Toujours

Commentaires

Transcription

Toujours
Toujours
la bonne dose d’insuline...
Vivre
avec le diabète
1
Toujours la bonne dose d’insuline ...
4
Table des matières
1. Le diabète chez le chat
Qu’est-ce que le diabète?
Quels sont les symptômes du diabète?
Le diagnostic
Comment apparaît le diabète chez le chat?
Un animal peut-il guérir du diabète?
2. Le traitement
Généralités
Traiter à l’insuline
Trouver la bonne dose
L’alimentation
Les perspectives
Taux de glucose sanguin trop bas (hypoglycémie)
et traitement
3. La technique d’injection
4. Le schéma de traitement
5. Le contrôle du traitement
6
6
8
9
11
14
15
15
16
19
19
21
21
25
27
29
5
1. Le diabète chez le chat
Votre vétérinaire a diagnostiqué un diabète chez votre chat.
Heureusement, le diabète se traite généralement bien chez
le chat, même si le traitement demande une certaine attention. Cette brochure vous explique ce qu’est le diabète et
comment vous pouvez traiter votre chat efficacement.
Qu’est-ce que le diabète?
Lors de la digestion, la nourriture est décomposée dans
6
les intestins en éléments de construction utilisables par le
corps. Dans les intestins toujours, les hydrates de carbone
sont transformés principalement en un sucre appelé glucose.
Le glucose libéré dans l’intestin est absorbé par le sang. La
consommation d’un repas augmente donc le transfert de
glucose de l’intestin vers le sang.
Le glucose est pour ainsi dire indispensable aux cellules du
corps, non seulement en tant qu’élément de construction,
mais aussi en tant que carburant. Les cellules musculaires et
graisseuses n’absorbent le glucose sanguin que si elles sont
stimulées par une hormone appelée insuline. L’insuline, qui
est fabriquée par certaines cellules du pancréas, veille à ce
que les cellules du corps soient suffisamment approvisionnées en glucose. Ainsi, elle assure en outre le maintien du
taux de glucose sanguin (glycémie) dans des limites étroites.
S’il y a trop peu d’insuline, il reste trop de glucose dans le
sang et il est question de diabète. Le diabète correspond
donc à une concentration trop élevée de glucose dans le
sang. On dit aussi qu’il y a trop de sucre dans le sang. En
revanche, lorsqu’il y a trop peu d’insuline, de nombreuses
cellules manquent de glucose, et donc à la fois de carburant
et d’élément de construction.
7
Diabète chez le chien ou le chat et diabète
chez l’homme: est-ce la même chose?
Le diabète est très semblable chez le chien ou le chat et chez
l’homme. Les médicaments, le matériel et les systèmes de
suivi utilisés par votre vétérinaire ressemblent à ceux qui
sont utilisés chez l’homme, mais ils sont adaptés au chien
ou au chat.
Le diabète est-il fréquent chez les chiens et les chats?
L’incidence du diabète chez les chiens et les chats varie entre
1 animal sur 100 et 1 animal sur 500. Les spécialistes pensent que la maladie a tendance à se répandre de plus en plus
chez nos animaux de compagnie.
Le diabète peut-il causer d’autres problèmes de santé?
Oui, les chiens et les chats diabétiques peuvent développer
d’autres problèmes de santé, le plus souvent un an au moins
Quels sont les symptômes du diabète?
S’il y a beaucoup de glucose dans le sang, une partie du
glucose sera éliminée, via les reins, dans l’urine. Le glucose
qui passe ainsi dans l’urine augmente le volume de liquide à
éliminer, et le chat va donc uriner davantage. Pour ne pas se
déshydrater, le chat va aussi se mettre à boire davantage. Pour
compenser cette perte de carburant essentiel qu’est le glucose,
le chat va manger davantage tout en perdant quand même du
poids. Si le chat reste longtemps sans traitement, son appétit
diminue et son état de santé peut gravement se détériorer.
8
après l’apparition du diabète. Chez le
chien, la complication la plus fréquente
du diabète est la cataracte. Suite aux
taux constamment élevés de glucose
sanguin, le cristallin devient mat et
le chien risque finalement de devenir
aveugle.
Chez le chat, une complication fréquente est une faiblesse
des pattes arrière. L’hyperglycémie permanente peut provoquer des dégâts au niveau des nerfs, ce qui entraîne une
faiblesse et une perte de muscle.
La survenue de ces complications peut être retardée, voire
empêchée, en évitant au maximum les élévations du taux
de glucose sanguin. C’est pourquoi il est si important de
diagnostiquer rapidement le diabète chez votre compagnon
à quatre pattes.
Le diagnostic
Les symptômes cités indiquent souvent un diabète, mais ils
peuvent aussi aller de pair avec d’autres maladies. Chez le
chat qui présente des symptômes de diabète, le diagnostic
définitif est posé quand il y a trop de glucose dans le sang et
que l’urine contient aussi du glucose (lors de plusieurs tests
successifs). La présence d’un taux élevé de glucose sanguin
est une mesure plus fiable que la présence de glucose dans
l’urine.
9
10
Les principaux symptômes du diabète sont:
• boire beaucoup
• uriner beaucoup
• avoir faim (au début)
• perdre du poids
• souffrir de nausées et de vomissements (à un stade
ultérieur)
• présenter une faiblesse au niveau des pattes arrière
Comment apparaît le diabète chez le chat?
L’apparition du diabète chez le chat présente de grandes
similitudes avec l’apparition du diabète (de vieillesse) chez
l’homme. Comme chez l’humain, le manque d’exercice et
le surpoids sont des facteurs qui augmentent fortement
le risque de développement d’un diabète chez le chat. Ces
facteurs entraînent une sensibilité réduite à l’insuline. Du
coup, une plus grande quantité d’insuline doit être produite
pour maintenir le taux de glucose sanguin dans les limites
normales. Il vaut donc mieux mettre les animaux obèses à
la diète afin qu’ils retrouvent un poids normal en quelques
mois (pas trop rapidement).
L’apparition du diabète chez le chat peut également être un
effet secondaire dû à l’utilisation prolongée de certains mé-
11
dicaments. Les hormones corticosurrénales (prednisolone,
dexaméthasone, ...), que les vétérinaires utilisent notamment
pour traiter les démangeaisons et certaines inflammations,
ainsi que les médicaments contre les chaleurs, exercent un
effet opposé à l’insuline. De ce fait, le pancréas doit fabriquer plus d’insuline, ce qui peut entraîner un épuisement
des cellules productrices d’insuline. Ainsi, un traitement par
ces médicaments peut, à la longue, entraîner un diabète et
aggraver la situation si un diabète s’est déjà développé.
Dans quelques rares cas, l’hypophyse du chat (glande pituitaire qui joue un rôle central dans le métabolisme hormonal
de l’organisme) peut produire trop d’hormone de croissance.
De même, les glandes surrénales du chat fabriquent parfois
12
trop d’hormones corticosurrénales (syndrome de Cushing).
Ces deux hormones inhibent l’effet de l’insuline, ce qui – à la
longue – peut entraîner l’épuisement des cellules pancréatiques productrices d’insuline et le développement du diabète.
Que ce soit chez l’homme ou chez le chat, il est souvent
question de dépôts de certaines substances dans le pancréas; notamment lorsque l’insuline doit être fabriquée en
grandes quantités. Ces dépôts sont nocifs pour les cellules
productrices d’insuline et peuvent finalement entraîner une
incapacité du pancréas à libérer suffisamment d’insuline.
Les facteurs de risque chez le chat
• âge (risque plus élevé chez les vieux chats)
• mâles châtrés
• facteur génétique
• autres maladies qui induisent une résistance à
l’insuline, comme une pancréatite chronique (inflammation du pancréas) ou une hyperthyroïdie (production excessive d’hormones thyroïdiennes)
• excès de poids
• inactivité physique
• chat d’intérieur
13
Un animal peut-il guérir du diabète?
Il n’est pas toujours possible de supprimer la cause du
diabète. La plupart du temps, l’animal peut mener une vie
relativement normale grâce au respect d’une routine quotidienne et au traitement à l’insuline. Le traitement demande
toutefois une certaine discipline au propriétaire, tant au
niveau de l’alimentation que de l’administration de l’insuline.
Dans quelques cas exceptionnels, le diabète du chat est
14
de nature temporaire. Ces animaux entrent en rémission
(= diminution, le plus souvent provisoire, des symptômes,
mais sans disparition totale) et n’ont plus besoin (d’autant)
d’injections d’insuline. Il est primordial de bien surveiller ces
animaux, car le diabète peut réapparaître après un certain
temps.
2. Le traitement
Généralités
Le diabète est dû à un manque d’insuline. Pour combler
ce manque, il faut injecter de l’insuline tous les jours à la
même heure. Le propriétaire d’un chat diabétique devra
donc apprendre à injecter l’insuline sous la peau. Cela peut
sembler effrayant, mais en pratique, cela va tout seul.
Comme la quantité d’insuline dépend de la quantité de
glucose dont votre animal a besoin chaque jour, une grande
régularité dans l’alimentation est importante. Votre chat doit
impérativement recevoir tous les jours la même quantité de
nourriture, dont la composition est la plus constante possible. Si le chat est obèse, il y a lieu de s’attaquer au problème avec prudence. Bien que la quantité d’exercice influence
la quantité d’insuline nécessaire au quotidien, il est difficile
d’avoir une influence sur l’activité physique d’un chat.
15
Le chat consommera plus de glucose en cas d’augmentation
soudaine de son activité physique. Cela peut se traduire par
une forte chute du taux de glucose sanguin et donner lieu à
ce que l’on appelle une hypoglycémie (voir aussi: « Taux de
glucose sanguin trop bas »). Les chats qui avaient l’habitude
de passer (une partie de) la journée dehors peuvent continuer à le faire. Le chat ne sera de préférence jamais traité
par des hormones corticosurrénales, comme la prednisolone et la dexaméthasone. Il est aussi préférable de ne pas
donner au chat des médicaments contre les chaleurs. Les
comprimés qui sont utilisés chez l’homme pour stimuler la
production d’insuline ne sont efficaces que dans quelques
cas limités et seront donc de préférence évités chez le chat.
Si le traitement à base d’insuline n’a pas l’effet escompté, il
convient de chercher les causes sous-jacentes possibles.
Traiter à l’insuline
Comme on ne connaît pas exactement le degré du manque
d’insuline chez votre chat, il faudra chercher un peu pour
trouver la bonne dose et arriver à stabiliser le diabète. Votre
vétérinaire partira du poids de votre animal de compagnie
pour calculer la quantité d’insuline à administrer initialement. Il existe sur le marché une préparation d’insuline
spécifique pour les animaux domestiques. Le flacon doit être
16
17
conservé (à la verticale!) dans le frigo. Avant utilisation, le
flacon doit être retourné délicatement (pas agité!!). Le vétérinaire ou son assistant(e) vous montrera comment aspirer
l’insuline du flacon et comment l’injecter sous la peau.
L’effet de l’insuline à usage vétérinaire dure au maximum
12 heures chez le chat. C’est pourquoi cette insuline
doit être injectée au chat deux fois par jour, à heures
fixes, en respectant un intervalle d’environ 12 heures
entre deux injections. Votre vétérinaire vous consultera
avant de définir le schéma de traitement exact, afin que
celui-ci tienne compte au maximum des horaires de la
personne qui s’occupera du traitement.
L’insuline à usage vétérinaire s’administre au moyen de
seringues spécialement conçues à cet effet (40 UI/ml). Des
petites seringues spéciales sont aussi disponibles pour les
chats. Ces seringues ont une graduation plus précise, qui
permet d’administrer de faibles doses d’insuline. La plupart
des seringues à insuline à usage humain ne peuvent pas être
utilisées chez les chats car elles sont faites pour des préparations d’insuline dont la concentration insulinique est différente. Faites donc toujours attention à ce que la seringue que
vous utilisez porte la mention U-40, et non la mention U-100.
18
Trouver la bonne dose
Le vétérinaire calculera une dose de départ d’après le poids
de votre chat. En contrôlant (avec un glucomètre) le taux de
glucose sanguin à des moments précis après l’administration
d’insuline, votre vétérinaire verra si la dose doit encore
être adaptée. Cette phase nécessite des contrôles réguliers
de la glycémie. Le vétérinaire pourra éventuellement vous
apprendre à prélever le sang nécessaire pour mesurer la
glycémie chez vous. Une seule goutte de sang suffit.
Une fois la bonne dose d’insuline trouvée, le chat va rapidement aller mieux. Il retrouvera sa joie de vivre et recommencera à boire et à uriner normalement. Le nombre de contrôles pourra également être revu à la baisse. Mais un contrôle
régulier restera toujours indispensable car, au fil du temps,
les besoins peuvent changer et il peut s’avérer nécessaire
d’adapter la dose d’insuline. Une fois votre chat stabilisé, il
pourra mener une vie normale.
Alimentation
Votre chat doit impérativement recevoir tous les jours la
même quantité de nourriture, dont la composition est la plus
constante possible. Certains chats sont habitués à recevoir
leur portion journalière en une fois, le matin, et à la consom-
19
mer en petits repas répartis sur l’ensemble de la journée. Si
c’est le cas de votre chat, c’est parfait.
Par contre, si votre chat engloutit sa portion journalière en
une fois, vous devez lui servir ses repas à heures fixes. Votre
chat doit alors recevoir un repas juste avant chaque injection
d’insuline. Si le chat refuse de manger ou s’il doit rester à
jeun – pour une opération par exemple, seul un tiers de la
dose normale d’insuline lui sera administré. C’est la raison
20
pour laquelle l’insuline s’administre toujours après le repas.
Ainsi, la dose peut encore être adaptée au dernier moment
si le chat ne mange pas pour l’une ou l’autre raison. Impossible d’adapter la dose d’insuline si l’administration précède
le repas.
Il existe des aliments spéciaux pour chats diabétiques.
Veuillez consulter votre vétérinaire pour connaître la
meilleure alimentation pour votre chat.
Les perspectives
La plupart du temps, le chat peut mener une vie relativement normale grâce au respect d’une routine quotidienne et
à l’insulinothérapie. L’espérance de vie d’un chat diabétique
stabilisé est comparable à celle d’un chat non diabétique.
Taux de glucose sanguin trop bas (hypoglycémie)
La principale complication du traitement d’un patient diabétique à l’insuline est l’hypoglycémie. L’insuline abaisse le
taux de glucose sanguin. Si l’on administre plus d’insuline
que nécessaire, la glycémie peut diminuer trop fortement.
Bien que ce ne soit pas fréquent, il est important que vous
sachiez comment réagir dans ce type de situation. Un taux
de glucose sanguin trop bas peut avoir différentes causes.
21
Une augmentation de l’activité physique et/ou une consommation réduite de nourriture peuvent réduire les besoins en
insuline. Ces besoins peuvent aussi diminuer si le pancréas
se remet à produire plus d’insuline. Si un chat vomit ou
souffre de diarrhée, la digestion se fera moins bien. L’apport
de glucose dans le sang sera donc réduit et il faudra moins
d’insuline pour maintenir la glycémie dans les limites acceptables. Une erreur est aussi possible lors de l’administration
d’insuline. Celle-ci doit donc se faire avec le plus grand soin.
En résumé, les principales causes d’hypoglycémie sont donc:
• une moindre consommation de nourriture associée à la
dose habituelle d’insuline
• une augmentation soudaine de la consommation de glucose due à un supplément d’activité
• une dose trop élevée d’insuline
• une dose normale d’insuline alors que les besoins ont
diminué subitement
22
Le cerveau ne reçoit pas assez de carburant lorsque le
taux de glucose sanguin est trop bas. Il est donc essentiel
que vous reconnaissiez les symptômes d’une hypoglycémie car la vie de votre animal pourrait être en danger.
Lorsque son taux de glucose sanguin passe sous la normale,
le chat peut devenir agité ou, au contraire, abattu et/ou avoir
faim à des moments inattendus. Si la glycémie continue à
baisser, le chat commence à trembler ou à avoir des mouvements bizarres (chutes, trépignements). Enfin, le chat tombe
dans un sommeil profond dont il est difficile, voire impossible, de le tirer. Ce phénomène peut survenir à n’importe quel
moment de la journée, mais il se produit le plus souvent
entre 2 et 4 heures après l’administration d’insuline.
Symptômes d’hypoglycémie chez le chat:
•faim à des moments inattendus
•agitation ou, au contraire, abattement
•tremblements ou frissons
•mouvements bizarres (chutes, trépignements)
•sommeil profond dont il est difficile, voire impossible,
de le tirer
23
Que faire face à des symptômes d’hypoglycémie?
Comme l’hypoglycémie peut constituer une menace pour la
vie du chat, il faut réagir en faisant remonter le taux de glucose le plus vite possible. Si votre chat présente des symptômes d’hypoglycémie, il doit immédiatement recevoir un
repas. S’il n’est plus en état de manger ce repas, le chat doit
recevoir au plus vite du glucose (sucre de raisin ou solution
de sucre de raisin ou miel). La quantité à lui administrer est
de 1 gramme par kilo de poids corporel. Vous pouvez verser
lentement la solution dans la joue, ou frotter la poudre ou
le miel sur les muqueuses de la bouche – principalement sur
et sous la langue. Si l’état du chat ne s’améliore pas immédiatement après l’administration de sucre de raisin ou de
miel, il est primordial de contacter directement le vétérinaire. Si le chat va mieux, vous devez lui proposer un repas,
puis le surveiller quelques heures pour vous assurer que les
symptômes ne réapparaissent pas. Pour éviter une nouvelle
chute de la glycémie, vous devez faire manger votre chat
à intervalles réguliers. Veuillez contacter votre vétérinaire
avant l’injection suivante de manière à déterminer la quantité d’insuline à administrer.
24
3. La technique d’injection
Eléments nécessaires pour le traitement du diabète:
1. Insuline destinée aux chats
2. Seringues à insuline: par exemple seringue graduée à 40
unités internationales (UI ou IU) par ml si on utilise de
l’insuline à 40 UI/ml.
3. Bandelettes de mesure du glucose dans l’urine
4. Alimentation adaptée
5. Sucre de raisin en poudre ou en solution (50% - à conserver au frigo) ou miel
Suivez scrupuleusement les instructions de votre
vétérinaire!
Il est par ailleurs très pratique d’avoir à votre portée du matériel pour prélever du sang à votre chat ainsi qu’un glucomètre, grâce auquel vous pourrez déterminer vous-même le
taux de glucose sanguin.
Il est conseillé de changer régulièrement de site
d’injection. Vous pouvez, par exemple, injecter
l’insuline à gauche le matin, et à droite le soir.
25
L’injection parfaite en 4 étapes
1
2
3
4
26
1. Remplir la seringue en
orientant l’aiguille vers le
haut.
2. Eliminer les éventuelles
bulles d’air en tapotant
légèrement sur la seringue.
Puis appuyer doucement sur
le piston jusqu’à faire apparaître une goutte d’insuline
à la pointe de l’aiguille.
3. Tirer la peau vers le
haut à l’endroit choisi pour
l’injection.
4. Enfoncer l’aiguille dans
le pli et relâcher la peau délicatement. Injecter lentement et régulièrement tout
le contenu de la seringue,
en un mouvement fluide.
4. Le schéma de traitement
Horaire journalier
L’insuline s’injecte de préférence à la fin du repas. L’insuline
se conserve bien droit (à la verticale) au frigo (pas dans
le compartiment de congélation). Le flacon doit être retourné délicatement (pas agité!) avant utilisation. L’insuline*
s’injecte sous la peau au moyen d’une seringue spécialement
prévue à cet effet.
SMS/E-MAIL
Si vous le souhaitez, un sms ou un e-mail peut vous
être envoyé pour vous rappeler d’administrer le
traitement. Ce petit aide-mémoire peut être utile,
surtout les premières semaines. Ensuite, vous pourrez toujours faire annuler ce service.
Demandez plus de renseignements à votre vétérinaire.
*Si l’animal ne mange pas son repas, seul le tiers de la dose normale
d’insuline doit être administré. Si votre animal mange mal ou moins
pendant plus de deux jours (s’il est malade, par exemple), veuillez consulter votre vétérinaire. S E R V I C E
M E M O PA R
27
À COMPLÉTER par le VÉTÉRINAIRE
Nom du chat:
Race:
Age: Sexe:
Poids:
Début du traitement:
Administration d’insuline
matin:
soir:
dose de départ:
UI
dose de départ:
UI
I.E.
Alimentation
La quantité journalière de nourriture doit être proposée en
deux portions égales, juste avant chaque injection d’insuline.
Il est important de respecter un régime diététique fixe. Evitez les ‘extras’.
Recherche du glucose dans le sang
horloge:
28
à:
h
5. Le contrôle du traitement
À COMPLÉTER par le PROPRIÉTAIRE
Pour pouvoir contrôler facilement le bon déroulement du
traitement, il est conseillé de compléter quotidiennement le
schéma suivant pendant les 2 premières semaines de traitement. (Emportez ce schéma lors de votre prochaine visite
chez le vétérinaire.)
Suivi global
date
heure
dose UI
alimentation remarques
(en grammes) (appétit,...)
29
À COMPLÉTER par le VÉTÉRINAIRE ou le PROPRIÉTAIRE
Examen sanguin
date
heure
valeur
date
heure
30
valeur
À COMPLÉTER par le VÉTÉRINAIRE ou le PROPRIÉTAIRE
Prochain contrôle chez votre vétérinaire
datum
date
uur
heure
bijzonderheden
remarques
31
Intervet Belgium S.A.
rue de Stalle 73
1180 Bruxelles
Tél.: +32 (0)2 370 94 01
Fax: +32 (0)2 370 93 35
E-mail: [email protected]
www.intervet.be

Documents pareils

Diabète sucré du chien et du chat - Clinique Vétérinaire Réservée

Diabète sucré du chien et du chat - Clinique Vétérinaire Réservée pancréas. Cette interruption résulte de la destruction ou de la perte de fonction des cellules pancréatiques sécrétrices d’insuline. Parfois, la sécrétion d’insuline reste normale, mais l’hormone e...

Plus en détail

Toujours

Toujours Comme on ne connaît pas exactement le degré du manque d’insuline chez votre chien, il faudra chercher un peu pour trouver la bonne dose et arriver à stabiliser le diabète.

Plus en détail

Part I - Le protocole

Part I - Le protocole heures après la dernière dose d'insuline. Après, il commencera à monter de nouveau jusqu'à ce qu'une autre dose d'insuline ne soit injectée. Pour cela, je demande aux propriétaires d'effectuer un t...

Plus en détail