17th Airborne Division

Commentaires

Transcription

17th Airborne Division
CHAPITRE 3 – Origine de l’Aéroportée
Tout a commencé avec le Général George C. Marshall, Chief of Staff de l’armée.
Marshall était certain que pour gagner une guerre, l’armée américaine devait
nécessairement ce doté d’une troupe d’élite, des troupes spéciales pour des
missions spéciales. Il fut particulièrement convaincu que l’Armée avait besoin de
divisions aéroportées, quand il apprit que le Général Billy Mitchell avait proposé une
attaque de parachutiste pour briser les lignes Allemandes en 1918. Des troupes
aéroportées, Marshall pressenti qu’il serait une partie inévitable dans la guerre
moderne. L’utilisation d’une poignée d’allemands transportés par planeur en mai
1940 pour prendre la célèbre forteresse belge d’Eben Emael produisit l’impulsion
psychologique qu’il avait besoin pour développer l’US Airborne forces.
Le Général Bill Lee acheva ce que George Marshall avait commencé. Depuis les
premiers jours du peloton d’essais jusqu’à l’activation du 501st Parachute Infantry
Battalion de l’Airborne Command, Bill Lee fut le leader, l’inspiration, le dynamisme
qui construisit l’armée aéroportée Américaine.
Tout autour de lui des jeunes officiers intrépides qui formeront et commanderont les
troupes de parachutistes ou de glidermens : Bill Ryder, Jim Gavin, Bud Miley,
Eldridge Chapman, Bill Yarborough, Bob Sink, Edson Raff ainsi que d’autre qui, avec
des dizaines de milliers de militaires engagés volontaires répondirent présent au
challenge de « Debout et Accrochez. »
Les pionniers de Lee travaillaient avec la parachute force aidé par l’Office of
Strategic Services (OSS) du Major Général William Donovan qui préparait des
équipes pour des opérations derrière les lignes ennemies en Europe et dans le
Pacifique. OSS Jedburghs, Operational Groups et Detachment 101 furent parachutés
au cœur du territoir ennemi pour y fomenter la guérilla.
La formation de parachutiste fut aussi exigée pour les forces spéciales Américanocanadiennes : Canadian-American First Special Service Force qui combattait
durement sous les ordres du Colonel Robert T Frederick.
Les Rangers entraîné par les Colonels Bill Darby et James Rudder ont marqués la
Seconde Guerre Mondiale en attaquants des positions ennemies considérées
comme imprenables. Les Rangers comme les parachutistes, les glidermens, la First
Special Service Force et l’OSS étaient aux yeux du Général Marshall indispensables.
Ils étaient le « fer de lance ».
(Réimprimé d'une exposition au Musée Aéroporté, Fayetteville, NC)
Les débuts aéroportés de Bill Tom.
Quand le programme aéroporté fut initié, Bill Tom était toujours au lycée. En avril
1943, il reçut sa convocation pour se présenter au « Draft Board » moins de deux
avant d’être diplômé. Quand il embarqua à bord d’un train pour Presidio of Monterey
et son engagement, Bill ne se doutait pas qu’il aurait un rôle intéressant dans
l’armée.
A son arrivé à Presidio, le Capitaine regarda Bill comme un jeune diplômé du lycée
bon pour devenir cuistot, l’officier lui donna l’ordre de se rendre au Club des Offciers
en tant que serveur. Cependant, Bill passa avec succès les tests générales de
classification de l’armée lui donnant le droit d’entrée à l’Officer’s Candidates School
(OCS) ou suivre l’Army Specializing Training Program (ASTP).
Son choix se porta sur l’ASTP ne sachant pas ce que c’était et ne voulant pas
devenir officier. Son entraînement à l’ASTP dura une année avant qu’il ne soit
assigné aux troupes aéroportées comme simple fusillé, statut qui ne durera pas très
longtemps avant qu’il soit redésigné comme infirmier. Ce fut une sage décision parce
que lors d’un exercice d’opération sur le terrain, qui consistait en un combat de
village, le fusilier Bill fut « blessé » une fois et « tué » deux fois. (Chiffre indiqué par
un contrôleur) Sa longévité en tant que fusilier semblait en effet très morne.
Tandis qu’il suivait sa formation comme infirmier, il reçut l’autorisation de suivre les
cours à la Faculté de Médecine de l’Université de Chicago, mais il refusa parce que
cela aurait signifié qu’il aurait dû rester dans l’armée durant 8 longues années.
En attendant, le Colonel du camp voulu faire de Bill son aide soignant et son
chauffeur. Bill refusa, mais il avait autant de choix qu’un glaçon dans de l’eau
bouillante. Bill était simple Private contre un Colonel. Heureusement, un Inspecteur
Générale visita le camp (Le même Inspecteur que Bill rencontra lors de sa formation
de base) et il considéra la demande du Colonel comme une atteinte racial et une
attitude de colonisateur du Colonel d’avoir un domestique chinois tandis que les
soldats suivaient une formation d’infirmier nécessaire pour le combat. On envoya Bill
outre-mer pour devenir un héros.
Battle of the Bulge
Opération Varsity
L’Elbe, 80 km de Berlin
La guerre est finie.
Bill fini la guerre comme infirmier et il était debout sur les rives de l’Elbe à seulement
80 km de Berlin quand la guerre en Europe prit fin. Deux mois plus tard, nos deux
bombes atomiques sur le Japon mi fin à la Seconde Guerre Mondiale.
Il resta infirmier au sein de la 7th US Army of Occupation en Allemagne durant une
année avant de rentrer chez lui. Il resta au sein de l’Army Reserve durant la guerre
de Corée où il est devenu 2nd Lieutenant comme Assistant Battalion Aid Surgeon
dans le Corps Médicale. Cependant, la guerre en Corée tirait à sa fin et il put
démissionner de l’Army Reserve et commencer sa profession de Pharmacien.
Bill faillit perdre la vie sur l’Elbe, quand son unité médicale qui, avec hâte, suivait les
troupes qui envahissaient Berlin lors de l’opération Eclipse, son convoi de camion et
d’ambulance conduit par la 9th US Army « spearhead » qui roulait durant la nuit
heurta à une brigade de panzer SS la matin suivant. Ce fut une situation périlleuse
jusqu’au moment où une unité de la 9th Army anti-tank vienne à leur secours,
détruisant les panzers après 4 heures de combat.
La photo suivant rappelle toujours à Bill sa confrontation avec les SS Allemands sur
l’Elbe en Allemagne.
C'était la volonté de Dieu que Bill en réchappe!
MAJOR GENERAL WILLIAM ‘BUD’ MILEY,
DIVISION COMMANDER.
Major General William “Bud” Miley.
Le Général William « Bud » Miley : Notre Commandant Générale est né le 26
décembre 1897 à Fort MacArthur, Californie. Il est l’enfant le plus jeune du Colonel
John D Miley et de Sara M Miley, d’une famille descendant d’officier de l’US Army
depuis 5 générations avec Grands Père diplômé de West Point comme le père, e
frère, l’oncle et le fils.
Fort Miley qui protège le Golden Gate et la baie de San Francisco fut nommé ainsi en
accord avec Mrs Juanita Hall, belle sœur du Général Miley, du nom du garçon qui
jouait dans les collines de sable qui entoure les abords de Fort Miley.
Le Général Miley fut diplômé de West Point en juin 1918. Comme cadet, le Général
Miley était champion interuniversitaire de gymnastique anneau et barres parallèles.
Une fois diplôma, il rejoint la 1er Division en France. Après une série d’assignement
militaire, il a épousé Julian A Sudduth. Après une affectation à Langley Field, en
Virginie, il devient directeur sportif de West Point avant une affectation au Panama,
au Fort Sam Houston dans le Texas et dans les îles Philippines.
En 1940, le Major Miley reçoit l’ordre d’organiser et de commander le 501st
Parachute Battalion Infantry et il fut promus Lieutenant Colonel par la suite et reçut le
commandement du 503rd Parachute Infantry Regiment, le premier régiment de
parachutiste formé. Il fut alors envoyé au Camp Claiborne en Louisiane pour devenir
Assistant Division Commander de la 82nd Airborne.
Début 43, il coordonne la formation de la 17th Airborne Division au Camp Mackall
pour ensuite en prendre le commandement Durant sa formation et au combat.
Après la guerre, il commande la 11th Airborne Division au Japon et au Fort
Campbell, Kentucky.
Il fut Directeur de la « Joint Airborne Troop Board » il organisa les nouvelles
doctrines, les plans techniques, l’organisation et l’équipement pour les futures
troupes aéroportées.
Il fut commandant de l’US Army Alaska avant de prendre sa retraite en 1955 tandis
qu’il était Chief of Staff du Continental army Command au Fort Monroe en Virginie.
Après s’être retiré de l’armé, il rejoignit une société de courtier, Merrill Lynch, Pierce,
Fennerand And Beane avant de prendre sa retraite définitive à Starkville,
Massachussetts en 1976.
Le Général Miley mourut en 1998 à presque 100 ans.
Colonel Pierce. Commander, 194th Glider Infantry
Regiment.
Colonel Stubbs, Commander, 193rd Glider Infantry
Regiment
Colonel Coutts, Commander, 513th Parachute Infantry
Regiment
Colonel Edson Raff, 507th Parachute Infantry Regiment

Documents pareils

17th Airborne Division

17th Airborne Division Une fois diplôma, il rejoint la 1er Division en France. Après une série d’assignement militaire, il a épousé Julian A Sudduth. Après une affectation à Langley Field, en Virginie, il devient directe...

Plus en détail