www.afterclass.website

Commentaires

Transcription

www.afterclass.website
WINDOWS DEFENDER EST ANTI-CONCURRENTIEL
Eugene Kaspersky, fondateur de la société des logiciels de sécurité Kaspersky, a récemment publié une
longue diatribe, intitulée « Voilà. Y’en a marre ! », critiquant Microsoft pour l'intégration de Windows
Defender qui il dénonce constitue un comportement anticoncurrentiel.
Analysons quelques affirmations de monsieur Kaspersky :
« Lorsque vous mettez à niveau votre Windows 10, Microsoft désactive automatiquement et sans aucun
avertissement, tout logiciel de sécurité incompatible et installe à la place ... vous l'avez deviné - son propre
antivirus Windows Defender. »
Tout d'abord, il est impératif pour une mise à niveau réussie que tous les logiciels incompatibles soient
désactivés et, les logiciels de sécurité incompatibles en particulier. En outre, Windows Defender n’est
pas installé à la place des tierces applications alternatives, il est simplement activé ou lancé.
« Si un utilisateur oublie de renouveler sa licence, Microsoft désactive l'AV existant pour activer Defender. »
Certes cela est une bonne chose… Monsieur Kaspersky surement n’a jamais connu des clients comme
les miens qui, par ignorance peuvent se retrouver avec zéro protection. Pour exemple : la période
d'essai d'un antivirus se termine ou l’abonnement expire et l'utilisateur n’est pas au courant. Dans ces
circonstances, ne serait-il pas préférable d'activer la protection de Windows Defender ?
www.afterclass.website
rPlusGroup
« La société impose Windows Defender aux utilisateurs qui n’est pas du tout bénéfique du point de vue de la
protection des machines contre les cyberattaques. Aussi, Microsoft crée des obstacles aux autres entreprises
sur le marché et dans le processus, porte atteinte aux intérêts des développeurs indépendants des produits
de sécurité. »
Je ne trouve pas que Microsoft impose Defender aux utilisateurs. Il fournit plutôt une simple
protection de base surtout pour les nouvelles machines. Les utilisateurs ont toujours un choix entre
laisser Windows Defender ou installer un autre logiciel.
« En fait, les actions de Microsoft ne font pas seulement empirer les choses pour les utilisateurs et tuer
l'ensemble de l'écosystème des développeurs indépendants ; elles détruisent également la confiance du public
dans Microsoft : créant une sorte d’illusion de sécurité tout en détruisant le principal avantage concurrentiel
de sa plate-forme - liberté et démocratie. »
Je serais d'accord avec ce qui précède, si Windows Defender était obligatoire, mais ce n’est pas le cas.
Tout utilisateur est libre d'installer n’importe quel antivirus et tranquille ment désactiver Windows
Defender. Donc, nous avons une protection de base intégré e qui est automatique ment désactivée si /
quand un remplacement est installé - ça me parait parfait.
www.afterclass.website
rPlusGroup
Des réclamations légitimes ?
Alors que je suis d'accord, en principe, avec certains reproches de Kaspersky, il me semble que la vraie
question est que, dans le passé, les utilisateurs n’avaient aucun choix si ce n’est installer un autre antivir us,
ce n’est plus le cas. En fait, Windows Defender qui n’offre peut-être pas la meilleure protection, est une
grande amélioration par rapport à l'ancien Security Essentials, car il est léger et discret, souvent préféré par
les utilisateurs avertis.
Peut-être les fournisseurs des autres antivirus feraient mieux d’apporter des solutions plus abordables plutôt
que blâmer Microsoft… Peu importe, il est assez évident que tout le monde ici est finalement motivé par un
dénominateur commun ... le tout-puissant dollar.
www.afterclass.website
rPlusGroup

Documents pareils