antéro-supérieur
 Versant postérieur
Examen toujours comparatif
Plans de coupes
 Coupes transversales
 Coupes longitudinales
ECHOGRAPHIE
Critères de rupture:
Non visualisation de la coiffe (rupture étendue)
Amincissement localisé de la coiffe: concavité sup
« signe du méplat »
Interruption des fibres tendineuses : zones
hypoéchogènes transfixiantes ou non
Signes indirects:
Épanchement intra-articulaire
Epanchement périarticulaire : dans la BSAD qui traduit une
lésion du versant superficiel;
Le double épanchement
LIMITES ECHOGRAPHIQUES
 Ruptures non transfixiantes et les clivages décelés
mais plus difficiles à mettre en évidence.
 Impossibilité de montrer les dégénérescences du
subscapulaire.
 Dégénérescences graisseuses du supra et de
l’infraépineux sont bien visibles mais difficiles à
quantifier.
ARTHRO SCANNER
TECHNIQUE
 1er temps
 Asepsie +++
 Injection PDC sous scopie
 2ème temps
 Acquisition hélicoïdale
 Reconstruction 3 plans
 Epaisseur des coupes inférieur à 1 mm
CD-ROM
ARTHRO SCANNER
Examen de référence pour le bilan pré opératoire
Idéal pour les ruptures transfixiantes, profondes et
dilacérations
En défaut sur les lésions superficielles => IRM
IRM
 TECHNIQUE
Patient en DD, bras en légère rotation externe
Antenne de surface circulaire
Épaisseur 3 à 4 mm, espace intercoupe de 1 à 1,5 mm
Champs d’acquisition adaptée à la matrice , un champs de
140 mm avec matrice de 256 permettent un bon
compromis
On utilise des séquences en écho de spin et surtout le
fast-spin écho
Les séquences pondérées en T2 sont les plus
intéressantes
Coupes transversales, coronales obliques, et sagittales
obliques
Durée d’examen en moyenne de 25 min
SÉMIOLOGIE IRM NORMALE DE
LA COIFFE DES ROTATEURS
• Les tendons de la coiffe sont en hyposignal homogène sur toutes les
séquences.
• Les corps musculaires sont en signal intermédiaire sur toutes les
séquences.
• L'hyposignal du tendon pénètre dans la zone centrale du muscle, sur
parfois plus de 2 cm.
• La continuité musculo-tendineuse est progressive et homogène.
• Les ligaments, la capsule articulaire, et le bourrelet glénoïdien sont en
hyposignal marqué sur toutes les séquences.
• La bourse sous-acromio-deltoïdienne est normalement un espace
virtuel.
• Elle est délimitée par un liseré en hypersignal T1 et densité de protons,
correspondant au plan graisseux entre le deltoïde et les muscles de la
coiffe.
ARTHRO IRM
TECHNIQUE
 Pallie les insuffisances de l’IRM
 Injection petite quantité de pc iodé contrôlé sous
scopie
 Opacifiant: sérum physiologique ou du
gadolinium(dilué dans le ss 1/250)
 Séquences T1 dans la première technique , et T2
dans la deuxième
 Dans les deux cas (de préférence) suppression du
signal de la graisse.
BILAN LÉSIONNEL +++
 Rupture transfixiante ou non.
 Rupture isolée ou pluri tendineuse.
 Dégénérescence graisseuse des corps charnus.
 Morphologie de la rupture (qualité du moignon).
 Position du bout du moignon par rapport à la tête.
Dégénérescence graisseuse (IE)
 IRM : coupes axiales ou para sagittales T1: 5 stades de
Goutalier et Bernageau
Position du bout tendineux par
rapport à la tête
• En dehors : stade 1, distal
• En dedans : stade 2, intermédiaire
• En regard interligne GH : stade 3, proximal
Qualité du moignon tendineux
 Degré de rétraction tendineuse
 Epaisseur
 Régularité
 Plan de clivage
 Elasticité

Documents pareils