ENGIE-Axima_Revue-de..

Commentaires

Transcription

ENGIE-Axima_Revue-de..
mardi 8 novembre 2016
Sommaire
Géocooling pour assurer le confort d'été
3
CFP - Chaud Froid Performance - 01/10/2016
3M€ C 'est le montant de la levée de fonds annoncée par Connit, start-up hébergée à l'I...
5
Le Journal Des Entreprises Haute-Garonne - 01/10/2016
POINT DE VENTE
6
Le Mail Agroalimentaire - 01/10/2016
Tableau des deals
7
Private Equity Magazine (Fr) - 01/10/2016
R.E.M le pays d'Aix innove une nouvelle fois
15
Terrains De Sports Magazine - 01/10/2016
avis d'attribution
17
Le Journal De L'île De La Réunion - 07/10/2016
Bouches-du-Rhône Premier centre aquatique en REM
18
Le Moniteur Des Travaux Publics Et Du Bâtiment - 14/10/2016
Montpellier La toiture de la gare TGV sort des moules
19
Le Moniteur Des Travaux Publics Et Du Bâtiment - 21/10/2016
Engie Axima. Cadeau et nouveaux locaux
20
Le Télégramme - 23/10/2016
ENTREPRISES
21
Thermpresse - 24/10/2016
IoT : Connit lève 3 millions d’euros
24
Mid E-News.Com - 05/10/2016
MID e-news > IoT : Connit lève 3 millions d’euros
25
Mid E-News.Com - 05/10/2016
Réalisation, exploitation, maintenance : le premier REM sort de terre
26
Climaplusconfort.Fr - 07/10/2016
Objets connectés. La jeune pousse Connit lève 3 millions d’euros
27
Touleco.Fr - 10/10/2016
Entreprises de l'agroalimentaire, valorisez votre énergie !
28
Savoie.Cci.Fr - 18/10/2016
Gaz et dalles actives à tous les étages
29
Climaplusconfort.Fr - 25/10/2016
Conférences IBS 2016
31
Animasoft.Com - 03/10/2016
Conférences IBS 2016
33
Infodsi.Com - 03/10/2016
Conférences IBS 2016
36
Itchannel.Info - 03/10/2016
Conférences IBS 2016
38
Itrinnovation.Com - 03/10/2016
Conférences IBS 2016
41
Itrmanager.Com - 03/10/2016
Conférences IBS 2016
44
Itrmobiles.Com - 03/10/2016
Conférences IBS 2016
46
Itrnews.Com - 03/10/2016
Conférences IBS 2016
49
Tendancesit.Com - 03/10/2016
Le Groupe Claire et Industries & Finances Partenaires innovent avec Connit
Finyear.Com - 03/10/2016
51
PAYS :France
DIFFUSION :(12000)
PAGE(S) :54,55
SURFACE :168 %
PERIODICITE :Mensuel
1 octobre 2016 - N°803
Géocooling pour assurer
Trois forages géothermiques
de la Zac Clichy-Batignolles,
i la géothermie en maison individuelle n'a pas vraiment le vent en
poupe, elle a beaucoup plus d'arguments en tertiaire, notamment
depuis la réforme de la géothermie dite de minime importance. 620 opérations
de géothermie
de minime
importance ont été réalisées en France
en 2015 d'après une récente étude commanditée par l'Association française pour
la géothermie (AFPG). Seulement un tiers
de ces opérations a bénéficié d'un financement du Fonds Chaleur.
Une belle référence se profile pour la géothermie
: l'immeuble
de bureaux
«Le
Themis», un des bâtiments au cœur de
la ZAC Clichy en cours de construction à
Paris. Il s'agit du lot n° 4 géré par Paris
Batignolles Aménagement.
Le bâtiment
de 80 mètres
de long comprendra
2
10 655 m de planchers. Il vise les labels
HQE Excellent (référentiel 2015), BREEAM
Excellent (référentiel
2013),
Effinergie+
(RT 2012) et Biosourcé (référentiel 2015).
Ce niveau d'exigence et les techniques
utilisées, ainsi que la forte présence du
bois dans la construction, ont valu au bâtiment d'être sélectionné
pour faire partie
des 10 projets pilotes du futur label
Bâtiment Bas Carbone. La livraison est
prévue
en octobre
2017. Le génie
S
Page 3
permettront
à un immeuble de bureaux exemplaire
à Paris, de bénéficier d'un rafraîchissement
par géocooling.
climatique proprement dit doit commencer en décembre 2016 pour une durée de
9 mois. Il est assuré par Engie Axima.
Un rendement
supérieur
à 30
Un réseau de chaleur sur la nappe de l'albien (30 °C à 600 mètres de profondeur)
fournit le chauffage et l'eau chaude sanitaire pour l'ensemble des bâtiments de la
ZAC Clichy. Mais du côté du rafraîchissement, chacun est autonome et doit trouver ses propres solutions. Pour Le Themis,
il a été décidé d'utiliser la géothermie et
d'aller puiser dans la nappe à 60 mètres
de profondeur. À la température de 15 °C,
l'eau permet le rafraîchissement en «géocooling» une grande partie de l'année,
c'est-à-dire
sans actionner les groupes
thermodynamiques.
Le rendement dans
ce cas-là devient supérieur à 30. Cela
correspondrait
à 95 % de la demande de
rafraîchissement.
Le reste est lié à la problématique
de la
condensation
sur les panneaux
rayonnants froids. Pour éviter cette condensation, il y a deux solutions. La première
consiste à augmenter la température de
l'eau mais elle revient aussi à diminuer la
Titre V géocooling
dans les tuyaux
L'AFPGest en train de mettre au point un titre V
pour valoriser le géocooling dans le calcul
réglementaire RT 2012. Aujourd'hui, la performance de ces systèmes n'est pas valorisée
à son juste niveau.On attend lapublication du
texte pour le premier trimestre 2017.
Les acteurs
Maîtrise d'ouvrage : Icade, société immobilière d'investissement cotée et filiale de la Caisse
des Dépôts.
Architecte : Corinne Vezzoni & Associés (maquette numérique).
Maître d'oeuvre pour la géothermie : Groupe CEBTP(Ginger).
Génie climatique
: Engie Axima.
Forage géothermique
: Cotrasol et Sanfor, cotraitants.
Tous droits de reproduction réservés
PAYS :France
DIFFUSION :(12000)
PAGE(S) :54,55
SURFACE :168 %
PERIODICITE :Mensuel
1 octobre 2016 - N°803
le confort d'été
puissance.
Deuxième solution : baisser
l'hygrométrie dans les périodes critiques.
Les groupes frigorifiques seront alors amenés à fonctionner pour déshumidifier
l'air
soufflé via les centrales de traitement d'air.
Les concepteurs
estiment que l'occurrence de ces périodes devrait représenter seulement
5 % de la durée de fonctionnement du rafraîchissement.
Trois forages et
deux entreprises
Côté géothermie,
le bâtiment utilise un
3
triplet (3 forages) : un puisage (50 m /h)
3
et deux rejets (2 x 30 m /h). Pour des
questions de planning et de délais, les
forages
ont été confiés à deux entreprises : Cotrasol (deux forages) et Sanfor.
Toutes les deux qualifiées
Qualiforage.
Ce projet étant dédié à du rafraîchissement n'est pas éligible aux financements
publics, comme c'est le cas dans d'autres
pays. Un projet de Fonds Froid envisage
de subventionner
des utilisations de ce
type, qui vont procurer des économies
d'énergie importantes sur un confort d'été
qu'il est plus que jamais indispensable de
prévoir... «Avec le géocooling, on fait du
rafraîchissement à des coûts avantageux»,
explique Christian Boissavy, président de
l'AFPG jusqu'en septembre dernier. « C'est
une technologie
très mature qui doit se
déployer maintenant.»
Sur cette opération, les temps de retour seraient
«très
inférieurs à dix ans».
Page 4
2
Zac Batignolles : 140 000 m de bureaux dans Paris
Avec 140 000 m2 de
bureaux auxquels
s'ajoutent les
136 500 m 2 du palais de
Justice et de la direction
régionale de la police
judiciaire,
le nouveau
quartier
Batignolles
Clichy-
deviendra
un
pôle d'affaires
où travailleront
12 700 personnes.
Il apportera
des bureaux
M
• s:;
il: IHSU
neufs dans Paris
intra muros où le marché
est en grande partie
constitué
restructurés
de locaux
dans des
immeubles de type
haussmannien.
Ces bureaux seront issus
d'une conception
exigeante sur le plan
environnemental.
La Zac abritera
également 3 400
logements.
Tous droits de reproduction réservés
PAYS :France
RUBRIQUE :Services
SURFACE :7 %
PERIODICITE :Mensuel
1 octobre 2016 - Edition Haute-Garonne
3M€C 'est le montant de la levée de
fonds annoncée par Connit, start-up
hébergée à l'IoT Valley. Son
3M€C'est le montant de la levée de fonds annoncée par Connit, start-up hébergée à
l'IoT Valley....
C 'est le montant de la levée de
3M€
fonds annoncée par Connit, start-up
hébergée à l'IoT Valley. Son
objectif : vendre ses systèmes de
supervision de réseaux domestiques
(eau, gaz, électricité) à
l'international et développer de
nouveaux produits. Les investisseurs
sont Engie, le groupe Claire et le
fonds Emertec, des spécialistes du
secteur. Les dirigeants Pascal
Corbillon et Erwann Mivielle
prévoient un CA de 2 M€sur le
prochain exercice et plus de 30 M€
d'ici cinq ans. Ils sont aujourd'hui 25
dans l'entreprise. Engie Axima,
Engie Cofely, Endel, Eiffage,
Odeolis, DBT, le Pays de Gex font
partie de leur clintèle. ■
0LElRjPbSZNHAEfm3rUH-pO4YW6xM-ijGeKiu9KfDWJtK2bABPyBhVYYIBxPAz5Z0MTI1
Page 5
Tous droits de reproduction réservés
PAYS :France
PAGE(S) :4
SURFACE :4 %
PERIODICITE :Mensuel
1 octobre 2016 - N°166
POINT
Engie
DE
réfrigération
Page 6
VENTE
Réfrigération
en grande
France,
activité
froid
d'Engie
Axima,
acquiert
AM
Froid,
acteur
francilien
de la
distribution.
Tous droits de reproduction réservés
PAYS :France
PAGE(S) :42,43,44,45,46,47,48,49
SURFACE :722 %
PERIODICITE :Mensuel
1 octobre 2016 - N°119
LEGENDE ; MS.A • CONSEIL M&À,' B'rBR
J : CONSEIL JURIDIQUE,
A : AUDIT FINANCIER,
F : AUDIT
S : AUDIT SOCIAL, AS : AUDIT STRATÉGIQUE, O : DETTE (SENIOR OU GLOBALE], M : MEZZANINE, SL : SECOND LIEN, JD : JURIDIQUE
FISCAL,
DETTE,
VE : VALEUR D'ENTREPRISE, VT : VALEUR DE LA TRANSACTION, FP : FONDS PROPRES,ESG : ENVIRONNEMENT, SOCIAL, GOUVERNANCE
TABLEAU
DES
deals
CHAQUE
EQUITY MAGAZINE
PROPOSE UNE SÉLECTION
DES DEALS ET DES SORTIES
FRANCE ET À L'ÉTRANGER.
FAITES-NOUS
PART DE VOS DEALS PAR E-MAIL
MOIS, PRIVATE
[email protected]
ET RETROUVEZ
I
i?RHolding-Marlybag
48
Acceo
45
Alliance Marine
43
Altares
43
Aqua Lung
NOS ARCHIVES
SUR
WWW.PEMAGAZINE.FR/DEALS
Mega deal dans la
sécurité électronique
OBERTHUR reprend
Morpho à SAFRAN
43
CapVert Finance-Div° Serv. Nexeya 46
:
Fytexia
44
Groupe Pommier
44
Herb's International Service
44
Hild
43
House of HR-Human Capital
45
IPH-Buenaventura Giner
45
Lagarrigue
44
Advent est à la manœuvre dans ce rapprochement. Sa participation
La Maison Bleue
43
Oberthur Technologies va racheter 2,4 Md€ de la filiale de Safran
4G
dédiée à l'identité et à la sécurité.
elif
M
Desserts-Quality Pastries
MediaSchool-Élysées Alternance
47
Micromed
44
OctimeSpec
45
Orolia
43
Polo Motorrad-03T
45
Polypius Transfection
44
RGI-Kapia Solutions
46
Solina-New Ivory
46
Teads-Brainient
46
SECTEUR(S] : SOFTWARE,SERV. FINANCIERS-IMMOB.,
TVHConsulting
45
ÉLECTRONIQUE AUTRES
iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii
OBERTHUR-SAFRAN IDENTITY & SECURITY (MORPHO]
INVESTISSEUR^]
BUILD-UP
:ADVENT
CÉDANT(S] : SAFRAN
VT (M€) : 2 425
CA (M€) : 2 800
technologies
'est LE deal large cap e n France depuis
C
Oberthur,
détenu par Advent
entré en négociations
Safran
dédiée
une valorisation
de 2,425
milliards
de Bpifrance
vant aller jusqu'à
10% du capital.
enchères
face à Gemalto,
et le maintien
Son offre a aussi été préférée
duo Bain-Ardian
prochement
à celles
pourrait
7 800 personnes
la filiale de
Oberthur
pour
L'acquéreur
pou-
a remporté les
en étant
mieux-disant
à Impala, du
s'est déjà illustré
dans le rap-
notamment
aux françaises
être différente,
en mariant
les par-
Nocibé en 2014, avant
pour 2,8 milliards
car Oberthur
une entrée en bourse à Paris avant de renoncer
réalisé un chiffre
d'affaires
haite le rapprocher
6500
de la sécurité
digitale,
il sera actionnaire
deux entités
& Security
personnes),
développe
des documents
sécurité
réparties
publique,
avait
des
d'identi-
biométrie).
Technologies
d'euros. Advent
sou-
(CA 2015 d'1,157 mil-
également
actif
dans le domaine
afin de créer un groupe basé en France
majoritaire.
atteindra
Le chiffre
2,8 milliards
Le
dans pius de 50 pays. Il a
2015 d'1,6 milliard
d'Oberthur
liard d'euros,
Identity
1600
d'affaires
d'euros.
dont
consolidé des
Le deal devrait
closé début 2017. •
de KKR associé
de céder le tout en 2015 à Charterhouse
Ici, la sortie
des transactions,
groupe emploie
de la R&D en France.
et de CVC. Advent
Douglas
té, sécurisation
est
:
(gestion
de 2016.
(ex-Morpho)
d'euros.
d'authentification
2011,
pour une participation
notamment
de grandes entreprises,
allemandes
depuis
pour reprendre
et la sécurité
sera accompagné
sur le prix, l'emploi
fumeries
exclusives
à l'identité
le début
International
INFORMATIQUE-HARDWARE,
CA CIBLE (M€]
Safran
SPIN-OFF
ETBUILD-UP.
Page 7
EN
À :
être
L.
P.
Advent : Cédric Château.
CONSEILSINVESTISSEURS
: JD : Latham& Watkins [M. Houdayer.M.Nurmohamed.
F.Colson]; A : PwC(D.Willems. M.Naquet-Radiguet,H. Chraibi,G. Rosso.C. Krebs,
d'euros.
C.Guezo.M. Lallement, H. Farouz-delGiudice.M. Auzias]; J : ReinhartMarville Torre
envisagé
(Oberthur: P.de Guyenro,R.Desmonts.C. McHughl; Paul Hastings(mngt : 0. Deren.
en novembre 2015.
P.de Moidrey,A. deWaal) ; S : AyacheSalama(J. Coret.C.André-Hesse).
Tous droits de reproduction réservés
PAYS :France
PAGE(S) :42,43,44,45,46,47,48,49
SURFACE :722 %
PERIODICITE :Mensuel
1 octobre 2016 - N°119
OROLIA
[FRANCE]
INVESTISSEUR®
[ES
: EORAZEO PME, FONDATEURS, MANAGERS
CÉDANTES] : ACTIONNAIRE(S)
SECTEURfS]
:
ÉLECTR0NIQ0E
VT (M€) : NC
AQUA
LUNG
fTïïîl
(FRANOE)
VE [M€] : 100
CA [MC] : 100
LE SPÉCIALISTE
111i 111111111111111111111111111111111
f 11M
HISTORIQOE(S)
AOTRES
DES APPLICATIONS
GPS OROLIA est sorti de la cote du marché Alternext
à Paris, le 22 septembre 2016. L'opération a été initiée par Financière Orolia, dont Eurazeo PME
détient la majorité du capital aux côtés des fondateurs et du management. À l'issue de l'offre
publique de retrait, au prix de 20 6 par action (comme en février). Financière Orolia détient plus
INVESTISSEUR[S)
de 96,5% du capital d'Orolia. Pour rappel, Eurazeo PME avait signé un accord en vue de prendre
: MONTAGU
le contrôle d'Orolia en février 2016, qui valorisait
CÉDANTÏS]
: AIR LIQUIDE
100 M6. La société d'investissement
le spécialiste
envisageait d'investir
des applications
GPS environ
43 M€ dans la transaction,
pour dé-
SECTEUR(S) : ÉQUIP. INDUSTRIELS, ÉQUIP. PERSONNE
tenir 50,1 % de la Financière Orolia, 40 % revenant au fondateur et 9,9 % au management.
VT [M€] : NC
en 2006 et basée à Sophia Antipolis, Orolia s'était introduite en bourse en 2007. Elle emploie
près de 400 personnes et réalise un CA de 100 M€, dont 80% à l'étranger.
CA (M€) : 198
Créée
MONTAGU ESTENTRÉ EN NÉGOCIATIONS EXCLUSIVES AVEC AIR LIQUIDE pour lui reprendre
sa division plongée Aqua Lung. Fondé il y a 70 ans par le commandant
(ingénieur chez Air Liquide) sous le nom de La Spirotechnique,
Cousteau et Emile Gagnan
le groupe conçoit et produit du
matériel de plongée sous-marine B2B et B2C. Il s'est également diversifié dans les équipements
de plongée libre, le fitness aquatique et les maillots de bain de compétition.
Présent dans plus
lllllllllllllllllllllllllllllIMMIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIllllllllllllllllllllllllllllllilllllllllllllllllllllll
HILD
IWÎTIE
[FRANCE]
de 90 pays, il a réalisé un CA 2015 de 198 ME, contre 184 M€ en 2014. Avec ses 1100 collaborateurs, l'activité plongée était devenue non core chez Air Liquide.
INVESTISSEUR®
: CHEQUERS CAPITAL
CÉDANTES] : ABÉNEX CAPITAL
SECTEUR(S) : ÉQUIPEMENTS INDUSTRIELS
LA MAISON
INVESTISSEUR®
ETïïffl
(FRANCE)
BLEUE
VE[M€]:
VT (Me] : NC
CA [M€] : 100
75-200
ABÉNEX CÈDE SES PARTS DANS HILD À CHEQUERS CAPITAL. Le spécialiste de la distribu-
: FONDATEUR (60%], TOWERBROOK, BPIFRANCE
tion et de la fabrication
CÉDANT(S) : ACTIVA CAPITAL, EPF PARTNERS
de conduits de cheminée et de gouttières
métalliques
avait été racheté
par la société de gestion en 2011 à la famille Hild dans le cadre d'un MBI. Avec cette opération,
SECTEUR(S) : SERVICES AOTRES
Abénex Capital réalise un multiple de sortie supérieur à 2,5x. L'entreprise, qui a réalisé un CA
VT [M€] : NC
de 100 M€ en 2015, est valorisée entre 75 et 200 M€. Pour financer cette opération,
CA [M€] : 125
senior a été souscrite auprès de la banque LCL. Suite à ce nouvel actionnariat,
LA MAISON
et Antonia
BLEOE, GROOPE DE CRÈCHES PRIVÉES FONDÉ EN 2004 par Sylvain Forestier
Ryckbosch, accueille Towerbrook et Bpifrance à son capital.
Ces investisseurs
placent Activa et EPF Partners, entrés au capital en 2013 sans être majoritaires.
ment porte sa participation
à 60 % du capital.
Bpifrance avait participé
une dette
l'entreprise
haite développer de nouveaux points de vente et réaliser des build-up. Implantée
sou-
à Jebsheim
rem-
(68), elle emploie 350 salariés et dispose de trois sites industriels et 23 agences régionales de
Le manage-
distribution aux professionnels. ABÉNEX : Patrice Verrier, Emmanuel Herbinet, François Even.
CHEQUERS : Bertrand Rabiller, Xavier Poitevineau, Marie-Céline Etcheber.
au renforcement
des
fonds propres de la société en 2013, et était déjà présent en obligataire - héritage de CDC Entreprises - avec une mise de 5 M£ en 2011. La reconfiguration
peu rapidement au regard du cycle d'investissement
à l'initiative
de l'actionnariat,
arrivant un
habituel en capital investissement,
serait
du dirigeant, Sylvain Forestier. La Maison Bleue, numéro trois sur son marché en
France, a réalisé un CA de l'ordre d'une centaine de millions d'euros en 2015, et table sur 125 M€
en 2016, contre seulement 40 M€ en 2012. Cette croissance provient notamment du rachat de
sa concurrente toulousaine
La Part de Rêve en 2015, après celui de Baby and Co en 2013. Le
groupe de 180 crèches et 2300 collaborateurs
entend poursuivre sa consolidation
CONSEILSINVESTISSEURS: J : WeilGotshal& Manges(F.Cazals,F Met,
C. Porgès); A : EY(L. Majubert.
G. deMontmarin); AS : Advancy(P. Pudduy,F. Chapuis]; D : LCL(D.Weinand.V, Darchy]: JD : Simmons&
Simmons(C.Millar. H.LeGarsmeur.C. Larmet).CONSEILSCÉDANTS:M&A : Natixis Partners(B. Picchiot
tino, E.Thebault.S. Laforet) ; J : MayerBrown (0.Aubouin.M.Bruère],McDermott,Will & Emery(G.Andrieux];
A : Eight Advisory(C.Berling,J.-S. Rabus.M. Margier-Aubert]; AS : LEK (A.Sergent, B. Banon-Boileau.
S. CLaquin]: ESG: ERM(J. Famy).
du secteur.
CONSEILSINVESTISSEURS: J : AyacheSalama (0. Tordjman.A. Levy,N. Lastennet. L. Erlandsson).DLA
Piper(X. Norlain, J. Etkael).August& Debouzy(Mngt : M. Danis.J. Aucomte, P.-A.Degrotard,L. Favier,
E.Vrillon-Darcy, M. Legourd.0. Moriceau,P. Lorentz,P.Radovitch),Weil Gotshal& Manges(D. Malka); A :
KPMG(V. Delmasl. CONSEILSCÉDANTS: M&A : LazardIC. Andrez).
IIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIMIIMIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIMIIMIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIMIMIIII
ALLIANCE
ALTARES
MARINE
INVESTISSEOR(S)
INVESTISSEUR®
CÉDANT®
: ARDIAN, MANAGEMENT
HISTORIQOE[S]
SECTEURfS] : DISTRIBUTION-RETAIL
VT
SECTEUR(S) : SERVICES AUTRES, INTERNET
CA (M€) : >60
VE (M€) : 150-200
[M€] : NC
CA
(M€) : 100
EBITDA (M€) : 15
WEINBERG ENTRE AU CAPITAL
ALTARES, ENTREPRISE SPÉCIALISTE
DES BASES DE DONNÉES, change d'actionnaire, valorisant la société entre 150 et 200 M€. Ardian, qui était entré au capital en 2008 de façon
majoritaire
(60 %), revend l'intégralité
président du groupe qui détenait
gement, qui détenait
de ses parts à Naxicap Partners. Gérard Jeulin, ancien
encore 30 % des parts, sort également
10%, voit sa part augmenter
résisté face à la crise financière
du capital.
après avoir réinvesti.
Le mana-
L'entreprise
a bien
de 2008, mais n'a pas réussi à créer de la valeur une fois
l'économie rétablie. Ardian a donc changé le management en 2013 et axé avec lui la stratégie du groupe sur la digitalisation de son offre. L'Ebitda de l'entreprise a ainsi doublé entre
2013 et 2016, passant de 7,5 à 15 millions d'euros. L'entreprise, qui dégage un CA supérieur à
60 M€, a réalisé également une acquisition
Dun & Bradstreet
au Maghreb. Implantée
ARDIAN : François Jerphagnon,
ES
: WEINBERG CAPITAL PARTNERS
CÉDANTES] : ACTIONNAIRE®
: NAXICAP PARTNERS, MANAGEMENT
VT(M€]:NC
[FRANCE)
1ÏÏTE
[FRANCE]
au début de l'année 2016 avec le rachat de la licence
à Nanterre (92), la société
Marie Arnaud-Battandier,
Arthur
emploie 300 salariés.
De Salins. NAXICAP PART-
NERS : Éric Aveillan, Laurent Sallé, Aurélien Dorkel, Clémence Rousselet.
D'ALLIANCE
pièces détachées pour le nautisme.
lon l'Autorité
de la concurrence,
un buyout majoritaire.
qui a autorisé
l'opération
a déjà réalisé cing opérations
dans Alliance Automotive,
Berthelot,
B2B d'équipements
externe
Kent, Plastimo,
et
est exclusive, se-
le 24 août 2016, ce qui suggère donc
par Goldman Sachs.
dans la distribution
B2B, notamment
cédé à Backstone en 2014. Alliance Marine, créé en 1999, s'est déet compte à présent sept sociétés
Reya, Seimi et Vidal Diffusion
: Accastillage
Diffusion,
Marine. Plastimo n'est pas inconnu
des fonds, il a vécu trois LBO dans les années 1990-2000. Sous le nom de Navimo, il a été racheté par DukeStreet en 2004 à Bridgepoint. Le groupe a fait l'objet de plusieurs restructurings dont un en 2012, gui a vu le fonds devenir minoritaire
pital, les 40% restants revenant au dirigeant.
et BNP Paribas prendre 20 % du ca-
En 2012, le tribunal de commerce met ses actifs
en vente : Alliance Marine a repris le site de Lorient (56) de Plastimo, et Kent celui de SaintHerblain (44). Aujourd'hui,
Alliance
Marine, dirigé par Jean-Paul Roche, réalise un CA de près
de 100 M€ et emploie plus de 350 collaborateurs.
TOUTLE DÉTAILDESCONSEILSSUR WWW.PEMAGAZINE/DEALS
distributeur
Le deal est financé par une unitranche apportée
Pour mémoire, Weinberg
veloppé par croissance
MARINE,
La prise de contrôle par l'investisseur
WEINBERG CP : Philippe Klokanas,
Baptiste
Fournier, Anthony Guillen.
TOUTLE DÉTAILDESCONSEILSSUR WWW.PEMAGAZINE/DEALS
Page 8
Tous droits de reproduction réservés
PAYS :France
PAGE(S) :42,43,44,45,46,47,48,49
SURFACE :722 %
PERIODICITE :Mensuel
1 octobre 2016 - N°119
HERB'S
INTERNATIONAL
INVESTISSEUR®
LAGARRIGUE
ITTi71
[FRANCE]
SERVICE
EŒ
(FRANCE)
: ARCHIMED, MANAGEMENT
CÉDANTES] : FONDATEUR
SECTEUR(S) : SANTÉ
INVESTISSEUR®
VT [M€] : NC
: ARDIAN, MANAGER(S), IXO PRIVATE EQUITY
CÉDANT(S) : AZULIS CAPITAL, GALIA GESTION, BNP PARIBAS DÉV., ACTOMEZZ
CA [M€] : <30
VE [M€]
ARCHIMED, SOCIÉTÉ DE GESTION SPÉCIALISÉE
SECTEUR(S] : MEDICAL DEVICE, SANTÉ
taire la société française Herb's International
VE (M€) : 60-90
dicinales et aromatiques.
CA CMC] : >50
cède sa participation
majoritaire
DE PROTHÈSES ET ORTHÈSES LAGARRIGUE : Azulis
acquise en 2011 à Ardian Expansion, valorisant
entre 60 et 90 M6. Le management,
emmené par Alain Montean (président) et Jean-Pierre
(DG), en profite pour se reluer. Les minoritaires
sortent,
mais IXO, actionnaire
une dette senior apportée
historique,
Galia Gestion et BNP Paribas
conserve une participation.
par les banques régionales historiques
prise conçoit et fabrique sur mesure du grand appareillage
ou définitif
Mahé
Développement
Le deal est financé par
du groupe ainsi que par une
mezzanine fournie par CM-CIC Private Debt. Fondée en 1976 et installée
handicap temporaire
l'entreprise
orthopédique
à Toulouse, l'entrepour le traitement
une part minoritaire.
DANS LA SANTÉ, reprend de façon majori-
Service, qui importe et distribue
des plantes mé-
Le fondateur dirigeant, qui détenait 100 % du capital, a laissé sa place
en juin 2016 à un dirigeant extérieur,
NOUVEAU LBO POUR LE FABRICANT
: <50
Il travaillait
Maxime Angelucci, qui investit au tour de table et détient
depuis onze ans chez Naturex, société cotée spécialisée
naturels d'origine végétale
dans
la fabrication
d'ingrédients
et détenue à 15,4% par la société d'in-
vestissement
Caravelle. L'entreprise, qui emploie une dizaine de salariés, réalise un CA inférieur
à 30 M6 et demeure valorisée moins de 50 M6. Créée en 1999 et implantée à Lozanne (69), elle
est présente dans plus de 60 pays et souhaite poursuivre son développement
international
cipalement en Europe. ARCHIMED : Benoît Varichon, Clotilde Schnepp, Matthieu
prin-
Marienbach,
Vincent Guillaumot, Denis Ribon.
du
(corsets, orthèses crâniennes, sièges moulés, etc.), ainsi qu'un
logiciel maison de conception sur mesure. Présente surtout dans la moitié sud de la France, elle
CONSEILSINVESTISSEURS: A : Mazars(F. Maurel); J : Ginestié [P.Mudet, F Kerebel); F : Neptune P.-P
Chaux,S. Boeglin); AS : Alcimed (C.Duriez,T. Pascal).
distribue ses produits à travers 33 agences et emploie plus de 500 personnes, contre 17 agences
et 200 personnes en 2010. Son CA devrait dépasser 50 M€ en 2016 alors qu'il était de 21 M€
en 2010. Son nouvel actionnaire
secteur encore fragmenté
compte accompagner
Lagarrigue
dans la consolidation
en France. ARDIAN : Marie Arnaud-Battandier,
d'un
Maxime Séquier, Ar-
thur de Salins, Romain Gautron. IXO PE : Bruno de Cambiaire, Nicolas Olives. AZULIS : Christine Mariette,
Caroline Chemel. BNP PARIBAS DÉV. : Patrice Vandenbossche.
Joubert, Claudia Daugan. ACTOMEZZ : Arnaud Faure, Christine
GALIA : Christian
Martinovic.
TOUTLEDÉTAILDES CONSEILSSUR WWW.PEMAGAZINE/DEALS
GROUPE
POMMIER
UTiïffi
(FRANCE]
POLYPLUSTRANSFECTION
INVESTISSEUR(S)
CÉDANT(S] : OMNES CAPITAL
INVESTISSEUR®
SECTEUR(S] : DISTRIBUTION-RETAIL
CÉDANTES] : CIC VIZILLE
VT (M€) : NC
CA [M€]
OMNES CAPITAL
(FRANCE)
^
: MANAGEMENT, BPIFRANCE, NCI GESTION, BNP PARIBAS DÉV.
: 70
TRI:
CÈDE SA PARTICIPATION
DANS LE GROUPE POMMIER, distributeur
d'ac-
CAPITAL INNOVATION, CIC FINANCE, AIRFI,
SUDINN0VA
SANTÉ
SECTEUR(S):
15%
: ARCHIMED, MANAGEMENT
VT (M€) : NC
CA [M€] : <30
VE [M€] : <50
cessoires et équipements pour les véhicules industriels, lors d'un MBO conduit par le management emmené par Jean-Patrick Sauvy, épaulé par Bpifrance, NCI et BNP Paribas Dévelop-
LA BIOTECH POLYPLUS TRANSFECTION, QUI DÉVELOPPE ET VEND des solutions innovantes
pour le transfert de matériel génétique dans les cellules humaines, réalise un premier LBO finan-
pement. Omnes Capital est entré au capital du groupe en 2007, et cette
cé uniquement en fonds propres. Elle est rachetée par ArchiMed,
sortie lui permet de
liquider son fonds midcap CACI 2 de 2005 avec un TRI de 15%. Basé à Saint-Ouen-l'Aumône
tés du management.
(95) et créé en 1945, le Groupe Pommier s'est développé par build-up successifs. Il compte au-
investisseurs,
jourd'hui
CIC Finance, déjà présents au capital.
12000 clients, 7000 références
produits et emploie 300 personnes. En 2015, il a réa-
lisé un CA de 70 M€, dont 50% à l'export. OMNES CAPITAL : Eric Rey.
qui devient majoritaire
aux cô-
En janvier 2011, la société avait déjà levé 2,5 M6 auprès de deux nouveaux
l'Arifi (1 M6) et Sudinnova (500 K6), ainsi que de CIC Vizille Capital Innovation et
L'entreprise emploie plus de 40 salariés, réalise moins de
30 M£ de CA est valorisée moins de 50 M£. Fondée en 2001 par le professeur
Jean-Paul Behr et
implantée à lllkirch (67), elle est présente aux États-Unis, à New York, et en Asie, à Hong Kong.
CONSEILSINVESTISSEURS: M&A : Financière Pontliieii (A. Azan]; J : Scotto & Associés (mngt :
Suite à cette opération,
N. Ménard-Durand,T. Parodi deSchouen).CONSEILSCÉDANTS: M&A : Goetzpartners(G.Piette. J. Pascal.
à l'étranger.
elle souhaite croître par acquisitions
et continuer
son développement
ARCHIMED : Denis Ribon, Loïc Kubitza, Ludovic Alonzi.
J. Delahaye]; J : Paul Hastings (0. Deren,C.Dupont); A : Oderis[J. Passerai A. Vion).
CONSEILSINVESTISSEURS: AS : Cepton(J. Reboullet,Y.Gaston-Mathé] ; J : Dénions [A.-L. Marcerou.
A. Carlevsn]; A : Mazars (F.Maurel, C. Prot),Squareness(F. Meunier,J. Fortin) ; F : Neptune [J.-P. Chaux,
Il 1111111M
111MIM i IM11M11111MI
MM! 11111M111
i IM11II 1111111M11M
MII IMI II II M11MI i 1111M111111
M111111
MICROMED
(ITALIE]
INVESTISSEUR®
: ARCHIMED
CÉDANTES] : MANAGEMENT, FONDATEURS
SECTEUR(S):
S. Boeglin).CONSEILSCÉDANTS: A : Invest CorporateFinance(M. O'Neill. M. Bazin).
llïïil
FYTEXIA
[FRANCE]
HE
SANTÉ
VT (M€) : NC
CA (M€) : < 30
VE(M€]:<50
INVESTISSEUR®
: ARCHIMED, SOFILARO, S0RIDEC, MANAGEMENT
CÉDANT(S) : MANAGEMENT, SOFILARO, SORIDEC
LE FABRICANT ET COMMERÇANT ITALIEN D'APPAREILS DE NEURODIAGNOSTIC
Micromed vient d'être racheté par le fonds spécialiste de la santé ArchiMed. Ce LBO, financé uni-
SECTEUR®:
quement en fonds propres, permet au GP de devenir majoritaire aux côtés du management,
VT [M€] : NC
participe
au tour de table. Les deux familles
italiennes fondatrices
capital mais se sont retirées du management opérationnel.
férieure à 50 M€. Créée en 1982 et implantée à Mogliano
un CA inférieur à 30 M6, et est présente
nouvel investissement,
par croissance
dans 40 pays dont la Chine et les États-Unis. Avec ce
ambulatoires,
interne et par acquisitions.
détecteurs
à l'international
de crise d'épilepsie,
et élargir sa
électrodes...)
ARCHIMED : Denis Ribon, Vincent Guillaumot,
toph Bôhmer, Luca di Santo, Theodor Wuppermann,
Clotilde Schnepp, Matthieu
SANTÉ
CA [M€] : <30
VE [M€] : <50
restent au
La valorisation de Micromed est inVeneto en Italie, la société dégage
elle compte accroître son développement
gamme de produits (amplificateurs
de l'entreprise
qui
Chris-
Marienbach.
LE CONCEPTEUR ET FABRICANT DE COMPLÉMENTS ALIMENTAIRES
par Archimed qui détient une part majoritaire
gement, qui se partageaient
auparavant
cé par de la dette opérationnelle,
FYTEXIA
est racheté
du capital. Les fonds Sofilaro, Soridec et le mana-
le capital, deviennent
minoritaires.
sans effet de levier. L'entreprise
Ce LBO est finan-
est ainsi valorisée moins de
50 M€. Fondée en 2003 et située à Vendres (34), elle a ouvert un bureau à New York en 2013
et un en Malaisie au début de l'année 2016. Avec ce nouvel investissement,
ploie 11 salariés, prévoit de réaliser des opérations
la société, qui em-
de build-up afin d'élargir sa gamme de pro-
duits. Elle souhaite également ouvrir de nouveaux bureaux à l'étranger. Archimed : Robin FilmerCONSEILSINVESTISSEURS: AS : Cepton|J. Reboullet,Y.Gaston-Mathé) ; A : Mazars Italy (0. Rombaut); J :
Wilson, Benoît Varichon, Theodor Wuppermann.
•entons (A.-L Marcerou,C. Bayle,S. Speroni,P.-F.Faggiano); F : Neptune IJ-P. Chaux,S. BoegLîn].
CONSEILSINVESTISSEURS: AS : LEK[S. Hovsepian,F. Dessertine, A.Sergent); A : Mazars[F. Maurel.
X. Klein); J : Orsay(S, Friggeri. S. Madelin, C.Guinnet-Maalic, A. Bonnard).
Page 9
Tous droits de reproduction réservés
PAYS :France
PAGE(S) :42,43,44,45,46,47,48,49
SURFACE :722 %
PERIODICITE :Mensuel
1 octobre 2016 - N°119
IPH-BUENAVENTURA
INVESTISSEUR®
GINER
[FRANCE-ESPAGNE]
BUILD-UP
: PAI PARTNERS
CÉDANTES] : ACTIONNAIRE(S)
HISTORIQUEES]
SECTEURfS] : ÉQUIP. INDUSTRIELS, SERVICES IND.
CA [M€] : 1120
VT [MC] : NC
LE SPÉCIALISTE
ACCEO
[FRANCE]
INVESTISSEUR®
DE F00RNIT0RES
INDUSTRIELLES
IPH, dont PAI
Partners est l'actionnaire de référence, entre sur le marché espagnol avec l'acquisition
: GIMV [60%], FONDATEUR, MANAGERS
de produits tels que des roulements, des pneumatiques,
lubrifiants,
: CONSTRUCTION-BTP, SERVICES IND.
VT [M€] : NC
des transmissions de puissance, des
ainsi que différents services pour la maintenance industrielle. PAI Partners avait re-
pris le français IPH à InvestCorp (holding d'investissement originaire de Bahreïn) en 2013 pour
une valorisation estimée à 500 M£. Fondé en 1987 à Lyon, IPH compte 4000 collaborateurs et
affiche un CA 2015 d'1,12 Md£ avec plus de 250 points de vente dans toute l'Europe.
CA [M€] : 18,4
GIMV PREND UNE PARTICIPATION
de Buena-
ventura Giner. Créée en 1939 à Barcelone, cette société familiale réalise un CA annuel d'environ
30 M€ et emploie plus de 135 personnes. Elle sert près de 4500 clients avec une large gamme
CÉDANTES] : EKKIO CAPITAL (40%), FONDATEUR, MANAGERS
SECTEUR®
DE LA DISTRIBUTION
CA CIBLE [M€] : 30
D'ENVIRON 60% DANS ACCEO, en acquérant les parts
d'Ekkio Capital (40 %) qui sort et en apportant une liquidité partielle au fondateur et aux cadres
CONSEILSINVESTISSEUR(S): A: PwCEspagne; J: WatsonFarley& Williams Spain.CONSEILS
dirigeants. L'opération est financée par une dette d'acquisition apportée par BNP Paribas, Caisse
d'Épargne et SMC (Société marseillaise de crédit) pour un effet de levier de l'ordre de 2x l'Ebit-
CÉDANTES): J : Toda& Nel-LoAbogados; M&A : Lincoln International
da. Ekkio (ex-Acto Capital) était entré en 2011, aux côtés du fondateur et des cadres (environ
60%), lors d'une opération qui valorisait la société près de 20 M£. Acceo, spécialisé dans le
contrôle réglementaire des bâtiments (ascenseurs, accessibilité, efficacité énergétique), souhaite doubler de taille d'ici cinq ans, en poursuivant son expansion géographigue (France, Belgigue, Espagne) et en lançant de nouveaux services. Fondé en 2003 près de Marseille, Acceo
r
L
a vu son CA passer de 10 ME en 2011 à 18,4 M£ en 2015. Le groupe compte 190 salariés et ex-
H0USE
0F
HR-HUMAN
lllllllllllllllllllllllillllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllMlllllllllllllllllItlIIIIIIIIIIIIIIIII
INVESTISSEUR®
OCTIME-SPEC
CÉDANT®
SECTEUR®
INVESTISSEURES]
CÉDANT®
Itffîu
I M 11 II 1111 II L11
(FRANCE)
: EDRIP 40%], CAPZANINE, DIRIGEANT, DÉV. & PARTENARIAT
i
m*
ploite un réseau commercial de 17 agences en France, en Belgique et en Espagne.
TOUTLE DÉTAILDESCONSEILSSUR WWW.PEMAGAZINE/DEALS
-5
J- .
CAPITAL
?
I I I I I I II II I I II I I I I I I I II II I I I II II II II II II II II MI II I ITT
[ B ELGIQUE]
BUILD-UP
: NAXICAP PARTNERS
: ACTIONNAIRE®
HISTORIQUE®
: SERVICES AUTRES
VT [M€] : NC
CA [M€] : 820
CA CIBLE [M€] : 70
: DÉVELOPPEMENT S, PARTENARIAT
LE GROUPE BELGE DE RECRUTEMENT SPECIALISE ET DE CONSEIL EN INGENIERIE
SECTEURfS] : SOFTWARE
VT (M€) : NC
0F HR, détenu à plus de 70 % par Naxicap, acquiert son compatriote
CA [M€] : 16
un montant qui n'a pas été dévoilé. Créé en 2000, Human Capital a réalisé 70 M£ de CA en 2015
L'ÉDITEUR DE PROGICIELS OCTIME-SPEC VOIT L'ARRIVÉE D'EDMOND DE ROTSCHILD IP
(environ 40 %) à son capital, via son fonds Cabestan Capital 2, aux côtés de Guillaume Berbinau
(président d'Octime), qui renforce sa position d'actionnaire
loppement & Partenariat,
H0USE
Human Capital Group pour
majoritaire.
Parallèlement,
Déve-
qui s'était emparé de près de 40% d'Octime lors d'un LBO en 2012,
réinvestit en petit minoritaire. Capzanine combine un investissement minoritaire en capital et la
mise en place d'une mezzanine. Lefinancement est complété par une dette senior (tranches A et
B) apportée par LCL (lead), Société Générale et CIC. L'effet de levier est inférieur à 3x l'Ebitda.
en proposant son expertise dans le cadre de projets d'ingénierie et de contrôle technique dans
l'industrie, la construction, le secteur IT et les télécoms. House of HR affiche un CA pro forma
de 820 M£ en 2015, dont près du quart provient de l'ingénierie,
et compte environ 1 500 colla-
borateurs directs. Le groupe explique avoir doublé son CA en deux ans, grâce à une stratégie
de croissance externe (cinq marques acquises depuis 2015) et de croissance interne. Deux nouvelles acquisitions pourraient intervenir d'ici la fin de l'année, dont une qualifiée de structurante.
Octime entend élargir son offre de produits et poursuivre son internationalisation.
Aucune acquisition n'est prévue d'ici fin 2016. Créé en 1998, Octime-Specest unéditeur de progiciels dans
le domaine de planification et de la gestion des temps de travail. Il compte près de 6 000 clients
actifs et a réalisé un CA de 16 M£ en 2015, contre 6,3 M£ en 2011. EDRIP : David Robin, Romain
Ohayon, Sabrina Bazire. CAPZANINE : Christophe Karvelis, Emmanuel Fournial. DÉVELOPPEMENT & PARTENARIAT : Grégory Beurrier.
TOUTLEDÉTAILDESCONSEILSSUR WWW.PEMAGAZINE/DEALS
Kl
POLO
TVH
CONSULTING
[FRANCE]
INVESTISSEUR®
CÉDANT®
INVESTISSEURES]
CÉDANT®
VT(M€):NC
: PRAGMA CAPITAL
^cSSssss^tiSi^M
MOTORRAD
-
D3T
iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiimiiiiiiiiiiiiii
[ALLEMAGNE-FRANCE]
BUILD-UP
: EQUIST0NE
: APICAP, ATLAS VENTURE, ACTIONNAIREES] HISTORIQUEES]
CA (M€) : >170
CA CIBLE [M€] : 38,3
: MANAGEMENT
SECTEUR®:
EQUISTONE A ANNONCÉ L'ACQOISITION D'UNE PARTICIPATION MAJORITAIRE au capital
de D3T Distribution, e-shop de vêtements et accessoires de moto. L'opération permet la sortie
SOFTWARE
VT [M€] : NC
CA[M€]:NC
PRAGMA CAPITAL RÉALISE UN MB0 MAJORITAIRE
A0PRÉS DETVH CONSULTING, spécia-
d'Apicap après neuf ans d'actionnariat, et d'Atlas Venture après huit ans. L'entreprise intégrera
la plateforme montée autour du réseau de distribution allemand Polo Motorrad and Sportswear
GmbH, acquis en février 2015 (CA de 114 M £ à l'épogue), qui recouvre aussi le britannique Sports-
lisé dans le conseil, la mise en œuvre et le support de solutions ERP.À cette occasion, Ahmed
bikeshop repris en octobre 2015 (CA de 20 M£). Les trois entreprises conservent
Mahcer et Eric Boisneault sont respectivement nommés président du directoire et directeur général. Le fondateur de l'entreprise, Guy Tubiana, participe au tour de table et intègre le conseil
indépendante, et le dirigeant et cofondateur de D3T,Thomas Thumerelle, restera en poste. D3T,
de surveillance et le comité stratégique.
Cette opération est financée par une mezzanine arran-
gée par Trocadéro Capital et une dette bancaire souscrite auprès de Société Générale, BPVF et
LCL. Suite à ce MBO, l'entreprise souhaite développer sa croissance externe et cible déjà des
build-up en France et à l'étranger. Depuis sa création en 2003, TVH connaît une croissance organique de 35% par an. Ses clients sont des sociétés issues des secteurs des sciences de la
vie, de l'agroalimentaire
et de la distribution,
comme par exemple Pierre Fabre, Fleury Michon
une gestion
fondé en 2004 près de Lille (59), propose via ses sites commerciaux Motoblouz et Access-Moto
des équipements de motard et des pièces détachées. L'entreprise a réalisé un CA 2015-2016 de
38,3 M£, en croissance de 30 % sur un an. Motoblouz revendique une part de marché en ligne
de 50 % en France grâce à une base de 800000 clients. Le distributeur est également présent
sur les marchés espagnol, italien, britannique et allemand. L'investisseur espère des synergies
pour soutenir l'expansion internationale
Alexis Milkovic, Katja Muhlhauser.
de ses participations.
EQUISTONE : Dirk Schekerla,
ou Saint Maclou. PRAGMA CAPITAL : Arnaud Leclercq, Benjamin Zowczak.
CONSEILSINVESTISSEURS
:J : Latham& Watkins,Ashurst,GoodwinProcter,P+P: A : Oeloitte.PwC; F : Arsene
TOUTLE DÉTAILDESCONSEILSSUR WWW.PEMAGAZINE/DEALS
Page 10
Taxand.CONSEILSCÉDANTS: M&A : Rothschild& Cie; J : PinotdeViLLechenon
& Associés,MayerBrown.
Tous droits de reproduction réservés
PAYS :France
PAGE(S) :42,43,44,45,46,47,48,49
SURFACE :722 %
PERIODICITE :Mensuel
1 octobre 2016 - N°119
SOLINA-NEW
IVORY
INVESTISSEUR®
(FRANCE-ROYAUME-UNI]
DIMINUA
: ARDIAN, MANAGERS
CÉDANTtS] : ZUBRANCE
SECTEUR :AGROALIMENTAIRE
VT (M€) : NC
CA CIBLE (M€): 23
CA 2015 [M€] : 315
LE FRANÇAIS SOLINA, DONT ARDIAN EST L'ACTIONNAIRE
MAJORITAIRE,
annonce l'ac-
quisition du fabricant britannique de sauces culinaires New Ivory, auprès du groupe Zubrance,
détenu majoritairement par son CEO, Rob Whitehead. Lemontant de l'opération n'a pas été dévoilé. On sait en revanche que l'opération a été financée par une ligne d'acquisition souscrite
lors du LBO de 2015. Solina se dit en recherche active d'autres opportunités en Allemagne et au
TEADS
-
BRAINIENT
INVESTISSEUR®
(FRANCE-ROYAUME-UNI)
BUILD-U
: PARTECH VENTURES, ELAÏA PARTNERS,GIMV, LIGHTSPEED VP,
GEMINI ISRAËL VENTURES,C0VENT PARTNERS,S0L0RUN, TF1
Royaume-Uni, mais aussi dans d'autres pays européens ainsi qu'aux États-Unis. Le spécialiste
des ingrédients alimentaires souhaite doubler son CA d'ici cinq ans. Basé à Elland, en Angleterre,
New Ivory compte environ 180 employés et réalise un CA de plus de 20 M£ (23 M6) au RoyaumeUni. Créé en 1988 à Bréal-sous-Montfort
(35) sous le nom de Saveur, Solina compte aujourd'hui
CÉDANT®
: SEEDCAMP, CREDO, ATLAS VENTURE, ARTS ALLIANCE, 500
: INTERNET, COM°-MÉDIAS
SECTEUR®
CA 2015 (M€] : 130
VT (MC) : NC
1000 employés et dispose de 11sites de production. Le groupe a réalisé un CA 2015 de 315 M6.
TEADS VIENT DEFAIRE L'ACQUISITION
CONSEILSINVESTISSEURS
: A : OghmaPartners.EY: J : Eversheds.F : EY.CONSEILSCEDANTS: J :
WalkerMorris: A : GrantThornton.
DE LA START-UP BRITANNIQUE BRAINIENT
spé-
cialisée dans l'optimisation des publicités entemps réel. Ces technologies visent à personnaliser les publicités vidéo avec le profil de l'utilisateur, via le traitement d'un ensemble de données
telles que la localisation géographique,
la météo, l'heure de la journée ou le type d'écran. Brai-
ment intégrera Teads en tant que branche indépendante sous le nom de Teads Studio, et sera
relocalisée à New York. Pour rappel, Teads avait levé 43 ME de dette en août 2016 auprès d'un
syndicat de banques incluant BNPP,Bank of China, HSBC, Banque Palatine et BPI, afin de réaliser
des acquisitions et poursuivre son développement sur le marché asiatique. Créé en 2011 à Montpellier, Teads compte plus de 450 employés et a réalisé un CAde 130 ME en 2015, en croissance
organique de 70 % par rapport à 2014, assorti d'un Ebitda positif sur les quatre dernières années.
MADEMOISELLE
DESSERTS
DESSERTSJ-QUALITY
(EX-EUROPÉENNE DES
PASTRIES
(FRANCE-PAYS-BAS)
BUILD-U
RGI
INVESTISSEUR®
CÉDANT®
HISTORIQUE®
KAPIA
INVESTISSEUR®
SOLUTIONS
111111111111
(ITALIE-FRANCE)
11M111 II I M 11 M M 111
BUILD-U
S
CA (M€) : 175
: ARDIAN
CÉDANT® : MANAGEMENT, TURENNE CAPITAL [10%]
: AGROALIMENTAIRE
VT [M€] : NC
-
: EQUISTONE PARTNERS
: ACTIONNAIRE®
SECTEUR®
111111111111111111111
IIIIIIIIIIIIIIIIII
CA CIBLE [M€) : 15
SECTEUR®
LE SPÉCIALISTE FRANÇAIS DE LA PÂTISSERIE INDUSTRIELLE SURGELÉE Mademoiselle
Desserts, détenu majoritairement par Equistone, acquiert son homologue néerlandais Quality
: SOFTWARE
VT:NC
VE(MC):
CA (M€) : >55
75-200
Pastries. Ce dernier emploie 150 salariés et réalise un CA annuel d'environ 15 ME. Grâce à cette
LE SPÉCIALISTE ITALIEN DU PROGICIEL à destination du secteur des assurances RGIvient
de racheter son concurrent français Kapia Solutions. Détenu majoritairement par Ardian (72 %)
opération, Mademoiselle Desserts (ex-Européenne Des Desserts) renforce sa gamme de produits, notamment dans la fabrication de mille-feuilles surgelés, et élargit son portefeuille de
depuis mai 2014, RGI est valorisé entre 75 et 200 ME. La société cible - présente à Paris, Lille
clients internationaux.
Le pâtissier industriel explore d'autres opportunités d'acquisitions en Eu-
rope et en Amérique du Nord. À cette fin, il a redimensionné son financement unitranche, souscrit par l'équipe Private Debt d'Ardian en 2013, via la mise à disposition d'une nouvelle ligne
de plusieurs dizaines de millions d'euros. Mademoiselle
Desserts affiche désormais un CA de
175 ME. Le groupe compte plus de 1000 salariés et sept sites de production, dont quatre sont
situés en France, deux au Royaume-Uni et un au Pays-Bas. EQUISTONE PARTNERS : Guillaume
et au Luxembourg-était
détenue par son management etTurenne capital (environ 10%). L'en-
semble des managers - sauf un, qui part à la retraite - réinvestissent dans le groupe RGI, ce
qui diminue la part d'Ardian au capital de l'entreprise. Avec cette acquisition, le groupe se dote
d'une nouvelle expertise qui concerne le segment de l'assurance vie, sur lequel est spécialisé Kapia Solutions. Fondé en 1987, RGI a réalisé un CA supérieur à 55 ME en 2015 et emploie
730 personnes réparties sur 11 sites en Italie, enTunisie, en Allemagne, en France et en Irlande.
ARDIAN : Paolo Bergonzini. TURENNE CAPITAL : Stéphane Saudo, Mathilde
Graffin.
Jacqueau, Arnaud Thomas, Thierry Lardinois.
CONSEILSINVESTISSEURS
: M&A : 2A Capital(A. Sabounchtian); J : DePardieu; A : PwC; AS : AT Kearney.
CONSEILSINVESTISSEURS
: J : Vandoorne(J.Boeren,T.Tazelaar); A : EY[M. VanDenHoek.B. Dantouma.
B. Kemper]; ESG: EnvironmentalResourcesManagement(J.Famy); M: Ardian [G.Chinardet.G. Pernot,
G. Philip); JD : Willkie Farr& GalLagher(P. Lombard,i. Kukhta).
CAPVERTFINANCE- DIVISION SERVICESNEXEYA(FR.)
INVESTISSEUR®
CÉDANT®
CONSEILSCÉDANTS: M&A: Rothschild (V.Lazes,A. Benichou,R. Golven): J : SLV&F(D.Scemla.C. Fillon).
BignonLebray(E.Waels).Gatti PavesiBianchi; A : Deloitte.
BUILD-UP
: CARLYLETECH
: ACTIVA, BPIFRANCE
SECTEUR®
VT [M€] : NC
: SERVICES AUTRES, SERV. FINANCIERS-IMMOB.
CA ACQUÉREUR [MC] : 130
CA CIBLE [M€] : 12
2R
HOLDING
(SHARKJ-MARLYBAG
[CAIRN]
(FR.)
BUILD-U
LE GROUPEDE MAINTENANCE INFORMATIQUE CapVert Finance, détenu depuis 2015 par Carlyle
Europe Technology, reprend la division Services de Nexeya, groupe détenu depuis 2013 par Activa
INVESTISSEUR®
Capital accompagné deBpifrance. Les protagonistes ont un mezzaneur commun, Capzanine. Le deal
est financé par les banques du deal initial sur Cap Vert qui redimensionnent la dette senior, ainsi que
CÉDANT®
par une remise en equity de Carlyle. La cible emploie une soixantaine de personnes et réalise envi-
VT[MC]: NC
ron 12 ME de CA (moins de 15% du CA de Nexeya). Lafiliale, créée il ya 15ans, est assez autonome
et entrepreneuriale. Elle complète le positionnement de Cap Vert en France sur la maintenance de
serveurs, le stockage, les sauvegardes et réseaux, et apporte une clientèle de niche, notamment
dans l'aéronautique. Des synergies sont attendues sur le sourcing et les frais de siège. En France,
Cap Vert se place en co-leader du marché avec Econocom. Le groupe, créé en 1983, opère notamment sous les marques IBRemarketing (maintenance, pièces) et AS Lease (financement). Spécialisé
en recyclage hardware et maintenance, il compte 22 filiales dans le monde et ses 330 collaborateurs
servent 2200 clients dans 130 pays. Legroupe réalise ainsi 80% de ses 130 ME de CA à l'étranger,
et sa marge d'Ebitda se situe au-dessus de 15%. Il vient de s'installer auJapon et sera au Mexique
en 2017. CARLYLE: Vladimir Lasocki. ACTIVA : Benjamin Moreau
: NAXICAP
: FONDATEUR®
SECTEUR® : DISTRIBUTION-RETAIL
CA(MC) : 65
CA CIBLE [MC]:
12,f
LE GROUPE D'ÉQUIPEMENT POUR MOTARD 2R HOLDIN (SHARK) se rapproche de Marlybag,
qui distribue la marque d'accessoires outdoor Cairn. 2R Holding (à l'époque FIK Group) a été
repris par Naxicap, accompagné d'Aquasourça, à Perceva mi-2015. Cette acquisition permet à
l'acquéreur de se diversifier dans les produits de protection de la personne au-delà du monde du
deux-roues car Cairn développe des équipements pour le ski (casques, masques, gants, textiles,
lunettes de soleil). La marque créée en 1994 et installée dans l'Ain est déjà présente en Europe
via des distributeurs partenaires. Elle va bénéficier de la compétence export de Shark, qui réalise
70 % de son CA à l'étranger. 2R Holding réalisait un CA de 65 ME lors de sa reprise, et la cible a
publié un CA 2015 de 12,8 ME avec un effectif
d'une trentaine de personnes.
TOUTLE DÉTAILDESCONSEILSSUR WWW.PEMAGAZINE/DEALS
Page 11
Tous droits de reproduction réservés
PAYS :France
PAGE(S) :42,43,44,45,46,47,48,49
SURFACE :722 %
PERIODICITE :Mensuel
1 octobre 2016 - N°119
MARIETTON
(FRANCE)
EEE
Il 11III11 II II II II II lllll l III II II il II II II III II II II II II IIII II II III II II II II II II III II II llllII II
MEDIASCHOOL GROUP- ÉLYSÉESALTERNANCE(FR.)
INVESTISSEURES) : FCFT, SIPAREX, EDMOND DE ROTSCHILD IP, CRÉDIT AGRICOLE
BUILD-UP
RÉGIONS INVESTISSEMENT
INVESTISSEURES]
: 123 VENTURE
CÉDANTES) : ACTIONNAIRE(S)
CÉDANTES): MANAGEMENT
SECTEURFS) : SERVICES AUTRES
VT:NC
VT [M€] : 1,7
CA [MC] : 1200
CA (M€) : >28
VE [MC] : 0-30
LE GROUPE PRIVE D'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR MEDIASCHOOL GROUP, détenu minoritairement par 123Venture, vient de faire l'acquisition
qui propose des formations
HISTORIQUEES]
SECTEURFS) : LOISIRS-TOURISME
en alternance.
d'Élysées Alternance,
une école parisienne
La société de gestion réinvestit à cette occasion, et
LE FONDS DE CO-LOCALISATION FRANCO-TONISIEN (FCFT) a apporté 1,7 M€ à l'opérateur
touristigue Marietton en juillet 2016. Le FCFT rejoint ainsi le tour de table aux côtés d'investisseurs financiers tels que Siparex, mais surtout de la famille dirigeante
le premier actionnaire
de Marietton.
L'opérateur touristique
et fondatrice,
gui reste
avait annoncé l'acquisition
d'Ha-
avait réalisé son
vas Voyages en décembre 2015 auprès de Carlson Wagonlit Travel, une opération financée par
premier build-up avec la reprise du groupe IPF. 123Venture avait investi 8 M€ dans l'opération.
Fondé en 2002, le groupe va dégager un CA supérieur à 28 M€ suite à ce rachat. Spécialisé dans
un apport de fonds propres de 12 M€ et une dette apportée par LCL, Banque Palatine, Caisse
les domaines de la communication,
un volume d'affaires supérieur à 1,2 Md£ (contre 400 M€ pré-acquisition), dont la moitié réalisée dans le voyage d'affaires dédié aux PME. Doté de 20 M£, le FCFT a été souscrit à parts
le nouvel ensemble est valorisé moins de 30 M€. En mai 2016, MediaSchool
du journalisme
emploie une centaine de collaborateurs.
et du digital, il regroupe 4500 étudiants et
De nouveaux build-up en France et à l'étranger
sont
d'Épargne et Crédit Agricole. Créé en 1968, Marietton
compte 1300 collaborateurs
égales par Bpifrance et la Caisse des Dépôts et Consignations
prévus dans les prochains mois. 123VENTURE : Isabelle Deby, Emmanuel Baulme.
et Africlnvest.
et totalise
(Tunisie). Il est géré par Siparex
FCFT : Romain Boisson de Chazournes, Anis Kallel.
CONSEILSINVESTISSEURS:M&A : EurvadFinance(C Guigan): A : Exelmans[M.Manas]: J : UGGCIS.Schmidt).
ERES
fi
t£M
(FRANCE)
INVESTISSEURES) : MANAGER(S), PARQUEST
CÉDANTES] : ACTIONNAIREES) HISTORIQUEES]
SECTEURfS) : SERV. FINANCIERS-IMMOB.
SPINEART
VT [M€] : NC
CA [MC) : >15
PARQUEST INVESTIT
EN MINORITAIRE
(SUISSE)
d'Eres Gestion, acteur indépendant
INVESTISSEURES]
AUPRÈS DES QUATRE ASSOCIÉS DIRIGEANTS
de l'épargne salariale.
Le deal n'est pas leveragé. Eres
: GIMV
Gestion distribue des produits d'épargne salariale (PEE, PEI, Perco...) et retraite (PERP...) via des
CÉDANTES] : ACTIONNAIREES) HISTORIQUEES]
réseaux de conseillers en gestion de patrimoine indépendants, courtiers et experts-comptables,
soit 1 700 cabinets partenaires. Les fonds sont ensuite placés dans des produits maison ou
SECTEUR(S) : MEDICAL DEVICE, SANTÉ
VT [MC] : 30
CA (MC] : 34
confiés à des asset managers (Carmignac, Financière de l'Échiquier, Tikehau...).
MARGE D'EBITDA : 8%
MARGE BROTE : 79%
pagne également de grands clients dans leurs projets d'actionnariat
riale, parmi lesquels Monoprix,
GIMV A INVESTI 30 M€ AU CAPITAL DE SPINEART, medtech suisse spécialisée dans la chirurgie du dos, gagnant une position de gros minoritaire
au capital suite à un dual track. Fondée en
Eres accom-
salarié et d'épargne sala-
Eramet, Michael Page ou Vinci chez les corporate, et Ethypharm
ou Trescal pour les entreprises sous LBO. Eres totalise 1,5 Md€ sous gestion au 31.06.2016 et
compte près de 20000 contrats collectifs, plus de 3000 contrats individuels et 120000 salariés bénéficiaires,
ce qui lui assure une place de leader indépendant
derrière les acteurs ban-
2005 par les Français Jérôme Levieux et Stéphane Mugnier-Jacob, l'entreprise conçoit et commercialise des prothèses de disques cervicaux, de vertèbres ainsi que des vis, tiges et autres
caires. L'entreprise
outils chirurgicaux.
ne prend pas en compte son activité d'assurance. PARQUEST : Pierre Decré, Thomas Babinet,
Ces implants stériles sonttraçables
par code barre. L'entreprise de 100 per-
sonnes installée près de Genève réalise un CA de 34 M€, en croissance de 16 % par an sur les
cinq derniers exercices, et est profitable.
parisienne d'une trentaine de personnes a publié un CA 2015 de 15 MEqui
Guillaume Brian.
Elle fait état d'une marge brute de 79 % et d'une marge
2015. Présente dans plus de 45 pays, SpineArt dispose de
CONSEILSINVESTISSEURS: J : GoodwinProcter (T. Maitrejean.H.Badreddine]: A : GrantThornton[E. Riou.
bureaux commerciaux aux États-Unis, en France, en Allemagne, en Espagne, en Suisse, en Au-
A. Martin); F : Nabarro& Hinge(L. Mamou).CONSEILSCÉDANTS: M&A : AthemaIJ.-M. Teurquetil,F. Dami-
triche et en Italie. SpineArt compte poursuivre sa R&D, compléter son maillage territorial et,
éventuellement,
réaliser des build-up. GIMV : Peter Byloos, Gautier Lefebvre, Christophe Van
ron,Z. Bennaoum); J : VoltIL. d'Orgeval,C. Hazanj.
d'Ebitda
de 8% dans ses résultats
Vaeck, Edmond Bastijns.
CONSEILSINVESTISSEURS
:J : Baker& McKenzie[M Anderson.A.Calvo) : A : EY(J.-P.Buisson. E.Ribiere):
AS : Navigant(K. Lowe.A. Smart). CONSEILSCÉDANTS: M&A : SociétéGénérale(R.Besserve,A. Rivoire,
E.Guillocheau).BryanGarnier[H. Ronin.J. de Pracomtal); J : Tavernier& Tschanz(J. Bonvin).
SIGMA
(FRANCE)
S®
NU il il IIIIII iiiimiiiiiiiiiiiii
INVESTISSEURES) : CM-CIC INVESTISSEMENT
MAS
II II M NU IIIIIII
MI IIIMI INIII I
[TUNISIE)
[335
CÉDANTES) : ACTIONNAIREES] HISTORIQUEES)
SECTEOR(S): SOFTWARE
INVESTISSEURES) : FCFT
VT (M€) : 6
CÉDANTES) : ACTIONNAIRE®
CA 2015 [MC] : 62
HISTORIQUEES]
SECTEURFS] : PRODUITS MANUFACTURÉS AUTRES
CM-CIC INVESTISSEMENT APPORTE 6 M€ À SIGMA afin de renforcer les fonds propres du
groupe informatique. Parallèlement, ce tour de table permet l'entrée d'une nouvelle génération
du comité de direction au capital. L'éditeur nantais de logiciels, qui a réalisé un CA consolidé de
62 M£ en 2015, souhaite doubler ce chiffre
d'ici cinq ans par croissance organique et externe.
Aucune acquisition n'est à l'étude dans l'immédiat.
et intervient sur trois pôles d'activités,
Créé en 1972, Sigma emploie 800 personnes
dont le premier est l'édition de progiciels destinés aux
directions des ressources humaines, administratives et financières. La société intervient également sur des outils métiers et projets web, en B2B et B2C, concernant des sites e-commerces,
par exemple. Le troisième métier porte sur l'infogérance.
Sigma possède ainsi trois data cen-
ters en France, et emploie près de 200 ingénieurs et techniciens dédiés à cette activité.
INVESTISSEMENT
CM-CIC
: Stéphane Mentzer; Caroline Pasguet.
VT (MC) : 1,7
CA (MC) : 10
LE FONDS DE CO-LOCALISATION
FRANCO-TUNISIEN
(FCFT) investit 1,7 M€ dans MAS, une
société tunisienne de menuiserie aluminium. L'objectif est d'accompagner
MAS dans son pro-
gramme visant à regrouper l'ensemble de ses activités dans la zone industrielle
de Menzel Cha-
ker, près de Sfax, mais également dans la poursuite de son plan de développement
commercial,
sur le segment B2B et B2C. MAS ajoute que des contacts ont été noués avec plusieurs partenaires potentiels, en particulier au sein du portefeuille de Siparex. Fondé en 1986, près de Sfax,
MAS est spécialisé dans la fourniture de solutions architecturales
en menuiserie aluminium et
dans la fabrication de volets roulants. Le groupe emploie 250 personnes et réalise près de 10 M£
de CA annuel. Doté de 20 M£, le FCFT a été souscrit à parts égales par Bpifrance et la Caisse
des Dépôts et Consignations (Tunisie). Il est géré par Siparex et Africlnvest.
CONSEILSINVESTISSEURS: A : GrantThornton |A.Audrain.T.Bartus); J : AgilysAvocats(P. Jooglardl.
CONSEILSCÉDANTS: J : GuegenAvocats (A. Blanchard)
Page 12
Tous droits de reproduction réservés
PAYS :France
PAGE(S) :42,43,44,45,46,47,48,49
SURFACE :722 %
PERIODICITE :Mensuel
1 octobre 2016 - N°119
iiiiiiiiiiiiiiiiiiini
Illlllllllllllllllillllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllll
STAROFSERVICE
[FRANCE]
VENTUR
lllllllllllllllllllllllllllllllilllllllllMIIII
[FRANCE-ÉTATS-UNIS]
KYRIBA
INVESTISSEUR®
ilii
: POINT NINE CAPITAL, ENERN INVESTMENTS, RTA VENTURES,
PROTOS VENTURE CAPITAL, BUSINESS ANGELS
INVESTISSEUR®
CÉDANT®
: BPIFRANCE, HSBC, DAHERCAPITAL, UPFRONT VENTURES,
IRIS CAPITAL
CÉDANT®
: ACTIONNAIRE®
HISTORIQUE®
SECTEUR® : INTERNET, SERVICES AUTRES
: ACTIONNAIRE®
VT [MC] : 20,5
VT [MC] : 9
HISTORIQUE®
SECTEURS : SERV. FINANCIERS-IMMOB.,
SOFTWARE
CA [MC] : NC
LA PLATEFORME DE SERVICES DE PROXIMITÉ
CA [MC] : NC
STAROFSERVICE vient de boucler une nou-
velle levée de fonds de 10 M$ (environ 9 M€). Enern Investments,
RTA Ventures et Protos Ven-
ture Capital participent au tour de table, ainsi que Point Nine Capital, un actionnaire
KYRIBA, ÉDITEUR DE LOGICIELS DE GESTION DETRÉSORERIE, annonce une levée desérie D
à hauteur de 23 M$ (20,5 M€), auprès du nouvel entrant Bpifrance (lead) et des investisseurs
historiques,
HSBC et le libanais Daher Capital. Bpifrance investit au travers de son fonds large
venture. Kyriba utilisera cette manne pour financer la croissance de son offre actuelle de ges-
historique.
Un grand nombre de business angels se sont joints à l'opération avec, à leurtête, Andréa Piccioni
et Silvio Pagliani, cofondateurs de Real Web SA et de la plateforme italienne immobiliare.it.
Cette opération suit deux précédents tours de table d'une valeur totale de 2 M$ (1,8 M€). Fon-
tion de trésorerie et de management du risque, ainsi que pour le lancement commercial de ses
dée en 2013 et basée à Courbevoie (92), la start-up de «jobbing» enregistre plus de deux millions de requêtes par an sur son site en provenance de particuliers à la recherche de petits ser-
nouveaux produits de détection de fraudes et de supply chain finance. Fondée à Saint-Cloud
en 2000, Kyriba emploie aujourd'hui 420 personnes, dont 160 en France où sont réalisés ses
vices (photographes de mariage, plombiers...).
logiciels. La société est présente aux États-Unis, en Angleterre,
développements
au Japon et
au Moyen-Orient. Elle sert 1 300 clients, parmi lesquels figurent Auchan, Europcar ou encore
Bridgestone. BPIFRANCE : Maïlys Ferrère, Nicolas Herschtel, Antoine Izsak.
Elle génère près de 718 ME de CA par an pour
les prestataires de services inscrits. StarofService ambitionne de devenir le leader mondial sur
son marché dans les deux prochaines années.
CONSEILSCEDANTS: J : Bird& Bird(0. Malcoiffe. L. Bertfielet. N.Devernay.G.Arbant.L. Curtit,
E. Henry-Mayer).
iimmii
AIRCALL
[FRANCE]
INVESTISSEUR®
2
ENTUR
: BALDERTON CAPITAL, FJLABS, NEWFUND, EF0UNDERS,
FUNDERSCLUB
iiniiillllii
ZENLY
Z
ENTUR
[FRANCE]
3
CÉDANT®
: ACTIONNAIRE®
HISTORIQUE®
CÉDANT®
: ACTIONNAIRE®
HISTORIQUE®
VT [MC] : 8
CA (MC) : NC
AIRCALL, QUI ÉDITE UNESOLUTION CLOUD DEGESTION de flotte téléphonique etcall center,
INVESTISSEUR®
: BENCHMARK CAPITAL, INSIGHT VENTURE, IDINVEST, BUSINESS
lève 8 M6 lors d'un tour mené par Balderton Capital, accompagné de l'américain FJLabs et de ses
ANGEL
CÉDANT®:
MANAGEMENT,
SECTEUR®
: INTERNET
actionnaires historiques. La start-up avait levé 800 K€ en 2015 auprès de NewFund, eFounders
et de business angels, puis 2,75 M$ (2,53 M6) en janvier 2016 auprès de Balderton et FoundersClub. Lancée en 2014, Aircall a pour ambition de digitaliser la téléphonie d'entreprise.
Accessible dans plus de 40 pays, elle s'intègre aux principaux outils CRM du marché et a déjà
LA START-UP FRANÇAISE ZENLY, QUI PROPOSE UNE APPLICATION permettant de retrouver ses amis dans une foule, vient de lever 22,5 M$ (20,1 M€) auprès de fonds américains et
français.
Sa solu-
tion, qui ne requiert pas de matériel téléphonique, peut être utilisée sur PC, tablette ou mobile.
CA (M€) : NC
VT [MC] : 20,1
Benchmark Capital, Insight Venture,
Idinvest et Xavier Niel participent
séduit plus de 1800 entreprises. La levée va servir à renforcer la présence internationale de l'entreprise d'une trentaine de collaborateurs (elle souhaite doubler ses effectifs), disposant déjà
d'un bureau à New York, et à doper son produit grâce à la R&D. BALDERTON : Bernard Liautaud.
à ce tour de
table. En mai 2016, la jeune pousse avait déjà réalisé une première levée de fonds de 11,2M$
CONSEILSINVESTISSEURS:J : Goodwin
(9,8 M€). Avec cette opération, Zenly souhaite ouvrir un bureau à San Francisco et recruter du
personnel pour compléter ses équipes produit et marketing. Lancée en janvier 2015, l'application qui en plus de proposer un service de géolocalisation permet de tchatter avec ses amis, est
utilisée par deux millions de personnes à travers 186 pays. Elle s'adresse principalement
génération
Z (13-18 ans) et peut être utilisée, notamment,
des enceintes
à la
lors de festivals en plein air ou dans
sportives.
C
Ijj
o
a
•—
.* '
1
tmrn
Illlllllllll
V
•—
t •
•
o
•
FINALCAD
r—
«àl
I
C0NNIT
—T
(FRANCE]
! o
INVESTISSEURS
SECTEUR®
1
: SERENA CAPITAL, CAPHORN INVEST, ASTER CAPITAL
VT [M€] : 3
CA [MC] : 2
Les fondateurs
tecteurs de fuite. Présente en France, en Italie et en Espagne, la start-up, qui envisage un CA de
CA [MC] : 5-10
2 M€ pour le prochain exercice 2016, souhaite poursuivre son développement
FINALCAD, ÉDITEUR D'APPLICATIONS MOBILES DESTINÉES à optimiser les process de
construction dans le secteur du BTP, lève 20 M$ (17,8 M€) auprès de Serena Capital, CapHorn
Invest et Aster Capital. En juin 2014, Serena Capital avait déjà investi 2,1 Mê. Cette opération
de l'entreprise
à l'international.
Présente à Singa-
pour depuis 2015, elle souhaite s'installer en Indonésie, en Chine et au Japon. La société réalise un CA compris entre 5 et 10 M€, et emploie environ 80 salariés. Elle est intervenue sur plus
à l'international
avec cette opération. Créée en 2012 et implantée à Labège (31), l'entreprise emploie 25 salariés
et compte une dizaine de clients parmi lesquels les groupes Engie-Axima et Eiffage, ainsi que
des collectivités territoriales. D'ici cinq ans, elle espère réaliser un CA de 30 M6. EMERTEC :
Jean-Philippe
Gendre. GROUPE CLAIRE : Damien Verhée. INDUSTRIES S FINANCES : Sophie
Pourquéry, Thibaut Penhoat. ENGIE : Guillemette Picard, Anna Kurowska.
Bouygues
CONSEILSINVESTISSEURS
: J : Ciiadbourne& ParkeLLP(A. Klich. N.Jounaidi); Goodwinlaw(C. Digoy,
Créée en 2011, elle envisage de réaliser un CA de 100 M$
D.Diamant,F. Bardsley),LefèvrePelletier & Associés(S. Erard.H.Fontaine-Descambres); A : Finance3.1
de 10000 chantiers dans 30 pays, et compte parmi ses clients les groupes Eiffage,
Construction et Vinci Construction.
& Finances depuis 2012) et d'Emertec.
restent majoritaires au capital. La société propose à ses clients des solutions pour qu'ils puissent
assurer la supervision de leur réseau dedistribution d'eau et de gaz, notamment grâce à des dé-
: BTP CONSTRUCTIONS
a pour but d'accélérer le développement
VE [MC] : 0-30
DES OBJETS CONNECTÉS Connit vient de lever 3 M€ auprès d'Engie, du
Groupe Claire (détenu par Industries
: MANAGEMENT
VT [MC] : 17,8
: ENGIE, GROUPECLAIRE, INDUSTRIES S. FINANCES, EMERTEC
SECTEUR® : INTERNET, ÉLECTRONIQUE AUTRES
i ENTUR
LE SPÉCIALISTE
CÉDANT®
1
CÉDANTES]: MANAGEMENT
• ' A
[FRANCE]
INVESTISSEUR®
VENTUR
=
(89,3 M€) en 2020 et d'atteindre 150 collaborateurs
vet. CAPHORN INVEST : Laurent Dumas-Crouzillac.
d'ici 2017. SERENA CAPITAL : Nicolas LouASTER CAPITAL : Jean-Marc Bally.
(P.Chazalon,A. Joulie),Advolis ID. Bourg,X,Nicolas]; AS : Pierre Au'douinConsultants [V.Gelineau.V. Malka,
F.Nassah).CONSEILSCÉDANTS:M&A : NFinance[B. Chavanat]; J : CornetVincentSegurel (management,
A. Debre.A.Thil. S. Mohsin.P. Guinot)..
Page 13
Tous droits de reproduction réservés
PAYS :France
PAGE(S) :42,43,44,45,46,47,48,49
SURFACE :722 %
PERIODICITE :Mensuel
1 octobre 2016 - N°119
MONCLER
NINO
ROBOTICS
(FRANCE)
[ITALIE]
INVESTISSEUR®
INVESTISSEUR®
CÉDANT®
CÉDANT®
: ALTER EQUITY 3P
: MANAGEMENT
SECTEUR®
PARTIELL
à
: MARCHÉ (6%)
: EURAZEO
SECTEUR® : DISTRIBUTION-RETAIL
VT (M€) : 230
: TRANSPORT-LOGISTIQUE
VT [M€] : 1,4
ORTIE
D ENTURE
CA [M€] : 1
CA (M€) : 880
EBITDA (M€) : 300
VE (MC) : <30
EURAZEO (VIA ECIP M) CÈDE 6% DU CAPITAL DE LA MARQUE ITALIENNE
NINO ROBOTICS, SPECIALISE
DANS LA CONCEPTION, LA FABRICATION
ET LA COMMER-
de doudounes
Monder, cotée à Milan, pour 230 M6. Leproduit net de cession s'élève à environ 190M£et,
pour
D'UN FAUTEUIL ÉLECTRIQUE DE TYPE GYROPODE (on penche son buste vers
cette opération, le cédant réalise un multiple de 4,1x sa mise. À l'issue de l'opération, ECIP M
l'avant pour avancer, vers l'arrière pour freiner ou reculer), lève 1,4 ME auprès d'Alter Equity3P .
Cette levée de fonds fait suite à un premier investissement de 250 K€ apporté par le distribu-
détiendra 9,5% du capital de Monder, pour une participation économique d'Eurazeo de 7,9%.
Eurazeo avait investi avec ses partenaires 305 M£ dans Monder en 2011, avant que l'entreprise
teur Big Robots, Les fondateurs
entre en bourse en 2013. Carlyle était aussi actionnaire de l'entreprise de façon minoritaire avec
CIALISATION
restent majoritaires
au capital de la société, qui est valorisée
moins de 30 ME. Avec un CA de 1 ME entre juillet 2015 et août 2016 (dont la moitié grâce à son
Eurazeo, après avoir détenu 48% des parts entre 2008 et 2011. En 2015, Mondera
activité à l'étranger),
CA de 880 M€ pour un Ebitda de 300 M£. Fin 2015, l'entreprise
l'entreprise vise un CA d'1,5 M£ pour le prochain exercice. Grâce à ce nou-
vel investissement, elle souhaite développer un second fauteuil électrique et de nouveaux outils de mobilité. Présente dans 15 pays en Europe, parmi lesquels l'Espagne, la Suisse, l'Italie
monde. EURAZEO : Virginie Morgon.
et l'Allemagne, la société vise aussi un développement en Asie et aux États-Unis. Créée en décembre 2014, elle emploie sept salariés et compte recruter trois collaborateurs d'ici trois à six
CONSEILSINVESTISSEURS: B : GoldmanSachs: M&A : Lazard.
réalisé un
comptait 207 boutiques dans le
mois. ALTER EQUITY3P : Fanny Picard, Emmanuelle Guez, Etienne Allilaire.
CONSEILSINVESTISSEURS:J : Scemta LoizonVeverka& de Fontmichel(L. Chenard.L. Lala Bouali); A : BB
finances (B. Beaufreton); AS : Macassar(P.Vidal) CONSEILSCÉDANTS:M&A : ImpulseCorporate Finance
SIMP
(FRANCE)
(C.Têtard.N. Jost.C. Tuffier); J : E&Y(management,A. Lame)
INVESTISSEUR®
: BARING PRIVATE EQUITY ASIA
CÉDANT® :OMNES CAPITAL
SECTEUR® : SANTÉ
VT (MC) : NC
ONEPARK
(FRANCE)
e
ENTUR
a
CA (MC) : 15
CÉDANT®
: COURTIN INVESTMENT
cosmétique,
d'embal-
situé à Shanghai et détenu par Baring Private
rieur à 35%. L'entreprise, spécialisée dans la conception d'applicateurs
: INTERNET
VT (M€) : NC
4,7X
Eguity Asia. Il était entré de façon majoritaire (supérieur à 70%) en 2011 au cours d'un MBI.
À l'issue de cette opération, la société de gestion réalise un multiple de 4,7, soit un TRI supé-
: MANAGEMENT
SECTEUR®
MULTIPLE:
OMNES CEDE SES PARTS DANS LE GROUPE SIMP A HCP PACKAGING, fabricant
lages de prestige pour l'industrie
INVESTISSEUR®
TRI: 35%
reurs de maquillage pour l'industrie
CA [MC) : NC
plastiques
et d'esso-
cosmétigue, a vu son CA progresser en moyenne de 11%
par an depuis l'arrivée d'Omnes. Il était de 7,4 M£ en 2010 et supérieur à 15 M£ en 2015. Ce
deal permettra à l'entreprise de se développer sur le marché asiatique. Créée en 1949, elle
LA SOCIETE ONEPARK, QUI DEVELOPPE UNE PLATEFORME DE RESERVATION DEPARKING
dispose de deux sites de production en France à Draveil (91) et au Mexique à Aguascalientes,
EN LIGNE, fait entrer Courtin Investment, fonds créé par Christophe Courtin, sériai entrepreneur et business angel, à son capital. En février 2016, l'entreprise avait déjà levé 2,5 M£ auprès
et compte comme clients les marques L'Oréal, Lancôme, Dior ou encore Givenchy. OMNES CA-
d'un pool d'investisseurs
neurs, l'entreprise
dont le transporteur
PITAL : Laurent Espic, Antoine
Joris.
public Keolis. Créée en 2013 par deux entrepre-
vise un CA supérieur à 10 M£ à horizon 2017. Elle propose aux automobi-
listes de comparer, choisir et réserver des places de stationnement au meilleur prix parmi plus
de 500 parkings en France. Chaque jour, elle vend 7 500 heures de stationnement et enregistre
chague année 80000 réservations sur son site internet. Implantée à Paris-La Défense (92), elle
CONSEILSINVESTISSEURS: M&A : Synercom(R.Juhel); J : Weil.Gotshal & Manges(G. Elies],TAJ
(W.-L. Ng.C. Melady]: A : Deloitte (P.Serzec).CONSEILSCÉDANTS: J : ReînhartMarville Torre |P.Torre.
E.Castel.G. Dupont,B.Thouny,S.Preteseillel, Dixhuit Boétie (Management: A. fhieffine), VH Avocats
(V.Halbout): A : Advance Capital(A. Vergnole.P.Ripaux.A.Van Der Schrieck).
emploie 20 salariés. COURTIN INVESTMENT : Christophe Courtin.
IIIIIIIMIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIMIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII
SAGEMCOM
(FRANCE)
INVESTISSEUR®
CÉDANT®
: CHARTERHOUSECAPITAL PARTNERS,MANAGEMENT
: CARLYLE (70%)
SECTEUR®
: ÉLECTRONIQUE AUTRES
VE (MC) : 375
L'AMÉRICAIN
CA (MC) : 1300
CARLYLE CÈDE SA PARTICIPATION
MAJORITAIRE
(70%) du spécialiste des
terminaux communicants Sagemcom au britannique Charterhouse Capital Partners. Ce dernier
publie une valorisation de 375 M£ pour Sagemcom sur son site internet. Carlyle Europe Partners III avait acquis 70% de Sagemcom en 2011 auprès du fonds américain
Gores Group. Le
management et les salariés avaient profité de ce LB02 pour renforcer leur position de 25 % à
30%. Ces cinq dernières années, l'ex-filiale de Safran s'est recentrée sur son cœur de métier :
les box internet, les décodeurs TV et les compteurs intelligents pour le marché de l'énergie. L'industriel, basé à Rueil-Malmaison
(92), a cédé un certain nombre d'activités
annexes telles que
la production de fax ou de cadres photos numériques. La société est ainsi passée d'1,4 Md£ de
CA en 2011 (6000 salariés) à 1,3 Mdfi de CA actuellement (4000 employés). Parallèlement, son
profil de rentabilité
s'est amélioré. CARLYLE GROUP : Jonathan Zafrani, Benjamin Deshayes,
Véronique Cochais-Widmer,
Laurent Senard, Solange Cohen-Codart.
CONSEILSINVESTISSEURS:J : Ashurst (Corporate: G.Benda.N Barberis.J. Rebibo,M. RetiveauFinancement: L. Mabilat.A. Bevan.M. Baratte- Concurrence: M. Cousin.F.Giroud); MayerBrown(L. Borey.
P.de France.N. Oanan); Shearman& Sterling (N. Dejean,C. Filleux-Pommerol); M&A : DCAdvisory
INVESTISSEUR®
CÉDANT®
: ENGIE
: 123VENTURE, CALLIODE
SECTEUR® : SERVICES AUTRES
VE (MC) : 0-30
VT (MC) : NC
123VENTURE CÈDE SA PARTICIPATION
CA [MC] : 25
MAJORITAIRE
du spécialiste des systèmes réfrigé-
rés AM Froid à Engie Axima, filiale du géant énergéticien Engie. 123Venture était entrée au capital d'AM Froid en 2010, dans le cadre d'un MBI, en s'alliant à Jean-Luc Salles et en misant 12 M£
en fonds propres et quasi-fonds propres. La société de gestion ne réalise pas une performance
significative sur cette opération. Affichant 34 ME de CA lors de l'entrée d'123Venture,
AM Froid
aconnudes difficultés dans un contexte de crise économique et de concurrence exacerbée, et ne
réalise plus que 25 ME de CA en 2015 (même s'il a progressé de 10% sur un an). Créée en 1984
et basée à Bonneuil-sur-Marne (94), AM Froid compte 114 salariés et réalise les installations de
réfrigération
de 300 magasins par an, essentiellement
Price, Franprix, Carrefour, Intermarché...).
en région parisienne (Monoprix,
Leader
123VENTURE : Paul de Fréminville, Pierre Réveillon.
(E. Hamou.F. Prioux,V. Béguin.S. Masson).CONSEILSCÉDANTS: J : Clifford Chance[M. Pezant.F. Cohen);
M&A : Lazard(P.Tattevin. N. Constant,X. Atieh).
Page 14
CONSEILSCÉDANTS: J : Fieldfisher [P.Squercioni).LalosChaumeil(E. Lalos).
Tous droits de reproduction réservés
PAYS :France
DIFFUSION :(6000)
PAGE(S) :16,17
SURFACE :181 %
PERIODICITE :Mensuel
1 octobre 2016 - N°0 - Centres aquatiques
R.E.M
le pays d'Aix innove une nouvelle fois !
Dans le cadre de son plan de rénovation
et de construction,
le territoire du Pays d'Aix
de la métropole
Aix/Marseille
vient de construire
la piscine Sainte-Victoire
à Venelles.
Édifiée
sur un site de 3,5 hectares,
en Réalisation,
c'est la première
Exploitation,
Maintenance
à être
conçue
(REM).
Oj
'S
ÇL
0)
Q_
ai
'i'
E
m
n(0
M
U
TS
c
<u
rj
C
<
$
(5
Le bassin intérieur
de 33 m est équipé d'un fond et d'un mur mobiles
afin de le diviser en un bassin de 25 m avec 8 couloirs
et un espace
de 8 x 21 m pour les cours de natation.
n
2003,
la
Communauté
d'agglomération
du Pays d'Aix
a
réalisé
une étude
qui a montré
le vieillissement
du
parc
existant
de piscines
et certains,
manques
sur
quelques
zones.
De plus,
a l'époque,
E
la noyade
était
la première
cause
de mortalité des enfants de moins de 6 ans
dans le sud de la France. Ainsi, la collectivité
a mis en place
un plan de rénovation
et de construction
sur plusieurs
années.
2003,
16 % des élèves
de
primaire
en Pays
d'Aix
n'avaient
jamais
accès
à un enseignement
de la
natation.
Notre
objectif
était
que
l'ensemble
des
écoliers,
de la dernière
section
de maternelle (5 ans) jusqu'au
CM2 (10 ans),
bénéficie
d'un
cycle
pédagogique
d'un
trimestre
du service
Page 15
par an tout au long de leur
Aldric Singher, responsable
piscine du territoire.
Deux bassins intérieurs
et un à l'extérieur
La construction
vient également
par les travaux
d'Aix-en-Provence
commencer
:
de la piscine
de Venelles
combler
le manque
créé
de la piscine
olympique
qui
viennent
de
dernière
accueillant
notamment
le
club
de
water-polo
et ses
1 400
membres,
il n'était
pas
imaginable
de
ne
pas
bénéficier
d'une
solution
de
repli.
De
plus,
après
la réouverture
de
la
piscine
olympique,
certaines
activités
seront
conservées
à Venelles
pour
procéder
à un désengorgement
de la ville centre
argumente
le responsable
du service. Ainsi,
cette nouvelle structure dispose, à l'intérieur,
d'un bassin de 33 m de long afin de recevoir
les matchs de water-polo
(30 m nécessaires
pour
répondre
aux
normes
fédérales)
avec une tribune
de 380 places.
Il est
équipé d'un fond et d'un mur mobiles
afin
de le diviser : un bassin de 25 m avec 8 couloirs
et un espace
de 8 x 21 m pour les cours
de natation des écoles primaires ou les cours
d'aquabike
par exemple.
Il y a également
2
un bassin
multi-activités
de 220
m
avec une rivière à courant, des cols de cygne,
des jets massants...
Il est complété
par
deux couloirs
de nage de 15 m de long
pour réchauffement
ou la récupération
lors des compétitions.
l'extérieur,
nous
avons un bassin nordique
de 50 m avec
trois couloirs
de nage. Il est utilisé
par
les nageurs
réguliers
ce qui
permet
de libérer les bassins intérieurs.
On trouve
également
une aire de jeux d'eau sans bassin
2
de 150 m et des jeux extérieurs
: tables
de ping-pong,
ajoute Aldric
Singher. Tous les bassins de Ce complexe
sont en inox massif.
Tous droits de reproduction réservés
PAYS :France
DIFFUSION :(6000)
PAGE(S) :16,17
SURFACE :181 %
PERIODICITE :Mensuel
1 octobre 2016 - N°0 - Centres aquatiques
Première
piscine
en REM
Dans
un contexte
de
rationalisation
des partenariats
public-privé,
les marchés
publics
globaux
de performance
revêtent
un fort intérêt
pour les collectivités.
Pour
la première
fois en France,
le centre
aquatique
de Venelles
a été
réalisé
en Réalisation, Exploitation, Maintenance (REM).
nous, ce cadre juridique
présente
plusieurs
avantages.
Tout d'abord,
il y a
un gain de temps au niveau des
procédures
administratives
: après
l'élaboration
du
cahier des charges,
nous avons lancé un
seul marché public. Ensuite, le
groupement
d'entreprises
retenu effectue la
construction
ainsi que l'exploitation
et la
maintenance
de la partie technique,
ce qui nous
garantit
une réalisation correcte des travaux. En effet,
en cas de litige,
c'est
le
groupement
d'entreprises qui en subirait les
conséquences.
En outre, il est nécessaire d'attendre
environ
une année d'exploitation
afin d'effectuer
les
bons réglages techniques
: système
d'ultra
filtration membranaire
pour la
récupération
de l'eau de lavage des filtres, filtres à billes
de verre et ozonation, centrale
thermodynamique double flux... Par exemple,
l'ozonation
est un système de désinfection
de l'eau qui
est 20 fois plus performant
que le chlore.
Cependant,
il n'a pas, contrairement
au
chlore, d'effet rémanent. Il faut donc rechlorer
à l'issue de l'ozonation
de l'eau, mais dans
des proportions
infiniment
moindre
qui
procurent
ainsi une bien meilleure
qualité
de l'air car le dégazage
de chloramines
par
brassage
est ainsi réduit. Avec ce choix,
les entreprises sont sur place et nos agents ont
ainsi le temps de se former à leur côté. Enfin,
et surtout, nous avons une meilleure
visibilité
financière
: dès le départ nous
connaissons
les coûts
et les entreprises
retenues
s'engagent
à atteindre des objectifs
chiffrés
de performance
énergétique.
Dans le cas
où les résultats sont moins bons que prévus,
les sociétés exploitantes assument la différence.
S'ils
sont
meilleurs
que
prévus,
le
bénéfice
réalisé
est partagé
à
50/50
entre
le groupement
d'entreprises
et la
argumente
Aldric
Singher.
Le REM entraîne
contractuellement
le
versement
annuel
au groupement
par la
collectivité
d'une
somme
fixe basée
sur
l'objectif énergétique
du marché, quelque soit
le réel constaté. Pour le cas de Venelles, cette
somme représente
environ 480 000 euros
par an.
Le Pays d'Aix a confié le marché à un groupement
composé
de Spie batignolles
sud-est
(mandataire),
Cofely Axima et Cofely Ineo.
Parmi les chiffres annuels indiqués, il est prévu
une consommation
de 5 250 MWh d'énergie
primaire
/ an : 1450 MWh / an de bois,
215 MWh i an de fioul et 3535 MWh / an
d'électricité.
De plus, la consommation
d'eau
(renouvellement
et vidange
uniquement)
3
devrait être de 11 450 m .
La piscine dispose également
un bassin multi-
2
activités de 220 m avec une rivière à contrecourant, des cols de cygne, des jets massants...
sur environ
235 000 entrées
annuelles
(il y a en a eu déjà 67 000 durant les vacances
d'été),
propose
différentes
activités
pour
toute la famille : natation
maternité,
jardin
aquatique,
aquagym,
aquatonic,
natation
loisir (tout public), école de natation (à partir
de 5 ans), aquabike
(à partir de janvier
2017)... Au total, 40 créneaux
d'activités
sont
proposés
par semaine.
La piscine
compte
également
miser sur l'événementiel,
comme
Une quarantaine
de créneaux
d'activités
hebdomadaires
Si le groupement
d'entreprises
s'occupe
de la gestion technique,
la collectivité
garde
à sa charge
l'accueil,
l'animation,
la mise
en place
des activités
et le nettoyage
du site.
coût
de
fonctionnement
prévisionnel
est de 1,4 millions d'euros
TTC
pour des recettes
estimées
de
manière
prudente
à environ
400
000
euros
(plus de 300 000 euros d'entrées
et plus
de 100 000 euros liées aux activités).
Soit
l'indique
Olivier Testu, chef d'établissement
:
allons
déjà accueillir
l'Euro
Cup
de water-polo mi-octobre. Puis, notre
volonté
est d'organiser
une animation
d'envergure
par trimestre
en plus des
thématiques
ponctuelles
: Halloween,
Noël...
L'équipe
pédagogique
travaille
sur ces
animations
à
1 million d'euros à la charge de la
précise
le responsable
du service
piscine.
La piscine
s'appuie
sur une
équipe
de 22 personnes
: 1 chef d'établissement,
2 caissières,
6 techniciens
et 13 maîtresnageurs. Le territoire du pays d'Aix, qui mise
DESCRIPTIF DE L'ÉQUIPEMENT
m
•jj
Maîtrise d'ouvrage :
La communauté d'agglomération
du Pays d'Aix
c
t
Architecte
<0
i
Chabanne
aj
£ REM:
:
et Partenaires
c
^
g
Spie batignolles sud-est (mandataire),
Cofely Axima et Cofely Ineo
o
|
SI
^
Surface totale :
5 000 m 2 dont 1 300 m 2 de bassins
Fournisseur
des bassins
E
<
Fournisseur
Elisath
contrôle
ëï
Fournisseur filtration :
GACHES Chimie - GARO® filtre
Durée des travaux
20 mois
:
d'accès :
:
Tarifs :
3,50 euros (tarif réduit : 2,60 euros)
À l'extérieur,
2
le bassin nordique
de 150 m et des jeux
Page 16
extérieurs.
de 50 m avec trois couloirs
de nage, une aire de jeux d'eau
Coût total :
28,3 millions
d'euros TTC
Tous droits de reproduction réservés
PAYS :France
RUBRIQUE :Pa_avis_d_attribution
PAGE(S) :1
DIFFUSION :(33000)
SURFACE :14 %
JOURNALISTE :Malaguiry
PERIODICITE :Quotidien
7 octobre 2016
avis d'attribution
malaguiry
avis d'attribution
1 - IDENTIFICATION DU
POUVOIR ADJUDICATEUR :
SA Aéroport de La Réunion Roland
Garros.
74 avenue Roland Garros - Aérogare
passagers - 97438 Sainte Marie
Tél : 02 62 48 80 00 Fax : 02 62 48
80 46
2 - OBJET DU MARCHE :
AMENAGEMENT DE L'AILE
OUEST NIVEAU 3 FRET
BUREAU
N° de marché : 2016ET032
3 - TYPE DE MARCHE :
TRAVAUX
4 - PROCEDURE DE
PASSATION :
Marché public passé selon la
procédure adaptée en application de
l'article 27 du décret n°2016 - 360
du 25/03/2016
5 - CRITERE D'ATTRIBUTION :
1. Prix : 45 % - 2. Valeur technique :
35 % - 3. Délai : 20 %
6 - ATTRIBUTAIRE DU
MARCHE :
Lot n° 1
Titulaire : SARL ERSO pour un
montant de 160 863, 64 € HT
Lot n° 2
Titulaire : CEGELEC pour un
montant de 43 455, 38 € HT
Page 17
Nombre d'offres reçues : reçues
réparties sur les différents lots
Avis publié au BOAMP : NON
Date d'envoi de l'avis à la
publication : 05/10/2016 ■
Lot n° 3
Titulaire : ENGIE AXIMA pour un
montant de 50 044, 32 € HT
Lot n° 4
Titulaire : SECAB pour un montant
de 10 799, 83€ HT
Date de notification :
Lot n° 1 notifié le 08/08/2016 - Lot
n° 3 notifié le 16/08/2016
Lot n° 2 notifié le 24/08/2016 - Lot
n° 4 notifié le 26/08/2016
7 - RENSEIGNEMENTS
COMPLEMENTAIRES :
Le lieu de consultation du contrat
signé est à l'adresse suivante :
SA Aéroport de la Réunion Roland
Garros
74 Avenue Roland Garros Direction des Achats - Bureau 1 - 08
Bâtiment Direction des
Achats/Direction des Ressources
Humaines
97 438 SAINTE-MARIE Secrétariat : 0262 48 18 74
Horaires d'ouverture : 8H30 - 12H00
et 13H30 - 16H30 (sur rendez-vous)
Tous droits de reproduction réservés
PAYS :France
DIFFUSION :40642
PAGE(S) :70
SURFACE :7 %
PERIODICITE :Hebdomadaire
14 octobre 2016 - N°5891
Bouches-du-Rhône
Premier centre
aquatique en REM
A Venelles, le Pays d'Aix a
inauguré à la fin septembre
le centre aquatique SainteVictoire, le premier réalisé
en France dans le cadre d'un
marché de réalisation, exploitation, maintenance (REM).
Signé Spie Batignolles Sud-Est
avec Engie Axima, Engie Ineo
et Chabanne & Partenaires,
cet équipement a nécessité 28,3 millions d'euros TTC
d'investissements. Prochaine
étape pour Spie Batignolles :
la réhabilitation de la piscine
Yves-Blanc, à Aix, un marché passé en Crem (conception, réalisation, exploitation,
maintenance).
Page 18
Tous droits de reproduction réservés
PAYS :France
DIFFUSION :40642
PAGE(S) :61
JOURNALISTE :• Philippe Donnaes
SURFACE :52 %
PERIODICITE :Hebdomadaire
21 octobre 2016 - N°5892
Montpellier La toiture
de la gare TGV sort des moules
L
es premières
palmes ajourées qui serviront
à la gare TGV de Montpellier
de Méditerranée
Préfabrication.
constitueront
toiture
de 7 000 m 2 . Ces
éléments de 121, d'une minceur extrême (4 cm d'épaisseur)
sont réalisés en Ductal blanc fibre Inox et mesurent 18,30 m
sur 2,35 m.. Ils seront mis en place à l'aide d'une grue géante de
Page 19
sera effectuée
en raison de la proximité
Le chantier
de l'aéroport.
de nuit
est mené
sous la maîtrise d'ouvrage de la société de projet SAS Gare de
la Mogène et d'Icade Promotion. • Philippe Donnaes
de couvre-chef
sont sorties, cet été, de l'usine
Au nombre de 115 au total, elles
une partie de la future
12001, juste avant Noël. Cette opération
Maître d'oeuvre et conception
réalisation
: groupement François
Fondeville (mandataire) ; Marc Mimram (architecte et ingénierie) ;
Emmanuel Nebout/Gagne (construction métallique) ; Egis/Engie
Axima/Engie Ineo/Engie Cofely (maintenance). Bureau d'études
couverture BFUP : Lamoureux & Ricciotti. Bureau de contrôle :
Apave. Coordonnateur SPS : Apave
Tous droits de reproduction réservés
PAYS :France
RUBRIQUE :Ville
PAGE(S) :10
DIFFUSION :201975
SURFACE :11 %
PERIODICITE :Quotidien
23 octobre 2016
Engie Axima. Cadeau et nouveaux
locaux
La société Engie Axima
Réfrigération France a ouvert de
nouveaux locaux dans la zone de
Kerdroniou. Profitant de
l'inauguration, les cadres de la
société ont remis, contre un euro
symbolique, un fourgon d'occasion
aux responsables quimpérois de la
Banque alimentaire 29. « Ce sera un
véhicule supplémentaire bienvenu
pour transporter les aliments offerts
par nos fournisseurs », a souligné
Pierre Spieth, président de la
Banque alimentaire 29.
Deux agences
Les nouveaux locaux d'Engie Axima
Réfrigération France accueillent
deux agences. Le rez-de-chaussée
(entrepôts et bureaux) est occupé par
Page 20
Quimper Fluides Process (Engie
Axima), agence spécialisée dans la
production de fluides pour
l'agroalimentaire (eau chaude,
vapeur, fluides thermiques, air
comprimé, eau glacée et liquides
alimentaires... ) mais aussi la
récupération d'énergie, le chauffage
et la ventilation industrielle. Cette
entité emploie 20 salariés.
Les bureaux d'Axima Réfrigération
sont installés à l'étage. Il s'agit d'une
agence spécialisée dans la
production de froid industriel et
commercial, la climatisation, la
maintenance des installations 24/24
h, les économies d'énergie et la
conformité réglementaire. L'agence,
dirigée par François Pérennes,
compte une quinzaine de techniciens
et commerciaux.
Pascal Massart, directeur d'Axima
Réfrigération France pour la région
Ouest, a remis à Pierre Spieth, président
de la Banque alimentaire 29, les clés et
les papiers du fourgon offert contre un
euro symbolique.
■
Tous droits de reproduction réservés
PAYS :France
PAGE(S) :2,3,4
SURFACE :213 %
PERIODICITE :Hebdomadaire
24 octobre 2016 - N°885
ENTREPRISES
Génie climatique : nouvelles innovations techniques à l'honneur
Parmi les lauréats du premier
figure notamment
performances
appel à projets de la fédération professionnelle
un banc d'essai
Fedene sur le thème «innovation
qui, en service depuis peu au CSTB
de procédés antitartre de fabricants
- par voie physique,
Nantes, permettra
sans traitement
d'évaluer,
chimique
et transition
énergétique»,
« en conditions
réelles»,
les
- destinés aux échangeras des réseaux
d'ECS. Ce banc d'essai est le fruit d'un partenariat entre Dalkia et l'Institut
Carnot CSTB. Autre lauréat de cet appel à projets : un
système commercialisé par OTI-Environnement
pour l'évaluation
en continu du rendement de chaudières biomasse (à partir de 4 MW)
et de l'humidité
du combustible
rendement de combustion
utilisé,
et limiter
baie d'analyse de l'oxygène
et ce pour optimiser
de manière
automatique
les réglages
améliorer
leur
Le système comporte
une
sur les fumées.
Le jury de l'appel à projets a également retenu un système de stockage d'énergie thermique
projet porté par Idex, en partenariat
avec le CEA-Liten
distribution
Il est protégé par trois brevets d'invention
de chauffage
de ces chaudières,
à la fois les émissions de poussières et de C02 et les risques de corrosion.
et d'ECS.
à base de matériaux à changement de phase,
et Hamon. Ce système est destiné aux installations
et va faire l'objet
collectives
de production
d'un premier démonstrateur,
et
sur réseau
de chaleur. Autre lauréat de l'appel à projets : un système développé par la jeune société Ubiant et par Ssinergie (groupe Engie) pour
gérer - par exemple, pièce par pièce - les consommations énergétiques et le confort, et ce au moyen de capteurs (température, qualité de
l'air,
Page 21
etc.) sans fil ni pile,
d'interrupteurs
de pilotage
(installés
notamment
sur les systèmes de chauffage)
et d'une
intelligence
Tous droits de reproduction réservés
PAYS :France
PAGE(S) :2,3,4
SURFACE :213 %
PERIODICITE :Hebdomadaire
24 octobre 2016 - N°885
artificielle.
< Il n'y a pas de scénarios prédéterminés
: c'est cette intelligence
réels >, nous a-t-on expliqué. La phase d'installation
Entre autre lauréats, on citera également les sociétés : Umikron
biomasse
; Nobatek
production
pour un logiciel
de sélection
taux de C02)
de bâtiments
climatisation
; Openergy
énergétique
- à permettre
performance,
à l'exploitant
d'offre
d'approvisionnement
de l'appel à projets, on mentionnera
en cours de généralisation
(électricité,
de l'humidité
des combustibles
en énergie de chauffage
eau, gaz) et du confort (notamment
en particulier
d' «industrialiser
dynamique
de quartiers
de détecter des anomalies
- dans le cadre de contrats
après travaux».
et fiabiliser
l'ensemble
< Cette plate-forme
de chauffage
avec engagement
du processus
associe le traitement
et de
température,
ou de
de performance
d'engagement
de
de données réelles,
du bâtiment >, nous a-t-on indiqué. Le système, qui doit permettre,
sur plusieurs sites en Ile-de-France.
de drones pour la thermographie
; un compteur
par usage (notamment
Autre
destinée
est en cours de déploiement
aussi : l'utilisation
protégé par cinq brevets d'invention.
production
suivi
au sein de Dalkia
des consommations
«cloud»
énergétique
de diminuer les pertes thermiques,
d'identification
système permettant
d'un bâtiment
jusqu'au
provenant de capteurs, et la simulation
particulier,
tertiaires,
pour une plate-forme
depuis la remise
qui traite les données et les traduit en scénarios
pour un appareil de mesure micro-ondes
de solutions
d'ECS ; iQSpot pour un système de mesure des consommations
humidité,
artificielle
du système chez un premier client est en cours.
électrique
d'analyse
chauffage et ventilation),
infra-rouge
en
Parmi les autres lauréats
de réseaux de chaleur, un procédé
et de décomposition
du signal
électrique
et
compteur développé par la société Smart Impulse et
lauréat : la société New Heat, qui développe, conçoit,
finance et réalise des centrales de
de chaleur solaire pour le chauffage urbain.
ENTREPRISES / EN BREF
- ARTISANAT.
entreprises
Au troisième trimestre 2016, selon la dernière enquête trimestrielle
artisanales
de chauffage plomberie
couverture
même trimestre de l'année précédente. Chez les entreprises artisanales d'électricité,
- ARTISANAT.
de conjoncture
de la Capeb qui vient de paraître, les
ont enregistré une croissance de chiffre
d'affaires
de 2,5% par rapport
Au second trimestre 2016, le chiffre d'affaires des petites entreprises de chauffage-plomberie-sanitaire
par rapport à la même période de 2015. C'est ce qui ressort de la dernière enquête trimestrielle
des centres de gestion agréés) qui vient de paraître. Pour l'ensemble
baisse du chiffre d'affaires
de 0,7%, à 162 000 euros. < Malgré
sur les trois dernières années est limitée
de conjoncture
de l'année 2015, cette fédération
fiscales 2015 de 7 343 entreprises adhérentes des CGA membres du réseau FCGA/Anprecega
moyen de ces petites entreprises avait diminué
au
la hausse est de 2%.
a reculé de 2,9%
de la FCGA
- s'appuyant
- vient d'indiquer
(Fédération
sur les déclarations
que le chiffre d'affaires
un contexte peu favorable,
ajoute la fédération,
la
à 2,5%. > Quant aux charges de personnel, elles ont augmenté de
6,3% sur les trois dernières années. Pour 2015, le résultat courant net moyen est stable, à 29 000 €, après une baisse de 12,6% sur les
trois dernières années. En 2015, la marge brute, les charges de personnel, la valeur ajoutée et l'EBE
0,3%, 0,2%, 0,9% et 1,3%. L'an passé, toujours
43%, les charges de personnel
13%, l'EBE
brut reculent
en moyenne, la marge brute a représenté 61% du chiffre d'affaires,
28% et le résultat courant 18%. La tranche de résultat
respectivement
de
la valeur ajoutée
courant net inférieur
à un Smic net
annuel (soit moins de 14 000 euros) a représenté 22% des entreprises en 2015, contre 23% pour un résultat entre 28 et 42 000 €,
19%
pour plus de 42 000 euros et 36% entre 14 et 28 000 euros.
- ENGIE
vient d'inaugurer
à Marseille
une centrale qui utilise l'énergie
thermique marine pour alimenter
en chaud et en froid, à terme,
2
500 000 m de bâtiments, qui seront desservis par un réseau de froid urbain de 3 km. Sont intervenues sur ce projet Cofely,
Climespace,
Ineo et Axima.
- UPONOR
fournit
au nouveau siège social de Regaz, à Bordeaux,
par le plancher et le plafond.
froides des CTA et pour le rafraîchissement
L'installateur
d'un local informatique,
- SAUNIER
DLIVAL
Condens F25, ThemaFast
Condens F25 et Duomax
Condens F30. Les installateurs
peuvent
gagner
des skateboards
et des enceintes Bluetooth.
- COLDINNOV,
entreprise française née en 2014, nous indique qu'elle vient d'installer
par simple réaction
thermochimique
solide-gaz,
chaleurs perdues (process industriels,
incinération,
de préparation
auront des puissances frigorifiques
climatisation
de commercialisation,
des bâtiments et aux «datacenters».
la société s'élève aujourd'hui
à 1,6 million
face à un plan de développement
- DENCOHAPPEL
filtrants FHM-PO
ambitieux.
vient d'équiper
le premier pilote de son système de production
système protégé par plusieurs brevets et qui valorise des
moteurs thermiques ou électriques, groupe électrogène, etc.). Les produits, en phase
de 3 à plus de 200 kW et seront destinés, notamment,
On indique chez Coldinnov
PME, s'intéressent de près à nos solutions» et que plusieurs partenariats
d'euros, ajoute-t-on.
que «des groupes européens et internationaux,
«sont signés ou en cours de négociation».
C'est maintenant
au capital-risque
à la
comme des
< Le capital social de
que nous faisons appel afin de faire
>
un hôpital de Sévigné (Ille-et-Vilaine)
de deux CTA CAIRplus
de 2 400m- h et de deux plafonds
avec recycleur.
- A PARIS, Aubert Couturier
Développement
va absorber EATF Climatisation.
vient de lancer une campagne de communication
grand public consacrée au chauffage par l'air, avec une websérie diffusée sur
YouTube, et un mini-site
dédié.
- VIEGA
le slogan : «Viega, meilleure qualité garantie».
Page 22
des batteries
gaz à condensation pour le chauffage.
offre, jusque fin octobre ou fin novembre selon les régions, des remises et des «prix condensés» sur ses chaudières
de froid sans compresseur,
- ALDES
gaz naturel pour l'alimentation
ainsi que d'une chaufferie
est Engie Axima.
ThemaPlus
électriques
un système de dalle active diffusant la chaleur et le rafraîchissement
Le bâtiment est également équipé d'une PAC à compression
vient d'adopter
Tous droits de reproduction réservés
PAYS :France
PAGE(S) :2,3,4
SURFACE :213 %
PERIODICITE :Hebdomadaire
24 octobre 2016 - N°885
- DSC et la Capeb viennent de signer un accord de partenariat relatif, notamment,
à la qualification
- VORTICE
aux formations
FEE Bat en rénovation
énergétique et
Eco Artisans.
vient d'embaucher un technico-commercial
pour l'Ile-de-France
et le grand Ouest et un autre pour le grand quart Sud-Est.
-TRIBUNAL.
Entreprises venant d'être mises en liquidation judiciaire : ESCS (Grignon, 73), Galys (Blangy-sur-Bresle, 76), Crozet Industrie
(Lyon), FDC (Romainville, 93), Ets. Clément (Paris), DMCER (Mellecey, 71), Amélior'Habitat 24 (Fleurac, 24), Vecteur Energies (Trappes,
78), Tuyauteries de Bordeaux (Arbanats, 33), Castelhano Frères (Sury-le-Comtal, 42), Santé Plus (Clichy, 92), Belou CMO (Giroussens, 81),
Flammes Design (Ville-la-Grand, 74), Hybor Technika (Noisy le Grand, 93), Brenner (L'Isle Adam, 95), EMP 13 (Roquevaire, 13), AF
Multiservices (Toulon), Gastomesmo Unipessoal (Portugal), Sife Centre (La Roche-Posay, 86), Amels BTP (Bouffémont, 95). Entreprises
venant d'être mises en redressement judiciaire : Cheminée chauffante (Ancenis, 44), Edgar (Montreuil-en-Caux, 76), Giordano Industries
Océan Indian (Le Port, 97), Ail Eco Concept ( Venette, 60), Clim Service (Roussillon, 84), Casa Confort (St Etienne, 42), OFG Piscines Laveau
(Sury-le-Comtal, 24), France Rénovation (Chelles, 77), Sofamas (Brechaumont, 68), Denis Couturier (Barcy, 77), ASE (Hyères, 83), Efex
International (Feillens, 01). Entreprises venant de faire l'objet d'une procédure de sauvegarde : GSP Energies (Lyon).
- ILLE-ET-VILAINE.
La SARL Jamier, dont les gérants sont Jérôme Besnard et Jérémy Roimier,
activité d'électricité,
plomberie,
chauffage,
ventilation,
climatisation
et électroménager
vient de racheter à JBJ Energy son
basée 14 rue des Lavandières, 35370 Argentre-
du-Plessis.
- ILE-DE-FRANCE.
S2IB T & S, d'Evry
carreleur basée 21 avenue Maximilien
- ARDENNES.
La Société Nouvelle Duterque-Maupetit,
activité, notamment,
- MANCHE.
de plomberie,
- LOIRE.
son activité
de plombier,
chauffagiste
et
de Renwez, vient de racheter à la Société d'exploitation
des Ets. Duterque
son
et chauffage basée ZAC du Grand Ban, à La Francheville.
Benoît Legastelois
vient
de racheter
à Gilles Chardin
son activité
d'électricité,
chauffage
et électroménager.
A Balbigny,
la SAS Atouts
de plomberie,
Bois Chauffage Plomberie,
chauffage, climatisation
- ESSONNE. A Epinay-sur-Orge,
dAude,
climatisation
A Sainte Cécile, l'EURL
électrique, ventilation
notamment,
(Essonne), vient de racheter à Thierry Bocquillon
Robespierre, 94400 Vitry-sur-Seine.
que préside Cyrille
Perrin, vient de racheter à Fablau son activité,
et ramonage.
la SAS LP vient de racheter à Le Bris EURL son activité de plomberie chauffage.
FR Diaz, dont le gérant est Carmelo
Ricchiazzi,
vient de racheter à la SAS Diaz
son activité
AUDE.
d'électricité,
A Cuxac-
climatisation
et
chauffage.
- ATRA vient de lancer : foyers de 10 kW de puissance nominale, 1203,5x856x527 mm ou 1134,5x952x502 mm.
- VIVOKA vient de développer un boîtier domotique «connecté» de pilotage, notamment, du chauffage, avec reconnaissance vocale, relevé des
consommations énergétiques, analyse des comportements et habitudes des usagers, et création de scénarii, par exemple, pour baisser
automatiquement le chauffage en quittant une pièce.
- ABB vient de présenter un système tertiaire eu.bac, LonWorks, de contrôle, notamment, du chauffage et du refroidissement.
- HONEYWELL E&ES vient de lancer un thermostat programmable et «connecté», compatible Apple HomeKit, filaire ou sans fil, avec écran
tactile, connexion wifi et programmation automatique basée sur la géolocalisation ; l'«appli» du thermostat va également connecter tous les
produits Honeywell pour le confort de la maison.
- TOSHIBA vient de lancer un DRV 2-Tubes, réversible, à soufflage horizontal, en version monophasée, 4, 5 ou 6 CV, avec compresseur TwinRotary et régulation Inverter à contrôle vectoriel, unité extérieure de 1235x990x390 mm, jusqu'à 13 unités intérieures et jusqu'à 180 m de
liaisons frigorifiques totales.
- ATLANTIC vient de lancer pour les installateurs : en radiateurs et ECS, une «appli» d'optimisation des méthodes de vente, pour tablette ;
trois modules de formation à la vente, d'une journée.
- DAIKIN vient de lancer un logiciel de visualisation de la température et de l'humidité de l'air sur un diagramme psychrométrique. < Ce
logiciel permet de représenter l'état de l'air pour différentes valeurs d'humidité, indique le fabricant. Seules deux données d'entrée suffisent
pour calculer l'enthalpie, le volume spécifique, la densité et le point de rosée. >
- HAGER vient de lancer un outil, accessible sur PC, tablette et smartphone, pour la mesure et l'analyse des consommations de chauffage,
d'eau, d'électricité et de gaz des bâtiments tertiaires.
- SENTINEL Performance Solutions vient de lancer un filtre de désembouage à aimant (11 000 gauss).
- DOUBS.
Franck Arbey et Cyril
Lefebvre
viennent de créer la SAS Nature Comtoise
chaudières à granulés, avec une activité de fumisterie. 9 rue de Belleherbe,
- BRETAGNE.
de vente, notamment,
de poêles, inserts et
25510 Pierrefontaine-les-Varans.
Vincent Rey vient de créer la SARL Breizh Events de vente de «produits thermiques et photovoltaïques».
96 rue Jean-
baptiste Martenot, 56850 Caudan.
- CALVADOS.
Sous le nom commercial
réparation en plomberie
«Help Confort»,
et chauffage. Boulevard
- A PARIS, 3 rue de Téhéran, Didier
M. Liquet est le gérant de DL Réfrigération,
d'affaires a été de 942 100 euros au cours de l'exercice
Olivier
et la maintenance
de maintenance
Climat pour l'organisation
et l'exploitation
une entreprise de Seine-et-Marne
systèmes,
solutions,
d'un
dont le chiffre
clos en mars 2015.
Degos et Smain Hamza viennent de créer la SAS Sobre qui est spécialisée dans le développement,
de logiciels,
et
14540 Bourguebus.
et Christel Liquet viennent de créer la SAS DCL
groupe de sociétés de génie climatique.
- TERTIAIRE.
Jérôme Doucet vient de créer la SAS RéparTmmo
de l'Europe, Zone Industrielle,
équipements
ou services
«en vue d'une meilleure
maîtrise
l'exploitation
des dépenses
énergétiques» dans le tertiaire. 35-39 boulevard Romain Rolland, 75014 Paris.
ThermPresse,
l'hebdo du génie
EIRL Rafaël Font Editions Vilar.
climatique,
est une lettre économique
ARE 221 C. Directeur
de la publication,
publiée depuis 1996 par les Editions Vilar. 410 339 675 RCS Créteil.
fondateur
et rédacteur
en chef : Rafaël Font. Adresse électronique
:
[email protected]
Adresse postale : 17 rue Jean-Jacques
Rousseau, 94200 Ivry-sur-Seine,
France.
79. Prix du numéro : 13 euros TTC. Publicité
: au journal.
Numéro de Commission
paritaire des publications
87472.
Page 23
Tous droits
réservés.
Reproduction
interdite
pour tous
pays, sauf autorisation
de l'éditeur.
Téléphone
: (33) 01 46 58 54
et agences de presse : 0111 I
ISSN 1 253-2827.
Tous droits de reproduction réservés
URL :http://www.midenews.com/
PAYS :France
TYPE :Web Pro et Spécialisé
5 octobre 2016 - 19:26
Cliquez ici pour accéder à la version en ligne
IoT : Connit lève 3 millions d’euros
La startup toulousaine Connit boucle un tour de table de 3 millions d’euros auprès d’Engie, du
Groupe Claire et du fonds Emertec5. Développeur de solutions de supervision utilisant des objets
connectés pour l’industrie et les utilities, Connit fête cette année ses 4 ans. La startup toulousaine
qui revendique le déploiement de près de 60 000 modules connectés, notamment pour la
télé-relève de l’eau, le suivi énergétique de bâtiments ou la maintenance connectée, passe cet
automne la vitesse supérieure. Elle vient en effet de lever 3 millions d’euros auprès d’Engie, du
Groupe Claire et du fonds Emertec5. Objectif : financer le déploiement de ses solutions en France
et à l’international, ainsi que le développement de nouvelles gammes de produits notamment dans
la gestion des réseaux d'eaux, le monitoring énergétique, la maintenance industrielle ou encore la
création de solutions dédiées aux particuliers. « La France, notre marché domestique, n'est qu'une
première étape pour affiner des offres que nous déploierons à plus grande échelle. Notre vision est
résolument tournée vers l'international, nous travaillons déjà avec l’Italie et l’Espagne, explique
dans une communiqué Pascal Corbillon, CEO de CONNIT. En parallèle, la startup fait évoluer sa
plateforme d’agrégation de données avec notamment le développement d’algorithmes permettant
d’exploiter les dizaines de millions de signaux collectés chaque mois. Connit revendique une
dizaine de clients principaux, dont Sainte Lizaigne, Engie Axima, Engie Cofely, Endel, Eiffage,
Odeolis, DBT ainsi que des collectivités locales comme la Communauté de commune du Pays de
Gex. La startup qui emploie actuellement 25 collaborateurs prévoit de doubler ses effectifs dans
les 3 ans. MID e-news
Page 24
Tous droits de reproduction réservés
URL :http://www.midenews.com/
PAYS :France
TYPE :Web Pro et Spécialisé
5 octobre 2016 - 19:50
Cliquez ici pour accéder à la version en ligne
MID e-news > IoT : Connit lève 3 millions
d’euros
La startup toulousaine Connit boucle un tour de table de 3 millions d’euros auprès d’Engie, du
Groupe Claire et du fonds Emertec5. Développeur de solutions de supervision utilisant des objets
connectés pour l’industrie et les utilities, Connit fête cette année ses 4 ans. La startup toulousaine
qui revendique le déploiement de près de 60 000 modules connectés, notamment pour la
télé-relève de l’eau, le suivi énergétique de bâtiments ou la maintenance connectée, passe cet
automne la vitesse supérieure. Elle vient en effet de lever 3 millions d’euros auprès d’Engie, du
Groupe Claire et du fonds Emertec5. Objectif : financer le déploiement de ses solutions en France
et à l’international, ainsi que le développement de nouvelles gammes de produits notamment dans
la gestion des réseaux d'eaux, le monitoring énergétique, la maintenance industrielle ou encore la
création de solutions dédiées aux particuliers. « La France, notre marché domestique, n'est qu'une
première étape pour affiner des offres que nous déploierons à plus grande échelle. Notre vision est
résolument tournée vers l'international, nous travaillons déjà avec l’Italie et l’Espagne, explique
dans une communiqué Pascal Corbillon, CEO de CONNIT. En parallèle, la startup fait évoluer sa
plateforme d’agrégation de données avec notamment le développement d’algorithmes permettant
d’exploiter les dizaines de millions de signaux collectés chaque mois. Connit revendique une
dizaine de clients principaux, dont Sainte Lizaigne, Engie Axima, Engie Cofely, Endel, Eiffage,
Odeolis, DBT ainsi que des collectivités locales comme la Communauté de commune du Pays de
Gex. La startup qui emploie actuellement 25 collaborateurs prévoit de doubler ses effectifs dans
les 3 ans. MID e-news
Page 25
Tous droits de reproduction réservés
URL :http://climaplusconfort.fr/
PAYS :France
TYPE :Web Pro et Spécialisé
7 octobre 2016 - 13:20
Cliquez ici pour accéder à la version en ligne
Réalisation, exploitation, maintenance : le
premier REM sort de terre
GC Magazine | 7 octobre 2016 |
Le centre aquatique de Sainte-Victoire dans les Bouches-du-Rhône a été inauguré fin septembre.
Il s agit du premier bâtiment avoir été réalisé en Réalisation Exploitation Maintenance (REM),
depuis la création en 2011 de ce type de contrat dans le code des marchés publics.
Edifiée sur un site de 3,5 hectares, la construction de la piscine Sainte Victoire a été lancée en
octobre 2014. La Communauté du Pays d’Aix (CPA) avait confié au groupement composé du
mandataire Spie batignolles sud-est, ainsi que d’Engie Axima et Engie Ineo, le marché de
réalisation et d’exploitation/maintenance (REM) de ce nouveau centre. Spie batignolles sud-est et
Engie se sont engagés contractuellement sur le respect des exigences de la CPA en matière de
qualité de construction, d’efficacité énergétique, de performance d’exploitation et de suivi de la
maintenance.
Un management spécifique de la direction chantier a notamment été mis en place. Une équipe
projet a été constituée, intégrant un interlocuteur dédié au pilotage et au contrôle des engagements
liés à la performance énergétique et à la consommation d’eau.
Lire notre article Stockage de chaleur le long du périphérique parisien
Lire notre article L’ECS de 43 logements lyonnais assurée grâce aux eaux usées
Page 26
Tous droits de reproduction réservés
URL :http://www.touleco.fr/
PAYS :France
TYPE :Web Grand Public
10 octobre 2016 - 22:01
Cliquez ici pour accéder à la version en ligne
Objets connectés. La jeune pousse Connit lève
3 millions d’euros
> La startup toulousaine Connit boucle un tour de table de 3 millions
d’euros auprès d’Engie, du Groupe Claire et du fonds Emertec5.
Développeur de solutions de supervision utilisant des
objets connectés pour l’industrie et les utilities, Connit
fête cette année ses quatre ans. La startup toulousaine qui revendique le déploiement de près de
60.000 modules connectés, notamment pour la télé-relève de l’eau, le suivi énergétique de
bâtiments ou la maintenance connectée, passe cet automne la vitesse supérieure. Elle vient en
effet de lever 3 millions d’euros auprès d’Engie, du Groupe Claire et du fonds Emertec5.
Objectif : financer le déploiement de ses solutions en France et à l’international, ainsi que le
développement de nouvelles gammes de produits notamment dans la gestion des réseaux d’eaux,
le monitoring énergétique, la maintenance industrielle ou encore la création de solutions dédiées
aux particuliers. « La France, notre marché domestique, n’est qu’une première étape pour affiner
des offres que nous déploierons à plus grande échelle. Notre vision est résolument tournée vers
l’international, nous travaillons déjà avec l’Italie et l’Espagne, explique dans une communiqué
Pascal Corbillon, CEO de Connit.
En parallèle, la startup fait évoluer sa plateforme d’agrégation de données avec notamment le
développement d’algorithmes permettant d’exploiter les dizaines de millions de signaux collectés
chaque mois. Connit revendique une dizaine de clients principaux, dont Sainte Lizaigne, Engie
Axima, Engie Cofely, Endel, Eiffage, Odeolis, DBT ainsi que des collectivités locales comme la
Communauté de commune du Pays de Gex. La startup qui emploie actuellement vingt-cinq
collaborateurs prévoit de doubler ses effectifs dans les trois ans.
MID e-news
Page 27
Tous droits de reproduction réservés
URL :http://savoie.cci.fr/
PAYS :France
TYPE :Web Grand Public
18 octobre 2016 - 00:04
Cliquez ici pour accéder à la version en ligne
Entreprises de l'agroalimentaire, valorisez
votre énergie !
Cet appel à projet concerne les projets innovants de valorisation de
l’énergie fatale issue des systèmes de réfrigération des entreprises
agroalimentaires.
ENGIE Axima, le leader français du génie climatique, de la réfrigération et de la protection
incendie lance un appel à projet valorisant les projets innovants de valorisation de l'energie fatale
issue des systèmes de réfrigération des entreprises agroalimentaires.Les projets sélectionnés
pourront bénéficier d'accompagnement spécifique d'ENGIE et de l'ANIA, l’Association Nationale
des Industries Alimentaires.Plus de détails sur notre page dédiée des
Page 28
Tous droits de reproduction réservés
URL :http://climaplusconfort.fr/
PAYS :France
TYPE :Web Pro et Spécialisé
25 octobre 2016 - 18:55
Cliquez ici pour accéder à la version en ligne
Gaz et dalles actives à tous les étages
GC Magazine | 25 octobre 2016 |
© GC Magazine 8 000 m² de dalles actives sur 4 niveaux vont être déployés pour assurer le
chauffage et le rafraîchissement du nouveau siège social du gestionnaire de réseaux de
distribution Regaz de Bordeaux. Génie Climatique Magazine s est rendu sur place vendredi 14
octobre pour assister au coulage d une partie des modules de dalles actives parEngie Axima. Les
travaux s achèveront en juin 2017.
90 minutes sont nécessaires pour mettre en place un treillis de modules de dalles actives. Après
l’installation des fonds de coffrage, les tubes Uponor disposés sur un treillis sont intégrés dans la
dalle en béton avec l’armature. Les fonds de coffrage sont retirés après le coulage de la dalle
béton. Au rez-de-chaussée, on place une couche d’isolation en dessous de la dalle béton pour
éviter de chauffer le parking en-dessous. Au dernier étage, une couche d’isolation sera également
placée au-dessus de la dalle.
La masse de béton du bâtiment est utilisée comme réservoir de chaleur ou de fraîcheur. Elle
permet à la fois de chauffer ou de rafraîchir à des niveaux de température entre 19 et 26 °C. Trois
semaines sont nécessaires avant d’enlever le treillis et que le béton – 25 centièmes d’épaisseur –
soit solidifié.
Modules raccordés à des collecteurs
Les modules d’une zone sont raccordés à un collecteur et les différents circuits doivent être
équilibrés en termes de débit. Le collecteur régule la distribution du fluide provenant du
générateur (PAC ou chaudière) et son retour vers l'appareil. « Un moyen pratique », selon Uponor
d’assurer la régulation des installations comme la dalle active.
Baffles acoustiques en guise de faux plafond
Des baffles acoustiques ont été placés à 30 cm sous le plafond pour atténuer le bruit des plafonds,
mais « assez loin pour ne pas perdre de la puissance de chaud/froid. Une panoplie de sondes de
température par zone seront déployée pour assurer la GTB du bâtiment.
Gaz pour le chauffage et le rafraîchissement
La production de chaleur pour le chauffage sera assurée par deux chaudières gaz à condensation
de 290 kW De Dietrich – l'une de 120 kW et une autre de 170 kW. L’eau réfrigérée nécessaire
pour le rafraîchissement sera produite par le biais d’une PAC à compression gaz naturel air/eau
Panasonic. Les trois machines ne sont pas encore installées. Une GTB va par ailleurs piloter zone
Page 29
Tous droits de reproduction réservés
URL :http://climaplusconfort.fr/
PAYS :France
TYPE :Web Pro et Spécialisé
25 octobre 2016 - 18:55
Cliquez ici pour accéder à la version en ligne
par zone les plafonds/planchers chauffants grâce à une panoplie de sondes de températures
réparties sur chaque zone.
Lire notre article Une dalle qui assure traitement d’air, chauffage et rafraîchissement
Page 30
Tous droits de reproduction réservés
URL :http://www.animasoft.com/
PAYS :France
TYPE :Web Pro et Spécialisé
3 octobre 2016 - 15:26
Cliquez ici pour accéder à la version en ligne
Conférences IBS 2016
Le 03-Oct-2016
Le salon Intelligent Buildings Systems - IBS, organisé du 8 au 9 novembre se tiendra à nouveau
au Parc des Expositions de Paris - Porte de Versailles. Avec plus de 6 000 visiteurs attendus et un
cycle de conférences qui traitera de toute l’actualité du Smart Building, le salon permet aux
professionnels d’être au plus près des préoccupations des marchés. Bâtiment connecté, transition
énergétique, sécurité, compteurs intelligents, objets connectés… sont les mots clés de la 7ème
édition d’Intelligent Building System !
Des conférences au plus près des problématiques actuelles et des enjeux de demain
Cette année, IBS propose un programme de 20 ateliers et 20 conférences autour de 4 thématiques
clés relatives à l’évolution en marche des bâtiments connectés & automatisés où l’arrivée de l’IoT
via l’IP et la gestion de l’énergie bouleversent la donne.
Du côté des infrastructures, l’utilisation croissante des technologies sans fil (+4,5% dans le
monde au 1er trimestre 2016 par rapport à 2015), aussi bien en neuf qu’en rénovation, implique
de nouvelles pratiques à la fois dans la conception et dans l’exploitation.
On notera également la prise de conscience des acteurs du bâtiment sur les risques liés à la
cybersécurité, marché en croissance de l’ordre de +3% depuis le début 2016.
Pour chaque conférence, des intervenants experts apporteront des réponses précises et une vision
claire pour que les participants fassent de leur visite une expérience enrichissante et trouvent des
éléments directement applicables dans leurs missions.
Les 4 Thématiques se déclinent :
· CYCLE A : Solutions et services pour les bâtiments connectés et interconnectés
Le bâtiment connecté et interconnecté représente une réelle opportunité pour les professionnels et
les occupants.
Le cycle A analysera le passage de la gestion technique à la gestion informatisée du bâtiment tout
en s’intéressant aux possibilités qu’offre cette mutation. Une réflexion sur les évolutions possibles
du parc existant vers le Smart Building sera également menée. L’interopérabilité des équipements
et des services sera un sujet largement abordé de même que les applications et les services du
bâtiment interactif et connecté. Le sujet sur les capteurs et les objets connectés sera également
développé et clôturera le cycle.
· CYCLE B : Normes, standards, protocoles, sécurité pour les Smart Building interconnectés
L’interconnexion des Smart Building entraîne de nombreuses transformations et nécessite une
prise de conscience des risques encourus.
Le cycle B s’intéressera à la manière dont « les protocoles historiques du bâtiment s’adaptent à la
nouvelle donne Smart désormais corrélée à L’internet des objets . La sécurité des données du
Smart Building sera traitée ainsi que la problématique du protocole Wireless. Une table ronde
portant sur la façon dont le Smart Building répond aux problématiques de sécurité des occupants
clôturera le cycle.
· CYCLE C : Innovation Digitale et BIM pour des Smart Building flexibles porteurs de services
Le Smart Building, ses objets connectés et leurs données valorisées, grâce aux outils du Big Data,
offrent de nouveaux services aux occupants.
Le cycle C se concentrera sur Le Smart Building producteur de données au cœur du Big Data ,
L’intégration de l’IoT dans les GTB historiques et les Smart Building , Les impacts de la
convergence des technologies BIM/IoT/GTB sur les métiers de l’exploitation . Enfin une table
ronde autour du Smart home, des Smartphones, nouvelles interfaces home-machine-bâtiment, fera
une synthèse des passerelles technologiques entre “home et building“.
· CYCLE D : Performance d’exploitation et d’usages, efficience énergétique
Le cycle D apportera un éclairage nouveau à la fois sur la « Flexibilité des espaces, la montée en
puissance des usages et des services, la performance énergétique, les applications du Smart
Building au petit tertiaire mais également sur la Santé, le confort, le bien-être et la productivité ,
un sujet moins techno-centré . Enfin, une dernière conférence fera le point sur les dernières
avancées du Smart Metering.
Les “ Smart “ Conférences 2016 s’annoncent donc porteuses de réponses essentielles attendues
Page 31
Tous droits de reproduction réservés
URL :http://www.animasoft.com/
PAYS :France
TYPE :Web Pro et Spécialisé
3 octobre 2016 - 15:26
Cliquez ici pour accéder à la version en ligne
par nos visiteurs. Plus que jamais événement fédérateur du Smart Building,
IBS demeure un lieu de business incontournable ainsi que l’offre spécialisée la plus importante
réunie en France avec 180 exposants leader du secteur.
En parallèle de cette 7ème édition se tient le salon Smart Grid – Smart City qui couvre toute
l’actualité de l’urbanisme et des réseaux intelligents.
LISTE DES EXPOSANTS (non exhaustive, arrêtée au 10-09-2016).
3E MEDIAS – AAEON - ABB France - ACS2i – AERGY – ALERTEO – ALTRICS - APILOG
AUTOMATION - ARC INFORMATIQUE – ARCOM – ARCONTROLS – AREAL – ARVENI
- ASSOCIATION KNX France – ATEMIA - B.TIB - BNP PARIBAS REAL ESTATE [email protected] - BACNET France – BATIACTU - BEG LUXOMAT – BELIMO - BELPARTS
France - CAP TECHNOLOGIE - CARL SOFTWARE - CARLO GAVAZZI – CENAERO –
CIRCUTOR – CODRA - COMPTEUR-ENERGIE.COM – CONNECTILED – DANFOSS –
DATAPRINT - DELTA DORE – DEVEKO - DIGITAL CONCEPTS - DISTECH CONTROLS
– DISTRAME - E+E ELEKTRONIK - ECO INNOVATION – ECOTROPY – EFFIPILOT –
EGREEN - ELA INNOVATION – ELECTRONIQUES – ELSTER - ENGIE AXIMA –
ENLIGHTED - ENOCEAN ALLIANCE – ERCOGENER - EWON/2AR-GROUPE FEDERATION FRANCAISE DE DOMOTIQUE – FFIE – FIFTHPLAY – FLUDIA – GMI
DATABOX – GREENGEST – GREENPRIZ – GTBAT – HVACSERVICE - HABITAT &
TECHNOLOGIES – HAGER – HALTON – HELVAR – HXPERIENCE – ICONICS – IGNES INFOELECTRICIEN.COM - INFORENOVATEUR.COM – INNES - IP SYSTEMES –
IRLYNX – IXEL - JOHNSON CONTROLS – KALYSEO – KEOLYA - KEP FRANCE - KT
MEMORY – LACROIX - LE MONDE DE L'INDUSTRIE - LES ECHOS - LOGITRADE ULIS
- LONMARK France - LOYTEC ELECTRONICS GMBH - L'USINE NOUVELLE - M2OCITY
- MAINTENANCE ET ENTREPRISE - MCS SOLUTIONS - META 2E- METZ CONNECT
France - MICRONISER HUMIDIFICATION – MICROSENS – MINEBEA – MIOS MIV-SOFT – MULTITECH - NEWRON SYSTEM - NKE WATTECO - NORIAK
DISTRIBUTION – OCCITALINE – OVERKIZ - PARROT AIR SUPPORT - PHOENIX
CONTACT - PRIVA BUILDING INTELLIGENCE – PRODUAL - PROTO ELECTRONIQUE QUALITE REFERENCES - REGIN France - REGULATION France - REVAME GROUPE REVUE DES COLLECTIVITES LOCALES - REXEL France - ROBERT BOSCH France SAIA BURGESS CONTROLS - SAUTER REGULATION - SBA - SMART BUILDINGS
ALLIANCE FOR SMART CITIES – SCHEIBER - SCHNEIDER ELECTRIC - SENSING
LABS - SERELEC N.V. – SHARINGCLOUD – SIEMENS - SIEMON GROUP - SIVECO
GROUP - SLA - SMART LIGHTING ALLIANCE - SLAT - SMART IMPULSE - SOCOMEC SOFTING IT NETWORKS - SONTAY LTD - SVDI - TECHNILOG - TELEGÄRTNER THEBEN - THERMOZYKLUS - TREND CONTROLS - TRIO2SYS - UBIGREEN – ULIS VAISALA - VERTICAL M2M - VICOS - VITEC - WAGO CONTACT - WIT - WOERTZ
HANDELS AG – ZUBLIN
À propos :
S’il est avéré que « l’intelligence est la faculté d’adaptation », alors IBS est sans conteste un salon
intelligent ! Depuis sa création en 2010, IBS – Intelligent Building Systems s’affiche comme le
premier salon – et le seul ! entièrement dédié à la performance des bâtiments tertiaires, industriels
et collectifs. Intelligent Building System se consacre à des sujets tels que les bâtiments
communicants, les systèmes hétérogènes, la connectivité ou encore les protocoles de mesures et
d'interopérabilité. Avec son concept alliant un salon professionnel et des conférences thématiques
uniques, IBS rassemble chaque année les principaux professionnels du secteur.
Page 32
Tous droits de reproduction réservés
URL :http://infodsi.com/
PAYS :France
TYPE :Web Pro et Spécialisé
3 octobre 2016 - 15:26
Cliquez ici pour accéder à la version en ligne
Conférences IBS 2016
lundi 3 octobre 2016
Le salon Intelligent Buildings Systems - IBS, organisé du 8 au 9 novembre se tiendra à nouveau
au Parc des Expositions de Paris - Porte de Versailles. Avec plus de 6 000 visiteurs attendus et un
cycle de conférences qui traitera de toute l’actualité du Smart Building, le salon permet aux
professionnels d’être au plus près des préoccupations des marchés. Bâtiment connecté, transition
énergétique, sécurité, compteurs intelligents, objets connectés… sont les mots clés de la 7ème
édition d’Intelligent Building System !
Des conférences au plus près des problématiques actuelles et des enjeux de demain
Cette année, IBS propose un programme de 20 ateliers et 20 conférences autour de 4 thématiques
clés relatives à l’évolution en marche des bâtiments connectés & automatisés où l’arrivée de l’IoT
via l’IP et la gestion de l’énergie bouleversent la donne.
Du côté des infrastructures, l’utilisation croissante des technologies sans fil (+4,5% dans le
monde au 1er trimestre 2016 par rapport à 2015), aussi bien en neuf qu’en rénovation, implique
de nouvelles pratiques à la fois dans la conception et dans l’exploitation.
On notera également la prise de conscience des acteurs du bâtiment sur les risques liés à la
cybersécurité, marché en croissance de l’ordre de +3% depuis le début 2016.
Pour chaque conférence, des intervenants experts apporteront des réponses précises et une vision
claire pour que les participants fassent de leur visite une expérience enrichissante et trouvent des
éléments directement applicables dans leurs missions.
Les 4 Thématiques se déclinent :
· CYCLE A : Solutions et services pour les bâtiments connectés et interconnectés
Le bâtiment connecté et interconnecté représente une réelle opportunité pour les professionnels et
les occupants.
Le cycle A analysera le passage de la gestion technique à la gestion informatisée du bâtiment tout
en s’intéressant aux possibilités qu’offre cette mutation. Une réflexion sur les évolutions possibles
du parc existant vers le Smart Building sera également menée. L’interopérabilité des équipements
et des services sera un sujet largement abordé de même que les applications et les services du
bâtiment interactif et connecté. Le sujet sur les capteurs et les objets connectés sera également
développé et clôturera le cycle.
· CYCLE B : Normes, standards, protocoles, sécurité pour les Smart Building interconnectés
L’interconnexion des Smart Building entraîne de nombreuses transformations et nécessite une
prise de conscience des risques encourus.
Le cycle B s’intéressera à la manière dont « les protocoles historiques du bâtiment s’adaptent à la
nouvelle donne Smart désormais corrélée à L’internet des objets . La sécurité des données du
Smart Building sera traitée ainsi que la problématique du protocole Wireless. Une table ronde
portant sur la façon dont le Smart Building répond aux problématiques de sécurité des occupants
clôturera le cycle.
· CYCLE C : Innovation Digitale et BIM pour des Smart Building flexibles porteurs de services
Le Smart Building, ses objets connectés et leurs données valorisées, grâce aux outils du Big Data,
offrent de nouveaux services aux occupants.
Page 33
Tous droits de reproduction réservés
URL :http://infodsi.com/
PAYS :France
TYPE :Web Pro et Spécialisé
3 octobre 2016 - 15:26
Cliquez ici pour accéder à la version en ligne
Le cycle C se concentrera sur Le Smart Building producteur de données au cœur du Big Data ,
L’intégration de l’IoT dans les GTB historiques et les Smart Building , Les impacts de la
convergence des technologies BIM/IoT/GTB sur les métiers de l’exploitation . Enfin une table
ronde autour du Smart home, des Smartphones, nouvelles interfaces home-machine-bâtiment, fera
une synthèse des passerelles technologiques entre “home et building“.
· CYCLE D : Performance d’exploitation et d’usages, efficience énergétique
Le cycle D apportera un éclairage nouveau à la fois sur la « Flexibilité des espaces, la montée en
puissance des usages et des services, la performance énergétique, les applications du Smart
Building au petit tertiaire mais également sur la Santé, le confort, le bien-être et la productivité ,
un sujet moins techno-centré . Enfin, une dernière conférence fera le point sur les dernières
avancées du Smart Metering.
Les “ Smart “ Conférences 2016 s’annoncent donc porteuses de réponses essentielles attendues
par nos visiteurs. Plus que jamais événement fédérateur du Smart Building,
IBS demeure un lieu de business incontournable ainsi que l’offre spécialisée la plus importante
réunie en France avec 180 exposants leader du secteur.
En parallèle de cette 7ème édition se tient le salon Smart Grid – Smart City qui couvre toute
l’actualité de l’urbanisme et des réseaux intelligents.
LISTE DES EXPOSANTS (non exhaustive, arrêtée au 10-09-2016).
3E MEDIAS – AAEON - ABB France - ACS2i – AERGY – ALERTEO – ALTRICS - APILOG
AUTOMATION - ARC INFORMATIQUE – ARCOM – ARCONTROLS – AREAL – ARVENI
- ASSOCIATION KNX France – ATEMIA - B.TIB - BNP PARIBAS REAL ESTATE [email protected] - BACNET France – BATIACTU - BEG LUXOMAT – BELIMO - BELPARTS
France - CAP TECHNOLOGIE - CARL SOFTWARE - CARLO GAVAZZI – CENAERO –
CIRCUTOR – CODRA - COMPTEUR-ENERGIE.COM – CONNECTILED – DANFOSS –
DATAPRINT - DELTA DORE – DEVEKO - DIGITAL CONCEPTS - DISTECH CONTROLS
– DISTRAME - E+E ELEKTRONIK - ECO INNOVATION – ECOTROPY – EFFIPILOT –
EGREEN - ELA INNOVATION – ELECTRONIQUES – ELSTER - ENGIE AXIMA –
ENLIGHTED - ENOCEAN ALLIANCE – ERCOGENER - EWON/2AR-GROUPE FEDERATION FRANCAISE DE DOMOTIQUE – FFIE – FIFTHPLAY – FLUDIA – GMI
DATABOX – GREENGEST – GREENPRIZ – GTBAT – HVACSERVICE - HABITAT &
TECHNOLOGIES – HAGER – HALTON – HELVAR – HXPERIENCE – ICONICS – IGNES INFOELECTRICIEN.COM - INFORENOVATEUR.COM – INNES - IP SYSTEMES –
IRLYNX – IXEL - JOHNSON CONTROLS – KALYSEO – KEOLYA - KEP FRANCE - KT
MEMORY – LACROIX - LE MONDE DE L'INDUSTRIE - LES ECHOS - LOGITRADE ULIS
- LONMARK France - LOYTEC ELECTRONICS GMBH - L'USINE NOUVELLE - M2OCITY
- MAINTENANCE ET ENTREPRISE - MCS SOLUTIONS - META 2E- METZ CONNECT
France - MICRONISER HUMIDIFICATION – MICROSENS – MINEBEA – MIOS MIV-SOFT – MULTITECH - NEWRON SYSTEM - NKE WATTECO - NORIAK
DISTRIBUTION – OCCITALINE – OVERKIZ - PARROT AIR SUPPORT - PHOENIX
CONTACT - PRIVA BUILDING INTELLIGENCE – PRODUAL - PROTO ELECTRONIQUE QUALITE REFERENCES - REGIN France - REGULATION France - REVAME GROUPE REVUE DES COLLECTIVITES LOCALES - REXEL France - ROBERT BOSCH France SAIA BURGESS CONTROLS - SAUTER REGULATION - SBA - SMART BUILDINGS
ALLIANCE FOR SMART CITIES – SCHEIBER - SCHNEIDER ELECTRIC - SENSING
LABS - SERELEC N.V. – SHARINGCLOUD – SIEMENS - SIEMON GROUP - SIVECO
GROUP - SLA - SMART LIGHTING ALLIANCE - SLAT - SMART IMPULSE - SOCOMEC SOFTING IT NETWORKS - SONTAY LTD - SVDI - TECHNILOG - TELEGÄRTNER THEBEN - THERMOZYKLUS - TREND CONTROLS - TRIO2SYS - UBIGREEN – ULIS VAISALA - VERTICAL M2M - VICOS - VITEC - WAGO CONTACT - WIT - WOERTZ
HANDELS AG – ZUBLIN
Page 34
Tous droits de reproduction réservés
URL :http://infodsi.com/
PAYS :France
TYPE :Web Pro et Spécialisé
3 octobre 2016 - 15:26
Cliquez ici pour accéder à la version en ligne
À propos :
S’il est avéré que « l’intelligence est la faculté d’adaptation », alors IBS est sans conteste un salon
intelligent ! Depuis sa création en 2010, IBS – Intelligent Building Systems s’affiche comme le
premier salon – et le seul ! entièrement dédié à la performance des bâtiments tertiaires, industriels
et collectifs. Intelligent Building System se consacre à des sujets tels que les bâtiments
communicants, les systèmes hétérogènes, la connectivité ou encore les protocoles de mesures et
d'interopérabilité. Avec son concept alliant un salon professionnel et des conférences thématiques
uniques, IBS rassemble chaque année les principaux professionnels du secteur.
Ajouter un commentaire
Votre commentaire Recopiez les caractères
Mémoriser mes informations pour faciliter mes prochains envois de commentaires.
Transférer par mail Email du destinataire Recopiez les caractères
Ce message sera transmis depuis l'adresse IP 193.178.140.126
Page 35
Tous droits de reproduction réservés
URL :http://itchannel.info/
PAYS :France
TYPE :Web Pro et Spécialisé
3 octobre 2016 - 17:07
Cliquez ici pour accéder à la version en ligne
Conférences IBS 2016
Lundi 3 Octobre 2016 Le salon Intelligent Buildings Systems - IBS, organisé du 8 au 9 novembre
se tiendra à nouveau au Parc des Expositions de Paris - Porte de Versailles. Avec plus de 6 000
visiteurs attendus et un cycle de conférences qui traitera de toute l’actualité du Smart Building, le
salon permet aux professionnels d’être au plus près des préoccupations des marchés. Bâtiment
connecté, transition énergétique, sécurité, compteurs intelligents, objets connectés… sont les mots
clés de la 7ème édition d’Intelligent Building System !Des conférences au plus près des
problématiques actuelles et des enjeux de demainCette année, IBS propose un programme de 20
ateliers et 20 conférences autour de 4 thématiques clés relatives à l’évolution en marche des
bâtiments connectés & automatisés où l’arrivée de l’IoT via l’IP et la gestion de l’énergie
bouleversent la donne.Du côté des infrastructures, l’utilisation croissante des technologies sans fil
(+4,5% dans le monde au 1er trimestre 2016 par rapport à 2015), aussi bien en neuf qu’en
rénovation, implique de nouvelles pratiques à la fois dans la conception et dans l’exploitation.On
notera également la prise de conscience des acteurs du bâtiment sur les risques liés à la
cybersécurité, marché en croissance de l’ordre de +3% depuis le début 2016.Pour chaque
conférence, des intervenants experts apporteront des réponses précises et une vision claire pour
que les participants fassent de leur visite une expérience enrichissante et trouvent des éléments
directement applicables dans leurs missions.Les 4 Thématiques se déclinent :· CYCLE A :
Solutions et services pour les bâtiments connectés et interconnectésLe bâtiment connecté et
interconnecté représente une réelle opportunité pour les professionnels et les occupants.Le cycle
A analysera le passage de la gestion technique à la gestion informatisée du bâtiment tout en
s’intéressant aux possibilités qu’offre cette mutation. Une réflexion sur les évolutions possibles
du parc existant vers le Smart Building sera également menée. L’interopérabilité des équipements
et des services sera un sujet largement abordé de même que les applications et les services du
bâtiment interactif et connecté. Le sujet sur les capteurs et les objets connectés sera également
développé et clôturera le cycle.· CYCLE B : Normes, standards, protocoles, sécurité pour les
Smart Building interconnectésL’interconnexion des Smart Building entraîne de nombreuses
transformations et nécessite une prise de conscience des risques encourus.Le cycle B s’intéressera
à la manière dont « les protocoles historiques du bâtiment s’adaptent à la nouvelle donne Smart
désormais corrélée à L’internet des objets . La sécurité des données du Smart Building sera traitée
ainsi que la problématique du protocole Wireless. Une table ronde portant sur la façon dont le
Smart Building répond aux problématiques de sécurité des occupants clôturera le cycle.· CYCLE
C : Innovation Digitale et BIM pour des Smart Building flexibles porteurs de servicesLe Smart
Building, ses objets connectés et leurs données valorisées, grâce aux outils du Big Data, offrent de
nouveaux services aux occupants.Le cycle C se concentrera sur Le Smart Building producteur de
données au cœur du Big Data , L’intégration de l’IoT dans les GTB historiques et les Smart
Building , Les impacts de la convergence des technologies BIM/IoT/GTB sur les métiers de
l’exploitation . Enfin une table ronde autour du Smart home, des Smartphones, nouvelles
interfaces home-machine-bâtiment, fera une synthèse des passerelles technologiques entre "home
et building".· CYCLE D : Performance d’exploitation et d’usages, efficience énergétiqueLe cycle
D apportera un éclairage nouveau à la fois sur la « Flexibilité des espaces, la montée en puissance
des usages et des services, la performance énergétique, les applications du Smart Building au petit
tertiaire mais également sur la Santé, le confort, le bien-être et la productivité , un sujet moins
techno-centré . Enfin, une dernière conférence fera le point sur les dernières avancées du Smart
Metering.Les " Smart " Conférences 2016 s’annoncent donc porteuses de réponses essentielles
attendues par nos visiteurs. Plus que jamais événement fédérateur du Smart Building,IBS
demeure un lieu de business incontournable ainsi que l’offre spécialisée la plus importante réunie
en France avec 180 exposants leader du secteur.En parallèle de cette 7ème édition se tient le salon
Smart Grid – Smart City qui couvre toute l’actualité de l’urbanisme et des réseaux
intelligents.LISTE DES EXPOSANTS (non exhaustive, arrêtée au 10-09-2016).3E MEDIAS –
AAEON - ABB France - ACS2i – AERGY – ALERTEO – ALTRICS - APILOG
AUTOMATION - ARC INFORMATIQUE – ARCOM – ARCONTROLS – AREAL – ARVENI
- ASSOCIATION KNX France – ATEMIA - B.TIB - BNP PARIBAS REAL ESTATE -
Page 36
Tous droits de reproduction réservés
URL :http://itchannel.info/
PAYS :France
TYPE :Web Pro et Spécialisé
3 octobre 2016 - 17:07
Cliquez ici pour accéder à la version en ligne
[email protected] - BACNET France – BATIACTU - BEG LUXOMAT – BELIMO - BELPARTS
France - CAP TECHNOLOGIE - CARL SOFTWARE - CARLO GAVAZZI – CENAERO –
CIRCUTOR – CODRA - COMPTEUR-ENERGIE.COM – CONNECTILED – DANFOSS –
DATAPRINT - DELTA DORE – DEVEKO - DIGITAL CONCEPTS - DISTECH CONTROLS
– DISTRAME - E+E ELEKTRONIK - ECO INNOVATION – ECOTROPY – EFFIPILOT –
EGREEN - ELA INNOVATION – ELECTRONIQUES – ELSTER - ENGIE AXIMA –
ENLIGHTED - ENOCEAN ALLIANCE – ERCOGENER - EWON/2AR-GROUPE FEDERATION FRANCAISE DE DOMOTIQUE – FFIE – FIFTHPLAY – FLUDIA – GMI
DATABOX – GREENGEST – GREENPRIZ – GTBAT – HVACSERVICE - HABITAT &
TECHNOLOGIES – HAGER – HALTON – HELVAR – HXPERIENCE – ICONICS – IGNES INFOELECTRICIEN.COM - INFORENOVATEUR.COM – INNES - IP SYSTEMES –
IRLYNX – IXEL - JOHNSON CONTROLS – KALYSEO – KEOLYA - KEP FRANCE - KT
MEMORY – LACROIX - LE MONDE DE L'INDUSTRIE - LES ECHOS - LOGITRADE ULIS
- LONMARK France - LOYTEC ELECTRONICS GMBH - L'USINE NOUVELLE - M2OCITY
- MAINTENANCE ET ENTREPRISE - MCS SOLUTIONS - META 2E- METZ CONNECT
France - MICRONISER HUMIDIFICATION – MICROSENS – MINEBEA – MIOS MIV-SOFT – MULTITECH - NEWRON SYSTEM - NKE WATTECO - NORIAK
DISTRIBUTION – OCCITALINE – OVERKIZ - PARROT AIR SUPPORT - PHOENIX
CONTACT - PRIVA BUILDING INTELLIGENCE – PRODUAL - PROTO ELECTRONIQUE QUALITE REFERENCES - REGIN France - REGULATION France - REVAME GROUPE REVUE DES COLLECTIVITES LOCALES - REXEL France - ROBERT BOSCH France SAIA BURGESS CONTROLS - SAUTER REGULATION - SBA - SMART BUILDINGS
ALLIANCE FOR SMART CITIES – SCHEIBER - SCHNEIDER ELECTRIC - SENSING
LABS - SERELEC N.V. – SHARINGCLOUD – SIEMENS - SIEMON GROUP - SIVECO
GROUP - SLA - SMART LIGHTING ALLIANCE - SLAT - SMART IMPULSE - SOCOMEC SOFTING IT NETWORKS - SONTAY LTD - SVDI - TECHNILOG - TELEGÄRTNER THEBEN - THERMOZYKLUS - TREND CONTROLS - TRIO2SYS - UBIGREEN – ULIS VAISALA - VERTICAL M2M - VICOS - VITEC - WAGO CONTACT - WIT - WOERTZ
HANDELS AG – ZUBLINÀ propos :S’il est avéré que « l’intelligence est la faculté d’adaptation
», alors IBS est sans conteste un salon intelligent ! Depuis sa création en 2010, IBS – Intelligent
Building Systems s’affiche comme le premier salon – et le seul ! entièrement dédié à la
performance des bâtiments tertiaires, industriels et collectifs. Intelligent Building System se
consacre à des sujets tels que les bâtiments communicants, les systèmes hétérogènes, la
connectivité ou encore les protocoles de mesures et d'interopérabilité. Avec son concept alliant un
salon professionnel et des conférences thématiques uniques, IBS rassemble chaque année les
principaux professionnels du secteur.
Page 37
Tous droits de reproduction réservés
URL :http://www.itrinnovation.com/
PAYS :France
TYPE :Web Pro et Spécialisé
3 octobre 2016 - 16:26
Cliquez ici pour accéder à la version en ligne
Conférences IBS 2016
Publié le 3 Octobre 2016
Le salon Intelligent Buildings Systems - IBS, organisé du 8 au 9 novembre se tiendra à nouveau
au Parc des Expositions de Paris - Porte de Versailles. Avec plus de 6 000 visiteurs attendus et un
cycle de conférences qui traitera de toute l’actualité du Smart Building, le salon permet aux
professionnels d’être au plus près des préoccupations des marchés. Bâtiment connecté, transition
énergétique, sécurité, compteurs intelligents, objets connectés… sont les mots clés de la 7ème
édition d’Intelligent Building System !
Des conférences au plus près des problématiques actuelles et des enjeux de demain
Cette année, IBS propose un programme de 20 ateliers et 20 conférences autour de 4 thématiques
clés relatives à l’évolution en marche des bâtiments connectés & automatisés où l’arrivée de l’IoT
via l’IP et la gestion de l’énergie bouleversent la donne.
Du côté des infrastructures, l’utilisation croissante des technologies sans fil (+4,5% dans le
monde au 1er trimestre 2016 par rapport à 2015), aussi bien en neuf qu’en rénovation, implique
de nouvelles pratiques à la fois dans la conception et dans l’exploitation.
On notera également la prise de conscience des acteurs du bâtiment sur les risques liés à la
cybersécurité, marché en croissance de l’ordre de +3% depuis le début 2016.
Pour chaque conférence, des intervenants experts apporteront des réponses précises et une vision
claire pour que les participants fassent de leur visite une expérience enrichissante et trouvent des
éléments directement applicables dans leurs missions.
Les 4 Thématiques se déclinent :
· CYCLE A : Solutions et services pour les bâtiments connectés et interconnectés
Le bâtiment connecté et interconnecté représente une réelle opportunité pour les professionnels et
les occupants.
Le cycle A analysera le passage de la gestion technique à la gestion informatisée du bâtiment tout
en s’intéressant aux possibilités qu’offre cette mutation. Une réflexion sur les évolutions possibles
du parc existant vers le Smart Building sera également menée. L’interopérabilité des équipements
et des services sera un sujet largement abordé de même que les applications et les services du
bâtiment interactif et connecté. Le sujet sur les capteurs et les objets connectés sera également
développé et clôturera le cycle.
· CYCLE B : Normes, standards, protocoles, sécurité pour les Smart Building interconnectés
L’interconnexion des Smart Building entraîne de nombreuses transformations et nécessite une
prise de conscience des risques encourus.
Le cycle B s’intéressera à la manière dont « les protocoles historiques du bâtiment s’adaptent à la
nouvelle donne Smart désormais corrélée à L’internet des objets . La sécurité des données du
Smart Building sera traitée ainsi que la problématique du protocole Wireless. Une table ronde
portant sur la façon dont le Smart Building répond aux problématiques de sécurité des occupants
clôturera le cycle.
· CYCLE C : Innovation Digitale et BIM pour des Smart Building flexibles porteurs de services
Le Smart Building, ses objets connectés et leurs données valorisées, grâce aux outils du Big Data,
offrent de nouveaux services aux occupants.
Page 38
Tous droits de reproduction réservés
URL :http://www.itrinnovation.com/
PAYS :France
TYPE :Web Pro et Spécialisé
3 octobre 2016 - 16:26
Cliquez ici pour accéder à la version en ligne
Le cycle C se concentrera sur Le Smart Building producteur de données au cœur du Big Data ,
L’intégration de l’IoT dans les GTB historiques et les Smart Building , Les impacts de la
convergence des technologies BIM/IoT/GTB sur les métiers de l’exploitation . Enfin une table
ronde autour du Smart home, des Smartphones, nouvelles interfaces home-machine-bâtiment, fera
une synthèse des passerelles technologiques entre “home et building“.
· CYCLE D : Performance d’exploitation et d’usages, efficience énergétique
Le cycle D apportera un éclairage nouveau à la fois sur la « Flexibilité des espaces, la montée en
puissance des usages et des services, la performance énergétique, les applications du Smart
Building au petit tertiaire mais également sur la Santé, le confort, le bien-être et la productivité ,
un sujet moins techno-centré . Enfin, une dernière conférence fera le point sur les dernières
avancées du Smart Metering.
Les “ Smart “ Conférences 2016 s’annoncent donc porteuses de réponses essentielles attendues
par nos visiteurs. Plus que jamais événement fédérateur du Smart Building,
IBS demeure un lieu de business incontournable ainsi que l’offre spécialisée la plus importante
réunie en France avec 180 exposants leader du secteur.
En parallèle de cette 7ème édition se tient le salon Smart Grid – Smart City qui couvre toute
l’actualité de l’urbanisme et des réseaux intelligents.
LISTE DES EXPOSANTS (non exhaustive, arrêtée au 10-09-2016).
3E MEDIAS – AAEON - ABB France - ACS2i – AERGY – ALERTEO – ALTRICS - APILOG
AUTOMATION - ARC INFORMATIQUE – ARCOM – ARCONTROLS – AREAL – ARVENI
- ASSOCIATION KNX France – ATEMIA - B.TIB - BNP PARIBAS REAL ESTATE [email protected] - BACNET France – BATIACTU - BEG LUXOMAT – BELIMO - BELPARTS
France - CAP TECHNOLOGIE - CARL SOFTWARE - CARLO GAVAZZI – CENAERO –
CIRCUTOR – CODRA - COMPTEUR-ENERGIE.COM – CONNECTILED – DANFOSS –
DATAPRINT - DELTA DORE – DEVEKO - DIGITAL CONCEPTS - DISTECH CONTROLS
– DISTRAME - E+E ELEKTRONIK - ECO INNOVATION – ECOTROPY – EFFIPILOT –
EGREEN - ELA INNOVATION – ELECTRONIQUES – ELSTER - ENGIE AXIMA –
ENLIGHTED - ENOCEAN ALLIANCE – ERCOGENER - EWON/2AR-GROUPE FEDERATION FRANCAISE DE DOMOTIQUE – FFIE – FIFTHPLAY – FLUDIA – GMI
DATABOX – GREENGEST – GREENPRIZ – GTBAT – HVACSERVICE - HABITAT &
TECHNOLOGIES – HAGER – HALTON – HELVAR – HXPERIENCE – ICONICS – IGNES INFOELECTRICIEN.COM - INFORENOVATEUR.COM – INNES - IP SYSTEMES –
IRLYNX – IXEL - JOHNSON CONTROLS – KALYSEO – KEOLYA - KEP FRANCE - KT
MEMORY – LACROIX - LE MONDE DE L'INDUSTRIE - LES ECHOS - LOGITRADE ULIS
- LONMARK France - LOYTEC ELECTRONICS GMBH - L'USINE NOUVELLE - M2OCITY
- MAINTENANCE ET ENTREPRISE - MCS SOLUTIONS - META 2E- METZ CONNECT
France - MICRONISER HUMIDIFICATION – MICROSENS – MINEBEA – MIOS MIV-SOFT – MULTITECH - NEWRON SYSTEM - NKE WATTECO - NORIAK
DISTRIBUTION – OCCITALINE – OVERKIZ - PARROT AIR SUPPORT - PHOENIX
CONTACT - PRIVA BUILDING INTELLIGENCE – PRODUAL - PROTO ELECTRONIQUE QUALITE REFERENCES - REGIN France - REGULATION France - REVAME GROUPE REVUE DES COLLECTIVITES LOCALES - REXEL France - ROBERT BOSCH France SAIA BURGESS CONTROLS - SAUTER REGULATION - SBA - SMART BUILDINGS
ALLIANCE FOR SMART CITIES – SCHEIBER - SCHNEIDER ELECTRIC - SENSING
LABS - SERELEC N.V. – SHARINGCLOUD – SIEMENS - SIEMON GROUP - SIVECO
GROUP - SLA - SMART LIGHTING ALLIANCE - SLAT - SMART IMPULSE - SOCOMEC SOFTING IT NETWORKS - SONTAY LTD - SVDI - TECHNILOG - TELEGÄRTNER THEBEN - THERMOZYKLUS - TREND CONTROLS - TRIO2SYS - UBIGREEN – ULIS VAISALA - VERTICAL M2M - VICOS - VITEC - WAGO CONTACT - WIT - WOERTZ
HANDELS AG – ZUBLIN
Page 39
Tous droits de reproduction réservés
URL :http://www.itrinnovation.com/
PAYS :France
TYPE :Web Pro et Spécialisé
3 octobre 2016 - 16:26
Cliquez ici pour accéder à la version en ligne
À propos :
S’il est avéré que « l’intelligence est la faculté d’adaptation », alors IBS est sans conteste un salon
intelligent ! Depuis sa création en 2010, IBS – Intelligent Building Systems s’affiche comme le
premier salon – et le seul ! entièrement dédié à la performance des bâtiments tertiaires, industriels
et collectifs. Intelligent Building System se consacre à des sujets tels que les bâtiments
communicants, les systèmes hétérogènes, la connectivité ou encore les protocoles de mesures et
d'interopérabilité. Avec son concept alliant un salon professionnel et des conférences thématiques
uniques, IBS rassemble chaque année les principaux professionnels du secteur.
Réagir à cet article | Transférer par mail | Imprimer l'article avec | Noter Annuler Noter
cet article Annuler Ajouter un commentaire Recopiez les caractères Mémoriser mes
informations pour faciliter mes prochains envois de commentaires. Annuler Transférer par mail
Email du destinataire Message ou commentaire Recopiez les caractères
Ce message sera transmis depuis l'adresse IP 193.178.140.126
Page 40
Tous droits de reproduction réservés
URL :http://www.itrmanager.com/
PAYS :France
TYPE :Web Pro et Spécialisé
3 octobre 2016 - 15:38
Cliquez ici pour accéder à la version en ligne
Conférences IBS 2016
lundi 3 octobre 2016
Le salon Intelligent Buildings Systems - IBS, organisé du 8 au 9 novembre se tiendra à nouveau
au Parc des Expositions de Paris - Porte de Versailles. Avec plus de 6 000 visiteurs attendus et un
cycle de conférences qui traitera de toute l’actualité du Smart Building, le salon permet aux
professionnels d’être au plus près des préoccupations des marchés. Bâtiment connecté, transition
énergétique, sécurité, compteurs intelligents, objets connectés… sont les mots clés de la 7ème
édition d’Intelligent Building System !
Des conférences au plus près des problématiques actuelles et des enjeux de demain
Cette année, IBS propose un programme de 20 ateliers et 20 conférences autour de 4 thématiques
clés relatives à l’évolution en marche des bâtiments connectés & automatisés où l’arrivée de l’IoT
via l’IP et la gestion de l’énergie bouleversent la donne.
Du côté des infrastructures, l’utilisation croissante des technologies sans fil (+4,5% dans le
monde au 1er trimestre 2016 par rapport à 2015), aussi bien en neuf qu’en rénovation, implique
de nouvelles pratiques à la fois dans la conception et dans l’exploitation.
On notera également la prise de conscience des acteurs du bâtiment sur les risques liés à la
cybersécurité, marché en croissance de l’ordre de +3% depuis le début 2016.
Pour chaque conférence, des intervenants experts apporteront des réponses précises et une vision
claire pour que les participants fassent de leur visite une expérience enrichissante et trouvent des
éléments directement applicables dans leurs missions.
Les 4 Thématiques se déclinent :
· CYCLE A : Solutions et services pour les bâtiments connectés et interconnectés
Le bâtiment connecté et interconnecté représente une réelle opportunité pour les professionnels et
les occupants.
Le cycle A analysera le passage de la gestion technique à la gestion informatisée du bâtiment tout
en s’intéressant aux possibilités qu’offre cette mutation. Une réflexion sur les évolutions possibles
du parc existant vers le Smart Building sera également menée. L’interopérabilité des équipements
et des services sera un sujet largement abordé de même que les applications et les services du
bâtiment interactif et connecté. Le sujet sur les capteurs et les objets connectés sera également
développé et clôturera le cycle.
· CYCLE B : Normes, standards, protocoles, sécurité pour les Smart Building interconnectés
L’interconnexion des Smart Building entraîne de nombreuses transformations et nécessite une
prise de conscience des risques encourus.
Le cycle B s’intéressera à la manière dont « les protocoles historiques du bâtiment s’adaptent à la
nouvelle donne Smart désormais corrélée à L’internet des objets . La sécurité des données du
Smart Building sera traitée ainsi que la problématique du protocole Wireless. Une table ronde
portant sur la façon dont le Smart Building répond aux problématiques de sécurité des occupants
clôturera le cycle.
· CYCLE C : Innovation Digitale et BIM pour des Smart Building flexibles porteurs de services
Le Smart Building, ses objets connectés et leurs données valorisées, grâce aux outils du Big Data,
offrent de nouveaux services aux occupants.
Page 41
Tous droits de reproduction réservés
URL :http://www.itrmanager.com/
PAYS :France
TYPE :Web Pro et Spécialisé
3 octobre 2016 - 15:38
Cliquez ici pour accéder à la version en ligne
Le cycle C se concentrera sur Le Smart Building producteur de données au cœur du Big Data ,
L’intégration de l’IoT dans les GTB historiques et les Smart Building , Les impacts de la
convergence des technologies BIM/IoT/GTB sur les métiers de l’exploitation . Enfin une table
ronde autour du Smart home, des Smartphones, nouvelles interfaces home-machine-bâtiment, fera
une synthèse des passerelles technologiques entre “home et building“.
· CYCLE D : Performance d’exploitation et d’usages, efficience énergétique
Le cycle D apportera un éclairage nouveau à la fois sur la « Flexibilité des espaces, la montée en
puissance des usages et des services, la performance énergétique, les applications du Smart
Building au petit tertiaire mais également sur la Santé, le confort, le bien-être et la productivité ,
un sujet moins techno-centré . Enfin, une dernière conférence fera le point sur les dernières
avancées du Smart Metering.
Les “ Smart “ Conférences 2016 s’annoncent donc porteuses de réponses essentielles attendues
par nos visiteurs. Plus que jamais événement fédérateur du Smart Building,
IBS demeure un lieu de business incontournable ainsi que l’offre spécialisée la plus importante
réunie en France avec 180 exposants leader du secteur.
En parallèle de cette 7ème édition se tient le salon Smart Grid – Smart City qui couvre toute
l’actualité de l’urbanisme et des réseaux intelligents.
LISTE DES EXPOSANTS (non exhaustive, arrêtée au 10-09-2016).
3E MEDIAS – AAEON - ABB France - ACS2i – AERGY – ALERTEO – ALTRICS - APILOG
AUTOMATION - ARC INFORMATIQUE – ARCOM – ARCONTROLS – AREAL – ARVENI
- ASSOCIATION KNX France – ATEMIA - B.TIB - BNP PARIBAS REAL ESTATE [email protected] - BACNET France – BATIACTU - BEG LUXOMAT – BELIMO - BELPARTS
France - CAP TECHNOLOGIE - CARL SOFTWARE - CARLO GAVAZZI – CENAERO –
CIRCUTOR – CODRA - COMPTEUR-ENERGIE.COM – CONNECTILED – DANFOSS –
DATAPRINT - DELTA DORE – DEVEKO - DIGITAL CONCEPTS - DISTECH CONTROLS
– DISTRAME - E+E ELEKTRONIK - ECO INNOVATION – ECOTROPY – EFFIPILOT –
EGREEN - ELA INNOVATION – ELECTRONIQUES – ELSTER - ENGIE AXIMA –
ENLIGHTED - ENOCEAN ALLIANCE – ERCOGENER - EWON/2AR-GROUPE FEDERATION FRANCAISE DE DOMOTIQUE – FFIE – FIFTHPLAY – FLUDIA – GMI
DATABOX – GREENGEST – GREENPRIZ – GTBAT – HVACSERVICE - HABITAT &
TECHNOLOGIES – HAGER – HALTON – HELVAR – HXPERIENCE – ICONICS – IGNES INFOELECTRICIEN.COM - INFORENOVATEUR.COM – INNES - IP SYSTEMES –
IRLYNX – IXEL - JOHNSON CONTROLS – KALYSEO – KEOLYA - KEP FRANCE - KT
MEMORY – LACROIX - LE MONDE DE L'INDUSTRIE - LES ECHOS - LOGITRADE ULIS
- LONMARK France - LOYTEC ELECTRONICS GMBH - L'USINE NOUVELLE - M2OCITY
- MAINTENANCE ET ENTREPRISE - MCS SOLUTIONS - META 2E- METZ CONNECT
France - MICRONISER HUMIDIFICATION – MICROSENS – MINEBEA – MIOS MIV-SOFT – MULTITECH - NEWRON SYSTEM - NKE WATTECO - NORIAK
DISTRIBUTION – OCCITALINE – OVERKIZ - PARROT AIR SUPPORT - PHOENIX
CONTACT - PRIVA BUILDING INTELLIGENCE – PRODUAL - PROTO ELECTRONIQUE QUALITE REFERENCES - REGIN France - REGULATION France - REVAME GROUPE REVUE DES COLLECTIVITES LOCALES - REXEL France - ROBERT BOSCH France SAIA BURGESS CONTROLS - SAUTER REGULATION - SBA - SMART BUILDINGS
ALLIANCE FOR SMART CITIES – SCHEIBER - SCHNEIDER ELECTRIC - SENSING
LABS - SERELEC N.V. – SHARINGCLOUD – SIEMENS - SIEMON GROUP - SIVECO
GROUP - SLA - SMART LIGHTING ALLIANCE - SLAT - SMART IMPULSE - SOCOMEC SOFTING IT NETWORKS - SONTAY LTD - SVDI - TECHNILOG - TELEGÄRTNER THEBEN - THERMOZYKLUS - TREND CONTROLS - TRIO2SYS - UBIGREEN – ULIS VAISALA - VERTICAL M2M - VICOS - VITEC - WAGO CONTACT - WIT - WOERTZ
HANDELS AG – ZUBLIN
Page 42
Tous droits de reproduction réservés
URL :http://www.itrmanager.com/
PAYS :France
TYPE :Web Pro et Spécialisé
3 octobre 2016 - 15:38
Cliquez ici pour accéder à la version en ligne
À propos :
S’il est avéré que « l’intelligence est la faculté d’adaptation », alors IBS est sans conteste un salon
intelligent ! Depuis sa création en 2010, IBS – Intelligent Building Systems s’affiche comme le
premier salon – et le seul ! entièrement dédié à la performance des bâtiments tertiaires, industriels
et collectifs. Intelligent Building System se consacre à des sujets tels que les bâtiments
communicants, les systèmes hétérogènes, la connectivité ou encore les protocoles de mesures et
d'interopérabilité. Avec son concept alliant un salon professionnel et des conférences thématiques
uniques, IBS rassemble chaque année les principaux professionnels du secteur.
Imprimer l'article Transférer par mail
Réagir à cet article
Ajouter un commentaire
Votre commentaire Recopiez les caractères
Mémoriser mes informations pour faciliter mes prochains envois de
commentaires. Transférer par mail Email du destinataire Recopiez les
caractères Ce message sera transmis depuis l'adresse IP
193.178.140.126
Page 43
Tous droits de reproduction réservés
URL :http://itrmobiles.com/
PAYS :France
TYPE :Web Pro et Spécialisé
3 octobre 2016 - 15:26
Cliquez ici pour accéder à la version en ligne
Conférences IBS 2016
Le salon Intelligent Buildings Systems - IBS, organisé du 8 au 9 novembre se tiendra à nouveau
au Parc des Expositions de Paris - Porte de Versailles. Avec plus de 6 000 visiteurs attendus et un
cycle de conférences qui traitera de toute l’actualité du Smart Building, le salon permet aux
professionnels d’être au plus près des préoccupations des marchés. Bâtiment connecté, transition
énergétique, sécurité, compteurs intelligents, objets connectés… sont les mots clés de la 7ème
édition d’Intelligent Building System ! Des conférences au plus près des problématiques actuelles
et des enjeux de demain Cette année, IBS propose un programme de 20 ateliers et 20 conférences
autour de 4 thématiques clés relatives à l’évolution en marche des bâtiments connectés &
automatisés où l’arrivée de l’IoT via l’IP et la gestion de l’énergie bouleversent la donne. Du côté
des infrastructures, l’utilisation croissante des technologies sans fil (+4,5% dans le monde au 1er
trimestre 2016 par rapport à 2015), aussi bien en neuf qu’en rénovation, implique de nouvelles
pratiques à la fois dans la conception et dans l’exploitation. On notera également la prise de
conscience des acteurs du bâtiment sur les risques liés à la cybersécurité, marché en croissance de
l’ordre de +3% depuis le début 2016. Pour chaque conférence, des intervenants experts
apporteront des réponses précises et une vision claire pour que les participants fassent de leur
visite une expérience enrichissante et trouvent des éléments directement applicables dans leurs
missions. Les 4 Thématiques se déclinent : · CYCLE A : Solutions et services pour les bâtiments
connectés et interconnectés Le bâtiment connecté et interconnecté représente une réelle
opportunité pour les professionnels et les occupants. Le cycle A analysera le passage de la gestion
technique à la gestion informatisée du bâtiment tout en s’intéressant aux possibilités qu’offre cette
mutation. Une réflexion sur les évolutions possibles du parc existant vers le Smart Building sera
également menée. L’interopérabilité des équipements et des services sera un sujet largement
abordé de même que les applications et les services du bâtiment interactif et connecté. Le sujet
sur les capteurs et les objets connectés sera également développé et clôturera le cycle. · CYCLE B
: Normes, standards, protocoles, sécurité pour les Smart Building interconnectés L’interconnexion
des Smart Building entraîne de nombreuses transformations et nécessite une prise de conscience
des risques encourus. Le cycle B s’intéressera à la manière dont « les protocoles historiques du
bâtiment s’adaptent à la nouvelle donne Smart désormais corrélée à L’internet des objets . La
sécurité des données du Smart Building sera traitée ainsi que la problématique du protocole
Wireless. Une table ronde portant sur la façon dont le Smart Building répond aux problématiques
de sécurité des occupants clôturera le cycle. · CYCLE C : Innovation Digitale et BIM pour des
Smart Building flexibles porteurs de services Le Smart Building, ses objets connectés et leurs
données valorisées, grâce aux outils du Big Data, offrent de nouveaux services aux occupants. Le
cycle C se concentrera sur Le Smart Building producteur de données au cœur du Big Data ,
L’intégration de l’IoT dans les GTB historiques et les Smart Building , Les impacts de la
convergence des technologies BIM/IoT/GTB sur les métiers de l’exploitation . Enfin une table
ronde autour du Smart home, des Smartphones, nouvelles interfaces home-machine-bâtiment, fera
une synthèse des passerelles technologiques entre “home et building“. · CYCLE D : Performance
d’exploitation et d’usages, efficience énergétique Le cycle D apportera un éclairage nouveau à la
fois sur la « Flexibilité des espaces, la montée en puissance des usages et des services, la
performance énergétique, les applications du Smart Building au petit tertiaire mais également sur
la Santé, le confort, le bien-être et la productivité , un sujet moins techno-centré . Enfin, une
dernière conférence fera le point sur les dernières avancées du Smart Metering. Les “ Smart “
Conférences 2016 s’annoncent donc porteuses de réponses essentielles attendues par nos
visiteurs. Plus que jamais événement fédérateur du Smart Building, IBS demeure un lieu de
business incontournable ainsi que l’offre spécialisée la plus importante réunie en France avec 180
exposants leader du secteur. En parallèle de cette 7ème édition se tient le salon Smart Grid –
Smart City qui couvre toute l’actualité de l’urbanisme et des réseaux intelligents. LISTE DES
EXPOSANTS (non exhaustive, arrêtée au 10-09-2016). 3E MEDIAS – AAEON - ABB France ACS2i – AERGY – ALERTEO – ALTRICS - APILOG AUTOMATION - ARC
INFORMATIQUE – ARCOM – ARCONTROLS – AREAL – ARVENI - ASSOCIATION KNX
France – ATEMIA - B.TIB - BNP PARIBAS REAL ESTATE - [email protected] - BACNET France
Page 44
Tous droits de reproduction réservés
URL :http://itrmobiles.com/
PAYS :France
TYPE :Web Pro et Spécialisé
3 octobre 2016 - 15:26
Cliquez ici pour accéder à la version en ligne
– BATIACTU - BEG LUXOMAT – BELIMO - BELPARTS France - CAP TECHNOLOGIE CARL SOFTWARE - CARLO GAVAZZI – CENAERO – CIRCUTOR – CODRA COMPTEUR-ENERGIE.COM – CONNECTILED – DANFOSS – DATAPRINT - DELTA
DORE – DEVEKO - DIGITAL CONCEPTS - DISTECH CONTROLS – DISTRAME - E+E
ELEKTRONIK - ECO INNOVATION – ECOTROPY – EFFIPILOT – EGREEN - ELA
INNOVATION – ELECTRONIQUES – ELSTER - ENGIE AXIMA – ENLIGHTED ENOCEAN ALLIANCE – ERCOGENER - EWON/2AR-GROUPE - FEDERATION
FRANCAISE DE DOMOTIQUE – FFIE – FIFTHPLAY – FLUDIA – GMI DATABOX –
GREENGEST – GREENPRIZ – GTBAT – HVACSERVICE - HABITAT & TECHNOLOGIES
– HAGER – HALTON – HELVAR – HXPERIENCE – ICONICS – IGNES INFOELECTRICIEN.COM - INFORENOVATEUR.COM – INNES - IP SYSTEMES –
IRLYNX – IXEL - JOHNSON CONTROLS – KALYSEO – KEOLYA - KEP FRANCE - KT
MEMORY – LACROIX - LE MONDE DE L'INDUSTRIE - LES ECHOS - LOGITRADE ULIS
- LONMARK France - LOYTEC ELECTRONICS GMBH - L'USINE NOUVELLE - M2OCITY
- MAINTENANCE ET ENTREPRISE - MCS SOLUTIONS - META 2E- METZ CONNECT
France - MICRONISER HUMIDIFICATION – MICROSENS – MINEBEA – MIOS MIV-SOFT – MULTITECH - NEWRON SYSTEM - NKE WATTECO - NORIAK
DISTRIBUTION – OCCITALINE – OVERKIZ - PARROT AIR SUPPORT - PHOENIX
CONTACT - PRIVA BUILDING INTELLIGENCE – PRODUAL - PROTO ELECTRONIQUE QUALITE REFERENCES - REGIN France - REGULATION France - REVAME GROUPE REVUE DES COLLECTIVITES LOCALES - REXEL France - ROBERT BOSCH France SAIA BURGESS CONTROLS - SAUTER REGULATION - SBA - SMART BUILDINGS
ALLIANCE FOR SMART CITIES – SCHEIBER - SCHNEIDER ELECTRIC - SENSING
LABS - SERELEC N.V. – SHARINGCLOUD – SIEMENS - SIEMON GROUP - SIVECO
GROUP - SLA - SMART LIGHTING ALLIANCE - SLAT - SMART IMPULSE - SOCOMEC SOFTING IT NETWORKS - SONTAY LTD - SVDI - TECHNILOG - TELEGÄRTNER THEBEN - THERMOZYKLUS - TREND CONTROLS - TRIO2SYS - UBIGREEN – ULIS VAISALA - VERTICAL M2M - VICOS - VITEC - WAGO CONTACT - WIT - WOERTZ
HANDELS AG – ZUBLIN À propos : S’il est avéré que « l’intelligence est la faculté
d’adaptation », alors IBS est sans conteste un salon intelligent ! Depuis sa création en 2010, IBS –
Intelligent Building Systems s’affiche comme le premier salon – et le seul ! entièrement dédié à la
performance des bâtiments tertiaires, industriels et collectifs. Intelligent Building System se
consacre à des sujets tels que les bâtiments communicants, les systèmes hétérogènes, la
connectivité ou encore les protocoles de mesures et d'interopérabilité. Avec son concept alliant un
salon professionnel et des conférences thématiques uniques, IBS rassemble chaque année les
principaux professionnels du secteur.
Page 45
Tous droits de reproduction réservés
URL :http://www.itrnews.com/
PAYS :France
TYPE :Web Pro et Spécialisé
3 octobre 2016 - 15:27
Cliquez ici pour accéder à la version en ligne
Conférences IBS 2016
Publié le 3 Octobre 2016 Le salon Intelligent Buildings Systems - IBS, organisé du 8 au 9
novembre se tiendra à nouveau au Parc des Expositions de Paris - Porte de Versailles. Avec plus
de 6 000 visiteurs attendus et un cycle de conférences qui traitera de toute l’actualité du Smart
Building, le salon permet aux professionnels d’être au plus près des préoccupations des marchés.
Bâtiment connecté, transition énergétique, sécurité, compteurs intelligents, objets connectés…
sont les mots clés de la 7ème édition d’Intelligent Building System !
Des conférences au plus près des problématiques actuelles et des enjeux de demain
Cette année, IBS propose un programme de 20 ateliers et 20 conférences autour de 4 thématiques
clés relatives à l’évolution en marche des bâtiments connectés & automatisés où l’arrivée de l’IoT
via l’IP et la gestion de l’énergie bouleversent la donne.
Du côté des infrastructures, l’utilisation croissante des technologies sans fil (+4,5% dans le
monde au 1er trimestre 2016 par rapport à 2015), aussi bien en neuf qu’en rénovation, implique
de nouvelles pratiques à la fois dans la conception et dans l’exploitation.
On notera également la prise de conscience des acteurs du bâtiment sur les risques liés à la
cybersécurité, marché en croissance de l’ordre de +3% depuis le début 2016.
Pour chaque conférence, des intervenants experts apporteront des réponses précises et une vision
claire pour que les participants fassent de leur visite une expérience enrichissante et trouvent des
éléments directement applicables dans leurs missions.
Les 4 Thématiques se déclinent :
· CYCLE A : Solutions et services pour les bâtiments connectés et interconnectés
Le bâtiment connecté et interconnecté représente une réelle opportunité pour les professionnels et
les occupants.
Le cycle A analysera le passage de la gestion technique à la gestion informatisée du bâtiment tout
en s’intéressant aux possibilités qu’offre cette mutation. Une réflexion sur les évolutions possibles
du parc existant vers le Smart Building sera également menée. L’interopérabilité des équipements
et des services sera un sujet largement abordé de même que les applications et les services du
bâtiment interactif et connecté. Le sujet sur les capteurs et les objets connectés sera également
développé et clôturera le cycle.
· CYCLE B : Normes, standards, protocoles, sécurité pour les Smart Building interconnectés
L’interconnexion des Smart Building entraîne de nombreuses transformations et nécessite une
prise de conscience des risques encourus.
Le cycle B s’intéressera à la manière dont « les protocoles historiques du bâtiment s’adaptent à la
nouvelle donne Smart désormais corrélée à L’internet des objets . La sécurité des données du
Smart Building sera traitée ainsi que la problématique du protocole Wireless. Une table ronde
portant sur la façon dont le Smart Building répond aux problématiques de sécurité des occupants
clôturera le cycle.
· CYCLE C : Innovation Digitale et BIM pour des Smart Building flexibles porteurs de services
Le Smart Building, ses objets connectés et leurs données valorisées, grâce aux outils du Big Data,
offrent de nouveaux services aux occupants.
Le cycle C se concentrera sur Le Smart Building producteur de données au cœur du Big Data ,
L’intégration de l’IoT dans les GTB historiques et les Smart Building , Les impacts de la
convergence des technologies BIM/IoT/GTB sur les métiers de l’exploitation . Enfin une table
ronde autour du Smart home, des Smartphones, nouvelles interfaces home-machine-bâtiment, fera
une synthèse des passerelles technologiques entre “home et building“.
· CYCLE D : Performance d’exploitation et d’usages, efficience énergétique
Le cycle D apportera un éclairage nouveau à la fois sur la « Flexibilité des espaces, la montée en
puissance des usages et des services, la performance énergétique, les applications du Smart
Building au petit tertiaire mais également sur la Santé, le confort, le bien-être et la productivité ,
un sujet moins techno-centré . Enfin, une dernière conférence fera le point sur les dernières
avancées du Smart Metering.
Les “ Smart “ Conférences 2016 s’annoncent donc porteuses de réponses essentielles attendues
par nos visiteurs. Plus que jamais événement fédérateur du Smart Building,
Page 46
Tous droits de reproduction réservés
URL :http://www.itrnews.com/
PAYS :France
TYPE :Web Pro et Spécialisé
3 octobre 2016 - 15:27
Cliquez ici pour accéder à la version en ligne
IBS demeure un lieu de business incontournable ainsi que l’offre spécialisée la plus importante
réunie en France avec 180 exposants leader du secteur.
En parallèle de cette 7ème édition se tient le salon Smart Grid – Smart City qui couvre toute
l’actualité de l’urbanisme et des réseaux intelligents.
LISTE DES EXPOSANTS (non exhaustive, arrêtée au 10-09-2016).
3E MEDIAS – AAEON - ABB France - ACS2i – AERGY – ALERTEO – ALTRICS - APILOG
AUTOMATION - ARC INFORMATIQUE – ARCOM – ARCONTROLS – AREAL – ARVENI
- ASSOCIATION KNX France – ATEMIA - B.TIB - BNP PARIBAS REAL ESTATE [email protected] - BACNET France – BATIACTU - BEG LUXOMAT – BELIMO - BELPARTS
France - CAP TECHNOLOGIE - CARL SOFTWARE - CARLO GAVAZZI – CENAERO –
CIRCUTOR – CODRA - COMPTEUR-ENERGIE.COM – CONNECTILED – DANFOSS –
DATAPRINT - DELTA DORE – DEVEKO - DIGITAL CONCEPTS - DISTECH CONTROLS
– DISTRAME - E+E ELEKTRONIK - ECO INNOVATION – ECOTROPY – EFFIPILOT –
EGREEN - ELA INNOVATION – ELECTRONIQUES – ELSTER - ENGIE AXIMA –
ENLIGHTED - ENOCEAN ALLIANCE – ERCOGENER - EWON/2AR-GROUPE FEDERATION FRANCAISE DE DOMOTIQUE – FFIE – FIFTHPLAY – FLUDIA – GMI
DATABOX – GREENGEST – GREENPRIZ – GTBAT – HVACSERVICE - HABITAT &
TECHNOLOGIES – HAGER – HALTON – HELVAR – HXPERIENCE – ICONICS – IGNES INFOELECTRICIEN.COM - INFORENOVATEUR.COM – INNES - IP SYSTEMES –
IRLYNX – IXEL - JOHNSON CONTROLS – KALYSEO – KEOLYA - KEP FRANCE - KT
MEMORY – LACROIX - LE MONDE DE L'INDUSTRIE - LES ECHOS - LOGITRADE ULIS
- LONMARK France - LOYTEC ELECTRONICS GMBH - L'USINE NOUVELLE - M2OCITY
- MAINTENANCE ET ENTREPRISE - MCS SOLUTIONS - META 2E- METZ CONNECT
France - MICRONISER HUMIDIFICATION – MICROSENS – MINEBEA – MIOS MIV-SOFT – MULTITECH - NEWRON SYSTEM - NKE WATTECO - NORIAK
DISTRIBUTION – OCCITALINE – OVERKIZ - PARROT AIR SUPPORT - PHOENIX
CONTACT - PRIVA BUILDING INTELLIGENCE – PRODUAL - PROTO ELECTRONIQUE QUALITE REFERENCES - REGIN France - REGULATION France - REVAME GROUPE REVUE DES COLLECTIVITES LOCALES - REXEL France - ROBERT BOSCH France SAIA BURGESS CONTROLS - SAUTER REGULATION - SBA - SMART BUILDINGS
ALLIANCE FOR SMART CITIES – SCHEIBER - SCHNEIDER ELECTRIC - SENSING
LABS - SERELEC N.V. – SHARINGCLOUD – SIEMENS - SIEMON GROUP - SIVECO
GROUP - SLA - SMART LIGHTING ALLIANCE - SLAT - SMART IMPULSE - SOCOMEC SOFTING IT NETWORKS - SONTAY LTD - SVDI - TECHNILOG - TELEGÄRTNER THEBEN - THERMOZYKLUS - TREND CONTROLS - TRIO2SYS - UBIGREEN – ULIS VAISALA - VERTICAL M2M - VICOS - VITEC - WAGO CONTACT - WIT - WOERTZ
HANDELS AG – ZUBLIN
À propos :
S’il est avéré que « l’intelligence est la faculté d’adaptation », alors IBS est sans conteste un salon
intelligent ! Depuis sa création en 2010, IBS – Intelligent Building Systems s’affiche comme le
premier salon – et le seul ! entièrement dédié à la performance des bâtiments tertiaires, industriels
et collectifs. Intelligent Building System se consacre à des sujets tels que les bâtiments
communicants, les systèmes hétérogènes, la connectivité ou encore les protocoles de mesures et
d'interopérabilité. Avec son concept alliant un salon professionnel et des conférences thématiques
uniques, IBS rassemble chaque année les principaux professionnels du secteur. Contactez cette
société ou un revendeur de ces produits.
Imprimer l'article avec
Transférer par mail
Réagir à cet article
favori
Ajouter un commentaire Votre commentaire Recopiez les caractères Mémoriser mes
informations pour faciliter mes prochains envois de commentaires.
Page 47
Tous droits de reproduction réservés
URL :http://www.itrnews.com/
PAYS :France
TYPE :Web Pro et Spécialisé
3 octobre 2016 - 15:27
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Page 48
Cliquez ici pour accéder à la version en ligne
Transférer par mail Email du destinataire Recopiez les caractères Ce message sera
transmis depuis l'adresse IP 193.178.140.126 Les 10 derniers articles
Big data et analytique représentent 12% du marché logiciel en France
Smart City/Smart Grid : Les conférences et les ateliers exposants
SCT Télécom renouvelle son équipe de direction
Interview de François Debray, Eaton
Antitrust alert by Fidal : une app pragmatique pour les entreprises touchées par un contrôle ou
une perquisition
Box compte se développer en Europe, en se concentrant d'abord sur l'Allemagne
Cylande lance une solution intégrée d’e-reservation
L’assurance emprunteur : un coût beaucoup trop élevé pour le consommateur !
Cisco organise un concours pour doper la créativité des jeunes dans l'IoT
Bonus de précommande pour BlazBlue CentralFiction
Tous droits de reproduction réservés
URL :http://tendancesit.com/
PAYS :France
TYPE :Web Pro et Spécialisé
3 octobre 2016 - 15:29
Cliquez ici pour accéder à la version en ligne
Conférences IBS 2016
Le salon Intelligent Buildings Systems - IBS, organisé du 8 au 9 novembre se tiendra à nouveau
au Parc des Expositions de Paris - Porte de Versailles. Avec plus de 6 000 visiteurs attendus et un
cycle de conférences qui traitera de toute l’actualité du Smart Building, le salon permet aux
professionnels d’être au plus près des préoccupations des marchés. Bâtiment connecté, transition
énergétique, sécurité, compteurs intelligents, objets connectés… sont les mots clés de la 7ème
édition d’Intelligent Building System ! Des conférences au plus près des problématiques actuelles
et des enjeux de demain Cette année, IBS propose un programme de 20 ateliers et 20 conférences
autour de 4 thématiques clés relatives à l’évolution en marche des bâtiments connectés &
automatisés où l’arrivée de l’IoT via l’IP et la gestion de l’énergie bouleversent la donne. Du côté
des infrastructures, l’utilisation croissante des technologies sans fil (+4,5% dans le monde au 1er
trimestre 2016 par rapport à 2015), aussi bien en neuf qu’en rénovation, implique de nouvelles
pratiques à la fois dans la conception et dans l’exploitation. On notera également la prise de
conscience des acteurs du bâtiment sur les risques liés à la cybersécurité, marché en croissance de
l’ordre de +3% depuis le début 2016. Pour chaque conférence, des intervenants experts
apporteront des réponses précises et une vision claire pour que les participants fassent de leur
visite une expérience enrichissante et trouvent des éléments directement applicables dans leurs
missions. Les 4 Thématiques se déclinent : · CYCLE A : Solutions et services pour les bâtiments
connectés et interconnectés Le bâtiment connecté et interconnecté représente une réelle
opportunité pour les professionnels et les occupants. Le cycle A analysera le passage de la gestion
technique à la gestion informatisée du bâtiment tout en s’intéressant aux possibilités qu’offre cette
mutation. Une réflexion sur les évolutions possibles du parc existant vers le Smart Building sera
également menée. L’interopérabilité des équipements et des services sera un sujet largement
abordé de même que les applications et les services du bâtiment interactif et connecté. Le sujet
sur les capteurs et les objets connectés sera également développé et clôturera le cycle. · CYCLE B
: Normes, standards, protocoles, sécurité pour les Smart Building interconnectés L’interconnexion
des Smart Building entraîne de nombreuses transformations et nécessite une prise de conscience
des risques encourus. Le cycle B s’intéressera à la manière dont « les protocoles historiques du
bâtiment s’adaptent à la nouvelle donne Smart désormais corrélée à L’internet des objets . La
sécurité des données du Smart Building sera traitée ainsi que la problématique du protocole
Wireless. Une table ronde portant sur la façon dont le Smart Building répond aux problématiques
de sécurité des occupants clôturera le cycle. · CYCLE C : Innovation Digitale et BIM pour des
Smart Building flexibles porteurs de services Le Smart Building, ses objets connectés et leurs
données valorisées, grâce aux outils du Big Data, offrent de nouveaux services aux occupants. Le
cycle C se concentrera sur Le Smart Building producteur de données au cœur du Big Data ,
L’intégration de l’IoT dans les GTB historiques et les Smart Building , Les impacts de la
convergence des technologies BIM/IoT/GTB sur les métiers de l’exploitation . Enfin une table
ronde autour du Smart home, des Smartphones, nouvelles interfaces home-machine-bâtiment, fera
une synthèse des passerelles technologiques entre “home et building“. · CYCLE D : Performance
d’exploitation et d’usages, efficience énergétique Le cycle D apportera un éclairage nouveau à la
fois sur la « Flexibilité des espaces, la montée en puissance des usages et des services, la
performance énergétique, les applications du Smart Building au petit tertiaire mais également sur
la Santé, le confort, le bien-être et la productivité , un sujet moins techno-centré . Enfin, une
dernière conférence fera le point sur les dernières avancées du Smart Metering. Les “ Smart “
Conférences 2016 s’annoncent donc porteuses de réponses essentielles attendues par nos
visiteurs. Plus que jamais événement fédérateur du Smart Building, IBS demeure un lieu de
business incontournable ainsi que l’offre spécialisée la plus importante réunie en France avec 180
exposants leader du secteur. En parallèle de cette 7ème édition se tient le salon Smart Grid –
Smart City qui couvre toute l’actualité de l’urbanisme et des réseaux intelligents. LISTE DES
EXPOSANTS (non exhaustive, arrêtée au 10-09-2016). 3E MEDIAS – AAEON - ABB France ACS2i – AERGY – ALERTEO – ALTRICS - APILOG AUTOMATION - ARC
INFORMATIQUE – ARCOM – ARCONTROLS – AREAL – ARVENI - ASSOCIATION KNX
France – ATEMIA - B.TIB - BNP PARIBAS REAL ESTATE - [email protected] - BACNET France
Page 49
Tous droits de reproduction réservés
URL :http://tendancesit.com/
PAYS :France
TYPE :Web Pro et Spécialisé
3 octobre 2016 - 15:29
Cliquez ici pour accéder à la version en ligne
– BATIACTU - BEG LUXOMAT – BELIMO - BELPARTS France - CAP TECHNOLOGIE CARL SOFTWARE - CARLO GAVAZZI – CENAERO – CIRCUTOR – CODRA COMPTEUR-ENERGIE.COM – CONNECTILED – DANFOSS – DATAPRINT - DELTA
DORE – DEVEKO - DIGITAL CONCEPTS - DISTECH CONTROLS – DISTRAME - E+E
ELEKTRONIK - ECO INNOVATION – ECOTROPY – EFFIPILOT – EGREEN - ELA
INNOVATION – ELECTRONIQUES – ELSTER - ENGIE AXIMA – ENLIGHTED ENOCEAN ALLIANCE – ERCOGENER - EWON/2AR-GROUPE - FEDERATION
FRANCAISE DE DOMOTIQUE – FFIE – FIFTHPLAY – FLUDIA – GMI DATABOX –
GREENGEST – GREENPRIZ – GTBAT – HVACSERVICE - HABITAT & TECHNOLOGIES
– HAGER – HALTON – HELVAR – HXPERIENCE – ICONICS – IGNES INFOELECTRICIEN.COM - INFORENOVATEUR.COM – INNES - IP SYSTEMES –
IRLYNX – IXEL - JOHNSON CONTROLS – KALYSEO – KEOLYA - KEP FRANCE - KT
MEMORY – LACROIX - LE MONDE DE L'INDUSTRIE - LES ECHOS - LOGITRADE ULIS
- LONMARK France - LOYTEC ELECTRONICS GMBH - L'USINE NOUVELLE - M2OCITY
- MAINTENANCE ET ENTREPRISE - MCS SOLUTIONS - META 2E- METZ CONNECT
France - MICRONISER HUMIDIFICATION – MICROSENS – MINEBEA – MIOS MIV-SOFT – MULTITECH - NEWRON SYSTEM - NKE WATTECO - NORIAK
DISTRIBUTION – OCCITALINE – OVERKIZ - PARROT AIR SUPPORT - PHOENIX
CONTACT - PRIVA BUILDING INTELLIGENCE – PRODUAL - PROTO ELECTRONIQUE QUALITE REFERENCES - REGIN France - REGULATION France - REVAME GROUPE REVUE DES COLLECTIVITES LOCALES - REXEL France - ROBERT BOSCH France SAIA BURGESS CONTROLS - SAUTER REGULATION - SBA - SMART BUILDINGS
ALLIANCE FOR SMART CITIES – SCHEIBER - SCHNEIDER ELECTRIC - SENSING
LABS - SERELEC N.V. – SHARINGCLOUD – SIEMENS - SIEMON GROUP - SIVECO
GROUP - SLA - SMART LIGHTING ALLIANCE - SLAT - SMART IMPULSE - SOCOMEC SOFTING IT NETWORKS - SONTAY LTD - SVDI - TECHNILOG - TELEGÄRTNER THEBEN - THERMOZYKLUS - TREND CONTROLS - TRIO2SYS - UBIGREEN – ULIS VAISALA - VERTICAL M2M - VICOS - VITEC - WAGO CONTACT - WIT - WOERTZ
HANDELS AG – ZUBLIN À propos : S’il est avéré que « l’intelligence est la faculté
d’adaptation », alors IBS est sans conteste un salon intelligent ! Depuis sa création en 2010, IBS –
Intelligent Building Systems s’affiche comme le premier salon – et le seul ! entièrement dédié à la
performance des bâtiments tertiaires, industriels et collectifs. Intelligent Building System se
consacre à des sujets tels que les bâtiments communicants, les systèmes hétérogènes, la
connectivité ou encore les protocoles de mesures et d'interopérabilité. Avec son concept alliant un
salon professionnel et des conférences thématiques uniques, IBS rassemble chaque année les
principaux professionnels du secteur.
Page 50
Tous droits de reproduction réservés
URL :http://www.finyear.com/
PAYS :France
TYPE :Web Pro et Spécialisé
3 octobre 2016 - 07:05
Cliquez ici pour accéder à la version en ligne
Le Groupe Claire et Industries & Finances
Partenaires innovent avec Connit
Le spécialiste des objets connectés (IoT – internet of things) Connit
vient de lever 3 millions d’euros auprès d’Engie, du Groupe Claire et
d’Emertec afin de financer sa forte croissance et son déploiement à
l’international.
Créé en 2012 et pilotée par 4 dirigeants fondateurs très expérimentés et complémentaires : Pascal
Corbillon, Erwann Mivielle, tous deux ingénieurs, Yann Gabay, expert en marketing digital &
Data, et Stephan Guérin, expert en commerce international & supply chain, Connit conçoit et
fabrique différentes gammes d’objets connectés pour le monde industriel et a d’ores et déjà
déployé près de 60 000 modules connectés (pour 30 millions de signaux traités chaque mois) sur
des secteurs porteurs comme la télé-relève de l’eau, le suivi énergétique de bâtiment et la
maintenance connectée.
Sa technologie lui permet d’intervenir dans de nombreux domaines :
- Eau : suivi des consommations / de la facturation, détection de fuites et de fraudes,
- Electricité : mesure de consommation des foyers, détections des coupures,
- Température : suivi des températures, détection et prédiction des pannes,
- Panneaux solaires : suivi de la production, détection de pannes, indicateur de performance par
rapport à la production théorique,
- Maintenance industrielle : analyse de signaux émis par des appareils dans un but de prédire les
pannes et de permettre une meilleure optimisation de la maintenance des appareils.
Intervenant sur tous types de réseaux, Connit s’appuie notamment sur un étroit partenariat avec
Sigfox auprès duquel il intervient en tant qu’« Early Adopter », ce qui lui permet de bénéficier de
sa technologie et de son écosystème.
Connit compte déjà une dizaine de clients principaux, parmi lesquels Engie Axima, Engie
Cofely, Endel, Eiffage, Odeolis, DBT, le Groupe Claire (Sainte-Lizaigne), ainsi que des
collectivités locales comme la Communauté de commune du Pays de Gex.
L’augmentation de capital réalisée a pour but de soutenir le fort développement de la société,
notamment dans la création de nouvelles gammes de produits et dans son expansion à
l’international, avec le recrutement de commerciaux et d’ingénieurs. L’équipe est actuellement
forte de 25 salariés.
Forte de ces soutiens, Connit vise un chiffre d’affaire de 2 millions d’euros sur le prochain
exercice et plus de 30 millions d’euros d’ici 5 ans.
« La France, notre marché domestique, est une première étape pour affiner des offres que nous
déploierons à l’avenir à plus grande échelle. Notre vision est résolument tournée vers
l'international, nous travaillons déjà avec l’Italie et l’Espagne. Nous sommes ravis de pouvoir
ouvrir notre capital en nous associant à des partenaires solides qui ont parfaitement compris les
enjeux de l’IoT et le bénéfice que l’on peut en tirer », explique Pascal Corbillon, CEO de Connit.
« Partenaire de CONNIT pour des développements spécifiques, nous avons ainsi pu identifier et
valider la richesse et l’étendue des solutions à apporter aux énormes enjeux auxquels l’internet
des objets permet désormais de répondre, notamment sur les réseaux d’eau. Ces technologies de
l’IoT, simples pour ses utilisateurs et matures, sont parfaitement maitrisées par les équipes de
CONNIT, dans une vision d’ensemble, prospective et dynamique. Nous avons voulu nous y
associer, pour accompagner le développement rapide et dans de bonnes conditions de ces
formidables projets » Damien Verhée, Directeur Général du Groupe Claire.
Pour le Groupe Claire, cet investissement intervient dans le prolongement de la stratégie de
développement mise en oeuvre depuis son acquisition par Industries & Finances Partenaires en
2012 auprès de Veolia. La solution innovante développée par Connit permet en effet de renforcer
l’offre connectée du groupe Claire et de mieux valoriser l’ensemble de ses métiers. Pour
mémoire, le Groupe Claire, qui se positionne au coeur de la chaine de valeur du marché de la
distribution d’eau potable, a considérablement renforcé son périmètre ces dernières années, en
Page 51
Tous droits de reproduction réservés
URL :http://www.finyear.com/
PAYS :France
TYPE :Web Pro et Spécialisé
3 octobre 2016 - 07:05
Cliquez ici pour accéder à la version en ligne
menant notamment une stratégie active de build-up.
Parmi les acquisitions ciblées menées par le Groupe Claire, on peut citer celles de l’allemand Fast
(conception, fabrication et commercialisation de capteurs et d’équipements pour la recherche de
fuites sur les réseaux d'eau), de VV Electronic (spécialisée dans l’électronique, ce qui a permis de
développer les vannes pilotées à distance) ou encore des sociétés Hydromeca, DLC, Mennesson,
HB Equipements (distributeurs à valeur ajoutée d’une large gamme de produits liés à la
distribution et au comptage de l’eau et de matériels pour la débitmétrie gaz dans l’industrie), des
entreprises parfaitement complémentaires à celle de Sainte-Lizaigne. Un développement qui
devrait permettre au Groupe d’atteindre un chiffre d’affaires de quelque 50 M€ en 2016.
Sophie Pourquery, Associée d’Industries & Finances Partenaires, souligne : « Le partenariat
industriel puis actionnarial entre CONNIT et le Groupe Claire fait partie de la stratégie de
création de valeur que nous menons depuis 2011 sur le marché des réseaux d’eau et de gaz. Nous
avons également initié une démarche totalement innovante et que nous souhaitons renouveler, à
savoir l’association au profit du développement et de l’internationalisation d’une Start up de trois
actionnaires aux univers différents et aux apports très complémentaires : l’entreprise du CAC 40,
Engie, le fonds d’amorçage, Emertec et le groupe industriel soutenu par un fonds
d’investissement dédié au Build-up, Claire. L’implication et le travail de tous seront le gage de la
réussite. »
Intervenants :
- Investisseurs : Groupe Claire (Damien Verhée), Industries et Finances Partenaires (Sophie
Pourquéry, Thibaut Penhoat) / Engie (Guillemette Picard, Anna Kurowska) / Emertec
(Jean-Philippe Gendre)
- Managers : Connit (Erwann Mivielle, Pascal Corbillon, Yann Gabay, Stephan Guerin)
Conseils Investisseurs :
- Avocats Corporate : Goodwin law (Christophe Digoy, David Diamant, Félicien Bardsley) /
Lefèvre Pelletier & associés (Stéphane Erard, Héloïse Fontaine-Descambres)
- DD Financière : Finance 3.1 (Philippe Chazalon, Alexis Joulie) / Advolis (Damien Bourg,
Xavier Nicolas)
- DD Juridique et Fiscale : Chadbourne & Parke LLP (Agnieszka Klich, Nedal Jounaidi)
- DD Stratégique : Pierre Audouin Consultants (Vincent Gelineau, Vincent Malka, Franck
Nassah)
Conseils Cédants :
- Conseil M&A : NFinance (Benjamin Chavanat)
- Conseil juridique Managers : Cornet Vincent Segurel (Adrien Debre, Alexandre Thil, Sarah
Mohsin, Philippe Guinot)
A propos de CONNIT
CONNIT a été créée en 2012 par Erwann Mivielle et Pascal Corbillon, tous deux ingénieurs de
formation rejoint en 2015 par Stephan Guerin, Expert en Commerce international et supply chain,
et Yann Gabay, Expert en Marketing digital et Data, avec un objectif : créer un pont entre le réel
et le virtuel en transformant des évènements physiques en signaux numériques qui sont captés et
stockés pour ensuite être utilisés dans des algorithmes. CONNIT compte aujourd’hui 25 employés
et une dizaine de clients principaux parmi lesquels Engie Axima, Engie Cofely, Endel, Eiffage,
Odeolis, DBT, HBF ainsi que des collectivités locales comme la Communauté de commune du
pays de Gex. L’entreprise projette un chiffre d’affaire de 2 millions d’euros sur le prochain
exercice et plus de 30 millions d’euros d’ici 5 ans. A la barre, Erwann Mivielle, 10 ans
d’expérience dans l’industrie et l’IoT, Pascal Corbillon, 20 ans d’expérience dans les logiciels
embarqués et le traitement du signal, Stephan Guerin, 20 ans d’expérience dans le commerce
international et Yann Gabay, 17 ans d’expérience dans le marketing digital et le Consulting
Grands comptes. La société est membre du regroupement d’entreprises innovantes « IoT Valley
».
connit.com
Page 52
Tous droits de reproduction réservés