Somptueux Résultat pour la Collection Didier Ludot chez Sotheby`s

Commentaires

Transcription

Somptueux Résultat pour la Collection Didier Ludot chez Sotheby`s
Communiqué de presse Paris
33 (0)1 53 05 53 66 | Sophie Dufresne | [email protected]
33 (0)1 53 05 52 32 | Chloé Brézet| [email protected]
Somptueux Résultat pour la Collection Didier Ludot
chez Sotheby’s à Paris
Total : près d’un million €
au triple des estimations
100 % des 171 lots vendus
Robe Balenciaga entièrement appliquée de plumes d’autruche
56.250 €
Paris, 8 juillet 2015 – Avec la vente de la collection Didier Ludot, organisée pour la
première fois à Paris, avec le concours de Kerry Taylor Auctions, Sotheby’s a relevé
le défi de la haute couture à Paris. Les plus beaux modèles de la semaine de la
haute couture ont défilé à la galerie Charpentier. Le total s’élève à 966.259 € contre
une estimation de 285.000 à 415.000 €, soit 100% des lots vendus. Une prouesse
qui valut à la commissaire-priseur de recevoir les gants blancs à l’issue de la vente,
comme le veut la tradition chez Sotheby’s.
Selon Didier Ludot : « Je suis très heureux de cette collaboration avec la maison
Sotheby’s. Certaines pièces se sont envolées, d’autres sont restées à des prix
accessibles. J’aime l’idée que ces modèles prennent le chemin d’une troisième
vie. »
Camille de Foresta, commissaire-priseur de la vente, et Florent Jeanniard,
spécialiste en design 20e siècle : « Ces résultats majestueux reflètent le réel
engouement du marché international pour la haute couture. C’est une discipline
universelle qui a su séduire des collectionneurs éclairés et des institutions tout en
attirant un nouveau public élégant. »
Le public est venu nombreux lors de l’exposition et pendant la vente, saluant la
beauté des pièces de Haute Couture les plus rares réunies par Didier Ludot pendant
plus de 40 ans. Ces 171 pièces datant de 1924 à 2006 étaient un vibrant hommage à
la haute couture française et au savoir-faire ancestral de ses artisans. C’est le jardin
secret d’un homme passionné, éternel admirateur de l’élégance féminine, que les
amateurs et collectionneurs ont salué en se disputant les 171 lots de la vente.
Agrément N° 2001 – 002 du 25 octobre 2001
Vente dirigée par Camille de Foresta
L’enchère la plus haute de la vente a récompensé la robe du soir de Balenciaga
entièrement appliquée de plumes roses. Estimée 6.000 à 8.000 €, elle a été acquise
56.250 € (lot 29). Elle a appartenu à l’une des parisiennes les plus élégantes de son
temps, amie de Cocteau et Picasso, Madame Francine Weisweiller.
De Paul Poiret à Yohji Yamamoto en passant par Madame Grès, Christian Dior,
Cristobal Balenciaga, Azzedine Alaïa, Jean-Charles de Castelbajac, John Galliano
ou Comme des Garçons, cette sélection issue de la collection Didier Ludot offrait un
panorama complet de l’histoire de la mode au XXe siècle. Outre Balenciaga, parmi
les couturiers les plus convoités, citons :
Pierre Cardin, une robe du soir en gazar vert pomme - 41.250 € (lot 143,
estimation : 2.000-3.000 €)
Thierry Mugler, bustier en cuir moulé vert bronze porté sur une jupe mouchoir de
mousseline. Ce modèle était présenté par le célèbre mannequin Jerry Hall lors du
défilé en 1979 - 35.000 € (lot 144, estimation : 3.000-5.000 €).
Christian Dior par Gianfranco Ferre, tailleur de drap de laine pied-de-poule, nœud
d’organza, automne-hiver 1989-1990, vendue 35.000 € contre une estimation de
1.500 - 2.000 € (lot 8). Il s’agit de la première collection de Gianfranco Ferre créée en
hommage au New Look pour laquelle il reçoit le Dé d’or.
Yves Saint Laurent, une robe du soir entièrement brodée de plumes de rhodoïd sur
fond de paillettes par la Maison Lesage, emportée à 23.750 € (lot 41, estimation :
6.000-8.000 €).
Jeanne Lanvin-Castillo, une robe de cocktail en tulle lavande par Antonio del
Castillo datant de 1956 - 22.500 € (lot 59, estimation : 2.500-3.500 €).
Pierre Balmain, une robe de cocktail en velours noir, entièrement brodée de roses
en mousseline par la Maison Lesage. Garde-robe du mannequin vedette de la
maison Balmain, Paulette - 25.000 € (lot 167, estimation : 3.000-5.000 €).
Cinq préemptions du Musée de la Mode et du Textile des Arts Décoratifs
Lot 5
Paul Poiret
Robe sac en crêpe satin damassé champagne, Haute Couture, 1924
Estimation : 1 800 – 2 200 €
2.750 €
Lot 6
Balenciaga
Tailleur « Pont » en ottoman noir, Haute Couture, 1950
Estimation : 4.500-5.500 €
22.500 €
Lot 19
2
Balenciaga
Tailleur de jour à motif de fleurs, boutons en céramique hématite, Haute Couture, PrintempsEté 1950
Estimation : 2.000-3.000 €
3.625 €
Lot 24
Thierry Mugler
Jumpsuit en agneau irisé glycine, 1978
Estimation : 800-1.200 €
688 €
Lot 30
Balenciaga
Robe du soir en organlaine parme hortensia de la maison Perceval, Haute couture,
Printemps-Eté 1958
Estimation : 3.000-4.000 €
6.875 €
Visiter: www.sothebys.com/en/inside/services/press/news/news.html
Suivre: www.twitter.com/sothebys
Rejoignez-nous : www.facebook.com/sothebys & www.weibo.com/sothebyshongkong
Regarder : www.youtube.com/sothebys
Sotheby’s réunit les collectionneurs à travers les œuvres d’art depuis 1744. Sotheby’s est devenue la
première maison de vente internationale depuis qu’elle s’est développée à New York depuis son siège
londonien (1955). Elle fut la première à tenir des ventes à Hong Kong (1973), en France (2001), et en
Chine (2012). Aujourd’hui, Sotheby’s est présente dans huit salles de ventes incluant New York,
Londres, Hong Kong et Paris. Sotheby’s avec ses Services Financiers est la seule société de
financement artistique au monde et elle offre l’opportunité d’enchérir dans 70 domaines de collection
incluant S|2, galerie d’exposition-vente du département d’art contemporain, Sotheby’s Diamonds et le
Vin. Sotheby’s possède un réseau mondial de 90 bureaux dans 40 pays et est la plus ancienne
société du New York Stock Exchange (BID).
*Les estimations sont hors commission d’achat et les prix inclus le prix marteau et la commission d’achat
Les images sont disponibles sur demande
Tous les catalogues sont consultables en ligne www.sothebys.com ou sur l’application Ipad Sotheby’s
Catalogue
3

Documents pareils