2000 pawol-nef kreyol 161

Commentaires

Transcription

2000 pawol-nef kreyol 161
9
2000 PAWOL-NEF KREYOL
I
Idée forte lxi comp n ß Lidé-fondok w I
té lé esplitjé nou sa ki té lidé-fondok livli a. Il voulait nous expliquer les idées
fortes de son livre. © en créole,
“ fondok ” signifie “ tréfonds. ”
Identité n ß Edansité w Pep kors la
toujou goumen pou édansité’y. Le peuple
corse a toujours lutté pour son identité.
4 Identitaire ß Edansitè w Léta fwansé
toujou rijété rivandikasion édansitè sé
réjyon-an. L’Etat français a toujours
rejeté les revendications identitaires
des régions. 4 Identifier ß Edansifié w
Lapolis pa janmen rivé édansifié moun-la
ki tjwé Djonn Kénédi la. La police n’a
jamais réussi à identifier l’assassin de
John Kennedy. 4 Identification ß
Edansifikasion w Apré déblozay volkanan, édansifikasion moun Sen-Piè té
enposib. Après l’explosion du volcan,
l’identification des habitants de SaintPierre fut impossible.
Idéologie lxi comp n ß Larel-lidé w Sé
Tjiben-an pa ka kwè adan larel-lidé
kominis la ankò. Les Cubains ne croient
plus à l’idéologie communiste. 4
Idéologue ß Met larel-lidé w I té pi gran
met larel-lidé parti kominis tjiben an. Il
était le plus grand idéologue du parti
communiste cubain.
Illuminer v t ß Chaltouné w Prézans
Jizel té ka chaltouné lavi'y. La présence
de Gisèle illuminait sa vie. © en créole
guadeloupéen, le “ chaltouné ” est “ une
sorte de torche ou de flambeau constitué
d’un tronçon de bambou auquel on
adjoint une mèche en toile. ” 4
Illumination ß Chaltounay (M), var.
Chaltounaj (Gp) w Lè i fini li let-la, on
kalité chaltounaj enki varé’y. Quand il
161
eut achevé de lire la lettre, il fut pris
d’une sorte d’illumination.
Imam n ß Labé-mizilman w Lè i té lajòl,
an labé-mizilman té ka vini wè’y chak
vandrèdi. Quand il était en prison, un
imam venait le voir tous les vendredis.
Imiter v t ß Jakoté w Sé moun-tala las
ka jakoté manniè Bétjé-Fwans. Ces genslà ne cessent d’imiter les manières des
Français. © en créole, un “ jako ” est
“ un perroquet. ” 4 Imitateur,
mimétique ß Jakotè w Yo di mwen
boug-lasa sé on bon jakotè. On m’a dit
que ce type est un bon imitateur. 4
Imitation, mimétisme ß Jakotay (M),
var. Jakotaj (Gp) w Jakotay sé pa toujou
an atitid ki bon. L’imitation n’est pas
toujours une bonne attitude.
Immiscer
(s’)
v
p
ß
anmigannen/anmiganné w Lé-Zéta-Zini
toujou enmen anmigannen adan zafè
péyi Lakarayib. Les Etats-Unis aiment
toujours s’immiscer dans les affaires des
pays de la Caraïbe. 4 Immixtion ß
migann/lamigann w Minis pétwol l’Aljéri
a rifizé migann la Frans adan sanblé sé
péyi pwodiktè a. Le ministre algérien du
pétrole à refusé l’immixtion de la
France dans la réunion des pays
producteurs.
Impact n ß Zig-tek , var. Zing-tek w
Man té ké lé sav ki zig-tek lidé misié ni
anlè popilasion-an ? J’aimerais savoir
quel impact ont les idées de ce type sur
la population. © en créole, le “ zig/zing ”
est “ la pichenette que le joueur de billes
donne à la bille à l’aide de son pouce ” et
“ tek ” est “ l’impact de cette dernière
sur celles de l’adversaire qui sont
disposées sur le sol. ”
Raphaël confiant & serge colot
Impasse n ß Chimen-koré w Abo yo
diskité pannan twa simenn, yo rivé adan
an chimen-koré. Bien qu’ils aient discuté
durant trois semaines, ils ont abouti à une
impasse.
Implanter (s’) v p ß anchouké w Onlo
lantoupriz fransé ka anchouké an
Gwadloup épi an Matinik, é yo ka fè
moun-lot-bò rantré adan dé ti péyi-lasa.
Beaucoup
d’entreprises
françaises
s’implantent en Guadeloupe et en
Martyinique et font appel à une
immigration
métropolitaine.
4
implantation
ß
Anchoukay
w
Anchoukay sé Siriyen-an atè Matinik pa
pwan anlo tan. L’implantation des SyroLibanais en Martinique n’a pas pris
beaucoup de temps.
Important adj ß Pòtalan w Ni dé biten ki
pòtalan lè on moun ka chèché on
travay : sé lévé bonnè é pa pè kongné asi
tout pot. Il y a deux choses
importantes quand quelqu’un est à la
recherche d’un travail : se lever de bonne
heure et n’avoir pas peur de frapper à
toutes les portes. ! dans An tjè ka palé.
. . kouté (1991), Jala écrit : an péyi ka
pwodui, ka nouri tout pep-li, sé sa ki
pòtalan. Un pays qui produit, qui nourrit
tout son peuple, c’est cela l’important.
4 Importance ß Pòtalans w An tanlasa, pon moun pa té miziré pòtalans a
vwati adan vi a popilasion-la. A cette
époque, personne
n’avait
mesuré
l’importance de la voiture dans la vie
d’un peuple.
Importuner v t ß Gaté zé (- moun/a
moun) w Boug-tala toujou ka gaté zé-nou
lè ou wè nou ka banboché. Ce type nous
importune toujours quand nous faisons
la fête. © en créole martiniquais, un
“ gatè d’zé ”, qui signifie littéralement
“ gâteur
d’œufs ”, et
en
créole
réunionnais “ gatè d’sôs ” (“ gâteur de
sauce ”), est “ un importun. ”
9
Inamicalité n ß Dézanmikalité w Man
pa jenmen rimatjé té
ni pies
dézanmikalité ant yo. Je n’ai jamais
remarqué qu’il y avait la moindre
inimitié entre eux.
Incapacité n ß Pépasité w Evè mové
janm-lasa, Albè adan la pépasité ay
travay jòdi-la. Avec sa jambe malade,
Albert est dans l’incapacité d’aller
travailler aujourd’hui.
Incarcérer v t ß Gadchennen (M), var.
Gadchenné (Gp), Anlajolé w Préfé-la
mandé lapolis gadchennen twa tiboug
Latrénel. Le préfet a demandé à la police
d’incarcérer trois adolescents de
Trénelle. © en créole seychellois,
“ gadchenn ” signifie “ garde chaîne. ” 4
Incarcération ß Gadchennay (M), var.
Gadchennaj
(Gp),
Anlajolman
w
Gadchennaj a rasta dominiken la pa fè
tout
moun
Bwasa
plézi.
L’incarcération du rasta dominiquais
n’a pas fait plaisir à tous les gens de
Boissard.
Incessant adj ß Aléliwon w An té ni on
doulè aléliwon an kabech an mwen.
J’avais une douleur incessante à la tête.
Inconfort n ß Dékonfò w Ki jan on
moun pé asepté viv adan on dékonfò
kon sa ? Comment quelqu’un peut-il
accepter de vivre dans un tel inconfort ?
© en langue d’oïl, “ déconfort ” signifie
“ inconfort.
” 4
Inconfortable
ß Dékonfòtab w Ou sé di fotey nef ou a
dékontòtab pasé vié a. On aurait dit que
ton fauteuil neuf est plus inconfortable
que l’ancien.
Indestructible adj ß Gayak w Masonn la
Chin la sé an moniman ki gayak. La
Muraille de Chine est un monument
indestructible. © en créole, “ gayak ”,
qui est un mot amérendien, désigne “ un
arbre dont le bois est l’un des plus durs,
sinon le plus dur, du monde. ”
Index (doigt) n ß Lonjè w Zong lonjè'y
la pa jenmen pwop. L’ongle de son
162
9
2000 PAWOL-NEF KREYOL
index n’est jamais propre. © en créole,
“ lonjé dwet ” signifie “ désigner du
doigt. ”
Inhumation n ß Ibènaj w Apré ibènaj
Jéra, moun pa té lé sòti bò tonm-li.
Après l’inhumation de Gérard, les gens
ne voulaient pas quitter les abords de sa
tombe. © en créole martiniquais ancien,
“ ibèné ” signifie “ inhumer. ”
Initiales n ß Let-tet w I ka maké let-tet
a non a’y anlè tout zéfé a’y. Il écrit ses
initiales sur tous ses effets personnels.
Inopportune (de manière -) adj ß An
doukou pèdi w I aji an doukou pèdi
palakoz mové karaktè-a i ni a. Il a agi de
manière inopportune à cause de son
mauvais caractère. ! dans la préface de
Ti-Jan Lorizon (1980, Henry Bernard),
Jean Bernabé écrit : Si sa ka fet an
doukou pèdi, sé konsidiré sé moun-la ki
ka fè’y la sé jakorépet. Si cela se déroule
de manière inopportune, c’est comme si
ceux qui le font deviennent des
perroquets.
Insecticide lxi comp n ß Tjwè-tibet
(M), var. Tjouyè-tibet (Gp) w Lannétala, Matinik enpòté sis tòn tjwè-tibet.
Cette année, la Martinique a importé six
tonnes d’insecticides.
Installation (voir Emménagement)
Installer (s’) v p ß anchouké w Lè sé
Fwansé-a anchouké kò-yo isiya, yo fè
wol bon konpè épi sé Karayib-la. Quand
les Français se sont installés ici, ils ont
fait semblant d’être les bons amis des
Caraïbes.
Installer (s’-) ß (voir Emménager)
Insurrection (voir Révolte)
Intégrer / assimiler (ling. ) v t ß
Andidannizé w I tini pliziè manniè pou
andidannizé on pawol-prété. Il y a
plusieurs façons d’assimiler un emprunt
linguistique.
4
intégration,
assimilation (ling. ) w Lè nou ka prété
mo adan on dot lang, yo ka sibi on
andidannizasion pou yo adaptè kò a yo
163
épi reg kréyol. Quand nous empruntons
des mots à une autre langue, ceux-ci
subissent un processus d’intégration
afin de s’adapter aux règles créoles.
Intellectuel n ß Grangrek w Fok sé
grangrek-la admet ki yo pou endé pepyo. Il faut que les intellectuels
admettent qu’ils doivent aider leur
peuple.
4
Intellectualiste
ß
Grangrektis w Fok nou bandonnen kalté
atitid grangrektis tala. Il nous faut
abandonner
cette
attitude
intellectualiste. 4 Intellectualiser ß
Grangrektizé w Joj ni an manni ka
grangrektizé tout keksion yo ka pozé’y.
Georges a la manie d’intellectualiser
toutes les questions qu’on lui pose. 4
Intellectualisation ß Grangrektizasion
w A pa hak nou ké gangné adan
grangrektizasion a pwoblem-lasa. Nous
ne
gagnerons
rien
à
l’intellectualisation de ce problème.
Intelligentsia n ß Krey-grangrek (M),
var. Krey-a-grangrek (Gp) w Nan 18è
siek-la, près tout krey-grangrek ris la té
konnet palé fwansé. Au 18è siècle,
presque toute l’intelligentsia russe
savait parler français.
Intérieur n ß zafè-bò-kay (M), var.
zafè-bò-kaz (Gp) w Ki moun yo nonmen
minis zafè-bò-kay ? Qui a-t-on nommé
ministre de l’intérieur ?
Intérioriser v t ß Andidannizé w I
toujou andidannizé santiman a’y. Il a
toujours intériorisé ses sentiments. 4
intériorisation ß Andidannizasion w
Andidannizasion a santiman pa toujou on
bon biten. L’intériorisation
des
sentiments n’est pas toujours une bonne
chose.
Intermède n ß Mitann w Yo ba nou an
ti mitann lanmizik pou nou té atann. Ils
nous ont offert un petit intermède
musical pour nous permettre d’attendre.
4 Intermédiaire ß Anmitannè w adan
lavant lédjim-péyi, ni tibwen twop
Raphaël confiant & serge colot
anmitannè. Dans la vente des légumes
locaux, il y
a un peu trop
d’intermédiaires.
International adj ß Tout won latè w I lé
mété doubout an gran konsit tout won
latè asou zafè laliwonday-la. Il veut
mettre sur pied un grand congrès
international sur la question de
l’environnement.
4
Internationalisme ß Larel-tout won
latè w Sé kominis ris la toujou défann
larel-tout won latè a abo sa té ka
anflègèdi péyi yo. Les communistes
russes
ont
toujours
défendu
l’internationalisme même si cela
affaiblissait
leur
pays.
4
Internationaliste ß Défansè tout won
latè w Sé twotskis-la sé boug ki défansètout won latè. Les trostskystes sont des
internationalistes.
Interpeller (intellectuellement) /
Frapper v i ß Konyen lespri (M), var.
Kongné lespri (Gp) w Sa ki konyen
lespri-mwen plis adan tou sa, sé
lanmanniè Jéra té ka ri. Ce qui m’a
frappé le plus dans tout cela, c’est la
manière de rire de Gérard.
Interrompre (/ couper la parole) v t ß
Diskoupé w Ou two enmen diskoupé
pawol granmoun. Tu aimes trop couper
la parole aux grandes personnes. 4
Coupure, rupture, discontinuité ß
Diskoupay (M), var. Diskoupaj (Gp) w Ni
an diskoupay ant sa i matjé lè i té an
Fwans épi sa i ka matjé atjèman. Il y a
une coupure entre ce qu’il écrivait en
France et ce qu’il écrit maintenant.
164
9
Interview n ß Dé-mo-kozé w I té lé démo-kozé a té fet nan lanméri-a. Il
voulait que l’interview se déroule à la
mairie. 4 Interviewver ß Fè an/on démo-kozé w Jak toujou simié fè dé-mokozé épi nonm politik. Jacques a toujours
préféré interviewver les hommes
politiques.
Introduire (voir Enfoncer 2)
Investiguer v i ß Fouyayé w Dapré
mwen, yo té dwet fouyayé lakay bofrè
moun-mò a. A mon sens, ils auraient dû
investiguer chez le beau-frère du
défunt. © en créole, “ fouyaya ” signifie
“ curieux, fouineur. ” 4 Investigation ß
Fouyay w Enspektè-a désidé fè an fouyay
adan sé biwo lantoupriz-la. L’inspecteur
a décidé de faire une investigation dans
les bureaux de l’entreprise.
Irritable adj ß Chokatif w Tansion Joj, i
ni an karaktè tibwen chokatif ! Fais
attention à Georges, il a un caractère un
peu irritable ! © en cajun, “ chocatif ”
signifie “ irritable. ” 4 Irritabilité ß
Chokativité w Yo toujou fè jé épi
chokativité papa-yo. Ils se sont toujours
moqué de l’irritabilité de leur père.
Issue de secours lxi comp n ß Chimenanmwé w Lè difé-a pri, tout moun chaché
sé chimen-anmwé a. Quand le feu a pris,
tout le monde a cherché les issues de
secours.
9
2000 PAWOL-NEF KREYOL
JK
Jaillissement n ß Tijaj w Lè man
anbekté tiyo-a, tijaj dlo-a fè mwen soté.
Quand j’ai branché le tuyau, le
jaillissement de l’eau m’a surpris. © en
créole, “ tijé ” signifie “ jaillir. ”
Jargonner v i ß Palanné w Si t o
koumansé ka palanné, pies étidian pé ké
kouté to. Si tu commences à jargonner,
aucun étudiant ne t’écoutera. 4 Jargon
ß Palannri w Man pa ka djè sézi palannri
sé doktè-a. Je ne comprends guère le
jargon des médecins.
Jauge n ß Chopinè w Man kwè chopinèmwen an dérayé apré aksidan-an. Je crois
que m’a jauge s’est cassée après
l’accident. © en créole, une “ chopin ”
est “ une ancienne unité de mesure des
liquides équivalente à un demi-litre. Elle
n’est presque plus en usage aujourd’hui. ”
4 Jauger ß Chopinen (M), var.
Chopiné (Gp) w Mandé mékanisien-an
chopinen luil motè'w la ba’w ! Demandes
au mécanicien de jauger le niveau
d’huile de ton moteur !
Jeunesse dorée lxi comp n ß Labodzay
w I konpwann yo té ké asepté’y adan
labodzay Fodfwans. Il croyait qu’on
l’accepterait dans la jeunesse dorée de
Fort-de-France. © en créole martiniquais,
“ bodzè ” signifie “ frimeur. ”
Joindre v t ß Abouté w Man pa rivé
abouté sé dé tiyo-a. Je ne suis pas arrivé à
joindre les deux tuyaux. © en langue
d’oïl, “ abouter ” signifie “ mettre bout à
bout. ” 4 Jointure ß Aboutay (M), var.
Aboutaj (Gp) w Pwoblenm-la sé nan
aboutay-la i dwet yé. Le problème doit se
trouver au niveau de la jointure.
Joindre (se -) v p ß Chiviyé w Sé dé
lari-la ka chiviyé dis met pi ba. Les deux
rues se joignent dix mètres en aval. 4
Jonction ß Chiviyman w Imeb papa'y sé
nan chiviyman lari Viktò Igo ek lari
Ernes Rènan i té yé. L’immeuble de son
père se trouve à la jonction de la rue
Victor Hugo et de la rue Ernest Renan.
4 Jonction (faire la -) ß Chiviyé w
Delgres té vlé chiviyé sé goumè a’y la
èvè ta Ignas pa bò Ti-Bou. Delgrès
voulait faire la jonction de ses
combattants avec ceux d’Ignace du côté
de Petit-Bourg.
Juguler v t ß Baboutjé (M), var.
Babouké (Gp) w Poutji ou lé baboutjé
lanvi'w ? Pourquoi veux-tu juguler tes
désirs ? 4 Jugulement ß Baboutjaj
(M), var. Baboukaj (Gp) w Sé rézilta
baboutjaj lang kréyol la. C’est le résultat
du jugulement de la langue créole.
Keffieh n ß Mouchwè-tet arab w Yasè
Arafat toujou ni an mouchwè-tet arab
anlè tet-li. Yasser Arafat porte toujours
un keffieh.
Képi n ß Bizbonm-larmé w I té tiré
bizbonm-larmé a anlè tet-li pou di
madanm-la bonjou. Il avait ôté son képi
pour dire bonjour à la dame.
165
Raphaël confiant & serge colot
9
L
Laborantin n ß Djoubakwè w Ni dé
djoubakwè ki trapé sida adan lopital-tala.
Deux laborantins ont attrapé le sida
dans cet hôpital.
© en créole
martiniquais,
“ djoubaké ”
signifie
“ travailler
d’arrache-pied.
”
4
Laboratoire ß Djoubakwa w I té ka
travay adan an djoubakwa méritjen. Il
travaillait
dans
un
laboratoire
américain.
Lacet n ß Kod-soulié (M), var. Kod-asoulié (Gp) w Kod-a-soulié an mwen pété.
Mes lacets sont cassés.
Lance à incendie lxi comp n ß Tiyo-adifé w Tiyo-a-difé la té two kout pou rivé
an tet a imeb-la. La lance à incendie
était trop courte pour atteindre le
sommet de l’imeuble.
Lancement/lancer n ß Voltijay (M),
var. Voltijaj (Gp) w Voltijay fizé Ariàn la
pa fet palakoz mové tan-an. Le
lancement de la fusée Ariane ne s’est pas
fait à cause du mauvais temps. ! dans
Kod Yanm (1986), Raphaël Confiant
écrit : Sé neg-la té ka gadé lo voltijay-li a
an manniè sérié. Les gens observaient ses
multiples lancers d’un air sérieux.
Langue maternelle lxi comp n ß langmanman w Kréyol pa lang-manman tout
moun-Matinik ankò. Le créole n’est plus
la langue maternelle de tous les
Martiniquais.
Langue vernaculaire lxi comp n ß
Lang-bò-kay (M), var. Lang-bò-kaz (Gp)
w Atjèman, lang-bò-kay sé Karayib la
Dominik la sé kréyol. La langue
vernaculaire des Caraïbes de la
Dominique est aujourd’hui le créole.
Lanterne n ß Lanp-chaltouné w Nou té
ka vansé adan lannuit, an lanp-chaltouné
nan lanmen chak moun-la. Nous
avancions dans la nuit, chacun avec une
lanterne à la main.
Larmes (vallée de -) n ß Savann-pléré
w Ni an powet ki di lavi sé an savannpléré. Un poète a dit que la vie est une
vallée de larmes.
Leader ( voir Dirrigeant)
Lecte n ß Langann w Souvanman, sé
manniè pwononsé-a ki ka pèmet
édansifié sé diféran langann-lan adan lang
kréyol la. C’est souvent la manière de
prononcer qui permet d’identifier les
différents lectes dans la langue créole.
4 acrolecte ß Langann-anwo w Sé
powem kréyol Sen-Domeng lan té ka
sèvi épi langann-anwo a. Les poèmes
créolophones
de
Saint-Domingue
utilisaient l’acrolecte. 4 Basilecte ß
Langann-fondal
w
Langann-fondal
kréyol la bel pasé langann-anwo la. Le
basilecte créole est plus chatoyant que
l’acrolecte. 4 Mésolecte ß Langannmitan, Mayé-lang w Jòdi-jou, pres tout
moun-Matinik ka sèvi langann-mitan
lan. Aujourd’hui, la plupart
des
Martiniquais utilisent le mésolecte. 4
Lectal ß Langanniè w Fok étidié nivo
langanniè teks-la avan ou dékatiyé’y. Il
faut étudier de niveau lectal du texte
avant que tu ne l’analyses.
Léthargie n ß Molpisans w Man pa
janmen rivé sipòté kalté molpisans-lan i
ka viv adan’y lan. Je n’ai jamais pu
supporter l’espèce de léthargie dans
laquelle il vit. © en créole martiniquais,
“ molpi ” signifie “ léthargique. ”
Lever (se - / bouger ses fesses) v p ß
Débondaté w ¡Débondaté’w anlè fotey an
mwen ! Bouges tes fesses de mon
166
9
2000 PAWOL-NEF KREYOL
fauteuil ! faire quelqu’un se lever w
Ay débondaté Jaklin la avan i pran
sonmey. Vas faire Jacqueline se lever
avant qu’elle ne s’endorme.
Librairie n ß Magazen-liv (M), var.
Magazen-a-liv (Gp) w Pa ni pon
magazen-a-liv sérié Bastè. Il n’y a
aucune librairie digne de ce nom a
Basse-Terre.
Licenciement (lettre de -) lxi comp n
ß Biyé pa lapenn w Direktè-a vréyé pliziè
biyé pa lapenn sé jou-tala. Le directeur a
envoyé
plusieurs
lettres
de
licenciement ces jours-ci. © en créole
ancien,
le
“ biyé-pa
lapenn ”,
littéralement
“ billet-ce-n’est-plus-lapeine ”, était, sur l’habitation, “ la
méthode de licenciement la plus utilisée :
souvent verbal, ce ‘billet’ ne prenait
même pas le temps de décliner les motifs
du licenciement. ” 4 Licencier ß Bay
biyé pa lapenn w Si ou wè lantoupriz-la
pa genyen lajan lanné-tala, asiré yo ké ba
tibwen moun biyé pa lapenn yo. Si jamais
l’entreprise ne gagne pas d’argent cette
année, il est certain que l’entreprise
licenciera pas mal de gens. 4
Licenciement ß Pa lapenn w Sé apré pa
lapenn li, i koumansé ka bwè tafia. C’est
après son licenciement qu’il s’est mis à
boire du rhum.
Lifting n ß Anneftay-fidji (M), var.
Anneftaj-a-figi (Gp) w I tini kantité
moun-Fwans ki ka fè anneftaj-a-figi chak
lanné. Chaque année, nombreux sont les
Français qui se font faire un lifting.
Ligne d’arrivée lxi comp n ß Ling-bout
w Ni on boug ki tonbé léta douvan lingbout la. Un homme s’est évanoui devant
la ligne d’arrivée.
Ligne de départ lxi comp n ß Lingkoumansé (M), var. Ling-komansé (Gp)
w Ola ling-komansé a kous-la yé lannélasa ? Où se trouve la ligne de départ
de la course cette année ?
167
Ligotement n ß Mawotaj w Si ou vwè i
pa ka di hak, sé pas tini kek mawotaj ka
pézé si’y. S’il ne parle pas, c’est qu’il
subit un ligotement quelconque. © en
créole martiniquais ancien, “ mawoté ”
signifie “ ligoter. ”
Limoger
(voir
Lettre
de
licenciement)
Linguiste n ß Doktè-lang, Langannis w
Doktè-lang pé pa sové an lang yo yonn.
Les linguistes ne peuvent pas sauver tout
seuls une langue. 4 Linguistique ß
Sians-lang w Sians-lang kréyol la dékaté
anchay atè Kannada. La linguistique
créole est très développée au Canada.
Lobotomiser v t ß Désérébralé w Adan
djoubakwa monnonk-mwen, yo ka
désérébralé désèten zannimo. Dans le
laboratoire
de
mon
oncle,
on
lobotomise certains animaux. 4
Lobotomisation ß Désérébralman w Sé
sé kolonialis-la ki lotè désérébralman
konsians kiltirel sé Matinitjé-a. Les
colonialistes sont les responsables de la
lobotomisation de la conscience
culturelle des Martiniquais.
Locuteur n ß Langannè w Nou pa sav
konmen langannè ka kontinié sèvi
kréyol Trinidad. Nous ne savons pas
combien de locuteurs continuent à
utiliser le créole à Trinidad. 4
Elocution ß Langannay (M), var.
Langannaj (Gp) w Piè ni an langannay ki
dwol davwè yo opéré’y an goj lanné
pasé. Pierre a une élocution difficile
parce qu’il a été opéré de la gorge l’an
dernier.
Longévité n ß Diray-lavi (M), var.
Diraj-lavi (Gp) w Ni onlo moun an
fanmi-lasa ki ni diraj-lavi. Il y a
beaucoup de personnes ayant
la
longévité dans cette famille.
Lorgnon
n
ß
Linet-misouk
w
Granmanman'w ka mandé’w koté ou séré
linet-misouk li. Ta grand-mère te
demande où tu as caché ses lorgnons. ©
Raphaël confiant & serge colot
en créole réunionnais, “ get an misouk ”
signifie “ lorgner. ”
Loueur (-euse) (/ agence de location)
n ß Louwè w Louwè ka fè tilili an
Gwadloup. Les agences de locations
pullulent en Guadeloupe. 4 Sous-louer
ß Louwé an déziem men w An ka louwé
isidan an déziem men. Je sous-loue les
lieux. 4 Location ß Lwéyaj w Lwéyaj
kay-tala ka rivini mwen an patjé lajan.
La location de cette maison me coûte
beaucoup d’argent. © en
créole
dominiquais,
“ lwéyaj ”
signifie
“ location. ” 4 Sous-location ß Lwéyaj
an déziem men w An pa enmé lwéyaj an
déziem men. Je n’aimme pas les souslocations. 4 Co-location ß Plirallwéyaj w Nou pwan kaz-la an plirallwéyaj. Nous avons pris la maison en colocation. 4 Locataire ß Lwéyè w Ni dé
mwa pa ni pon lwéyè an kaz-la. Ca fait
deux mois qu’il n’y a pas de locataire
dans la maison. 4 Co-locataire ß
Zanmi-lwéyè w Zanmi-lwéyè an mwen
168
9
chapé kò a’y san i té ban mwen on lajan
pou lwayé-la. Mon co-locataire s’est
sauvé sans me verser sa part du loyer.
Ludothèque lxi comp n ß Kay-jwé (M),
var. Kaz-a-jwé (Gp) w Sa té ké bien si yo
té ka wouvè an kay-jwé Fodfwans. Ca
serait bien d’ouvrir une ludothèque à
Fort-de-France.
Luminaire n ß Aparey-a-limiè w Ni an
magazen aparey-a-limiè kolé bò lékol-la.
Il y a un magasin de luminaires juste à
côté de l’école.
Lurette (il y a belle) lxi comp adv ß
Bel driv w Gen bel driv to frè ja pati an
so travay. Il y a belle lurette que ton
frère est déjà parti à son travail. © en
créole trinidadien, “ bel driv ” signifie
“ depuis longtemps. ”
Lycée n ß Lékol-jennbway w Yo pou
konstwi an lékol-jennbway pa koté SenPiè lanné-a ka vini a. On doit construire
un lycée du côté de Saint-Pierre l’an
prochain. © en créole Martiniquais,
“ jennbway ” signifie “ adolescent. ”

Documents pareils