Le monde des artisans janvier février 2016

Commentaires

Transcription

Le monde des artisans janvier février 2016
RETROUVEZ DANS CE NUMÉRO TOUTE L’INFORMATION DE VOTRE CMA
Janvier-février 2016 • 1,50 €
rtisans
LE MONDE
DES
édition
île-de-France
yvelines
Damien Béal
Bimestriel n°110
De compagnon du
devoir au compagnon
GȇXQHYLHɈXQVDFɈ
PAGE
16
les formations de la cma 78 p. 19
événement
actualités
/D&RXUGHV
0«WLHUVGȇ$UW
/HVDYRLUIDLUH
DXVHUYLFH
de l’écologie P. 14
P. 04
Yvelines
J E S U I S J U L I E T T E.
TONUS PRO
TONUS PRO, ce sont des garanties santé
à la fois performantes et simples à gérer
pour les indépendants. Surtout pour
Juliette qui préfère les jolis bouquets aux
épais dossiers.
2 mois de
cotisation
OFFERTS
*
*Voir conditions sur eovi-mcd.fr ou en agence.
eovi-mcd.fr
Siège Eovi Mcd mutuelle : 44 rue Copernic - CS 11709 - 75773 Paris cedex 16. Mutuelle soumise aux
dispositions du livre II du code de la Mutualité.N° Siren 317 442 176. DM-1510-PresseBtoB-Monde_Artisans
Création
Pour Eovi Mcd mutuelle, je ne suis pas un numéro.
S O M M A I R E
É D I T O
ÉVÉNEMENT
4
/D&RXUGHV0«WLHUVGȇ$UWɋ
un salon largement plébiscité !
ACTUALITÉS [ 6
[ &RQFRXUV̭m$UWLVDQV}
SRXUOHVHQWUHSULVHVLQQRYDQWHV
À
Daniel Varlet
3U«VLGHQWGHOD&0$GHV<YHOLQHV
0D°WUH$UWLVDQ&KDUFXWLHU
l’aube de cette nouvelle année, les membres du
bureau, le secrétaire général et les collaborateurs
de la CMA se joignent à moi afin de vous présenter, ainsi qu’à ceux qui vous sont chers, nos meilleurs vœux.
[ $VVHPEO«HJ«Q«UDOHG̵DXWRPQH̭
O̵KHXUHGHVELODQV
Formulons tous ensemble deux souhaits : que l’horreur, et en
particulier celle que nous avons découverte le 7 janvier 2015 puis
lors de cette funeste nuit du 13 novembre, ne se reproduise plus
jamais, et que nos entreprises poursuivent l’adaptation nécessaire au contexte économique dégradé, afin de réduire les impacts sur leurs activités.
[ /«JLVODWLRQ̭U«GXLUHODSURGXFWLRQGH
G«FKHWVGDQVOHVHQWUHSULVHVDUWLVDQDOHV
2016 sera une année charnière pour la Chambre de Métiers et de
l’Artisanat, une année aux multiples enjeux.
[ &)$̭XQHVHPDLQHG̵«FKDQJHV
IUDQFRDOOHPDQGH
Nous mènerons la poursuite des réflexions nécessaires à la finalisation et la mise en œuvre de nouvelles organisations, attendues
par les textes de base de la réforme des Chambres consulaires
dont l’objectif principal est l’optimisation du fonctionnement
des services aux entreprises.
[ )LQDQFHPHQW̭¢O̵KHXUHGXFURZGIXQGLQJ
[ 2S«UDWLRQ*DUHV*RXUPDQGHV̭
DUU¬WREOLJ«̭
[ $UWLVDQDWG̵DUW̭OHVDYRLUIDLUHDXVHUYLFH
GHO̵«FRORJLH
[ /HV5HQFRQWUHVGHO̵‹WXGLDQW̭OHV&)$
GXU«VHDXYRXVGRQQHQWUHQGH]YRXV̭
initiatives [ 16
[ 'DPLHQ%«DOGHFRPSDJQRQGXGHYRLU
DXFRPSDJQRQG̵XQHYLH̭XQVDF̭
PRATIQUE [ 18
[ 7D[HG̵DSSUHQWLVVDJH̭LQYHVWLVVH]GDQV
ODIRUPDWLRQGHQRVIXWXUVDUWLVDQV
[ )RUPDWLRQFRQWLQXH̭OHSODQQLQJ
GXSUHPLHUVHPHVWUH
[ ,QVDLVLVVDELOLW«GHVDU«VLGHQFH
SULQFLSDOHTX̵HVWFHTXLFKDQJH"
[ 3HXWRQURPSUHOHVUHODWLRQV
FRPPHUFLDOHV¢VDJXLVH"
regards [ 26
Les technologies de l’information et de la communication seront
mises au service de chacun. La chambre se dote d’un nouveau
site internet, « de logiciels métiers » qui accompagneront les services, dès le printemps, et permettront de gagner en efficience.
Le projet de normes d’accueil, d’information, induit également
la poursuite de nos travaux visant à atteindre une qualité de services attendue des artisans et clients de notre Chambre.
2016 abordera également, dans ce contexte de changement et
de réorganisation, le renouvellement des mandats au sein de
chaque CMA.
Il est essentiel pour l’avenir du réseau que chacun se sente concerné, mobilisé par ces élections prévues courant octobre 2016 et
cela dans l’intérêt bien compris des artisans yvelinois et de leur
Chambre de Métiers et de l’Artisanat. Votre vote est essentiel pour
que nous puissions affirmer notre place dans notre société et porter haut les couleurs de l’artisanat, Première Entreprise de France.
Bonne année 2016 !
[ -HDQ3LHUUH/HEXUHDX̭
UHGRQQHUYLHDXSDWULPRLQH
[ -HDQ3DXO*XLOORW3U«VLGHQWGH5«DOLW«V
GXGLDORJXHVRFLDO5'6
&HQXP«URFRPSUHQGGHVSDJHVVS«FLILTXHVSRXUOHVDERQQ«VGHV<YHOLQHV
Le Monde des artisans n° 110 – janvier-février 2016Ȃ‹GLWLRQGHV<YHOLQHVȂ3U«VLGHQWGXFRPLW«GHU«GDFWLRQGHVSDJHVORFDOHVɋ'DQLHO9DUOHW$YHFOHFRQFRXUVU«GDFWLRQQHOGHODFKDPEUHGHP«WLHUVHWGH
OȇDUWLVDQDWGHV<YHOLQHVȂ‹GLWHXUG«O«JX«ɋ6W«SKDQH6FKPLWWȂ5«GDFWLRQɋ$7&SRUWɋɋɋɋɋHPDLOɋOHPRQGHGHVDUWLVDQV#JURXSHDWFFRPȂ2QWFROODERU«¢FHQXP«URɋ%DUEDUD&RODV6RSKLHGH&RXUWLYURQ
0DUMRODLQH'HVPDUWLQ&KULVWHOOH)«Q«RQΖVDEHOOH)OD\HX[*XLOODXPH*HQHVWH6DPLUD+DPLFKH0«ODQLH.RFKHUW'HOSKLQH3D\DQ6RPSD\UDF6DPRU\D:LOVRQȂ6HFU«WDULDWGHU«GDFWLRQɋ0$QWKRQ\-&OHVVLHQQH
-1HLVVHȂ3XEOLFLW«ɋ$7&TXDLGH9DOP\3DULVȂ3XEOLFLW«QDWLRQDOHɋ'LUHFWHXUFRPPHUFLDO0DWKLHX7RXUQLHU7«OɋɋɋɋID[ɋɋɋɋHPDLOɋPWRXUQLHU#JURXSHDWFFRPȂ3XEOLFLW«V
G«SDUWHPHQWDOHVVXGRXHVWɋ7KLHUU\7«OɋɋɋɋHW&«GULF-RQTXLªUHV7«OɋɋɋɋID[ɋɋɋɋHPDLOɋWKLHUU\MRQTXLHUHV#ZDQDGRRIUȂ3KRWRJUDSKLHVɋ/DXUHQW7KHHWHQ
UHVSRQVDEOHLPDJHȂ&U«GLWVSKRWRVORFDOHVVDXIPHQWLRQFRQWUDLUHɋ&0$HW&50$Ζ')Ȃ&U«GLWSKRWRGHFRXYHUWXUHɋ$XJXVWLQ'«WLHQQHΖ10$Ȃ3URPRWLRQGLIIXVLRQɋ6KLUOH\(OWHU7«Oɋ
ɋɋɋɋ7DULIGȇDERQQHPHQWDQ)UDQFHɋHXURV7DULIDXQXP«URɋȜ¢Oȇ«WUDQJHUɋQRXVFRQVXOWHUȂ&RQFHSWLRQ«GLWRULDOHHWJUDSKLTXHɋTEMA|presse7«OɋɋɋɋɋȂ)DEULFDWLRQɋ
3L[HOLPDJHΖ0DUOLQ-07DSSHUW7«OɋɋɋɋȂ‹GLWHXUɋ$7&UXH'XSRQWGHV/RJHV0(7=7«OɋɋɋɋID[ɋɋɋɋȂ'LUHFWHXUGHODSXEOLFDWLRQɋ)UDQ©RLV*UDQGLGLHUbȂ
1rFRPPLVVLRQSDULWDLUHɋ7ȂΖ661ɋȂ'«S¶WO«JDOɋG«FHPEUHȂΖPSUHVVLRQɋΖPSULPHULH/«RQFH'«SUH]=RQHLQGXVWULHOOH5LXW]%DUOLQ
03
É
VÉNEMENT [ YVELINES
Avec plus de 5 000 visiteurs, la première édition de « La Cour des Métiers d’Art »,
salon des métiers de l’artisanat d’art, affiche un bilan très positif.
04
La Cour des Métiers d’Art
Un salon largement plébiscité !
L
uminaires, mobiliers mais
aussi sculptures, céramiques, bijoux… Des centaines de créations se sont
exposées du 13 au 15 novembre à Versailles, à l’occasion du premier Salon des métiers
d’art, La Cour des Métiers d’Art. Dans
un contexte post-attentats, ce grand
rendez-vous de l’artisanat d’art a forPLGDEOHPHQW UHOHY« OH G«ͤ 3OXV GH
YLVLWHXUV RQW DͧX« DX 3DODLV
des Congrès pour découvrir, admirer
et se laisser séduire par le savoir-faire
et les créations artisanales des
53 exposants présents.
À chaque matière
ses déclinaisons…
3DSLHU RULJDPL ERLV FXLU VRLH SDLOOH
béton, verre, des mariages insolites
ont fait de ces créations des pièces
uniques. À partir d’objets fonctionnels, ces artisans ont développé le
Le Monde des artisans [ janvier/février 2016
côté artistique qui fait écho à un travail minutieux et très élaboré.
3DUPLOHVEHOOHVUHQFRQWUHVArturass,
un jeune créateur qui réinterprète
dans son travail l’art du pliage et de
l’origami en jouant sur les matières,
OHV WH[WXUHV HW OD OXPLªUH̭ ParisParis « l’artiste-artiste » qui conçoit et
réalise des créations singulières aux
formes surprenantes avec du béton
HVVHQWLHOOHPHQW̭ Damien Béal, dont
les sacs mi-bois mi-cuir ont séduit
SOXV G̵XQ YLVLWHXṶ Jean Sablé, étonQDQWDYHFVHVSHLQWXUHVWURPSHO̵ĕLO
Georgia Kafantari, qui laisse ses
pinceaux s’exprimer sur la soie, ou
encore Pascale Giffard Bouvier dont
les bijoux s’invitent au mouvement,
s’offrent de la texture au regard de la
lumière…
Tous ces artisans ont eu l’occasion
de nouer des contacts avec un public
pleinement satisfait, qui leur a permis
de réaliser des ventes sur site.
Inauguration
et paroles d'élus
sous le charme
Lors de l’inauguration, en présence du
président de l’Agglomération Versailles
*UDQG 3DUF )UDQ©RLV GH 0D]LªUHV OH
président de la Chambre de Métiers et
de l’artisanat des Yvelines, Daniel Varlet,
s’est félicité de la participation de tous
ces artisans. « Ces 53 exposants sont la
vitrine de l’artisanat dans notre département des Yvelines où l’on dénombre plus
de 17 000 entreprises employant 33 000
salariés. Ces métiers d’art (..) témoignent
du talent de créateurs qui font perdurer les
savoirs d’antan et assurent la promotion
des techniques d’aujourd’hui. Gardiens
du patrimoine, passeurs de témoins entre
les générations, ces artisans des métiers
d’art appréhendent et maîtrisent les innoXCVKQPU CƒP FG OKGWZ ICTFGT CW IQțV FW
jour les activités traditionnelles. »
i
www.la-cour-des-metiers-dart.com
YVELINES
BRIGITTE ALIX, MYSTÉRIEUSE ASTROLABISTE
Parmi les exposants, Brigitte Alix, Astrolabiste (ne cherchez pas la définition dans
le dictionnaire, il n’y figure pas, pas plus d’ailleurs que dans la nomenclature du
secteur des métiers), exerce une profession qui a existé durant un bon millier d’années.
Les derniers ayant pratiqué ce métier vivaient au XIXe siècle. Rencontre…
Brigitte Alix réalise des astrolabes,
instruments en métal (le plus souvent en
laiton), sans mécanisme, permettant de lire
l’heure. Le concept de l’instrument remonte à
l’Antiquité grecque, à partir du IIe siècle av. J.-C..
Le terme « astrolabe » est d’ailleurs issu de la
contraction d’astron (astre) et de « lambanein »
(prendre). « Prendre les astres » (soleil ou
étoiles) UKIPKƒGKEKNGHCKVFG mesurer l’angle de
l’astre par rapport à l’horizon. Cette information va permettre d’utiliser l’instrument pour
lire l’heure, de jour comme de nuit. À partir du
VIIe siècle après J.-C., les astronomes arabes
vont poursuivre et compléter l’élaboration
des tracés de l’instrument. L’astrolabiste est
en quelque sorte l’ancêtre de l’horloger. Mais
l’instrument, qu’on pourrait à tort comparer à
un cadran solaire, comprend une multitude
de fonctions liées à la mécanique céleste, à
l’astronomie, mais aussi à la géométrie,
et à la géographie.
Pourquoi avoir choisi ce métier ?
Sortir de l’oubli ces merveilleux instruments
qui sont le symbole de l’histoire des hommes
et des sciences, donner envie au plus
grand nombre d’accéder aux grandes
découvertes qui nous ont permis
« d’apprivoiser » le temps, ouvrir une porte
sur un monde si peu connu du grand public,
et pourtant si riche d’enseignements.
Ce choix de métier est aussi l’aboutissement
de plusieurs parcours professionnelsšWPG for-
mation initiale de bijoutière, puis une seconde
en informatique de gestion et programmation.
Comment réalisez-vous vos instruments ?
Il faut tout d’abord en concevoir les tracés
géométriques. Les astrolabes sont destinés à
modéliser les mouvements de la voûte céleste
pour se repérer aussi bien dans le temps, en
lisant l’heure, que dans l’espace, par rapport
aux directions cardinales. C’est en quelque
sorte la représentation en deux dimensions
de la sphère céleste. Les tracés géométriques
sont réalisés grâce à un logiciel vectoriel.
Rien ne se fait par programmation.
Les formules de calcul servant au tracé
de l’instrument sont auparavant effectuées
dans un tableur. Ensuite, pour la phase de
la gravure, il y a eu « détournement » de
technique. Elle est faite selon le procédé
des circuits imprimés, adapté en fonction
du résultat à obtenir (insolation, révélation,
gravure dans un bain d’acide).
Pourquoi ce choix alors qu’il existe des
machines laser ou jet d’eau pour graver˱?
J’ai tout de suite ressenti une incompatibilité,
voire un anachronisme certain entre ces techniques modernes et l’esprit même de l’instrument. Historiquement, les instruments étaient
gravés soit à la main, ce qui, aujourd’hui, au
regard du nombre de courbes et traits à graver
(rien que sur la pièce principale, il y en a plus
de 1š00) amènerait l’instrument à un prix
SANDRA GUZMÁN,
CRÉATRICE DE BIJOUX D´ART
Inspirée par l’Art Déco et l’expressionnisme du début du
XXe siècle, la créatrice franco-chilienne Sandra Guzmán travaille à la main dans le respect des techniques traditionnelles
de bijouterie. Elle est titulaire d’un CAP en Art du bijou et du
joyau, suite à une formation à l´École BJO de la Rue du Louvre
en 2008 et 2009, dans le cadre d’une reconversion professionnelle. Grâce à ce savoir-faire qui est très vite devenu une passion, la créatrice façonne
ses créations en argent, vermeil, or, plaqué or, perles et pierres ornementales.
Ses bijoux aux lignes épurées et contemporaines sont aussi ludiques et impertinents.
L’esthétique punk, comme l’environnement industriel, ainsi que des dimensions
organiques se retrouvent dans ses créations. En perpétuelle recherche de mécanique
et de mouvement, elle crée des bijoux où billes et perles tournent sur un axe.
i
exorbitant, soit par gravure selon le principe de
la taille-douce, principe qui ressemble beaucoup
à celui que j’utilise. Après la gravure viennent la
découpe, qui est réalisée à la scie à chantourner,
l’assemblage et lesƒPKVKQPU Les instruments
sont accompagnés de petits livrets décrivant
l’instrument et ses principales fonctions.
Quelle est la clientèle
pour ces instruments du passé˱?
Il ne faut pas confondre « instruments
du passé » et « instruments obsolètes ».
La mécanique céleste est la même aujourd’hui
qu’il y a 2š00 ans, à quelques détails près.
Et l’astrolabe reste un outil pédagogique
de grande qualité pour apprendre et comprendre les mouvements du ciel et des astres.
Les observatoires astronomiques, tels
que l’Observatoire de Paris ou de Grenoble,
les planétariums, les clubs d’astronomie…,
utilisent les astrolabes pour l’enseignement,
de même que certains établissements
scolaires du second degré.
L’astrolabe est non seulement un objet riche
FGUCXQKTUUEKGPVKƒSWGUOCKUégalement
le résultat d’un brassage de connaissances
sans pareil. De ce point de vue, les musées
et institutions intéressés par l’histoire des
sciences sont directement concernés,
tant au niveau national qu’international.
i
05
www.astrolabes.fr |
[email protected]
INSTANT CLÉ
Inauguration du Salon en présence
notamment du président de
l’Agglomération Versailles Grand Parc,
François de Mazières, et de Daniel
Varlet, président de la Chambre de
www.sandra-guzman.com
Métiers et de l’artisanat des Yvelines.
Le Monde des artisans [ janvier/février 2016
A
CTUALITÉS [ YVELINES
concours
m$UWLVDQV}SRXU
OHVHQWUHSULVHVLQQRYDQWHV
06
© FOTOLIA.COM
La Chambre de métiers et de l’artisanat des Yvelines lance la 2e édition du concours « Artisans 2020 » destiné
à récompenser les entreprises artisanales dynamiques et innovantes du département.
C
onsidérant l’innovation comme le
facteur incontournable du développement des entreprises de demain, la CMA 78 met en œuvre, en partenariat avec Avenir Santé Mutuelle, MAAF
et Banque Populaire Val de France, une
nouvelle édition du concours valorisant
et mettant à l’honneur des entreprises
artisanales novatrices. Un jury, composé de deux représentants de la CMA
des Yvelines et de représentants des
partenaires, s’attachera à évaluer la pertinence de l’innovation mise en place au
regard des différents aspects fonctionnels de l’entreprise. À l’issue d’un vote,
sera désigné un lauréat par catégorie.
Les entreprises peuvent en effet, concourir dans deux ECVȌIQTKGU Factory 2020
pour les projets de développement de
nouveaux produits, services et/ou de
procédés et/ou design dans l’entreprise,
et Smart#artisans pour l’innovation
organisationnelle en gestion des ressources humaines, sur le plan commercial ou animation points de vente.
6TQKUNCWTȌCVUUGTQPVTȌEQORGPUȌUNGU
deux premiers empocheront 1š€.
Un prix « coup de cœur du jury » offrira
1š€ au troisième. En outre, ils bénéƒEKGTQPVFŨun accès gratuit à la formation proposée par la CMA 78 pour l’anPȌG XCNGWT WPKVCKTG €) mais
également d’une promotion de leur
entreprise dans la presse locale (valeur
1š€), ainsi que dans les supports
de communication de la Chambre de
Métiers et de l’Artisanat des Yvelines et
de ses partenaires.
Hélène Perier | CMA des Yvelines |
'LUHFWLRQGHVD΍DLUHV«FRQRPLTXHV|
19 avenue du Général Mangin,
Versailles| 01 39 43 43 26 |
[email protected]
i
LES GESTES DE DEMAIN
Les Journées européennes des métiers d’art (Jema) tiendront leur 10e édition les 1er,
2 et 3 avril 2016. Alors, participez à cet événement international dont la thématique
portera sur « Métiers d’art, gestes de demain ».
Coordonnées par l’Institut national des métiers d’art, ces 10es Jema donneront une nouvelle fois
l’occasion aux artisans de mettre en lumière leurs savoir-faire alliant gestes de tradition, de création
et d’échanges. Passeurs de mémoire, les artisans d’art peuvent s’appuyer sur pareil événement pour
faire montre de leur talent. En ouvrant grandes les portes d’ateliers à un public le plus large possible,
en présentant des activités pointues à travers des rendez-vous mêlant visites, circuits, ateliers d’initiation
NWFKSWGGVKPVGTCEVKXGFȌOQPUVTCVKQPUYQTMUJQRUŲNGIGUVGLQKPVNCRCTQNGGVNGRCTVCIGGUVWPKSWG+NGUVCWUUKDȌPȌƒSWGRQWTWPUGEVGWT
économique créatif, facteur d’émancipation sociale, valorisant l’innovation et les circuits courts de production, qui s’adapte aux nouvelles
aspirations de consommation et du vivre ensemble. Artisans d’art, faites découvrir, au printemps prochain, aux jeunes comme aux
adultes, vos métiers, vos entreprises, vos œuvres. Pour que les métiers d’hier et d’aujourd’hui
restent aussi ceux de demain.
Le Monde des artisans [ janvier/février 2016
i
Inscriptions en ligne sur
journeesdesmetiersdart.eu
YVELINES
financement
‚OȇKHXUHGXFURZGIXQGLQJ
0QWXGCWRJȌPQOȋPGFGUQEKȌVȌXKUCPVȃCKFGTNGUFKTKIGCPVUȃFȌXGNQRRGTNGWTURTQLGVUNGƒPCPEGOGPVRCTVKEKRCVKH
Il en sera question à la CMA en 2016…
L
e 17 mars prochain, la direction
des affaires économiques de la
CMA organisera un « Break Déj »,
une pause déjeuner, sur le thème du
crowdfunding ou « ƒPCPEGOGPV RCTVKcipatif ». Il s’agit d’une nouvelle expression d’aide économique faisant appel
CW ITCPF RWDNKE RQWT CKFGT ȃ ƒPCPEGT
un projet, sans l’aide des acteurs traditionnels du ƒPCPEGOGPV que sont les
banques ou les organismes de crédit.
Réservée aux jeunes dirigeants de
moins de trois ans d’ancienneté, cette
QRȌTCVKQP DȌPȌƒEKG FW EQPEQWTU ƒPCPcier du Conseil de la formation auprès
de la CRMA Île-de-France depuis 2008.
Aides des contributeurs
Le « Break Déj » sera animé par un représentant de la plate-forme de prêts
solidaires entre particuliers, Hellomerci, partenaire de l’opération, et l’équipe
des affaires économiques de la CMA.
Cette dernière est opérationnelle pour
accompagner les entreprises et les
CTVKUCPU FCPU NGWTU TGEJGTEJGU FG ƒ-
nancement et le montage de leurs
dossiers bancaires. Trois artisans des
;XGNKPGU QPV FŨCKNNGWTU DȌPȌƒEKȌ TȌEGOment d’une aide des contributeurs (le
bar à sirop-boutique « L’Alchimiste » de
Marc Chenue à Chevreuse, « Mijote et
sucrine » de Céline Carando-Borgel à
Bonnelles et « la Nouvelle Boulangerie »
de Julien Boussard à Saint-Rémy-lesChevreuse). Ils ont ainsi levé les fonds
nécessaires à leurs investissements.
Lors du « Break Déj », toute demande en
ƒPCPEGOGPVRCTVKEKRCVKHVTQWXGTCUCTȌponse auprès de l’équipe économique.
Participez au prochain « Break Déj »
organisé par la CMA des Yvelines,
le 17 mars prochain, de 11 heures à
14 heures.
i
07
'LUHFWLRQGHVD΍DLUHV«FRQRPLTXHV|
01 39 43 43 46
PREMIER COMITÉ DE PILOTAGE
« TRANSMISSION ET REPRISE D’ENTREPRISES »
Alors qu’elles représentent deux tiers des entreprises en France, les TPE souffrent d’un taux peu élevé de cession/
VTCPUOKUUKQP
EQPVTGRQWTNGU2/'GVNGU'6+%GNCHTCIKNKUGNŨGORNQKGPRTȋUFGRQUVGU
ont été détruits faute de repreneurs d’entreprises saines. Face à ces enjeux économiques, le gouvernement a
HCKVFGNŨCEEQORCIPGOGPVȃNCVTCPUOKUUKQPWPGRTKQTKVȌ.GPQXGODTGKNCKPUVCNNȌWPEQOKVȌFGRKNQVCIGTȌWPKUUCPV
les représentants des réseaux d’accompagnement, des chambres consulaires, des organisations professionnelles, Pôle emploi,
FGUƒPCPEGWTUQWGPEQTGNŨ#IGPEG(TCPEG'PVTGRTGPGWTU2NWUKGWTUOGUWTGUQPVȌVȌRTȌUGPVȌGUNGFȌXGNQRRGOGPVFWETȌFKVXGPFGWT
NCUKORNKƒECVKQPFGNCXGPVGFWHQPFUFGEQOOGTEGNCOKUGGPRNCEGFŨWPGOKUUKQPFŨQDUGTXCVKQPFGU62'2/'RCTNŨ1DUGTXCVQKTG
FWƒPCPEGOGPVFGUGPVTGRTKUGU&ŨKEKNGRTQEJCKPEQOKVȌFGRKNQVCIG
RTȌXWGPOCKNGUVTCXCWZRQTVGTQPVUWTNCOKUGGPRNCEG
FŨWPRNCPFGEQOOWPKECVKQPNCUKORNKƒECVKQPFGURTQEȌFWTGUFGVTCPUOKUUKQPGVNCRTȌƒIWTCVKQPFŨWPGEJCTVGFGSWCNKVȌRCTNGUTȌIKQPU
Le Monde des artisans [ janvier/février 2016
A
CTUALITÉS [ YVELINES
Opération Gares Gourmandes
$UU¬WREOLJ«Ɉ
Du 2 au 18 octobre dernier, à l’occasion de la Semaine du goût, les voyageurs des gares
Montparnasse et Saint-Lazare ont été invités à découvrir la diversité de l’offre culinaire
des artisans yvelinois
P
08
our la troisième année consécutive, le Festival Gares Gourmandes, organisé par SNCFGares & Connexions, en partenariat
avec les Chambres de Métiers et de
l’Artisanat, a mis à l’honneur plusieurs
dizaines d’artisans dans le but de valoriser l’artisanat régional. Dans les halls
de 28 gares françaises, chefs et artisans
ont donné rendez-vous aux voyageurs
CƒPFGNGWTHCKTGFȌEQWXTKTNGUURȌEKCNKVȌU
de la gastronomie régionale.
Nos artisans yvelinois ont investi les
gares de Montparnasse et de Saint-Lazare pour promouvoir leur savoir-faire et
faire déguster leurs produits.
Aux côtés d’autres artisans franciliens, la Biscuiterie Erté, située à Le
Perray-en-Yvelines, a partagé son savoir-faire de pâtissier, transmis de père
GP ƒNU FGRWKU š; les Cafés Factorerie ont fait déguster leurs différents
cafés pures origines et mélanges, le
siropier Marc Chenue a désaltéré le
passant avec ses sirops aux goûts
CWVJGPVKSWGUGVGPƒPNCDKUEWKVGTKGFG
la Vallée de Chevreuse a enchanté les
voyageurs avec sa création de biscuits
% yvelinois.
TÉMOIGNAGE
David Miauche, manager général Cafés Factorerie
« Dans de telles opérations, notre satisfaction est de découvrir
la surprise des consommateurs. Nous travaillons 60 origines
de cafés dans les règles de l’art, Torréfaction lente dite "à
la française" ou "robe de moine". Nous favorisons les mono
cépages même si notre Blend a été élu deuxième au concours
de "Meilleur Mélange pour Expresso de France 2015" en
septembre dernier. Nos cafés sont toujours frais (récolte de
l’année) et nous sommes très attentifs au soin apporté durant
toutes les phases de transformation (stockage, torréfaction, tri
"manuel" dégazage, emballage manuel lui aussi). Toute cette attention a pour but d’obtenir
le café le plus frais et le plus qualitatif possible. Nous adorons faire découvrir au grand
public les nuances insoupçonnées des 900 arômes qui composent un café (environ 500
pour le vin). C’est pourquoi nous sommes aujourd’hui sur ce stand. »
Depuis Noël et grâce au partenariat de la Fédération départementale de la boulangerie-pâtisserie,
emmené par Olivier Gérard, et de Cacao Barry, les « créations gourmandes » s’invitent chez les boulangers
pâtissiers yvelinois adhérents à l’opération. Après la bûche de Noël et l’entremets du nouvel an, place
à la douceur de la Saint-Valentin… Les douceurs de la Saint-Valentin vont très bientôt faire leur apparition
dans les vitrines des artisans boulangers-pâtissiers participants à l’opération « Créations gourmandes ».
Cette année encore, la Fédération de la Boulangerie-Pâtisserie, en collaboration avec Cacao Barry, propose
aux artisans yvelinois une gamme d’entremets festifs dont la recette a été concoctée par Sébastien Cantrelle
(Chocolate Academy de Cacao Barry) en association avec plusieurs pâtissiers des Yvelines notamment
Vincent Lefèvre, Benjamin Hervet, Aurélie Nicot et Cyril Darras. « Mais chaque artisan pourra apporter sa touche personnelle, en fonction
de ses envies et de sa sensibilité », souligne Olivier Gérard, président de la Fédération départementale de la boulangerie-pâtisserie. « La
démarche est de stimuler le pâtissier en lui apportant un produit travaillé, des éléments de communication et un accompagnement dans la
réalisation. » Caramel-pomme et framboise, tels seront les parfums de la « Douceur de la Saint-Valentin ». Il ne reste plus qu’à y goûter…
VQWVGPFQWEGWTšЏ
i
Tous les artisans des Yvelines peuvent prendre part à l’opération, et même ceux de l’Essonne et du Val d’Oise car ils dépendent du
même regroupement. Un kit mis au point par Cacao Barry à partir des couvertures ainsi qu’un moule associé sont mis à la disposition
des pâtissiers.
Le Monde des artisans [ janvier/février 2016
© CHRISTOPHE JULIEN
OPÉRATION CRÉATIONS GOURMANDES
DOMAINES | SITES WEB | E-COMMERCE | MARKETING
1&1 MY WEBSITE
30 JOURS
D’ESSAI GRATUIT *
VOTRE SITE WEB
SIMPLE. RAPIDE. OPTIMISÉ POUR MOTEURS DE RECHERCHE.
Lancez-vous facilement avec l’un de nos nombreux
designs professionnels, adaptés à votre métier.
Prenez dès maintenant votre réussite en main avec
1&1 MyWebsite !
1MOIS
POUR
ESSAYER
1
CLIC
POUR CHANGER
DE PACK
1APPEL
Pour toutes les activités
Optimisé pour Google
Assistance 24/7
Domaine .com inclus
UN EXPERT
VOUS RÉPOND
0970 808 911
(appel non surtaxé)
* 30 jours d’essai gratuit pendant lesquels vous pouvez résilier à tout moment sans frais. À l’issue de cette période d’essai gratuit, le contrat assorti
de la durée minimum d’engagement choisie débute. Conditions détaillées sur 1and1.fr. 1&1 Internet SARL, RCS Sarreguemines B 431 303 775.
1and1.fr
A
CTUALITÉS [ YVELINES
Assemblée générale d’automne
L’heure des bilans
Le 23 novembre dernier s’est tenue l’assemblée générale d’automne de notre Compagnie. Nous retiendrons la validation
FGUDWFIGVUTGEVKƒȌUGVRTKOKVKHUȃNŨKUUWGFŨWPGRTȌUGPVCVKQPFȌVCKNNȌGGVEQOOGPVȌG
10
S
i le résultat 2015 s’approche de
l’équilibre entre les charges et
les produits, le résultat estimé
du budget primitif 2016 fait apparaître
un résultat qui pourrait être déficitaire
à hauteur de 190 K€.
L’évolution du financement des CMA,
la chute des effectifs du CFA et le
nombre croissant des ruptures de
contrats d’apprentissage sont des
facteurs à risques supplémentaires
sur le résultat 2016. Des indicateurs
sont mis en place pour suivre l’évolution de la situation.
La situation de crise rencontrée tant
organisationnelle que structurelle du
CFA depuis cette rentrée a été analysée. Des mesures ontȌVȌRTKUGUCƒPFG
maintenir l’activité de ce service, d’analyser les problématiques et d’établir un
plan d’actions. Le premier Salon dédié
aux métiers d’art, qui s’est tenu les 13,
14 et 15 novembre, a été un franc succès. L’investissement de l’équipe de la
direction des affaires économiques et
formation a été souligné une nouvelle
fois en séance. La prochaine assemblée générale est programmée au 6 juin
2016 et sera sans doute la dernière de
la mandature.
2015, L'ARTISANAT EN QUELQUES CHIFFRES
44%
56%
34%
66%
52%
IMMATRICULATIONS
RADIATIONS
▪ Immatriculations régime normal
▪ Immatriculations régime micro social
▪ Radiations régime normal
▪ Radiations régime micro social
0,2%
0,1%
25,9% 0,1%
44,9%
15,9%
13,1%
FORME JURIDIQUE
▪ SARL ▪ SARL À ASSOCIÉ UNIQUE
▪ SAS ▪ SASU ▪ STÉ ÉTRANGÈRE
▪ SCOP ▪ SA
40%
7% 10%
43%
48%
STATUT JURIDIQUE
DES ENTREPRISES ARTISANALES
▪ Société
▪ Entreprise individuelle
SECTEUR ACTIVITÉ
▪ Bâtiment
▪ Production
▪ Alimentation
▪ Services
Arrêté au 30/11/15
Le Monde des artisans [ janvier/février 2016
Nordnet, SA immatriculée au RCS de Lille Métropole sous le numéro B 402 974 489.
Créez votre site Internet, même sans compétences techniques.
Besoin d’un site vitrine ou d’une e-boutique ? Rien de plus simple. Choisissez votre design, insérez votre logo,
organisez vos contenus… Sans aucune compétence technique, vous gérez simplement votre site dans
ses moindres détails, de la création à la mise en ligne.
Complet et performant, le Pack Site vous permet de multiplier les chances d’être trouvé par vos futurs clients sur
Internet.
3420 (appel non surtaxé)
www.nordnet.com
Ce post est fictif. Toute ressemblance avec une personne réelle serait une pure #coïncidence.
A
CTUALITÉS [ YVELINES
législation
Réduire la production
de déchets dans les
entreprises artisanales
&GRWKUWPGNQKRTȌXQKVSWGPQWUTȌFWKUKQPUNCSWCPVKVȌFGFȌEJGVURTQFWKVUGP(TCPEGšNŨGPLGWGUVFGTȌFWKTGNGUEQțVU
FGIGUVKQPFGUFȌEJGVURCTNGUEQNNGEVKXKVȌUVQWVGPTGURGEVCPVOKGWZNŨGPXKTQPPGOGPVGVPQVTGUCPVȌ
12
A
u-delà de l’intérêt environnemental (limitation de la consommation de ressources et diminution
des quantités de déchets incinérés et
mis en décharge), prévenir la production
de déchets dans une entreprise peut
être DȌPȌƒSWG UWT FŨCWVTGU CURGEVU GP
contribuant notamment àš:
▪ une réduction des charges grâce à une
baisse des coûts d’élimination de déchets
et la diminution des achats de matières,
d’emballages ou de consommables,
▪ un gain de temps sur les déchets qui
ne sont plus à gérer,
▪ et une amélioration des conditions de
travail par la réduction de la toxicité des
substances utilisées et une baisse de la
manutention.
De façon à sensibiliser les entreprises à la
réduction des déchets et pour les accompagner dans l’évolution de leurs pratiques,
les Chambres de Métiers et de l’Artisanat
d’Île-de-France ont élaboré en collaboration avec le Conseil 4ȌIKQPCN FGU ƒEJGU
Le Monde des artisans [ janvier/février 2016
pratiques qui leur sont destinées. Les
gestes simples ou les mesures organisationnelles faciles à mettre en œuvre ont
été privilégiées aux investissements.
Dix métiers sont couverts par EGUƒEJGU
dans les secteurs de l’alimentaire (restauration rapide, boucherie-charcuterie,
boulangerie-pâtisserie), de la production
(mécanique automobile, imprimerie, me-
nuiserie) et des services (fleuriste, coiffure, pressing et nettoyage industriel).
Celles-ci sont disponibles sur
le site internet www.cm-yvelines.fr
à la rubrique documentation.
i
Timothée Vial | 01 39 43 43 57
[email protected]
RAPPEL
Parce que la limitation de la production de déchets passe parfois par l’acquisition
de matériel, nous vous rappelons que le Conseil Régional d’Île-de-France
subventionne jusqu’à 20 % les entreprises de plus de trois ans
qui investissent en faveur du développement durable. Cela peut être par exemple
XQEUR\HXUSRXUXQHHQWUHSULVHJ«Q«UDQWGHVG«FKHWVYHUWVXQV\VWªPHGHFKDXȧDJH
au bois pour valoriser les copeaux générés dans une menuiserie, un bac à graisse,
une imprimante 3D évitant le recours à des moules, etc.
YVELINES
CFA
8QHVHPDLQHGȇ«FKDQJHV
IUDQFRDOOHPDQGH
Après avoir passé une semaine en Allemagne, les apprentis du CFA de Versailles
ont reçu leurs homologues allemands du 10 au 14 novembre dernier.
D
ans le cadre d’un jumelage,
vieux de presque 40 ans entre
les Chambres de Métiers de Nuremberg et Versailles, des échanges ont
lieu tous les ans. C’est avec beaucoup
d’enthousiasme et
d’impatience que
nos apprentis ont
accueilli les jeunes
Allemands, accompagnés de leurs formateurs. Restés à
Paris sept jours, ils
ont intégré le CFA
pour deux jours de
pratique en coiffure et esthétique.
Chacun partageant
ses méthodes de
coiffage et de manucurie… avec souvent le « langage des gestes du métier »
comme seul moyen de communicationšЏ Une démonstration « spéciale »
de « face painting » leur a été offerte
par Fabien Ferre (1er prix au World Bodypainting Festival Cet échange, a été aussi l’occasion
pour eux de découvrir le patrimoine, la
cathédrale Notre-Dame, le Louvre, la
Tour Eiffel, le Sacré-Cœur ainsi que le
château de Versailles. Malgré les événements tragiques
du novembre à
Paris, date de leur
dernière
soirée
parisienne,
tous
sont repartis heureux de leur semaine d’échanges.
« Après ce vendredi soir à Paris qui
nous a tous beaucoup choqués, nous
sommes bien rentrés à la maison, a
commenté Anja Söllen, l’accompagnatrice du voyage. Malgré cela, tous les
apprentis m’ontFRQͧUP«TX̸LOVRQWEHDX
coup apprécié la semaine chez vous̰!
C’était une nouvelle fois un voyage réussi.
Et je vous remercie mille fois pour l’organisation et votre accueil̰! »
JOURNÉES PORTES
OUVERTES AU CFA
Les journées « Portes Ouvertes »
du CFA de la Chambre de Métiers
et de l’Artisanat des Yvelines
VHG«URXOHURQWOHV˱
■ Samedi 6 février de 9h à 17h
■ Samedi 19 mars de 9h à 17h
■ Samedi 9 avril de 9h à 17h
#%%ǰ5š
$GUHVVH˱ 17 avenue du Général
Mangin - 78000 Versailles
6ȌNššššš
(CZššššš
[email protected]
www.cfa-cmy.fr
13
.'5&+((DZ4'065/1;'05&Ũ#%%ǰ5š
'HODJDUH9HUVDLOOHVULYHGURLWH˱
▪ Bus G, arrêt général Mangin
▪ ou 10 minutes à pied
'HODJDUH9HUVDLOOHV&KDQWLHUV˱
▪ Bus G, arrêt général Mangin
'HODJDUH9HUVDLOOHVULYHJDXFKH˱
▪ Bus H ou A, arrêt colonel de Bange
44e CORRIDA PÉDESTRE
INTERNATIONALE DE HOUILLES
Les apprentis du brevet professionnel (BP) Cuisine et Service du CFA ont œuvré deux jours
durant pour réaliser un buffet et régaler les convives. Il s’agissait pour ces apprentis,
sous la houlette de leurs formateurs Alain Fontaine, Didier Collinet et Philippe Pavie,
de confectionner, de l’entrée au dessert, le buffet qu’offrait la Mairie de Houilles à la presse,
le 16 décembre dernier, pour la présentation de la 44e Corrida pédestre internationale
de Houilles. $XPHQX verrines sucrées, salées et feuilletés chauds, soit au total
RKȋEGU2CTNGWTRTGUVCVKQPNGUHWVWTUEWKUKPKGTUGVUGTXGWTUUGUQPVVCKNNȌWPDGCW
succès en régalant plus de cent personnes. Une belle occasion de montrer leur savoir-faire…
Le Monde des artisans [ janvier/février 2016
A
CTUALITÉS [ ÎLE-DE-FRANCE
artisanat d’art /HVDYRLUIDLUHDX
VHUYLFHGHOȇ«FRORJLH
k4KGPPGUGRGTFVQWVUGVTCPUHQTOGzšVGNNGRQWTTCKVȍVTGNCFȌƒPKVKQPFGNŨ7RE[ENKPI
terme désignant l’action de récupérer des matériaux ou des produits dont on a plus
NŨWUCIGCƒPFGNGUTGXCNQTKUGT
L
14
es Chambres de Métiers et de
l’Artisanat d’Île-de-France ont été
retenues par le Conseil régional
pour faire la promotion de l’upcycling
par le biais de clips vidéo réalisés chez
des artisans d’art adeptes du réemploi.
L’objectif de ce projetš EQOOWPKSWGT
auprès du grand public pour changer la
perception que les Franciliens peuvent
avoir de leurs déchets. Bijoux, prêt-àporter, mobilier, jouets, objets du quotidien… autant d’univers où s’expriment
les huit artisans d’art mis à l’honneur
FCPU EGU ƒNOU Qș FȌXGNQRRGOGPV FW
rable et savoir-faire ne font plus qu’unšЏ
i
PARTICIPEZ
À LA 9e BIENNALE
DU CARROUSEL
DES MÉTIERS
D’ART ET
DE CRÉATION
i
Timothée Vial |
timothé[email protected]
Retrouvez toutes les vidéos en recherchant Chambre Régionale
de Métiers et de l’Artisanat d’Ile de France sur Youtube
LES 8 ARTISANS MIS EN LUMIÈRE
BESART
Création de luminaires à partir
de pièces de mécanique
Retrouvez tout l’univers de
Sébastien Sirot sur www.besart.fr
ENTREPRISE GUY CARRY
Détournement de meubles
anciens en meubles contemporains
Retrouvez tout l’univers de Guy Carry
sur www.guycarry.com
QUART DE POIL’
Édition d’objets à partir de chutes de cuir
Retrouvez tout l’univers d’Isabelle Millet
sur www.quartdepoil.fr
VICTORIAN REHAB
Fabrication de bijoux à partir
de mécanismes d’horlogerie
Retrouvez tout l’univers de Lætitia
Konig sur www.victorian-rehab.com
Le Monde des artisans [ janvier/février 2016
MADE IN SENS &
CHAUSSETTES ORPHELINES
Création de prêt-à-porter
à partir de chaussettes
orphelines. Retrouvez tout
l’univers de Sabine Chiche et
de Marcia De Carvalho
sur www.madeinsens.com
et www.marciadecarvalho.fr
NATHALIE GAGNEUX
CRÉATIONS
Habillage de mobilier
à partir de canevas.
Retrouvez tout
l’univers de Nathalie Gagneux sur
www.recyclons-creations.blogspot.com
TEOLINA
Fabrication de jouets
à partir de chutes de tissus.
Retrouvez tout l’univers d’Isabelle Gady
sur www.facebook.com/teolinacrea
Quelque 250 artisans d’art
ont participé au Carrousel
des métiers d’art et de
création en 2014. Les
inscriptions pour l’édition
VRQWRXYHUWHVɋ
Organisé du 1er au 4 décembre 2016
par la Chambre Régionale
de Métiers et de l’Artisanat d’Île-deFrance dans le cadre prestigieux
du Carrousel du Louvre à Paris,
le Carrousel des métiers d’art
et de création est le plus important
salon dédié aux métiers d’art
et de création en France.
Événement majeur consacré
à l’artisanat d’art, cette biennale
met en lumière la richesse et la
qualité du travail des artisans d’art
franciliens issus de secteurs variés
du monde de la création.
Téléchargez le dossier de demande
de participation sur le site internet
de votre Chambre de Métiers
et de l’Artisanat départementale
ou sur www.crma-idf.com.
i
Pour en savoir plus, rendez-vous
dès à présent sur le site dédié
www.carrousel-metiers-art.com
ÎLE-DE-FRANCE
les rencontres de l’étudiant
/HV&)$GXU«VHDXYRXV
GRQQHQWUHQGH]YRXVɈ
8QWUȍVGUEQNNȌIKGPN[EȌGPȌVWFKCPVRCTGPVš!%GSWKXCUWKXTGXQWUEQPEGTPGŲ
L
es CMA d’Île-de-France ont décidé d’organiser, le 2 avril prochain,
« Les Rencontres de l’Étudiant »,
qui réuniront l’ensemble des Centres de
Formation d’Apprentis (CFA) du réseau,
CƒPFGRTQOQWXQKTNCTKEJGUUGFGUOȌtiers de l’artisanat. Le principe général
est simpleš KN UŨCIKV FG HCKTG UG TGPEQPtrer dans un même lieu, sur une journée
unique, les jeunes et leurs familles avec
les spécialistes du secteur de l’artisanat. Des démonstrations réalisées par
les apprentis et leurs formateurs seront
organisées tout au long de la journée
▪ Pôle Alimentation˱ boulangerie, pâtisserie, traiteur, service en salle.
▪ Pôle Bâtiment˱ mécanique, peinture,
plomberie et staff (sous réserve).
▪ Pôle Services˱ coiffure, esthétique,
fleuriste, photographie.
La journée sera d’autre part rythmée
par la tenue de trois tables rondes˱
▪ 10h30˱ Apprentissage, la voie royale
vers un diplôme et un emploi. Se former, décrocher un diplôme et créer son
entreprise.
▪ 14h00˱ Parcours remarquables.
Personnalités et jeunes diplômés racontent leur parcours hors du commun
▪ 16h00˱ Apprentissage, mode d’emploi. Comment réussir ses premiers
pas professionnels.
Rendez-vous le 2 avril de 10 heures à
18 heures au Cap 15 - 3 quai de Grenelle,
75015 Paris - Métro Bir-Hakeim.
[email protected]
i
UNE AIDE DE 4 400 €
POUR LES TPE QUI RECRUTENT
DE JEUNES APPRENTIS
15
L’État a instauré l’aide « TPE jeune apprenti » pour les entreprises
qui accueillent un apprenti mineur.
Pour inciter les TPE à former de jeunes apprentis et prendre en
compte l’investissement que cela représente pour elles en termes
d’encadrement et d’investissement, l’État a instauré l’aide « TPE jeune apprenti ».
&ŨWPOQPVCPVCPPWGNFGšŻNŨCKFGk62'LGWPGCRRTGPVKzGUVXGTUȌGCWZGPVTGRTKUGU
2e ÉDITION
DU PRIX MAÎTRE
D’APPRENTISSAGE
de moins de 11 salariés qui embauchent un apprenti de moins de 18 ans. Elle couvre
La MNRA et l’APCMA organisent
NCRTGOKȋTGCPPȌGFGNŨCRRTGPVKUUCIG.ŨCKFGGUVEWOWNCDNGCXGENGUCWVTGUCKFGUš
pour la deuxième année
CKFGCWTGETWVGOGPV
šŻRTKOGCRRTGPVKUUCIG
šŻETȌFKVFŨKORȖV
šŻ
consécutive le Prix Maître
exonérations de cotisations sociales… L’aide est versée par fraction à l’échéance
d’apprentissage qui a pour objet
de chaque période trimestrielle d’exécution du contrat, sur la base d’une attestation
de valoriser et récompenser ces
de l’employeur à réaliser via internet. La demande d’aide est disponible en ligne sur
transmetteurs de savoir-faire.
www.alternance.emploi.gouv.fr.
9RXV¬WHVPD°WUHG˹DSSUHQWLVVDJH˱"
Quels que soient les secteurs d’activité, l’apprentissage permet de former un jeune
N’hésitez plus, inscrivez-vous
qui sera rapidement opérationnel au sein de l’entreprise, tout en facilitant son entrée
DYDQWOHI«YULHU˱
dans la vie active. Les centres de formation d’apprentis franciliens proposent plus d’un
millier de formations. Il est à signaler que 90 % des entreprises ont une image positive
de l’apprentissage.
i
Pour en savoir plus sur l’apprentissage et les aides destinées aux entreprises
consultez www.idf.direccte.gouv.fr
4ȋINGOGPVGVFQUUKGTš
www.crma-idf.com,
Rubrique « Formation
et apprentissage ».
i
[email protected]
Le Monde des artisans [ janvier/février 2016
I
NITIATIVES [ YVELINES
Damien Béal
DE COMPAGNON DU
DEVOIR AU COMPAGNON
D’UNE VIE : UN SAC !
16
'
C
est dans un atelier, et
plus exactement un bâtiment agricole
situé dans le Parc Naturel de la Vallée
de Chevreuse, que Damien Béal façonne des sacs au design minimaliste
et singulier. « J’ai passé une partie de
mon adolescence à Saint-Lambert-des
Bois jusqu’à mon départ pour le Tour de
France chez les Compagnons du Devoir.
À mon retour, quelques années après,
lorsque je me suis installé à mon compte
il m’a semblé évident de m’établir dans
la Vallée qui, pour moi, est une source
d’inspiration. J’ai également un petit atelier à Versailles où je réalise au chaud la
couture des sacs car le bâtiment agricole
n’est pas isolé. »
Mariage du cuir et du bois, cette alliance, pour le moins originale, est liée
à une volonté de faire la part belle aux
matériaux. « Au cours de ma formation
en menuiserie-ébénisterie chez les Compagnons du Devoir, j’ai côtoyé divers
corps de métiers ce qui m’a permis de
découvrir différents matériaux et tech-
Le Monde des artisans [ janvier/février 2016
Les mains dans le bois depuis 15 ans, Damien Béal
a développé une expérience professionnelle
riche de menuisier-ébéniste en se formant
auprès des Compagnons du Devoir.
En octobre 2014, il décide de s’inviter
dans la maroquinerie en développant
une collection de sacs atypiques…
niques de fabrication. Je crée depuis
longtemps du mobilier et des objets du
quotidien en m’amusant à y intégrer le
bois, ma matière de prédilection. C’est
de façon assez naturelle, qu’un jour, en
travaillant sur un projet de sac, j’ai décidé d’unir ces deux matériaux nobles que
sont le cuir et le bois ».
matériaux naturels et
collections intemporelles
Du sur-mesure à la personnalisation de
ses collections, l’intemporalité de ses
créations invite à une redécouverte de
l’objet et des matières.
Les matériaux sont sélectionnés avec
soin pour leurs qualités esthétiques
et pérennes, auprès de fournisseurs
français et européens respectueux de
l’environnement. « Le bois de bouleau
provient de Finlande, tandis que le cuir
français pleine fleur est tanné végétalement en Italie », explique l’artisan-créateur, qui poursuit « Tous les sacs sont
uniques pour plusieurs raisons. Tout
d'abord, j’utilise des matériaux naturels,
ainsi le veinage du bois et du cuir varie
d’une pièce à l’autre. De plus, je couds à
la main chacun des sacs qui sont par la
suite frappés de leur date de fabrication.
Outre la collection permanente d’une dizaine de modèles, je propose également
des séries limitées qui naissent auͧOGH
mes envies et des rencontres avec des
artisans dont j’admire le travail ». Chaque
modèle porte en lui les codes essentiels de la maroquinerie Damien Béalš
un sac singulier, résistant mais léger,
« Y«ULWDEOHFRPSDJQRQDXͧOG̸une vie ».
Damien Beal inscrit son atelier dans la
tradition, à l’image de ses valeursš WP
savoir-faire artisanal, une conscience
éco-responsable et une confection française de belle facture.
i
7«Oɋɋɋɋɋ
www.damienbeal.fr
ZZZODERXWLTXHGDPLHQEHDOFRP
Vos revenus sont modestes ?
Vous avez du mal à faire face
à vos dépenses de santé ?
AVEC L’AIDE AU
PAIEMENT D’UNE
COMPLÉMENTAIRE
SANTÉ (ACS)
• Vous bénéficiez
d’une aide financière pour
le paiement d’une des assurances
complémentaires sélectionnées pour vous.
• Vous n’avez rien à payer chez le médecin
ou à l’hôpital.
Pour
en savoir plus
sur l’ACS et consulter
la liste des assurances
complémentaires
sélectionnées,
rendez-vous sur
www.info-acs.fr
• Vous êtes mieux remboursé pour vos
médicaments, lunettes ou prothèses
dentaires et auditives.
• Vous avez droit à des réductions
sur vos factures de gaz
et d‘électricité.
P
RATIQUE [ YVELINES
i
FORMATION
CONTINUE
Le tout nouveau catalogue des
formations 2016 vient de paraître.
Réservez dès maintenant vos
UGUUKQPUFGHQTOCVKQPUšЏ
La CMAY s’efforce d’adapter
son offre de formation aux évolutions
des besoins des artisans.
L’année 2016 voit son offre
FGHQTOCVKQPUŨGPTKEJKT
RNWUFGUVCIGUGPEQORVCDKNKVȌ
vente, management, anglais,
bureautique, internet, gestion
de projets… pour gagner en temps,
en compétences et en méthodes.
18
i
Vous pouvez vous procurer
la brochure à la CMAY
RXODFRQVXOWHUVXUOHVLWH
www.cm-yvelines.fr,
UXEULTXHIRUPDWLRQ
,QYHVWLVVH]GDQV
ODIRUPDWLRQGH
QRVIXWXUVDUWLVDQV
L
a taxe d’apprentissage est une
ressource essentielle pour nos
formations. Elle contribue au développement et à la mise en place de
moyens plus innovants pour former nos
apprentis. En soutenant notre centre de
formation, vous agissez pour la pérennité des métiers de l’artisanat et offrez
un tremplin pour l’emploi à nos jeunes
apprentis du département.
Grâce à vous, le CFA s’est doté cette
année de plus de 900 000 € , ce qui lui
a permis d’améliorer la vie quotidienne
des apprentis dans le déroulement
© FOTOLIA.COM
Taxe d’apprentissage
de leur formation. Le président de la
CMAY, les élus, la directrice ainsi que
les apprentis renouvellent leurs remerciements aux entreprises qui ont choisi
FŨQTKGPVGT GP NC RCTV FG NGWT taxe
d’apprentissage vers notre centre de
formation.
Christine Bruny se tient à votre disposition du lundi au vendredi de 9 h à 17 h
pour vous renseigner sur la taxe d'apprentissage.
i
CMA des Yvelines | Christine Bruny
01 39 43 43 46 |
[email protected]
CHIFFRES CLÉS
9,67 € de l’heure
UQKVŻRQWTJ
J
▪ PLAFOND SÉCURITÉ SOCIALE
1er janvier 2016
šŻ
RNCHQPFOGPUWGN
▪ INDICE DU COÛT
DE LA CONSTRUCTION
eVTKOGUVTGš
▪ INDICE DES LOYERS
COMMERCIAUX
eVTKOGUVTG
▪ TAUX INTÉRÊT LÉGAL
2eUGOGUVTGš
pour les créances des personnes
physiques n’agissant pas pour
FGUDGUQKPURTQHGUUKQPPGNUš
2QWTVQWUNGUCWVTGUECU
,1FW
▪ TAUX DE BASE BANCAIRE
6,60 %
Le Monde des artisans [ janvier/février 2016
juridique
'HVDYRFDWV
DXVHUYLFH
GHVDUWLVDQV
U
n artisan ne peut pas avoir
toutes les compétences juridiques. C’est pourquoi une
convention de partenariat a été signée
entre la Chambre de Métiers et de l’Artisanat des Yvelines et le Barreau de
Versailles. L’objectifš RGTOGVVTG CWZ
CTVKUCPU FG DȌPȌƒEKGT FGU meilleurs
conseils et assistances juridiques, indispensables à leur sécurité et à leur
développement grâce notamment
à des échanges d’informations, des
consultations personnalisées dans le
cadre du CIBV (Centre d’Information du
© FOTOLIA.COM
▪ SMIC au 1er janvier 2016
Barreau de Versailles Entreprises).
Le CIBV a été OKUGPRNCEGCƒPFG
répondre aux préoccupations, aux
interrogations des artisans et de
les mettre en contact avec un avocat compétent.
i
CMA des Yvelines |
Catherine Quillerou |
01 39 43 43 46 |
FTXLOOHURX#FP\YHOLQHVIU
YVELINES
i
FORMATION CONTINUE
Renseignements
et inscriptions
au 01 39 43 43 45 ou 64
/HSODQQLQJGXSUHPLHUVHPHVWUH
DURÉE
TARIF
ARTISAN
TARIF
AUTRE
1 jour
2 jours
2 jours
1 jour
1 jour
1 jour
2 jours
1 jour
1 jour
1 jour
1 jour
28 €
Ż
Ż
28 €
28 €
28 €
Ż
28 €
28 €
28 €
28 €
280 €
Ż
Ż
280 €
280 €
280 €
Ż
280 €
280 €
280 €
280 €
L
L
14 €
14 €
140 €
140 €
&ȌƒPKTUCUVTCVȌIKGFGFȌXGNQRRGOGPV
Développer sa capacité à manager
Innover pour améliorer sa performance
LQWTU
2 jours
LQWTU
84 €
Ż
84 €
840 €
Ż
840 €
Créer son plan de communication
Conquérir de nouveaux clients
Réussir son salon ou son exposition
2 jours
2 jours
2 jours
Ż
Ż
Ż
➜ ([WHQVLIKVHPOHVOXQGLVVXUXQVHPHVWUH
Débutant
■ Semi-débutant
■ Intermédiaire-avancé
J
J
J
➜ ,QWHQVLIKMVXUVHPDLQH
■ Semi-débutant
■ Intermédiaire-avancé
FORMATIONS COURTES GÉNÉRALES
SESSION 1
SESSION 2
21 janvier
11 et 12 février
GVOCTU
OCTU
16 mars
OCTU
27 et 28 juin
27 janvier
4 avril
29 février
8 avril
18 mai
GVOCK
9 et 10 juin
16 juin
17 juin
29 juin
1er juillet
CQțV
26 août
11 juillet
26 janvier
9 février
29 mars
26 avril
CMAY
GVHȌXTKGT
18 et 19 février
8, 9 et 18 mars
19, 20 et 27 mai
16 et 17 juin
1er, 11 et 12 juillet
Ż
Ż
Ż
CMAY
19 et 20 janvier
18 et 19 février
GVOCTU
21 et 22 avril
GVOCK
GVLWKP
120 €
120 €
120 €
šŻ
šŻ
šŻ
Vélizy
Vélizy
Vélizy
5GOGUVTGFWHȌXTKGTCWLWKP
5GOGUVTGFWUGRVCWFȌE
5GOCKPGFWCWCXTKN
20 h
20 h
80 €
80 €
800 €
800 €
CMAY
CMAY
5GOCKPGFWCWLWKNNGV
5GOCKPGFWCWQEVQDTG
Débuter avec l’ordinateur
■ Word 2010
■ Excel 2010
■ Powerpoint 2010
■ Publisher 2010
1WVNQQMIȌTGTUGUEQPVCEVUGVUQPCIGPFC
9QTFHCKTGWPRWDNKRQUVCIG
'ZEGNȌNCDQTGTUQPOQFȋNGFGFGXKUGVHCEVWTG
2QYGTRQKPVTGPFTGUCRTȌUGPVCVKQPF[PCOKSWG
2WDNKUJGTETȌGTUCPGYUNGVVGT
2 jours
2 jours
2 jours
2 jours
2 jours
1 jour
1 jour
1 jour
1 jour
1 jour
Ż
Ż
Ż
Ż
Ż
28 €
28 €
28 €
28 €
28 €
Ż
Ż
Ż
Ż
Ż
280 €
280 €
280 €
280 €
280 €
CMAY
11 et 12 janvier
1er et 2 février
GVHȌXTKGT
7 et 8 mars
21 et 22 mars
LCPXKGT
17 mars
OCTU
6 avril
12 avril
18 et 19 avril
1er et 2 juin
GVLWKP
GVLWKNNGV
11 et 12 juillet
OCK
21 juin
22 juin
CQțV
26 août
1 jour
1 jour
2 jours
1 jour
1 jour
1 jour
2 jours
LQWTU
2 jours
LQWTU
2 jours
1 jour
1 jour
1 jour
1 jour
1 jour
2 jours
2 jours
28 €
28 €
Ż
28 €
28 €
28 €
Ż
84 €
Ż
84 €
Ż
28 €
28 €
28 €
28 €
28 €
Ż
Ż
CMAY
■
Construire sa stratégie digitale
Rédiger son cahier des charges
Les bases d’un bon référencement
Savoir écrire pour le Web
Utiliser les outils Google
Google Adwords Perfectionnement
Le blog professionnel
Créer et animer son site vitrine - Étape 1
Créer et animer son site vitrine - Étape 2
Créer et gérer sa boutique en ligne - Étape 1
Créer et gérer sa boutique en ligne - Étape 2
S’initier à Facebook
Dynamiser sa page Facebook Pro
Découvrir Twitter
Découvrir Pinterest
%TȌGTUQPRTQƒN.KPMGFKP
Traiter ses photos et images avec Gimp
Réaliser sa vidéo et la mettre en ligne
LCPXKGT
22 janvier
28 et 29 janvier
8 février
HȌXTKGT
22 février
9 et 10 février
12, 18 et 19 février
10 et 11 mars
GVOCTU
7 et 8 avril
14 mars
CXTKN
4 avril
CXTKN
20 avril
2 et 9 mars
GVLWKP
Sur demande
27 mai
20 mai
8 juin
GVOCK
6, 9 et 10 juin
GVLWKP
1, 6 et 7 juillet
GVCQțV
8 juillet
29 août
Sur demande
GVLWKP
-
■
HACCP $QPPGURTCVKSWGUGPJ[IKȋPGCNKOGPVCKTG
2 jours
420 €
420 €
CMAY
GVLCPXKGT
14 et 21 mars
■
Brevet de maîtrise (les lundis)
Entrepreneur de la petite entreprise (les mardis)
449 h
J
100 %
Financé
100 %
Financé
CMAY
CMAY
&ȋUNGUGRVGODTG
&ȋUNGOCTU
■
■
■
■
■
■
GESTION/
COMPTABILITÉ
■
■
■
■
■
Organiser sa gestion administrative
Les bases de la comptabilité
Le bilan et le compte de résultat
Faires ses devis et factures sur Ciel
Saisir sa comptabilité sur Ciel
Atelier pratique pour initiés équipés de Ciel
TVA, impôts et taxes de la petite entreprise
Bien négocier avec son banquier
Mesurer le rendement de son entreprise
Se faire payer dans les délais
4ȌRQPFTGȃWPCRRGNFŨQHHTGUUKORNKƒȌ
➜ 6S«FLDOPLFURHQWUHSUHQHXU
■ Tenir sa comptabilité
■ Passez a la vitesse supérieure
MANAGEMENT
STRATÉGIQUE
COMMERCIAL/
VENTE
■
■
■
■
■
■
■
ANGLAIS
BUREAUTIQUE
INITIATION
■
■
■
■
■
■
■
■
© FOTOLIA.COM
■
■
■
■
■
■
INTERNET
■
■
■
■
■
■
■
■
■
TECHNIQUE
DIPLÔMANTES
■
280 €
280 €
Ż
280 €
280 €
280 €
Ż
840 €
Ż
840 €
Ż
280 €
280 €
280 €
280 €
280 €
Ż
Ż
LIEU
CMAY
19
Le Monde des artisans [ Janvier/février 2016
EPÈRES [ CONJONCTURE
74
C’est le pourcentage de jeunes salariés du BTP
heureux dans leur travail selon l’étude de la
Fondation BTP Plus, qui fait le point sur tous
les aspects de la vie des 16-21 ans, apprentis,
ouvriers et employés, techniciens, agents de maîtrise. 88 % des
interrogés ont une bonne image de leur métier. 54 % pensent
qu’ils l’exerceront plus de cinq ans, 40 % plus de quinze ans.
Pour 78 %, travailler dans le BTP relève d’un choix personnel.
Les difficultés financières partagées par le plus de répondants
concernent l’achat d’un logement (93 %). Neuf jeunes salariés
sur dix estiment avoir un bon état de santé général.
78180 M
N
6HORQOHEDURPªWUHGHV73(,IRS)LGXFLDOOHVSDWURQVGH73(GHPHXUHQW
SHVVLPLVWHV¢SRLQWVVXUOHFOLPDWJ«Q«UDOGHVDIIDLUHVHQ)UDQFH
¢ FRQFHUQDQW OHXU SURSUH DFWLYLW« SRLQWV 6LJQH SRVLWLI Q«DQPRLQV
mVHXOHV} GHV 73( MXJHQW OHXU VLWXDWLRQ ͤQDQFLªUH SU«RFFXSDQWH VRLW OH
QLYHDXOHSOXVEDVGHSXLVODFULVHGHVVXESULPHV/DVLWXDWLRQGHODWU«VRUHULH
GHV73(V̵HVWDXVVLVHQVLEOHPHQWDP«OLRU«H'HSXLVWURLVDQVTXHFHWLQGLFDWHXU
HVWVXLYLMDPDLVOHQRPEUHG̵HQWUHSULVHVGDQVOHURXJHQ̵DYDLW«W«DXVVLIDLEOH
(WOHQRPEUHG̵HQWUHSULVHVHQSRVLWLRQH[F«GHQWDLUHQ̵D«W«DXVVL
«OHY«TX̵HQDYULOHWHQQRYHPEUH%LHQTX̵HQFRUHWUªVIDLEOHVSDUUDS
SRUW¢ODSU«F«GHQWHG«FHQQLHOHVGHPDQGHVGHͤQDQFHPHQWG̵LQYHVWLVVHPHQWV
RQW«PDQ«GHSUHVTXHXQHHQWUHSULVHVXUFLQTDXeWULPHVWUH̭OHPHLOOHXU
VFRUHGHSXLVGHX[DQVHWGHPL
l 9
pessimistes mais…
l B
Source : étude Ipsos pour Fondation BTP Plus et PRO BTP.
l
20
des 2,3 millions
d’entreprises créées en 2012
dans l’Union européenne
n’employaient aucun salarié.
À l’occasion de la Semaine
européenne des PME, du
16 au 22 novembre 2015,
Eurostat, l’office statistique
de l’UE, a publié des
données sur les entreprises
ventilées par classes de
taille d’emploi. Les microentreprises et les PME sont
considérées comme un
moteur de l’économie de
l’UE. Sur les 22,3 millions
que comptait en 2012
l’économie marchande nonfinancière, 92,7 % étaient
des micro-entreprises
(de 0 à 9 personnes
occupées) et 7,1 % des PME
(de 10 à 249 personnes
occupées), représentant
respectivement 29,2 %
et 38 % de l’emploi. Avec
308 000 entreprises créées,
la France était
l’État membre de l’UE
ayant enregistré le plus
grand nombre de créations
d’entreprises en 2012.
S
bl
R
Source : baromètre des TPE Ifop et Fiducial, 4e trimestre 2015, n° 60. Enquête réalisée par téléphone du 12
au 26 octobre 2015 auprès d’un échantillon représentatif de 1 002 dirigeants d'entreprise de 0 à 19 salariés.
V ld F
l
Selon le dernier bulletin de la Banque de France,
l’activité des PME peine à se redresser. Toutefois, le
besoin en fonds de roulement s’accroît de 3,2 % et
le taux de marge se redresse à 21,6 %. L’investissement se stabilise. La structure financière des
PME, dont les capitaux propres constituent le
premier poste de financement, reste stable.
S
SANTÉ DES PME
B
Avec une progression de 9,6 %, la croissance de
l'emploi intérimaire en France atteint son plus
haut niveau depuis le 2e trimestre 2011 selon
le baromètre mensuel Prism'emploi. Tous
les secteurs sont orientés à la hausse y
compris le BTP (+4,9 %) qui sort d'une baisse
continue depuis plus de 4 ans.
i
P
l'intérim EN forte HAUSSE
La DGE publie les derniers chiffres clés du commerce (commerce et réparation d’automobiles
et de motocycles, commerce de gros, commerce
de détail) : en 2014, ce secteur comptait
782 201 entreprises et employait 3 439 000 personnes en 2013 pour un CA de 1 412,1 Mds d'€.
d B
POIDS DU COMMERCE
PLUS DE LOGEMENTS
D’après les statistiques du ministère du
Développement durable, de juillet à septembre 2015,
le nombre de logements autorisés à la construction
augmente de 4,3 % par rapport aux trois
mois précédents (+1,8 % pour les logements
individuels, +6,1 % pour les logements collectifs).
P
l
Source : Eurostat – communiqué
de presse n° 201, 17/11/2015.
Le Monde des artisans [ janvier/février 2016
Banque Populaire Val de France - Société anonyme coopérative de Banque Populaire à capital variable. Siège social :9 av. Newton, 78180 Montigny-le-Bretonneux.
Intermédiaire d’assurance immatriculé à l’ORIAS sous le N°07 023 354 - SIREN 549 800 373 RCS Versailles. Crédit photo : fotolia.
FACILITEZ L’ENCAISSEMENT
DE VOS CLIENTS
À DES CONDITIONS AVANTAGEUSES
Pour conclure vos ventes dans les meilleures conditions, nous vous proposons
de découvrir des Terminaux de Paiement Électronique adaptés à votre activité
et les services additionnels qui sauront faire la différence.
POUR AVOIR
PLUS D’INFORMATIONS :
84 98 98 98
09
(appel non surtaxé)
www.bpvf.banquepopulaire.fr
#LaBonneRencontre
BANQUE & ASSURANCE
J
URI-PRATIQUE
i
CESSION
D’ENTREPRISE :
L’OBLIGATION
D’INFORMATION DES
SALARIÉS RÉVISÉE
Questions/
Réponses
,QVDLVLVVDELOLW«GHVDU«VLGHQFH
SULQFLSDOHTXȇHVWFHTXLFKDQJH"
2NWUDGUQKPFGHCKTGWPGFȌENCTCVKQPFŨKPUCKUKUUCDKNKVȌRQWTRTQVȌIGTUCTȌUKFGPEG
principale. Désormais, la loi Macron (1) la rend automatiquement inaccessible
ȃXQUETȌCPEKGTURTQHGUUKQPPGNU8QKEKNGUPQWXGNNGUEQPFKVKQPU
.CNQK/CETQPOQFKƒGNGFKURQUKVKH
de cession de leur entreprise. La
loi Hamon (a)FWLWKNNGV
avait prévu l’information des
salariés des PME de moins de
GPECUFGEGUUKQPFGNGWT
entreprise. Désormais avec la loi
22
Macron, ne seront concernées
que les ventes. C’est-à-dire qu’en
UQPVGZENWUNGUFQPCVKQPUNGU
apports, les échanges… Par ailleurs,
auparavant, l’employeur était
exonéré de l’information en cas de
vente à un conjoint, ascendant ou
descendant ou lorsque l’entreprise
faisait l’objet d’une procédure
de conciliation, sauvegarde,
redressement ou liquidation
judiciaire. La loi Macron ajoute
WPECUFŨGZQPȌTCVKQPCWEWPG
information supplémentaire ne
sera nécessaire lorsque les salariés
auront déjà été informés de la vente
dans les 12 mois la précédant, dans
le cadre de l’information triennale.
En cas de défaut d’information
sur la cession de l’entreprise, la loi
Hamon prévoyait la nullité de l’acte.
Désormais la sanction consistera
en une amende civile d’un montant
maximal de 2 % du montant de la
vente.
C.QKFWLWKNNGVTGNCVKXG
à l’économie sociale et solidaire
Le Monde des artisans [ janvier/février 2016
Qui est concerné par
l’insaisissabilité de sa
résidence principale ?
L’insaisissabilité de la résidence princiRCNG DȌPȌƒEKG ȃ VQWVGU NGU RGTUQPPGU
physiques immatriculées au répertoire
des métiers, au registre du commerce
et des sociétés ou au registre de la
batellerie artisanale ainsi qu’aux personnes exerçant une activité profesUKQPPGNNG KPFȌRGPFCPVG EQOOGTȊCPV
artisan, auto-entrepreneur, exploitant
agricole, EIRL… L’insaisissabilité ne
concerne que les biens dont le professionnel est propriétaire.
Que dit la nouvelle
réglementation ?
Auparavant l’entrepreneur individuel devait faire une déclaration d’insaisissabilité auprès d’un notaire pour protéger sa
résidence principale de ses créanciers
professionnels. Mais beaucoup d’entrepreneurs omettaient d’accomplir cette
RTQEȌFWTGGPTCKUQPFGUQPEQțV
Ż
en moyenne).
Avec la nouvelle loi, il n’est plus nécessaire de faire une déclaration. La résidence principale est automatiquement
protégée. Elle n’est plus saisissable
par les créanciers professionnels. Mais
NŨCFOKPKUVTCVKQP ƒUECNG RGWV VQWLQWTU
saisir le bien en cas de manœuvres
frauduleuses de l’entrepreneur ou en
cas d’inobservation grave et répétée de
UGUQDNKICVKQPUƒUECNGU5KNCTȌUKFGPEG
principale a un usage mixe, c’est-à-dire
© VENIMO
d’information des salariés en cas
si l’activité est exercée à domicile, la
partie non utilisée pour un usage professionnel est également de droit insaisissable, sans déclaration préalable et
sans qu’un état descriptif de division
soit, comme avant, nécessaire.
Quel est le champ
d’application de
l’insaisissabilité ?
En cas de divorce ou en cas de décès
de l’entrepreneur (jusqu’à la liquidation
de la succession) l’insaisissabilité de sa
résidence principale subsiste. En cas de
vente du bien, le prix obtenu demeure
insaisissable si dans l’année qui suit,
les sommes sont réemployées à l’achat
d’une nouvelle résidence principale. À
noter que la résidence secondaire peut
aussi être insaisissable, à condition de
faire une déclaration auprès du notaire.
$WWHQWLRQ les nouvelles règles s’appliquent uniquement aux créances proHGUUKQPPGNNGUPȌGUȃRCTVKTFWCQțV
#TVFGNCNQKPoFWCQțVRQWTNC
croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques.
RUBRIQUE RÉALISÉE PAR SAMORYA WILSON
Vos droits
3HXWRQURPSUHOHVUHODWLRQV
FRPPHUFLDOHV¢VDJXLVH"
&CPUNGUTGNCVKQPUGPVTGRTQHGUUKQPPGNUNGRTKPEKRGTGUVGNCNKDGTVȌFGTQORTGNGUEQPVTCVUOCKUNCTWRVWTGFQKVȍVTGCPPQPEȌG
ȃNŨCXCPEGUKPQPGNNGTKUSWGFŨȍVTGSWCNKƒȌGFGkDTWVCNGzGVRCTEQPUȌSWGPVUCPEVKQPPȌGRCTFGUFQOOCIGUKPVȌTȍVUȃRC[GT
à la partie lésée.
établir une relation stable . En fait, les
juges évaluent la situation au cas par cas
en fonction de certains critères (ancienneté des relations, régularité…).
La brutalité
dans la rupture
est sanctionnée
i
Les recours dont
dispose la victime
© BRIAN JACKSONV
Rompre une relation d’affaires avec un distributeur, un fournisseur, un prestataire ou
un sous-traitant n’est pas sanctionné en
tant que telle mais c’est le fait de rompre
brutalement, et même partiellement, la relation commerciale établie, sans préavis
écrit qui peut être sévèrement puni par le
LWIG
CTVKENGo+NHCWVUCXQKTSWG
le préavis prévu au contrat n’engage pas
le juge qui, en cas de litige, recherchera
UK NG RTȌCXKU GUV UWHƒUCPV GV TCKUQPPCDNG
en fonction des circonstances de la relation (1) comme l’état de dépendance de la
XKEVKOG NGU FKHƒEWNVȌU FŨȌEQWNGOGPV FGU
stocks etc.
En moyenne, le préavis accepté par les
juges est d’un mois par année d’ancienneté des relations. Cependant, la rupture
sans préavis est admise en cas de force
majeure ou lorsque l’auteur de la rupture
se trouve lui-même en situation de crise (2)
ou en cas de manquement aux obligations contractuelles par une partie .
Nature des relations
commerciales
Selon les juges, les relations commerciales régies pas les règles de rupture
doivent avoir un caractère « suivi, stable
et habituel » (4). Tous types de rapports
entre professionnels sont concernés
(vente de biens, fourniture de service,
sous-traitance), peu importe qu’un
contrat ait été formalisé ou non. Les
règles concernent aussi bien le distributeur qui souhaite changer de fournisseur que le fournisseur qui souhaite
changer de distributeur. Une succession
de contrats ponctuels peut également
La partie qui s’estime lésée par une rupture brutale des relations commerciales
peut opter pour un recours amiable auprès du Médiateur interentreprises. La
procédure est gratuite, rapide (deux mois
de délai de résolution en moyenne) et
VQVCNGOGPV EQPƒFGPVKGNNG 5C UCKUKPG UG
fait en remplissant un dossier sur www.
economie.gouv.fr/mediation-interentreprises
Il reste possible de saisir le tribunal
de commerce pour obtenir des dommages-intérêts, calculés en fonction du
manque à gagner induit par le non-respect d’un préavis « raisonnable ».
23
%CUUEQO
QEVQDTGŤPo
HȌXTKGTPo
LWKNNGVŤPo
PQXPo
LWKP
Po
MODIFICATION DU CONGÉ DONNÉ DANS LE CADRE DU BAIL COMMERCIAL
Alors que la loi Pinel (a) permettait au bailleur de délivrer congé par lettre recommandée, la loi Macron dispose que les
congés doivent intervenir par acte d’huissier. Mais les congés émanant du locataire ou provenant d’un commerçant
TGVTCKVȌQWDȌPȌƒEKCPVFŨWPGRGPUKQPFŨKPXCNKFKVȌRGWXGPVȍVTGFQPPȌURCTNGVVTGTGEQOOCPFȌG5ŨCIKUUCPVFGUFGOCPFGU
FGTGPQWXGNNGOGPVNCNQK/CETQPFQPPGNCRQUUKDKNKVȌCWRTGPGWTFGPQVKƒGTUCFGOCPFGRCTNGVVTGTGEQOOCPFȌGCNQTU
SWGNŨCEVGFŨJWKUUKGTȌVCKVRTȌEȌFGOOGPVQDNKICVQKTG'PƒPKNGZKUVGFKHHȌTGPVUCWVTGUECUQșNCNGVVTGTGEQOOCPFȌGUWHƒV
demande de déspécialisation, droit de priorité en cas de reconstruction, exercice du repentir par le bailleur…
(a) Loi n° 2014-626 du 18 juin 2014 relative à l’artisanat, au commerce et aux très petites entreprises.
Le Monde des artisans [ janvier/février 2016
F
OCUS [ MÉTIER
Boulangerie-pâtisserie
/HVQRXYHOOHV
H[S«ULHQFHVFOLHQWV
« Pour mettre
en avant leur
savoir-faire ou leurs
produits, des artisans
installent des écrans
qui permettent au
consommateur, pendant qu’il patiente, de
découvrir d’où vient
la farine, comment
sont fabriqués le pain
ou les gâteaux. »
Nos modes de vie changent et avec eux nos modes de consommation.
2QWTTGUVGTEQORȌVKVKHUNGUDQWNCPIGTURȅVKUUKGTUUQPVPQODTGWZȃFKXGTUKƒGT
NGWTURTQFWKVUȃFȌXGNQRRGTFGUȌEJCPIGUFKHHȌTGPVUCXGENGUENKGPVU
et à se pencher sur la réinterprétation du lieu de vente.
ISABELLE FLAYEUX
24
Informer et innover
#XGERNWUFGGPVTGRTKUGUNCDQW
langerie-pâtisserie occupe la première
place de l’artisanat alimentaire. Si le pain
reste incontournable sur la table des
familles françaises, « les boulangers-pâtissiers doivent contenter le consommaWHXUͧQDOHW¬WUHGDQVOHVWHQGDQFHV‚WLWUH
d’exemple, dans la continuité du concept
de locavore, qui privilégie l’achat de produits locaux, le client, devenu consom’acteur, apprécie de connaître la provenance
des produits qui composent sa baguette
ou son sandwich. » Friand d’informations, le consommateur est sensible à
la communication et à la scénarisation
de l’offre. Entrer dans un espace innovant renouvelle son expérience en tant
que client et procure une identité propre
au commerce. « L’INBP réfléchit à l’idée
Le Monde des artisans [ janvier/février 2016
© INPB
L
e métier de boulanger-pâtissier
évolue pour mieux répondre et
s’adapter aux nouvelles exigences
du marché. Pour accompagner les professionnels, l’INBP (Institut national de
la boulangerie-pâtisserie), dont la vocation première était de former les artisans boulangers en activité, est devenu
« un outil complet au service des acteurs
GHODͧOLªUHTXLOHVDLGH¢VHIRUPHUUHFUX
ter, s’équiper, développer et personnaliser
leur offre, mieux produire, mieux gérer,
explique Jean-François Astier, directeur général. Avec l’évolution des modes
de vie, les comportements alimentaires
et les attentes des consommateurs
changent, entraînant une mutation du
secteur, contraint de s’adapter. »
Jean-François Astier, directeur général de l’INBP.
d’une vendeuse conseillère au milieu des
clients et non plus derrière un comptoir. »
Associer le client
Être différenciant dans l’agencement du
magasin en termes de design ou d’afƒEJCIG ETȌG WPG F[PCOKSWG PQWXGNNG
« Pour mettre en avant leur savoir-faire
ou leurs produits, des artisans installent
des écrans qui permettent au consommateur, pendant qu’il patiente, de découvrir
d’où vient la farine, comment sont fabriqués le pain ou les gâteaux. » Dans notre
société hyper-connectée, pourquoi ne
pas imaginer de sélectionner, via une
tablette près du comptoir, les matières
premières du sandwich qui composera
la formule de la semaine suivante. De
spectateur, le consommateur devient
acteur. Il est associé à la vie de la boutique et peut être impliqué dans l’élaboTCVKQPFŨWPGPQWXGCWVȌkLOVXIͧWG̸RIIULU
un produit à un panel d’une vingtaine de
clients et de leur demander leur avis à l’issue de la dégustation ».
i
www.inbp.com
facebook.com/inbp.rouen
LES HABITUDES ALIMENTAIRES
■ 42 % des clients aimeraient trouver plus de produits à manger sur le pouce
en boulangerie (36 % en supermarché, 32 % près du travail).
■ 43 % des consommateurs choisissent un lieu pour un achat sur le pouce
en fonction du prix (42 % en fonction de la facilité d’achat, 29 % de la qualité
des produits, 27 % du temps d’attente).
5QWTEG1DUGTXCVQKTGFWRCKPȌVWFG
© UNPPD
Deux mots
reviennent
en permanence
dans la bouche
de Laurent
0XQHURWɈ
qualité et santé.
PROTHÉSISTES DENTAIRES
&RPEDWVSRXUODTXDOLW«
.GOȌVKGTCTVKUCPCNFGRTQVJȌUKUVGFGPVCKTGTGRTȌUGPVGšGPVTGRTKUGUGP(TCPEG
šUCNCTKȌU
SWKQPVRQWTENKGPVUNGUEJKTWTIKGPUFGPVKUVGU&GUOGPCEGURNCPGPVCEVWGNNGOGPVUWTEGVVGRTQHGUUKQP
SWKFȌHGPFUCXCNGWTCLQWVȌGGPUGDCVVCPVUWTFKHHȌTGPVUHTQPVU.GRQKPVCXGE.CWTGPV/WPGTQV
TȌEGOOGPVȌNWRTȌUKFGPVFGNŨ7PKQPPCVKQPCNGRCVTQPCNGFGURTQVJȌUKUVGUFGPVCKTGU
7022&
CONTRE L’INDUSTRIALISATION DE LA FABRICATION
SOPHIE DE COURTIVRON
POUR LA
QUALITÉ FRANÇAISE
25
Les prothésistes dentaires ont su introduire les nouvelles technologies dans leurs savoirHCKTGš FGU GPVTGRTKUGU UQPV ȌSWKRȌGU FŨWP U[UVȋOG %#1 GVQW %(#1 « Nous
« Nous ne pouvons interdire la
PRGHUQLVRQV OHV WHFKQLTXHV DQFHVWUDOHV GH IDEULFDWLRQ̰ LO \ D SOXVLHXUV WHFKQLTXHV
prothèse d’importation mais pouvons
pointues d’utilisation de la CFAO », explique Laurent Munerot. Or ces mêmes
lutter contre celle-ci en exigeant des
nouvelles technologies permettent à de grands groupes de s’approprier le travail
dentistes que l’origine de la prothèse soit
des artisans. « Nous devons lutter face à des sociétés commerciales qui cherchent
connue du patient. » Si une prothèse venue
une activité à forte valeur ajoutée. En mars dernier, un groupe de fabricants
de Chine ou des pays de l’Est est certes
d’implants et de fournitures à destination des chirurgiens-dentistes a créé son
OQKPU EJȋTG Ż EQPVTG Ż RQWT WPG
propre centre de production industrielle de prothèses dentaires et se targue
couronne céramique française), non seulement
de supprimer le prothésiste dentaire de l’écosystème. » Les grands groupes
la différence de prix ne sera pas répercutée
KPFWUVTKCNKUGPVNGU[UVȋOGšm,OVQ̸RQWSDVODP¬PHPD°WULVHGHODIDEULFDWLRQ
sur l’acte médical du praticien mais en plus on
Avec la CFAO, ils usinent un bloc, font quelques retouches de cosmétique
peut s’interroger sur la qualité. « Usurpation de
par-dessus pour l’esthétique… ». Les prothésistes dentaires, eux, « utilisent
noms de matériaux, de numéros de lots, pas de
SOXVLHXUVPDW«ULDX[̰ODF«UDPLTXHHVWPRQW«HFRXFKHSDUFRXFKHDXSLQFHDX}.
traçabilité… énumère Laurent Munerot. Nous
VRPPHV WUªV DWWDFK«V ¢ OD WUD©DELOLW«̰ QRXV
IRXUQLVVRQV DYHF FKDTXH SURWKªVH XQ FHUWLͧFDW
POUR LA RECONNAISSANCE D’UNE FORMATION POINTUE
de conformité qui est mis à disposition du
Les chirurgiens-dentistes se verraient très bien prescripteurs et… fabricants.
patient (loi européenne). » Mais, si la prothèse
Le récent Congrès de l’Association dentaire française a présenté des
vient de Chine, « le dentiste n’informera pas
machines permettant de fabriquer couronnes et petits bridges… « Face à
forcément son patient de l’existence de ce
FHOD QRXV DIͧUPRQV TXH SRXU H[HUFHU QRWUH P«WLHU LO \ D XQH TXDOLͧFDWLRQ ¢ DYRLU
FHUWLͧFDW}šЏ .C RTQHGUUKQP UGPUKDKNKUG
HW GRQF XQH IRUPDWLRQ VS«FLͧTXH̰ QRXV VRXOHYRQV DXVVL OH IDLW TXH OH FKLUXUJLHQ
les patients en participant à des
GHQWLVWH TXL DXUD DFKHW« VD PDFKLQH SRXUUDLW ¬WUH WHQW« GH IDLUH GH OD VXUSUHVFULSWLRQ
Salons (Made in France…), en
SRXUODUHQWDELOLVHU͂&KDFXQVHVFRPS«WHQFHVFKDFXQVRQP«WLHUGDQVODͧOLªUHGHQWDLUH̰}
cherchant à intéresser les
Pour être prothésiste dentaire, il faut un bac pro et un BTS, ou bien un BTM et un BTMS.
médias, etc.
« L’apprentissage est la voie de formation privilégiée par les professionnels. Nous demandons
au gouvernement que le niveau 3 soit le niveau d’entrée dans la profession (création ou reprise). »
i
www.unppd.org
.G%QFGFGNŨCTVKUCPCVFQKVȍVTGOQFKƒȌGPEGUGPUWPCWVTGEJCPVKGTFGNCRTQHGUUKQPŲ
Le Monde des artisans [ janvier/février 2016
P
RESTIGE
Récompensé
en 2015 par le
titre de Meilleur
Ouvrier de France,
Jean-Pierre
Lebureau n’a
qu’une voie :
celle de la passion.
Guidé par elle,
l’artisan a atteint
l’excellence,
grâce à un métier
qui symbolise
à lui seul la
préservation du
patrimoine. Il rêve
aujourd’hui
de transmettre
ses gestes et
son savoir-faire.
SAMIRA HAMICHE
© SAMIRA HAMICHE
26
JEAN-PIERRE LEBUREAU - ARTISAN ORNEMANISTE
« Dans ce métier exigeant,
on est sans cesse
en apprentissage »
Dans l’atelier où il travaille seul, Jean2KGTTG .GDWTGCW C WPG OKUUKQPš TGUUWU
EKVGT NŨȅOG FG OQPWOGPVU EJȅVGCWZ GV
ȌINKUGU GP TGRTQFWKUCPV ƒFȋNGOGPV NGWTU
ornements d’époque (du Moyen-Âge à
l’époque haussmannienne). Sans salarié, il
CRQWTVCPVFȌXGNQRRȌNŨCPFGTPKGTWPEJKHHTG
FŨCHHCKTGUFQPVKNPŨCRCUȃTQWIKT
šŻ
&GRWKUEGEQWXTGWT\KPIWGWTFGHQT
mation s’est spécialisé dans les ornements
en métal (zinc, cuivre, plomb, alliages). Il
C ȃ UQP CEVKH FGU EJCPVKGTU FG TGPQOš NG
Grand Palais, la Gare de Lyon ou encore le
EJȅVGCWFG8CWZNG8KEQOVG
Le Monde des artisans [ janvier/février 2016
Du dessin à la pièce
KNUFGD‘WH NWECTPGU EQWTQPPG
ments de dôme, campaniles, épis
FG HCȑVCIG QW GPEQTG RQVU ȃ HGWŲ
L’ornemaniste crée ou reproduit
ces pièces « avec ou sans modèle »,
FGOȍOGSWGEGTVCKPUQWVKNU« Soit
l’ornement est en bon état et je recrée
les moules, soit je recrée de toutes
pièces, détaille-t-il. Je fais appel à la
géométrie descriptive pour reconstituer les contours et les dimensions. »
&GUUKPOQWNCIGHQTOCIGFWOȌVCN
TGRQWUUCIGš CWVCPV FG VGEJPKSWGU
SWKFGOCPFGPVƒPGUUGRCVKGPEGGV
polyvalence.
© JP LEBUREAU
Sauvegarder
des œuvres uniques
au patrimoine
Redonner vie
1976
Début de
formation de
couvreur-zingueur.
Se spécialise
peu à peu
en ornements.
© JP LEBUREAU
© SAMIRA HAMICHE
1999
Création
de l’entreprise
d’ornements et de
couverture JeanPierre Lebureau
(deux salariés).
Des récompenses prestigieuses
Un artisan d’art assumé
'PNGUCXQKTHCKTGFŨGZEGRVKQPFG,GCP2KGTTG
Lebureau lui a valu une série de récompenses, à
la hauteur de son acharnement. « Une année forte
en émotions » TȌUWOGVKN DZRCWNȌ RCT UC HCOKNNG
et par la CMA Essonne, il a concouru au titre de
Meilleur Ouvrier de France, obtenu avec brio
ITȅEGȃNCTȌCNKUCVKQPFŨWP‘KNFGD‘WHCWECJKGT
FGU EJCTIGU UVTKEVš k7PG ƒGTVȌ GV WPG CXGPVWTG
mémorable » 5QP GPVTGRTKUG DȌPȌƒEKG GP QWVTG
du label EPV (Entreprise du Patrimoine Vivant).
Dernièrement, l’artisan a reçu le « 91 d’Or », lors
d’une cérémonie à l’École Polytechnique.
Au croisement de la métallurgie, de la sculpture et de l’architecture, le métier d’ornemaniste
demande technicité et créativité. Jean-Pierre
Lebureau revendique son statut d’artisan d’art.
« Dans le métier, nous n’en avons pas assez
conscience », admet l’artisan, qui participe régulièrement à des salons dédiés aux métiers d’art.
+NGPVGPFXCNQTKUGTUCRTQHGUUKQPGPOCPSWGFG
visibilité. Cette pluridisciplinarité lui permet de
VKUUGT WP TȌUGCW FŨCOKU CTVKUCPU FŨCTVš« C’est
le côté humain du métier qui m’intéresse, je suis
dans une démarche d’ouverture ».
2003
Réalisation
du Pendentif
sous coupole
du Grand Palais
à Paris.
2004
Restauration
du pont au
Double Quai
de Montebello
(Parvis de NotreDame-de-Paris).
2013
Retour
à une activité
indépendante
d’ornemaniste,
avec la création
de la SASU JeanPierre Lebureau.
L’envie de transmettre
2015
MOF artisan
ornemaniste
métal (réalisation
d’un œil-debœuf), et 91 d’or.
Obtention
du label EPV.
© JP LEBUREAU
À ce jour, Jean-Pierre Lebureau n’a qu’un
UQWJCKVšHQTOGTWPCRRTGPVKRQWTCUUWTGT
la pérennité du métier. « Nous avons un
patrimoine gigantesque en France, que le
monde nous envie. Il faudra toujours des gens
pour l’entretenir », souligne-t-il. Il n’existe pas
FGHQTOCVKQPURȌEKƒSWGRQWTFGXGPKTQTPGmaniste métal. Pour les candidats au métier,
seule la persévérance est de rigueur.
« Ce n’est pas un métier qui s’apprend vite.
On dit qu’il faut huit à dix ans pour en maîtriser
toutes les facettes, et encore, on en apprend
tous les jours, à chaque chantier. » La route est
NQPIWGOCKUNGLGWGPXCWVNCEJCPFGNNGšБ
27
i
www.facebook.com/
JeanPierreLebureau
Le Monde des artisans [ janvier/février 2016
V
IE D'ARTISANS
Tout pour la musique
,OVMRXHQWOHXUpartition
Parce que le son vibre, transporte, transcende et rend vivant. Parce que la musique a orienté
leur existence, leurs choix, leurs expériences. Ils étaient mélomanes, amateurs, musiciens de cœur.
+NUUQPVFGXGPWUEQPEGRVGWTUFGUQPUNWVJKGTUHCEVGWTUQWTȌRCTCVGWTUFŨKPUVTWOGPVU
MÉLANIE KOCHERT
Frédéric Bousquet, Maître artisan
« Le monde sonore est riche de paysages,
de sculptures et de fragments »
© JP BARBAT
28
/CȑVTGCTVKUCPGVEJGHFŨGPVTGRTKUGNCDGNNKUȌG'28(TȌFȌTKE$QWUSWGVTȌFKIGCWLQWTFŨJWKWPGVJȋUG
UWTNGUGPLGWZFGNCHCEVWTGKPUVTWOGPVCNGEQPVGORQTCKPGRQWTNŨDZEQNGFQEVQTCNG'UVJȌVKSWG5EKGPEG
et Technologie des Arts, associé au laboratoire Lutheries Acoustique Musique de Paris.
Le Monde des artisans [ janvier/février 2016
Sa passion, Frédéric Bousquet en reconnaît
l’héritage familial, le cadeau de deux générations de
mélomanes amoureux du son. « Mon grand-père m’y
rendait attentif en improvisant des petites flûtes dans
le bois, ou en soufflant dans des feuilles d’acacia, tout
simplement. » Enfant atteint d’hyperacousie, Frédéric
transformera vite son handicap en atout. « Plonger
dans les sonorités est devenu une véritable source de
plaisir. » Jeune homme, il chemine sur deux voies
RCTCNNȋNGU HQTOCVKQP UEKGPVKƒSWG GP CȌTQPCWVKSWG
d’une part, formation musicale de l’autre. Un
questionnement fondamental achève bientôt de
TCRRTQEJGT NGU FGWZ EWTUWU GV UK NGU OCVȌTKCWZ
de l’industrie de pointe rencontraient la facture
instrumentale ?
Voyages, expériences, partenariats… Cheminant,
travaillant, Frédéric concrétise son projet. Dans les
années 2000, son entreprise brevette, première
mondiale, des instruments à base de titane.
L’opportunité d’aborder le nouveau champ d’un monde
sonore « riche de paysages, d’ingrédients, de sculptures
et de fragments. » Celle, également, de faire se tutoyer
les spécialités. « Pour comprendre le fonctionnement
acoustique des instruments, j’ai tissé des liens avec
le Laboratoire de recherche du Maine », raconte le
Quézacois. « J’ai compris que, grâce à l’innovation,
nous pouvions en fait tout imaginer, tout nous autoriser.
Cette expérience m’a également conforté dans une
autre idée : les cheminements transversaux sont non
seulement nécessaires, mais les relations entre artisans,
PXVLFLHQV PXVLFRORJXHV VFLHQWLͧTXHV HW FKHUFKHXUV
fondamentales. Faire se rencontrer les différents acteurs
GXPRQGHVRQRUHF̸HVWUHYHQLU¢O̸HVVHQFHP¬PHGHOD
musique : un art collectif, humaniste. »
i
www.titaniumsound.eu
VIE D'ARTISANS [ ILS JOUENT LEUR PARTITION
Olivier Gaussem, luthier écolo
« Au cœur de la musique, plus que jamais »
i
guitaresog.wix.
com/guitares-og
chance. m$XSDVP¬PHGHPDSRUWHM̸DLHXDFFªV¢GH
nombreuses essences de bois. Des amis stockaient des
planches de merisier dans leurs granges. Une petite scierie à côté de chez moi avait des suppléments de noyer…
Je n’ai eu qu’à fouiller. » Ces bois d’ébénisterie, « souvent très beaux, secs, et stables »
donnent « du bois de lutherie de
grande qualité. Le merisier procure
un son riche, élégant, claquant. Le
noyer est plus chaud, plus épais. »
Élargissant ses expérimentations
et son activité, le luthier mélomane
s’est également lancé dans la
ETȌCVKQPFGEKICTDQZ5CEJCPEG
toucher un réseau de musiciens
matures et avisés, amateurs de
sons particuliers. « Avec mon métier, je suis au cœur de la musique,
plus que jamais. »
© DR
Il gratte des cordes depuis l’adolescence. « Les guitares électriques m’ont accompagné dans toute ma
viez EQPƒG 1NKXKGT )CWUUGO SWK PQP UGWNGOGPV GP
a joué, mais les a aussi « démontées, pour les regarder, les comprendre et les régler. » Bricoleur de nature,
cet ancien moniteur d’équitation
s’est lancé en autodidacte dans
l’activité de luthier. « Ce challenge
m’a passionné. » De longue date
sensibilisé à la préservation des
ressources, il a choisi de façonner
ses instruments à partir non pas
d’essences exotiques mais de bois
locaux, de récupération. Sa première guitare, « en bois de placards
et de lits » a merveilleusement bien
sonné. « Cela m’a motivé pour continuer. » Installé dans la campagne
limousine, Olivier reconnaît sa
29
Christophe Devillaire, réparateur d’instruments à vent
Il y avait le goût, pur, de la musique. Celle de son père
qui jouait dans des orchestres de jazz, et la sienne,
rythmée par le son de sa batterie. Et puis se sont
offertes, telle des largesses collatérales « l’improvisation, l’ouverture aux autres, le plaisir de jouer ensemble… » Des valeurs qui ont achevé de convaincre
Christophe Devillaire de s’orienter, via l’artisanat, vers
un métier tout à la musique consacré.
0QWU UQOOGU ȃ NC ƒP FGU CPPȌGU GV NG ICTȊQP
FGCPUƒNGGPEQWTCPVXGTUUQPCRRTGPVKUUCIGGP
réparation d’instruments. La curiosité l’amène progressivement à se spécialiser dans les vents. Flûtes,
saxophones… Il les prend tous en main, apprend à
les connaître, méticuleusement. De villes en villes,
d’ateliers en ateliers, Christophe fait longuement
son « marché de bonnes pratiques » RQWT CHƒTOGT NC
UKGPPGGVGPƒPUŨKPUVCNNGT&GXGPWEJGHFŨWPGGPVTGprise individuelle de vente, de location et de réparation d’instruments à vent dans le centre lyonnais,
l’homme avance droit dans sa voie, lucide et passionné. « La musique en France ne représente qu’un marché de niche. Mais je ne regrette pas mon choix. Parce
qu’il me correspond. Pour moi, l’artisanat reste la der-
© STÉPHANE VALOTTEAU
« Une terre d’aventure »
Christophe Devillaire a reçu le label « Répar’Acteur » : « une question d’éthique, et surtout de bon sens ».
i
www.atelierchristophedevillaire.fr
nière terre d’aventure pour les gens ordinaires… » Bien
sûr, tout n’est pas toujours rose. Chance à ceux qui
parviennent à bien s’entourer. Depuis près de quatre
ans, Christophe s’accompagne, lui, de Baptiste, son
apprenti. Presque son binôme aujourd’hui. « Rencontrer quelqu’un avec qui les choses se passent aussi
bien, c’est l’une des plus belles chances qui puissent
¬WUHGRQQ«HV¢XQDUWLVDQ »
Le Monde des artisans [ janvier/février 2016
O
PINION
« Saisir
l’ensemble
des acteurs
de l’économie »
+ BIO
˱ années de salariat
˱patron de PME
FGUGTXKEGU
ȃRGTUQPPGU
présidence de RDS
vice-président du groupe
© DR
JEAN-PAUL GUILLOT
« Dialogue social » de la mission
Président de Réalités
du dialogue social (RDS)
2CEVGFGEQPƒCPEGRQWTNŨJȖRKVCN
(pour le ministère des Affaires
sociales et de la Santé)
30
remise d’un rapport sur la
La vocation de l’association « Réalités du dialogue social » est de promouvoir
WPFKCNQIWGUQEKCNNQ[CNGVGHƒEKGPVGPVTGNGUGPVTGRTKUGUQTICPKUCVKQPU
PCVKQPCNGUGVHȌFȌTCVKQPUFGVQWVDQTFSWŨGNNGTGITQWRG'ZRGTVGPNCOCVKȋTG
son président nous éclaire sur la nécessité de l’engagement.
politique de l’emploi dans le secteur
du spectacle (pour les ministères
de la Culture et du Travail)
PROPOS RECUEILLIS PAR SOPHIE DE COURTIVRON
LMA : À QUOI CELA SERT-IL
DE SE SYNDIQUER ?
Jean-Paul Guillot˱ Si l’artisan maîtrise
son métier, il n’a pas le temps de gérer
la politique de formation de sa profession, sa défense, etc. Un boulanger tout
seul ne pourra pas changer l’image de
son métier auprès des jeunes élèves
dont il a besoin, ni de leurs parentsšЏ'P
s’engageant, les artisans mutualisent
leurs forces vis-à-vis des décisions qui
les concernent. L’artisanat a su trouver
une réponse collective aux besoins en
créant, en 2001, les CPRIA*, lieux de
concertations qui facilitent l’information et la discussion entre représentants des artisans et des salariés, présents à parts égales.
LES TPE SONT-ELLES
AUDIBLES ET ENTENDUES ?
J.3 * Au sein du monde artisanal,
personne ne conteste le poids déterminant des trois grandes fédérations de
l’UPA. La culture artisanale les réunit,
Le Monde des artisans [ janvier/février 2016
c’est une force. Les Petites Entreprises
dans le dialogue social**, livre écrit avec
toutes les organisations représentatives, explique que la norme sociale,
en France, doit être élaborée à partir
des petites entreprises (les plus nombreuses, et SWKGORNQKGPVRNWUFG %
des salariés), et non des grandes. Or
la France a fonctionné à l’inverse, car
les décideurs préfèrent les « gros » aux
« petits ». Le message commence à
passer depuis dix ans mais il y a encore
du travail. Les artisans sont plus dans
le « faire » que dans le « faire savoir »
alors qu’aujourd’hui c’est la communication qui l’emportešЏ+N[CWPGEQWTUGȃ
la visibilité à mener, un effort de longue
haleine à fournir pour saisir l’ensemble
des acteurs de l’économie. Pas la peine
de s’enchaîner à des grilles, il s’agit juste
d’investir les endroits où se prennent les
décisions sur le territoire. Quand les présidents de Région auront compris qu’il
faut s’entendre avec les artisans, on
aura fait un grand pas.
LES TPE DOIVENT
DONC « SE BOUGER »…
J.3 * Oui. « Petite entreprise ne veut
pas dire petits droits », dit souvent l’UPAšЏ
Sur les territoires, les entreprises artisanales peuvent s’unir pour avoir des prestations groupées, comme avec Arti’Pass
(UPA-Pays de Loire). Le monde artisanal
peut aussi se structurer pour mener des
actions collectives. En Bretagne, par
exemple, la CPRIA a décidé de mettre
en place des commissions départementales de médiation employeur/salarié
avant d’aller aux prud’hommes. Ces
conciliations réussissent dans 80 % des
casšЏ +N HCWV SWG NGU IGPU acceptent de
donner un peu de leur tempsšNGUTȌUWNtatsŤVCPIKDNGUŤRTQƒVGPVȃVQWU
* Commissions paritaires régionales
KPVGTRTQHGUUKQPPGNNGUFGNŨCTVKUCPCV
** Jean-Paul Guillot, Éd. de l’Atelier, 2012.
i
www.rds.asso.fr
‚OLUHɋ(QȴQLUDYHFOHVLG«HVIDXVVHV
sur les syndicats et le dialogue social,
de Jean-Paul Guillot (Les Éditions
de l’Atelier, octobre 2015)
Janvier-février
2016 • 1,50
€
RETROUVEZ
DANS CE NUM
ÉRO TOUTE L’INF
rtisans
LE MONDE
DES
édition
ORMATION DE
VOTRE CMA
île-de-Fra
nce
yvelines
pour passer votre
dans
PAGE
16
r
SXEOLFLW«
Bimestriel n°110
Damien Béa
l
De compagn
o
devoir au co n du
mpagnon
GȇXQHYLHɈX
QVDFɈ
les formation
événemen
t
/D&RXUGHV
0«WLHUVGȇ$UW
P. 04
s de la cma
actualités
78 p. 19
/HVDYRLUIDL
UH
DXVHUYLFH
de l’écologie
P. 14
Yvelines
rtisans
LE MONDE
DES
ctobre
Septembre-o
ORMATION DE
ÉRO TOUTE L’INF
DANS CE NUM
VOTRE CMA
rtisans
RETROUVEZ
2015 • 1,50 €
LE MONDE
DES
édition
i FRQWDFWH]
nce
île-de-Fra
es
yvelin
THIERRY JONQUIÈRES
ƪƯƷƫƩƹƫƺƷƪƫǞƺƨƲƯƩƯƹʤ
7«O
CÉDRIC JONQUIÈRES
ƩƮƫƬƪƫǞƺƨƲƯƩƯƹʤ
7«O
-vente
exposition
Bimestriel n°10
8
La Cour
d'art
des métiers
PAGE
06
fis P. 12
18 artisans
labellisés
aux éco-dé
initiatives
événement
F
Concours MA
l
départementa
P. 04
DVɈ
)U«G«ULF*U
la course
P. 16
DX[$ZDUGVɈ
Yvelines
MULTIRISQUE PROFESSIONNELLE
Prenez dès maintenant rendez-vous
du lundi au vendredi de 8h30 à 20h et le samedi de 8h30 à 17h
MAAF ASSURANCES S.A. - R.C.S. NIORT 542 073 580 - 12/2015 – Crédit photos : Shutterstock
MAAF PRO est à vos côtés pour vous conseiller, vous accompagner,
dans vos activités professionnelles et votre vie personnelle.