La Vallée du Vidourle

Commentaires

Transcription

La Vallée du Vidourle
2 > Edito
3>
Ami visiteur,
que cherches-tu ?
As-tu envie de goûter les saveurs du Sud ?
Un peu de calme et de repos loin des endroits
trop fréquentés et trop vite démodés ?
Aimes-tu les villages préservés, l’ambiance
des marchés du terroir, l’animation des soirs
de fête ? T’intéresses-tu à l’histoire, veux-tu
remonter mille ans d’architecture, d’aventures et de destins humains ? As-tu envie de
voir les saveurs du Sud naître sous tes yeux,
dans les paysages qui t’accueillent : miel
de garrigue, huile d’olive, vins du Gard ?
Rêves-tu de prendre le temps, de sortir des
sentiers battus pour faire de vraies découvertes ? Es-tu sensible à la poésie d’un
ruisseau, d’un vol d’oiseau ou d’un bouquet
de thym ? Aimes-tu les sensations de liberté
procurées par les sports de pleine nature ?
Oui ? Alors, Ami, pose tes valises.
Ce que tu cherches est ici. La Vallée
du Vidourle est heureuse de te l’offrir.
Dear visitor, what are you looking for? A quiet
place, far from the overcrowded tourist spots?
Do you like the old, traditional villages, farmers’
markets, village festivals? Are you interested in
ancient history, architecture? Do you take pleasure in discovering the flavours and aromas of the
country you visit, in taking time to listen to the
birds or gather a bouquet of thyme? Do you enjoy
outdoor sports? If this is so, dear visitor, look no
further. You can find what you are looking for
here in the Vallée du Vidourle.
Aimes-tu les villages préservés ?
Aimes-tu les sensations de liberté ?
Aimes-tu les traditions ?
A
B
C
D
E
F
5>
G
Pour venir dans la Vallée du Vidourle.
Train : gares TGV à Nîmes ou à Montpellier.
Voiture : autoroute A9, sorties Nîmes ou Lunel.
Avion : aéroport internationaux Montpellier et Nîmes.
LYON
To come to the Vallée du Vidourle.
By train: TGV to Nîmes or Montpellier.
By car: motorway A9, exit Nîmes or Lunel.
By plane: Montpellier or Nîmes International airports.
VALLÉE
DU VIDOURLE
1
TOULOUSE
TGV
4 > Situation
NÎMES
A9
MONTPELLIER
MARSEILLE
2
> Sommaire
3
PAGES 4-5
Ami visiteur, que cherches-tu ?
Dear visitor, what are you looking for ?
PAGES 6-9
Sites et visites
IRE
A
F
À
Sites and visits
PAGES 10-15
Activités sportives
Sports
4
PAGES 16-17
La Voie verte
The Green Trail
PAGES 18-25
A la découverte de la Vallée du Vidourle
Discovering the Vidourle Vallee
PAGES 26-29
Au cœur de votre séjour
The perfect starting point
5
PAGES 30-31
La tradition taurine
The bull games
PAGES 32-37
Les saveurs de la Vallée du Vidourle
Local products
PAGES 38-41
La vigne et le vin
The Vineyards and the wine
PAGES 42-49
La Vallée du Vidourle à travers les âges
The Vidourle Valley through the ages
6
PAGES 50-53
Bien manger dans la Vallée du Vidourle
Enjoy tasting the local Gastronomy
in the Vidourle Valley
PAGE 53
L’artisanat d’art
Arts and crafts
7
6 > Sites et visites
7>
Ami visiteur, on ne s’ennuie pas dans la Vallée du Vidourle. Véritable
joyau, le patrimoine de la Vallée du Vidourle est apprécié pour son
authenticité. Vestiges médiévaux, ponts romains, églises romanes,
villages charmants, ruelles et petites places ombragées… Des sites
et des endroits qui n’attendent que votre visite.
Prenez le temps
de
visiter
Take your time to visit
Take the time to visit. There is plenty to see in the Vallée du Vidourle. A real gem, the heritage of this historical valley is appreciated for its authenticity. Medieval remains, Roman bridges, Romanesque churches,
quaint villages with narrow streets and shady town squares… Sites and spots waiting for your visit.
> Sommières, Pont romain, berges, Tour Bermond
et arcades sur la Place Jean Jaurès.
> Salinelles, la chapelle Saint Julien du XI
ème
La Vallée du Vidourle, 2000 ans d’histoire. Sur ses rives généreuses,
le Vidourle a accueilli les hommes depuis toujours. Nombreuses sont les traces des occupations successives. Elles nous plongent dans un livre d’histoire à ciel ouvert : là
une mine de silex, ici un village préhistorique, plus loin un oppidum romain... ainsi de
chapelles en châteaux, de moulins en capitelles on s’amuse à suivre les grandes périodes qui manquèrent l’histoire de cette petite région au cœur du Languedoc.
>
Sommières, 2000 years of history. The presence of the Vidourle River and, probably, of a route to the inland plateaux were
the factors which attracted man to the Sommières area in early times. Archeological discoveries suggest man has been present in the area for several million years.
siècle.
8 > Sites et visites
9>
> Le château de Villevielle. Un puissant donjon, bâti au XIème siècle par les Bermond d’Anduze, surplombe la vallée du Vidourle. Transformé au cours des
âges, on remarque tout particulièrement une délicate façade Renaissance et à l’intérieur on découvre une
splendide salle recouverte de cuir de Cordoue ainsi
qu’une intéressante collection de faïences...
Sommières – les Visites inattendues. Tous les
lundi du mois d’août, le guide vous amène à la
tombée de la nuit sur les places et dans les ruelles
de la ville. Il se pourrait qu’en chemin, des personnages étranges surgissent et racontent
l’histoire de Sommières à leur façon… Visite sur
réservation, départ 21 h.
>
Unusual Visits Discover Sommières in a most unusual way. We will take you down narrow streets and
little places where surprises await you… Every Monday in August, 09:00 PM, (by appointement).
> Sauve – le Conservatoire de la Fourche. Visitez cet atelier –
musée pour découvrir le secret de fabrication des fourches, ainsi
que le parcours d’interprétation de la garrigue. Avec boutique
d’artisanat et de produits du terroir où se mêlent saveurs et senteurs, tradition et savoir faire vieux de plusieurs siècles.
The Villevieille Castle, a classified historical monument. Set on the hill overlooking the Vidourle valley, the
imposing castle was built by Bermond d’Anduze in the
11th century and has undergone numerous changes
over time. In the 17th century its owner transformed it
into a spacious residence adding a delicate Renaissance
façade to its original medieval structure. Visit the room
decorated in leather and admire the china collection.
The Pitchfork Conservatory. In Sauve the micocoulier or the nettle tree
is called the „pitchfork tree“ because its wood has been used for centuries to make the famed pitchforks.
Renseignements 04 66 80 54 46. Ouvert du 01.04 au 30.09, tous les jours de
9h30 à 12h30 et 15h à 19h. 01.10 au 31.03 du mercredi au dimanche 14h à 17h.
www.lafourchedesauve.com
Monument historique classé. Ouvert tous les après-midi
(juillet à septembre) et sur rendez-vous pour les groupes. Tél
04 66 80 01 62.
PHOTO À REFAIRE
Sauve – Visites nocturnes. Préparez-vous à vivre des situations drôles
et rocambolesques en compagnie de «Josserande», épouse de Bermond
VII, seigneur et satrape de Sauve, pour l'aider à retrouver son mari emprisonné, avec la troupe «Passé Présent». Munis de lampions, ce jeu de
piste grandeur nature vous fera découvrir Sauve de manière ludique en
rendant vivante l’histoire passionnante de ce beau village.
>
Le Château de Sommières Après un long sommeil, le château de
Sommières s’éveille de nouveau. Tout l’été, des scènes de vie quotidienne invitent les visiteurs à découvrir le moyen-Âge : démonstration de défense, taille de pierre, jeux et énigmes. Ouvert les mardis, mercredis et jeudis en saison. Entrée 4 €/adulte, 7 € forfait
famille.
>
The Tower During the summer, activities are organized in the castle
courtyard around such topics as medieval games, construction, weapons. Open in July and August : Tuesday, Wednesday and Thursday.
Unusual visits to discover Sauve by night. Come and join « Josserande “,
wife of Bermond VII, Lord of Sauve, to help her to find her prisonned husband. Provided with Chinese lanterns, get ready to follow her in the night
through the narrow streets of this antique and amazing city. Every Tuesday in July and August, 9pm in front of the tourist office (booking is required).
Tous les mardis soir en juillet et août à 21h, départ devant l’office de Tourisme. Tarifs
: adultes: 5 €, 10-15 ans : 2 €, gratuit -de 10 ans. Sur réservation au 04 66 77 57 51.
10 > Sites et visites
11 >
> Calvisson – Maison du Boutis. Exposition de Boutis et de
couvertures piquées anciennes. Stages de boutis, de piqué
de Marseille, de broderie,…
Exhibition of antique boutis and piqued textiles. Classes in boutis and piqué quilting and embroidery.
Renseignements 04 66 01 63 75. Ouvert du 01.05 au 31.10, jeudi vendredi, samedi et dimanche de 14h30 à 18h et du 01.11 au 30.04, vendredi, samedi et dimanche, mêmes horaires.
> L’artisanat d’art. La Vallée du Vidourle présente ses artisans d’art.
Mosaïques de sensibilités et de modes d’expression, souvent plus contemporains que traditionnels. Elle vous invite à la rencontre de ces créateurs, artistes
ou artisans.
Arts ans Craft. The Vallée du Vidourle is home to numerous artists and craftspeople. Their expression and
style vary widely but tend to be more contemporary than traditional. The visitor is most welcome to meet them.
> Véronique Marsan
Chemin d’Aubais à Junas.
Tél 04 66 77 53 83. Terre vernissée faïence. Boutique : 20,
rue Antonin Paris à Sommières.
> Cédric Croix
35 rue Taillade à Sommières.
Tél 04 66 24 02 40. Céramique
raku. Boutique ouverte tous
les jours en saison touristique,
Les samedis hors saison.
www.poterie-cevennes. com
> Vincent Potier
Grand rue à Sauve. Tél 04 66
77 55 48. Céramique. Boutique
et atelier ouverts de 11h-13h
et de 16h-19h en saison touristique et sur rendez-vous
hors saison.
> Claire-Lise Chauvin
750 chemin de la Reine à
Blanche de Castille,
Sommières. Tél 06 88 45 16 13.
Mosaïque. Ouvert sur rendezvous.
> Sommières – La Maison des métiers d'autrefois. Exposition de Boutis et de couvertures piquées anciennes.
Stages de boutis, de piqué de Marseille, de broderie,…
> Florence Begni
Rue du 26 Août 1944 à
Lecques. Tél 04 66 77 02 93
Création de villages miniatures en terre cuite et décors
de crèches provençales. Visite
de l’atelier, toute l’année sur
rendez-vous.
> Karine Garcia de Paz
24 rue Marzan à Sauve.
Tél 04 66 77 06 33. Stylisme et
confection de vêtements.
Ouvert lundi mardi jeudi
et vendredi de 9h30-11h30
et 13h30-18h.
www.karinegarcia.com
> Jean-Luc Mare
22 Grand rue à Sauve.
Tél 04 66 77 06 99.
Luminaires. Ouvert lors des
expositions et sur rendezvous. Juillet et août tous
les après-midi.
> Christian Boivin
3 impasse puits de Cours à
Sauve. Tél. 06 75 72 09 91.
Sculpture et tournage d’art sur
bois. Boutique et atelier ouverts sur rendez vous. Ateliers
et stages. www.cris-bois.com
> Atelier de la Pierre
Route d’Aujargues à Junas.
Tél 04 66 80 33 82.
Taille de la Pierre, construction, restauration. Ouvert toute
l’année sauf août.
> Thierry Hoarau
14 grand rue à Sauve.
Tél 04 66 80 07 85 ou 06 32 38
83 19. Maitre verrier, création
de vitrail. Atelier boutique ouvert sur rendez-vous.
http://verredemu.free.fr
> Marc Seligmann
> Sommières – La Maison des insectes. Viste sur rendesvous, stages d’initiation à l’entomologie. Contact : 06 87
24 84 85.
30 Grand Rue à Sauve.
Tél 04 66 77 59 77.
Flûtes en Bambou.
Ouvert tous les jours
(sauf dimanche) de 14h-19h.
> Stéphane Gantes
Rue des Boisseliers à Sauve.
Tél 04 66 77 06 13. Ferronnerie
d’Art, Métal créations. Atelier
ouvert sur demande.
> Karine et Christian Piat
277 av d’Occitanie à St-Christol. Tél. 04 67 86 05 89
L’aronde des grès Atelier céramique. Exposition, stages.
http://ceramique-stchristol.monsite.wanadoo.fr
> Duvallon
Place Astruc. 8, Rue de la Fusterie 30610 sauve. Tél 04 66 71
54 68. Présentation de Têtes et
statues réalisées sur place,
dans un espace brut.
Ouvert lundi, vendredi 18h –
20h30, samedi, dimanche 11h
– 20h30 et sur rendez-vous.
> Soraya Touat
Artiste Peintre, Atelier OA6,
Maison des Comtes de Sauve.
Tél 04 66 51 37 23.
www.touat.eu.
> Le centre culturel OA6
C'est un espace d’art et de culture qui tient le rôle de forum
de communication artistique
et culturel.
Il est situé au coeur de la
Maison des Comtes de Sauve.
Ceci se traduit par:
• Expos tous les trois mois
• Concerts en tout genre (
Classique, pop, Musique du
monde)
• Cours d’art plastique et guitare,
• Stage à thème (aquarelle,
sculpture, kriya joga, danse..)
• Projections, conférences.
> Stages
> Martine Coste
La maison des Peintres.
Av Emile Léonard à Aubais.
Tél 04 66 51 88 06.
Stages de peinture adultes
juin, juillet et août.
> La fonderie des cinq
continents.
Route des Cévennes à Montmirat. Tél 04 66 80 15 91. Stages
de fonderie traditionnelle à la
cire perdue. Atelier ouvert.
www.nongrataproduction. org
> Galeries d’art
Aubais. Galerie HD Nick.
Tél 04 66 80 23 63. Ouvert
samedi, dimanche et jours
fériés de 10h à 19h30 et
l’été tous les jours aux
mêmes horaires.
Sauve. Galerie Vidourle.
Expositions d’œuvres
d’artistes sauvains.
Tél 04 66 77 56 29. Ouvert
samedi 10h-12h30 (hiver) et
vendredi et samedi 10h-12h
et 15h-18h (été).
12 > Découvertes et sports
13 >
Prenez le temps
de
découvrir
Take your time to discover
Il y a mille façons de découvrir la Vallée du Vidourle et sa nature.
Se promener à pied le long des vignes gorgées de soleil ou dans la
garrigue odorante, emprunter à VTT les sentiers serpentant à
travers les collines boisées, prendre le frais à l’ombre des
platanes. Amis visiteurs, chacun découvre sa façon de goûter au
pays. Parcours pour sportifs ou balades familiales, nos chemins
regorgent de curiosités naturelles ou historiques.
There are lots of ways to discover the Vallée du Vidourle and its surroundings. Go for a walk along
the vineyards bathing in the sun or in the fragrant garrigue. Go for a bicycle ride on the trails that
wind up through the wooded hills. Relax in the shade of the plain trees. Dear visitor, everyone
finds his own way to enjoy this region. Marked trails, for the athletes or for the family ramble,
are full of natural or historical points of interest.
14 > Découvertes et sports
15 >
Piscines
Quissac. Ouvert juillet et août, tous
les jours de 11h à 19h, sauf lundi.
Rens. 04 66 77 33 30.
Calvisson. Juin, mercredi, samedi
et dimanche de 10h à 18h. Juillet
et août, tous les jours de 10h à 19h.
Rens. 04 66 01 20 03.
>
Rando à cheval
Centres équestres proposant des
randonnées accompagnées pour
individuels.
Sauve. Poney Club de la Bardette.
Frédéric Pradaud. Tél 06 74 58 07 99.
Sauve. Equinox. Tél 06 75 50 22 13.
Vic-le-Fesq. Les poneys du Fesq.
Tél 04 66 80 59 95 ou 06 65 44 53 82.
Nages et Solorgues. Kalinka. Tél 04
66 88 79 71.
St-Côme et Maruejols. Domaine
Equestre de Maruejols. Tél 04 66 81
49 06.
VTT. Ami visiteur, tu cherches une façon sportive de découvrir
la Vallée du Vidourle ? Alors, essaie le VTT.
Des sentiers forestiers ou agricoles serpentent à travers les collines boisées, la garrigue ou les vignes gorgées de soleil. Ils sont le terrain de prédilection des amateurs de VTT. Parcours pour sportifs ou balades familiales, ces chemins regorgent de curiosités naturelles ou historiques.
>
>
Location de vélos. Calvisson. Vaunage Passion Vélos. M. Augias. Tél 06 86 98 38 81.
http://vaunage.passion.velo.free.fr
Bragassargues. Mas de Roux. Tél 04 66 77 14 01. www.masderoux.com
Promenande à poneys
St-Côme et Maruejols. Domaine
Equestre de Maruejols. Tél 04 66 81
49 06.
Sauve. Poney Club de la Bardette.
Centre équestre de la Bardette (dès
3 ans). Frédéric Pradaud. Tél 06 74
58 07 99.
>
Location d’ânes
Sauve. Asinerie des Garrigues. Location d'ânes bâtés. Visite gratuite
de l’asinerie dimanche après-midi
sur réservation. Tél 06 11 38 36 28.
www.asineriedesgarrigues.com
Calvisson. Font de la Rouquette.
Sylvie et Claude au 04 66 01 24 43
ou 06 14 86 09 70.
>
Location d’attelage
Fêtes, mariages, autres,….
Aspères. Association gardoise
d’attelage. M. Coumoul. Tél 04 66
80 00 67.
St-Nazaire des Gardies. Ferme
équestre de la Fauguière. M. Viala.
Tél 04 66 77 12 19 ou 06 80 05 89 41.
Les Calèches de Villevieille.
Promenade en attelage : info au
04 66 53 25 10 ou 06 80 13 99 75.
>
Tennis
Sauve. Tennis-Club. Réservation
Office de Tourisme. Tél 04 66 77 57
51.
Quissac. Réservation Office de
Tourisme. Tél 04 66 77 11 48.
Sommières. Réservation Office
de Tourisme 04 66 80 99 30.
>
Pétanque. Trouvez des boulodromes
dans tous les villages de la Vallée du Vidourle.
>
Canoë
Location à la base de Villetelle ou
descente du Vidourle de Vic-leFesq ou Salinelles à Villetelle. Sortie en mer et en Camargue sur réservation. Individuels ou groupes.
Rens. Mme Magnin 06 23 64 89 37.
[email protected]
Aquarando. Le meilleur de la randonnée en Languedoc. Rivières,
montagnes, canyons. Tél. 04 67 68
22 70. www.aquarando.com
>
Escalade
Site naturel de la Roque d’Aubais.
Quelques voies d’initiation sur un
rocher surplombant le Vidourle.
Accès libre.
Sortie escalade ou cayonning.
David Winter. Tél 04 66 81 48 96.
Escaladoc David Dachicourt.
Tél 06 24 66 08 59.
Les voyages techniques. Raid VTT,
escalade, via ferrata, canyonning,
randonnée, raquette. Tél 06 81 65
40 96. www.notong.com
>
Pêche
Le Vidourle, fleuve côtier des
Cévennes à la mer, avec ses
affluents, offre la richesse de sa
faune et sa flore. Il est peuplé en
cyprinidés et carnassiers (perches,
brochets, anguilles, sandres,
carpes et black-bass). Permis de
pêche en vente à l’Office de Tourisme de Sommières et à la boutique
Chasse pêche à Quissac (tél 04 66
77 93 31).
Petit plus à Sommières : parcours
de pêche à la Carpe.
>
Rock climbing. The natural cliffs
at the Roque d’Aubais overlooking the
Vidourle River. Open to the public.
Fishing. Fishing licenses are sold
in the tourist office of Sommieres and
can also be purchased at the “Peche
et Nature” shop in Quissac (tel 04 66
77 93 31). In Sommières there is a
special “carp route“.
16 > Découvertes et sports
17 >
> Le Carto-guide du pays
> Carto-guide et signalé-
de Sommières répertorie
250 km de sentiers de randonnée au départ des villages du Sommiérois. A
pied, à cheval ou à VTT,
toutes les randonnées du
Pays de Sommières sur
une seule carte.
tique : mode d’emploi.
La signalétique directionnelle est implantée sur le
réseau de sentiers balisés.
A chaque carrefour, elle
indique : le nom du lieu-dit
et l’altitude à laquelle on
se trouve, les directions
des principaux points
d’intérêts, le prochain carrefour et les distances qui
vous en séparent.
Ces informations sont reprises sur la carte et vous
permettent de vous repérer.
> Randonnée
Clubs de randonnée.
Liouc Patrimoine Environnement. Balade accompagnée tous les 1ers vendredis de chaque mois.
Gratuit. Rens. 04 66 77 15
56. Rens. OT de Quissac.
Foyer rural de Carnas.
Après-midi randonnée
tous les 2ème et 4ème vendredis de chaque mois. Rens.
Mme Causse 04 66 77 30
29. Rens. OT de Quissac.
Association Plurielles.
Sortie randonnée à la
journée deux dimanches
par mois Gard et alentours
avec guide accompagnateur diplômé. Rens. Josée
Caire 06 81 82 46 15 et OT
de Quissac.
Rambling. The Carto-guide du pays de Sommières
has a list of 250 km of
marked trails which begin
in the area. Some are to be
taken by foot, others by
mountain bike or on horseback.Signs along the
way give you your location,
the altitude, the local
places of interest, the next
intersection and the distance between the markers. The carto-guide has
the same indications.
> Accueil et rando.
Les sentiers d’interprétations. De petits sentiers aménagés,
qui conduisent à la découverte du patrimoine de nos villages.
Tout au long de ces parcours, des panneaux d’information
égayent votre découverte. A découvrir en famille !
>
Texte anglais. The
Un réseau de prestataires
de tourisme s’engage dans
une démarche de qualité.
Visant à répondre à toutes
les attentes, les hébergeurs
proposent des étapes
agréables au cours de votre
séjour. Pour randonner en
toute liberté, un ou plusieurs jours, à pied, à cheval ou encore à vélo. Ces
professionnels vous offriront : confort adapté,
conseils et connaissance
des circuits, panier de
pique-nique, transport de
bagages, réservation de
matériels, etc. Renseignements dans les OT.
18 > La voie verte
19 >
La voie
de
verte
Entre Sommières et Caveirac, la Voie
verte suit le tracé de l’ancienne voie de
chemin de fer. Elle forme un espace de
loisirs gratuit, ouvert à toute circulation
non motorisée. Loin de toute circulation routière, la Voie verte traverse de
fabuleux paysages en toute sécurité.
Elle est principalement destinée à la
pratique des «engins» roulants non
motorisés (vélos, rollers, poussettes,
fauteuils roulants, etc…) et naturellement aux piétons.
Tout au long de son parcours elle propose des connexions avec des chemins
de randonnées déjà existants pour
multiplier à loisir les possibilités de découverte.
The Green Trail, between. Sommières
and Caveirac, is a bicycle path which follows the route of the old railway. Far from
road traffic, this is a delightful and safe
way to enjoy the scenery. The Green Trail
is intended for use by people using nonmotorised vehicles such as bicycles, roller-skates, pushchairs/strollers, wheel
chairs, tricycles… Along the way there are
a number of connecting points with marked walking trails which can lead the visitor to further discoveries.
> Sauve. Depuis 2008, une voie verte permet depuis la
résidence de vacances «Les portes des Cévennes» de
rejoindre le village médiévale de Sauve jusqu'à l'ancienne gare routière.
Texte anglais. The
20 > Sites et visites
21 >
Prenez le temps
de
visiter la région
Take your time to discover the Gard region
22 > Sites et visites
23 >
Le Pont du Gard. Unique
dans le monde, c’est
une pièce maîtresse de
l’architecture romaine.
>
ney on the old-fashioned
steam train and visit the renowned Prafrance Bamboo
park.
Arles is a must for anyone
who wants to discover Roman
art as well as the medieval
history of the region.
The Pont du Gard: this bridge, a showpiece of Roman architecture, is the only one of
its kind in the world.
Sauve > 20 min.,
Sommières > 35 min.
Sauve > 65 min.,
Sommières > 45 min.
Nîmes. Ville où voisinent
les trésors de «la Rome
française» avec les
constructions contemporaines.
Saint Quentin la Poterie.
Ce village à l’architecture
remarquable recèle depuis
l’Antiquité les arts de façonnage de la terre.
Nîmes: a city where one can
admire both the architectural
treasures from the time of
the Roman occupation as well
as modern buildings.
Saint Quentin la Poterie:
known for its remarkable architecture and its long tradition of pottery-making.
Sauve > 60 min.,
Sommières > 50 min.
Anduze. Ici se situe le
départ du train à vapeur
des Cévennes qui traverse
des paysages époustouflants avec une halte
à la Bambouseraie de
Prafrance.
>
Anduze: here at the gate to
the Cévennes mountains you
can take a picturesque jour-
Le train à vapeur d’Anduze
La Bambouseraie d’Anduze
Aigues-Mortes
>
Sauve > 40 min.,
Sommières > 30 min.
s’est développé autour de
l’abbaye de Gellone. Ce village, proche des gorges de
l’Hérault a conservé son
identité médiévale. Classé
Grand Site National.
Sauve > 60 min.,
Sommières > 70 min.
Avignon abrite le plus
grand palais gothique du
monde et le fameux pont,
connu par la chanson.
>
Avignon has the biggest gothic palace in the world and is
well known for its ancient
bridge.
Sauve > 20 min.,
Sommières > 35 min.
Arles est un lieu incontournable pour tout visiteur
qui veut découvrir la romanité et le Moyen Age en
Provence.
>
La Maison Carrée à Nîmes
Le Palais des Papes à Avignion
St-Guilhem le Désert
Les arènes de Nîmes
Le Pic St-Loup
Durée du trajet pour un parcours en voiture.
Sauve > 53 min.,
Sommières > 60 min.
Saint Laurent le Minier.
Petit village lové dans les
gorges de la Vis, paysage
magique avec de nombreuses cascades.
>
> Saint Guilhem le Désert
The village of Saint Guilhem
le Désert, near the Hérault
River gorge, grew around the
Gellone Abbey. It has kept ist
medieval atmophere. It is listed as one of the 32 Grand
Sites de France.
Les Cévennes
>
Saint Laurent le Minier: a
small village curled up in the
Vis River gorge, a magical
setting with a number of waterfalls.
Sauve > 32 min.,
Sommières > 55 min.
Le Pic Saint Loup. Le Pic
Saint-Loup est le lieu de la
découverte nature pour
tous : balade, randonnée ou
escalade, toutes les jambes
y trouvent leur compte.
>
Le Pic Saint Loup: an ideal
spot to practice rambling, serious hiking, rock-climbing
while discovering the exceptional natural site.
Sauve > 30 min.,
Sommières > 30 min.
24 > Sites et visites
25 >
Circuit 1 • [52 km]
> Balade médiévale sur les terres de Sommières
Prenez le temps
de la
balade
XXXXXXXXXXXXXXXXXXX
Quatre circuits pour découvrir la Vallée du Vidourle,
à vélo, en moto ou en voiture.
> Départ Calvisson
Le village est dominé par le Roc de
Gachonne, où se dressent les vestiges de 3 moulins à vent et le souvenir du château de Guilhem de
Nogaret (belvédère offrant un point
de vue magnifique sur la plaine
jusqu’à la mer).
Aux XVIIème et XVIIIème siècles, la
Vaunage fut le théâtre d’âpres
combats entre catholiques et protestants. Témoins de cette époque,
les édifices religieux : le temple à
l’architecture inspirée de
l’Antiquité et l’imposante église.
Entre ruelles commerçantes,
belles bâtisses bourgeoises et
places où chantent des fontaines.
A voir : la Maison du Boutis, tissu
traditionnel provençal (tél 04 66 01
63 75). L’été, les anciennes halles
accueillent des rendez-vous
musicaux.
Itinéraire : Reprendre la D107 en
direction de St-Etienne d’Escatte.
> St-Etienne d’Escattes
Au centre du hameau, on découvre
une chapelle romane St-Etienne,
du XIème siècle. Sur son abside,
on peut observer une curieuse
pierre gravée.
Itinéraire : Continuer sur la D107 puis
la D22 en direction de Souvignargues.
> Souvignargues
Se garer sur le parking à l’entrée
du village. Rejoindre à pied, la ruine
romantique de la Chapelle
St-André. Datant du XIIème siècle,
elle se dresse au milieu des vignes,
et possède les vestiges d’un magnifique décor sculpté.
Au centre du village, déambulez au
travers d’une magnifique circulade.
C’est un ingénieux système
d’urbanisation en rond. Il permet
de protéger le noyau central,
constitué du château et de l’église.
Itinéraire : Reprendre la D22 en direction
de Sommières.
> Sommières
La cité médiévale de Sommières
s’est développée autour de son
pont romain et du château fort installé sur la colline dominant la ville.
Une balade dans ses ruelles vous
conduira de surprises en découverte, entre la place du marché et ses
arcades, les façades de ses hôtels
particuliers…. Plan de visite disponible à l’office de Tourisme.
Tout l’été, visitez la tour du château
ouvert tous les après-midi de 16h
à 19h (sauf samedi).
Itinéraire : Prendre la D40, direction
Nîmes et continuer sur la «vieille route»
direction Villevieille
> Villevieille
Le village, dominant la plaine du
Vidourle, s’appuie sur son château
dont le donjon date du Xème siècle.
Réaménagé à la fin du XVIème siècle
pour se transformer en une magnifique demeure de style Renaissance, il se visite toute l’année (rens.
04 66 80 01 62). Le site jouit d’une
magnifique vue sur les Cévennes.
Villevieille possède un patrimoine
archéologique remarquable.
A proximité se situe le village préhistorique de Fontbouisse, habité
vers l’an 2500 avant JC, tandis que
de récentes fouilles ont permis la
mise à jour d’un quartier romain
du Ier siècle à deux pas de la mairie.
Itinéraire : Reprendre la D40 et rejoindre
Aujargues.
> Aujargues
Le village est adossé aux pentes
des coteaux, côté nord, il est dominé par le château (dont le ravissant
pigeonnier, bâti sur arcades, est
classé). Ces derniers constituant
avec l’église le patrimoine
historique d’Aujargues.
Le village ancien offre un dédale
de ruelles paisibles bordées de
maisons typiques.
Itinéraire : Prendre la D105, en direction
de Junas.
> Junas
Célèbre pour ses carrières
anciennes. Patiemment, depuis
l’époque médiévale, les carriers
ont creusé la pierre pour en
extrai-re le matériau nécessaire
à l’édification de leurs maisons.
Le hasard de quelques failles dans
la roche fait qu’ils ont abandonné
des «laisses», formant ainsi des
cierges au cœur de la carrière.
Elles offrent un écrin somptueux
aux divers spectacles proposés
en saison estivale.
Le village, d’origine médiévale,
se cache derrière d’anciens rem-
26 > Sites et visites
27 >
parts tandis que dans la partie plus
récente où se dresse fièrement le
temple, le visiteur pourra découvrir
ça et là les créations des apprentis
tailleurs de pierre réalisées lors
des fameuses Rencontres de la
Pierre (le 1er week-end de juillet).
Plan de visite disponible à la mairie
de Junas.
Circuit 3 • [52 km]
> De Coutach
au Vidourle
Itinéraire : Prendre la D140, direction
Aubais, puis au croisement de la D12,
continuer sur la gauche.
> Aubais
C’est le village du Seigneur de
Bacchi, marquis érudit du XVIIIème.
S’y dresse encore la silhouette
du magnifique château qu’il fit
construire à l’époque et que l’on
baptisa le «Versailles du
Languedoc».
Sur la place du village, on peut
admirer le pavillon central avec
son riche décor sculpté, et découvrir les salles voûtées restaurées
du château d’origine.
Il faut découvrir les riches abords
de ce village aux belles demeures.
Dans la campagne environnante,
les habitants, depuis tout âge,
ont laissé des témoignages de
leur passage.
Ainsi, de la préhistoire, nous sont
restés un menhir qui se dresse
fièrement entre Congénies et
Aubais, tandis que la grotte de la
Roque d’Aubais, surplombant le
Vidourle, servit d’abri à nos ancêtres chasseurs ; du Moyen Age,
le petit prieuré de St-Nazaire et
sa chapelle, le moulin de Carrière
sur les bords du Vidourle ; et de
l’époque moderne : de nombreuses capitelles, un lavoir et un
moulin à vent.
Plan de visite disponible à la Mairie.
Itinéraire : Prendre la D 249, direction
Congénies
> Congénies
Se garer près de l’église fortifiée
et aller à la découverte du village.
Le cœur a gardé la mémoire de la
structure médiévale d’origine : un
petit îlot fortifié entouré de fossés,
qui comblés, sont devenus des
places. Ses ruelles typiques offrent
la particularité de réunir le souvenir de la coexistence de trois
confessions religieuses au XVIIIème
siècle, dont une communauté
Quaker.
Retour par la D40 vers Calvisson
Circuit 2 • [44 km]
> Entre Vidourle et garrigue
> Départ Salinelles
Avant d’arriver au village, dans
la plaine, se dresse la chapelle
romane de St Julien de Montredon. Dans le village, un immeuble
du 18ème héberge un restaurant
tandis que dans la plaine riveraine
du Vidourle, un lavoir à ciel ouvert
rappelle le temps des lavandières.
Au nord du village, un temple de
style colonial espagnol est logé
dans un calme écrin de verdure
propice à la méditation.
Suivre la D 178 jusqu’à Lecques
> Lecques
Ce ravissant village juché sur un
piton rocheux dominant le Vidourle offre l’image de ses remparts,
derniers vestiges de son passé
médiéval. Une promenade conduira à la découverte de ses ruelles
et par un escalier pittoresque vous
pourrez rejoindre les rives rafraîchissantes du petit fleuve.
Continuez sur le D 164, vers Fontanès
> Fontanès
Situé de part et d’autre de la route
d’Alès, le village se compose de
plusieurs unités. Le bourg principal, à l’architecture méridionale
typique, groupé autour du château
et de l’église ; quelques grands
mas au cœur du vignoble, et,
bordant le cours de l’Aygualade,
le hameau de Pondres, lové aux
pieds du magnifique château
Renaissance et de son parc.
A proximité du village, sur une
colline boisée, se dresse
l’Hermitage Notre Dame de Prime
Combe, lieu de pèlerinage renommé depuis le Moyen Age.
Suivre la D107 et au croisement avec
la D22, prendre sur la gauche direction
Montpezat.
> Montpezat
Le village perché sur une colline
possède un noyau central médiéval
circulaire constitué d’un château
féodal et d’un patrimoine bâti desservi par des calades et ruelles,
objets de réhabilitation. Sont encore
visibles les anciens remparts ainsi
qu’une des portes d’accès au village
fortifié. Le tout offre un parcours
piétonnier avec vue dominante sur
les vignes, les bois et la garrigue.
Plan de visite disponible à la mairie.
Sortir du village, rejoindre la D999 et
prendre direction Quissac, à quelques
kilomètres, entrez dans Combas.
> Combas
Une promenade dans ses ruelles
paisibles s’impose à la recherche
des traces du passé médiéval. Sur
une de ses places, une amusante
colonne républicaine côtoie une
charmante fontaine de style
baroque.
Le village, adossé au Bois des
Lens, bénéficie d’un environnement privilégié.
Traverser le village par la D764, rejoindre la N110, puis prendre à droite
direction Alès.
> Crespian
Le village d’origine est resté
accroché à la colline et regroupé
autour de l’église romane tandis
qu’au XIXème, le long de la nouvelle
route d’Alès, un quartier neuf s’est
développé. Relais de postes et
auberges y tenaient commerce.
Revenir sur ses pas, pour prendre
à la sortie du village, à droite, une petite
route vers Vic le Fesq, traverser la route
pour accéder au village.
> Vic-le-Fesq
Le village est bordé par le Vidourle
qui lui confère un charme particulier.
Des témoignages archéologiques
attestent d’une présence humaine
dès l’Antiquité mais ce sont les
moulins des rives du fleuve ainsi
que la belle demeure du Fesq
qui illustrent plus noblement la
richesse patrimoniale du village.
Ressortir du village et prendre la D999
direction Quissac. Après quelques kilomètres, prendre à gauche direction
Sardan.
> Sardan
Bordée par le Vidourle, la petite
commune offre une halte rafraîchissante dans un océan de vigne.
Au XIVème siècle, la construction du
pont submersible enjambant le
fleuve et facilitant le déplacement
de la population fut cependant un
événement pour les habitants.
Son architecture particulière
souleva des passions.
Traverser le village, continuer sur la
D178 puis prendre à droite direction
Gailhan.
> Gailhan
Sur la colline dominant le village
subsistent les vestiges d’un oppidum gaulois attestant d’une pré-
sence humaine de près de 2500
ans. De nos jours le village s’étire
aux pieds du massif boisé. Un
bourg concentré autour de l’église
du XIIème et quelques mas isolés
dans la campagne le composent.
Traverser le village, arriver à la D35,
prendre à gauche puis la 1ère à droite,
direction St Clément.
> St-Clément
Le village est situé au pied du Bois
de Paris qui doit son nom à une
ancienne enceinte gauloise dont
on retrouve encore les vestiges
dans les bois.
De vocation agricole, il s’est
construit autour d’un petit château. Les vestiges de nombreuses
dépendances attestent de la
diversité des productions
(moulins à grains, à huile, bergeries, …). Situé sur une draille reliant les Cévennes à la mer, cela
lui valut la construction d’un pont
à l’époque médiévale enjambant
le cours du Quiquilhan.
Rejoindre la D35 direction Sommières,
puis suivre la D754 jusqu’à Aspères.
> Aspères
La structure éclatée en petits
hameaux lui confère un charme
particulier. La culture de la vigne
marque fortement le paysage.
C’est l’héritage de ces moines
défricheurs et bâtisseurs dont nos
retrouvons les vestiges du monastère dans l’ancien cimetière, qui
les premiers, l’ont cultivé avec
amour.
Retour par la D 35 vers Salinelles.
> Départ Quissac
D’origine romaine, l’expansion
de la ville fut rythmée par les caprices du fleuve. Au Moyen Age,
le quartier de Vièle se développe
dans un méandre serré du fleuve
offrant à ses habitants un site défensif. Rois et reines s’y sont rencontrés au cours d’un séjour où se
négocia le partage du royaume de
Naples au XVème siècle. Comme
beaucoup de village de notre région, la dualité religieuse partagea
la population. Durant les guerres
de religion, églises, temples et
châteaux furent démolis ou
reconstruits au gré des victoires
ou des défaites des catholiques ou
des protestants. Au XIXème, Quissac
retrouve le calme et la prospérité.
On y construit le temple, la mairie
et l’arrivée du chemin de fer permit un développement rapide de
l’activité économique de la région.
Quissac devient alors une
véritable cité carrefour.
Prendre la D45 en direction de Montpellier faire un petit crochet par Liouc.
> Liouc
Petit village fortifié installé
au sommet d’une colline dès
l’époque médiévale. Au cœur
du hameau, on découvre une
chapelle romane et les vestiges
d’un ancien château féodal.
A découvrir la fontaine couverte
et le sentier d’interprétation «Au
fil de Liouc». Plan disponible à la
mairie et aux offices de tourisme.
Reprendre la D45 jusqu’à Corconne.
> Corconne
Ce ravissant village niché sous les
contreforts du massif de Coutach
(plateau calcaire très boisé le surplombant) invite à la découverte
de son histoire : ruelles en pentes
(les calades), maisons typiques,
moulin à huile du XVIIème, lavoir.
Grimpez jusqu’à la chapelle,
construite sur les ruines d’un
château et découvrez la beauté
28 > Sites et visites
d’une arche naturelle «le pont
du Hasard» façonné au gré du
caprice du temps.
Prendre la D118 vers Brouzet les
Quissac.
> Brouzet-les-Quissac
Perchée sur un petit promontoire,
dominant la plaine viticole, à
l’intérieur du village on peut
découvrir la belle église de St-Vincent, autrefois située au centre
d’un monastère. A découvrir son
magnifique triptyque de vitraux.
A proximité, le hameau
d’Aiguebelle abrite d’anciennes
bergeries, typiques, sous des
maisons aux terrasses à arcades.
Revenir sur la D118 et faire un petit
crochet par Carnas
> Carnas
A l’écart des axes routiers, c’est
un village particulièrement protégé. L’implantation humaine date
de l’époque romaine, mais c’est
autour de l’ancienne église, devenue chapelle du château, que le
village se développa. Les typiques
maisons languedociennes, les balcons fleuris, le charme des vieilles
pierres dégagent une ambiance
paisible.
Rejoindre la D35 en passant par la petite route vers Cabane (D1682), suivre
direction Quissac. Prendre à droite,
après le passage sur le Brestalou, vers
le hameau de Rauret. Suivre sur la
droite en direction de la D999. Continuez sur la départementale, direction
Nîmes, puis au 1er carrefour, prendre à
gauche direction Orthoux. Après le
passage sous l’ancienne voie de chemin
de fer continuer sur la droite vers le
hameau de Sérignac.
29 >
Circuit 4 • [26 km]
> Sérignac
Autour de ce village fortifié de très
belle architecture, de nombreux
hameaux (Orthoux, Quilhan,
Rauret, les Mazes) composent la
commune. A voir absolument par
les amateurs de vieilles pierres.
Un vrai régal pour les yeux !
Des peintres y ont séjourné et
ont créé l'Ecole de Sérignac.
> Entre vignobles et châteaux aux portes des Cévennes
Faire un crochet par le village aux
ruelles escarpées puis continuer sur
la D123 vers Cannes et Clairan
> Cannes et Clairan
Cannes et son hameau Clairan,
avant 1789, étaient deux communes distinctes. Elles furent
réunies après la révolution.
A Cannes, le temple et la mairie,
à l’architecture similaire, arborent
la même devise républicaine.
Continuer tout droit et suivre direction
Montmirat.
> Montmirat
Surplombant le village, on devine
les vestiges d’un quartier médiéval
avec pour principaux bâtiments : le
Castellas, petit château fortifié et
les ruines de la chapelle de Jouffe.
Depuis le milieu du XVIIIème siècle,
le village se développe le long de
la route nationale.
Continuez sur la N110, en direction
d’Alès. Passer devant le petit hameau
de Clairan. Puis, prendre
l’embranchement suivant, à gauche,
direction St Théodorit.
> St-Théodorit
La façade du beau temple de
Saint-Théodorit, derrière l'allée
de platanes, surveille les nombreuses manifestations qui se
déroulent au centre du village.
La «Fête de l'Agriculture», foire
aux matériels agricoles d'occasion
et aux produits du terroir de qualité, se déroule chaque année un
des deux dimanches de la dernière quinzaine de juin.
Saint Théodorit est installé dans la
plaine viticole produisant des vins
des Pays d'Oc. Le regard embrasse les Cévennes.
Traverser le village, et suivre sur la D27
jusqu’à Bragassargues.
> Bragassargues
Ce village paisible est traversé par
le chemin de randonnée GR 63 qui
part d'Avignon pour rejoindre les
Cévennes.
Adossée aux collines calcaires, la
vigne est cultivée sur les coteaux.
A la sortie du village on croise le
Domaine de Roux où se dresse un
château doté d’une magnifique
façade renaissance.
Retour vers Quissac par la D27.
> Départ Sauve
Ancienne capitale du Salavès,
le village conserve encore de
nombreux témoignages de
l’époque médiévale. Dominés par
les vestiges de l’ancien château
des Bermond, prince et satrapes
de Sauve, ses quartiers hauts
se confondent avec la roche karstique de la mer des Rochers.
Dans ce site naturel, au décor
féerique et propice aux balades,
se confondent la pierre et la végétation : chênes verts et lauriers
ont remplacé les cerisiers et les
micocouliers qui jadis, faisaient
de cette nature sauvage de petits
jardins luxuriants.
Les quartiers bas de la ville se
reflètent dans le Vidourle, qui,
souterrain de St-Hippolyte du Fort
à Sauve, renaît au lieu dit «Les
Sources», résurgence impétueuse
au pied du rocher. Les ruelles de
la ville se perdent au fond de
places ombragées et de lourdes
portes cachent des trésors insoupçonnables. Les «Cazernes»,
construites au XVII ème siècle pour
loger les Dragons du Roi, abritent
le conservatoire de la Fourche et
sa fabrique en bois de micocoulier.
Ce savoir-faire, vieux de 800 ans,
particulier à la ville de Sauve est
unique en France (voir page 8).
Prendre la D999 direction Sauve, puis,
au premierr croisement à la sortie de
Sauve, prendre à gauche la D8, direction Logrian Florian. Arrivé à la D35,
prendre à droite, vers Quissac, puis,
prendre à gauche sur la D24 en
direction de Logrian.
> Logrian-Florian
Magnifique petit village dans la
plaine du Bay dont la principale
activité est la viticulture. De très
beaux monuments historiques
rénovés : église du XIIème siècle
avec des peintures St-Sulpiciennes, temple XIXème, fontaine
de la Paramelle, tour de l'horloge
avec son campanile, ancien monastère et sa rue du porche.
A voir également : Château de la
Rouvière et château de Florian
où vécut la famille du célèbre
fabuliste.
Lac avec une réserve ornithologique où les amateurs de pêche
pourront passer d'agréables
journées.
Continuer sur la D8 jusqu’à Puechredon
> Puechredon
C’est la plus petite commune
du territoire. Formée d’un habitat
dispersé, elle est essentiellement
tournée vers la viticulture.
Anciennement connue sous le
nom de Puech-Flavard (prieuré en
ruines) qui se trouvait sur un important chemin de communication
pour les pèlerins.
Le village est célèbre pour sa
chaux. On peut y voir encore les
vestiges d'une importante usine
avec des fours à chaux aux dimensions considérables.
Prendre la D 188, en direction de
Canaules. Dans le village, prendre
à gauche, la D149, en direction de
Villesèque. Passer aux pieds du
Château des Gardies et suivre toujours
la D149, sur la droite.
> St-Nazaire des Gardies
Etonnante commune qui ne
comporte pas de bourg mais
un habitat dispersé en 9 mas.
Principalement orientée vers la
viticulture, on y trouve encore un
troupeau de mouton au «Mas des
Gardies» qui abrita en son temps
une importante garnison des
dragons du Roi.
Au mas de la Fauguière (élevage
de chevaux et promenade en
attelage), vous pourrez admirer
une collection de magnifiques
vieux tracteurs.
Arrivé au carrefour de la D35, prendre
à gauche direction Quissac. Entrer dans
le hameau de Villesèque et prendre à
droite, la D182, direction Sauve.
> St Jean de Crieulon
«Villesèque» est en fait le plus
grand bourg visible de cette
commune éclatée.
Avant de devenir le nom de la
commune, St-Jean de Crieulon
a désigné un prieuré placé sous
le vocable de St Jean (prieuré
encore visible au mas de l'Eglise
au sud du hameau). Le village
n'est apparu que vers la fin
du XVIème siècle.
Témoins de la richesse des temps
anciens, de nombreux sites galloromains ont été inventoriés sur
toute la commune. Visible encore
de nos jours, un pont romain sur
le Crieulon, sur la petite route qui
relie St-Jean de Crieulon à Sauve.
Retour à Sauve par la D182.
30 > Traditions
31 >
Prenez le temps
de
vivre les traditions
Take the time to enjoy the different events.
La Vallée du Vidourle, voisine de la Camargue, est très imprégnée des traditions et
de la culture de la Bouvine. Les manifestations taurines sont nombreuses. Mais,
amis visiteurs, vous trouverez aussi plus apaisant. Festivals de musique
classique, concerts de jazz, fêtes médiévales... le choix est vaste !
En été, chaque village s’anime au moment de sa fête traditionnelle. Et si vous
cherchez du repos pour l’esprit, rien de mieux qu’une partie de pétanque
à l’ombre des platanes !
In the Vallée du Vidourle, like in the Camargue, the bull game traditions are very popular. There are many events organized throughout the season. You also have a choice of classical musical festivals, jazz concerts, medieval fairs... In the summertime, each village has its traditional village “fête”. And, dear visitor, if you would just like to take it easy, try your hand
at pétanque in the shade of the plain trees!
32 > Traditions
33 >
La Vallée du Vidourle, voisine des marais de petite Camargue, est très imprégnée des traditions de la bouvine. Nourris par les herbages des marais
durant la période sèche, taureaux et chevaux remontent sur les terres des
coteaux et des garrigues durant la période hivernale, permettant ainsi une
communion de culture camarguaise.
La tradition taurine se décline en deux types de manifestations.
> Les fêtes de village
Lors des fêtes de villages,
occasion de rencontres et
de joyeux moments de festivités, elle est l’objet de
manifestations populaires
dans les rues.
La fête débute le matin par
l’Abrivado. C’est l’arrivée
des taureaux, depuis leurs
lieux de pâture jusqu’au village, entourés par des gardians à cheval. Pendant ce
temps, les jeunes du village
tentent de les faire échapper sous les encouragements de la foule.
En fin d’après-midi, la Bandido se déroule de la même façon. Certains villages
proposent des Encierros :
dans les rues barricadées
des taureaux sont lâchés.
Les jeunes du village y descendent afin de partager
avec les bêtes des courses
effrénées.
> Les spectacles dans
les arènes
Venus de la nuit des temps,
où, dans les cirques
hommes et bêtes
s’affrontaient, c’est au
XIXème siècle que vont se
développer et se codifier
les jeux taurins. De jeunes
hommes, appelés les raseteurs, doivent, à l’aide d’un
crochet ôter les attributs
fixés sur les cornes des
taureaux (cocardes et
glands)
Bull games during the village festivals. A popular aspect
of many of the local village
festivals, bulls and Camargue
horses and their riders are
brought in to do certain traditional activities. The abrivado,
for example, is when a bull is
brought from a pasture into
town and then driven through
the village streets surrounded by several cowboys on
their horses. Villagers run
after the animals and try to
cause the bull to get away
from the cowboys, amid
encouragement from the
spectators.
> Les festivals et fêtes votives. Quoi de plus agréable l’été que de profiter
de la fraîcheur revenue pour parcourir nos villages à la découverte des fêtes et des festivals. Ils égaillent nos soirées de musiques, de chansons et d’autres lumières, chacun
conjuguant à loisirs l’heureux mariage entre culture et épicurisme.
Si l’été reste le point fort de l’animation de nos villages, les autres saisons ne manquent
pas de rendez-vous tout aussi festifs. Ils rythment de leurs accords joyeux nos saisons
qui n’en sont plus belles.
Part of the Vidourle Valley is near the marshlands of
the Petite Camargue. Bulls and horses spend the dry
season in the lowland pastures then come inland during the winter months. This has created a bond between the two regions. Bull games are an important
part of that relationship and an active tradition in both areas.
Bull games in a ring. A descendant of the circus games
of ancient times, the bull
games as they are played
today developed in the 19th
century. The goal is for the
“raseteurs” to try, by using a
small hand-held hook, to retrieve a tassel and a ribbon
which are tied onto a string
strung across the bull’s
forehead.
Texte en anglais. The ...
© Photo : F. Montagnani
© Photo : F. Montagnani
> Programme
> Manades
Programme estival des
courses camarguaises disponible
dans les Offices de
Tourisme.
The programme of
the arena games
can be found at the
Office de Tourisme.
Manades qui accueillent
des groupes pour des
journées taurines.
Manade Vidal à Sérignac
Tél 04 66 77 03 00
Manade Monteils Logrian
Tél 04 66 77 32 15
Manade Robert à Junas
Tél 06 19 68 75 17
Manade la Vidourlenque
à Aubais.
Tél 04 66 80 28 39
Manade les Oliviers
à Congénies.
Tél 06 08 88 51 89
34 > Terroir et saveurs
35 >
Prenez le temps
de
savourer
Take your time to savour
La Vallée du Vidourle, terre méditerranéenne propice au temps
de vivre. Ami visiteur, découvre les saveurs authentiques du
pays. Prends le temps de flâner sur le marché, de goûter les produits du terroir et de sentir le riche passé de ces terres qui ont
forgé les caractères.
The Vidourle Valley, fully Mediterranean, has many local specialities to offer. Take time to taste the local dishes, the local wines. Wander through the farmers’ markets and enjoy the products of the land.
36 > Terroir et saveurs
37 >
> La Cartagène. A l’origine, c’est l’apéritif du vigneron. Cette boisson au
L’huile
d’
olive
goût fruité est élaborée selon des méthodes traditionnelles, à partir de jus de
raisin frais. Elle présente toutes les saveurs et tous les parfums du raisin mûr
dont on a stoppé la fermentation en y ajoutant du marc.
The “Cartagène”, originally the wine farmer’s aperitif is made from fresh grapes.
The recipe for both a white or a red drink has been passed down through the generations and is still popular today.
Producteurs
Domaine de Christin. Rte de Sommières, Junas. Tél 04 66 80 95 90. Clos du Martinou. Florent Ratier, Liouc. Tél 04 66 77 41 42. Domaine de Campagnany. M. et Mme Rouquairol,
Liouc. Tél 04 66 77 30 11. Cave coopérative de Calvisson. Tél 04 66 01 20 21. Les Coteaux de la Courme. Cave coopérative, Crespian. Tél 04 66 77 81 87. La Gravette Cave Coopérative. Corconne. Tél 04 66 77 32 75. Les vignerons de Vic-le-Fesq. Tél 04 66 77 82 11.
C’est un produit naturel et sain utilisé depuis
l’Antiquité. Dans le Gard, la variété d’olive la
plus cultivée est la picholine. Le fruit se caractérise par un noyau long et fin, entouré d’une
chair ferme. Cueillies vertes, en septembre,
les olives de bouche se dégustent à l’apéritif.
Leur chair est tout à la fois ferme, juteuse et
craquante, au goût de beurre noisette.
Au cœur de l’hiver quand l’olive mûre est devenue noire, on la récolte pour en extraire
l’huile par simple pression à froid. L’originalité
de l’huile d’olive de la région passe par son intensité aromatique accompagnée d’une ardence et d’une amertume reconnues.
Les producteurs ont obtenu une labellisation
AOC de leur production.
> Jours de marché
Quissac
mercredi matin
Sauve
samedi matin
Sommières samedi matin,
marché traditionnel et
marché aux puces
Calvisson dimanche matin
Corconne dimanche matin
Producteurs
Moulin de Villevieille. Tél 04 66 80 03 69.
Le jardin de l’Olivette. Ph. Renou, Villevieille.
Tél 04 66 80 44 52.
Cave coopérative de Corconne. L’A.F.A., association
de producteurs d’olives a été créée sous l’impulsion
de particuliers, d’agriculteurs et de la municipalité de
Corconne. Elle a conduit à la remise en culture de
3500 oliviers sur la commune. En 2005, 1ère récolte
issue du terroir de la Gravette si particulier à Corconne. Cru 100% Picholine. En vente uniquement à
l’Espace Gravette. Tel : 04 66 77 32 75. Vente en ligne :
www.la-gravette.com
Aiguebelle. Bernadette et Max Salze, Brouzet-lesQuissac. Tél 04 66 77 45 87/06 32 18 93 50
Olive Oil. This natural product has been used in
the region since the antiquity. Harvested green in
September, the olives are eaten with the aperitif.
Left to ripen on the tree, the olives become black
and are picked in mid-winter to extract their oil.
Le Miel. Les vertus alimentaires et thérapeutiques du miel sont
connues depuis des siècles et nos ancêtres l'utilisaient souvent
pour se soigner. C’est ainsi dans la Vallée du Vidourle. Vous trouverez des apiculteurs sur les marchés ou vous pouvez vous adresser directement aux producteurs.
>
The Honey. The many products include: fresh pollen, pain d’épices (a
delicious spice cake), biscuits, preserves, royal jelly, etc. they can be
purchased at honey producers or in specialist shops in the region.
Producteurs
Miellerie de Clairan. M. et Mme Boissier, Hameau de Clairan, Cannes et Clairan. Tél 04 66 77 81 66. Miels, pains d’épices, pollen frais,… Rucher des Garrigues Gardoises. M. et Mme Meger, chemin de la Tuillerie, Gailhan. Tél 04
66 80 12 96. Miels, gelée royale, pollen et dérivés.
Le Pélardon. Petit fromage de chèvre originaire des régions cévenoles.
Les chèvres dégustent les plantes aromatiques typiques de nos régions. Elles
donnent ainsi un lait riche. On peut déguster le pélardon jeune, à la croûte couleur crème et au goût de noisette. En s’affinant, il s’assombrit et se durcit pour
développer un goût de chèvre prononcé. Il est protégé par une AOC qui garantit
sa provenance.
>
The “Pelardon” is a small goat’s cheese originating from the Cévenole region. Fresh
“pélardon” cheese is creamy with a taste of hazelnuts. More mature “pélardon“ is harder with a more pronounced taste. This cheese is protected by an AOC classification.
Producteurs
Perrin Boussier, Domaine de la Roque, Sauve. Tél 04 66 77 33 74. Claude Vigouroux, Mas des
Tilleuls, Sauve. Tél 04 66 51 53 25/06 84 90 62 45. Denis Pelle, Hameau de Sinsans, Calvisson. Tél 04 66 62 03 08. Paul Varmuster, La maison heureuse, Vic-le-Fesq. Tél 04 66 77 84 96.
38 > Terroir et saveurs
39 >
La vigne
et
le vin
The Vineyards and the Wine
L’ensemble du territoire
de la Vallée du Vidourle est
couvert par les labels Vin
de Pays du Gard et Vin de
Pays d’Oc. Ils correspondent à des démarches de
qualité bien déterminées :
critères de production et
d’origine.
> On distingue trois
catégories de produits
en Vins de Pays d’Oc
• les vins de cépages : ils
contiennent 100% du
même cépage donnant
ainsi des vins très typés,
d’une grande puissance
aromatique.
• les vins d’assemblage :
mariage issu de différents cépages
• les vins primeurs : dès le
3ème jeudi d’octobre, ils
offrent des vins légers,
frais et fruités.
> Les AOC
La vigne est très présente dans la Vallée du Vidourle. Elle se
prête bien à la diversité de la nature des sols et l’ensoleillement
favorise naturellement la maturation du raisin.
The Vineyards and the Wine: There are vineyards throughout the Vidourle Valley. The soil and the
sun collaborate to ripen the grapes properly.
Les efforts de qualité
entrepris par les vignerons
depuis plusieurs décennies ont conduit à obtenir
un classement supérieur
en Appellation d’Origine
Contrôlée «Coteaux du
Languedoc». L’obtention
de ce label est soumise
au respect de critères
très stricts de terroir,
d’encépagement, de vinification et de dégustation.
La combinaison des quatre
permet l’obtention du
label.
Les rouges ont une couleur profonde, souvent
pourpre, et allient senteurs de garrigue, d’épices
et de fruits rouges. Leur
structure est élégante, fine
et charnue. Les rosés ont
des notes florales et de
petits fruits rouges, tandis
que les blancs sont fruités
avec des notes de fleurs
d’acacia et une belle
rondeur en bouche.
Certains terroirs, offrant
des typicités remarquables, méritent une
spécification à l’intérieur
de l’appellation Coteaux
du Languedoc. Ainsi,
Corconne, avec son terroir
de «Gravette», a d’ores et
déjà été reconnue dans
l’appellation Pic St-Loup,
tandis que les Vignerons
de Calvisson, Fontanès, Vic
le Fesq, Crespian, Montmirat, Lecques, Salinelles,
Sommières, Junas,
Aspères, St Clément, Gailhan, Sardan, Brouzet les
Quissac, Carnas travaillent
actuellement en vue d’une
reconnaissance du terroir
des Terres de Sommières
par l’INAO.
Local wine and from the Oc
region. The soils and climate
naturally favour the development of vineyards in this
area. Wine from the valley of
the Vidourle is referred to as
‘Vin de Pays’ and ‘Vin de
Pays d’Oc’. These labels refer to a guaranteed standard
of origin and production and
only wine from the Languedoc Roussillon can use
them.
AOC. For many years, producers have been trying to
improve the quality of their
wine in order to attain the
superior classification of Appellation d’Origine Contrôlée
“Coteaux du Languedoc”.
The red wines are dark in
colour and are perfumed with fragrances from the ‘garrigue’, spices and red fruit.
The rosé wine is floal with
slight fragrances of red fruit,
while the white wine is fruity
with hints of acacia flowers
40 > Histoire
41 >
La Vallée du Vidourle
à
travers des âges
The Vallée du Vidourle throughout the ages
> Préhistoire, époque romaine et Moyen Age.
Entre 120 av JC et le IVème siècle de notre ère, les Romains
s’installent dans la région et aménagent le territoire. Ils font notamment construire les routes et les ponts qui permettent des
déplacements faciles.
>Les Circulades sont un héritage de l’époque mé-
Prehistoric times, the Roman conquest and the Middle Ages. When
the Romans invaded the south of France, they brought modernity
and technologies. During that period (120BC – 400BC), roads and
bridges were built.
diévale. Datant du Xème siècle, c’est un plan
d’urbanisme particulier, qui répond à une logique de
défense, dans la Vallée du Vidourle, Souvignargues
et Montpezat sont des exemples parfaits de ce type
d’urbanisme.
Principaux sites : Sommières, pont romain et emplacement du fortin sur
le site du château fort. Voie romaine à Villevieille, Liouc, Logrian, St-Nazaire-des-Gardies.
A medieval curiosity: the Circulade. The whole village
is a global defence system. Souvignargues and Montpezat were built following a special plan.
La chapelle de Jouffe
Souvignargues
Le pont Tibère à Sommières
Dans la Vallée du Vidourle, l’occupation humaine est attestée
de longue date. Les premiers vestiges remontent à l’époque
où l’homme, encore nomade, se déplace par petits groupes
pour assurer sa survie.
Human occupation of the Vidourle valley goes back to very ancient times. The oldest artefacts
found date from the period when small groups of nomadic people occupied the area.
Dans la Vallée du Vidourle,
l’occupation humaine est attestée
de longue date. Les tous premiers
vestiges remontent à l’époque où
l’homme nomade se déplace par
petits groupes pour assurer sa survie.
Throughout the ages, man has lived in
the Vidourle Valley. The first testimonies found take us back to prehistory,
When men were nomadic and moved
about in small groups to insure their
survival.
Sites principaux : la Vigne du Cade à Salinelles (atelier de taille de silex). La grotte de la Roque d’Aubais.
Après la période trouble qui suit la
fin de l’empire romain, le territoire
s’aménage sous l’égide des deux
principaux pouvoirs : les grandes
familles féodales et les ordres religieux.
Several years of troubles followed the
end of the Roman Empire. With the
Middle Ages, came the rebuilding of
our country. It was shared by two
forces: powerful feudal families and
the church.
Eglises romanes remarquables : St Julien de Salinelles, St Nazaire des Gardies, St Etienne d’Escatte, Combas,
Crespian, Quissac. Petits prieurés : St
Pierre d’Aspères, St-Nazaire d’Aubais.
Les grands seigneurs installent de
puissants châteaux forts à l’ombre
desquels viennent s’abriter les populations. Certains châteaux
connaissent une deuxième vie
après la période médiévale. Ainsi,
plusieurs sont rachetés par de
riches gentilhommes qui les transforment en somptueuses demeures à la Renaissance.
Other smaller lords lived in the Vidourle Valley, where their castles can
be found. Later, between the 16th and
the 17th century, some Castles were
bought by some rich gentlemen. They
transformed them into large and
beautiful Renaissance style castles.
42 > Histoire
43 >
> Les guerres de religion
Entre le XVI et le XVIII
siècles, la région est secouée par l’un des plus
tragiques épisodes de
l’histoire de France :
les guerres de Religion.
L’ensemble des villages de
la Vallée du Vidourle résonne des drames humains qui
s’y sont déroulés durant
cette période. Ces épisodes
tragiques laissent leurs
empreintes dans la région.
C’est pourquoi, même dans
les plus petits villages, on
trouve la présence d’un
temple et d’une église.
ème
ème
Les Quakers de Congénies.
> Les temps modernes
The wars of Religion. During
the 16th and the 18th century,
took place one of the most
dramatic parts of the French
history : the religious wars.
A lot of tragic stories are still
told in our villages.
The Quakers of Congénies.
Toward the end of the 18th
century, a movement called
the couflaïres (« the sighers »
in the local dialect) developed
in Congénies. They were given this name by the people
of the village because during
their meetings, held without a
leader, the participants
prayed in silence while emitting from time to time deep
sighs. In 1769 a person from
Congénies discovered the
Quaker movement in England. The last Congénies
„Couacre“ (the local spelling
of Quaker) died in 1928.
La gare de Sommières en 1906.
Hauts lieux : Sommières donjon
prison et caserne de Dragons,
Sauve Caserne de Dragons,
Calvisson plaine de la Vaunage.
Temple remarquable : Quissac,
Calvisson, Salinelles.
La chapelle romane de Corconne
Vers la fin du XVIIIème siècle
se détache à Congénies un
mouvement que l’on nomme les couflaïres (ceux qui
soupirent). Ils furent ainsi
baptisés par les autres habitants du village car durant
leurs réunions, sans guide,
ils priaient en silence en
poussant parfois de profonds soupirs. En 1769, un
habitant de Congénies découvre en Angleterre le
mouvement des Quakers.
La dernière des Couacres
(Quakers avec une prononciation méridionale) de
Congénies meurt en 1928.
Sauve
Capitelles
La Vallée du Vidourle fut de
tout temps un territoire très
agricole. Le paysage si typique qui nous entoure est
issu des différentes cultures qui sont pratiquées
depuis des siècles. Les bois
et garrigues offrirent le
matériau nécessaire au
développement d’activités
artisanales (charbonniers,
maîtres verriers, tanneurs).
Le sous-sol de la Vallée du
Vidourle est principalement
constitué de calcaire. Dans
le passé, les habitants devaient dépierrer les champs
afin de les mettre en culture. Ils ont ainsi élevé des
murets en pierres sèches
autour de leur propriété et
parfois ont construit des
capitelles : petites cabanes
de pierres.
L’arrivée du chemin de fer
vers 1880 facilite le transport des marchandises.
Ainsi, la région acquiert
célébrité grâce à des productions typiques : la terre
de Sommières, poudre
détachante, les cerises et
les fourches de Sauve.
Exposition permanante «Sommières et
son histoire» à la tour de Sommières.
Les moulins de Calvisson
Le temple de Quissac
La première culture développée dans la région fut
les céréales. Pour transformer le grain en farine, les
rives du Vidourle comptaient jusqu’à 70 moulins
à eau, et sur les hauteurs
s’installaient des moulins à
vent.Héritée des Romains,
la culture des oliviers s’est
transmise au travers des
siècles. On récolte les fruits
en hiver. La culture de la
vigne, est aussi un héritage
de l’Antiquité. Grecs et
Romains l’ont importée et
développée. Aujourd’hui,
les vignerons de la Vallée
du Vidourle produisent
des vins de qualité.
Agriculture has always been
the most important activity in
the Vidourle Valley. Through
the years, man has developed
the region and shaped the
landscape. Woods and “garrigues” offer all the material
necessary for traditional handworks: Coalman, tanners, …
The subsoil of the Vidourle
Valley is mostly constituted of
limestone. In the past, people
had to dig out the stones from
the earth in order to cultivate
it. They raised stone walls on
the boarders of the fields and
sometimes, little stone shelters called “Capitelles”.
In the middle of the 19th century, railways spread across
the region. Two products became really popular: the Terre de Sommières and the
wooden forks from Sauve.
The first is used to clean
clothes while the second,
unique in France, is highly appreciated in agriculture.
Vineyards and olive trees were important; they were really
gifts of nature. The first culture developed in the area was
wheat. To produce a lot of
flour, people built many mills
along the banks of the Vidourle or windmills on top of the
hills.
Sites principaux : moulin de Carrière à Aubais, les 3 moulins de
Calvisson, Quissac, Vic le Fesq.