L`OLIVE DE TABLE AU MAROC

Commentaires

Transcription

L`OLIVE DE TABLE AU MAROC
L’OLIVE DE TABLE AU MAROC
SEVILLA,22-23 MARS 2006 SE
SOMMAIRE
–LA PRODUCTION AGRICOLE
•Les Superficies/La Production
•Les Atouts et Contraintes
–LA TRANSFORMATION
•L’approvisionnement
•La gestion de la qualité/Le contrôle à l’export
•Les Atouts et Contraintes
–LA COMMERCIALISATION
•L’Export/Le Marché Intérieur
•Les Atouts et Contraintes
–LES DEFIS DU FUTUR
LA PRODUCTION AGRICOLE
SUPERFICIE OLEICOLE : 600.000 HA
–Tendance à la hausse
•1960: 125.000 Ha
•2005 : 600.000 Ha
–Montagnes :40%
–Bour favorable: 20%
–Irrigue :40% dont 40.000 ha avec irrigation pérenne
–Micro propriétés : 74 % ont - 5 Ha
3 % ont +20 Ha
–Variété «picholine marocaine» : 96 %
–85% des plantations - 50 ans
LA PRODUCTION AGRICOLE
PRODUCTION: 600.000 tonnes
– Variant de 400 000 à 900 000 tonnes
• Nord : 18 %
• Centre : 22 %
• Sud : 30 %
– Rendement faible 1 t/ha :
• en bour
: 0,5 à 1,5 t/ha.
• en irrigué : 1,6 à 3 t/ha.
– 400.000 exploitations agricoles
– 60.000 emplois permanents
LES ATOUTS A L’AMONT
– Potentiel de production important
– Superficie irriguée comme régulation de
production
– Potentiel de superficies irrigables important
– Savoir faire de l'agriculteur marocain
– Techniques culturales facilement améliorables
la
LES ATOUTS A L’AMONT
– Variété adaptée au Maroc (utilisation à double fin)
– Virulence faible de la mouche de l’olivier(climat sec)
– Besoins en fertilisation limités (sols riches en
phosphates)
– Mise en place facile d’une production bio
– Volonté politique de l'état
LES CONTRAINTES DE L’AMONT
–
–
–
–
–
Concentration sur une seule variété d’olive
Faible productivité des oliveraies
Concurrence huile-olive
Modèle de production extensif
Alternance
– Irrigation insuffisante
LES CONTRAINTES DE L’AMONT
–Pratiques culturales insuffisamment modernisées
–Cueillette manuelle relativement coûteuse.
–Peu de gros calibres
–Conditions climatiques non maîtrisées
–Techniques culturales peu sophistiquées
LA TRANSFORMATION
–200.000 T de capacité
–150.000 T de Matière Première
–120.000
T de Produits Finis dont :
120.
•Marrakech : 60%
•Fès-Meknès : 25%
–65 unités installées dans la région de :
•Marrakech : 45%
•Fès-Meknès : 25%
LA TRANSFORMATION
– Taille des unités très variable :
• Grosses unités si plus de 5 000T
• 8 unités traitent 70 % des tonnages
– État des unités :
• Matériel
: bon à très bon
• Bâtiments : moyen à bon
• Certification : faible
• tracabilite : forte à l'export, faible à l'intérieur
LA TRANSFORMATION
APPROVISIONNEMENT DES CONSERVERIES
• achats directs : 50%
• intermédiaires : 43%( exclusifs : 85%)
• intégration : 5%
• contrats de culture : 2%.
– Les prix d’achat des olives sont libres
– Demande des olives pour trituration détermine
les prix
– Prix doubles pour les olives de conserve
– Grands souks donnent prix spot
LA TRANSFORMATION
les produits finis :
olives vertes en saumure,
olives tournantes marinées
olive noires confites
olives noires façon grecque
olives noires au sel sec
LA TRANSFORMATION
GESTION DE LA QUALITÉ
critères généraux :
– Bonne présentation du fruit (peau fine, chair
ferme)
– Bonne proportion de la chair par rapport au
noyau
– Facilité de séparation de la pulpe du noyau.
LA TRANSFORMATION
GESTION DE LA QUALITÉ
critères spécifiques :
– Additifs et contaminants
– Résidus de pesticides
– Absence de maladies cryptogamiques
– Notion de lots homogènes
– Système d’enregistrement
– Informations de tracabilite minimum
TRACABILITE DES CONSERVES D’OLIVES
Chaînes de distribution
Unités de conserves étrangères
Exportations
en RH
47 %
Exportations
en fûts
53 %
65 unités de conserves
Achats
directs
Achats
contractuels
2%
F
O
U
R
N
I
S
S
E
U
R
S
36 %
Intermédiaires
dépendants
Exportations
intégrées
50 %
7%
Intermédiaires
Indépendants
Producteurs d’olives
Base données
Identification lot
Nature traitement
Fournitures
Produits
conservation
• Entreposage
• Contrôles
• Dates
•
•
•
•
(fournisseurs,nature
produit, doses et dates )
5%
•
•
•
•
Registre
transactions
Identification lot
Date réception
Entreposage
Date livraison
•
•
•
•
•
•
Cahier culture
Exploitation
Variété
Engrais
Produits phyto.
Eau irrigation
Dates récolte
(fournisseurs,nature
produit, doses et dates)
LA TRANSFORMATION
CONTRÔLE OFFICIEL À L'EXPORT
– Agrément des unités et contrôle des produits
finis
– Agrément des unités : numéro d'agrément
– Contrôle des produits : certificat d'inspection +
certificat sanitaire
– Spécifications techniques :
•
UE : Reg 178/2002 + Paquet Hygiène
(Reg 852/2004, 882/2004,…..)
•
USA : Bioterrorisme + 21CFR(110,113,..........)
•
Autres : Référentiel marocain : PIAQ
(adaptation Pasa canadien)
CONTRÔLE OFFICIEL À L'EXPORT
Not conform
ECHANTILLONAGE
conform
EVALUATION DU RISQUE
COMMUNICATION
DU RISQUE
GESTION
DU RISQUE
DOCUMENTS EXPORT
Certificats
Conformité /Sanitaire
LES ATOUTS DE LA
TRANSFORMATION
– Disponibilité d'une bonne main d’œuvre,
– Disponibilité d'une capacité de production
– Grande flexibilité :
• Procédés de transformation
• Conditionnement vrac ou récipients hermétiques
• Souplesse des procédures entre transformateurs
et intermédiaires
• Travail à façon
• Gestion des stocks au profit des clients,
– Intermédiaires sont agriculteurs eux même
– Diversification élevée des produits (unités mixtes)
LES ATOUTS DE LA
TRANSFORMATION
– Un bon assortiment des produits
– Bonne conservation de la variété marocaine
– Adaptation aux crises de demande et/ou offre
– Réactivité aux barrières non tarifaires
– Savoir-faire traditionnel des industriels
– Niveau technologique en hausse
– Préfinancement assuré par les industriels
– Reconnaissance internationale du contrôle à l'export
• Prix ONU du service public
• Accréditation UE
LES CONTRAINTES DE LA
TRANSFORMATION
– Faible intégration des unités
– Importance de l’ informel pour le marché intérieur
– Spéculation des intermédiaires indépendants
– Calibres petits et moyens
– Sous équipement des petites entreprises
– Coût élevé des emballages
– Faible productivité du travail saisonnier
– Chaîne du froid insuffisante pour certains produits
– Coûts de collecte et de triage élevés
LA COMMERCIALISATION
–
–
–
–
–
–
EXPORTATION :
60.000 T avec max. de 80000 T
100 Millions Euros
Tendance à la hausse : +50% en 15 ans
Maroc deuxième exportateur après l'Espagne
• UE : 75% des quantités et 65 % des valeurs
(90% il y a 15 ans)
• USA : 20% des quantités et 25% des Valeurs
(5% il y a 15 ans)
Conditionnement : 55% en vrac+ 45% en boites
Préparations : noires : 55% + vertes : 40%
LA COMMERCIALISATION
MARCHÉ INTÉRIEUR :
– Environ 90.000T (unités modernes et artisanales)
– 90% en vrac
– Consommation individuelle : 2 à 3 kg/habitant
– Importations négligeables mais potentielles
LES ATOUTS DE L’AVAL
–Accès libre aux principaux marchés d’écoulement
–Importance de la production destinée à l’exportation
–Compétitivité de l’olive marocaine en termes de prix.
–Reconnaissance de la variété « Picholine » par le marché
ethnique(diaspora marocaine)
–Goût et texture appréciés à l'export
–Marché toujours en croissance(interne+export)
–Potentiel de consommation intérieure important
LES CONTRAINTES DE L’AVAL
–Absence d’un système d’information efficace sur les
marchés
–Absence d’une stratégie claire sur la promotion à l'export
–Marchés hors UE insuffisamment développés
–Peu de produits à forte valeur ajoutée
–Structures commerciales insuffisantes
–Peu de prise directe avec les clients finaux
–Absence de promotion commerciale collective
LES DEFIS DU FUTUR
–Accroître les niveaux de productivité des plantations
–Extension des superficies plantées à 1 million d’hectares
–Amélioration de la compétitivité du secteur
–Création de l'emploi en milieu rural.
–Mise en valeur agricole des zones marginales
– Protection de l'environnement.
–Organisation de la profession.
LES DEFIS DU FUTUR
–Modernisation de l'outil de transformation et promotion
de la qualité.
–Partenariat conserveurs-agriculteurs
–Partenariat avec les professionnels étrangers :
•Privatisation des terres publiques
•Accord de libre échange avec USA
•Arrière pays pour l'Europe
MUCHAS GRACIAS
POR SU ATENTION

Documents pareils