socialiste - Toulouse.fr

Commentaires

Transcription

socialiste - Toulouse.fr
ME11,C,8EDI 28 NOVEMBRE 1824
N. 6.782
sEIZIEME ANNE&
15
Va-t-on retirer nos troupes de la
Ruhr puisqu'il n'y a plus résistance et
puisqu'elles y étaient à cause de cette
résistance ?
SOCIALISTE
einstunn.
an
mois 23 te.
ABONNEMENT
nn
tn
Alninionration SS. Ise Stennelnina - TOULOUSE/ -
butgAtrx A PARIS
44 Rein de
es-4i -
Coupe Ctainnse /mem. e Ben
afflaikerre
CENT.
rept». 11...» *tee
81.».nneedieluletragn.~.11111,011.1.M.Y0,11MISMilmeee
LA' C. D. R. SANS LE SOU
AU JOUR LE IOUR
La position de l'Amérique
devant les dettes interalliées
Mariages d'aujourd'hui
ZU/CnnailaZZ.m..,.
.
rioPréféré
,
I
1
i
I
'
(
Un préfet corrigé
Numa parlementaire
Paris, 27 novembre. La commission de légis-
La Commission des Réparations ne vit tenue par le Conseil général de la Cor- Lotion nivi/e, présidée par m.
cutisai
que grace a la bosco vo on é de l'AI- râze, sous la présidence de M. Queuille, cré une séance spécial, à la question don Io-
La question des réparations et le guerre, ils ont été en majorité enteu- On ce retire du mariage quand on a /miroir
logemeM. lin jeune hommc m'écot qcnt
?robleme des dettes interalliées sont top/dies. On leur avait dit que les
Alliés voulaient renverser le kaiser « dû rend, an parde à une jeûne laie,
intimement liés.
posaionnéntent, dans riengossibitité où il
La France, l'Angleterre et l'Italie et instaurer la démocratie en Aile. cimnit
était de se Melte°, tt^uonu,n000n1.refusent de réduire leur créance sur magne. Le kaiser est renversé depuis
derme. En fille à un vieux célibataire
I, l'Allemagne tant que leurs dettes res- cinq ans, mais la guerre continue, dans ses bois.
Vous dires cc qm vous voudrez, mais c'est
pectives envers les Etats-Unis ne se- plus hypocrite, mais aussi plus meur- tout
même un peu raide, que nuite en so.
lent pas diminuées. Il y a donc deux trière. Car, pour la famine, il n'y. a yons da
aminés là ! Pas de logement, pas de masolutions possibles au problème des pas d'àge de milice.. Les Américains rias. t La masos des parents a «henné d'osset cc West phis le e 7 u n'épouseras ciAdi
'
réparations . ou bien faire payer d'origine allemande et scandinave ken,
homme ayant atm susattaa u, dz jadis
l'Allemagne; ou bien ammier l'Ansé- sont donc ententophobes.
c'est le
n'époirocras qu'un
Et
les
Anglo-Saxons
é
Parmi
eux,
Pique à renoncer à ses créances.
rrn npundoment x et qui, à in.. avis, est Den
hanible, parce qu'il rabaisse davantage en,
Faire paver l'Allemagne. On s'y es- il y a les éléments de gauche. A leurs
i
Il
cure mette forrrinii, déjà bien ',reniée el.' en
yeux,
l'Entente,
c'est
la
réaction.
. taie depuis cinq ans. Inutile de cap
pelle le managepeler avec quel succès Faire annule; y a les conservateurs. Ils ont pour
les dettes interalliées. On en parle de leurs anciens alliés iîne Certaine. sym- nitteuqjrCetiO'n.. frz,-.,"on!;,°".7:::"!
I
plus en plus depuis que /es paie- pathie. Mais ils considèrent l'Europe dire du marMge qu'il n'est qu'une nnstna cle
oints de l'Allemagne deviennent de avec le même sentiment de supério- ..Et ce qui est k p/us effray.t c'est que Ica
moins en moins probables. M. Pain- rité que nous éprouvons vis-à-vis des jeunes filles, ausenées on te rânsaru Peleten
curé avait découvert que le meilleur Balkans. Un Français peut préférer acceptent sons rémIte rrebandanner l'amour nt
le benhear pour traie piàces et une cuiI
moyen d'obtenir du Reich les justes les Grecs aux .Bulgares ou vice-versa, Pegt-êtm
sine
eau, lieux a gag). C'est à peine si elles
mais
quand
Sofia
et
Athènes
se
disréparations
qui
noirs
sont
dues,
ce/
quand on les met en dametta da
lait de faire naître chu rios débi- putent, quand eorniladjis et 'nuance réogiment
choisir entre la chambre meublée ei un °mut
teurs a la volonté de payer a. On se massacrent. le Français ne sent au- O l'epparternen ride d'ennui,.
Le m'ennemi, me pare dupuia iu guerre
dire de même que pour ob- cune envie d'intervertir pour mettre singuldrement
compromis. Sylveaa demande
la
paix
parmi
ces
peuplades
bellitenir
l'annulation
des
dlltes,
il
faut
d'abord à Perdnet
ipourrait
a trouvé quelone chose
faire naître diea le créancier a la vo- queuses. I/ donnera de bons conseils Pas trop loin ee centre », et ai le,r PePere
Eûvad
et constatant leur vanité, il se dira net avoue n'ami, que dm cogérances Made.
lonté d'annuler s.
moiselle
remet
la
noce
eux
calendes
grecque,
Pour la susciter, on peut dire aux a S'il plaît aux Grecs et aux Bulga- Faut de l'esprit pratique, certes, mais qu'estres de s'entre-tuer jusqu'au dernier, ee que c'est quo celte jeunesse Oui a perdu le
Américains .
.
s Il est de votre intérêt de passer c'est déplorable, mais raniment vou- goût du risque et des aventures
qui ne mn/ l'éponge sur l'ardoise où sont inscrits lez-vous que je les en empêche ? » sent plus à s'embarquer sem biscuit 1 Qu'es,
cet que cet Anime froussard qui chausLes Américains suivent donc les rouae
les milliards que nous vous devons a.
se tua !,,unie, de M. Prud'homme se 'Pte,
luttes
intestines
de
l'Europe
avec
stuI
C'est l'argument que répètent deme M. Pairie, 2
puis plusieurs années les banquiers peur. Ils constatent que si l'AllemaAndré NECIS.
américains. Ils s'adressent aux fer- gne avait consacré aux réparations
miens : « Vous produisez trop de les sommes dépensées pour la résisgrains pour les besoins de notre con- tance, elle serait libérée de sa dette. Un câble de 13.000 kilomètres
tillent. Il faut donc en exporter le Ils constatent également que si /es
'orpins. Mais pour vendre du blé, il Français avaient employé, dans /es
IL RELIE DIRECTEMENT PARIS
faut des acheteurs. Ceux ci 0.7111 rui- réifions dévastées, les milliards gasA LIA.MERIQUE
nés ou presque. Aidons-les donc à se pillés en Syrie, dans la Rhénanie et
remettre à flot, et ils pourront rede- dans la Ruhr, il n'y aurait Mus de
Le
Havre,
27 novembre.
Le câble
venir nos bons 'élients. Annulez les régions dévastées. Ils décetivrent que transatlantique gai avait été raccordé le
la
Belgique
pacifique
possède
au.- 25 main Si Forrockaway a été amené audettes de l'Europe pour qu'elle vous
jourd'Inii une sensée relativement jourd'hui au Havre.
achète votre blé ".
I,s banquiers tiennent le infuse plus forte one l'Allemagne avant L'opération de mise à terre a été faite
1914. Et les braves Américains con- cm /e navire. Steichen armé spécialement.
'
langage aux industriels
A. 8 heures, le navire, profitant de la
« La guerre a formidablement de- I ent
haute mer, a amené le câble des proSi
nous
annulons
les
dettes
de
i
veloppé la puissance productrice de
fondeurs de /eau dans le voisinage de la
alliés, les sommes ainsi tempé- plage,
notre pays. Le marché intérieur ne 0m
à rextréanité Ouest du boulevard
rées
serviront
à
construire
des
cuisuffi t plus à l'écoulement de vos promaritime,
anglais, à. équiper des ccrps kiro n stLit; rallie ce câtt,ble
if duits. Pour CRU, votre industrie puisse rassés
13.ir002
vivre, il lui faut les débouchés euro- d'année français et belges, et la paix
de
tentent Paris n'Amr:tique et pourra
péens. Annulez les dettes de l'Europe deviendra encore plus précaire ».
I
la payer ?
LA QUESTION DES LOYERS
Au cours d' one séance extraordinaire
li faudra changer le coupât au Pctit
I
Oui va
DANS LA CORREZE
leinanr. On L Oda voes étonne S Mhis député, la motion suivante a été depo-
yele.
c est ainsi
sée
Lors de la constitution de, la commisa Le Conseil généra/. ayant à sa a.n10u
sion, l'Allemagne a ete price de verser dernièle
adressé co salut respectueux et
une certaine sOlnalle d'argent, /agnelle des souhaits de bienvenue au Président
servirait à aisurer sa vie pendant quel- chi Conseil à l'occasion de mon voyage en
que temps au moins. L'Allemagne versa Corrèze, s'étonne que, dans les ceremo25 millions de francs. Oc, ces 25 millions nies officielles auxquelles ce voyage a
épuises. Et, daims
n I état
sont près crête épu
ait psi été faite la
actuel des choses, il et peu probable sue place, traditionnelle à laquelle il pouvait
l'Allemagne renouvelle la provision.
prétendre, et regrette qu'oient dé ainsi
Alors, que éé passera-t-il ?
méconnus les droits d'une assemblée
cOmMissiOn des réparations eispa. élue an suffrage universel, et seule quataîtra-t-elle faute de numéraire, nu les lifiée pour représenter le département. a
'il n- lui
Am'. avoir ...rainé le texe voté par la Sénat,
elle a maintenu à une forte maiorité le texte
voté pu la Chambre des députés. Rappelons
donc les dispositions de ce texte t
Le champ d'application de in Mi cd restreinh
à Paris, et aux communes de la banheito dons en
rayon de 50 hilemètriss, et, on prooinec
consmene de dix mille habitants. Le 1,
On /augmentation pour Pont,. r dépo,'-,
la Seine et la banlieue, dans an rayon de A oi-
lcmitras de Paris, sa 1,é a 75 e. eeen de R-
ets, de bti4.
Dans les départements, les coefficients de remjoration varient suivant 1es esmmesnee et sont
fixés Par une commission paritaire, L'action en
est ouverte pour tendes Do locations
slliés parant une luis de plus à la caDe violents débats ont stuvi le dépôt réduction de
puis le ler janvier 1923 dent leo
rence de leur insaisissable débitem fe- de cette medasa t le préfet a déclaré que conclues
prix pour l'avenir seront ramenés au prix limiront-ils les frais ?
son ndministration se trouvait visée et en te
Cette dernière solution est la plus pré- a demandé leiejet_, des explications vis- En cas de majoration de plus d'un quart ceférable et aussi la plus probalzle.
lentes ont été échangées entre dikter, dessus du taus lima, a sera appliqué sem
Cate.fera jamais à l'Allemagne qu'une membles du Conseil, notamment entre amende qui pourra atre hale au quadruple da
dette de ph,
MM, Queuille.. dénué, Labrous., st, l'exagération.
Ajoutoes que la commission a accepté un
An point où elle en est I
nateur, et le représentant du gemerne- amena...rent
soute,. au Sénat Pet M. Pnimmtm
-
ment.
LISEZ ET FAITES LIRE
LE t MW/ SOCIALISTE
Au scrutin public, la motion a été
adoptée enfin p. Il voix contre 7 et
4 abstentions, sur 22 votants.
et cm imlmet une majoration de 10 p. cent po,
leo /mua d'ut moins trois ans.
M. Raynaldy est autorisa' à déposer son riz-r" ou le bureau de la Chambre.
Les Affaires d'Allemagne
1
1
'
I
I
1
1
,
'
I
,
r
'
,
pour qu'elle acquière vos machines ».
'
Mare SOMERAUSEN.
Les banquiers haranouent enfin la
masse ouvrière
a L'Amérique a connu tlepuis l'ar.
mistice la plus grande crise économique de son histoire. Cinq mi/lions
lie travailleurs ont été réduits au
chômage. Une nouvelle crise vous
L'attentat de Budapest
les lui avait refmés, parce qu'il n'avait
en lai
confiance limitée. mais il
a d'avance accordés à
Albert, auLee incidents tumultueux de lot les
quel
il
est
lié
par
une
amitié
peut-être
séance de la Chambre, (a crise ministérielle qui s'est produite en AllemaPcur beaucoup de personnes (et elles
gne ont laissé au second plan l'ac- se recrutent surtout à droite), le fteidncord signé vendredi à Dussehlorf en- tag est périme. Sa compasition ne cortre les industriels allemands et la respondrait p/us à la mentalité gértérale
du pays. Les partis conservateurs, qui
mismsui de contràle.
Cependant l'évènement est impor- développent chaque joui cet arginnent,
L'accord de Dusseldorff
I
j
amont plus de 10 ans de smvise, setont. en cas de renvoi, mis en retraite
temporaire et toucheront une pennon
d'attente.
Les femmes marieles et les institutri.
ces ne tfurrort être congédiées que si
elles paraissent a.urées d'avoir de quoi
vivre.
Les siin.ples employés seront congédiés
avec indemnité dans la mraure où ils ne
seront pas indispensables.
getÉmer des sièges dans un scruEnfin, le rendement des foncpraires
tant, car il consacre la fin de la r- comptent
tin
qui
s
ouvrirait
en décembre.
sera rnamentanément arrêté. Il squ au let.
sistance passim: dans la Ruhr.
toute évidence. le cabinet Albert mn/ 1924. on n'engagera aucun nouveail
Aux termes de cet accord, les mi- s'ilSelon
se constitue, sera )nviable. Pour de- fonctionnaire.
nes représentées par les déléguée al- mer, il lui faudrait ou /e conco.s de la
A l'avenir, aucun département mini,
lemands paieront, da ler juin au ler social-déancoratie ou ruppui constant des tériel ne- devra engager de nouveaux
noveritbre, 15 millions de dollars, soit nationalistes.
fonctionnaires sans rin,torisation du mi270 Inini 012.3 de francs nu cours du Or, la social-démocratie s'est empres- nistre des finances. Celui-ci sera chargé
jour. Elles paieront, à l'avenir, 10 fr. sée de faire connaître qu'elle combattrait de ckratraler le recrutement dans toutes
toute combinaison extraeademenraire, les branches de l'administration.
par tonne vendue. Ellee livreront et
la seule présence de M. Albert -Ces mesures seront-elles reellemnt tn3.,
gratuitement 18 pour cent de leur n'est
pas deputé -- à la tete d'un caliMet ses à exécution ? Cela dépernara do ram
production nette. Les stocks consti- donnerait à ce dernier
un caractère par- torité du gouvernement ut de sa volonté
Més dans la Ruhr à la date du ler ticulier.
d'assainir les finances publiques. Il est
octobre restent la propriété des al- Par anima, les nationaliste; se refu- permis de rester sceptique.
liés,
seront à soutenir un ministère qui Man
Déjà /a plupart des éyndicats de fon,
Ainsi la France devra recevoir l'an- quérait la même osier:enjeu que celui rie tionnanes et d'employés de l'Etat ont
née prochaine 17 à 18 millions de M. Stresernunn, et sur lequel ils n'exern.eraient qn"une influence rédu)te. Ils
tonnes de combustibles, dont 5 à 6 n'ont
ARRESTATION DES CRIMINELS
pas renoncé à leurs exigences: ils
millions
de
tonned
de
coke.
Nol. recevons /a tartre suivante r
Londres, 27 novembre.
Le corresponY renOncent d'autant moins qu ils attenCela ne compensera pas ce qtte dent d'élections nouvelles un regain d'auà Vienne de la e Westminster GaDans votre numéro du 19 novembre dant
zette
h
annonce
l'arrestation
des
individus
nous
avons perdu cette armée par tonte et des saucés nurnenques seneux.
dernier, vous avez publie un article de
il y a une dizaine de jours, tentèrent suite de la résistance passive; cela ne
menace. Si vous voulez éviter les cri- Compère-Motel su,,, La vie chère et la qui,f«ire
Mais que le cabinet s'assure one nlasauter l'ambassade de Frmce
ses de surproduction qui vous jettent Cooperadon ix La Fedétation Nationale de
compensera pas 11011 plus les frais jorité (et rien n'est plus elcutem)
qii'il
itudapest au moyen de bombes.
sur le pavé, faites cesser la crise de se voit dans l'obligation de vous deTous /es individus arrêtés sont membres d'occupation de la Ruhr. Bien que la prononce la dissolution, c'est von Seeckt
sous-consommation qui existe en Eu- mander la rectification suivante et que de t'organisation notoire a le Réveil Hon- COMMidgiOti des Réparations ait été qui continuera à détenir la réalité du
t qui terrorise la liongrie dePttis Plus charger de répartir ces prestations ponvoir. Dans l'extrême confusion des
rope. Annulez les dettes qui écrasent noua vous serions particulièrement obli- grois
les travailleurs du vieux monde ! » gés de publier. Il est important pour /a de dell,: ans.
dans le désarroi parlementaire.
entre les Alliés, au lieu de les faire choses.
en
face
de
/a passivité actuelle des niasF.N.C.C. de mettrç toldes choses as,
entrer me compte des réparations ses ouvrières,
Sans avoir grande sympathie pour
I armée redevient le suprêaMsi que le demandaient d'abord les me péril pour les libertés politiques.
lés financiers de Wallstreet, mies deLa
vianda
de
bison
vient de publier dans
industriels nllemands, il rte faut pas
vons admettre que leur raisonnement le Compère-Murés
Socialiste z un article quE porcompter
que nous recevions' la com- On va supprimer
est parfaitement juste. Mais cette lo- te le Midi
titre a Vie chère et Coopération ai
pensation
de ce que nous avons dégique impeccable n'a pas le don de cet article senabeerait devoir servir le
Le gouvernement américain vient d'auconvaincre les masses. On peut le re- mouvement coopératif, alors qu'en réali- tcriser /a vente de la viande de bison, pensé depuis le mois de janvier der.
des fonctionnaires
I/ paraît que ces nunainants, dom /a
gretter, mais nul ne doit s'en éton- té. il ne peut que le desservir.
Nus sommes cependant en droit Après la chute do ministère Stresener. Ceux qui, de l'autre côté de l'At" Compère...N/11mM n'ignore pas que cet race menaçait de s'éteindre. se sont mu/lantique, parlent de solidarité éco- article est contraire à toute la tactique tipliés dais de grandes Pronortiotis, grâ- d'espérer que maintenant que le tra- mann, les fonctionnanes al/enserres visés
noinique entre l'Europe et l'Améri - suivie depuis dix ans par la Fédération ce aux mesures prises pour leur protec- vail est repris dans la Ruhr, que le par une t'édente crivionnetice g,ouvernei
colline est revenu, le gouvernement Mentale, s'étaient repris à espérer... Ce
que obtiennent le lnêtrle succès que Nationale des Coopératives de ConsomD
pas été pour longmmps. Il résulm
u qui, chez
'autre
part,
le
bureas
des
affaires
cex
mation
et,
aussi,
à
la
PoIiIien
que celle- indiennes signale qu'il y a actuellement mue décidera à restreindre l'occupation n'aura
nous, invoquent la so- ci a psise en se plaçant en dehors
d'une
enquête
que la majmité du Reichsde
lidarité économique entre l'Allematag poussera le nouveau gouvernement
dans les réserves 350.000 peaux-rouges,
toute question de paré politique.
gne et la France.
c Nouvelle victoire à l'actif de M. à mettre en v gdeur I ar.crenne ottlGe:
il établit un rapprochement entre soit 1.130 de plus que l'année dernière. Poincaré e, s'écrient les organes du mance tendant à éliminer au boirt &un
Là, camuse ici, il est vain
Si
Feminore
Csopm
était
encore
vide ten- rt Union des Intérêts Fouinera:clams », vam, il écriruit én nouveau roman.
Bloc National. Est-ce bien certain ? certain tentoe. 25 Ta des fonctionnal,es.
ter de convaincre les
foules
au alimentée nom- ses prochaines batailles
Lb pressioul exercée par l'occupation On arriverait à en renvoyer 15 % avant
rrtoyen de chiffres et de
électorales par les mercantis enta CoopéIl
statistique,.
de In Ruhr n'a pus eu d'effet sur le le ler avrid1924, soit 5 % avant le lei
faut faire appel aux sentlments.
ration qui devrait procurer les moyens
du Reich, et si les in- féuuier. 50 asyrvaii3t le ler mars et 5 %
Or, il faut
reconnaître que l'opi- matérids de libérer /e monde du travail gants mettant à l'occasion, /e mouve- gouvernement
nion
dustriels
allemands
ont fini pur siconquête des pouvoirs publics.
ment coopératif au service de /ours pro- gner l'accord de DusSeldorf,
ous est guère PuraIllesait
avaméricaine
n sinus
c'est que tr'l?,:e. yfilentocuer.eparonmettre à la requ'ainsi, il s oppose à la con- pres opinio.ns politiques.
I,orable.
Un recensement récent de
I
etionnaircs âges
la
résistance
passive
les
raillait
!. M'esse prouve que 50
ception de la Fédération Nationale qui
La
Coopération
sait
que,
pusse,
pour
cent
des
IUltinang
n'entend, ni directement, ni indirecte- propres moyens d'action, clic élàbore
Celte opinion est celle qu'exprime Ceux '',i
qui cnt plus de 51. ans auront le
francophiles en 1918 tilla- ment aider matériellement sm parti poli.
Dent aujmird'hui
M. Jacques Bainville dates
Action droit de demander leur retraite.
l'émancipation
des
consommateurs
tmais
la
politique de M. tiuue qarl oeil sou.
ru aré Te/
les groupe sans distinction de partis Francuise ti que nos nationgdistes I1C
En outre, Ira .axtres fonctiminaires apt Mnia il ne se rend peut-être pas elle
journaliste Cécoré de
ou
d'opinions
religieuses, elle entend se suspectent pas. c Appuyer a Mayence, pointés à vie, s'Ils ont 10 ans de service,
d'honneur pour sa campa- compte qu'il alimente ainsi toute la
défendre contre toutes les nampagnes di- é Cologne et méme à Essen, écrit-il, pcmront drm.snudo, a partir en conserePern-alliée_pendant la guerre, dérigées contre elle et, particulièrement. puar rte le gouvernement de Berun vant leurs droits à la retraite à partir de
blet
%l'en
oZsin767,:temr,21.
par
r a Union des Intérêts Econoini- eàde, pour que sa mainmise m'imité 65 ans, ou en cas d'invalidité, Ils pourt'es mollît',
<mes u contre la Comoération,
cives
et cela, sans se mettre à la re- soit brisée, c'est une méthode dont unnu
ntlelfeeiitr:ntifeZi'elgior
consiste, dans l'intérêt des mercantis, à
selon les
acearnit'ia
i i ameutei contre notre mouvement le Par- .morcnre d'un parti politique, Sans verser l'expérimme démontre l'inanité.
, -inez causes diffèrent,
l'effet 'e:t1: lement et l'opinion publique ente remé- un sou à aucun. laissant ces partis politiclassesi
Si
be
nombre des départs volontaires
M. Jacques Bainville vous sentez le
prendre la responsabilité de savoir
est
insuffisant,
cn licenciera d:office le
semmt faussement comme constituant guru
leurs principes, leurs devoirs au leur fagoton va vous traiter d'horrible personnel en surnombre.
population américaine com- un tresor de guerre politique pour des si
Peur cela, sans
intérêt, leur coMPIVandent de .utonir la socialiste:
des nègres, des Munigrants fins socialistes, commatnistes, etc....
avoir égard à l'âge M Si t' ancienneté, on
Ë...
L'aventure de la Ruhr touche à s'a ne tiendra compte que de la valeur des
Le moment n'est vraiment guère choisi Coopération.
ore assimilés, enfin les AngloLe
'mouvement
coopératif
est
résolufin,
mais à la liquidation les profits fonctionnaires. A én 1:it& de va/eu,, on
/
et les Américanisés. Les né- peur ainsi donner des arrneS à ceux qui, ment attach.é à son indépendance et à
dans qs&ques jours, vont esayer, à prone
compenseront
pas les pertes.
. f.,,,
tiendra compte de la situation de fortune
comptent l'as au point ne pos de fors fiscales, de ligoier
son atonorrsie que, du reste, en 191(1, une
et des chaiges de famille.
et d'étran- résolution dln Congrès socialiste français
'Oie. Parmi /es inumgrantS, gler lei organisatians
Les fa:actionnaires qui ne sent
coopératives.
enLe péril militaire
e l'Est ct du Midi de l'EuJe Compère-Il/fere] se trenve ainsi crac- proclamait et qui un pas, que l'on sache,
core exgagés à vie seront congédiés dans
comptent guère plus. // n'y sprd avec certains éléments anpartenant été rendue caduque.
14
htfillonestdt przèle,:gtain
c et crvinLla diiiecrei la mesure ou ils ne seront pas ineispensables. Ce sont en ef-fet pour la plupart
0/n'aigre/ils français. Par con- au nard crsmanuniste
P,serriarst
,,,,c,evzilir
do ot
bien insérer
eux aussi, endes jeunes ras i pourront trouver, facile/n de colons elle- tendent faire servir la Coopérelon ' Ieces nette réponse,
tb, igreuept 'ormeein
Fes
un antre emploi. On pourra haut
/nones et qui, du reste, prétenesetzdiintrytieesqui forment , dent mie
M. Stresemann avait demandé à M. ment
verser
une certaine somme à titre de dél'indépendance
Pour
la
Fédigation
Nationale
de
la
CoopéraIln,t. Pendant la tion West qu'un paravent pour ses diriEbert pleins pouvoirs pour accomplir domm.agemcnt.
Le Secrétariat,
cette opération. Le président d« Reich
Les fonctionnaires engagés à vie et qui
Bibliothèque municipale de Toulouse - Tous droits réservés
tion
1
A propos de coopération
transmettre 600 mots à la minute.
Le docteur Albert ne sera pas chancelier
protesté vivement contre les mesures annoncées Les syndicats socialistes purgent
de s'y opposer pan tous tes moyrns, au
besoin par la grève et la résistance passive.
Le 30 octobre. /a Confédimtion des
fonctionnaires (Deutscher Beamtenbund)
organisation qui se dit neutre, la Codé-
dération générale dee fonctionnaires (Al.
leme)nor Deutscher Beamtenbund), qui
est l'organisation dissidente formée par
les socialistes, unies sYn.dicats do fonct)onnaires affiliés à l'organisation HirsokDuncker ont décidé de s'allier pour la
lutte contre les projets du gouvernement.
Mais la Confédération des hauts fonctionnaires et fa Fédération des syndicats
de fonctionnaires (chrétienne) ont refusé
d'entrer dans cette alliance. Ils ont déclaré que rhème était trop grave pour
que les fonctionnaires puissent songer
créer des diffmultés au gouvernement et
que lem désobéissance mettrait TEtat al.
lemand en péril de mort.
Ceux qui en ont assez... déjà 7
AL ALBERT RESIGNE SA MISSION
Bertin, 27 novembre.
idancien
Ire Al.bert a adressé au président du Itinc9
une lettre 'ainsi canne
niPeirdit à l'appel qimu vous mot
adresty5 b mon patriotisme, eespérais obtenir la eollabonstion des hommes qu'il follait. Celle espérance IIP s'est. pas réalisée,
en rat.. des nifficolté, suscitées par lei
partis politiques. Je ré4igne done entre
vos Imams la n'OSAI. que Vtlelp
confiée. a
UNE »EMISSION CIIEZ LES RHENANS
Aix-la-nal/elle, 21 nos eintan Le fflvernemena preisoiro de la République
rhénane,' instalté,à Coblence, a reçu la démission do 511 y011 àletzen, ministre du
affaires anangènes provisoire.
Dans sa lettre de démission, appas erste
déclaré que l'idée rhénane a taitoungtito
M. von alerta entinte ann regret d'.v.li'
essayé, panS y- réussir, de mettre d'aGeOrd
/es deux principaux ends du mouvement.
M. Dorien et M. Matihes.
Il se relire on suubaitent beaucoup de
succès à la nouvelle République.
CABINET DE DROITE,
DISSOLUTION OU DICTATURE?
Berlin, 27 novembre. -- Suivant le a Worwaerts u, si les partis du contre s'acon,
detnt sur un cabinet de dr.% lett
so-
cialistes laisseront rai,. Les socialistes ne
eemaiont pas fâchés que la droite fit une
démonstration pratique do son incapacité
do...conque° les affaires de /Etat,
le résistance du rentre 1 Caaoqpte.Oon
.
LE MIDI SOCIALISTE
oirsater
du gouvernm
eenu de droite aurait. cessé;
'/na pap.i.das ollemaad et bavera s y seraient faripa'.7.
nies gen/Permes déclarent qua. ne collai/Oseraient pas à une coalition parletnen
Soirs da te genre, mais ils laissent entons
AIMEZVOUS
CE JOURNAL?
Si oui, procurez-vous aujourd'hui niétire qitttn ne lui feraient ms d'apposition s. les derniers
de primipe.
Somme taule, le désarma rontinue. Il BILLETS DE SOUSCRIPTION à I fr.
n'y s plus que trota passibilités n la dis.
Il n'y en a plus à souscrire que
soit/Sion da Pciehstat un cabinet de droite
ro la dictature. On ue peut préroir laJoeSte de ma trois hypothèses se realisera, Tee faîte démentant en général les
s rea et il sera procédé aussitôt aa tirage des
slo,'osir, Cornu
559
bury, délégué britannique, étant aujour.a'hui à Ln/Pires là 'G, D. 1111 ajourne à
aendreeli la discussion qui devait Magayer cet après-midi, au. sujet 1, de l'ex
Me dos délégué allemand Fischer aur la
situatiot économique et flinaneière du
Rein; 2. da projet d'un comité d'experts
ta qui la délegation français a demandé
qu'on confiât l'étude de la capacité aceuelte de paiement de l'Allemagne; 3. deS
Paris, 27 novertibre. -« La sronee eut ou-
indditterfem.
Le Seing adapte un projet de Mi spa
tomes duquel let délai de trois mis, Imparti anna canumenes par le paragraphe 2
de l'article lue de la lai du 14 le lm
nient,
La Chambre renvoie à oc PM sa décision
pour êtablir un projet d'amé
Séance du malin
sur
oe peina
d'embellissement et d'eatensidn, ûst prorogé daine nouvelle periode de Dols MM LA T.aXE SUR LE CHIFFRE D'AvrAfieus
A
là li. :10 2£ Séance pabliqüe.
disert projets de sol portant introduction Paris, 27 novembre.
Ce niella, h lise Seriner les éeàunldi 30.
de la législation française en Alsate et en nie de 9 I,. 3s), saus la présidence de al.
Lorraine.
Séance de l'après-midi
Louis Marin, séante contre la taxe sur
LA POLICE DE CHASSE
lots répartis par les 34 tirages déjà eff en.
tués et par les tirages en préparation posa
les 35e série et smvantes.
En souscrivant, vous défendez le so-
cialisme, vous renforcrz la puissance 53e
embole de Deaseldoef entre la commission
de contrôle franeo-bease et les grands
Mantriels de la Ruhr.
C'est préaisennent en prévisinet de cette
le cliiifre d'affair.
.
t,Ié-
dont nous avons déjà publié la liste et
qui sont attribués aux douze mille P.niers souscripteurs, en sus des none-lei.
L'ordre du jour appelle la première
libération sur le projet de loi l'F'difianat
certaines dispositions de la loi da 3 mai
1844 sur la police de ch.sc.
Ce projet
01. MACHET, rapporteur.
définit la elentime, donne aux prafets le
Mea de fixer l'heure des ouvertures et des
Millirem des chasses, interdit la nase en
vente, le transport, le colportage et Peinue
du gibier tiré à l'aide d'engins prohibes,
interdit la chasse en avide et en auto, aug-
votre journal et vous courrez la chance mente le taux tics amendes.
d'être /argement récompensé de votre
II fan*. aussi Mem,ee
M. MILAN.
effort par tut kt de réelle valeur,
grande utilité oa de belle fantaisie.
de du repeuplement, au mayen de la
eyras-Urie
lisation ou la communalisation de la chasse.
Le gibier destiné au repeepletnerd devra
Souscrives dans nos bureaux oit Or
l'intermédiaire de nos vendeurs. N'atten- venir de l'étranger
mais °acmé feue-Il
pour
qu'il
en
vienne,
obtenir
Pays
dez pas à demain, souscrivez aujourd'hui rie des permis d'exportation,des
et mrisi
même.
garder ro France des facilités d'ordre fis;
voi-
ill./Sei. que Sir John Bradbury est parti,
hier soir. peine Latelres, où d preadra
Faro à une importante conférence des mi-.
En ce qui concerne la réprossien du
Adresser les demandes de billets au ci- braconnage,
nista, ct d'experts de la Trésorerie et du
il est nécessaire pour PassaToulouse
Fsffel. CHI., qui se réunit aujourahull toyen Berlin, Midi Socialiste,
, efficacement, de conuni.ionner /es
« Dans rote contairenee, dit le « Daily (Clhèctue postal 5277).
;Mente nommés par les Fédération. qui
Telegraph sa /a nouvelle et difficile situatien créée pila le prob/kne des roi/aselleas
et reecupatien de la Ruhr sera longue-
eefeeeeeemeeeereue
ment examinée et
UNE ENIGME HISTORIQUE
partiroliarement /es
Mus pointa suivants 1. le défi lamé van-
arma par les &légués allemands, posant
admet la al. D. IL /a question de ta lamifié de roconpalion de la Ruhr par les
troupes franco-belges; 2. la conelPol.
nommai entre les grands industriels allemands et la Mission
L'archiduc Rodolphe
groupent les Satiétés de chasse. C'est Pal/jet d'un amendement que j'ai fait adellier
aine la conassission.
Prunus.beige.
Graves troubles à Berlin
VIOLENTE COLLISION ENTRE
COMMUNISTES ET POLICIERS
Les comte,
Berlin, 27 notice-dore,
nistes avaient organisé Cet aprês.nildi mg
glande manifo,tatinn. La police avait
reçu l'ordre de s'opposer par les moyens
/es plus rigoureux à toute tentative pour
îroubler la tranquillité publique et des or.
',stations avaient été opérées 50. suri les
jnstigateurs de cette manifestation. Néan-
Les paraodes d'onaertere de la ch.se
mine trop longues dans imam p,ays.
Il convient de les ramener à de justes pro
n'aurait pas été assassiné
technique
a
La 3 Neue
Vienne, 27 novembre.
Freie Presse publie une lettre du général Gieslingen, le demies aide de camp
de l'archiduc Rodolphe qui, en cette qua-
La discussion générale est cloue.
Après Padmption du projet de loi sur ln
navigation aérienne, la séacce est levée, à
17 h 80.
Pearl/aine séance jeudi, à 16 heures.
cc
He, can au courant de la vie de cehm
ci et a connu tous les détails de sa fin
tragrque.
PETITS FAITS
;
maiscn desquels passe ensuite la marchan.1CCIDENTS DE CIDDILIN DE FER
dise, de la Surveillance du fisc.
Lundi mir, rors
(Mlle taxation que Maus préconisons
Agen. 27 amen-dam
;
la laLte des r.lasse,. la nérolutio
le relaie de votez te hada:et et
à la proprielé individaelle. C
généra., ihapirée par l'idéal ed7a
rencontrera-telle des objection,
graves 7 Je ne 3.0i, 1.as lesquelle
Herr. et M. Bonneasty, que je
gus pas l'un de Mem_ (E
sur élimes bancal_ Ira m'envoi
les disent il la tribune. Male pMiti
tit à MM Majorité es
dans un moment d'aberration mentale.
Pour terminer, le général fait remit,
etre COhaieéiti quer que M. Margutti, l'auteur du livre
M. Gccdcpi, sui ebe à
cornere /a meildour cruipac femsana «cant da, cite, n citait pas encore aide de camp de
l'empereur au moment de la mort de
C/I.C.Sigefullt
je ne mis esse,, lu choix fait pat /a cois. l'archiduc Rodolphe.
misilan de séléttMn des deux Simipes qui Mue-
ront le 9 décembre I Pm plaira à la majoriM
ains
eupbs.
mot
nui ai su les deax unui ehos an Toulouse. j'avoue
m'il est casez loin do mo satisfaire.
D'abord, des deux .amières ne me contentent
pas. Cs,rns je muon:tad hien volontMrs me Ga,
en
Il ne faut pas qu'on engage
la France sans la consulter
et fleuri ont de mandes qualités, mais en.
sore ni l'un ni l'aune n'ont Pour le moment
De l'Ere. Nouuellu
dis moins, la classe internationale. R/Usqu'il
luis absolvenem rernolâcet aernent, esse à Chao
Vendredi nous avons appris, en une
demi-heure, qu un drame politique d'une
importance considérable, pour les destins
du Pays s'émit roue, en lannee 1919, en-
m'on mixait di) faire mach quitte à lui demander in sérious entrainement d'ici la fin dè
Pour ce qui mt des troisquarts, d est simp7e- tre un Président de la République, un
,u,7 7,fiotablable qu'on n'ait Pa. déui£7.. Président du Conseil et Ur) Maréchal de
dans l'équipa de Peso'
A. EihntéstuS.pout Muet
s'imPocad France. De ce drame, l'opinion publise. AP.lis le match de Toulmee,
iodés...R.1mm et d'aideuts un savait fort bien que n'a eu aucun écho. Il s'est passé
de <moi il ends eapable depuis a mach Faape. dans le eferni-jour des cabinets officiels
tout comme au temps des rois. La gran.
Asatnseuss
1
est très admissible que Balarin
Arums eele
ait été choisi comme centm dans réunripe
dent ou la décadence de la Nation a
été moine sitmede de le faire Muer à ebM de aon
Les idées, les grandes idées qui de.
l'enjeu d'une querelle de personnes.
Reste. Mais ce qui Me semble une meus de été
Le
Par/entrent n'a rien vu, n'a rien su,
pieu-Mer ordre, n'est d'avoir damé H, Behmésea
il
s'a
eu que la pernmsmn approuver.
li
sat
erialème dans ks liane des remplaçants
hère dens U9.1. de France en sou' eaa il suaient guider caserne des flambeaux la
fila dimanche, stmérieur à Dclusse, set roue srdarche des peuples, ont été étouffées,
nam firme comme premier remplaça..
L'esprit critique a été absent des da,ats.
Pem ee qui est des ailiers as des doms, te
Le résultat d'un tel effort d'asservisseae ria ria; a dira Par camé, la ccomosition ment intellectuel, c'est la France desser.
dés deus lignes d'avants me pare critiquable. vie dans ses intérêt vitaux, le territoire
Rien d'autres. fini comme moi aesietèrent au
Mumita des équines A et B, doivent penser de encore à la merci d'une agression.
ersénac <,u, amont certes été hen étonnée rope en fièvre, les alliances renversées,
dans le trésor aniu.nM, et l'Allemagne aux
de uns nommment la nominagon
baquipe de France. Sans doms cot avam a de mains des généraux,
pantins quelues, nuis Plier nécleerent pas an
Que /es démit:tu-rates de ce pays se sou,
point de justiEer le choix des sélectionnent, viennent de cette coûteuse leçon, qu'ils
c'est
une
révélation:
on
Pour cne révélation.
peut toutefois legretter qu'ollé ait été exclue:ie. Iorganisent enfia le contrôle pqaerirenn
Duversmuil était dounoilié ta Périgueux
ers
tional, Magma/da men Oléine.« f/
.113 Cent/r et. des rairtieaux-eartal
Malienne. nous ,111111/1CS laps p
I
mil a 74Mud une proportinniiiiiir
paaiinp Cl frtli a empêchA dans
s
J.leittS
dépit) teniehla. irinnairtnntra mino
nod
tre ',présentées politiquement.
I été gine lue Socialistes unifies
eatessocialiales sont allés dis Dés
bat êt en! tramé deront tus à
du
Bine Nalsonal. el les élus de mite lista
ont able. ainsi un plus grand namare
eus perdus annuels, Mur donnait droit
le nombre de voix tarda avaient obtenues
dansa r pays, De I Mimaient le malaise aes
litique actuel. (Interruptions./
SI L'ON FAIT 1,E BLOC DES GAUCHES
Il faut done faire atnamimPhai ua aaa,
man pas vers pas de justice et plus d'in.
Maiehdance. Arec la loi actuelle, les
Mua-socialistes et /cm soeialistes miaé/
se trovreront. en 1021. en présence me
Mune dataite aggravée, s'ils restead divisés.
soit d'ah° revanche presque ceataine alla
fonl alliance entre eux Leur succas ou
leur échec dapend done d'une tactique
élroterale. La prime à la majorité, la Seime à la plus forte moyenne amèneront
I
I
nécessairement des toalitians.
Le bloc des gauches est entlet, dans la;
I
Midi et on peut dire qu'a part une qui.
Mante. Il est dejà fait dam leS régions du
pisse de départements, il sera gain cul.
crois à son mues et tire celte opinmn deS
chiffres des dectiona Precellentea
Un emerermént du baie des guebes sa
aime., depuis plusieurs amas la sensa- hrinterall à un premier Muait le vote
annelle interventi. On prétend qu'il sa tin bedget; puis, /a politique extarieure en
1
parler de sauta propos de la
I
Réforme stresserait un autre FOS les paS.
doctorale, et critiquer vertement la
extérieure de la majorité.
Son appaeitian fait actearie tous les députés à lese place.
Je peux am tromper
M. FOBGEOT.
mais ma concept'. de /a patrinotopir des
peuples me fait regretter que Ma Malt Ms,
avant l'occupation de la lashr, consulta
En fait, tes tromactions successives ne Pariai. française. La France fait almalet
eS estait maria et père de famille.
Sant p.ss si aambreuses, et une laye de dm/ dru Bon. G, à la conidition
1ln autre nacident. 55 Prit prés Mri Méfie 2 1/2 % suffirait.
soit fait ternisa des dettes interalliées ;
genre. était arme, (amande rom a notre
Entendez-vous mais i/ faut l'accord avec lue alliés. .AUSSi
M. de AIONICAULT.
gare.
tainnp lgs produits agricoles à la 50511C de longtemps que rot accord ne sera pas réaM. Lars... âgé de A2 ans. jeurnalier
lisa il faut maintenir Porosepatian de /a
Chez le calta/atour ?
la gare, posait. Une cale MSete arollee
M. CHAUTEMPS. --: Mais non ce n'est Ruhr, telle que Pa délie. M. Poincaré,
wagon en amuirions quand il a esse; (aes tmlloara d'ailleurs, à la production
Cette Chambre. approuve
Ontique,
une de ses gambes a été prise solo las hamc qu'on appliquera la luxe', il existe InnIS elle va diaparditre. Que pensera la
rettee du wagon et a été broyéetamioutx un inetânt où chaque produit est Cham., prochaine 7 Quelle sera la proAprea avoir reçu les premiers soins à détenu per deux IMing u s'est à Ce moment chaine majorité du gmmernement O II n'y
l'infirmerie de la 'eue le blesse a Ste trans- mie la taxe doit jouer.
a pas deua Chambres a la fais 0110g pour
Isba probable que rarehiduc s'est suicidé porté à ana domicile.
1)m nombre/ans asseciatiens de commer- hi politique exériettre. Vautre poilue la poli-
A PROPOS DE L"EQU1PE DE FRANCE
fol
e
M.
lhaaree t 0msumrelieras4auce.
secin
ti011
à/. (maille Chautemps préconise
l°aiseauss,t au
unique
perçu
remPlacement par un liapôt
aysteme,
assureaql,
a
LA REFORME ELECTORALE
à la production. Ce
disettfion sur la raforme
faaeur gime:raie.
On
centime
Dans l'esprit de ceux qui l'ose aotee, la électorale.
mesure
tempoloi de 1920 n'était qu'une à des Msbins L'Assemblée s'était airelee, airs île a.rales, répondant unieateinent
tre elunine. it l'article 4, consacré à la quea_
pressants.
tom elo entant [denten. reste el pi Sue.
mécomptes.
Celte loi a donne 'le graves
lue peO,Jet. 1,11 intrursiiiii
Si. 1011AhuL.
minime
m
on
u
Le résultat fiscal en a été
teUr.1 pOrtieuhrteMent à supprimer La pria
Molesté:
IMosédé sans Management ; on
me a la nnajorile absolue. C'en pané lei
1 minima 500.000 petits commerçants
pr s., tiennalistes une mite de privilège
vexations
et
les a soumis à d'intolérables
lin noua nous, majOritaires, e'esa au
a
à des pénalités exce.saivea ; mals, ce nll1i contraire, la reconnaissance d'un droit
est plus grave, c'est Incc la taxe en question qu'an.,sns proportionnelle no saurait eomest inégale, qu'elle favorise les grands in- platement inecormaltre. Sans prime à la
dustriels qui achètent directement à l'en- majorité, pas de parti qui mit Mairet à litre
Per
contre du 'petit conarmrce, qui Pisse
et fort, mals d. poussierss de
toute une ehaine d'intermédiaires et paie paieront
groupements.
ainsi pour des achats supessifs.
qu'un rondelet qui a
Les sursisse que l'an vans stamet sont Fut-il admissible
soi la masiarite das suffrage uniinsuffisants. Vous décides quelques Pieu. derrière
puisas ne plus être salon ? Toue les
ratiouse ou quelques impositiens nouvollee aersel
républicains de la Ghatabie et du
incas, poum apaiser certaine nul:contente- vrais
Sénat ,s'uniront :pour empaselhro :une atmente, mas en ptotoimerete d'autres.
teinte aussi fondamentale d 1101 pinces
Le fOrffait n'a que des avantâgcs
dee/max.
le
Contribuable
ne
dispense
pas
; il
II ne faudrait
à POINCAllsE.
du contrôle du fisc.
tant
pne
empiler
les
droits de ta MajoSur le nouveau projet .01 PraPeae.
déteuire toute prOpOrtionnella
/e mallette apporte au Malade, non le re- rité11jusqu'à
IgRAEL
La proportionnrile selPlarle chlueulluosuce,Mais ho silsomède
partis
oraanises qui englabeserait
slee
lins peut même ëtre aggravée, puisque en raient tous les électeurs.
n'est pan le cas
fast la reforme aura pour effet prahque en Franre. La Majorité:Ce
des électeurs ne
indirect, taxé sur le
de
remplacer
l'impôt
,saraso datturna, pas. an qaa.,, sarnaa sou sort pas Man parti, mais ollé hart dé droite
de annelle. ID marint ce qu'ils veulent,
le commerçant
réeupèrera largement quand et
SI la proportionnelle n'est qu'un moyen
.
dont
il
seple commeme marche., maia
de fiamser leur aolonte.
portera tout le paide en temps de crise.
Le remède n'est pm là, il consiste à éta- UN GRAND DISCOURS DE AL FORGEOT
blir un impôt unique, perçu à la fabrique,
Et VOiCi qu'apparaît SE Fargeot dont on
et a libérer Mits les commerçants, entre les
8 h. 15, ai. Duseammil, asé de 33 ans, chef ...levé des critiques ...elles naus. ré
Il relève dans cette lettre plusieurs pas- de train aa P-0., a glizsg si malheureuse- pondrons. Il faudra, dit-on, puer clsoqui
sans alunie',
sages du livre de Ml, aaargutti a La Tra- ment sous la inarquim de la go r e gel a rodait, une taxe Spéciale
gédie des Habsbourg », paru récemment. seule Mus un train et a eu les deux jam- mais cette diyersité et cette sauplease sont
pur les roues.
ana qualité, et mn Pas se défatd,
Il déchue d'abord codil peut dire li- besLeseetiennées
malheureux a éta tranaporlé dans unie
lahniset chienne sera trop lourd, a dit
brement tout ce qu'il asie sur la ruent de clinique
voisinse. où il n'a pas lardé à suc- 51. Ramagea au Sênat car chaque produit
l'a
l'archiduc, car jamais personne ne
roma..
Change de maisaa hait fois.
obligé à se taire. Il émit que la version
moins la manifestatien a eu lieu.
Dut collislons se sont Poe:laites antre consIgnée dans le lime de Margutti peu'
dos manifestants cotanniniistes et la po- viser de bavereInges de conclerge et rappelle le procia-velhal fait à Focuasion
ire.
lia race a thé.
de Fautopsic du corps de l'archiduc, proOn ne suit tien encore, quel est le cès-verbod qui fut signé par plusieurs pronombre des tués et des blessés.
fesseurs de Vienne, le 31 janvier 1889.
Les médecins ont établi sam conteste
quels mort avait été camée par une lésien du crâne provenant d'un coup de
révolver tiré à boat portant. Il est dune
La Vie Sportive
Ali PARLEMENT
Impôts et Réforme Eiectorale
verte à 15 Marte sem la présidence de M.
GROS LOTS
La C. D. R. ne s'emballe pas
LE DELEGUE ANGLAIS CONSULTE
LES MINISTRES
John BradParis, 27 novembre.
Séria,t
La position du 131. National ne serait
I
guère plus avantagnme; il serMt à /a memI
de la moindre seissien sur sa deuils soc
la question de la an:Mer-Cannelle scolaire
Faut-d daae revenir au scrutin Marrondissement. Il est devenu pro à peu le seau
tin des Cemites, jagu/ant et brimant le en.
Dago estiver.] fisr7740,1011077., à gauche/
le scrutin de, bouts de mitral/. des petites
personnes, Souvent des petilea ohapellea;
te «lune des mares stagnantes.
,
;
DIALOGUE AVEC BRIAND
Le meilleur scrutin est
M. BRIAND.
nui qui defend /e mieux là riépubliqUe.
C
Vdt., COD.IfOrld1C2 Justement avec
Io
'rance. (Dires à droite).
Vous êtes donc par-
M, P. PORGEOT.
tisaa de lu eeprémntation properiionnella
Lu riode de scrutin n'a
M. BRIAND.
nais été peur moi une question de pria.
mais une question daripmaunite ;
Equle intérieure. /I faut doue l'accord cesse
propartionnalle. en'apparait /a plus
eau. se sont talliées a nions eaetame.
Ire menebres de cette ntaSorité du douro,
0 la condition qu'elle paisse
M. BORANUM'Slaa daPperieur
e
--- Tour ceux 5m esperent se décharger sur nernent sur les denx rolndquc,e. prord uni s'exprimer dans des eireanseriptions qui
les voisina du poitds de leurs hapeits. (Sou' dell nets, de la ...dance des principes lui perpetteat dtab,outir à la justice et ron
sur la politique extérieure.
O l'injustice.
Lee OEUVRES COMPLETES. DE KASRL ;MARX
Il ne nous fend pas lâcher la proie pour
Oui,
il
est
préconisé
par
tous
ceux
qui
Le n,eilleur scrutin deus /es cieronstase
A LA POBTEE DE TOUS CEUX QUI VEU. espèrent
déchmtger sur leurs voisins l'ombre. Eh bine, cet ideafisme, il faut ces actuelles est rohli qui permettra de dé«
LENT S'INSTRUIRE.
l'appliquer aussi a la politique Satie-kt/te. pipa, la plus forte saajorite républicaine
du poids de leurs impôts.
al de Cassagnac demlarc que la nécessite IR faut aussi savoir faire abandon de tes peur maintenir le régime. (Exelartuations
qui apparaît de plus en plus de perce.lie cainiens et regarder les faits. tin faits c'est à droite).
ILDrcILe'rirCaLl
de Ka. Mem. Ce aime maoin eufin sa palme ic mentant de la taxe par le Systême
que le parti radical amstitue le gros do
M. MAGNE. Même une majorité qui salus. Lu eollectien doit amnprendre 32 velum. forfait en établi le caractère inapplicable.
l'armée rénublienam. (Exclamations et ri- rait contre l'occupation de la
easmentés ta otifaces et do notes :dee la,d'emi.
« Alors suppriMes lu ml s dit Vinci. res à etroiteL
Parfaitement.
M. 13111AND.
nents thecticiens, et d'index nom (acidités les
considère
la déclaRule.SE
Quel fat le programme intérieur de M.
FORGEOT.
recherches et .dannor à natté casse. un camm.
Et notre. romnirade ajoute en une inter- Poincaré ? Consbattre, sans préciser mieux, alti. de M. Briand ronane une adhésion
h
paraîtra
un
volume
tète vraimen historique
vention hapeavisée et fort applaudie t
tes mottées royalistes et communistes, Main implicite a la proportionnelle. Je souhaita
« Lorsque pal rorabattu la taxe sur le tien des lois laïques, maiotien de l'ambas- que M. le peesident dû Cônseil déclare s'il
da.
>Th
ape commence
ch't.ML'ouvrage
'ri. Capital
d'affaires, j'ai proposé un contre- sade au Vatican, formation de cultuelles, est en emdommité de vues avec moi. Pou
principal du senti sociallate abiffre
cation.
projet tendant a renforcer les impôts di- rréatims et maintien des impôts nécessai- ne p. arriver trop tard, il est ben de:
s'siainnossses Imme frimaiss sas par une geeta,
a reprendre les bénéfices de guerre
partir à temps ; jetp-vo. votre prorie
tradnotion devenve rarissime. C'en and noc- et à prison.
M. le président du co.eil, et agateroptien dcat on gros dee. ante.. vité des Ma../es fraudes par /a mamie. Des ...us ont rrimusain ce Mega.- batail/e,
donc ses. a
In perme, volume. Ors a l'imaressiee aualle
ele.
'Je
dirai
imurquei.
Qu'est-ce
Et Auriol rappel!r que la taxe eût pu qu'une majorité vraiment républicaine ? Après le renvoi à jeudi de la suite dee
est amfaite. M. Moleui hait d'affleura Comme
mont qualifia mea l'entreprendre, et il a abouti rire &née par des mesures fiscales Plus Suffira L-11 den° de désarmer toute tenta- débats sur la retenue électorale, la Che.
son tramil net p.a.,. elérnocaatiqu. ; prélèvement sur le capi- lias contre la République ? Il famt avant bec décide de siéger, demain après-midi,
à un hammam résultat
objectif et il a rleinanent riussi ec, tal, contrôle des valeurs mabilières.
Mac résa/u à la défendre dam la guer- pour eentiumer la discussisin Sur le chiffre
On n'a mémo pas fait rentrer la contri- tout
dre claire la conception de Marx.
re
ciolle
tamile on Pa défendue dans la d'affaires.
Le toms premier du Capital, ces nese eeops bution sur les bénéfices de guerre. (An- guenre l'étranger.
Un /if debat s'engage sur la fixation de
d'une
pende
es
masc. les aeex est prao/7.de
oTandissements u gannehea
M Magne l'interrompt pose lui due quo ln date de la discussion de l'interpellation
deneseixds
da
nmsexissi
endigue Miredoetion
Puis aoiel IL de Lasteyric, ministre des les royalistes aiment la France mieux que de notre ami JCail Félin, au sujet d'un ap
ms. date Ils plume de Karl Kautsky, le disuiple flammes
qui aturnit au sujet des artisans les eépabliroine et c'est pour cela, ajoute- taule paru dans « l'Eapress du Midi'«conlu rienénr'iues d Karl Marx
qac noue royaliates, « umia sema,'m cernant les instituteurs et que le Midi
et
façonniers
quielelnea PxlMoisula
Désormait, c'est en u'Uela.Ya.,
Socialiste s n flétri.
lu
faronnier
espère
sur
des
matieres
qui
collée
à M. Poinearé
me...1 la p. aérieuse ri la plus inclieeetalSe lui mat remises et traMille pour ua patron
Lion Hasard demande l'ajournent.,
Fanever. Il y a cependant della il Ill.
nolusa anréMer e,actement liseere du
ee
est violemment pris à parti par 7a gc.'
.anquel il rappecte Vouer/aro terminé. L'ar- pierres de tourbe qui vont no. dépariaphis éminent dee socialises.
tisan est 00.1, qui Pierce, à ses rie.ou et Per la laïcité de aFtat eS Pinrolt person- che.
Cem de nos ms am veulent s%ssorzr,
Je m'élève contre la
JEAN FELIX.
instructive périls, une indastrie maimelle avec des ne sur In rPVCOU. Dans l'interêt marne de
pot...no de cette intéressante et immadiate
Produits lui app.tenant. Ne s.t pas as- II paix religieuse, il est une re,cadicationt clôture ; c'est SI, Bérard qUi a Ifait du dépublication ont imetat à ...inscrire
politique, en Imitant la 9.."
I la e Lihrime du Midi Socialiste a lie snjettis à la taxe les petits façonniers et à laquelle les républicains barreront tou- bat un dabat
confiance ; je réclame donc la discriaisn aroses dés la rom a. tu A.S., "it)tiiris petits artisans, c'est-à-dire qui travaillent jours la roule u c'est ee qu'on a appelé /a lion
'tent
tit
et pommérr ainsi augmenter chaque
avec le nommes de leur famille, un ap- proportionnelle ecolaire. Quant a l'Impôt eussiez/ immédiate
Ln clôture Politise aux voix est pronOrmac
chasse de heur bibliothèque el«umentaSe.
personnel sur le reSenu, i/ a le d'euhle
prenti et un ouvrier.
Ln president met aux soin le renvoi de
discussion est reirroyée
avant.,
cadre
juste
et
parranetif.
La
part
La
mite
LE CAPITAL
Vient de paraître
e" n e
, de aexatima et d'Inquisition qaal mn/parte l'imemehbtli.1, à la suite ; le scrutin d.'
r
Tomo I Le armés de la production da Ca.
M. Dior demande à la Chambre de conta peul être uumnuée; il restera, eertes, tee- ne lieu a poiatege ; le renvoi à b suite est
aiter. Précédé d'une entnedoction a denemnble raser le débat nmicrodi au vendredi matin 31115,3 gênant, mais il faut en premlre son vota par ES voix contre 205.
da mcesisne, per lapa KAUTSKY.
Prochaine séance ineemedi a/tés-midi
et non pas jeudi a.tin, bon ea me
. Parta Ceci uss t8tofft, bien Malin sur lequel taxe
sur le chiffre d'affaires.
Un volermu in-16 double oeeteee° 112/101, de .nlenin.,/te rar.,Onances est reteau au roasei/ des la dan/ocre. n entend pas revenir.
La séanee est levée à 20 II. 40,
304 oases. traduit par J. Moir-ne0. i'Lrifigé tu
Pour les Socialistes
Mais
!
I
I
n
I
midi
!
taire, et Mils assarent ms peuple le iknii
Enfin ne nous Samoa. Pas, la nmali do 9 de negarcl sur ses propres aidthes. If ne
*cerna"s oeeema bsee aineksup madame.ss faut plus qu'une victoire, payée de I mil- l'Unit/m.& Inspecteur diamdémlei Ph, 8 Or. diSLESsiDsuuclia,,nistaieese esén,re daas ces eonL'ORATEUR NE VEUT PAS FRAYER
dans la romaositioa de reaespe ...Joie. Sem lion 500.000 morts soit à la merci d'un
AVEC NOUS
leu cceunandGS accdmpaelées d'eu
Adresses
LISEZ ET FAITES LIRE
Maori sue as chai/am/mi« arentaela soient conflit de triesinrirs. Il ne faut plus jas. paidatneate de hein fon. a le « Laxisme da inc. Pom
PoutajaMxPaansen
stret
Ainsi
Paillée,
à droite les bairier.s
sélection.
LE,, MIDI SOCIALISTE
herieux. ct particalièremem que les
»,
à
Tsse/ou.
(Cbkc,
mainqu'on engage /a France, sans con- Midi Socialiste
easalon inc la rida.me eleatera/e,
Ia majorité. devront l'etee à gauche. aas.
doms ne »renflat tem un mût trop vif à la dé5.277.1
Ment mide par là Commission de aéleetion.
tomette d'étoiles nouvelles.
1
suites /a France.
Les Nouveautés Théâtrales
AU THEATRE MICHEL
« LE COUPLE
« u, lu as anc ulaiLleese, j'aurai un
anamt, et tu seras le premier à e nadir, a
Rit .rairine de Ra/salles à son volage
mari; et Faanrillou. la fâcheuse caralluda
mira., teille' a l'impossible pour laisser
ormes à Lus en qu'elle l'a trona., tandis
rot 'raies honnête, en mettant contre cl/e Mules les apparences.
des
Nous avons fait du ehemin
du debra use protencire qu'un jour le ver-
ve,. et le csar de l'homme seront capables d'absoisdre la femme que l'entrains/ment des sens aura seul potes'', dans las
c
bras d'un mitre male. Co jonalh, inal
jamais, verra « le Dernier Lample a que
l'on lemme opposer au "Premier Coup. o
où M. André DM.. nous Montre le premier homme désirant une femme peur lui
seul et, boy eut porto -vivre avec sa campa-
I
sali. go,'Hernm a dirigé vers cette conficommerce des fleurs. Co départ semit aans dence
epail est venu da. le //OR à la
doute saantaire à Henry autant gala tffaué suite saune
trahison de sa femme. C'est un
Pa'
'de- Sidas ! les Ledriant ne Parie"
P.
la
situation
du troisième acte de la
les
aeamis n Robert et Surinam Provist maman. piiice de Sas. Guitry, niais combien plus
camPagsmnt Cl les deux couples,
! Henry /eut savoir ce qu'on soufpour la future entreprise, rosa /ivre dans tragique
fre en COnfes.allt. 131 Isoininc qui n souf/a mérne maison.
fert. Et pets à peu. il sent une atroce imA.A 2e acte. dans sa coquette PmPriété pie., l'etwahir... Il eamie de se mentir ù
,Madi, lienry s'est laisse sadmire pat
lai-nalme, en faisant la différence sastre la
piquants attraits de Suzanne Provoei. qua Lrahisou doi coeur et le vulgaire eapriee
Méimga
d'ailleurs, forme avec Robert ua
Ses effort, 1140i111.1.en pour se
menderne, stuque époux se réservant sa des
pénalem
d'une
corivicti. récomplète liberté d'action.- Et Catualeale PUMPIM-. et LI vain/possible
sa:enrouler sae scu lit des/
niari
prend soudain l'aventure de sen
!a rhamlaë voisine. Survimil Claude t
Cornme elle l'aime sintèremeaL :paegionelle est
COMMLI l'action
nement. elle en éprouve un ininiense eha- bout,
ers.. Elle comprend to.t le
grin. C'est alors que, s'efforçant de demi- Inal qu'elle
a fait an seul homine
e, SOI, émotion, elle dée/are à Hen/y
Henry doit initione, ignorer la -0qù'elle sa considare en droit do lui ren- aime-.
Sinnon Jérôme prude:, op, pajapas de
dre là parente. Les from.. .11,3i sont vic- rité
nimba
qu'il ne s'est rien f313M; et Rabot.
maltimes. shattinan.s physiques; elles les
le
cosualice
de Chaule, sou ama,nt d'une
trisnt par amour pour leur mari; si celuitraroveaa, à sa prière, le MOy.en de
ei rompt le patte, pouemsoi es privoraient- heure,
le change à Ledrimt, en muant
elles d'un plaimir, aimplement ahannul, ont do.sn
la romaine d'un &Épart joyeux.
I-.
erear n'a point part
n
gne. loin de la tribu où Mates Rayas te'
naient à toue Dès l'heure où il Ma a plus
peint tadditd de 'contrat,
! fidélité
depuis
Alexandre
ro
mas
fils
pi 'grès
il n'y a plus
mais
d,
coeur
et
de coma
« Tu as nam Maîtresse; Saurai un amant; do canal, il n'y a glu, des accoaPlementa
55,5 examinems affalera tees vivante do
mais à mon heure, la jour où un désir
s'éveillera, en moi. » Tel est en substance M. Denys Amiel. Les deux premiers altos
le langage de abaroine dia « Couple s. ne sont qu'une adroite « prorogation c qui
Claude. Ledriaht qui trahit effectivement no'', condevit à l'eeto regentiel pour lequel
son rami, mata tente l'impossible peur lais- la pièce est, écrite. Cette conception du
fiesta seul dem sa lemme Henry n sol.
Un mets mirai... Remy manifeste une
ser croise à Henry qu'elle ne Pa pdint théâtre est, selon Moi, la meilleure. L'as, inquiétai.
prafonde. Le soir même Robeit 011 dans 3és bre.. et toue deux s'aimebut
leur
dramatique
doit
marthee
iem
an
fronme.
pour reit- ront comale sÉ Claude "Pavait jamais êtà
et ùod.. ramonant le taninprotes.
et déve/opper clairement. lerideineet,
La- Made.- Ce que Ma ignore n'existe pas.
Dans les deux pièces est diseutée ta
trer
à
Parie
Les
mailel
saut.
Robert
prga-midi,
Claude
est
allêe
à
Sirethéorie de l'écaille des sexes devant la areallusinine.
Talle rat let neaadle mmee de 'Ni, nényS
lienrY tad/tant. hamtna de lette01 ana 'arasai. 11m sont absents despote paminams Amin
titétri La tarie acatenue avee beaucoula
1101m. mage., mes rés./eu Men rées
charmante
femme
(leude
et
Plus de doute, dit Henry, au- vèle pus moins des qualités el des dons
al'aet et de talent par M. Denys Ansiel et.s esronna
heures
gai
taus
deux
fatigués
de
In
ais
parisienne.
tes se
a Le Ume. u amline vers rince Madame.
jourd'hui Claude m'a trumpe I
Une samagique déferai.. 1. Vendent ploie nen, scène ropite/e. Ln peintre binant de permet ordre chez son auteur-.
bte nem/aisance pour In femme qui a pris
E. M.
love alitai- »rame, qui illestre quetquoa lares de Le
failli à am &robs je ne dis pet Sellaient la plupart des objet, meublant
à s'établir atiè en- driant, bd avoue, an cours dame ramerd'éliorise, mais Maniante. Un Moment, Ben- ternent 55 5e diariment
i/s sc delasseront
e Ledriants en proie à mas désespoir V0i2ill virons de Nice, où
Bibliothèque municipale de Toulouse - Tous droits réservés
n
AU THEATRE ATHENA
« LA VIEILLE io, fOar3die en 3 actes,
de gl, Marcel Belrisme
lu pié'me pnouprIle de Maroc/ Belaiams
ers lurrasam'
do
qui affirme danaull 'Pluluss.'41LaisesPanriios
une maîtrise dramatique tres réelle et ra
ctéLdaeutroseesses tout. prembee do par
personnages de M. Belvianes soinSetines de la vie as
hloeil,1,4ent:n1n,panta des
et 1,3 carotènes à reflets balsavimrmc sont fe
pouillnes,;,Tieuen,ln,a14,
p rofrater que le trait mai 117073 :4-47119..
I otio résister à ce mmrvement Insttneaf,
amEllt du reste de se emmenor que lo3
être du parti du pare contre la
C.,
I
Pore prend un sauaage plaisir à
Ceci. aux yeux Je Georgette, eniou
anie de qui il se délecte de l'aP
slellls ,, réelle, en effet a trent
sa jeunesse se fane, se ratatine.
dans mne grisaille faite de amides
lions et de résignations apparentes.
Lenoir parait se venger eue C
l'évoque, des griefs posthumes q,gsIl,
rit centre une de sos Ifemm..
I
a cet. ai:pilage énormequ'elle na
Lenoir l'amouretoe rianplexion de
tee ocuclid, Cacilne na pas la d
marier; elle doit, rompre aae
...nt quelconque, son Pè
SgrLdon
aquoi
du Méats, contraignent la fflensie de l'au- va ples
il décide â'.17
teur au resserrement en quelques heures
II
ulu caratteristiques magies de toute un Nie; lette; 900IS atevielYtra
Mari la « siocliS
si celles de « La Vieille a prennent, top- elleotamilr.
a rejeuni, est deveane 1a
formemenl. à ers Une, un relief plas cncl,
elle
se
rebelle à. 'hourd Matra
Il faut reeonnaftle qu'elles n'en hélas
rien ellavralemnblabte. D/stemm, mayata Mame qu'elle a un amant, rat
parfois sur les faits-diverS départe/nen- reuse. Elle achève l'effondre
taux convMsdra qui y a peint-ttni gros- Pètm dam le gâtisme enduréasi
sissern:ent, nnais que Io peinture reste atro- galle est la maîtresse et ma
au gamin dévergonde
minent Male.
Le rommandant en retraite Lenoir, ma- Mailla :ms Mua lis cet
rié deux upis, deux fois veuf, vit entre °fie a ravrun les sens de la
a fille. Cécile, et sa Imm.. Georgette. C..t. de Georgette de prendre
pm. d'a
« autoritaire a de la pins agoiste sorte, restera ellprè3 310.
qui nrirtyrise moralenseet Cerne, tandia demande qua la permise./
eaail reser, e toisa ses sourires à Georgette, Georgette I
onete
emmenai a/aile..so trouvant sen intéret à
la;
Iui
t
LE MIDI SOCIALISTE
Chronique de Toulouse
Plainte justifiée
Nous recevons la lettre suivante que
nous appmuvons complètement
Monsieur le Rédacteur en chef
du journal Le Midi Socialiste,
Vous avez insérer dans votre numéro
du lundi 26, l'avis de /a mairie concernant la voiture d'ambulance municipale
et Io taxation des services que doit rendre cette voiture.
Perinettez-nroi de vous signaler ce
Les Loyers au Sénat
Quelques vérités
sur les"propriétaires
Dédié à M" Lapone,
Secrétaire de l'Union lie,
Propriétaires.
qui Ire parait titre anomalie et que je
mets, jusqu'à plus ample informé au.
mmpte d'une erreur.
Le tarif prévoit un taux différentiel
e.ornipté cette hausse, et je ne or ait pas stevarit
que la voiture circulera en deça
qu'il soit digne d'un intérêt pal:am-hm.
ou au-delà des limites de l'octroi.
(M. le Rapporteur.)
Par exemple la route de Paris ou
d'Albi,
en dehors de l'octroi sera
La Commission a décidé que la tarifiée cc.,
à
tm
taux double pour /e jour
demande du locataire en réduction du (IO francs au lieu de 5 francs apPliqué
prix du bail serait recevable, même 3i en dedans de l'octrei et pour la nuit 15
le propriétaire a acheté sa maison depuis francs au lieu do 10 francs.
1914.
Pourquoi ces tarifs différentiels ?
(Le Président de la Cemmissiond
La banlieue qui cependant coMlner à
Et le Sénat, heureusement, a suivi sa In richesse de la cité et qui ornai pas
sur beaucoup de points encore traitée
0171111111951011.
V0,6 savez, messieurs, ce qui se sur le pied d'égalité que la ville, se verpasse à l'heure actuelle. Quanti on loue rait-elle mujours considérée en counin
un appartement dans Paris et souvent pauvre ?
aussi en province, le propriétaire se m.
J'use croire qu'il suffixa de signaler
fuse a y faire aucune reparatIon, quelque cette anomalie choquante pour que le
délabré qu'il soit. Le loyer est fixé à un régime d'égalité cp5 s'imposé soit étataux déterminé et, dans la Prahquo. bli entre la ville et la banlieue au rnoins
lorsque le lerataire a payé les mrvriers en ce qui concerne les services de la
qui ont refait les peintures et tendu de voiture d'emhulance,
J. CANDEL
nouveaux papiers, le prix aPPare
à Crcix-Dausads.
loyer se trouve peur la première. Poo, la
seconde et peur la troisième année, Mn.
L'ami Candef a cent fois raison. Nous
plement doublé...
avons
eu l'occasion de signaler ici, à
(M'.
astram
plusieurs reprises /a situation désamm
- rr Les sanctions prévues au présent tapeuse de /a banlieue vis-à-vis de celle
article (amende de 50 à 5.000 francs) se- de la ville. La banlieue est déshéritée.
ront applicables aux propriétaires, à /eurs Aucune des améliorations apportées en
préposés ou intermédiaires qui feront de ville aux divers services n'est étendue à
/a présence d'enfant un motif de ne pas la banlieue. Pour Me fois p000 yens
louer ou de louer Odes conditions plus à la faire binéficier d'une lambic Mionereuses.
tiateé, on le lui fait payer plus cher mn
(Le Sénat a adopté.)
la ville.
t
Comme suite à notre article d'avanthier, pare en première page, nous amns
relevé, dans k débat sur les loyers qui
vient de se dérouler au Sénat, diverses
déclarations significatives apportées par
des membres de la Haute Assemblée.
Les locataires toulousains et les petits
paceiétaires les liront avec intérêt, en
sttendant que la Chambre, reprenant le
texte du Sénat, vote le projet ayant pour
Sut de fixer en principe une limite (?) a
la hamse des loyers.
-- a Un propriétaire n'écoutera pas
toujours que la seule voix de son patrioissue... s.
(M. Gour-h/d
r La petite propriété immobilière
est infiniment plus chargée de frais de
détail, de charges de toutes sortes que la
e.. ».
(M. Gcurjud
- a Aujourd'hui, les propriétaires
cosem aux locataires toutes les réparafions, toutes les charges et, que/ que soit
tance que vess admettiez comme ma,
aima= il est certain qu'il casera tou-
:ours aine...
(M. Mauger
- a A l'heure présente. il y a des
;
» Des représentants du propriétaire,
augmentations qui vont jusqu'à 500 p. ccncierge, gérant ou autres, se font donner, <rune façon quelconque, des com100 di loyer d'avant-guerre.
missions
énormes pour secePter un 1430.(M. Mesmer.)
taire. Je connais des sénateurs qui ont
été eux-mêmes victimes de ces machinaNous avons pensé que certains tions.
a
propriétaires ou intermédiaires de protM. Bmgcr.)
priétaires auraient recours à un expédient
pour obtenir des prix supérieurs aux prix
Notons puni terminer que dans les
limites fixés par nous et qu'un de net
expédients pourrait être d'établie Pour deux votes intervenus, nos sénateurs,
es chnrges un forfait dépassant de beauroup le montant des charges réellement
payées par le propriétaire. a
(hd. le Rapporteur du Sénat.)
r La guerre terminée, tout le mande
le rendait compte d'une hausse ores/mire sur le mis des loyers. Celui qui aura
acquis un immeuble aura précisément
MM. Flemme Leygue, Blaignan et Dudada (M. Csuppi abstenu) net voté your
le premier vote avec le Bloc national et
que, peur le second, MM. Cruppi, Biais
gnan ct Duchein ont voté avec le Bloc
rational, tandis que M, lietroré Leygue
a voté contre.
Un locataiee
qui n'a pas dit son demies mot.
alus de morale que d'habitude. 11 y avait
ien, une trentaine de citoyens ven.
pour 6cmder.
Ils ont failli être volés et n'en avoir pas
poux leur argent.
Mais M. Porterie les ayant aperçus, en
g conçu une grande pitié et s'est efforcé
de les réjouir un peu en provoquant M.
Thomas en duel. 1-e bau/rent argentier
n'eut pas homme à esquiver des batailles
Et voilà eut ce qui s'est passé hier au
et ri a riposté à l'attaque de M. Porterie 5 à 7 du Capitole.
pour la plue grande satisfaction de l'asEt voici pm ailleurs les affaires expésistance. Voici comment la chose s'est diées
faite. On était en train engrener au galop l'argent des contribuables en sub- Après l'appel des membres et PeRetion
ventions à plusieurs dizaines de sociétés du secrétaire M. Brustié, le Conseil a exasportives. madualistes, coopératives, etc. miné l'ordre du jour.
Aucro incident digne d'être noté n'a ro
Tomes celles qt, en avaient dernandé en
pendant la séance qui fut une séance
avaient. Toutes sauf me J'Association lieu
tle
travait.
des Anciens Retraités, à qui la Commis.Le Conseil, sur rapport de M. Roumois
sion des finances a refusé le plus petit taie, approuve l'achat de la candmette
mark papier. Or, la Commission des fi- Canné°, transformée en ambulance. (El/e
Néanmoins, 5 la demande de M. Colondès
li ee clair que M. Porterie a raison. le rapport de M. Bémol concernant
fournitures à 110 cavalierie de neltoietnent
Mais M. Thomas rv défend comme un
sliable dans un bénitier. Toute k Commesim vole à son secours n, ont beau
eteiquer les raisons du refua, é M
cm'
pêche que Ilescannotage
est
un
fait,
que M. Porterie a gagné la partie :1 d et
mande des retraités sera examine't
.
p00Conseil
Ca ne l'avancera pas
beau sa
lle sera rejetée. Mais
ça rierlls'a'x'rjr:
les
est dépose.
M. Porterie se plaint avec acrimonie du
retard que met l'administration du nettoya-
ge à rettoyer certains quartiers de Tc.tome.
Sm conclusions de M. Bérard, le conseil
adepte plusieurs antres rapports dont Pro
accorde 1.500 francs de crédit pour offrir
un Mose d'or à l'Empire britannique (1111
M. Brunet donne lecture d'un. rapport
concluant fi t'achat par la Ville
;aeo..
Mis d'entendre une fois de plus M. Thordes sources de Chürfoot Pm.' 200.000
die et de voir M. le Maire faire
des es francs.
tes désespérés - et vains - pour caligne;
L'Assembiée adepte ces conclusions qui
les antagonistes.
constituent unc heureuse opération peur
t'administration des eaux de la 001e, ces
a
eaux de Clairfont étant excellentes, d'après
...Cette même 36ance nous a permis aussi le Maire. Ça nous changera de «elles de
d_ censtater qu'en matière
dernies Mais quand nous aurons ces
cle distribu- l'été
tion de galette on n'aimait pas
crax de somme nous seront morts.
beaucoup
les Précisions.
Le Conseil liquide enmiite Plusieurs Pensions de retraites et vote ensuite des sub11 s'agissait d'une demande
de la Sa- ventions de 1.000 fr. à la Société des Comiété des Courses. Elle voudrait
pajamas passants charpentiers ; 200 fr. à
lardât - financièrement
or m
qu'on
iser /a Société r, Toulouse /lonnotoy Sportif u
que grande Sprettue 200 fr. si la Sectété dc grmarotiquj] "
da Nord s ; 200 fr, à la Société
Le sapa-erten; dit Elle
le Sportive lit-Sylve ; 209 fr, à la Société
francs, et ay
e Sport Olyainiqa Marengo 9.
vo
onnerais elledriêneec,
rapports la séance
et,Vnelldraiti''11*
serait
JneereireLdreescr
'Ille-cinq mille francs,
Prochaine jeildi à 17 heures.
Pan du
rio,louse
-
I
Oreté
ere'
tout, dit un autre édile r la
casquera 10.000 et veut nous faire
donner 15.000.
boololss loulnase el de Casablanca tous los imita
Prs do Voiroe Toulonee.Co.blau. r 924 francs
A1000artroosr..1970(m50..Samg,annr.taua t Fr.
euelL_.
%na
...:11-,e.iiitZsra.Z/91.
di.e.iblikor eux orl'arili do
31IO201E3 AÉRIENNES 45IRCOERE, Paria et Toulnuse-MOninartran
5ALLoma
....Neete
Roanne do com
DIRIGEABLES
de IO franc.r
T/I
et au-deana
r
:
Varsovie, 5, le vendredi.
LE REGISTRE DU COMMERCE
Le 5 décembre prochain, Doit entrer ro
vigueur la loi du ter Mn 11123, relative
à l'immatriculation au registre du com-
M/074RMReggiarle
trente vaillants athlètes.
prenlière mikensps vit la supériorité
000ou 0.00,050
de
Cahors,
qui manque de justesse deux essais.
le Tockey à son tour am un dribbling jusque,
a LE TR00iVE1112
Canton Sud Dispendire, rue- SaintJean,. 9, le jeudi.
Canton Nora Crèche, rro du l'ami, 73,
le jeudi.
4 Canton Ouest Créehe Varsovie, lilld
w 124.033
un but, heureux il faut dire, non un cm, de
pied int/Siemens du Teskey, un centre adverse
ayant marque Faria d, solée face aux poteaux
à vingt mètres. Co match très régulier oPPOos
ageg
Tieibeal
izour achat,
Carrie a renouvelé hien des choses dans les buts l,iàrO conchnn.
an Théâtre du Gapilule, niais il du pas enLa le mi-temps filt égale sono une stl'éTiO.
core touché au répertoire.
rité nette dee avants do Toekey sur cens adC'est à cette «aération excessive pour versescor gMce à /lanière de ceux, Cahors
les reliques du milieu de.siècl7 défunt que aurait pu connaltre la défaite.
nous devons le «apparition du légendmre
arabturs ceraram fut le meillem do ous,
a Trouvère a
ache., dégaza/nen. superbes et son courage
'l'cnnoi'ecro ! Hier soir, au In firent applaudir de tous les spectateurs.
Pauvre
Cahors
Théâtre det L'apitoie, nous nrtus sommes Possède irae excellente équipe. joueurx admis et
mis à six, notice 'en mains ...pomr n'y rien rioo.Looiuoom,a letrat mt Hen due.
comprendra 2 Il faut avorar que si le liA. Tackey beaucoup de mem. On ree.a le
vret est don romantisme absolument dé- 100011e.. excellents dribblings
qui se termodé, la partition de Verdir hien qu'elle minaient par un fort coup demais
pied, et l'op
compte quantité de pages désuètes, trouve Père adverse en recevant faisait pmdre tout le
terrain enquis. Marty q.ique encore bien mai
merce. Les commerçants -vont done se trou- teteditei beaucoup d'adintrateure
Bien défendue. hier soie el/e eut press remis de tes blessures Mt donner beautaup
ver dans la ReeeriilE de faire imprimer sur
leurs facture, lettres, notes de commande. que supportable 1 l'annonce dune jolie dis- lm à ses jeunes. Les lianes arrières commirent
tards, ,annonces et prospectus, le mrohro tribution avait d'aillears attiré la feule dos beaucoup de maladresses et dest damans"r.
L'arbitrage de M. Pouech, arbitre officiel fra
grands jours.
de leur iMmatriculation au ratistre
Mlle Lecyle Punis ne pouvait manquer de impartial et contenm jonems et public.
eurelliereei
A cette occasion. l'Administration des trouve, pour personnifier Li/onglée, des ac- En résumé bel/, partie sui lit acerord sur
magnifique giround Jacques Dedieu, toua les
Postes croit devoir rappeler allE intereasés cents touchants et ,puiàsants.
Mlle Salska fut eine Bohémienne farou- sportifs de ceux qui s intéressent aux évohé
Futilité d'ajouter à cette mention l'indium
tion de leur adresse exacte et /e nom du che, Imrliculièrenitint tragique dans ses im- tions des ode.bs inSibieurs.
précations da second acte. Bien que médépartement.
diocrement lingorde et mal soutenue par
LUNDIS LEITERAIRES
Partirolation, sa sois porte et convient adWOU: Vertu' ras - larmilarer Fur gruaux
JSAesroiation Générale des Elne/la/OS mirablement au rOle.
L'LAIMORTELLE, rue Rémusat, 6
155f. Grenier et Pirnard, Ire frères enneIsole 51n.s et 5181. fco abonnés à la série
-des Lundis littéraires de vouloir bien faire mis, ont fourni, romme on s'y attendait. IIIMM110111/111111111VIIIIImml
présenter leur carte d'abonnement, au Me. one tras belle performance. Le ténor Gr,
roe du Poids-de-Y/tulle, un bous
leveraement s'étant produit dons le mes
«loge de la salle
Iturdi prochain 3 décembre, conférence
de 81. Lespinasse nu, a Les mystères de
l'âme suédoise et ses évocateurs o. Location °muerte dès demain jeudi.
APPEL AU PETIT Cf/EMERGE
15-80 JANVIER 1024
Suivant les directives des Ministres du
dm 'Midi avait fait
L'année derni7re,
ain essai tiMine. Pris à l'improviste, il s'é- Commerce et de l'Agriculture, 4110004 groutait routent./ d'un local de fortune. Malgré pements corninerciaux de Toulouse désirent
un temps épeamatilaidle, 170 matures se :former une Fédération de petits détaillants
trOuvaient «unies aux anciennes usines (ebarrotierm épiciers. memierS, etc.), ayant
Latécoère. 90 furent eiderees immraiats- magasin !syndiqués eu non) en vue de 414ment et une vingtaine de ventes ébauchées fendro Murs intérét; et, pur leur cade.,
furent conclues par la suite. postait un d'enrayer °Pcherte de la vie.
Succès Attisai les dirigeants dr, l'A. C. drai- La rronion aura lieu demain jeudi 20 troudé-rent-ils, pour Eannte suivante, de faire vant, à 3 heures de l'après-midi, dans une
place du
tes chra s en grgnrl.
Salle dal café de
PlDt. do 15 au 30 janvier. ed Plein Cam, e.
centre de Toulouse laitées Jean Jaurès). un
vaste hall sera édifié par les soins d'un industriel de la rée, Mi, 1200 soiturro Pour- B A. D I N 7,,'Z'Z'ZI. =relei,
Ocai,Ion du: Commerce Toulon., né 10854,A
rent y être abritées,
Us restaurant, un buffet, permettront aux
de Palsage dc pououir traiter raCREPAGE DE CHIGNON
nier, dont le talent est fait de demideiu.
AVIS DE ILECES
tes, trouve quelques notes brillantes
«lrte ro secours de sa mère.
On a bnaucoup goûté le creux de l'enem
Madame Veuve BARRAU et sa famille; les
gigue Fernand quMtait 91. Legros. Souhai- familles PRATMEL, PECIi, BIRAMONT, FLOtons avoir l'occasion d'applamdir bientôt lkY, II7LIOE. BERNARD, MEYYSONIE FOUS,
cet solide dans des emplois plus impor- SY, GA.maGNEs,
tant,
I3ERDO5JLAT, PICAGE,
BARRAI]. NOUPEL. CAYRAL,
BEZAT,
Le rôle dê Ruis fut panfaitement tenu par TERRAL, PARRAU et FEICISES
Oni le dnuleur do faim non à tem, amis et
Si. Mestre, b ta voix bien posée, au geste
comma.00 de la rate cruelle quia. viennent
toujours Correct.
Au le Atte, le dirvrtissement semnItt arolr d'épi/outras en la personne de
été &esté par l'indisposition - je devrais
Nbla Pauliste SARRAU
dire l'éclipse - d'une gentille éloile.
En résumé, bonne soirée. Mais aux se- dçcédée à l'âge de 54 an., 00 10, roua d'a..,
nettes ro pro vieil/oit,.
G. A.
tort ces ...unes oui aurait. Ires demain jeudi
29 nmembre à 8 heures du matin,
x
TREATRE DES VAlliETES
Pietro,
Croixstle.
On se réunira à la mais,. mortuaire. Avedius
de Muret, 77.
BLANCHETTE s
I; ne sera tx, fait d'autre invitation.
avec Mademoiselle Valorem e7M. Grontral, sedlétairam do la Comédie Émeus
Bleurheite s, qUi eat le chef-d'uvre de Rem, Fun, Mun., 94. 0, Pargarnimères Tél. !URI
Mistra Faneur de la e Robe Rouge
s
et de
l'Avocat 0, rera donné le vendredi 30 novembre avee une admiré:Me interr.-7,0n
Mademoiselle Valide., la imam et très belle Cornus! maintins î5n,°-':. 'Renr2,}` C(I,FE
il
r
;
Pet voitures. Tout le aronde sait que lu demeurant rue St-Sauveur, II,
Le Troustee
DOCTORAT ES.SCIENCES
MM!. Mei l'urgera Mireille facilement, rie
garée na ziongtemps 00. traiteras. Faicitons
I,E FEU
Le jeudi 25 novembre à 14 h. Si dmis
donc l'd, C. du Midi do cette initiative.
Avant-hier vers 3 heures 45, On commets Erombithéâtre de chimie de la Faculté duo
Iln Duresu de rente se trouvera Il l'en- «ment d'inca/1411e s'est déclare im tee eta. Sciences (A/let StsAlichei) M. Joseph LM.
trée du hall do la Foire; des siée:estes go de l'immeuble sis 12, rue du Ilave/in, rand, agrégé dro.Scionees Physiques chars'entendront avec Hs vemleurs qui ne posa, apparieront à Mme Boutera Made, et oc- ge d'un cours de chimie à la Facilite des
raient t'ester toute la durée de collo der- cupé par /a famille Leze.S.
Sciences soutiendra ses thèses pour Pol>
nière. Ils ro chargeront de l'estimation et
Le fou a pris ellissalter mi plancher en tention du grade do L1octeur es-sciences
de la vente de leurs voitures.
bordure etc ta cheminée. Il a êté rapide- physiques" am les sujets suivants t
Ire thèse t rvetierehes sur la formatiuu
Droits d'inscription r Motos el cycle,cars, ment éteint me les pompiers de ta Caserne
-75 .O.; vannera camionnettes et camions Centrale, sous les radins du lieutenant des acétylures Métalliques
2c thérac
propokitions dénuées par /a
150 fr- Réduction de 50 37 aux sociétaires. Huc. Ires dêgàts pro ieriportants sont CouFaculté.
Afin de permettra Patablisseroral do cata- rouverts par une rasurance.
Jury : MM. Sabatier, président ; 5failhe
logue. les inscriptions derorot provenir au
UN VOL A LA CLINIQUE
Thdfour, examinateurs.
secrétariat, d. sse ce, Pralude-Pltude,
Toulouse, avant le tee Sauciers Toute
Procès-verbal a été dressé contre insuleription sera considérée comme déleitive. ta/ pour vol d5ine somme de 100 fronts,
No pas mnfmrde aves les vente, eau, commis au tiorteir le /a Clinique d'ace...-
tances c'est M. Thon-ms et les retraités a été utilisée déjà deux fois).
ont en M. Porterie un champion ardent.
M. Tribillae donne lectmée d'un rapport
Ce dernier, au fond, exprime contre suivant conclusion duquel le traitement des merciales.
auxiliaires de travaux manuels sera
la Commission, un grief parfaitement fan- maltres
il lui reproche d'assois subtilisé la assurée par l'Etat et plus par la Ville.
olo
M. Souillard fait approuver plusieurs dedemande des retraités après l'avoir mie- mandes
de soutiens de famille.
Mre/MEMIERIMMI1021222205.`
lée. e La Commission pouvait donner un
Sur rapport de M. Audubert, 7451, CanguiQuoictue l'Ôta aise
trois défavorable, dit-il, mais n'avait pas lhem, Boustier et Goloimiès sont délégués
le droit de la jeter ex panim, parce mr elQuoique Gort faon.;
la revosion de la liste électorale.
k devait venir devant le Conseil en séanM. Bertrand fait adopter plusieurs rad,
ce publique comme les demandes estams. ports coin,ccrnant des affairas d'édilité
pillées favorablement. Or, elle a 6té courante.
Ator4fée. C'est un abus de pouvoir. e
MAROC par AVION
pidement lems affaires ordre deux trains.
serai,oc de la Comédie Emliemo, loueru avec Toulon, 2.313 A.
Cette Foire section dileCêei D'abord parias; 2.Sitc plainte de Mile Serres maria, 48 ros le merveille, ide, nu'oo lui ormet n
cetAdie reratiocent la célèbre Foire de propriétaire demeurant 29 quai d, Mini- rIa Idanchum dan, trou, elle trio-nphe en ce
closnux do, Toulonur qui. de Bordeaux à. Pies, 11.1. le Comatissaire de Police du Or moment marne à Paris. M. Charles Crenval, le
erLiFiettelP
ci.
Marseille, était renommée. De plus, elle est arrondissement a dressé procès-verbal brillant seeMtaire de la Ceméd. Français, jouebien située. 1, escerillarmt do VA. C. nou» centre Mlle tramé Abnaide, demearrvt me- rr le cise Rousset et nous fera admirer son
CINÉMAS'
a montré le dossier de la Foire; il cacao' me adresse, ru anead bouscule et MD la bourde zund cerné:lien oui fait de ha un des
Ne pou/Tait-il pas remplacer le cheval sort que tout le Bas-Langucdoc et /a région 1-daigner/de.
ferais dee habituer de la Comédie Firapsio.
GRAM) THEATRE DU CAPITOLE. - Am
avoisinante sont vendeurs. Par contre, le
n fatigué s des pompes funèbres ?
Mlle Serres, ayant égaiement gifle Mlle Une exeellente trou, ennuie, ras deus ares intirEbui r Relâche.
des vedette. et meure5t le succès de ce, ointe
Non, non, s'écrie le rapporteur.
Tarn, le Tarn-et-Garonne. le Gers. l'Ave;. Raqué, sera également poursuivie.
Jeudi,
Thara s, avec be concours de aLle
oni se terminera pas la x Fourberie de Nérine a, Mireille Berthea, de l'Opéra
- Et pousouroi ?
H Lot, le Lotrot-tiarOnne sont acheet M. Lapeyre
VOL DE LINGE
interprété car Mademoiselle Germaine Michel,
urs.
Samedi à 8 h. 30 Premièm du r Barbier de
Alors M. 05sini parle à l'oreille de M. r4tn,
une
der
meilleures
comiques
de
Paris.
Trolemse, à cheval sur CeS régions, se 51. le Commissaire de Petice du 5e am
., avec H ténor Léon David, de /OperaDomergue (irs sont à coté) et celui-ci
Cornique
tradve donc 0100 000 oeIl -d'échange men rondissement dressé /Rares-verbal cortre
Figerai/a, de lOpéra-Comiqnie et
Ti insiste Pas.
Modem...11e Mouchard, denn le dile de
inconnu pour vol de linge commis au noniiSans doute la raison est bonne. Mais Veilleusernent
Examens
et
concours
Dimanehe en mutinée T'anse ., en soirée
De plus, les acheteurs trouveront de bile- eile et au préjudice de Mme Lenfant Louise
on ne nous ra pas révélée.
Le mélne M. Domergue à un moment oà
ou propose d'acheter un nouveau cheval
pom les pompes funèbres parce que ceCUMUL 11111MCIPOL lui
en service est un peu a fatigué ti observe a M'ait rachat de l'ambulance auLa séance d'Iller soir a été plutôt ter- tomobile a rendu disponible un cheval.
le. Et chose curieuse elle avait attiré
Foire Automobile du Midi
Envoyez vos Lettres, allez
L'ANIS FLORIDO
Est toupie.. pins apprécié.
Bitu. raurerdaetraipaza../...,
mtROMOMERM.OLat_o
Cernent à l'Hospice de la Grave, au préjudi de /a demoiselle Poziès Alphonsine infirmière dros le susdit établissement.
VOL 13F, NUMERAIRES
Mies soir, Al. Mraia Massé, rUe Belleromet
34 ans, revendeur de jardinage rue St-
Vie Olav é e
C G. T.
au démit/Re et au préjudice de la plaiCette somme était placée dans la poche
du veston de son mari accroché derrière /a
porte de ln chambre de ce dernier.
Une enquête est roveric
gnante.
.Ies MM, Jean Jaurès,
quand,
Le bureau de lootien ed ouvert tous le. Mura
de 10 à il James, sans interruption.
LES VA101ETES.
- Co'soir mercredi pote
/es adieux 'de Peraraise divette Mlle Van Riek
de la Garate-Lynque . La Poapée r, la fine
ter, en 4 anse d'Audma Au 24 acre
r
Ballet
Num,
Jeudi en soirée
ruccès Dumont
opérette à grand spectacle qui triomphe à cheque
reerécentatam et dont toute /a meus toutouHrae
ronstaté le grand succès.
Vendredi soirée de gela
Tournée Bertrand
a Planchette E la belle pièce d, Ehieex aven le
concours de Mlle Valorem: et M. Charles GransaS.àmiéteises de
CornédH Française.
b
- lors/ton ouverte pour ces ceprésentatims.
LES NOUVEAUTES. - La troupe des Nom
veautéo a obtenu hier soir un très gros succès
ace, Marcelly le parfait chanteur
Gealk
t
UNION DES SYNDICATS
n
tlfrolOtrOCIE,
bristes, etc
Nene eanmeade Soda. délégué
,
etc.
tariat de le Burau do Ti-m.9 ei de l'Union des inditaire
Syrot.ta présente à lu famille .e. rondoldances
GAUMONT-PALACE TOULOUSAIN. - En
ammdes et invite lea délézra. et .romdellaués settée, 10h. h. 45. CrairadoSon, le célèbre jeune
de, crauoitso,ons à cerisier aux obsèques qui au- actem dans « Le Héros de la Rue s. et Le
ront heu est amèamidi à 2 heures précises. Le Mariage de Blanche Césarin r, suite de
convoi partira d, la maison 4rortua000, chemin dicta
de Pourmuille MIDe St-Agne).
AMERICAN-COSMOGRAPH. - Ce soir. à
Armr Tramillears de l'Ameublement. - Tons 9 h ,
La Hantise 0, avec Darothy Dalton et
Ira camarades ébénistes, menuisiers en sièges, O Pans de Velows
s'étroit M0000nle,15 loomro,0000cv uvi nem han incemenuet. La Commissien homo Peu,. de H
brusquement retournée, elle heurta violenroent le montant de la balançoire. Elle
s'évanouit sous te choc. -Drasportée à 14i
pharmacie Folichon, cite reeat les premiers
soins du dorteur Duby, puis fut Danseratée à M'ôte/Dieu, sa//e St-Louis. Elle porte des contusions multiples sur trot te
Nous croyons etre utiles à nos lecteurs
en leur signalant que l'Union nationale du
commerce exterieur. association d'industrie/4 patronnée par le Gouvernement, dise
pose palud ses membres de nombreuses
situations diverses on France et à l'étran- corps et une plaie penétronte sur la jette
ger, pour 1cr persooms des doux sexes et gauche.
de taus âges. Los candidats capables trio'
TROUVAILLES
0051 avoir de suite des situations lucratiRéclamer à M. Brendel, rue de Unguis-7.
Oro, 11, une montre bracelet de daine ;
mou bureau des bouvet, une protoufle; une
tout fen travaillant pour aufsrocnte0 lotir bague alliance, une clé: à ndininistration
valeur et leur gain.
des Tranisrays, uro lampe électrique de
Pour tem 0000cignemen14. il suffit de probe,
une paire de lorgno.ns une paire de
s'etlemser à la Direction, 58 bis, rue Chans- routiers, an paquet de linge sale,
huit paramie-ePAntin, Paris.
pintes, une clef passelarloat, un portefeuille muteront une rertaine somme, deux
BUREAU DE MIENFA/SANCE
Consuitations des nourrissons assistés
par le Bureau de Bienfaisance
Toutes /es mères assistées ayant un nourrisson sent invitées à aloPerier leur eaflull
à la consultation de leur canton
Iuostmm 004 °noue
dit Syndicat
Charies, 9, a déposé une plainte contre in- des ,miem et ouvrières de le Poudrerie
APOLLO-THEATRE - A 3 h. et à 9 h.,
vient
connu pour vo/ de 100 francs connais hier, d'avoir lai daubas de perdre aon fils âgé de « Carteudm s en entier
LTafantRoi E
ra S011 abeenee, entre 15 éit 19 hrores, 24 une. En eette 0060001, rarconstanra le Semb S. épisode
cominue
Soyez vone mo.
TOMBEE DE LA BALANÇOIRE
SITUATIONS DANS LES AFFAMES
l
rour c. rais représenstions.
and Geiks, célèbres trameurs et siffleurs t Emin
et Nefs, acrobes romedy Lca Bimints
nrates aériens t Les Singe, acrobams équili-
A 21 11. 45 hier soir, Mine Richard Suzanne, 32 ras, cuisinitar lé, rue St-Et/cane stréptems, machinistes et parties similaires de
se trouvait sur une balançoire de la Ergre l'Ameublement sont priés d'assister à la :émou
ÇA ET LA
A nana d'aujourd'hui
tura, lude et Mer outre, d'amenblenm, d,
I, rés,. na, ...ara au cou de la vie.
Des «due. ras immirmaies devant y être
Pria, il fat on massant sag.] à tees lm oz-
soillents d'y au,.
Une nue ultérieure fera connatim l'heure
le Mur de cette réuni.. extraordinaire.
et
Les Sociétés
Harmonie Lyre StaCyprion. - Répétition pror
le tambours et clairons, ce 100 à 20 h. 45,
odle de H Jraice de Pum.
Vie sportive
clés, une de de coffre-fort. derou paires STADE TOULOUSAIN (Acemblée senémiel
de gants et quatre rots a main.
-
Cours et conférences
:
POUR 1OUS LES IllatiEs
Slilt SALVE-CYPRIEN
S'SIORESSER AU BlititEAL SPECIAL
DE POMPES FUNEBRES
- 18. RUE DE LA REPUBLIQUE
Elaute.Garonne
LARDENNE
ORPHEON 511XTE. - Cette Société a
l'Itonneu,e de faire Pax/ à 111M. tes Ir]embrc'
honoraires et à la population de Lardenne
qu'elle célébrera la Fele de la Shit:Cécile
le dimanche 16 décembre.
Une date ultérieure fera connaitre le
programme de celte fête.
Le Comité du Stade Trolui.in a l'honneur
pèpeition Vensembte aura lieu jeudi
de rappeler à ses membres actifs et souscris, 29 novembre à 8 h. 30, salle Barousse-Fou
tems que l'Arsembiée Générale statutaire aura restié.
ami lo Puai; 29 novembre à 20 h. 50, dm,
LA VIOLETTE.. - Grand bal dimanche 2
l'aninhithearre d, l'Ancienne Feed, de. Leo décembre
à 15 hemes salle Brousse.Foresnes, 07. nie de Rémusat. La carte de membre
lie avec un orchestre d'élites.
actif es some:neer sera exigée à l'entrée.
Les Ormes pour Larderaue partent de la
Place Esquirol chaque quart d'heure.
TOCKEY.CLUB TOULOUSAIN
En an mech emnptant ro, le Championne
d, Pyrénées, ie Tool. D) recevait Cervelle..
De la erriétianae à un an. une fois Pan A LA REVUE s FOUILLES AU VENT
,Pas clu tout, dit un adjoint r l'épreuve Comité Mateu et Nicolau rediSi
Aujourdlinti, mareredi Si normalise, à
OtP
Do un an à deux ans, un.e fois par tri- é /ramies, salle du Sénéchal,
ore 20.000 francs 10.000 francs
0, rue de RéRéunion extraordinaire de tous les dé- mestr;
musat, sera donnée une conférence publirseitdronncrons et 10.000 francs que légués des groupes du Comité
Deedeux ans b trois ans, une fois par que organisée par la reem r Feuilles au
Présence de tous indispensahle vu les senestre.
A
Vent 5. Yves Pelisse parlera sur /e sujet
Avant de vcte , ne_pEurrait-on pas décisions
in) de FAviten Cadurcien.
g prendre aujourd'hui sucrera,
I. Canton Centre Bureau eentraL rue suivant « Le Bien et le mol que Gon dit ouni,
Aprie une partie iisareenmt disputée. les Ca.
pose M. Domergue,
di. à 6 heures. au siège.
Traversière-Saint-Gemmes, 13, le jeudi.
des femmes
elharclene °mimes menas°. la Em miamient _mimez LuI 81/416Q1dg,.. ftV1Lieuabi_g
Bibliothèque municipale de Toulouse - Tous droits réservés
r
r
.
R. C. Seine 55.025
ANIS MATADORP
1
same
LE MIDI SOCIALISTE
DERNIERE HEURE
MACHINES A COUDRE
L'ATHOS
Un'des malfaiteurs fut grièvement bles-
LA CAMPAGNE TRAVAILLISTE
Nouvelles
sé et /es trois autres s'enfuirent.
Le bandit blessé a été triumporté à
N. Llynes défend l'impôt
sur le capital
d'Autriche- Hongrie
Londres, 27 novembre. - Parlant cet
après-midi, à Boston, M. dynes, ancien
chef du Labour Party, a vivement crié-
LE REPRESENTANT D-ITALIE
REÇOIT UNE DELEGATION DE
MONARCHISTES HONGROIS
plus les extravagances.
régime régulier d. Lithinés du Docteur
Lu arthritiques sont exposés
Foie.
mur congestions 55segorgernents
foie, notamment aux douleus :Mores
vice de la Sûreté, les Rois malfaiteurs ont
été arrêtés. Ce sont les nommés Chssa I
Forul/a, 27 ans, sujet espagnol I Emile
Petrucci, 27 ans, chauffeur d'auto, sujet
italien et un individu connc sous le vos
briquet s Le Baigneur v
Quant ap quatrième rna/faitem blessé
par le fermer, c'est un nos/orrai', Pnlcone,
de la colique hépatique. Contre ces
affutions, on doit s'imposer de façon
continue /y régime alcalin, lithiné ah-
[
tenu avec les Lithinés du Docte.
meilleur anEdote de
Reins.
/acide urique qui est le redoutable
poison du rein ut la lithine, dont on
N'attendez pas ---"
premiers froids...
choisir vos
/es
APPAREILS DE CHAUFFAGE
Farte juger pur un tribunal compétent. A
la suite de cette démarche, la Ligue des
hongrois éveillés a organisé une gronda
lutions, mals il n'existe aucune nation qui manifestation devant /a Légation d ta ici
offre autant de sécurité pour le capital acclamant le Ministre et son pays, qui a
me l'Angleterre.
remercié les manifestants du haut de son
eu cous af ressent é, la Maison
parlent de faire passer leurs capitaux à
l'étranger. A ces gens-là, je déclare
Allez-y, il y a phisieurs pays où l'er,
vent n'a pas de valeur à cause ries révo-
Le travailliste Thomas prétend balcon.
que N. Baldwin renonce
Des expériences de spiritisme
aux réparations
à la Sorbonne
Timon, 27 novembre. - Prenant la
parole ce soir le député travailliste J-H.
lhomas a rappelé que M. Baldwin admet qu'il défend le protectionnisme, non
cour remédier au chômage actuel, mais
jean Prémunir le pays contre le u dumping » futur des marchandises alleman-
Pour In deuxième fois, sur l'initiative
de M. Paul Heuzé, un comité a été conssitué, avec quelques professeurs du Collège de France et de /a Faculté des
Conseil de Cabinet
Les ministres et
Paris, 27 novembre.
47.-,eorétaire d'Etat se sont réunis ce me
en conseil de cabinet, au ministère dês
efaires étrangères, sous /a présidence de
Disciples de Bonnot
Marseille, 27 novembre. -, Quatre
séance a été consacrée à l'expédition bandits, la tête recodverto d'une cagoudes affaires courantes.
le, les mains gantees de caoutchouc, ar-
mes de poignards, de revolvers cane
seille par le ,3,nd..c der agents
L nérZru.
suivants
La onalition
402 sieges
ré du dinar, dans In ailla habitée à Mar-
`e;
M. Léce Clone et sa famille
chan.,
Deux des bandits, sous la menace du
revolver,- défendirent à tout le monde de
obtient crier et de faire le moindre mouvement,
;
gouvernementale
mmu
agraro-conistes,
38
tandis que deux autres (Mi/laient l'ap-
'
Sur un total de 998.293
votants, la coa- partement.
Mono Churet ayant réussi à échapper
lition gouvernementale a obtenu 699968
:nie ; les différents partis socialistes, à la surveillance des agresseurs, put pré105.922 ; les mitionanadibéronx, 112.556, venir les voisins qui arrivèrent armés de
0 56.675 bulletins nuls.
fusils,
1,, Ifue du Ccfec cd, piy:s Ceisse
-Tool,,,e
R
QUI VOUS
-1,4,wees
SONTCHOISIR
NOVAR°C"..7..17ZZZ
dessicas si tsar eounimoradortos
ârsji,12ii
61)00 (six indic) docleurd-ineilecine
recommandent, chagne four l'application
leurs malades
L'honnêteté.. la loyauté et la compétence
I 3 Loude100.000
1 lei de-600.000 / tO Go de 50.000
digieux succés qui accueille Pect.1 les
nouvel.. appareils brevetée do .0. CLA-
Toutes cos garanties. qu'on ne rencontre
molle tiart. ailleurs, sont les causes Mn pro-
Lords 1 MILLION
(«EMRE
PROCHAIN TIRAGE t
VE11111, couronnés des plito hautes récoms
arractions aisaielles
er.,a:Rr 13 >ORM 1111.41, r.
siy,anormosesereverte."6,
.
Ber.
voune nreemee
Blanche des Pyrénées valeur, fr. :In,
r
TOULOUSE. vendredi 30 et ...el; lor décem.
bre. Mol Geo4u1,
MURET, dimmehe 2, bétel Pieoe
MONTREJEAU, lundi 3, hem! do Poe.
SiBEAT, mardi 4, hetel de le Terrasse.
AUTERIVE, mercredi 5, liatel de la Gare (Ge.
r
BOSO
- COSTES
l'Echarpe.
ovins ek, rouiras ...mea: Nouas. no., Gan Nase, Meseta.
FEUILLETON BU t MIDI e
S
JUME.AUX DDEVEZZ.
Peine Cotillon
DELIIEMI PARTIE
Par Paul FEVAL Fils
caRpoNNE, ieedi 6, haiel Perreune,
VILLEFRAIWHE-deLAURAGA/S. vendredi 7.
liaid de Fouace.
Ume)
Ceintures perfectionnées
contre /es affectio. de la oratrice et de
l'estomac. rein molPle, ptose abdominale,
rio.. leu
offinaces, les plu,
;Mes. tas plus agréables poiter.
Moderm noue eaux et exelusifs des Etalilissernengs A CLAVERIE. .231. faubourg
Painl-Martin. iarR
Lesa-vairace
T
AG ES BLO
Le
pim
réunions., pour parler sans contrant,
la favonte, et essayer de lui faisc adcp.
ter ses vues.
Ce à quoi avait déjà presque réussi.
puisque, nous le soyons, leleirple temps
auparavant, celle-ci avait demandé ail
roi le renvoi de Ohmse/d, apr es avoir semercié ele-même sen cuisinier, qui avait
le malheur de ressembler à celui-ci.
Cr, s'il savait n'avoir rien à redouter
-quant à ses. plans, des personnes qui se
réunissaient habinellernent à Fontainebleau, ksquelles n'aimaient pas non plus
le pre_mier ministre, il ignorait pom qui
étaient les deux étrangers dont on venait d'annocer l'arrivée et se demandait
s'il n'allait pas lui falloir se meure est
.
Mens, c'est vrais avouait le mare- renverser du pouvoir pour y monter a laquelle elle venait d'entrer avec eux.'
chai, qui fit la même constatation que mn sa place, il appréhendait toujours que
- Mesdames et messieurs, dit-elle cféls._AhçsIMuain.qnclris'anlàde. quelque intrus ne vint se jeter à la Ra- témonieusement, - je vous pr ésente
vant ces battants et pourquoi ta mal- verse de ses projets.
deux convives inattendus; M. le marquis
RaMmlons qu il n'assistait aux petits de Saint-Laurent et M. le vicende de
tresse nous a-tele quittés de la sorte ?
soupers que dan on but intéressé ce- Montréal.
demanda-t-il à ce dernier,
Puis aux deux jeunes gens, en dési.
Pour aller recevoir deux nouveaux lui, comme il disait, de r, soigner n sa
invités, transieUr le maréchal, répondit le politique en profitant des moments d'a- mat tour à tour les difféventes personnes
fidèle valet qui, ne sachant à quelle in- bandon que procurait l'intimité de ces groupées près de In table
Nom sommes heureux d'annonce à
nee lecteurs que no. mettons en vente
une série d'ouvragea édités par F/oréaL
le magasin illustré de h Famille.
Ces vo/urnes dont nous donnons la liste ci-dessous obtiennent un succès lésé
time parce qu'ils gord tceuure d'écrivains
renommés et aimés du publia r
Pierre VALDAGNE. .Le Meilleur dee Ma.
ris (iliustrations se Robert Lenoir/.
Prix 57e. 50; par la poste 1 fr. SR
Agapit Ladoncértie
Hector GRiLied.
nianehot (illustrations de Raymond Pallier). prix
Or, 50; par la posta 11e. 30.
Oit et son MO.
Jean IIPTITHUOUCNIN.
dela, roman (bois originaux d'AntoniO
Galbait). Prix 3 Te. 50; pur la Palle
3 fr. 80.
COMPAGNIE
DU
GAZ
BUREAUX
7,
S.-F. MERLET.
Ira Tragique Aventure.
Prix 3 fr. 75; par la posto 4 fr.
Le Retour Prodigue de
René 311519E.
l'Enfant (preMier ouvrage retenu po.
Sensestl-rJUSCUSS
le GMnd Prix Floréal). Prix
par la este 7 fr.
fe. 75;
NE el Lora MON da COMPTEURS
Georges A. DENIS Quand je m'éveillerai.
Prix :8 ^r. 75 ; par Poste, 7 07'.
Appareils de Cuisine
SOULE.
La Vie de lamies Prix
et do Chauffage au Ga. Lotos
7 fr.; par la poste
fr
Frenay CLAR.
Les Jacques (troisième
ouvrage retenu pour le Grand Concoure
VENTE DE COKE
de Florent). Prix 6 fr. 75; par la poste n
30e,
Les commandes sont repues,
Denis GUILLOT.
Salmon.. Prix 7 fr.;
7, rue Vu Périgord au l'Usine A
par la poste, 7 fr. 45.
Gaz, ou peuvent 'être remises
eus les Agents «le la Compagnie
Adresser les mandats M. l'Adminie.
:
gui ont scats auprés de abonnés
trate...Délégué du a Midi Socialiste se
Toulouse (compta chèques Nodaux 5277t
O MM PeeM7TIE., MUE% ROU
M ME
LE,
dem MALADIES SECRÉTES
des DEUX SEXES
soma Gavassieser AIN MIL sua 1111111Iffle Semais. am: erb/sa euem: tue.
.3.3338e.
sans. assena: art. gramma :Imm. s«iste*,
D'autant plus qu'en la prononçant la
Messieurs, ri,.édarne, de Château- tait la bouche demi-pleine et gards-t-elle
Renaud, de Mirepoix, d'Aiguillon et de ses meillemes grâCcs pour M. de [Feues,13arry l'appuya d'un regard éloquent
l'Hôpital, M,
maréchal de Richelieu
Quand an eut suftisarnar.ent examiné à Eadreses d'Henri.
et ses deux fils, les ducs de Fronzac et les deux jeunes gens, les regards allèrent
Madame, s'empressa de répliquer
d'Aiguillon, ainsi qu'un de nus ameure à la favorite et semblèrent lui demander M. de Nevers qui s'était senti pénétré par
cuver cm. M. Oudinot, autour en outre le mot de cette surprise à laquelle per- la flamme de ce regard - notre bombe.
de pièces de théâtre fort goûtées.
n'est pas moins grand que le vôtre,
sonne n'était préparé.
idem et Romuald saluerent les nobles
La comtesse comprit.
croyez-le, et nous en sommes à bénir l'éassistants qui, tom en km rendant leur
- je vous dois vénement fortuit qui nous a donné le
- Mes amis.
salut, fixaient sur eux des yeux étonnés une explioation pour ne pas vaus avoir plaisir de pouvoir vous consacrer cette
et examinaient avec curiosité leur étrange annocé la venue de ces mressieurs, gen- soirée.
accoutrement.
IiirilCrillisCs canadiens tout fraîchement
Lui aussi, disant cela, lança à la con,
La présentation faite, madame du Bar- débarqués en France.
messe vu doue d'il expressif, où brib
ty, qui avait précédemment près d'elle
lait a joie inter..e
La voici
qu'il éprouvait de se
4
Oudinot dont les spirituelles saillies la
M. le marquis m M. le vicomte, invités retrouver avec elle.
divertissaient tJujOurs, pria l'acteur de se par Moi, dans la matinée, à venir pren- Alors, toid est pour le mieux, sen'
reculer un pou et fit asseoir Hemi à SM dre part au
jesouper
donnais
que ce voya la favorite en dissimulant mal la
côtés, indiquant en même temps à Ro- soir ici, s'y étaient lefusés nrsalgré mes douce émotion dont elle était saisie,
muald one place en face d'elle, à la gain instance, lem soirée devant être. paraitEt vendant mettre un termau
clac de madame de l'Hôpital, laquelle se
entièrement
N'ayant donc pas mencement de contrainte qu'avait coupil,
fair
trouvant la dernière de la salle et n'ayant à eompter sur leur présence, je :n'étais naître paimi les convii-es le Oresque
pour tout cavalier que le maréchal. ne abstenue de vops parler d'eux.
tour à l'étiquette nécessité par la prés.fut nullement fâchée de ce voisinage.
Dis:je vrai, riscsicars
turion oies nouveaux arrivants, elle atm. Cs n'est pas que Richelieu oubliât d'ér en s'adressant à Henri et à Rompe-kt.
gaiement
Inc galant avec e/le.
- Absolument vrai. madame. repartit
(99 suivre).
Le vieux roué, bien au contraire, lui le vicorMe. - Tore nous faisait SuppOser
tenait mille propos aimables; mais il avait en effet; qu'il nous serait impossible de
iNaTITT7T MF.ROTHER%PfIrtEga
le tett de compter quatorze lustres et de venir: mois. dans la journée, ayant aprias.. 11. ms Masos. WOLOFS,
se -Upéter souvent, ce qui, à la fin, dé- Pris que. contre notre attente, nom étions
an aune:eurent essatéré
Que se passee-ii donc ? questionna 1 tention madame du Barry lui avait fait garde contre eux.
fermer la porte de communication, ne
de Fronsac,
Il était donc dans une certaine inquié.
- Diable I exclama Richelieu, avec put satisfaire qu-à /a seconde partie de tude attendant leur venue.
une inquiétude comique. -.rôti vien- la question de Richelieu.
Bientôt Mme du Barry reparm, ayam
- Hein I deux nouveaux invités ? ex- avec elle Henri et Romuald.
drait-il à manquer
- Ou bien les crèmes auraient-elles clama d'Aiguillon sirs un ton de mé- Elle était allée les chercher en pertourné ? émit madame de Mirepoix en chante humeur. - Par quel hasard ? sonne, de mainte qu'on ne les fit pasNous sommes au complet, ce me semble. tee par le salon des dameuses, dont la
minaudant à faire frémir.
D'Aiguillon n aimait pas les nouvelles tenue un peu. trop libre eût pu les choCe n'est pas cela, je pense. qui nous
-ferait enfermer et garder à vue, s'écria figures.
quer, et après km avoir dit simplement
Sans cesse occupé à compluter contre s Venez n, elle les avait conduits. en
Ricore de Fronsac, en erraarquant la fan.tion que le domestique venait de prendre le premier ministre Cficiseul, dont il émit eue faisant faire un détour, jusou. à la
l'ennemi ncharné, et qu'il cherchait à porte de derrière du second néon par venait monotone.
devant l'huis, après l'aven clos.
L'EPARGNE
Le pl. complet des mrea de °M.
ein
SAINT-GAUDENS, jeudi 29, hatel Eemoe.
20,
vendue fr. 14 75 ;
Laine nappée, pour couvrepteds,
très belle, fr. IR franco par 1.5 kg,.
iaslerlas essitat
-
C,POENAC-G,re, amoredi 28. hôtel de Panes
10 75 ;
Laine vive do paya valeur fu
- Cuisine Moderne
dre aux promesses mirifiques et eux Pr23 fr. 75 Immo
s:lamen tobagensee, ne inanquesOnt pas
santé.
leur
sécurité
et
leur
(l'assurer
ininlievrape%p
co:ne.etidelinii solideinent plein.
bien-etre en allant voir le distingné BOCILAVLII/E,
cialiste des Flablissements
a R flans les villes
qui recoure,. de 9
LAINES A MATELAS
Eine t Tir. Io Haes cowris.) - Wel dire../ hulule ELME/Head& f41s41ie. 9. TOILERIE
82
NENAGE
Peinre
rc'piebensible.
Le plus économique.
s erselles et internetienales.
Plus de 609 pages de texte; illuetratione
Aussi toutes les pecsonnes inlelligentes
et perpicaces qui ne Se laissent pas pren- murmrslmn
pop,. a. plus hautes Expositions uni-
L'ABEILLE et Consol-Bon de Fabricants d'Armes, 81. Riie de Turbigo. PARIS
et to,cr.
hihrairieduMidiScialià
LNDISPENSABLE DANS TOUT
,
1
oust. asio saisi r. esesbeat Marc* ailla al ...a.s as a vviea
GusUri
GliStin
,n,,,,fg1,2,11..e. 4555
OUVRAGE
dont S0111 univorSellemenf Connues et ap1.,«01.1apion. C.
Beeeavasaxisas
Gustin
Gustin
209-02813
de l'éminent pratieien qui visite votre ré-
vend. fr.
Gustin
francisa
Fit Sem;ivant
,.;..meRÉrto,:wirti,NAL
4.000 FUSILS DE CHASSE
ter: ;,'.'t".eCteje"er.
xvxsaa-e.aii;
ale toute esia
ets
Lithinés du Doctur
La aulne d 12 enqnnt,
l/lent ayant fait ses preuves.
qle
CLAVEHIE. le:gland Spécialiste de
U.
de Paris, ailèbre dans tous tes pays du
globa a irisante. pour supprimer la hernie.
monde.
des afflreila qui sont uniques
4.000.000 (entre millions) de hernieux
ont Olé, pPg eux. délivres de lé.. eauf-
BOBO à RIbi
50550 Ont
ICiripaitalioas SssIsa., .1.9
LLH
Inteatina. La régularité des opéraRO. intestinal. ut toujours assurée
à ceux qui font un usage assidu dés
LE BNO a
u'a lin serrilablii Spécialiste et à no cor-
flinique du
UN
greurs et acidités, dissiper tes renvois
et .Inner /es maux d'utomac, employu
à tous les repas les Lithinés du Docteur
HERNIE
12-1o5-6-A
CHAUSSURES, CHAPELLERIE. très bien
de suit.
située,
cOlor,
Galba,t.).
(Héraullibre
01e,
''
Estomac. ' Pour faciliter la Egos.
rive-neer rios
I
CHASSEURS
NOTRE CATALOGUE VOUS DIRA POURQUOI
wssta.
par la découverte d. Lithinés du Dr.
tira, rétablir Vappelit, neutraliser /es ai-
n'EN CECI
rathates, lateles.
imposent le régime depurateur et cUrifiant par exeat/mica de la lithine simplifié
a chines e Coudre tous systèmes
Spécialité dehlachines d'Occasion
.A.u.omspa
FierEel hauts., nm MeN4t.
skusts ça
veste, dépôts urate. dans les urines,
Ifpc,yne
REVEL, s.medi 8, hats1 Moderne ffeee
,
Cystites, utarrhu de la
L. NOUZIES, Mécanicien
5, Plue Matabiau, 5
casse-têtes, rut pénétré hier scir: à Eheu-
Les Elections Bulgares
REPRÉSESI, à 7.0111_,CYCTS. rai
BALAG N A FRÉRES
Sciences de lUmeesee de Pans. port
contrôler des phénomènes médiummides.
Le medium examiné dans un des
n Cela doit signifier, à dit M. Thomas, ques.
laboratoireS
la Sorbonne, est le cépue M. Baldwin renonce à toute revola- lèbre Polonaisde
Guzik,.spécialiste des malication sur les réparations, car il sait
que l'Allemagne ne peut payer qu'en térialisations.
'Jusqu'ici le plus grand secret est gardé
marchandises et non en or ».
sur /es résultats de ces expériences. M.
Pau] Hemé, interrogé, a déclaré que le
seul but qu'il poursuit est a l'authentification n des e phénomènes ».
mi. à la portée de tous sou la forme
si popuLaire du Lithinés du Docte.
de Construction bien Prançaise
Cuisinières, ifnéles ci Calor ifêre
Poètes ie loin. etc-.
Vous aurez toute satisfaction
coupables de délit d'opinions et de /es
doit faire un large emploi pour le traitement dune affection rénale quelconque
néphrite, albuminurie, gravelle, coliqueS
néphrétiques. La lithine est maintenant
Excellente Machine
repose sur elle.
J'ai le plus grand mépris pour les pro- du gouvernement hongre., Pour raire
flleurs de guerre qui ont amassé des for- mettre en liberté les conspirateurs ,arrétés
mnes scandaleuses et qui, maintenant, et de lui demander deles Rader comme.
.
traitem.t et qu'il faut soigner par le
Ipour venir
Le ministre d'Italie a promis aux délé.gués d'intervenir immédiatement auprès
affections les plus variées
utile
goutte, rhumatismes, diabète, obésité,
gravelie, albuminurie, asthme, migrai.,
salua, Ci., qui an sauraient guérir sans
Marseille, 27 novembre. - A la suite
de l'enquête ouverte aussitôt par le ser-
Rome saisira ctte occasion de témeig,ner
Parlant de lisespét unique surie capi- à /a Hongrie, c0111111 par le passé., l'intérêt I
tal, l'orateur déclara que la génération qu'il porte à la solidaété de l'Italie et de
actuelle avait fait assez de sacrifices pour lu Hongrie.
que l'en diminue /e fardeau écrasant qui
Crie. constitution-
Arthritisme.
l'hôpital.
QUATRE ARRESTATIONS
que les mesmes que M. Baldwin se proBudapest, 27 novembre. - Le Minispose de prendre pour metire fin au chô- Ire
reeu hier, une délégation de
mage.
monarchistes hongrois, qui lui ont deLa pauvreté qui existe actuellement, dit mande de prendre scus sa protection M.
M. ClYnes. n'a pas été provoquée uni- Lllein, ,député, chef de la conspiration
quement par le chômage, mois aussi par monarchiste et tes amis qui viennent db- dit s Prim. e.
es salaires dérisoires payés aux ouvriers tac
Les délégués ont assurés le
/I a été amputé du bras gauche.
A côté de ces misères, on remarque des Ministre, de la sympathie que /es mcrichesses imméritées et des centaines d'ahongrois ont pour l'Italie et ont
ristocrates anglais dont on ne comme nmchistes
exprime l'espoir que le gouvernement de
Pour éviter la maladie!
SkN, Al I rR
prise.
complètement libres jusqu'à
demain,
madame de l'Hôpital d'avoir Romuald dre a votre gracieuse invitation.
pour voisin. D'abord, était jeune, lui,
-E vous avez bien fait. J'en suis,
mime et beau même: ensuite,
deVait quant à moi, on ne peut plus heureuse,
savoir dire d'autres choses que le musé- je vom l'assure
chal et d'une façon plus aimable.
Cette locution, qui eût été banale dans
Aussi, à pardi- de ce moment, ne prêta. In bauehe de toute mec personne
t.elle qu'une attcetios., distraite aux ma- ou'el/e, avait une signification particulière
drigaux suranés que Richelieu lui &lb. dans la tienne.
Bibliothèque municipale de Toulouse - Tous droits réservés
,
g
C'était donc me bas, aubaine pour nous nous sommes empressés de riper,
VEND LES Immuns
i
Rue Traversins° SL-Anbini
Cenemracens &brrr.. Mme... ladin
1
W's3nitn,
exansposé petalla
,,vrsers
érilee'd
Ce Gémis n DARRICALL
PR DU:TS,