Recherche sur l`eau - Conseil de recherches en sciences naturelles

Commentaires

Transcription

Recherche sur l`eau - Conseil de recherches en sciences naturelles
Investissements du CRSNG
Recherche
sur l’eau
60 millions de dollars
*
Investissements du CRSNG dans la recherche sur l’eau
(2010-2011) *Estimation
1 milliard de dollars
Investissement du gouvernement du Canada par l’entremise du CRSNG (2010-2011)
Le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG)
est un organisme fédéral qui aide à faire du Canada un pays de découvreurs
et d’innovateurs, au profit de tous les Canadiens. Le CRSNG maximise les retombées des investissements du gouvernement du Canada dans la recherche en
faisant la promotion de l’innovation axée sur la recherche, des partenariats
universités-industrie et des activités de formation de personnes ayant les
compétences scientifiques et les compétences en affaires nécessaires pour
créer de la richesse grâce aux nouvelles découvertes en sciences et en génie.
816,6 millions de dollars
Investissements du CRSNG dans les domaines prioritaires
de la stratégie en matière de S et T du Canada (2010-2011)
Ventilation des investissements
1 |
Technologies
de l’information
et des communications
22 %
2 |
Fabrication
21 %
3 |Sciences
et technologies de la santé
et sciences de la vie connexes
21 %
4 |
Sciences
et technologies de l’environnement
18 %
5 |
Énergie
18 %
et ressources naturelles
Une priorité
pour le Canada
Le Canada possède la ligne de
côte la plus longue du monde et
20 % de l’eau douce du monde.
C’est pourquoi il lui incombe
d’assurer la saine gestion de ses
océans, rivières, glaciers, eaux
souterraines et lacs. Le milieu
canadien de la recherche compte
sur les efforts individuels
et collectifs pour en apprendre
davantage sur ces ressources
et sur la vie qui en dépend.
En tout temps, près de
3 000 professeurs et étudiants
s’attaquent à des défis
importants liés à l’eau.
Pour en savoir plus, consultez
www.nserc-crsng.gc.ca
Recherche sur l’eau
Retombées et investissements
800
Réseau canadien de l’eau
100
L’eau est essentielle pour la prospérité économique du Canada, et est
une ressource précieuse et limitée qu’il faut gérer avec grand soin.
En collaboration avec les universités, les gouvernements et l’industrie, le
Réseau canadien de l’eau, un réseau de centres d’excellence (RCE) appuyé par le
gouvernement fédéral participe à la recherche et à l’innovation visant à fournir de
l’eau salubre et propre. Les partenariats multidisciplinaires canadiens du réseau sont
axés sur des enjeux clés dans trois domaines : les bassins versants et leurs écosystèmes, la protection de la santé publique et la mise en place d’une infrastructure
hydrique durable pour les Canadiens. La contribution du CRSNG à l’appui du
second mandat de cinq ans du réseau se chiffre à 15 millions de dollars, ce qui
porte l’investissement fédéral total à 20 millions de dollars.
Protéger l’eau, de la source au robinet
Il est essentiel de comprendre ce qui arrive à l’eau pendant son long
voyage de la source au robinet afin d’offrir aux collectivités de l’eau
propre et sûre.
Manuel Rodriguez de l’Université Laval étudie l’occurrence spatiotemporelle
des sous-produits de la désinfection dans l’eau potable. Ces sous-produits se
forment lorsque les désinfectants utilisés pour traiter l’eau potable réagissent
avec les matières d’origine naturelle présentes dans l’eau. En outre, le programme
de recherche de M. Rodriguez contribuera à améliorer les connaissances sur la
variabilité de la qualité de l’eau à la source, en particulier en fonction du temps.
L’objectif est de créer des systèmes d’alerte précoce qui aideront les gestionnaires
de ressources en eau à prendre des décisions en temps opportun. En 2010,
M. Rodriguez a reçu du CRSNG une subvention à la découverte et un supplément
d’accélération à la découverte d’une valeur de 380 000 $, dont il bénéficiera
jusqu’en 2015.
Nombre de professeurs
appuyés par le CRSNG
Nombre de partenaires industriels
1 900
Nombre de bourses accordées par le
CRSNG aux étudiants et aux stagiaires
postdoctoraux
60
Nombre de chaires de recherche
appuyées par le CRSNG
«Notre premier réacteur de
démonstration installé à
Penticton a permis de réaliser
une étude essentielle grâce
à l’utilisation d’eaux usées
réelles à une échelle convenable. Cela aurait été impossible sans l’appui du CRSNG
axé sur les partenariats. Mais
il ne s’agit que d’une partie de
l’histoire. Au début, grâce aux
fonds accordés par le CRSNG
pour la recherche axée sur
la découverte, j’ai pu, avec
mes étudiants engagés pour
l’été, étudier les réactions
chimiques de base du processus. D’autres subventions ont
permis d’accroître le nombre
de réacteurs et d’élargir
l’application de la technologie.
Les gens que nous avons
formés occupent maintenant
des postes importants dans
l’entreprise prospère qui a
été créée. »
Donald Mavinic,
cofondateur et conseiller scientifique,
Ostara Nutrient Recovery
Technologies Inc., et professeur,
Département de génie civil,
University of British Columbia
Recherche sur l’eau
Étudier l’histoire des glaciers
pour prédire l’avenir de la planète
La modélisation de la réaction des glaciers aux changements climatiques
contribuera à prédire l’élévation du niveau de la mer et les retombées sur
les ressources hydriques.
Shawn Marshall de la University of Calgary, glaciologue et titulaire d’une chaire
de recherche du Canada, crée des modèles pour simuler ce qui pourrait arriver aux
énormes glaciers et nappes glaciaires du monde au cours des prochaines décennies.
Les modèles sont étalonnés et limités à l’aide d’études sur le terrain portant sur les
processus glacier-climat qui se déroulent dans l’Ouest du Canada et dans l’Arctique
canadien. Ces travaux approfondiront les connaissances sur l’accélération de
l’élévation du niveau de la mer d’ici la fin du siècle en raison de la fonte des glaciers
et des nappes glaciaires. Ils évalueront aussi l’effet de la diminution des glaciers
sur les réserves d’eau douce, une question cruciale pour de nombreuses collectivités
de l’Ouest canadien et du monde. Le CRSNG versera sur cinq ans à M. Marshall
500 000 $ à l’appui de son programme de chaire et 320 000 $ à l’appui de
son programme de recherche axé sur la découverte.
Sujets étudiés par les
professeurs et les étudiants
appuyés par le CRSNG
Amélioration des membranes
pour les décharges
Aquaculture
Conception de véhicules sous-marins
Disponibilité et pollution des
eaux souterraines
Élimination des solvants dans
les eaux souterraines
Épaisseur de la glace de mer
Glaciers et dynamique des glaces
Irrigation des tourbières agricoles
Nouvelles technologies de levés
par sonar
Pêches marines et protection des
espèces non commerciales
Pergélisol
Améliorer l’efficacité des
membranes utilisées pour traiter
les eaux usées municipales
Le traitement des eaux usées municipales s’améliore grâce aux
bioréacteurs à membrane immergés, et l’amélioration de l’efficacité
énergétique de ces dispositifs amènera d’autres avancées.
L’ingénieur en environnement Hongde Zhou, qui est titulaire d’une chaire de recherche
industrielle du CRSNG à la University of Guelph, étudie les techniques nécessitant
peu d’énergie utilisées pour détacher les particules qui se sont déposées sur la
membrane des bioréacteurs immergés. Il explore l’utilisation de l’aération combinée
à une technique de relaxation dans le bioréacteur afin de réduire la demande d’air.
En outre, il élabore des procédés pour récupérer l’énergie et d’autres ressources
des eaux usées à l’aide de la membrane qui piège les produits de la biomasse. Les
bioréacteurs à membrane plus efficaces et plus économiques qui en résulteront
aideront grandement les municipalités et les sociétés d’experts-conseils en environnement du Canada à respecter les limites de plus en plus strictes fixées pour les
rejets. M. Zhou recevra du CRSNG une subvention à la découverte de 115 500 $
sur cinq ans et 835 000 $ à l’appui des travaux qu’il réalisera dans le cadre du
premier mandat de cinq ans de la chaire. Enfin, le partenaire industriel de M. Zhou,
Xenon Environmental, qui fait maintenant partie de GE Power & Water, fournit aussi
d’importantes contributions financières et non financières aux fins du programme.
Processus océan-climat
Protection contre l’humidité dans les
forêts ravagées par les insectes
Réaction des lacs et des rivières du
Nord aux changements climatiques
Stratégies d’adaptation au climat pour
les lacs et les pêches en eau douce
Structure des cours d’eau et habitats
des poissons
Zones tampons écologiques pour
les rivières et les cours d’eau
Recherche sur l’eau
La puissance de la pluie
Un physicien des nuages de Montréal aide les sociétés d’hydroélectricité
canadiennes à gérer plus précisément leurs ressources productrices
d’énergie en améliorant la prévision des précipitations.
Il est crucial d’obtenir des prévisions exactes à court terme pour les services
publics comme Hydro-Québec, parce qu’elles permettent, entre autres, à cette
société d’ajuster le volume d’eau qui s’écoule dans les turbines de ses immenses
barrages, lesquels génèrent de l’électricité non seulement pour les consommateurs
du Québec, mais aussi pour des consommateurs de l’Ontario et du Manitoba.
Man Kong (Peter) Yau de l’Université McGill et ses étudiants sont en train de créer,
de concert avec Environnement Canada, ce qu’il appelle un « système de prévision
d’ensemble régional ». Ce système calculera toutes les précipitations probables qui
tomberont sur la superficie d’une région particulière au cours d’une période de 24
à 48 heures. M. Yau espère que sa modélisation des précipitations, outre qu’elle
aidera Hydro-Québec, profitera au bout du compte aux agriculteurs et aux grandes
entreprises agricoles. Le CRSNG et Hydro-Québec investissent chacun 750 000 $
dans le programme de la chaire industrielle de M. Yau. Par ailleurs, le CRSNG a
accordé 350 000 $ sur cinq ans à M. Yau à l’appui de son programme de recherche
axé sur la découverte dont l’objectif est de comprendre les facteurs qui conduisent
la formation et l’intensité des tornades et des ouragans.
Quelques partenaires du
CRSNG dans le domaine de
la recherche sur l’eau
(2010-2011)
Affaires autochtones et
Développement du Nord Canada
Alberta Water Research Institute
Albian Sands Energy Inc.
American Petroleum Institute
Aqua Terre Solutions Inc.
BIOX Corporation
Calgon Carbon Corp.
Canadian Forest Products Ltd.
Canadian Natural Resources Ltd.
Conestoga-Rovers and Associates Ltd.
Défense nationale
Environmental Biodetection
Products Inc.
FPInnovations
Frontline Robotics Inc.
GE Zenon ULC
Gillespie Munro Inc.
Hydromantis Inc.
Le nettoyage de certains des polluants les plus courants et les plus tenaces
du monde qui se retrouvent dans les eaux souterraines est devenu beaucoup
plus facile, rapide et économique grâce à un partenariat de recherche
établi entre la University of Toronto et Geosyntec Consultants Inc.,
une entreprise de consultants en environnement.
Lancé il y a plus d’une décennie et dirigé par la professeure de génie chimique,
Elizabeth Edwards, le partenariat est axé sur l’utilisation de bactéries pour supprimer
les polluants souterrains. Le résultat le plus intéressant obtenu jusqu’à maintenant
est la création d’une culture microbienne appelée KB-1, qui convertit un composé
fréquemment utilisé pour le nettoyage à sec et les solvants industriels connexes en
sous-produits inoffensifs. Ces produits chimiques utilisés depuis plus de 80 ans
peuvent causer d’importants problèmes de santé. La technologie cédée par licence
a déjà été utilisée à plus de 200 sites aux États-Unis et en Europe où les résultats
sont prometteurs. En 2009, le CRSNG a attribué un prix Synergie pour l’innovation,
d’une valeur de 200 000 $, au partenariat établi entre la University of Toronto et
Geosyntec Consultants. En outre, Mme Edwards a reçu un supplément d’accélération
à la découverte, ce qui portera le financement de Mme Edwards sur cinq ans à
395 000 $ à l’appui de son programme de recherche axé sur la découverte.
Institut canadien des produits pétroliers
InVentures Technologies Inc.
Kemira Water Solutions Canada Inc.
Kongsberg Maritime Ltd.
MacDonald, Dettwiler and
Associates Inc.
Ministère de l’Environnement
de l’Ontario
Ministère des Forêts de
la Colombie-Britannique
Ministère des Ressources naturelles et
de la Faune du Québec
Ministère des Richesses naturelles
de l’Ontario
Nova Scotia Environment
OCE Inc.
Ocean Nutrition Canada Ltd.
Ontario Power Generation Inc.
Ostara Nutrient Recovery
Technologies Inc.
Outotec (Canada) Ltd.
Parcs Canada
Pathogen Detection Systems Inc.
Pêches et Océans Canada
Ressources naturelles Canada
Service canadien des forêts
Ville de Toronto
Pour en savoir plus, consultez
www.nserc-crsng.gc.ca
2011-09 | Also available in English
Réduire la pollution
par des moyens biologiques

Documents pareils

144,9 millions de dollars - Conseil de recherches en sciences

144,9 millions de dollars - Conseil de recherches en sciences sommet d’une montagne Le titulaire de la chaire de recherche du Canada en hydrométéorologie du Nord, Stephen Déry, étudie l’effet de la variabilité du climat et du changement climatique sur le cycl...

Plus en détail