Untitled - Grand Port Maritime de Marseille

Commentaires

Transcription

Untitled - Grand Port Maritime de Marseille
1rétrospective :
les temps forts
a look back
at the key
events
p. 5>13
2
LE PORT
EN CHIFFRES
The port
in figures
p. 15>19
3
Stratégie
et projets
Strategy and
projects
p. 21>31
4
port d’escales
et de services
port of
stopovers
and services
p. 33>37
5
un port au
service de son
territoire
a port serving
its local area
p. 39>47
6
les HOMMES
AU CŒUR DES
PROJETs
PEOPLE AT THE
HEART OF THE
PROJECTS
p. 49>51
2
2013
2013
Une année sous le signe
a year characterised
de l’ouverture
by opening
En 2013, le port s’est investi pleinement dans l’événement Marseille Provence 2013, capitale européenne de
la culture : accueil d’un artiste en résidence, interventions artistiques sur le port, travaux de rénovation et
mise à disposition du J1 à l’association MP2013, réouverture réglementée de la digue du Large. Le port de
Marseille Fos a pris à cœur son rôle de partenaire institutionnel et souhaite ainsi asseoir sa fonction d’outil
industriel au service de la métropole en construction.
Au-delà de l’événement culturel, 2013 a été l’année de l’adoption de la Charte Ville-Port par le port de
Marseille Fos, le Conseil régional, la ville de Marseille, la Communauté urbaine, l’Etablissement Public
d’Aménagement EuroMéditerranée, la Chambre de Commerce et d’Industrie Marseille Provence. A travers
la Charte, ses signataires défendent la même vision de l’avenir du port dans la ville et de développement
de leurs synergies, le port s’ouvrant à la ville et le territoire soutenant le développement du port et de ses
activités. Les bassins de Marseille, polyvalents et adaptables, resteront dédiés aux trafics intra-méditerranéens de marchandises et de voyageurs. Leurs vocations industrielle, commerciale et logistique ont été
clairement réaffirmées.
Dans le même temps, à l’Ouest du territoire, le processus de concertation continue amorcé en 2011 s’est
poursuivi. L’année 2013 a vu la mise en œuvre d’un pacte de concertation associant les acteurs de la zone
industrialo-portuaire de Fos-sur-Mer (ZIP). Tout en exerçant pleinement son rôle régalien, le port de
Marseille Fos prépare l’avenir de ce territoire, veillant à une cohérence d’activités et privilégiant les marchés
à fort potentiel de développement. C’est sur la base d’une stratégie partagée avec les élus, les représentants
du monde économique et les associations que la ZIP continuera à dynamiser l’économie régionale.
L’année 2013 marque également la fin d’un cycle. En 2008, l’Etat lançait la réforme portuaire nationale et
donnait naissance au Grand Port Maritime de Marseille (GPMM). L’année 2014, après un mandat de cinq ans,
verra se mettre en place de nouvelles instances de gouvernance et un nouveau plan stratégique qui donnera
les nouvelles orientations de l’établissement.
In 2013, the port made its best efforts to make the “MP2013, European capital of culture” event a success:
the hosting of an artist-in-residence, artistic works in the port, renovation work and the provision of the J1
hangar to the association MP2013 as well as the regulated reopening of the seawall. The port of Marseille
Fos took its role of institutional partner very seriously and thus wanted to firmly establish its function as
an industrial tool serving the developing city conurbation.
Besides the cultural event, 2013 was the year of the adoption of the City-Port Charter by the port of
Marseille Fos, the Department Council, the City of Marseille, the Urban Community, Euroméditerranée
Urban Development Agency and the Chamber of Commerce and Industry of Marseille Provence. Through
the Charter, its signatories defend a shared vision of the future of the port in the City and of the development of their synergies, with the port developing links with the City and the local area supporting the
development of the port and its activities. Marseilles’ versatile and adaptable docks will remain the port
for intra-Mediterranean flows of goods and travellers. Their industrial, commercial and logistics purpose
has been clearly reaffirmed.
At the same time, to the west of the area, the continuous consultation process initiated in 2011 has continued. 2013 saw the implementation of a consultation pact involving all the players of the Fos-sur-Mer
Industrial Port Area (ZIP). Alongside its important administrative role, Marseille Fos port is preparing the
future of the ZIP, ensuring that its activities are coherent and concentrating on markets with strong development potential. It is on the basis of a strategy shared with the elected representatives, representatives
of the business world and associations that the ZIP will continue to drive the regional economy.
2013 also marked the end of a period. In 2008, the State launched the national port reform and created
the Grand Port Maritime de Marseille (GPMM). 2014, after a term of office of five years, will see the
creation of new governance bodies and a new strategic plan which will provide the new directions for
the port authority.
—
—
3
1
Rétrospective :
les temps forts
A look back
at the key events
4
5
janvier février
6
january february
Une année capitale pour le territoire
A crucial year for the local area
Marseille-Provence 2013, capitale européenne de la culture, a débuté le 13
janvier. Le port de Marseille Fos, au cœur
de son territoire et des cultures, se devait
de prendre part à cet événement exceptionnel dont le lancement officiel s’est
déroulé sur un ancien môle portuaire entre
ville et mer, au Musée des Civilisations de
l’Europe et de la Méditerranée (Mucem) sur
l’esplanade du J4.
Le port a choisi de s’impliquer fortement dans
l’organisation de l’année européenne de la culture
par l’accueil d’une artiste en résidence, Zineb Sedira,
et par l’aménagement et la mise à disposition de
l’association organisatrice du deuxième étage du
hangar J1. Transformé en vaste espace muséal,
le J1 devient un site phare de l’année culturelle.
Il connaît un véritable succès populaire grâce à sa
vue exceptionnelle sur Marseille et ses îles ainsi
qu’à ses deux grandes expositions qui ont été
programmées “Méditerranées : des grandes cités
d’hier aux hommes d’aujourd’hui” et “Le Corbusier
et la question du brutalisme”. Tout au long de
l’année 2013, le J1 a continué à assurer par ailleurs
sa fonction de gare maritime, le premier étage et le
rez-de-chaussée restant dédiés à l’embarquement
des passagers des ferries.
Marseille-Provence 2013, European Capital of
Culture, began on 13 January. It was imperative for
the port of Marseille Fos, at the heart of its local
area and cultures, to take part in this unique event
which was officially launched on a former harbour
pier separating the city from the sea, at the Museum
of Civilizations of Europe and of the Mediterranean
(Mucem) on the J4 esplanade.
The port of Marseille chose to become strongly involved
in organising the European year of Culture by hosting
an artist-in-residence, Zineb Sedira, and especially by
fitting-out and making available to the organising association the second floor of the J1 hangar. Transformed
into a vast museum space, the J1 became a flagship
site of the cultural year. It was a genuine popular
success thanks to the exceptional view over Marseille
and its islands from the hangar and its two major exhibitions which were organised “Mediterraneans: From
Yesterday’s Cities to Today’s Men” and “Le Corbusier
and the Question of Brutalism”. Throughout 2013, the
J1 continued moreover to serve as the port’s passenger
terminal, with the ground and first floors dedicated to
the boarding of ferry passengers.
Mucem
cateur méconnu jusque là, selon lequel chaque euro
injecté dans l’économie portuaire entraîne l’injection
d’un euro dans l’économie nationale, principalement
en PACA, en Ile-de-France et en Rhône-Alpes.
Le Parlement européen s’invite à Marseille
En amont du sommet des présidents des Parlements
de l’Union pour la Méditerranée à Marseille, Martin
Schulz, le président du Parlement européen, a
répondu en avril 2013 à l’invitation de Jean-Claude
Terrier, président du Directoire du port, pour venir
découvrir les installations portuaires de Marseille
Fos. La visite s’est déroulée en présence de Marylise
Lebranchu, ministre de la réforme de l’Etat, de la
décentralisation et de la fonction publique, de Gilles
Barsacq, secrétaire général aux affaires régionales,
et des députés européens Dominique Vlasto,
Françoise Grossetête et Jean Roatta.
The European Parliament invited to Marseille
Ahead of the summit of the Presidents of the Union for
the Mediterranean taking place in Marseille, Martin
Schulz, the President of the European Parliament,
in April 2013 accepted the invitation of Jean-Claude
Terrier, the Chairman of the Board, to come and
discover the port facilities at Marseille Fos. The visit
took place in the presence of Marylise Lebranchu, the
Minister of State Reform, Decentralisation and the
Civil Service, Gilles Barsacq, the General Secretary
of Regional Affairs and the MEPs Dominique Vlasto,
Françoise Grossetête and Jean Roatta.
may june
Inauguration in Marseille
of the CMA CGM Jules Verne container shIp
In order to celebrate the 35-year anniversary of
the CMA CGM Group, whose head office has been
located in Marseille since its creation in 1978, the
CMA CGM Jules Verne (16,000 Teu) was redirected
from its route to make this exceptional stopover in
the Eastern docks of the port of Marseille on the
occasion of its maiden voyage.
march april
mars avril
mai juin
Marseille Fos, sujet d’une étude
sur la compétitivité des villes portuaires
Inauguration à Marseille du navire
CMA CGM Jules Verne
Une étude réalisée par l’Organisation de Coopération
et de Développement Economiques (OCDE), dans le
cadre de son programme sur la compétitivité des villes
portuaires, confirme que l’activité portuaire génère
entre 40 000 et 45 000 emplois pour la région PACA.
Cette étude met également en avant un effet multipli-
Afin de célébrer les 35 ans du groupe CMA CGM,
dont le siège social est implanté à Marseille depuis
sa création en 1978, le CMA CGM Jules Verne
(16 000 Evp) a été dévié de sa route pour effectuer
une escale exceptionnelle dans les bassins Est du
port à l’occasion de sa traversée inaugurale.
Marseille Fos, the subject of a port city
competitiveness study
A study carried out by the OECD (Organization for
Economic Cooperation and Development), as part of
its programme on the competitiveness of port cities,
confirmed that the port activity generates between
40,000 and 45,000 jobs for the PACA region. This
study also highlighted a hitherto little known multiplier effect, according to which every euro injected
into the economy of the port injects a euro into the
national economy, mainly in the PACA, Ile-de-France
and Rhône-Alpes regions.
CMA CGM Jules Verne
7
Journées portes ouvertes 2013
Lors des journées portes ouvertes du port de
Marseille Fos, plus de 10 000 personnes ont pu
découvrir les activités et les installations des
bassins Est et Ouest du port.
Signature de la Charte Ville-Port
Signée le 28 juin 2013 par le préfet de la région
Provence-Alpes-Côte d’Azur et des Bouches-duRhône, le Conseil régional, le Conseil général,
la ville de Marseille, la Communauté Urbaine
Marseille
Provence
Métropole,
l’Etablissement Public d’Aménagement Euroméditerranée
(EPAEM), la Chambre de Commerce et d’Industrie
de Marseille Provence, et le port de Marseille Fos,
la Charte Ville-Port illustre la volonté de construire
un schéma cohérent et concerté d’aménagement
et de développement durable du port de commerce
adossé à la seconde ville de France.
8
l’Afrique du Nord. L’activité croisière connaît une
très belle saison 2013, avec plus de 450 escales
programmées à Marseille ; un nouveau record
de fréquentation se profile : 1 150 000 passagers
attendus.
La croisière de luxe prend ses quartiers
sur le terminal Joliette (J4)
La croisière de luxe, constituée de navires de petite
et moyenne taille, prend de l’ampleur en 2013 (plus
de 50 escales programmées) grâce au nouveau
terminal Joliette situé sur l’esplanade du J4, à
quelques mètres seulement des nouvelles créations architecturales de la ville : le Mucem et la Villa
Méditerranée.
Open Days 2013: more than 10,000 people
visit the port
During the open days of the port of Marseille Fos
more than 10,000 people were able to discover the
activities and facilities of the Eastern and Western
docks of the port.
Signing of the City Port Charter
Signed on 28 June 2013 by the prefect of the ProvenceAlpes-Côte-d’Azur region and the Bouches-du-Rhône,
the Regional Council, the Departmental Council, the
city of Marseille, the Marseille Provence Métropole
La digue du Large de nouveau accessible
au grand public
Le port de Marseille Fos a accueilli de mai à fin
septembre, sur la partie Sud de la digue du Large,
une œuvre d’art contemporain intitulée “Les
Terrasses”, imaginée par l’artiste Kader Attia.
L’ouvrage portuaire a fait l’objet de travaux de
sécurisation afin de permettre l’accès au grand
public sur près d’un kilomètre (450 mètres sur la
digue Sainte-Marie et 500 mètres sur la digue du
Large), offrant ainsi aux Marseillais un point de vue
incomparable sur la ville.
Urban Community, the Public Establishment of
Euroméditerranée Planning (EPAEM), the Chamber of
Commerce and Industry of Marseille Provence, and the
port of Marseille Fos, the City Port Charter illustrates
the desire to build a coherent and concerted scheme
for the planning and sustainable development of the
commercial port adjoining the second city of France.
The seawall once again accessible
to the general public
From May to late September, on the south side of
the Digue du Large (seawall), the port of Marseille
Fos hosted a contemporary art work entitled “Les
Terrasses”, conceived by the artist
Kader Attia. The port structure
underwent securing work to allow
access to the general public of
almost one kilometre (450 metres
on the Digue Sainte-Marie and 500
metres on the Digue du Large), thus
providing the inhabitants of Marseille
with an incomparable point of view
over the city.
july august
Cruise ship activity exceeds that
of the regular routes
juillet août
L’activité croisière dépasse les lignes régulières
Au premier semestre de 2013, les escales de
paquebots ont représenté 491 000 passagers, contre
482 000 pour les ferries desservant la Corse et
La digue du Large - “Les Terrasses”_The seawall - “Les Terrasses”
Le Star Clipper en escale au J4_ The Star Clipper calling at J4
During the first half of 2013, stopovers by
cruise ships brought in 491,000 passengers,
compared to 482,000 for ferries to and
from Corsica and North Africa. The cruise
activity experienced a great season in 2013,
with more than 450 scheduled stopovers in
Marseille; and a new record in the offing:
some 1,150,000 expected passengers.
9
The luxury cruise activity
takes up residency at the
Joliette Terminal (J4)
The luxury cruise activity,
made up of small and mediumsized ships, rose during 2013
(more than 50 scheduled stopovers) thanks to the new Joliette
Terminal located on the J4 esplanade, a stone’s throw away from
the town’s new architectural
creations: the Mucem and the Villa
Méditerranée.
the competitive contract which brings together the
companies CNM, the Genoese group San Giorgio
del Porto, Mariotti (4th largest builder in the world
of luxury liners controlled by San Giorgio del Porto)
and the company STX France (which operates
primarily in the Atlantique shipyard at SaintNazaire, 2nd largest builder in the world of cruise
ships part of the STX group).
september october
First call for a Q-Max
category LNG tanker
Forme 10_Dry Dock 10
10
Première escale d’un méthanier “Q-Max”
Pour la première fois en France, le terminal
méthanier de Fos Cavaou a réceptionné le 13 août
2013 un navire de type “Q-Max”, le “Al Mafyar”.
Ce navire appartient à la catégorie des plus gros
méthaniers existant pour le transport du Gaz Naturel
Liquéfié (GNL) pouvant contenir jusqu’à 266 000 m3
de GNL, soit l’équivalent de la consommation d’une
ville comme Lyon pendant un an.
La forme 10 fait peau neuve
Les travaux de réhabilitation de la forme 10, troisième
plus grande forme de réparation navale au monde,
débutent. Le port mise sur l’avenir de la réparation
navale à Marseille, fortement liée à l’histoire de la ville et
à l’économie locale. Sa remise en exploitation est prévue
pour mi-2015 par le groupement lauréat de l’appel à
projets qui réunit les sociétés CNM, le groupe génois
San Giorgio del Porto, Mariotti (quatrième constructeur
mondial de paquebots de luxe et holding de tête de San
Giorgio del Porto) et la société STX France (qui opère
principalement sur le chantier naval de l’Atlantique
à Saint-Nazaire, deuxième constructeur mondial de
paquebots de croisière au sein du groupe STX).
septembre octobre
Le port célèbre les 50 ans de la zone
industrialo-portuaire de Fos-sur-Mer
2013 marque les 50 ans de la création de la zone
industrialo-portuaire
de
Fos-sur-Mer
(ZIP),
10 000 ha bordant le golfe de Fos où l’Etat favorisa
dès 1963 l’implantation d’usines “les pieds dans
l’eau” et entreprit la construction de ce qui constitue
aujourd’hui le premier port de France, bassins
portuaires de Marseille compris.
Dans le cadre des célébrations des 50 ans de ZIP,
le port de Marseille Fos a organisé – en partenariat
avec la Communauté d’Agglomération du Pays de
Martigues (CAPM) et le Syndicat d’Agglomération
Nouvelle Ouest Provence (Ouest Provence) –
le 21 septembre, un spectacle aquatique et
pyrotechnique gratuit intitulé “Fous de bassin” sur
la plage de Fos-sur-Mer. En parallèle, le port a
également orchestré un grand forum professionnel
le vendredi 25 octobre 2013, sous le patronage de
la sous-préfecture d’Istres et en partenariat avec
la CAPM et Ouest Provence. Ce colloque a permis
de réunir l’ensemble des acteurs du territoire et de
On 13 August 2013, Fos Cavaou’s
LNG terminal received a Q-Max
tanker − the Al Mafyar, the very first of
its kind in France. This ship belongs to
the largest existing category of tankers for carrying
Liquefied Natural Gas (LNG) which can contain up to
266,000 m3 of LNG, the equivalent of the consumption of a city such as Lyon for a year.
Dry Dock 10 renovation
The rehabilitation work on Dry Dock 10, the third
largest ship repair dry dock in the world began.
The port is investing in the future of ship repairs in
Marseille, strongly linked to the history of the city
and to the local economy. The activity is planned to
restart in mid-2015, run by the consortium awarded
Spectacle “Fous de bassin”_“Fous de bassin” show
The port celebrates 50 years of the Fos-sur-Mer
industrial port area
2013 marked the 50 year anniversary of the Fos-surMer industrial port area (zone industrialo-portuaire de
Fos-sur-Mer or ZIP), 10,000 hectares bordering the
gulf of Fos where, starting in 1963, the Government
encouraged the establishment of factories “with
their toes in the water” and began building what
today constitutes France’s leading port, including
Marseille’s docks. As part of the celebrations for the
50 years of the ZIP, the port organised- in partnership
with the Martigues Conurbations Authority and West
Provence new Conurbations Union − on 21 September
a aquatic and pyrotechnic show, free of charge, entitled “Fous de bassin”, on the beach of Fos-sur-Mer.
At the same time, the port of Marseille Fos also organised a large professional forum on Friday 25 October
2013, sponsored by the sub-prefecture of Istres and
in partnership with the Martigues
Conurbation Authority and the West
Provence New Conurbation Union.
This symposium brought together all
the enterprises of the ZIP, the major
players of the local area where an
appraisal of all the economic, social
and human development of the area
was made and the strength that it
constitutes for the region as a whole
was highlighted. Marseille Fos generates 43,500 direct and indirect jobs
in the Bouches-du-Rhône department, of which 15,800 are in the
industrial sector.
11
2014-2018 Training Agreement
with UNCTAD
Hangar J1
12
mesurer tout le développement économique, social
et humain de la zone qui constitue un véritable atout
pour la région. Marseille Fos génère 43 500 emplois,
directs et indirects dans le département, dont 15 800
dans le secteur de l’industrie.
et une partie des surfaces en rez-de-chaussée.
La seconde procédure consiste à sélectionner les
futurs occupants du hangar J1 pour des surfaces de
2 000 m² minimum à 21 000 m² maximum ainsi que
de 10 000 m² de terre-pleins adjacents au hangar.
L’Association Internationale des Villes et Ports
visite le port
Accord de formation 2014-2018 avec la CNUCED
Les 17 et 18 octobre, le port de Marseille Fos a reçu
les participants au voyage d’étude de l’Association
Internationale des Villes et Ports (AIVP). Au cours
d’un programme dense, les participants ont découvert les deux bassins complémentaires du premier
port de France.
novembre decembre
J1 : l’après 2013 se prépare
Deux appels à la concurrence ont été lancés afin
de préparer l’après 2013 pour le J1. La première
consultation propose une délégation de service
public en vue d’aménager et d’exploiter une base
d’accueil des “giga yachts” (longueur supérieure
à 60 mètres) sur les plans d’eau entourant le J1
Le vendredi 13 décembre 2013 à Genève, la
Conférence des Nations Unies sur le Commerce et
le Développement (CNUCED) représentée par son
secrétaire général, M. Mukhisa Kituyi et le port de
Marseille Fos représenté par M. Jean-Claude Terrier,
président du Directoire, ont renouvelé leur protocole
d’accord de formation pour une nouvelle période
de 5 ans. Le port collabore avec la CNUCED depuis
1996. C’est dans ce cadre que le port reçoit tous les
2 ans une vingtaine de cadres et directeurs d’autorités portuaires pour les former à la problématique de
développement et de gestion portuaires.
Bilan du mandat des instances de gouvernance du
port de Marseille Fos
Décembre 2013, les instances de gouvernance du port
de Marseille Fos conviaient la presse pour un bilan
de la première mandature post réforme portuaire.
En effet, début 2014 les collèges du Conseil de
Surveillance et du Conseil de Développement seront
renouvelés. Dans le même temps, le président du
Directoire prendra ses fonctions pour un nouveau
mandat de cinq ans.
—
The Worldwide Network of Port and Cities makes
a study trip to the port of Marseille Fos
On 17 and 18 October the port of Marseille Fos
received the participants of the study trip by the
Worldwide Network of Port and Cities (AIVP).
During a packed programme, the participants
explored the two complementary docks at France’s
leading port.
november december
J1: the period after 2013 is prepared
Two competitive tenders were launched to
prepare for the period after 2013 for the J1.
The first consultation is for a public service
outsourcing contract to create and operate a
facility for “gigayachts” (those in excess of 60 m
long) on the bodies of water around the J1 and
part of the ground floor of the building. The
second tender process consists of selecting the
future occupants of the Hangar J1, which offers
surface areas of between 2,000 m² and 21,000 m²,
as well as 10,000 m² of dockyard areas adjacent to
the hangar.
On Friday, 13 December 2013
in
Geneva,
UNCTAD
(United
Nations Conference on Trade and
Development) represented by its
Secretary General, Dr Mukhisa
Kituyi, and the port of Marseille Fos
represented by Mr Jean Claude Terrier,
Chairman of the Executive Board,
renewed their training memorandum of
agreement for a new 5-year period. The
port has been working with the UNCTAD
since 1996 and it is within this context
that every 2 years the port receives some
twenty executives and port authority
directors to train them in development
issues and port management.
Term of office report by the governing bodies
of the port of Marseille Fos
In December 2013, the governing bodies of the
port of Marseille Fos invited the press to issue
a report on the first post-port reform term of
office. In effect, in early 2014 the colleges of the
Supervisory Board and the Development Council
will be renewed. At the same time, the Chairman
of the Executive Board will take up his functions for
new five-year term of office.
—
13
2
LE PORT EN
CHIFFRES
The port in
figures
14
15
With traffic of more than
80 million tonnes in 2013, the
Port of Marseille Fos continues
to progress in the container
and logistics sector as well as
Avec un trafic de plus de 80 millions de tonnes en 2013,
le port de Marseille Fos poursuit sa progression
dans le secteur des conteneurs et de la logistique,
in that of steel solid bulk. With
more than a million containers
handled and the milestone of the
comme dans celui des vracs solides sidérurgiques.
millionth cruise passenger crossed,
Avec plus d’un million de conteneurs traités et le
the Port of Marseille Fos continues
cap du millionième croisiériste franchi, le port de
to confirm its position as the
Marseille Fos s’affirme plus que jamais comme le port
Euro-Mediterranean port, the real
euroméditerranéen, véritable porte sud de l’Europe.
southern gateway to Europe.
13,2Mt
vracs solides_solid bulk
17 Mt
marchandises diverses_general cargo
3,4Mt
46,1Mt
2,6M
16
Les trafics
par grandes categories
Vracs solides
Avec un trafic de 13,2 Mt, les
vracs solides ont augmenté
de 7 %. L’activité sidérurgique
contribue à ce bon résultat
(+ 18 %). A l’opposé, l’activité
agro-alimentaire présente
un bilan négatif avec des
exportations moindres de
céréales (blé principalement).
marchandises conteneurisées,
déjà en forte croissance en
2012 confirme sa vitalité en
2013, présentant un nouveau
record de 1 099 KEvp. Avec un
trafic supplémentaire de 191 Kt
comparé à l’année précédente,
les exportations de produits
sidérurgiques participent aussi
au bon résultat du secteur.
Vracs chimiques et alimentaires
Marchandises diverses
Les flux de marchandises
diverses s’élèvent à plus de 17 Mt
en 2013, ils sont tirés vers le haut
grâce au dynamisme des bassins
de Fos (+ 3 %). L’activité des
En 2013, plus de 3,4 Mt de vracs
chimiques et alimentaires ont
été échangés sur les quais du
port. Ces trafics ont progressé en
milieu d’année avec une bonne
reprise sur les sorties de soude
2013 traffic
by major category
caustique lors du deuxième
semestre. Cette embellie a
permis de ramener le retard
du secteur à 2 % (soit - 86 kt
en cumul).
Hydrocarbures
L’érosion que connaît la filière
des hydrocarbures du fait de la
restructuration de l’industrie
du raffinage en Europe se situe
à - 12 % à fin 2013. Cette perte
en volume concerne à la fois
le pétrole brut (- 4,8 Mt), mais
aussi les produits dérivés (- 2 Mt).
46,1 Mt d’hydrocarbures ont
transité via le port de Marseille
Fos à fin décembre 2013.
Solid bulk
With traffic of 13.2 Mt, solid
bulk increased by 7%. The steel
activity contributed to this good
result (+ 18 %). Conversely, the
agro-food activity fell with fewer
exports of cereals (mainly wheat).
vracs chimiques et alimentaires_chemicals and food bulk
hydrocarbures_crude oil ans oil products
passagers_passengers
1,099 kTEU.
With additional
134,5 M€ chiffre d’affaires_turnover
traffic of 191 kt
compared to
shortfall of the sector to 2% (or
the previous year,
- 86 kt in total).
exports of steel products also
contributed to the good result of
the sector.
Crude oil and oil products
General cargo
Bulk chemicals and food
Flows of various goods totalled
more than 17 Mt in 2013.
They increased thanks to the
dynamism of the Fos docks
(+ 3 %). The containerised goods
activity, already strongly up
in 2012 confirmed its vitality
in 2013, with a new record of
In 2013, more than 3.4 Mt
of bulk chemicals and food
transited via the port’s wharves.
These flows progressed in the
middle of the year with a strong
recovery in exports of caustic
soda in the second semester.
This improvement reduced the
17
The erosion that the crude oil
sector is experiencing due to the
restructuring of the refining industry in Europe was around - 12 % at
end of 2013. This fall in volumes
affects both crude oil (- 4.8 Mt), and
also derivative products (- 2.0 Mt).
46.1 Mt of crude oil passed through
the port of Marseille Fos in 2013 by
the end of the year.
Trafic passagers
Les trafics passagers enregistrent
de bons résultats (+7 %), atteignant
2,6 millions de personnes ayant
fréquenté les quais phocéens en
2013. Le marché de la croisière qui
ne cesse de monter en puissance
au fil des années, porte pleinement
cette croissance en 2013 avec une
nouvelle augmentation de 31 %,
soit 276 600 croisiéristes de plus
qu’en 2012. En franchissant le seuil
symbolique du million de passagers
en octobre, le port illustre sa
croissance dynamique sur le
marché très porteur de la croisière.
A l’inverse, le secteur des lignes
régulières connaît des difficultés,
sur la Corse et à l’international.
Données financières
et investissements
18
Le chiffre d’affaires pour 2013
s’élève à 134,5 M€, en baisse de
1,4 % par rapport à 2012. Le recul
est dû à la chute du pétrole brut
(- 4,8 Mt), des produits dérivés et
de l’activité roulier.
Trafic Global 2013
2013
[million de tonnes]
Evolution
2012/2013
Marchandises diverses
dont conteneurs [en million d’Evp]
17,3
1,1
+ 1 %
+ 4 %
Vracs liquides
dont hydrocarbures
46,1
- 13 %
Vracs liquides
Chimiques et alimentaires
3,4
- 2,4 %
Vracs solides
13,2
+ 7 %
TOTAL
80
- 7 %
PASSAGERS [en millions]
dont croisièristes [en millions]
2,6
1,2
+ 7 %
+ 31 %
A fin 2013, Marseille Fos reste le premier port français en terme de parts de marché (31%),
suivi du Havre (26%), puis de Dunkerque (17%), Nantes (11%), Rouen (9%), La Rochelle (4%) et
Bordeaux (3%).
la bonne performance de l’activité croisière + 31 % par rapport
à 2012 soit 1 M€ supplémentaire
par rapport à 2012.
Les faits marquants de 2013
ayant un impact sur le chiffre
d’affaires :
la perte de l’alimentation de la
raffinerie de Miro (- 3.8 Mt /2012),
la restructuration de l’industrie
européenne de raffinage, et la
grève de Total en décembre se
traduisent par une baisse du
chiffre d’affaires de l’activité vracs
liquides pétrole brut de 3,1 M€.
la hausse du trafic du pôle vracs
solides et industrie se poursuit en
2013 avec + 7 % grâce à l’activité
sidérurgique (+ 16 % soit 0,8 M€ de
droits de port navires).
Le port a réalisé 38 M€ d’investissements, dont 10,7 M€ pour
le maintien et l’aménagement
des infrastructures terrestres
et maritimes : routes, quais,
passerelles, zone de la Feuillane.
10,5 M€ ont été consacrés aux
pôles rouliers, passagers et à
l’interface ville-port : aménagements des postes rouliers,
rénovations des bâtiments,
allongement d’un poste à quai
croisière, dragage des bassins
Est et finalisation des travaux afin
d’accueillir le ferry “le Tanit”.
Un montant de 11,8 M€ a été
consacré au pôle support et développement : travaux de la forme
10 (réparation navale), réhabilitation du patrimoine, applications
informatiques, confortement de
la digue du Large.
—
Passenger traffic
Passenger traffic is increasing
(+ 7 %) reaching 2.6 million
people having passed through
the Marseille quaysides in 2013.
The cruise market which is
continuing to grow year in year
out, is responsible in full for this
growth in 2013 with a further
increase of 31 % (i.e. 276,600
more cruise passengers than in
2012). By breaking through the
symbolic threshold of one million
passengers last October, the port
showed its seemingly unstoppable
growth in the very buoyant cruise
market. By contrast, the regular
lines sector is experiencing
problems both to Corsica and
international destinations.
Financial Data
and Investments
Turnover for 2013 totalled
€134.5 m, a decrease of 1.4 %
compared to 2012. The fall was
due in part to crude oil (- 4.8 Mt),
derivatives and the RoRo activity.
The key factors of 2013 with
impact on the turnover:
The increase in the traffic
of the solid bulk and Industry
centre continued in 2013 with
+ 7 % thanks to the steel activity
(+ 16 % or €0.8 m in ship port
dues).
Overall Traffic in 2013Change
2013
2012/2013
[million tons]
General cargo
of which containers [millions]
17,3
1,1
+ 1 %
+ 4 %
Liquid bulk
of which crude oil
46,1
- 13 %
3,4
- 2,4 %
13,2
+ 7 %
TOTAL
80
- 7 %
PASSENGERS [millions]
of which cruise passengers [millions]
2,6
1,2
+ 7 %
+ 31 %
Liquid bulk
Chemicals and foodstuffs
Solid bulk
As at the end of 2013, Marseille Fos remains the leading French port in terms of market share
(31%), followed by the Le Havre (26%), then Dunkirk (17%), Nantes (11%), Rouen (9%), La Rochelle
(4%) and Bordeaux (3%).
The good performance of the
cruise activity + 31 % compared
to 2012 i.e. an additional € 1 m
compared to 2012.
The loss of supply to the Miro
refinery (- 3.8 Mt / 2012), the
restructuring of the European
refining industry, and the strike
by Total in December are reflected in a decrease in the turnover
of the liquid bulk crude oil activity
of € 3.1 m.
The port made € 38 m of investments, of which € 10.7 m were for
the maintenance and development of the land and maritime
Répartition des investissements par pôle d’activitésBudget 38M€
Distribution of investments per centre of activity
Conteneurs et logistiques
Energies et vracs liquides
Roulier, passagers et interface ville/port
Support au développement
Vracs solides et industries
TOTAL
Containers and logistics
Energy and liquid bulk
RoRo, passengers and city/port interface
Support for development
Solid bulk and industries
TOTAL
11.1
3.7
10.7
11.9
0.6
38
infrastructures: roads, wharves,
flyover bridges and the Feuillane
area. € 10.5 m was devoted to the
RoRo ferry centres, passengers
and to the city-port interface:
development of the RoRo berths,
renovation of buildings, extension
of a cruise liner berth, dredging
of the Eastern docks and completion of the work for hosting the
ferry, the “Tanit”.
A total of € 11.8 m was devoted
to the Support and Development
centre: work on Dry Dock 10 (ship
repair), rehabilitation of existing
facilities, computer applications
and strengthening of the seawall.
—
€38M Budget
11.1
3.7
10.7
11.9
0.6
38
19
3
Stratégie
et projets
Strategy and
projects
20
21
En 2013, le projet stratégique 2009-2013
prend fin. C’est donc l’heure du bilan entre
les prévisions et les résultats des trafics
qui ont été affectés par un contexte de crise
économique mondiale. Le développement
des projets industriels, logistiques et
l’amélioration des dessertes fluviales,
ferroviaires et terrestres restent au cœur
des priorités de l’établissement et de sa
stratégie pour les années à venir.
Bilan des actions
prioritaires du projet
stratégique 2009-2013
Ambition n°1
Relever le défi de la massification du conteneur à Fos
22
Les principales actions permettant de relever ce
défi ont été réalisées. En effet, les terminaux 2XL
ont été mis en service et les aires logistiques sont
en activité. Une première phase d’amélioration des
dessertes terrestres est également en cours. Les
nouveaux développements du pôle conteneurs (Fos
4XL, l’extension de Distriport) seront pris en compte
dans le projet stratégique 2014-2018.
Ambition n°2
Se diversifier pour rester le port de toutes les énergies
Depuis 2008, les importations de pétrole brut ont
diminué de 18 Mt, soit 40 % de baisse. L’étendue de
la crise de l’industrie du raffinage n’avait pu être
anticipée dans cette ampleur. En outre, le segment
des vracs liquides a aussi souffert de la stagnation
des imports de GNL. Le port poursuit cependant sa
stratégie de diversification en accompagnant les
initiatives et projets en faveur d’une évolution de son
portefeuille de produits et de son mix énergétique.
C’est ainsi que l’instruction du projet de terminal
méthanier Faster suit son cours et qu’une dynamique a été enclenchée sur le segment des énergies
renouvelables. Cette stratégie s’appuie notamment
sur l’accompagnement de la mutation industrielle
de la zone industrialo-portuaire de Fos-sur-Mer à
travers l’économie circulaire et la transition énergétique. Elle se décline ainsi sur le segment des
énergies renouvelables (lancement d’études et de
consultations pour la réalisation de parcs photovoltaïques, instruction de projets de thalassothermie
et de géothermie, accompagnement des nouvelles
filières comme celle de l’éolien offshore…), comme
sur celui de l’écologie industrielle (valorisation du
CO2 via la biorémédiation ou la méthanation, plateforme industrielle mutualisée pour l’énergie et le
traitement des utilités…).
Ambition n°3
Conforter notre position de porte Sud-européenne
pour les vracs solides
Le trafic de vracs solides est particulièrement dépendant de la conjoncture économique et notamment
les importations de charbon et de minerais pour la
sidérurgie. Dès 2010-2011, les prévisionnistes s’attendaient à une reprise de la croissance plus vigoureuse ;
celle-ci n’a pas été au rendez-vous. Ainsi, malgré un
gain de trafic de 6 Mt par rapport au creux de 2009,
le niveau en 2013 reste en deçà de ce qu’il avait été
prévu par l’actualisation du projet stratégique en 2012.
Il a été difficile de réaliser l’ensemble des actions
prioritaires de cette ambition même si l’extension du
terminal céréalier et Cap Vracs ont été mis en service.
Par ailleurs, un autre projet, non inscrit dans le projet
stratégique 2009-2014, a vu le jour : les Ciments du
Lacydon sur les bassins Est. En 2013, l’activité vracs
solides a été dopée par le rebond des trafics de la
sidérurgie d’ArcelorMittal. Le développement de ces
flux historiques a été complété par l’émergence d’activités complémentaires autour des matériaux de
construction et des matières premières secondaires
(ferrailles). Plusieurs projets sur ces segments sont
d’ailleurs réalisés ou en cours de réalisation : EJL et
Sitmat (importation et transformation de matériaux)
à l’arrière des sites Carfos et Cap Vracs à Fos, ou
encore la plateforme de valorisation et d’expédition de
ferraille GDE sur le site de Carfos à Caronte.
Ambition n°4
Constituer un grand hub roulier euroméditerranéen
S’agissant des infrastructures maritimes, le port a
réalisé ce qui avait été prévu dans cette ambition.
L’optimisation, le développement des postes rouliers
In 2013, the 2009-2013 strategic project
ended. Therefore, it is time to take stock
of the outcome between the traffic
forecasts and the results that has been
affected by a context of global economic
crisis. The development of industrial and
logistics projects and the improvement
of the river, rail and road connections
remain central to the priorities of the
Port and its future strategy.
Outcome of the priority
actions of the 2009-2013
Strategic Project
Ambition 1
Achieve the ambition of establishing
mass container traffic at Fos
The main actions enabling this challenge to have
been met have been achieved, since the 2XL
terminals have been commissioned and the logistics
areas are under operation. An initial phase of the
improvement in road connections is also under
way. The new developments of the container centre
(Fos 4XL, extension of Distriport) will be taken into
account in the new 2014-2018 strategic project.
Ambition 2
Diversify to continue to be the port
which supplie all types of energy
Since 2008, crude oil imports have decreased by
18 Mt, i.e. a fall of 40 %. The magnitude of the crisis in
the refining industry was not forecast to this extent.
Moreover, the liquid bulk segment also has suffered
from the stagnation of LNG imports.
The port however is continuing its diversification
strategy by accompanying initiatives and projects in
favour of a evolution of its product portfolio and its
energy mix. Accordingly, the preliminary planning
of the Faster LNG terminal project is following its
course and a momentum has been established in
the renewable energies segment. This strategy is
based particularly around the accompaniment of
the industrial transformation of the Industrial Port
Area through the circular economy and energy
transition. It is therefore structured both around the
renewable energies segment (launching of studies
and consultations for the building of photovoltaic
parks, the preliminary planning of seawater-thermal
and geothermal energy projects, accompanying new
sectors such as offshore wind energy etc.), and around
industrial ecology (recovery of CO2 via bioremediation
or methanation, shared industrial platform for energy
and the processing of utilities etc.).
Ambition 3
Reinforce our position as the principal southern
European port for solid bulk
Solid bulk traffic is particularly dependent on the
economic situation and in particular imports of
coal and ores for the steel industry. In 2010-2011,
forecasters expected growth to recover more
vigorously; this did not happen. Thus, despite an
increased in traffic of 6 Mt as compared to the
trough of 2009, the level in 2013 remained below
what was forecast by the updating of the strategic
project in 2012. It has been difficult to complete
all the priority actions of this ambition even if the
extension of the grain terminal and the Cap Vracs
clinker grinding works have been commissioned.
Moreover, another project, not included in the
2009-2014 strategic project, has been produced:
Ciments du Lacydon in the Eastern Docks.
In 2013, the solid bulk activity was buoyed by the
recovery of the steel industry traffic of ArcelorMittal.
The development of these historical flows was
supplemented by the emergence of complementary
activities around construction materials and
secondary raw materials (scrap). Several projects in
these segments have been made or are in progress:
EJL and Sitmat (import and transformation of
materials) to the rear of the Carfos and Cap Vracs
sites at Fos; a GDE scrap recovery and shipment
platform on the Carfos site at Caronte.
Ambition 4
Build a major Euro-Mediterranean RoRo hub
With regard to the maritime infrastructure, the port
has achieved what had been planned for in this
ambition. The optimisation and the development
23
des bassins Est et le confortement de la digue du Large
ont été réalisés en 2011. Parallèlement, les opérations
concernant les connexions à l’hinterland (chantier
multimodal bassins Est et autoroute ferroviaire) ont
été lancées et devraient être mises en service pendant
la période du prochain projet stratégique.
Ambition n°5
Développer le grand port passagers
de la métropole du Sud
24
Pour cette ambition, les opérations majeures ont
été réalisées comme la création du poste 164,
l’allongement du poste 181 et le réaménagement
des accès piétons. Sur la période 2009-2013, le
trafic “passagers” a été fortement impacté par la
crise économique mais aussi par le “printemps
arabe”. Toutefois en fin de période, les niveaux
atteints sont proches de ceux de 2008 grâce à la
croissance des croisières et des trafics vers la
Corse. Les Terrasses du Port, centre commercial
(ouverture en mai 2014), s’imposent comme un
facteur d’attractivité supplémentaire pour le
développement des croisières et du tourisme
en général à Marseille. Les projets liés à
l’environnement, tel que le branchement électrique
des navires à quai, restent d’actualité malgré les
changements de réglementation en ce domaine
et pourront être mis en service sur la période du
prochain projet stratégique.
Bilan socio-économique des projets mis en service
entre 2009 et 2013
L’activité du port de Marseille Fos impacte directement ses territoires environnants. Aussi, depuis
2008, s’agissant des seuls projets mis en service
(hors Fos 2XL), le secteur privé a investi 2 milliards
d’euros (cf tableau ci-dessous). Sur les 1 045
nouveaux emplois annoncés, 720 ont été créés, soit
un taux de concrétisation de 70 %.
Le projet Fos 2XL doit être traité à part des autres
projets. Le partenariat privé public a bien fonctionné
puisque les 400 M€ du projet se répartissent à parts
égales entre les deux sphères. Pour les emplois,
il s’agit pour la plupart de transferts induits par la
réforme (du port de Marseille Fos vers les opérateurs). Toutefois, on peut recenser 50 emplois créés
directement par l’accroissement du volume et la
nouvelle organisation du travail sur ces terminaux.
L’élaboration du prochain projet stratégique 20142018 se déroulera tout au long de l’année 2014. La
méthodologie mise en œuvre s’appuiera autant sur
la concertation et la consultation interne et externe.
▼
PROJETSOCIÉTÉDESCRIPTIONSURFACEINVEST.INVEST TOTAL INVEST EMPLOIS EMPLOIS TONNAGESMISE EN
HAPRIVÉ M€ GPMM M€PRIVÉ/PUBLICANNONCÉS À CE JOURMARITIMESSERVICE
À TERME
Mt/AN
720
720
Extension
ARCELOR
Augmentation de la capacité de
production de l’acier de 4,4 à 5 Mt/an
500
IKEA 1
IKEA
Implantation d’une plate-forme logistique
maritime de 54 Haen 2 phases de 27 Ha
65
Maisons du monde DISTRIMAG
Implantation d’une plate-forme logistique
maritime de 24 Ha
Réalisation d’une centrale à béton
Extension
BGS
ELENGY
LAFARGE
Construction d’un terminal méthanier
90
27
80
6
2009
500
0,5
2012
65
0,25
2009
140
80
140
8,4
50
50
150
150
0,2
2012
2
2
2
5
5
0,1
2011
EIFFEL 1
Groupe Eiffage Extension du site avec création d’un atelier
de mâts d’éoliennes
1
2,5
2,5
30
60
2008
COMBIGOLFE 1 Suez-Electrabel Implantation d’une centrale électrique au
gaz naturel de 800 MWe en 2 tranches
6
110
110
20
30
2010
EVERE
16
400
400
70
70
2010
Evere SAS
(CUMPM)
Implantation d’une usine tri-méthanisation
compostage-incinération-valoristion electrique
CAP VRACS
Cap Vracs
Implantation d’une usine de broyage de clinker
et de laitier de sidérurgie
DISTRIPORT B8
8 800 m2 en activité
19,9
SILO D’ARENC
Sogima
Réhabilitation du silo pour bureaux, loisirs,
spectacles
Ciments LACYDON
Réalisation d’un terminal de traitement
du ciment
AXA
FOS 2XL
CMA/MSC
TOTAL
Création de 2 terminaux à conteneurs
12
40
40
50
15
48
2
50
150
150
0,6
2009
0,75
0
330
200 +/-
2011
1
16
20
20
3
15
0,2
186
1953
3
1956
1045
720
8
100
200
200
400
400
50
20
2010
2011
of the RoRo berths of the Eastern Docks and the
strengthening of the seawall were completed in
2011. At the same time, the operations regarding
connections to the hinterland (multimodal project of
the Easter Docks and rail motorway terminal) have
been launched and should be commissioned during
the period of the next strategic project.
Socio-economic outcome of the projects commissioned
between 2009 and 2013
The activity of the port of Marseille Fos has a direct
impact on its surrounding areas. Thus, since 2008, with
regard to the projects commissioned (excluding Fos
2XL), E 2 billion has been invested by the private sector
(see table below). Of the 1,045 new jobs announced,
720 have been created i.e. a delivery rate of 70 %.
The Fos 2XL project must be considered separately
from the other projects. The public-private partnership
has worked well since the € 400 m budgeted for the
project is divided equally between the two spheres. For
jobs, for the most part these involve transfers induced
by the reform (from the port of Marseille Fos to the
operators). However, 50 job creations are directly
attributable to the increase in volume and the new way
of working on these terminals.
The development of the next 2014-2018 strategic
project will take place throughout 2014. The method
used will be based on both internal and external
debate and consultation.
Ambition 5
Develop the major passenger port
for the city of the South
For this ambition, major operations have been
completed such as the creation of Berth 164, the
extension of Berth 181 and the redevelopment of
pedestrian access. Over the 2009-2013 period,
“passenger” traffic was greatly impacted by the
economic crisis but also by the “Arab spring”.
However at the end of the period, the levels achieved
were close to those of 2008, thanks to the growth
of cruises and traffic to Corsica. Les Terrasses du
Port, a shopping centre whose opening is planned
for May 2014, is establishing itself as an additional
factor of attractiveness for the development of
cruises and tourism in general in Marseille. With
regard to projects related to the environment, such
as the electrical connection of ships at berth, they
have been delayed due in particular to regulatory
▼
PROJEcT
companyDESCRIPTIONSizePrivate GPMMPRIVATE / PUBLIC
JOB
JOBSMaritimeCommissioning
IN HA invest. invest.
TOTALNUMBERS
TO
TONNAGE
IN €MIN €M
investment
indicatedDATEOVER TIME
in MT/year
720
720
Extension
ARCELOR
Increase in steel production capacity
from 4.4 to 5 million tonnes per year
6
2009
500
IKEA 1
IKEA
Set-up of a 54-ha maritime logistics
platform in two 27-ha phases
500
0,5
2012
27
Maisons du monde DISTRIMAG
Set-up of a 24-ha maritime
logistics platform
8,4
65
65
140
140
0,25
2009
50
50
150
150
0,2
Construction of a concrete mixing plant
2012
2
2
2
5
5
0,1
2011
EIFFEL 1
Groupe Eiffage Site extension with creation
of a wind turbine mast workshop
1
2,5
2,5
30
60
2008
COMBIGOLFE 1 Suez-Electrabel Set-up of an 80MW natural gas
power station in two parts
6
110
110
20
30
2010
EVERE
Set-up of a tri-anaerobic digestion-compostingincineration-electricity recovery plant
16
400
400
70
70
2010
CAP VRACS
Cap Vracs
Set-up of a metallurgy clinker and slag
grinding plant
12
40
40
50
15
DISTRIPORT B8
88 000 m² in operation
19,9
48
2
50
150
150
2009
SILO D’ARENC
Sogima
Transformation of the silo for offices,
leisure activities, shows
0,75
0
330
200 +/-
2011
Ciments LACYDON
Construction of a cement processing
terminal
1
16
20
20
Extension
BGS
ELENGY
LAFARGE
Evere SAS
(CUMPM)
AXA
Construction of a gas tanker terminal
2012
changes in this area. However, they are work in
progress and could be put into service during the
period of the next strategic project.
FOS 2XL
CMA/MSC
TOTAL
Creation of 2 container terminals
90
80
80
0,6
3
15
0,2
186
1953
3
1956
1045
720
8
100
200
200
400
400
50
20
2010
2011
2012
25
Développement
des projets industriels,
logistiques
et des dessertes
Projets industriels et logistiques
26
Avec le triplement de la capacité des terminaux conteneurs et la fiabilisation des opérations, les plateformes
logistiques de l’hinterland du port ont enregistré un
essor considérable. 2013 s’affirme comme une année
de transition pour les zones logistiques de Fos Distriport
et de la Feuillane, qui confirment progressivement leurs
vocations et doivent permettre de contractualiser et
instruire 300 000 m² de nouveaux entrepôts au cours des
18 prochains mois.
La zone de Fos Distriport, spécialisée dans la consolidation maritime, a vu se développer 350 000 m2
d’entrepôts en 10 ans pour le compte de chargeurs
et logisticiens de rang international et attend la
livraison de 250 000 m2 supplémentaires. Après
la concrétisation des projets Mattel / Geodis et
Maisons du Monde / Distrimag dont les entrepôts
ont été mis en exploitation en 2012, de nouveaux
chargeurs comme Mobilier Européen (Fly, Atlas)
ou Seafrigo ont complété le panel des chargeurs et
logisticiens qui ont fait le choix de Distriport pour
rationaliser leur logistique.
En parallèle, des projets complémentaires se sont
confirmés dans leur orientation ou leur instruction.
C’est le cas du Groupe Charles André (GCA) dont le
projet, destiné à se positionner sur les segments
de marché des plastiques et autres produits de la
chimie fine, devrait entrer en exploitation en 2015.
GCA prévoit de construire 34 000 m2 d’entrepôts qui
permettront le stockage de produits dangereux,
une première sur Distriport ; ou comme celui du
promoteur 6e Sens Immobilier, qui a été sélectionné
dans le cadre d’un appel à projets, pour développer
sur Distriport un concept appelé “shelter storage”
qui prévoit une offre logistique modulable en surface
et à faibles charges. Cette nouvelle offre sera ainsi
en mesure d’apporter des solutions techniques à
des acteurs économiques de taille modeste qui ne
pouvaient s’implanter sur Distriport jusque-là.
Le parc de la Feuillane a conforté son rôle de
plateforme dédiée aux macros projets. Après les
installations de Ikea, puis de Maisons du Monde /
Distrimag qui a mis en service 84 000 m2 d’entrepôts
en 2012, le groupement IDEC / Life y développe un
parc logistique de 185 000 m², dans le cadre de la
reconversion des 40 ha du site LBI et suscite déjà de
nombreuses marques d’intérêt.
En complément, et suite à un appel à projets lancé
dans le cadre de la stratégie de diversification du
port dans la logistique agro alimentaire à valeur
ajoutée, le groupe STEF TFE a été retenu pour développer de la capacité logistique sur un pôle froid
situé au cœur de la Feuillane.
Les dessertes
La révision du réseau transeuropéen
de transport (RTE-T)
Dans le cadre de la révision de la politique du Réseau
Trans Européen de Transport (RTE-T), l’Union européenne est désormais dotée d’un nouveau réseau
qui est organisé autour d’un réseau central et d’un
réseau global. Le port de Marseille Fos y est identifié comme port du réseau central et Marseille est
inscrit sur les corridors méditerranéens et mer du
Nord-Méditerranée de ce réseau. Il s’agit d’importantes décisions en faveur de la consolidation et de
l’extension de l’hinterland du port car, sur la période
2014-2020, le port de Marseille Fos pourra ainsi
bénéficier de cofinancements européens pour les
projets d’amélioration de ses connexions terrestres
et participer aux instances de gouvernance de
ces axes majeurs pour son développement. Les
corridors identifiés conduisent également à un
alignement des corridors ferroviaires de fret sur
les corridors RTE-T : ainsi, le corridor ferroviaire
de fret n°2 entre Rotterdam/Anvers et Lyon devrait
être étendu jusqu’à Marseille d’ici novembre 2016
au plus tard.
Appel à projets RTE-T 2012
Dans le cadre de l’appel à projets RTE-T 2012, un
projet d’études relatif au développement du corridor
mer du Nord-Méditerranée du RTE-T a été déposé
en février 2013 et a été retenu par la Commission
européenne en septembre 2013.
Ce projet vise à développer une stratégie opérationnelle pour la mise en œuvre de nouvelles solutions
Development of
industrial, logistics
and transport connection
projects
developed a logistics park of 185 000 m² as part of
the conversion of 40 ha of the LBI site which has
aroused a lot of interest.
In addition, and following a call for tenders launched
as part of the port’s diversification strategy into
added-value agro-food logistics, the STEF TFE
group was selected to develop the logistics capacity
for a cold centre located at the heart of la Feuillane.
Industrial and Logistics Projects
With the tripling of the capacity of the container
terminals and the improved reliability of the
operations, the logistics platforms in the port’s
hinterland have recorded considerable expansion.
2013 can be seen as a transition year for the logistics
areas of Fos Distriport and la Feuillane, which are
gradually confirming their vocations and should
enable plans for 300 000 m² of new warehouses to
be formalised over the next 18 months.
The Fos Distriport area, specialised in maritime
consolidation, has seen the development of
350 000 m² of warehouses in 10 years for carriers and
logisticians of international standing and is awaiting
the delivery of an additional 250,000 m². After the
realisation of the Mattel / Geodis et Maisons du
Monde / Distrimag projects whose warehouses went
into operation in 2012, new carriers such as Mobilier
Européen (Fly, Atlas) or Seafrigo have been added
to the panel of carriers and logisticians which have
chosen Distriport to consolidate their logistics.
In parallel, the direction or study of complementary
projects have been confirmed, such as that of the
Charles André Group (CGA) positioning itself in the
market segments of plastics and other fine chemical
products and which should go into operation in
2015. GCA plans to build 34,000 m² of warehouses
which will allow the storage of hazardous products,
a first in Distriport; or like that of the promoter 6e
Sens Immobilier, which has been selected as part
of a call for tenders to develop a concept called
“shelter storage” in Distriport which provides a
low-cost logistics service which is modular in terms
of surface area. This new service will thus be able
to provide technical solutions to modest-sized
economic players, unable up to now to establish
themselves in Distriport.
The la Feuillane park has strengthened its role as
a platform dedicated to macro projects. After Ikea,
and then Maisons du Monde / Distrimag established
itself here, the latter commissioning 84 000 m² of
warehouses in 2012, the IDEC / Life consortium has
Transport routes
Revision of the trans-European
transport network (TEN-T)
As part of the revision of the Trans-European
Transport Network (TEN-T), the EU now has
a new network which is organised around a
central network and a global network. The port
of Marseille Fos is identified as a port within the
central network and Marseille is located as lying in
the Mediterranean and North Sea-Mediterranean
corridors of this network. These are important
decisions in favour of the consolidation and
expansion of the port hinterland because, over the
2014-2020 period, the port of Marseille Fos can thus
benefit from European co-financing for the projects
for improving its land connections and participate
in the governance bodies of these areas which
are extremely important for its development. The
corridors thus identified also result in an alignment
of the rail freight corridors with those of the TEN-T
corridors: thus, it is planned to extend rail freight
corridor no 2 between Rotterdam/Antwerp and Lyon
to Marseille by November 2016 at the latest.
TEN-T 2012 call for proposals
As part of the TEN-T 2012 call for proposals, a
study project relating to the development of the
North Sea-Mediterranean Corridor of the TEN-T
was submitted in February 2013 and was selected
by the European Commission in September 2013.
This project aims to develop an operational
strategy for the implementation of new multimodal transport solutions in the short and long
term along the Amsterdam - Marseille axis. With a
budget of € 840 k, the European contribution stands
at 50 % and the participation of the port at €100 k
27
de transport multimodal à court et à long terme sur
l’axe Amsterdam-Marseille. D’un budget de 840 K€,
la contribution européenne est à hauteur de 50 % et
la participation de l’établissement portuaire est de
100 K€ (hors subvention européenne).
ICELAND
Le projet associe VNF (coordonateur), RFF, GEIE
Seine-Escaut et le port. Il a débuté en mars 2013 et
doit durer jusqu’en décembre 2015.
Les dessertes ferroviaires
Les navettes conteneurs desservant
le port de Marseille Fos
(excluding the European subsidy). The project
associates VNF (coordinator), RFF, EEIG SeineEscaut and the port. It began in March 2013 and
will last until December 2015.
Ra i l c o n n e c t i o n s
FINLAND
The container shuttles serving
the port of Marseille Fos
In 2013, several services and destinations were
significantly strengthened and these services
attest to the confidence of the railway operators in
developing the ESTONIA
port of Marseille Fos and broadening
the coverage of its hinterland combined with
maritime services.
Naviland Cargo has
LATVIAstrengthened the links to the
Southwest increasing to 5 round trips per week
between Fos and Toulouse. The operator has also
strengthened itsLITHUANIA
Paris service, increasing from 5 to 8
its round trips per week to the Valenton destination.
Projet d’autoroute ferroviaire
NORWAY
SWEDEN
BELARUS
POLAND
Poznan
Warsaw
e
Sa
ôn
te
Pe
ti
-R
ne
hô
c
hin
al
an
UKRAINE
Schwarzheide
CZECH REPUBLIC
Buna Werke
Slawkow
SLOVAKIA
Rh
in
Moselle
in
Rh
En 2013, plusieurs services et destinations ont été
En lien avec les perspectives de développement de ses
notablement renforcés, ces services témoignent
trafics rouliers, le port phocéen a décidé en juillet 2013
de la confiance des opérateurs ferroviaires dans
la mise en place d’un service d’autoroute ferroviaire
le développement du port de Marseille Fos et élarvers le Nord et Nord-Est de la France et de l’Europe. Un
gissent la couverture de son hinterland en combiné
appel à manifestation d’intérêt sera lancé en ce sens.
maritime. Naviland Cargo a renforcé les liaisons vers
Par ailleurs, à l’issue des travaux conduits dans le
DENMARK
cadre du protocole de partenariat signé en 2012
le Sud-Ouest portant à 5 rotations par semaine, au
départ de Fos, la desserte de Toulouse. L’opérateur a
également renforcé sa desserte parisienne, augmentant la fréquence de 5 à 8 rotations par semaine sur
la destination Valenton. Au total, le port de Marseille
Lübeck
Fos est désormais relié 10 fois par semaine aux
Hamburg
IRELAND
terminaux de la capitale (Valenton et Bonneuil). Trois
NL
nouveaux services et destinations ont vu le jour en
U.K.
GERMANY
2013. Les dessertes du Mans et de Rennes sont
Rotterdam
Antwerp
Zeebrugge
Leipzig
Duisburg
assurées 3 fois par semaine par l’opérateur Naviland
Dunkerque
Cargo en partenariat avec l’opérateur Combiwest.
BELGIUM
Clermont-Ferrand est également desservi depuis juin
Dourges
LUX
Le Havre
2013 par l’opérateur Ferovergne, à raison d’une rotaLudwigshafen
tion hebdomadaire. Ces améliorations et ouvertures
vont se poursuivre en 2014, puisque certains opéraNancy
Strasbourg
Paris
München
Rennes
teurs annoncent déjà des nouveautés avec notamment
Le Mans
les dessertes de Cognac par Naviland Cargo, Nancy par
Gevrey
Pagny
T3M et enfin Saint-Etienne par Ferovergne.
Wien
AUSTRIA
Budapest
ROMANIA
HUNGARY
Wels
In total, the port of Marseille Fos is now connected 10
times per week to the capital’s terminals (Valenton
and Bonneuil). Three new services and destinations
began operation in 2013. The routes to Le Mans and
Rennes are serviced 3 times a week by the operator
Naviland Cargo in partnership with the operator
Combiwest. Clermont Ferrand has also been served
since June 2013 by the operator Ferovergne with
one round trip per week.
These improvements and openings will continue in
2014, since some operators have already announced
new services with, in particular the Cognac service
by Naviland Cargo, Nancy by T3M and finally SaintEtienne by Ferovergne.
The combined transport and rail motorway
projects at Marseille
Mourepiane combined transport terminal project
KAZAKHSTAN
On 8 February 2013, the Supervisory Board of the port
of Marseille Fos officially approved the constitution
of an investment company MTTC (Mourepiane
combined transport terminal) for the production of
RUSSIA
studies
and procedures and a participation by the
port of a maximum 35 %. It gave its approval to the
port to undertake the study of investment operations
related to the terminal for which it is the contracting
authority. The State at its highest level, has regularly
confirmed its support for this project: during a
speech by the President of the Republic in Marseille
on 4 June 2013 for the inauguration of the container
ship Jules Verne and in an action plan for the
conurbation of Aix Marseille on 8 November 2013.
The future combined terminal’s purpose of serving
both the port and the urban area also gets strong
backing from the local and regional authorities. As
such, it has been identified as a major project of the
City-Port Charter and has been singled out by the
BLACK as
SEA
actors of the territory
a city object par excellence.
R
Les projets de transport combiné
et d’autoroute ferroviaire à Marseille
Saône
FRANCE
Chalon
SWITZERLAND
Rail motorway project
SLOVENIA
CROATIA
Mâcon
Villefranche
Cognac
GAL
Le 8 février 2013, le Conseil de Surveillance du port
de Marseille Fos a acté la constitution d’une société d’investissement MTTC (Mourepiane Terminal
Transport Combiné) pour l’engagement des études
et procédures et une participation du port à hauteur
Rhône
ClermontFerrand
Bordeaux
Projet de terminal de transport combiné de Mourepiane
PORTU
28
de 35 % maximum. Il a donné mandat au port d’engager l’étude des opérations d’investissement
connexes au terminal sous sa maîtrise d’ouvrage.
L’Etat à son plus haut niveau confirme régulièrement
son soutien à ce projet : discours du Président de la
République à Marseille le 4 juin 2013 pour l’inauguration du navire porte-conteneurs Jules Verne,
plan d’action pour l’agglomération d’Aix-Marseille
du 8 novembre 2013. La finalité portuaire et urbaine
du futur terminal combiné suscite également l’appui marqué des collectivités locales et territoriales.
A ce titre, il est identifié comme un chantier majeur de
la Charte Ville-Port et a été érigé par les acteurs du
territoire comme objet métropolitain par excellence.
SaintEtienne
BOSNIA
Lyon
Grenoble
Busto Gallarate
SERBIA
BULGARIA
Vienne Sud
Valence
Arles
Toulouse
Perpignan
Marseille Fos
Nice
ITALY
MACEDONIA
ALBANIA
Les dessertes massifiées (conteneurisées) du port de Marseille Fos_ Massified
modes (containers) serving the port of Marseille Fos
Main rail connections
River connections
GREECE
In conjunction with the planned development of its
RoRo traffic, the port decided in July 2013 to create a
rail motorway service to northern and north-eastern
France and Europe. A call for expressions of interest
will be launched
to this effect.
TURKEY
Moreover, on completion of the work conducted
as part of the partnership protocol signed in 2012
with LDA, Colas Rail, CFL MultiModal (Luxembourg
Railways), Greenmodal (CMA CGM Group)SYRIA
and
LEBANON
SPAIN
MEDITERRANEAN SEA
JORDAN
29
avec LDA, Colas Rail, CFL MultiModal (Chemin de
Fer Luxembourgeois), Greenmodal (groupe CMA
CGM) et Opticapital, il a été envisagé d’examiner
l’opportunité qu’offrait l’aménagement futur d’un
terminal d’autoroute ferroviaire à Calais.
Les dessertes fluviales
30
En 2013, le trafic fluvial du port s’élève à près de 3,1 Mt.
Ce résultat est stable par rapport à 2012. Il est principalement marqué par l’augmentation des échanges
de marchandises conteneurisées (+ 14 % en volume).
78 218 Evp ont été chargés ou déchargés (+ 4 %
par rapport à 2012) ce qui constitue un nouveau
record pour le transport fluvial. La part modale du
conteneur fluvial s’élève à 7,4 % sur l’ensemble des
bassins dans une proportion stable par rapport à
2012. Ramenée uniquement aux trafics des bassins
Ouest, la part modale s’établit à 9 %. Ces résultats
récompensent les efforts du port, des opérateurs
fluviaux et de l’ensemble des ports intérieurs de
l’axe Rhône-Saône qui, avec VNF, multiplient les
actions promotionnelles, la valorisation de nouveaux
services et de nouvelles offres dans le cadre de
Medlink Ports et plus récemment du Comité
des Ports. L’atout fluvial est un solide vecteur de
différenciation pour le port de Marseille Fos par
rapport à d’autres ports (range Sud comme range
Nord) qui ne peuvent offrir ce type de logistique
pour les marchés convoités comme ceux de la
région lyonnaise. Une desserte fluviale optimisée
doit permettre au port de renforcer sa position
privilégiée sur les marchés des régions traversées
telles que Rhône-Alpes et Bourgogne.
fermée la nuit et payante. D’autres services seront
proposés comme une restauration rapide, des sanitaires et douches. Un espace sera dédié aux contrôles
(pesage, tachymètres…) qui seront réalisés par les
services de la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL).
Le lancement de cette opération a été acté le 11
décembre 2013 par le Directoire du port de Marseille
Fos qui a aussi ouvert la perspective de l’aménagement à moyen terme d’une aire multiservices au
rond-point de la Fossette.
Transit portuaire
Contrôles et inspections frontalières
Le port de Marseille Fos prépare, en lien avec les
services phytosanitaires, un programme Point
d’Entrée Communautaire (PEC) sur les bassins Est.
Le 24 octobre 2013, le Directoire a validé le principe
de la création d’une aire d’inspections phytosanitaires qui sera géographiquement située à proximité
du Poste d’Inspection Frontalier (PIF) actuel hangar
23. Le service des fraudes intègrent également
ce dispositif grâce à un accord de mutualisation
obtenu des deux services de l’Etat. En parallèle, le
port engage une réflexion sur la problématique des
inspections par scanner avec l’ensemble des principales parties concernées (transitaires et douanes)
et s’attache aussi à accompagner le fonctionnement
du PIF des bassins Ouest.
—
Les indicateurs de performance
du passage portuaire de Marseille Fos (KPI)
Les dessertes routières
Le recensement des besoins auprès des
fédérations de professionnels du transport routier a permis de valider un projet
d’aménagement d’une aire de services
sur le site du Mât de Ricca près des
installations conteneurs de Port Synergy
et Seayard. Les services sur cette aire dite
“arrêt minute” permettront de stationner
gratuitement en journée. La zone sera
Le port de Marseille Fos et l’association de promotion Via Marseille
Fos ont lancé en 2013 la publication des indicateurs (semestriels
et annuels) de mesure de la performance sur le trafic conteneur,
les Keys Performance Indicators (KPI). Cet outil permet de
mettre en perspective l’efficacité des prestations réalisées
sur les terminaux à conteneurs de Marseille Fos, en toute
transparence. La mise en place de ces indicateurs est le fruit
d’un travail collectif mené en concertation avec les différents
professionnels présents sur le port. La fluidité du passage
portuaire est un enjeu majeur pour les professionnels du
transport et de la manutention comme pour l’autorité
portuaire. La mesure de cette performance collective
s’est généralisée et fait maintenant partie des éléments
déterminants dans l’attractivité du port de Marseille Fos.
Opticapital, plans were made to examine the
opportunity offered up by the future development of
a rail motorway terminal at Calais.
I n l a n d w at e r w a y c o n n e c t i o n s
In 2013, the port’s inland waterway traffic amounted
to nearly 3.1 Mt. This result was stable compared
to 2012. It is mainly marked by the increase in the
flows of containerised goods (+ 14 % in volume).
78 218 TEUs were loaded or unloaded, (+ 4 %
compared to 2012), a new record for inland waterway
transport. The modal share of inland waterway
container transport now stands at 7.4 % for all the
dock areas, a stable proportion as compared with
2012. Reduced only to the traffic of the Western
Docks, the modal share amounts to 9 %.These
results reward the efforts of the port, the inland
waterway operators and all the inland ports of the
Rhône-Saône axis which, with VNF, is multiplying
promotional initiatives, the enhancement of new
services and new products as part of Medlink Ports
and more recently the Committee of Ports.
The inland waterway asset is a strong point of
differentiation for the port of Marseille Fos compared
to other ports in the Southern range and likewise
in respect of the ports of the Northern range which
cannot offer this type of logistics for coveted markets
such as those of the Lyon region. An optimised inland
waterway must allow the port to strengthen its
privileged position in the markets of the regions that
are crossed such as Rhône-Alpes and Bourgogne.
Other services will be available, such as a fast food
outlet, toilets and shower facilities. A section will
be dedicated to vehicle checks (weighing station,
tachometers, etc.), which will be carried out by the
DREAL.
The launch of this operation was officially approved
on 11 December 2013 by the Executive Board of
the port of Marseille Fos which also opened up
the prospect of developing, in the medium term, a
multi-service area at the roundabout of la Fossette.
Port transit
Border controls and inspections
The port of Marseille Fos is preparing in collaboration
with the phytosanitary services, a PEC programme
(“EU Entry Point”) in the Eastern Docks. On 24
October 2013, the Executive Board validated the
principle of the creation of a phytosanitary inspection
area which will be geographically located close to
the current Border Inspection Post (BIP) former
hangar 23. The fraud services will also be part of this
measure through a joint agreement obtained by the
two State services.
In parallel, the port is examining the problem of
inspections by scanner with all of the major parties
concerned (carriers and customs) and it is also
committed to accompanying the operation of the
BIPs of the Western Docks.
—
Road connections
The traffic performance indicators of the port of Marseille Fos (KPI)
The identification of needs as
expressed by the professional road
transport federations has helped to
validate a proposed development of
a services area on the site of the Mât
de Ricca near the container facilities
of Port Synergy and Seayard. The
services provided in this so-called
quick stop area will allow free parking
during the day. The area will be closed
at night and parking will incur a fee.
The port of Marseille Fos and the promotional association, Via Marseille
Fos, in 2013 published indicators (half-year and annual) measuring
container traffic performance, KPIs (Key Performance Indicators). This
tool allows the efficiency of the services performed by the container
terminals of Marseille Fos to be put into perspective, in complete
transparency. The implementation of these indicators is the fruit
of a collective effort carried out in consultation with the various
professionals present in the port. The flow of port traffic is of key
importance for the carriers, cargo handling professionals and the
port authority alike. Measuring this collective performance has
become widespread and is now one of the determining factors
in the attractiveness of the port of Marseille Fos.
31
4
Port d’escales
et de services
Port of stopovers
and services
32
33
Avec ses deux bassins complémentaires, Marseille Fos relie plus de
With its two complementary dock areas, Marseille Fos has links to more
150 pays et près de 450 ports dans le monde, avec près de 56 compagnies
than 150 countries and nearly 450 ports in the world, with nearly 56 shipping
maritimes représentant environ 60 services directs réguliers. Situé au
companies offering approximately 60 regular direct services. Located in the
cœur de la région française la plus touristique, le port de Marseille Fos
heart of the French region that is the most visited by tourists, the Port of
est devenu en une décennie le 1er port de croisière de France.
Marseille Fos in one decade has become the leading cruise port of France.
Passagers
et croisières
34
L’année 2013 est marquée par un nouveau record
historique, plus de 2,6 millions de passagers ont
fréquenté le port de Marseille Fos. Ce segment présente
une croissance de 7 % (soit + 177 000 pax) grâce au
marché de la croisière très tonique.
Le trafic de lignes régulières est en recul de 6%, du fait
d’un nombre de passagers moindre principalement
à l’international (- 10 %, soit 49 900 passagers). La
concurrence de l’aérien explique en partie ce déclin, sur
l’international comme sur la Corse.
Le trafic Corse qui avait connu un début d’année
mitigé, affiche au final une baisse de 5 %, soit 53 500
passagers de moins qu’en 2012. Le port phocéen
desservant la Corse maintient difficilement le cap, sur
un marché marqué par une contraction du nombre de
voyageurs par voie maritime et une forte concurrence
du port voisin de Toulon (- 5 % environ sur l’ensemble
des ports français desservant la Corse et + 7 % sur les
aéroports). A noter l’ouverture de lignes aériennes low
cost ces deux dernières années, tout particulièrement
Brest, Nantes, Bordeaux ainsi que Strasbourg, Lille
ou Toulouse qui font reculer les trafics de bord à bord
depuis Marseille et Nice.
Le secteur croisière poursuit son essor affichant en
2013 une augmentation annuelle de 31 % (soit 276 600
croisiéristes de plus qu’en 2012). Les croisiéristes
représentant en 2013 45 % des voyageurs ayant transité
sur les quais du port, franchissent le seuil symbolique
du million de passagers. Le nombre de voyageurs de
tête de ligne est en augmentation de 17 % (+ 51 500
passagers) et celle de passagers en transit de 39 %
(+ 225 000 passagers). Cette dynamique va de pair avec
une tendance à la désaisonnalisation de l’activité et le
ciblage de nouvelles clientèles. Depuis juin 2013, des
mini-croisières sont proposées au départ de Marseille,
plus particulièrement adaptées aux “néo-croisiéristes”.
Les projets liés
à l’industrie
et à la croisière
La croisière, activité quasiment inexistante il y a vingt
ans, a dépassé en 2013 le cap du million de voyageurs.
Pour conforter le succès de ce marché qui bénéficie
pleinement à l’ensemble de l’aire régionale, le port
travaille sur plusieurs projets afin de relancer l’activité de réparation navale industrielle à Marseille. En
ce sens, les travaux de rénovation de la forme 10, plus
grande forme de réparation navale en Europe, ont
débuté en 2013. Le port de Marseille Fos crée ainsi un
pôle de réparation navale exceptionnel, parfaitement
adapté au marché de la croisière en Méditerranée.
L’exploitation de la cale sèche par le groupement
lauréat de la mise en concurrence Mariotti, San Giorgio
et sa filiale CNM, est prévue à horizon 2015.
Pour conforter le marché de la croisière, le port
prévoit d’élargir la passe Nord de la digue du Large
pour faciliter l’accès au port des navires de croisières de dernière génération avec un investissement de 35 millions d’euros.
Passengers
and cruises
2013 was marked by a new historical record, more
than 2.6 million passengers passed through the port
of Marseille Fos. This segment presents growth of
7 % (i.e. + 177,000 pax) thanks to the highly buoyant
cruise market.
The traffic of the regular shipping lines fell by 6%,
due mainly to fewer passenger travelling to and
from international destinations (- 10 %, or 49,900
passengers). Competition by air partly explains
this fall, both to international destinations and to
Corsica.
Corsican traffic which started the year poorly, finally
recorded a fall of 5 %, or 53,500 fewer passengers
than in 2012. The port of Marseille serving Corsica
found it difficult to keep to its course in a market
characterised by a decline in the number of
passengers travelling by sea and strong competition
from the neighbouring port of Toulon (approximately
- 5 % for all the French ports with services to Corsica
and + 7 % for the airports). Of note is the opening of
low cost airlines in the past two years, particularly
at Brest, Nantes, Bordeaux and Strasbourg, Lille or
Toulouse, causing a decline in the maritime traffic
from Marseille and Nice.
The cruise sector continued its fast expansion in
2013 with an annual increase of 31 % (or 276,600
cruise passengers more than in 2012). In 2013, cruise
passengers represented 45 % of travellers having
passed through the port, a number which crossed
the symbolic threshold of one million passengers.
The number of travellers using Marseille as their
port of departure was up 17 % (+ 51,500 passengers)
and that of passengers in transit by 39 %(+ 225,000
passengers). This movement goes hand in hand with
the trend to the deseasonalisation of the activity and
the targeting of new customers. Since June 2013,
mini-cruises have been offered from Marseille,
more particularly tailored to “neo-cruisers”.
35
The projects linked
to industry and to the
cruise business
Cruise lining, a virtually non-existent activity 20 years
ago, grew in 2013 to over one million passengers. To
bolster the success of this market which is highly beneficial for the whole region, the port is taking several
initiatives to boost industrial ship repairs in Marseille.
Working towards this, the renovation work of Dry Dock
10, the largest ship repair dry dock in Europe, began
in 2013. The port of Marseille Fos is thus creating an
exceptional centre for ship repairs, perfectly suited to
the cruise market in the Mediterranean. The operation
of the dry dock by the consortium awarded the competitive tender, Mariotti, San Giorgio and its subsidiary
NJC, is planned to start in 2015.
To bolster the cruise lining market, the port plans to
widen the northern channel of the Digue du Large to
facilitate access to the port of the latest generation
of cruise ships with an investment of E 35 M.
L’offre maritime
2013
The 2013 maritime
offering
L’année 2013 est marquée notamment par le
retour à Fos de deux services porte-conteneurs qui
enrichissent la palette d’offres maritimes de manière
significative : le service entre Fos et Israël, opéré
conjointement par Cosco et Zim, ainsi que le service
pendulaire Inde-Méditerranée-Amérique du Nord
Côte Est assuré par les armements Uasc et Hanjin.
L’arrivée de nouveaux armements est à souligner :
la compagnie maltaise Glen Hallen Shipping, la
compagnie italienne Med Cross Lines ainsi que la
compagnie danoise spécialisée dans le feedering
Unifeeder.
Bassins de Fos
Nouveaux
services directs
marseille fos
36
Bassins de Marseille
ALGERIE ¬ NOLIS
Agent Isamar ¬ 1ère escale en février
2013 du service conro hebdomadaire
assuré par 1 navire d’une capacité
de l’ordre de 500 Evp ¬ Rotation :
Marseille N Alger (48h) N Bejaïa
(72h) N Barcelone ou Gênes N
Marseille. Poste 44 Pinède Sud ¬
Acconier Socoman.
LIBYE ¬ GLEN HALLEN SHIPPING
Agent Medlines ¬ 1ère escale en
septembre 2013 d’un service roro
assuré tous les 15 jours par 1 navire
de 1200ml- Rotation : Marseille N El
Khoms (48h) N Gênes N Marseille
¬ Poste 50 Terminal Roulier Sud ¬
Acconier Marseille Manutention.
MEDITERRANEE ¬ MED CROSS LINES
Agent Worms ¬ 1ère escale le 22
novembre 2013 d’un service assuré
par le navire conro MXL Express
(capacité : 300 Evp/1 770 ml) tous
les 21 jours. Rotation : Marseille
N Livourne N Djen-Djen (3j) N
Misurata (5j) N Le Pirée (8j/14j) N
Derince (9j/13j) N Izmir (10j/12j) N
Alexandrie (14j/8j) N Misurata (imp.
6j) N Djen Djen (imp. 4j) N Sagunto
N Tarragone N Marseille ¬ Med
Europe Terminal ¬ Acconier Intramar.
ISRAEL ¬ ZIM-COSCO
Retour de service : suspendu en
octobre 2011 : 1ère escale le 16 avril
2013 du service porte-conteneurs
hebdomadaire assuré par 2 navires
de 700 Evp ¬ Rotation : Fos N Gênes
N Naples N Haïfa (7j/5j) N Ashdod
(8j/4j) N Fos ¬ Acconier : Seayard.
INDE/AMERIQUE DU NORD COTE EST
¬ UASC/HANJIN
retour de service : suspendu en
septembre 2009. 1ère escale le 24 juillet
2013 du service porte-conteneurs
hebdomadaire à destination de
l’Amérique Côte Est à l’export et de
l’Inde/Pakistan à l’import, assuré par
11 unités de 3 800 à 4 250 Evp. Rotation :
Fos N Barcelone N Valence N
Algeciras N New-York (14j) N Norfolk
(16j) N Savannah (18j) N Algeciras
N Valence N Gênes N Port Said N
Jeddah N Khor Fakkan (26j) N Dubaï/
Jebel Ali (25j) N Karachi /Port Qasim
(21j) N Nhava Sheva (18j) N Jeddah
(11j) N Port Said (7j) N La Spezia N
Gênes N Fos ¬ Acconier : Eurofos.
MEDITERRANEE ORIENTALE ¬ ARKAS
Agent Arkas France ¬ 1ère escale
le 30 septembre 2013 du service
porte-conteneurs assuré tous les
14 jours par 2 navires de 1 100 Evp.
Rotation : Fos N Cagliari (1j) N
Beyrouth (6j/15j) N Mersin (7j/14j)
N Iskenderun (8j/13j) N Lattaquie
(9j/12j) N Alexandrie (10j/11j) N
Tanger Med (15j/5j) N Valence N
Castellon N Barcelone N Fos ¬
Acconier : Eurofos.
FEEDER ESPAGNE ¬ UNIFEEDER
Agent Navitrans ¬ 1ère escale le
22 octobre 2013 du service porte-
—
conteneurs hebdomadaire assuré par
3 navires de 1300 à 1700 Evp. Rotation :
Fos N Valence (3j) N Algesiras
(4j/4j) N Barcelone (1j imp.) N Fos ¬
Acconier : Seayard.
Augmentations
de capacitÉ sur les
bassins ouest
Compagnie SEAGO LINE ¬
Groupe Maersk
Service “Mediterranean Sea” Maroc/
Egypte/Turquie/Israël : remplacement
des 3 porte-conteneurs de 1 800 Evp
par 3 unités de 2 200 Evp soit + 20 %
depuis le mois d’avril 2013.
Compagnies HAPAG LLOYD ¬
HAMBURG SUD
Service “Med Pacific Express” ¬
Amérique Côte Ouest : introduction
progressive des navires d’une capacité
de 2 700 Evp par des navires de
4 200 Evp à partir du mois d’août 2013.
Ce service compte désormais une flotte
totale de 11 unités dont 9 x 4 200 Evp et
2 x 2 700 Evp soit une augmentation de
capacité de l’ordre de 50 %.
Compagnies HAPAG LOYD ¬ NYK ¬
OOCL ¬ AP ¬ MOL/HYUNDAI
Service “G6 ¬ EUM Loop 8” ¬ Asie :
poursuite du renouvellement
progressif des navires d’une capacité
de 6 700 Evp par des navires de
8 000 Evp à 9 000 Evp. Ce service aligne
une flotte totale de 10 unités dont
1 x 6 700 Evp et 9 x 8 000 / 9 000 Evp
représentant une augmentation de
capacité d’environ 20 %.
2013 was marked in particular by the return to Fos
of two container services which significantly enrich
the range of maritime offerings: the service between
Fos and Israel, operated jointly by Cosco and Zim, as
well as the India-Mediterranean-East Coast North
America run, operated by the shipping lines Uasc
and Hanjin.
The arrival of new shipping lines should also be
highlighted, such as the Maltese company Glen
Hallen Shipping, the Italian company Med Cross
Lines and the Danish company specialising in feedering Unifeeder.
—
Fos Docks
MARSEILLE FOS
NEW DIRECT
SERVICES
Marseille Docks
ALGERIA ¬ NOLIS
Agent Isamar ¬ 1st stopover in
February 2013 of the weekly conro
service provided by 1 vessel with a
capacity of around 500 teus ¬ Round
trip: Marseille N Algiers (48h) N
Bejaia (72h) N Barcelona or Genoa N
Marseille. Berth 44 Pine Pinède Sud ¬
Consignor Socoman.
LIBYA– GLEN HALLEN SHIPPING
Agent Medlines ¬ 1st stopover in
September 2013 of a roro service
provided every 2 weeks by 1 vessel of
1200m- Round trip: Marseille N El
Khoms (48h) N Genoa N Marseille ¬
Berth 50 Southern RoRo Terminal ¬
Consignor Marseille Manutention.
MEDITERRANEAN ¬ MED CROSS LINES
Agent Worms ¬ 1st stopover 22
November 2013 of a service provided
by the conro vessel MXL Express
(capacity: 300 teus/1 770 m) every 21
days ¬ Round trip: Marseille N Livorno
N Djen-Djen (3d) N Misurata (5d) N
Piraeus (8d/14d) N Derince (9d/13d)
N Izmir (10d/12d) N Alexandria
(14d/8d) N Misurata (imp. 6d) N
Djen Djen (imp. 4d) N Sagunto N
Tarragona N Marseille ¬ Med Europe
Terminal ¬ Consignor Intramar.
ISRAEL ¬ ZIM-COSCO
Return of service: suspended in
October 2011: 1st stopover on 16 April
2011of the weekly container ship
service operated by 2 vessels of 700
teus ¬ Round trip: Fos N Genoa N
Naples N Haifa (7d/5d) N Ashdod
(8d/4d) N Fos ¬ Consignor: Seayard.
INDIA/EAST COAST NORTH AMERICA
– UASC/HANJIN
Return of service: suspended in
September 2009. 1st stopover on 24
July 2013 of the weekly container ship
service to the East Coast of America
for exports and from India/Pakistan
for imports, provided by 11 3800 to
4250 teus vessels. Round trip: Fos N
Barcelona N Valencia N Algeciras
N New-York (14d) N Norfolk (16d)
N Savannah (18d) N Algeciras N
Valencia N Genoa N Port Said N
Jeddah N Khor Fakkan (26d) N
Dubai/Jebel Ali (25d) N Karachi /Port
Qasim (21d) N Nhava Sheva (18d) N
Jeddah (11d) N Port Said (7d) N La
Spezia N Genoa N Fos ¬ Consignor:
Eurofos.
EASTERN MEDITERRANEAN ¬ ARKAS
Agent Arkas France ¬ 1st stopover
on 30 September 2013 of the service
container operated every 14 days by
2 vessels of 1100 teus ¬ Round trip:
Fos N Cagliari (1d) N Beirut (6d/15d)
N Mersin (7d/14d) N Iskenderun
(8d/13d)->Lattakia (9d/12d) N
Alexandria (10d/11d) N Tangier Med
(15d/ 5d) N Valencia N Castellon
N Barcelona N Fos ¬ Consignor:
Eurofos.
FEEDER SPAIN – UNIFEEDER
Agent Navitrans ¬ 1st stopover on 22
October 2013 of the service container operated weekly by 3 vessels of
1 300 to 1 700 teus ¬ Round trip: Fos
N Valencia (3d) N Algeciras (4d/4d)
N Barcelona (1d imp.) N Fos ¬
Consignor: Seayard.
37
INCREASES IN CAPACITY
IN THE WESTERN DOCKS
Company SEAGO LINE ¬
Group Maersk
Service “Mediterranean Sea”
Morocco/Egypt/Turkey/Israel:
replacement of 3 container ships of
1 800 teus by 3 vessels of 2 200 teus
i.e.+ 20 % since April 2013.
Companies HAPAG LLOYD ¬
HAMBURG SUD
Service “Med Pacific Express” ¬ West
Coast America: gradual replacement
of vessels with a capacity of 2 700 teus
by vessels of 4 200 teus from August
2013. This service now has a total fleet
of 11 vessels including 9 x 4 200 teus and
2 x 2 700 teus i.e. a capacity increase of
around 50 %.
Companies HAPAG LOYD ¬ NYK ¬
OOCL ¬ AP ¬ MOL/HYUNDAI
Service “G6 ¬ EUM Loop 8” ¬ Asia:
continuation of the progressive
renewal of vessels of a capacity of
6 700 teus by vessels of 8 000 teus
to 9000 teus. This service now has
a total fleet of 10 vessels including
1 x 6 700 teus and 9 x 8 000/9 000 teus
i.e. a capacity increase of around 20 %.
5
un port au
service de son
territoire
a port serving
its local area
38
39
La façade littorale marseillaise est depuis 10 ans au cœur
undergoing major renewal which was especially visible
et mesurable au cours de l’année 2013. Les projets ville-port innovants,
and measurable. The innovative city-port projects such as les
tels que les Terrasses du Port (ouverture mai 2014) ou l’utilisation
Terrasses du Port (opening in May 2014) or the temporary use
temporaire du Hangar J1 à la Joliette, ont pris leur place dans
of the Hangar J1 at the Joliette in 2013 found their place in this
le territoire en mutation. Dans le cadre de ces projets, la mission
area undergoing change. The mission of the port as a developper
du port en tant qu’aménageur prend tout son sens, il aménage
takes on its full meaning. The port is developing and enhancing its
et valorise son espace et préserve son patrimoine.
space, preserving at the same time its heritage.
Le projet ville-port
couronné de succès
pendant MP2013
40
The coastline of Marseille has for the past 10 years been
d’un renouvellement majeur qui aura été particulièrement visible
En 2013, le port de Marseille Fos a participé au projet
de “Marseille-Provence 2013 Capitale européenne
de la culture” à travers diverses opérations
emblématiques telles la rénovation du hangar J1
(5 M€ de travaux réalisés par le port) en vue de son
utilisation par l’association MP2013 pour l’année de
la culture ou la mise en sécurité de la partie Sud de
la digue du Large en vue de son ouverture au public
par l’association (plus de 1 M€ de travaux réalisés).
Cette association a occupé, à titre gracieux, le niveau
supérieur du hangar J1 en 2013 pour organiser en
ce lieu des manifestations et expositions. Le second
étage du J1 rénové et aménagé en 2012, a accueilli
des expositions ouvertes au public, tandis que sous cet
étage fonctionnait la gare des ferries pour le Maghreb.
Environ 300 000 personnes ont fréquenté le J1 lors de
son ouverture au public en 2013. Pour faire suite à cette
occupation, le port a lancé un appel à la concurrence
en vue de la sélection de projets pour l’occupation du
bâtiment et pour une délégation de service public pour
l’exploitation du plan d’eau pour la grande plaisance.
Les Terrasses du Port, qui se construisent depuis
2010, ont rendu tangible cette double fonction du
foncier avec plus de 50 000 m2 de commerces et des
restaurants en surplomb de la mer, par-dessus le
port et ses activités. Le centre commercial reliant mer
et boulevard du littoral sera inauguré en mai 2014,
fruit de 10 ans de travail entre le port et les acteurs
du projet. De tels projets innovants servent les
développements du port et l’attractivité du territoire.
En s’ouvrant à la ville et à certaines activités
urbaines, sans obérer ses capacités d’activités au
sol, le port assure sa fonction d’aménageur de ses
espaces. Il dégage aussi des nouvelles recettes de
location en sursol.
L’œuvre de Kader Attia “Les Terrasses”, installée
lors de l’été 2013 sur la partie dite digue Sainte-Marie
à l’entrée historique du port de plaisance (Vieux-Port) et
du port de commerce (bassins Est), a constitué une des
commandes publiques majeures de MP2013. Le projet
a été soutenu et facilité par le port phocéen. L’ouverture
au public du Sud de la digue du Large par l’association
MP2013 pour la découverte de l’œuvre de Kader Attia
a permis d’accueillir 40 000 visiteurs entre fin mai et
fin septembre. Dans le cadre des Ateliers de l’Euro
Méditerranée, mis en œuvre par MP2013, le port a
accueilli en résidence l’artiste Zineb Sedira qui a produit
la vidéo “Transmettre en abyme” témoignant du temps
accumulé dans une collection d’un siècle d’images
portuaires et une série d’images d’auteur effectuées
dans le silo à sucre situé sur le port de Marseille.
L’ouverture du site “Yes We Camp” à l’Estaque sur
le quai de la Lave, situé sur le domaine portuaire, a
donné lieu à 12 000 visites et 3 000 nuitées entre juin
et août 2013.
Enfin, dans le cadre du concours Mémoire des
Ports de Méditerranée, l’exposition portant sur le
destin géostratégique du Golfe de Fos, réalisée
par le port de Marseille Fos, a occupé le hall de la
CCIMP pendant quatre mois. Elle a été visitée par
plus de 10 000 personnes.
The city-port project,
a great success in 2013
marked as “Marseille
capital of culture”
In 2013, the port of Marseille Fos participated in the
“Marseille-Provence 2013 European Capital of culture”
project through various iconic operations such as the
renovation of the J1 hangar (€ 5 m of work carried out
by the port) for its use by the MP2013 association for
the year of culture or making secure the Southern part
of the seawall to enable it to be opened to the public
by the association (more than € 1 m of work completed). This association occupied the upper level of the
J1 hangar in 2013 free of charge, to organise events
and exhibitions at this venue. The second floor of the
J1, renovated and fitted out in 2012, hosted exhibitions
open to the public, while under this floor, the ferry
terminal for destinations in the Maghreb continued to
operate. Around 300,000 people attended the J1 when
it was opened to the public in 2013. To follow on from
this occupation, the port launched a competitive tender
for the purpose of selecting projects for the occupation
of the building and for using the body of water for large
yachts under a contracted-out public service.
The “Terrasses du Port”, whose construction began
in 2010, have made this dual function of the property assets tangible, with more than 50 000m2 of shops
and restaurants overlooking the sea, above the port
and its activities. The shopping center linking the sea
to the coastal boulevard will be inaugurated on May
2014 and will be the fruit of 10 years’ work between
the port and the project stakeholders. Such innovative
projects serve the port’s developments and enhance
the attractiveness of the local area. By opening up to
the city and to certain urban activities, without placing
a burden on its capacity to organise activities on the
ground, the port is fulfilling its function as a developer
of its spaces. It also obtains new revenues from renting
out the spaces above the port facilities.
A work of Kader Attia “Les Terrasses” installed during
the summer of 2013 on the seawall of the port, on the
part called the Digue Sainte-Marie at the historical
entrance of the marina (Vieux-Port) and the commercial port (eastern harbours) was one of the major public
orders of MP2013. The project was supported and facilitated by the port of Marseille. The opening to the public
of the South of the seawall by the association MP2013 to
discover the work of Kader Attia, allowed 40,000 people
between late May and late September to visit the work.
As part of the Euro Méditerranée Workshops organised by MP2013, the port hosted in residence the artist
Zineb Sedira who produced the video, “Transmettre en
Abyme” (transmit in the abyss) witnessing the passage
of time in a collection of a century of photographs of the
port and a series of personal photographs taken in the
sugar silo located in the port of Marseille.
The opening of the “Yes We Camp” site at l’Estaque
on the la Lave dock resulted in 12,000 visits and 3,000
overnight stays between June and August 2013.
Finally, as part of the Memory of Mediterranean
Ports contest, the exhibition regarding the
geostrategic future of the Gulf of Fos produced by
the port of Marseille Fos occupied the lobby of the
41
Charte Ville-Port
42
Négociée en 2012 à l’initiative du préfet de région,
la Charte Ville-Port a été signée le 28 juin 2013
par les membres “fondateurs” - l’Etat, le port de
Marseille Fos, l’Etablissement Public d’Aménagement
Euroméditerranée (EPAEM), la ville de Marseille, la
Communauté urbaine Marseille Provence Métropole,
le Conseil général des Bouches-du-Rhône, le
Conseil régional Provence-Alpes-Côtes d’Azur et la
Chambre de Commerce et d’Industrie de Marseille
Provence. Les signataires défendent la même vision,
le port s’ouvrant à la ville et le territoire soutenant le
développement du port et de ses activités. La vocation
industrielle et commerciale des bassins portuaires est
réaffirmée dans un projet de développement territorial
de long terme et autour de trois secteurs ville-port.
Le premier comité de pilotage de la Charte Ville-Port
s’est tenu en octobre sous la présidence du préfet
de région. Ce dernier a confirmé la gouvernance de
la charte et engagé plusieurs réflexions en mode
groupes de travail. Les différents chantiers de la
Charte Ville-Port se sont mis en place en 2013.
Les mutations d’espaces reposent sur les projets
de regroupement des terminaux Corse entre Arenc
et le quai du Maroc à la Joliette et des terminaux
passagers internationaux autour du Cap Janet dont
les projets ont été affinés au cours de l’année 2013
(analyse de la valeur en vue de l’adaptation des quais
et des accès nautiques aux évolutions des navires et
trajectographie), notamment avec les acteurs de la
place portuaire. Ce travail se poursuit en 2014 avec
le déroulement d’une vaste étude de programmation
des terminaux rouliers et passagers. Afin de nourrir
les réflexions le port a engagé dès 2013 des études
prospectives sur les évolutions de l’interface villeport. Une consultation a été lancée par l’EPAEM et le
port pour réaliser une étude urbaine sur le secteur
de la grande Joliette (d’Arenc au J4). L’objectif est
de tester, dans la logique de la Charte Ville-Port,
les hypothèses de densification préconisées dans le
rapport Cousquer (200 000 m2 à créer au sud d’Arenc).
Il s’agit de réflexions prospectives proposant des
projections à l’issue des adaptations envisagées par
le port pour regrouper les terminaux Corse entre
Arenc et le quai du Maroc et les terminaux passagers
internationaux autour du Cap Janet.
Par ailleurs, le port a signé une convention avec
l’Agence d’urbanisme de l’Agglomération Marseillaise
(AGAM) en vue de mener un programme d’étude
mutualisé sur les portes et lisières du port avec une
attention particulière sur le secteur du port industriel
(section centrale de la Charte Ville-Port). Ce travail
est fait en partenariat avec la ville de Marseille et
Marseille Provence Métropole (MPM). Lancée en fin
d’année 2013 l’étude sera disponible mi 2014.
Développement durable
En 2013, les équipes responsables de la politique de
développement durable du port ont été particulièrement mobilisées pour la production des études réglementaires liées aux importants projets portuaires que
sont le terminal méthanier Fos Faster et l’élargissement de la passe Nord. D’autres dossiers ont également été traités comme le renouvellement des autorisations de dragage dans les bassins Est, la gestion du
barrage anti-sel dans le contexte sensible de gestion
hydraulique du bassin versant du delta du Rhône. Ces
dossiers ont été abordés avec le souci d’une intégration en amont des principes de développement durable.
Ainsi, la conception du projet Fos Faster a intégré la
préoccupation majeure d’une optimisation de la gestion
des matériaux de dragage et mis au point la réutilisation
d’une grande partie des matériaux en vue du préchargement de la plateforme de Fos 4XL. Le projet d’élargissement de la passe Nord tient compte des avancées
en éco-conception développées par le programme Girel
et comprend des dispositifs permettant de donner des
fonctions écologiques marines aux nouveaux ouvrages
maritimes. Toujours dans le domaine réglementaire,
pour la première fois en 2013, le bilan des gaz à effets
de serre et un plan d’actions de réduction des émissions
de l’établissement ont été élaborés, ce qui permettra de
piloter les actions à engager dans les trois ans à venir.
Le deuxième plan de gestion a été lancé avec
comme principales actions :
•le commissionnement des gardes pour les modules
chasse et pêche ;
•le renforcement de la formation continue sur site
en compagnonnage ;
•la consolidation des relations avec les équipes de
gestionnaires voisins ;
•la mise en place d’une base de données pour le traitement des données naturalistes ;
•l’élaboration d’un plan de gestion piscicole et astacicole de l’étang du Landre ;
Chamber of Commerce for 4 months. It was visited
by more than 10,000 people.
port to bring together the Corsica terminals between
Arenc and the Maroc wharf and the international
passenger terminals around Cap Janet.
City-Port Charter
In addition, the port has signed a convention with the
Urban Planning Agency of the Marseille Conurbation
(AGAM) in order to carry out a shared study on the
entrances to and peripheral areas of the port with a
particular focus on the industrial port sector (central
section of the City-Port Charter). This work is being
undertaken in partnership with the City of Marseille
and Marseille Provence Métropole (MPM). Launched
at the end of 2013 the study will be available mid 2014.
Negotiated in 2012 at the initiative of the Regional
Prefect, the City-Port Charter was signed on 28 June
2013 by the “founder” members - the State, the
port of Marseille Fos, the Euroméditerranée Urban
Development Agency (EPAEM), the City of Marseille,
the Marseille Provence Métropole Urban Community
(CU MPM), the Department Council of Bouches du
Rhône (CG BDR), the Regional Council Provence
Alpes Cotes d’Azur (CR PACA) and the Chamber
of Commerce and Industry of Marseille Provence
(CCIMP). The Signatories of the Charter defend the
same vision of the future of the Port in the City with
the Port developing links with the City and the local
area supporting the development of the port and
its activities. The industrial and commercial role of
the docks is reaffirmed in a long-term territorial
development project around three city-port sectors.
The first Steering Committee of the City-Port Charter
was held in October under the chairmanship of the
Regional Prefect. It confirmed the governance of the
charter and initiated various think-tanks organised
into working groups. The various projects of the CityPort Charter were set up in 2013. These changes to
the areas are based on the projects for grouping the
Corsica terminals between Arenc and the Maroc
wharf with la Joliette and the international passenger
terminals around Cap Janet. These projects were
further refined in 2013 (analysis of the value for the
purpose of adapting the wharves and nautical accesses
to the developments in vessels and trajectography),
particularly with the stakeholders of the port
community. This work is continuing in 2014 with the
conduct of an extensive planning and specification
study of the RoRo and passenger terminals.
In order to provide additional input into the preliminary
planning, in 2013 the port began studies and futureoriented thinking on the developments of the CityPort interface.
A tender was launched by the EPAEM and the port to
carry out an urban study on the sector of the grande
Joliette (from Arenc to the J4 area). The objective
is to test out, in line with the logic of the City-Port
Charter, the densification hypotheses advocated by the
Cousquer Report (200 000 m² to be created to the south
of Arenc). These are future-oriented reflections offering
projections subsequent to the changes planned by the
Sustainable Development
In 2013, the teams responsible for the port’s
sustainable development policy were particularly
mobilised for the production of the regulatory studies
linked to the major port projects of the Fos Faster LNG
terminal and the enlargement of the North channel.
Other issues have also been dealt with such as the
renewal of the dredging authorisations in the Eastern
Docks, the management of the anti-salt dam within
the sensitive context of the hydraulic management of
the Rhone delta catchment basin. These issues were
addressed with a concern to integrate from the very
beginning the principles of sustainable development.
Thus, the design of the Fos Faster project has included
the major concern of optimising the management of
dredged materials and includes the reuse of a large
part of the materials to be used for preloading the Fos
4XL platform. The enlargement project of the North
channel takes into account advances in eco-design
developed by the Girel programme and includes
mechanisms to provide ecological marine functions
to the new marine structures. Still in the regulatory
field, for the first time in 2013, a greenhouse gas
assessment and an action plan to reduce emissions by
the port were developed. It will provide a framework
for the actions to be undertaken in the next three years.
The second management plan was launched with
the following actions:
•the appointment of inspectors for the hunting and
fishing modules;
43
•la mise au point d’un projet de dépollution et
de restauration écologique d’un ancien site
d’entraînement de lutte incendie, dans le cadre de
la Stratégie Nationale pour la Biodiversité.
Par ailleurs, des déclinaisons spécifiques de la
prise en compte des enjeux environnementaux se
sont concrétisées par l’établissement de protocoles
portant sur :
Dans le cadre du programme Girel (Gestion des
Infrastructures pour la Restauration Ecologique du
Littoral), toutes les dispositions et études ont été
menées pour préparer l’année 2014 qui verra l’installation de démonstrateurs dans les bassins de
Marseille et de Fos permettant de vérifier l’efficacité
écologique des concepts développés afin de faciliter la vie marine dans le contexte particulier de ces
espaces entièrement artificiels :
•l’entretien des roubines de la ZIP en vue de respecter
le calendrier biologique des espèces en présence ;
•l’acceptabilité de matériaux en vue de réutiliser
des terres acheminées par voie d’eau pour des
opérations de remblaiement (près de 200 000 m3
ont été déposés sur les terrains de Distriport en
provenance de travaux de recalibrage du canal du
Rhône à Sète).
•études réglementaires, de conception et montage
financier ;
•tests de prototypes ;
•caractérisation des milieux marins artificiels sur
les ouvrages et dans les bassins portuaires ;
•construction et mise en service d’une nurserie
dans la vigie Sainte-Marie ;
•pêches expérimentales de post larves.
Cette même année, le port a renforcé son ancrage
territorial par diverses actions :
44
•l’adhésion au contrat de canal du Comtat à la mer ;
•la signature du contrat d’Etang de Berre ;
•la participation aux réflexions de préfiguration
du futur contrat de baie de la rade de Marseille ;
•la poursuite de ses actions de suivi et de gestion de la
nappe de la Crau, en coopération avec le Symcrau ;
•la participation aux travaux du plan d’action pour
le milieu marin en Méditerranée.
Enfin, dans le cadre de sa politique de conservation de la biodiversité, le principe d’un protocole de
coopération avec le Conservatoire de l’espace littoral
et des rivages lacustres a été validé. Il vise à réserver
et financer de façon anticipée les terrains à acquérir, pour obtenir les dérogations à l’interdiction de
destruction d’espèces protégées inhérentes aux
projets figurant dans le projet stratégique 2014-2018.
Les démarches en vue d’une amélioration de la
durabilité des infrastructures portuaires et des
zones industrielles visent en premier lieu une
diminution de l’impact sur le climat des différents
modes de desserte de son hinterland. En 2013, le
port a poursuivi les études relatives à une connexion
fluviale directe du pôle conteneurs de la ZIP ; ces
démarches reposent aussi désormais sur une indispensable intégration des principes de l’écologie
industrielle : le port a adhéré en 2013 à son Institut.
Par ailleurs, elles relèvent toujours d’un investissement en recherche et développement.
Dans la continuité du programme européen
Climeport, le port de Marseille Fos est devenu
partenaire du projet Greenberth dont l’objectif est
la recherche de l’efficacité énergétique dans les
opérations portuaires bord à quai. Ce programme
a été lancé en janvier pour une durée de 30 mois.
Il vise la promotion de solutions telles que l’utilisation de combustibles propres ou des énergies renouvelables qui réduisent l’impact environnemental des
opérations logistiques et portuaires.
Concernant l’enjeu très structurant de la sécurité
industrielle de la zone portuaire, l’Institut National
de l’Environnement Industriel et des Risques
(Ineris) a mené, dans le cadre d’une mission
confiée par le port, un important travail de refonte
des principes d’organisation en matière de gestion
des risques afin de préserver l’aménageabilité de la
zone portuaire et d’éviter un gaspillage et un mitage
de l’espace. Une des dispositions qui découle de cet
axe de travail est la prédéfinition d’une plateforme
industrielle sur le secteur Caban Sud-Tonkin.
Ce projet consiste notamment en :
•l’amélioration de la compétitivité des unités existantes par la mutualisation des services et les
fournitures d’utilités en application des principes
de l’écologie industrielle ;
•l’amélioration de la performance énergétique par
le développement de synergies entre acteurs de
la plateforme, basées sur l’échange de calories/
frigories ;
•the strengthening of on-site in-service training under
an apprenticeship scheme;
•the consolidation of relations with the teams of
neighbouring managing bodies;
•the establishment of a database for processing
naturalist data;
•the development of a fish and prawn hatchery
management plan for the Etang du Landré;
•the development of a project to clean up and
ecologically restore a former fire fighting training site,
adopted as part of the National Biodiversity Strategy.
Moreover, specific arrangements for taking into
account environmental issues have been realised by
the establishment of protocols regarding:
•the maintenance of the roubines (small waterways)
of the Fos-sur-Mer Industrial Port Area to respect
the biological calendar of the species that are
found in them;
•the acceptability of materials conveyed on
waterways intended to be reused for backfilling
operations (nearly 200,000 m3 have been deposited
on Distriport land stemming from resizing work
on the Rhône to Sète canal).
In the same year, the port strengthened its links
to the local area by:
•joining the contract for a canal from le Comtat to
the sea;
•signing the Etang de Berre contract;
•participating in the groundwork of the future
Marseille bay contract;
•continuing its actions for monitoring and managing
the Crau aquifer, in cooperation with the Symcrau;
•taking part in the work for the action plan for the
marine environment in the Mediterranean.
Finally, as part of its policy for the conservation of
biodiversity, the principle of a protocol of cooperation with
the conservatoire du littoral (French coastal protection
agency) has been validated. It is intended to reserve
and finance in advance the land that will be necessary
to acquire to obtain the derogations prohibiting the
destruction of protected species inherent in the projects
contained in the 2014-2018 strategic project.
The measures aimed at improving the sustainability of
the port infrastructure and industrial areas are designed
primarily to attenuate the impact on the climate of the
various modes of transport serving its hinterland. In
2013, the port continued its studies relating to a direct
river connection to the container centre of the Fos-surMer Industrial Port Area. But these approaches are
also now based on an indispensable integration of the
principles of industrial ecology: in 2013 the port joined
its Institute. Moreover, they still require investment in
research and development.
As part of the Girel programme (management of
infrastructures for coastline ecological rehabilitation),
all the measures and studies have been carried out
to prepare for 2014 which will see the installation
of demonstrators in the Marseille and Fos docks
enabling verification to be made of the environmental
efficiency of the concepts developed to encourage
marine life in the particular context of these entirely
artificial areas:
•regulatory studies, design studies and financial
structuring studies;
•tests of prototypes;
•characterisation of artificial marine environments
on the structures and in the docks;
•construction and opening of a nursery in the vigie
Sainte-Marie;
• experimental fishing of post larvae.
Following on from the Climeport European
programme, the port of Marseille Fos has become a
partner in the Greenberth project which is researching
energy efficiency in wharfside port operations. This
programme was launched in January for a 30-month
period. It aims to promote solutions such as using
clean fuels or renewable energies that reduce the
environmental impact of logistics and port operations.
Regarding the highly structural issue of the
industrial safety of the port area, the INERIS
(national competence center for industrial safety and
environmental protection), in a mission entrusted to it
by the port, has carried out extensive work overhauling
the organisational principles in relation to risk
management in order to preserve the development
potential of the port area and to avoid wastage of
the space and the development of sprawl. One of the
results of the work focus is the predefinition of an
industrial platform in the Caban Sud–Tonkin sector.
This project, in particular, involves:
•the improvement of the competitiveness of the
existing units by the pooling of the services
45
•l’application des orientations en matière de gouvernance des plateformes économiques soumises au
Plan de Prévention des Risques Technlogiques
(PPRT) ;
•l’aménagement au sein de cette plateforme d’un
site expérimental de 12 ha, dédié à l’accueil de
pilotes pré industriels.
Enfin, le port a poursuivi ses engagements en
faveur du développement des énergies renouvelables avec le lancement d’un appel à projet pour
l’implantation de panneaux photovoltaïques sur
la digue de protection du canal du Rhône à Fos,
représentant un productible prévisionnel de l’ordre
de 9 MWh. Il a maintenu son soutien au développement de l’éolien off-shore en facilitant l’installation
d’un prototype d’éolienne à axe vertical en darse
1 et la préfiguration d’un pôle industriel intégré, à
forte valeur ajoutée, dédié aux énergies marines.
Le portage d’autres projets exemplaires, comme le
branchement électrique des navires ou l’installation
de panneaux photovoltaïques en toiture de hangars
à Marseille, a également été maintenu.
46
La concertation continue
•lancer et concrétiser les 4 chantiers gagnantsgagnants identifiés : numéro vert, systèmes de
déplacements innovants, tourisme environnemental
et industriel, crèches interentreprises ;
•réactiver l’idée du pacte de concertation émise lors
du débat public sur Fos 2XL et produire une charte
de concertation ;
•ouvrir les groupes de travail du Conseil de
Développement aux participants à la concertation
continue et échanger, à cette occasion, sur les sujets
qui font débat ou les sujets à creuser relevés dans
les groupes thématiques ;
•tenir compte de la concertation continue dans l’élaboration du projet stratégique 2014-2018 du port.
L’année 2013 aura également été une année
importante pour les bassins Ouest avec deux opérateurs qui ont réussi leurs démarches de concertation respectives :
•ELENGY (GDF-Suez) et son projet de doublement
des capacités du terminal méthanier de Fos Cavaou
(projet CapMax) ;
•EDF Energies Nouvelles et son projet de parc pilote
éolien flottant dans le golfe de Fos (projet Provence
Grand Large).
Finally, the port has continued to honour its
commitments in favour of the development of
renewable energies with the launch of a call for
tenders for the establishment of photovoltaic panels
on the protective wall of the Rhône canal at Fos with
a yield forecast of around 9 MWh. It has maintained its
support for the development of off-shore wind energy
by facilitating the installation of a prototype vertical
axis wind turbine in dock 1 and the groundwork for an
integrated industrial centre, with high value-added,
dedicated to marine energy. The backing of other
exemplary projects such as the electrical connection
to ships or the installation of photovoltaic panels on the
hangar roofs in Marseille has also been maintained.
2013 aura permis de valoriser l’image du port et de
montrer tout l’intérêt de l’action de concertation continue grâce notamment aux événements liés au 50e
anniversaire de la ZIP.
Le port de Marseille Fos s’est radicalement ouvert sur
son territoire ces dernières années. Le port a su renouer
—
et développer le dialogue avec son territoire et les
hommes qui y vivent et y travaillent. La concertation
continue mise en œuvre depuis 2011 à l’Ouest du
La perception du port en région PACA
territoire portuaire (et la Charte Ville-Port à l’Est)
Depuis près de huit ans, le port de Marseille Fos
témoigne de cette nouvelle approche. L’année 2013
fait réaliser une étude afin d’évaluer son image et analyser
aura été un tournant important pour la démarche
la perception de l’établissement par la population locale.
de concertation continue sur les bassins Ouest, car
Sur un échantillonnage de près de 500 personnes, l’année
les acteurs du territoire ont manifesté dès le début
2013 montre que les efforts entrepris par le port pour
s’ouvrir à son territoire et à ses habitants ont portés leurs
une volonté forte d’aller plus loin, en élargissant la
fruits grâce notamment à MP2013 et les célébrations
concertation à d’autres acteurs, en travaillant sur
du 50e anniversaire de la zone industrialo portuaire de
des sujets concrets et en discutant avec bienveilFos-sur-Mer (FOS50). 64 % des interrogés pensent
lance des sujets faisant débat. Il s’agissait en effet
que le port s’ouvre d’avantage à la population (pour
de ne pas se disperser ni perdre de vue l’ambition
mémoire ils étaient 43 % en 2007) et 71 % ont
commune de “mieux vivre et travailler sur la ZIP
une image positive de l’établissement contre 52 %
grâce à une concertation exemplaire et reconnue.”
en 2008. C’est le meilleur résultat jamais atteint
Pour répondre à cette énergie du territoire, le port de Marseille Fos et le Conseil de
Développement ont initié quatre axes de travail :
and the supplies of utilities in application of the
principles of industrial ecology;
•the improvement in energy performance through
the development of synergies between the actors
of the platform, based on the exchange of calories/
negative calories;
•the application of the guidelines for the
governance of the economic platforms subject to
technological risk prevention plans (PPRT);
•the development within this platform of an
experimental 12 ha site, dedicated to receiving
pre-industrial pilots.
depuis le lancement de ce sondage. Enfin, comme
les années précédentes, 91 % des sondés estiment
que le port de Marseille Fos joue un rôle important
dans l’activité économique régionale.
Continuous consultation
Industrial Port Area (ZIP) thanks to exemplary and
recognised consultation.”
To respond to this energy shown by the local
area, the port of Marseille Fos and the Development
Council have initiated work in four areas:
•launch and implement the 4 identified win-win
projects: green number, innovative local transport
systems, environmental and industrial tourism and
an inter-company creche;
•reactivate the idea of a consultation pact stemming
from the public debate on Fos 2XL and produce a
consultation charter;
•open up the working groups of the Development
Council to the participants of the continuous
consultation and exchange points of view, on this
occasion, on the issues provoking disagreement or
the issues which need further study as identified
by the thematic groups;
•take into account continuous consultation in
preparing the Port’s 2014 – 2018 strategic project.
2013 will have also been an important year for the
Western Docks with two operators which have been
successful in their respective consultation procedures:
•ELENGY (GDF-Suez) and its project of doubling
the capacity of the LNG terminal of Fos Cavaou
(CapMax project);
•EDF Energies Nouvelles and its project of a pilot
floating wind farm in the Gulf of Fos (Provence
Grand Large project).
The port of Marseille Fos has opened up radically to
—
its surrounding area in recent years. The port has
been able to renew and develop a dialogue with its
local area and the inhabitants. The continuous
consultation implemented since 2011 to the West
Perception of the port in the PACA Region
of the port area (and the City-Port Charter to the
For each of the past eight years, the port of Marseille Fos has ordered
a study to assess its image and analyze the perception local people
East) bears witness to this new approach. 2013
have of it. In a sample of nearly 500 people, 2013 year shows that
will have been an important turning point for the
the efforts made by the port facility to open up to its region and its
continuous consultation process for Western
inhabitants have visibly borne fruit due to the MP2013 European
Docks area since the local area’s stakeholders
Capital of Culture and the celebrations of the 50th anniversary
made clear their desire from the beginning
of the industrial port area of Fos (FOS 50). 64 % of respondents
to go further, by extending the consultation to
interviewed stated that the port is becoming more open to local
other stakeholders, by working on concrete
people (by comparison, they were only 43 % in 2007) and 71 % of
topics and by discussing areas of disagreement
the people interviewed now have a positive image of the Port
in a positive spirit. Indeed, the aim was not to
of Marseille Fos against 52 % in 2008. Finally, as in previous
disperse or lose sight of the common ambition
years, 91 % of respondents felt that the port of Marseille Fos
of “living and working better in the Fos-sur-Mer
plays an important role in the regional economic activity.
47
6
LES HOMMES
AU CŒUR DES
PROJETS
PEOPLE
AT THE HEART OF
THE PROJECTS
48
49
The Port of Marseille Fos,
Le port de Marseille Fos, acteur
an essential economic player
économique incontournable
of the Provence Alpes Côte
dans la Région Provence-
d’Azur Region, is continuing its
Alpes-Côte d’Azur, poursuit
development by establishing its
son développement par la
new representative institutions.
mise en place de ses nouvelles
The port is committed to attracting
institutions représentatives. Le
port s’attache à attirer et valoriser
les talents au sein de l’entreprise
par le déploiement d’un important
dispositif de formations individuelles
and promoting talent within the
enterprise by deploying
a significant training programme
both, internal and external,
tailored to each person.
internes comme externes.
La formation
50
Relations sociales
et humaines
L’année 2013 a vu la mise en place des institutions
représentatives du personnel : comité d’entreprise,
délégués du personnel, Comité d’Hygiène, de Sécurité
et des Conditions de Travail (CHSCT).
En 2013, l’effectif de l’établissement portuaire s’établit
à 1086. La structure des catégories professionnelles
du port phocéen, qui avait été sensiblement modifiée
par la réforme portuaire, est stabilisée en 2013 dans
les proportions suivantes : le personnel ouvrier et
administratif constitue un quart de l’effectif total (257
personnes), les maîtrises (niveaux 1 et 2) représentent
44 % (472 personnes), les maîtrises supérieures 15 %
(161 personnes) et les cadres et directeurs 18 % (195
personnes).
La pyramide des âges reste très stable avec un âge
moyen de 43,6 ans, en très léger recul par rapport
à 2012 (43,7 ans). La répartition par sexe est de 70 %
d’hommes et 30 % de femmes. L’ancienneté moyenne,
malgré le faible “turn-over” de l’entreprise, s’établit à
12,3 ans (elle est particulièrement peu élevée dans
les catégories ouvrières - 6,4 ans et cadres - 10 ans).
Au cours de l’année 2013, la participation du port à
la formation de ses salariés a représenté 3,48 % de
la masse salariale. Cette participation représente
1 592 stagiaires formés et 2 841 jours de formation :
ces montants sont supérieurs aux moyennes nationales aussi bien que régionales.
Le port a adapté ses actions de développement des
compétences vers les nouveaux métiers post-réforme : ces compétences devraient évoluer notamment vers les thématiques de la logistique, du
multimodal, de l’insertion dans le territoire et de la
transition énergétique. En parallèle, la prévention
du stress reste une priorité pour l’établissement
dans le cadre du plan d’action général en vigueur.
En 2013, l’institut de Formation aux métiers du port a
renforcé ses partenariats. En effet, sa collaboration
avec le Centre de Droit Maritime et des Transports
(Université d’Aix-Marseille) a permis l’implantation de la licence professionnelle “Management et
Droit du Transport Maritime” au Maroc. Aussi une
nouvelle convention de formation de quatre années
a été signée à Genève (Suisse) avec la CNUCED
(Conférence des Nations Unies sur le Commerce
et le Développement). Le port collabore avec la
CNUCED depuis 1996 dans le cadre du programme
de formation “TrainForTrade” qui a pour objectif la
mise en place d’une coopération technique à destination des ports d’Afrique francophone en développement, en vue du renforcement de leurs capacités
de formation portuaire.
—
Labour and human
relations
2013 saw the establishment of bodies
representing the personnel: a works
council, personnel representatives,
an H&S Committee.
In 2013, the port’s workforce
numbered 1086. The structure
of the occupational categories of
the port of Marseille which had
been substantially modified by
the port reform, stabilised in 2013
in the following proportions: manual workers and
administrative staff made up one-quarter of the
total workforce (257 people), foremen (levels 1 and
2) represented 44% (472 people), senior foreman
15% (161 people) and managers and directors 18%
(195 people).
The age pyramid remained highly stable with
an average age of 43.6 years, very slightly down
compared to 2012 (43.7 years). The distribution
by gender is 70% of men and 30% of women.
The average service period, despite the low staff
turnover of the enterprise, is 12.3 years (it is
particularly low in the worker categories - 6.4 years
and managers - 10 years).
Training
In 2013, participation by the port of Marseille Fos
in the training of its employees represented 3.48%
of the wage bill. This participation was for 1,592
trainees who received training and 2,841 training
days: these numbers are
higher than the national
and regional averages.
The Port has modified
its skills development
activities focusing more
on the new post-reform
occupations: these skills
should evolve especially
in respect of the logistics,
multi-modal transport,
integration with the
local area and energy
transition fields.
In parallel, the prevention
of stress remains a
priority for the port under
its general action plan
currently in force.
In 2013, the Training institute for professions of
the port strengthened its partnerships. Indeed, its
collaboration with the Centre of Maritime Law and
Transport (University of Aix-Marseille) has resulted
in the introduction of the “Management and Maritime
Transport Law” in Morocco professional degree. Also
a new training ageement of four years was signed in
Geneva (Switzerland) with UNCTAD (United Nations
Conference on Trade and Development). The port
has worked with UNCTAD since 1996 as part of the
“TrainForTrade” training programme which aims
to establish technical cooperation for the ports of
francophone Africa under development, in order to
strengthen their port training capabilities.
—
51
bassins est
eastern harbours
52
53
polyvalent
/
conro, roro, voitures
multipurpose
ferry
croisière
ship repair
projets
projects
vracs solides
solid bulk
ropax
/
ropax
conro
containers
vracs liquides
liquid bulk
poste d’inspection frontalier
conro, roro, cars
cruise
réparation navale
conteneurs
/
ferry
pif
/
conro
border inspection post
bassins ouest
western harbours
54
55
logistique
&
distribution
logistics
energie
conteneurs
green energy
projets
projects
eoliennes
windmills
zone de services
services area
voitures
cars
vracs solides
/
solid bulk
breakbulk
projets
poste d’inspection frontalier
distribution
containers
energie verte
cargo conventionnel
&
energy
pif
/
project
border inspection post
Novembre 2014 - Conception / Réalisation / Crédits photos : port de Marseille Fos