GO et ordinateurs - Ligue de Go du Centre

Commentaires

Transcription

GO et ordinateurs - Ligue de Go du Centre
GO et ordinateurs
Les programmes de Go
En 1997, le champion du monde d’échecs, Garry Kasparov,
s’inclinait pour la première fois devant la machine face à Deeper
Blue.
Le Go est le prochain défi offert aux spécialistes en intelligence
artificielle, travaux d’autant plus intéressants qu’ils pourraient
trouver des applications dans d’autres domaines.
Les meilleurs logiciels atteignent seulement le niveau d’un
amateur moyen.
Pourquoi cette résistance ? Il y a deux écueils importants :
• La richesse combinatoire du jeu : au go, le nombre de
positions possibles est de l’ordre de 10170 (contre 1050
pour les échecs), c’est à dire plus qu’il y a d’atomes dans
l’univers ! Impossible donc pour l’ordinateur d’explorer tous
les coups possibles ;
• La difficulté d’évaluer la partie en cours de jeu : ce que le
joueur évaluera d’un simple coup d’œil est inaccessible pour
l’ordinateur. C’est par exemple, les possibilités d’attaque
chez l’adversaire, la puissance d’une position, les territoires
en formation...
Avril 2008, Catalin Taranu, 5e dan
professionnel, remporte le IA-GO
Challenge sur plateau 9x9 contre
le logiciel Mogo, mais il perd une
manche sur les trois.
L’ordinateur est en passe de rattraper l’homme sur les petits
plateaux (9 lignes x 9 lignes) mais il reste un long chemin à
parcourir avant que l’ordinateur soit sacré maître de go.
Le Go sur internet
La communauté des joueurs de go est bien représentée sur
Internet.
On pourra en particulier s’initier sur le site web de la Fédération
Française de Go : http://jeudego.org
De nombreux sites proposent également de jouer en ligne.
Ill. Olivier Besson
Le serveur KGS (Kiseido Go Server) est très prisé par les
francophones : http://www.gokgs.com
On peut y rencontrer des joueurs du monde entier à toute heure
du jour et de la nuit, y jouer contre l’ordinateur, suivre des cours,
participer à des tournois...
Ill. Dominique Fournier

Documents pareils