Confidentiel

Commentaires

Transcription

Confidentiel
N° 3449 – Mardi 14 septembre 2010
Page 1/10
CONFIDENTIEL
■ FRANCE 24 : Vincent Giret est
1
licencié
A LA UNE
1
■ TF1 : Nonce Paolini va demander la
suppression de la taxe France Télévisions
CHAINES HERTZIENNES
■ FRANCE TELEVISIONS : la CGT
2
3
2
lever jusqu'à 270 M€ par augmentation
de capital
CHAINES LOCALES
3
VIDEO, VIDEO A LA DEMANDE
3
■ TURNER / PHILIPS : lancement de
JUSTICE
5
■ TF1 : rejet par la justice européenne
TECHNOLOGIES
■ NETGEM : nouvel adaptateur
4
44 % dans SFR
TV/internet, la Netbox N5000
OBSERVATOIRE EURO.
AUDIOVISUEL : les TV privées ont
PRODUCTION
5
DROITS SPORTIFS
5
■ SPORTFIVE : vente des droits médias
■
retrouvé leur niveau d'avant la récession
■ PUB TV : recul des recettes de 0,5 %
en 2009 dans le monde, selon l'Idate
INTERNATIONAL
5
■ SKY DEUTSCHLAND : le groupe veut
l'appel à candidatures pour une chaîne
payante
services SVoD sur les TV connectées
■ TF1 VISION : nouvelle offre de séries
US en « Preview VoD »
invite Rémy Pflimlin à s'engager sur le
maintien de la publicité
ENTREPRISES ET MARCHES
■ VODAFONE : prêt à vendre ses
TNT
■ CSA / TNT : parution au JO de
de l'UEFA Euro 2012 en Asie et
Australie
du recours contre système d'aide à la
production ciné/TV
■ TELECHARGEMENT ILLEGAL : le
procès Emule Paradise envoyé au 31/1
INSTITUTIONNEL
6
NOMINATIONS
6
PROGRAMMES, AUDIENCES
7
■ TEVA : les principales nouveautés de
la rentrée.
EVENEMENTS
REVUE DE PRESSE
AGENDA
8
9
10
____________________________________________ Confidentiel FRANCE 24 : Vincent Giret est licencié
Selon nos informations, la direction de France 24 a
confirmé hier, lors d'un comité d'entreprise
extraordinaire, le licenciement de Vincent Giret,
directeur délégué en charge de l'information, des
programmes et du multimédia de la chaîne (nos
informations du 31 août). Mais Alain de Pouzilhac, pdg,
et Christine Ockrent, directrice générale déléguée,
présents lors de la réunion, n'ont toujours pas apporté
d'explication sur les raisons de la mise à pied, fin août,
de ce proche de Christine Ockrent. Ils ont toutefois promis
de donner des informations plus tard dans la semaine.
Concernant Albert Ripamonti, directeur adjoint de
la rédaction en partance pour i>télé, un processus de
recrutement a été lancé, en interne et en externe.
Toujours selon nos informations, la question des
finances de la chaîne a également été abordée. Alors
que des rumeurs de déficit circulaient ces derniers
jours, le pdg a finalement assuré que France 24 serait
à l'équilibre cette année. Une analyse des comptes est
en cours, qui devrait être présentée le mois prochain.
Enfin, le passage du canal arabe de 10 h à 24 h de
diffusion quotidienne, annoncé pour octobre, pourrait
être effectif dès le 27 septembre, mais la date reste à
confirmer (notre « Confidentiel » du 21 mai).
________________________________________________ A la Une TF1 : Nonce Paolini va demander la suppression de la taxe France Télévisions
TF1, « convaincu » que France Télévisions va garder
sa publicité en journée, va demander une
suppression de la taxe payée par les chaînes privées
pour financer la fin de la publicité, déclare Nonce
Paolini, pdg du groupe TF1, dans une interview aux
Echos parus aujourd'hui. Une prolongation de deux
ans de l'activité publicitaire en journée - avant 20 h - du
groupe France Télévisions est en effet évoquée alors que
la loi prévoit sa suppression totale fin 2011. Les
sénateurs Catherine Morin-Desailly (UC) et Claude
Belot (UMP) ont par ailleurs déposé une proposition de
loi repoussant la suppression de la publicité à 2015 (nos
informations de vendredi). « Nous allons demander une
suppression de la taxe, puisque c'est France Télévisions
qui bénéficie de l'effet d'aubaine », a annoncé Nonce
Paolini au quotidien économique. Rappelons que chaînes
privées et opérateurs de télécoms doivent en effet
s'acquitter d'une taxe pour financer une partie du
manque à gagner entraîné par la suppression de la
publicité sur France Télévisions.
http://www.satis-expo.com/site/FR/Infos_pratiques/Votre_badge_gratuit,I1253.htm#xtor=AL-138
http://www.satis-expo.com/site/FR/Infos_pratiques/Votre_badge_gratuit,I1253.htm#xtor=AL-138
http://www.satis-expo.com/site/FR/Infos_pratiques/Votre_badge_gratuit,I1253.htm#xtor=AL-138
Mardi 14 septembre 2010
2/10
« Si le service public ne doit pas avoir d'activité
commerciale après 20 h, il faut supprimer le
parrainage sous toutes ces formes, a poursuivi le pdg
de TF1. Des mesures rigoureuses doivent être prises
pour éviter la poursuite d'une politique tarifaire qui
déstabilise le secteur, en réfléchissant par exemple à
une limitation du temps publicitaire en journée.
Enfin, il faut ouvrir aux chaînes privées certains
secteurs encore interdits à la publicité télé », a
conclu Nonce Paolini. Dans son interview aux Echos,
Nonce Paolini a également dénoncé la « politique de
dumping » développée par la télévision publique. « Le
point d'audience avant 20 h est vendu en brut 60 %
moins cher que celui des chaînes privées. (...) J'ajoute
que, dans le même temps, les recettes brutes issues du
parrainage après 20 h sur France Télévisions ont
augmenté de 33 %. »
Hier soir, lors du cocktail de rentrée du groupe au
Palais Brongniart, devant un millier d'invités, Nonce
Paolini a néanmoins tenu à rassurer les annonceurs en
réaffirmant la place de leader qu'occupe la filiale de
Bouygues en France « et en Europe ». « Le mass
média reste l'exclusivité de TF1, vaisseau amiral
indispensable à toute opération de communication », a
assuré le patron de TF1 qui souhaite être aussi
« numéro un dans le cœur des Français ».
Enfin, interrogé par Les Echos sur le coût de la grille
de la chaîne pour 2010-2011, le pdg de TF1 a
annoncé une stabilisation du budget : « L'an dernier,
nous avons réalisé 35 millions d'économies
récurrentes et l'objectif est maintenant de stabiliser le
coût de grille à un niveau moyen de 980 millions
d'euros sur la période 2010-2012. » Nonce Paolini
prévoit par ailleurs « une hausse de 7 % du chiffre
d'affaires consolidé cette année, comme nous l'avons
déjà annoncé fin juillet ».
___________________________Chaînes hertziennes historiques FRANCE TELEVISIONS : la CGT invite Rémy Pflimlin à s'engager sur le maintien de la publicité
La CGT de France Télévisions a exprimé hier « son
immense satisfaction » à l'annonce du retrait de l'offre
de rachat de la régie publicitaire France Télévisions
Publicité (FTP) par Lov Publicis (nos informations du 10
septembre). Le syndicat estime que le pdg de France
Télévisions, Rémy Pflimlin, « va devoir lever les
ambiguïtés déstabilisatrices pour les activités de la régie
et de ses personnels ». Il juge que si le pdg « reconnaît
que l'Etat n'a donc pas les moyens de compenser le
manque à gagner » et veut conserver une régie intégrée,
« il maintient en même temps le patron de la régie (ndlr :
Philippe Santini) qui s'est bruyamment prononcé pour
externaliser FTP au profit du consortium Lov Publicis ».
Pour la CGT, « une clarification s'impose de la part du
nouveau pdg de France TV qui doit s'engager clairement
sans s'abriter derrière les positions gouvernementales ».
____________________________________Entreprises et marchés VODAFONE : prêt à vendre ses 44 % dans SFR
L'opérateur britannique Vodafone, qui détient 43,9 %
dans SFR (groupe Vivendi), envisagerait de revendre
prochainement sa part contre une somme déjà estimée à
plus de 8 milliards d'euros. Après avoir vendu sa
participation, minoritaire, dans China Mobile (lui
rapportant 5,2 Md€), l'opérateur serait disposé à
vendre rapidement sa part dans SFR, selon « des sources
haut placées » rapportées par le Sunday Times.
L'information n'a toutefois pas encore été confirmée par
le groupe. Vodafone pourrait également vendre sa
participation au sein de l'opérateur américain Verizon
Wireless, pour une somme estimée à 42 Md€.
OBSERVATOIRE EURO.AUDIOVISUEL: les TV privées ont retrouvé leur niveau d'avant la récession
Les groupes de télévision privés ont retrouvé leur niveau
d'affaires d'avant la récession, avec 10 % de croissance
au premier semestre pour les 12 principaux groupes
de TV privée en Europe, selon les chiffres de
l'Observatoire européen de l'audiovisuel. Le chiffre
d'affaires cumulé des 12 groupes leaders a atteint
17,6 milliards d'euros, contre 16,1 Md€ au premier
semestre 2009 (ce total ne tient pas compte du CA du
diffuseur britannique Five, vendu en juin par RTL Group).
Les groupes essentiellement financés par la publicité,
qui avaient été les plus touchés par la récession en 2008
et 2009, connaissent la plus forte reprise, selon
l'étude. En monnaie courante, les meilleures croissances
ont été enregistrées par le polonais TVN (+18,9 %),
Mediaset, présent en Italie en Espagne (+16,7 %), TF1
(+13,7 %) et le britannique ITV (+8,6 %).
Les groupes de télévision à péage, qui avaient mieux
résisté à la crise, présentent des résultats semestriels
plus mitigés. L'opérateur satellitaire britannique BSkyB
a réalisé une croissance de 10,2 % au premier
semestre, loin devant les autres groupes. Le Groupe
Canal+ a vu son chiffre d'affaires augmenter de 3,1 %
sur les six premiers mois, « une croissance modeste
par rapport à la croissance de l'ensemble du
_________________________________________________________________________________________________________________
Satellifax - Hôtel de Retz, 9 rue Charlot 75003 Paris - Tél. : 01 44 78 04 78 - Fax : 01 73 72 70 36
[email protected] - www.satellifax.com – 15ème année de publication. Reproduction interdite © 2010 Fréquences
Mardi 14 septembre 2010
3/10
groupe [Vivendi, ndlr] (+6,1 %) », commente
l'étude. En Allemagne, le CA de Sky Deutschland n'a
augmenté que de 1,6 % alors que le groupe peine à
développer son parc d'abonnés et cherche à passer des
accords avec les câblo-opérateurs. Sky Italia (qui ne
publie pas le détail de ses résultats trimestriels) annonce
un CA stable pour son année fiscale au 30 juin 2010.
L'espagnol Prisa est le seul à ne pas bénéficier de cette
reprise, avec une baisse de 12,8 %. L'Observatoire
explique cette chute avant tout par la baisse de 22,7 %
du CA du bouquet Digital+ et de 10,6 % du CA de sa
filiale portugaise, le groupe Media Capital (chaînes
TVI), alors que le CA de sa chaîne en clair Cuatro
(financée par la publicité) a augmenté de 52,4 %.
PUB TV : recul des recettes de 0,5 % en 2009 dans le monde, selon l'Idate
Les recettes publicitaires mondiales de la TV ont
reculé de 0,5 % l'an dernier par rapport à 2008, à
259,3 Md€, a indiqué hier l'Idate. « L'industrie
n'échappe pas aux conséquences de la crise
économique », selon l'Idate. La baisse des recettes du
marché publicitaire n'a pas été compensée par les
revenus issus de la TV payante et les contenus
numériques. Alors que la publicité était, jusqu'en 2008,
le principal mode de financement de la TV, représentant
48 % des revenus du secteur (43 % pour la TV payante),
la situation s'est inversée l'an dernier. Les revenus de la
TV payante ont représenté 46 % des revenus du secteur,
contre 44 % pour la publicité. L'Idate table sur une
accentuation de cette tendance dans les années à venir.
La TV payante devrait ainsi générer 48 % des recettes
du marché mondial de la TV en 2014.
____________________________________________________ TNT CSA / TNT : parution au JO de l'appel à candidatures pour une chaîne payante
L'appel à candidatures du CSA pour une chaîne
payante en TNT (nos informations du 22 juillet) est
paru au Journal officiel du 12 septembre. Le 20 juillet,
le Conseil avait pris la décision de lancer cet appel
aux candidatures « pour l'édition d'un service de
télévision à vocation nationale sous conditions
d'accès » diffusé sur le multiplex R3 de la TNT. Les
candidatures doivent être remises au plus tard le 15
octobre. Rappelons que selon le calendrier annoncé en
juillet, le CSA procédera en décembre à l'audition
publique des candidats, à la sélection du candidat
retenu et à l'élaboration de la convention. Puis en
janvier 2011 interviendra la délivrance de
l'autorisation. Le R3 compte actuellement 5 chaînes
Canal+ et une place libérée par Canal j. Le Conseil
précisait en juillet que la ressource restant
disponible sur le multiplex R3 sera affectée à des
Services de médias audiovisuels à la demande (Smad)
pour lesquels un appel à candidatures sera lancé en
septembre.
__________________________________________ Chaînes locales CSA / SEINE-ET-MARNE : appel à candidatures pour une chaîne locale à Provins
La décision du CSA du 13 juillet, relative à un appel
aux candidatures pour l'édition d'une chaîne de
télévision locale en clair en mode numérique terrestre
dans la zone de Provins (Seine-et-Marne), est parue
au Journal officiel du 12 septembre. Une ressource
disponible ayant été identifiée pour un service de
télévision locale sur le multiplex R1, le CSA avait
lancé une consultation avant appel à candidatures,
pour les zones de Toulon, Alès et Provins (nos
informations du 6 mai). Pour Provins, la date limite de
dépôt des candidatures est fixée au 30 septembre.
________________________________ Vidéo, vidéo à la demande TF1 VISION : nouvelle offre de séries US en « Preview VoD »
TF1 Vision, le service VoD du groupe TF1, lance
aujourd'hui sa nouvelle offre de séries américaines
en
« Preview
VoD »
exclusive,
c'est-à-dire
simultanément à leur diffusion sur les chaînes
américaines en VO-ST. Seront disponibles : Gossip
Girl saison 4 (Warner, The CW), à partir
d'aujourd'hui ; Dr House (Fox) saison 7, dès le
21 septembre, Esprits Criminels saison 6, à compter
du 22 septembre, Mentalist (CBS) saison 3, Fringe
(Fox) saison 3 et Grey's Anatomy (ABC) saison 7 à
partir du 24 septembre. Les épisodes sont disponibles
sur le site www.tf1vision.fr et sur TV dans les offres
VoD sur Bbox Bouygues Telecom, Free, Orange,
Numericable et Neufbox de SFR, à partir de 1,99 €
TTC, ou par pack 2 et 3 épisodes (2,99 € TTC et
3,99 € TTC).
_________________________________________________________________________________________________________________
Satellifax - Hôtel de Retz, 9 rue Charlot 75003 Paris - Tél. : 01 44 78 04 78 - Fax : 01 73 72 70 36
[email protected] - www.satellifax.com – 15ème année de publication. Reproduction interdite © 2010 Fréquences
Mardi 14 septembre 2010
4/10
TURNER / PHILIPS : lancement de services SVoD sur les TV connectées
Turner Broadcasting (groupe Time Warner), éditeur
des chaînes Boomerang, Cartoon Network, Boing,
Adult Swim et TCM, a lancé en juillet des services de
vidéo à la demande par abonnement (SVoD) sur les
téléviseurs connectés Philips : les services de SVoD
de Boomerang (en France, Belgique et Luxembourg) et
Cartoon Network (en Belgique et au Luxembourg).
« Une première pour des chaînes jeunesse », souligne
le groupe dans un communiqué. Au menu pour le
lancement, des séries d'action pour Cartoon
Network : Ben 10, Ben 10 Alien Force, Wolverine et
les X-Men, Bakugan, et Les Saturdays. Pour
Boomerang : Tom & Jerry, Bugs Bunny, Daffy Duck,
Scooby Doo... « L'abonnement (2,99 €/mois) permet
aux téléspectateurs de bénéficier, tous les mois, d'une
quinzaine d'heures d'épisodes des séries phares de
Cartoon Network ou de Boomerang », précise Turner,
ajoutant que chaque mois, 15 nouvelles demi-heures
de programmes viendront rafraîchir l'offre. A noter
que pour découvrir les contenus de l'abonnement,
certains programmes sont disponibles gratuitement
(une vingtaine d'extraits et quelques épisodes
complets).
Rappelons que Boomerang et Cartoon Network sont
d'ores et déjà disponibles en catch up TV, en VoD et
en SVoD (CanalSat à la demande) et sur les mobiles.
____________________________________________ Technologies NETGEM : nouvel adaptateur TV/internet, la Netbox N5000
Netgem lance une nouvelle gamme d'adaptateurs
TV/internet, la Netbox N5000, mêlant contenus TV
et internet dans un seul et même univers. Cette box
peut-être « raccordée à tout accès internet, quel que
soit le fournisseur d'accès, par câble Ethernet ou en
Wi-Fi, indique Netgem. S'appuyant sur la puissance
de la plate-forme logicielle Netgem TV, elle inclut une
collection d'applications qui adaptent les contenus et
services internet tels que YouTube, Facebook ou Flickr
spécifiquement optimisés pour l'expérience de
télévision ». Netgem précise que la Netbox N5000
peut être enrichie et personnalisée par l'opérateur
ou le fournisseur de services qui pourront y
adjoindre des services à valeur ajoutée tels que
vidéo à la demande, la TV de rattrapage ou des
chaînes WebTV. Par ailleurs, la Netbox N5000 est
équipée d'un tuner HD, permettant au consommateur
de passer des services internet aux services TV sans
avoir à changer de télécommande. Enfin, un disque
dur amovible peut être connecté en option sur le
terminal, permettant de stocker de manière permanente
vidéos téléchargées ou enregistrées à partir du tuner.
Le déploiement de la N5000 en Europe débutera
avant la fin de l'année.
« Avec le lancement de la Netbox N5000, Netgem
se place dans le marché très dynamique de la TV
connectée, souligne Christophe Aulnette, dg de
Netgem, cité dans le communiqué. Grâce à la
technologie ouverte et personnalisable que nous
proposons, nos clients opérateurs ou constructeurs
pourront se différencier face à Apple et Google, et
offrir aux millions de consommateurs qui ont acheté
récemment un téléviseur HD, des services
convergents intégrant télévision traditionnelle, IPTV et
services internet. »
NETGEM / MICROSOFT : solution multi-écrans pour opérateurs de télévision payante
Netgem et Microsoft Silverlight ont conclu un
partenariat portant sur une évolution majeure du
logiciel Netgem TV qui s'intègre désormais avec les
nouvelles technologies de TV adaptative. « Résultant
de l'intégration du module Microsoft Silverlight
par Netgem, cette technologie permet un streaming
de contenus fluide avec Microsoft Playready sur
toute connexion internet et permet de gérer son
contenu sur plusieurs appareils », précisent les
deux partenaires dans un communiqué commun. Elles
permettent aux opérateurs de télévision payante de
distribuer des contenus TV via une connexion internet,
et rendent également possible de nouveaux services
multi-écrans innovants, sécurisés et performants.
« Jusqu'ici, les opérateurs ont, avec succès,
additionné les chaînes pour créer des bouquets
attractifs et diversifiés. Avec Microsoft, nous rendons
possible le mélange de services over the top, comme
la catch up TV, avec des contenus linéaires, ce qui est
idéal pour des opérateurs qui cherchent à étendre
leur couverture à des zones traditionnellement non
éligibles », a commenté Christophe Aulnette, dg de
Netgem, cité dans le communiqué.
_________________________________________________________________________________________________________________
Edité par Fréquences, membre du Spiil - Sarl au capital de 10 000 € - Commission paritaire : 1214 W 90061 - Satellifax, 9, rue Charlot
75003 Paris www.satellifax.com Abonnements : Véronique Olasz - Tél 01 40 29 47 48 - Fax 01 73 72 70 36 - [email protected]
Publicité : REMICS Régie, Remi Collard 06 09 77 37 22 - [email protected] ; abonnement : 3 mois 605 € HT, 1 an 2 230 €
Rédaction : Tél 01 44 78 04 78 - [email protected] – Directeur de la publication et de la rédaction : Joël Wirsztel – Rédactrice en
chef : Yvane Dréant - Rédaction : Arnaud Grellier, Thierry Noisette, Tiphaine Saliou, Virginie Sengès - Collaboratrices : Pascale Paoli Lebailly,
Carole Villevet. Secrétaire de rédaction : Maxime Bomier. REPRODUCTION INTERDITE - 15e année de publication - © 2010 Fréquences
Mardi 14 septembre 2010
5/10
Production UNIVERSAL NETWORKS / SYFY : une série d'enquêtes sur le paranormal
Universal Networks International (UNI, groupe
NBC Universal) a annoncé hier avoir bouclé le
cofinancement de sa première série hors fiction, Fact
or Faked : Paranormal Files. Produite par Base
Productions, la série sera diffusée sur les chaînes Syfy
du groupe dans le monde (50 millions d'abonnés dans
70 pays). Chaque épisode montrera une équipe
d'enquêteurs experts en paranormal, qui passeront en
revue des images de phénomènes paranormaux en
tous genres (fantômes, poltergeists, Ovni, extraterrestres, vies antérieures...) et feront le tri entre les
canulars et les faits, annonce UNI. L'équipe est menée
par un ancien agent du FBI, Ben Hansen. Un premier
épisode a été diffusé le 15 juillet sur Syfy aux EtatsUnis, et les prochains sont annoncés pour
novembre.
___________________________________________ Droits sportifs SPORTFIVE : vente des droits médias de l'UEFA Euro 2012 en Asie et Australie
L'agence
de
marketing
sportif,
Sportfive
International, commercialisera les droits médias de
l'UEFA Euro 2012 sur de nombreux marchés
asiatiques et à travers l'Océanie, a-t-elle annoncé hier.
L'accord couvre au total 49 territoires, incluant la
Chine, la Thaïlande, Hong Kong, Singapour, l'Inde, le
Vietnam et l'Australie. Le contrat comprend la vente
des droits médias de l'UEFA European Under 21
Championships en 2011 et 2013 et l'UEFA
Women's Euro 2013. Sportfive précise qu'elle sera en
charge de la vente de tous les droits médias,
notamment la télévision gratuite, la télévision à péage,
internet et la téléphonie mobile. La signature de ce
contrat coïncide avec la décision récente de Sportfive
International de délocaliser son unité internationale
à Genève. « La proximité du bureau de Genève et du
siège social de l'UEFA à Nyon permettra de fluidifier
leur collaboration, garantissant ainsi la réussite de ce
processus de ventes des droits médias de l'UEFA Euro
2012 », souligne Sportfive, qui s'était également
chargée de la vente des droits médias de l'UEFA Euro
2008.
____________________________________________ International SKY DEUTSCHLAND : le groupe veut lever jusqu'à 270 M€ par augmentation de capital
Le groupe allemand de télévision à péage Sky
Deutschland (News Corp.) a annoncé, dans la nuit de
dimanche à lundi, vouloir lever jusqu'à 270 M€, lors
d'une augmentation de capital, parmi d'autres mesures
pour tenter de se renflouer. « Sky Deutschland va
émettre 270 millions de nouvelles actions » d'une valeur
nominale de 1 € », a-t-il annoncé. Les nouvelles actions
doivent être introduites à la Bourse de Francfort le 30
septembre. News Corp., actionnaire principal de Sky
Deutschland, pourra à cette occasion augmenter sa
participation de 45,4 % à 49,9 % du capital, a-t-il
précisé. Confronté à des pertes importantes et des
difficultés pour recruter des abonnés, Sky Deutschland
avait annoncé le 3 août une série de mesures, dont cette
augmentation de capital, qui doivent lui rapporter un total
de 340 M€ (nos informations du 20 août). Le titre Sky
Deutschland avait perdu un quart de sa valeur suite à
cette annonce. Sky Deutschland, anciennement Premiere,
a fondé son succès sur la retransmission du football, mais
fait face à de grosses difficultés depuis la perte des droits
TV exclusifs de la Bundesliga, le championnat de
première division allemand, en 2005.
__________________________________________________ Justice TF1 : rejet par la justice européenne du recours contre système d'aide à la production ciné/TV
Le tribunal de l'Union européenne a indiqué hier
avoir rejeté le recours déposé par TF1 contre le
à
la
production
régime
français
d'aide
cinématographique et audiovisuelle, estimant que la
chaîne n'avait pas démontré qu'elle était lésée. Pour le
tribunal, TF1 n'a pas non plus démontré qu'elle est
« individuellement concernée par cette décision ». La
chaîne n'a pas démontré que sa position
concurrentielle était substantiellement affectée par
rapport aux autres chaînes TV ni aux grands groupes
de communication audiovisuelle, selon la cour.
TF1 contestait une décision de la Commission européenne du 22 mars 2006, qui déclarait compatibles
avec le marché commun les mesures de soutien financier
accordées par le CNC à la production audiovisuelle et
cinématographique en France. La Commission considérait
aussi, dans cette décision, que les obligations
d'investissement n'impliquaient pas de ressources d'Etat et
ne constituaient pas des aides d'Etat, contrairement à ce
que soutenait TF1 dans son recours.
_________________________________________________________________________________________________________________
Satellifax - Hôtel de Retz, 9 rue Charlot 75003 Paris - Tél. : 01 44 78 04 78 - Fax : 01 73 72 70 36
[email protected] - www.satellifax.com – 15ème année de publication. Reproduction interdite © 2010 Fréquences
Mardi 14 septembre 2010
6/10
Selon le tribunal, TF1 « n'a pas démontré que
sa position concurrentielle est affectée de façon
substantielle » par rapport aux autres chaînes, affirme
obligations
le
tribunal.
Concernant
les
d'investissement, la chaîne n'a « pas avancé
d'arguments selon lesquels les autres éditeurs de
services de télévision seraient soumis à des conditions
différentes de celles qui lui sont imposées et qui
seraient de nature à affecter substantiellement sa
position concurrentielle ». TF1 faisait notamment valoir
que ses obligations d'investissement étaient supérieures
à celles de France 2, France 3 et M6. Mais le tribunal
rappelle que ces chaînes sont tenues « à des
obligations
d'investissement
dans
les
mêmes
proportions en raison de l'application du même
pourcentage à leur chiffre d'affaires ».
TF1 contestait aussi le mode de calcul du montant
de ces obligations, établi par rapport au chiffre
d'affaires des chaînes, et non au budget de
programmation. Mais, pour le tribunal, cette situation
« ne permet pas de conclure que ce mode de calcul
placerait TF1 dans une situation différente de celle
des autres éditeurs de services de télévision ». Sur
le plan des mesures de soutien au CNC, financées
notamment par le versement d'une taxe payée par les
chaînes et calculée en fonction d'un pourcentage par
rapport à leur chiffre d'affaires, « TF1 n'a pas
démontré que sa position concurrentielle est affectée
de manière substantielle par rapport à ses
concurrents », selon la cour. Enfin, TF1 n'a pas
démontré, poursuit le tribunal, que sa position
concurrentielle est affectée par de grands groupes de
communication audiovisuelle, « TF1 n'ayant pas défini
précisément des groupes » ni « indiqué de manière
suffisamment précise dans quel rapport de concurrence
elle se situait par rapport à ceux-ci ».
TELECHARGEMENT ILLEGAL : le procès Emule Paradise envoyé au 31 janvier
Le procès devant le tribunal correctionnel de Paris,
de Vincent Valade, 23 ans, poursuivi pour avoir
permis le téléchargement de plus de 7 000 films et
contenus audiovisuels en 2005 et 2006 via son site
internet Emule Paradise, a été renvoyé hier aux 31
janvier, 1er et 2 février 2011. Ce procès,
initialement prévu en mars et déjà reporté, aurait dû
commencer hier et s'achever mercredi soir. Mais à
l'ouverture des débats, un conseil du jeune homme a
demandé à la 31ème chambre le renvoi de l'affaire
pour cause d'empêchement personnel. Poursuivi
pour « mise à disposition de films sans l'autorisation de
leurs ayants droit », Vincent Valade est soupçonné
d'avoir permis le téléchargement par des internautes
de quelque 7 113 films en 2005 et 2006 sur son site
Emule Paradise, qui comptait alors plus de 300 000
visiteurs par jour. Parmi les films mis à disposition du
public, dont certains n'étaient pas même sortis en salle,
figuraient Les Choristes, Camping ou encore
Superman 3. Les enquêteurs ont évalué à environ
416 000 euros les revenus engrangés par le jeune
homme grâce à la publicité, une somme versée sur
deux comptes domiciliés à Chypre et Belize. Une régie
publicitaire, Net Avenir, comparaît d'ailleurs aux côtés
de Vincent Valade. Figurent parmi les parties civiles
l'Association des producteurs de cinéma (APC), la
Fédération nationale des distributeurs de films
(FNDF), l'Association des producteurs indépendants
(API), Galatée Films, Pathé Renn ou encore
l'humoriste Jean-Yves Lafesse.
___________________________________________ Institutionnel FREDERIC MITTERRAND : agenda
Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture et de la
Communication, dîne ce soir avec le Club Averroès.
Vendredi, il aura un entretien avec Nicolas de
Tavernost, président du directoire de M6, et Nonce
Paolini, pdg de TF1.
____________________________________________ Nominations LAGARDERE ENTERTAINMENT : directeur général adjoint
Christophe Thoral, directeur du développement de
Lagardère Entertainment et directeur des activités de
production d'animation, a été promu directeur général
adjoint de Lagardère Entertainment. Christophe
Thoral conserve, par ailleurs, la présidence de Timoon,
société filiale, dédiée à la production d'animation. En
tant que dga, il secondera Takis Candilis, pdg, dans la
gestion du pôle production, sur son développement en
France et à l'international et sur la mise en place de
synergies avec les autres entités du groupe Lagardère.
Agé de 43 ans, Christophe Thoral a débuté sa
carrière dans le groupe Bolloré en 1991, puis a été en
1996 chef de projet chez McKinsey avant de rejoindre
le groupe Lagardère en 2000 en tant que directeur
adjoint de la stratégie et du développement. Depuis
2008, il occupait le poste de directeur du
développement de Lagardère Entertainment et de
directeur des activités de production d'animation.
_________________________________________________________________________________________________________________
Satellifax - Hôtel de Retz, 9 rue Charlot 75003 Paris - Tél. : 01 44 78 04 78 - Fax : 01 73 72 70 36
[email protected] - www.satellifax.com – 15ème année de publication. Reproduction interdite © 2010 Fréquences
Mardi 14 septembre 2010
7/10
TDF : présidente non exécutive du conseil d'administration
Colette Lewiner, directrice associée chez Capgemini
en charge du secteur global « Energy, Utilities and
Chemicals », est nommée présidente non exécutive du
conseil d'administration du groupe TDF. Elle succède
dans ces fonctions à Bernard Attali, Senior Advisor de
TPG Capital, qui demeure administrateur de TDF.
ILIAD : directeur de la réglementation et des relations avec les collectivités
Laurent Laganier, venu du cabinet de conseil
auprès des collectivités locales Tactis, où il était chargé
de suivre le déploiement de la fibre optique, rejoint
Iliad comme directeur de la réglementation et des
relations avec les collectivités. Il s'agit d'une
création de poste. Laurent Laganier a notamment
travaillé, par le passé, comme responsable des aspects
techniques du dégroupage puis responsable du service
Collectivités et régulation des marchés haut débit de
l'Arcep. Sa nomination intervient alors qu'Iliad s'est
lancé dans un vaste plan de développement de la fibre
optique.
___________________________________Programmes, audiences TEVA : les principales nouveautés de la rentrée
Téva (groupe M6) a présenté hier à la presse une
grille de rentrée « riche en nouveautés » : un
nouveau magazine, trois nouvelles séries américaines,
une politique de documentaires renforcée avec
notamment une ambitieuse série Lire, écrire, grandir,
un an à l'école. Enfin son site internet a fait l'objet
d'une refonte. Leader de l'ensemble des chaînes
payantes auprès des femmes de moins de 50 ans (1 %
de pda), des femmes de 15-34 ans (1,1 % de pda) et
des femmes CSP+ (1,2 % de pda) (Mediamat Thematik
mars-juin 2010), Téva, qui a atteint la rentabilité,
entend affirmer la puissance de son positionnement
féminin, se déclarant sereine face aux deux nouvelles
concurrentes sur cette cible.
Côté magazines, la nouveauté de cette rentrée
s'appelle Du temps pour moi, un magazine de 26'
tendances présenté à partir de novembre par la
journaliste Sophie Brafman, le samedi à 20 h et le
dimanche à 11 h 45. Produit par Story Box Press, ce
rendez-vous a pour ambition de donner les solutions
pour bien gérer son temps libre, pour se ressourcer et
s'occuper de soi. Par ailleurs, le magazine mensuel Les
aventures de Marine (52') lancé en décembre 2008,
revient cette saison dans une nouvelle formule.
Désormais produit par Bonne Pioche (et non plus
Studio 89, filiale du groupe M6), l'émission se dote
d'un blog ouvert aux téléspectateurs. L'animatrice
Marine Vignes a décidé de filmer ses expériences et
de tout raconter dans son blog (www.teva.fr), précise
la chaîne.
Au chapitre des documentaires, la chaîne lance une
nouvelle collection de portraits inédits de 90' : Les
héroïnes du quotidien (90') en prime time. Téva va
ainsi s'intéresser aux femmes de l'ombre. Le premier
numéro sera consacré aux infirmières et aides
soignantes, un sujet porté par Sonia Rolland,
marraine de l'association Faire Face, qui accompagne
les enfants handicapés et leur famille. Egalement
annoncés : des sujets sur les grand-mères, les
nounous... Téva lance également la série Lire, écrire,
grandir, un an à l'école (8 x 60'), produite par
Réservoir Prod. Actuellement en cours de tournage,
cette série va suivre le quotidien de quatre écoles
primaires et sera diffusée en fin de saison. Les
dossiers de Téva (90',C Prod) adoptent pour leur
8ème saison une nouvelle formule. Marielle Fournier
sera « au plus près de ses témoins et de ses
téléspectateurs », souligne la chaîne annonçant un
Dossier sur le thème de l'autisme.
"Téva est leader et inspire la concurrence"
Point fort de Téva depuis son lancement, la série
arrive en force cette saison avec pas moins de trois
nouveautés. La chaîne a ainsi acquis la série Cougar
Town (ABC, 24 x 22'). Créée par Bill Lawrence et
Kevin Biegel, cette série met en scène une femme de
40 ans, interprétée par Courteney Cox, récemment
divorcée et décidée à retrouver les recettes de la
séduction dans un monde qui valorise la jeunesse. La
série a été diffusée en mai, en première fenêtre sur
Orange cinéma séries. Autre nouveauté : Nurse
Jackie (Showtime, 12 x 26') créée par Linda Wallem,
Evan Dunsky, Liz Brixius. Ou l'histoire de Jackie
Peytoon, une infirmière au service des urgences d'un
hôpital difficile de New York. Surchargée de patients,
elle gère au mieux une double vie agitée. La série a
été diffusée en première fenêtre sur Canal+. Et enfin, la
comédie Parents par accident (CBS, 18 x 26') avec
Jenna Elfman (Dharma & Greg) et Grant Ross
(Melrose Place).
Téva diffuse également les saisons 2 inédites de
deux séries lancées la saison passée : Drop Dead
Diva (Lifetime) et Dollhouse (Fox). En fiction française
inédite, Téva annonce la saison 4 inédite de
_________________________________________________________________________________________________________________
Satellifax - Hôtel de Retz, 9 rue Charlot 75003 Paris - Tél. : 01 44 78 04 78 - Fax : 01 73 72 70 36
[email protected] - www.satellifax.com – 15ème année de publication. Reproduction interdite © 2010 Fréquences
Mardi 14 septembre 2010
8/10
Vous les femmes (Calt, 70 x 2').
Enfin, le portail féminin, teva.fr, a été totalement
refondu avec un graphisme plus actuel, une
organisation plus pratique, et plus communautaire
(newsfeeds reliés à Facebook et Twitter) et un guide TV.
Reçue par près de 19 millions de personnes et
regardée à 70 % par un public féminin, Téva est « une
chaîne rentable », a souligné Thomas Valentin, viceprésident du directoire du groupe M6. Seule chaîne
française sur le positionnement féminin jusqu'à présent,
Téva devrait suivre l'évolution des chaînes Vivolta
(groupe Télévista) et Stylia (ex-Odyssée/groupe TF1)
avec intérêt. Interrogée sur ce point lors de la
conférence de presse, Catherine Schöffer, dga de la
chaîne, se veut sereine : « Ce n'est pas nouveau. Nous
sommes habitués. Nous avons la chance d'avoir
construit en 15 ans une marque forte et une forte
notoriété. Il y a de la concurrence, c'est normal. Téva
est leader et inspire la concurrence. »
TF1 : quatre nouvelles séries américaines
TF1 annonce quatre nouvelles séries américaines
dans sa grille de rentrée. La chaîne va ainsi diffuser
Human Target : la cible, une série américanocanadienne créée par Jonathan E. Steinberg et
diffusée sur CTV et la Fox, qui met en scène un
mystérieux garde du corps endossant différentes
identités pour protéger ses clients. La une proposera
également V, la nouvelle adaptation de la série des
années 80 de Kenneth Johnson, diffusée depuis
2009 sur ABC. Enfin TF1 entend bien miser sur le
fantastique avec Vampire Dairies, l'adaptation
télévisée de la saga Journal d'un vampire, de Lisa-
Jane Smith, diffusée sur CW et acclamée aux Teen
Choice Awards 2010, mais aussi FlashForward
(ABC, 22 épisodes), basée sur le roman éponyme de
Robert J. Sawyer.
TF1, qui a lancé la diffusion de la deuxième saison
de Mentalist (CBS), annonce le retour de la trilogie
Les Experts (saison 10, CBS), qui réunira, lors d'une
enquête, les 3 équipes de Miami, New York et Las
Vegas. La chaîne diffusera également les saisons 6
inédites de Dr House (Fox), Grey's Anatomy (ABC) et
Esprits Criminels (CBS).
MEDIAMAT HEBDO : résultats pour la semaine du 6 au 12 septembre
Selon le Mediamat Hebdo publié hier par
Médiamétrie pour la période du 6 au 12 septembre,
les parts d'audience sur les 4 ans et plus s'établissent à
23,6 % pour TF1, qui chute de 1,3 point par rapport
à la semaine précédente et se situe à 0,2 point de son
plus bas niveau historique, 15,2 % pour France 2
(+0,7 point), 11,5 % pour M6, qui égale sa meilleure
pda de l'année en gagnant 0,7 point sur une semaine,
devançant France 3, dont la pda s'établit à 10 %. Les
parts d'audience des autres chaînes s'élèvent à 3,5 %
pour TMC, 3 % pour W9, 3,5 % pour Canal+, 3 %
pour France 5, 2,3 % pour Gulli, 1,8 % pour Arte
(après 19 h) et 1,7 % pour France 4.
Le poste « Autres TV » affiche 33,1 % de pda, se
répartissant à hauteur de 20,1 % pour le poste
« Autres chaînes reprises sur la TNT » et 13 % pour
l'agrégat « Autres chaînes thématiques, locales,
interactives, étrangères »... La durée d'écoute s'établit
à 3 h 20, en hausse de 6' sur une semaine.
Les meilleures audiences de la semaine ont été
réalisées par la série Mentalist pour TF1 (31,8 % de
pda, 14 % de taux moyen pour 8,1 millions de
téléspectateurs), la série Castle pour France 2 (21,9 %,
9,8 % tm pour 5,7 M), le feuilleton Plus belle la vie
pour France 3 (20,4 % de pda, 8,9 % tm pour 5,1 M),
Le Grand journal pour Canal+ (7,1 % de pda, 3,1 %
tm pour 1,8 M), le magazine C dans l'air pour France
5 (10,3 % de pda, 1,8 % tm pour 1 M), le film
Casablanca pour Arte (3,7 % de pda, 1,6 % tm pour
0,9
M),
le
match
de
football
BosnieHerzégovine/France pour M6 (32,2 % de pda,
13,9 % tm pour 8 M), le film Brice de Nice pour W9
(4,6 % de pda, 1,9 % tm, 1,1 M), le film Hulk pour
TMC (4,9 % de pda, 2 % tm, 1,1 M), le film Le
cinquième élément pour France 4 (4,9 % de pda,
2 % tm, 1,1 M) et le film Les fils du Mask pour Gulli
(3,4 % de pda, 1,6 % tm, 0,9 M).
_____________________________________________ Evénements ARTE : Festival Temps d'images
Du 8 au 17 octobre aura lieu le Festival Temps
d'Images, « imaginé par Arte et la Ferme du Buisson »,
qui l'ont initié en 2002. Ce « festival de la rencontre
entre la scène et l'image » présente chaque année
près de 200 propositions et rassemble 50 000
spectateurs en Europe. Il est soutenu par des fonds
européens et rassemble, outre les deux précités, cinq
autres opérateurs culturels, du Portugal, de Hongrie, de
Belgique, d'Italie et d'Allemagne, auxquels se sont
ajoutés plusieurs partenaires d'Europe de l'Est.
_________________________________________________________________________________________________________________
Satellifax - Hôtel de Retz, 9 rue Charlot 75003 Paris - Tél. : 01 44 78 04 78 - Fax : 01 73 72 70 36
[email protected] - www.satellifax.com – 15ème année de publication. Reproduction interdite © 2010 Fréquences
Mardi 14 septembre 2010
9/10
MIPCOM : l'Australie à l'honneur de l'édition 2010
L'Australie sera le pays à l'honneur du prochain
MipCom, avec de nombreux ateliers et conférences
dédiés. Plus de 250 professionnels australiens sont
attendus au MipCom, dont les représentants de SBS,
ABC, Foxtel, ACTF, Southern Star Entertainment et
Beyond. L'Australie fêtera les 20 ans du programme
pour enfants The Wiggles (Australian Broadcasting
Corporation - ABC), diffusé en France sur KidsCo, et
les 21 ans de Visual Entertainment Group. La plateforme Smashcut.com sera présentée : les internautes
peuvent accéder à des rushs de groupes et d'acteurs
connus et effectuer leurs propres montages.
Parmi les intervenants, Marcus Gillezeau, producteur
et réalisateur chez Firelight Productions, présidera une
série d'études de cas sur les contenus multi platesformes. Ian Hogg, pdg de FremantleMedia Australia,
« livrera les clés du succès de formats universels comme
X Factor », annonce le MipCom. Andrew Lambert,
directeur des acquisitions du contenu et des partenariats
stratégiques chez Telstra, et Lauren McLaughlin,
directrice des contenus et des partenariats interactifs de
Fetch TV, étudieront comment les médias traditionnels et
les fournisseurs télécoms s'adaptent aux évolutions des
contenus et des supports.
RFI : conférence sur l'audiovisuel latino-américain
De nombreuses personnalités de l'audiovisuel et des
le
télécoms
d'Amérique
latine
participeront
22 septembre à la journée de débats organisée par le
Certal (Centre des études pour le développement des
télécommunications et pour l'accès à la société de
l'information de l'Amérique latine). Ce sommet est
accueilli par RFI à la Maison de la Radio. Trois tables
rondes auront lieu, avec pour thèmes : régulation et
dynamique de l'industrie des médias ; société de
l'information et médias publics ; liberté d'expression
et liberté de la presse. Le sommet de Paris est l'une des
cinq étapes programmées par le Certal cette année,
avec Punta del Este (Uruguay), Santiago du Chili (Chili),
Lima (Pérou) et Washington (Etats-Unis). L'objectif de ces
rendez-vous est « de mieux appréhender les
problématiques et enjeux du secteur milieu audiovisuel
latino-américain et mondial », indiquent RFI et le Certal.
Parmi les intervenants à Paris, figureront notamment
Jorge Navarrete, président du Certal, Luis Pardo,
président de l'Association internationale de
radiodiffusion (AIR), Herman Chadwick, président du
Conseil national de TV du Chili (CNTV), et Marco
Enriquez-Ominami, cinéaste (auteur en 2003 du
documentaire Chili, les héros sont fatigués, coproduit par
Cinétévé, Rivas y Rivas Lorena, Arte France et Euskal
Telebista) et président du Parti progressiste chilien.
SPIIL : journée de la presse en ligne le 22 octobre
A l'occasion de son premier anniversaire, le Spiil,
Syndicat de la presse d'information indépendante en
ligne, dont Satellifax et Satellinet font partie, propose
la première Journée de la presse en ligne. Cet
événement aura lieu le vendredi 22 octobre, à la
Maison des Métallos, 94, rue Jean-Pierre Timbaud,
75010 Paris. L'objectif de cette Journée est de faire le
point sur les débats et les innovations liés à la presse
en ligne, avec de très nombreux professionnels et
experts du secteur. Seront notamment au programme,
au cours de deux séances plénières et huit ateliers :
- Les enjeux professionnels de la presse en ligne :
quelles grandes évolutions peut-on prévoir à cinq ans ?
(séance plénière)
- Premier bilan de la mise en œuvre du statut de
service de presse en ligne et du fonds d'aide au secteur
- Un nouveau souffle pour la presse régionale
- Les dernières évolutions de la mesure d'audience
- L'application du mécénat à la presse en ligne
- Comment se former au journalisme en ligne ?
- Les nouveaux modes de commercialisation de la
presse professionnelle
- Les enjeux politiques : quel rôle jouera la presse en
ligne dans la campagne électorale de 2012 ? (séance
plénière)
Parallèlement aux ateliers, une quinzaine de
membres du Spiil présenteront en 12 minutes chacun
leurs dernières innovations éditoriales et leurs modèles
économiques. L'événement débutera à 9 h, et
s'achèvera à 17 h 30. Le programme des interventions
sera mis en ligne sur le site du Spiil avant la fin du
mois de septembre. L'admission est gratuite sur
inscription préalable obligatoire via le formulaire
accessible ici : http://tiny.cc/JPL.
_________________________________________ Revue de presse ORANGE SPORT : la Ligue 1 réfléchit à son avenir télévisuel
(Sandrine Cassini, La Tribune, lundi 13 septembre - article en ligne sur www.latribune.fr)
Avant de regarder le dossier de reprise de la chaîne
Orange sport, les clubs de football vont étudier l'intérêt
d'avoir leur propre chaîne de diffusion. « J'ai proposé
aux clubs un programme d'action pour voir comment
commercialiser notre produit [La Ligue 1] en 2012. Il
s'agit d'étudier le produit, le format, envisager de
_________________________________________________________________________________________________________________
Satellifax - Hôtel de Retz, 9 rue Charlot 75003 Paris - Tél. : 01 44 78 04 78 - Fax : 01 73 72 70 36
[email protected] - www.satellifax.com – 15ème année de publication. Reproduction interdite © 2010 Fréquences
Mardi 14 septembre 2010
10/10
nouveaux horaires et des nouveautés
technologiques. Ensuite, nous verrons quel diffuseur
cela peut intéresser, explique Michel Seydoux, le
président du LOSC (Lille). Ces études vont durer deux
ou trois mois. Après, les clubs pourront décider s'il est
pertinent ou pas d'avoir une chaîne complémentaire.
On se posera alors la question d'Orange sport. »
[...]
RADIO : le marché très encombré des talks sport
(Pierre-Etienne Minonzio, L'équipe Magazine, samedi 11 septembre)
« En semaine, le marché des talks sport est encombré,
constate, un brin fataliste, Alexandre Bompard, le pdg
d'Europe 1. Tout le monde fait un peu le même type
d'émission... » Quant à Thierry Clopeau, le directeur
des sports de la radio, qui souhaitait faire sponsoriser
ses programmes par des grandes marques, il constate :
« La crise est passée par là et les entreprises préfèrent
maintenant miser sur la télé. En deux ans, je n'ai pu
signer qu'un seul vrai partenariat avec Renault F1
Team, pour les retransmissions des Grands prix de
F1. » Résultats, pour cette rentrée 2010, Europe 1
supprime les débats nocturnes sur le sport en semaine.
Si les stations maintiennent la voilure sportive, toutes
constatent que la concurrence s'est durcie. « Sur les
multiplex, le degré d'exigence s'est élevé, tout le monde
cherche désormais à faire réagir les joueurs le plus vite
possible », analyse Christian Ollivier, patron des sports
à RTL. « Les auditeurs ne sont plus attachés à vie à une
seule station. Il faut sans cesse innover et essayer de les
surprendre », poursuit François Pesenti, directeur de
RMC Sport, qui a tenté pour cette rentrée des paris
audacieux, comme intégrer dans l'émission Luis Attaque
le comique d'Action discrète, Julien Cazarre. [...]
FRANCE CULTURE : une émission 24 heures en direct de
(Olivier Poivre d'Arvor, directeur de France Culture, invité du Buzz Média Orange - Le Figaro, lundi 13 septembre)
« On repensera peut-être un certain nombre de choses,
certainement à la rentrée 2011, mais ma patte
apparaîtra assez vite [...], notamment on va essayer de
mettre en place dès maintenant une nouvelle formule que
je n'ai même pas encore présentée à mon président,
mais a priori le directeur d'antenne décide : ce sont des
« 24 heures ». Pendant 24 heures l'antenne sera ouverte
sur un territoire, soit un territoire de la métropole, soit à
l'étranger, soit en outre-mer. On aura une douzaine de
24 heures en direct de. Il faut commencer très vite :
autour du 20 novembre pour la première en direct
d'Haïti, la seconde mi-décembre, en direct du 93. »
PRESSE TV : recul de l'audience de 5,3 % sur un an
(La Correspondance de la presse, lundi 13 septembre)
(Alors que les chiffres de l'étude AEPM 2009-2010
ont été rendus publics hier) La presse télévision (dix
hebdomadaires et deux bimensuels) est en recul de
5,3 % sur un an (09-10 vs. 08-09). Dans un marché en
baisse, seuls les hebdomadaires Télé Magazine et Télé
Star enregistrent des progressions respectives de 8,6 %
(+90 000 lecteurs) et 2,9 % (+135 000 lecteurs). Les
baisses les plus marquées sont pour Télécâble Sat
Hebdo, avec un repli de 11,7 % (soit une perte de
281 000 lecteurs), Télé 2 Semaines avec -10,4 %,
suivi du bimensuel TV Grandes Chaînes avec -8,6 %,
et des hebdomadaires Télé Loisirs avec -6,7 %. Et
malgré une baisse de 5,9 % TV Magazine maintient la
plus forte audience avec 17,3 millions de lecteurs. Et
dans une moindre mesure, l'audience de Télé Poche
recule de 3,9 %, tandis que Télé Z enregistre un repli
de 3,1 %, suivi de Télé 7 jours avec -2,8 % et
Télérama avec -0,7 %.
PLACEMENT DE PRODUIT : « Un tout petit marché » pour les annonceurs
(Catherine Wright, Le Film français, vendredi 10 septembre)
Selon Didier Beauclair, directeur média de l'Union
des annonceurs, ce nouveau marché (du placement de
produit, ndlr), s'il est prometteur, est loin d'être
l'eldorado que certains espèrent. Selon ses estimations,
le marché du placement de produit représente environ
1 % du CA des revenus publicitaires télévisés qui eux-
mêmes pourraient être chiffrés à 3 Md€, mettant ainsi
les choses en perspective. « Pour les annonceurs, c'est
un tout petit marché », précise-t-il. Cela représente tout
de même un apport potentiel - et loin d'être
négligeable pour les producteurs - de 30 à 50 M€.
[...]
_________________________________________________ Agenda L'AGENDA DE SATELLIFAX : les événements et conférences d’aujourd’hui et demain
Aujourd’hui
Demain
Aucun événement programmé
08:45 : NT1, présentation de la grille de rentrée. Contact : 01 41 41 30 48
09:00 : Lagardère Active, présentation des activités de diversification. Contact : 01 41 34 95 40
_________________________________________________________________________________________________________________
Satellifax - Hôtel de Retz, 9 rue Charlot 75003 Paris - Tél. : 01 44 78 04 78 - Fax : 01 73 72 70 36
[email protected] - www.satellifax.com – 15ème année de publication. Reproduction interdite © 2010 Fréquences