geh garonne - Groupe EDF

Commentaires

Transcription

geh garonne - Groupe EDF
GEH GARONNE
Le barrage du Portillon (Haute-Garonne)
Un des 4 Groupes d’Exploitation Hydraulique
d e l ’ U n i t é d e Pr o d u c t i o n S u d - O u e s t
Le Groupe d’Exploitation
Hydraulique Garonne,
produit de l’électricité d’origine
hydraulique, énergie propre
et renouvelable sans émission
de gaz à effet de serre.
Ses centrales hydroélectriques
utilisent l’eau des rivières
du Bassin de Garonne.
L’hydroélectricité, seule forme
d’énergie stockable, joue un
rôle fondamental dans
l’ajustement de la production
à la consommation d’électricité.
Mobilisable quasi
instantanément, elle est, en
particulier, destinée à couvrir
les pointes de consommation.
GEH GARONNE
Les missions des hydrauliciens du GEH Garonne
l Exploiter et surveiller les ouvrages hydroélectriques,
l Garantir la sécurité des personnes et des biens,
l Maîtriser l’impact des aménagements sur
l’environnement,
Mousquères, Lac d’Oô, Cierp (vallée de la
Pique, Haute-Garonne), Fos, Arlos et Caubous
(vallée de la Garonne, Haute-Garonne),
l Contribuer, en partenariat avec les acteurs de l’eau, à une gestion équilibrée de cette ressource.
Un acteur
au cœur de la région
Le GEH Garonne dont le siège est basé
à Estancarbon, près de Saint-Gaudens
(Haute-Garonne), exploite 37 centrales
hydroélectriques situées sur les
départements du Tarn-et-Garonne, de
la Haute-Garonne, de l’Ariège et des
Hautes-Pyrénées.
Elles sont gérées par 6 Groupements
d’Usines :
lNestes, basé à Saint-Lary, exploite les centrales
hydroélectriques de Fabian, Les Echarts, MaisonBlanche, Saint-Lary, Guchen, Bordères,
Loudenvielle et Beyrède (situées sur la
vallée des Nestes, Hautes-Pyrénées),
lLuchon-Cierp, basé à Bagnères-de-Luchon,
exploite les centrales hydroélectriques du
Portillon, Pique Supérieure, Pique Inférieure,
lSaint-Gaudens, basé à Camon, exploite
les centrales hydroélectriques de Pointis,
Camon, Valentine, La Gentille et Saint-Sernin
(vallée de la Garonne, Haute-Garonne),
lCouserans, basé à Bordes-sur-Lez, exploite
les centrales hydroélectriques du Bocard,
Eylie, Bordes, Arrout, Erce et Lacourt (vallée
du Salat et du Lez, Ariège),
lPalaminy, basé à Palaminy, exploite les
centrales hydroélectriques de Mancioux,
Palaminy, Saint-Julien, Carbonne et Bazacle
(vallée de la Garonne, Haute-Garonne),
lGolfech, basé à Golfech, exploite les
centrales hydroélectriques de Golfech
(vallée de la Garonne en Tarn-et-Garonne)
et Sapiac, Albarèdes, Lagarde (vallée du
Tarn en Tarn-et-Garonne).
Le GEH Garonne gère également 11 barrages,
d’une capacité totale de stockage d’environ
50 millions de m3. La production moyenne
annuelle est de 1800 gigawatt-heure (1),
soit la consommation d’une ville d’environ
750 000 habitants.
(1)
1 gigawatt-heure = 1 million de kilowatt-heure
Producteur d’une énergie renouvelable, sûre et per for mante
Un acteur de l’économie
Fortement enracinés dans la vie économique
locale, les agents du GEH Garonne exploitent
les ouvrages au cœur des vallées.
Ils sont les interlocuteurs privilégiés des autorités,
des collectivités et des tiers pour la production
d’énergie et pour la gestion de l’eau.
Cette activité industrielle génère d’autres
retombées économiques liées à :
lDes emplois indirects, à travers des travaux
confiés à des entreprises extérieures
pour la maintenance et la modernisation
des outils de production (près de 7 millions
d’euros sont confiés chaque année aux
entreprises extérieures),
lDes taxes foncières, professionnelles et
redevances versées aux communes et
collectivités des départements de la Haute-
La centrale hydroélectrique de St Lary (Hautes-Pyrénées)
Garonne, des Hautes-Pyrénées, de l’Ariège et
du Tarn-et-Garonne (plus de 10 millions d’euros
en 2006).
Un acteur de la gestion de l’eau, respectueux de l’environnement
Dans le cadre du plan de gestion d’étiage
Garonne-Ariège, une convention lie le
SMEAG (Syndicat Mixte d’Etudes et
d’Aménagement de la Garonne), l’AEAG
(Agence de l’Eau Adour-Garonne), le Comité
de bassin Adour-Garonne et EDF. Pour
maintenir un débit minimum dans la Garonne,
cette convention prévoit la mise à disposition
d’une réserve d’eau à partir de la retenue du
Lac d’Oô (Haute-Garonne), du 1er septembre au
31 octobre.
La station de piegeage de Carbonne (Haute-Garonne)
Le piège à poissons de Carbonne (montaison), mis en
service en 1999, ainsi que le véhicule spécialement
aménagé pour le transport des poissons rétablissent
la continuité du cycle biologique de migration
interrompu par les barrages.
Ce système complété par les ouvrages de Camon et
Pointis (pièges dévalaison) permet aux populations
de saumons migrateurs de se reproduire sur les
frayères du haut bassin de la Garonne, et pour les
juvéniles, d’aller grossir en milieu marin.
SEPTEMBRE 2007
Le GEH GARONNE, exploitant d’ouvrages hydroélectriques
La centrale hydroélectrique
du Bazacle (Haute-Garonne)
1
est la plus ancienne de Midi-Pyrénées
(fin du XII° siècle).
La centrale hydroélectrique
du Portillon (Haute-Garonne)
1
2
possède la plus haute chute de France
avec 1420 mètres.
2
Deux stations de pompage
(Haute-Garonne)
Les loisirs
4
• Dans le cadre de la convention
avec la Fédération Française de
Canoë-kayak, la pratique des sports
de canoë-kayak et des sports d’eau
vive est facilitée grâce aux lâchers
d’eau effectués sur divers cours
d’eau. 5
5
• L’aménagement du Lac d’Oô
permet à la station de ski de
Superbagnères d’alimenter ses
canons à neige, grâce à la retenue
d’Arbesquens. 6
GEH Garonne
Parc d’activités des Landes - 2, avenue du Crabère
31800 Estancarbon
Tél : 05 61 89 98 00 - Fax : 05 61 89 98 09
www.edf.fr
SA au capital de 911 085 545 euros
6
UPSO - Direction Production Ingénierie
3
•Les barrages ont donné naissance
à de nombreux plans d’eau : Cazères,
Carbonne et Salies-sur-Garonne,
adaptés aux sports nautiques et aux
activités de loisirs. 4
- Crédit photos : EDF - Médiathèque / Manuel Huynh.
Centrale d’Eylie 3
Centrale du Portillon.