Parcours pour EAPVS (1) - Ecole Nationale Supérieure d

Commentaires

Transcription

Parcours pour EAPVS (1) - Ecole Nationale Supérieure d
C’est en 2005 nous intégrons l’école. Le studio 12 de la rue Bonaparte est pour nous
l’occasion de nos premières collaborations. Nous y suivons l’enseignement de Simon
Rodriguez-Pagès, qui va asseoir les fondements de nos parcours universitaires et
professionnels. Nous envisageons ensuite nos deux autres années de Licence
d’architecture comme des occasions d’ouvrir nos champs d’exploration en suivant
successivement les enseignements d’Elisabeth Mortamais, Hugues Fontenas, Alain Farel,
Rémy Butler et Bernard Desmoulin.
En 4ème année, l’école nous offre l’opportunité de pousser l’exploration au-delà des
frontières nationales. La réputation, la rigueur et l’exigence de l’école de Porto invite
Rémi à aller voir du côté des côtes portugaises comment s’envisage l’architecture : Siza,
Souto de Moura, Távora et Koolhaas sont notamment au programme.
Pour Aurélien, l’aventure se poursuit aux États-Unis, à l’université de Calpoly, et s’écrit
en californien, langue des Case Study Houses et de l’urbanisme rationnel. Deux choix
forts et fondateurs pour l’avenir.
De retour en France, l’heure est à la synthèse. Il est temps de faire des choix afin
d’élaborer notre projet professionnel. Le PFE en est la première étape et
l’interdisciplinarité le principe fondateur. Les synergies potentielles entre projet urbain
et projet architectural attirent Aurélien alors que Rémi, lui, se tourne vers les questions
de modularité et de construction. Simon Rodriguez-Pagès et Martine Weissmann nous
accompagnent, tous les deux, dans nos recherches et dans l’obtention de notre diplôme
de Master.
Après une période de pratiques professionnelles et d’études complémentaires, la 12ème
édition de l’Europan constitue pour nous la première occasion de valider une volonté
commune de collaboration et de tester concrètement les vertus de l’interdisciplinarité.
Antoine Fouchier, ingénieur-architecte, s’intègre à notre duo, afin de replacer, dès les
premières esquisses, les questions techniques au cœur des recherches.
L’obtention de ce prix valide ces premiers principes et trace un chemin pour notre
avenir.
Aurélien Masson
Rémi Vilarinho

Documents pareils