Enquête sur 3 villes ITS : São Paulo, Rio de

Commentaires

Transcription

Enquête sur 3 villes ITS : São Paulo, Rio de
Enquête sur 3 villes ITS :
São Paulo, Rio de Janeiro et
Curitiba.
Parmi les grandes métropoles Brésiliennes,
trois d’entre elles montrent des initiatives
concrètes dans les domaines des ITS et de
la mobilité urbaine : les capitales des états
de São Paulo, Rio de Janeiro et Curitiba.
SÃO PAULO
Le pont Octavio Frias de Oliveira à Sao Paulo
São Paulo, capitale de l’état, se situe dans
la région du Sud-Est du Brésil et comptait
en 2014 onze millions d'habitants,
devenant ainsi la plus grande ville du pays
et la deuxième d'Amérique latine. La région
métropolitaine de São Paulo compterait
quant à elle 20,3 millions d’habitants.
Dans les rues de São Paulo, le DETRAN
(département du trafic routier) estiment
qu’il circule sept millions de voitures, 15
000 bus et près d’un million de motos. Au
total 43,8 millions de déplacements par
jour, dont 14,3 millions à pied ou en vélo,
le reste en transports motorisés (bus, train,
métro,
taxi,
voiture
et
moto
principalement).
Les projets de mobilité sont donc de plus
en plus nombreux et urgents afin d’éviter
la paralysie.
A São Paulo on peut notamment citer: le
monorail de São Paulo (ligne 15), le
monorail de l’ABC (ligne 18), la ligne 6 du
métro, la ligne 13 CPTM (trains interurbains). Une loi réglemente également les
couloirs exclusifs de bus.
Focus sur 2 projets :
Ligne 6 du métro de São Paulo : Setec
hidrobrasileira, filiale brésilienne du groupe
d’ingénierie français, vient de remporter en
association avec l’ingénieriste brésilien
Concremat, au sein du consortium « Move
São Paulo », un contrat de 21,5 millions
d’euros pour une mission d’ingénieur
indépendant de 78 mois, relative au
contrat de construction et d’exploitation
de la future ligne 6 du métro de São Paulo.
Ligne 13 CPTM : Les ingénieries françaises
Setec et Egis, par le biais d’un groupement
de leurs filiales brésiliennes Setec
Hidrobrasileira (mandataire) et Egis
Engenharia e Consultoria, remportent un
nouveau contrat d’ingénierie pour la ligne
13 du métro de São Paulo. Ce contrat de
6,4 millions d’euros a été gagné auprès de
CPTM (Compagnie des transports ferrés de
la métropole de São Paulo). Il porte sur une
mission d’assistance technique à maîtrise
d’ouvrage sur l’ensemble des travaux de la
ligne 13 du métro de São Paulo. Alors que
sa mise en service est prévue pour 2018,
cette ligne d’une longueur de 10,3 km,
dont 8 km en viaduc et 3 stations,
permettra à près de 120 000 passagers de
relier quotidiennement le centre de la ville
à l’aéroport international de Guarulhos.
Afin d’accompagner sa réalisation, l’Agence
française de développement finance les
travaux à hauteur de 50 %. Au centre de sa
mission d’assistance technique à maîtrise
d’ouvrage,
le
groupement
Setec
Hidrobrasileira / Egis Engenharia e
Consultoria assurera, au nom et pour le
compte de la CPTM, la conduite
d’opérations de l’ensemble des travaux
nécessaires à la mise en service de la ligne.
RIO DE JANEIRO
une usine dans l’état de São Paulo qui
produira les 32 Citadis (tramway à
plancher bas) destinés à Rio de Janeiro et
commandés par le consortium en
septembre 2013.
CURITIBA
le christ rédempteur surplombant la ville de Rio de
Janeiro
Rio de Janeiro est la seconde plus grande
ville du Brésil derrière São Paulo. Située au
sud-est du pays, elle est la capitale de l'État
du même nom. La ville compte 6,1 millions
d'habitants et 12,62 millions avec la région
métropolitaine.
Malgré une taille très inférieure à São
Paulo, Rio de Janeiro se positionne au
troisième rang mondial (après Istanbul et
Mexico) des pays dans lesquels le trafic
routier est le plus difficile au monde. Les
problèmes d’engorgement sont réels et le
gouvernement de l’État travaille sur
plusieurs projets ferroviaires, parmi
lesquels la rénovation de quatre lignes du
système ferroviaire urbain de l’État,
l’extension et la modernisation de lignes de
métro, la construction des lignes de métro
3 et 4 et la construction de plusieurs lignes
de tramway dans le cadre du projet « Porto
Maravilha ». On peut aussi citer des projets
de BRT Trans-olympique et BRT Transouest.
FOCUS sur 1 projet :
Tramway Porto-Maravilha :
Ce programme a pour but de moderniser la
zone portuaire de Rio de Janeiro. C’est le
consortium VLT Carioca qui a remporté
l’appel d’offres et les tramways seront
livrés à partir de septembre par Alstom. Le
groupe français a inauguré en mars dernier
L’opéra de fer dans le parc de la ville de Curitiba
La ville de Curitiba, capitale de l’Etat du
Paraná au sud du Brésil, est le cinquième
pôle économique du pays. Elle est
considérée un exemple de « ville durable ».
Elle a d’ailleurs été classée en 2013 comme
la 3e des « smartest cities » du monde par
le magazine Forbes pour sa bonne gestion
associant environnement, qualité de vie et
développement économique.
La ville de près de 2 millions d’habitants
(3,2 millions pour la région métropolitaine)
s’appuient notamment sur un réseau de
transports publics performants, en
évolution constante : un réseau de bus à
haut niveau de service, des espaces fermés
et sécurisés (on compte 221 stations-tubes
réparties sur 340 lignes), plus de 11 000
kms de lignes dont 81 km de lignes en site
propre. Infrastructure unique au monde, ce
véritable « métro de surface » a séduit la
population puisque 70 % des habitants
l’utilisent.
En 2007 l’AFD avait par ailleurs octroyé un
prêt de 36,15 millions d’euros pour
l’aménagement urbain de la ville de
Curitiba. Ce financement élargit l’offre de
transports avec un nouvel axe de BRT
(roulant au biocarburant) et bordé
d’espaces verts et de pistes cyclables. Par
ailleurs « un corridor écologique » a été
créé ayant pour but de traverser la ville en
reliant les différents parcs préservant ainsi
la biodiversité unique de la région.
Auteurs : Fanny Ligier, Chef de
pôle, Business France Brésil. Aurélien
Sostaponti, Chef de projet travaux
publics et transports-ITS, Business
France Paris.

Documents pareils