Test : Que faites-vous avec vos sentiments

Commentaires

Transcription

Test : Que faites-vous avec vos sentiments
Test : Que faites-vous avec vos sentiments ?
Tiré de Viviane Dubois, Les Emotions ESF éditeur, Paris
Faites un bilan de votre santé relationnelle. Quels sont les sentiments les plus
fréquents qui gouvernent vos relations avec votre entourage, y compris vous-même?
Ce test décline une galerie de portraits : cochez les phrases qui vous ressemblent.
1. Vous vous sentez facilement gêné par toute manifestation de tendresse,
venant de votre conjoint, ou maladroit lorsqu'un élan d'affection vous porte vers
lui.
2. Vous attendez avec excitation les fêtes (religieuses ou anniversaires). Vous
aimez célébrer les événements, même anodins, par des cadeaux, des
invitations ou des fleurs.
3. Vous n'aimez pas vous sentir découragé: être actif, en mouvement, est
d'ailleurs un excellent moyen de prévenir ce sentiment.
4. On dit de vous que vous ne savez pas masquer vos sentiments.
5. Vous cultivez l'art d'un réveil lascif : ce moment est celui d'un regard
imaginatif sur la journée qui vous attend.
6. Vous avez tendance à afficher un sourire de rigueur, alors que vous vous
sentez blessé.
7. Vous êtes fréquemment déçu par votre entourage, vos proches
8. Votre entourage vous apprécie pour votre aisance à aller vers les autres et
votre chaleur: vous êtes fréquemment sollicité, invité à des soirées.
9. Vous manifestez facilement de l'impatience face à la lenteur des autres.
10. Vous ne supportez pas les temps d'attente: taxis, bus, files d'attente dans
les cinémas, salles d'attente des médecins. ..
11. Vous vous sentez facilement honteux, humilié ou désarmé face à un
reproche ou un trait ironique.
12. La bonne humeur, vous êtes tombé dedans quand vous étiez petit!
13. On dit de vous: « Il est toujours en train de courir! »
14. Vos remarques suscitent souvent des réactions comme « Ah ! Quel rabatjoie tu fais! »
15. Vous bouillez intérieurement lorsque quelqu'un vous adresse une critique.
Cette personne baisse d'ailleurs aussitôt d'un degré (au moins) dans votre
estime.
16. Vous savez vous arrêter et profiter des menus plaisirs du quotidien : un
spectacle de rue, une promenade, une musique, une discussion entre amis. ..
17. Vous êtes considéré comme un boute-en-train : c'est un excellent antidote
à la solitude.
18. Vous vous surprenez souvent à froncer les sourcils: plusieurs personnes
vous en ont déjà fait la remarque.
19. Toute action à entreprendre qui sort de votre cadre habituel -déplacement
dans une ville étrangère, visite à un médecin nouveau, démarche ou
négociation auprès d'une administration, rencontre avec les professeurs de vos
enfants, voyage vous effraie, voire vous paralyse.
www.fobres.ch
30 – 31 janvier 2008
20. Vous ne perdez jamais longtemps le sourire.
21. On vous a déjà dit: « On ne peut rien te dire sans que tu t’énerves
aussitôt. »
22. Vous vivez beaucoup dans le futur : vous pensez toujours à ce qui vous
attend demain.
23. Vous avez compris depuis longtemps que la confiance en soi, c'est d'abord
un regard optimiste sur les autres.
24. Il ne se passe pas une journée sans que vous ayez un reproche à formuler
à vos proches. Vous avez d'ailleurs le sentiment qu'ils se fichent complètement
de ce que vous dites, ou qu'ils le font exprès.
25. Lors d'un premier contact, vous donnez l'image de quelqu'un qui est plutôt
froid et prétentieux.
26. Quand vous recevez un compliment, c'est immédiat: vous ne savez pas
cacher votre plaisir. Vous ne voyez d'ailleurs aucune raison de le taire.
27. Vous mettez un point d'honneur à ne pas faire de vagues dans votre
entourage: on vous plaisante de temps en temps sur votre côté timide et
effacé.
28. Vous avez une réputation de « grande gueule » ou de « flambeur » : en
fait, vous ne vous gênez pas pour exprimer haut et fort une opinion.
29. Vous ne vous reconnaissez dans aucune des phrases précitées : même si
certaines vous ressemblent, vous n'aimez pas être placé dans une case ou
une autre.
30. Vous vous sentez souvent triste, abandonné, déprimé.
31. Les accès de cafard viennent sans prévenir et sans raison apparente.
32. Les « bons coups » de cafard, vous les prenez uniquement quand vous
rencontrez un échec professionnel ou amoureux.
33. L'instant du réveil, le matin, est un moment pénible: vous avez plutôt envie
de vous réfugier sous vos couvertures et de laisser les problèmes de la journée
se régler seuls.
34. Franche rigolade et bonnes parties de rire, vous y participez au quotidien.
35. Répondre au téléphone ou appeler un client, un ami que vous n'avez pas
vu depuis longtemps, est source d'angoisse. Vous ne le faites qu'après avoir
beaucoup temporisé.
36. Vous aimez garder une certaine indépendance et liberté d'action vis-à-vis
de vos proches, même si vous payez cela en moments de solitude non
vraiment désirés.
Ce test est une invitation à mieux connaître l’image de soi : un concept coloré par les
émotions que nous éprouvons, celles que nous nous autorisons à exprimer, celles
que nous tenons de masquer, celles qui nous sont inconnues.
Les phrases-portraits ont pour but de faciliter le repérage des émotions ou des
sentiments les plus fréquents, avec lesquels nous venons habiter nos journées. Les
plus fréquents sont souvent les moins connus ou ceux dont l’expression est
maladroite, contenue, ou encore exagérée.
Une émotion privilégiée, récurrente vient souvent gouverner notre vie. Elle peut être
masquée par une attitude qui peut prendre l’allure d’un trait de caractère dominant.
www.fobres.ch
30 – 31 janvier 2008
Test : Que faites-vous avec vos sentiments ?
Tiré de Viviane Dubois, Les Emotions ESF éditeur, Paris
Corrigé de l’exercice :
Colère
Peur
Tristesse
Joie
4
11
1
2
6
19
3
5
7
22
13
8
9
25
14
12
10
27
17
16
15
28
30
20
18
29
31
23
21
33
32
26
24
35
36
34
Peur
Tristesse
Joie
Histogramme personnel
Colère
9
8
7
6
5
4
3
2
1
www.fobres.ch
30 – 31 janvier 2008