Guy Hoquet l`Immobilier interroge les Français sur leurs attentes vis

Commentaires

Transcription

Guy Hoquet l`Immobilier interroge les Français sur leurs attentes vis
COMMUNIQUE DE PRESSE
Guy Hoquet l’Immobilier interroge les Français
sur leurs attentes vis-à-vis des agents immobiliers
Paris, le 07 juin 2011 – Guy Hoquet l’Immobilier, 3ème réseau de franchises immobilières
en France, présente pour la 4ème année consécutive les résultats de l’étude réalisée avec
l’IFOP sur l’image des agents immobiliers. L’étude, qui s’est penchée spécifiquement sur
les attentes des Français vis-à-vis de ce métier, révèle une certaine évolution de leur
perception et de leur besoin. Malgré l’émergence de nouveaux acteurs et de sources
alternatives d’information, les Français attendent un accompagnement traditionnel pour
leur projet immobilier et sont davantage demandeurs de services et d’engagement envers
les agents.
« Les Français recherchent aujourd’hui l’appui rassurant de savoir-faire fondamentaux,
tels l’expertise locale ou le service de proximité. Les effets de la crise, mais aussi la
prolifération d’informations sur le marché, contribuent à cette évolution de leurs attentes
», explique Frédéric Monssu, Directeur général de Guy Hoquet l’Immobilier.
L’agence immobilière, une solution envisagée par 71% des Français pour leurs projets
Malgré la crise, dont les effets continuent à se faire sentir, les Français conservent l’envie de projets
immobiliers : en effet, 44% d’entre eux estiment qu’ils seront susceptibles de réaliser au moins une
opération immobilière dans les prochains douze mois. Ces intentions concernant majoritairement
l’achat dans l’ancien (20%), puis la location (19%), la mise en location (16%) ou en vente (15%), et
enfin l’achat dans le neuf (14%). Un niveau d’intention qui restent encore en deçà de ceux d’avant
crise (52% d’intention globale en 2008).
Parmi les personnes envisageant une opération immobilière prochainement, 71% déclarent avoir
l’intention de s’adresser à une agence, dont 23% s’orienteraient exclusivement vers des spécialistes
de l’immobilier.
Réputation de l’agence et connaissance du marché immobilier local : deux facteurs-clé du
recours à une agence
Si les motivations citées pour recourir aux agents immobiliers sont multiples, certains critères
ressortent davantage : la confiance suscitée par l’agence (35%), la connaissance du marché local
(30%), l’attractivité des tarifs pratiqués (30%) et la diversité de l’offre proposée (27%).
Dans un environnement de surinformation et d’incertitude sur le marché, les Français expriment le
besoin d’être accompagnés et rassurés par des valeurs clés : la réputation de l’agence et l’expertise
locale. Cette dernière arrivant ex aequo avec la notion de coût réduit, importante dans un contexte où
le pouvoir d’achat des Français reste menacé.
Une motivation supplémentaire : l’engagement de garanties de prix et de délais
D’autres critères pourraient déclencher le recours à une agence immobilière. Interrogés sur la
possibilité d’avoir des garanties de prix et de délais de vente pour leur projet, les Français sont
presqu’unanimes. Un prix de vente garanti inciterait 82% des personnes interrogées à confier leur
bien en exclusivité à une agence immobilière, tandis qu’un délai de vente garanti en encouragerait
76% d’entre eux. Les promesses à l’attention des acquéreurs bénéficient aussi d’un accueil
majoritairement favorable : 63% des personnes interrogées se disent ainsi intéressées par la garantie
d’une assistance et d’un suivi.
1
Un intérêt prononcé pour des services complémentaires et dans la durée
Parallèlement aux besoins d’engagement, les Français montrent un intérêt marqué pour d’autres
services d’accompagnement dans leur projet immobilier : 71% seraient intéressés par un espace client
accessible sur internet leur permettant de suivre leur projet, 70% seraient séduits par des conseils en
matière de défiscalisation et 63% déclarent être favorables à la sélection de partenaires pour les
travaux de performance énergétique.
Des services annexes, tels que l’élaboration de plans de réaménagement de l’espace intérieur, la
proposition d’offres de financement, de services d’aide au déménagement ou la sélection de
partenaires pour les travaux de confort, intéressent aussi une majorité d’entre eux.
Ils se montrent aussi favorables à un suivi relationnel, exprimant là encore un intérêt pour un
accompagnement dans la durée. 52% des personnes ayant eu affaire à un agent au cours des 3
dernières années auraient ainsi été intéressés par une information concernant la valeur de leur bien et
40% d’entre elles auraient aimé recevoir des informations régulières sur l’évolution du marché.
Les supports traditionnels comme source d’information prédominante
Dans leur mode de recherche et d’appréhension du marché immobilier en vue de leur projet, les
Français restent relativement classiques. Ainsi, les sources d’information les plus utilisées et à la fois
perçues comme les plus fiables sont les annonces en vitrine des agences (47%) et les journaux de
petites annonces immobilières (46%).
Internet apparaît comme un mode d’information désormais essentiel, et ce notamment pour les
cadres supérieurs. 35% des personnes interrogées consultent les sites Internet des agences
immobilières.
A noter que les échanges et conversations avec les professionnels de l’immobilier gagnent
considérablement en importance pour les Français, et sont jugés fiables par 78% des Français (+14
points par rapport à 2010, la plus forte évolution).
Le DPE : une mesure identifiée et jugée utile mais qui doit encore être expliquée
Selon l’enquête, 78% des Français connaissent le Diagnostic de Performance Energétique. Celui-ci
bénéficie toutefois d’une meilleure notoriété parmi les propriétaires (83%) que parmi les locataires
(73%).
Il jouit également d’une image favorable et d’une utilité largement reconnue : 82% estiment qu’à long
terme, il permettra d’améliorer la performance énergétique des logements, tandis que 67%
considèrent que le DPE va inciter les propriétaires de logements peu performants à rénover leurs
biens. Ainsi, 82% des Français affirment y attacher beaucoup d’importance et 70% disent même être
prêts à payer plus cher pour un bien dont la consommation d’énergie est faible.
En revanche, le niveau d’information sur le DPE reste à améliorer : seuls 48% des Français se
déclarent suffisamment informés sur les objectifs et les critères de réalisation du DPE. Ainsi, 82%
auraient souhaité être conseillés par leur agent sur l’amélioration de la performance énergétique de
leur bien. Ils sont d’ailleurs 55% à donner leur confiance aux agents immobiliers pour les
accompagner dans la réalisation du DPE.
Un regain de confiance envers les agents ?
« L’évolution par rapport à la première vague de cette étude il y a trois ans est très sensible. Les
fortes intentions de recours aux agents et les attentes exprimées en termes de services
complémentaires traduisent un retour à la confiance : l’agent immobilier retrouve progressivement ses
lettres de noblesse auprès des Français », conclut Frédéric Monssu.
Le réseau Guy Hoquet, qui place le client au cœur de sa stratégie depuis toujours, fait évoluer en
permanence ses pratiques et ses outils pour répondre aux nouvelles attentes des Français.
Après la démarche de certification de services Qualicert de ses agences entreprise en 2009, le réseau
a lancé début 2011, le concept d’immobilier garanti. Un ensemble de 3 garanties - prix de vente
garanti, le délai garanti, assistance et suivi garantis - proposé aux particuliers ayant confié un bien en
Contrat Exclusif à une agence du réseau.
Le réseau entend étendre son service de garanties auprès des acquéreurs et des bailleurs, et d’autres
projets répondant aux nouvelles attentes sont en cours de réflexion.
2
Etude menée par l’IFOP du 17 au 19 mai 2011, sur un échantillon de 1013 personnes, représentatif de la
population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des
quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie
d’agglomération.
A propos de Guy Hoquet l’Immobilier
Fondée en 1994 par Monsieur Guy Hoquet, le groupe s’est imposé, en quelques années, comme un acteur
incontournable du marché immobilier. Avec plus de 500 agences et cabinets d’affaires répartis sur le territoire
français, mais aussi au Maroc et à Madagascar, le groupe Guy Hoquet est aujourd’hui le 3 ème réseau d’agences
immobilières franchisées du marché français. Les franchises du groupe GUY HOQUET L’IMMOBILIER ont en
commun les valeurs de citoyenneté et de proximité, et placent la relation client au cœur de leurs préoccupations.
Le groupe adhère notamment à l’AMEPI, qui simplifie les recherches d’un bien immobilier et permet
d’accompagner au plus près les clients dans leurs projets. Premier réseau en franchise immobilière à avoir obtenu
en 2006 le Certificat ISO 9001 (renouvelé en 2009) pour sa relation franchiseur/franchisé, le groupe Guy Hoquet
s’illustre par sa démarche de qualité, de modernité et de citoyenneté.
Plus d’information sur : www.guy-hoquet.com
Contacts presse
AGENCE HOPSCOTCH
Presse écrite
Catherine HAGGIOANNOU
01 58 65 00 32
[email protected]
TV/radio
Marion CARCREFF
01 58 65 00 96
[email protected]
3