n° 102 - 2004 - Comité de Spéléologie Régional Midi

Commentaires

Transcription

n° 102 - 2004 - Comité de Spéléologie Régional Midi
Page 2
Numéro 102
Les présidents de C.D.S.
Sommaire
Editorial
page 3
Expédition au Maroc
pages 4 à 6
Infos Diverses
page 7
Réseau Traucat
pages 8 à 13
Commission Jeunes
page 14
Infos Diverses
pages 15
Environnement
pages 16 à 20
Billet de la rédaction
Bonjour à tous !
Le rassemblement Inter Régional Midi-Pyrénées Aquitaine a été un succès. Il nous faut remercier les
organisateurs qui se sont dépensés sans compter durant
ces deux jours. Il est envisagé de reconduire cet événement
tous les deux ans.
Notre Assemblée Générale qui s’est déroulée le dimanche
a été occasion de faire le bilan de l’Olympiade, et d’élire
un nouveau Comité Directeur. Bilan aussi des
commissions qui ont bien fonctionné durant ces quatre
années. Les présidents de commissions vont être élus en
fin d’année. Certains d’entre eux poursuivrons d’autres
non. Aussi nous recherchons des candidats.
Pour SpéléOc, je passe la main. Le travail et passionnant,
un peu lourd et je commence à me lasser. On recherche
donc un nouveau rédacteur. Celui-ci aura bien entendu le
soutien entier du Comité Directeur.
A bientôt
Rémy Soulier
Les responsables des commissions
-EFS : Jean-Marc Honiat
Chemin du Pradias, 09800 ARGEIN / 05 61 04 71 42
-Secours (par intérim) : Bernard Tourte
Adresse - voir ci-joint-Environnement et Scientifique : Denise Soulier
5 rue Bourdelle 82300 CAUSSADE / 05 63 65 13 80
-Audiovisuelle : Olivier Guerard
Place de l’école 09160 BETCHAT / 05 61 66 48 07
-Spéléoc : Rémy Soulier
7 chemin du Travers 48000 MENDE / 04 66 65 32 12
-Plongée : Marc Pernet
Résidence Le pont vieux, 2 rue de l’Adour
65000 TARBES / 05 62 37 95 33
-Cotisations : Michel SOULIER
5 rue Bourdelle 82300 CAUSADE / 05 63 65 13 80
LE PROCHAIN NUMÉRO
Paraîtra au mois d’octobre, vous pouvez me faire
parvenir vos articles jusqu’à la fin septembre
09 - ARIÈGE : Philippe ROUCH
Engomer, 09800 CASTILLON EN COUSERANS
05 61 96 84 85 / 05 61 92 91 01
11 - AUDE : Yves LE MASSON
17 rue Frédéric Mistral 11600 CONQUES / 04 68 72 29 85
12 - AVEYRON : Jean-Louis ROCHER
Ancienne école de Fontaneilles 12640 RIVIERE SUR TARN
05 65 61 01 46
24 - DORDOGNE : Alan BENNETT
La Placette 24210 FOSSEMAGNE / 05 53 08 70 94
30 - GARD : Alain SUAVET
Chemin de Jols 30700 ST QUENTIN LA POTERIE
04 66 03 13 64
31 - HAUTE GARONNE : Laurent MAFFRE
Ecole 31160 HERRAN / 05 61 97 52 74
32 - GERS : Rémy BROUARD
10 rue de Chateaudun, 32000 AUCH / 05 62 05 28 92
33 - GIRONDE : Renaud TENGATINI
13 rue du Grand-Loc 33530 BASSENS / 05 56 06 42 92
34 - HERAULT : Jean Michel SALOMON
870 av. de l’Europe 34170 CASTELNAU LE LEZ
04 67 72 58 83
40 - LANDES : Eusébio GIMENEZ
4 avenue du centenaire 40210 SOLFERINO / 05 58 07 24 57
46 - LOT : Philippe BONNET
391 avenue Anatole de Monzie 46000 CAHORS
05 65 35 43 22
47 - LOT ET GARONNE : Colette BERTOGLI
La Tuilerie 47700 FARGUES SUR OURBISE / 05 56 83 72 92
48 - LOZERE : Catherine PERRET
Aubuisson, 48400 LA SALLE PRUNET / 04 66 45 26 29
64 - PYRENEES ATLANTIQUES : Pascale LABBE
4 rue des Rocailles 64260 IZESTE / 06 81 43 36 91
65 - HAUTES PYRENEES : Bruno NURISSO
Cité scolaire, 19 rue du collège 65500 VIC EN BIGORRE
06 81 98 28 91
66 - PYRENEES ORIENTALES : Jean Louis PEREZ
4 traverses des fabriques 66500 PRADES / 04 68 96 51 58
81 - TARN : Fabrice ROZIER
37 allée des durbecs 81400 ST BENOIT DE CARMAUX
05 63 36 48 62
82 – TARN ET GARONNE : Olivier CARPENTIER
597, chemin de Birac 82000 MONTAUBAN
05 63 03 26 41
Abonnement annuel: 15 Euros.
Chèques ou C.C.P. libellés à l’ordre de:
SpéléOc C.S.R. Midi-Pyrénées
Au siège du CSR Midi Pyrénées
Dépôt légal : 2ème trimestre 2004
N° ISSN : 0241 4104
Imprimerie :
MIDI-PYRENEES IMPRESSION
1, Allées Marc Saint-Saëns
31 036 TOULOUSE Cedex
Le contenu des articles n’engage que la responsabilité de leurs auteurs.
Edition administration : C.S.R. Midi-Pyrénées
C.R.O.S. 7 rue André Citroën 31130 BALMA
Tél.: 05 61 11 71 60 Fax : 05 61 48 00 39
E-mail : [email protected]
Direction : Fabrice ROZIER
Rédaction : Rémy SOULIER
7 bis Chemin du Travers 48000 MENDE
Tél/fax : 04 66 65 32 12 E-mail : [email protected]
Trésorier : Denise SOULIER
Photographie de couverture :
La rivière souterraine de la Planasse
Photo de Lionel THIERRY
Numéro 102
Éditorial
Page 3
Lors de notre dernière assemblée générale à Souillac, vous avez élu un nouveau
comité directeur et m’en avez confié la présidence. Je me fais le porte parole de l’ensemble du CD pour vous remercier très sincèrement de la confiance que vous nous
avez ainsi témoigné.
Malgré mes 14 ans de présence au sein du C.D. régional, ces fonctions sont bel et
bien nouvelles pour moi, je me sens comme un débutant, il me faudra un peu de temps
pour trouver mes marques.
Heureusement, l’équipe à qui nous succédons nous a passé le témoin dans de très
bonnes conditions : situation financière saine, une équipe de salariés et un C.T.N. efficace et motivée, un comité engagé sur de bon rails prêt à relever de nouveaux challenges.
Une situation idéale pour parler au futur et envisager l’élaboration d’un véritable
projet à long terme dont l’objectif à poursuivre pourrait s’intituler « Notre idée de l’avenir de la spéléologie en Midi-Pyrénées ».
« Notre idée », c’est bien sûr celle de chacun d’entre nous, spéléologue fédéré et
militant. Un projet général pour le CSR n’a de sens que s’il tient compte des aspirations, des différences de pratique, des particularités de chacun de nos départements.
C’est dans cet esprit que nous sommes prêts à travailler durant ce mandat si bien sûr
chacun des huit départements joue le jeu et est prêt à s’engager avec nous.
Une première réflexion a ainsi été entamé lors de notre première réunion de comité directeur. La tâche n’est pas simple mais j’espère que nous pourrons vous présenter une
première mouture de ce projet lors de notre prochaine A.G.
Pour terminer je tiens à vous rappeler le grand rendez-vous qui nous attend les 25
et 26 septembre prochains : Les assises nationales de l’environnement Karstique qui se
dérouleront à Sorèze. La réussite et la participation massive des spéléos à cette manifestation peut constituer un atout majeur pour la spéléologie en Midi-Pyrénées. Ce sera
l’occasion de montrer nos savoirs et savoirs faire en matière de protection des eaux
souterraine et de partager ces derniers avec différents acteurs associés aux problématiques de l’eau.
Nous comptons donc sur vous les 25 et 26 septembre.
Fabrice Rozier
Président du CSR Midi-Pyrénées
Expédition Maroc
Page 4
Numéro 102
Expédition Centre Atlas 2003
Reconnaissance du CDS 81 au Maroc
( Jeudi 7 août 2 h du matin cabane des escalac sur le massif du Jaout dans les Pyrénées )
--- Huit camps d'été dans les Pyrènées organisés par la Co expé du Tarn , il est
temps de changer d'air non ?
--- Ok mais on va où ?
--- Maroc , c'est pas loin ça coûte pas trop cher , et c'est un super pays.
--- On trouve un coin en montagne alors ? parce que moi la mer et le sable …
--- Faut viser le Haut Atlas ça n'a pas été trop couru à priori.
--- On y a fait une ballade en moto y a que du granit la bas !
Voilà c'est parti :
Recherche des renseignements sur les zones à prospecter, contact avec des spéléos
Marocains, trouver des financements, établir des objectifs etc.
L'équipe se forme et définit la
mission de l'expé.
- Boutonnet Sylvain ( ABIMES )
-Nespoulous Christian
( SSPCV )
- Pons Cyril
( ABIMES )
-Dalmayrac Stephane
( SSPCV )
- Boutonnet Samuel ( ABIMES )
- Rozier Fabrice ( OURS )
- Thierry Lionel ( ABIMES )
Départ de Casa vers El Had
- Doat Joël (ABIMES) Responsable d’expédition
- Lemsara Hamid ( CAF de Rabat )
- Jean Dominique ( CDS 46 )
L'objectif du séjour : trouver
une zone karstique prometteuse
d'accès facile pour que tous les
spéléos du département puissent
participer aux explos (du débutant au spécialiste).
Le vendredi 14 novembre tous
les membres de l’expédition
sont réunis vers 21 h au local
d’ABIMES afin de charger le
fourgon avec tout le matériel.
La discussion sur la façon d’agencer le véhicule fait rage mais
Yoyo (Lionel) nous met tous
d’accord , il reste du matériel
chez lui, donc il se débrouillera
pour le rangement avec Cyril et
Domi.
Départ d’Albi le samedi vers 10
h 30 pour Lionel, Cyril et Domi, direction le sud.
Barcelone est en vue à 14 h puis
Valencia à 17 h, ça roule toujours…
Nous prenons l'avion le lundi
pour Casablanca ou le " VV "
Numéro 102
nous attend. L'accueil chez Yacine est des plus chaleureux,
nous pouvons maintenant nous
organiser pour la suite.
Nestor, Hamid, Sylvain et Steph
partent en train pour Marrakech
louer deux 4X4, car à Casa une
équipe de cinéma a déjà tout
pris .
Samuel, Domi et Cyril s'occupent des courses , on est en
plein ramadan et ça complique
quelque peu les choses.
Fabrice , Yoyo et moi partons
rencontrer le responsable de la
section spéléo du CAF de Casa
pour glaner des renseignements
sur les zones ou nous voulons
nous rendre.
Le lendemain en route pour la
montagne, direction El Had
dans le Haut Atlas Central .
Deux équipes sont formées, la
première part pour la Vallée
d'Afflafal, l'autre va prospecter
les Gorges d'Arrous et les zones
aux alentours. La prospection se
passe bien mais Domi qui a
quitté le groupe pour "voir un
truc"ne nous a toujours pas rejoint. Une heure après on l'aperçoit sur le plateau, il a ouvert
une voie en solo dans la falaise
par un cheminement que seul
C'est par où le désert ?
Expédition Maroc
Page 5
Ifri n'touya: rivière souterraine en cours d'explo
Allah le grand pourrait retrouver.
Le jeudi 20 c'est en 4X4 que
nous découvrons une nouvelle
zone mais malheureusement
comme les autres jours les endroits visités ne conviennent
pas.
Nous retournons au bivouac ou
Steph, Yoyo, Cyril et Hamid
nous rejoignent. Ils ont eux aussi fait chou blanc.
Ait mhamed, enfin une cavité
pénétrable sur ce nouveau plateau que nous visitons, La
grotte s'appelle Ifri n'touya ( la
grotte aux culottes ). Nous attaquons l'explo en petites équipes
c'est Sylvain qui va le plus loin
et atteint le terminus connu.
( arrêt par manque de temps )
Le plateau est parcouru rapidement à pied puis en voiture, de
belles gorges le traversent et les
bergers que nous avons rencontrés nous indiquent plusieurs
entrées que nous n'aurons pas le
temps de visiter cette fois ci,
mais nous reviendrons !
Tout le matos est embarqué
dans les "Pajeros" direction la
cathédrale des roches via le barrage de Bin el Ouidane ou nous
passerons la nuit, il pleut ça va
être une drôle de galère pour ce
sortir de cette aire de bivouac .
Quatre jours de pluie annonce la
météo, en altitude c'est de la
neige et la zone de la Cathédrale
est à plus de 2500 m .
Après un arrêt chez l'habitant ou
nous sommes accueilli comme
si on se connaissait depuis des
années , nous prenons la décision de faire demi-tour et de
filer vers le désert , au moins là
il ne devrait pas pleuvoir .
Les quatre derniers jours seront
consacrés à la visite des gorges
Pittoresque la route !
Expédition Maroc
Page 6
En conclusion:
Les karsts du Haut Atlas
Central sont très particuliers, les
zones prospectées ne nous ont
pas convaincus, hormis le plateau d'Ait Mhamed où nous allons revenir prochainement.
La Cathédrale des roches reste
elle à découvrir et nous profitePorche dans la falaise – gorges d'arrous rons de l'expé 2004 pour le
faire.
de la Todra et du Dadès, plus
dans un but touristique que spé- Un grand merci à notre guide et
léologique car le terrain ne se ami Hamid Lemsara sans qui
prête pas vraiment à de grosses rien n'aurait pu se faire , à Zak
découvertes. Le périple se ter- et Yacine qui nous ont accueilli
mine, nous avons parcouru trois et hébergé pendant notre séjour
mille kilomètres dans le Maroc et à tout nos partenaires qui ont
et il nous faut rentrer à Casa où soutenu financièrement l'expél'avion nous attend.
dition.
Le CSR Midi-Pyrénées , le
Conseil Général du Tarn , la
Numéro 102
Direction Départementale de
la Jeunesse et des Sport du
Tarn , la Marie de Blaye les
Mines , L' UMT de Carmaux
et le CDS 81.
Le responsable de l'expédition
Doat Joël
Ifri n'touya: rivière souterraine en
cours d'explo
Enfin un karst digne de ce nom ,
la prochaine expé pourrait ce
faire ici.
CANYON 2003 – RECONNAISSANCE AU NEPAL
Région :
Vallée de la Langtang Khola ( National Park du Langtang) –
Hélambu- Vallée de la Tadi Khola et vallée de la Mélamchi Khola (National Park du Langtang)
Vallée de la Khali Gandakhi ( National Park de l’Annapurana)
Vallée de la Hinku Khola ( Makalu-Barun National Park)
Reconnaissance aérienne zone des rivières provenant du Shorong Himal (entre Rolwaling et Khumbu)
Fédérés du Groupe Spéléologique
des Pyrénées ( Rajesh LAMA, Kabindra LAMA, Maurice DUCHENE)
Dates Printemps et automne 2003.
En 2003 , 17 semaines de séjour
au printemps et en automne ayant
pour but initial la randonnée pédestre ,ont permis de repérer des
nouveaux canyons.
Ces reconnaissances depuis trois
ans, ont finalement décidé trois
canyonnistes ( 2 Français et un
Chilien) accompagnés de plusieurs
amis népalais de partir en expédition en février/mars 2004 pour
équiper les canyons de la basse
vallée de la Marsyangdhi.
Langtang National Park :
Vallée de la Langtang Khola :
confirmation de l’intérêt d’une
exploration poussée des canyons
repérés l’an passé. Un nouveau
canyon en rive droite provenant du
Yala Peak (5500).
Une escalade de 60m ( à Ghora
Tabela-3100m) qui devait permettre d’atteindre une grande cavité
d’où résurgeait un beau ruisseau
…..a révélée…un abri sous roche !
Vallée de la Thadi Khola : deux
grands canyons vers Phedi sous le
Laurébina Pass entre 4300 et 3300
m , très faciles d’accès.
Valée de la Mélamchi Khola ; 4
canyons dont deux absolument
exceptionnels , en rive droite , accès en forêts , altitude comprise
entre 2600 :2700m et 1700 m.
Reconnaissance Aérienne : En
provenance du massif du Shorong
Himal qui culmine à 6959m, de
très nombreux canyons et cascades
situés entre 4000m et 2300m.
Annapurna National Park :
Vallée de la Kali Gandaki : Un
très beau canyon en rive gauche
face à Jhartare entre 2300 et 1300
m.
Makalu- Barun National Park :
Vallée de l’Hinku Khola : Trois
canyons se rejoignent à Khote
3620m , pour se jeter dans l’Hinku
Khola , proviennent des pentes du
Kusum Kanguru South vers
4900m.
Monsieur Ambrosini Ambassadeur
de France au Népal, Monsieur De
Baumont Consul Général du Népal
en France, soutiennent notre démarche au Népal qui devrait voir
quelques jeunes népalais recevoir
une formation technique cette année et l’an prochain.
Infos Diverses
Numéro 102
Page 7
Les JNS 2004 , Journées Nationales de la Spéléologie
Un grand moyen de communication pour vos clubs
La troisième édition aura lieu les 2 et 3 octobre 2004.
Si vous voulez profiter de cette occasion pour mener des actions vers le grand public ou cibler vers les jeunes, la Fédération a mis à votre disposition, auprès de tous les présidents de CDS, un lot de documents :
des affiches, des dépliants, des mémentos « spéléo canyon », des diplômes « mes premiers pas sous terre »,
des cartons d’invitation, des dossiers de presse
Ces documents, utilisables à d’autres occasions, vous faciliteront la tâche.
Le siège du CSR, à Balma, est à votre disposition pour tout renseignement complémentaire.
A l’issu de ces journées, pensez à renvoyer la fiche bilan qui figurera dans le prochain numéro de Spéléoc.
A l’initiative de la Fédération, et pour la seconde fois, l’idée de ces « journées Nationale de la Spéléologie
2003 » a été reprise par le Comité Départemental de Spéléologie de la Haute-Garonne.
Les participations : Hormis les membres du Comité Directeur, 6 clubs du département ont participé activement à ces journées : Groupe Spéléo d’Arbas, Spéléo Club EPIA, Groupe Spéléo Airbus, Cavernes Magnétiques, Société Méridionale de
Spéléologie et Oxykarst.
Le samedi 4 octobre : Grotte du Pas du Loup : 2 personnes, encadrement GS airbus . Goueil Dy Her : 2 personnes, Cavernes Magnétiques et EPIA.
Dimanche 5 octobre : Grotte de Cassagnous : 5 Personne, EPIA . Grotte de Terre Blanque : 6 personnes, Oxykarst .
Grotte de Gouillou : 9 parents et enfants, Cavernes magnétiques et Oxykarst. Soit un total de 35 personnes.
Visites, Expositions et Vidéo : Dans la salle de la mairie d’Arbas, étaient présentés les travaux du STEKA, de la société
Méridionale de Spéléologie et les panneaux du CSR. A Arbas, grâce au matériel prêté par l’ADET et la Com. Vidéo du
CSR, des films étaient visibles par le public. Le site Internet du CDS 31 était consultable sur place.
La traversée Grotte Louis - Bourusse était équipée et balisée par le Spéléo-Club Arbasien. Une dizaine de spéléos du
département a effectué cette traversée.
Le Spéléo Club Arbasien a organisé un repas suivi d’un concert du groupe « Boozes Brothers ». 65 personnes ont participé
à ce repas.
Exploitation d’un élevage porcin dans le Gers
Commune de Pouy Roquelaure – Causse de La Romieu
Fin 2001, le Spéléo Club de
Lectoure a été sollicité par un bureau d’étude en charge, par le futur exploitant, de réaliser un dossier de demande d’autorisation
d’exploiter, au titre des Installations Classées pour la Protection
de l’Environnement, un élevage
porcin sur la commune de Pouy
Roquelaure dans le Gers.
Le club lui a alors fourni tous les
éléments en sa possession relatifs
au milieu karstique, à l’hydrologie
et la géologie du secteur concerné.
Du 13 mai au 13 juin 2003 a ensuite eu lieu l’enquête publique
relative à la demande d’autorisation d’exploiter cette porcherie
d’une capacité de 1825 animaux.
Le secteur de cette exploitation
étant situé en milieu karstique, sur
le plateau de La Romieu, le Spéléo Club de Lectoure et le Comité
Départemental de Spéléologie du
Gers ont sollicité le Comité Ré-
gional afin de participer à l’enquête publique relative dossier
présentant les risques d’une telle à
ce projet. Un exploitation en milieu karstique a donc été réalisé et
remis au commissaire enquêteur.
(Dossier consultable au C.S.R. ou
sur le site internet du C.S.R.)
Malgré le fait que la zone concernée se situe en zone particulièrement sensible (milieu karstique,
eaux du Gers de qualité passable,
zone vulnérable à la pollution par
les nitrates d’origine agricole,
zone sensible à l’eutrophisation et
zone inondable, présence d’une
station de pompage, Schéma d’Aménagement de la Gestion de
l’Eau en phase d’émergence, pollutions par rejets d’élevages intensifs déjà existantes sur la zone,
présence de plusieurs ZNIEFF Zone Naturelle d’Intérêt Ecologique Faunistique et Floristique -,
…) et que la majorité des élus
s’opposaient au projet, le commis-
saire enquêteur a donné un avis
favorable et le Préfet a autorisé
début avril 2004 l’exploitation de
cet élevage.
Le dossier que les structures spéléologiques ont réalisé pour l’enquête publique a été remis également à la Commission Départementale de l’Hygiène du Gers, à
la DIrection Régionale de l’Environnement et au Préfet, qui a apprécié malgré tout la démarche
des spéléologues.
Pour information la DIREN a
donné un avis défavorable au projet.
Le Maire de Lectoure et le
Conseiller Général du Canton, en
liaison avec l’association d’opposition au projet qui a été créée, ont
déposé plainte auprès du Tribunal
administratif. Nous continuons à
suivre ce dossier.
Delphine Jaconelli
Coordinatrice régionale environnement
Roc Traucat
Page 8
Numéro 102
Exploration du réseau du Roc Traucat
Dès 1892, Armand, Martel et Pons descendent dans l’igue de Viazac jusqu’à –150m.
Ensuite, il faut attendre 1973
pour que le GS Corrèze découvre le lac à la côte –225m.
Après des séances d’escalade
titanesques dans les plafonds et
des plongées lourdes vers l’amont, l’exploration de Viazac
semble se stabiliser autour de
3500m. J’ai pu entendre dire
« Viazac, c’est fini ». Pourtant,
on ne sait toujours rien de l’écoulement aval du lac et de sa
résurgence.
Toutefois, c’est un petit affluent
suspendu qui nous a le plus intrigué. De 1977 à 1983, les siphons de l’affluent du lac ont
été franchis par Verlhac, puis
par Loreau et Tessier. Arrêt
dans de grandes galeries glaiseuses et puis, plus de nouvelles !
Nous sommes donc allés voir
par nous-mêmes.
- Septembre 1991 : rééquipement de l’escalade du balcon de
l’affluent du lac.
- Novembre 1991 : plongée du
S1 et S2, topo jusqu’à la salle
du CO2. Confirmation de nos
soupçons : l’affluent peut s’écouler de l’autre côté.
- Octobre 1992 : plongée et vidéo topo jusqu’au terminus Loreau-Tessier 83.
- Février 1993 : explo, topo du
métro et des canyons, arrêt sur
une verticale à 1500m du lac.
Colossal ! On est dans un système indépendant de Viazac.
- Septembre 1993 : fortes
pluies : La mise en charge dé-
passe la côte +51m.
- Novembre 1993 : expé bivouac sur trois jours : pompage
des siphons et topo jusqu’au
siphon 93. On tient une preuve :
la crue a déplacé des bidons du
S1 jusqu’au cœur du réseau !
- Octobre 1994 : rééquipement
du passage de la grande vire
avec un pont de singe à trois
câbles. Découverte de la galerie
amont du Farwest, arrêt sur le
siphon sablière Smoll.
- Octobre 1995 : disparition de
cordes d’équipement ! Pas sympa ! Shunt du siphon 93 : explo
de la rivière d’argile sur 500m
jusqu’à la cave au loup. Descente vers les siphons jumeaux
et le superbe siphon FonFond (21m / lac).
- Septembre 1999 : retour au
siphon Fonfond, exploration de
nouvelles galeries. Escalades du
porche, un beau tube permet
désormais de shunter le siphon
de chiottes. Découverte et topo
des 1635m des Hallubabas jusque sous l’igue de Picastelle.
Explo de la galerie Hola sur
500m, désobstruction du filtre à
sable, arrêt sur puits.
- Mars 2000 : trop de pluies !
Arrêt devant la rivière d’argile
totalement noyée. Rééquipement du S1 et S2, exploration
de la perte latérale de la première dune.
- Septembre 2000 : suite de
l’exploration de la galerie Hola
après le filtre à sable. Explo et
topo sur 800m, jusqu’à la salle
du Trillénaire, arrêt sur un étroiture soufflante. Visite de petits
départs : Gal Aiaie, Gal Afinir,
Gal du 127.
Prospection dans la galerie des
Hallubabas et sous les fontis de
Picastelle.
Escalade prometteuse du côté
du Farwest, juste au dessus du
siphon Smoll.
- Juillet 2001 : grosse mise en
charge ayant atteint la côte
+70m par rapport au lac !
- Septembre 2002 : bonne petite
sécheresse de fin d’été. Expé
désobstruction à la salle du tril-
Lionel Aubert dans l’Artère Trombosée
Numéro 102
Roc Traucat
Page 9
Page 12
lenaire : après 30m, arrêt sur
une escalade de +25m. Escalade
du Smoll : découverte de
1200m : galerie du Rio Grande,
artère thrombosée. Franchissement du décolmatage en chantier (petit courant d’air prometteur).
- Mai 2003 : petite visite de début de saison : escalade au siphon Fonfond, nouveau shunt
entre la cave au loup et les siphons. Expé au Farwest : la petite sablière siphonne … découverte d’une nouvelle salle supérieure.
- Juillet 2003 : escalade au terminus du Farwest : on découvre
une nouvelle grande salle supérieure. Un ressaut nous arrête !
Mais ça continue toujours vers
l’ouest. Découverte d’une trémie de soutirage vers un collecteur inférieur dans le cœur du
réseau. Escalade dans le galerie
Afinir : Après 100m, encore
une nouvelle salle.
- Août 2003 : il faut profiter de
la sécheresse ! Visite au siphon
de Picatelle : toujours plein.
Perte du tube de sable : franchissement de la voûte mouil-
Marco dans les Hallubabas
Photo : Alexandre Andrieu
Roc Traucat
Numéro 102
lante, 100m et arrêt sur puits.
Escalade à la salle sup du siphon Smoll : environ +40m et
des cheminées de partout.
Au total, ces expéditions ont
rassemblé 85 équipes, soit 430
participants dont 23 plongeurs.
Cela n’aura été possible qu’en
associant les efforts de tous :
H2O Luzech, INSA Toulouse,
SC Charentes, SC2 Cabrerets,
RSC Pradines, GRIMP 46, SC3
Caniac du Causse, ACL Gramat, SCLQ Limogne, SupAéro,
EPIA Toulouse, ASF Figeac.
Avec une mention spéciale pour
les plongeurs spéléos : Jean-Luc
Soulayrés, Philippe Bompa, Thierry Maillard dans la sablière Smoll
Photo : Alexandre Andrieu
Franck Aubert, Denis Sablé,
Freddy et Michel, ainsi que la
logistique de surface et l’accord ment prudentes. Parallèlement,
la recherche se poursuit aussi en
du propriétaire.
Ces explorations requièrent po- surface. Après avoir sondé l’ilyvalence, endurance et beau- gue Sud-Ouest, l’igue de Picascoup d’intuition tridimentio- telle, c’est maintenant la dénelle. Les obstacles sont variés : sobstruction de l’Ourgue F qui
puits, escalades, vires, lacs, vas- semble être la meilleure option.
ques, siphons, glaise, sable, Tous les autres trous souffleurs
CO2. Le bloqueur de pied, la de la Braunhie nord sont à
corde statix, la super pompe, et considérer avec le plus grand
l’éclairage à LEDs nous aident intérêt.
beaucoup. Le dénivelé positif Description du réseau
cumulé de mon altimètre peut Une fois franchi le Siphon n°1
aller de 600 à 1000m. Les ex- (côte +38/lac) on traverse deux
plorations durent entre 12 et 22 laisses d’eau (+44m), puis surheures (7 heures pour le cœur prise, on descend vers le Siphon
du réseau). Les pièges sont n°2 (+32m). L’eau s’écoule de
nombreux et le risque météo à l’autre côté, vers un système
surveiller de très très près. Les indépendant de Viazac : le rééquipements et le matériel s’en- seau Traucat (prononcez
crassent et souffrent beaucoup. « Traoucat »). Elle se perd
Les équipes de « touristes » qui 150m plus loin, au fond d’une
usent nos cordes en place, et sournoise galerie, glaiseuse et
parfois se servent. Désormais, gazée : siphon CO2 temporaire
la cavité est brochée inox jus- émissif (+12m). A partir de là,
qu’au lac et peut s’équiper au du côté ouest, la chaotique galemois en double sur les spits.
rie du Farwest s’étire sur 500m
En attendant de trouver un ac- jusqu’à la côte +55m, pour décès plus simple au réseau, nous valer la grande sablière amont
nous limiterons à des petites et buter sur le siphon Smoll
équipes efficaces et excessive- (+30m). Là, une escalade de
Numéro 102
Roc Traucat
de l’Ourgue, nous avons remonté un affluent très colmaté, mais
surprise, après 300m vers l’est,
nous voilà encore au pied d’une
satanée sablière. Une fois franchie la seconde dune (+68m) la
sympathique galerie des Hallubabas nous emmène, à plus de
1000m vers le nord, sous l’igue
de Picastelle, devant un petit
siphon boueux (-11m/lac). Juste
avant la sablière, un gros tube
incliné ouvre la galerie Hola.
Elle serpente dans un très vieux
drain sur 800m, remontant jusqu’à la côte +147m, sous le secteur du lac de l’Ourgue.
Bernard Lafage dans le métro
Photo Thierry Fialon
24m suivie d’une seconde sablière, nous emmène après
600m de belles galeries à une
grande salle chaotique.
Vers l’est, après les 300m de
galerie argileuse du boulevard
Loreau, on attaque une zone
tourmentée. Il faut franchir successivement deux barrages
(+51m) caractérisés par une
pente de sable bien inclinée,
suivie d’un déversoir. Là, enfin,
on déboule dans les grandes tirées du Métro.
On a déjà parcouru 1500m depuis le lac, nous voilà au cœur
du Réseau Traucat. C’est un
zone de soutirage assez complexe. Il faut descendre de la
côte +45m à +10m, franchir le
siphon de Chiottes (temporaire),
puis on remonte à +25m pour
buter sur le siphon 93.
L’automne sec de 1995 nous a
ouvert ce passage. Après 600m
de galeries vers le nord et quelques péripéties, on atteint le superbe siphon Fonfond (-21m/
lac) aux environs de l’igue du
Loup.
En cherchant le drain du vallon
Fonctionnement
Globalement c’est un vieux réseau qui draine le versant nord
de la colline du Roc Traucat. Il
collecte le trop-plein de la
Brauhnie, le secteur des jonquilles et le vallon de l’Ourgue vers
des failles plus importantes,
sous les igues du Loup et de
Picastelle. Il se développe au
gré de quelques failles locales,
selon un pendage globalement
incliné au nord-ouest.
Par temps sec, seuls quelques
petits écoulements d’eau traversent la galerie pour se perdre
aussitôt dans des petits inférieurs étroits, ensablés et à peine
explorés.
Lors de petites pluies de 20mm,
le débit des affluents augmente
rapidement, les galeries inférieures s’engorgent. Le niveau
monte, remplissant quelques
vasques profondes et bloquant
le passage du retour au niveau
du traitre siphon CO2. Le siphon amont Smoll reste calme.
Lors de précipitations de plus
de 50mm le niveau peut monter
de 30 à 40 mètres dans le décanteur, mais l’eau n’arrive pas
à franchir les barrages. Il semble qu’elle soit absorbée par des
Page 13
pertes latérales, dans le plan du
pendage nord-ouest.
Au delà de 100mm, ce que l’on
a pu constater après les fortes
pluies de 1993 et 2001, le réseau retrouve toute sa puissance. Le lac de Viazac a dépassé la côte +60m ! , se déversant
en partie vers le réseau traucat,
via l’affluent. Le siphon Smoll
s’est réveillé et a craché plusieurs m3/s, charriant notre matériel jusqu’au cœur du réseau.
La crue semble s’être écoulée
vers le siphon Fonfond. La
forme des dunes des Hallubabas
indique qu’une partie du débit
peut aussi basculer vers le siphon de Picastelle. Des traces
de niveau de crues exceptionnelles à la côte +90 et +130m
au-dessus du lac, témoignent
que des pluies diluviennes ont
pu ennoyer tout le réseau.
Vu le pendage et les sens d’écoulements, on peut supposer
que l’on est sur le bassin versant de Fontbelle et Saint Sauveur. Mais la trémie de soutirage du siphon de chiottes pourrait bien drainer le réseau vers
le sud !
La présence de courants d’air
réguliers au Farwest, sous Picastelle et dans la galerie Hola
nous promettent de nouvelles
surprises et peut être d’autres
entrées, ça ne serait pas du luxe.
Si l’on peut appliquer le schéma
des 11km découverts à ce jour,
aux autres zones fortement soutirées et géologiquement similaires du secteur, on se rend
bien compte que l’on a découvert qu’une infime partie du
système. Mais le calcaire Oxfordien protège jalousement les
profondeurs secrètes de la
Braunhie.
Bernard LAFAGE
Page 14
Commission Jeunes
Numéro 102
Compte rendu de la réunion du 15 Mai 2004
Liste des participants:
- Alexis Éric C. T. National
- Malard Arnaud,
S.C.EPIA,initiateur
- Magnouac Julie, Aquaterrestre du
Lavedan
- Barrere Céline,Aquaterrestre du
Lavedan
- Reynard Vincent, Aquaterrestre
du Lavedan
- Delpech Clémence,
S.S.A.Caussade
- Simpère Cyril, S.S.A.Caussade
- Toustou Jean-Philippe,
S.C.Comminges
-Gonin Samuel, Abîmes
- Dohin David, Abîmes
- Azemar Justine, Abîmes
Déroulement de la réunion:
1- Bilan du rassemblement jeune
dans les Hautes Pyrénées
2- Ce que représente une délégation régionale de la commission
jeune
3- Élaboration des premiers critères concernant le camp jeune 2004
1-BILAN DU RASSEMBLEMENT
Malgré les apparences, le pourcentage de jeunes est plutôt satisfaisant:
52% de moins de 26 ans dont
40% de moins de 18 ans
Le déroulement du week-end a été
lui aussi satisfaisant autant au niveau spéléo qu’administratif, il
manque pourtant 2 néoprènes empruntées au stand.
2-UNE DELEGATION REGIONALE; OBJECTIFS ET ORGANISATION
- Pourquoi ?
D’abord parce qu’il n’y en a pas,
ce qui n’est pas le cas des autres
régions et ensuite pour essayer de
répondre aux demandes des jeunes
en créant un réseau de communication pour faire circuler les infos
des départements à la région voire
au niveau national et l’inverse afin
d’être mieux renseigné sur les actions organisées.
Après le débat du rassemblement
se dégagent des objectifs exprimés
par les jeunes présents:
- FAIRE CONNAISSANCE ,
parce que souvent on ne connaît
pas les jeunes des clubs des départements voisins.
- « MANGER DE LA
CORDE », volonté d’exploration,
nouveaux objectifs, s’intégrer à
d’autres équipes issus d’autres
clubs.
- SE FORMER, stages perfectionnement, diplômes fédéraux…
- ouvrir la région Midi-Pyrénées
aux autres régions voire à d’autres
pays , en organisant des covoiturages pour les interclubs des départements et des régions voisines et
des échanges nationaux si cela est
possible.
- comment ?
Quelques minutes sont consacrées
à la mise au clair de ce que représente une telle délégation au point
de vue des différents postes, des
tâches administratives à se partager
pour être organisé et non submergés par les réunions…
L’organisation du bureau est alors
abordé; se présenteront au prochaines élections de Septembre,
Pour le poste de
président: Clémence Delpech
secrétaire: Cyril Simpere
trésorier: Jean Philippe Toustou
Il est clair qu’il va falloir mettre en
place une dynamique régionale
afin de créer un réseau de diffusion
des informations qui nous permettrons de nous structures, voire
d’intervenir pour apporter de l’aide
au personnes qui voudraient organiser des interclubs ou d’autres
rassemblements.
Pour cela, il est nécessaire de créer
des correspondants départementaux qui seraient capables de trans-
mettre à la région des renseignements concernent leurs objectifs,
leurs besoins mais aussi le nombres de cadres qu’ils ont, facilitant
l’organisation d’un camp, par
exemple.
Ces délégués constitueraient l’élargissement d’un groupe de travail
duquel émaneraient projets et rassemblements dans une optique plus
démocratique.
De tels objectifs demandent évidement des réunions et des outils de
communications.
Plusieurs commissions sont évoquées, sur lesquelles nous pouvons
compter pour nous aider et nous
conseiller; -CSR, toutes les infos à
transmettre au jeunes et aux autres
peuvent y être envoyées puisque le
réseau et les moyens de communications sont déjà en place,
-EDS
-ETR
-CDS
Ainsi que les publications;
- SPELEOC au niveau régional
- le journal de la CO J au niveau
national
L’idée, un peu précoce, d’une gazette jeune régionale est évoquée
mais non retenue pour le moment.
Réunions et Rassemblement du
groupe de travail
Afin d’être au clair sur plusieurs
points comme le budget ( comptes
à rendre au comité directeur régional), les problèmes administratifs,
les comptes-rendus d’activités( à
transmettre aussi au CSR)
Il est nécessaire de faire une réunion interne pour établir le bilan
financier et celui des activités qui
doit être voté par le CSR. Plusieurs
dates sont proposées;
-réunion ETR (janvier),
-Assemblée Générale ( Avril),
-Rassemblement Caussenard,
- réunion du comité directeur…
Le rassemblement caussenard est
retenu pour un premier bilan.
Numéro 102
Commission Jeunes
On souligne qu’il est bien de participer aux réunions afin d’être au
courant des informations fédérales
et qu’il est indispensable qu’un des
membres du bureau soit présent
aux réunions du comité directeur
puisqu’il vote le budget et valide
les bilans. Afin de ne pas sacrifier
la spéléo aux réunions , on envisage un calendrier des présences.
Chaque membre devra établir un
compte rendu clair et complet afin
qu’il puisse être utilisé par des
membres absents.
par exemple)
EXTERNE
- non abordé
Financement
INTERNE
-un budget annuel sera voté par
le comité directeur ( d’où la nécessité de faire un bilan financier ainsi
qu’un prévisionnel éventuellement )
- la commission jeunes peut nous
aider à financer nos projets ( camp
Définition de quelques critères;
L’été approchant à trop grand pas,
nous abandonnons l’idée d’un
camp en juillet dans les Pyrénées.
La période des vacances de Toussaint est alors retenu puisqu’elle
allie vacance scolaire et jours fériés. Nous voilà confrontés au problème de la météo; en novembre, il
BILAN DES CHOSES A FAIRE A
L’ISSUE DE LA REUNION:
- renvoi des fiches de renseignements pour ceux qui ne l’on pas
encore fait,
- création des correspondants départementaux,
- création du groupe de travail.
3- CAMP JEUNE 2004
Page 15
commence à ne plus faire bien
chaud en montagne… au plus simple pour ce qui organisent, on
choisit le causse du lot.
On part sur une base de 30 personnes pour l’hébergement en dur
avec possibilité de camper autour
si possible. Pas plus de 10€ par
jour , ça va être dur à dénicher!
Pour la nourriture, il faudra trouver
un cuisinier et gérer les courses
pour tout le monde.
Reste le problème de l’encadrement ainsi que des transports. Il
faudra aussi penser aux assurances
pour les mineurs. Enfin le matos;
se renseigner auprès des clubs et
de la COJ.
A noter que l’on a le feu vert de la
commission jeune pour le financement et son soutien pour l’organisation.
Clémence DELPECH
- COJ régionale - CAMP 2004 Suite au rassemblement du 01 et 02 Mai aux grottes de Médous dans les hautes Pyrénées, un camp de 5
jours va être organisé dans le Lot à la Toussaint du mercredi 27 octobre au lundi 1er novembre 2004 sur la
Braunhie (Causses du Quercy) destiné aux jeunes fédérés de moins de 26 ans de tout niveau.
On recherche des cadres (de préférence de moins de 26 ans).
Il devrait répondre au souhait des jeunes de se connaître au delà des clubs, en pratiquant ensemble la spéléo.
Afin de pouvoir établir le listing des - de 26 ans de la région, les personnes qui n'auraient pas encore envoyé
leur fiche de renseignement sont priés de le faire. Merci et rendez-vous à Toussaint!
[email protected]
06.22.86.06.17
Stage de découverte / perfectionnement
en parallèle avec le stage initiateur
St- Pé de Bigorre (65) du 23 au 28 août 2004
Contacter Michel BOF, 05 62 94 66 96, 06 83 83 89 31, [email protected]
ou
Laurent RUIZ, 06 62 17 32 31, [email protected]
CDS de la Lozère
Lors de l’Assemblée Générale élective du CDS 48, un Comité Directeur et un bureau ont été élus :
Présidente : Catherine Perret
Secrétaire : Laurent Chavet-Prudhomme
Trésorier : Serges Vidal
Ainsi que : Nicolas Albouy, Guillaume Coërchon, Philippe Maurin,
Monique Puel, Joël Thomas, Philippe Blanchet, Jérome Castan, Odile
Galzin et Yannick Reneuve.
Pierre BOISSARD est décédé il y
aura 20 ans au mois d’août dans le
réseau du Silence (Espagne) au
cours d’une plongée. Tous ces amis
spéléos auront une pensée pour lui
ainsi que pour sa famille.
Page 16
Environnement
Numéro 102
Stage Chauves Souris du 8 et 9 mai : Un bilan du très positif !
De mémoire de CDS, jamais
un stage FFS n'aura rassemblé autant de monde... 35 personnes s'y
seront succédées dont 31 effectuant le WE complet !
Nous avons même refusé du
monde car la base était trop petite
(20 places nuitée)...
On se sera un peu serré à table, mais le mobilier, couverts et
batterie de cuisine apportés par le
CDS aura été nécessaire...
A noter aussi l'utilisation des les
campings car personnels qui ont
permis d'accueillir autant de
monde le midi.
La preuve est faite que la protection du milieu souterrain intéresse
les spéléos (et non spéléos) et pas
forcément ceux "d'un certain age"
puisque 7 mineurs, ont montrés un
vif intérêt. Il était aussi important
de sensibiliser les jeunes pousses,
future relève spéléo, mais aussi les
plus actifs...
Désormais nous progresserons
sous terre différemment, nous serons plus attentif à ce sympathique
mammifère et à notre tour nous
informerons nos coéquipiers des
règles élémentaires dans le cadre
de leur protection.
A noter aussi le bon dosage entre
la théorie le matin en salle et le
terrain l'après-midi. La qualité des
intervenants et des documents distribués. Une mention spéciale pour
nos formateurs : Denis Vincent,
Jean Marc Courbun et Christian
Dodelin venu tout spécialement
de Savoie pour nous !...
Merci aussi à Francis Guichard
descendu aussi de sa Dordogne et
qui nous a présenté un diaporama
original et ludique sur le thème des
CS au travers des autocollants spéléos...
Coté moyens matériels, l'utilisation
de la vidéo-projection, caméra et
photo numérique a permis d'améliorer les présentations mais aussi
de restituer "en live" la visite de la
Grotte du Roy.
En effet, ce stage avait aussi pour
fil rouge la protection de cette
grotte dans le cadre des travaux de
Natura 2000 (zone Pibeste Grandquet - Estibette) pour lequel
le CDS 65 est fortement impliqué.
Cette protection est menée
conjointement avec les naturalistes, notamment Denis Vincent de
la Ligue Protectrice des Oiseaux
avec qui nous essayons de valider
des mesures de protection sans
interdire définitivement l'accès aux
spéléos qui prônent une activité
raisonnée et responsable.
Pour ce faire, le samedi après midi
fut consacré à la visite de la grotte
du Roy, près de Lourdes sur la
commune d'Omex (65).
Très facile d'accès, car en bordure
de chemin, cette cavité de plus de
3000 de long pour + 218 m (en
cours d'exploration escalades) est
aussi un site à chauves souris très
intéressant. Sur les 32 espèces
connues en France, les spécialistes
locaux en ont dénombré 9 ! Leur
population est de plusieurs centaines d'individus répartis principalement dans la galerie d'entrée et
dans les 400 premiers mètres très
facilement accessible jusqu'à la
salle "de la vierge" ou de la
"chaîne des Pyrénées" à + 85 m !
Il faut noter que cette cavité fut
vers 1905 aménagée à des fins touristiques afin "d'occuper" les pèlerins. Aussi les galeries par endroit
ont été rectifiées et dans la salle du
lac (à 100 m de la sortie) un
conduit inférieur a été creusé pour
évacuer le trop plein en cas de
crue... Depuis 1958 (environ) c'est
une friche touristique, aussi les
équipements non entretenus ont
depuis vieillis et sont en très mauvais état.
Il était donc aussi important en
plus de dresser un inventaire et
d'observer les chiroptères, de monter aux élus locaux l'état de cette
cavité sans oublier les acteurs Natura 2000 qui ont répondu présents.
Ce fut donc 20 personnes supplémentaires qui furent associées à
notre sortie d'étude, à notre la présence de Madame la Sous Préfete
d'Argelès, du maire d'Omex et de 2
adjoints, du président de la RNV
du Pibeste et de son animatrice,
des représentants de la DDAF,
l'ONCFS et des opérateurs Natura
2000 (ONF et AMIDEV). La DIREN et Monsieur le Maire de St
Pé, Conseiller Général, s'étaient
excusés de ne pouvoir se joindrent
à nous.
En tout 55 personnes qui ont apprécié la qualité des interventions
des naturalistes et dont certaines
ont découvert une discipline sportive et scientifique méconnue ou
les règles de sécurité ne sont pas
galvaudées.
Mais aussi, l'occasion de visualiser
le degré de vétusté des installations
et de la nécessité de réhabiliter le
tunnel inférieur de sortie et la dalle
d'entrée partiellement effondrée et
dangereuse si les spéléos devaient,
à l'avenir, emprunter la voie inférieure au profit de l'entrée classique actuelle.
Pour conclure la visite, un sympathique pot de l'amitié attendait l'ensemble des participants. De nombreux échanges ont pu être partagés entre spéléos, naturalistes et
officiels, unanimes quant à la mise
en oeuvre d'une protection adaptée
à ce site. Il ne nous reste plus qu'à
monter un projet chiffré.
Un grand merci à la base HPSN de
St Pé de Bigorre pour le prêt du
matériel individuel et à M. Leclerc
CDS 65 - Automobiles Peugeot
sponsor de la réception.
Environnement
Numéro 102
A noter toutefois que le dérangement des CS, malgré les 55 personnes ne fut pas préjudiciable. En
effet, la date choisie pour ce stage
correspondait à l'après phase de
réveil... En cas d'hibernation, une
telle visite n'aurait pû se faire...
Un petit mot sur les explorations :
Elles perdurent de manière épisodiques depuis les années 60 avec la
topographie de JP Besson, puis
dans les années 75-80 avec le
GSHP de Tarbes qui remontent
une cheminée sur 120 m... Une
deuxième topo sera levée en 78 par
l'ADERS (Pau), mais les chiffres
seront perdus (comme la précédente ?) Aussi, le GRAS de Lourdes (M. Escalé - Ph. Lours - M.
Leclerc et les frères Cassou) vont
poursuivre l'escalade à +218 m et
lever une carto complète de ce réseau.
connaître les espèces (même si ce
n'est pas si évident) , 2 groupes ont
visité les grottes des Coumates et
de la Pale. JP. Besson en voisin est
venu nous rendre visite, tout
comme Fredéric Maksud
(Paleontologue) spécialement venu
de Toulouse pour voir les griffades
d'ours des cavernes, malheureusement endommagées, mais par endroit encore visibles. A noter des
traces d'extraction de glaise très
anciennes (protohistoriques, médiévales ?) qui n'avaient jamais été
jusqu'alors observées... Comme
quoi l'oeil du spécialiste est nécessaire.
Dans les 2 cavités, le comptage des
CS a confirmé nos observations
entre 4 et 6 CS par cavités (Petits
Rhinolophes), ne nécessitant pas
de protection particulières pour ces
grottes écoles où passent entre
1000 et 1200 personnes par an !
Page 17
Avant de conclure un Grand Merci aux participants...
Surtout à ceux venus de très loin
Savoie, Dordogne, Bordelais, mais
aussi à nos voisins et copains des
PA.
Enfin un ENORME merci au chef
cuistot Michel Escalé aidé par Geneviève et Michel Moreau et du
dernier Michel... Bernard.
Ils nous ont régalé les papilles tout
en respectant au centime près le
budget afin de tenir le prix de 30
Euros le WE et 15 Euros pour les
mineurs.
Merci à B. Nurisso le Pdt du CDS
pour sa participation active et
au sponsor de la location de la
base.
Bonne nourriture + qualité des intervenants + politique de stage à
prix coûtant + bonne ambiance =
succès assuré !
Bien amicalement à toutes et à
tous.
Le dimanche, après la séance théorique où nous avons appris a re-
13éme Rassemblement des Spéléos Caussenards
11 et 12 septembre 2004
Organisé par le Comité Départemental de Spéléologie de l’Aveyron
Samedi 11 septembre 2004
12 heures : accueil des participants
14 heures à 18h30 : films, conférences, diaporamas et,
Animation pour enfants (et grands enfants !) dans le village (tyrolienne, cordes, etc…)
Initiation à la spéléologie tout public à la grotte du bertolaïsso pour les habitants de Nant.
19 heures : apéritif officiel en musique offert par le CDS 12
20h30 : repas
Soirée dansante avec Taxus Bacata, groupe local
Dimanche 12 septembre
A partir de 8 h : petit déjeuner
En matinée : forum des clubs ; interventions sur les recherches et découvertes en cours
12 h : grillades
16 h : clôture du rassemblement
Durant les deux journées en permanence :
Buvette, Vente de matériel et publications, Exposition topos et travaux des clubs
Forum des clubs : Compte-rendu des découvertes sur tout support (diapos, informatique, papier …)
Plusieurs cavités aux alentours de Nant seront indiquées et équipées :
Aven Emilie, Aven Noir, Bertalaïsso, Les Gardies, traversée de Saint Firmin …)
Renseignements : Jean-Louis ROCHER, Ancienne école, Fontaneille, 12640 RIVIERE-SUR-TARN
Tel : 06 88 86 50 36 , Tel/fax : 05 65 61 01 46
Environnement
Page 18
Numéro 102
4èmes Assises Nationales de l’Environnement Karstique
25 – 26 septembre 2004 à Sorèze (Tarn)
Parrainées par Jean-Louis ETIENNE, médecin explorateur
« Les spéléologues, acteurs privilégiés de la protection des eaux souterraines »
Pour la 4ème fois les commissions environnement et scientifique de la Fédération Française de
Spéléologie organisent les Assises
Nationales de l’Environnement
Karstique. C’est le Comité de Spéléologie Régional Midi-Pyrénées
qui sera l’opérateur local de cette
édition qui se déroulera les 25-26
septembre 2004 à l’abbaye-école
de Sorèze dans le Tarn, sur la
commune du célèbre réseau spéléologique du Calel.
Lieu d’échanges privilégié entre
les structures de notre Fédération
et celles intervenant dans le domaine environnemental, de nom-
Informations hébergements
Le camping municipal de Sorèze
sera ouvert gratuitement.
LES HOTELS-RESTAURANTS
A Sorèze
- HOTELLERIE DE L’ABBAYEECOLE
« LE PAVILLON DES HOTES * * »
(de 85 à 135 € la chambre, lit supplémentaire 15 €)
et « LE LOGIS DES PERES * * * »
( de 48 à 58 € la chambre, taxe
monument historique 3,28 €/nuit/
chambre, lit supplémentaire 10 €)
18 chambres * *,52 chambres * * *
18, rue Lacordaire - 81 540 SOREZE ( 05.63.74.44.80 – Fax :
05.63.74.44.89 )
Site internet : www.hotelfpsoreze.com - E-mail :
[email protected]
A Saint-Ferréol (4 km de Sorèze)
breux partenaires se réuniront autour du thème : « Les spéléologues, acteurs privilégiés de la
protection des eaux souterraines ». Cette rencontre des acteurs
de l’eau basée sur le partage de
connaissances, d’expériences et sur
le débat, permettra de dégager des
orientations pour la politique environnementale fédérale.
Afin de privilégier l’interactivité,
ces assises s’organiseront autour
de plusieurs espaces :
- l’espace « conférences » : présentation d’une action liée à la protection des eaux souterraines, basée sur l’information.
« L’HERMITAGE * * » 14 chambres, Lac de Saint-Ferréol – 11400
LES BRUNELS - (05.34.66.64.00)
« HOTELLERIE RESIDENCE
DU LAC * * » 25 chambres
Av. Pierre Paul Riquet Lac de
Sant-Ferréol – 31250 REVEL
( 05.62.18.70.80)
Site internet : www.hotellerielac.com
E-mail
:
[email protected]
« LA RENAISSANCE * * »
24 chambres
Logis de France - Lac de SaintFerréol – 31250 REVEL ( 05.61.83.51.50)
« LA COMTADINE » 8 chambres
Petite hôtellerie de charme - Lac
de Saint-Ferréol – Lieu-dit L’Hermitage- 11400 LES BRUNELS ( 05.61.81.73.03)
A Revel (5 km de Sorèze)
« AUBERGE DES MAZIES * * »
7 chambres
- l’espace « tables rondes » : afin
d’engager les échanges et les débats, un animateur fera une introduction sur un thème précis.
- l’espace « expositions » : cet
espace sera ouvert au grand public,
il est basé sur la sensibilisation et
s’avère important pour la communication de l’ensemble des acteurs
participant aux assises (structures
fédérales, partenaires). Des stands
seront mis à disposition des spéléologues et des partenaires afin de
leur permettre de présenter une
activité liée au thème des assises.
- l’espace « convivialité » : lieu
privilégiant la communication : des
minis-débats y seront organisés.
Tables et Auberges de France –
Route de Castres – 31250 REVEL
- ( 05.61.27.69.70)
Site internet : www.mazies.com E-mail : [email protected]
« HOTEL-RESTAURANT DU
MIDI * * »
17 chambres, Logis de France –
34, bd Gambetta – 31 250 REVEL
( 05.61.83.50.50)
« LA COMMANDERIE »
7 chambres
7, rue du Taur – 31250 REVEL ( 05.34.66.11.24)
« LE SOULEIL » 7 chambres
19, bd de la République –
31 250 REVEL ( 05.61.81.64.06)
A Dourgne (7 km de Sorèze)
« HOTEL-RESTAURANT DE LA
MONTAGNE NOIRE * * »
9 chambres
Logis de France - 15, place des
Promenades - 81110 DOURGNE
( 05.63.50.31.12)
LES CHAMBRES D’HÔTES
Numéro 102
Environnement
A Sorèze
(4 km de Sorèze)
2 épis – 4 chambres (1 personne :
25 € / 2 personnes : 37 €)
Bernard et Véronique GALIFAJOU Moulin du Chapitre 81540 SOREZE
( 05.63.74.18.18 ) – E-mail :
[email protected]
« EN RIVES » 3 épis – 2 chambres (1
personne : 22 € / 2 personnes : 31 €)
Anne et Patrick ROSSIGNOL - 81540
SAINT-AMANCET - ( 05.63.50.11.21
A Durfort (2 km de Sorèze)
3 épis – 5 chambres – Tarifs spéciaux
Assises : 30 € pour 2 personnes si sac
de couchage sinon 38 € pour 2 personnes / petit déjeuner compris.
Marie-Josée PLANAS –
Jacournassy – 81540 DURFORT
( 05.63.74.10.28 ou 06.16.12.94.68
S i t e
i n t e r n e t
:
www.mijo.jacournassy.free.fr - Email : [email protected]
A Saint-Amancet
« LA MEJEANE » 2 épis – 2 chambres (1 personne : 26 € / 2 personnes :
29 €)
Chantal et Gilles LOUP- La Méjeane 81110 SAINT-AMANCET
( 05.63.50.19.78 – E-mail :
[email protected]
A Lempaut (11 km de Sorèze)
« LA RODE » 3 épis – 3 chambres (1
personne : 39 € / 2 personnes : 46 €)
Catherine DE FALGUEROLLES - La
Rode - 81700 LEMPAUT
( 05.63.75.51.07 )
E-mail : [email protected]
LES HEBERGEMENTS
Page 19
COLLECTIFS
« LE MOULIN DE PADIES»
Lac de Saint-Ferréol – 31250 REVEL
( 05.61.83.79.23 ou 05.61.81.80.38 )
« CENTRE FAMILIAL DE PEYREBAZAL »
Maison familiale – 11400 LES BRUNELS ( 04.68.60.42.23 )
E-mail : [email protected]
« LA LANDELLE»
Maison d’enfants – 31700 PALLEVILLE – ( 05.63.82.10.00 )
« LE RELAIS DES 4 VENTS»
Av. de la Plage Saint-Ferréol
31250 REVEL ( 05.34.66.00.99)
« VILLAGE VACANCES France
(VVF) GITECLAIR »
Le Hameau du Moulin à Vent
11400 VERDUN LAURAGAIS
Page 20
Numéro 102
Toutes les informations sur les Assises (programme, expositions, partenaires, inscriptions, …) sont régulièrement mises à jour sur le site internet du Comité de Spéléologie Régional Midi-Pyrénées – pages de la commission environnement : http://comite.speleo.midipy.free.fr

Documents pareils