La République de l`entre-deux-guerres 1919-1939

Commentaires

Transcription

La République de l`entre-deux-guerres 1919-1939
H4.La vie politique en France
Thème 1.
La République de l’entre-deux-guerres
1919-1939
En quoi la vie politique entre 1917 et 1940 est-elle marquée par l’impact de la
Première Guerre mondiale, de la révolution russe et des crises ?
I - Etude 1 : Le retour à la vie politique de 1917 à 1920.
Le 28 juin 1919, la France signe le traité de Versailles. Elle est dans le camp des vainqueurs et
apparaît comme une grande puissance. Dans les faits, c’est un pays traumatisé par la guerre, tant sur
le plan humain qu’économique. En politique pendant la guerre, tous les partis étaient unis derrière
le gouvernement et formaient «l’Union sacrée». Mais cette union nationale prend fin en 1917 avec
le passage d’une partie des socialistes dans l’opposition. C’est le retour de l’opposition droitegauche.
Fiche n°1.
Ce dossier documentaire correspond à la démarche « De la guerre à la paix: l’étude s’appuie sur des personnages et des événements
particulièrement importants ainsi qu’à la Capacité «Décrire l’impact de la révolution russe en France». Il s’agit de montrer les
bipolarisation de la vie politique dans un contexte de reconstruction, d’attentes sociales fortes et de choix politiques radicaux.
A- Le poids de la guerre dans la vie politique
1- doc.3. Quelle est la fonction politique de Clemenceau après la guerre ? Quelle est son action
politique intérieure après la guerre ? Clemenceau, président du Conseil entre 1917 et 1920, est
perçu comme le principal acteur de la victoire. Sa volonté de maintenir l’ordre dans la période
difficile de la reconstruction et de la démobilisation le conduit à réprimer les mouvements de grèves
et à accorder des mesures sociales afin d’essayer d’endiguer la pression électorale de la gauche.
(avril 1919 loi limitant à 8 h le travail hebdomadaire - doc 1fiche)
2 - doc.2.
a. D’après le trac, quelles sont les conséquences de la guerre ? l’épuisement du pays , tant en
hommes qu’en « réserve de toute nature » y compris financière.
b. Expliquez «silence patriotique». Cela fait référence à la suspension de toute élection pendant la
durée du conflit ainsi qu’au contrôle strict de l’information.
c. Sur quelles peurs s’appuie le Bloc national pour gagner les élections. Le Bloc national
s’appuie sur la peur due peut inspirer la Révolution Bolchévique. Ils essaient de faire passer le
mouvements de grève de l’après-guerre pour les prémices d’une révolution.
3 - doc.4. Quels sont les résultats des élections ? Quels partis composent le Bloc national ? La
droite conservatrice et le centre modéré auquel ce sont ralliées une partie des Radicaux.
Montrez qu’il est majoritaire à la Chambre des députés. 450 voix sur 615.
Pour info : on appelle cette chambre «bleu horizon» en référence aux nombreux députés qui étaient
d’anciens soldats et dont l’uniforme était bleu. Les députés entendent aussi défendre leur combat
notamment en se montrant intransigeant avec l’Allemagne)
B - L’impact de la révolution russe en France avec le Congrès de Tour.
1 - Rappelez ce qu’ont été les Révolution russes. (voir p 48) En février 1917, la population de
Petrograd (capitale de l’empire russe), se soulève et oblige le Tsar Nicolas II à abdiquer. Le
gouvernement provisoire mis en place est critiqué par les Soviets (assemblées de paysans et
d’ouvriers) qui réclament la paix immédiate. Lénine, chef des Bolchéviques profitent de la situation
pour faire un coup d’Etat en Octobre 1917 et met en place un gouvernement bolchevique
(communiste).
2 - Rappelez ce qu’est la III° Internationale. (voir p 62 doc.1) La III° Internationale ou
Internationale communiste (à ne pas confondre avec la II° Internationale socialiste qui est
l’internationale ouvrière fondée en 1889 et qui réunit les partis socialistes d’Europe - voc p 154)
est créée en 1919 par Lénine. Elle regroupe les partis communistes de tous les pays sous la direction
du parti communiste russe.
3 - Où et quand se déroule le 18 °congrès de la SFIO ? Le 18° congrès se déroule à Tours en
1920 (Région Centre au nord de Poitiers) u’est-ce que la SFIO ? Section française de l’Internationale
ouvrière. Parti socialiste. ( livre page 154)
4 - Qui sont les participants du congrès de Tours ? Les participants sont des socialistes.
5 - doc.6 fiche. Sur quel sujet s’opposent-ils ? Le sujet qui les oppose est l’adhésion ou non à la
III° Internationale socialiste soumise à l’approbation des 21 conditions de Moscou.
L’Internationale est une assemblée.
6 - doc.5 fiche. Qu’est-ce qui distingue le point de vue de Marcel Cachin de celui de Léon
Blum ? Marcel Cachin veut soutenir la révolution bolchévique et s’inspirer du parti communiste
russe pour organiser son propre parti. Il est donc favorable au modèle soviétique et désire
l’adhésion à la III° Internationale. Léon Blum le refuse et souhaite garder une organisation du parti
plus démocratique car il est favorable à la pluralité des opinions au sein de la SFIO. Il pense que
l’adhésion aux idées de Moscou mettrait fin à la liberté de la pensée.
7 - Doc 4b p 155. Quelle motion obtient le plus de voix au congrès de Tours ? La motion de
Cachin et Frossard obtient le plus de voix.
8 - doc.7 fiche. Quels sont les deux partis issus de l’ancienne SFIO ? La SFIO se divise en deux
partis : Le Parti communiste et le Parti socialiste.
Quels sont leur dirigeant et leur journal ? Le PC est dirigé par Marcel Cachin qui fait ainsi
référence à son intégration à la III° Internationale, le journal du PCF est «l’humanité». Léon Blum
dirige la SFIO et le journal est le «Populaire».
Question développée.
Décrivez la vie politique française de 1917 à 1920.
Méthode pour décrire
* Décrivez l’action de Clemenceau de 1917 à 1920
* Expliquez la victoire du bloc national
* Expliquez la division de la SFIO.
Bilan de correction
Après la période de guerre qui constitue une parenthèse dans la vie démocratique, l’attente de la
population est très importante, sur le plan économique et social. Cependant, la situation financière
de l’Etat et des entreprises ne permet pas de répondre aussi rapidement aux demandes des salariés,
d’où des contestation de plus en plus vives et réprimées durement par la majorité de droite.
Le Bloc national présente les grèves ouvrières comme une «menace bolchevique», les prémices
d’une révolution. c’est dans ce contexte qu’il remporte les élections. dans le même temps, la gauche
se divise entre les partisans d’une contestation sociale vive mais respectueuse des institutions de la
République et les partisans d’un révolution violente à l’image de la révolution bolchévique qui vient
d’avoir lieu.
II - Etude 2. La crise des années 1930.
Quelles crises traversent la République au début des années 1930 et quelle est
leur conséquence politique ?
Fiche n°2.
Dossier qui correspond à la Capacité « décrire les principaux aspects de la crise des années 1930 et
leur conséquence politique.
Questions
1. docs.1 et 2 Décrivez la situation économique et sociale dans les années 1930. Baisse de la
production industrielle et hausse du chômage sont les deux conséquence directe de la crise
financière. Il est possible de remarquer l’effet décalé de la crise sur la société française ainsi que
son aspect durable sur plusieurs années. Les marches de la faim sont illustrées par la
photographies (doc.1) La vague de chômage est massive et touche principalement les régions
industrielles et les populations ouvrières. Les chômeurs français demandent une exonération
d’impôts, de loyers et la fournitures d’objets de première nécessité (vêtements et chaussures pour
les enfants). Les revendications s’adressent au gouvernement.
diapo 6. Schéma. crise mondiale + la Une du Wall Street Journal (jeudi noir) et ensuite un rappel
des régimes politiques en Europe
Rappel : - dans les années 1920 : Italie de Mussolini (1922)
- à partir des années 1930 : Allemagne d’Hitler (1933), Espagne de Franco (1936/39)
À la fin des années 1930, on constate que le régime politique qui domine est la dictature, très peu de démocraties
(France, Royaume-Uni) ont résisté.
diapo 7. suite questions
2. doc.3 En prélevant des informations, montrez que ce texte est : antiparlementaire,
antisémite, xénophobe (hostile aux étrangers). Antiparlementarisme : « ton parlement est
pourri». Antisémite : «Daladier nous mène comme un troupeau de foire aux Blum et autres
Zyromski dont le nom bien français est tout un programme». Xénophobe : «ni les uns, ni les
autres n’êtes chez vous. Il faut la France aux Français !».
Copier vocabulaire.
Ligues: regroupements nationalistes et antiparlementaires formés d’anciens combattants.
Antiparlementarisme : remise en cause du régime parlementaire.
diapo 8. docs illustratifs. une affiche antiparlementaire et la Une d’un journal sur un scandale.
3. doc.4 a- Présentez le document. Il s’agit d’un extrait du journal le Populaire, organe de presse
de la SFIO. Il date du 7 février 1934 et relate les événements de la veille.
b. Qu’ont tenté les manifestants d’après le journal ? D’après le journal, les manifestants avaient
pour intention de s’attaquer au Palais Bourbon, siège de la chambre des députés, pour renverser
la République et le régime parlementaire.
Info/ expliquer la différence entre régime parlementaire et aujourd’hui régime présidentiel. deux
doc diapo.
c. Relevez les mots ou expressions qui montrent que l’article est défavorable aux manifestants.
«dévastation...stupide», « les énergumènes», « une dizaine de perturbateurs».
4. doc.5 Pourquoi les membres de Solidarité française défilent-ils ? Les membres de Solidarité
française défilent pour les obsèques d’un de leurs membres, tué lors des manifestations du 6
février. Ils sont en rangs, derrière des drapeaux, en tenue militaire.
5. doc.6 Quels sont les partis du Front populaire ? Le Parti communiste, la SFIO, et les radicaux
forment le Front populaire. Ils s’opposent à la misère, à la guerre et au fascisme.
A quoi s’oppose le Front populaire et que réclame-t-il ? Ils réclament de quoi nourrir le peuple
(le pain), un engagement en faveur d’une politique de paix en Europe et plus largement la liberté
(d’opinion, de grève, etc).
diapo 12.
Bilan : Décrivez les crises des années 1930 et leur conséquence politique.
Méthode : Décrivez la crise économique et sociale puis la crise politique. Expliquez la formation du
Front populaire.
Bilan de correction.
La crise des années 1930 est multiforme. Les effets de la crise financière (chômage de
masse) se font sentir dans un pays où les tensions politiques sont déjà vives et les revendications
sociales fortes. C’est dans ce contexte que des scandales politico financiers viennent renforcer
l’antiparlementarisme et que les Ligues d’extrême droite contestent le pouvoir en place. Dans un
contexte de montée du fascisme, les partis de gauche se rapprochent pour défendre la République
qu’ils estiment menacée.
III- Etude 3. Les grandes réformes du Front populaire.
Dossier documentaire qui correspond à la Capacité «Décrire les principales mesures prises par le Front populaire en
montrant les réactions qu’elles suscitent».
Quelles sont les grandes réformes du Front populaire ?
En mai 1936, les partis du Front populaire remportent les élections législatives et Léon Blum, le
dirigeants de la SFIO, devient Président du Conseil.
Fiche n°3.
A - A la maison à l’aide des documents pages 157-158, lire attentivement les documents proposés,
répondre au brouillon aux questions afin de rédiger dans le classeur un bref exposé qui présente
et montre le rôle important joué par Léon Blum pour le socialisme entre 1919 et 1936.
Exemple: Léon Blum est un homme politique de gauche de la III° République. Elu député
socialiste en 1919, il se distingue en 1920 au congrès de Tours par ses discours hostiles à l’adhésion
à la III° Internationale. Il défend l’idée d’un Parti socialiste (SFIO) avec plusieurs courants.
Minoritaire en 1920 lorsque la SFIO se scinde en deux partis, il ne perd pas l’espoir de rassembler
un jour toute la gauche. En 1936, il obtient une revanche le premier socialiste à devenir président du
Conseil après la victoire électorale du Front populaire. Ce rassemblement des forces de gauche
pour la défense de la République est né après la manifestation des Ligues le 6 février 1934. Léon
Blum a été la cible de l’extrême droite antisémite et a été très critiqué par les milieux financiers en
raison des mesures sociales et économiques qu’il a prises dans le but d’améliorer les conditions de
vie des ouvriers et employés.
B - Pages 158-159
1- doc.1. Décrivez et expliquez la scène photographiée. Les grèves ont commencé le 11 mai
1938, avant l’investiture du gouvernement (2 millions). Cette grève prend une forme inconnue avec
des occupations d’usines. Une ambiance de fête règne partout. (NBX bals organisés pendant les
occupations d’usines). Le mouvement est spontané, les ouvriers et employés qui espéraient
d’immenses changement du Front populaire, veulent faire céder rapidement le patronat en occupant
les lieux de production.
2- doc fiche : «Les premières mesures du Front populaire».
a. Quels sont les acteurs des accords de Matignon ? Les accords Matignon sont conclus entre la
CGT, syndicat de travailleurs proche du parti communiste, et la Confédération générale du
patronat français. Il s’agit d’une discussion entre les partenaires sociaux; l’Etat, représenté par le
président du Conseil n’est là que pour faciliter les discussions.
Dans quel contexte social se tiennent-ils ? L’accord qui en résulte est signé dans un contexte de
grèves après les victoire du Front populaire.
b. A quelle condition les salaires sont-ils augmentés ?L’augmentation ne prendra effet qu’à partir
du moment où la grève cessera.Qui est concerné par l’augmentation ? La hausse de salaire
concerne les ouvriers
c. Les autres avantages obtenus lors des accords de Matignon ? Soulignez en rouge, le droit
garantit dans l’art.2. LA LIBERTE SYNDICALE. En jaune les avantages obtenus par les
ouvriers. Augmentation des salaires, délégués du personnels (dans les entreprises d’au moins 10
salariés). En vert , ce à quoi s’engage le patronat. «à ne prendre aucune sanction pour fait de
grève.»
d. Quelles sont les lois votées peu après ? Les accords Matignon viennent en plus des lois
sociales proposées par le gouvernement. Il s’agit notamment de la semaine des 40 h, des contrats
collectifs et des premiers congés payés.Comment vont-elles être votées. Elles sont votées par le
Parlement.
3- docs 3 et 4. En faveur de qui d’autres le gouvernement de front populaire prend-il des
mesures sociales ? En plus des ouvriers, tous les employés sont concernés. De plus 3 femmes
siègent pour la première fois dans un gouvernement alors qu’elles n’ont pas encore le droit de vote.
4- docs 1 et 5. Comparez et expliquez les réactions face à l’arrivée du Front populaire dans la
vie quotidienne ? D’un côté, les ouvriers accueillent dans l’euphorie les résultats des élections. Ils
se mettent en grève pour faire pression sur les patrons. De l’autre côté, les bourgeois ne supportent
pas la perte de leurs privilèges et considèrent les partisans du front populaire comme des
bolcheviques. Il y a donc une grande opposition entre les différentes classes de la société.
5- doc.2 fiche. D’après cet ouvrier, quelles ont été les améliorations apportées à sa vie par le
Front populaire ? Deux aspects sont mis en avant par ce témoignage : le gain de pouvoir d’achat et
le temps libre, notamment grâce aux congés payés qui ont permis à de nombreux ouvriers de
retourner dans leurs familles ou de découvrir les vacances à la mer.
Bilan. Réalisez un tableau à deux colonnes. Dans la colonne de gauche, placez les titres des
documents 2.3.4.5.6 pages 158,159. Dans la colonne de droite, indiquez à quelle(s) mesure(s)
sociale(s) du Front populaire chaque document correspond.
Titre doc
mesure(s) sociale(s)
doc2. Les lois sociales du front populaire
- la semaine de 40 h
- les conventions collectives
- les congés payés
- liberté d’opinion dans l’entreprise
- hausse de salaires
doc 3. Des femmes dans le gouvernement du
Front populaire
- importance donnée à l’éducation
- représentation des femmes au gouvernement
doc 4. Les congés payés
- quinze jours de congés payés
doc5. L’opposition au Front populaire
- hostilité aux congés payés
doc 6. «L’embellie»
- semaine de 40h : plus de temps libre pour la
famille et les loisirs
- augmentation du pouvoir d’achat
Conclusion.
Ces mesures sociales, très appréciées des ouvriers, sont violemment critiquées par la droite et la
grande bourgeoisie. Les radicaux, qui doutent de l’efficacité des réformes, s’allient à la droite. et
mettent fin au front populaire. Cet échec du Front populaire est dû aussi aux tensions internes, les
communistes se retirent à cause du refus d’intervenir dans la guerre d’Espagne. Le Front populaire
perd le pouvoir en 1938, la France affaiblie, en proie aux divisions, au doute et vivant dans la
hantise d’une nouvelle guerre.