Gabon / Musique : Nico Rempary une nouvelle étoile dans le monde

Commentaires

Transcription

Gabon / Musique : Nico Rempary une nouvelle étoile dans le monde
Gabon / Génération Nouvelle : l'Actualité gabonaise de la voix des sans voix 97.4fm à Libreville au Gabon
Gabon / Musique : Nico Rempary une nouvelle étoile dans le monde musicale…
12-02-2010
Nico Rempary est né à Port-Gentil (province de l’Ogooué Maritime), la capitale économique du Gabon. Depuis sa
plus tendre enfance, entre tradition et modernisme, il puise son inspiration dans la mer, qui reste avec la musique
omniprésente dans son imaginaire personnel. Ses influences sont nombreuses, mais inscrites dans le même socle,
celui des chants des rites initiatiques et des musiques populaires du Gabon.
l est aussi influencé par la création des maîtres de la musique gabonaise, dont le son largement répandu et repris a
rythmé les premières années de sa vie dans l’île - capitale qui lui a donné le jour. Sa « première séparation »
remonte aux premières années de l’adolescence, lorsqu’il rejoint la capitale Libreville pour intégrer les
études secondaires.
De cette séparation naîtra une rencontre avec un premier « guide », l'artiste Gabonais Léandre Ontchanga virtuose de
la guitare, qui l’initiera « Au pincement des cordes et a la créativité ». L’artiste se révèle et écrit ses
premières chansons, alors réserves a un parterre d’amis, fidèle public d’infortune.
La « deuxième séparation » intervient en 1997, quand l’artiste rejoint un pays a la culture riche mais autrement
différente de ses racines, le Maroc, pour y mener à bien son cursus universitaire. Chaque séparation est dans sa vie
prétexte a rencontres :
il rejoint le groupe tam-tam du soleil et participe a des soirées de gala et a des manifestations culturelles. Mais
c’est surtout sa rencontre en 2001 avec Sosthene Ngokila, musicien et interprète passionné, a l’époque
conseiller culturel de l’ambassade du Gabon, qui lui permettra de partager véritablement son savoir et sa fibre
artistique a travers ses oeuvres musicales :
« Nos histoires d’amour et Gabon » qui sortent la même année au Maroc et au Gabon.
En 2003, Nico Rempary intègre le monde du travail et fait une pause dans ses ambitions artistiques, bien qu’il
continue de consacrer son temps libre a la musique, entre compositions et scènes. en 2004, il entreprend de produire
son premier album « Obota Kwane » (l’amour d’une mère), mais c’est en 2005 qu’il
rencontre Didier Ontchanga, avec qui il partage depuis une grande complicité artistique, entre paris et Casablanca, pour
la mise en oeuvre de cet album.
Son premier vidéo-clip « Ndego », extrait de l’album Obota Kwane, sort en 2008, quelque temps avant que
l’artiste décide de s’établir a paris, ou il suit entre autres une formation musicale et technologique.
L’année suivante, en 2009, l’album Obota Kwane, l’amour d’une mère est présenté au
public. Une motivation supplémentaire pour l’artiste, qui souhaite marcher sur le pas des maîtres et références
tels que Pierre Akendengue, Ismael Lo, Jean-Jacques Goldman, Zouti ou Gilles Floro…
Juste avant son départ pour le Gabon il boucle la réalisation du second clip « Egombe » extrait du même album. En
février 2010 il se rend au Gabon pour enfin officiellement présenter son œuvre « Obota Kwane » au public
Gabonais. Commence alors une tournée promotionnelle à travers les medias locaux. De ce séjour de nombreux contacts
sont établis entre distributeurs et acteurs de la promotion des œuvres musicales. Un partenariat sera conclu avec le
groupe Whally Agence qui se chargera de représenter exclusivement l’artiste sur l’ensemble du territoire
national
Le grand Pierre Akendengue dira de lui, en ouverture de cette oeuvre : « A coeur bien ne la valeur n’attend pas le
nombre des années. Voila un adage qui colle parfaitement à Nico Rempary jeune artiste musicien dont je vous invite
instamment a vous approprier ce premier opus. Un coup d’essai peut donc bien valoir un coup de maître. Nico
Rempary, par ses mélodies et chaque mot, nous fait revisiter son passe et nous fait vivre au Présent souffrance et joies
communes. Car le propre de l’artiste est d’émouvoir le plus grand nombre, de t’émouvoir de
m’émouvoir… » L’aigle d’Ananga Ayile, petit village de l’Ogooué, prend son envol.
Pour toutes informations complémentaires : http://www.myspace.com/nicorempary
www.facebook.com/pages/Nico-Rempary/109126706499
Ou au Gabon Whally Agence : 00241 07 85 94 24
Source : Génération Nouvelle Auteur : Génération Nouvelle
http://generation-nouvelle.org
Propulsé par Joomla!
Généré: 10 February, 2017, 23:47

Documents pareils