Télécharger le document (PDF - 2,17 Mo)

Commentaires

Transcription

Télécharger le document (PDF - 2,17 Mo)
[Year]
Affaires ou ne pas faire
Guatemala 2015
[Document title]
[DOCUMENT SUBTITLE]
SOIZIC PALLANCHER
CCEF Guatemala
Contenu
1.
Le mot de Monsieur l’Ambassadeur ............................................................................................... 3
2.
Secteurs porteurs et importance du marché .................................................................................. 4
a-
Energie : ...................................................................................................................................... 4
b-
Infrastructures : .......................................................................................................................... 4
c-
Hospitalier : ................................................................................................................................. 4
d-
Biens d´équipement .................................................................................................................... 4
e-
Biens de consommation.............................................................................................................. 4
f-
Franchises: .................................................................................................................................. 4
g-
Services : ..................................................................................................................................... 4
3.
Principaux groupes publics et privés au Guatemala ....................................................................... 5
a.
Secteur public ............................................................................................................................. 5
i.
Secteur énergie ....................................................................................................................... 5
ii.
Secteur santé .......................................................................................................................... 5
iii.
Secteur portuaire .................................................................................................................... 5
iv.
Infrastructures ........................................................................................................................ 5
v.
Ministerio de Gobernación (Ministère de l'Intérieur) ............................................................ 5
vi.
Ministerio de Educación (Ministère de l’Education)............................................................... 5
b.
3.
Secteur privé .............................................................................................................................. 6
Approche coût de la vie (attractivité des coûts d’exploitation, qualité de la MO) ......................... 7
1.
Indice de pauvreté ...................................................................................................................... 7
2.
Le coût de la vie au Guatemala ................................................................................................... 7
3.
Des ressources humaines de bon niveau .................................................................................... 9
4.
4.
i.
Main d’œuvre non qualifiée : ................................................................................................. 9
ii.
Main d’œuvre avec une éducation primaire et secondaire.................................................... 9
iii.
Population avec un diplôme universitaire. ........................................................................... 10
Amélioration de la compétitivité .............................................................................................. 11
Présence française ........................................................................................................................ 12
a-
Place du Guatemala en Amérique Centrale. ............................................................................. 12
b-
Tendances des échanges entre la France et le Guatemala :..................................................... 13
5.
Avantages compétitifs .................................................................................................................. 15
a-
Un commerce extérieur performant ........................................................................................ 15
b-
Le Guatemala est signataire d’accords commerciaux .............................................................. 15
1|Page
CCEF Guatemala
c-
Ciudad de Guatemala : la métropole d’Amérique Centrale ..................................................... 16
d-
Une situation géographique privilégiée .................................................................................... 16
e-
Aéroports .................................................................................................................................. 16
f-
Ports .......................................................................................................................................... 16
g-
Réseau routier ........................................................................................................................... 17
h-
De bonnes performances économiques ................................................................................... 17
6.
Bien préparer son arrivée ............................................................................................................. 18
a-
Les dates à éviter ...................................................................................................................... 18
b-
Trouver des partenaires locaux ................................................................................................ 19
c-
Choisir une forme juridique ...................................................................................................... 19
7.
A faire ne pas faire… ..................................................................................................................... 20
a-
La langue ................................................................................................................................... 20
b-
Différences culturelles à prendre en compte ........................................................................... 20
c-
Divers ........................................................................................................................................ 20
9.
Contacts utiles............................................................................................................................... 21
a-
CCEF .......................................................................................................................................... 21
b-
Ambassade de France au Guatemala........................................................................................ 22
c-
Invest In Guatemala .................................................................................................................. 22
d-
Agexport: asociación guatemalteca de los exportadores. ........................................................ 22
e-
Service Economique .................................................................................................................. 22
f-
Business France ......................................................................................................................... 23
g-
CCI franco-guatémaltèque ........................................................................................................ 23
10.
Annexes ..................................................................................................................................... 24
11.
Sources ...................................................................................................................................... 26
2|Page
CCEF Guatemala
1. Le mot de Monsieur l’Ambassadeur
" Au moment où je prends mes fonctions d’Ambassadeur de France au Guatemala, je
voudrais dire à mes compatriotes et à nos amis guatémaltèques tout le bonheur que
j’éprouve et tout l’honneur que je ressens.
Je suis heureux d’avoir la chance de servir dans un des plus beaux pays du monde. Je
suis fier de la responsabilité que m’a confiée le président de la République, à un moment décisif de
l’histoire du Guatemala.
Les relations entre la France et le Guatemala se sont développées très vite depuis quelques années, sur
les plans politiques, culturels et économiques. Les échanges commerciaux, par exemple, ont progressé
de
44%
l’an
dernier.
Cette
dynamique
doit
continuer,
dans
tous
les
domaines.
Je tiens aussi à remercier mon prédécesseur et ami, Philippe FRANC, pour tout le travail accompli.
Je sais que je peux compter sur la compétence et le dévouement de toute l’équipe de l’ambassade de
France, mais aussi de tous les Français.
J’ai hâte de faire connaissance avec chacun d’entre vous. Ensemble, nous allons travailler à faire
avancer la France et le Guatemala.
Vive la République, Vive le Guatemala, Vive la France."
Jean-Hugues SIMON-MICHEL, Ambassadeur de France au Guatemala
3|Page
CCEF Guatemala
2. Secteurs porteurs et importance du marché
Compte tenu de sa population, le Guatemala est le plus important marché d´Amérique Centrale.
De nombreuses multinationales et transnationales se servent notamment de ce pays pour tester des
produits qui seront commercialisés par la suite au niveau régional (Nestlé, Unilever, P&G etc.)
Exemple :
Le groupe espagnol Inditex a choisi le Guatemala pour lancer ses 4 concepts de magasins (Zara,
Pull & Bear, Stradivarius, Bershka) et ainsi avoir une visibilité du marché centraméricain en
termes de comportement d´achat.
Le Guatemala offre de nombreuses opportunités de développement dans les secteurs suivants :
a- Energie :



Hydroélectricité : il existe un nombre important de projets de centrales
hydroélectriques développés par le secteur privé
Energie éolienne
Energie solaire
b- Infrastructures :




Routières (routes et autoroutes)
Metro, tramway
Ponts
Développement portuaire
c- Hospitalier :


Equipement hospitalier
Infrastructure hospitalière
d- Biens d´équipement



Machines pour l´industrie textile, alimentaire, transformation
Outillage
Informatique
e- Biens de consommation
f- Franchises:



Restauration
Prestations de services
Autres
g- Services :



Call Centers
Outsourcing juridique (droit anglo-saxon)
Maintenance aviation légère
4|Page
CCEF Guatemala
3. Principaux groupes publics et privés au Guatemala
Le Guatemala se caractérise par un secteur public qui a tendance à se réduire au profit du secteur privé
qui assume la gestion déléguée des services publics et investit dans les infrastructures par le biais de
concessions directes ou d’alliances public-privé.
a. Secteur public
Peu d’entités publiques offrent encore des opportunités aux entreprises nationales ou étrangères.
i.
Secteur énergie
Instituto Nacional de Electrificación –INDE
Maintenance des centrales existantes et du réseau de transmission.
ii.
Secteur santé
Ministerio de Salud Pública y Asistencia Social
Equipements hospitaliers, maintenance du réseau hospitalier et médicaments.
Instituto Guatemalteco de Seguridad Social –IGSS
Equipements hospitaliers, maintenance du réseau hospitalier et médicaments.
iii.
Secteur portuaire
Empresa Portuaria Quetzal
Empresa Portuaria Nacional Santo Tomás de Castilla.
Maintenance des infrastructures et équipements existants.
Octroi de concessions au secteur privé pour l’extension des infrastructures existantes.
iv.
Infrastructures
Ministerio de Comunicaciones y Obras Públicas.
Maintenance du réseau routier existant et appels d’offres publics pour de nouveaux projets.
Agencia Nacional de Alianzas para el Desarrollo de Infraestructura Económica –ANADIE.
Chargée de promouvoir des projets d’infrastructures avec la participation du secteur privé sous
forme de BOT.
v.
Ministerio de Gobernación (Ministère de l'Intérieur)
Achat d’équipements au travers d’appels d’offres publics
vi.
Ministerio de Educación (Ministère de l’Education)
Achat d’équipements au travers d’appels d’offres publics.
Travailler avec le secteur public est un chemin jonché de beaucoup d’obstacles et lourdeurs
administratives. , mais en revanche présente l’avantage d’être peu concurrentiel.
5|Page
CCEF Guatemala
b. Secteur privé

Central America Beverage Corporation – CABCORP
o Embouteilleur Pepsi Cola

Corporación Multi Inversiones, S.A.
o Conglomerat: aviculture, pêche, immobilier, alimentaire, énergie, fast food

Cervecería Centroamericana, S.A.
o Bière,
alimentation,
immobilier,

Cementos Progreso
o Ciment, énergie, immobilier

Wal-Mart

Empresa Eléctrica de Guatemala – EEGSA,
DEORSA, DEOCSA
o Distribution d’énergie électrique

Grupo Terra
o Génération électrique

Energy Resources
o Génération électrique

Telecomunicaciones de Guatemala, S.A. –

Telefónica - MOVISTAR

Comunicaciones Celulares, S.A. –COMCEL

Banco Industrial

Banco G & T Continental

Licorera Nacional
o Production et distribution de liqueurs

Grupo Pantaleón
o Sucre, énergie, immobilier

Grupo Magdalena
o Sucre, énergie, immobilier

Grupo Campollo
o Sucre, énergie, agriculture
Grupo Onyx
o Télécommunications, énergie, immobilier

énergie
TELGUA
6|Page
CCEF Guatemala
3. Approche coût de la vie (attractivité des coûts d’exploitation, qualité
de la MO)
1. Indice de pauvreté
2. Le coût de la vie au Guatemala
Le Guatemala est l'un des pays les moins chers d'Amérique Centrale. Pour moins de 2 $ US, vous pourrez
manger un plat ou faire provision de fruits et d'en-cas sur les marchés
Quelques données intéressantes.
7|Page
CCEF Guatemala
8|Page
CCEF Guatemala
3. Des ressources humaines de bon niveau
Six millions de Guatémaltèques représentent l’univers de la main d’œuvre locale, dont 27,4% ont entre
15 et 24 ans, et 72,6% entre 25 et 65 ans.
i.
Main d’œuvre non qualifiée :
ii.
Main d’œuvre avec une éducation primaire et secondaire.
% d’inscriptions dans le secondaire en Latine Amérique
9|Page
CCEF Guatemala
iii.
Population avec un diplôme universitaire.
Le Guatemala possède 14 universités (reparties sur 50 centres d’enseignement). Plus de 550,000 jeunes
suivent leur études en cycle universitaire supérieur, selon les standards d’éducation internationale les
plus stricts. Plus de 1,5 millions de personnes possèdent un diplôme d’éducation secondaire. Plus de 2
millions de guatémaltèques possèdent un haut niveau académique et une formation professionnelle
permettant l’accès à des emplois spécialisés. (12%)
Malheureusement, les universités du Guatemala dans leur majorité, offrent peu de filières spécialisées :
le secteur technologie est en plein développement et souffre d’une carence de diplômés.
10 | P a g e
CCEF Guatemala
4. Amélioration de la compétitivité
Grâce aux mesures promues par InvestInGuatemala, le Guatemala a amélioré sa compétitivité passant
de la position 90 à 72.
Dans sa version 2014, le rapport « Doing Business » de la Banque Mondiale place le Guatemala en
première position pour l’Amérique Centrale et dans le groupe des dix pays les plus attractifs sur
l’ensemble de la région Amérique Latine et Caraïbes.
11 | P a g e
CCEF Guatemala
4. Présence française
a- Place du Guatemala en Amérique Centrale.
PIB Nominal (Md USD)
GUATEMALA
Amérique Centrale
53,8
202,1
PIB / Hbts (USD courant, 3.478
Banque Mondiale)
4.752
Evolutions PIB 2013 (%)
3,7
4,4
Prévisions PIB 2014 (%)
3,4
4,3
Population (M)
14,6
43,9
Inflation (%)
3 ,3
-
Solde Courant (% / PIB)
-1,7
-
Dette (% / PIB)
29,5
-
Exports (Md USD)
10,1
40,7
Imports (Md USD)
16,3
74,4
IDE (M USD)
1.309
10.040
IDH (+ Classement)
0,628 (125)
-
Risque Pays COFACE
4
-
Notation Agence Moody’s
Ba1
-
Export France (M€)
74,4
989,8
Client France (éme)
125
-
Part Marché France (%)
0,5
1
Import France (M€)
37
369,3
12 | P a g e
CCEF Guatemala
b- Tendances des échanges entre la France et le Guatemala :
→ Les échanges entre la France et le Guatemala sont passés de 92 Millions d’Euros en 2012 à 111,4
Millions d’Euros en 2013, soit une progression de 21% ;
→ En Amérique Centrale (hors Panama), le Guatemala se situe au rang de premier client et de second
partenaire commercial de la France après le Costa Rica ;
→ En 2013, les exportations françaises au Guatemala (74,4 Millions d’Euros) ont augmenté de 24,2%
et les importations en provenance du Guatemala (37 Millions d’Euros) de 15% ;
→ Les ventes françaises au Guatemala représentent le quart de nos exportations vers l’Amérique
Centrale (hors Panama) ;
→ Les produits industriels constituent notre premier poste d’exportations au Guatemala (près de 52%
des ventes françaises, avec notamment les produits pharmaceutiques et les cosmétiques) devant les
équipements mécaniques et électriques (24% des ventes françaises, avec notamment les machines
agricoles et industrielles) et les produits agroalimentaires (10% de nos ventes avec notamment le malt,
le blé et les vins & spiritueux) ;
→ Les achats de produits agricoles sont le premier poste d’importations de la France en provenance du
Guatemala (13,5 Millions d’Euros en 2013, constitués à plus de 60% par le café).
13 | P a g e
CCEF Guatemala
14 | P a g e
CCEF Guatemala
5.
Avantages compétitifs
Le Guatemala est le moteur économique de l’Amérique Centrale (35% du PIB régional). Le pays
présente de nombreux avantages compétitifs tels que : sa situation géographique, sa richesse
en ressources naturelles, la qualité de sa main d’œuvre, une structure logistique développée
(routes, ports) et un intérêt croissant pour les nouvelles technologies.

Depuis 2003, les Investissements Etrangers Directs (IED) ont enregistré une croissance de 375,6%,
ce qui illustre l’intérêt croissant envers ce marché.
a- Un commerce extérieur performant
Le Guatemala exporte plus de 4,000 produits différents vers 140 marchés mondiaux. Le secteur
emblématique du pays est celui de la confection et du textile. Pendant les années 2012 et 2013, le
montant des exportations de ce secteur a atteint le chiffre de US$ 2,5 milliards, principalement vers les
Etats-Unis, l’Amérique Centrale et le Mexique. Les autres secteurs performants à l’export sont le sucre,
le café et les produits minéraux (le secteur minier est en pleine expansion).
Le Guatemala se positionne également comme une force régionale dans le domaine de la Technologie
et de l’Information depuis 2003, avec d’importantes implantations de centres d’appels et solutions
technologiques (BPOs), au service de sociétés internationales.
b- Le Guatemala est signataire d’accords commerciaux
- SICA (Système Intégré d’Amérique Centrale)
- Traité de Libre Commerce (TLC) avec les Etats-Unis et le Canada
- Accord d’Association avec l’Union Européenne
- TLC avec : République Dominicaine, Taiwan, Mexique, Panama, Colombie, Chili
- Accords AAP avec le Venezuela, Cuba et le Belize
- TLC CARICOM
15 | P a g e
CCEF Guatemala
c- Ciudad de Guatemala : la métropole d’Amérique Centrale
Moderne et cosmopolite, Ciudad de Guatemala est le centre politique et économique du pays. Avec
environ 4 millions d’habitants, la capitale et ses banlieues proches représentent la plus grosse zone
urbaine entre Mexico D.F. et Bogota, ce qui de fait constitue un marché attractif pour les entreprises
locales et étrangères.
Pour les missions commerciales, la ville offre toute une gamme de services de première catégorie,
comme les hôtels 5 étoiles (*), les restaurants, pôles d’affaires et centres de conventions, centres
commerciaux, musées, clubs de golf, centres de diversion et vie nocturne.
(*) Parmi les principales chaines d’hôtels présentes: Barceló, Starwood Hôtels and Resort, Westin,
Intercontinental Hôtel Group, Hilton, Radisson, Mercure, etc…. Le prix des chambres varie entre US$
80.00 et US$ 290.00 par nuit. L’offre est d’environ 10,000 chambres à Guatemala City.
d- Une situation géographique privilégiée
Capable de desservir le Sud du Mexique et l’Amérique Centrale, le Guatemala est une porte naturelle
d’accès à un marché de 68 millions de consommateurs sur la zone « Mésoamérique ». Sa proximité des
Etats-Unis, et son accès sur les deux façades océaniques (Atlantique et Pacifique) en font un atout
logistique important.
e- Aéroports
Aéroport International La Aurora : Catégorie # 1 FAA (Federal Aviation Administration), 4 millions de
passagers/an, 160 vols hebdomadaires vers 6 villes aux USA, 2 au Mexique, multiples lignes directes
vers l’Amérique Centrale et la Colombie. L’aéroport se trouve à 20 minutes du centre des affaires.
f- Ports
3 ports commerciaux multi-usages certifiés : Santo Tomas de Castilla, Puerto Quetzal et Puerto Barrios.
Terminaux spécialisés et qui offrent tous les services nécessaires au commerce international. En
tonnage, les 3 ports guatémaltèques représentent 1,400,000 TEU soit 33% du trafic maritime de
l’Amérique Centrale. L’infrastructure portuaire guatémaltèque est largement au service d’autres pays
de la région qui ne possèdent pas de ports sur les deux océans :
El Salvador, Honduras, Belize.
16 | P a g e
CCEF Guatemala
g- Réseau routier
Constitué de 7.000 km de routes asphaltées en bon état, accessibles pour le transport de marchandises
et des personnes.
h- De bonnes performances économiques
Le Guatemala a affiché un PIB de US$ 53,8 milliards en 2013, avec une croissance annuelle moyenne
de 3,4% depuis 2001.
Son taux d’inflation est stable et sous contrôle (moyenne de 4.39%). Le niveau des réserves
internationales était de US$ 7,27 milliards en Décembre 2013.
Les principaux secteurs économiques du pays sont : l’industrie, les services et le commerce (46% du
PIB), l’agriculture (14%), le transport et les communications (11%) et la construction (10%).
La monnaie guatémaltèque (le Quetzal) est la plus stable d’Amérique Centrale, avec un taux de change
qui a oscillé entre Q. 7.70 en 2001 et Q. 7.80 en 2015.
17 | P a g e
CCEF Guatemala
6. Bien préparer son arrivée
a- Les dates à éviter
Au moment d’organiser leur mission commerciale, les entreprises doivent éviter les dates suivantes :
-
Semaine de Pâques : le secteur privé est en vacances à partir du mercredi de Pâques à midi. Le
secteur public est inactif pendant toute la semaine de Pâques.
-
Le 15 Septembre : Fête Nationale du Guatemala (et de l’Amérique Centrale)
-
Pour les autres dates qui correspondent à des jours fériés, veuillez consulter vos contacts
locaux
-
Eviter le mois de décembre : la première moitié est consacrée à l’élaboration des plans et
budgets des entreprises pour l’année suivante, et la deuxième quinzaine est traditionnellement
dédiée aux vacances de même que la première quinzaine de janvier.
18 | P a g e
CCEF Guatemala
b- Trouver des partenaires locaux
Pour aborder le marché guatémaltèque, le choix du partenaire local est crucial : de lui dépendra votre
succès sur place. Crédibilité, poids dans les réseaux de distribution, stratégie intelligente, prenez votre
temps pour choisir le bon.
Il est recommandé de passer par un relai local, qui connait le marché guatémaltèque, ses procédures
et ses caractéristiques. Il est recommandé d’effectuer un travail de formation et d’accompagnement
des équipes, en particulier commerciales, afin qu’elles représentent les entreprises à la hauteur de leurs
espérances.
A ne pas sous-estimer: même si le marché guatémaltèque en soi a une taille limitée, de plus en plus
d’entreprises locales ont une vision régionale et possèdent des réseaux de distribution dans plusieurs
pays voisins. Il sera nécessaire pour l’exportateur ou l’investisseur potentiel, de s’assurer que son
distributeur ou associé local a accès à plusieurs pays afin de générer un effet multiplicateur sur ses
opérations.
c- Choisir une forme juridique


Au Guatemala on peut créer une entreprise en 2-3 jours.
Il est important de sélectionner un cabinet d’avocats multi disciplinaire.
Il existe plusieurs formes juridiques pour créer une entreprise au Guatemala : société collective, société
en commandite simple, société à responsabilité limitée, société anonyme et société en commandite
par actions.
Cependant, les deux formes les plus utilisées sont :
- La Société à Responsabilité Limitée
Société de personnes, qui ne permet pas d’avoir plus de 20 associés.
- La Société Anonyme
La SA. est la forme juridique la plus utilisée au Guatemala. Les actions doivent obligatoirement être
nominatives. Il n’y a pas de limites sur le nombre d’associés.
Plusieurs cabinets de conseil financiers et légaux, habitués à travailler pour le compte d’entreprises
étrangères, peuvent être consultés, afin de trouver la formule qui convient.
19 | P a g e
CCEF Guatemala
7. A faire ne pas faire…
a- La langue
La maitrise de l’espagnol est recommandée. La plupart des cadres des grandes entreprises sont
bilingues (espagnol/anglais), mais la situation est différente dans le milieu des PME.
b- Différences culturelles à prendre en compte

Le rapport au temps est différent
La ponctualité aux rendez-vous n’est pas toujours la règle au Guatemala. Il ne faut pas se décourager.
Il faut surtout donner suite de façon régulière à vos contacts et reconfirmer vos rendez-vous la veille
afin d’éviter un éventuel « oubli ».
La notion du court et long terme est différente: il faut être persévérant et ne pas « lâcher » son contact,
qui pourra croire qu’après trois semaines sans nouvelles de votre part, vous n’êtes plus intéressé. Il faut
garder le contact périodiquement avec son client potentiel.

Le poids de la hiérarchie dans les entreprises
Un certain conservatisme et autoritarisme est observable de la part du personnel de direction dans les
entreprises locales. N’attendez pas de grandes prises de décisions de la part du personnel de « seconde
ligne » (secrétaires, assistants), il faudra maintenir votre communication au plus haut niveau pendant
la période de négociation.

Rapidement montrer votre valeur ajoutée
c- Divers




Lors d’une réunion, ne pas rentrer dans le vif du sujet trop vite : prendre son temps. Le
relationnel et la vie personnelle sont parties intégrantes de la relation commerciale et
permettent de nouer des rapports cordiaux.
Il est important d’écouter son interlocuteur.
Eviter de donner des leçons.
Les Guatémaltèques ont une relation très tactile :
on s’embrasse (1 bise sur la joue), on se serre dans les bras.
Il n’existe pas de respect de l’espace personnel physique.
20 | P a g e
CCEF Guatemala
9. Contacts utiles
a- CCEF
Antoine Darde, Président.
Entreprise : CODRACO : représentation de groupes internationaux intéressés par les marchés publics
ou privés au Guatemala dans les domaines de l’énergie, des ports et de l’emballage.
Email : [email protected]
Téléphone: +502 2334 1207
Didier Castagne, Directeur général.
Entreprise : DC, SA. (Développement, commerce SA): développement de licence de grandes marques
de prêt à porter et accessoires en Amérique Latine, franchises, représentations, consultant en marques.
Email : [email protected]
Téléphone: +502 2369 4196
Soizic Freyschmidt, Directeur général.
Entreprise : TPP, SA : Agence de marketing digital. Elaboration de stratégies digitales et
implémentation/production de plateformes, de campagnes digitales: réseaux sociales, SEO, Achat
d’espaces publicitaires, Création de contenu, développement web et mobile.
Email : [email protected]
Téléphone: +502 2496 6500
Laurent Vidal, Directeur général.
Entreprise : Coex Guatemala : 4eme exportateur de Café du Guatemala fait partie d’un groupe
multinational de café avec présence en Amérique Centrale, Amérique du Sud, Vietnam, Europe et USA.
Groupe avec investissement dans différents secteurs : banque, assurance, projets
hydroélectriques, industrie agricole.
Email: [email protected]
Téléphone: +502 5205 6651
Renaud Cuchet, Directeur Général.
Entreprise : Efico Central America S.A : Bureau d'achat pour l'Amérique Latine. Groupe Efico Green
Coffee (Belgique), négociants en café, fournisseur des principaux torréfacteurs européens.
Guatemalart, S.A. : Exportation d'artisanat.
Email: [email protected]
Téléphone: +502 2368 3670
21 | P a g e
CCEF Guatemala
b- Ambassade de France au Guatemala
5a. Avenida 8-59, zona 14 - Edificio COGEFAR –
Ciudad de Guatemala
Téléphone: +502 2421 7370
c- Invest In Guatemala
10 calle 3-17 zona 10 Edificio Aseguradora General 4to nivel
Guatemala, Guatemala
Email: [email protected]
Téléphone: +502 2421 2490
d- Agexport: asociación guatemalteca de los exportadores.
15 avenida 14-72 zona 13
Ciudad de Guatemala, Guatemala, Centroamérica
Téléphone : +502-2422-3400
Fax: +502 2422 3434
e- Service Economique
Chef du Service Économique Régional pour le Mexique et l’Amérique Centrale :
M. Thierry FRAYSSE (En résidence à Mexico)
Chef du Service économique au Guatemala :
M. Marc LEGOUY
11 calle 0-69, zona 14
Guatemala, Guatemala 01014
Boîte postale 162-A
Téléphone : +502 2366 5697
Fax : +502 2368 1616
Site Internet : http://www.tresor.economie.gouv.fr/se/guatemala
E-mail: [email protected]
22 | P a g e
CCEF Guatemala
f- Business France
Embajada de Francia en México
LAFONTAINE 32 COL. POLANCO III SECCIÓN 11550
MEXICO, DF.
Téléphone : +55 91 71 98 89
Fax: +55 91 71 98 32
Email: [email protected]
http://www.ubifrance.fr/mexique/
Blog: www.ubifrance.com/mx
Twitter: http://twitter.com/UbifranceMx
g- CCI franco-guatémaltèque
Président : Jacques Seidner
23 | P a g e
CCEF Guatemala
10. Annexes
-
-
-
-
24 | P a g e
CCEF Guatemala
-
-
INDICE DE FACILITE POUR FAIRE DES AFFAIRES
-
25 | P a g e
CCEF Guatemala
11.









Sources
https://es.wikipedia.org/wiki/Guatemala#Edad_ternariaes.wikipedia.org
http://www.numbeo.com/cost-of-living/country_result.jsp?country=Guatemala
http://www.partir.com/Guatemala/cout-de-la-vie.html
https://es.wikipedia.org/wiki/Am%C3%A9rica_Central
http://www.cgdev.org/sites/default/files/1426258_file_Competitiveness_Central_America_FI
NAL_0.pdf
Document colloque 2015 CCEF-SE Guatemala
Guide Invest in Guatemala
Documents CIG (Cámara de Industria de Guatemala)
Réflexions personnelles
26 | P a g e
CCEF Guatemala

Documents pareils